Le goitre diffus-nodulaire est une maladie qui présente des symptômes variés. Au cours de son développement, on observe une augmentation de la taille de la glande thyroïde et la présence de nœuds caractéristiques. Un signe de goitre de type nodulaire diffus est la transformation des follicules, considérés comme la principale unité structurelle de cet organe. Cette maladie est considérée comme assez commune dans la population. Il est diagnostiqué chez près de la moitié des patients qui ont eu recours à un endocrinologue avec des symptômes caractéristiques. Surtout souvent, cette pathologie est détectée chez les femmes.

Symptômes de la maladie

Une caractéristique du degré de goitre nodulaire diffus 1 est l’absence presque complète de signaux perturbants émis par le corps, pouvant indiquer le développement de cette maladie. Ses principales caractéristiques peuvent être attribuées à une fatigue normale ou une personne, en général, n'y prête pas attention. Mais à mesure que la maladie progresse, tous les symptômes s'aggravent. Les signes d'un goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde dépendent du degré de violation de sa structure, ce qui entraîne ou non une modification du taux d'hormones dans le sang.

Si leur production n'est pas perturbée, alors une personne peut observer l'apparition d'une toux sèche, ayant un caractère paroxystique. En outre, le patient ressent de la pression et des maux de gorge, un essoufflement se développe, la voix change. Avec une augmentation significative de la glande thyroïde est un épaississement du cou.

Si la production d'hormones se produit en quantités insuffisantes, les symptômes suivants sont observés:

  • il y a une diminution des processus métaboliques dans le corps, qui s'accompagne d'une baisse de la température corporelle (parfois même jusqu'à 35 ° C, avec un déficit marqué en triiodothyronine et en thyroxine);
  • développer des problèmes avec le système cardiovasculaire. Diminution de la pression et du rythme cardiaque;
  • un gonflement est observé;
  • troubles du sommeil. La nuit, il est très difficile pour le patient de s'endormir et le jour, au contraire, il veut dormir;
  • gain de poids sans changer les habitudes alimentaires ou le mode de vie;
  • développement de dépression persistante, sautes d'humeur fréquentes;
  • dépression des fonctions intellectuelles, perte de mémoire;
  • détérioration de la peau, des ongles et des cheveux;
  • diminution de la libido chez les hommes et les femmes;
  • violation du cycle menstruel;
  • problèmes digestifs causés par une diminution de la motilité intestinale.

Lorsque les hormones thyroïdiennes sont produites en trop grandes quantités, les symptômes suivants sont observés:

  • il y a une augmentation persistante de la température corporelle jusqu'aux indicateurs sous-fébriles en raison de l'augmentation des processus métaboliques dans le corps;
  • la fréquence cardiaque augmente jusqu'à 100-120 battements par minute, indépendamment de l'activité physique. Ces changements négatifs sont de nature paroxystique;
  • un malade devient trop excitable, agressif, nerveux;
  • il y a une perte de poids sans changer les habitudes alimentaires ou le style de vie
  • il y a un tremblement des membres;
  • transpiration excessive se produit. La peau devient humide et chaude au toucher;
  • les globes oculaires font saillie;
  • Une panne de la fonction digestive se produit. Une personne souffre de diarrhée fréquente et de douleurs abdominales.

Classification des maladies

Cette maladie peut avoir une origine différente. Un goitre toxique nodulaire se développe en raison d'une perturbation du système immunitaire. Le corps d'un malade commence à produire des substances (anticorps) qui entraînent la destruction et l'altération de la structure de la glande thyroïde. Une autre forme de la maladie se développe sans la participation du système immunitaire.

Plusieurs degrés de goitre toxique nodulaire diffus de la glande thyroïde sont également partagés (pour les substances non toxiques, la même classification est utilisée):

  • 1 degré. Le développement de ce stade de la maladie se produit lentement, de 3 à 6 mois à plusieurs années. Le plus souvent, une personne ne ressent presque aucun changement négatif. Cela complique grandement le diagnostic de la maladie, qui est principalement détectée lors de l'examen d'autres organes et systèmes;
  • 2 degrés. Elle est déterminée par la palpation, ce qui vous permet d’attribuer des tests supplémentaires pour un diagnostic précis. Avec le développement du goitre diffus-nodulaire, on observe 2 degrés de symptômes prononcés - essoufflement, problèmes du système cardiovasculaire, troubles psychomoteurs et autres;
  • 3 degrés. Il y a une augmentation significative de la taille de la glande thyroïde et d'autres changements négatifs dans la structure de l'organe. Les symptômes désagréables observés de la maladie, qui incluent la déficience fonctionnelle de nombreux systèmes du corps humain - endocrinien, nerveux, cardiovasculaire;
  • 4 degrés. Il y a un changement marqué dans la forme du cou, qui est visible à l'œil nu;
  • 5 degrés. Elle se caractérise par de graves perturbations dans le travail de tout l'organisme, ce qui peut être fatal sans traitement approprié.

Causes de la maladie

Les raisons de l'apparition du goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde sont les suivantes:

  • quantité excessive de colloïde. La présence de ce facteur dans 95% des cas est accompagnée d'une forme nodulaire diffuse du goitre. Dans cette pathologie, une accumulation d'un fluide spécifique semblable à un gel se produit dans les tissus de la glande;
  • la présence de néoplasmes bénins. L'adénome thyroïdien est le type de maladie le plus couramment associé au goitre. Il y a un dysfonctionnement des cellules, ce qui provoque leur division accrue;
  • la présence de tumeurs malignes dans la thyroïde (carcinome). Avec le développement de tumeurs cancéreuses, la croissance des tissus de l'organe, la formation de nœuds;
  • tumeurs hypophysaires. Ces formations provoquent un dysfonctionnement de la glande, ce qui perturbe le fonctionnement de la glande thyroïde. Dans ce cas, les niveaux d'hormones augmentent le plus souvent. La taille de la glande thyroïde devient beaucoup plus grande, des nœuds sont formés;
  • thyroïdite Le développement d'un goitre toxique nodulaire diffus se produit dans le contexte d'une maladie auto-immune qui conduit à l'apparition de cette maladie;
  • carence en iode. L'absence d'un oligo-élément tel que l'iode dans les aliments, l'eau ou l'environnement entraîne le développement de cette pathologie. Dans le contexte d'une telle déficience, la croissance des tissus des glandes se produit, la formation de nœuds. Le besoin en iode est observé à tout âge, en particulier chez les femmes en période de gestation et d'allaitement;
  • prédisposition génétique. Le goitre toxique nodulaire lui-même n'est pas transmis des parents aux enfants. Dans la plupart des cas, il existe une prédisposition à la perturbation des processus métaboliques, à la susceptibilité aux hormones contenant de l’iode et à d’autres troubles;
  • stress physique ou psycho-émotionnel excessif entraînant des modifications négatives de la glande thyroïde;
  • une réduction significative des fonctions de protection du corps, la présence de processus inflammatoires chroniques dans d'autres organes (le plus souvent localisés dans le cou);
  • changements dans les niveaux hormonaux, ce qui provoque un dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Facteurs de risque

Facteurs négatifs pouvant conduire au développement d'un goitre nodulaire diffus:

  • Le premier facteur à l'origine du développement de cette maladie réside dans une région où l'iode est déficient en sol, en air et en eau;
  • situation écologique défavorable;
  • adolescence Au cours de cette période, une altération hormonale du corps se produit, ce qui entraîne des changements négatifs dans la structure de la glande thyroïde;
  • la grossesse Les femmes en période d'allaitement sont également à risque;
  • ménopause. Les femmes de plus de 50 ans sont particulièrement sujettes aux maladies de la thyroïde.

Comment se débarrasser de la maladie?

Le goitre toxique nodulaire et les autres formes de la maladie sont déterminés à l'aide d'un diagnostic par ultrasons. En outre, il est obligatoire de faire un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes et la présence d’anticorps dirigés contre elles. Si nécessaire, un certain nombre de procédures de diagnostic supplémentaires sont désignées, qui visent à identifier toutes les pathologies (IRM, radiographie de contraste, biopsie).

Le traitement d'un goitre nodulaire diffus au stade initial implique l'administration de préparations spéciales contenant de l'iode. Ils aident à combler le déficit, ce qui vous permet d'éliminer les défauts de la glande thyroïde. Un tel traitement peut ne pas toujours être efficace, aussi les médecins ont-ils souvent recours à l'hormonothérapie. La prise de tels médicaments peut durer de 6 mois (parfois jusqu'à deux ans).

Dans certains cas, cette thérapie ne produit aucun résultat et la maladie récidive. Puis la thérapie hormonale est reprise. Ce traitement entraîne de nombreuses conséquences négatives pour le corps humain. Le patient se voit donc prescrire des médicaments de soutien supplémentaires pour améliorer le fonctionnement du système cardiaque, digestif et autre.

Le goitre toxique nodulaire diffus est traité avec l'utilisation d'iode radioactif. De nombreux médecins pratiquent un traitement plus radical, qui implique l’élimination totale ou partielle de la glande thyroïde. Parfois, des procédures moins traumatiques sont utilisées pour éliminer les nœuds qui se sont formés (ablation par radiofréquence, sclérothérapie, destruction au laser).

Pendant le traitement de la maladie, vous devez également surveiller votre alimentation. Vous devez manger des aliments riches en iode:

En présence de troubles du système nerveux, il est recommandé de limiter la consommation de café, de chocolat et de thé.

Goitre nodulaire diffus

Le goitre nodulaire diffus ou goitre adénomateux est une pathologie du système endocrinien qui entraîne une augmentation du tissu thyroïdien et l'apparition de structures nodulaires. Aussi, cette forme de goitre est également appelée mixte, en raison du fait qu'elle porte les signes inhérents à la fois à la pathologie diffuse et nodulaire. Dans le premier cas, il s’agit de la croissance des tissus et de leur masse, dans le second cas, de l’apparition d’un goitre toxique de la glande thyroïde. En d’autres termes, lorsque le goitre présente une toxicité diffuse sur l’arrière-plan de l’augmentation de la masse et du volume des tissus glandulaires, les processus de formation des nœuds et leur élargissement ultérieur commencent. De tels signes sont faciles à identifier dans le diagnostic en raison de sa spécificité. Est un type étiologique de la maladie telle que le goitre toxique nodulaire.

Symptômes de pathologie

Dans la plupart des cas, les symptômes aux premiers stades de la maladie sont soit absents, soit tellement insignifiants qu’ils n’attirent souvent aucune attention. La suite de la pathologie sera causée par des symptômes plus intenses.

Les principaux signes de la maladie, à savoir une augmentation de la masse thyroïdienne et le développement de nodules, ne sont pas toujours accompagnés d'une augmentation de la synthèse des hormones thyroïdiennes: il existe des cas de sécrétion normale ou même diminuée.

En fonction de cela, les symptômes caractéristiques varieront.

Avec une sécrétion réduite d'hormones thyroïdiennes:

  1. Baisse de la température corporelle. Plus l'intensité de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes est faible, plus la baisse de température est importante dans certains cas, jusqu'à 35 ° C. Cela est dû à l'inhibition des processus métaboliques, dans lesquels les hormones thyroïdiennes sont directement impliquées.
  2. Troubles du rythme cardiaque (arythmie) et, dans certains cas, diminution de la fréquence cardiaque (bradycardie). Il est également possible des violations de la circulation sanguine dans le corps et des problèmes de pression artérielle.
  3. Puffiness
  4. Insomnie fréquente la nuit et somnolence diurne constante.
  5. Augmentation "déraisonnable" du poids corporel. Cela se produit en raison d'une violation des processus métaboliques dans le corps.
  6. Dépression fréquente à la suite d'une stimulation réduite de certaines zones du cerveau.
  7. La détérioration de l'activité mentale, des problèmes de mémoire, un état "morose".
  8. Violation de la peau et des ongles.
  9. Perte de cheveux due à une atrophie du follicule pileux.
  10. Détérioration de la puissance chez les hommes.
  11. Violations de la menstruation chez les femmes.
  12. Problèmes dans le tractus gastro-intestinal.

Avec une synthèse accrue de triiodothyronine et de thyroxine, sur un fond de goitre nodulaire diffus, les symptômes seront les suivants:

  1. Augmentation de la température corporelle. De plus, cette condition ne dépend pas de la présence ou de l'absence d'inflammation dans le corps. La température varie de 37 à 37,5 ° C, ce qu'on appelle l'état subfébrile.
  2. Augmentation de la fréquence cardiaque en raison de l'augmentation des niveaux d'hormones thyroïdiennes. Les légumineuses vont de 100 à 120. Un phénomène peut survenir à tout moment, quelle que soit l'activité physique en cours.
  3. Irritabilité constante et transition rapide de irritable à agressif. Il y a souvent des états de nervosité et de surexcitation.
  4. Perte de poids avec augmentation de l'appétit.
  5. Transpiration accrue (hyperhidrose).
  6. Contraction involontaire de divers muscles (tremblements).
  7. Le décalage des yeux en avant (yeux bombés).
  8. Douleur à l'estomac, diarrhée fréquente.

À des niveaux normaux d'hormones thyroïdiennes:

  1. Les attaques d'une longue toux sèche. Cette toux est causée par une irritation des tissus thyroïdiens envahis par les voies respiratoires.
  2. Lourdeur désagréable dans la région de la glande thyroïde.
  3. Respiration difficile en tournant le cou, essoufflement.
  4. Sensation constante de "coma dans la gorge".
  5. Violation du timbre vocal, dans certains cas, sa perte.
  6. Maux de gorge constants.

Si le niveau d'hormones n'est pas différent de la norme, il n'y a aucun signe de désordres hormonaux dans les symptômes même aux derniers stades de la pathologie. Le goitre nodulaire diffus se caractérise par des symptômes dus à la pression mécanique de l'élargissement du tissu thyroïdien sur les organes voisins.

Pathologies causées par des modifications du tissu thyroïdien

À ce jour, les causes exactes de l'apparition de pathologies chez les endocrinologues ne sont pas claires. Cependant, il existe un certain nombre d'hypothèses sur les facteurs qui sont les principaux facteurs dans le développement de la maladie thyroïdienne considérée - le goitre toxique nodulaire. Ceux-ci incluent des maladies qui entraînent divers types de désordres dans les tissus de la glande thyroïde, des effets environnementaux négatifs, des facteurs héréditaires et d’autres facteurs de nature endogène.

Ces violations comprennent:

  1. Goitre colloïde La raison de l'apparition de formations nodulaires caractéristiques d'un goitre nodulaire diffus peut être la condensation d'un colloïde dans des éléments structurels spéciaux de la glande thyroïde - les follicules. Statistiquement, c’est la principale raison de l’apparition de nodules, en pourcentage - jusqu’à 95%.
  2. Formations bénignes dans les tissus de shitovidki. Apparaissent rarement. Un adénome de la thyroïde est un représentant important de cette série de pathologies. Le résultat de la violation des mécanismes des tissus devient la division rapide de leurs cellules, qui retombe rapidement sous l’attention du système immunitaire et est attaqué par celui-ci. Le néoplasme est encapsulé, ce qui conduit à la formation d'un nouveau nœud à la surface de la thyroïde, par exemple un goitre solitaire ou multinodulaire (deux nœuds ou plus).
  3. Carcinomes ou néoplasmes malins dans le tissu thyroïdien. L'apparition de telles formations est un événement encore plus rare que le précédent. Le principe est similaire aux tumeurs bénignes, mais dans ce cas, la division cellulaire est totalement incontrôlable et l'état des cellules est pathologique. Une tumeur maligne provoque le développement de nodules multiples dans les tissus de la glande thyroïde. La croissance d'une tumeur cancéreuse provoque la séparation du tissu thyroïdien qui l'entoure, ce qui entraîne naturellement une augmentation du volume de la glande.
  4. Pathologie hypophysaire. Les néoplasmes dans les tissus de l'hypophyse peuvent entraîner une sécrétion accrue de TSH. Des taux élevés de TSH "amènent" la thyroïde à synthétiser de grandes quantités de triiodothyronine et de thyroxine, ce qui entraîne une augmentation du volume de l'organe endocrinien en raison de la croissance des tissus. En raison de ces changements se produisent caractère nodulaire diffus.
  5. Maladie de la thyroïde auto-immune. Apparaît extrêmement rarement. Les processus auto-immuns dans les tissus thyroïdiens (par exemple, la thyroïdite de Hashimoto) font réagir le système immunitaire contre ses propres cellules thyroïdiennes. En réponse, l'organe endocrinien commence à constituer des tissus afin de compenser le manque d'hormones thyroïdiennes, résultant du travail de l'immunité. Le tissu mort de la thyroïde se transforme en cicatrices.
  6. Kystes et autres changements. Dans certains cas, les modifications nodales diffuses peuvent être dues à des formations kystiques ou à des calcifications dans les poumons. Ces formations ne sont pas liées au système endocrinien, mais leurs symptômes sont souvent confondus avec certains des symptômes de pathologies endocriniennes.

Facteurs responsables du développement de la maladie

Dans un certain nombre de causes de la maladie, il est nécessaire de mettre en évidence ce qu'on appelle les déclencheurs, qui agissent comme un catalyseur dans le développement de la pathologie:

  1. Fortes charges et traumatismes psychologiques, stressants. De telles situations peuvent entraîner un dysfonctionnement de la thyroïde ou, à l’inverse, une synthèse accrue des hormones thyroïdiennes.
  2. Problèmes d'immunité. La présence de foyers d'inflammation chroniques dans la région du cou résultant d'une immunité réduite peut amener le corps à réagir sous la forme d'une augmentation de la masse cellulaire des organes de l'appareil endocrinien.
  3. Violation du fond hormonal.

Facteurs environnementaux:

  1. Carence en iode. Pour synthétiser une quantité suffisante de triiodothyronine et de thyroxine, il est nécessaire de maintenir un certain niveau d'iode dans le corps. Les principales sources de cet oligo-élément sont la nourriture et l'eau consommées par l'homme. Le manque d'iode dans ces produits peut être dû à une alimentation déséquilibrée ou à un lieu de résidence particulier. Le manque d'iode entraîne une augmentation du volume de la glande thyroïde. Cela permet d'absorber plus d'iode circulant dans le sang et de "l'inclure" dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Il est à noter que l'organe endocrinien se développe de manière uniforme. En plus de la croissance de la glande, on peut observer l'apparition de nodules, par exemple un goitre à un noeud non toxique.
  2. Facteurs écologiques défavorables. Les toxines présentes dans les aliments, l’eau ou même dans l’air peuvent entraîner des troubles de la thyroïde: dysfonctionnement ou, au contraire, augmentation de la sécrétion d’hormones thyroïdiennes. Les plus dangereux sont les sels de nitrate, une grande quantité de sels de calcium. Une exposition aux radiations peut entraîner un dysfonctionnement de la thyroïde ou une mutation des cellules de ses tissus.
  3. Mode de vie sédentaire. Ce mode de vie conduit à des processus dits stagnants.

Ceux-ci incluent l'intensité des processus métaboliques, la réaction aux hormones thyroïdiennes, etc. C'est-à-dire que le goitre toxique nodulaire diffus ou nodulaire lui-même n'est pas hérité, la prédisposition est transmise.

Le degré de goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde

La classification de l'OMS définit trois degrés de développement d'un goitre nodulaire diffus. La médecine domestique utilise également un système comprenant cinq étapes (classification pratique) pour une description plus détaillée du développement de la pathologie. La division en degrés ou étapes se fait selon les caractéristiques d’évaluation suivantes: observation des symptômes caractéristiques, état de l’organe endocrinien lors de la palpation, détermination visuelle de la forme et de la taille de la glande thyroïde.

Goitre nodulaire diffus 1 degré dans le système de la pratique médicale nationale il y a des étapes:

  • Stade 0 - la taille et la forme de la glande thyroïde sont presque inchangées, la palpation n'est pas détectée, aucun symptôme;
  • Stade 1 - la taille de la glande est légèrement élargie, ce qui se ressent à la palpation, certains symptômes apparaissent sous une forme facile à former.

Le goitre nodulaire diffus 2 degrés est semblable au précédent, a 2 et 3 étapes.

  • Stade 2 - en avalant, la glande thyroïde est visible visuellement, elle est bien définie au sondage, il y a des migraines et des douleurs dans le cou, il est difficile d'avaler;
  • Étape 3 - la glande thyroïde est bien définie visuellement, avec la palpation, vous pouvez sentir les limites inégales de l'organe endocrinien. La perte de poids commence par une augmentation de l'appétit. Les symptômes comprennent un rythme cardiaque anormal, des menstruations irrégulières et des modifications diffuses de la structure des glandes mammaires chez la femme, une altération de la puissance chez l'homme.

Le goitre nodulaire diffus 3 degrés dans le système de la pratique médicale nationale a:

  • Stade 4 - la déformation du cou est déterminée visuellement, ses mouvements sont difficiles et une dyspnée s'ajoute aux symptômes;
  • Stade 5 - une configuration modifiée du cou est exprimée de manière très vive, le tissu thyroïdien envahi par la végétation serre les organes environnants, ce qui provoque une toux prolongée et prolongée, un enrouement de la voix ou son absence, une difficulté à avaler, une sensation de suffocation.

Traitement du goitre nodulaire diffus

Le traitement de ce type de pathologie comporte trois approches: la pharmacothérapie, le traitement à l'iode radioactif et la chirurgie.

  1. Le traitement médicamenteux consiste à administrer au patient des médicaments thyréostatiques dont la tâche principale est la destruction des hormones thyroïdiennes en excès dans l'organisme.
  2. Le traitement à l'iode radioactif implique l'introduction dans le sang du patient d'une certaine quantité de nucléide d'iode radioactif - l'iode 131, également appelé iode radioactif. Pénétrant dans le corps des tumeurs, il contribue à leur destruction.
  3. L'intervention chirurgicale est déjà montrée avec des dimensions significatives de la glande thyroïde. Le principal avantage de cette technique est la garantie d’une récupération complète. Le principal inconvénient est le traitement hormonal substitutif à long terme après la chirurgie, le second - dans certains cas, des complications peuvent survenir en raison de la violation de l'intégrité des tissus.

Et si vous avez des symptômes ou des soupçons à leur sujet, vous devez contacter immédiatement un endocrinologue, qui vous prescrira les procédures de diagnostic et le traitement nécessaires, si nécessaire. Il convient également de rappeler qu’en aucun cas l’auto-traitement ne doit avoir lieu, le préjudice qui leur est causé peut être irréversible.

Comment attraper et guérir le goitre nodulaire diffus

Parmi les troubles du système endocrinien, la pathologie thyroïdienne occupe la deuxième place après le diabète. Et 40% de ces pathologies surviennent dans différents types de goitre.

Le «goitre» est un concept collectif qui inclut un certain nombre de maladies de la thyroïde qui provoquent une augmentation de sa taille et la prolifération de nœuds individuels ou de leurs groupes.

Espèce de goitre

Normalement, le volume de la thyroïde est de 9-25 ml pour les hommes et de 9-18 ml pour les femmes. Lorsqu'un seul nœud ou un groupe de nœuds avec une augmentation de volume est formé, un goitre nodulaire est diagnostiqué.
S'il y a une augmentation uniforme du volume du tissu glandulaire, il s'agit d'un goitre diffus. Il existe également un goitre mixte (diffuse-nodulaire).

Le goitre toxique nodulaire diffus a plusieurs autres noms: maladie de Basedow, maladie de Graves, hyperthyroïdie. Le plus souvent, cette maladie touche les femmes en âge de procréer, car leur corps est particulièrement dépendant des hormones produites par la glande thyroïde. La maladie est souvent observée dans des zones où l'eau et le sol ont une faible teneur en sels d'iode.

Le goitre toxique nodulaire diffus est caractérisé par le fait qu’outre l’agrandissement de la glande thyroïde et la croissance de ses ganglions, la production d’hormones est nettement supérieure au taux normal. Cette affection s'appelle l'hyperthyroïdie.

Le patient devient irritable, a un rythme cardiaque rapide, un essoufflement lors d'un effort physique, des troubles du sommeil et des troubles gastro-intestinaux, des sueurs et des doigts tremblants.

En outre, un goitre toxique nodulaire diffus provoque le développement d'une exophtalmie ou, de manière répandue, d'une beoglasie.

Mais le goitre nodulaire non toxique diffus ne dépend pas du lieu de résidence de la personne, mais est provoqué par l'hérédité, les maladies chroniques, une nutrition insuffisante, l'action de certains produits chimiques, la grossesse et d'autres facteurs.

Goitre nodulaire diffus: symptômes et causes

La ruse du goitre nodulaire diffus est qu’au début de son développement, il ne peut donner aucun signe. Les symptômes du goitre nodulaire diffus deviennent plus prononcés lorsque la glande thyroïde est déjà considérablement agrandie, comprimant la trachée, l'œsophage et d'autres organes voisins. A ce stade, les symptômes suivants sont observés:

  • augmentation du volume de la thyroïde;
  • compression de l'œsophage et de la trachée;
  • toux sèche chronique avec asthme;
  • sentiment qu'il y a une "boule" dans la gorge;
  • la voix devient enrouée.

Un goitre diffus-nodulaire de la glande thyroïde peut survenir pour plusieurs raisons:

  • prédisposition génétique;
  • lésion infectieuse;
  • blessure mentale;
  • processus auto-immunes;
  • l'âge (plus souvent les femmes sont exposées après 40-50 ans);
  • lieu géographique (par exemple, résidence d’une personne dans une zone à faible teneur en iode);
  • conditions environnementales (mauvaises conditions sanitaires, effets de substances nocives, pollution du territoire et autres);
  • manger des aliments avec peu ou pas d'iode en général.

Le goitre 0 degré ne montre absolument aucun symptôme et ne peut être détecté qu'à l'aide de tests ou d'une échographie. Le degré 1 de goitre diffus-nodulaire n'est pas visible de l'extérieur, mais il peut être détecté par le médecin lors de son exploration. Pour diagnostiquer un goitre nodulaire diffus, 2 degrés ne peuvent plus être uniquement un endocrinologue palpé, cela se voit sur le cou quand une personne avale.

Dans la troisième phase du goitre, la glande thyroïde a des contours qui violent la forme du cou. Le quatrième degré rend la forme du cou épaisse et laide, et lorsque la cinquième glande thyroïde se développe tellement que cela exerce une pression sur les organes voisins.

Souvent, un goitre nodulaire diffus de grade 2 peut se développer dans le contexte de la maladie de Grave. Par conséquent, des maux de tête et des douleurs dans la nuque, le cœur, la transpiration et l'enflure de la peau, des troubles du tractus gastro-intestinal, des membres tremblants, un excès d'appétit lors d'une perte de poids, un essoufflement, une hypertension artérielle peuvent se joindre aux symptômes susmentionnés.

Pour un résultat plus précis, une échographie de la glande thyroïde et un test sanguin pour les hormones produites par le fer sont prescrits. Lorsque les excroissances de la glande sont assez grandes, une biopsie peut également être réalisée pour éliminer le cancer.

Méthodes de traitement du goitre nodulaire diffus

Le goitre diffus-nodulaire 2 degrés, comme le 1er, est éliminé à l'aide de médicaments qui normalisent l'activité du système endocrinien. Les doses de médicaments prises sont constamment ajustées par le médecin traitant en fonction de nombreux facteurs: âge du patient, niveau d’activité vitale, comorbidités possibles et résultats des tests au cours de la période de traitement.

Parfois, les médicaments thyréostatiques sont inefficaces, la maladie dès le stade initial peut aller dans un goitre nodulaire diffus à 2 degrés et plus. Dans ce cas, les médecins recommandent une opération. Cette méthode est particulièrement indiquée dans les cas où une thyroïde agrandie comprime fortement la trachée, ce qui entraîne des difficultés respiratoires.

En outre, une indication du fonctionnement dans le diagnostic du goitre nodulaire diffus 2 degrés est la détection de cellules atypiques au cours d'un examen histologique.

Le goitre diffus-nodulaire à 2 degrés se caractérise par une croissance importante des noeuds thyroïdiens, dont la taille peut atteindre plus de 3 cm, mais une simple élimination chirurgicale des noeuds ne permet pas le rétablissement final du patient. Les nœuds peuvent croître à nouveau. Le traitement de cette pathologie vise à détruire les facteurs qui provoquent la transformation de la glande thyroïde.

Si un goitre diffuse-nodulaire de grade 2 est traité par des moyens chirurgicaux traditionnels, une incision cervicale de 6 à 10 cm est pratiquée sur le cou, en croisant les muscles préthyroïdiens. À cet égard, des cicatrices chéloïdes peuvent apparaître, rendant la cicatrice postopératoire très perceptible.
Mais parfois, une telle opération est le seul moyen de sauver la vie d’une personne. Donc, si vous avez un goitre nodulaire diffus, vous ne devez pas retarder le traitement, car les tumeurs de la glande thyroïde dans sa forme avancée peuvent devenir malignes.

Les technologies modernes permettent le traitement chirurgical de maladies telles que le goitre nodulaire diffus 2 degrés à l'aide d'une technique innovante de mini-accès avec assistance vidéo, lorsque les muscles du cou ne se croisent pas. Une telle opération avec une longueur de coupe de 2 cm non seulement soulagera efficacement le problème, mais ne laissera pas non plus de cicatrice visible sur le cou.

En raison du fait qu'un goitre nodulaire diffus de grade 2 est traité par une intervention chirurgicale avec un mini-accès, le patient n'a pas besoin d'être à l'hôpital pendant des semaines. Il sera libéré après 3-4 jours, prescrivant le traitement supplémentaire nécessaire. Si vous soupçonnez un goitre nodulaire diffus au stade 2, une visite chez l’endocrinologue vaut mieux ne pas différer.

Mesures préventives contre le goitre

La prévention d'une maladie comme le goitre est principalement associée à l'utilisation d'une quantité suffisante d'iode. Il existe une prévention massive consistant à consommer quotidiennement du sel iodé.

Il existe également un groupe de prévention de la carence en iode. Il est recommandé à certaines catégories de la population qui risquent le plus de développer une maladie de la thyroïde, à savoir les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. La dose recommandée d'iode est:

  • pour les enfants de 1 à 2 ans: 50 µg;
  • enfants de 2 à 6 ans - 100 mg;
  • pour les enfants de 12 ans - 150 mcg;
  • pour l'allaitement et les femmes enceintes - 200 mg.

Dans le même temps, les médecins conseillent de consommer davantage d'aliments riches en iode: poissons et fruits de mer, chou marin, noix de Grenoble et kaki.

Qu'est-ce qu'un goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde, symptômes et traitement de la maladie

La prolifération du tissu thyroïdien avec la formation d'inclusions d'une structure plus dense (nœuds) est appelée goitre diffus-nodulaire (mixte). Les manifestations de la maladie dépendent des modifications diffuses des tissus, du nombre et de la taille des nodules. La maladie nécessite un traitement, même sans symptôme, en raison du risque de lésion mécanique des organes du cou et de la transformation du tissu thyroïdien modifié en une tumeur oncologique.

La nature de la manifestation divise le goitre mélangé en deux types:

  1. 1. Goitre toxique nodulaire diffus. La manifestation de cette maladie est inextricablement liée à l'hyperactivité de la glande thyroïde, qui produit plus d'hormones que nécessaire, provoquant un état de thyréotoxicose. La maladie porte plusieurs noms: hyperthyroïdie, maladie de Basedow, maladie de Graves. Cette maladie affecte souvent les femmes en âge de procréer. Les hormones synthétisées par la glande thyroïde ont un effet sur l'état général du corps. Il provoque ce type de goitre mixte dans la plupart des cas, le manque de sels d'iode dans l'eau et le sol.
  2. Goitre non toxique diffus-nodulaire. En cas de modifications de la glande thyroïde accompagnées d'une production normale d'hormones stimulant la thyroïde, le goitre nodulaire diffus est considéré comme non toxique. La maladie s'appelle euthyroïdie. Son apparition ne dépend pas de l'environnement, mais est provoquée par:
    • prédisposition génétique;
    • maladies chroniques;
    • la grossesse
    • mauvaise nutrition;
    • exposition à des produits chimiques toxiques.

La maladie se développe et traverse 3 étapes selon la classification de l'OMS.

Le goitre diffus-nodulaire 1 degré ne se manifeste pas. Le processus peut être asymptomatique pendant plusieurs années, la palpation de la glande thyroïde révèle de petits phoques - des nodules. Des études échographiques ont confirmé la présence de formations nodulaires, leur taille et leur structure. La vérification du taux d'hormones dans le sang peut révéler une forme légère d'hypothyroïdie caractérisée par:

  • fatigue chronique;
  • basse température;
  • hypotension artérielle;
  • légère augmentation du poids corporel.

Pour le degré 2 de la maladie caractérisée par les symptômes suivants:

  • le goitre change la forme du cou;
  • la peau du cou est rouge;
  • la compression de l'œsophage entraîne des problèmes d'ingestion;
  • étouffement en inclinant et en tournant la tête.

Les troubles diffus du tissu thyroïdien provoquent une augmentation de la sécrétion d'hormones, les symptômes de la thyrotoxicose se rejoignent:

  • exophtalmie;
  • excitabilité, agressivité;
  • tremblement;
  • gonflement;
  • étouffement;
  • arythmie
  • fonction intestinale instable;
  • perte de poids avec augmentation de l'appétit.

Dans 3 degrés de goitre nodulaire diffus, on observe une surcroissance de la glande thyroïde, ce qui modifie complètement la forme du cou. Il y a une grave compression du cou. Les violations affectent: les systèmes cardiovasculaire, nerveux, endocrinien, digestif. Mort possible.

Les premiers stades du goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde sont asymptomatiques ou les symptômes sont subtils, ce qui rend le diagnostic beaucoup plus difficile. Le développement du processus pathologique augmente l'intensité des signes de la pathologie. La prolifération des glandes thyroïdiennes et des formations nodulaires n'augmente pas dans tous les cas la sécrétion d'hormones, de sorte que les symptômes, qui dépendent directement du fond hormonal, diffèrent.

Avec une production réduite se produisent:

  1. 1. l'hypothermie. La baisse de la température corporelle associée à l’absence de triiodothyronine et de thyroxine réduit le taux métabolique.
  2. 2. Arythmie, hypotension. La pression chute au-dessous de la normale (à 90/60), une perturbation du rythme cardiaque sous forme de bradycardie se joint - une diminution de la fréquence du pouls.
  3. 3. Oedème. Le liquide est retenu dans les tissus.
  4. 4. Troubles du sommeil. La nuit, il est difficile de s'endormir, le jour - un état somnolent.
  5. 5. l'obésité. Prise de poids due à un métabolisme lent.
  6. 6. la dépression. Il est associé à un manque de stimulation des centres émotionnels du cerveau.
  7. 7. Les capacités intellectuelles et la mémoire sont réduites.
  8. 8. Perte d'élasticité et peau sèche, ongles cassants.
  9. 9. Perte de cheveux causée par l'affaiblissement des follicules pileux.
  10. 10. Libido diminuée, cycle menstruel irrégulier.
  11. 11. Constipation causée par une altération de la motilité intestinale.

La synthèse d'hormones thyroïdiennes supérieures à la norme provoque:

  1. 1. Hyperthermie. Élévation périodique de la température jusqu'à 37,0 - 37,7 sans signe visible de processus inflammatoire.
  2. 2. Tachycardie persistante. La sécrétion accrue d'hormones contenant de l'iode entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque (jusqu'à 100-120 battements par minute), quelle que soit l'activité physique.
  3. 3. Activité psychomotrice. Il y a une augmentation de l'irritabilité et de l'agressivité sans raison apparente.
  4. 4. augmentation de l'appétit avec perte de poids.
  5. 5. humidité de la peau. L'augmentation de l'activité des glandes sudoripares et sébacées entraîne une augmentation de la sécrétion.
  6. 6. Tremblement des membres et de la tête.
  7. 7. Exophtalmie. Les yeux se courbent en avant.
  8. 8. Troubles digestifs. Diarrhée fréquente et douleurs abdominales.

Si la production d'hormones est normale, les symptômes sont de nature mécanique et sont dus à la compression d'organes adjacents:

  • toux sèche paroxystique, sans crachats, provoquée par une compression de la trachée;
  • sentiment prolongé de plénitude et de lourdeur dans le cou;
  • crises d'asthme, maux de gorge;
  • bosse dans la gorge en avalant;
  • la voix change, sa perte;
  • les derniers stades du goitre sont visibles visuellement.

Causes, symptômes, étendue et traitement du goitre nodulaire diffus

Qu'est-ce qu'un goitre nodulaire diffus?

Le goitre diffus-nodulaire est une maladie endocrinienne dans laquelle se développent le tissu thyroïdien, ainsi que la formation d'inclusions nodulaires dans la structure de l'organe.

Cette forme de la maladie est également appelée mixte, car elle combine des caractéristiques caractéristiques du goitre diffus (augmentation générale de la masse tissulaire) et du goitre nodulaire (apparition de nœuds dans la structure glandulaire).

Dans la forme mixte du goitre, avec la prolifération générale du tissu thyroïdien, on observe une augmentation indépendante et inégale des noeuds formés. Ces facteurs rendent la maladie spécifique et relativement facile à diagnostiquer.

Selon les statistiques, les pathologies nodulaires diffuses et diffuses de la glande thyroïde sont très répandues. Parmi toutes les maladies endocriniennes, elles se classent au deuxième rang, après le diabète, et représentent environ 45 à 50% de tous les cas de référence à un spécialiste.

En Russie, selon le Rosstat, environ 0,3% de la population, soit 500 000 personnes, sont endémiques chez l’endocrinologue. Parmi ceux-ci, environ un huitième des cas surviennent précisément dans la forme diffuse-nodulaire de la maladie.

Compte tenu de l'attitude de la population à l'égard des médicaments et de leur santé, il y a lieu de penser que le taux d'incidence réel est beaucoup plus élevé que le taux officiel.

Symptômes du goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde

En règle générale, dans les premiers stades du développement de la maladie, les symptômes sont soit totalement absents, soit si rares que le patient n'attache pas une importance particulière à ses manifestations. À mesure que le processus pathologique se développe, l'intensité des symptômes augmente.

La croissance de la glande thyroïde et des néoplasmes nodulaires n'entraîne pas toujours une sécrétion accrue d'hormones. Selon le degré de production des substances actives, les symptômes varieront.

Si la production d'hormones est réduite:

L'hypothermie. Selon le degré de réduction de la production d'hormones thyroïdiennes, il se produit une diminution vive (jusqu'à 35 degrés) ou modérément prononcée de la température corporelle. Ce processus est dû à une diminution du taux métabolique due à l’absence de triiodothyronine et de thyroxine;

Arythmie, hypotension. Lorsque le goitre nodulaire est diffus, il y a de plus en plus de problèmes avec le système cardiovasculaire. La pression chute en dessous des valeurs normales (jusqu'à 90/60), il y a une bradycardie (une diminution de la fréquence cardiaque) et une arythmie;

Difficulté à dormir La nuit, le patient ne peut pas s'endormir, alors qu'il est "endormi" pendant le jour;

L'obésité. En raison de la diminution du taux métabolique, le poids corporel augmente;

États dépressifs dus à une stimulation insuffisante des centres émotionnels du cerveau;

Léthargie, diminution de la capacité intellectuelle et de la mémoire;

Perte d'élasticité de la peau, ongles cassants;

Affaiblissement du follicule pileux et, par conséquent, perte de cheveux;

Les échecs du cycle menstruel;

Altération de la motilité intestinale.

Si la production d'hormones thyroïdiennes dépasse la norme:

L'hyperthermie. Indépendamment de la présence de processus inflammatoires, le patient présente une augmentation périodique de la température corporelle (jusqu’à 37,0 - 37,7, état sous-fébrile);

Tachycardie persistante. Avec l'augmentation de la sécrétion d'hormones contenant de l'iode, une augmentation de la fréquence cardiaque est observée (environ 100-120 battements par minute). Il se produit paroxystique et ne dépend pratiquement pas de l'activité physique;

Renforcement de l'activité psychomotrice. Le patient devient surexcité et nerveux. Il y a augmentation de l'irritabilité et de l'agressivité;

Appétit irrépressible. Cependant, quelle que soit la quantité de nourriture consommée, le poids corporel diminue régulièrement.

Humidité de la peau. La sudation et les glandes sébacées augmentent. Il y a plus de secret. La peau devient humide et chaude;

Tremblement des membres et de la tête;

Les globes oculaires font saillie en avant, une exophtalmie se produit;

Diarrhée fréquente, douleurs abdominales et indigestion générale.

Si la production d'hormones n'est pas perturbée:

Toux paroxystique prolongée, sèche, sans crachats. Elle est causée par une irritation de la trachée avec des tissus élargis de la glande thyroïde.

La sensation de plénitude et de lourdeur dans le cou pendant une longue période;

Essoufflement et étouffement lors du changement de position de la tête;

Se sentir grumeleux en avalant;

Maux de gorge;

Si le goitre atteint les derniers stades, il devient visible à l'œil nu;

La voix change, jusqu'à sa perte totale.

Dans ce cas, les symptômes causés par des perturbations hormonales sont absents même aux derniers stades de la maladie. Les manifestations ont un caractère mécanique et sont dues à la prolifération de la glande thyroïde et à la compression des organes adjacents.

Causes du goitre nodulaire diffus

Les endocrinologues n'ont pour l'instant pas établi avec précision pourquoi se forme la forme mixte du goitre de la glande thyroïde.

On suppose que le mécanisme de formation et de développement de la pathologie est joué par tout un ensemble de facteurs, notamment:

La présence de certaines maladies provoquant des modifications de la glande thyroïde;

Facteurs environnementaux défavorables;

Autres facteurs endogènes.

Maladies et pathologies responsables du développement du processus pathologique:

Excès de colloïde. Les modifications nodulaires, qui, en plus de la croissance de la taille d'un organe, sont caractéristiques d'un goitre mixte, peuvent être dues à l'accumulation d'un fluide spécifique ressemblant à un gel - un colloïde - dans les follicules de la glande thyroïde. L'occurrence de ganglions pour cette raison est observée dans la grande majorité des cas cliniques - 92 à 95%;

Les tumeurs bénignes de la glande thyroïde. Il y en a beaucoup moins. Le type le plus commun est l'adénome thyroïdien. À la suite d'un dysfonctionnement des cellules, leur division améliorée commence, ce qui s'avère rapidement être sous le contrôle de l'immunité. L'adénome est encapsulé et se présente sous la forme d'un néoplasme nodulaire à la surface de la glande thyroïde;

Tumeurs malignes de la glande thyroïde (généralement des carcinomes). Ils sont extrêmement rares. Le processus de leur apparition est similaire au mécanisme de développement des tumeurs bénignes, la seule différence étant que la division cellulaire se produit de manière incontrôlable et que les cellules elles-mêmes sont immatures. À la suite du développement d'un cancer dans la structure de la glande thyroïde, les noeuds se développent. Les tissus malins dilatent les tissus environnants de la glande, ce qui augmente la taille de l'organe endocrinien.

Tumeurs hypophysaires. À la suite de la stimulation des cellules hypophysaires, il se produit une production excessivement active d’une hormone spécifique qui affecte la glande thyroïde. En réponse aux "signaux", la glande sécrète plus d'hormones et, incapable de faire face, se dilate. Des changements diffus et nodulaires se produisent;

Thyroïdite ou goitre Hashimoto. Se produit dans des cas isolés et est une maladie auto-immune dans laquelle des protéines contenant de l'iode circulent dans le sang. Le mécanisme de développement ultérieur est similaire à une réaction allergique. Le corps perçoit la protéine comme un «agresseur» et produit des anticorps. En conséquence de la réponse immunitaire, les cellules à thyrocytes sont affectées. Pour produire des hormones plus spécifiques, la glande thyroïde augmente en taille et forme des tissus. Au lieu des thyrocytes morts, un tissu cicatriciel de remplacement se développe;

En outre, un certain nombre de modifications peuvent ne pas avoir de raisons biochimiques directes. Ainsi, les formations nodulaires dans la glande thyroïde peuvent être des kystes ou des calcifications tuberculeuses, qui sont confondus avec des troubles endocriniens.

Facteurs environnementaux:

Carence en iode. Pour la sécrétion normale d'hormones contenant de l'iode, il est nécessaire de consommer des aliments riches en cet élément. L'iode dans le corps provient également de l'eau de boisson. L'absence d'iode dans l'alimentation est un facteur défavorable conduisant au développement de nodules diffus et d'autres formes de goitre. Les raisons peuvent être dans les spécificités de la région de résidence ou dans le mauvais régime.

Les taux de consommation d’iode selon les normes mondiales sont les suivants:

Enfants de moins de 5 ans: de 90 à 100 mg par jour;

Enfants de 5 à 12 ans: 100-130 mcg par jour;

Adultes: 130 à 160 µg;

Femmes enceintes et allaitantes - de 160 à 200 mg par jour.

En cas de carence en iode, la glande thyroïde est agrandie pour absorber et convertir une plus grande quantité d'iode. En plus des modifications diffuses dans lesquelles le fer augmente uniformément, des lésions nodulaires peuvent survenir.

Facteurs écologiques. Avec la consommation de substances toxiques contenues dans l'eau, la nourriture et l'air, l'activité de la glande thyroïde est réduite ou, au contraire, excessivement accrue. Les sels d'acide nitrique (nitrates, les sels avec un résidu acide NO3), un excès de sels de calcium sont particulièrement dangereux. L'augmentation du rayonnement de fond entraîne une augmentation de la concentration de radicaux libres dans l'organisme, ce qui peut entraîner des lésions et une mutation des cellules des glandes.

L'hypodynamie. Le manque d'activité physique provoque des processus stagnants.

Facteurs génétiques

Il n’existe aucune preuve de dépendance directe vis-à-vis de l’apparition de goitre diffus et d’autres formes de goitre à partir du composant génétique.

Cependant, au niveau génétique, les caractéristiques qui entraînent une activité accrue de la glande thyroïde sont transmises. Ceci et le taux de processus métaboliques, et la sensibilité aux hormones contenant de l'iode, etc. Ainsi, la maladie elle-même n'est pas transmise, mais sa prédisposition est transmise.

Autres facteurs endogènes

Parmi les nombreux facteurs dans le mécanisme de développement de la pathologie peuvent être identifiés et les soi-disant déclencheurs. Leur rôle est de lancer le processus.

Stress psychologique élevé, traumatisme psychologique, stress. Causer l'aggravation du système nerveux, contribuer à la production d'hormone faible, ou vice versa.

Problèmes immunitaires. Le corps peut réagir à une diminution de l'immunité, ainsi qu'à des processus inflammatoires chroniques du cou, en déclenchant un mécanisme de protection. La croissance active des cellules thyroïdiennes va commencer.

Troubles hormonaux et ajustement. La perturbation du fond hormonal provoque une instabilité du système endocrinien.

Groupes à risque

Le groupe de risque pour la formation de goitre nodulaire diffus comprend:

La population de l'Europe de l'Est et de l'Asie. Dans ces régions, la teneur naturelle en sels d'iode dans le sol et dans l'eau est minimale, car le risque de développer une forme mixte de la maladie est plusieurs fois supérieur.

Les personnes vivant dans les régions industrialisées. Comme mentionné ci-dessus, la situation écologique défavorable augmente le risque de troubles endocriniens;

Les adolescents dans la puberté. Pendant la puberté, le corps subit un ajustement hormonal cardinal. La glande thyroïde fonctionne à la limite, ce qui peut entraîner des violations de son travail. Les filles sont plus susceptibles que les garçons de développer une pathologie;

Femmes enceintes et allaitantes. La glande thyroïde joue un rôle particulier dans le processus de la grossesse. Pour compenser le manque d'hormones, l'organe va augmenter;

Femmes de plus de 50 ans. Pendant la ménopause, une nouvelle poussée d'hormones survient, pouvant entraîner des problèmes de glande thyroïde;

L'hérédité. Directement, le goitre sous forme diffuse-nodulaire n'est pas transmis à la progéniture. La forme de la maladie dépend de la présence de facteurs déclencheurs et des caractéristiques de l'organisme. Prédisposition passée au goitre. Si l'un des parents souffrait d'une pathologie similaire, le risque de goitre chez un enfant est d'environ 25%, si les deux en ont jusqu'à 75%. L'absence de maladie dans le genre n'exclut pas la possibilité de son développement dans la progéniture. Avec une prévention adéquate, le début du processus pathologique peut être évité, indépendamment de la présence ou de l'absence d'une prédisposition.

Selon les statistiques, la majorité du goitre se manifeste chez les femmes (près des 3/4 des cas enregistrés).

Le degré de goitre nodulaire diffus de la glande thyroïde

La maladie passe dans son développement en 3 étapes (selon la classification de l'Organisation mondiale de la santé). Dans la pratique médicale nationale, la classification est réalisée plus en détail et comprend 5 étapes.

La division de la pathologie sur le degré repose sur trois critères:

La présence de symptômes spécifiques;

Détection par palpation;

Une occasion de revoir visuellement.

Goitre nodulaire diffus de grade 1

Selon la classification pratique comprend le 0ème et le 1er degré.

Le cours de la maladie commence inaperçu. Le degré zéro du goitre diffus-nodulaire ne se manifeste pas: ni par les symptômes, ni pendant les procédures de diagnostic initiales.

Le processus est généralement lent et peut durer de six mois à plusieurs années. La palpation n'est pas détectée. Souvent, le fait même de la présence de la maladie est découvert par hasard, lors de l'examen d'organes et de systèmes individuels.

Pour diagnostiquer l'apparition d'une pathologie, vous pouvez utiliser des tests échographiques ou hormonaux.

Le goitre au premier degré est mieux diagnostiqué. Il est impossible de le détecter visuellement, mais à la palpation, il se produit un élargissement de la glande thyroïde, ainsi que l’existence de nœuds. Les formations nodulaires peuvent être simples ou multiples.

En cas d’hypothyroïdie, il existe au premier stade des symptômes caractéristiques, mais avec une correction pour un traitement relativement léger:

Légère augmentation du poids corporel;

Abaissement inexpliqué de la température;

Goitre nodulaire diffus de grade 2

Couvre les 2e et 3e degrés en qualification pratique.

Le goitre diffus-nodulaire du 2e degré présente les caractéristiques suivantes:

Détecté même avec une palpation superficielle;

Lorsque la déglutition devient visible à l'œil nu;

Compression observée de l'œsophage, à cause de ce que le patient peut avoir des problèmes pour avaler.

Lorsque la tête et le tronc basculent, des douleurs apparaissent dans le cou et la tête.

En raison de troubles diffus, la sécrétion de la substance active augmente considérablement, des symptômes d'hyperthyroïdie apparaissent:

Exophtalmie (globes oculaires saillants);

Troubles psychomoteurs (excitabilité, agressivité, nervosité);

Tremblement des membres et de la tête;

Essoufflement (parce que la trachée est comprimée);

Le 3ème degré pratique de la maladie est caractérisé par des troubles fonctionnels prononcés des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et nerveux. Le goitre a une forme et une structure prononcées. Une formation convexe modifie la forme du cou et lui donne l'apparence d'un oiseau. En raison d'une surabondance d'hormones contenant de l'iode, la peau peut devenir rougeâtre. Les couvertures cutanées se caractérisent par une sécheresse excessive ou, au contraire, une augmentation de l'humidité.

Il y a des violations de la motilité intestinale, alternant constipation et diarrhée. Il y a un fort tremblement. Une diminution persistante de la pression artérielle est enregistrée dans le contexte de l'absence d'autres maladies provoquantes. Il existe des troubles du coeur (rythme cardiaque - ou bradycardie, 40 à 60 battements par minute ou tachycardie - plus de 100 battements). Essoufflement grave. Lorsque vous changez la position de la tête - une suffocation aiguë. Le changement de poids sur le fond de l'appétit accru, en règle générale, dans une direction plus petite.

Goitre nodulaire diffus de grade 3

Couvre les 4ème et 5ème étapes du classement supplémentaire.

Le critère de classification de la maladie au quatrième stade est la forme et la taille du goitre nodulaire diffus. Lorsque le goitre au 4ème degré se développe, cela change complètement la forme du cou. La symptomatologie, en général, reste la même qu'au 3ème degré.

Le stade 5 est diagnostiqué dans les cas graves. La maladie affecte de nombreux systèmes: nerveux, endocrinien, cardiovasculaire, digestif. Au stade final, les décès sont possibles.

Le goitre assume une taille énorme et change considérablement l'apparence du patient. Il y a une grave compression des organes voisins. La voix devient rauque ou absente. Outre les symptômes existants, l'intelligence, la mémoire et les fonctions de reproduction diminuent. En pratique, les deux classifications sont utilisées, mais la seconde permet une description plus détaillée du processus de la pathologie endocrinienne.

Diagnostic du goitre nodulaire diffus

Parmi les méthodes de diagnostic du goitre nodulaire diffus sont les suivantes:

Palpation. La palpation de la glande thyroïde vous permet d'identifier la maladie au premier stade. Cette méthode n'est pas absolument précise, cependant, elle permet d'évaluer l'état de l'organe en termes généraux. À la palpation, faites attention aux joints de plus de 1 centimètre de diamètre. Au premier stade de la maladie avec palpation profonde, on ressent l'isthme de la thyroïde. Dans la deuxième étape, l'hyperplasie est diagnostiquée avec une palpation superficielle et, à un stade ultérieur, la palpation n'est plus nécessaire pour établir la présence de la maladie;

Radiographie de contraste. Réalisé pour évaluer les fonctions et l'état de la glande thyroïde. Le patient reçoit une injection intraveineuse d'un isotope radioactif de l'iode (iode 123 ou iode 131). À intervalles de temps (2 heures, 4 heures et 24 heures), un organe est analysé à l'aide d'un appareil spécialisé. En fonction de la distribution, du taux d'élimination, de la quantité de radio-isotope, le diagnosticien tire une conclusion sur les fonctions de l'organe. Cette méthode vous permet d'identifier de manière fiable l'hypo et l'hyperthyroïdie;

Analyses hormonales. Pour analyser le contenu des hormones thyroïdiennes, le sang veineux est recueilli. Les substances actives suivantes sont prises en compte dans l’étude: triiodothyronine (T3) totale et libre, thyroxine (T4) totale et libre, TSH, la quantité de calcitonine produite est également étudiée.

Pour évaluer correctement les résultats, il est nécessaire de prendre en compte des facteurs tels que:

Le nombre de cellules "vivantes" fonctionnant dans la glande.

Excès / carence en iode dans l'alimentation à la veille du moment du prélèvement.

Le tableau présente les valeurs normales des hormones:

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones