L'aldostérone est la principale hormone minéralocorticoïde du cortex surrénalien chez l'homme. Chez certaines espèces d'animaux, la désoxycorticostérone, et non l'aldostérone, est le principal minéralocorticoïde naturel, mais chez l'homme, la désoxycorticostérone est relativement inactive.

La sécrétion normale d'aldostérone dépend de nombreux facteurs - l'activité du système rénine-angiotensine, la teneur en potassium (l'hyperkaliémie stimule et l'hypokaliémie inhibant la production d'aldostérone), l'ACTH (augmentation à court terme de la sécrétion d'aldostérone dans des conditions physiologiques), le magnésium et le sodium dans le sang. Un excès d'aldostérone provoque une hypokaliémie, une alcalose métabolique, une rétention sodique importante et une augmentation de l'excrétion de potassium dans l'urine, se manifestant cliniquement par une hypertension artérielle, une faiblesse musculaire, des convulsions, des paresthésies et des arythmies.

Dosage de l'aldostérone

loading...

L'hormone aldostérone est nécessaire à la régulation de la rétention de sodium dans les reins et à la libération de potassium. Il remplit une fonction importante en maintenant des concentrations normales de sodium et de potassium dans le sang et en contrôlant le volume et la pression sanguine.

L'aldostérone est produite par le cortex surrénalien, sa synthèse est régulée par deux protéines, la rénine et l'angiotensine. La rénine est libérée par les reins lorsque la pression artérielle baisse, que la concentration de sodium dans le sang diminue ou que la concentration en potassium augmente. Il décompose la protéine angiotensinogène contenue dans le sang, avec formation de l'angiotensine I, qui est de plus sous l'influence de l'enzyme qui est convertie en angiotensine II. L'angiotensine II, à son tour, contribue à la réduction des vaisseaux sanguins et stimule la formation d'aldostérone. En conséquence, la pression artérielle augmente et la teneur en sodium et en potassium est maintenue au niveau requis par le corps.

Diverses maladies peuvent provoquer une surproduction ou une sous-production d'aldostérone (hyperaldostéronisme ou aldostéronopénie). Étant donné que la rénine et l'aldostérone sont très étroitement liés, les deux substances sont souvent déterminées ensemble pour déterminer la cause des taux anormaux d'aldostérone dans le sang.

Lorsqu'ils consultent un cardiologue, un oncologue ou un endocrinologue, ainsi que des résultats troublants d'une analyse d'urine générale, les médecins peuvent consulter un test à l'aldostérone, car ils remarqueront des signes d'incohérence avec la norme physiologique.

Les principales raisons pouvant contribuer à la recommandation de donner du sang à l'aldostérone:

  1. Insuffisance surrénale possible et altération de la fonction.
  2. Hyperaldostéronisme primaire.
  3. Lorsque les tactiques recommandées de traitement de l'hypertension ne donnent pas les résultats positifs attendus.
  4. Abaissement de la concentration de potassium dans le sang.
  5. Avec hypotension orthostatique - chute soudaine de la pression artérielle lors de toute action.
  6. Hypertension artérielle.
  7. Hypotension orthostatique (vertiges avec montée brusque, associés à une chute de pression)

Règles de préparation pour la recherche en laboratoire

loading...

L’endocrinologue, le thérapeute, le néphrologue ou l’oncologue assignera l’analyse. Le prélèvement sanguin est effectué à jeun, il est uniquement autorisé à boire de l'eau le matin. Le pic de concentration en aldostérone se produit le matin, pendant la phase lutéale du cycle ovulatoire, pendant la grossesse, et la valeur minimale à minuit.

12 heures avant le test, il est nécessaire de limiter l'activité physique, d'éliminer l'alcool, si possible, d'arrêter de fumer. Le dîner devrait être composé d'aliments légers.

14 à 30 jours avant la visite au laboratoire, il est nécessaire de contrôler l’apport en glucides. Il est recommandé d'arrêter de prendre des médicaments qui affectent la sécrétion de l'hormone aldostérone. La possibilité d'un retrait du médicament doit être discutée avec votre médecin. Chez la femme en âge de procréer, l’étude est réalisée au 3ème jour du cycle menstruel. Le sang est prélevé dans une veine debout ou assis.

Les niveaux d'aldostérone peuvent augmenter:

  • nourriture trop salée;
  • médicaments diurétiques;
  • les laxatifs;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • le potassium;
  • médicaments hormonaux;
  • exercice excessif;
  • stress

Le bloqueur d'aldostérone peut réduire les récepteurs AT, les inhibiteurs de la rénine, l'utilisation à long terme de l'héparine, les β-bloquants, les mimétiques α2 et les corticostéroïdes. L'extrait de racine de réglisse contribue également à réduire la concentration d'hormones. À l'exacerbation des maladies inflammatoires chroniques il n'est pas recommandé de faire une analyse, car les résultats ne seront pas fiables.

Hormone hormone

loading...

Coglacno deyctvuyuschim nopmativam, opublikovannyx Bcemipnoy Opganizatsiey Zdpavooxpaneniya (BOZ), nopma aldoctepona pour vzpoclogo cheloveka coctavlyaet de 100 à 400 pmol / l. DANS LES INSTITUTS MÉDICAUX DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE, le nombre d’analyses est indiqué en pictogrammes par millilitre, avec cette concentration pour les hommes et pour les femmes qui sont des femmes et des femmes qui sont des femmes. Selon le mineur, l'indicateur est compris entre 1 et 2 27 pg par millilitre de sang prélevé dans les vaisseaux directement fixés aux spores. À la fin de la doublure w w w w w w w Et maintenant, chez les enfants, le nodule hormonal est un peu plus élevé, mais il est pire chez les adultes. Par exemple, aux niveaux les plus récents, il est possible d’atteindre les marqueurs de 5480 ppm / l. Et c'est normal.

Avez-vous mis en place un foyer déformé?

Causes et effets du taux d'aldostérone dans le corps

loading...

L'aldostérone est une hormone stéroïde (minéralocorticoïde) du cortex surrénalien. Il est produit à partir du cholestérol par les cellules glomérulaires. Sa fonction est d'augmenter la teneur en sodium dans les reins, l'excrétion des ions de potassium en excès et des chlorures à travers les tubules rénaux, Na⁺ avec masses fécales, la distribution des électrolytes dans le corps. Il peut être synthétisé plus ou moins selon les besoins de l'organisme.

L'hormone n'a pas de protéines de transport spécifiques, mais est capable de créer des composés complexes avec l'albumine. Avec le flux sanguin, l'aldostérone pénètre dans le foie où elle se transforme en tétrahydroaldostérone-3-glucuronide et est excrétée de l'organisme avec l'urine.

Propriétés aldostérone

loading...

Le processus normal de sécrétion d'hormones dépend du niveau de potassium, de sodium et de magnésium dans le corps. La libération d'aldostérone est contrôlée par l'angiotensine II et le système de régulation de la pression artérielle, rénine-angiotensine.

Une diminution du volume total de liquide dans le corps se produit lors de vomissements prolongés, de diarrhée ou de saignements. En conséquence, la rénine, l’angiotensine II, qui stimule la synthèse de l’hormone, est produite de manière intensive. Les effets de l’aldostérone sont de normaliser le métabolisme des sels d’eau, d’augmenter le volume du sang circulant, d’augmenter la pression artérielle, d’augmenter la sensation de soif. Les liquides bu dans une plus grande mesure que d'habitude sont retenus dans le corps. Après normalisation de l'équilibre hydrique, l'effet de l'aldostérone ralentit.

Indications pour l'analyse

loading...

Analyse en laboratoire de l'aldostérone prescrite dans les cas suivants:

  • suspicion d'insuffisance surrénale;
  • hyperaldostéronisme primaire;
  • en cas d'échec du traitement de l'hypertension;
  • faibles niveaux de potassium dans le sang;
  • hypotension orthostatique.

En cas de suspicion d'insuffisance surrénalienne, le patient se plaint de faiblesse musculaire, de fatigue, de perte de poids rapide, de troubles de l'appareil digestif et d'hyperpigmentation de la peau.

L’hypotension orthostatique se manifeste par des étourdissements lors d’une forte augmentation de la position horizontale ou assise en raison d’une diminution de la pression artérielle.

Règles de préparation pour la recherche en laboratoire

loading...

L’endocrinologue, le thérapeute, le néphrologue ou l’oncologue assignera l’analyse. Le prélèvement sanguin est effectué à jeun, il est uniquement autorisé à boire de l'eau le matin. Le pic de concentration en aldostérone se produit le matin, pendant la phase lutéale du cycle ovulatoire, pendant la grossesse, et la valeur minimale à minuit.

12 heures avant le test, il est nécessaire de limiter l'activité physique, d'éliminer l'alcool, si possible, d'arrêter de fumer. Le dîner devrait être composé d'aliments légers.

14 à 30 jours avant la visite au laboratoire, il est nécessaire de contrôler l’apport en glucides. Il est recommandé d'arrêter de prendre des médicaments qui affectent la sécrétion de l'hormone aldostérone. La possibilité d'un retrait du médicament doit être discutée avec votre médecin. Chez la femme en âge de procréer, l’étude est réalisée au 3ème jour du cycle menstruel.

Le sang est prélevé dans une veine debout ou assis. Les niveaux d'aldostérone peuvent augmenter:

  • nourriture trop salée;
  • médicaments diurétiques;
  • les laxatifs;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • le potassium;
  • médicaments hormonaux;
  • exercice excessif;
  • stress

Le bloqueur d'aldostérone peut réduire les récepteurs AT, les inhibiteurs de la rénine, l'utilisation à long terme de l'héparine, les β-bloquants, les mimétiques α2 et les corticostéroïdes. L'extrait de racine de réglisse contribue également à réduire la concentration d'hormones. À l'exacerbation des maladies inflammatoires chroniques il n'est pas recommandé de faire une analyse, car les résultats ne seront pas fiables.

Comment déchiffrer l'analyse

loading...

Norme d'aldostérone:

Les performances des différents laboratoires peuvent différer légèrement. Les valeurs limites sont généralement indiquées sur l'en-tête.

Causes de l'amélioration de l'aldostérone

loading...

Une hyperaldostéronisme se développe si l’aldostérone est élevée. La pathologie est primaire et secondaire. L’aldostéronisme primaire ou syndrome de Conn est dû à un adénome du cortex surrénalien, qui provoque la production d’une hormone en excès, ou à une hypertrophie cellulaire diffuse. Il en résulte une violation du métabolisme des sels d’eau.

Lors du diagnostic, il est important d’évaluer le rapport aldostérone-rénine. L’aldostéronisme primaire est caractérisé par un taux élevé d’hormone minéralocorticoïde et une faible activité de l’enzyme protéolytique rénine.

Les principaux symptômes de la maladie:

  • faiblesse musculaire;
  • hypotension artérielle;
  • gonflement;
  • l'arythmie;
  • alcalose métabolique;
  • des convulsions;
  • paresthésie.

Un hyperaldostéronisme secondaire, qui se développe dans le contexte d'une insuffisance cardiaque congestive, d'une cirrhose du foie, d'une toxicose chez la femme enceinte, d'une sténose de l'artère rénale et d'un régime alimentaire pauvre en sodium, est beaucoup plus souvent diagnostiqué. Production hormonale non spécifique, libération accrue de la protéine rénine et de l’angiotensine. Il stimule le cortex surrénalien à sécréter de l'aldostérone.

L’aldostéronisme secondaire est généralement accompagné d’un œdème. Le fonctionnement de l'hormone est affecté par une diminution du volume de liquide intravasculaire et une circulation sanguine lente dans les reins. Ce symptôme se manifeste par une cirrhose du foie et un syndrome néphrotique. Le rapport aldostérone-rénine est caractérisé par une augmentation du niveau de l'hormone, de l'enzyme protéolytique et de l'angiotensine.

Maladies dans lesquelles il y a hyperdostéronisme:

  • Primaire - aldostome, hyperplasie du cortex surrénalien.
  • Hypertension artérielle secondaire - insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, transsudats, hémangiopéricytome du rein, hypovolémie, période postopératoire, hypertension maligne, cirrhose du foie avec ascite, syndrome de Barter.

L’augmentation du taux d’aldostérone peut se produire après la prise de médicaments contenant des œstrogènes. Avec le pseudohyperaldostéronisme, le taux d'hormones et de rénine dans le sang augmente considérablement avec une faible concentration de sodium.

Causes de la réduction de l'aldostérone

loading...

Avec l'hypoaldostéronisme, la teneur en sodium et en potassium dans le sang diminue, l'excrétion de potassium dans l'urine est ralentie, l'excrétion de Na⁺ augmente. Une acidose métabolique, une hypotension, une hyperkaliémie, une déshydratation du corps se développent.

Cette condition peut causer:

  • insuffisance surrénale chronique;
  • néphropathie dans le diabète sucré;
  • intoxication aiguë à l'alcool;
  • hyperplasie congénitale des surrénales;
  • Syndrome de Turner;
  • désoxycorticostérone excessivement synthétisée, corticostérone.

Le rapport aldostérone-rénine est caractérisé par une diminution du niveau de l'hormone et une augmentation de la concentration en rénine. Pour évaluer les réserves d'hormone minéralocorticoïde dans le cortex surrénalien, effectuez un test de stimulation de l'ACTH. Si le déficit est prononcé, le résultat sera négatif et si l'aldostérone est synthétisée, la réponse est positive.

Une étude de l'aldostérone est réalisée pour identifier les tumeurs malignes, la perturbation de l'équilibre eau-sel, le travail des reins, afin d'établir les causes des fluctuations de la pression artérielle. Le médecin traitant prescrit un dosage immunologique pour établir le diagnostic correct et effectuer le traitement nécessaire.

205 Aldostérone (sang) (Aldostérone)

loading...

L'excès d'aldostérone provoque une hypokaliémie, une alcalose métabolique, une rétention sodique importante et une excrétion accrue de potassium dans l'urine, qui se manifestent cliniquement par une hypertension artérielle, une faiblesse musculaire, des convulsions et une paresthésie, une arythmie cardiaque.

La cause la plus courante d'augmentation de l'aldostérone est l'aldostéronisme primaire (syndrome de Cohn), une augmentation autonome de la sécrétion d'aldostérone, le plus souvent causée par un adénome de la zone glomérulaire du cortex surrénal (jusqu'à 62% de toutes les observations). L'hyperaldostéronisme secondaire, qui est le type d'hyperaldostéronisme le plus courant, est une augmentation de l'aldostérone provoquée par une augmentation de l'activité de la rénine. Le plus souvent, cette affection est associée à une insuffisance cardiaque congestive, à une cirrhose du foie avec formation d'ascites, à certaines maladies des reins, à un excès de potassium, à une alimentation pauvre en sodium et à la toxicose de la femme enceinte. Une des raisons importantes est la sténose de l'artère rénale, responsable de 2 à 3% de tous les cas d'hypertension.

Pour le diagnostic différentiel de ces affections, il convient de garder à l’esprit qu’avec un hyperaldostéronisme primaire, on observe une augmentation du taux d’aldostérone associée à une faible activité de la rénine plasmatique (test INVITRO n ° 206). En revanche, avec un hyperaldostéronisme secondaire, on observe généralement une augmentation de la concentration en aldostérone, associée à une activité rénine plasmatique élevée.

L'hypoaldostéronisme s'accompagne généralement d'hyponatrémie, d'hyperkaliémie, d'une diminution de l'excrétion de potassium dans l'urine et d'une augmentation de l'excrétion de sodium, d'une acidose métabolique et d'une hypotension. La cause la plus fréquente de cette affection est la réduction de la production de rénine due à des lésions rénales (hypoaldostéronisme hyporéniémique), en particulier chez les diabétiques. L'insuffisance chronique du cortex surrénalien (maladie d'Addison) due à son atteinte principale chez la tuberculose, à la pathologie auto-immune des glandes surrénales, à l'amylose, etc. s'accompagne d'une diminution du taux d'aldostérone et d'une augmentation du taux de rénine plasmatique.
Dans des conditions normales, le niveau d'aldostérone dans le sang dépend principalement de la quantité de sodium fournie avec des aliments, ainsi que de la position du corps (horizontale ou verticale).

Le niveau de l'hormone est minime le matin et en décubitus dorsal et maximum en deuxième partie de journée et en position verticale. Une consommation réduite de sel entraîne une augmentation du taux sanguin d'aldostérone, une consommation accrue et une diminution de sa concentration. Avec l'âge, le taux plasmatique d'aldostérone diminue.

De nombreux médicaments peuvent modifier directement ou indirectement la production d'aldostérone. Par conséquent, leur utilisation devrait, si possible, être interrompue avant la réalisation de l'étude (environ 4 à 5 périodes de leur demi-vie corporelle). Si cela n’est pas possible, utilisez des médicaments ayant un effet minimum probable sur la rénine et l’aldostérone. Parmi les médicaments antihypertenseurs, les antagonistes adrénergiques à action centrale et les vasodilatateurs périphériques posent peu de problèmes à cet égard. Les bloqueurs des canaux calciques agissent sur l'aldostérone, mais moins que d'autres agents. Les antagonistes adrénergiques, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine et les diurétiques (en particulier la spironolactone) ont un effet maximal; ils doivent être interrompus avant l'étude si cela est généralement possible. L'utilisation d'autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, d'œstrogènes et d'héparine peut influer sur l'interprétation correcte du test.

  • Diagnostic de l'hyperaldostéronisme primaire, de l'adénome surrénalien et de l'hyperplasie surrénalienne.
  • Difficile à contrôler l'hypertension artérielle.
  • Hypotension orthostatique.
  • Insuffisance surrénale soupçonnée.

L'interprétation des résultats de la recherche contient des informations pour le médecin traitant et ne constitue pas un diagnostic. Les informations contenues dans cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'autotraitement. Le médecin établit un diagnostic précis, en utilisant à la fois les résultats de cet examen et les informations nécessaires provenant d'autres sources: anamnèse, résultats d'autres examens, etc.

Unités de mesure du laboratoire indépendant INVITRO: pg / ml

Valeurs de référence

  • 0 à 6 jours: 50 à 1020 pg / ml;
  • 1-3 semaines: 60-1790 pg / ml;
  • 1-12 mois: 70-990 pg / ml;
  • 1-3 ans: 70-930 pg / ml;
  • 3-11 ans: 40-440 pg / ml;
  • 11-15 ans: 40-310 pg / ml;
  • La position verticale est comprise entre 25,2 et 392 pg / ml.
  • La position horizontale est de 17,6 à 230,2 pg / ml;

Augmenter les valeurs:

  1. hyperaldostéronisme primaire provoqué par un adénome surrénal sécrétrant de l'aldostérone (syndrome de Cohn);
  2. pseudoprime aldostéronisme (hyperplasie bilatérale des surrénales);
  3. hyperaldostéronisme secondaire avec l'abus de laxatifs et de diurétiques, insuffisance cardiaque, cirrhose du foie avec formation de citrate, syndrome néphrotique, œdème cyclique idiopathique, syndrome de Barter, hypovolémie provoquée par un saignement et une crise cardiaque,, stress thermique, grossesse, phases lutéales moyennes et tardives du cycle menstruel, après 10 jours de jeûne, avec uktivnoy maladie pulmonaire;
  4. interférence médicamenteuse (angiotensine, œstrogène);
  5. cirrhose congénitale du foie;
  6. insuffisance cardiaque;
  7. saignement.

Réduire les valeurs:

  1. en l'absence d'hypertension, maladie d'Addison, hyperaldostéronisme isolé causé par un déficit en rénine;
  2. en présence d'hypertension - sécrétion excessive de désoxycorticostérone, corticostérone ou 18-oxyde-oxoxycorticostérone, syndrome de Turner (25% des cas), diabète, intoxication aiguë par l'alcool;
  3. utilisation accrue de sel;
  4. hypertension chez les femmes enceintes;
  5. syndrome adrénogénital.
  1. Encyclopédie des tests de laboratoire clinique, éd. N.U. Titsa. Édition "Labinform" - M. - 1997 - 942 p.
  2. Dufour D. Utilisation clinique: guide pratique. - Williams Wilkins. - 1998 - 606 p.
  3. Pathologie générale et systématique - 3ème édition / - Ed. J.C.E. Underwood - N.Y. - Oxford. - Elsevier Sci. - 2000 - 833 p.
  4. Mesko D. (Ed.). Diagnostic différentiel par médecine de laboratoire. - Springer, 2002, pp. 53 - 54
  • Informations générales

* La période spécifiée n'inclut pas le jour de la prise du biomatériau

Analyse immunochimiluminescente (CLIA), système de test DiaSorin.

Dans cette section, vous pouvez connaître le coût de la réalisation de cette étude dans votre ville, voir la description du test et le tableau d’interprétation des résultats. Lors du choix de l'analyse de l'aldostérone (sang) (aldostérone) à Moscou et dans d'autres villes russes, n'oubliez pas que le prix de l'analyse, le coût de la procédure au biomatériau, les méthodes et le calendrier de recherche des cabinets médicaux régionaux peuvent varier.

Sang aldostérone

loading...

Recherche alphabet

loading...

Qu'est-ce que l'aldostérone dans le sang?

loading...

L'aldostérone est une hormone, un indicateur du métabolisme des sels d'eau dans l'organisme. L'aldostérone est impliquée dans la régulation de la concentration d'électrolytes. Une augmentation incontrôlée de l'aldostérone survient dans l'aldostéronisme primaire provoqué par l'adénome du cortex surrénal sécrété par l'aldostérone (syndrome de Conn), ainsi que dans l'aldostéronisme secondaire. Dans ce cas, une augmentation de l'aldostérone est due à une augmentation de l'activité de la rénine, pouvant survenir pendant une sténose de l'artère rénale. Une diminution du contenu est observée dans la maladie d'Addison, syndrome d'hypoaldostéronisme, provoquée par un déficit en rénine. Le dosage de l'aldostérone est effectué pour le diagnostic de l'hyperaldostéronisme, des tumeurs surrénaliennes et de l'hypertension artérielle.

L'aldostérone - une hormone, l'un des principaux représentants des minéralocorticoïdes, est synthétisée dans la couche glomérulaire du cortex surrénalien. L'aldostérone stimule la réabsorption du sodium dans les tubules collecteurs proximaux des reins. La synthèse de l'aldostérone est contrôlée par l'angiotensine II (un polypeptide hautement actif qui régule la pression artérielle, voir Renin + angiotensin I). L'angiotensine II est un puissant stimulateur de la libération d'aldostérone par les glandes surrénales. L'un des principaux facteurs régulant la sécrétion d'aldostérone est le volume de sang en circulation. Des affections telles qu'une diminution du débit sanguin dans les reins et une hypovolémie conduisent à l'activation du système rénine-angiotensine, qui s'accompagne d'une augmentation de la sécrétion de l'hormone. L'aldostérone provoque la rétention de sodium et de chlore dans l'organisme, en améliorant leur réabsorption dans les tubules rénaux, tout en favorisant l'excrétion de potassium. Ceci, à son tour, conduit à une diminution de l'excrétion de fluide dans l'urine. La rétention de sodium peut se manifester par un œdème. Le potassium et le sodium font également partie des facteurs qui régulent la sécrétion d'aldostérone.

Ainsi, les principaux facteurs stimulant la synthèse et la libération d'aldostérone sont: l'ACTH, l'angiotensine II, le potassium, la réduction du débit sanguin rénal.

Pourquoi est-il important de produire de l'aldostérone dans le sang?

loading...
  • Diagnostic de l'hyperaldostéronisme primaire et secondaire.
  • Diagnostic de l'hyperplasie surrénalienne.
  • Diagnostic de l'hypoaldostéronisme

Quelles maladies rendent l'aldostérone dans le sang?

loading...

Maladies et affections où l’activité de l’aldostérone peut augmenter: Syndrome de Cohn (hyperaldostéronisme primaire) - Aldostérone; hyperplasie surrénalienne; hyperaldostéronisme secondaire; insuffisance cardiaque; cirrhose avec ascite; syndrome néphrotique; Syndrome de troc; la période postopératoire chez les patients présentant une hypovolémie provoquée par un saignement; hypertension rénale maligne; transsudat

Pour vérifier / améliorer la santé de tout organe dont vous avez besoin de faire de l'aldostérone dans le sang?

loading...

Comment l'aldostérone est-elle dans le sang?

loading...
  • La ponction veineuse est pratiquée tôt le matin, en position ventrale.
  • Le sang est recueilli dans un tube vide ou avec un gel et immédiatement envoyé au laboratoire.
  • Transport au laboratoire à une température de 2-8 ° C
  • Au bout de 4 h, prenez de nouveau le sang pour effectuer une recherche dans la position du patient debout afin de déterminer l'effet de l'activité motrice sur le niveau d'aldostérone dans le sang.
  • Le deuxième échantillon de sang est également prélevé dans le même type de tube à essai et immédiatement envoyé au laboratoire.
  • Placez la ponction veineuse avec une boule de coton jusqu'à ce que le saignement cesse.
  • Lorsqu'un hématome est formé avec une ponction veineuse, des compresses chauffantes sont prescrites.
  • Après avoir pris le sang, le patient peut reprendre son régime alimentaire habituel et continuer à prendre les médicaments.

Comment se préparer au don de sang d'aldostérone?

loading...
  • On explique au patient que l'analyse est nécessaire pour déterminer si les symptômes de sa maladie sont dus à une altération de la sécrétion d'hormones.
  • Le patient est averti que le test nécessite du sang provenant d'une veine et il dira qui prendra le sang et quand.
  • Il convient de prévenir des éventuelles sensations désagréables lors de l'imposition du harnais à la main et de la ponction veineuse.
  • Le patient doit suivre un régime alimentaire faible en glucides avec une teneur en sel normale (135 mEq ou 3 g / jour) pendant au moins 2 semaines, c'est mieux - dans les 30 jours précédant l'analyse.
  • Pendant 2 semaines, et de préférence 30 jours avant l'analyse, tous les médicaments susceptibles d'affecter l'équilibre hydroélectrolytique, en particulier l'échange d'ions sodium et potassium (diurétiques, antihypertenseurs, stéroïdes, contraceptifs oraux et œstrogènes) doivent être interrompus.
  • Une semaine avant l'analyse, les inhibiteurs de la rénine doivent être interrompus. Si leur admission est requise, cela est indiqué sur le formulaire de recommandation au laboratoire.
  • Dans les 2 semaines précédant l'analyse, vous devez vous abstenir d'utiliser la réglisse, car elle produit un effet semblable à celui de l'aldostérone.
  • Lors de la collecte d'un échantillon, il est nécessaire de prendre en compte la position - debout ou assis, car les résultats dépendent de la position du corps.

Matériau pour le don d'aldostérone dans le sang

loading...

Sérum ou plasma avec EDTA (de préférence). Le sang est prélevé dans un tube en plastique refroidi à capuchon étanche. Le tube est placé dans un bain de glace et livré au laboratoire pendant 30 minutes ou centrifugé et congelé à -20 ° C. La stabilité de l'aldostérone avec l'EDTA est de 4 jours à 4-8 ° C et à -20 ° C jusqu'à 2 ans.

Sang aldostérone

L'aldostérone dans le sang est un indicateur de laboratoire indiquant la concentration d'une hormone minéralocorticostéroïde qui régule l'équilibre électrolytique de l'eau et le volume de sang en circulation. L'analyse de l'aldostérone dans le sang est réalisée dans le cadre d'une étude approfondie sur les stéroïdes hypothalamo-hypophyso-surrénaliens. La détermination du niveau de l'hormone est utilisée pour évaluer les fonctions des glandes surrénales, l'examen préopératoire, le suivi de l'efficacité du traitement antitumoral, ainsi que pour le diagnostic de la maladie d'Addison. Le prélèvement sanguin s'effectue à partir d'une veine, en tenant compte de la position du patient. Méthode de recherche unifiée - ELISA. Les taux normaux d’aldostérone dans le plasma en décubitus dorsal varient de 8 à 172 pg / ml, en position assise - de 30 à 355 pkg / ml. La période d'analyse est d'un jour.

L'aldostérone dans le sang est un indicateur de laboratoire indiquant la concentration d'une hormone minéralocorticostéroïde qui régule l'équilibre électrolytique de l'eau et le volume de sang en circulation. L'analyse de l'aldostérone dans le sang est réalisée dans le cadre d'une étude approfondie sur les stéroïdes hypothalamo-hypophyso-surrénaliens. La détermination du niveau de l'hormone est utilisée pour évaluer les fonctions des glandes surrénales, l'examen préopératoire, le suivi de l'efficacité du traitement antitumoral, ainsi que pour le diagnostic de la maladie d'Addison. Le prélèvement sanguin s'effectue à partir d'une veine, en tenant compte de la position du patient. Méthode de recherche unifiée - ELISA. Les taux normaux d’aldostérone dans le plasma en décubitus dorsal varient de 8 à 172 pg / ml, en position assise - de 30 à 355 pkg / ml. La période d'analyse est d'un jour.

L'aldostérone est une hormone qui est un marqueur du métabolisme des sels d'eau dans l'organisme. La concentration d'aldostérone dans le sang augmente avec l'aldostéronisme primaire, causé par le syndrome de Conn (tumeur surrénalienne sécrétant de l'aldostérone). Dans la forme secondaire de l’aldostéronisme, une augmentation du contenu en hormones est causée par une augmentation de l’activité de la rénine dans la sténose de l’artère rénale. Une diminution de la concentration en stéroïdes apparaît dans la maladie d'Addison, caractérisée par une production insuffisante de rénine. En outre, une étude sur la détermination de l'aldostérone dans le sang est réalisée en cas de suspicion de néoplasie surrénalienne ou d'hypertension.

Le sang aldostérone est impliqué dans la régulation de la concentration en électrolytes, stimulant l'absorption de sodium dans le segment proximal des tubules rénaux. L'hormone favorise la rétention de sodium et de chlore dans le corps et stimule en même temps l'excrétion de potassium. La synthèse de l'aldostérone dans le sang se produit sous l'influence de l'angiotensine II (polypeptide hautement actif). Le principal facteur qui régit la sécrétion d'un stéroïde est le volume sanguin en circulation. Avec une diminution du débit sanguin dans les reins et une hypovolémie, il se produit une activation du système rénine-angiotensine, ce qui entraîne une augmentation de la sécrétion de l'hormone. Les tests sanguins d’aldostérone sont largement utilisés en endocrinologie et en oncologie, ils aident à diagnostiquer des pathologies dans la synthèse des hormones du système hypothalamo-hypophysaire et des maladies de la glande surrénale.

Des indications

Les indications de l'étude sont les suivantes: syndrome de Kona (aldostérome), augmentation de la taille de la glande surrénale, hyperaldostéronisme secondaire, cirrhose du foie avec apparition d'un liquide d'épanchement dans la cavité péritonéale, insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, hypokaliémie avec pression élevée, transudats, syndrome de Bartter néonatal, période postopératoire avec hypovolémie, ainsi que l'hypertension rénale maligne. Symptômes pour lesquels l'analyse est attribuée: hypertension, œdème, faiblesse musculaire. Contre-indications pour le test n'a pas été trouvé. Les avantages de la méthode incluent une haute spécificité (environ 100%) et une rapidité de mise en œuvre (1 jour).

Préparation pour l'analyse et l'échantillonnage

Pour l’étude, on a utilisé du plasma isolé du sang veineux. L'échantillonnage de biomatériau doit être effectué le matin après une préparation spéciale. Le patient doit suivre un régime alimentaire faible en glucides avec une teneur normale en chlorure de sodium (3 g / jour) pendant 15 jours avant l'analyse. Trois semaines avant l’étude, les médicaments qui affectent le métabolisme du sodium et du potassium (œstrogènes, diurétiques, stéroïdes) doivent être annulés. 7 jours avant le test, il est important d'interrompre le traitement par inhibiteurs de la rénine.

Le matériau est prélevé dans une veine alors que le patient est en position couchée. Le sang est recueilli dans un tube avec EDTA et envoyé à l'étude en laboratoire. Le transport s'effectue au réfrigérateur à une température de +2 à +8 ° C, le plasma pouvant être congelé à -20 ° C. La stabilité de l'aldostérone avec l'EDTA à une température de 4 à 8 ° C est maintenue pendant 4 jours et à une température allant de -20 ° C à 2 ans. Après 4 heures, le prélèvement de sang est répété, mais le patient est en position assise. Ces caractéristiques de la collection de biomatériau sont dues à l'effet de l'activité motrice sur la concentration d'aldostérone dans le sang.

La méthode unifiée de détection de l'aldostérone dans le sang est l'ELISA (ELISA), qui permet de détecter l'hormone en ajoutant un conjugué. Le réactif marqué est coloré lors de la liaison au stéroïde. L'intensité de la couleur est proportionnelle à la quantité de substance à analyser dans le plasma sanguin. La période d'analyse est d'un jour.

Performance normale

Les indicateurs de référence de l’aldostérone dans le sang des nouveau-nés varient de 1060 à 5480 pmol / l, chez les enfants âgés de 1 mois à six mois - de 500 à 4450 pmol / l, chez les adultes en position horizontale (au repos) - 8-172 pg / ml, en position assise (après l'effort) - 30-355 pg / ml. Les valeurs diffèrent en fonction de la méthode utilisée; les étalons de référence sont donc indiqués dans la colonne correspondante du formulaire de laboratoire.

Augmentation de niveau

La cause d'une augmentation de l'aldostérone dans le sang est le plus souvent une augmentation de la synthèse de l'hormone par les glandes surrénales, ce qui est dû à une tumeur organique. L'hyperaldostéronisme est la principale forme caractérisée par une perte de potassium et une accélération de la réabsorption du sodium, ce qui modifie l'équilibre hydroélectrolytique. En outre, les causes de l'aldostérone dans le plasma sont des modifications du flux sanguin vers les reins, une diminution de la pression artérielle, une diminution des concentrations de sodium et de potassium, ainsi que le développement du processus de déshydratation résultant d'une sténose des vaisseaux sanguins des reins. Dans certains cas, la forme secondaire d'hyperaldostéronisme est détectée chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque chronique, de toxémie ou de cirrhose du foie.

La concentration d'hormones augmente avec les pathologies et maladies suivantes: syndrome de Kona (aldostérome), insuffisance cardiaque, augmentation de la taille des glandes surrénales, forme secondaire d'hyperaldostéronisme, cirrhose du foie avec apparition de liquide épaississant, syndrome néphrotique, transudats, syndrome de Bartter, complications postopératoires chez les patients présentant une hypovolémie hypertension rénale. L'hyperaldostéronisme peut également être dû à l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux, de laxatifs, de diurétiques, de potassium, de spironolactone, de métoclopramide.

Réduction de niveau

La réduction de l'aldostérone dans le sang est principalement due à une réduction de la synthèse de la rénine due à des processus pathologiques au niveau des reins (hypoaldostéronisme hyporéninémique), particulièrement fréquents chez les diabétiques. L'insuffisance chronique du cortex surrénalien (maladie d'Addison), qui survient après une tuberculose, une maladie auto-immune, une amylose, un traumatisme, une ischémie, une radiation, etc., est considérée comme la deuxième cause principale de réduction du taux d'aldostérone dans le sang., une quantité insuffisante d'aldostérone est produite. L'hypoaldostéronisme entraîne également les médicaments suivants: aminoglutétimide, étomidate, solution saline pour l'hypertension, antihypertenseurs (énalapril ou lisinopril), l'héparine, la désoxycorticostérone.

Traitement des écarts par rapport aux valeurs normales

Cette analyse est largement utilisée en pratique clinique en endocrinologie et en oncologie pour poser un diagnostic correct et déterminer le schéma thérapeutique du dysfonctionnement des glandes surrénales. Les résultats de l'étude doivent être adressés à un néphrologue, un endocrinologue, un gynécologue ou un oncologue. Pour corriger les anomalies physiologiques, il est important d’éviter le stress, les efforts physiques intenses, de suivre un régime alimentaire faible en glucides pendant un mois avant l’analyse et de préparer correctement le test.

Hormone aldostérone: fonctions, excès et carence dans le corps

Aldostérone (aldostérone, de Lat. Al (cohol) de (Hydrogénatum) - alcool privé d’eau + stéréos - solide) - hormone minéralocorticoïde, produite dans la zone glomérulaire du cortex surrénalien, qui régule le métabolisme minéral du corps (améliore la réabsorption des ions de sodium dans les reins et excrétion des ions potassium du corps).

La synthèse de l'hormone aldostérone est régulée par le mécanisme du système rénine-angiotensine, qui est un système d'hormones et d'enzymes qui contrôlent la pression artérielle et maintiennent l'équilibre eau-électrolytes dans le corps. Le système rénine-angiotensine est activé en réduisant le débit sanguin rénal et en réduisant le débit de sodium dans les tubules rénaux. Sous l'action de la rénine (l'enzyme du système rénine-angiotensine) se forme l'angiotensine, une hormone octapeptidique, capable de resserrer les vaisseaux sanguins. En provoquant une hypertension rénale, l'angiotensine II stimule la libération d'aldostérone par le cortex surrénalien.

La sécrétion normale d'aldostérone dépend de la concentration plasmatique de potassium, de sodium et de magnésium, de l'activité du système rénine-angiotensine, de l'état du flux sanguin rénal et du contenu en angiotensine et en ACTH du corps.

Fonctions de l'aldostérone dans le corps

En raison de l'action de l'aldostérone sur les tubules distaux des reins, la réabsorption tubulaire des ions sodium augmente, le sodium et les liquides extracellulaires augmentent dans l'organisme, la sécrétion rénale d'ions potassium et d'hydrogène augmente et la sensibilité des muscles lisses vasculaires aux agents vasoconstricteurs augmente.

Les principales fonctions de l'aldostérone:

  • préservation de l'équilibre électrolytique;
  • régulation de la pression artérielle;
  • régulation du transport ionique dans la sueur, les glandes salivaires et les intestins;
  • maintenir le volume de fluide extracellulaire dans le corps.

La sécrétion normale d'aldostérone dépend de nombreux facteurs: concentration de potassium, de sodium et de magnésium dans le plasma, activité du système rénine-angiotensine, état du flux sanguin rénal et contenu dans le corps de l'angiotensine et de l'ACTH (hormone qui augmente la sensibilité du cortex surrénal aux substances qui activent la production d'aldostérone).

Avec l'âge, le niveau de l'hormone diminue.

Norme plasmatique d'aldostérone:

  • nouveau-nés (0 à 6 jours): 50 à 1020 pg / ml;
  • 1 à 3 semaines: 60 à 1790 pg / ml;
  • enfants jusqu’à l’année: 70–990 pg / ml;
  • enfants de 1 à 3 ans: 70 à 930 pg / ml;
  • enfants de moins de 11 ans: 40 à 440 pg / ml;
  • enfants de moins de 15 ans: 40 à 310 pg / ml;
  • adultes (en position horizontale du corps): 17,6–230,2 pg / ml;
  • adultes (debout): 25,2–392 pg / ml.

Chez les femmes, la concentration normale d'aldostérone peut être légèrement supérieure à celle des hommes.

Excès d'aldostérone dans le corps

En cas d'augmentation du taux d'aldostérone, il y a augmentation de l'excrétion de potassium dans l'urine et stimulation simultanée du potassium provenant du liquide extracellulaire dans les tissus corporels, ce qui entraîne une diminution de la concentration de cet oligo-élément dans le plasma sanguin - hypokaliémie. L'excès d'aldostérone réduit également l'excrétion de sodium par les reins, entraînant une rétention de sodium dans l'organisme, augmente le volume de liquide extracellulaire et la pression artérielle.

Un traitement médicamenteux à long terme avec des antagonistes de l'aldostérone contribue à la normalisation de la pression artérielle et à l'élimination de l'hypokaliémie.

L'hyperaldostéronisme (ou hyperaldostéronisme) est un syndrome clinique causé par une sécrétion accrue de l'hormone. Il existe un hyperaldostéronisme primaire et secondaire.

L’aldostéronisme primaire (syndrome de Cohn) est causé par une production accrue d’aldostérone par l’adénome de la zone glomérulaire du cortex surrénal, associée à une hypokaliémie et à une hypertension artérielle. Lorsque l’aldostéronisme primaire développe des troubles électrolytiques: diminue la concentration de potassium dans le sérum sanguin, augmente l’excrétion de l’aldostérone dans les urines. Le syndrome de Kona se développe souvent chez les femmes.

L'hyperaldostéronisme secondaire est associé à une hyperproduction de l'hormone par les glandes surrénales en raison de stimuli excessifs régulant sa sécrétion (augmentation de la sécrétion de rénine, d'adrénoglomérotropine, d'ACTH). L'hyperaldostéronisme secondaire est une complication de certaines maladies des reins, du foie et du cœur.

  • hypertension avec augmentation prédominante de la pression diastolique;
  • léthargie, fatigue générale;
  • maux de tête fréquents;
  • polydipsie (soif, augmentation de l'apport hydrique);
  • vision floue;
  • arythmie, cardialgie;
  • polyurie (augmentation de la miction), nycturie (prédominance de la production d'urine nocturne pendant la journée);
  • faiblesse musculaire;
  • engourdissement des membres;
  • convulsions, paresthésies;
  • œdème périphérique (avec hyperaldostéronisme secondaire).

Taux d'aldostérone réduit

En cas de carence en aldostérone dans les reins, la concentration de sodium diminue, l’excrétion de potassium ralentit, le mécanisme de transport ionique à travers les tissus est perturbé. En conséquence, l'irrigation sanguine du cerveau et des tissus périphériques est perturbée, le tonus des muscles lisses est réduit et le centre vasomoteur est inhibé.

L'hypoaldostéronisme nécessite un traitement à vie, des médicaments et un apport limité en potassium permet de compenser la maladie.

L'hypoaldostéronisme est un complexe de modifications du corps provoquées par une diminution de la sécrétion d'aldostérone. Allouer hypoaldostéronisme primaire et secondaire.

L’hypoaldostéronisme primaire est le plus souvent congénital, ses premières manifestations étant observées chez le nourrisson. Il est basé sur une violation héréditaire de la biosynthèse de l'aldostérone, dans laquelle la perte de sodium et l'hypotension artérielle augmentent la production de rénine.

La maladie se manifeste par des troubles électrolytiques, une déshydratation, des vomissements. La principale forme d'hypoaldostéronisme tend à une rémission spontanée avec l'âge.

L’hypoaldostéronisme secondaire, qui se manifeste à l’adolescence ou à l’âge adulte, repose sur un défaut de la biosynthèse de l’aldostérone associé à une production insuffisante de rénine par les reins ou à une activité réduite. Cette forme d'hypoaldostéronisme accompagne souvent le diabète sucré ou la néphrite chronique. L'utilisation à long terme d'héparine, de cyclosporine, d'indométacine, d'inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine et d'inhibiteurs de l'ECA peut également contribuer au développement de la maladie.

Symptômes de l'hypoaldostéronisme secondaire:

  • la faiblesse;
  • fièvre intermittente;
  • hypotension orthostatique;
  • l'arythmie cardiaque;
  • la bradycardie;
  • évanouissement;
  • diminution de la puissance.

Parfois, l'hypoaldostéronisme est asymptomatique, auquel cas il s'agit généralement d'un diagnostic accidentel lors de l'examen, pour une autre raison.

Il existe également des hypoaldostéronismes congénitaux isolés (isolement primaire) et acquis.

Détermination de l'aldostérone dans le sang

Pour les analyses de sang relatives à l'aldostérone, le sang veineux est collecté au moyen d'un système à vide avec activateur de la coagulation ou sans anticoagulant. La ponction veineuse est pratiquée le matin, dans la position du patient allongé, avant de se lever du lit.

Chez les femmes, la concentration normale d'aldostérone peut être légèrement supérieure à celle des hommes.

Pour déterminer l'effet de l'activité motrice sur le niveau d'aldostérone, l'analyse est effectuée à nouveau après que le patient ait passé quatre heures en position debout.

Pour l’étude initiale, il est recommandé de déterminer le rapport aldostérone-rénine. Des tests de charge (test avec une charge d'hypiaziazide ou de spironolactone, test de marche) sont effectués afin de différencier les formes individuelles d'hyperaldostéronisme. Pour identifier les troubles héréditaires, le typage génomique est effectué par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase.

Avant l’étude, il est recommandé au patient de suivre un régime alimentaire faible en glucides et pauvre en sel afin d’éviter les efforts physiques et les situations stressantes. 20 à 30 jours avant l'étude, ils cessent de prendre des médicaments qui affectent le métabolisme de l'eau et des électrolytes (diurétiques, œstrogènes, inhibiteurs de l'ECA, bloqueurs, inhibiteurs des canaux calciques).

8 heures avant le sang ne peut pas manger et fumer. Le matin avant l'analyse, toutes les boissons sont exclues, à l'exception de l'eau.

Lors du déchiffrement, l'analyse prend en compte l'âge du patient, la présence de troubles endocriniens, de maladies chroniques et aiguës dans les antécédents et la prise de médicaments avant de prendre du sang.

Comment normaliser les niveaux d'aldostérone

Dans le traitement de l'hypoaldostéronisme, une administration accrue de chlorure de sodium et de liquides est appliquée et un médicament minéralocorticoïde est pris. L'hypoaldostéronisme nécessite un traitement à vie, des médicaments et un apport limité en potassium permet de compenser la maladie.

Un traitement médicamenteux à long terme avec des antagonistes de l'aldostérone: diurétiques permettant d'économiser le potassium, inhibiteurs des canaux calciques, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques thiazidiques, contribue à la normalisation de la pression artérielle et à l'élimination de l'hypokaliémie. Ces médicaments bloquent les récepteurs de l’aldostérone et ont des effets antihypertenseurs, diurétiques et préservant le potassium.

L'excès d'aldostérone réduit l'excrétion de sodium par les reins, entraînant une rétention de sodium dans l'organisme, augmente le volume de liquide extracellulaire et la pression artérielle.

Dans la détection du syndrome de Kona ou du cancer de la surrénale, un traitement chirurgical est indiqué, qui consiste à retirer la glande surrénale touchée (adrénalectomie). Avant la chirurgie, la correction de l'hypokaliémie à la spironolactone est obligatoire.

Aldostérone - Norm

L'aldostérone appartient à une classe d'hormones hautement actives dont la synthèse se produit dans les glandes surrénales. Son rôle principal consiste à réguler la quantité de sels de sodium et de potassium dans le sang. En outre, l'hormone aide à maintenir la concentration d'électrolytes dans la plage normale.

L'aldostérone est produite de la manière suivante: quand il y a trop de sodium ou trop de potassium dans le corps, la pression artérielle baisse, et les reins commencent à produire la protéine rénine. Cela, à son tour, favorise la formation de protéines d'angiotensine. C’est ce dernier qui est le catalyseur par lequel les glandes surrénales produisent de l’aldostérone.

Afin de déterminer si la concentration en aldostérone est dans les limites de la normale, du sang veineux est prélevé pour analyse. Pour effectuer cette recherche, la méthode immunofermentale est utilisée.

Dans ce cas, les médecins prescrivent une analyse de l'aldostérone

Les médecins envoient un patient vérifier les niveaux d'hormones si:

  • le sang est pauvre en potassium;
  • la pression artérielle a augmenté;
  • il y a des signes d'hypotension orthostatique. Par exemple, la tête commence à tourner fortement lorsqu'un changement inattendu de la position du corps (lorsqu'une personne sort rapidement du lit);
  • il existe des symptômes d'insuffisance surrénalienne: le patient se fatigue rapidement, ressent une faiblesse musculaire, une pigmentation cutanée prononcée apparaît, des problèmes au niveau du tractus gastro-intestinal apparaissent, le poids est considérablement réduit.

Facteurs pouvant affecter le résultat de l'analyse. Que faire pour ne pas le déformer
De nombreux facteurs peuvent affecter la quantité d'hormone et, par conséquent, fausser le résultat de l'analyse. Pour que la prise d’aldostérone ne déroge pas à la norme, il faut:

  • Ne pas abuser du sel, mais en même temps, et ne pas se conformer aux régimes, ce qui implique une diminution de sa quantité standard dans le régime. Les deux provoqueront un écart par rapport à la norme;
  • éviter le stress, le stress psychologique;
  • pas physiquement surmené;
  • au moins deux semaines avant l'accouchement, arrêtez de prendre des contraceptifs, des diurétiques et des antihypertenseurs. La même chose s'applique aux œstrogènes et aux stéroïdes. Mais dans tous les cas, ne le faites pas sans d'abord consulter un médecin;
  • arrêtez au moins une semaine avant de prendre des inhibiteurs de la rénine. Encore une fois, sans l'avis d'un médecin, vous ne pouvez pas faire cela.

En outre, le résultat de l'analyse peut fausser l'hémolyse dans l'échantillon de sang et l'examen par radio-isotopes ou rayons X effectué au plus tard une semaine avant l'accouchement.

Les personnes atteintes d'une maladie inflammatoire aiguë font don de leur sang à l'aldostérone jusqu'à leur guérison complète, ces maladies réduisant considérablement le niveau d'aldostérone.

Norma aldostérone chez les hommes et les femmes

Selon le genre, la norme est différente et est la suivante:

La valeur admissible de l'hormone est légèrement supérieure pour le beau sexe.

Les indicateurs de régulation varient en fonction de la position du corps humain dans l'espace. Quand une personne est couchée, le niveau de l'hormone est environ deux fois moins élevé que dans une position verticale.

Aldostérone Norm chez les enfants

Chez les nourrissons, le taux d'aldostérone est nettement plus élevé que chez les adultes et correspond à:

Pour les nouveau-nés (pmol / l):

Pour les bébés jusqu'à 6 mois (pmol / l):

Jusqu'à l'âge de trois ans (pmol / l):

Les enfants plus âgés et les adolescents ont généralement presque le même taux que les adultes.

Test attribué si l'enfant se produit:

  • déminéralisation du tissu osseux;
  • augmentation des dépôts de sel dans la partie cartilagineuse des articulations et dans les cavités des organes.

L'enfant est protégé des fractures osseuses, des luxations des articulations lorsque le niveau d'aldostérone est dans les limites acceptables. L'action de l'hormone s'étend jusqu'aux dents: l'hormone empêche leur relâchement et la formation de caries.

Violation de la synthèse de l'aldostérone

Diverses maladies entraînent une perturbation de la synthèse normale de l'hormone. L'hyperaldostéronisme est une condition lorsque le corps en produit trop et l'hypoaldostéronisme - lorsqu'il est trop peu.

Pourquoi l'hormone est élevée. Symptômes de cette condition

De nombreux facteurs augmentent la concentration d'aldostérone dans le sang et provoquent un hyperaldostéronisme. Les causes les plus courantes sont:

  • Hyperaldostéronisme primaire (un autre nom pour le trouble est le syndrome de Conn). Elle est causée par une tumeur bénigne du cortex surrénalien, qui entraîne une augmentation de la quantité d'aldostérone. Un symptôme typique de la maladie - des problèmes d'équilibre eau-sel.
  • Hypertension artérielle ou insuffisance cardiaque. Un taux élevé d'aldostérone est un symptôme secondaire de ces dysfonctionnements du système cardiovasculaire.
  • Cirrhose et autres maladies graves du foie. Cela s'applique uniquement aux femmes. Chez les hommes, la présence de ces maladies n’affecte pas le contenu sanguin en aldostérone.
  • La période d'attente de l'enfant. Après la naissance, le niveau d'hormone chez la femme revient très rapidement à la normale.
  • Cycle menstruel dans la phase lutéale.

Les médicaments suivants peuvent également augmenter les niveaux d’aldostérone au-dessus de la normale:

  • l'aminoglutéthimide;
  • le captopril, le lisinopril et d'autres inhibiteurs de la conversion de l'angiotensine;
  • utilisation prolongée d'héparine;
  • l'utilisation de saralazine par ceux dont le corps manque de sodium.

L'aldostérone provoque également une réaction à court terme aux effets de la solution saline (il est administré à des patients hypertendus pendant la période de crise hypertensive).

La plante médicinale appelée réglisse est un autre facteur en raison duquel la concentration de l'hormone cesse de se conformer à la norme et augmente.

L'augmentation de l'aldostérone affecte négativement le bien-être. Une personne ressent:

  • palpitations (battements cardiaques constants);
  • maux de tête importants, principalement migraines (douleur dans une partie de la tête);
  • faiblesse musculaire;
  • faiblesse générale, fatigue, dépression;
  • soif accrue et, en conséquence, miction.

Un spasme se produit dans le larynx en raison de l'augmentation de l'aldostérone, la personne se sent suffoquée et ses membres deviennent engourdis.

Pourquoi l'hormone est réduite. Quels sont les symptômes?

L'hypoaldostéronisme est un phénomène dangereux, mais loin d'être fatal. Cela peut être le signe de certaines maladies. Par exemple:

  • insuffisance surrénale chronique;
  • Waterhouse - syndrome de Frideriksen;
  • dysfonctionnement du cortex surrénal déterminé génétiquement.

L'aldostérone réduit également:

  • manque d'adrénocorticotropine;
  • suppression du système rénine-angiotensine du corps;
  • manger des quantités excessives d'aliments riches en réglisse.

Les médicaments suivants réduisent la concentration de l'hormone:

  • laxatifs. Surtout si vous les utilisez trop et pendant longtemps, ce qui peut provoquer une déshydratation;
  • furosémide et diurétiques similaires (si pris la veille de l’essai);
  • contraceptifs oraux;
  • diurétiques thiazidiques;
  • la spironolactone;
  • métoclopramide - un médicament pour le traitement du système digestif;
  • fonds, dont la composition comprend des minéralocorticoïdes. L'hypoaldostéronisme survient en cas de surdosage.

Chez la plupart des adultes, des enfants et des adolescents, une diminution de l’aldostérone est asymptomatique. Le trouble est souvent détecté par hasard lorsqu'une personne subit un test de détection des ions.

Déviation du taux d'aldostérone par rapport au taux prescrit peut être une cloche cruelle. Par conséquent, si l'hormone est abaissée ou élevée, il ne serait pas superflu de consulter un médecin et de suivre scrupuleusement ses instructions.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones