La glande thyroïde est un organe du système endocrinien qui produit les hormones nécessaires au bon fonctionnement des systèmes du corps humain. Les maladies de la glande thyroïde occupent une place prépondérante parmi le nombre total de troubles hormonaux détectés.

La thyroïdite auto-immune est une maladie inflammatoire chronique de la glande thyroïde causée par un dysfonctionnement génétique de l'organe. Au cours de la maladie, les tissus de l'organe sont détruits. Pour son traitement, une hormonothérapie est utilisée, associée à la prise constante d'analogues d'hormones synthétiques.

L'amélioration de l'efficacité du traitement contribue aux médicaments homéopathiques qui stabilisent les hormones dans le corps et ont un effet bénéfique sur le système immunitaire. L'un d'eux est le médicament homéopathique Endonorm. Quelle est la cause de l'action d'Endonorm et quel est le niveau d'efficacité de l'homéopathie dans la thyroïdite auto-immune?

Description du remède

Endonorm est une préparation à base de plantes qui aide à normaliser la production d’hormones thyroïdiennes et gonadotropes. Il se présente sous la forme de gélules en gélatine conditionnées dans un pot en polymère.

Le poids d'une capsule est de 400 mg, dans la composition duquel se trouvent plusieurs extraits de plantes médicinales.

  • Le blanc de la potentille représente la moitié du contenu de la capsule et constitue le principal ingrédient actif du médicament, qui contient des composés phénoliques et des glycosides triterpéniques. Ces substances affectent le lobe antérieur de l'hypophyse, où se produit la production d'hormone stimulant la thyroïde. Cet effet contribue à la restauration de l'activité, ainsi qu'à la structure externe et interne de la glande thyroïde.
  • Herbe de la série. L'extrait de cette plante contient des composés polyphénoliques qui affectent positivement le système immunitaire. Cela permet d'utiliser Endonorm dans le traitement de la thyroïdite auto-immune, ainsi que d'autres maladies de la glande thyroïde.
  • La laminaire sucrée contient une vaste gamme de micro et macro-éléments, dont l'iode, qui normalisent les processus biochimiques se déroulant dans les tissus de la glande thyroïde.
  • Racine de réglisse. Cet extrait contient des acides glycyrrhiziques qui affectent le travail des glandes surrénales ainsi que tous les systèmes du corps. La racine de réglisse a un effet positif sur le système immunitaire et la fonction de reproduction d'une personne, rétablissant ainsi l'équilibre des hormones.

Quelles maladies prennent Endonorm

Il convient de garder à l’esprit que ce médicament n’est pas un médicament et qu’il ne peut pas être traité seul. Par conséquent, il est utilisé uniquement en association avec une hormonothérapie prescrite par un endocrinologue. Cependant, Endonorm deviendra un outil supplémentaire indispensable pour compenser le manque d'iode, de tanins et d'acide glycyrrhizique dans le corps. Leur carence survient lors du développement de diverses maladies de la glande thyroïde, parmi lesquelles figurent les états pathologiques suivants:

  • hypo et hyperthyroïdie;
  • toutes les formes de goitre;
  • thyroïdite auto-immune;
  • une diminution de l'activité de la glande thyroïde chez les femmes pendant la ménopause;
  • les maladies de l'appareil reproducteur féminin, caractérisées par une croissance anormale des tissus, notamment l'endométriose et la mastopathie;
  • troubles métaboliques;
  • mesures préventives liées à la prévention du dysfonctionnement de la thyroïde.

Dosage et administration

En cas de thyroïdite auto-immune et de goitre, entraînant l'apparition d'une hypothyroïdie, Endonorm prend 1 capsule avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Pour les enfants, le nombre de doses est réduit à 2. Il est nécessaire de prendre ce médicament en traitement continu pendant 2 mois, après quoi une pause d'une semaine est prise.

De la même manière, le médicament est pris en cas de maladies du système reproducteur féminin, telles que l'endométriose et la mastopathie, ainsi que pendant la ménopause. Dans ce cas, le cours complet d'admission sera de 3 mois, après quoi une pause d'une semaine est également prise.

En cas d’hyperfonctionnement de la glande thyroïde, la consommation quotidienne d’une capsule est augmentée à 2 sans changer le nombre de doses quotidiennes. Les enfants réduisent également le nombre de prises journalières à 2. Des résultats tangibles du traitement peuvent être atteints par un traitement continu de 3 mois, après quoi vous devez prendre une pause de 5 jours. Si le traitement doit être répété, la posologie est réduite à 1 capsule et le schéma de traitement ultérieur reste le même.

À des fins prophylactiques, les compléments alimentaires sont limités à 1 capsule, à prendre deux fois par jour. Les enfants ont besoin d'une capsule par jour. Dans ce cas, l'amélioration des processus métaboliques se produit dans le mois qui suit le traitement, après quoi ils prennent une pause de six mois. Indépendamment de la pathologie, il est nécessaire de prendre des compléments alimentaires 10 minutes avant les repas. Cela améliorera considérablement l'effet d'Endonorm.

Comment fonctionne Endonorm

En raison du contenu de plusieurs composants de la plante, Endonorm a un large spectre d’action et, dans le respect des dosages et d’autres indications, a un effet bénéfique sur tous les systèmes du corps. Tout d'abord, il restaure la fonction de la glande thyroïde, améliorant les processus métaboliques. Par conséquent, il peut être pris comme agent thérapeutique supplémentaire pour les troubles métaboliques et pour prévenir le développement de maladies de la glande thyroïde.

L'efficacité du médicament dans le traitement de l'hyperthyroïdie est obtenue en raison de sa capacité à réduire la production d'hormones thyroïdiennes et à supprimer l'activité des organes. Dans le traitement du goitre, tant nodal que diffus, ainsi que de la thyroïdite auto-immune, Endonorm agit par une combinaison de composants qui, après absorption dans le sang, réduisent la charge sur la glande thyroïde en agissant sur le système nerveux.

Ce médicament a un impact sur l'hypophyse et l'hypothalamus, qui réduisent l'activité pendant la ménopause. Cela vous permet de normaliser la production d'hormones gonadotropes et d'augmenter l'activité des glandes surrénales. Les substances qui font partie d'Endonorm ont des propriétés anti-inflammatoires prononcées. Par conséquent, ce médicament a été utilisé avec succès comme traitement supplémentaire dans le traitement de la mastopathie et de l’endométriose chez les femmes.

Utilisation d'endonorm dans la thyroïdite

La thyroïdite auto-immune est une maladie dans laquelle le système immunitaire humain perçoit les cellules de la glande thyroïde comme étrangères. En conséquence, le tissu de l'organe est imprégné de leucocytes, entraînant sa destruction et la mort cellulaire. Au fil du temps, les personnes atteintes de cette maladie développent une déficience hormonale, entraînant une hypothyroïdie.

Le traitement par l'homéopathie de la thyroïdite auto-immune vous permet de réguler les actions du système immunitaire, empêchant ainsi le développement de perceptions erronées.

Caractéristiques de l'application

Augmenter l'efficacité d'Endonorm contribue à un régime spécial qui aide à éliminer le dysfonctionnement de la thyroïde. Les aliments et les médicaments suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

  • toutes les espèces de crucifères, y compris le chou blanc et d'autres variétés de chou, de navet, de radis, de navet, ainsi que de thiocyanates de mil et de soja;
  • médicaments qui, d’une manière ou d’une autre, affectent la fonction de la glande thyroïde.

Le régime devrait inclure des aliments enrichis en sélénium, zinc et vitamine C.

La combinaison d'Endonorm avec des hormones thyroïdiennes peut modifier l'effet pharmacologique. Par conséquent, ces actions doivent être réalisées sous la surveillance d'un médecin.

Contre-indications et dosage

Le médicament est contre-indiqué dans les cas suivants:

  • pendant la grossesse et l'allaitement;
  • enfants de moins de 12 ans.

Lors de l'application et de l'étude de l'effet de compléments alimentaires, aucun cas de surdosage n'a été identifié.

Conservez Endonorm dans un endroit sec, à l'abri du soleil, pendant deux ans.

Endonorm dans la thyroïdite auto-immune: caractéristiques d'utilisation

Dans une maladie appelée thyroïdite auto-immune, les médecins prescrivent un médicament comme Endonorm. La maladie se manifeste par son évolution et le principal trait de cette maladie est l'absence de tout signe. Aujourd'hui, il existe tout un arsenal de médicaments pour le traitement de la thyroïdite auto-immune, mais ils ne sont pas tous capables de fournir un traitement efficace. Qu'est-ce que le médicament Endonorm et comment le prendre avec une thyroïdite auto-immune, en savoir plus.

Caractéristique de la maladie

La thyroïdite auto-immune est une sorte d’échec du système immunitaire, dans lequel se produisent la destruction des cellules thyroïdiennes. Le corps considère que les cellules thyroïdiennes sont étrangères, ce qui entraîne leur destruction. Le plus souvent, ce type de maladie survient chez la femme, ce qui est associé à l'effet de l'œstrogène sur le système lymphoïde. Lors de l'extermination des cellules thyroïdiennes, le fonctionnement d'un organe donné est perturbé, entraînant des complications.

Chez les femmes, la thyroïdite auto-immune se produit fréquemment au cours de la période postpartum, lorsque la récupération du système immunitaire est observée après sa dépression naturelle. La maladie se déroule en 4 étapes, qui portent les noms suivants:

  1. Euthyroïde.
  2. Subclinique.
  3. Thyrotoxique.
  4. Hypothyroïdien

Comment est le traitement de la thyroïdite auto-immune, en savoir plus.

Le médicament Endonorm: caractéristique

Un médicament appelé Endonorm n'est rien de plus qu'un complément alimentaire mis au point par des scientifiques et des médecins russes. Le médicament est basé sur des ingrédients à base de plantes, ce qui indique sa sécurité.

L'efficacité du médicament a été étudiée à travers de nombreuses expériences, sur la base desquelles il a été constaté que le remède avait réellement un effet positif sur l'amélioration de la glande thyroïde. La base du médicament considéré comprend les composants suivants:

  • Potentilla blanche, à travers laquelle il y a une amélioration dans le fonctionnement de la glande thyroïde.
  • Les fleurs de la série, qui contribuent activement à la restauration du système immunitaire.
  • Laminaire et sélénium. Ces composants ont un effet bénéfique sur la glande thyroïde, contribuant à la renforcer.
  • Acides Glycyrrhiziques. Affecter positivement le travail de l'immunité.

Les composants nutritionnels sur lesquels le médicament est basé ont un effet immunomodulateur, ce qui permet de restaurer la glande thyroïde. Parfois, les personnes atteintes de cette maladie ont tendance à croire qu'un complément alimentaire ne pourra pas restaurer la glande thyroïde. C'est pourquoi une intervention plus sérieuse est nécessaire: prendre des médicaments hormonaux ou subir une intervention chirurgicale. La pratique médicale connaît des centaines de milliers de cas de guérison complète de la thyroïdite auto-immune tout en prenant le médicament Endonorm. Parallèlement à la prise du médicament Endonorm, vous devez également réviser votre régime alimentaire et suivre un régime alimentaire particulier.

Important à savoir! Pour déterminer quel traitement est nécessaire, vous devez consulter un médecin et établir un diagnostic. En effet, dans tous les cas, il est possible de guérir la glande thyroïde avec l’aide d’Endonorm.

Comment traiter la thyroïdite

Traitement de la thyroïdite auto-immune Endonorm n’est pas nécessaire à vie. Il est nécessaire de prendre des compléments alimentaires pendant plusieurs mois, au cours desquels la glande thyroïde sera complètement restaurée. En fait, le médicament ne guérit pas, mais n'affecte que le corps, ce qui permet à la glande thyroïde de normaliser son fonctionnement.

Il est possible de traiter une thyroïdite auto-immune à l'aide d'Endonorm uniquement après une ordonnance du médecin. Le médecin prescrit également la posologie appropriée, qui dépend de facteurs tels que la gravité de la maladie et la présence de complications.

En cas de problèmes d'estomac, l'utilisation d'Endonorm est interdite. Le traitement de la thyroïdite par Endonorm peut être effectué même pendant la grossesse, uniquement après consultation préalable du médecin.

Important à savoir! L'utilisation du médicament Endonorm en association avec des médicaments hormonaux est strictement contre-indiquée.

Malgré la sécurité du médicament, son utilisation chez les adultes et les enfants sans l'accord de l'endocrinologue est strictement interdite. Les critiques montrent que Endonorm est vraiment efficace dans la lutte contre la thyroïdite. Selon les critiques, les premiers changements positifs peuvent être détectés deux ou trois jours après la prise d'un médicament biologiquement actif.

Les résultats du traitement

Traitement de la thyroïdite auto-immune Endonorm vous permet d'améliorer l'état du patient presque le lendemain. Ce médicament est apparu sur le marché assez récemment, mais a déjà réussi à plaire avec son efficacité. Grâce à l'utilisation d'Endonorm, une augmentation de la quantité d'hormones dans le corps a été diagnostiquée chez les patients, ce qui indique un effet positif des compléments alimentaires.

Les premiers changements positifs liés aux effets d'Endonorm sont présentés sous la forme d'une amélioration de l'état du patient. La condition se stabilise, mais il est important de noter le fait qu'Endonorm n'est pas capable de guérir complètement la maladie. Souvent, le médicament est prescrit comme adjuvant en combinaison avec les médicaments principaux. Grâce à cette approche intégrée, des résultats positifs sont obtenus sous la forme d'une récupération complète du patient.

Un moyen d'endonorm bien éprouvé n'a pas d'analogue. Par conséquent, lorsque vous prescrivez ce médicament à un médecin, vous devez l'acheter. La principale caractéristique du complément alimentaire est que, lorsqu’il est utilisé, il se produit une élimination transitoire des symptômes de la maladie, ainsi qu’un effet direct sur la cause elle-même. En conséquence, les résultats positifs suivants sont obtenus:

  • normalisation du nombre d'hormones;
  • restauration de la fonction thyroïdienne;
  • élimination des modifications pathologiques.

Après un traitement en association avec le médicament Endonorm, vous pouvez obtenir une récupération complète et une amélioration du bien-être avec la thyroïdite. La plupart des patients traités pour la maladie remercient les développeurs du médicament pour son efficacité.

Comment est le traitement de la thyroïdite auto-immune Endonorm

Comment se manifeste la thyroïdite auto-immune, traitement, Endonorm pour le traitement de la maladie - ces problèmes relèvent de la responsabilité de l’endocrinologue. Le corps humain est le système le plus complexe et le plus étonnant: harmonieux, mais aussi très sensible, réagissant aux changements pathologiques, si quelque chose de négatif se produit.

Qu'est-ce que la thyroïdite auto-immune?

Si une inflammation survient dans la glande thyroïde, une thyroïdite auto-immune peut survenir, considérée comme une maladie chronique. Tout se passe du fait que le système de défense, conçu pour protéger le corps, commence soudainement à causer des dommages lorsque les cellules de cette zone commencent soudain à être perçues comme étrangères et, bien sûr, il existe des anticorps urgents qui tenteront de détruire leurs propres cellules. Toutes les actions au cours de la maladie reposent sur le fait que les cellules hormonales, qui appartiennent à la glande thyroïde, sont remplacées par du tissu fibreux. Cependant, toute modification de la structure de la glande thyroïde, destinée uniquement à être détruite, peut se produire.

Mais la maladie ne représente pas une menace mortelle pour une personne, mais cela ne constitue pas une raison pour se détendre, car après le rétablissement apparemment total, une série de complications peut se développer et entraîner une thyréotoxicose, une hyperthyroïdie (ou hypothyroïdie) et même un cancer. Et comme il est de nature hormonale, le système hormonal en souffre, il y a eu des cas et des maladies du système circulatoire. Et le traitement va recommencer.

Types de maladie

Types de la maladie prend un différent, mais le plus commun - il est chronique (auto-immune). Chaque forme diffère par les spécificités de l'évolution de la maladie - la mesure dans laquelle l'organisme est mis en danger, les symptômes étant plus prononcés.

L'aspect chronique est caractérisé par l'apparition d'anticorps actifs et de lymphocytes T pour attaquer les cellules de la glande thyroïde.
Un facteur alarmant dans ce cas est une diminution notable du nombre de cellules hormonales que contient la glande thyroïde, et donc une diminution de la quantité d’hormones.

La chose la plus dangereuse est que la production d'hormone stimulant la thyroïde diminue, ce qui provoque l'hypothyroïdie. On pense que dans ce cas, des facteurs tels que l'hérédité et les complications du diabète peuvent jouer un rôle important.

Il existe différents états de thyroïdite:

  1. Hypertrophique La glande thyroïde est agrandie ou le goitre apparaît sur toute la surface (ou avec des sites nodulaires).
  2. Latent. Il n'y a pas de symptômes cliniques, la glande a ses formes habituelles ou est légèrement élargie, mais des signes immunologiques apparaissent.
  3. Atrophique. La production d'hormones diminue, mais la taille de la glande est identique ou même réduite.

Causes et symptômes de la thyroïdite

Les causes de la thyroïdite auto-immune peuvent être diverses pathologies, principalement:

  • prédisposition génétique;
  • toute maladie chronique;
  • zone de résidence, qui appartient à l'environnement pollué;
  • excès d'iode, de fluor et de chlore dans le corps;
  • les médicaments pris contenant de l'iode ou un complexe hormonal;
  • échec hormonal;
  • brûlures (solaires, chimiques, thermiques), radiothérapie et radiothérapie, en particulier dans la région où se trouve la glande thyroïde;
  • stress ou blessure;
  • intervention chirurgicale.

La maladie se développe lentement, mais dans certains cas, le développement peut s’accélérer.
Comment pouvez-vous reconnaître la maladie? Seulement dans la phase active, lorsque les processus inflammatoires sont clairement manifestés et que commencent également les changements morphologiques, qui modifient la structure de la glande thyroïde.

Les symptômes principalement manifestés sont:

  • la glande thyroïde grossit et devient plus dense;
  • la palpation peut trouver des nodules;
  • douleur dans la région de la glande thyroïde;
  • essoufflement;
  • difficulté à avaler, sensation d'avoir un objet étranger dans la gorge;
  • douleurs articulaires;
  • la constipation;
  • processus de thermorégulation perturbé;
  • visage et cou enflés.

Comment traite-t-on la thyroïdite auto-immune?

Il est nécessaire de commencer le traitement de la thyroïdite auto-immune. Bien que cela soit incurable, les décès de la maladie n’ont pas encore été résolus et de nombreux médicaments et autres mesures sont en mesure de supprimer et d’atténuer les effets négatifs sur le corps de toutes les manifestations de la maladie.

C'est la forme auto-immune qui est traitée avec des médicaments - Endocrinol, Zobofit, Endonorm, qui contiennent la plante KCichka.

Si vous rendez visite au médecin à temps et que vous commencez à traiter la thyroïdite auto-immune par des médicaments, il ne mettra pas sa santé en danger. La glande thyroïde sera capable de restaurer ses fonctions.

Endonorm - pour le traitement de la thyroïdite auto-immune

Endonorm est un outil relativement nouveau avec un effet remarquable. Avant son apparition, il n'existait pas de médicament capable de bloquer les principaux symptômes mais également de restaurer l'activité naturelle habituelle de la glande thyroïde.

Avant que ce médicament n'apparaisse chez les patients, la société Phytopanacea a mené pendant de nombreuses années des recherches sur le développement médical du traitement de la glande thyroïde. De nombreuses plantes ont été impliquées pour déterminer laquelle d’entre elles avait la meilleure activité thyrotropique.

En conséquence, l’argent blanc a été sélectionné - une plante vivace de la famille des rosacées. Depuis lors, la société s'est engagée dans le développement et le développement de sa propre base de matières premières, la collecte et la récolte des racines de la plante. Lorsque vous cultivez des plantes à transformer dans le médicament, utilisez uniquement des engrais organiques et n’utilisez pas de pesticides.

En 2005, un événement unique a eu lieu à Phytopanacea, lorsque les employés de la société ont isolé le composé chimique albinine à partir de l'extrait de racine de Potentilla.

En fait, il montre une activité gonadotrope et thyrotropique. Quand ils ont mené des études chimiques et pharmacologiques, Endonorm est apparu, qui a l'activité thérapeutique la plus large possible, il a les propriétés d'un produit biologique stimulant la thyroïde. Cet outil est entièrement préparé sur des matières premières naturelles et élimine la violation de nombreuses fonctions de la glande thyroïde.

Pendant la production du médicament en utilisant la technologie la plus moderne, car il n’a que la plus haute qualité.

Dans un premier temps, les rhizomes et les racines de la cinquefeuille sont broyés à l'aide d'une technologie spéciale, en ajoutant des extraits de plantes sèches de la séquence, de la réglisse et de la poudre de varech. L'extrait de racine de potentille est l'ingrédient principal, tandis que d'autres plantes sont conçues pour renforcer l'impact de la potentille, qui respecte les normes d'albinine.

Chaque composant ayant ses propres avantages biochimiques, toutes les conditions favorables sont créées pour la glande thyroïde.

Tandis que le développement d’Endonorm se poursuivait, des études cliniques ont également été menées, qui ont permis d’améliorer la qualité du médicament. Sélectionnez une composition unique qui permet désormais de contribuer au traitement de nombreuses maladies de la thyroïde.

Pour le traitement de la thyroïdite auto-immune, Endonorm est bon pour les raisons suivantes:

  • ne contient que des ingrédients végétaux;
  • n'affecte pas le système hormonal;
  • thérapeutiquement actif;
  • en raison de la combinaison réussie de plantes médicinales, la glande thyroïde retrouve un rythme de travail normal tout en produisant la quantité nécessaire d'hormones thyroïdiennes;
  • favorise la restauration du tissu thyroïdien, tandis que les nodules se dissolvent.

Le médicament n'a pas besoin d'être pris en continu, juste assez pour subir un traitement. Les effets secondaires n'ont pas été identifiés. La posologie complète et le régime prescrit par un médecin.

Thyroïdite auto-immune - Traitement par endonorm

La thyroïdite auto-immune (AIT, maladie de Hashimoto, thyroïdite de Hashimoto) est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire se retourne contre l'organisme lui-même. Chez les personnes atteintes de Hashimoto, le système immunitaire attaque la glande thyroïde, provoquant une inflammation. Cela conduit à une hypothyroïdie (une affection dans laquelle la glande thyroïde ne produit pas assez d'hormones).

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et produit des hormones qui contrôlent le métabolisme. Cela dépend de la fréquence cardiaque et du taux de consommation de calories de votre corps provenant des aliments.

Types de thyroïdite

Malgré la nature identique des maladies, la thyroïdite auto-immune peut être divisée en plusieurs types:

  • La thyroïdite chronique (également appelée thyroïdite lymphomateuse, thyroïdite auto-immune de Hashimoto ou goitre de Hashimoto) se développe en raison d'une forte augmentation des anticorps et d'une forme particulière de lymphocytes (lymphocytes T). Ils commencent à détruire les cellules de la glande thyroïde. En conséquence, la glande thyroïde réduit considérablement la quantité d’hormones produites. Les médecins appellent ce phénomène hypothyroïdie. Cette maladie a une forme génétique prononcée. Les proches d'une telle personne souffrent très souvent de diabète et de diverses formes de maladie de la thyroïde.
  • Thyroïdite post-partum. La maladie est plus commune et donc mieux comprise. Il existe une maladie due à une surcharge du corps de la femme pendant la grossesse ou en cas de prédisposition. La thyroïdite post-partum peut se transformer en thyroïdite auto-immune destructrice.
  • Thyroïdite silencieuse (silencieuse). On dirait un post-partum. La raison de son apparition chez les patients n'a pas encore été identifiée.
  • Thyroïdite induite par les cytokines. Peut survenir chez les patients atteints d'hépatite C ou de maladie du sang en cas de traitement de ces maladies par l'interféron.

Causes de la thyroïdite auto-immune

Les causes exactes de Hashimoto ne sont pas connues, mais de nombreux facteurs jouent un rôle important dans l'apparition de la maladie. Tels que:

Les gènes. Les personnes atteintes de thyroïdite auto-immune ont souvent des parents atteints d'une maladie de la thyroïde ou d'autres maladies auto-immunes. Ceci suggère une prédisposition génétique à cette maladie.

Les hormones La maladie de Hashimoto affecte souvent les femmes (7 fois plus) que les hommes. Cela a permis de tirer des conclusions sur le rôle récent des hormones dans cette maladie. De plus, certaines femmes ont des problèmes de glande thyroïde au cours de la première année après l'accouchement. Bien que les problèmes disparaissent avec le temps, mais au moins 20% de ces femmes développent une thyroïdite auto-immune, quelques années plus tard.

Teneur excessive en iode. Des études montrent que certains médicaments contiennent trop d’iode. Cela peut provoquer des maladies de la glande thyroïde chez les personnes sensibles.

Exposition aux radiations. Une augmentation des cas de maladie de la thyroïde a été signalée chez des personnes ayant été exposées à des radiations, notamment des bombes atomiques au Japon, et à l'accident survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Thyroïdite auto-immune. Les symptômes

Les symptômes de la thyroïdite auto-immune ne peuvent apparaître qu'après des années, se développant progressivement et imperceptiblement. Le premier signe de la maladie est une glande thyroïde élargie, appelée goitre. Cela ressemble à une tumeur à l'avant du cou. Dans ce cas, avaler devient difficile. Les autres symptômes peuvent inclure:

  • prise de poids
  • fatigue
  • pâleur ou poches du visage
  • douleurs articulaires et musculaires
  • constipation
  • difficile à réchauffer
  • difficile de tomber enceinte
  • chute ou perte de cheveux, cheveux cassants
  • menstruations irrégulières ou abondantes
  • dépression
  • rythme cardiaque lent

Diagnostic de la thyroïdite auto-immune

Le diagnostic des endocrinologues de la thyroïdite auto-immune établie par le tableau clinique, les données de laboratoire.

Les tests de laboratoire pour la thyroïdite auto-immune incluent:

  • numération globulaire complète
  • immunogramme
  • Échographie thyroïdienne
  • biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde
  • détermination du niveau de sérum des normons thyroïdiens T3 et T4

Thyroïdite auto-immune. Traitement endonorm

La méthode de traitement dépend du stade de la maladie.

Au stade de la thyréotoxicose, les médicaments qui réduisent la synthèse des hormones thyroïdiennes (thyréostatiques) ne sont pas utilisés. Le traitement vise à éliminer les manifestations de l'hyperthyroïdie (battement de coeur, hypertension).

Au stade de l'hypothyroïdie, des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes sont utilisés pour le traitement: lévothyroxine (L-thyroxine, Eutirox). La dose du médicament est choisie individuellement par votre médecin.

Après le début du traitement, votre médecin effectuera périodiquement un test de laboratoire appelé test de hormone stimulant la thyroïde (TSH) pour surveiller la fonction thyroïdienne. Cela aidera à réguler le dosage des médicaments. Les hormones thyroïdiennes agissant très lentement sur le corps, le traitement peut prendre plusieurs mois avant que les symptômes disparaissent et que le goitre diminue de taille. Cependant, pour le gros goitre, qui ne peut pas être corrigé avec des médicaments, il est nécessaire de retirer la glande thyroïde.

Pour obtenir un résultat thérapeutique, l’activation du métabolisme et des processus de régénération dans la glande thyroïde, Endonorm est également utilisé.

Description générale du médicament Endonorm

Cet outil est un complément alimentaire (complément alimentaire) à action thyrotrope. Il ne contient que des ingrédients à base de plantes: poudre de varech, extraits de racine de Potentille blanche, de réglisse et extrait de train.

Le principal ingrédient actif est l'albinine, une substance extraite artificiellement de la racine de la potentille. Des composants supplémentaires ne font qu'améliorer l'effet du composant principal. BAA est disponible sous forme de gélules, conditionnées en paquets de 60 ou 90 pièces.

Endonorm est un traitement de la thyroïdite auto-immune. Son action pharmacologique repose sur l'activation des processus de division cellulaire dans les follicules thyroïdiens et sur l'accélération des processus métaboliques.

La potentille blanche comme remède a été découverte au XVIIIe siècle. Cette plante figure maintenant dans le Livre rouge de la Russie et de la Biélorussie. Pour cette raison, son utilisation à des fins médicales est devenue difficile. Mais aujourd'hui, avec l'aide de la technologie agricole, il est possible d'obtenir des matières premières pures.

Potentilla White, en raison de la teneur en glycosides et en composés phénoliques, stimule l'hypophyse pour la synthèse des hormones stimulant la thyroïde. Leur action a un effet bénéfique sur la restauration de la glande thyroïde et contribue à la réalisation d'un état euthyroïdien stable.

À son tour, la réglisse contient des acides glycyrrhiziques, qui normalisent la fonction sexuelle et les glandes surrénales, restaurent l'équilibre hormonal et stabilisent le système immunitaire.

La série contient des polyphénols aux propriétés immunomodulatrices.

Grâce aux macro et micro-éléments du varech, les processus biochimiques de la glande thyroïde se normalisent progressivement.

Caractéristiques du médicament:

  • remède naturel composé d'ingrédients à base de plantes et ne contenant pas d'hormones
  • large gamme thérapeutique en raison de sa composition variée
  • après traitement de la thyroïdite par Endonorm, des effets indésirables sont observés dans de rares cas
  • pas besoin de prendre une vie
  • corrige l'activité insuffisante et excessive de la glande thyroïde
  • sous l'influence de composants actifs, le tissu thyroïdien est restauré et son fonctionnement est rétabli.

Méthode d'utilisation Endonorm

Lors du traitement de la thyroïdite auto-immune Endonorm, assurez-vous de suivre les conseils de votre médecin!

Recommandations générales pour le traitement par Endonorm

  • Pour renforcer l'effet du supplément, il est nécessaire de le combiner avec des préparations complexes et des produits alimentaires contenant des vitamines du groupe B, du zinc, du sélénium et de l'acide ascorbique.
  • Dans le même temps, il est nécessaire de limiter l'utilisation de substances de type goitre qui bloquent l'activité de la glande thyroïde. Ceux-ci incluent les flavonoïdes, les thiocyanates, les thyréostatiques. Les légumes crucifères (divers types de chou), le millet et le soja sont des produits à base de goitre. Les médicaments contenant de l'insuline, de la carbamazépine, de la phénytoïne, de la fluoxétine, du phénobarbital, des œstrogènes, ainsi que des métaux lourds et des pesticides, réduisent considérablement l'activité d'un additif biologique.
  • Pour le traitement de la thyroïdite auto-immune, utilisez Endonorm à la posologie strictement prescrite. En règle générale, avec un tel diagnostic, il est recommandé aux adultes de prendre le médicament trois fois par jour, une capsule 10 minutes avant de manger. Les enfants de plus de 12 ans se font prescrire une capsule deux fois par jour.
  • Le cours standard de compléments alimentaires est de 2 mois, après quoi vous devez faire une pause de 7 jours. La faisabilité et le nombre de traitements répétés du médicament sont déterminés par le médecin.

La combinaison de suppléments alimentaires avec des thyréostatiques ou des hormones thyroïdiennes préalablement prescrits n’est possible qu’après avoir consulté un endocrinologue. L'action croisée de ces médicaments peut entraîner des effets secondaires!

Instructions spéciales lors de l'utilisation d'Endonorm

Effets secondaires:

  • réactions allergiques sous forme d'urticaire et de prurit
  • angioedème possible
  • troubles digestifs
  • sensation d'estomac plein
  • ballonnements et douleurs abdominales

La thyroïdite n'est pas traitée par Endonorm dans les maladies inflammatoires aiguës du système digestif et dans l'identification de l'intolérance individuelle à ses composants. Une contre-indication directe à son utilisation est l'âge de l'enfant jusqu'à 12 ans, la grossesse et l'allaitement. Cette prudence est due à l'impossibilité d'étudier l'effet du médicament sur cette catégorie de patients.

Prévention de la thyroïdite auto-immune

Comme déjà mentionné, ce sont les femmes qui souffrent le plus souvent de thyroïdite auto-immune. Par conséquent, les experts recommandent d’être examinés régulièrement pour détecter les premiers signes de la maladie, en particulier chez les femmes après l’accouchement et les plus de 60 ans.

Séparément, les personnes qui ont cette maladie dans la famille doivent surveiller de près leur santé.

Les facteurs suivants ne constituent pas la dernière place dans la prévention de cette maladie.

  • Renforce l'immunité avec des vitamines et des remèdes homéopathiques
  • La nutrition
  • Contrôle de votre état psycho-émotionnel
  • Contrôler son propre poids, de sorte que l'apparition de l'excès de poids peut indiquer des troubles hormonaux
  • Traitement en temps opportun de toutes les maladies infectieuses et virales

Le médicament Endonorm avec la thyroïdite auto-immune

Thyroïdite auto-immune - de quoi s'agit-il?

La thyroïdite auto-immune ou thyroïdite de Hashimoto est un trouble pathologique de la genèse auto-immune thyroïdienne.

La maladie n'a pas été complètement étudiée, mais le mécanisme pathogénique qui déclenche la thyroïdite auto-immune est déterminé - il s'agit d'une mutation génétique ou d'un défaut du système immunitaire du corps. Avec sa présence dans les glandes endocrines au niveau cellulaire, des modifications de la nature morphologique de gravité différente se développent, en règle générale, il s’agit:

  • substitution fibreuse, ou mutation de la structure cellulaire, dans le tissu de la glande thyroïde;
  • infiltration lymphoplasmocytaire.

Les processus de nature destructive, c'est-à-dire le développement de la thyroïdite auto-immune, augmentent progressivement, tandis que la maladie se complique souvent d'hypothyroïdie, c'est-à-dire d'un état caractérisé par une pénurie prolongée, chronique ou non, d'hormones dans la glande thyroïde.

Cet état clinique du corps est complètement opposé à la thyrotoxicose. Symptômes de l'hypothyroïdie dans la thyroïdite auto-immune:

Il identifia les symptômes pour la première fois, décrivit le tableau clinique et déclara généralement l'existence d'une thyroïdite auto-immune, dès le début du XXe siècle, en 1912, un médecin et scientifique japonais, Hashimoto Hakaru. Après avoir effectué des observations sur les patients et effectué des recherches, il a indiqué la direction à suivre pour le traitement et formulé des hypothèses sur la nature de la maladie, dans la mesure des possibilités techniques à ce moment-là. Le médecin japonais avait raison dans toutes ses hypothèses et le deuxième nom officiel de thyroïdite auto-immune en son honneur.

Qu'est-ce que la thyroïdite auto-immune?

La maladie se développe et évolue de différentes manières. Aujourd'hui, les scientifiques, sur la base d'études en laboratoire et d'observations pratiques, désignent officiellement les formes suivantes de thyroïdite auto-immune:

  • chronique - c'est-à-dire la thyroïdite lymphatique, caractérisée par une augmentation des lymphocytes T;
  • post-partum - stress subi par le corps de la femme pendant la grossesse et l'accouchement, «réveille» la thyroïdite auto-immune et provoque son développement plus rapidement qu'avec la forme chronique de la maladie;
  • indolore - cette forme est la plus inexplorée, ouverte et isolée en une forme indépendante au début de notre siècle, combine les signes du post-partum et la lenteur des progrès de la forme chronique de la maladie
  • induite par les cytokines - ce type de thyroïdite auto-immune se manifeste dans le contexte de l'hépatite C et, en cas d'hémopathies graves, les praticiens de la médecine avancent que le traitement à base d'interféron et de médicaments apparentés pourrait être à l'origine du progrès de cette maladie.

Pour traiter la maladie pour le moment, les médecins ne peuvent que de manière générale, quel que soit le type de pathologie.

Qu'est-ce qui peut causer le développement de la maladie?

Les facteurs suivants peuvent provoquer une thyroïdite auto-immune et déclencher le développement de cette pathologie, en plus du stress sur le corps, tel qu'un accident ou un accouchement:

  • les maladies et les infections chroniques du nasopharynx, par exemple, la sinusite ou la bronchite chronique;
  • maladies de la cavité buccale et des dents - caries, infections fongiques, stomatite et autres affections spécifiques;
  • cas graves de SRAS, infections respiratoires aiguës avec de nombreuses complications;
  • exposition aux radiations;
  • consommation excessive en buvant ou en mangeant de l'iode, du fluor, du chlore et leurs composés.

En ce qui concerne l'utilisation largement médiatisée des compléments alimentaires contenant de l'iode pour la prévention des maladies de la thyroïde, c'est un peu faux. En d’autres termes, l’iode est nécessaire, mais son excès dans le corps est extrêmement nocif. La surcharge en iode déclenche de nombreuses maladies héréditaires «en sommeil» de genèse auto-immune, y compris la thyroïdite auto-immune.

Qu'est-ce que endonorm?

Endonorm n’est pas un médicament, mais une préparation stimulant la thyroïde d’origine végétale et, comme tous les remèdes homéopathiques, il est complètement naturel dans sa composition. Vous pouvez l'acheter dans n'importe quelle pharmacie. Elle fabrique l'industrie pharmaceutique en capsules et les conditionne pour 60 et 90 pièces.

Chaque capsule contient:

  • racine de potentille blanche, extrait, 200 mg;
  • série - herbe, extrait, 80 mg;
  • varech séché, poudre, 70 mg;
  • extrait de racine de réglisse, 50 mg.

L'utilisation d'endonorm est autorisée à partir de 12 ans.

Indications et contre-indications à l'utilisation d'endonorm

Les indications pour l'utilisation de ce médicament sont telles conditions de santé:

  • l'hypothyroïdie;
  • l'hyperthyroïdie;
  • thyroïdite auto-immune;
  • goitre euthyroïdien de toutes formes - diffus, nodulaire, multinodulaire;
  • goitre endémique;
  • changements climatériques dans l'équilibre hormonal.

En outre, l'homéopathie dans son ensemble implique non seulement un traitement, mais également une prévention des maladies. Endonorm ne fait pas exception à la règle: avec son aide, comment traiter la thyroïdite auto-immune et d’autres pathologies, traiter et administrer une prophylaxie.

Les contre-indications comprennent:

  • la grossesse
  • âge jusqu'à 12 ans;
  • réaction allergique à l'un des composants du produit;
  • maladies de l'estomac et des intestins en état aigu.

Parmi les effets secondaires - les allergies sous la forme d'éruptions cutanées et de dyspepsie.

Comment être traité avec une thyroïdite auto-immune?

Comment prendre endonorm avec thyroïdite auto-immune est écrit dans les instructions pour le médicament:

  • adultes - 1 capsule 10-15 minutes avant les repas, 3 fois par jour;
  • de 12 à 16 ans - 1 capsule 10-15 minutes avant les repas, 1 fois par jour;
  • 16 à 21 ans - 1 capsule 10-15 minutes avant les repas, 2 fois par jour.

Le schéma thérapeutique de ce remède de thyroïdite auto-immune implique deux mois de traitement, après quoi une pause de dix jours est nécessaire.

À des fins prophylactiques, vous devez prendre une capsule par jour, selon le même calendrier. Les médecins ne recommandent généralement pas l'administration prophylactique aux enfants, mais s'il existe des signes indiquant la possibilité qu'une thyroïdite auto-immune puisse se développer et commencer à progresser rapidement, la prophylaxie est acceptable. La posologie reste à la discrétion du médecin traitant.

Bonne nutrition

Quant aux moments qui accompagnent le traitement de la thyroïdite auto-immune, il s’agit sans aucun doute d’une nutrition corrigée. Dans le régime alimentaire d'un malade, il convient de mettre l'accent sur les produits contenant:

Les principaux produits contenant des substances nécessaires à la thyroïdite auto-immune sont:

  • viande rouge;
  • des oeufs;
  • les légumineuses;
  • le foie;
  • citrouille, courgettes et aubergines;
  • poisson de mer;
  • le varech;
  • crevettes et poulpes;
  • levure;
  • l'ail;
  • Poivre bulgare;
  • chien a augmenté;
  • agrumes;
  • cassis et autres.

Les produits et médicaments contenant des substances goitrogéniques, c'est-à-dire des substances qui affectent l'état hormonal de la glande thyroïde, devraient être interdits:

  • le soja;
  • le colza, y compris l'huile de colza;
  • navet;
  • mil;
  • le chou;
  • navet;
  • le maïs

Médicaments à éviter dans la thyroïdite auto-immune:

  • l'insuline;
  • médicaments parathyroïdiens et stéroïdes hormonaux;
  • phénobarbital et fluoxétine;
  • la carbamazépine;
  • contraceptifs hormonaux;
  • phénytoïne.

Selon les statistiques, la combinaison avec l'administration de thyréostatiques ou d'hormones thyroïdiennes dans le traitement de la thyroïdite auto-immune entraîne des effets secondaires et un certain nombre de complications individuelles. Par conséquent, avant de commencer un traitement homéopathique indépendant, vous devriez consulter les médecins, surtout si vous envisagez d'associer la réception à l'un des médicaments prescrits.

En conclusion, il convient de noter que si le traitement de la thyroïdite auto-immune par l'homéopathie et les médicaments ne donne aucun résultat positif, il est tout à fait possible que le corps soit exposé à des produits chimiques tels que les métaux lourds, les radionucléides contenant leurs composés, par exemple. travail.

Les plus dangereuses de ces substances incluent:

Souvent, il s’agit d’un facteur de thyroïdite auto-immune provocant et «nourrissant» qui entre en contact avec des pesticides et des herbicides, généralement lorsque vous travaillez dans le jardin ou que vous utilisez des engrais pour les plantes d’intérieur.

Bien sûr, il n’est pas possible de corriger le génome responsable de la prédisposition à la thyroïdite auto-immune, mais il est tout à fait possible de corriger ou de guérir cette maladie et, dans le cas de la connaissance de cette prédisposition, de prendre des mesures préventives, d’autant que l’homéopathie offre cette possibilité.

Thyroïde auto-immune thyroïdienne: symptômes et traitement, endonorm

La thyroïdite auto-immune de la glande thyroïde (AIT) est l'une des formes de pathologies spécifiques de la genèse auto-immune d'un organe, caractérisée par des processus inflammatoires dans la glande thyroïde, provoquant une infiltration lymphoïde et une destruction des tissus folliculaires de l'organe.

La maladie a un siècle d'histoire et a été décrite pour la première fois par un chirurgien japonais Hashimoto. Par la suite, la pathologie a commencé à s'appeler par son nom -
«Gyroïde ou thyroïdite de Hashimoto».

La plupart des femmes d'âge mûr (45 à 60 ans) sont sensibles à la maladie, qui est causée par un trouble du chromosome X et un effet œstrogénique sur les cellules du système lymphoïde impliquées dans le mécanisme de la réponse immunitaire. Dans certains cas, cela affecte les jeunes et les enfants. Plus de 20% des cas de thyroïdite auto-immune surviennent chez la femme enceinte.

A propos des causes et du développement

La genèse de l'AIT est due à l'agression phagocytaire de l'immunité contre les tissus de la glande thyroïde, les percevant comme un «agent» étranger et leur produisant des anticorps. Ce fait provoque les processus auto-immuns d’inflammation et de destruction des cellules du corps, y compris celles produisant des hormones.

Ceci explique le développement de la thyroïdite auto-immune, de l'hypothyroïdie et de la thyrotoxicose, en cas d'augmentation ou de diminution de la synthèse hormonale. De plus, les processus inflammatoires auto-immuns dans les tissus de la glande thyroïde stimulent le développement de tumeurs kystiques et nodulaires.

La thyroïdite auto-immune appartient à la section des maladies génétiquement héritées, qui est souvent confirmée par la présence d'une pathologie chez des proches proches du patient. Mais la prédisposition génétique n'est pas la seule cause de l'ACI. Pour déclencher une défaillance phagocytaire et un dysfonctionnement hormonal peuvent:

  • pathologies virales et bactériennes fréquentes;
  • infections chroniques ORL;
  • facteurs environnementaux nocifs qui déclenchent une augmentation de l'activité immunitaire;
  • exposition excessive aux radiations et aux rayons UV;
  • consommation prolongée et non contrôlée d'hormones et de médicaments contenant de l'iode;
  • carence en iode dans le corps;
  • périodes de changements hormonaux;
  • échec immunitaire et prédisposition aux allergies
  • chirurgie et blessure de la thyroïde;
  • pathologie nerveuse et stress.

Ces patients ne sont pas rarement accompagnés d'autres maladies auto-immunes - processus diffus dans la glande thyroïde (maladie de Basedow), développement d'une paralysie bulbaire asthénique (myasthénie), ophtalmopathie endocrinienne de Graves, lésion des glandes lacrymale et salivaire en raison du syndrome «sec» de Shagren, syndrome de collagénose, papas prolifération de cellules lymphoïdes (hypophysite lymphoïde).

Symptômes de thyroïdite auto-immune dans les formes

L’ACI a différentes variations, la genèse de tous ses types a la même nature de développement, selon le type de processus inflammatoire aseptique, qui prend progressivement la forme d’hypothyroïdie transitoire (transitoire). Manifesté par:

  1. La thyroïdite chronique auto-immune est une conséquence de l'agression immunitaire phagocytaire entraînant des modifications destructrices de la glande thyroïde et provoquant le développement de l'hypothyroïdie.
  2. Thyroïdite post-partum, se développant à la suite d’une activité excessive de protection phagocytaire pendant la grossesse. Chez les femmes enceintes prédisposées aux troubles endocriniens, ce type de pathologie peut être transformé par la suite en une thyroïdite auto-immune chronique.
  3. Le type de thyroïdite indolore (silencieuse) est similaire à la manifestation de la téréoïdite post-partum, mais la genèse n’est pas associée à la grossesse.
  4. Le type de maladie induit par les cytokines se développe chez des patients traités depuis longtemps par «interféron», pour les maladies du sang et pour l'hépatite «C».

Les signes cliniques de troubles de la glande thyroïde sont déterminés par la forme de l'évolution de l'AIT:

  • Hypertrophique, caractérisé par une augmentation uniforme de la totalité de la glande thyroïde ou par des signes de formations nodulaires. Les fonctions de la glande ne sont ni altérées ni légèrement réduites. Dans la période initiale, la thyrotoxicose est possible. La progression du processus auto-immunitaire entraîne une diminution de la fonction, une détérioration et le développement de l'hypothyroïdie.
  • Atrophique, la forme la plus sévère de thyroïdite auto-immune, déclenchée par un processus de destruction important des cellules thyroïdiennes folliculaires, réduisant considérablement sa fonction.

Symptômes de thyroïde thyroïde auto-immune

La clinique AIT se distingue par une évolution en quatre phases: euthyroïdienne, infraclinique, thyréotoxique et hypothyroïdienne, qui, en se remplaçant, peuvent durer des années.

Lorsque la téréoïdite auto-immune est caractérisée par un développement lent des symptômes. Souvent, le processus pathologique peut être asymptomatique ou présenter des symptômes légers, caractéristiques de la phase euthyroïdienne et subclinique. Les cellules thyroïdiennes sont légèrement atteintes et aucun trouble fonctionnel particulier de l'organe n'est observé. Une telle évolution de la maladie peut durer des décennies.

Seule une légère gêne peut être ressentie dans la zone thyroïdienne, se présentant sous la forme d’une bosse qui appuie sur la gorge, une légère fatigue et une faiblesse, une douleur aux articulations est notée.

Le principal symptôme de la thyroïdite auto-immune est la croissance du goitre colloïdal. Les signes restants sont le reflet de la violation du processus de synthèse hormonale, de sa réduction ou de son augmentation - hypothyroïdie ou hyperthyroïdie (thyrotoxicose). La clinique de la thyréotoxicose est généralement observée dans les premières années du développement de la pathologie.

Au fur et à mesure du développement des processus atrophiques dans les tissus de la glande thyroïde, un caractère transitoire transitoire est noté dans la phase etioïde, suivi du passage à la phase d'hypothyroïdie.

Une augmentation constante du niveau hormonal (avec thyrotoxicose) se manifeste:

  • petit corps sous-fébrile;
  • arythmie cardiaque et hyperhidrose;
  • auto-dyspnée, sans influence du stress;
  • tremblement des membres et perte de poids;
  • insomnie (insomnie) et névrose (hystérie, irritabilité).

La phase hypothyroïdienne de l'AIT est appelée la phase finale en raison de la destruction cellulaire de la majorité de la glande thyroïde et de la synthèse hormonale insuffisante, qui restent des cellules non endommagées. Les symptômes sont typiques d’une diminution du niveau hormonal (hypothyroïdie):

  • fatigue chronique;
  • gain de poids important;
  • hypothermie (basse température) et gonflement;
  • caractéristiques brutes;
  • défauts de diction, de paresse et de somnolence;
  • échecs dans le cycle menstruel, signes de libido et d'infertilité.

Traitement de la thyroïdite auto-immune, médicaments

La maladie est diagnostiquée par palpation et échographie de la thyroïde. Les déviations graves se traduisent par des difficultés à avaler et à respirer causées par la compression des organes adjacents. Les modifications des indices sanguins sont dues à des réactions inflammatoires du tissu thyroïdien. Les indicateurs d'immunogramme aident à déterminer l'augmentation ou la diminution des niveaux d'hormones. Le critère de diagnostic est une augmentation du niveau et de l'agressivité des anticorps dans la glande thyroïde - AT-TPO.

La plupart des symptômes sont caractéristiques de divers processus pathologiques qui ne se chevauchent pas avec l'AIT, par conséquent, un diagnostic différentiel correspondant est réalisé.

Il n'existe pas de schéma thérapeutique clair pour la téréoïdite auto-immune. L'effet thérapeutique vise à arrêter les symptômes de la maladie, en fonction de la phase de l'évolution - thyrotoxique ou hypothyroïdienne. Comprend:

  1. Traitement hormonal substitutif.
  2. Thérapie supprimant la fonction hormonale de la glande thyroïde.
  3. Avec une forte augmentation du corps - chirurgie.

Lorsque AIT avec des signes d'hypothyroïdie, il est prescrit un traitement conservateur avec le médicament lévothyroxine, le mercazolil, le tiamazole et les médicaments adrénolytiques Alfa-adrenoblockers, visant à la régulation hormonale.

Des glucocorticoïdes sont ajoutés, par exemple, la prednisolone, afin de réduire l’agressivité des anticorps dirigés contre les tissus de la thyroïde, ainsi que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Voltaren, Indomethacin, etc.).

AIT - Traitement Endonorm

Le complexe thérapeutique comprend le traitement de la thyroïdite auto-immune "Endonorm". Il est prescrit un médicament pour réduire l'attaque d'anticorps et reconstituer les macro et les microéléments du tissu thyroïdien. Les suppléments homéopathiques faisant partie du médicament aident à restaurer les glandes surrénales et les glandes du système reproducteur, touchées par un déséquilibre hormonal.

Il utilise également des médicaments adaptogènes qui aident le corps à s'adapter aux effets néfastes, des complexes de vitamines et un traitement immunomodulateur.

La pire chose à laquelle on puisse s'attendre de la thyroïdite auto-immune est le développement de processus diffus auto-immuns dans divers organes et systèmes du corps, indiquant une affection profonde du système endocrinien.

Conséquences possibles

Les conséquences de la thyroïdite auto-immune sont rares et dans les cas où il n’ya pas eu de traitement adéquat.

  • Chez les patients adultes, les troubles mentaux causés par un syndrome dépressif peuvent évoluer. Déclin du syndrome manifeste et sous-développement de l'intelligence. Le développement des maladies cardiaques et vasculaires.
  • Dans l’enfance, sous-développement manifeste des organes de l’appareil reproducteur, arriération mentale et mentale, voire idiotisme et animisme hypophysaire (nanisme).
  • Les conséquences de la thyroïdite auto-immune chez la femme enceinte peuvent entraîner des signes de gestose, une insuffisance placentaire et une interruption précoce de la grossesse.

La thyroïdite auto-immune ne peut être guérie complètement. Le patient devra dépendre à vie du traitement d'entretien. Un diagnostic opportun et un traitement bien choisi assureront une vie bien remplie et vous éviteront d'éventuelles complications. Gardera les fonctions de procréation et l'activité physique, aidera à atteindre une rémission stable et à long terme pendant de nombreuses années.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones