Goitre thyroïdien - qu'est-ce que c'est? Cette question peut être entendue dans diverses parties du monde en raison de la présence assez répandue du phénomène. La glande thyroïde peut être agrandie pour diverses raisons, mais dans certaines régions, le niveau de la maladie est tel qu’elle est classée au rang des maladies régionales.

Le goitre est une augmentation de la taille d'un organe, signe de plusieurs de ses maladies, qui se traduisent par des troubles fonctionnels.

La question du goitre se pose soudainement lorsqu'une personne découvre qu'une formation incompréhensible et effrayante commence à se développer sur sa gorge. Le goitre en soi n'est pas une maladie, mais le symptôme d'une maladie qui peut en réalité être très dangereuse et qui nécessite une attention et un traitement sérieux.

Caractéristiques du goitre de la glande thyroïde

Le goitre est une augmentation de la taille d'un organe, signe de plusieurs de ses maladies, qui se traduisent par des troubles fonctionnels. Cette pathologie peut représenter un léger gonflement dans la région de la pomme d'Adam, mais peut se développer de manière à déformer le cou et à exercer une pression sur d'autres organes.

Un goitre d'un type différent est beaucoup plus commun chez les femmes que chez les hommes, ce qui est associé à des processus hormonaux.

Le type de manifestation du goitre dépend du type de violation de la fonction de sécrétion de la glande:

  • Hypothyroïdie: diminution de la fonction de sécrétion, entraînant une diminution de la libération d'hormones, entraînant des effets tels que l'atténuation des processus métaboliques, le gonflement, l'obésité et l'inhibition de la réaction.
  • Hyperthyroïdie: activation excessive de la sécrétion; s'accompagne d'une accélération anormale des processus métaboliques et conduit à une perte de poids et à une surcharge du système nerveux.
  • Euthyroïdie: production d'hormones normale, mais la croissance du goitre est due à la taille pathologique de la glande elle-même.

Les principaux types de goitre

Qu'est-ce que le goitre est déterminé par le type de maladie de la thyroïde. Les principaux types suivants peuvent être distingués:

  • Goitre endémique: se caractérise par une augmentation du volume des organes et une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine; présente une dépendance géographique caractéristique, est courante dans les endroits où il y a un manque évident d’iode dans l’eau et les produits. La pathogenèse de la maladie est due au fait que l'iode dans le corps est nécessaire à la production des hormones nécessaires. En raison de son déficit aigu, il faut beaucoup plus pour pomper le sang à travers lui-même, et le fer augmente de manière réflexe le nombre de cellules responsables de la production de cette hormone. Pour corriger la situation, l'hypophyse produit de la thyrotropine, qui active la division cellulaire de l'organe et augmente son volume et sa masse.
  • Thyroïdite (goitre Hashimoto): étiologie semblable à celle du goitre diffus, mais elle fait référence à l'hypothyroïdie. En raison des actions erronées du système immunitaire, un excès de globules blancs attaque la glande et le tissu fibreux se forme sur le site de la mort cellulaire. Ce type de maladie a principalement des causes héréditaires, mais peut parfois être provoquée par des blessures, des infections, une inflammation du col utérin, une pharyngite chronique, une anomalie de l'iode et une pollution toxique de l'atmosphère.
  • Goitre toxique diffus: c’est une maladie que l’on peut attribuer à la thyrotoxicose, et un excès d’iode conduit à un empoisonnement du corps; provoquée par la pathologie du système auto-immunitaire au niveau génétique, avec infections, blessures à la tête, chocs nerveux.
  • Goitre nodulaire (adénome de la glande thyroïde): formation d'un nœud résultant d'une sécrétion excessive de thyrotrophine et altération du fonctionnement des processus nerveux. La prolifération cellulaire conduit à un empoisonnement du corps avec des hormones (thyrotoxicose).
  • Goitre congénital: apparaît chez l’enfant si la mère durant la grossesse a présenté une carence en iode importante ou une prédisposition génétique.
  • Thyroïdite fibreuse (goitre fibroplastique): la glande thyroïde se développe en raison de la manifestation d'une pathologie auto-immune de nature inflammatoire, par la croissance du tissu conjonctif à partir des fibres de fibrine.

Au cours de la maladie, on observe divers degrés d’agrandissement des glandes.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde

Au cours de la maladie, on observe divers degrés d’agrandissement des glandes. Dans la classification internationale figurent les diplômes suivants:

  • Grade 0: le goitre n'est ni visible ni palpable.
  • Grade 1: l'élargissement de la thyroïde de grade 1 n'est pas perceptible, mais l'isthme de la glande est palpé.
  • Grade 2: le goitre de grade 2 est perceptible lors de la déglutition et est facilement palpable.
  • Grade 3: la glande est élargie, ce qui ressemble visuellement à l'effet d'un cou épais.
  • Degré 4: le goitre 4 a une apparence prononcée, la configuration du cou est perturbée, le cou est déformé.
  • 5e année: un goitre énorme serrant la nuque, causant des difficultés à respirer et à avaler.

Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est une prolifération locale de tissu glandulaire, qui peut être du type à un seul noeud ou à plusieurs noeuds (plus de 2). Il est principalement de type cellulaire.

Des exercices pour la glande thyroïde aideront même avec les nœuds et l'hypothyroïdie!

Goitre thyroïdien: types, symptômes, traitement

Les hormones produites par la glande thyroïde sont impliquées dans les processus biochimiques les plus importants du corps. Sans eux, la mise en œuvre du métabolisme, le fonctionnement du système nerveux. La perturbation de la glande thyroïde entraîne l'apparition de maladies cardiaques et d'autres organes. Les conséquences d'une perturbation hormonale sont la dégradation du système reproducteur, l'apparition d'un cancer. L'une des manifestations typiques de l'échec fonctionnel est une augmentation du volume de l'organe et l'apparition d'un goitre.

Quel est le goitre. Les raisons de sa formation

Sous le nom de «goitre», un certain nombre de pathologies associées à une inflammation de la glande thyroïde et à une violation de la structure de ses tissus sont combinées. La cause principale est un manque ou un excès d’iode dans le corps.

Il existe des goitres endémiques et sporadiques.

Endémique

Caractéristique des zones géographiques dans lesquelles il y a une pénurie d'iode dans l'eau et dans les aliments. Les causes de la maladie peuvent être:

  • contamination des masses d'eau naturelles avec des substances qui empêchent l'absorption de l'iode dans le corps (nitrates, composés de chrome et de calcium);
  • manque d'eau et de nourriture en zinc, cuivre, sélénium et autres éléments contribuant à l'absorption de l'iode et à la formation d'hormones thyroïdiennes;
  • mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques et conditions sociales défavorables qui provoquent des maladies infectieuses;
  • la prédominance traditionnelle dans les aliments d'aliments à forte teneur en substances strumogéniques qui bloquent l'absorption d'iode par la glande thyroïde, ainsi que le manque de produits alimentaires contenant de l'iode (poisson, fruits);
  • dysfonctionnement congénital de la thyroïde.

Sporadique

Se produit chez les personnes vivant dans des zones où un déséquilibre naturel en iode n'est pas observé. Les causes de l'apparition de maladies peuvent être l'écologie défavorable, l'abus de médicaments hormonaux et de certains autres médicaments, la prédisposition génétique aux maladies de la glande thyroïde.

L'apparition d'un goitre peut être déclenchée par un stress émotionnel ou une surcharge physique. En outre, le goitre sporadique de la glande thyroïde se forme lors du développement de maladies associées à la violation de la structure de ses tissus (adénomes, tumeurs, tuberculose). Les anomalies thyroïdiennes auto-immunes peuvent être causées par un trouble congénital du système immunitaire, ainsi que par une infection.

Le goitre est présent chez les enfants et les adultes des deux sexes. Chez les femmes, cette pathologie est beaucoup plus courante que chez les hommes, en raison du fait que les hormones sont instables. La proportion d'hormones qu'ils changent à plusieurs reprises au cours du mois. Des sauts brusques dans le niveau de diverses hormones se produisent à l'âge adulte, pendant la grossesse, après l'accouchement, avec le début de la ménopause.

Si une carence en iode a été observée chez la mère pendant la grossesse, l'enfant pourrait alors développer un goitre congénital et une insuffisance d'hormones thyroïdiennes T3 et T4 se formerait dans le corps.

Remarque: chez les enfants, il existe une pathologie telle que l'atrophie ou la réduction de la glande thyroïde. Dans le même temps, le niveau d'hormones thyroïdiennes est extrêmement faible, ce qui entraîne l'apparition d'une démence (crétinisme).

Une autre raison de la formation de goitre congénital peut être l'apparition d'un kyste dermoïde sur le cou (au cours de la période de formation des organes, une cavité est formée contenant des particules de tissus germinaux: tissus adipeux, osseux et pileux).

Degrés de développement du goitre

La gravité des symptômes distingue les degrés de pathologie suivants:

  • augmentation du goitre inaperçu;
  • les manifestations externes sont absentes, mais on constate une augmentation du volume de la glande à la palpation;
  • Le goitre est visible à l'œil nu, il est également détecté au toucher.

Vidéo: Causes et effets de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Espèce de goitre

Il existe plusieurs types de pathologies: goitre diffus (avec une prolifération uniforme du tissu thyroïdien), nodulaire (avec formation de nœuds individuels) et mixte.

Avec le développement du goitre nodulaire, l'épaississement du cou peut être asymétrique s'il n'est formé que sur le lobe droit ou gauche de la glande thyroïde. Mais une défaite dans les deux sens est également possible.

Les follicules envahis de la glande thyroïde peuvent avoir une structure dense. Mais dans la plupart des cas, ils sont remplis d'un liquide visqueux - un colloïde (le "colloïde" diffus, nodulaire ou mixte se forme). Ce type de pathologie est le plus anodin, car il ne provoque pas de dégénérescence maligne des cellules.

Par lieu sont distingués:

  • goitre commun;
  • partiellement sur le sternum;
  • situé sous la forme d'un anneau.

Dystopique est situé dans la région de la racine de la langue et du lobe supplémentaire du goitre thyroïdien.

Symptômes de divers types de pathologie

Les symptômes du goitre apparaissent après une augmentation de sa taille, lorsqu'il commence à exercer une pression sur les tissus adjacents. Les troubles métaboliques entraînent une rétention hydrique dans les tissus et la survenue d'un œdème dans le cou et le sternum. Augmentation possible de la température corporelle. En même temps, il y a des difficultés à respirer, à avaler, à tourner la tête, une toux sèche apparaît, la voix devient rauque. Pincer les vaisseaux sanguins conduit à des vertiges.

Les conditions pathologiques du corps, conduisant à la formation de goitre thyroïdien, se divisent en deux types: hypothyroïdie, hyperthyroïdie et euthyroïdie.

L'hypothyroïdie

Ceci est une condition qui se produit en raison d'une production insuffisamment active d'hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, les processus métaboliques du corps ralentissent. En conséquence, une personne devient obèse, bouffie, il y a inhibition mentale et physique.

Il existe également des symptômes tels que la faiblesse, la fatigue chronique, la somnolence, le désir constant de se réchauffer. Peau sèche observée, chute des cheveux.

L'apathie, l'hypotension artérielle, le pouls lent, l'arythmie et l'insuffisance cardiaque sont des caractéristiques caractéristiques. Il peut y avoir des évanouissements. Chez les femmes, la production d'hormones sexuelles est réduite, une aménorrhée survient.

La thyroïdite de Hashimoto est un exemple de cette pathologie. La maladie a une nature auto-immune. Les cellules qui doivent produire des hormones sont détruites par leur propre système immunitaire.

L'hyperthyroïdie

L'augmentation de la production d'hormones, l'accélération anormale du métabolisme entraînent une perte de poids spectaculaire et un épuisement du système nerveux. Une maladie similaire survient dans des maladies auto-immunes telles que le «goitre toxique» (maladie de Basedow), le «goitre fibroplastique de Riedel», ainsi que dans les tumeurs bénignes (adénomes thyroïdiens). Dans l'hyperthyroïdie, on observe une augmentation de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque, de l'irritabilité et de l'agitation. Un signe caractéristique est la poignée de main. Les patients se plaignent d'une augmentation de la miction. Les femmes ont des bouffées de chaleur (bouffées de chaleur, alternant frissons et transpiration).

Maladie de Basedow - une masse dense apparaît dans le cou. Les globes oculaires deviennent convexes en augmentant leur taille. Le clignotement est extrêmement rare. La cécité due à une lésion du nerf optique est possible.

Pour les femmes se caractérise par une violation du cycle menstruel, conduisant à la stérilité. Il y a une diminution de la libido, une peau sèche accrue et des ongles cassants.

Le goitre fibroplastique de Riedel. La destruction des cellules par les lymphocytes conduit à la prolifération du tissu conjonctif de la glande thyroïde et à la formation d'un goitre fibreux très dense situé asymétriquement (appelé "fer").

Adénome. La croissance pathologique des tissus se produit dans une zone limitée, à cause de laquelle une consolidation unilatérale apparaît sur le cou.

Euthyroïdie

La croissance du tissu thyroïdien n'affecte pas la production d'hormones, mais son augmentation conduit à la formation de nœuds. Il s’agit d’une maladie à la limite, pouvant entraîner une diminution ou une augmentation ultérieure du taux d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes typiques sont la formation d'excroissances sur le cou, la prise de poids incontrôlée, l'irritabilité, le changement de voix, la sensation de bosse dans la gorge.

Vidéo: Diagnostic du goitre nodulaire

Diagnostics

La présence de phoques se produisant lorsque le goitre de la glande thyroïde est déterminée par la palpation du cou. Pour évaluer leur emplacement et la nature de l'échographie. Cette méthode vous permet également d’explorer l’état des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques.

Des analyses de sang sont effectuées pour les hormones thyroïdiennes T3 (triiodothyronine), T4 (thyroxine), la calcitonine, ainsi que pour la TSH (hormone de stimulation de la thyroïde de l'hypophyse).

Analyse biochimique du sang pour détecter le cholestérol, le sucre, les protéines et d’autres substances. Cela nous permet d’estimer le taux métabolique dans le corps.

Pour tester la capacité de la glande thyroïde à assimiler l'iode, on utilise la scintigraphie - étude dans laquelle des isotopes radioactifs de l'iode sont injectés dans la glande, puis la vitesse de leur répartition dans tout le corps est étudiée à l'aide d'un compteur spécial.

Pour étudier l'état des organes dans la poitrine, des radiographies ou des dosages informatiques sont effectués. La nature de la pathologie est établie à l'aide d'une biopsie du compactage des tissus.

Traitement de goitre

Les conséquences de la maladie dépendent du type d'anomalie thyroïdienne. Dans l'hypothyroïdie, une personne est capable de tomber dans le coma. L'hyperthyroïdie conduit à la cécité. Un goitre toxique provoque parfois la mort.

Dans le traitement de l'hypothyroïdie est prescrit un régime avec l'utilisation de produits à haute teneur en iode. Lorsque l'hyperthyroïdie, au contraire, il est recommandé de limiter leur utilisation.

La méthode de traitement dépend de la nature de la pathologie, du stade de la maladie, de l'âge du patient. Les principales méthodes de traitement sont la pharmacothérapie, le traitement à l'iode radioactif et la chirurgie.

Traitement de la toxicomanie

Au stade initial de la formation du goitre, les préparations d'iodomarine et d'iodure de potassium aident à éliminer les carences en iode.

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps, la thérapie avec les médicaments thyréostatiques est supprimée, ce qui supprime la production d'hormones thyroïdiennes. Timazol, propylthiouracile sont utilisés.

Avec une pénurie d'hormones, la L-thyroxine et l'eutirox, qui sont des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, sont prescrits. La dose de médicaments est sélectionnée individuellement et est constamment ajustée en fonction des résultats des tests sanguins de recherche des hormones (T3 et T4). Ces médicaments sont pris pendant des années et parfois toute la vie.

Traitements radicaux

L'un d'eux est la destruction des tissus de la glande à l'aide d'iode radioactif. De cette manière, la production d'hormones est réduite et l'hyperthyroïdie est éliminée. La méthode est utilisée dans le traitement de la thyrotoxicose, du goitre toxique diffus et du cancer.

La deuxième méthode est l'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité de la thyroïde. Après la chirurgie, des médicaments à vie sont nécessaires pour maintenir le niveau d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le taux de calcium dans le corps.

Goitre pendant la grossesse

Le goitre de la glande thyroïde chez la femme pendant la grossesse entraîne l’apparition de complications graves de son évolution, qui affectent le développement du fœtus et le processus d’accouchement.

Le manque d'iode perturbe la formation du placenta, ce qui garantit l'apport en oxygène et en nutriments au fœtus. L'enfant peut avoir le nanisme, la surdité, un retard mental. Il peut être né mort.

Les conséquences pour la future mère peuvent être l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'apparition d'un œdème, la prématurité due au décollement du placenta, l'apparition de saignements utérins pendant et après l'accouchement.

Lorsque le goitre légère correction possible des niveaux d'hormones avec des médicaments. Dans les cas plus complexes, l'ablation chirurgicale du goitre est parfois effectuée à la 14e semaine de grossesse. L'avortement est recommandé, car un traitement avec des hormones thyroïdiennes élevées est extrêmement nocif pour le développement du fœtus.

Qu'est-ce que le goitre et comment le traiter?

Le goitre est un terme générique désignant diverses maladies qui se manifestent par un élargissement de la glande thyroïde et une violation de sa fonction. Ce groupe comprend des pathologies telles que le goitre diffus, colloïdal, nodulaire, la maladie de Hashimoto, la maladie de Besedov, l'adénome thyroïdien, etc. Dans certains cas, dans le contexte d’une augmentation de cet organe, la concentration d’hormones thyroïdiennes est perturbée.

Les symptômes peuvent être différents selon la maladie et son stade. Cependant, une caractéristique commune est la taille excessive de la glande thyroïde. Si la production d'hormones est altérée, il existe des symptômes des systèmes cardiovasculaire, nerveux et urogénital, du métabolisme, etc.

Le développement du goitre de la glande thyroïde est influencé par de nombreux facteurs: génétique, troubles hormonaux, mauvaises conditions de travail ou de vie, mauvaise alimentation, stress, etc. Les effets de la maladie sont également différents. Dans certains cas, le goitre disparaît tout seul, un traitement parfois sérieux est nécessaire.

Il faut comprendre que les médicaments pharmacologiques ne font que supprimer les symptômes, sans lutter avec la cause de la maladie. La chirurgie ou le traitement radioactif provoque des dommages irréparables à tout le corps. L'effet le plus doux et efficace est celui des produits naturels développés par les herboristes.

Pourquoi la maladie survient-elle?

Puisque le terme "goitre" fait référence à diverses maladies, les raisons sont multiples. Nous allons essayer de les lister:

  • réponse auto-immune du corps (provoque la maladie de Hashimoto, le goitre de Riedel, la maladie de Basedow);
  • défauts dans les gènes (causent le plus souvent un goitre congénital ou la maladie de Basedow);
  • carence en iode (cause d'un goitre endémique, d'un goitre nodulaire et de quelques autres maladies de la thyroïde);
  • forts chocs psychologiques;
  • stagnation du sang et de la lymphe;
  • troubles du système immunitaire;
  • problèmes de digestibilité de l'iode (dus à une malabsorption ou à des mutations génétiques);
  • les effets des radiations, de certaines substances chimiques et des médicaments;
  • pics hormonaux pendant la grossesse, la ménopause, la puberté, etc.
  • infections (peuvent causer la tuberculose de la glande thyroïde et d'autres types de goitre);
  • mauvaises habitudes.

Il est très important de comprendre les facteurs qui ont conduit à l'apparition de cette maladie avant de commencer le traitement.

Les symptômes

Au stade zéro, il n'y a pas de perturbation dans le corps. Puis, à mesure que la maladie progresse, la glande thyroïde commence à se gonfler dans la partie antérieure du cou (ou de manière asymétrique de part et d'autre si l'on parle de goitre nodulaire). L'organe devient à l'étroit, il exerce une pression sur la trachée, les vaisseaux sanguins, les ligaments, les terminaisons nerveuses.

En raison de l'oppression des tissus voisins, les symptômes suivants peuvent se développer:

  • sentir qu'un corps étranger est coincé dans la gorge;
  • un obstacle dans le flux d'air (il devient difficile de respirer);
  • changement de voix, enrouement est possible;
  • difficulté à respirer en position couchée (car la glande thyroïde exerce une pression accrue sur les organes respiratoires);
  • accès de toux déraisonnable;
  • rougeur du visage;
  • des vertiges;
  • inconfort en avalant des aliments;

Si la production d'hormones diminue, on parle alors d'hypothyroïdie. Elle se manifeste par un ralentissement du métabolisme, une prise de poids rapide, des formes atypiques de bronchite et de pneumonie, une baisse de la pression artérielle, un état mental déprimé, une gêne cardiaque, un essoufflement, une faiblesse générale, une constipation et des ballonnements.

Le système reproducteur des hommes réagit de manière aiguë au déficit en iode dans le sang. Cela se manifeste par des problèmes de puissance et d'autres changements sexuels. Les femmes ont du mal à concevoir un enfant car les règles deviennent irrégulières.

Goitre et augmentation de l'activité hormonale de la glande

Certaines formes de goitre entraînent une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes. L'hyperthyroïdie se développe. Les symptômes les plus communs de cette condition sont:

  • faiblesse constante;
  • perte de poids malgré un bon appétit;
  • paumes humides collantes;
  • tachycardie ou accélération du rythme cardiaque;
  • l'hypertension;
  • insuffisance cardiaque;
  • gonflement des jambes.

Etant donné que le niveau d'hormones thyroïdiennes augmente le catabolisme, le corps produit plus d'énergie. Un symptôme typique de cette maladie est une sensation de chaleur et de transpiration. Parfois, le patient émet simplement de la chaleur, qui peut être ressentie même sans toucher, en amenant le bras à une distance de 1 à 2 cm de sa peau.

Chez les femmes, l'hyperthyroïdie peut entraîner des menstruations irrégulières, parfois même les menstruations cessent. Cela provoque de graves problèmes de santé.

L’hyperthyroïdie peut avoir plusieurs raisons, mais il s’agit le plus souvent de la maladie de Graves, ainsi que du goitre toxique nodulaire.

Classification des maladies de la thyroïde

Le goitre peut être classé selon différents critères. Donc, si cela perturbe l'équilibre des hormones thyroïdiennes, nous parlons de goitre toxique. Avec un fond hormonal normal, le goitre est considéré comme non toxique.

Selon la structure du tissu affecté, on distingue ces types de goitre:

  • nodulaire (les nœuds se développent sur la glande thyroïde, alors que l'organe lui-même est de taille normale);
  • goitre diffus (pas de nœuds, la glande thyroïde augmente de taille uniforme);
  • goitre nodulaire diffus (augmentation de la taille et inclusions nodales).

Selon l'étiologie et la pathogenèse, on distingue les goitres sporadiques et endémiques. Le goitre sporadique n'est pas associé à une localité particulière. Le goitre endémique est présent dans les zones à faible teneur en iode dans l'air (il s'agit généralement de régions éloignées de la mer).

Il existe également une classification par degré (stade) du goitre. Le stade zéro est celui où le processus pathologique a déjà commencé, mais la glande thyroïde n'a pas encore été agrandie pour pouvoir être vue sur le cou et palpée. Dans un premier temps, le médecin recherche déjà une hyperplasie. Dans la deuxième étape, la maladie devient apparente, car la thyroïde modifie la forme du cou.

Goitre nodulaire et ses causes

Un goitre nodulaire est une affection dans laquelle un ou plusieurs nodules sont présents dans la structure de la glande thyroïde.

La cause la plus fréquente de cette maladie est la carence en iode. Cependant, il existe d'autres facteurs:

  • prédisposition génétique;
  • l'action des substances goitrogéniques qui entravent l'absorption de l'iode (crucifères, arachides, par exemple);
  • l'influence de la fumée de tabac;
  • rayonnement ionisant;
  • thyroïdite;
  • maladies auto-immunes.

Classification du goitre nodulaire (types et degrés)

Il existe 2 types de goitre nodulaire:

  • goitre toxique nodulaire - les nœuds sécrètent localement des hormones thyroïdiennes, ce qui entraîne leur excès dans l'organisme;
  • goitre non toxique nodulaire (neutre) - les ganglions ne produisent pas d’hormones thyroïdiennes; leur concentration est donc normale.

Parfois, en plus de l'apparition de nodules, la glande thyroïde grossit elle-même. Ensuite, le diagnostic de goitre nodulaire diffus est posé.

Il existe également une classification en fonction du degré de développement de la maladie - de zéro au deuxième degré. Zéro - c'est quand les nodules ne sont ni visibles ni palpables. Le premier degré - le médecin peut sentir les nodules, mais ils ne gâchent toujours pas la forme du cou. Deuxième degré - les nodules deviennent visibles sur le cou.

Goitre colloïde

Il s’agit d’un grossissement de la glande thyroïde provoqué par l’accumulation de colloïde (une hormone contenant des protéines), dans les follicules d’un organe donné. Cette espèce est très commune - on la trouve dans 90% des cas de goitre. La pathogénie est la suivante: lorsque la substance colloïdale coule en quantité insuffisante, elle commence à s'accumuler, ce qui entraîne la formation d'une compaction.

Il existe plusieurs variétés de cette maladie:

  • goitre colloïde diffus (si le colloïde s'accumule de manière uniforme dans toutes les cellules);
    goitre colloïdal nodulaire (si le processus pathologique se développe localement);
  • goitre colloïde kystique (si le colloïde est placé dans un sac kyste fibreux).

Le goitre colloïdal est considéré comme la forme de goitre la plus inoffensive, car le risque de transformation en cancer est réduit à zéro. Les symptômes commencent déjà à se développer au stade progressif, lorsque la silhouette du cou change (degré 2). Les signes sont les mêmes que pour le goitre nodulaire.

Dans certains cas, la production d'hormones thyroïdiennes augmente. Cela conduit à:

  • température sous-fébrile constante;
  • la sensation que "le coeur saute du coffre" (tachycardie);
  • insomnie la nuit et la somnolence diurne;
  • agressivité ou larmoiement;
  • un appétit anormalement élevé;
  • la diarrhée;
  • perte de poids rapide;
  • problèmes avec le système reproducteur (perturbations du cycle menstruel, fausses couches, infertilité, manque de libido, anorgasmie, diminution de la puissance.

Goitre diffus

Lorsque le fer diffus, le goitre se développe de façon symétrique, uniforme et sans nœuds. Cependant, lorsque sa taille atteint 60 ml, il commence à opprimer les organes voisins. Le patient souffre alors d'étouffement, de gêne lors de la déglutition, de modification ou de perte de la voix, de vertiges, de souffle court.

Si nous avons un goitre toxique diffus, le niveau d'hormones thyroïdiennes augmente. Cela conduit à:

  • pucheglaziya (exophtalmie) caractéristique, rougeur des paupières, problèmes de vision;
  • la tachycardie;
  • augmenter la pression artérielle;
  • "Appétit de loup";
  • perte de poids malgré une nutrition améliorée;
  • élévation constante de la température jusqu'à 37-37,2 С (la température dite subfébrile);
  • irritabilité;
  • serrer les mains et la tête;
  • transpiration active même dans un état calme;
  • attaques de panique, anxiété;
  • problèmes de sommeil;
  • troubles de la fertilité, perturbations du cycle menstruel, fausses couches (chez l'homme, à la dysfonction sexuelle).

On observe beaucoup moins souvent une hypothyroïdie diffuse du goitre. Il s'agit d'une production d'hormones réduite, ce qui conduit à:

  • gonflement complet du corps;
  • manque d'appétit;
  • prise de poids malgré une nutrition normale;
  • gonflement de la langue.

La peau des patients est sèche, pâle, elle peut comporter des taches claires.

Il existe également un goitre nodulaire diffus dans lequel apparaissent les deux pathologies (élargissement uniforme de la glande thyroïde et apparition de ganglions séparés dans ses tissus).

Goitre toxique

Le terme «goitre toxique de la glande thyroïde» fait référence à un élargissement de la glande thyroïde, qui s'accompagne d'une synthèse extrêmement élevée d'hormones thyroïdiennes, entraînant un empoisonnement de l'organisme entier (thyréotoxicose). Goitre toxique particulièrement nocif pour le système nerveux et les vaisseaux sanguins.

La maladie est divisée en trois types: goitre toxique diffus, goitre toxique multinodulaire et maladie de Plummer. Il se manifeste avec de tels symptômes:

  • gonflement visible sur le cou;
  • la béglase;
  • palpitations cardiaques;
  • tremblement des mains et du corps entier:
  • peau chaude (même à une distance de 1 à 2 cm du corps du patient, vous pouvez sentir la chaleur);
  • accès de toux (surtout en position couchée);
  • perte de cheveux;
  • problèmes du système nerveux (panique, agressivité, dépression, mauvaise mémoire);
  • enrouement;
  • inconfort en avalant.

Maladie de Basedow, goitre Hashimoto, goitre Riedel

Ces types de goitre sont relativement moins répandus, tels que la maladie de Basedow, le goitre de Hashimoto et le goitre de Riedel. Ils sont unis par une caractéristique: la base du développement est l’auto-agression de l’organisme.

Maladie de Hashimoto

La maladie de Hashimoto (goitre, thyroïdite de Hashimoto) doit son nom au médecin japonais Hakiro Hashimoto, qui l'a décrite pour la première fois. Ceci est un dysfonctionnement de la glande thyroïde en raison de changements atrophiques causés par des processus auto-immuns. Le mécanisme est le suivant: notre système immunitaire, pour des raisons inconnues, décide d’éliminer ses propres cellules thyroïdiennes. À son tour, la glande thyroïde se bat avec ces processus.

Avec le goitre Hashimoto, il existe deux périodes qui diffèrent par leurs symptômes caractéristiques. Dans la première période, la maladie est une maladie inflammatoire chronique qui provoque un gonflement et un élargissement de la glande thyroïde. L'irritation des thyrocytes peut entraîner une augmentation de la concentration d'hormones thyroïdiennes, entraînant l'apparition de symptômes typiques d'hyperthyroïdie (perte de poids, tachycardie, fièvre, nervosité). La deuxième période de la maladie de Hashimoto résulte de la destruction des cellules de la glande thyroïde par le système immunitaire, ce qui entraîne inévitablement une diminution de la fonction de cet organe (apparition de symptômes d'hypothyroïdie - prise de poids rapide, apathie, somnolence et sensation constante de froid). En fin de compte, si la maladie n'est pas traitée, la glande thyroïde disparaît complètement.

Maladie de Basedow

La maladie de Graves (maladie de Graves) est une maladie auto-immune. En fin de compte, notre système immunitaire produit des anticorps qui combattent les cellules de la glande thyroïde (thyrocytes), ce qui entraîne une augmentation de cet organe et une augmentation du niveau d'hormones.
La plupart des patients développent des symptômes typiques d'hyperthyroïdie - tachycardie, fièvre, perte de poids rapide, nervosité, perte de cheveux, peau mouillée collante, diarrhée.

En outre, pour cette maladie des symptômes caractéristiques de l'ophtalmopathie. Extérieurement, cela ressemble à un oeil puissant. L'ophtalmopathie provoque l'accumulation de protéines et de cellules muqueuses dans l'orbite des yeux. Les yeux, en plus d'un défaut esthétique, provoquent parfois une ulcération de la cornée, une diplopie, une photophobie et une perte irréversible de la vision.

Un autre symptôme caractéristique de la maladie de Graves est un gonflement dans la région de la jambe. Elle est causée par l'accumulation de substances muqueuses à cet endroit.

Goitre Riedel

Le goitre de Riedel (goitre invasif) est une forme rare d'inflammation de la thyroïde caractérisée par une forte fibrose du parenchyme de cet organe. D'où un autre nom pour la maladie - le goitre en bois. La fibrose ne touche pas seulement la glande thyroïde, elle dépasse le cadre de cet organe et touche les structures anatomiques adjacentes du cou (trachée, vaisseaux sanguins, etc.).

Les causes exactes de la maladie n'ont pas encore été clarifiées. On suppose que son éducation est influencée par le sexe (les femmes tombent plus souvent malades) et les troubles du système immunitaire. Notre corps prend ses propres tissus du corps pour étranger, cherchant à les détruire.

Les symptômes de la maladie ressemblent au cancer anaplasique de la thyroïde. Par conséquent, le goitre de Riedel doit se différencier des tumeurs malignes. Au début, les patients se plaignent d'avoir quelque chose dans la gorge (les femmes parlent de malaise à l'arrière de la langue, les hommes parlent de compactage dans la région de la pomme d'Adam). Le goitre lui-même est indolore. À la palpation, le médecin trouve en général une glande uniformément élargie et extrêmement dense (on se croirait dans un arbre). Environ 1/3 des patients présentent des symptômes de fibromatose idiopathique de divers organes (par exemple, dans l’espace rétropéritonéal, le médiastin, les orbites, les poumons, les voies biliaires, les glandes lacrymales et salivaires).

Les symptômes associés à la compression de la masse fibreuse des voies respiratoires, de l'œsophage, des vaisseaux sanguins et des nerfs dominent. Dysphagie, essoufflement, enrouement, stridor et parfois perte de voix (en raison de la compression du nerf laryngé du larynx) se développent.

À mesure que la maladie progresse et que le tissu fibreux remplace le tissu glandulaire normal, des symptômes d'hypothyroïdie apparaissent (prise de poids rapide, problèmes de mémoire, somnolence, léthargie). Si les glandes parathyroïdes sont touchées, une hypocalcémie (manque de calcium) peut se développer, entraînant des problèmes au niveau du tissu osseux.

Goitre congénital, adénome, cancer et tuberculose de la glande thyroïde

Parfois, une hypertrophie de la thyroïde est associée à un goitre congénital, à un cancer de l'adénome et à la tuberculose.

Cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est une forme relativement rare de néoplasme, représentant environ 1% de tous les types de cancer. Voici les causes possibles de la maladie:

  • déficit en iode (développement d'un cancer folliculaire);
  • excès d'iode (développement d'un cancer papillaire);
  • stimulation excessive de la TSH thyroïdienne;
  • les rayonnements ionisants (c'est pourquoi cette maladie se développe souvent chez les victimes de Tchernobyl);
  • facteurs génétiques (activation des oncogènes RET et MET, ainsi que l'inactivation des gènes suppresseurs
  • tumeurs, facteur de croissance épidermique (EGF);
  • certaines maladies héréditaires rares.

Les symptômes du cancer de la thyroïde ne sont pas spécifiques. Si vous avez des problèmes de thyroïde, vous devriez consulter un médecin. Le diagnostic précoce a un impact décisif sur le succès du traitement. Voici les signes qui devraient être suspects:

  • un ou plusieurs gonflements dans la glande thyroïde, surtout s'ils se développent rapidement;
  • enrouement dû à une irritation des cordes vocales;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  • problèmes de respiration;
  • problèmes d'alimentation (difficile à avaler).

Il existe de tels types de cancer de la thyroïde: carcinome papillaire, folliculaire, médullaire, cancer indifférencié ou anaplasique, secondaire (à la suite d'une métastase tumorale provenant d'autres organes).

Tuberculose de la glande thyroïde

C'est une maladie très rare qui est une réaction grave de la glande thyroïde à la présence d'une infection dans le corps. De plus, il ne s’agit pas toujours d’un bacille tuberculeux - des champignons, diverses bactéries, des substances toxiques, une vascularite, une sarcoïdose peuvent en être la cause.
La maladie se développe en plusieurs étapes. Tout d'abord, des bosses douloureuses apparaissent. Au deuxième stade, les tubercules se transforment en tubercules, puis se développe un abcès. Dans la quatrième étape, les foyers deviennent cicatrisés.

Autres symptômes de la tuberculose thyroïdienne:

  • augmentation de la température;
  • le changement dans les contours du cou (il gonfle);
  • gonflement du corps;
  • rougeur et inflammation de la peau dans la région de la glande thyroïde (lorsque vous touchez cet endroit, vous ressentez de la douleur);
  • resserrement de la peau;
  • changement de voix ou sa perte complète;
  • psychisme instable (sautes d'humeur, agressivité, dépression);
  • la formation de fistules et de furoncles;
  • difficulté à respirer (sentir que quelque chose vous serre la gorge);
  • inconfort lors de la déglutition.

Il existe un risque de thyrotoxicose et de crise thyrotoxique, ce qui constitue une menace directe pour la vie.

Adénome thyroïdien

Ce sont des néoplasmes bénins dans cet organe. Les adénomes doivent être distingués des goitres nodulaires - tous les nœuds ne sont pas des adénomes. Malgré sa bonne qualité, un adénome peut à tout moment se transformer en cancer.

Les causes de la maladie sont la production insuffisante d'hormones thyroïdiennes due à une carence en iode, des conditions environnementales défavorables, le stress, une prédisposition génétique. L’hypophyse réagit à un manque d’hormones thyroïdiennes dans le sang et stimule le travail plus actif de la thyroïde. Elle commence à grossir. Il existe des adénomes papillaires toxiques, folliculaires, ainsi que des adénomes des cellules b.

Dans les premiers stades, l'adénome donne les symptômes suivants:

  • anxiété, agressivité, sautes d'humeur fréquentes;
  • perte de poids inexpliquée;
  • intolérance à la chaleur;
  • mains moites;
  • des palpitations cardiaques qui ne sont pas associées à un effort physique;
  • sensation constante de fatigue.

Aux stades ultérieurs, des symptômes apparaissent du fait que la thyroïde élargie commence à exercer une pression sur les structures environnantes. Le patient a du mal à avaler de la nourriture, il suffoque, il a des quintes de toux, la voix change.

Lorsque l'adénome toxique augmente la production d'hormones TSH. Par conséquent, en plus des symptômes mentionnés ci-dessus, le patient se plaint d'une diminution de la puissance ou de la libido, de l'infertilité, de la diarrhée, d'une faiblesse musculaire, de tremblements des mains et du corps. Putaglaziye peut se développer.

Goitre congénital

Le goitre congénital, comme son nom l'indique, apparaît à la naissance. C'est diffus ou nodal. Dans le même temps, le niveau d'hormones peut être normal, élevé ou réduit.
Les causes de la maladie sont cachées soit dans la génétique, soit dans la maladie de la mère. Le facteur génétique est une violation de la synthèse des hormones T4 chez le fœtus, des défauts de production ou de transport de la thyroglobuline, une activité accrue de l'iodothyrosine déiodinase. Le défaut se produit généralement dans un gène et est hérité de manière autosomique récessive.

Si la mère a suivi un traitement contre le goitre toxique diffus (maladie de Grave) pendant la grossesse, il est probable que l'enfant aura un goitre congénital. Les drogues en sont coupables - les iodures et les antithyroïdiens.

Le principal symptôme du goitre congénital est un élargissement de la glande thyroïde. Il n'est pas toujours possible de détecter cela immédiatement après la naissance. Si la glande adhère à de grandes tailles, il devient difficile pour le bébé de respirer et de manger, ce qui entraîne la mort. Pour le traitement utilisé, les hormones et les préparations d'iode doivent parfois recourir à la chirurgie.

Diagnostics

Chaque type de goitre a sa propre procédure de diagnostic. Cependant, tout commence par une enquête auprès des patients et une palpation du cou. L'échographie est également requise. Si l’échographie de la glande thyroïde n’est pas informative, le patient est envoyé pour une biopsie. La biopsie est généralement utilisée pour les nœuds et autres inclusions anormales.

Certains avantages seront la scintigraphie. Il montre la densité et les néoplasmes nodulaires élastiques, la structure du tissu thyroïdien, etc. Il est parfois nécessaire de réaliser une IRM ou une tomodensitométrie. Ces techniques vous permettent d'identifier les plus petites néoplasmes.

Un test sanguin pour les hormones est obligatoire. Il vous permet de savoir si la fonction thyroïdienne est normale ou si les niveaux d'hormones sont augmentés / diminués.

Les tests ci-dessus seront suffisants pour connaître le type de goitre et son stade. Ensuite, vous pouvez développer un traitement.

Traitement

Puisqu'il existe différents types de goitre thyroïdien et différentes causes, le traitement sera différent. Avec une pénurie d'iode, des médicaments contenant cet élément ont été prescrits. Si le niveau d'hormones thyroïdiennes est perturbé, des médicaments hormonaux sont prescrits. Dans le cancer, la chimiothérapie et la radiothérapie sont prescrites. Il existe une méthode de destruction des cellules thyroïdiennes par des médicaments radioactifs. Parfois, les médecins insistent pour une chirurgie.

Mais tous ces fonds ruinent notre corps. Ils ont toute une liste de contre-indications et d'effets secondaires. Il est beaucoup plus raisonnable de se tourner vers la médecine traditionnelle. Le fait est que dans notre corps, les mécanismes d'auto-guérison sont déjà en place, mais ils ne fonctionnent pas en raison d'un échec. Toutes sortes de produits naturels aident à surmonter cet échec et à établir le travail de la thyroïde et des hormones thyroïdiennes.

Traitement des remèdes populaires

Ci-dessous, nous allons partager des remèdes populaires qui ont aidé beaucoup de gens. N'oubliez pas que vous devez les prendre régulièrement. Pour faire effet plus vite, abandonnez la malbouffe et la viande. Essayez de ne pas être nerveux, car ce facteur affecte également négativement la glande thyroïde.

Abeille primor

Aide bien la teinture à l'alcool de l'abeille Podmor. Il normalise le système immunitaire, à la suite de quoi le corps se rétablit. Sur un verre d'épingles (abeilles mortes), prenez 4 verres de vodka. Le mélange doit être préparé pendant 2 semaines, après quoi il sera prêt à être utilisé. Filtrer et prendre sur une cuillère à café deux fois par jour. Vous pouvez boire de la teinture avec de l'eau.

Infusion d'aubépine

Cet outil aidera dans le cas où, dans le contexte du goitre des niveaux élevés d'hormones. Préparez la teinture: mettez 100 g de fleurs séchées dans un bocal, ajoutez 500 ml de vodka ou d'alcool dilué, fermez et maintenez pendant 2 semaines dans un endroit sombre. Puis filtrez la teinture et diluez-la avec de l'eau distillée dans un rapport de 1 à 5. Versez le médicament dans des bouteilles, conservez-le au réfrigérateur. Prendre après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner 2 cuillères à soupe.

Recettes de noix

La noix contient beaucoup d'iode, elle aide donc à guérir notre problème. Vous pouvez l'utiliser de différentes manières.

Les guérisseurs préparent donc des teintures à base de fruits verts. Pour ce faire, ils doivent tordre dans un hachoir à viande et mélanger avec de l'alcool médical dans un rapport de 1 à 10. Infuser le mélange pendant 2 semaines, puis filtrer. Prendre 10 gouttes avant les repas trois fois par jour.

Les noix de septum aident également à combattre la maladie. Zapiruyte dans de l’alcool à 70% (pour 100 g de noix, 500 ml d’alcool) et laissez reposer pendant 3 semaines. Prenez le thé lit deux fois par jour.

Étonnamment, même une coquille de noix a des propriétés curatives. Faites-en une décoction et buvez à la place du thé. Pour rendre le médicament encore plus efficace, ajoutez-y des baies de genièvre. 10 litres de coquilles et 5 baies suffisent par litre d'eau. De ce mélange, vous pouvez faire cuire le thé 2-3 fois.

N'oubliez pas que pendant le traitement, vous devriez renoncer à l'alcool et aux cigarettes, car tous les efforts seront vains.

Herbe du nord Prolomnik

Cette plante se prend pour tout type de maladie et pour tout fond hormonal (elle répare tout). Dans la matinée, faites bouillir un litre d'eau, ajoutez une cuillère à soupe d'herbe sèche du briseur, couvrez et laissez reposer une demi-heure. Diviser l'infusion en 3 parties égales et boire après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Le traitement dure de 4 mois à plusieurs années, selon l’ampleur de la maladie.

Géranium Robert

Il faut de temps en temps prendre le thé de leurs herbes géraniums Robert. C'est un biostimulateur naturel. Il améliore également les hormones et le métabolisme, est utile pour le système nerveux.

Préparez 2 cuillères à soupe d'une plante sèche avec 1 litre d'eau bouillante dans une bouilloire, enveloppez une théière avec une serviette et laissez reposer pendant 2 heures. Ce sera votre boisson toute la journée, au lieu de l'eau pure. Donc, répétez chaque jour, le traitement doit durer au moins deux mois, dans les cas avancés - plus longtemps.

Teinture tonique de mousseux

Une étude récente a montré que le blister de fucus améliore le métabolisme dans les cellules des thyrocytes, ce qui a pour effet de résoudre progressivement toute maladie de la thyroïde. Il est préférable d’en préparer une infusion alcoolique contenant 1 partie d’une plante pour 10 parties d’alcool à 70%. Insister 20 jours. Nous prenons une cuillère à soupe par jour.

Teinture Celandine

Ce remède se prend en cas d’adénome, de tumeur maligne ou de tuberculose thyroïdienne. Avant la floraison, ramassez l'herbe jeune, passez-la dans un hachoir à viande et versez la vodka dans un rapport de 1 à 10. Après 3 semaines, la teinture sera prête. Assurez-vous de bien filtrer. Commencez avec 5 gouttes de médicament par jour, puis augmentez la posologie à 15-20 gouttes. Lorsque la teinture est terminée, vous devez faire une pause d'au moins un mois.

Racines de Labaznika

Ce remède est particulièrement recommandé pour le goitre toxique. Cela aide même dans des cas très négligés, lorsque les patients ne peuvent pas conserver une image normale et que tous les organes du corps sont affectés.
Donc, vous aurez besoin de 100 grammes de racines fraîches de prairie. Écrasez-les et versez-les dans un bocal d'un demi-litre. Versez une bouteille de vodka sur le cou et laissez reposer pendant 2 semaines, puis commencez un traitement, mais préparez une nouvelle portion de teinture à l'avance. Posologie - une cuillère à soupe de teinture de racines 2 fois par jour. Vous pouvez le dissoudre dans une petite quantité de nourriture. Lorsque le pot d'un demi-litre est terminé, faites une pause d'une semaine, puis commencez à prendre une nouvelle teinture. Le nombre de pots nécessaires pour une guérison complète dépend du degré de négligence de la maladie. Habituellement assez de 4-5 cours.

Hirudothérapie

Le traitement avec des sangsues donne également un bon effet. Ils normalisent les processus métaboliques dans l'organe affecté, améliorent l'activité de l'organisme dans son ensemble, éliminent la stagnation. Sangsue appliquée directement sur la glande thyroïde, 2 choses de chaque côté. Ils devraient tomber d'eux-mêmes quand ils se saoulent de sang. Le nombre d'interventions dépend du degré de la maladie, généralement 5 à 7 séances d'hydrothérapie suffisent.

Feuilles de mûrier

À l'occasion, organisez des cours de traitement du thé à la feuille de mûrier. Cette plante restaure les processus métaboliques dans les thyrocytes, stimulant ainsi la réduction de la glande thyroïde. Pour préparer une dose quotidienne de médicament, faites bouillir dans trois verres d'eau 5 cuillères à soupe de feuilles séchées et broyées. Laissez-les bouillir pendant 5 à 7 minutes, puis retirez-les du feu et laissez-les pendant une heure. Strain. Buvez un verre trois fois par jour.

Pour rendre le médicament encore plus efficace, ajoutez une teinture de cloisons en noyer dont la recette est exposée ci-dessus. Un verre de bouillon prend une cuillère à soupe de teinture. Pas être superflu d'ajouter du miel.

Racine de ver à savon

Cette plante aide avec les niveaux élevés d'hormones TSH. Préparez-en une décoction selon cette recette: versez 400 ml d'eau bouillante dans une cuillère à soupe de racines et faites bouillir jusqu'à ce que le liquide soit réduit d'un tiers. Cool et filtrer décoction de soapwort. Prenez-le sur une cuillère à soupe matin et soir. Le médicament peut être conservé au réfrigérateur pendant plusieurs jours.

Eau de mer

L'utilisation de l'eau de mer aidera à compenser la carence en iode et à établir le fonctionnement de la glande thyroïde. Seulement vous devez prendre un produit propre - il est recommandé de prendre de l’eau en pleine mer, à 50 km au moins de la côte. Mélangez 100 ml de cette eau avec 100 ml d’eau plate. Ce sera votre dose quotidienne. Vous pouvez diviser le mélange en plusieurs portions afin de ne pas tout boire en même temps. La durée du traitement est d’au moins deux mois.

Si vous n'avez pas la possibilité de gagner de l'eau de mer, vous devrez vous contenter d'une solution de sel de mer. Cette méthode est moins efficace, mais elle aide aussi. Posologie quotidienne - 1/4 cuillère à café dissoute dans un verre d'eau.

Pommes de pin

Émietter les jeunes pommes de pin et les garnir de 1 à 10 vodka de qualité, laisser reposer pendant 10 jours, puis filtrer et commencer le traitement. Avant chaque repas, buvez une cuillerée à thé de tisane de pin.

Graines de coings

Sécher les graines de cognassier et les réduire en poudre. Mélanger 1 partie de graines avec 2 parties de miel et 1 partie de jus de citron, mélanger et conserver au réfrigérateur. Prenez le matin à jeun sur une cuillère à soupe de drogue. Très vite, vous vous sentirez soulagé.

Frais de fines herbes

Une plante est bonne, mais plusieurs à la fois sont meilleures. C'est pourquoi les préparations à base de plantes sont très populaires. Nous partagerons des recettes qui aident vraiment. Voici la première recette:

  • Herbe Durnikov - 2 parties;
  • Woodlouse grass - 2 parties;
  • Feuilles d'ortie - 1 partie;
  • Les racines de pivoine décorative - 1 partie;
  • Teinture des genêts à l'herbe - 0,5 partie;
  • Racine de Kalgan - 0,5 partie;
  • Graines de Mordovnik - 0,5 partie.

Faites bouillir une cuillère à soupe et demie de cette collection dans 2 tasses d'eau (laissez bouillir pendant 15 minutes), refroidissez et buvez 100 ml 3 à 4 fois par jour. Vous prenez un mois, une semaine de pause, etc., jusqu'à ce que vous obteniez le résultat souhaité.

Avec une diminution du niveau d'hormones, une telle collection est utilisée:

  • Racine d'Eleutherococcus - 2 parties;
  • La racine de la teinture de garance - 2 parties;
  • Fleurs de camomille - 1 partie;
  • Fleurs de souci - 1 partie;
  • Racine de ginseng - 1 partie.

Le matin, mélangez dans un thermos 2 cuillères à soupe de cette collection et 2 tasses d'eau bouillante, laissez reposer pendant 2 heures. Prendre 100 ml 3-4 fois par jour.

Une autre bonne recette pour la carence en iode:

  • Feuilles de muguet -100 g;
  • Herbe niveleuse européenne - 100 g;
  • La potentille est blanche - 100 g;
  • Herbe de Woodlouse - 100 g;
  • Foin d'avoine - 300 g;
  • Fleurs séchées - 200 g

Faites bouillir une cuillère à soupe de ce mélange dans 300 ml d'eau (laissez bouillir pendant 5 minutes), laissez refroidir et ajoutez une cuillère à soupe de miel. Prendre 100 ml après chaque repas. Lors de l'exécution des formulaires, le cours devrait être très long.

Avec une activité hormonale accrue, il est nécessaire de préparer une telle collection:

  • Tannée aux herbes - 1 partie;
  • Graine de lin - 1 part;
  • Fleurs de calendula - 1 partie;
  • Herbe dure - 0,5 parties;
  • Graines de carotte - 0,5 partie.

Faire bouillir 2 verres d'eau, ajouter 1 cuillère à soupe de mélange à base de plantes et éteindre immédiatement le feu. Couvrir et infuser le médicament pendant 30 minutes. Divisez en 4 réceptions, boire pendant la journée. Le traitement dure de 2 à 4 mois. La pause entre les cours devrait durer au moins deux semaines.

Outils à usage externe

Toutes sortes de compresses et de pommades appliquées sur le devant du cou sont très efficaces. Ils aident à établir la sortie de fluide dans les tissus de la glande thyroïde (afin de réduire sa taille) et à saturer cet organe de substances utiles. Assurez-vous d'essayer l'une de nos recettes.

Huile de mousse de chêne

Remplissez la mousse de chêne séchée (evernia lichen thallus) avec de l'huile végétale dans un rapport de 1 pour 1 et laissez dans un bocal ou une casserole sombre pendant 15 jours, puis égouttez-la. Appliquez une serviette imbibée de cette huile une fois par jour sur votre cou pendant 2 heures. Pour un effet optimal, vous pouvez prendre l'huile en une demi-cuillère à thé une fois par jour.

Pommade japonaise sophora

Prendre 1 partie de la phobie japonaise et 10 parties de graisse de porc ou de chèvre, noyer au four pendant 2 heures ou cuire au bain-marie pendant 3 heures, puis filtrer. Appliquez cette pommade tous les soirs sur le cou et frottez avec des mouvements très doux.

Pommade de pruche

Cette pommade convient même en cas de cancer de la glande thyroïde. Il est préparé en mélangeant 100 g de plantes fraîchement broyées avec 500 g de saindoux non salé. Mélangez le tout, fermez et laissez dans un bocal en verre pendant 20 jours. Puis mélangez à nouveau. Appliquer sur le cou le soir, tenir pendant 1 heure, puis rincer à l'eau tiède et au savon. La pommade est toxique, essayez donc de la garder hors de votre bouche et de vos yeux.

La lotion

Faire bouillir l'herbe de chèvre dans un peu d'eau. Humidifiez un chiffon dans ce bouillon et attachez-le au cou. Vous pouvez enrouler la toile cirée et une écharpe pour la réchauffer. Répétez ces packs tous les jours et vous remarquerez le résultat au bout d’un mois.

Essence de térébenthine

Cet outil ne convient que pour le goitre de nature bénigne, dans tous les cas, ne l'utilisez pas pour le cancer! Le fait est que vous devez frotter doucement la térébenthine dans la zone douloureuse le soir. Il contient des huiles de pin, qui contiennent beaucoup d’iode et d’autres oligo-éléments utiles à votre maladie.

Feuilles d'oseille

L'oseille ordinaire, que nous ajoutons à la soupe, aidera à éliminer le goitre. Écraser les feuilles fraîches d'une plante jusqu'à obtenir un gruau, l'appliquer sur une gaze et appliquer sur le cou pendant 1 heure. Faites-le tous les soirs.

Écrivez dans les commentaires sur votre expérience dans le traitement des maladies, aidez les autres lecteurs du site!
Partagez des contenus sur les réseaux sociaux et aidez vos amis et votre famille!

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones