L'hypothyroïdie - un syndrome qui se développe avec une faible concentration d'hormones thyroïdiennes, est l'une des maladies les plus courantes du système endocrinien.

L'hypothyroïdie congénitale est particulièrement dangereuse, et si à l'heure, immédiatement après la naissance de l'enfant, ne pas commencer le traitement, des dommages irréversibles à l'intellect, le développement du retard mental peuvent se produire.

Cette maladie peut ne pas se manifester avant longtemps. Cela se produit à la suite d'un début graduel et discret du processus pathologique. Dans le même temps, dans l'hypothyroïdie légère et modérée de la glande thyroïde, le patient se sent satisfait, les symptômes sont effacés. La maladie touche 1% des jeunes et 10% des personnes âgées.

Raisons

Pourquoi l'hypothyroïdie survient-elle et de quoi s'agit-il? Considérant l’hypothyroïdie, dont les causes peuvent être dues à divers facteurs, les experts notent qu’elles dépendent en premier lieu de la forme sous laquelle la maladie se déclare. À ce jour, il existe deux formes de maladie:

Hypothyroïdie acquise

La forme la plus commune de la maladie se produit. Les principales raisons de son développement sont les suivantes:

  • thyroïdite auto-immune chronique - lésion de la glande thyroïde par son propre système immunitaire, pouvant entraîner une hypothyroïdie pendant des années et même des décennies après son apparition;
  • hypothyroïdie iatrogène - se développe après l’élimination complète ou partielle de la glande thyroïde ou après un traitement à l’iode réactif;
  • prendre des thyréostatiques dans le traitement du goitre toxique diffus;
  • déficit important en iode dans l’eau et dans les aliments.

Hypothyroïdie congénitale

L'hypothyroïdie congénitale apparaît à la suite de:

  • aplasie congénitale et hypoplasie (réduction) de la glande thyroïde;
  • troubles structurels congénitaux du système hypothalamo-hypophysaire;
  • défauts héréditaires dans la biosynthèse des hormones thyroïdiennes (T3 et T4);
  • effets exogènes (présence d'anticorps maternels dans les pathologies auto-immunes, utilisation de médicaments) pendant la période prénatale.

Par exemple, en pénétrant à travers le placenta, les hormones thyroïdiennes maternelles compensent le contrôle du développement d'un fœtus présentant une pathologie thyroïdienne, mais après la naissance d'un enfant, lorsque le taux d'hormones maternelles dans son sang diminue fortement, leur carence peut entraîner un sous-développement irréversible du système nerveux central. particulier).

L'enfant a entravé le développement du squelette et d'autres organes et, plus important encore, un retard mental à des degrés divers, sans exclure le crétinisme complet.

Hypothyroïdie primaire

L'hypothyroïdie primaire est associée à une pathologie de la glande thyroïde, entraînant une diminution de la masse du tissu glandulaire de la glande thyroïde et une inhibition de la synthèse des hormones thyroxine et triiodothyronine. Cela peut être dû à une aplasie ou à une agénésie de la glande thyroïde, à des processus auto-immuns, à une carence en iode ou en sélénium.

Hypothyroïdie secondaire

L’hypothyroïdie secondaire est associée à une perte de la fonction tropique de l’hypophyse (réduction de la production de thyrotropine). Un apport insuffisant d'hormones thyroïdiennes dans le corps entraîne une violation du métabolisme des protéines et des glucides, un aplatissement de la courbe des sucres après une charge de glucose et une violation du métabolisme des lipides et de l'eau.

Degrés

Le degré de manifestation des formes suivantes de la maladie:

  • forme latente ou subclinique - pas de manifestations cliniques, une augmentation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde (une hormone qui augmente l'activité de la glande thyroïde) est détectée avec un niveau normal de triiodothyronine et de thyroxine (hormones thyroïdiennes);
  • une forme claire - l'apparition de signes d'hypothyroïdie.

Symptômes de l'hypothyroïdie

La gravité des symptômes dépend du degré de dysfonctionnement de la glande thyroïde. L'hypothyroïdie se développe généralement progressivement. Les patients pendant longtemps ne remarquent pas les symptômes de la maladie et ne vont pas chez le médecin. Ils se plaignent souvent de léthargie, de réticence à bouger, d'une grave détérioration de la mémoire, de somnolence, d'un gonflement, d'une peau sèche et de constipation.

Les manifestations de l'hypothyroïdie sont multiples, les symptômes individuels ne sont pas spécifiques:

  • obésité, diminution de la température corporelle, frissons - sensation constante de froid due à un ralentissement du métabolisme, peau jaune, hypercholestérolémie, athérosclérose précoce;
  • œdème de myxoedème: gonflement autour des yeux, empreintes de dents sur la langue, difficulté à respirer par le nez et surdité (gonflement des muqueuses du nez et du tube auditif), enrouement;
  • somnolence, lenteur des processus mentaux (pensée, élocution, réactions émotionnelles), perte de mémoire, polyneuropathie;
  • essoufflement, surtout en marchant, mouvements brusques, douleur au coeur et derrière le sternum, myxoedème du coeur (diminution de la fréquence cardiaque, augmentation de la taille du coeur), hypotension;
  • tendance à la constipation, nausée, flatulence, foie hypertrophié, dyskinésie biliaire, maladie des calculs biliaires;
    l'anémie;
  • cheveux secs, cassants et avec perte de cheveux, ongles cassants avec rainures transversales et longitudinales;
  • troubles menstruels chez les femmes.

Avec l'évolution de la maladie, l'apparence des patients change, les mouvements deviennent lents, le regard est indifférent, le visage est rond, gonflé, gonflé, en particulier au niveau des paupières inférieures, les lèvres sont bleuâtres, le visage pâle rougit également avec une teinte bleutée. Les patients gèlent par tous les temps.

La peau est pâle, parfois avec une teinte jaunâtre en raison de la quantité accrue de carotène dans le sang, froide au toucher, sèche, rugueuse, épaissie, en flocons. Le pelage de la peau est souvent plus prononcé à l'avant des jambes. Caractérisé par une kératinisation excessive et un épaississement des couches superficielles de la peau sur les genoux et les coudes (symptôme de Beer).

Diagnostics

L'endocrinologue peut suggérer la présence d'hypothyroïdie sur les manifestations caractéristiques:

  • faiblesse grave, baisse des performances;
  • peau sèche, perte de cheveux, ongles cassants.

Certains tests de diagnostic sont assignés pour confirmer le diagnostic:

  1. Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes: il est utilisé pour étudier l'indicateur quantitatif de la thyroxine et de la triiodothyronine dans le sang. Normalement, leur concentration est respectivement de 2,6-5,7 mmol / l et de 9,0-22,0 mmol / l. En cas d’hypothyroïdie, ces chiffres seront nettement inférieurs à la normale. De plus, il est très important d’examiner le sang du patient pour détecter l’hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) de l’hypophyse: cette manipulation permet de déterminer la nature de l’hypothyroïdie chez une femme, qu’elle soit primaire ou secondaire.
  2. Scintigraphie thyroïdienne avec de l'iode radioactif. Dans cette étude, il y a une accumulation d'iode radioactif introduit dans le corps dans le tissu glandulaire. Conduit pour étudier la structure et la fonction de la glande thyroïde.
  3. Tomodensitométrie du cerveau en cas de suspicion de tumeur hypophysaire (une région du cerveau qui régule l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde).
  4. Échographie de la glande thyroïde.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec d'autres endocrinopathies: retard de croissance et nanisme, encéphalopathie, syndrome de Down, chondrodystrophie, rachitisme, maladie de Hirschsprung.

Traitement de l'hypothyroïdie

Grâce aux réalisations de l'industrie pharmaceutique, qui permettent la synthèse artificielle des hormones thyroïdiennes, l'endocrinologie moderne constitue un moyen efficace de traiter l'hypothyroïdie chez les femmes. Le traitement consiste à remplacer les hormones thyroïdiennes manquantes par un analogue de synthèse, la lévothyroxine (L-thyroxine).

Si possible, il est nécessaire d'éliminer la cause du développement de l'hypothyroïdie acquise, par exemple:

  • éliminer les médicaments qui entraînent une diminution de l'activité des hormones thyroïdiennes,
  • traiter la thyroïdite,
  • normaliser la consommation d'iode dans les aliments.

L'hypothyroïdie manifeste (clinique) nécessite la mise en place d'un traitement substitutif, quels que soient l'âge et les comorbidités du patient. Une option attribuée individuellement commence le traitement, la dose initiale du médicament et son taux d'augmentation.

Prévisions

Sous réserve de l’apport quotidien d’hormones thyroïdiennes, le pronostic est favorable: les patients mènent une vie normale. Dans les cas où il n’existe pas de traitement de l’hypothyroïdie, les manifestations cliniques peuvent s’aggraver jusqu’à l’apparition du coma mexédémateux.

Régime alimentaire

Comme mentionné ci-dessus, l'hypothyroïdie est caractérisée par une déficience en hormones thyroïdiennes. Si expliquer en termes simples, cela signifie que tous les processus métaboliques du corps humain ralentissent. C'est pourquoi le régime alimentaire pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde devrait être faible en calories.

Les aliments doivent être choisis avec un soin particulier, car leur action doit viser à restaurer et à stimuler tous les processus oxydatifs. Le moyen le plus simple consiste à réduire la quantité de glucides et de lipides.

La liste des produits non recommandés comprend:

  • viandes grasses (porc, agneau) et volaille (oie, canard);
  • foie (cervelle, foie, reins);
  • la confiture, le miel sont limités;
  • moutarde, poivre, raifort;
  • thé fort ou café, cacao, coca-cola;
  • pain à base de farine de haute qualité, toutes pâtisseries, gâteaux, pâtisseries, produits frits (tartes, pancakes, pancakes);
  • œufs de poisson;
  • poisson fumé et salé, poisson en conserve;
  • variétés de saucisses grasses;
  • margarine, saindoux, huile de cuisson;
  • toutes les légumineuses;
  • viande, volaille et poisson;
  • viande fumée, cornichons;
  • crucifères (toutes sortes de chou, navet, radis, radis, navet);
  • champignons sous n'importe quelle forme;
  • bouillons riches de
  • les pâtes et le riz sont limités.

La liste des produits recommandés comprend:

  • poissons, principalement marins (morue, maquereau, saumon), riches en phosphore, en acides gras polyinsaturés et en iode;
  • tous les fruits, notamment le kaki, le feijoa, le kiwi, qui sont riches en iode, ainsi que les cerises, les raisins, les bananes, les avocats;
  • légumes sauf crucifères, légumes verts frais;
  • boissons légèrement infusées (café et thé), thé au citron ou au lait, jus fraîchement pressés, extraits d'églantier et de son;
  • Le lait et les boissons lactiques faibles en gras, ainsi que le fromage cottage, la crème sure - dans les plats;
  • fromage non salé, faible en gras et doux;
  • pain de farine 1 et 2 variétés, hier ou biscuits secs et secs;
  • viande maigre, viande de poulet «blanche» contenant de la tyrosine;
  • saucisses faibles en gras;
  • salades de légumes frais, assaisonnées d'huile végétale, vinaigrette, aspic;
  • beurre avec prudence, huiles végétales - dans les plats et lors de la cuisson;
  • omelettes aux protéines, œufs à la coque, jaune avec soin;
  • les céréales (sarrasin, millet, orge), les ragoûts et leurs plats;
  • fruits de mer (moules, pétoncles, huîtres, algues, petits pains et sushis).

Le régime alimentaire pour l'hypothyroïdie n'implique pas une restriction marquée des produits et le passage à un aliment spécial. Le système nutritionnel reste savoureux et sain, avec quelques règles spécifiques. L'observance de la nutrition clinique a un effet bénéfique sur les processus métaboliques et, ce qui est important, atténue les symptômes de la maladie chez un patient. Une bonne nutrition nourrit les cellules en oxygène et réduit le risque de développer des formes graves de la maladie.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie dangereuse?

Hypothyroïdie, dysfonctionnement de la glande thyroïde, dû à une production réduite d'hormones thyroïdiennes. L'hypothyroïdie peut être dissimulée sous divers «masques» cliniques. Il est assez difficile de la distinguer. Parfois, cela n'est pas possible sans un examen spécial. Il existe actuellement un puissant système de diagnostic en laboratoire capable de détecter cette maladie insidieuse. Alors, comment fonctionne la fonction réduite de la glande thyroïde sur le corps humain, et quel danger attend avec l'hypothyroïdie?

La carence en hormones thyroïdiennes conduit à des troubles métaboliques: lipides, protéines et glucides. Une déficience du métabolisme des protéines due à un manque d'hormones thyroïdiennes entraîne l'accumulation d'acide glycoprotéique, de mucine, d'acide hyaluronique et d'acide chondroïtine sulfurique dans les tissus, ce qui permet de retenir l'eau, ce qui entraîne un gonflement des organes internes. Lorsque le métabolisme des lipides est perturbé, une hypercholestérolémie et une hypertriglycéridémie se développent à la suite d'un retard de décomposition et d'une utilisation réduite. La dégradation retardée de la graisse contribue au développement rapide de l'athérosclérose. La perturbation du métabolisme des glucides réduit le taux d'absorption du glucose dans l'intestin, ce qui ralentit son utilisation par les cellules et, par conséquent, entraîne des modifications dystrophiques prononcées dans tous les organes et tissus. La formation insuffisante de globules rouges entraîne des modifications fonctionnelles de l'état du système nerveux central et périphérique. L'hypothyroïdie affecte tous les organes et systèmes.

Les changements dans le travail du système cardiovasculaire se manifestent, principalement en violation du rythme cardiaque, il s’agit dans la plupart des cas de bradycardie, d’arythmie extrasystolique. La pression artérielle dans la plupart des cas, faible ou normale, une augmentation de la pression selon les données statistiques ne se retrouve que dans 10-15% des cas. Il y a une augmentation des limites du coeur.

La motilité du tractus gastro-intestinal diminue, elle se manifeste le plus souvent par une gastrite chronique (perte d'appétit, sensation de lourdeur après le repas, éructations fréquentes de l'air, faible acidité et faible taux de suc gastrique) et la fonction d'absorption intestinale est réduite. Une altération de la motricité est exprimée par des nausées et même des vomissements, une distension de l'estomac, des intestins, une constipation fréquente et, dans les cas graves, un cnegolon et une occlusion intestinale.

L'hypothyroïdie altère également la fonction rénale. En raison de la réduction du débit sanguin rénal, de la filtration glomérulaire, de la diurèse, de la rétention de liquide et de sodium dans le corps, qui conduit au développement de la pyélonéphrite. Dans les analyses, en règle générale, la protéine est détectée.

Atteinte fonctionnelle et respiratoire insuffisante - un œdème fréquent de la muqueuse nasale complique la respiration nasale, ce qui provoque une rhinite vasomotrice. Prédisposition à la pneumonie et aux maladies virales respiratoires aiguës. Chez 80% des patients, on observe des lésions du système nerveux périphérique: engourdissement des extrémités, paresthésie et diminution des fonctions réflexes tendineuses. Le système nerveux central en souffre également: l'état fonctionnel du cerveau est perturbé, la mémoire diminue et les performances mentales diminuent. Une personne devient retirée, somnolente et inhibée. Dans les cas graves, cela conduit à des troubles mentaux.

Le système endocrinien en souffre également - les femmes manquent souvent de fonctions menstruelles, d'infertilité; chez les hommes - impuissance, faiblesse sexuelle. L'hypothyroïdie est souvent accompagnée de diabète.

Le système hématopoïétique souffre également d'une fonction réduite de la glande thyroïde - une anémie hypochrome se développe et, rarement en raison d'une absorption réduite de la vitamine B12 dans l'intestin B12, une anémie déficiente peut se développer.

Actuellement, pour aider à normaliser la fonction de la glande thyroïde, le blanc de Potentille est largement utilisé, dont la racine contient l’anion de l’acide iodé, indispensable à l’hypothyroïdie. Cette plante unique est utilisée assez récemment, mais mérite déjà une attention particulière. Pour des raisons de commodité, l’application a été créée sous forme de comprimés, l’additif Thyreo-Vit biologiquement actif, constitué des racines de crabe blanc produites par la technologie de cryo-broyage à basse température, ce qui permet de préserver toute la valeur naturelle de cette plante médicinale naturelle.

Que l'hypothyroïdie est dangereux

L’hypofonction de la glande thyroïde est une pathologie assez courante du système endocrinien. Selon les statistiques, cette condition se produit chez 19 personnes sur 1 000 hommes et femmes. Malgré la prévalence et la popularité de la maladie, les complications de l'hypothyroïdie ont des conséquences très tristes.

Quel est le danger de l'hypothyroïdie et quelles mesures préventives faut-il observer pour que le système endocrinien fonctionne sans perturbations? Pour cela, il est nécessaire de connaître la pathogenèse de la maladie, les causes de son apparition et les formes qu'elle peut acquérir.

Caractéristique de la maladie

L'hypothyroïdie est une maladie dans laquelle le niveau de production d'hormones est fortement réduit. Les hormones thyroïdiennes thyroxine et triiodothyronine (T4) sont activement impliquées dans la régulation des processus métaboliques, l'excrétion de liquide et de potassium dans le corps, activent le travail des glandes surrénales, des glandes génitales et mammaires. Le système nerveux réagit par un travail instable, si son niveau dans le corps est très bas. Dans cette condition, le cholestérol est le plus souvent augmenté dans le corps des hommes et des femmes. La maladie est accompagnée par un œdème, une diminution de l'activité physique et mentale.

L’hypofonction de la glande thyroïde est une maladie assez commune chez les hommes et les femmes. Cependant, comme le montre la pratique, chez l’homme, l’hypothyroïdie est beaucoup moins fréquente. Les femmes sont beaucoup plus souvent exposées à cette maladie. Selon les statistiques, la maladie est diagnostiquée chez 2 à 3% de la population de notre pays et l'hypothyroïdie latente chez 10% des patients qui ont consulté un spécialiste pour des symptômes flous (tachycardie, œdème, faiblesse). De plus, très souvent, une hypothyroïdie transitoire est détectée chez les femmes après l'accouchement. Puisque les hormones à ce stade ne font que se stabiliser, leur niveau peut souvent être élevé ou réduit.

L'hypofonction de la glande thyroïde comprend les hypothyroïdies congénitales et acquises causées par une production faible de TSH d'hormone hypophysaire.

Développement de la maladie

La pathogénèse primaire de l'hypothyroïdie, qui repose sur une thyroïdite auto-immune chronique et est déterminée par une quantité réduite d'hormones thyroïdiennes, influence grandement les processus métaboliques. Le système endocrinien commence à mal fonctionner, avec des conséquences graves. Les hormones T3, T4, TSH, sécrétées en quantité insuffisante par la glande thyroïde et l'hypophyse, provoquent l'inhibition de nombreuses fonctions physiologiques, l'inhibition des réactions oxydatives et l'utilisation de l'oxygène par les cellules du tissu. En outre, la pathogenèse de la forme primaire comprend la synthèse lente, le catabolisme et l’excrétion de protéines.

La pathogenèse de type secondaire se caractérise par le développement dans l'hypophyse de divers troubles de type inflammatoire, destructeur ou traumatique, dans lesquels les hormones TRH et TSH sont libérées en quantités minimes. La pathogénie des formes ultérieures entraîne non seulement une diminution de la sécrétion de TSH, mais perturbe également complètement sa synthèse.

À la suite de ces réactions auto-immunes, des processus destructifs commencent dans le parenchyme thyroïdien. Il existe des violations de tous les types de métabolisme qui provoquent un gonflement, une tachycardie se manifeste et un taux de cholestérol très élevé.

Classification des maladies

L’hypofonction de la glande thyroïde est classée selon les types suivants et est caractérisée par l’état suivant:

  • hypothyroïdie primaire ou thyroïde;
  • secondaire ou pituitaire;
  • tertiaire ou hypotomique
  • tissu ou transport (périphérique).

Dans la plupart des cas, l'hypothyroïdie primaire est retrouvée chez les patients. Les types secondaire et tertiaire sont beaucoup moins fréquents et sont dus à une activité fonctionnelle altérée du système hypothalamo-hypophysaire. Dans certaines situations, la maladie peut ne pas avoir une genèse claire, on parle alors généralement d'hypothyroïdie idiopathique.

Les principaux types de formes primaires

L'hypothyroïdie primaire a les formes principales suivantes:

  • subclinique. Dans le même temps, sur le fond d’une évolution asymptomatique, le patient a le plus souvent une tg élevée, le cholestérol a également un niveau élevé,
  • hypothyroïdie manifeste. Ce type est caractérisé par la présence de certains symptômes. Niveau ttg élevé, il y a un taux élevé de cholestérol. Cette forme a l'hypothyroïdie décompensée et compensée.
  • Compliqué. L’hypofonction de la glande thyroïde à ce stade peut déjà présenter de graves irrégularités dans le travail. L'hypothyroïdie primaire de cette forme est très souvent compliquée chez l'homme et la femme par l'insuffisance cardiaque (tachycardie), la polysérosite, le myxoedème, ainsi que par un type secondaire d'adénome hypophysaire. Le niveau d'hormones TSH, T4 est très faible.

La forme primaire peut avoir une hypothyroïdie congénitale et acquise. Dans le premier cas, la maladie se développe en l'absence d'une glande thyroïde chez le nouveau-né ou dans son sous-développement. Les hormones T3, T4 et TSH se retrouvent en quantité insuffisante dans les cellules, ce qui provoque le crétinisme chez l'enfant. On peut également diagnostiquer une hypothyroïdie transitoire chez le nouveau-né, caractérisée par une hypothyroxémie transitoire. Chez un enfant, les hormones TSH dans le sang sont déterminées en grande quantité, ce qui perturbe le métabolisme des lipides et augmente le taux de cholestérol.

L'hypothyroïdie acquise survient après l'utilisation de certains médicaments (hypothyroïdie médicale), l'ablation de la glande thyroïde et des maladies infectieuses antérieures. Un traitement inapproprié peut également provoquer une hypothyroïdie médicale.

Les principaux signes de la maladie

L'hypothyroïdie primaire est asymptomatique dans la plupart des cas et le système endocrinien à ce stade fonctionne pratiquement sans échec. L’hypofonction de la glande thyroïde peut être révélée accidentellement lors du diagnostic d’une autre maladie.

Hypothyroïdie secondaire, psychosomatique qui a déjà une forte influence sur la vie du patient. Étant donné que les hormones sont produites en petites quantités et que, dans ce contexte, le cholestérol est élevé, le patient se sent très faible.

L'hypothyroïdie de la glande thyroïde présente les principaux symptômes suivants, qui touchent différentes parties du corps:

  • Sensation constante de froid, abaissement de la température corporelle.
  • les taux de triglycérides sont élevés, un taux de cholestérol élevé est également observé.
  • il y a gonflement dans l'hypothyroïdie;
  • tachycardie, bradycardie;

Diagnostic de la maladie

Après le diagnostic initial de l'hypothyroïdie, il est nécessaire de mener des études de confirmation. Le diagnostic de l'hypothyroïdie vise principalement à déterminer la quantité d'hormones TSH et T4 présentes dans le sang. Les analyses en hypothyroïdie, tout d’abord, permettent de déterminer comment les hormones TSH dans le sang sont déviées de la norme, car c’est leur niveau qui montre le degré insuffisant de fonctionnement de la glande thyroïde.

En outre, le diagnostic de l'hypothyroïdie implique des études supplémentaires, notamment des ultrasons, une scintigraphie isotopique, une biopsie à l'aiguille et la détermination d'anticorps affectant le tissu glandulaire.

Il est extrêmement nécessaire de réussir des tests qui déterminent le taux de TSH et l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Un diagnostic opportun empêchera l'apparition du myxoedème et empêchera l'invalidité de l'hypothyroïdie.

Des complications

Si la maladie n'est pas traitée et que le patient n'adhère pas à un mode de vie sain (on consomme de l'alcool, le régime est rompu), des complications graves risquent alors de se produire. Dans le sang d'un patient, le cholestérol peut être augmenté, les hormones sont produites très faiblement par le système endocrinien, ce qui provoque une tachycardie et d'autres maladies cardiaques.

En outre, le faible taux d'homones a une incidence sur la fonction de reproduction des femmes, en particulier si elle consomme parfois de l'alcool. L'hypothyroïdie et la stérilité sont souvent associées. Les hormones sécrétées par la glande thyroïde et l'hypophyse sont extrêmement nécessaires au corps féminin, mais leur niveau dans cette maladie est très bas. Par conséquent, la plupart des patients éprouvent certaines difficultés à concevoir un enfant.

La prévention de l'hypothyroïdie consiste à utiliser des produits à forte teneur en iode (fruits de mer, sel iodé). Pour les résidents de la métropole, il est recommandé de prendre des médicaments prophylactiques et des compléments alimentaires contenant de l'iode. Les contre-indications dans ce cas fournissent un tabou sur l'alcool et le stress, ce qui prolongera la vie et l'améliorera.

L'hypothyroïdie est un voleur silencieux volant la vie. Symptômes, traitement de l'hypothyroïdie.

L'hypothyroïdie (myxoedème) est une maladie causée par un apport insuffisant d'organes en hormones thyroïdiennes. Avec l'hypothyroïdie, presque rien ne fait mal, mais la vie passe: rien ne plaît, la qualité de vie des patients atteints d'hypothyroïdie laisse beaucoup à désirer. Les patients atteints d'hypothyroïdie souffrent souvent d'états dépressifs et ne peuvent souvent pas eux-mêmes comprendre ce qui leur arrive.

Symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est plus fréquente chez les femmes. Les symptômes de l'hypothyroïdie sont souvent imputés à la fatigue, au surmenage, à certaines autres maladies ou à la grossesse en cours. L'hypothyroïdie est donc rarement détectée immédiatement. Seule une sévérité des symptômes et le développement rapide de l'hypothyroïdie peuvent le diagnostiquer à temps. L'hypothyroïdie infraclinique est souvent longtemps méconnue. Un test avec la thyrolibérine révélera des formes cachées d'hypothyroïdie primaire.

Comment suspecter une hypothyroïdie

Lorsque l'hypothyroïdie est concernée depuis longtemps:

  • Somnolence (les patients atteints d'hypothyroïdie peuvent dormir 12 heures par jour pendant plusieurs jours consécutifs). Quand l'hypothyroïdie tourmente la somnolence diurne.
  • Frilosité sans rhume, diminution de la température corporelle, transpiration excessive.
  • Immunité diminuée, infections catarrhales fréquentes, y compris les maladies infectieuses (par exemple, maux de gorge).
  • Léthargie générale, saisies la paresse l'hypothyroïdie n'est pas rare.
  • Labilité émotionnelle: irritabilité, larmoiement.
  • Mémoire et performance réduites, fatigue.
  • Perception difficile de nouvelles informations.
  • Taux de réaction réduit, réflexes plus lents.
  • Puffiness du visage et des extrémités (contrairement à d'autres oedèmes dans l'hypothyroïdie, il n'y a pas de trou lorsque vous appuyez sur la surface avant du tibia).
  • Peau pâle, éventuellement avec une teinte jaunâtre.
  • Yeux ternes, fragilité et perte de cheveux.
  • Tendance à l'hypotension (pression artérielle basse).
  • Épaississement de la langue, empreintes des dents sur ses bords (symptôme caractéristique non seulement de l'hypothyroïdie, mais aussi des maladies du pancréas).
  • Motilité gastrique avec facultés affaiblies (gastrostase). Dans le même temps, la vidange gastrique ralentit, les soucis sont éructés, une sensation de lourdeur dans l'estomac.
  • Une sensation de coma dans la gorge et une gêne dans le cou (symptôme optionnel).
  • Rythme cardiaque ou rythme cardiaque lent, douleur au cœur.
  • Un gain de poids inexplicable, malgré l'absence de calories quotidiennes excessives. L'hypothyroïdie provoque un ralentissement marqué du métabolisme; perdre du poids avec l'hypothyroïdie devient problématique, mais cela est possible si vous suivez les prescriptions du médecin et les suivantes. recommandations.
  • Des taux élevés de cholestérol dans le sang peuvent déclencher le développement de l'athérosclérose.
  • Parfois, les patients atteints d'hypothyroïdie s'inquiètent d'une arthralgie (douleur dans les articulations).

La gravité des symptômes de l'hypothyroïdie dépend du degré d'insuffisance thyroïdienne et des caractéristiques individuelles de l'organisme.

En cas de maladies concomitantes, la clinique des hypothyroïdiennes est complétée par des symptômes supplémentaires.

Y a-t-il un lien entre l'hypothyroïdie et le cancer du sein?

L’hypothyroïdie, comme d’autres maladies chroniques, augmente le risque de développer cancer du sein. Les femmes de plus de quarante ans doivent subir une mammographie du sein tous les ans en deux projections pour pouvoir attraper la maladie au tout début et commencer le traitement à temps. Après 50 ans, la mammographie est pratiquée une fois tous les six mois, même si la femme n'est pas gênée par rien et qu'elle ne souffre pas d'hypothyroïdie.

Comment l'hypothyroïdie se produit-elle pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, les symptômes de l'hypothyroïdie peuvent s'aggraver.

En l'absence de traitement ou de traitement inapproprié de l'hypothyroïdie, un coma hypothyroïdien (myxédémateux) peut se développer. Mortalité (mortalité) qui atteint 80% en l'absence de traitement adéquat.

L’hypothyroïdie congénitale chez l’enfant est particulièrement dangereuse. Elle doit être reconnue et traitée dès que possible, et mieux encore: révéler une hypothyroïdie latente en préparation de la grossesse afin de donner naissance à un enfant. bébé en bonne santé.

Causes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie distingue primaire et secondaire.

  1. L'hypothyroïdie primaire se développe dans le contexte de la pathologie de la glande thyroïde elle-même:
  • Avec anomalies congénitales ou ablation chirurgicale de la glande thyroïde
  • Lorsque l'inflammation de la glande thyroïde (thyroïdite)
  • En cas de dommage auto-immun ou après administration d'iode radioactif
  • Avec goitre nodulaire ou endémique
  • Infections chroniques dans le corps
  • Avec un manque d'iode dans l'environnement
  • Dans le traitement des thyréostatiques (mercazolil - ingrédient actif tiamazol).
  • Consommer des aliments et des médicaments qui inhibent le fonctionnement de la glande thyroïde (par exemple, rutabaga, chou, navets, salicylates et sulfamides, thym à l'utilisation prolongée).

L’hypothyroïdie auto-immune primaire peut être associée à une insuffisance surrénalienne, à une parathyroïde et à des glandes pancréatiques. L'hypothyroïdie développe souvent une anémie ferriprive. Peut-être une combinaison d'hypothyroïdie, de lactorrhée (à la suite d'une hyperprolactinémie) et d'aménorrhée (sans menstruation).

  1. L'hypothyroïdie secondaire et tertiaire (centrale) est causée par une altération de la fonction de l'hypophyse et de l'hypothalamus.
  2. Une hypothyroïdie périphérique se produit lorsque la résistance des tissus aux hormones thyroïdiennes, l'inactivation de la T3 (triiodothyronine) et de la T4 (thyroxine) ou de la TSH (hormone stimulante de la thyroïde) circulent dans le sang. Les symptômes de l'hypothyroïdie se produisent souvent avec des niveaux élevés cortisol et oestrogène, ces derniers stimulent la production de globuline liant la thyroxine (TSH) dans le foie et peuvent affaiblir les effets des hormones thyroïdiennes.

Traitement de l'hypothyroïdie

Après une enquête sur le niveau d'hormone stimulant la thyroïde, thyroxine et triiodothyronine, nommée par l'endocrinologue, selon le témoignage, un traitement substitutif de l'hypothyroïdie par des hormones synthétiques de la thyroïde est réalisé. La posologie de la lévothyroxine ou de l’eutirox pour le traitement de l’hypothyroïdie n’est déterminée que par un médecin. En l'absence de pathologie cardiaque, pendant la grossesse, lorsque la patiente a moins de 50 ans, pour atteindre l'état euthyroïdien, une dose de remplacement complète est administrée (sans augmentation progressive). En cas d'hypothyroïdie secondaire, le traitement de l'insuffisance existante du cortex surrénalien doit être effectué avant même l'administration de la L-thyroxine afin d'éviter le développement d'une insuffisance surrénalienne aiguë.

Si les recommandations pour la prise du médicament ne sont pas suivies, il est difficile d'obtenir une indemnisation complète. Cela est aggravé par le fait que les patients atteints d'hypothyroïdie sont souvent dans un état de dépression, ils n'écoutent pas ce qu'on leur dit, ils ratent le médicament. Par conséquent, le traitement de l'hypothyroïdie devrait être complexe, y compris la correction de l'état psychologique du patient.

En cas d'hypothyroïdie provoquée par une carence en iode, Endonorm est efficace (contient de l'iode organique). Il y a des contre-indications à l'utilisation d'Endonorm, consultez votre médecin.

Pas mal pour l'hypothyroïdie aide la méthode de réflexologie informatique et d'acupuncture (une sorte de réflexologie), menée par des experts compétents. Mais à condition que l'hypothyroïdie ne soit pas causée par une lésion organique du tissu thyroïdien.

Quelles vitamines peuvent être bues avec l'hypothyroïdie en plus?

Régime alimentaire pour l'hypothyroïdie

Lorsque l'hypothyroïdie est nécessaire d'exclure du régime alimentaire des produits qui inhibent la fonction de la glande thyroïde (énumérés ci-dessus). Les préparations contenant du soja peuvent réduire l'absorption de la lévothyroxine et le traitement de l'hypothyroïdie sera inefficace.

L’hypothyroïdie devrait également contenir moins de matières grasses, car elles sont mal absorbées par les tissus et peuvent entraîner le développement de l’athérosclérose.

La nutrition pour l'hypothyroïdie doit être équilibrée, riche en vitamines et en oligo-éléments (en particulier le sélénium). Pour créer l’ambiance, il est souhaitable d’inclure dans le régime des aliments contenant tryptophane.

L'hypothyroïdie est une maladie dangereuse à ne pas négliger.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie? Ceci est une condition du corps causée par une synthèse insuffisante des hormones thyroïdiennes. La violation se développe progressivement, les symptômes légers ne gênent pas les patients pendant longtemps. Les femmes de plus de quarante ans prennent souvent les symptômes de l'hypothyroïdie pour la ménopause.

Le tableau clinique de la violation et les caractéristiques du processus

Les principaux problèmes associés au tableau clinique de l’hypothyroïdie incluent l’absence de symptômes inhérents uniquement à ce trouble. Les patients se plaignent de problèmes avec l'un des organes, ce qui est un masque d'hypothyroïdie et le traitement prescrit ne donne aucun résultat, car ils traitent la mauvaise maladie.

Des symptômes sévères surviennent lors d’un long trajet de la maladie. Les patients atteints d'hypothyroïdie prolongée ont une apparence spécifique. Ils ont le visage enflé, la peau jaune, une expression faciale médiocre, aucun regard.

Symptômes de l'hypothyroïdie avancée:

  • cheveux lâches;
  • troubles de la parole;
  • voix enrouée;
  • gonflement des muqueuses, y compris la langue;
  • peau sèche;
  • la dépression;
  • somnolence;
  • mauvaise mémoire;
  • déficience intellectuelle;
  • surpoids;
  • l'hypothermie;
  • des problèmes avec le foie et les voies biliaires;
  • problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins;
  • diminution de l'appétit;
  • l'anémie.

Chez les femmes, il y a des changements dans la fonction de reproduction, le cycle menstruel est perturbé, et des saignements et une diminution du désir sexuel peuvent perturber. L'hypothyroïdie chronique et sa forme manifeste sont la stérilité ou le risque élevé de fausse couche chez la femme enceinte.

L'hypothyroïdie chronique longue de la glande thyroïde entraîne la formation d'adénome.

Le coma hypothyroïdien est la complication la plus grave de la maladie chez les personnes de bas statut social qui ne reçoivent pas de traitement en temps opportun. Ils provoquent des maladies infectieuses, l'hypothermie, des médicaments qui inhibent le système nerveux central.

Symptômes du coma hypothyroïdien:

  • la bradycardie;
  • rétention urinaire;
  • obstruction intestinale;
  • insuffisance cardiaque;
  • inhibition du système nerveux central;
  • hyperventilation pulmonaire;
  • une augmentation du plasma et du sang circulant;
  • diminution de la concentration en ions sodium dans le sang.

Les principales raisons de la dégradation de la fonctionnalité de la glande endocrine

L'hypothyroïdie est acquise et congénitale. Les causes de la maladie sont principalement associées à une carence en iode, mais d’autres facteurs provoquent une hypothyroïdie acquise.

  • Thyroïdite chronique auto-immune;
  • retrait total ou partiel de la glande thyroïde;
  • surdosage de thyréostatique.

L’hypothyroïdie congénitale est causée par un trouble des tissus de la glande thyroïde, de l’hypophyse ou de l’hypothalamus, causé par la prise de certains médicaments par la mère ou par une maladie auto-immune. L'hypothyroïdisme congénital affecte le développement physique et mental du nouveau-né.

Types d'hypothyroïdie

La classification de l'hypothyroïdie est basée sur les causes profondes du système endocrinien.

Les principaux types d'hypothyroïdie:

L'hypothyroïdie primaire inclut tous les troubles associés aux processus pathologiques de la glande thyroïde.

L'hypothyroïdie primaire se développe à l'arrière-plan:

  • anomalies congénitales de la thyroïde;
  • maladies génétiques;
  • troubles auto-immuns;
  • traitement avec des médicaments thyroïdiens, tels que le tyrosol;

L’hypothyroïdie secondaire acquise est causée par des lésions de l’hypophyse, qui cesse de synthétiser la TSH, ce qui affecte la production d’hormones thyroïdiennes.

L'hypothyroïdie hypophysaire a les causes suivantes:

  • anomalies hypophysaires congénitales;
  • lésions cérébrales;
  • adénome hypophysaire;
  • infections cérébrales.

L'hypothyroïdie tertiaire se développe sur le fond de la défaite de l'hypothalamus.

L’hypothyroïdie médicale provoque une surdose de thyréostatique utilisée pour traiter le goitre.

L'hypothyroïdie chez les personnes âgées apparaît généralement au dernier stade de la thyroïdite auto-immune. Les patients confondent souvent ses symptômes avec les signes de la vieillesse et ne se tournent pas toujours pour le traitement rapide de la maladie.

Classification par gravité de la maladie:

  • Hypothyroïdie cachée, subclinique et non manifestée, cette forme est caractérisée par des indicateurs normaux de thyroxine et de TSH élevée dans le sérum.
  • Hypothyroïdie clinique avec symptômes distincts.
  • La forme manifeste se caractérise par un ensemble complet de symptômes et une clinique clairement manifestée.
  • La forme de la maladie sans symptômes clairement définis est classée comme indemnisée.

L'hypothyroïdie est-elle dangereuse?

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie dangereuse? La maladie de la glande thyroïde, associée à une diminution de sa fonctionnalité, doit être traitée de manière irréprochable, l'hypothyroïdie avancée entraînant des conséquences graves et l'apparition de complications graves:

  • intelligence réduite;
  • mauvaise mémoire;
  • irritabilité constante;
  • adénome;
  • l'anémie;
  • problèmes de la fonction de reproduction;
  • maladies du foie, de la vésicule biliaire et du tractus gastro-intestinal.

La prise de drogues synthétiques est une raison valable, car la gravité des symptômes est incomparable avec les effets secondaires des hormones synthétiques.

La réduction de la fonctionnalité de la glande thyroïde entraîne une perturbation des processus métaboliques, ce qui est notamment la cause de l'obésité, ainsi que de l'apparition d'un œdème, qui, sous une forme grave, peut entraîner la mort du patient.

Diagnostic d'hypothyroïdie

Tant que tous les examens n’ont pas été effectués et que les tests nécessaires n’ont pas été soumis, l’endocrinologue reçoit un diagnostic d’hypothyroïdie non précisée. Dans le processus de diagnostic de la glande thyroïde, l’hypothyroïdie acquiert le statut d’acquis, de maladie congénitale, de drogue, etc. Après le diagnostic, l'endocrinologue prescrit un traitement.

  • palpation de la glande thyroïde et examen général du patient;
  • analyse des symptômes;
  • don de sang pour l'analyse des hormones TSH, T3, T4;
  • test d'anticorps;
  • biochimie sanguine;
  • échographie de la glande thyroïde;
  • biopsie à l'aiguille fine du tissu thyroïdien;
  • scintigraphie des glandes.

Pour le diagnostic de l’hypothyroïdie chez les nouveau-nés, on utilise le dépistage néonatal, pour lequel le sang est prélevé sur le talon du bébé et examiné pour déterminer le niveau de l’hormone TSH. Le dépistage est effectué le cinquième jour de la vie du nouveau-né.

Traitement de l'hypothyroïdie

Toutes les formes d'hypothyroïdie ne nécessitent pas de traitement. L'hypothyroïdie compensée ne nécessite pas de traitement, les patients subissent un test sanguin périodique d'hormones. Un traitement hormonal substitutif est prescrit pour une forme sous-compensée du trouble, une transition de compensation à décompensée, lorsque les tests sont toujours normaux, mais des symptômes de diminution de la fonctionnalité de la glande thyroïde apparaissent déjà.

La forme clinique décompensée nécessite un traitement avec des médicaments hormonaux. L'anémie en développement et d'autres problèmes causés par un déficit en hormone thyroïdienne sont traités par des spécialistes.

Les principaux médicaments pour le traitement de la fonctionnalité des glandes endocrines basses:

Le cholestérol élevé est éliminé par les statines. Les médicaments à base de statine comprennent l'atorvastatine et la lovastatine. Un traitement aux statines est nécessaire si le test sanguin révèle des taux de cholestérol élevés.

Le traitement de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde commence par de petites doses, augmentant progressivement jusqu'au niveau requis. Le traitement avec des médicaments hormonaux est prescrit à vie.

La prise de certains médicaments lors de l'interaction avec des hormones synthétiques peut poser un problème. Le patient doit donc consulter un médecin s'il est également traité:

  • les amphétamines;
  • les sédatifs;
  • l'aspirine;
  • l'insuline;
  • les anticonvulsivants;
  • les ancoagulants;
  • antidépresseurs

Il est impératif de consulter les patients prenant des contraceptifs oraux, des médicaments pour le traitement du cancer, du fer, du calcium, des médicaments pour le traitement de l'arthrite.

L'acceptation des hormones de synthèse nécessite une attention particulière à la nutrition. Ne combinez pas la prise d’hormones avec la farine de soja, les noix et les fibres alimentaires. Il est conseillé de prendre la thyroxine à jeun et de boire de l'eau claire. L'apport en fibres nécessitera une augmentation de la dose de thyroxine.

Le traitement de l'hypothyroïdie manifeste nécessite de la diligence et la capacité de suivre les conseils du médecin traitant. L'auto-traitement en cas de maladie manifeste est inacceptable, car il peut entraîner des complications graves.

Maintenir un mode de vie correct et suivre le régime prescrit améliore considérablement le bien-être de la patiente, en particulier pour les femmes enceintes.

Le plus important est de maintenir le mode de vie des patients et de suivre scrupuleusement toutes les instructions du médecin.

Nutrition pour l'hypothyroïdie

Le mauvais métabolisme entraîne un gain de poids rapide. Par conséquent, la nutrition dans l'hypothyroïdie doit reposer sur le maintien d'un poids optimal, tandis que les aliments enrichis sont inclus dans le régime et que la quantité d'aliments gras est réduite.

Les endocrinologues conseillent d'abandonner la consommation excessive d'hydrates de carbone contenus dans les sucreries, la pâtisserie et le sucre. Les plus utiles sont les produits bouillis, les salades de légumes frais, les fruits et les fibres naturelles.

Les aliments iodés tels que le sel iodé, les algues, le poisson de mer, la farine iodée et le lait sont recommandés.

Hypothyroïdie thyroïdienne: ce qui est dangereux, symptômes et traitement

Contenu de l'article

  • Hypothyroïdie thyroïdienne: ce qui est dangereux, symptômes et traitement
  • Glande thyroïde: symptômes pathologiques
  • Qu'est-ce qu'une glande thyroïde?

Pourquoi l'hypothyroïdie se produit-elle?

Les hormones thyroïdiennes sont des substances actives qui aident à «métaboliser» le métabolisme et à remplir le corps d’énergie. Les dysfonctionnements de la glande thyroïde sont provoqués par un mauvais environnement, un manque d'iode dans l'alimentation et des contraintes permanentes. Pour cette raison, la glande thyroïde peut "surcharger" et réduire "l'approvisionnement" en hormones. En conséquence, la personne se transforme en une mouche endormie.

La perte de cheveux nette sans raison apparente est un autre symptôme de l'hypothyroïdie. Il convient de noter que la fatigue éternelle et les problèmes de cheveux ne sont que les premières cloches. À un stade avancé, l'hypothyroïdie commence à frapper le cœur, ce qui perturbe son travail.

Quelle hypothyroïdie est dangereuse pour le coeur

Le manque d'hormones, qui produit la thyroïde, conduit à une augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Ces substances ont tendance à se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins sous forme de croissance. En conséquence, la lumière des vaisseaux diminue, les organes internes manquent d'oxygène et de nutriments.

Si le cholestérol obstrue complètement au moins un vaisseau du cœur et ferme ainsi l'accès de l'oxygène au «moteur», une crise cardiaque peut survenir. Avec cette maladie, les blagues sont mauvaises, alors ne négligez pas la campagne auprès de l'endocrinologue dès les premiers signes d'hypothyroïdie. Il prescrira un traitement qui sera complet.

Comment éviter l'hypothyroïdie

Menu

Incluez dans votre régime alimentaire habituel le poisson et le chou marin, ainsi que les oignons, les raisins, les raisins de Corinthe et les haricots verts. Une paire de produits de données doit être présente dans votre menu tous les jours. Ils contiennent beaucoup d'iode - le «matériau de construction» clé de la glande thyroïde.

Drogues avec de l'iode

Les préparations à base d'iode constituent un autre remède efficace contre l'hypothyroïdie. Cependant, il est impossible de les remplacer par une nutrition adéquate sans consulter un endocrinologue! Cela peut facilement vous blesser.

Médecine hormonale

Vous ne devriez pas prescrire leurs propres médicaments hormonaux. Ceci s'applique également aux contraceptifs hormonaux. Ces médicaments peuvent nuire à la santé de la glande thyroïde. Prenez des pilules hormonales pour l'hypothyroïdie uniquement sur les conseils d'un médecin.

Le tabagisme

Essayez d'éviter la fumée de tabac. Si vous fumez, essayez de réduire le nombre de cigarettes fumées par jour. La fumée de cigarette contient des substances nocives, des thiocyanates, qui bloquent la fonction thyroïdienne.

Loisirs

Organiser un repos. Le stress constant et l'usure du travail sont des ennemis redoutables de la glande thyroïde. D'accord, il vaut mieux être moins nerveux que plus tard pour se lancer dans le traitement d'une glande épuisée par le stress - s'asseoir sur des médicaments coûteux et consulter un médecin.

Que l'hypothyroïdie est dangereux

Qu'est-ce qu'une hypothyroïdie dangereuse et comment vaincre la maladie sans conséquences graves? Rester dans une dépression prolongée, lorsqu'une personne perd de la vitalité et de l'intérêt pour l'environnement, a de bonnes raisons. Avec un niveau insuffisant d'hormones thyroïdiennes, le corps est sujet à la fatigue, à la somnolence et à une immunité réduite.

Quelles sont les causes du développement d'une maladie grave, comment diagnostiquer la maladie à temps et prendre des mesures pour améliorer le bien-être. Ce qui est dangereux pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde pour une personne, les conséquences et les projections.

Comment le manque d'hormones thyroïdiennes

Les endocrinologues constatent plus souvent un problème de production insuffisante d'hormones thyroïdiennes chez la femme. Il n'est pas encore possible d'identifier la cause et la dépendance, mais il existe des exemples de traitement réussi et de récupération du bien-être.

Il est parfois difficile d’expliquer par vous-même pourquoi le corps est fatigué, sa capacité de travail et ses activités diminuent. Nous avons tendance à éliminer les symptômes tels que les problèmes de la vie, un changement de temps ou un groupe de travail.

Lorsque la maladie entre dans la phase active et que les symptômes deviennent apparents, la personne se rend chez le médecin. Pendant la période d'inactivité dans le corps, des modifications souvent irréversibles se produisent, même avec un traitement correct ultérieur, il est impossible de les corriger.

Les symptômes

Il est nécessaire de faire attention à votre santé immédiatement, dès l'apparition des symptômes d'hypothyroïdie:

  • Somnolence. Pas assez pour un bon repos des heures allouées pour une nuit de sommeil. Une personne ne peut pas récupérer même après 12 heures de repos ininterrompu. Se réveille durement, se sent accablé et fatigué. Pendant la journée, il existe un besoin pressant de repos de jour, qui s’endort rapidement.
  • Se sentir froid. Les extrémités sont froides, il est difficile de se réchauffer même avec des vêtements chauds. La température corporelle globale est réduite, bien qu'il n'y ait pas de symptômes du rhume ou d'infections.
  • Faible immunité. Une personne est plus souvent malade et facilement exposée aux infections, même si elle a récemment été enrhumée.
  • L'apathie, la paresse, qui étaient auparavant inhabituelles. Il devient plus difficile de vous forcer à faire un travail ou vos tâches quotidiennes, une personne ne peut pas en trouver la raison.
  • Instabilité émotionnelle. Changement fréquent d'humeur, légère susceptibilité à la colère, irritabilité ou larmoiement.
  • Altération de la mémoire Une personne n'est pas capable de garder dans son esprit toutes les affaires planifiées ou de se souvenir de quelque chose d'important. Cela affecte directement la performance, conduit à un échec du processus de pensée normal.
  • Réaction lente. Lorsque l'hypothyroïdie augmente le temps pour la manifestation des réflexes.
  • Oedème Bien exprimé sur le visage et les membres.
  • Pâleur La peau devient rugueuse, sans rougir. Semble souvent malsain avec une teinte jaune.
  • Les cheveux perdent leur brillance, deviennent fragiles et fins et tombent facilement.
  • La pression artérielle diminue.
  • La constipation devient plus fréquente, l'estomac fonctionne plus mal, raison pour laquelle le patient se plaint de lourdeur dans l'hypochondre et d'éructations.
  • Peut-être une sensation de corps étranger dans la gorge, une gêne lors de la déglutition et au repos.
  • Le patient note des attaques fréquentes de battement de coeur, de gain de poids, dans une perte totale d'appétit.

L'hypothyroïdie est dangereuse car ses symptômes sont souvent confondus avec des maladies concomitantes. Ou bien le manque d'hormones peut être insignifiant pendant longtemps, mais le corps en souffre depuis des années.

Manque d'hormones et manifestation (tableau):

Hypothyroïdie thyroïdienne

L'hypothyroïdie est un trouble fonctionnel dans le travail de la glande thyroïde, causé par une absence prolongée de production de ses hormones spécifiques (thyroïde) ou par un affaiblissement de leur effet biologique sur l'organisme dans son ensemble.

L'hypothyroïdie est un trouble fonctionnel dans le travail de la glande thyroïde causé par une absence prolongée de production de ses hormones.

Description de la maladie

Les maladies de la glande thyroïde peuvent ne pas se manifester avant des années, la maladie se présente sous une forme latente, avec un état de santé tout à fait normal et en l'absence de symptômes prononcés. Les manifestations mineures sont généralement attribuées à la fatigue banale, à la dépression et à la grossesse.

Le danger est qu'avec le temps, le manque d'hormones thyroïdiennes commence à affecter à la fois les performances de tous les systèmes biologiques du corps et le fonctionnement des différents organes.

La fonction biologique des hormones thyroïdiennes est d’ajuster et de réguler le métabolisme énergétique dans les cellules du corps. Ceci, à son tour, conduit à une diminution de l'apport d'oxygène aux tissus. Des perturbations surviennent lors de la synthèse de diverses enzymes dans les cellules, ce qui affecte leur fonctionnement normal.

Dans certains cas, si des mesures ponctuelles ne sont pas prises à temps, l’hypothyroïdie thyroïdienne prend des formes chroniques, un œdème - un myxoedème. Cela se produit à cause de l'accumulation dans les tissus conjonctifs de substances spécifiques qui retiennent les liquides.

Causes de la pathologie

Il existe de nombreuses conditions préalables à l’émergence d’une maladie similaire de la thyroïde (hypothyroïdie). Cela peut être une teneur insuffisante en iode dans l'eau, la nourriture, l'air ou son excès. La mauvaise écologie, les stress constants, la quantité insuffisante de protéines absorbées par l'organisme jouent leur rôle.

L'excès de contenu dans le régime alimentaire humain d'origine végétale peut être utile à certains, car cet excès entraîne également une augmentation de la glande thyroïde. La cause peut être d'autres oligo-éléments: cobalt, manganèse, sélénium. Pour rétablir une fonction thyroïdienne normale, il est nécessaire d’ajuster leur consommation dans le corps. Un rayonnement ultraviolet excessif peut également déclencher ce dysfonctionnement. Diverses maladies infectieuses de la région nasopharyngée et de la cavité buccale.

Les raisons médicales possibles de prendre toutes sortes de médicaments utilisés en cardiologie, gynécologie, psychiatrie et autres branches de la médecine. Les effets négatifs sur la glande thyroïde produisent de l'alcool et de la nicotine. Il est établi depuis longtemps que les fumeurs et les alcooliques sont plusieurs fois plus susceptibles de souffrir d'une maladie similaire. Les substances contenues dans les produits du tabac endommagent les thyrocytes - cellules thyroïdiennes. L'alcool affecte également le fonctionnement du foie, sur lequel la santé de la glande thyroïde dépend de l'activité correcte. Tout est interconnecté.

Les causes de l'hypothyroïdie peuvent être une teneur insuffisante en iode dans l'eau, la nourriture, l'air ou son excès.

L’hypofonction de la glande thyroïde (déficit hormonal) peut être causée par une contamination lymphatique générale, qui n’est plus en mesure de faire face au drainage thyroïdien. Le sang contient tellement de produits de désintoxication toxiques que l’organe cesse de fonctionner normalement, refusant d’exécuter les commandes de la glande pituitaire.

L'état de la lymphe et du sang dépend du travail des filtres biologiques du corps, en premier lieu du foie. La qualité de la purification du sang de cet organe vital dépend de la qualité de fonctionnement des autres organes. L'état du tube digestif, notamment de l'intestin et de sa section épaisse, est également important.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie dangereuse?

Les troubles de la glande thyroïde entraînent les conséquences les plus graves. L'anémie (anémie) se développe généralement dans le contexte de l'hypothyroïdie. Ceci est dû à une absorption insuffisante de fer par la membrane muqueuse du tube digestif. Les perturbations fonctionnelles du système nerveux peuvent entraîner des migraines systématiques, des douleurs dans les bras et les jambes. Chez la femme, des irrégularités dans le cycle menstruel se produisent, chez l’homme, la puissance diminue. Il y a une augmentation des dépôts de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, en particulier du cœur, ce qui entraîne l'apparition d'une «angine de poitrine».

L'atrophie du muscle cardiaque n'est pas exclue, ce qui entraîne une insuffisance cardiaque. Le tube digestif ne souffre pas moins, d’une diminution de l’appétit, des ballonnements et de la constipation. Le foie grossit. Le système nerveux central et périphérique (hypothyroïdie périphérique) peut être gravement touché, il affecte les mouvements, les expressions du visage, l'activité intellectuelle, conduit à une diminution des réflexes. Tout cela se traduit par une altération de la mémoire et un handicap mental. Mais le type de comportement idiopathique n’est prononcé que si la maladie est congénitale ou s’est manifestée dès la petite enfance.

Pour les personnes atteintes d'hypothyroïdie de gravité modérée, les comportements émotionnels extrêmes sont caractéristiques: de l'indifférence, de la bonté contre nature aux manifestations d'agression et de colère déraisonnables. Le coma hypothyroïdien déclenché par une médication non contrôlée, la grippe, des infections respiratoires aiguës, en particulier s’il existe déjà une hypothyroïdie médicale prononcée, peut être la complication la plus dangereuse.

La respiration nasale obstruée dans l'hypothyroïdie conduit souvent à des rhumes, à des maladies infectieuses.

Un certain nombre de maladies infantiles graves peuvent être directement associées à une diminution de la fonction thyroïdienne: mortalité périnatale élevée, diverses anomalies congénitales, crétinisme neurologique et myxédémateux, troubles neuromoteurs, hypothyroïdie congénitale et néonatale et goitre néonatal. Le crétinisme neurologique est caractérisé par un retard mental, une mutuelle mutuelle et un strabisme. Le myxoedème est connu pour le nanisme et le retard de développement.

Symptômes de pathologie

En cas d'hypothyroïdie grave, on observe un gonflement du visage et des extrémités, la peau devient sèche et prend une teinte jaune pâle. Sur les coudes et les talons deviennent calleuses. Les ongles et les cheveux deviennent fragiles. La voix est faible et enrouée en raison de perturbations des cordes vocales. La température corporelle est basse, la pression artérielle n’est pas normale non plus, pas plus que la fréquence cardiaque.

Il y a souvent de l'acné qui guérit mal sur le visage et le dos. Respiration nasale difficile, qui mène souvent au rhume, maladies infectieuses.

En outre, il peut y avoir un refroidissement constant, dont les causes résident dans la réduction du métabolisme. Le système nerveux en souffre, ce qui entraîne une détérioration de la mémoire et une concentration de l'attention, une diminution de l'activité mentale, un intérêt pour la vie. Il y a une faiblesse constante, une performance faible, l'insomnie. La dyspepsie du tractus gastro-intestinal se développe: nausée, flatulence, constipation. Fonction sexuelle réduite.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de l'hypothyroïdie le divise en trois types principaux:

  1. L'hypothyroïdie primaire est causée par des anomalies congénitales, des processus inflammatoires, des chirurgies infructueuses, une carence en iode dans le corps.
  2. Hypothyroïdie secondaire: elle comprend les effets d’infections, de tumeurs, de lésions entraînant des lésions de l’hypophyse.
  3. L'hypothyroïdie tertiaire se développe en relation avec des troubles de l'hypothalamus.

Ultrasons de la glande thyroïde dans le diagnostic de la maladie pour déterminer les changements de taille et de structure.

Ce n'est pas une classification complète, distinguer entre l'hypothyroïdie périphérique, latente et manifeste. La principale méthode de diagnostic de l'hypothyroïdie est l'analyse sanguine hormonale. Une échographie thyroïdienne peut être utile en termes de dimensionnement et de changements structurels; examen radio-isotopique, examen aux rayons X et tomodensitométrie permettent de déterminer la présence de compression du goitre à proximité d'organes, métastases d'un cancer de la thyroïde.

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement médicamenteux vise principalement à corriger les fonctions de la glande thyroïde. L'usage d'antithyroïdiens est pratiqué: propylthiouracile et méthimazole. Ces substances sont utilisées pour améliorer la synthèse des hormones thyroïdiennes. Principalement utilisé pour obtenir l'effet le plus rapide. En outre, le traitement peut consister en la nomination de médicaments de substitution hormonale (thyroxine, réocomb, thyrotome). Le traitement commence par la dose minimale, afin de ne pas nuire au coeur.

Le traitement chirurgical a lieu en présence de tumeurs malignes, de ganglions et de kystes, dont la taille augmente rapidement. Ce sont les ganglions prolifératifs chéloïdes, le goitre thyrotoxique, le goitre endémique géant, le goitre rétrosternal. Il faut garder à l'esprit que l'utilisation de tout médicament contenant de l'iode pour la première fois après une chirurgie est interdite.

Dans l'hypothyroïdie chirurgicale, lorsque la glande thyroïde a été retirée de manière incorrecte, un traitement hormonal à vie est prescrit.

Le traitement le plus efficace de ces dernières années est à juste titre considéré comme le traitement à l'iode radioactif. La dose n’est pas suffisante dans tous les cas; par conséquent, un traitement répété est souvent prescrit. L'iode pénètre dans le corps par le biais de capsules ou d'une solution aqueuse.

L'iode radioactif peut endommager les cellules saines, entraînant dans certains cas le développement d'un cancer. Le traitement n'est donc recommandé que dans les cas où le patient présente des contre-indications à d'autres médicaments.

Bêta-bloquants - ces médicaments ralentissent considérablement les palpitations cardiaques et suppriment la nervosité excessive associée à la maladie. Assigné avec d'autres types de traitement. Ceux-ci incluent l'aténolol, le nadolol, le métoprolol, etc.

Régime spécial

Le régime alimentaire est fait en tenant compte du fait que l'hypothyroïdie perturbe les processus métaboliques, le corps commence à accumuler des dépôts graisseux et du cholestérol, ainsi que des fluides, ce qui conduit à un gonflement. Le régime recommandé devrait comprendre des aliments faibles en calories et riches en vitamines B et C, ainsi que divers macro et micronutriments. Un tel régime améliore la fonction thyroïdienne et les processus métaboliques. En cas d'anémie, des substances contenant du fer et des vitamines B12 sont également prescrites. On les trouve abondamment dans les pommes et les produits carnés.

Le régime doit être composé d'aliments faciles à digérer, riches en vitamines B et C, ainsi que de divers macro et micro-éléments.

Remèdes populaires

  1. Aronia Ce produit contient une énorme quantité d'iode. 1 kg de cendres de montagne 1 kg de sucre. Prendre 1 cuillère à café de mélange 3 fois par jour. Remède tibétain prouvé contre la sclérose en plaques et le goitre.
  2. Il est recommandé de manger autant de pommes, kakis, citrons et oranges que possible. Ils sont riches en iode et en vitamine C.
  3. La laminaire (varech) empêche le développement de la maladie thyroïdienne.
  4. Le jus de Motherwort. Jus frais prendre 40 gouttes à 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'eau 3 fois par jour.
  5. Décoction de muguet en fleurs mai. Prend 15 g de fleurs de lys et versé un verre d'eau bouillante. Prendre 2 cuillères à café 3 fois par jour. Vous pouvez prendre la teinture: inflorescences de 15 g remplies de 100 ml d’alcool pur. Accepté selon le premier schéma.

HYPOTHYROIDISME - Causes, symptômes et traitements de personnes

Hypothyroïdie comment et quoi traiter correctement sans nuire à la glande thyroïde!

Comment guérir l'hypothyroïdie

Elena Malysheva. Hypothyroïdie - symptômes et traitement

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones