La thyrotoxicose est un syndrome d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde causé par une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Tous les processus métaboliques sont accélérés, le corps est intoxiqué par un excès de thyroxine et de triiodothyronine, le travail des systèmes digestif, endocrinien, nerveux et cardiovasculaire est perturbé. Les femmes sont principalement touchées par cette maladie et chez l'homme, les signes de dysfonctionnement de la thyroïde sont rares.

Histoire et causes de la thyréotoxicose

Qu'est-ce que la thyrotoxicose, quelles sont ses causes? Pour la première fois, le scientifique italien Flayani décrivit la pathologie en 1802. Plus tard, le médecin russe Fazedov donna une classification complète et en identifia les symptômes caractéristiques. Le serveur de la communauté endocrine "Tironet" publie en permanence les dernières informations et recommandations sur des méthodes innovantes de traitement des maladies de la glande thyroïde.

Auparavant, il existait de nombreuses formes de pathologie, dont la gravité et les signes caractéristiques étaient différents. À ce jour, la thyréotoxicose est divisée en plusieurs étapes: primaire, secondaire et tertiaire. Causes de la thyréotoxicose chez l'adulte:

  • prédisposition génétique;
  • goitre toxique diffus;
  • forme auto-immune de la thyroïdite;
  • surdosage avec des analogues de la thyroxine;
  • cancer de la thyroïde, métastases;
  • consommation excessive d'iode;
  • adénome hypophysaire, glande thyroïde;
  • cancer du col de l'utérus, des ovaires (horinepithéliome), produisant des hormones thyroïdiennes en dehors de la glande;
  • résistance des récepteurs du tissu périphérique aux hormones thyroïdiennes;
  • grossesse, accouchement.

Les causes les plus courantes de thyrotoxicose sont les adénomes goitre et thyroïdien toxiques multinodulaires. La maladie induite par l'iode se développe dans le contexte de l'administration à long terme de médicaments contenant de l'iode actif (Amiodarone).

La thyréotoxicose gestationnelle se développe chez la femme enceinte au cours du premier trimestre et le facteur déclenchant est une augmentation du taux de hCG dans le sang.

La thyrotoxicose chez les enfants peut survenir après des maladies infectieuses virales, dues à une réaction allergique grave. Si un enfant a des parents proches atteints d'une maladie similaire, il s'agit d'un trouble génétique.

Étiologie

Le syndrome de thyrotoxicose est caractérisé par une sécrétion accrue d'hormones thyroïdiennes: thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3) ou par la libération d'une réserve d'hormones dans le contexte de modifications destructrices des tissus de l'organe.

La classification de la maladie en fonction des causes de la maladie:

  • La thyréotoxicose induite par un médicament provoque un surdosage de la thyroxine pendant le traitement de l'hypothyroïdie.
  • La forme destructive se développe avec une réaction pathologique de la glande thyroïde à différents stimuli. Ce processus s'accompagne de la destruction des follicules de la glande et de la libération d'une grande quantité d'hormones dans le sang.
  • La thyrotoxicose auto-immune se développe lorsque le système immunitaire fonctionne mal. Le corps commence à produire des anticorps contre les récepteurs des hormones stimulant la thyroïde. Les auto-anticorps stimulent la synthèse des hormones thyroïdiennes.
  • La forme centrale est observée dans la défaite de la glande pituitaire.
  • Une hypothyroïdie transitoire de la gestation est diagnostiquée chez la femme enceinte si le taux de l'hormone hCG est très élevé.
  • Métastases produisant des hormones thyroïdiennes.

Tableau clinique

Les symptômes de la thyréotoxicose ont dans la plupart des cas une image similaire quel que soit le type de pathologie. La différence réside dans la maladie de Graves-Basedow et la thyroïdite auto-immune. Dans de telles pathologies, l'ophtalmopathie (éblouissement des yeux, vision double) et la dermatopathie entraînent l'apparition d'un diabète de type 1.

Symptômes typiques de la toxicité thyroïdienne de la glande thyroïde:

  • irritabilité, sautes d'humeur, anxiété, tendance à la dépression;
  • fatigue, asthénie;
  • transpiration accrue;
  • tremblement des mains;
  • peau humide et chaude;
  • bouffées de chaleur sur le visage et la tête;
  • perte de poids avec bon appétit;
  • tachycardie, arythmie;
  • augmentation de la pression du pouls;
  • constipation ou diarrhée fréquentes, selles fréquentes, flatulences;
  • élévation prolongée de la température à 37,5 °;
  • cheveux cassants et éclaircis;
  • troubles de la mémoire;
  • exfoliation des ongles;
  • symptômes chez les femmes: le cycle menstruel est perturbé, même une aménorrhée, un dysfonctionnement ovarien se développe;
  • La thyréotoxicose chez les hommes conduit à un affaiblissement de la puissance, la gynécomastie.

Les patients peuvent augmenter la taille du foie, la jaunisse manifeste causée par une dyskinésie biliaire. En raison de troubles métaboliques, la glycémie augmente souvent, ce qui peut provoquer un diabète de type 2.

La thyréotoxicose de la glande thyroïde s'accompagne le plus souvent d'une augmentation de la taille du corps due à la croissance diffuse des tissus. Les symptômes oculaires se manifestent par des tremblements des paupières, une fermeture incomplète, un regard «énervé», des clignements rares, la peau des paupières est pigmentée. En regardant de haut en bas, la paupière supérieure est à la traîne derrière l'iris. Lorsque les yeux de goitre diffus et toxiques gonflent, perdent leur netteté, divisent l'image, il est difficile pour le patient de corriger la vue de près.

La thyrotoxicose chez les enfants se caractérise par une augmentation uniforme de la taille du cou, une bogue aux yeux et une expression de peur sur le visage. L'ophtalmopathie est observée à un stade avancé, mais pas dans tous les cas. Un autre signe de la maladie chez un enfant est une bande blanche sur la sclérotique située entre le bord supérieur de l'iris et la paupière supérieure. Et aussi tous les autres symptômes de la pathologie sont présents.

Chez les patients d'âge mûr, la clinique est plus prononcée et développe une démence, une tendance à la dépression. Mais dans le même temps, il n'y a pas de tremblements et de dommages aux yeux. Plus caractéristique est la présence de pathologies cardiovasculaires.

Diagnostic de la thyréotoxicose

Le diagnostic est établi après une enquête et un examen du patient, une palpation de la glande thyroïde, des tests de laboratoire sur le niveau d'hormones thyroïdiennes.

Si les niveaux de TSH sont réduits et que T3 et T4 sont normaux, il s'agit d'une forme subclinique ou latente de la maladie. A ce stade, les symptômes ne sont pas clairement exprimés. La thyréotoxicose manifeste est diagnostiquée avec des taux élevés de thyroxine, de triiodothyronine et de faible teneur en thyrotropine.

L'hormone thyrotrope avec thyrotoxicose (TSH) est abaissée, à l'exception de la forme centrale de la maladie. Les concentrations de thyroxine et de triiodothyronine dépassent le taux autorisé et T3 est généralement nettement supérieur à T4.

Une analyse importante est le test sanguin pour les anticorps dirigés contre les récepteurs de la thyrotropine, de la thyréoglobuline et de la thypyroxidase. La présence d'anticorps parle de processus auto-immuns dans le corps. La détection des anticorps anti-TSH est un signe de goitre toxique diffus, de cancer papillaire, de thyroïdite. La thyroglobuline est produite lors de la formation d'un cancer de la thyroïde.

Une autre méthode de diagnostic de la thyrotoxicose est l’échographie et la scintigraphie. Avec l'aide de la recherche, il est possible d'estimer la taille de la glande thyroïde, de détecter les nœuds, les signes de cancer et les modifications diffuses dans les tissus. La scintigraphie permet de différencier la thyrotoxicose du goitre nodulaire.

Traitement conservateur

Le traitement de la thyréotoxicose dans les formes non compliquées est effectué à l'aide de la nomination de thyréostatiques, qui suppriment la synthèse de T3 et de T4 (mercazolil, tiamozol). La posologie et la durée du traitement sont déterminées par le médecin traitant. Le médicament est pris jusqu'à ce que l'équilibre hormonal soit rétabli, mais pas plus de 2 ans.

Le traitement conservateur est effectué selon deux schémas: blocage ou blocage-remplacement. Dans le premier cas, la synthèse de T3 et de T4 est supprimée à l'aide de la thyréostatique. Le second schéma est un apport complexe d'hormones thyroïdiennes avec des médicaments thyréostatiques, l'objectif principal étant de bloquer la sécrétion excessive de TSH. L'efficacité du traitement est évaluée au bout de 2 mois, sur la base des résultats obtenus, le dosage est ajusté.

Le traitement médicamenteux de la thyréotoxicose thyroïdienne, en tant que méthode principale, n'est prescrit que pour le goitre diffus nouvellement diagnostiqué de petite taille et la forme infraclinique de la maladie.

En outre, les bloqueurs β-adrénergiques, la thérapie symptomatique pour corriger les troubles digestifs, le métabolisme, le cœur et d'autres organes sont présentés. Les glucocorticostéroïdes (prednisolone) sont indiqués chez les patients présentant un goitre toxique diffus, une crise thyréotoxique ainsi qu'un traitement inefficace par thyréostatique. Les GCS inhibent la libération de T3, la T4 des follicules de réserve de la glande thyroïde, réduisent l'infiltration tissulaire, restaurent la fonction du cortex surrénalien.

Les patients sont encouragés à maintenir un mode de vie sain, à renoncer aux mauvaises habitudes, à faire du sport et à faire des exercices de bien-être Vous devez suivre un régime comprenant de la viande, des produits laitiers, des grains entiers, des légumes et des fruits frais. Il convient de limiter l'utilisation de thé fort, café, chocolat.

Traitement chirurgical

En l'absence de résultats positifs dans le traitement des symptômes de la thyrotoxicose pendant plus de 2 ans, ils utilisent un traitement à l'iode radioactif ou pratiquent une intervention chirurgicale. Les indications pour la chirurgie sont:

  • décompensation supérieure à 24 mois;
  • volume thyroïdien supérieur à 60 ml³;
  • rechute de thyréotoxicose après le traitement;
  • la présence de nodules;
  • adénome thyroïdien;
  • intolérance à la thyréostatique;
  • cancer de la thyroïde.

Les contre-indications sont des maladies graves du système cardiovasculaire, des symptômes d'insuffisance rénale et hépatique.

Pendant l'opération, une partie de la glande est enlevée. Après cela, l'hypothyroïdie se développe, mais ce n'est pas une complication. Les patients ont immédiatement prescrit un traitement substitutif par la thyroxine. Les complications du traitement chirurgical comprennent des saignements avec asphyxie, une parésie du nerf récurrent, une rechute de thyréotoxicose manifeste.

Radiothérapie à l'iode radioactif

Comment traiter la thyrotoxicose en cas d'échec des méthodes conservatrices? Une option est le traitement à l'iode radioactif. Le mécanisme d'action de l'I-131 (activité spécifique de 4,6 x 10¹²) est le suivant: après ingestion, le médicament s'accumule dans les tissus de la glande thyroïde. En 8 jours, la substance se désintègre et des particules β sont libérées, ce qui provoque la destruction des cellules de l'organe, ce qui contribue à réduire la sécrétion de thyroxine, la triiodothyronine.

À la suite d'un traitement à l'iode radioactif, une fibrose du tissu glandulaire se produit, les follicules sont remplacés par des cellules de liaison. Cela conduit à l'apparition de symptômes d'hypothyroïdie. Ce type de traitement est contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 18 ans, présentant une augmentation du goitre supérieure à 100 ml³, la présence de nodules, un cancer papillaire, une hépatite, une cirrhose du foie, des maladies somatiques graves. Après un traitement à l'iode radioactif, on prescrit aux patients un traitement de remplacement par des analogues de la thyroxine.

Complications possibles

Qu'est-ce qu'une thyrotoxicose dangereuse, quelles sont les conséquences d'un déséquilibre hormonal? Les troubles métaboliques peuvent entraîner un diabète sucré de type 2, une tolérance au glucose. Chez la femme, des modifications hormonales prolongées contribuent à l'apparition d'un dysfonctionnement ovarien, d'une fausse couche, d'une infertilité et d'une mastopathie fibrokystique. Chez l'homme, la maladie peut être accompagnée d'impuissance, de gynécomastie, d'adénome de la prostate.

Les complications les plus graves de la thyrotoxicose sont les crises thyréotoxiques. De quoi s'agit-il et quels sont les symptômes? Cette condition se produit avec une augmentation significative de T3, T4 dans le sang. Si vous ne fournissez pas une assistance rapide à une personne, la mort peut survenir.

Symptômes de la crise thyréotoxique:

  • hypertension artérielle;
  • état excité;
  • diminution du volume de l'urine, puis de l'anurie;
  • nausée, vomissements incontrôlables, diarrhée;
  • séchage des muqueuses;
  • tremblement;
  • hyperémie, gonflement du visage;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 °;
  • confusion, hallucinations, incoordination;
  • s'évanouir

Le plus souvent, de telles conséquences de la thyrotoxicose se produisent chez les femmes souffrant de la maladie de Graves-Basedow, après la chirurgie. Une crise peut survenir en cas de rejet brutal de la thyréostatique utilisée, accompagnée de lésions mécaniques du cou, après traitement à l'iode radioactif. Le patient est assisté dans l'unité de soins intensifs, le pronostic dépend de l'adéquation des mesures thérapeutiques.

La thyréotoxicose clinique est une hyperfonction de la glande thyroïde, les symptômes et le traitement de la pathologie sont déterminés par l'endocrinologue. En fonction de la forme et de la gravité de la maladie, un traitement conservateur, radio-iodatif ou une intervention chirurgicale est utilisé. La tâche principale consiste à supprimer la synthèse des hormones thyroïdiennes et l’élimination des symptômes associés.

Thyrotoxicose

La thyrotoxicose est une affection pathologique causée par une augmentation du taux d'hormones (triiodothyronine, thyroxine) de la glande thyroïde, provoquant une intoxication du corps. Le terme hyperthyroïdie est également utilisé pour désigner cette condition.

Thyrotoxicose: informations générales sur la maladie

Lorsque l'hyperthyroïdie dans le sang et les tissus du corps d'hormones thyroïdiennes en excès, ce qui conduit à la séparation des tissus et à la phosphorylation oxydative. La thyréotoxicose entraîne inévitablement une perturbation du métabolisme énergétique dans le corps. En conséquence, une chaleur excessive est générée dans le corps, ce qui réduit la quantité d'énergie accumulée par l'ATP. La reconstitution de l'énergie se produit en raison de l'accélération de tous les processus métaboliques dans le corps.

Un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps perturbe de nombreux processus, affectant l'état du système nerveux, la fonction cardiaque, la fonction visuelle, les fonctions du système musculo-squelettique, du tube digestif, du système reproducteur. On pense que le dysfonctionnement de la glande thyroïde n’entraîne pas de conséquences graves avec une correction médicale adéquate de la maladie. En l'absence de traitement approprié de la thyrotoxicose, les complications suivantes peuvent se développer:

  • Ophtalmopathie infiltrante;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Diverses formes d'arythmie;
  • La crise thyréotoxique est une affection grave caractérisée par une augmentation des manifestations semblable à une avalanche, provoquée par une augmentation marquée de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang.

Selon le niveau d'occurrence et l'évolution de la violation, on distingue les thyrotoxicoses des types suivants:

  • Primaire - le désordre se développe dans la glande thyroïde;
  • Secondaire - la violation se développe dans la glande pituitaire;
  • Tertiaire - une violation se produit dans l'hypothalamus.

Les principaux facteurs de risque de développement de la thyrotoxicose dans le corps sont:

  • Histoire familiale chargée;
  • Le genre;
  • Déficit chronique en iode;
  • Maladies auto-immunes;
  • Formes chroniques de stress.

L'évolution de la thyréotoxicose est caractérisée par des facteurs de sexe et d'âge. On observe plus souvent chez les hommes atteints de thyrotoxicose, une ophtalmopathie infiltrante, tandis qu’à un âge avancé, la thyréotoxicose est plus souvent accompagnée d’une perturbation du rythme cardiaque et de modifications caractéristiques de la psyché. Dans l’enfance, l’hyperthyroïdie se caractérise par des manifestations névrotiques.

Thyrotoxicose: causes de la maladie

Dans la thyréotoxicose, les causes du développement d'un dysfonctionnement de la thyroïde peuvent être:

  • Goitre diffus toxique, ainsi que la maladie de Basedow - une maladie auto-immune qui est la cause la plus fréquente de thyréotoxicose;
  • Un goitre toxique ou un adénome toxique de la glande thyroïde (maladie de Plummer) est une tumeur bénigne produisant de manière autonome des hormones thyroïdiennes.
  • Thyroïdite subaiguë - inflammation diffuse ou focale de la glande thyroïde;
  • Consommation incontrôlée de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes;
  • Contenu excessif ou consommation excessive d'iode par l'organisme;
  • Les tératomes ovariens sont un type particulier de néoplasmes tumoraux formés par les gonocytes;
  • Tumeurs hypophysaires accompagnées d'une sécrétion accrue d'hormone stimulant la thyroïde.

Avec la thyrotoxicose, les causes du développement de la maladie sont extrêmement importantes, car le traitement de la maladie doit viser non seulement à normaliser le niveau des hormones dans le corps, mais également à éliminer la raison pour laquelle la glande thyroïde produit des hormones en excès. Pour établir les causes de l'hyperthyroïdie, le patient a besoin d'un examen complet. Avec la thyréotoxicose, les causes du dysfonctionnement de la thyroïde sont responsables du traitement et de la prévention des rechutes ultérieures.

Thyrotoxicose: symptômes de la maladie

Selon la gravité du complexe symptomatique, la thyrotoxicose se caractérise par des formes légères, modérées et graves. Dans la thyrotoxicose, les symptômes indiquant une altération de la fonction thyroïdienne peuvent être:

  • Perte de poids nette avec un régime et un régime inchangés, accompagnés d'un bon appétit;
  • Frissons, fièvre, sensation de température baisse dans le corps;
  • Diminution du désir sexuel
  • Violation du cycle menstruel chez la femme jusqu'à la cessation complète des saignements périodiques;
  • Perturbation du rythme cardiaque, se manifestant par des palpitations au repos;
  • Tremblements, tremblements dans les membres;
  • Transpiration accrue;
  • Anxiété, agitation, troubles du sommeil (de l'insomnie à une somnolence accrue);
  • Troubles gastro-intestinaux, se manifestant par des vomissements, une diarrhée fréquente et une constipation;
  • Fatigue, dépression, stress, fatigue psychologique;
  • Mémoire altérée, concentration;
  • Violation de la fonction visuelle, développement de la puiglasie.

Lorsque le patient a une thyréotoxicose, le rythme de vie habituel est perturbé. Les symptômes de fatigue accrue apparaissent même après une longue période de repos, une instabilité émotionnelle, des larmoiements et une anxiété se développent. Une personne est en proie à de nouvelles phobies, l'anorexie est souvent observée en raison de troubles métaboliques. Dans la thyrotoxicose, les symptômes peuvent également se manifester par une faiblesse musculaire (myopathie thyrotoxique). L'épuisement général d'un organisme se développe. La thyrotoxicose peut être fatale avec un traitement inapproprié ou en l'absence de traitement.

Thyrotoxicose: traitement, recommandations de médecins

Avec la thyrotoxicose, le traitement implique une approche intégrée, prenant en compte les causes du développement de la maladie, du complexe symptomatique et de l’état général du patient. Le traitement doit avoir lieu simultanément à plusieurs niveaux: avec la correction du fond hormonal, l’élimination des causes du développement d’une intoxication hormonale, le patient doit recevoir un traitement de renforcement général.

Lorsque le traitement de la thyréotoxicose implique:

  • Méthodes conservatrices de traitement de la thyrotoxicose - les méthodes conservatrices sont basées sur des médicaments thyréostatiques utilisés pour supprimer l'hyperfonction de la glande thyroïde. La pharmacothérapie nécessite une attention particulière lors de la prise de médicaments afin d'éviter les rechutes. Un traitement médicamenteux peut normaliser les fonctions de l'hypothalamus, du système nerveux central, ou les compenser.
  • Les techniques radicales impliquent une intervention chirurgicale. Avec la thyrotoxicose, le traitement par des méthodes radicales est utilisé pour remédier à l’inefficacité de la correction médicamenteuse, de la suspicion de néoplasmes malins, du goitre rétrovorannogo, avec une augmentation significative de la glande thyroïde;
  • La méthode radioactive implique la prise de médicaments contenant de l'iode radioactif. En cas de thyréotoxicose, le traitement à l'iode radioactif est efficace et sans danger. L'iode s'accumule dans les cellules de la glande thyroïde, ce qui entraîne leur mort et leur remplacement par le tissu conjonctif. Cette technique permet de réduire rapidement la manifestation d’un complexe symptomatique. Le principal risque associé au traitement à l'iode radioactif est la suppression complète de la fonction thyroïdienne, qui nécessite un traitement hormonal substitutif à vie.

Thyrotoxicose: symptômes et traitement

La thyrotoxicose (hyperthyroïdie) est un état pathologique dans lequel un excès d'hormones thyroïdiennes est produit dans le corps. Ce n'est pas une maladie distincte, mais seulement un syndrome qui peut se développer avec une variété de problèmes de santé, et pas nécessairement directement liée à la glande thyroïde. Les manifestations cliniques de la thyrotoxicose dépendent du niveau élevé d'hormones thyroïdiennes. Vous pouvez apprendre de cet article les causes de la thyréotoxicose, les symptômes qu’elle manifeste, la manière dont elle est diagnostiquée et traitée.

Qu'est-ce que la thyrotoxicose?

La glande thyroïde est un organe important de la sécrétion interne. Normalement, il produit plusieurs hormones dont les principales sont la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). La thyroxine représente environ 4/5 de la quantité totale d'hormones thyroïdiennes produites, et la triiodothyronine - 1/5. La forme biologiquement active est la triiodothyronine et la thyroxine peut se transformer en triiodothyronine. La quantité d'hormones thyroïdiennes produites dans le corps est contrôlée par l'hypophyse, une petite formation du cerveau. Oui, c'est le cerveau qui dirige, comme dans la plupart des autres situations dans le corps. L'hypophyse sécrète de la thyréostimuline (TSH), qui stimule la production de thyroxine et de triiodothyronine par les cellules thyroïdiennes. Lorsque la quantité de thyroxine ou de triiodothyronine augmente au-dessus de la norme, l'hypophyse réduit la production d'hormone stimulant la thyroïde. Et inversement: tout en réduisant le taux de thyroxine et de triiodothyronine, la quantité d'hormone stimulant la thyroïde augmente afin de stimuler la thyroïde à un fonctionnement plus actif.

La situation clinique, lorsque le corps devient beaucoup de thyroxine et de triiodothyronine et d'un peu d'hormone stimulant la thyroïde, est la thyrotoxicose même. Et il y a plusieurs raisons à cette condition.

Causes de la thyréotoxicose

Les causes les plus courantes de thyrotoxicose sont:

  • goitre toxique diffus (maladie de Basedow, maladie de Graves). La part de cette maladie dans la structure de la thyrotoxicose représente jusqu'à 80% de tous les cas. Dans cet état, des anticorps spécifiques se forment dans le corps, qui se fixent aux cellules de la glande thyroïde et sont perçus par celles-ci comme une hormone stimulant la thyroïde (telle est une tromperie insidieuse). En conséquence, les cellules de la glande thyroïde produisent intensément de la thyroxine et de la triiodothyronine, en croyant à tort que leur déficience était survenue. Dans ce cas, la glande thyroïde augmente de manière diffuse;
  • goitre toxique nodulaire (maladie de Plummer). Dans cette maladie, la totalité de la glande thyroïde, mais seulement ses sections individuelles (sous la forme de nœuds) produisent plus activement des hormones thyroïdiennes. Il est plus fréquent chez les personnes âgées.
  • thyroïdite auto-immune (thyroïdite de Hashimoto) ou thyroïdite subaiguë (inflammation virale de la glande thyroïde). Dans ces conditions, la quantité d'hormones thyroïdiennes produites ne diffère pas de la norme et une augmentation de leur teneur dans le sang résulte de la destruction des cellules thyroïdiennes et de l'entrée de leur contenu (c'est-à-dire des hormones créées) dans le sang. Ces maladies conduisent à des formes légères de thyrotoxicose par rapport au goitre toxique diffus;
  • Consommation excessive d’hormones thyroïdiennes artificielles de l’extérieur. Cette situation survient dans le traitement de l'hypothyroïdie par la L-thyroxine, lorsque sa dose n'est pas contrôlée par des tests hormonaux. C'est ce qu'on appelle la thyrotoxicose artificielle. Il existe également des cas d'utilisation de la thyroxine comme moyen de perdre du poids, ce qui est illégal et peut également entraîner une hyperthyroïdie artificielle;
  • consommation excessive d'iode. C’est une cause rare de thyrotoxicose, mais on ne peut l’écarter. La source d'iode peut être non seulement l'alimentation, mais aussi des médicaments, tels que l'amiodarone (un médicament antiarythmique souvent utilisé pour les troubles du rythme cardiaque);
  • adénomes thyroïdiens;
  • tumeurs hypophysaires avec production accrue d'hormone stimulant la thyroïde;
  • les tumeurs ovariennes, qui peuvent également produire des hormones thyroïdiennes (par exemple, le struma ovarien).

Symptômes de thyrotoxicose

Thyrotoxicose plus "aime" la femelle, et de plus jeune. Le syndrome survient le plus souvent chez les 20 à 50 ans. Les symptômes de la thyréotoxicose sont nombreux et, à première vue, n’ont rien en commun et ne sont pas associés à la glande thyroïde. Et tout cela parce que les hormones de la glande thyroïde participent à la mise en oeuvre des activités de nombreux organes et systèmes, contrôlent le métabolisme, déterminent l’état de l’immunité, assurent la fonction de reproduction (en particulier chez les femmes).

Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence d’une thyrotoxicose:

  • irritabilité nerveuse accrue, irascibilité, instabilité émotionnelle, anxiété. Les patients atteints de thyréotoxicose sont pressés quelque part, capricieux, font des mouvements excessifs (quelque chose se fait tripoter leurs mains, ils tirent avec leurs pieds, etc.). Un symptôme fréquent est le tremblement de la main, et cela devient plus visible lorsque les bras sont tirés vers l'avant à l'horizontale;
  • troubles du sommeil. Ces patients ne dorment pas beaucoup et, bien qu'ils se sentent fatigués et insatisfaits, ils ne peuvent toujours pas s'endormir pendant une longue période et, s'étant finalement noyés dans les bras de Morphée, ils se réveillent souvent;
  • exophtalmie. C'est un symptôme assez spécifique de la thyrotoxicose, consistant en une saillie du globe oculaire en avant, une expansion de la fissure palpébrale. En même temps, la taille de l'œil semble plus grande qu'auparavant. L'exophtalmie associée à une thyrotoxicose peut être accompagnée d'un gonflement des paupières, d'une détérioration de l'acuité visuelle, du fait de doubler un objet, de l'incapacité à faire la mise au point sur une image, d'une déchirure accrue, d'une coupure des yeux, d'un rare clignotement. L'exophtalmie est généralement bilatérale, bien qu'il existe des options pour une plus grande sévérité des symptômes d'une part. De rares clignotements peuvent être à l’origine de l’apparition de complications infectieuses: développement de conjonctivites et de kératites récurrentes;
  • augmentation de la pression artérielle et des troubles du rythme cardiaque. La thyrotoxicose est caractérisée par une augmentation de la pression artérielle systolique («supérieure») et une diminution de la pression diastolique («inférieure»). Les anomalies cardiaques peuvent être différentes: d’une simple augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 par minute (tachycardie sinusale) à une fibrillation auriculaire, lorsque les contractions du cœur deviennent irrégulières (à petits ou grands intervalles), ce qui peut provoquer le développement d’une insuffisance cardiaque;
  • modification de l'appétit à la hausse (plus souvent) et à la baisse;
  • perturbation de la motilité gastro-intestinale. Plus souvent, chez les patients atteints de thyrotoxicose, des selles molles et fréquentes, accompagnées de douleurs abdominales, des vomissements sont parfois possibles. En cas de violation de la formation et du flot de bile, une augmentation de la taille du foie peut se développer avec l’apparition d’un ictère dans les cas graves;
  • transpiration excessive, sensation de chaleur, augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs subfébriles (37,5 ° C) et, dans les cas graves, et au-dessus. Les patients atteints de thyrotoxicose ne tolèrent pas le temps chaud, cela provoque une augmentation de la plupart des symptômes;
  • perte de poids avec le même niveau d'activité physique et un régime alimentaire normal (ou même une augmentation de l'appétit);
  • faiblesse chronique, fatigue, amincissement musculaire. Lorsque la thyrotoxicose développe la myopathie thyroïdienne, associée à un apport insuffisant de nutriments dans le tissu musculaire. Dans les cas graves, la faiblesse musculaire peut atteindre le degré de paralysie (paralysie musculaire thyrotoxique);
  • développement de l'ostéoporose, c'est-à-dire augmentation de la fragilité des os;
  • violations dans la région génitale. Chez les femmes, le cycle menstruel se décompose en aménorrhée, la grossesse devient difficile. La menstruation devient souvent douloureuse, mal tolérée (maux de tête, nausées et vomissements, vertiges, évanouissements). Chez les hommes atteints de thyréotoxicose, la puissance est réduite, une gynécomastie peut se développer, c'est-à-dire une augmentation de la taille des glandes mammaires, comme le sein chez la femme (peut être unilatérale, bien que plus souvent symétrique);
  • gonflement des tissus mous (surtout du tibia);
  • le grisonnement précoce, l'amincissement et la chute des cheveux, l'amincissement et l'augmentation du nombre d'ongles cassants
  • mictions fréquentes et abondantes et, par conséquent, soif intense;
  • augmentation de la glycémie (diabète thyroïdien);
  • une augmentation de la taille de la glande thyroïde ou une modification de sa structure avec l'apparition de nœuds (déterminée par la palpation). Ce symptôme n'est pas du tout nécessaire, mais il se produit souvent;
  • blush brillant sur les joues;
  • essoufflement, violation de la déglutition et de la respiration du plan mécanique (sensation d’une bosse dans la gorge). La violation de la déglutition est possible avec une taille de la glande thyroïde suffisamment grande.

La thyréotoxicose peut être différemment tolérée par l'organisme. Selon la gravité de son évolution et le niveau d'hormones, il est habituel de distinguer:

  • forme douce (subclinique). Avec elle, les symptômes sont minimes et le contenu en thyroxine et en triiodothyronine reste normal, mais le niveau d'hormone stimulant la thyroïde diminue.
  • modérément sévère (cliniquement manifeste). Dans ce cas, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde diminue et les niveaux de thyroxine et de triiodothyronine augmentent. Plus la concentration de cette dernière est élevée, plus les symptômes de thyrotoxicose sont prononcés;
  • lourd. C'est le plus caractéristique du goitre toxique diffus.

La thyrotoxicose est une crise thyrotoxique ou un coma thyrotoxique. Cette maladie potentiellement mortelle du patient survient plus souvent avec un goitre toxique diffus, qui n'est pas traité ou est insuffisamment traité. Les demandes croissantes sur le corps sont des facteurs provoquant une telle condition. Par exemple, blessures, maladies infectieuses, stress grave, chirurgie.

Le développement d'une crise thyréotoxique est associé à l'entrée de grandes quantités de thyroxine et de triiodothyronine dans le sang tout en réduisant les hormones surrénaliennes. La crise est caractérisée par la sévérité maximale de la plupart des symptômes de thyrotoxicose. Il se développe rapidement, parfois même à la vitesse de l'éclair. La température corporelle s'élève à 40-41 ° C, la fréquence cardiaque à 200, la pression artérielle augmente brusquement puis baisse (en raison d'une insuffisance surrénalienne), la respiration est perturbée (devient fréquente et superficielle), des vomissements indomitables et une diarrhée se développent, une sudation abondante. L'excrétion d'urine diminue puis s'arrête complètement (l'anurie se développe). Tout cela s'accompagne d'une vive agitation psychomotrice avec délire et hallucinations, qui est ensuite remplacée par une apathie prononcée accompagnée d'une faiblesse musculaire et une perte de conscience qui se développe jusqu'au coma. Cette condition nécessite une réanimation urgente pour sauver la vie du patient.

Diagnostics

La principale méthode permettant de confirmer la présence d'une thyrotoxicose est le diagnostic de laboratoire, en particulier la détermination du niveau des taux d'hormones thyroïdiennes et de la TSH dans le sang. Une diminution de la TSH et une augmentation de la thyroxine et de la triiodothyronine indiquent la présence d'une thyrotoxicose. D'autres méthodes de diagnostic (recherche d'anticorps, échographie, scintigraphie, tomographie par ordinateur, biopsie à l'aiguille de la glande thyroïde) sont utilisées pour établir la cause directe de la thyréotoxicose.

Traitement

Il existe différentes approches pour le traitement de la thyrotoxicose, méthodes qui peuvent être à la fois conservatrices et opérationnelles. Le choix du traitement est purement individuel, déterminé par le médecin traitant, en tenant compte de la cause de la thyréotoxicose, des maladies concomitantes, de la sévérité de la thyréotoxicose, de l'âge du patient, etc.

Considérez les méthodes de traitement de base plus en détail:

  • traitement médicamenteux (conservateur). Elle consiste à prendre des médicaments qui inhibent la production d’hormones thyroïdiennes. Les principaux médicaments de ce type sont le mercazolil et le tyrozol. Les médicaments doivent généralement être pris pendant une longue période (au moins 1 à 1,5 ans) sous le contrôle des indicateurs du test sanguin général et du test sanguin biochimique (ALAT, ASAT). Pendant le traitement, il est nécessaire de surveiller périodiquement les niveaux d'hormones thyroïdiennes et de TSH dans le sang afin d'ajuster la dose (les tests doivent être effectués au moins 1 fois en 3 mois). La dose de médicaments est choisie individuellement et, après normalisation du taux d'hormones dans le sang, un traitement symptomatique est prescrit. Parfois, un traitement médicamenteux est prescrit avant l’intervention chirurgicale;
  • traitement chirurgical. Son essence consiste à enlever une partie ou presque de la glande thyroïde (résection subtotale). Ils ont recours à la méthode chirurgicale, lorsque le traitement médicamenteux est inefficace, lorsque la glande thyroïde est tellement grosse qu’elle empêche la respiration et la déglutition normales, lorsque la glande est comprimée par les faisceaux neurovasculaires du cou. L'élimination de la glande thyroïde entraîne le développement d'une hypothyroïdie, c'est-à-dire un manque d'hormones thyroïdiennes, compensée par la consommation constante d'hormones artificielles provenant de l'extérieur;
  • traitement avec des drogues d'iode radioactif. L’essence de ce traitement est l’ingestion de préparations à dose unique contenant de l’iode radioactif, absorbées uniquement par les cellules de la glande thyroïde. Les cellules thyroïdiennes meurent sous l'influence des radiations en quelques semaines. Étant donné que les cellules sont détruites, ce traitement est irréversible, c'est-à-dire comparable au retrait immédiat de la glande thyroïde. En conséquence, une hypothyroïdie peut se développer après un tel traitement et nécessiter un traitement hormonal substitutif de la thyroïde. Parfois, une seule dose d'iode radioactif ne suffit pas et la thyrotoxicose persiste. Dans de tels cas, il est possible de les réappliquer.

Souvent, dans le traitement de la thyrotoxicose, les bloqueurs β-adrénergiques (aténolol, bisoprolol, métoprolol, etc.) sont utilisés comme adjuvants en raison de leur effet sur le système cardiovasculaire et de leur effet bloquant sur les hormones thyroïdiennes. Les médicaments aident à réduire le rythme cardiaque et la pression artérielle.

Dans le traitement de la thyréotoxicose, un rôle important est attribué aux recommandations en matière de nutrition. Les aliments doivent être enrichis au maximum, riches en minéraux, riches en protéines, en graisses et en glucides. Les produits ayant un effet stimulant (café, thé fort, épices, chocolat, etc.) doivent être exclus.

Ainsi, la thyrotoxicose est un problème endocrinologique assez commun. Cela peut être dû à un certain nombre de raisons, pas toujours associées à la pathologie de la glande thyroïde. Les symptômes de la thyréotoxicose sont nombreux et variés, il convient d'évaluer dans un complexe, car chacun d'entre eux, pris séparément, n'indique pas une thyréotoxicose. Le diagnostic de cette affection repose sur la détermination du contenu en taux sanguin d'hormones thyroïdiennes et d'hormones stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Les principales méthodes de traitement de la thyréotoxicose sont l’utilisation de médicaments, de préparations d’iode radioactif et le retrait chirurgical de la glande thyroïde, presque entièrement ou partiellement. À partir de la thyrotoxicose, vous pouvez vous en débarrasser complètement, il vous suffit d’être patient et de ne pas perdre courage.

DobroTV, émission-débat «No prescription» sur «Hypothyroidism and hyperthyroidism»:

Thyrotoxicose - qu'est-ce que c'est? Causes, symptômes, régime alimentaire, traitement, chirurgie

Malheureusement, les maladies de la thyroïde sont diagnostiquées chez de nombreuses personnes sur notre planète. Ils touchent des personnes d'âges, des jeunes et même des enfants.

Ces maladies affectent non seulement le bien-être du patient, mais également son état émotionnel et mental.

La thyrotoxicose est l’un de ces maux. Ce que cela va être décrit dans notre article. Il est très important d’en savoir plus sur cette maladie afin d’identifier la pathologie à temps et de prescrire un traitement efficace.

Définition de maladie endocrinienne

Qu'est-ce que la thyrotoxicose? Ceci (pour le dire brièvement) est un dysfonctionnement de la glande thyroïde, en raison duquel cet organe produit beaucoup plus d'hormones que nécessaire. Pour cette raison, les processus métaboliques dans le corps sont accélérés, ce qui affecte négativement les autres organes et systèmes internes.

Il a été établi que les symptômes de la thyrotoxicose chez la femme sont plusieurs fois plus fréquents que chez l'homme.

Impact négatif de la maladie

En raison de la quantité excessive d'hormones, le corps humain est soumis à une grave intoxication due aux facteurs suivants:

-transfert de chaleur accru et utilisation accrue d'oxygène par les tissus de divers organes;

-anomalies du rapport normal d'oestrogènes et d'androgènes (hormones sexuelles);

-une augmentation de la sensibilité des tissus à l'adrénaline et à d'autres impulsions du système nerveux;

-violation du métabolisme des glucides et apparition d'une insuffisance surrénalienne.

Classification des maladies

Il existe de tels types de thyrotoxicose:

1. Facile. Il n'affecte que les tissus de la glande thyroïde, alors que les autres organes humains ne sont pas affectés.

2. moyen. Il se caractérise par plusieurs symptômes prononcés, ainsi que par l'implication d'autres organes importants dans le processus de détérioration pathologique.

3. lourd. On note la plus forte intoxication du corps, ainsi qu'une augmentation du goitre. La thyréotoxicose de ce stade dépasse pratiquement le traitement habituel. Accompagné d'un épuisement sans précédent du corps.

Thyrotoxicose subclinique. Il coule presque inaperçu. Elle se caractérise par une accélération du rythme cardiaque au repos (jusqu’à cent battements par minute), une vigueur sans précédent et une vigueur sans faille (malgré le manque de sommeil et la névrose). La thyréotoxicose subclinique peut provoquer une prise de poids prononcée.

En fonction de l'évolution de la maladie, il est habituel de distinguer ses formes:

Quelles sont les causes de la thyrotoxicose?

Maladie provocatrice

Comment identifier les vrais coupables de la maladie? Pour ce faire, rappelez-vous ce qu'est la thyrotoxicose. C'est avant tout une maladie de la glande thyroïde. Par conséquent, les véritables provocateurs de la maladie sont diverses pathologies de cet organe, par exemple le goitre toxique diffus et les maladies de Graves et Basedow. Un tiers des patients chez lesquels un diagnostic de thyrotoxicose a été diagnostiqué souffraient initialement de ces affections, dont les principales caractéristiques sont la prédisposition génétique et les maladies auto-immunes.

Quelles sont les autres causes de toxicité thyroïdienne de la glande thyroïde? Tout d'abord, c'est:

-goitre toxique nodulaire, caractérisé par des manifestations pathologiques dans certaines parties de la glande thyroïde (sous la forme de nodules);

-inflammation virale de l'organe endocrinien (par exemple, la thyroïdite de Hashimoto), accompagnée de la destruction des cellules thyroïdiennes et de leur contenu dans le sang;

-présence excessive d'iode dans le corps, provoquée par l'utilisation de certains médicaments ou aliments;

-tumeurs ou néoplasmes dans les ovaires, en raison desquels la production d'hormones peut augmenter;

-situations stressantes régulières caractérisées par une production intensive d'hormones.

Qu'est-ce que c'est, la toxicité thyroïdienne de la glande thyroïde, nous avons décrit. Il faut ajouter que cette maladie peut être la cause de nombreuses maladies courantes. Par conséquent, si vous courez un risque, essayez de changer la situation pour le mieux: renoncez à certains médicaments, essayez d'éviter les tensions nerveuses et traitez sérieusement le traitement des maladies concomitantes.

Quels sont les principaux signes de thyrotoxicose?

Symptômes de la maladie

Il convient de noter que la maladie se manifeste chez chaque personne de différentes manières, en fonction de son sexe, de son âge et de son état physique général.

Par exemple, chez les hommes, la thyrotoxicose provoque des symptômes aigus graves. Cela fait référence à la faiblesse des muscles et des muscles des jambes et des bras, à la transpiration, aux tremblements des membres, à la diarrhée. Ici aussi, on peut attribuer à la fatigue et à une réduction de la puissance.

Chez la femme, les symptômes de la thyrotoxicose sont accompagnés de perturbations du cycle menstruel et de douleurs inhabituelles pendant les règles, ainsi que de la fragilité des cheveux et des ongles.

Y a-t-il des signes communs de cette maladie? Oui et surtout c'est:

  1. Troubles émotionnels: sautes d'humeur, irritabilité incontrôlable, problèmes de sommeil, anxiété déraisonnable, mouvements inutiles (agitation, tremblements de la jambe, trainer quelque chose avec les mains), élocution rapide, peu intelligible.
  2. Pathologies cardiaques: crises cardiaques, augmentation de la pression, battements cardiaques irréguliers, essoufflement.
  3. Changements cutanés: transpiration abondante, perte de cheveux, température corporelle basse ou élevée.
  4. Complications dans le travail du tube digestif: douleurs abdominales, hypertrophie du foie, vomissements, diarrhée, augmentation de l'appétit (moins souvent - sa diminution).
  5. Violation des organes de la vision: protrusion du globe oculaire, division d'objets, peur de la lumière, douleur aux yeux, larmoiement, vision floue.
  6. L'absence ou la réduction du désir sexuel, puissance réduite.
  7. Gonflement des membres, en particulier des jambes.
  8. Perte de poids spectaculaire sans raison apparente.
  9. Faiblesse constante et fatigue inhabituelle.

10. Mictions fréquentes et lourdes. Le résultat est une forte soif.

11. Sensations désagréables en avalant, comme si un corps étranger ou une boule était dans la gorge.

12. Élargissement de la glande thyroïde ressemblant à une tumeur.

La manifestation de la maladie chez un enfant

Thyrotoxicose est diagnostiqué chez les enfants? Oui, il est donc très important d’accorder une attention particulière aux symptômes suivants afin de détecter la maladie de votre bébé à temps et de commencer le traitement en temps voulu:

-perte de poids rapide et spectaculaire;

-capricieux, désobéissance, nervosité, amertume sans précédent.

Il est à noter que la thyrotoxicose chez les enfants suit un cours long et prolongé de la maladie. Malgré cela, la maladie répond bien au traitement et à l'adaptation thérapeutique et aboutit dans la plupart des cas à un rétablissement complet.

Il convient également de noter que la thyréotoxicose de la thyroïde chez les enfants (décrite ci-dessus) est très rarement accompagnée de modifications pathologiques de la part des organes de la vision. Pour le traiter, il est très important de fournir à l'enfant une alimentation saine et équilibrée.

Nous avons donc démantelé les principales manifestations de la maladie. Cette information est très importante car, comme le montre la pratique, les symptômes et le traitement de la thyrotoxicose sont interdépendants. Sur la base de symptômes objectifs, le médecin traitant prescrit un traitement médicamenteux individuel.

Cependant, avant d’examiner cette question en détail, voyons comment diagnostiquer une maladie.

Définition de maladie

Qu'est-ce que la thyrotoxicose? Il s’agit d’une maladie hormonale de la glande thyroïde. Le moyen le plus informatif de la détecter consiste donc en un test sanguin capable de déterminer l’augmentation de certaines hormones (TSH, T3, T4). Si les chiffres sont dépassés, un spécialiste peut diagnostiquer une hyperthyroïdie, ce qui aidera à établir un diagnostic plus étroit - la thyrotoxicose.

Si les hormones thyroïdiennes sont élevées, il sera nécessaire de passer une analyse pour la détection des anticorps, ainsi que de subir une échographie de l'organe endocrinien et une imagerie par résonance magnétique.

La consultation avec un oculiste (pour identifier les pathologies dans le champ de vision, y compris le straiglasia) est un indicateur de diagnostic important.

Que faire si une thyréotoxicose thyroïdienne est établie? Il est nécessaire de procéder au traitement immédiat de la maladie. Par où commencer?

Traitement de la maladie

Que comprend le traitement pharmacologique de la thyrotoxicose? Tout d’abord, c’est l’utilisation de médicaments qui réduisent l’activité excessive de la glande thyroïde et des hormones qu'elle produit. Ceux-ci incluent les comprimés Tyrozole et Mercazolil.

Ces médicaments doivent être pris strictement selon l'horaire prescrit par le médecin traitant individuellement. Le cours habituel pour prendre ces médicaments est d'environ un an.

En association avec la thyréostatique, des stéroïdes spéciaux peuvent être prescrits (pour bloquer les processus de destruction se produisant dans le système endocrinien), ainsi que des sédatifs et des médicaments agissant sur le système cardiovasculaire.

Dans certains cas, le médicament «Endonorm» peut être prescrit (si les maladies auto-immunes sont considérées comme le provocateur des maladies de la glande thyroïde). Cet outil est un complément alimentaire, qui contient des composants naturels destinés à restaurer les tissus et les cellules de la glande thyroïde endommagés par la maladie.

Dans le traitement complexe de la thyrotoxicose, on a également utilisé des remèdes populaires.

Trousse de secours populaire pour maladie

Les recettes de nos grand-mères n’auront d’effet efficace que si elles sont utilisées après consultation d’un endocrinologue, mais également si elles sont utilisées en complément d’un traitement classique.

La tâche des méthodes traditionnelles n'est pas de guérir soi-même le patient, mais de consolider les résultats du traitement médical et d'entretenir le corps du patient.

Voici les résultats destinés aux remèdes populaires:

-rétablir l'équilibre hormonal normal;

-améliorer la performance des systèmes internes;

-protéger les organes du tractus gastro-intestinal;

-renforcer le corps et améliorer l'immunité.

Afin de normaliser le métabolisme hormonal, ils utilisent des teintures pharmaceutiques d'aralia, de leuzei, d'éleutherococcus, de schisandra, de radioli rose et de racine de ginseng. Douze à quinze gouttes de tout médicament sont mélangées à un verre d’eau et bues à jeun 30 minutes avant les repas. Le cours d'admission est de vingt et un ou vingt huit jours. Tous les sept jours, vous pouvez changer la teinture en les alternant un par un.

À la maison, il est possible de préparer personnellement la teinture des herbes énumérées ci-dessus, en suivant les instructions consignées dans l'herboriste.

Pour maintenir les systèmes cardiovasculaire et nerveux, diverses décoctions et infusions sont utilisées.

Par exemple, il est recommandé de préparer un sédatif comprenant des fruits d’aubépine et des racines de valériane, ainsi que des feuilles d’air de mère et de menthe. Tous les composants doivent être pris en quantités égales et broyés. Une cuillère à soupe du mélange doit être versé avec un verre d'eau bouillante et infusé pendant une demi-heure. Prendre à l'intérieur d'une centaine de milligrammes deux fois par jour pendant vingt-cinq minutes avant les repas.

Il existe plusieurs recettes assez efficaces pour le traitement immédiat du goitre toxique. Nous vous en offrons un.

Il est nécessaire de mélanger et hacher les ingrédients suivants: herbe de trèfle (cinq grammes), feuilles de plantain (dix grammes), fleurs de calendula (dix grammes), herbe de cocklebur (quinze grammes), racine de racine (quinze grammes), fleurs d'aubépine (vingt grammes), herbe motherwort (vingt grammes). Une cuillère à thé du mélange versez un verre d'eau bouillante, insister pendant une demi-heure et filtrer. Buvez par voie orale cent grammes quinze minutes avant les repas deux fois par jour, avant le petit-déjeuner et le déjeuner.

La recette suivante consiste à utiliser du miel et du sarrasin et des noix hachés dans un hachoir à viande (tous les composants sont pris en parts égales à deux cents grammes). Ce mélange devra être consommé pendant la journée. Après trois jours, ces mêmes ingrédients doivent être mélangés à nouveau et consommés, mais dans les cinq jours. Après trois jours supplémentaires, il est recommandé de préparer à nouveau le médicament et de le consommer au bout de neuf jours. Après trois mois, vous pouvez répéter le cours.

Maladie et nutrition adéquate

Est-il nécessaire de suivre un régime alimentaire spécial avec thyrotoxicose? Oui, la nutrition pendant la période de traitement joue un rôle important dans la guérison complète. Que faut-il considérer lors de l’élaboration du menu thérapeutique?

Tout d’abord, avec cette maladie, les experts recommandent d’augmenter l’apport calorique quotidien. Cependant, la valeur énergétique des produits devrait être élargie non pas au détriment des plats frits et sucrés, mais au détriment de la consommation accrue de vitamines et de minéraux.

Il est souhaitable de manger de petites portions en évitant les plats trop salés et assaisonnés.

Il est préférable de minimiser l'utilisation de produits tels que le poisson de mer et le chou marin, le chocolat, l'alcool, le café, la viande grasse et les bouillons.

  1. Pain de seigle ou de son, pâtisseries salées.
  2. Lait et produits laitiers (fromage cottage, crème sure, fromage).
  3. Toutes sortes de céréales, mais le riz et les haricots doivent être utilisés avec précaution, car ils provoquent la constipation.
  4. Légumes et fruits (il est préférable de ne pas manger de raisins et de prunes qui provoquent des ballonnements).
  5. Poisson maigre d'eau douce, bouilli ou cuit au four.
  6. Eau purifiée, compotes, décoctions de camomille et de rose sauvage.

Que faire si tous les outils ci-dessus ne permettent pas de lutter contre une maladie douloureuse? Dans ce cas, vous aurez peut-être besoin d'une opération. La thyréotoxicose qui ne répond pas au traitement complexe est sujette au traitement opératoire.

L'efficacité de l'intervention chirurgicale

Une opération planifiée peut être nécessaire si la glande thyroïde (ou ses parties individuelles) est tellement dilatée qu'elle empêche le patient de respirer et d'avaler, ainsi que si elle provoque une douleur et un inconfort constants.

Avant de procéder à des manipulations, une analyse de biopsie est effectuée pour révéler la nature du néoplasme.

Pour préparer le patient à la chirurgie, un traitement conservateur est mis en place, qui soulage les principaux symptômes de la maladie et réduit également l'irrigation sanguine de l'organe endocrinien.

Au cours de l'opération, si nécessaire, retirez une partie de la glande thyroïde, ou presque tout l'organe. Si les tumeurs sont révélées malignes, le spécialiste jugera alors nécessaire de retirer complètement la glande thyroïde.

En cas d'ablation complète de l'organe endocrinien, le patient se verra décharger des médicaments contribuant à la production des hormones nécessaires. Ces médicaments devront être pris à vie.

La période postopératoire est presque indolore et sans complications. Les coutures piquées deviennent presque imperceptibles et la capacité de travail d’une personne revient dans une semaine.

Iodothérapie avec la maladie

Le traitement à l'iode radioactif constitue une autre opportunité de parvenir à un rétablissement complet. Cette méthode est réalisée sous la stricte surveillance d'un spécialiste et d'un contrôle scrupuleux de la quantité d'hormones.

Comparée à la chirurgie, cette technique est considérée comme plus sûre, car elle ne prévoit pas l’utilisation de l’anesthésie, de la période de rééducation et des défauts externes.

Maladie pendant la grossesse

Si une femme atteinte de thyréotoxicose tombe enceinte, elle doit immédiatement en informer son médecin traitant et son gynécologue.

Avec un traitement correctif rapidement prescrit, elle sera en mesure de sortir l'enfant en toute sécurité et de donner naissance à un bébé en bonne santé, sans maladies pathologiques ni déviations.

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, la thyrotoxicose est une maladie grave et désagréable qui se manifeste par des troubles émotionnels et mentaux, des interruptions du travail du système cardiovasculaire, des pathologies des organes de la vue et d’autres manifestations douloureuses désagréables. Cette maladie peut causer l'infertilité et l'impuissance. Par conséquent, il est très important de commencer immédiatement le traitement de la thyrotoxicose. Au début, il peut s'avérer nécessaire de n'effectuer que des traitements médicamenteux qui, associés à une nutrition adéquate et à des remèdes populaires, conduiront au rétablissement complet.

Si la maladie est négligée ou si les préparations pharmacologiques n'ont pas l'effet souhaité, une intervention chirurgicale ou l'utilisation d'iode radioactif peut être nécessaire. Ces méthodes opérationnelles n'ont pas à craindre. Ils peuvent avoir un effet bénéfique sur l'évolution de la maladie et améliorer complètement la santé du patient.

La grossesse pendant la période de la maladie est très indésirable, car les processus dans le corps de la femme enceinte, dus à une production accrue d'hormones thyroïdiennes, peuvent nuire à la formation et au développement du fœtus. Cependant, si cela se produit, vous devez immédiatement demander l'aide d'un établissement médical pour réduire le risque de développer une maladie thyroïdienne chez un fœtus en développement.

Si un patient atteint de thyréotoxicose respecte toutes les prescriptions et les recommandations du médecin traitant, toutes les sensations douloureuses et désagréables associées à la maladie seront minimisées et le bien-être émotionnel du patient s'améliorera. Le patient sera capable de mener une vie complète et active.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones