L'abréviation TSH désigne l'hormone stimulant la thyroïde, qui est produite par l'hypophyse et régule le fonctionnement de la glande thyroïde. Avec la participation des hormones TSH sont produites T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). T3 et t4 responsable des processus mentaux, du tube digestif, du fonctionnement des systèmes cardiovasculaire et reproducteur, du métabolisme des graisses, des protéines, des glucides. Ces trois hormones ont un lien entre elles. Si le niveau sanguin diminue T3 et t4, TSH stimule leur production. Si leur concentration est supérieure à la normale, l'hormone stimulante de la thyroïde inhibe leur formation. Bien que la TSH ne soit pas produite par la glande thyroïde, mais elle affecte directement son travail, un test sanguin de TSH est prescrit pour évaluer l’état et le fonctionnement de la glande.

Norma TTG

loading...

Le taux d'hormones est différent chez les adultes et les enfants d'âges différents:

  • chez les nouveau-nés, son niveau devrait être compris entre 1,1 et 17 mU / l;
  • chez les enfants jusqu'à l'âge d'un an - 1,3 à 8,5;
  • de l'année à six ans - 0,8–6;
  • à l'âge de 7-14 ans - 0,28 à 4,3 ans;
  • la norme pour les enfants à partir de 14 ans et les adultes est de 0,27 à 3,8.

Analyse TSH

loading...

Un test sanguin de recherche de TSH est une procédure de diagnostic importante qu'un endocrinologue prescrit pour détecter des anomalies de la thyroïde. Le matériel à analyser est du sérum prélevé dans une veine. Recherche menée par la méthode de ILA. L'analyse immuno-chimiluminescente est un test de laboratoire basé sur l'interaction spécifique d'un anticorps et d'un antigène. La méthode est très sensible - jusqu'à 90%.

En règle générale, le taux de triiodothyronine et de thyroxine est déterminé lors d’un test sanguin de recherche de la TSH. Dans ce cas, une image plus détaillée sera obtenue. La fonction de la glande thyroïde est évaluée, pour la plupart, par le niveau de TSH, l'analyse des hormones T3 et t4 est un test supplémentaire.

Les résultats des tests peuvent varier légèrement en fonction du laboratoire où les tests sont effectués.

Norma T3 et t4 et décodage d'analyse

loading...

Étant donné que le niveau de triiodothyronine et de thyroxine est déterminé simultanément à l'étude de la TSH, et qu'ils sont tous interconnectés, il est important de connaître les valeurs normales de ces deux hormones.

T contenu3 dans le sang d'un adulte devrait se situer entre 1,08 et 3,14 nmol / l. En ce qui concerne la thyroxine, les valeurs pour les hommes et les femmes sont différentes. Pour les hommes, le niveau est de 59 à 135 nmol / l, pour les femmes, le taux est légèrement plus élevé - de 71 à 142 nmol / l.

Les anomalies indiquent des pathologies existantes. Si T3 est élevé, les raisons peuvent être les suivantes:

  • l'hyperthyroïdie;
  • adénome thyroïdien;
  • Syndrome de Pendrer (maladie génétique caractérisée par des troubles vestibulaires, une perte auditive bilatérale et un goitre);
  • maladie chronique du foie;
  • le choriocarcinome;
  • syndrome néphrotique.

La triiodothyronine est réduite dans les cas suivants:

  • carence en iode;
  • l'hypothyroïdie;
  • insuffisance surrénale;
  • effort physique important;
  • perte de poids.

Anomalies de l'hormone T4 pour les raisons suivantes:

  • augmentation: adénome thyréotoxique, syndrome néphrotique, réduction de la globuline se liant à la thyroxine;
  • la diminution de l'hormone est généralement associée à des maladies de la glande thyroïde.

Les résultats des tests peuvent être indirectement influencés par des facteurs tels que le stress grave, la prise de contraceptifs oraux.

Prix ​​et conditions

loading...

En règle générale, le délai d'exécution d'un test sanguin sur une TSH prend un jour ouvrable. Le coût varie selon la région et le niveau de laboratoire. Le prix moyen est d'environ 400 roubles.

Quand est-il prescrit?

loading...

Tests hormonaux T3, T4, TSH sont indiqués dans les cas suivants:

  • si vous soupçonnez une maladie de la thyroïde;
  • évaluer l'efficacité du traitement;
  • pour les personnes âgées de plus de 40 ans, en raison du développement de maladies à cet âge particulier, et beaucoup d'entre elles sont asymptomatiques.

Comment se préparer?

loading...

Un peu de préparation est nécessaire avant de passer les tests de laboratoire:

  1. Le sang doit être donné le matin (de 8 h à 10 h) sur un estomac vide. Le dernier repas est au plus tard 12 heures avant la procédure.
  2. À la veille de l'abolition de l'effort physique, renoncez à l'alcool et au tabac.
  3. Il est conseillé de venir au laboratoire dans un état psycho-émotionnel calme, sans hypothermie ni surchauffe.
  4. Lors du premier examen, il est nécessaire d’annuler tous les médicaments qui affectent le fonctionnement de la glande thyroïde deux à quatre semaines avant la procédure.
  5. Dans l'analyse de contrôle menée pour évaluer l'efficacité du traitement, annulez le traitement le jour de l'étude.
  6. Signaler la prise de corticostéroïdes, d’aspirine, de tranquillisants, de contraceptifs oraux.

Analyse de décodage sur la TSH

loading...

Si le niveau d'hormone stimulant la thyroïde est supérieur ou inférieur à la norme, cela signifie que des maladies se développent dans le corps, éventuellement sous forme latente. Le déchiffrement de l'analyse est la responsabilité de l'endocrinologue.

Si la TSH est élevée dans le sang, les maladies et conditions suivantes sont possibles:

  • tumeur hypophysaire;
  • hypothyroïdie primaire due à une maladie de la thyroïde;
  • hypothyroïdie secondaire causée par des dommages aux structures de l'hypothalamus et de l'hypophyse, responsables de la formation de TSH;
  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • insuffisance surrénale;
  • tumeurs capables de former des cellules produisant une hormone (tumeurs du sein, du poumon);
  • chirurgie de la thyroïde (résection du lobe, retrait);
  • retrait de la vésicule biliaire;
  • maladies mentales et somatiques graves;
  • gestose pendant la grossesse;
  • intoxication au plomb;
  • prendre des médicaments tels que des bêta-bloquants, des antibiotiques, de l'iode et des anticonvulsivants, etc.

Une diminution de la thyréostimuline est observée dans les pathologies suivantes:

  • les maladies de la glande thyroïde dans lesquelles ses hormones sont produites en excès, par exemple le goitre nodulaire diffus;
  • le stade de la thyroïdite auto-immune, dans lequel la fonction thyroïdienne est augmentée;
  • le jeûne;
  • Maladie de Plummer;
  • dommages à la glande pituitaire après l'accouchement;
  • le stress;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • stéroïdes anabolisants;
  • les glucocorticoïdes;
  • mauvais dosage des hormones thyroïdiennes synthétiques;
  • médicaments qui inhibent la production de lait maternel.

Conclusion

loading...

L'étude du sang pour l'hormone stimulant la thyroïde devrait être réalisée dans le diagnostic d'anomalies de la thyroïde, qui sont particulièrement exposées à des effets négatifs. Les maladies de ce corps sont rusées car elles ne peuvent pas se manifester longtemps. Une glande saine et fonctionnelle est un gage de longévité, d'activité, de jeunesse et de vision positive de la vie. L'analyse de la TSH peut détecter une pathologie à un stade précoce, ce qui est très important.

Décrypter les résultats des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes

loading...

La glande thyroïde est un organe dont le fonctionnement normal est imperceptible. Mais dès que des dysfonctionnements du système endocrinien apparaissent - tout le corps en souffre, divers symptômes désagréables apparaissent. Le médecin prescrit une enquête pour identifier les causes des maladies. L'indicateur le plus important dans le diagnostic est le déchiffrement d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes. Considérez ce sujet plus en détail.

Quels sont les hormones thyroïdiennes dans le corps

loading...

La glande thyroïde pèse environ 15 à 20 grammes et la triiodothyronine (contenant trois atomes d'iode, en abrégé T3) produit des hormones iodées et la thyroxine (T4, contenant quatre atomes d'iode). L'hormone thyroxine est beaucoup plus synthétisée par les cellules de la glande thyroïde, mais son activité est plusieurs fois moins active que celle de la triiodothyronine. Certains scientifiques pensent que la thyroxine est nécessaire «en tant que stock» à partir duquel la triiodothyronine est synthétisée. Ces substances dans le sang peuvent être liées et à l'état libre. Les hormones libres sont actives et, dans l'état associé aux protéines, elles sont transportées à travers les organes et les tissus.

À l'aide des hormones thyroïdiennes, les processus les plus importants pour le corps humain sont réalisés:

  • L'échange de protéines, de glucides et d'autres substances importantes;
  • La croissance des tissus, des os;
  • L'activité du système nerveux et cardiovasculaire et du tractus gastro-intestinal;
  • Renforcement de la production de chaleur et de la consommation d'oxygène par les tissus corporels.

Lorsque les fonctions de la glande thyroïde sont déterminées, les concentrations d'hormone stimulant la thyroïde (TSH), de thyroglobuline, de calcitonine, d'anticorps anti-thyroglobuline, d'anticorps anti-thyropéroxydase et de globuline se liant à la thyroxine sont également prises en compte. Bien que ces substances ne soient pas synthétisées par la glande thyroïde, elles ont une incidence sur son activité, donnent une image complète du système endocrinien du patient et aident à poser un diagnostic plus précis. La TSH (hormone stimulante de la thyroïde) est produite par l'hypophyse. L'une de ses fonctions est de stimuler la thyroïde pour qu'elle synthétise les hormones T3 et T4.

Quand et à qui est assignée l'analyse

loading...

Le fonctionnement normal de nombreux systèmes du corps humain dépend du fonctionnement de la glande thyroïde. Les symptômes d'hormones thyroïdiennes anormales sont souvent déguisés en autres maladies.

L'étude peut être prescrite par de nombreux spécialistes, à la fois étroits et divers: un endocrinologue, un cardiologue, un immunologiste, un thérapeute, un gynécologue et certains autres médecins soupçonnant la cause du problème associé au système endocrinien.

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est administré aux personnes présentant les symptômes ou maladies suivants:

  • Gain net ou perte de poids sans changement de régime ni de mode de vie;
  • Augmenter la taille de la glande thyroïde;
  • Faiblesse, nervosité, pleurs, somnolence, dépression, tremblements;
  • Troubles du rythme cardiaque;
  • Incapacité de porter une grossesse;
  • Diminution du désir sexuel, impuissance;
  • Les échecs dans le cycle menstruel;
  • L'anémie;
  • Infertilité;
  • Attention altérée, mémoire, concentration;
  • Retard de développement chez les enfants;
  • Galactorrhée;
  • Pendant le traitement, la glande thyroïde à contrôler;
  • Augmentation du cholestérol;
  • Après une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde, ainsi qu’après le retrait complet de l’organe;
  • Tumeurs hypophysaires.

En outre, des tests sont prescrits aux nouveau-nés, ainsi qu’aux enfants et aux adolescents lors de la restructuration du corps, s’il existe des anomalies de la croissance et d’autres fonctions.

Le dépistage des hormones thyroïdiennes est le plus souvent effectué par un endocrinologue. Mais il est impossible de compter uniquement sur des analyses. Ce n'est qu'en comparant les plaintes du patient, ses symptômes, les résultats d'une échographie de la thyroïde et son test d'hormones, qu'il pourra établir le diagnostic correct.

Bonne préparation à l'étude

loading...

La concentration d'hormones thyroïdiennes est influencée par de nombreux facteurs. Par conséquent, pour obtenir des résultats d'analyse fiables, une préparation correcte est nécessaire. Le don de sang s'effectue à jeun, le meilleur moment de 8h à 10h. Le dernier repas devrait être au moins 8 heures. Vous pouvez boire de l'eau plate non gazeuse. La veille de l'étude, il est nécessaire d'exclure les boissons alcoolisées, ainsi que les boissons contenant de la caféine, de limiter l'effort physique et d'éviter le stress émotionnel. Au moins une heure avant de donner du sang, il est impossible de fumer.

La norme des hormones dépend également de l'état nerveux du patient. Vous devez donc vous asseoir pendant 10 à 15 minutes avant d'entrer au bureau et vous calmer. Le sang est prélevé dans une veine, la procédure est presque indolore. Toutefois, si vous craignez le sang ou les seringues, vous pouvez vous écarter et vous laisser distraire. Il est préférable de prendre des médicaments hormonaux après le prélèvement sanguin. Il n'est pas recommandé de subir une échographie, des rayons X, un ECG avant l'étude. Cela affecte également les niveaux d'hormones. Une consultation supplémentaire avec le médecin sera nécessaire si la patiente prend des contraceptifs oraux, des diurétiques et d'autres médicaments qui affectent la concentration d'hormones.

Quand les indicateurs sont normaux

loading...

Le niveau hormonal dépend du sexe et de l'âge du patient. Chez les enfants et les personnes d'âge, les indices changent, par conséquent, lors du déchiffrement, il est nécessaire de prendre en compte le nombre d'années du patient. De plus, la concentration de substances dans le sang varie selon les saisons de l'année et l'heure.

  • La norme de l'hormone T4 libre - 0,9–1,8 pg / ml ou 10–23 pmol / l, T4 total - 66–181 nmol / l.
  • Norme de l’hormone T3 libre - 3,6 à 8,0 pg / ml ou 5,4 à 12,3 pmol / l, T3 total - 1,2 à 3,3 nmol / l.
  • Le taux de TSH est de 0,3 à 4 µMU / ml.

Les indicateurs sont indiqués pour les adultes. Selon les laboratoires, les limites de la norme peuvent légèrement varier et l'interprétation des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes varie légèrement.

Indicateurs de changement - qu'est-ce que cela signifie

loading...

Avant de parler d’écarts, vous devez vous assurer que l’analyse a été prise et faite correctement. S'il n'y a aucun doute sur la fiabilité, le point suivant est une comparaison entre T4, T3 et TSH, ainsi que l'état général du patient. En règle générale, les concentrations de T4, T3 et TSH sont inversement proportionnelles.

Si le niveau de T4, T3 est augmenté, la glande thyroïde commence à fonctionner plus activement. Cette maladie s'appelle l'hyperthyroïdie (thyrotoxicose). Il existe des hyperthyroïdies primaires, dans lesquelles la TSH dans le sang diminue, et secondaires, dans lesquelles les valeurs de la TSH sont élevées. La thyréotoxicose secondaire est habituellement observée dans l'adénome hypophysaire. Un taux élevé d'anticorps et une augmentation de la fonction thyroïdienne indiquent la maladie de Graves, ainsi qu'un goitre toxique diffus, le syndrome de Perry.

Lorsque les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont élevés, les symptômes suivants sont observés: perte de poids, manque de sommeil, mains tremblantes, rougeur des protéines oculaires, tachycardie avec hypotension artérielle, arythmie. Les conséquences les plus graves sont une tumeur maligne de la glande thyroïde.

Une diminution de la fonction thyroïdienne est appelée hypothyroïdie. L'hypothyroïdie primaire est caractérisée par une augmentation de la TSH et secondaire - une diminution de sa concentration dans le sang, ce qui indique des lésions de la glande pituitaire. La présence d'anticorps élevés, AT-TPO et AT-TG, indique des processus auto-immuns de la glande thyroïde, ainsi qu'une thyroïdite (Hashimoto, postpartum).

La réduction du niveau d'hormones ralentit les processus métaboliques, ce qui se traduit chez une personne présentant les symptômes suivants: perte de poids, perte de cheveux, léthargie et fatigue rapide. Les complications se traduisent par une inflammation de la glande thyroïde.

Un taux de test sanguin surestimé pour la thyréoglobuline indique que le corps est en train de subir des processus oncologiques, ainsi que des récidives de tumeurs après le traitement.

Des écarts dans les indicateurs entraînent des lésions des reins, du foie, des poumons, des maladies neurologiques graves et d’autres conséquences.

Taux de grossesse

loading...

Le taux d'hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte diffère du taux habituel. Il peut y avoir de légères fluctuations avec une bonne santé. Au premier trimestre, on observe une diminution de l’hormone stimulant la thyroïde et une augmentation de la thyroxine et de la triiodothyronine. Pour certaines femmes, ce ratio demeure jusqu'à la fin de la grossesse, surtout si des jumeaux ou des triplés sont attendus.

Ce n'est pas considéré comme une déviation, ne nécessite pas de traitement.

L’hypothyroïdie est considérée comme dangereuse au cours de cette période. Une diminution de la fonction thyroïdienne entraîne des anomalies fœtales, ainsi que des fausses couches. En cas d'hypothyroïdie prononcée, un traitement par l'hormone L-thyroxine est prescrit.

Une étude qui calcule la quantité d'hormones est considérée comme une analyse obligatoire pendant la gestation. Le spécialiste doit également savoir si le patient a des plaintes, sentir la glande thyroïde à la recherche de modifications diffuses.

Le contenu des hormones thyroïdiennes et des tests de décodage est un mécanisme complexe qui ne doit être réglementé que sous la supervision d'un médecin. Une intervention illettrée dans les hormones peut avoir des conséquences irréparables. Par conséquent, en aucun cas, ne devrait pas s'engager dans l'auto-traitement, et prescrire un médicament qui "ramènera à la normale" les hormones thyroïdiennes. Lors de la prescription d'un traitement, un spécialiste compétent prend en compte de nombreux facteurs, en fonction de l'historique du patient. Il faut clairement suivre les instructions du médecin, afin de ne pas nuire à leur santé.

Rubriques de magazines

loading...

Le test des hormones thyroïdiennes est une étude du niveau des hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) et de l’hormone stimulante de la thyroïde associée. L'examen est prescrit par des médecins de différentes spécialités et est aujourd'hui le plus populaire de tous les tests hormonaux.

Pourquoi ces tests sont-ils prescrits?

loading...

L’analyse des hormones thyroïdiennes est pertinente dans la pratique:

  1. endocrinologues;
  2. des thérapeutes;
  3. les cardiologues;
  4. immunologistes;
  5. psychiatres;
  6. gynécologues et autres spécialistes.

La fonction de la glande thyroïde affecte le travail des systèmes cardiovasculaire, nerveux, digestif, hématopoïétique et reproducteur.

La thyréotoxicose et l'hypothyroïdie peuvent imiter le tableau clinique d'autres maladies. Par exemple, les masques de la thyroïde déprimés sont la dépression, l'obésité, la constipation chronique, l'anémie ferriprive, la démence, l'infertilité, les troubles menstruels, la perte auditive, les syndromes à tunnel et d'autres conditions.

La thyréotoxicose doit être exclue lors de la détection de la tachycardie, de la fibrillation auriculaire, de l'hypertension, de l'insomnie, des attaques de panique et de certaines autres pathologies.

  1. signes de thyréotoxicose (tachycardie, extrasystole, perte de poids, nervosité, tremblements, etc.);
  2. signes d'hypothyroïdie (bradycardie, prise de poids, peau sèche, discours lent, perte de mémoire, etc.);
  3. élargissement diffus de la glande thyroïde lors de la palpation et des données échographiques;
  4. nodules de tissu thyroïdien selon l'examen et les recherches supplémentaires;
  5. infertilité;
  6. troubles menstruels;
  7. fausse couche;
  8. un changement de poids important dans le contexte d'un régime alimentaire normal et de l'activité physique;
  9. troubles du rythme cardiaque;
  10. dyslipidémie (augmentation du cholestérol total et index athérogène);
  11. l'anémie;
  12. impuissance et diminution de la libido;
  13. la galactorrhée;
  14. retard du développement mental et physique de l'enfant;
  15. contrôle du traitement conservateur des maladies de la glande thyroïde;
  16. contrôle en période postopératoire (résection sous-totale, résection du lobe, extirpation de la glande thyroïde) et après traitement par radio-isotopes.

En outre, l'analyse de la thyréostimuline (TSH) est incluse dans le dépistage néonatal, c'est-à-dire qu'elle est réalisée sur tous les nouveau-nés en Russie sans faute. Cette étude nous permet d'identifier l'hypothyroïdie congénitale à temps et de commencer le traitement nécessaire.

Comment se préparer?

loading...

Les hormones thyroïdiennes sont influencées par de nombreux facteurs. Pour éliminer une erreur dans l’étude, il est important de bien se préparer.

Tous les tests pour les hormones thyroïdiennes, il est souhaitable de passer l'estomac vide. Cela signifie qu’au moins 8 heures et au plus 12 heures doivent s'écouler à partir du dernier repas. À ce moment, vous ne pouvez pas boire de boissons sucrées, jus de fruits, café, thé, utiliser du chewing-gum.

La veille de l’étude, il est nécessaire d’exclure la consommation de boissons contenant de l’alcool.

Le sang doit être donné avant 10 heures.

Les comprimés hormonaux (L-thyroxin et autres) ne peuvent être pris qu'après avoir pris du sang pour l'hormone thyroïdienne.

Il faut arrêter de fumer plus de 60 minutes avant le prélèvement de sang.

Avant de prendre du sang, le patient doit se reposer un peu (reprendre son souffle) pendant 10 à 15 minutes.

Le matin avant l'analyse, aucun examen aux rayons X, ECG, échographie ou physiothérapie ne peut être effectué.

Les études de contraste radiologique doivent être effectuées au plus tard 2 à 4 jours avant le prélèvement de sang pour analyse.

Décrypter les résultats de l'analyse des hormones thyroïdiennes - la norme des indicateurs dans le tableau

loading...

Différentes méthodologies, unités de mesure et réactifs peuvent être utilisés dans différents laboratoires et les normes sont souvent différentes, respectivement.

Pourquoi faire un test sanguin pour TSH? Ce qu'ils disent augmente ou diminue les résultats

loading...

La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde, est un composé biologiquement actif qui est produit par la glande endocrine. Pour la production de cette hormone est la glande pituitaire responsable, qui est situé à l'arrière du cerveau.

C'est la concentration de TSH qui détermine le fonctionnement du système endocrinien dans tout le corps.

C'est nécessaire parce que:

  • Aide à augmenter l'absorption d'iode par les cellules thyroïdiennes.
  • Active la production de fractions de protéines.
  • Responsable du transfert de chaleur.
  • Il active le métabolisme.
  • Responsable de la production de glucose.
  • Augmente la synthèse de l'adénylate cyclase.
  • Normalise le nombre de globules rouges dans le sang.
  • Normalise la production de phospholipides et d'acides nucléiques.

Analyse TSH - la norme

Indications pour

En règle générale, l'analyse de l'hormone TSH est prescrite:

  • Pour le diagnostic d'hypo ou d'hyperthyroïdie primaire au début.
  • Avec la croissance de la thyroïde.
  • Pour une étude plus complète des problèmes du système cardiovasculaire.
  • Avec une longue absence de menstruation.
  • Avec développement physique, sexuel et mental insuffisant chez les enfants.
  • Si vous avez des problèmes avec le système urogénital.
  • Avec une perte de cheveux nette sans raison apparente.
  • Si une personne a un goitre toxique diffus.
  • Surveiller les résultats de la pharmacothérapie.
Teneur normale en hormone TSH Т

Analyse de la TSH - décodage

Avec la participation de la TSH, les hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) sont produites. Si le niveau de TSH dans le corps humain dépasse la norme ou est nettement inférieur à celle-ci, des processus pathogènes se produisent. Habituellement, ils circulent sous une forme cachée.

Déchiffrer avec précision les résultats de l'analyse aidera l'endocrinologue.

Pour augmenter le niveau d'hormone, TSH peut recevoir les médicaments suivants:

  • Anticonvulsivant
  • Bêta-bloquants.
  • Contenant de l'iode.
  • Bêta-bloquants.
au contenu ↑

Symptômes de TSH élevée

Une augmentation du nombre de TSH dans le sang se manifeste toujours par des symptômes spécifiques.

Les signes de cette condition sont:

  • Apathie, essoufflement, fatigue.
  • Gain de poids important en raison d'une faible hémoglobine.
  • Perte de cheveux accrue, peau drainante.
  • Perturbation du sommeil
  • Cou enflé et épaissi.
  • Baisse de la température corporelle à 35 degrés et hypotension artérielle.
  • Transpiration excessive, diminution de l'attention et de la concentration.
  • Hémoglobine réduite dans le sang.
Glande thyroïde élargie

Les personnes âgées qui sont confrontées au problème de la TSH élevée doivent faire attention aux balles accélérées, à la douleur constante du sternum, à la dyspnée qui se produit.

Chez les enfants, l'hyperactivité se produit, l'anxiété et l'excitation peuvent apparaître. Du côté du tube digestif, des nausées, une constipation et un manque d'appétit peuvent survenir.

Signes de faible TSH

Une quantité insuffisante de TSH apparaît au fond de l'hypofonction thyroïdienne.

La concentration de l'hormone commence rapidement à baisser dans les situations de stress grave ou avec un régime hypocalorique.

Reconnaître le faible TSH par les manifestations suivantes:

  • Hypertension artérielle.
  • L'hyperthermie.
  • Diarrhée et vomissements.
  • Augmentation de l'appétit et des maux de tête.
  • Insomnie et faiblesse générale.
  • Langage lent et perturbation de la menstruation.
  • Puffiness du visage.
  • Tremblement des membres.
au contenu ↑

Comment faire un don de sang pour TSH?

L’étude est menée à jeun - il est nécessaire de mourir de faim pendant au moins 12 heures avant de prendre du sang. Tout aliment qui pénètre dans le corps contribue à l'activation de la production d'hormones, ce qui fausse les résultats de l'analyse hormonale.

Prenez également en compte les recommandations suivantes:

  • 3 jours, vous n'avez pas besoin de prendre de médicaments.
  • 1 jour pour ne pas faire de sport.
  • Semaine à ne pas prendre d'alcool et ne pas fumer.
  • Pendant 10-15 minutes avant la clôture, vous devez vous asseoir tranquillement.
au contenu ↑

TSH pendant la grossesse

Pendant la grossesse, chaque future mère doit surveiller la concentration de TSH dans le sang. Il est très important de contrôler le niveau des niveaux hormonaux, ainsi que l’ensemble du système endocrinien. Cette analyse est de la plus haute importance pour les femmes qui n’ont pas franchi le cap des 10 semaines.

C'est à cette époque que l'enfant a toujours une glande thyroïde et qu'il est obligé de prendre des substances biologiquement actives du corps de la mère.

Le standard de TSH pendant la grossesse est:

  • 1 trimestre - de 0,1 à 0,4.
  • 2 trimestres - de 0,3 à 2,8.
  • 3 trimestres - de 0.4 à 3.5.
au contenu ↑

Prix ​​et conditions

Pour effectuer et recevoir les résultats du test sanguin sur TSH, 1 jour suffit. En moyenne, le coût d’une telle étude est de 400 roubles russes. Cependant, ces chiffres dépendent des équipements modernes du laboratoire et de la région.

Méthode de normalisation du niveau de TSH

Il faut se rappeler que la correction de la concentration de TSH dans le sang n'est possible que sous la surveillance du médecin traitant.

En aucun cas, vous n'avez pas besoin de vous prescrire des médicaments hormonaux. Il est également nécessaire d'abandonner complètement les méthodes de traitement populaires.

Traitement de la TSH élevée

Lorsque le niveau de TSH est compris entre 7,1 et 75 μIU / ml, une personne est diagnostiquée comme souffrant d’hyperthyroïdie. Cette affection est traitée à l'aide de préparations à base de thyroxine synthétique. Auparavant, la thérapie était réalisée avec des médicaments à base de thyroïde séchée sur un animal.

Maintenant, les médicaments synthétisés sont utilisés - ils sont plus efficaces et plus purs.

Le traitement commence par de petites doses de thyroxine, qui augmentent progressivement. Le traitement continue jusqu'à ce que T4 et TSH reviennent à la normale.

Traitement de faible TSH

Lorsque la TSH est abaissée à 0,01 μIU / ml, un traitement complexe est nécessaire. Cela consiste à prendre une hormone synthétique.

Il est très important que toute la thérapie soit réalisée sous le contrôle d'un endocrinologue - le risque de complications est extrêmement élevé.

La lévothyroxine sodique est habituellement prescrite. Les premiers signes de soulagement peuvent être observés dès 2-3 semaines après le début du traitement.

Pourquoi et quels tests sont prescrits par l'endocrinologue pour les hormones. Normes et pathologies

Avant de prescrire des tests pour les hormones, l'endocrinologue examine le patient et pose des questions sur les problèmes de santé. Et seulement après avoir recueilli l'anamnèse, le médecin détermine la liste des tests nécessaires.

tests hormonaux d'endocrinologie

"data-medium-file =" https://i2.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/06/e`ndokrinolog-analizyi-na-gormonyi.jpg?fit= 450% 2C300 "data-large-file =" https://i2.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/06/e`ndokrinolog-analizyi-na-gormonyi.jpg ? fit = 790% 2C527 "class =" alignnone taille-complète wp-image-9298 "src =" http://medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/06/e%60ndokrinolog-analizyi -na-gormonyi.jpg "alt =" tests hormonaux endocrinologues "width =" 804 "height =" 536 "/>

Cliquez pour développer / fermer le menu de l'article →

Quels sont les tests hormonaux pour les endocrinologues

Même le médecin le plus expérimenté et le plus qualifié ne peut établir un diagnostic précis sans une recherche appropriée. Des tests sanguins hormonaux permettent d’évaluer l’état du contexte hormonal du patient et de déterminer où ses troubles se produisent.

Si le patient a une prédisposition héréditaire à une maladie (par exemple, le diabète sucré), des tests permettront de détecter en temps voulu l'apparition de la maladie et de commencer son traitement. Grâce à cela, il est possible d'empêcher le développement de complications dangereuses et la progression des maladies.

Quand prescrit-on des tests hormonaux?

Un endocrinologue peut ordonner des tests pour déterminer le niveau d'hormones dans le sang dans les situations suivantes:

  • Échec hormonal suspecté;
  • Problèmes de conception;
  • Violations des processus métaboliques dans le corps;
  • Irritabilité, nervosité;
  • Sentiment constant de fatigue et d'apathie;
  • Perte de cheveux ou inversement, leur croissance active;
  • Problèmes de poids;
  • Transpiration accrue;
  • Bouche sèche, soif;
  • Changements dans l'appétit;
  • Maux de gorge;
  • Troubles du sommeil;
  • Baisse des performances.

Tout cela peut indiquer des violations du système endocrinien.

Préparation aux tests endocrinologiques

La préparation correcte des tests joue un rôle primordial dans la fiabilité des résultats de laboratoire. Le patient doit respecter les règles suivantes:

  • La prise de sang se fait strictement à jeun. Même boire de l'eau ordinaire n'est pas souhaitable;
  • La veille de la procédure ne peut pas boire de boissons alcoolisées;
  • L'exercice à la veille du don de sang devrait être limité;
  • Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments avant la procédure. La seule exception est lorsque le médicament est nécessaire pour le patient, mais dans ce cas, le médecin traitant et le technicien de laboratoire doivent être avertis de la prise du médicament;
  • Il est conseillé de ne pas fumer avant de prélever du sang pour analyse;
  • Les tests hormonaux doivent être pris le matin.

Il est nécessaire de respecter les recommandations du médecin concernant les tests de dépistage des hormones sexuelles au cours des périodes pertinentes du cycle.

Quels tests sont prescrits par l'endocrinologue

En fonction des symptômes et des plaintes du patient, le médecin peut ordonner plusieurs tests. Toutes les analyses montrant les niveaux d'hormones peuvent être divisées en plusieurs sous-groupes:

  • Hormones thyroïdiennes: TSH, T3 (commune, gratuite), T4 (commune, libre), thyroglobuline, AT à TPO;
  • Hormones sexuelles féminines - estradiol, FSH, progestérone, LH, prolactine;
  • Hormones sexuelles masculines - testostérone, dihydrotestostérone;
  • Hormones surrénaliennes - aldostérone, DHEA, DHEA-C, 17-OH-progestérone, cortisol;
  • Pancréas - proinsuline, insuline, peptide C

Tarifs et écarts

Chaque laboratoire a ses propres normes, qui peuvent varier en fonction des réactifs utilisés. Cependant, il existe des valeurs de référence généralement acceptées.

Test sanguin pour les hormones

Dans le cadre du test sanguin pour détecter les hormones, les médecins supposent une étude approfondie du contenu susmentionné sur la concentration et la présence dans celui-ci d’un certain nombre de substances biologiquement actives produites par les glandes humaines. Cette procédure peut aider à identifier un grand nombre d'une grande variété de maladies, même à des stades très précoces, lorsqu'il n'y a pas de symptômes cliniques externes.

Description générale

Le type d'analyse susmentionné est l'un des plus recherchés au monde, car il s'agit parfois du seul moyen de diagnostiquer rapidement et avec précision des maladies graves qu'il est important de détecter rapidement, car leur traitement sera alors très efficace.

Il est à noter que la teneur en hormones dans le sang est très faible, en particulier si on compare l'indicateur avec ceux similaires à d'autres éléments plasmatiques, mais c'est cette série de substances biologiquement actives qui intervient dans presque tous les processus critiques pour les organismes. Les normes hormonales dans ce cas ne sont pas une valeur stationnaire et dépendent à la fois du sexe de la personne et de son âge.

Quand est nommé?

Un test sanguin pour les hormones est prescrit pour les anomalies suspectées dans les organes internes, les glandes, les glandes surrénales, les maladies du fœtus pendant la grossesse et dans d'autres cas.

Comment prendre?

Pour les tests sanguins pour les hormones, ils le prendront dans votre veine. Douze heures avant l'heure prévue pour la livraison des échantillons, limitez le plus possible les charges émotionnelles et physiques, et renoncez également à l'alcool et aux drogues / produits contenant de l'iode.

Une attention particulière doit être portée à la préparation des tests pour les femmes - elle doit être effectuée certains jours du cycle menstruel, que votre médecin désignera pour vous. L'analyse elle-même est donnée le matin, l'estomac vide.

Performance normale. Décryptage

Il existe actuellement un certain nombre de méthodologies et de systèmes évaluant le contenu en hormones dans le sang, ainsi que leur interprétation des résultats obtenus. Les tests les plus célèbres:

Analyse d'hormones thyroïdiennes

  1. TTG. Cette hormone de la glande pituitaire affecte directement la glande thyroïde et assure la circulation complète des autres éléments. La norme pour une personne en bonne santé est de 0,4 à 4 mU / l. Des valeurs élevées indiquent une insuffisance surrénalienne, une pathologie non thyroïdienne grave, une résistance à de telles hormones, une stimulation nerveuse et mentale, ou l'utilisation de médicaments, en particulier de morphine. Faible valeur - cortisol accru, thyrotoxicose, traitement hormonal excessif.
  2. T3 sous forme libre. Fournit une activité métabolique et a une rétroaction avec la glande pituitaire. Les valeurs normales vont de 2,6 à 5,7 pmol / l. Valeurs élevées - syndrome de résistance vasculaire périphérique, toxicose hormonale ou hyperthyroïdie, méthadone, amphétamine. Syndrome de résistance vasculaire périphérique de faible valeur, insuffisance rénale, hyperthyroxinémie disalbuminémique, famine, médicaments contenant de l'iode, dexaméthasone, coumarine, phénytoïne, thyréotoxicose arthritique, ainsi que déclin physiologique en été.
  3. T3 est commun. Hormone thyroïdienne sérique responsable du fonctionnement des glandes périphériques. Les valeurs normales vont de 1,3 à 2,7 nmol / l. Une augmentation de ce taux indique une grossesse, une infection par le VIH, une hépatite, une porphyrie, une hyperprotéinémie, le tamoxifène, des contraceptifs à spectre oral, l'amiodarone, l'amphétamine et des œstrogènes. Réduction - acromégalie, pénurie de TSH, maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et des reins, jeûne, hémolyse, pathologies somatiques, prise de testostérone, stéroïdes anabolisants, caféine.
  4. T4 gratuit. La principale hormone thyroïdienne est responsable du travail des protéines de transport et maintient leur équilibre dans le corps. La norme pour une personne en bonne santé est de 10 à 22 pmol / l. Des valeurs élevées indiquent une lipémie, des maladies mentales ou somatiques, une insuffisance surrénalienne, la prise d'aspirine, d'amiodarone, de furosémide, d'augmentation héréditaire de la TSH. Valeurs faibles - exercices physiques puissants, grossesse, famine, auto-anticorps avec hormones de type thyroïdiennes, méthadone, salicylates, triiodothyronine, rifampicine.
  5. T4 est commun. Une des principales hormones de la glande thyroïde. Les valeurs normales vont de 58 à 161 nmol / l. L'augmentation indique obésité, grossesse, hépatite aiguë, porphyrie intermittente, infection par le VIH en phase inactive, hyperbilirubinémie, utilisation de contraceptifs, tamoxifène, héparine, médicaments pour la thyroïde. Diminution - effort physique, jeûne, acromégalie, déficience congénitale en TSH, pathologies somatiques, maladies du tractus gastro-intestinal et des reins, prise de testostérone, liothyronine, diphényle, salicylates, stéroïdes anabolisants.
  6. TSG. Cette glycoprotéine d'une chaîne polypeptidique est considérée comme la troisième protéine de liaison au vecteur majeur et un élément fonctionnel de la glande thyroïde. Les valeurs normales vont de 259 à 573,5 nmol / l. Des valeurs élevées sont diagnostiquées dans l'hyperprotéinémie, la grossesse et l'hépatite en phase aiguë. La diminution indique une pathologie somatique, une hypofonction ovarienne, un taux élevé de catabolisme, une acromégalie et un déficit congénital en hormones.
  7. Anticorps contre la thyroglobuline. Ils sont un indicateur utile pour identifier un certain nombre de problèmes dans le corps, en particulier après une intervention chirurgicale. Les valeurs normales de cet indicateur - jusqu'à 40 UI / ml. L'excès indique une anémie percyous, une maladie de Graves, un myxoedème idiopathique, une thyroïdite de Hashimoto, un carcinome de la thyroïde, une thyroïdite subaiguë, d'autres problèmes chromosomiques et auto-immuns.
  8. Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne. Indicateur de résistance à une enzyme connue. Les indicateurs en excès de ses preuves de maladies auto-immunes de la glande thyroïde. La valeur normale du paramètre va jusqu'à 35 IU / ml.
  9. Tireoglobuline. L’hormone, constituée de 2 sous-unités, est produite exclusivement par la glande thyroïde, analysée comme marqueur de diverses tumeurs, ainsi qu’une sorte de «moniteur» de l’état du patient avec une glande distante ou une personne suivant un traitement à l’iode radioactif. Le taux est de 1,7 à 56 ng / ml. Une diminution du taux indique un déficit de la fonction thyroïdienne par rapport à cette hormone dans l'hypothyroïdie. Une augmentation indique un adénome bénin, une thyrotoxicose, une thyroïdite subaiguë ainsi que des manifestations primaires d'un cancer de la thyroïde.

Analyse hormonale hypophysaire

  1. Stg Hormone de croissance Hormone de croissance responsable de la stimulation du développement des os, de la masse musculaire et d'autres organes. Les valeurs normales vont jusqu'à dix ng / ml. Des valeurs élevées indiquent un gigantisme ou une acromégalie, tandis que des valeurs inférieures indiquent un indicateur d'animisme hypophysaire.
  2. ACTH. Cet élément adrénocorticotrope stimule la production d'hormones dans le cortex surrénalien. La norme pour une personne en bonne santé va jusqu'à 50 pg / ml. Des valeurs basses indiquent une insuffisance surrénalienne systémique ou la présence de tumeurs dans celles-ci. Un indicateur élevé est un indicateur d'hyperplasie du même organe, ainsi que de maladies Itsenko / Kushiga ou Addison.
  3. TTG. L'hormone thyrotrope affecte classiquement la dégradation de la thyroglobuline et de l'iodation de la tyrosine. La norme sur les IF - de 0,24 à 2,9 microns UI / ml. La norme en RIA est de 0,6 à 3,8 microns UI / ml. Une augmentation du paramètre indique la présence d'une thyroïdite ou d'une hypothyroïdie au stade initial, une diminution du paramètre est un symptôme d'un adénome ou d'une thyréotoxicose.
  4. La prolactine. Cet élément des représentants du sexe fort est responsable du travail de la prostate et de la formation des vésicules séminales, chez la femme pour la croissance des glandes mammaires. Valeurs normales: femmes en période de procréation de 130 à 540 µg / l, femmes en ménopause et non fécondes de 107 à 290 µg / l, les représentantes du sexe fort de 100 à 265 µg / l. une augmentation de ce paramètre chez les hommes montre diverses altérations de la puissance, chez le beau sexe - grossesse, allaitement, hypothyroïdie dans la phase primaire, aménorrhée et tumeurs de l'hypophyse.
  5. FSH. La follitropine dans le beau sexe est responsable du travail des follicules, chez l'homme, de l'activité de la spermatogenèse et du travail des tubes séminifères. Standards: femmes ménopausées de 29,5 à 55 MU / l, femmes ayant une ovulation de 2,7 à 6,7 MU / ml, femmes en phase lutéale de deux à quatre UI / ml, représentantes du sexe fort de 1, 9 à 2,4 miel / ml. Une augmentation des taux indique une ménopause, une insuffisance ovarienne dans la phase initiale, des problèmes de spermatogenèse et un syndrome de Turner. Une diminution du paramètre indique la présence d'une hypofonction hypothalamique et, pendant la grossesse, parallèlement, de paramètres presque «nuls» du paramètre - insuffisance ovarienne profonde, cancer de la prostate, ainsi que pilules contraceptives orales ou œstrogènes.
  6. LH. L'hormone lutéinisante aide à produire de la progestérone chez le beau sexe et de la testostérone chez les hommes. Standards: pour les hommes, de 2,12 à 4 UI / ml, pour les filles ayant une ovulation de 18 à 53 UI / ml, pour les femmes en phase lutéale, de 1,54 à 2,56, UI / ml, pour les femmes le sexe dans la phase folliculaire est de 3,3 à 4,66 UI / ml, chez la femme ménopausée de 29,7 à 43,9 UI / l. L'augmentation du niveau est un indicateur de divers dysfonctionnements des gonades. Une diminution du niveau indique des perturbations dans le travail de l'hypophyse / hypothalamus, une insuffisance des glandes sexuelles dans la phase secondaire, ainsi qu'une ingestion de progestérone.

Test sanguin pour les hormones sexuelles

  1. La testostérone. Cette hormone affecte directement la formation de personnes de caractères sexuels secondaires, le développement des organes pertinents, ainsi que la stimulation de la croissance osseuse et de la masse musculaire. Normes: de 0,2 à un ng / ml chez le beau sexe et de deux à dix ng / ml chez le sexe fort.
  2. Estradiol. L'hormone féminine, l'œstrogène, assure le bon développement de la grossesse et la production de cellules germinales. Normes: de 200 à 285 pm / l (femmes en phase folliculaire), de 440 à 575 (femmes en phase lutéale), de 50 à 133 pm / l (pendant la ménopause). L'augmentation des paramètres est observée dans les tumeurs des ovaires. Diminution - avec leur fonctionnement insuffisant et les violations de la libération d'hormones gonadotropes.
  3. Progestérone La deuxième hormone féminine la plus importante de la série des œstrogènes, assurant le bon développement des organes génitaux chez le beau sexe. Normes: de 1 à 2,2 nm / l (femmes en phase folliculaire), de 23 à 30 nm / l (femmes en phase lutéale) et de 1 à 1,8 nm / l (en ménopause). Une augmentation est observée dans les tumeurs du cortex surrénalien. Diminution du paramètre - au cours de l'irradiation et de la sclérose des ovaires.

Sang pour les hormones surrénales

  1. Cortisol. Il affecte la susceptibilité aux réactions allergiques, catalyse la création de structures de glucose à partir de protéines et d'acides aminés et systématise la production d'anticorps. Performance normale - de 230 à 750 nm / l. Une diminution de la concentration indique une insuffisance surrénalienne en phase chronique ou une maladie d'Addison. La réduction indique un cancer de la surrénale ou un adénome possible.
  2. Norépinéphrine et adrénaline. Les éléments ci-dessus affectent les vaisseaux sanguins, normalisent la pression, systématisent le fonctionnement de la motilité gastro-intestinale, catalysent la pénétration des acides aminés gras dans le sang, les rythmes cardiaques et forment également des taux de glucose. Normes: de 1,92 à 2,46 nm / l et de 0,62 à 3,23 nm / l pour ad-on et norad-on, respectivement. Une augmentation des indicateurs indique une jaunisse, un stress physique et émotionnel, une maladie rénale, le syndrome d'Itsenko-Cushing. L'abaissement indique des lésions de l'hypothalamus ou une myasthénie.
  3. L'aldostérone L'hormone est responsable de l'équilibre du métabolisme de l'eau et du sel dans le corps. Normes: pour une position horizontale de 30 à 65 pg / ml, pour une position verticale de 58 à 172 pg / ml. Des taux réduits d'aldostérone indiquent une thrombose surrénalienne, une embolie artérielle de l'organe, la maladie d'Addison, la rareté d'un régime alimentaire normal, dépourvu de potassium, ainsi qu'un hypofonctionnement des glandes surrénales ou trop de liquide. Des taux élevés indiquent généralement une hyperplasie ou des tumeurs surrénales, divers problèmes d’excrétion de sodium, ainsi que des complications telles que la cirrhose du foie, la néphrose et des maladies du système cardiovasculaire. En outre, une diminution de la concentration en aldostérone inférieure à la norme indique une grossesse, une transpiration accrue, une grossesse, un épuisement physique grave et une carence en sodium dans l'alimentation.

Vidéo utile

Au lieu d'une postface

Assurez-vous de passer des tests pour les hormones prescrites par votre médecin. Dans certains cas, leurs résultats peuvent permettre de diagnostiquer une maladie grave au stade de sa formation initiale, ce qui vous permet d'économiser du temps, de l'argent et votre santé pendant le traitement. Cependant, essayez de ne pas en faire trop, si la commande n'est pas trop nécessaire pour un examen approfondi, l'étude des analyses - seul un professionnel de la santé qualifié peut vous dire les paramètres exacts du diagnostic. Bonne chance et ne tombez pas malade!

Questions et réponses

Quel est le prix du don de sang pour les hormones?

Le coût des tests dépendra de l'hormone étudiée - il y en a beaucoup. Les indicateurs spécifiques nécessaires au diagnostic complet de votre problème sont déterminés par le médecin traitant, c.-à-d. tout dépendra de l'organe étudié, du problème médical caractéristique, du diagnostic potentiel, etc. Le coût moyen d'une analyse pour une hormone particulière (TSH, progestérone, cortisol, thyroglobuline, par exemple) varie entre 350 et 1 000 roubles à Moscou. Souvent, les cliniques offrent des réductions sur l’étude de plusieurs paramètres à la fois. Cependant, cette opportunité doit également être utilisée avec prudence - parfois, des études individuelles du complexe proposé, vous n’avez tout simplement pas besoin et il est moins coûteux de commander quelques-uns à des tarifs standard.

Est-il possible de passer cette analyse gratuitement?

Dans certains établissements médicaux d’État, ils peuvent effectuer gratuitement des tests individuels pour une hormone donnée - le plus souvent, ils fournissent ce service dans des villes de plus d’un million d’habitants, principalement dans des cliniques pour femmes. Toutefois, dans la très grande majorité des cas, vous serez envoyé dans un centre médical privé. Préparez donc de l’argent, bien sûr, après avoir vérifié si ce type de service n’est pas disponible sur le lieu de traitement de l’institution médicale municipale.

Quels tests sont nécessaires pour l'endocrinologue?

Directeur de l'Institut du diabète: «Jetez le lecteur et les bandelettes réactives. Plus de Metformin, Diabeton, Siofor, Glucophage et Januvia! Traitez-le avec ça. "

Les tests d'hormones thyroïdiennes aident à mieux comprendre l'activité fonctionnelle du corps.

Ces informations indiquent la présence de maladies spécifiques et le potentiel de violations.

Le travail de la glande thyroïde est conforme au travail de l'hypophyse, des glandes surrénales, de l'hypothalamus, des testicules ou des ovaires.

Au niveau des hormones, le médecin peut tirer des conclusions sur l'état du système endocrinien dans son ensemble et, si nécessaire, donner des directives pour d'autres tests.

Quand dois-je tester?

Les symptômes de dysfonctionnement de la thyroïde sont difficiles à associer à cet organe particulier, car les hormones thyroïdiennes affectent tous les processus du corps.

Les premiers signes de la maladie peuvent ne pas provenir de la glande thyroïde.

Donner du sang pour analyse est nécessaire pour détecter les symptômes suivants:

Les changements de tempérament sont difficiles à remarquer par eux-mêmes. Les sautes d'humeur de nombreuses femmes associent le syndrome prémenstruel.

D'autres manifestations sont interprétées comme un épuisement du corps après un stress prolongé, une carence en vitamines, une carence en micro et macro éléments. Les raisons les plus courantes pour une visite chez un endocrinologue et des tests:

  1. L'apparition de symptômes de la sphère reproductive.

Les violations de la menstruation nécessitent nécessairement l'étude des niveaux hormonaux. Les femmes demandent l'aide d'un gynécologue et font un don de sang pour étudier les hormones sexuelles, mais dans 75% des cas, le problème réside dans le dysfonctionnement de la glande thyroïde.

  1. Les traitements pour la perte de cheveux et la déformation des ongles sont moins fréquents, bien que l’alopécie et les plaques fragiles apparaissent immédiatement après le début de la thyroïdite et de maladies similaires.

Les hormones thyroïdiennes affectent la croissance des cheveux. Avec leur carence, les cheveux deviennent plus fins, cassants et secs.

La sécrétion de mélanine diminue et les premiers cheveux gris apparaissent. Et si d'autres types de calvitie sont caractérisés par des foyers de pathologie, la perte de cheveux due à la thyroïde est un processus très répandu.

  1. La calvitie est une préoccupation pour tous les patients, sans exception.

La production excessive d'hormones s'accompagne également de changements dans les cheveux: la coiffure devient épaisse et brillante, puis l'alopécie commence brusquement.

La calvitie et les cheveux gris n'affectent pas seulement le cuir chevelu, ils deviennent de plus en plus minces sur tout le corps. La nature diffuse de la perte de cheveux est un symptôme distinct des troubles de la glande thyroïde.

En cas de perte de cheveux, de nombreuses femmes ont recours à des produits cosmétiques, mais aucune amélioration n’est constatée. Faire appel à un médecin ne survient que lors de graves changements dans les cheveux, qui ne sont pas compensés par des masques cosmétiques.

Tout le monde ne sait pas qu'il faut passer des tests pour étudier l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde chez les femmes qui planifient une grossesse.

Le fœtus étant affecté par les hormones de la mère, il existe un risque d'accouchement avec une anomalie congénitale de la glande thyroïde. Les hormones thyroïdiennes affectent le processus de conception.

Quel médecin a prescrit l'étude?

Les laboratoires qui testent les hormones sont situés dans des établissements médicaux gratuits et rémunérés. Les médecins qui vous diront exactement quelle analyse est nécessaire:

  • endocrinologue;
  • obstétricien-gynécologue;
  • urologue andrologue;
  • oncologue;
  • trichologue;
  • médecin généraliste;
  • pédiatre (pour l'examen des enfants).

Les analyses doivent refléter la situation réelle. Vous devez donc au préalable savoir avec votre médecin comment bien préparer votre don de sang et suivre ces recommandations.

Préparation aux analyses

Un résultat de recherche fiable peut être obtenu si, 3 jours avant le prélèvement sanguin, les facteurs suivants sont exclus:

  • stress et stress psycho-émotionnel;
  • exercice; prendre des contraceptifs oraux;
  • prendre des drogues contenant de l'iode; boire de l'alcool;
  • le tabagisme, s'il n'est pas possible d'exclure, il devrait être limité;
  • manger des aliments gras.

Si un traitement de substitution est mis en place, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments hormonaux 30 jours avant l'étude. La seule exception est lorsque le sevrage du médicament provoque une détérioration du bien-être (le médicament doit être pris 24 heures avant l'étude).

Un certain nombre de médicaments affectent le résultat. Par conséquent, lorsque vous consultez votre médecin, vous devez répertorier tous les médicaments utilisés.

Le prélèvement de sang est effectué le matin à jeun, 8 à 12 heures avant l'intervention, le patient doit refuser de manger. Un état psycho-émotionnel calme 30 à 60 minutes avant la procédure stabilise les hormones.

Si, en plus d’analyser les hormones, d’autres études sont réalisées, effectuez un test avant la procédure avec des agents radio-opaques.

Quels indicateurs font des recherches?

L'analyse ELISA fournit des données sur plusieurs paramètres de la glande thyroïde:

  1. T3 ou triiodothyronine libre (régule les processus métaboliques dans le corps).
  2. T4 ou thyroxine (responsable du métabolisme des protéines et du catabolisme).
  3. TSH ou hormone stimulant la thyroïde (les hormones thyroïdiennes sont synthétisées).
  4. AT-TG ou anticorps anti-thyroglobuline (régule les processus immunitaires associés à la glande thyroïde).
  5. AT-TPO ou anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (anticorps anti-cellules enzymatiques thyroïdiennes).

Il n'est pas nécessaire de donner du sang pour des tests détaillés et explorer toutes les hormones. Le tableau clinique et les plaintes subjectives des patients aident à éliminer les analyses inutiles et non informatives.

Interprétation des résultats

Que chaque indicateur soit normal ou anormal, le résultat dépend d'un certain nombre de facteurs. Les analyses sont effectuées sur différents équipements, chaque appareil ayant ses propres caractéristiques techniques, les réactifs étant différents, il n’est donc pas possible de dire exactement quels indicateurs sont normalisés.

L'état de la glande thyroïde ne peut pas être évalué par un seul indicateur, en prêtant attention aux hormones T3, T4 et TSH.

Les indicateurs de l’AT-TG et de l’AT-TPO doivent être examinés afin de déterminer la nature de la maladie en ce qui concerne la nature auto-immune de la maladie.

Les indicateurs de l'activité thyroïdienne sont corrélés les uns aux autres. Une diminution de la sécrétion de thyroxine s'accompagne d'une diminution de la concentration de triiodothyronine et d'une augmentation du taux de TSH dans le sang, ce qui permet de juger de l'évolution de l'hypothyroïdie. Une relation inverse est également observée.

Le tableau clinique des anomalies de la thyroïde est entièrement compatible avec les données de laboratoire.

Il est nécessaire de passer des tests régulièrement pour l'observation dynamique.

Pour les femmes, il est important de tester les hormones thyroïdiennes. La santé efficace de la glande dépend de sa propre santé, de sa capacité à avoir des enfants et de la santé de ses futurs descendants. Pour tester les hormones thyroïdiennes ne sera jamais fini!

Aujourd'hui, la réalité est que tout le monde doit passer une série de tests, que la personne soit malade ou en parfaite santé. Il n’ya guère de personne qui n’ait jamais subi d’examen médical (grossesse, bureau d’enregistrement et d’enrôlement militaire, obtention d’un certificat de l’université ou du pool). Il est à noter que les experts recommandent de procéder à des tests dans leur ensemble, même si rien ne vous dérange. Pour être testé devrait être à titre préventif, afin d'identifier la pathologie et les anomalies dans la phase initiale.

Aujourd'hui, les tests à Saint-Pétersbourg peuvent être effectués à la fois dans des établissements médicaux gratuits et dans des laboratoires privés payants. En règle générale, le matériel d'analyse est le sang.

Aujourd'hui, de plus en plus de cas de maladies telles que le diabète, l'insuffisance rénale, l'infertilité. Cependant, peu de gens savent que ces maladies peuvent probablement être causées par des perturbations hormonales, qui sont à leur tour provoquées par des défaillances dans le bon fonctionnement d'un organe aussi important que la glande thyroïde. Dans ce cas, vous devez avant tout faire appel à une assistance qualifiée. Le nutritionniste-endocrinologue rédigera une recommandation pour des tests dont les résultats peuvent donner une réponse exacte à la question de l’échec des hormones thyroïdiennes.

La glande thyroïde est un organe important du système endocrinien du corps. Directement ou indirectement, cette glande affecte tous les systèmes et tous les organes, provoquant diverses maladies. Cela peut être soit de la nervosité ou de la tachycardie, voire des problèmes dermatologiques. La raison peut rester inexpliquée pendant longtemps si le temps ne passe pas les tests d'hormones thyroïdiennes. Ces analyses sont des tests de laboratoire qui permettent au médecin d’évaluer le fonctionnement de la thyroïde.

Les principaux experts ainsi que les nutritionnistes et les endocrinologues recommandent de se préparer minutieusement aux analyses et de respecter certaines règles afin d'obtenir les résultats les plus précis possible.

  1. La période optimale pour les tests est de 8 heures à 10 heures.
  2. les tests sont effectués exclusivement sur un estomac vide;
  3. il est recommandé que le patient soit dans un état mental et physique calme et confortable lors de la livraison du matériel;
  4. consulter un médecin au sujet de l’arrêt du traitement;
  5. éliminer les mauvaises habitudes: fumer et boire de l'alcool.

Grâce aux analyses, le nutritionniste-endocrinologue peut voir quelles hormones sont normales et quelles sont celles qui en sont déviées. Il est à noter que pour chacune des hormones thyroïdiennes, il existe des limites à la norme. Tout écart, à la fois décroissant et croissant, entraîne des conséquences négatives. Par conséquent, pour déterminer le niveau d'hormones, une analyse est effectuée. De plus, ce n'est pas l'indicateur général des hormones qui est pris en compte, mais le niveau de l'hormone libre T4 ou T3, car c'est l'hormone libre qui joue un rôle important dans l'organisme. Outre les hormones thyroïdiennes, la quantité totale d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est également analysée. Cette hormone contrôle la fonction de la glande et est également une hormone hypophysaire. Toute infraction dans la production de T4 affecte immédiatement la diminution ou l’augmentation du nombre de TSH. La TSH, à son tour, signale les cellules de la glande thyroïde.

Quand devrais-je passer des tests hormonaux?

  1. Avec une augmentation de la thyroïde;
  2. toute anomalie dans le cycle menstruel;
  3. quand il y a des sautes d'humeur constantes ou une nervosité accrue;
  4. avec goitre;
  5. avec la calvitie;
  6. lorsqu'il y a une diminution générale de l'immunité;
  7. puissance et libido réduites;
  8. avec transpiration.

Cette série de symptômes ne doit pas être ignorée, car ils signalent tous qu'il peut exister des dysfonctionnements dans le fonctionnement de la glande thyroïde. Seule une analyse des hormones thyroïdiennes peut aider à poser un diagnostic précis et à parler de la prescription d’un traitement adéquat. D'autres études pourraient être nécessaires, mais le traitement de base visera toujours à normaliser les niveaux hormonaux généraux.

Traitement des maladies de la thyroïde

Après qu'un spécialiste qualifié ait reçu les résultats des tests et découvert quelles hormones thyroïdiennes s'écartent des valeurs normales, un traitement est prescrit. Les troubles hormonaux sous forme d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie sont souvent traités à l'aide de médicaments de chimiothérapie, qui compensent le manque d'hormones propres à cette hormone. Cependant, prenez-les pour la vie. De plus, la méthode chirurgicale de traitement est largement utilisée. Cependant, cette voie mène également à des complications et souvent à un handicap. De plus, le patient devient accro aux hormones.

Prévention de la maladie thyroïdienne

Les nutritionnistes et les endocrinologues s'accordent à dire que l'iode est un matériau de construction des hormones thyroïdiennes. Il est rapidement absorbé par la thyroïde et ne peut pas s'accumuler dans le corps pendant longtemps. L'absence prolongée de sélénium et d'iode entraîne l'apparition de pathologies et d'anomalies.

Parmi les mesures préventives les plus efficaces figurent les suivantes:

  1. Cesser de fumer;
  2. normalisation du poids corporel;
  3. reconstitution quotidienne de la carence en iode (varech, fruits de mer, sel iodé, produits laitiers);
  4. nourriture saine.

La première réception de l'endocrinologue - quels tests sont nécessaires?

Le système endocrinien de notre corps est un mécanisme complexe. Des changements mineurs dans cette chaîne du système peuvent échouer dans le travail de tout l'organisme et des organes individuels commenceront à souffrir alternativement. La glande thyroïde permet aux autres organes de fonctionner pleinement, leur fournissant de l’énergie et délivrant la quantité requise d’hormones au corps.

Le fait que les résultats de toutes vos études préliminaires soient reflétés dans votre carte est une analyse générale de l’urine et du sang, c’est compréhensible. Ceci est une image générale qui reflète que vous ne pouvez pas être bien dans le corps.

Parfois, certains essaient de se préparer et de se faire tester. Par conséquent, le médecin aura besoin de tests supplémentaires. Afin de ne pas faire faillite, vous n'avez pas besoin de passer beaucoup de tests inutiles, nécessaires pour que le médecin le dise plus tard. Vous pouvez arriver au premier rendez-vous avec les résultats suivants:

  • Échographie de la glande thyroïde.
  • Analyse biochimique du sang.
  • Sang sur la TSH.

Ce sont des analyses préliminaires sur la base desquelles le médecin pourra tirer des conclusions. N'oubliez pas que ce ne sont peut-être pas les seuls tests nécessaires pour établir la cause de l'échec. Il n'est pas nécessaire de dépenser de l'argent en analyses hormonales à l'avance, car elles coûtent toutes cher. En outre, le médecin dira quels sont les tests nécessaires et quels tests sont effectués chez l’endocrinologue.

Tests hormonaux: qu'est-ce que c'est?

Notre corps contient des substances spéciales - des hormones produites - la thyroïde, les glandes sexuelles, les glandes surrénales, la glande pituitaire, l'hypothalamus. Lorsque notre système endocrinien fonctionne bien, nous ne remarquons aucune anomalie dans le corps, mais dès que le système endocrinien est perturbé, notre bien-être commence à se détériorer. Et pour clarifier et déterminer le diagnostic déterminer la présence d'hormones dans le corps

Pour une analyse plus détaillée et l'identification des causes d'échec, donnez du sang pour des hormones. Par conséquent, l'endocrinologue sera en mesure de prescrire les tests nécessaires lors de l'examen initial. Tout dépend des caractéristiques physiologiques de la personne. Ensuite, l'endocrinologue peut ordonner de passer les tests suivants pour vérifier les hormones:

La réception secondaire de l'endocrinologue nécessite la présence de tous les résultats de l'analyse. Pour ce faire, ne tardez pas à l'examen, afin que le médecin puisse vous prescrire le traitement approprié.

Raisons pour vérifier avec un endocrinologue

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles vous devez vous rendre à un rendez-vous avec un endocrinologue. Il y a des manifestations évidentes et des problèmes cachés, mais dans tous les cas, l'examen de l'endocrinologue n'interférera pas. Parmi les raisons sont les suivantes:

  • Augmentation du poids corporel.
  • Perte de poids sans raison particulière.
  • Calvitie, fragilité et stratification des ongles.
  • La grossesse
  • Infertilité des hommes et des femmes.
  • Fatigue
  • Poignée de main.
  • Altération de la mémoire
  • Terminaison du cycle menstruel, échec du cycle.

Si l'enfant a une mauvaise mémoire, de la fatigue, le pédiatre envoie un rendez-vous à l'endocrinologue. Il est donc nécessaire de prendre en compte le cas individuel d'une personne qui est envoyée pour examen chez un endocrinologue et, pour cela, mérite d'être préparée.

La spécificité de l'examen endocrinologique réside dans le fait qu'il est impossible de poser un diagnostic précis uniquement sur la base d'un examen. Afin de déterminer le niveau d'hormone dans le corps, des tests cliniques spéciaux sont nécessaires. Par conséquent, la préparation à l'examen endocrinologique consiste tout d'abord à réussir ces tests. Le plus souvent, des tests avant la visite chez l’endocrinologue sont attribués à:

  • Test sanguin pour le glucose. L'hormone qui régule la glycémie est l'insuline. Un test de glycémie pour le diagnostic du diabète est d’une importance primordiale. En outre, une augmentation de la glycémie peut indiquer une pancréatite, une fibrose kystique, des maladies du rein et du foie, des troubles endocriniens et même un infarctus du myocarde. En revanche, un faible taux de glucose est un symptôme des maladies du pancréas, de certaines maladies du foie, ainsi que des cancers de l'estomac et de la surrénale.
  • Déterminer le niveau de l'enzyme alanine aminotransférase aide à identifier les signes de maladies graves du foie (hépatite, cirrhose, cancer, jaunisse, pancréatite) et du muscle cardiaque (crise cardiaque, myocardite, insuffisance cardiaque).
  • Le test sanguin pour AST vous permet de déterminer les taux sanguins de l'enzyme aspartate aminotransférase, qui affecte également l'état des cellules du foie, du cœur, des reins, des os du squelette, des tissus nerveux et autres.
  • L'analyse du sérum sanguin pour la bilirubine (bilirubine totale, directe, indirecte) est effectuée pour diagnostiquer les processus pathologiques dans le foie et le tractus gastro-intestinal. La bilirubine anormale est un symptôme courant de la maladie du foie.
  • Un test sanguin à la phosphatase alcaline est effectué pour diagnostiquer les maladies des reins, des voies biliaires, du foie et des tissus osseux.
  • Gamma-GT, ou gamma-glutamyltranspeptidase, la GGT est une enzyme dont le contenu le plus élevé est atteint par les reins, le foie et le pancréas. L'augmentation de la GGT détectée au cours de l'analyse biochimique du sang est un signe de maladies pancréatiques (diabète sucré, pancréatite, cancer), d'hyperthyroïdie (hyperthyroïdie) et de maladies du foie.
  • L'amylase est une enzyme qui se forme dans le pancréas et intervient dans la dégradation des glucides. Une augmentation des taux d'amylase peut indiquer des problèmes du pancréas (pancréatite aiguë et chronique, diabète sucré, kyste, tumeur pancréatique), ainsi qu'un signe d'insuffisance rénale. Une hépatite peut être associée à une faible teneur en amylase ou si le pancréas ne fonctionne pas assez bien. Le taux d'amylase est déterminé à partir d'une analyse de sang ou d'urine.
  • Le peptide C est une protéine sanguine qui est une sorte d'indicateur du processus inflammatoire résultant d'une infection, d'un virus, d'une bactérie, de divers parasites ou d'une blessure. Dans un organisme sain ou en cas de rémission d'une maladie chronique, il n'est pratiquement pas détecté lors de l'analyse. Par conséquent, toute augmentation du peptide C dans le sang est un signe alarmant d'une maladie infectieuse grave ou d'une tumeur (cancer, rhumatisme, crise cardiaque, tuberculose, méningite, etc.).
  • L'insuline est une hormone produite dans le pancréas. C'est lui qui régule la glycémie. Le test sanguin d'insuline est la principale méthode de diagnostic du diabète.
  • Un test sanguin pour déterminer la teneur en hémoglobine glyquée (une protéine qui participe au transport de l’oxygène et du dioxyde de carbone dans le corps et du glucose qui y est attaché) est utilisé pour le diagnostic du diabète sucré (une maladie est indiquée par un excès de la norme).
  • Le profil lipidique (LDL, VLDL, HDL, triglycérides, index athérogène) est un test sanguin spécifique ayant pour but de déterminer le taux de lipides et de lipoprotéines (composés qui en contiennent) dans le sang. Cette analyse est importante pour déterminer la susceptibilité à l'athérosclérose et aux maladies vasculaires, aux accidents vasculaires cérébraux et à l'infarctus du myocarde.
  • La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde, est produite dans le corps par l'hypophyse et est associée au niveau d'hormones thyroïdiennes (stimule ou inhibe leur production). L'augmentation des taux de TSH est le signe d'une insuffisance surrénalienne, de processus tumoraux dans le corps, de problèmes physiques et d'autres maladies.

Comment se préparer à l'analyse?

  • Avant de prendre l'analyse, il est nécessaire de refuser de prendre des médicaments hormonaux pendant un mois.
  • Quelques jours avant l'analyse, vous devez arrêter de prendre des produits contenant de l'iode.
  • Avant de réussir l'analyse, vous devez annuler votre effort physique, cesser de boire de l'alcool et de fumer. Il est très important d'observer le régime quotidien.
  • Une prise de sang doit être prise à jeun. Le patient doit être en état de repos psychologique et physique avant de prendre du sang pendant trente minutes.

Symptômes chez les femmes pour la prescription de tests hormonaux

  • retard de développement (sexuel et mental) chez les filles;
  • l'arythmie cardiaque;
  • manque de menstruation;
  • diminution du désir sexuel;
  • goitre;
  • infertilité;
  • réduction de poids rapide ou augmentation.

Les tests sont attribués aux patients atteints de maladies du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux et sclérodermie systémique).

Indicateurs pour l'analyse:

  • L'analyse de l'hormone T3 (stimulant l'échange d'oxygène dans les tissus) est utilisée pour détecter des maladies de la glande thyroïde.
  • L'analyse de l'hormone T4 (stimulant le métabolisme des protéines dans l'organisme) permet de diagnostiquer les maladies suivantes: hypothyroïdie, goitre toxique, thyroïdite. L'augmentation de l'hormone T4 accélère le métabolisme.
  • La TSH est une hormone responsable de la production de T3 et de T4. L'analyse de cette hormone est utilisée pour détecter des maladies comme l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie.
  • Pour identifier les anomalies du système auto-immunitaire, examinez les indicateurs d'anticorps anti-thyroglobuline et le rapport anticorps anti-thyroïde-peroxydase.

Quels résultats de test sont considérés comme normaux?

Pour les personnes d'âge et de sexe différents, le taux d'hormones thyroïdiennes peut être différent. Par conséquent, l'endocrinologue évalue les résultats individuellement. Si nous parlons des indicateurs généraux, ils sont définis comme suit: T3 (2,6-5,7 pmol / l), hormone T4 (9-22 pmol / l), TSH (0,4-4 mU / l), anticorps thyroglobuline (jusqu'à 18 unités), les indicateurs d'anticorps dirigés contre la thyroïde peroxydase doivent être inférieurs à 5,6 unités par ml.

À l'aide de tests d'hormones, vous pouvez identifier une production réduite ou accrue d'hormones. Cela signifie un dysfonctionnement de la glande thyroïde. L'augmentation de la production d'hormones s'appelle l'hyperthyroïdie, une diminution est l'hypothyroïdie. L'identification de ces maladies dans la première étape est très importante, en particulier pour les femmes qui attendent un enfant.

Le développement de l'hyperthyroïdie chez les femmes

Très souvent, la maladie est diagnostiquée chez les jeunes femmes. Il existe plusieurs formes d'hyperthyroïdie:

  • forme subclinique avec un cours asymptomatique, le niveau de TSH est réduit, T4 est normal.
  • manifeste, dans lequel la TSH est fortement réduite, T4 est normal.
  • forme compliquée avec des troubles évidents dans le travail de divers organes. Sous cette forme, il y a fibrillation auriculaire, psychose, insuffisance de masse corporelle, insuffisance cardiaque.

La grossesse et l'hyperthyroïdie constituent une combinaison très dangereuse. Avec une augmentation des hormones thyroïdiennes, une femme présente une forte toxicose. Il existe un risque d'interruption de grossesse et de malformations graves chez le fœtus. Pendant la grossesse, le médecin n'est pas en mesure de prescrire des médicaments hormonaux. Il est donc préférable que la maladie soit diagnostiquée au stade de la planification.

Hypothyroïdie chez les femmes

Des taux d'hormones plus bas sont observés plus souvent chez les femmes après 40 ans. Causes de la maladie: carence en iode, troubles congénitaux, prédisposition héréditaire. La femme souffre de faiblesse, de somnolence, de prise de poids avec diminution de l'appétit, de troubles menstruels, de perte de cheveux. Si le sang pour les hormones thyroïdiennes montre une diminution de l'hormone T4 et des niveaux élevés de TSH, alors il est fort probable qu'il s'agisse de signes d'hypothyroïdie primaire.

Pendant la grossesse, beaucoup dépend du travail de la glande thyroïde. L'hypothyroïdie peut donner naissance à un enfant dont l'intelligence est réduite et à d'autres problèmes de développement. Bien que la grossesse avec un tel diagnostic se produise très rarement, la fonction sexuelle est généralement inhibée et une diminution du taux d'hormones thyroïdiennes conduit à la stérilité.

Le diagnostic des maladies de la glande thyroïde est requis dès les premiers soupçons et symptômes. L'autodiagnostic dans ce cas n'est pas autorisé. Partie obligatoire du diagnostic - analyse. Le spécialiste pourra évaluer correctement les tests, prescrire le traitement approprié. Si la maladie est reconnue à un stade précoce, les complications et la chirurgie peuvent être évitées. Après le test, le médecin prescrit une échographie de la glande thyroïde.

Les hormones sont des substances spéciales produites par les glandes endocrines (hypothalamus, hypophyse, thyroïde, glandes parathyroïdes, glandes surrénales, glandes sexuelles, pancréas et autres glandes). Les hormones sont les principales substances motrices du corps humain. Lorsque nos organes endocriniens fonctionnent bien, nous ne les remarquons pas, et il en va bien ainsi. Lorsque, pour une raison quelconque, la glande endocrine commence à libérer une quantité accrue ou réduite d'hormones dans le sang, un trouble endocrinien se produit. Un déséquilibre des hormones dans le corps peut être détecté à l'aide d'un test sanguin (certains examens hormonaux nécessitent la collecte d'urine quotidienne).

Un dysfonctionnement dans l'une ou l'autre des glande endocrines peut indiquer l'apparition des symptômes suivants chez un adulte, et en particulier leur association.

  • démangeaisons de la peau et / ou des organes génitaux externes,
  • assombrissement de la peau aux coudes,
  • assombrissement de la peau dans la zone des plis naturels et des cicatrices,
  • sécheresse cutanée accrue
  • transpiration accrue
  • augmentation de la graisse de la peau,
  • perte de cheveux
  • sites de dépigmentation de la peau (taches blanches sur la peau de différentes tailles et formes),
  • vergetures sur la peau, particulièrement large, violette ou meurtrie,
  • augmentation de la croissance des cheveux sur le visage, près des mamelons, dans la ligne médiane de l'abdomen chez la femme,
  • calvitie chez les femmes
  • verrues noires situées au cou ou aux aisselles,
  • perte totale de cheveux dans les sourcils.
  • constipation
  • perte d'appétit
  • perte d'appétit avec des aliments salés
  • soif, bouche sèche,
  • nausée
  • trouble de la déglutition.

  • palpitations cardiaques-tachycardie,
  • bradycardie rare du pouls,
  • troubles du rythme cardiaque, arythmie,
  • pression artérielle élevée ou basse.

violation du cycle menstruel (augmentation de la durée du cycle de plus de 35 jours, saignements utérins acycliques, absence de saignements menstruels),

  • manque d'ovulation
  • puissance réduite chez les hommes
  • une augmentation de la taille de la poitrine chez les hommes,
  • la libération de liquide laiteux par les glandes mammaires chez la femme, à condition qu'après la fin de la lactation, plus d'un an se soit écoulé (le degré de libération du lait peut varier d'un écoulement important à une seule goutte avec une forte pression sur la glande).

    • élargissement du nez, des lèvres, des oreilles, des sourcils, de la mandibule,
    • augmentation de la taille des pinceaux, des pieds (plus grands que les anciens, taille des gants et des chaussures),
    • faiblesse musculaire persistante ou convulsions épisodiques,
    • la croissance a diminué de plus de 2,5 cm par an ou de 4 cm par vie,
    • il y avait une fracture avec un traumatisme minime (survenue d'une hauteur ne dépassant pas sa propre taille; fractures dues à une toux, à un éternuement ou à un mouvement brusque (par exemple, lors de l'ouverture d'un évent)).
    • mal de tête persistant ou intermittent,
    • somnolence, faiblesse, fatigue,
    • crampes, picotements, engourdissements, rampement dans les membres,
    • inhibition
    • humeur souvent déprimée ou pleurnicheuse,
    • irritabilité et agitation,
    • déséquilibre émotionnel
    • sensation de froid ou, au contraire, fièvre.
    • douleur dans les yeux
    • perte de champ visuel,
    • un éclatement des globes oculaires,
    • sensation constante de sable dans les yeux,
    • larmoiement.

    Dans ces cas, un examen visant à éliminer les maladies endocriniennes est obligatoire.

    Il est également judicieux de consulter un endocrinologue et de passer un test sanguin aux hormones si:

    • Vous avez considérablement pris du poids
    • Vous avez perdu beaucoup de poids (en supposant que vous n’ayez pas fait l’effort voulu)
    • planifier une grossesse
    • Radiographie diagnostiquée avec fracture de compression du corps vertébral,

    si vous avez une ménopause précoce (y compris chirurgicale).

  • Vous avez été diagnostiqué pour la première fois avec le diabète,
  • objectifs de glycémie (taux de glycémie prévus) non atteints,
  • Vous êtes préoccupé par les états d'hypoglycémie fréquents (diminution de la glycémie inférieure à 4 mmol), etc.

  • des violations de la structure de la glande thyroïde ont été détectées pour la première fois à l'échographie,
  • lors de l'examen échographique périodique a révélé la croissance des nodules de la glande thyroïde,
  • Vous souffrez d'hypothyroïdie (la fonction thyroïdienne est réduite) et une dose adéquate d'hormonothérapie substitutive n'a pas été sélectionnée.
  • vous avez une hypothyroïdie et une grossesse,
  • vous avez une fonction accrue de la glande thyroïde (hyperthyroïdie),
  • Lors de l’examen d’autres maladies, vous avez découvert accidentellement: la formation (tumeur) de la glande pituitaire ou le symptôme d’une «selle turque vide», une tumeur de la glande surrénale ou une hyperplasie de l’une ou des deux glandes surrénales,
  • si vous faites de l'embonpoint depuis de nombreuses années (dans cette situation, les maladies endocriniennes "cachées" latentes et les complications de l'obésité (perturbation des glandes endocrines causée par un excès de graisse) doivent être exclues)
  • si vous êtes motivé pour perdre du poids sans risquer votre santé et souhaitez obtenir des recommandations sur la façon de le faire.

    L'endocrinologue recommande aux enfants et aux adolescents de croire aux hormones lors du développement sexuel prématuré ou tardif, de la croissance trop active ou de son retard, de l'obésité et du développement intellectuel retardé.

    L'endocrinologue, le gynécologue et l'andrologue peuvent rédiger un test sanguin pour détecter les hormones. Le prélèvement sanguin est effectué à partir d'une veine.

    Comment se préparer pour le test sanguin.

    Diagnostic hormonal pendant la grossesse:

    Les hormones qui intéressent l’endocrinologue à cette époque sont:

    • TTG et T4sv. (pour éliminer la fonction thyroïdienne réduite).
    • progestérone et estradiol (leurs faibles taux indiquent une menace d'avortement),
    • estriol libre (caractérise le développement du placenta),
    • alphafétoprotéine et hCG (c’est par leur niveau que l’on peut identifier les violations du développement fœtal).

    Dans la clinique "Family Doctor", des analyses de sang pour détecter les hormones sont effectuées:

    • hypophyse (FSH, LH, prolactine, ACTH, hormone de croissance ou IGF-1 (somatomédine C));
    • glande thyroïde (TSH, T4sv., T4 total., T3sv., T3 total., en TPO, en TG, en TG, en thyréoglobuline, en calcitonine);
    • les glandes surrénales (cortisol (y compris le cortisol libre dans l'urine quotidienne), aldostérone, sulfate de déhydroépiandrostérone, 17-hydroxyprogestérone, métanéphrine + urétine quotidienne.
    • hormones sexuelles (LH, FSH, prolactine, testostérone, GPSS, sulfate de déshydroépiandrostérone, 17-hydroxyprogestérone, progestérone, estradiol, B-hCG, AMH, inhibine B).
    • pancréas (insuline, peptide C, anticorps anti-insuline (IAA), anticorps anti-cellules îlots ou bêta du pancréas (ICA), anticorps anti-glutamate décarboxylase (AT-GAD)).
    • les glandes parathyroïdes (PTH), l’hormone D ou la 25-OH vitamine D et des protéines spécifiques reflétant le métabolisme osseux (ostéocalcine et B-CrossLabs).

    • Albums photo
    • Je donnerai des médicaments (LA VENTE EST INTERDITE.)
    • De modérateur
    • STATISTIQUES
    • Mode de vie actif et mauvaises habitudes lors de la planification
    • Des analyses
    • Anamnèse
    • Questionnaire pour B (rempli après l'échographie)
    • Température basale, TT, graphiques BT
    • Grossesse - 1 trimestre
    • Biopsie, aspirer
    • La vie quotidienne de notre ville
    • Réunions en réel
    • DISTRIBUTION DE BILLETS
    • Hydrotubation
    • Maladies gynécologiques
    • Hystéroscopie
    • Histologie
    • Changements hormonaux dans la poitrine
    • GHA, ECHO, MSG, Fertiloscopie
    • Faisons connaissance
    • Le jour X est arrivé!
    • Expériences émotionnelles
    • Dans l'attente du jour X (signes de grossesse / tests)
    • LCD / Cliniques rémunérées / Médecins guérisseurs / Laboratoires / Sanatoriums
    • Retard M et pas B
    • ZB, WB, B et BHB (et planification après eux)
    • AI, VMI
    • Les infections
    • Ménopause artificielle
    • Histoire de la conception réussie
    • Comment j'ai rapporté sur la grossesse
    • Colposcopie
    • Concours, jeux et marathons
    • Laparoscopie
    • Grenouille, cigognes, éternuer, présages
    • Marathons de Surprise
    • Médicaments, vitamines, herbes
    • Cycle mensuel
    • La santé des hommes
    • ★ Félicitations ★
    • Maladies non gynécologiques et conception
    • Incompatibilité
    • Approches non conventionnelles
    • Genèse incertaine
    • L'ovulation
    • OK lors de la planification (effet de rebond)
    • Sondages (sondages seulement)
    • Planification d'un deuxième B et des suivants
    • Planification et surpoids / faible poids
    • Planification d'un plancher, signe du zodiaque, jumeaux
    • Fin de grossesse
    • Poses, douches vaginales, écoulement, douleur, AP, etc.
    • Suggestions aux modérateurs
    • Signes de grossesse chez les OPH (ÉCRIT UNIQUEMENT À L'OMS DONT LA GROSSESSE A CONFIRMÉ)
    • Traitements et traitements
    • Facteur psychologique d'infertilité
    • Religion et planification
    • SG / Tests pour hommes
    • Des rêves
    • Articles, informations utiles
    • La stimulation
    • Tests de menteurs (faux positif / faux négatif)
    • Ultrason, folliculométrie
    • NOUS AVONS ARRIVÉ
    • Films et livres sur la planification et la grossesse
    • Khochushki avec l'expérience
    • Humour, Paroles, Images
    • Événements de charité
  • Vous Pouvez, Comme Pro Hormones