Hyperfonctionnement thyroïdien - de quoi s'agit-il? Lorsque l'hyperfonctionnement de l'organe endocrinien du corps humain fonctionne avec une charge maximale, c'est-à-dire qu'il s'use. Une telle charge est particulièrement dangereuse pour le cœur, les vaisseaux sanguins, si elle n'est pas traitée à temps, elle peut être provoquée par une fibrillation auriculaire, une insuffisance cardiaque. Changer l'état mental de l'homme. Si une personne ne reçoit pas de traitement, une psychose peut se développer.

Augmentation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est moins fréquent que l'hypofonction. Ce n'est pas une maladie, mais un syndrome accompagnant une maladie de la thyroïde. Le phénomène d'augmentation de la sécrétion s'appelle thyrotoxicose, car un excès d'hormones est toxique pour l'homme. Si cette maladie n'est pas traitée pendant une longue période, des complications peuvent alors se développer, ce qui peut entraîner une invalidité et éventuellement un décès prématuré.

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Cette thyrotoxicose est une condition dangereuse qui ne tolère pas la négligence. Connaissant les causes exactes de l'augmentation de la sécrétion, vous pouvez vous en débarrasser.

Maladies accompagnées de thyrotoxicose:

  1. Goitre toxique diffus. Assez souvent (environ 20%) est responsable de la thyrotoxicose.
  2. Autonomie fonctionnelle. Cette maladie est autonome, c'est-à-dire qu'elle ne peut pas être régulée par d'autres organes. Se produit avec des néoplasmes nodaux dans la glande.
  3. Subaiguë - il provoque la destruction des thyrocytes, la libération d'une quantité importante d'hormones dans le sang.
  4. Thyroïdite auto-immune ou hashitoksikoz. La maladie auto-immune peut provoquer la destruction du tissu thyroïdien.
  5. La thyréotoxicose induite par l'iode, en d'autres termes, l'hyperfonctionnement peut être formée par une consommation excessive d'iode. Par exemple, l'utilisation à long terme de l'amiodarone, dans lequel beaucoup d'iode.
  6. Le cancer de l'ovaire ou ses métastases peuvent entraîner une augmentation des processus.
  7. La thyréotoxicose d'origine médicamenteuse survient en cas de surdose d'hormones thyroïdiennes.
  8. Thyrotoxicose trophoblastique.
  9. Cancer de la thyroïde. Par exemple, l'adénocarcinome folliculaire conduit à une hyperfonctionnement dans 5% des cas.
  10. Thyrotoxicose centrale.
  11. Tumeur hypophysaire.
  12. Long traitement.

La fonction accrue de la glande thyroïde fournit au sang plus d'hormones que nécessaire, provoquant l'accélération des processus destructeurs. Lorsqu'un patient se plaint, il développe déjà la maladie. L'hyperthyroïdie est différente: primaire et secondaire. Tout dépend de combien un changement s'est produit dans le corps.

L'hyperthyroïdie primaire se développe:

  • subclinique: se développe asymptomatique, la TSH est inférieure à la normale;
  • Manifeste: La TSH est inférieure à la normale, les premiers signes de la maladie sont perceptibles.
  • Compliqué: se manifeste par tous les symptômes de la maladie thyroïdienne.

Favoriser le développement de l'hyperthyroïdie dans la maturation des adolescents:

  • changements hormonaux au cours de cette période;
  • traumatisme psychologique;
  • mauvaise nutrition avec un manque de produits contenant de l'iode;
  • mauvaises habitudes
  • dépendance génétique.

Les trois derniers points sont considérés comme les principales causes de l’émergence et du développement rapide de l’hyperthyroïdie.

Symptômes de l'hyperthyroïdie

Lorsque la fonction est renforcée, les symptômes obligent le patient à demander l’aide d’un médecin. L'essentiel est que la maladie n'ait pas été négligée. Les indicateurs de l'hyperthyroïdie, qui surviennent dans diverses maladies de la thyroïde, ressemblent à une production élevée d'hormones, mais chaque maladie a ses propres caractéristiques.

Ils dépendent également de:

  • conditions de développement;
  • la complexité du cours de la maladie;
  • le degré d'infection d'un organe ou d'un tissu.

Des problèmes ophtalmologiques sont rencontrés chez 45% des patients: augmentation de la découpe oculaire, exophtalmie, la mobilité du globe oculaire est limitée.

Hyperfonctionnement de la glande thyroïde, ses symptômes sont prononcés, par conséquent, pour identifier le problème n'est pas si difficile. Mais il y a des symptômes à peine perceptibles. La maladie affecte principalement la partie féminine de la population. Les hommes souffrent beaucoup moins souvent.

Augmentation de la fonction dans la glande thyroïde; ses symptômes se manifestent par les symptômes suivants:

  • poignée de main;
  • perte de poids nette;
  • excitabilité excessive;
  • la parole est rapide, confuse;
  • déséquilibre émotionnel;
  • activité de mouvement excessive;
  • tendance à la diarrhée;
  • transpiration excessive;
  • palpitations cardiaques;
  • cycle menstruel instable;
  • difficulté à s'endormir, sommeil anxieux;
  • anxiété, peur;
  • état dépressif;
  • augmentation de l'appétit;
  • cheveux fins;
  • la foliation des ongles;
  • la surchauffe est difficile;
  • faiblesse générale;
  • sensation d'étouffement;
  • aucune envie de faire quoi que ce soit.

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, accompagné des symptômes énumérés ci-dessus, peut se manifester chez l'enfant. Une telle condition chez les enfants provoque une accélération de la croissance et de l'hyperactivité.
Complications.
Dans certains cas, l'hyperthyroïdie peut évoluer en crise thyrotoxique au cours de laquelle toutes les manifestations de l'hyperthyroïdie sont fortement exacerbées, ce qui signifie que la fièvre augmente et que le rythme cardiaque est perturbé. La progression de la crise peut mener à l'apathie et à une complète indifférence, ou mener au coma. De lourdes charges, des stress et des infections peuvent provoquer une crise thyréotoxique. Seule la population féminine souffre d'une crise thyréotoxique.

Diagnostiquer

Un traitement efficace est impossible sans mener des recherches pour confirmer le diagnostic de la maladie. Il est nécessaire de savoir si le patient souffre d'hyperthyroïdie: temporaire ou vraie. Lorsque le corps synthétise plus d'hormones que la quantité requise, alors cette condition est vraie et s'appelle maladie de Graves ou maladie de Graves.

Mais dans le cas où un processus inflammatoire se produit, la perméabilité des parois des cellules augmente. Les hormones dans cette situation sont libérées dans le sang à un taux accru. La synthèse des hormones n'a pas augmenté. Cet échec est temporaire. D'habitude, tout revient à un état normal après une petite correction.

Il est plus difficile de produire le traitement de la maladie grave. Afin de choisir le bon traitement, vous avez besoin d'un diagnostic précis.

Par conséquent, le diagnostic est réalisé en plusieurs étapes.

  1. L'étude des symptômes commence par l'écoute des plaintes du patient.
  2. Tests sanguins en laboratoire.
  3. Examen par ultrasons.
  4. Scintigraphie, scanner ou IRM.

L'étude des symptômes permet à un endocrinologue expérimenté de reconnaître la maladie, l'hyperthyroïdie, mais les symptômes doivent être confirmés pour pouvoir prescrire un traitement. Par conséquent, après les interrogatoires et la palpation habituels, le médecin demande un examen plus approfondi.

Des tests sanguins pour les hormones sont généralement effectués: T3 libre et T4, ainsi que TSH. Les résultats du test aident à établir le fait de la maladie et à trouver la cause qui l’a provoquée. Un test d'anticorps aide à déterminer le goitre toxique diffus et la thyroïdite auto-immune.

Le fait est que parfois les nœuds peuvent être autonomes. Travaillez indépendamment, sans obéir à personne. Cette maladie s'appelle goitre toxique nodulaire.

La scintigraphie par radio-isotopes est l’occasion de comprendre l’activité du corps. Pour étudier l'état des tumeurs, si elles sont actives, quel degré de leur activité.

Étant donné que l'organe endocrinien a un effet sur tous les systèmes de l'organisme et que son activité excessive peut entraîner de graves complications, des informations supplémentaires sont nécessaires sur l'état du système cardiovasculaire.

Si nécessaire, le diagnostic est complété par les informations obtenues lors d'une biopsie. À la nomination de cette méthode d'inspection, il n'est pas nécessaire de paniquer. Cette procédure est totalement indolore, mais très efficace, la méthode indique clairement quel type de nœuds: bénins ou de nature maligne.

Aux premiers signes de la maladie ne tardez pas avec une visite chez le médecin. L'endocrinologue dissipera toutes vos peurs, vous prescrira un traitement et vous recommandera avec compétence.

Signes et méthodes de traitement de l'hyperthyroïdie

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Ceci est une violation du système endocrinien, ce qui conduit à la production d'hormones en grande quantité par la glande thyroïde. Cette condition s'appelle également hyperthyroïdie. Elle est caractérisée par une surabondance d'hormones thyroïdiennes dans le sang, ce qui provoque une accélération du métabolisme.

La maladie peut avoir des symptômes prononcés et passer inaperçue. L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde affecte les personnes présentant une pathologie auto-immune ou une prédisposition héréditaire. Selon les statistiques médicales, la maladie touche principalement les femmes.

Raisons

Les causes suivantes peuvent contribuer à l'apparition de l'hyperthyroïdie:

  • Etat de stress, en violation des fonctions adaptatives du corps. Une personne peut être soumise à un stress mental et émotionnel grave au cours de travaux pénibles, de travail par équipes, de grossesse, de maladies du cœur, de longs trajets, etc.
  • Maladies infectieuses ou chroniques.
  • Changements au niveau hormonal chez les adolescentes et les femmes pendant la ménopause.
  • Irradiation ou lésion qui a provoqué une inflammation des tissus de la glande thyroïde.

Les causes de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde peuvent dépendre de l'âge de la personne, de son hérédité et de son apport quotidien en iode. Également provoquer des violations dans le travail de la glande thyroïde peut les violations suivantes:

  • excès d'iode dans le corps;
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux;
  • l'émergence de ganglions autonomes: ils émettent une grande quantité d'hormones dans le sang, ce qui provoque le développement d'un goitre toxique nodulaire;
  • Maladie de Basedow;
  • traitement médicamenteux à long terme à base d'interféron;
  • inflammation dans la glande thyroïde.

Il faut connaître les causes de l'hyperthyroïdie, car cela vous aidera à choisir le bon traitement.

Classification

L'hyperthyroïdie peut avoir un niveau différent de violations, elle est donc divisée en:

  • Primaire. Développé en raison de changements dans la glande thyroïde.
  • Secondaire. Apparaît en raison de troubles au niveau de l'hypophyse.
  • Tertiaire. Causé par des maladies de l'hypothalamus.

La forme primaire a sa propre classification:

  • Stade subclinique. Il est asymptomatique, le niveau de T4 est normal.
  • Étape explicite. Les symptômes de la maladie apparaissent, la TSH diminue et la T4 augmente.
  • Le stade d'apparition des principales complications: perte de poids, psychose, perturbation du fonctionnement des organes internes, arythmie et autres manifestations.

Les symptômes

Les symptômes d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde sont causés par des changements survenant dans le corps, sur fond d'une quantité excessive d'hormones.

De plus, les symptômes dépendent de la forme et de la phase de la maladie.

  • Du côté du système nerveux, une personne peut développer une émotivité accrue, une anxiété sans cause, une humeur panique, des larmoiements, une nervosité, etc. Le discours modifie graduellement le rythme pour devenir plus rapide, il devient incohérent. Un frisson apparaît dans les mains et le soir, le patient est perturbé par l'insomnie.
  • En cas d'hyperfonctionnement, l'activité cardiovasculaire en souffre également. Les pouls deviennent plus fréquents, apparaissent une arythmie, une tachycardie sinusale et un scintillement ou un scintillement auriculaire. Il y a des changements de pression: avec une pression systolique élevée, le diastolique reste à un niveau normal ou abaissé. Dans le contexte de ces troubles peuvent développer une insuffisance cardiaque, la dystrophie du myocarde.
  • Les changements ophtalmiques sont caractérisés par un déplacement du globe oculaire et une saillie progressive en avant. L'augmentation de la fonction de la glande thyroïde entraîne un gonflement des paupières, des larmoiements. Sécheresse et douleur dans les yeux.
  • Le travail de l'estomac et des intestins subit également des modifications. Le patient ressent ou perd l'appétit, ou son augmentation. En même temps, une personne commence à perdre du poids brusquement. Les douleurs abdominales sont paroxystiques, les selles deviennent liquides.
  • En raison de modifications des organes respiratoires, un essoufflement et un gonflement apparaissent souvent. Le patient se plaint d'une sensation constante de soif.
  • Une thyroïde élargie conduit à ce que la région antérieure du cou s'agrandit.
  • L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde peut affecter le système musculo-squelettique. Des douleurs musculaires apparaissent, l'ostéoporose se développe progressivement.
  • Les symptômes de la fonction thyroïdienne accrue dans le système reproducteur sont différents chez les femmes et les hommes. Ces dernières souffrent d'une diminution de la puissance et, chez la femme, le cycle menstruel se modifie: il peut devenir irrégulier et s'accompagner de douleur. En raison de l'hyperthyroïdie chez une femme, l'infertilité est possible.

Chez les enfants, la maladie peut provoquer une croissance accélérée et le développement de l'hyperactivité.

Diagnostics

Sans étude diagnostique, le médecin ne pourra pas prescrire un traitement adéquat contre l'hyperthyroïdie. Les méthodes de diagnostic sont les suivantes:

  • Examen du patient et étude des symptômes visibles.
  • Analyse de laboratoire, qui révélera la concentration d'hormones dans le sang.
  • Échographie de la glande thyroïde.
  • Identifier la quantité d'hormones hypophysaires.
  • Peut-être la nomination d'une biopsie des noeuds thyroïdiens.
  • Scintigraphie

Selon les résultats de l'étude, l'endocrinologue prescrit le traitement approprié.

Traitement

Le traitement de l'hyperteriose peut s'effectuer dans trois directions:

  • La thérapie conservatrice implique la nomination de médicaments spéciaux pour le patient, qui aident à réduire la quantité d'hormones produites.
  • Le traitement chirurgical est généralement effectué en cas d'échec du traitement médicamenteux. L'opération implique le retrait d'une partie de la glande thyroïde. Les autres pourront fonctionner de manière indépendante et fournir au corps les hormones nécessaires.
  • Si un patient est intolérant aux médicaments ou s’il existe des contre-indications à une intervention chirurgicale, il suit un traitement par radio-iode. Cette méthode est souvent prescrite aux personnes âgées. Pendant un certain temps, le patient doit prendre de l'iode radioactif dans des gélules ou dans une solution spéciale.

Le choix de la méthode à traiter est influencé par l’âge de la personne, les caractéristiques individuelles de son corps, la présence de maladies concomitantes, etc.

Conséquences possibles et complications

Si le traitement nécessaire n’est pas disponible, l’hyperfonctionnement menace la personne de complications graves telles qu’un cœur thyréotoxique ou une crise thyréotoxique. Des complications peuvent se développer avec des taux très élevés d'hormones thyroïdiennes, une pression artérielle élevée, des arythmies ou une pathologie chronique.

Causée par une surcharge physique, un stress ou une autre maladie, la crise est très difficile. Il peut même y avoir un coma ou la mort. La crise thyréotoxique ne peut se développer que chez les femmes.

Les conséquences de l'hyperthyroïdie affectent le travail de tout l'organisme. Les violations peuvent se produire dans différents organes ou systèmes, ce qui entraîne souvent le développement de maladies graves.

Prévention

Les mesures de prévention comprennent:

  • visites périodiques chez l'endocrinologue;
  • durcissement du corps;
  • bonne nutrition;
  • adhésion au travail et au repos;
  • exposition limitée à la lumière directe du soleil;
  • renforcement de l'immunité;
  • exercice limité.

Les personnes à risque doivent faire une fois par an un examen de routine comportant une échographie de la glande thyroïde et la réalisation de certains tests.

Prévisions

Malgré le fait que la maladie se caractérise par le développement de complications graves, le pronostic pour le patient est généralement favorable. Le traitement opportun de l'hyperthyroïdie a un effet positif. La concentration en hormones diminue sur plusieurs mois.

Le patient doit surveiller son état de santé après la fin du traitement, consulter un spécialiste à temps et faire régulièrement une prise de sang. Cela aidera à contrôler les niveaux d'hormones. Après le traitement chirurgical, le patient devra constamment prendre des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes.

hyperfonction

La signification du mot hyperfonction dans le dictionnaire des termes médicaux:
hyperfonctionnement (hyperfonctio; hyperfunction) - activité accrue de tout organe ou système du corps; survient en réaction à une augmentation de l'intensité d'un stimulus physiologique ou en tant que réaction protectrice, adaptative ou pathologique à l'action d'un stimulus extraordinaire ou pathologique.

La définition du mot "hyperfonctionnement" par le TSB:
Hyperfonction (de Hyper. Et fonction)
renforcement de l'activité (fonction) de tout organe, tissu, système. Dans certains cas, G. peut être une réponse adaptative aux conditions de vie (par exemple, une augmentation de la taille - hypertrophie - et une augmentation de la force des contractions du muscle cardiaque chez les athlètes); - augmentation de la production de l'hormone thyroxine - une hyperthyroïdie apparaît). Mer Hypofonction.

Hyperfonctionnement thyroïdien (hyperthyroïdie thyroïdienne): qu'est-ce que c'est

La glande thyroïde joue un rôle clé dans la synthèse des hormones contenant de l'iode. La violation de ses fonctions entraîne des conséquences dangereuses et parfois irréversibles pour le corps humain. Par exemple, l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde entraîne une augmentation persistante de la quantité d'hormones thyroïdiennes. De quoi est-il chargé, quelles sont les caractéristiques de la clinique pour femmes et comment sauver la situation?

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie?

L'hyperthyroïdie thyroïdienne (thyroïde) se manifeste par un syndrome de thyréotoxicose. Cette affection particulière se produit lors d’une augmentation chronique des hormones thyroïdiennes dans le sérum sanguin et de leurs effets sur les organes et les tissus humains. Cette condition est dans la plupart des cas caractéristique du goitre toxique.

Goitre toxique en fonction de la croissance des tissus est divisé en deux types:

  1. Diffuse - une croissance uniforme de tout l'organe se produit;
  2. Nodulaire - Un nœud séparé est formé dans la glande, ce qui produit un excès d'hormones (peut-être un groupe de nœuds).

Les maladies sont essentiellement féminines dans un rapport de 10: 1. L'âge des patients varie de 25 à 50 ans, mais il existe des cas de la maladie et chez les nourrissons.

Causes de la maladie

On pense que la génétique affecte l'apparition de la DTZ, car des épidémies familiales de goitre sont souvent rencontrées. Les proches ont souvent d'autres maladies auto-immunes. Dans un faible pourcentage des cas, l'exposition environnementale conduit à la maladie. Les infections microbiennes et virales peuvent aggraver l'évolution.

Des études récentes ont identifié le lien entre le goitre et les antigènes HLA - il s'agit de protéines spéciales impliquées dans la formation de la réponse immunitaire de l'organisme. En présence de HLA-B8 et de HLA-DR, le risque d'apparition de la maladie a considérablement augmenté.

Il est intéressant de noter que plus souvent, DTZ apparaît dans les familles où il existe ou a eu des cas de psychose et de neurasthénie.

Mécanisme de développement

Un défaut génétiquement programmé ou une situation de stress grave provoquent un dysfonctionnement du système immunitaire. Dans le corps humain, des anticorps dirigés contre leurs propres cellules thyroïdiennes, les thyrocytes, sont en cours de production.

Ces anticorps sont appelés immunoglobulines stimulant la thyroïde. Un complexe antigène-anticorps se forme sur la membrane des thyrocytes qui endommage les cellules et exerce un effet cytotoxique.

Les immunoglobulines stimulant la thyroïde ont une autre propriété destructrice: elles agissent sur la glande thyroïde en tant que TSH hypophysaire, provoquant une production excessive d'hormones.

Chez l'homme, tous les systèmes fonctionnent harmonieusement. Si une personne en bonne santé commence à libérer des hormones thyroïdiennes, l'hypophyse réduit la production d'hormone stimulant la thyroïde, ce qui conduit à l'égalisation des niveaux hormonaux. Mais chez le patient, le principe de rétroaction ne fonctionne pas - l'hypophyse maintient une production normale de TSH.

Des niveaux élevés d'hormones spécifiques et leurs effets sur les organes et les tissus entraînent l'apparition de divers symptômes.

Il existe plusieurs autres symptômes de pathologie, qui portent le nom des scientifiques qui les ont découverts:

  • Shtelvaga - rare clignotement
  • Mobius - pas de mouvements amicaux des yeux, vision binoculaire perturbée
  • Kraus - éclat des yeux prononcé
  • Hellenica - les paupières supérieures sont sombres, la pigmentation est prononcée
  • Kocher - lorsqu'un patient lève les yeux, une ligne sclérotique est visible entre la paupière supérieure et l'iris

Les symptômes restants de DTZ sur les manifestations peuvent être combinés en trois grands groupes:

  1. Catabolique
  2. Névrotique
  3. Cardiaque

1. Les changements cataboliques sont caractérisés par un métabolisme extrêmement rapide en raison de la forte dégradation des protéines et des graisses. Une manifestation spécifique du syndrome sera une forte perte de poids sur le fond d'un gros appétit. Si le patient ignore la maladie, il peut alors s'épuiser.

Dans certains cas, les patients conservent une longue condition sous-fébrile - une légère augmentation de la température corporelle. Souvent, les patients ont des bulles dans l'estomac, une diarrhée chronique.

2. Les signes névrotiques sont très vifs et provoquent souvent des querelles dans la famille du patient. Le patient a une forte irritabilité, des accès de colère, un comportement agressif et une verbosité excessive. Cependant, l'instabilité mentale est souvent accompagnée de larmoiement - le patient peut pleurer à cause d'une bagatelle. Un symptôme caractéristique est le tremblement dans les bras et les jambes, dans les cas graves, il se répand dans tout le corps.

Il y a souvent des problèmes sexuels. Les symptômes chez les hommes sont une faiblesse sexuelle, une impuissance complète, une perte de libido chez la femme et des défaillances du cycle menstruel.

3. Les symptômes cardiaques peuvent ne pas être vus par une personne et ne se manifester que sur un ECG. Parfois, les personnes ressentent des battements de cœur, une sensation d’insuffisance cardiaque, des interruptions. La dyspnée survient souvent après un effort physique normal - monter des escaliers, marcher. Si une attaque de tachycardie se produit la nuit, la personne se réveille et ressent une peur forte qui ressemble à une attaque de panique.

Cette maladie donne un aspect distinctif: un homme mince, à la peau veloutée, légèrement rosâtre et aux yeux brillants.

Goitre toxique nodulaire ou adénome toxique

Tests de laboratoire

  • Numération sanguine complète - peut diminuer l'hémoglobine et les leucocytes, la RSE accélérée
  • Détermination des hormones thyroïdiennes dans le sérum: une augmentation du nombre de T3 (triiodothyronine) et de T4 (thyroxine) est de 3 à 5 fois supérieure aux valeurs habituelles.
  • Il est généralement normal de déterminer la quantité d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Parfois, le nombre de TSH peut diminuer légèrement.
  • Analyse biochimique du sang: réduction du cholestérol, du potassium et du magnésium (ce qui explique les problèmes du système cardiovasculaire), hypoalbuminémie (manque de protéines), augmentation du taux de sodium.
  • Etude immunologique pour la présence d'anticorps stimulant la thyroïde, typage immunogénétique.

Diagnostics instrumentaux

  • Échographie de la glande - vous permet d'évaluer le degré de croissance des tissus, de rechercher des nœuds.
  • La tomodensitométrie vous permet d'examiner avec précision la glande, de voir plus précisément le nombre de nœuds et la structure de l'organe.
  • Scintigraphie thyroïdienne - permet d’estimer la quantité d’iode absorbée par la glande. Avec l'hyperfonctionnement thyroïdien, la quantité d'iode consommée augmente de 40% ou plus.
  • La ponction des ganglions glandulaires suivie d'une biopsie tissulaire est réalisée pour exclure une tumeur maligne.
  • L'IRM et la tomodensitométrie du cerveau sont réalisées si une tumeur hypophysaire est suspectée.

Traitement

Le traitement de la maladie dépend du degré d'élargissement de la glande thyroïde et de la gravité des symptômes. Le traitement conservateur est effectué par le médicament Merkazolil. Il arrête la croissance du tissu thyroïdien, augmente le taux d'élimination de l'iodure, a un effet immunosuppresseur.

L'efficacité du médicament est évaluée 3 à 6 semaines après l'administration. Dans 50 à 75% des cas, les patients sont guéris. La posologie du médicament est choisie individuellement.

L'utilisation d'iode radioactif est une nouvelle méthode de traitement d'une maladie, qui permet de récupérer dans 90% des cas. Les cellules des glandes sont progressivement détruites par l'iode radioactif. Le traitement est très efficace, mais il n’est utilisé que chez les patients âgés en raison du risque de maladies oncologiques.

Intervention chirurgicale - est utilisé pour les résultats insatisfaisants du traitement conservateur. On a également souvent recours au scalpel avec une grande taille de glande ou à une compression des tissus environnants par la glande.

L'auteur de l'article: docteur Gural Tamara Sergeevna.

Question gratuite chez le médecin

Les informations sur ce site sont fournies pour examen. Chaque cas de la maladie est unique et nécessite une consultation personnelle avec un médecin expérimenté. Sous cette forme, vous pouvez poser une question à nos médecins - c'est gratuit, prenez rendez-vous dans des cliniques de la Fédération de Russie ou à l'étranger.

Hyperfonctionnement thyroïdien: qu'est-ce que c'est, symptômes et traitement

La glande thyroïde est un organe vital qui affecte non seulement le métabolisme, mais aussi le travail de l'organisme dans son ensemble. La situation écologique défavorable, les perturbations hormonales et les stress affectent négativement le système endocrinien, entraînant ainsi diverses maladies. Cet article traitera de la maladie associée à une activité excessive de la glande thyroïde.

L'hyperfonctionnement thyroïdien

Cette pathologie est considérée comme assez commune. Il se produit chez les personnes des deux sexes, peut se développer même dans l'enfance. La fonction accrue de la glande thyroïde (hyperthyroïdie) est caractérisée par une augmentation de la taille de l'organe et une concentration trop élevée dans le sang de ces hormones contenant de l'iode. Les femmes sont les plus exposées à cette maladie, ainsi que les personnes atteintes de telles pathologies dans la famille.

La principale cause de l'hyperfonctionnement - une violation du système immunitaire. Avec une teneur accrue en hormones dans le sang, qui s'accompagne de la maladie, le métabolisme et le fonctionnement de tous les organes se produisent de manière accélérée.

Causes de l'hyperthyroïdie

Ainsi, l'article traite d'une pathologie telle que l'hyperthyroïdie. De quoi s'agit-il et comment est-il caractérisé? Qu'est-ce qui cause cette maladie? De nombreux facteurs contribuent au développement de l'hyperthyroïdie. Ceux-ci incluent les suivants:

  1. Dommages mécaniques, accidents.
  2. Stress aigu et chronique, événements tragiques de la vie.
  3. Surcharge mentale.
  4. Inflammation de la glande thyroïde.
  5. Utilisation trop fréquente de médicaments hormonaux.
  6. Maladies infectieuses graves.
  7. Restructuration hormonale du corps, survenant à l'âge de transition.
  8. Complications pendant la grossesse et l'accouchement.
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. La présence d'habitudes malsaines (alcoolisme, tabagisme).
  11. Tumeurs du système reproducteur.
  12. Prédominance dans le régime alimentaire des aliments riches en iode.

Formes de la maladie

En continuant de parler d’une maladie comme l’hyperfonctionnement de la glande thyroïde - de quoi il s’agit et de la façon dont elle se manifeste - il convient de mentionner que l’hyperthyroïdie peut prendre diverses formes.

  1. La maladie de Basedow (goitre toxique) est le type de pathologie le plus répandu. Il s’agit d’un dysfonctionnement organique extrêmement dangereux.
  2. Le goitre multinodulaire est la maladie la plus répandue chez les femmes âgées.
  3. La thyroïdite de De Kerven est une hyperfonction qui se développe après des maladies virales antérieures.
  4. Thyroïdite post-partum.

De plus, il y a deux stades de la maladie. Au premier stade de l'hyperfonctionnement, la pathologie ne se manifeste presque pas, le patient ne ressent pas d'inconfort prononcé et de mauvaise santé. La deuxième étape est caractérisée par l'apparition de signes externes et internes de déviations dans le travail de l'organisme.

Il existe également une maladie inflammatoire de la glande thyroïde. Elle s'appelle "thyroïdite auto-immune" et se caractérise par une évolution chronique. Avec cette maladie, la taille du fer peut augmenter ou diminuer. Cette pathologie est provoquée par des infections respiratoires aiguës, des processus inflammatoires du nasopharynx, les effets négatifs des radiations et le stress nerveux.

Comment reconnaître la pathologie

Les manifestations d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde chez les hommes et les femmes diffèrent entre elles. Parfois, la maladie ne se fait pas sentir avant longtemps. Avec de graves violations du corps dans le cou, un gonflement se produit, ce qui indique une augmentation de la taille de la glande. Les jeunes ont souvent des poches gonflées aux paupières, les yeux deviennent bombés. Le plus souvent, l'apparition d'un gonflement dans le cou est un signe que la maladie est à un stade avancé, et de nouvelles croissances (kystes, nœuds) peuvent être apparues dans la glande thyroïde. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est nécessaire (prélèvement d'une partie de l'organe), ainsi qu'un traitement hormonal. Heureusement, la pathologie peut être reconnue bien avant qu'elle n'entraîne des conséquences aussi graves.

Symptômes de la maladie chez les femmes

Dans le beau sexe, l'hyperthyroïdie ne se manifeste pas comme chez les hommes, cela est dû aux caractéristiques hormonales du corps.

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde chez la femme provoque des symptômes prononcés, par exemple:

  1. Gouttes drastiques dans le fond émotionnel (irritabilité, anxiété, perte de mémoire et concentration).
  2. Détérioration du bien-être physique et de l'état général (tremblements de la main, hyperhidrose, insomnie, baisse de la température corporelle).
  3. Troubles des organes de la vision (les yeux deviennent bombés, trop sensible à la lumière, les larmoiements augmentent).
  4. Perturbation du système reproducteur (difficulté à concevoir, retarder ou l'absence de règles mensuelles).
  5. Rythme accéléré de la parole.
  6. Hypertension artérielle.
  7. Fragilité des cheveux et des ongles.
  8. Forte douleur pendant la menstruation.

En cas de symptômes d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde chez la femme, le spécialiste prescrit le traitement avec une extrême prudence, car de nombreux médicaments hormonaux ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitantes.

Hyperthyroïdie masculine

Les représentants de la glande thyroïde du sexe fort avec hyperfonction se font sentir les symptômes suivants:

  1. Troubles du système cardiovasculaire (accélération ou ralentissement du rythme cardiaque, sauts brusques de la pression artérielle).
  2. Faiblesse musculaire.
  3. Perte de poids.
  4. Troubles émotionnels (irritabilité, anxiété).
  5. Détérioration du bien-être général (troubles du sommeil, tremblements de la main, douleurs dans les yeux, fatigue, transpiration excessive).
  6. Coma se sentant dans la gorge, toux sèche fréquente.

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde chez l'homme à un stade précoce peut ne pas se manifester ou, au contraire, être prononcé. Tous individuellement. Cependant, parmi les représentants du sexe fort, les cas de cette pathologie sont assez rares.

Diagnostics

Connaître le phénomène de l'hyperthyroïdie - qu'est-ce que c'est, et comment cela se manifeste - lorsque les symptômes décrits ci-dessus apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste des pathologies des glandes endocrines.

Si le médecin soupçonne que le patient a cette maladie, pour clarifier le diagnostic, il prescrit les examens suivants:

  1. Test sanguin pour les hormones.
  2. Échographie et tomodensitométrie de la glande thyroïde.
  3. Électrocardiogramme.

Si, au cours de la recherche, une hyperthyroïdie a été découverte chez le patient, en fonction de la forme et de la gravité de la pathologie, le médecin détermine le mode de traitement: chirurgie, médicaments ou traitement à l'iode radioactif. Heureusement, dans la plupart des cas, la chirurgie n'est pas nécessaire.

Façons de traiter l'hyperthyroïdie

L’intervention chirurgicale en tant que méthode thérapeutique est une mesure extrême; elle n’est utilisée que lorsque la glande thyroïde présente de gros néoplasmes (kystes, nœuds). L'iode radioactif (en capsules ou en solution) est le plus souvent prescrit aux personnes âgées, ainsi qu'aux enfants et aux adolescents. Dans certains cas, cette thérapie implique le séjour du patient à l'hôpital, sous la supervision d'un médecin.

Prescrit pour la normalisation de la glande thyroïde avec un traitement hyperfonctionnel avec des médicaments qui réduisent la production d'hormones en excès. Cependant, les médecins de ce type sont soigneusement sélectionnés par des médecins, car beaucoup d’entre eux provoquent des effets secondaires importants. On connaît également des méthodes thérapeutiques traditionnelles telles que la chicorée, l'infusion de kaki ou la valériane avec alcool, des lotions d'argile, la décoction de boutons de cerisier. Avant d'appliquer ces méthodes de traitement, vous devriez consulter votre médecin afin d'éliminer l'hypersensibilité aux composants qui composent les remèdes à base de plantes.

En outre, le respect du régime alimentaire est une condition importante pour éliminer les symptômes d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Manger devrait être cinq à six fois par jour, en petites portions. Il faut exclure les boissons alcoolisées, le café fort et le thé, les plats gras. Il est recommandé de manger plus de légumes, de fruits et de baies, et d'inclure également des céréales et des légumineuses dans l'alimentation.

Conclusions

Ainsi, la glande thyroïde est l'organe le plus important régulant le métabolisme et affectant le travail de nombreux systèmes corporels. La violation de sa fonction entraîne une détérioration significative de l'état physique et mental d'une personne. Pour prévenir l'apparition de telles pathologies, il est nécessaire de manger des aliments riches en vitamines et en minéraux, ainsi que de mener une vie saine. Certaines personnes croient à tort que l'enflure du cou n'est qu'un défaut esthétique. En fait, ce phénomène est un élargissement de la glande thyroïde. Cela se produit à cause de son activité excessive.

Avec l'apparition de ce symptôme, ainsi que d'autres signes d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen, ainsi qu'un cours de traitement prescrit. Le traitement doit commencer dès que possible afin d'éviter le développement de complications telles que la crise de la thyroïde, caractérisée par une évolution extrêmement sévère et nécessitant l'hospitalisation urgente du patient. Crise - une condition dangereuse, sans premiers secours conduit à la mort. Prenez soin de votre santé!

Hyperfonctionnement

Grande Encyclopédie Soviétique. - M.: Encyclopédie soviétique. 1969-1978.

Voyez ce que "Hyperfunction" est dans d'autres dictionnaires:

hyperfunction - hyperfunction... Le livre de référence du dictionnaire de l'orthographe

hyperfonction - hyperfonction, et... ensemble. Séparément. Par un trait d'union.

hyperfunction - n., nombre de synonymes: 1 • function (49) Dictionnaire de synonymes ASIS. V.N. Trishin 2013... Dictionnaire Synonymes

hyperfonctionnement - (voir hyper. + fonction): activité excessivement accrue de tout organe, système ou tissu (anti-hypofonction). Nouveau dictionnaire de mots étrangers. par EdwART, 2009. hyperfonction [voir hyper… + fonction] - biol. activités trop intensives... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

hyperfunction - hiperfunkcija statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Depuis dix jours intensyvi audinio, organo arba jo dalies veikla; Je suis un homme d'affaires qui organise des activités (qui est pris dans les rangs de tous les jours). …….

hyperfonctionnement - (hyperfonctio; hyper + function) activité accrue de tout organe ou système du corps; survient en réaction à une augmentation de l'intensité d'un stimulus physiologique, ou en tant que réaction protectrice adaptative ou...... Grand dictionnaire médical

hyperfonctionnement - g. Activité excessivement accrue de tout organe, système ou tissu (en médecine). Ant: hypofunction Dictionnaire Explicatif Ephraim. T. F. Efremova. 2000... Dictionnaire Efremova moderne en russe

hyperfonctions - hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions (hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctions, hyperfonctionnements, hyperfonctions)

hyperfunction - hyperfunction, et... dictionnaire de l'orthographe russe

hyperfonctionnement - (1 g), R., D., Pr. hyperfu / actions... dictionnaire d'orthographe russe

Symptômes de l'hyperthyroïdie et ses causes

La glande thyroïde est un organe important du système endocrinien, exerçant diverses fonctions essentielles. Les maladies du système endocrinien pouvant avoir de graves conséquences, il est donc très important de consulter périodiquement un endocrinologue.

Le rôle de la glande thyroïde

La glande thyroïde assure le métabolisme correct, est responsable du système immunitaire et produit des hormones directement liées au cortex cérébral. Les hormones les plus importantes produites sont la thyroxine et la triiodothyronine. C'est la thyroïde qui devient le conservateur pendant la puberté. En fonction de l’importance des fonctions de cet organe, on peut imaginer quelles perturbations dans l’organisme peuvent conduire à un dysfonctionnement du système endocrinien. Maladies de la glande thyroïde, hélas, je n’ai pas d’âge, tous les groupes de personnes y sont soumis. Bien que les problèmes de thyroïde surviennent plus souvent chez les femmes - sept fois plus souvent que chez les hommes, et leur cause n'a pas encore été étudiée.

Le déséquilibre du système endocrinien entraîne une perturbation hormonale, ce qui peut entraîner une perte de poids, une détérioration et une chute des cheveux, une exfoliation des ongles. Les principales maladies de la glande thyroïde sont l'hypo- et l'hyperfonctionnement.

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie?

L'hyperfonctionnement (hyperthyroïdie) est appelé augmentation de l'activité de la glande thyroïde. Le corps produit intensément des hormones en plus grande quantité que ce dont il a besoin. Il ne porte rien de positif. Dans l'hyperthyroïdie, la relation inverse entre l'hypothalamus, l'hypophyse et la glande thyroïde est perturbée. Cette maladie est caractérisée par la présence de nombreux symptômes et leur absence. De plus, l'hyperfonctionnement peut s'exprimer sous plusieurs formes.

Les causes de l'hyperfonctionnement

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde peut survenir en raison d'une prédisposition génétique, mais il existe en outre un certain nombre d'autres raisons, notamment des chocs nerveux graves, des accidents de transport, des infections, une surdose d'hormones. L'hyperthyroïdie en elle-même n'est pas une maladie, mais seulement un symptôme indiquant la présence de troubles.

Pour le traitement correct de l'hyperfonctionnement, il est nécessaire de savoir exactement comment la maladie est provoquée. Celles-ci peuvent être les violations suivantes:

  • Goitre toxique diffus.
  • Autonomie fonctionnelle. En règle générale, ce sont des formations nodales. Dans ce cas, la sécrétion de la glande thyroïde est complètement autonome.
  • Thyroïde auto-immune - une augmentation du niveau d'hormones est due à la destruction des cellules thyroïdiennes de nature auto-immune.
  • Thyroïde subaiguë - se produit également la destruction de cellules, mais de nature différente.
  • Excès d'iode. Se développe souvent en raison d'un traitement prolongé à l'amiodarone.
  • Avec un cancer thyroïdien hautement différencié, des signes d'hyperfonctionnement sont également observés.
  • Thyrotoxicose trophoblastique.
  • Une surdose de médicaments à base d'hormones thyroïdiennes.
  • Pour les maladies non liées à la thyroïde - métastases ou cancer de l'ovaire, par exemple.
  • Lorsque l'hépatite C ou un traitement à long terme avec des médicaments contenant de l'interféron.
  • Produire une tumeur hypophysaire.

Symptômes de l'hyperthyroïdie

Les symptômes d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde peuvent ou non apparaître. Souvent, chez les patients hyperthyroïdiens, on observe une perte de poids, associée à une activité thyroïdienne. Le patient se plaint d'irritabilité, d'anxiété, de fatigabilité rapide, de battement de coeur rapide, de tremblements dans les mains ou sur tout le corps, les yeux larmoyants, la sensation de la présence d'un corps étranger (sable, par exemple). Chez les femmes, la fonction menstruelle est altérée. Il augmente également la transpiration, les selles sont fréquentes. Chez les hommes, la puissance peut diminuer.

La première forme de manifestation de l'hyperfonctionnement est une maladie de bazedovoy, qui se manifeste par un élargissement uniforme de la glande thyroïde et parfois par une glazeia. Parfois, la bombe aux yeux est si forte qu'elle s'accompagne d'un gonflement des paupières, de larmoiements, de photophobie.

La deuxième forme est un goitre nodulaire avec une prolifération (inégale) de la glande thyroïde sans peyoplasme. Cette forme se produit souvent chez les personnes âgées et la première, au contraire, chez les jeunes.

Traitements hyperfonctionnels

Aujourd'hui, les méthodes suivantes de traitement de l'hyperfonctionnement sont connues: iode actif pharmacologique, chirurgical et radio-isotopique. Le choix de la méthode devrait concerner l’endocrinologue, en fonction de l’évaluation de l’état du patient. Le traitement pharmacologique consiste à prendre des médicaments spéciaux dont l’effet est de réduire la quantité d’hormones produites.

Le traitement chirurgical est réalisé avec un gros goitre ou un traitement médicamenteux infructueux. Pendant l'opération, une partie de la glande thyroïde est retirée et une partie suffit à fournir des hormones au corps.

Le traitement à l'iode radioactif est utilisé dans les cas où il existe des contre-indications à la chirurgie ou une intolérance aux médicaments. Souvent, cette méthode de traitement est prescrite aux personnes âgées. Le traitement se termine par l'administration orale d'iode radioactif en capsules ou dissoute dans de l'eau. Il y a souvent suffisamment de traitements ambulatoires. Dans certains cas, les patients doivent rester dans un hôpital spécialisé. Le plus souvent, le traitement de l'hyperthyroïdie est efficace. Enfin, regardez la vidéo, qui fournit des informations supplémentaires sur l'hyperthyroïdie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones