Le goitre toxique diffus (maladie de Perry, Basedow, Graves, Flayani) est une pathologie auto-immune dans laquelle le tissu thyroïdien envahi par la végétation produit une quantité excessive d'hormones, entraînant un empoisonnement du corps (thyréotoxicose).

Les femmes âgées de 30 à 50 ans souffrent de la maladie 8 à 10 fois plus souvent que les hommes. Selon les symptômes, émettent diverses formes de maladie. Considérez les caractéristiques du cours et de la direction du traitement du goitre toxique diffus 1 degré.

Classification des degrés de maladie

Il existe plusieurs classifications de goitre toxique diffus. La technique la plus couramment utilisée développée par O.V. Nikolayev en 1955. Pour déterminer l'étendue de la maladie, il est tenu compte de la possibilité de palper la glande et de l'apparence du cou.

  • 0 degré - le fer n'est pas palpable et n'est pas visible visuellement;
  • 1 - palpable, mais non visible, en avalant, on peut voir l’isthme;
  • 2 - palpable, visible en avalant;
  • 3-cou épaissi en raison d'une augmentation significative de la glande;
  • 4 - le goitre est clairement visible, il modifie les contours du cou;
  • 5 - Le goitre atteint une taille gigantesque et serre les vaisseaux de la trachée, de l'œsophage et du cou.

Pour clarifier le degré de l'échographie goitre, qui montre les paramètres de la glande. Volume normal des organes: pour les femmes - jusqu'à 18 ml, pour les hommes - jusqu'à 25 ml.

Cette classification reflète uniquement la taille du goitre 1 degré. Pour évaluer l'état du patient, une autre méthode est utilisée, basée sur la détermination de la gravité des symptômes de thyrotoxicose:

  • forme légère (subclinique) - elle se caractérise par des changements d'état psycho-émotionnel, une augmentation du rythme cardiaque, une perte de poids;
  • moyen (manifeste) - lorsqu'il est observé une image détaillée de la maladie;
  • sévère - accompagné de l'apparition de complications.

Le choix des méthodes de traitement de la maladie de Bazedov dépend en grande partie, non de la taille de la glande thyroïde, mais du niveau de son activité fonctionnelle, c’est-à-dire de la gravité de la thyréotoxicose.

Goitre diffus 1 degré - de quoi s'agit-il?

Le diagnostic de goitre toxique diffus 1 degré indique que la thyroïde est uniformément et légèrement élargie. Le médecin peut le tester, mais visuellement, il est imperceptible. En règle générale, un tel état du corps correspond à la forme légère de thyrotoxicose, mais pas nécessairement. Dans certains cas, une petite prolifération de la glande entraîne un grave empoisonnement du corps par les hormones stimulant la thyroïde.

Manifestations du goitre diffus avec une thyrotoxicose légère:

  • diminution de la capacité de travail;
  • augmentation de l'excitabilité nerveuse;
  • tachycardie environ 100 battements par minute;
  • perte de poids de 10-15% sur le fond de l'appétit accru;
  • tremblement de la main.

Symptômes de goitre toxique diffus 1 degré avec thyréotoxicose manifeste:

  • tachycardie 100-120 battements par minute;
  • augmentation de la pression du pouls;
  • perte de poids de 20%;
  • troubles psycho-émotionnels - irritabilité, agressivité, sautes d'humeur soudaines, agitation, insomnie;
  • faiblesse musculaire, tremblement de tout le corps, hyperactivité réflexe tendineuse;
  • la diarrhée;
  • intolérance à la chaleur, transpiration;
  • gonflement des jambes;
  • dommages aux ongles;
  • irrégularités menstruelles.

Symptôme obligatoire de la maladie Bazedova est une ophtalmopathie:

  • lever la paupière supérieure et abaisser la paupière inférieure;
  • exophtalmie (yeux exorbités);
  • gonflement et croissance des tissus autour des yeux;
  • inconfort dans les yeux, vision réduite.

La triade classique des symptômes du goitre toxique est une augmentation de la glande thyroïde, de l’exophtalmie et de la tachycardie. Les signes pathologiques progressent dans les 6-12 mois.

Raison principale

La cause de la maladie Bazedova sont des caractéristiques génétiques de la réponse immunitaire, héritées.

La prédisposition à la maladie se réalise sous l’influence de locaux extérieurs.

Les principaux sont:

  • stress psychologique, surcharge émotionnelle;
  • maladies infectieuses et inflammatoires;
  • lésion cérébrale;
  • mauvaises habitudes, en particulier fumer.

Les facteurs décrits conduisent à une tolérance immunologique altérée et les lymphocytes autoréactifs qui imprègnent le tissu thyroïdien commencent à être synthétisés dans le corps.

Contrairement aux autres pathologies auto-immunes du goitre toxique, une attaque d'anticorps ne conduit pas à la destruction de l'organe cible, mais à sa stimulation: la synthèse des hormones thyroïdiennes est initiée et la croissance des cellules thyroïdiennes est activée. En outre, il existe une inflammation immunitaire dans la fibre, près des yeux et sur la surface avant des jambes.

Le goitre nodulaire se caractérise par une prolifération de tissu thyroïdien. Une analyse cytologique indique dans 3 à 5% des cas un processus malin. Goitre nodulaire de la glande thyroïde: à examiner ensuite les symptômes et les méthodes de traitement de la maladie.

Les recettes de la médecine traditionnelle et alternative pour le traitement du goitre nodulaire sont énumérées ici.

Le diagnostic de «goitre nodulaire» n’est pas pris au sérieux par tout le monde, cependant, l’avis du médecin doit alerter et permettre de contacter un oncologue. Ce lien http://gormonexpert.ru/zhelezy-vnutrennej-sekrecii/shhitovidnaya-zheleza/uzlovoj-zob-chto-eto-takoe.html vous pouvez en savoir plus sur la nature de cette maladie.

Complications possibles

En l'absence de traitement, la thyrotoxicose à un degré de goitre toxique peut entraîner de graves troubles du cœur, du système nerveux central et du foie.

  • tachycardie supérieure à 120 battements par minute;
  • fibrillation auriculaire;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • changement mental;
  • dystrophie musculaire, épuisement du corps;
  • dommages au foie;
  • handicap;
  • ostéoporose (réduction de la densité osseuse);
  • opacité cornéenne, compression du nerf optique, perte de vision.

Une complication potentiellement mortelle de la maladie de Basedow est une crise thyrotoxique. Cela peut se produire avec un mauvais traitement du goitre, après une intervention chirurgicale ou à la suite d'une maladie infectieuse.

La maladie se caractérise par une aggravation brutale des symptômes de la thyrotoxicose, une forte fièvre, un trouble de la conscience. Sans aide urgente, le risque de décès est élevé.

Tests de diagnostic

Les principales méthodes de diagnostic du goitre diffus sont les suivantes:

  • examen du cou et de la palpation de la glande thyroïde;
  • Échographie;
  • scintigraphie - obtention d’une image bidimensionnelle d’un organe à l’aide d’un tomographe à émission, après l’introduction d’un isotope radioactif dans le corps du patient;
  • test sanguin pour les niveaux d'hormone et des anticorps.

L'échographie de la thyroïde avec un degré de goitre diffus montre sa légère augmentation, son hypoéchogénicité (densité réduite), son homogénéité et l'absence de modifications structurelles.

La scintigraphie est réalisée dans le but de différencier la maladie de Basedow des autres anomalies de la thyroïde. Lorsque le tissu organique toxique de goitre est caractérisé par une absorption accrue de l'isotope.

Les tests de laboratoire pour la thyréotoxicose montrent une diminution de la glande pituitaire (TSH) avec une augmentation de la triiodothyronine (T3) et / ou de la thyroxine (T4), ainsi qu'une concentration élevée d'anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH.

Lors du diagnostic, les signes externes et les principaux indicateurs sont pris en compte - poids, état de la peau, ongles, réflexes, pouls, pression. Mais l'ophtalmopathie est un signe évident d'un goitre toxique diffus, quel que soit son degré.

Thérapie de goitre

Le traitement du goitre toxique diffus 1 degré est effectué par des méthodes conservatrices: médicaments antithyroïdiens ou iode radioactif.

Pour supprimer la synthèse des hormones sont utilisés:

  • médicaments à base de thiourée - tiamazole, mercazole;
  • agents avec propylthiouracile - propicile, école professionnelle.

Ces substances brillent dans les cellules du corps et inhibent la production de peroxydase thyroïdienne, une enzyme impliquée dans la production de thyroxine et de triiodothyronine.

La posologie est déterminée individuellement. Par exemple, le schéma suivant peut être utilisé pour le mercazole:

  • dose initiale - 30 à 40 mg par jour;
  • soutien - 10-15 mg par jour.

Il est possible de réduire la quantité de médicament avec la normalisation du pouls, du poids corporel, de la pression et de la disparition du tremblement.

En outre, les niveaux d'hormones sont testés une fois tous les 14-30 jours. La durée moyenne de traitement est de 6 à 24 mois.

En outre, la sédation, le potassium et les bêta-bloquants sont utilisés en cas de maladie de Baseed (pour neutraliser les troubles du travail du cœur et des vaisseaux sanguins).

Le traitement à l'iode radioactif à goitre diffus est rarement pratiqué. Il est indiqué lorsque les symptômes de la thyrotoxicose augmentent avec le traitement par thyrostatiques. La méthode consiste à introduire dans le corps un isotope radioactif de l'iode sous forme de gélules. La substance s'accumule dans les cellules thyroïdiennes et se décompose en émettant des rayons bêta et gamma qui détruisent les thyrocytes envahis par la végétation.

En cas d'allergie à la thyréostatique, à la réduction persistante des leucocytes et à de graves perturbations du travail du système cardiovasculaire, une opération est réalisée pour enlever une partie de la glande thyroïde. Il est précédé d'une stabilisation médicale du patient.

Mesures préventives

Le goitre toxique étant dû à un défaut génétique, aucune mesure de prévention primaire n’a été mise au point.

  • traiter en temps opportun les maladies infectieuses et inflammatoires;
  • mener une vie saine;
  • surveiller l'état de la glande thyroïde;
  • éviter les situations stressantes;
  • renforcer le système immunitaire;
  • pas insoler;
  • Ne prenez pas de médicaments contenant de l'iode vous-même.

Il est conseillé de suivre ces mesures pour tous les patients présentant une hypertrophie de la thyroïde.

Le premier degré de goitre toxique diffus est le stade initial d'une maladie thyroïdienne dangereuse. Sans traitement, cela conduit à un grave empoisonnement du corps par les hormones thyroïdiennes. Dans le cas d'une demande d'aide rapide, le pronostic de l'évolution de la pathologie est favorable: avec l'aide de médicaments, il est possible de normaliser la fonction de la glande, les réactions métaboliques dans le corps et le travail du cœur.

Les nodules thyroïdiens constituent rarement un danger grave pour la vie et la santé humaines, mais nécessitent une surveillance constante. Les ganglions de la thyroïde ont parfois tendance à être malignes, c'est-à-dire qu'ils peuvent dégénérer en néoplasme malin.

Ce que sont la thyroïdite auto-immune et quelles sont les causes de cette pathologie, nous en discuterons dans cette rubrique.

Goitre toxique diffus 1 et 2 degrés: causes, manifestations, diagnostic et traitement

Goitre toxique diffus - élargissement visible et / ou palpable de la glande thyroïde, formé par l’attaque d’anticorps dirigés contre les thyrocytes. Le traitement de l'hyperfonctionnement persistant de la thyrotoxicose ou de l'hyperthyroïdie à 1 et 2 degrés est choisi en fonction des causes de l'effet: renaissances ganglionnaires ou inflammations.

La prévalence de DTZ

Le goitre diffus toxique est caractérisé par une pathologie uniforme et nodulaire de la glande thyroïde. Le plus souvent, il existe un seul nœud hyperfonctionnel 1/2 degré.

La présence de susceptibilité familiale indique l'influence de composants génétiques. Un seul défaut génétique n'a pas encore été trouvé, indiquant les caractéristiques monogénétiques de la maladie qui déterminent l'efficacité du traitement. Les hypothèses sont basées sur la création d'un complexe complexe de plusieurs gènes, associé à des facteurs inconnus de l'environnement externe.

Le goitre diffus toxique (1, 2 degrés) progresse chez les femmes et les hommes à un âge moyen de 30 à 50 ans (plus souvent chez les femmes). Un traitement est souvent nécessaire à un stade précoce, pendant la grossesse et la ménopause.

Causes, classification et manifestations

Les défauts hérités du système immunitaire contribuent à la production d'éléments protéiques - des auto-anticorps qui forment un lien avec les récepteurs des cellules thyroïdiennes. En conséquence, une accélération de la croissance des hormones de 2 degrés est observée.

Classification

Bien organiser le traitement, vous pouvez avec une détermination appropriée de la présence de la maladie et du degré d'augmentation:

  • 0 - Pas de goitre
  • l - paramètres de fractions plus grandes que la phalange distale du pouce. Le goitre palpe, mais pas perceptible.
  • II - Goitre de 2 degrés de palpation et forme prononcée.

Les manifestations

  • Le goitre diffus et toxique s'accompagne d'un état nerveux et d'une faiblesse. Le sommeil est perturbé, la transpiration augmente.
  • Le traitement est inévitable en cas de problèmes de rythme cardiaque instable, de douleurs dans la région du cœur, d'augmentation de l'appétit, de perte de poids et de diarrhée - les premiers symptômes de la maladie.
  • Basse pression artérielle diastolique, arythmie - les premiers signes de l'alarme.
  • L'élargissement uniforme diffus de la glande thyroïde de 2 degrés affecte l'expansion des vaisseaux cutanés. Sur la couverture apparaît vitiligo, assombrissant sur les plis, caractéristique dans les zones de friction (cou, bas du dos, coude, etc.), urticaire, gratter (avec des dommages au foie).
  • Les cheveux tombent sur la tête.
  • Caractéristiques des doigts et des mains tremblantes, modification de l'écriture.
  • Le goitre toxique 2 degrés provoque des difficultés de concentration, pour éviter la dépression et les réactions mentales.
  • Un traitement complet est nécessaire pour la formation de la brillance des yeux, suivie d'une expansion. Cela crée un effet de colère, de surprise ou de peur.

Diagnostic et traitement

Les endocrinologues diagnostiquent les grades 1 et 2. Le syndrome de thyrotoxicose est confirmé par les principaux indicateurs:

  • Détermination du niveau d'hormones thyroïdiennes T3, T4, TSH, fractions libres d'hormones dans le sérum sanguin.
  • Le dosage immuno-enzymatique (ELISA) du sang détermine la présence d’anticorps circulants dirigés contre le récepteur de la TSH, de l’AT-TG et de l’AT-TPO.
  • Échographie pour obtenir des données sur la taille de la tumeur à différents degrés, pathologie auto-immune.
  • Scintigraphie pour différencier le DTZ des autres tumeurs malignes. L'image résultante est caractérisée par une absorption élevée d'isotopes.

Types de traitement

Nœud toxique 1/2 degré causé par des défaillances du système immunitaire. L'élimination des symptômes de thyrotoxicose nous permet de résoudre le problème fondamental de la croissance des hormones. Les endocrinologues modernes considèrent 3 types de traitement:

  1. Traitement médicamenteux - Les thyréostatiques ont un effet destructeur sur les hormones.
  2. Exposition à l’iode radioactif ou à une intervention chirurgicale. Le choix de la méthode implique la destruction complète de la glande thyroïde, empêchant ainsi la production d'hormones, leur surplus.
  3. Réflexologie informatique. Traitement efficace et restauration des fonctions à différents stades.

Effets de drogue

Le goitre toxique est traité avec des médicaments (thyréostatiques) contenus dans le mercazolil, le tyrosol et le propitsil. Ils contribuent à la destruction des défauts hormonaux.

Pour obtenir l'effet souhaité, vous aurez besoin de 1 à 1, 5 ans de traitement. Aux premiers stades, il faudra utiliser une dose importante de médicaments, la normalisation du taux de T3 et T4 libre indiquant une réduction de la dose de thyréostatique jusqu'au stade de maintien. Le taux de consommation varie de 10 à 15 mg par jour. Le respect de tous les aspects recommandés affectera le blocage de la production d'hormones thyroïdiennes.

La tâche des médecins est de fournir un traitement sur le principe du blocage et de la substitution. Un tel événement nécessite la nomination simultanée d'hormones thyroïdiennes artificielles (L-thyroxine). Ils remplacent ceux détruits dans un volume donné. L'apport quotidien d'eutirox est de 75-100 mcg.

Pendant l'utilisation de médicaments ne peuvent pas éviter les effets secondaires. Le plus prononcé est l’augmentation de la taille: le goitre. Le nombre de plaquettes sanguines et de leucocytes diminue. Le foie est affecté négativement, les AST et les ALT sont élevés. Les symptômes sous forme de réaction allergique, maux de tête, diarrhée, cycles menstruels irréguliers sont caractéristiques.

C'est important! Le traitement médicamenteux n'élimine pas la cause initiale de la maladie. Le taux de récidive atteint 70%, en raison du niveau des symptômes.

Intervention chirurgicale

Thérapie avec exposition à l'iode radioactif ou exposition chirurgicale due au développement d'une hypothyroïdie avec rechutes répétées. Quelle que soit la méthode employée: élimination chirurgicale ou destruction lente par l'iode radioactif, la croissance progressive des hormones cesse.

Dans le même temps, la formation d'hormones essentielles pour le corps est exclue. Ces patients deviennent les otages du traitement hormonal substitutif. Les hormones artificielles ne fournissent pas un remplacement complet à celles produites par la glande thyroïde.

Réflexologie informatique

Un effet sûr et efficace affecte la préservation de la glande thyroïde et la restauration de ses fonctions sans prise de thyréostatique. Une des caractéristiques de la méthode est de stimuler le bon fonctionnement du corps en produisant les hormones nécessaires dans le volume optimal. Le système immunitaire du corps est restauré, les symptômes et la cause de l'inflammation sont éliminés. Réduction du taux de rechute jusqu'à 10%.

La thérapie réflexe par ordinateur agit comme garant des principaux facteurs indiquant le bon état de la glande thyroïde:

  • Fonctions de récupération.
  • Volume diminué.
  • Structure de restauration.
  • Réduire la dose de médicaments ou échec complet.

Traiter un patient sans hormones ni interventions chirurgicales est le meilleur moyen de se débarrasser d'autres facteurs négatifs. La réduction de la tumeur est faite sur la base du diagnostic de l'organisme entier, en identifiant les causes du déséquilibre. Il est important de vérifier les effets corrects sur la cause et la formation d'une tumeur.

Goitre diffus de grade 1 - symptômes et causes

Des modifications pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde peuvent déclencher une modification des niveaux hormonaux. Le goitre diffus de grade 1 est l’une de ces conditions. Si la maladie est détectée à un stade précoce, le traitement sera plus efficace, car les fonctions de la glande thyroïde ne sont pas encore perturbées. La classification d'une telle maladie, les causes et les méthodes de traitement sont décrites en détail dans les informations ci-dessous.

Qu'est-ce que le goitre et pourquoi est-ce dangereux?

L'hypertrophie de la glande thyroïde s'appelle le terme commun - goitre. Selon les raisons qui activent son augmentation, on peut parler des risques pour le patient. Malgré la prévalence de telles maladies, et en fait dans l'endocrinologie du goitre de la glande thyroïde qui prend la "honorable" deuxième place après le diabète, la nature de l'origine est presque inconnue.

Caractéristiques de la maladie:

  • Les femmes sont plus susceptibles de tomber malade. En moyenne, il y a près de huit fois plus de femmes que d'hommes.
  • L'apparition du goitre est attribuée aux maladies auto-immunes.
  • Le groupe d'âge du risque est de 30 à 50 ans. Le diagnostic chez les enfants et les personnes âgées est beaucoup moins courant.
  • Provoquer une maladie peut entraîner un apport insuffisant d'iode dans le corps, ainsi que son excès.
  • Il existe une prédisposition génétique à l'apparition d'anomalies thyroïdiennes.
  • Un goitre acquis peut survenir avec un traitement inapproprié et des médicaments hormonaux.
  • De plus en plus, les troubles du système endocrinien sont dus à une défaillance d'organe congénitale.

Malgré une telle prévalence, traiter les maladies de la thyroïde n’est pas grave. Les fonctions de tous les organes internes sont altérées et apparaissent progressivement au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

Comment le goitre affecte les fonctions des systèmes:

  1. Troubles endocriniens Diminution ou prise de poids importante, échec du cycle menstruel chez la femme. Les hommes peuvent avoir des problèmes de libido et de puissance diminués.
  2. Manifestations somatiques nerveuses. Syndrome de fatigue chronique, diminution des performances et problèmes de sommeil - tout cela suggère des problèmes possibles de la glande thyroïde. Aux derniers stades du goitre, un tremblement des extrémités, de l'anxiété et des perturbations du travail du système nerveux central peuvent survenir.
  3. Problèmes de rythme cardiaque. Ces problèmes commencent par une tachycardie irrégulière, évoluant progressivement en insuffisance cardiaque.
  4. Troubles ophtalmiques. Un œdème péri-orbitaire se développe, entraînant un "gonflement" du globe oculaire (l'un des signes caractéristiques des stades avancés), ainsi qu'une fermeture incomplète des paupières.
  5. Système respiratoire. À mesure que la glande thyroïde augmente, des difficultés respiratoires peuvent survenir, un essoufflement et une douleur à la déglutition vont apparaître.

En outre, il existe des troubles des fonctions du système digestif, une constipation fréquente ou une diarrhée sans modification objective du régime alimentaire. Éruptions cutanées, modification de l'état des ongles et de la structure du derme, ainsi qu'une augmentation de la sécrétion des glandes sudoripares. Plus tôt le corps a été diagnostiqué, plus il est probable que le traitement soit sans problème et que les dysfonctionnements d'organes décrits ci-dessus soient éliminés.

Comment la maladie progresse

L'apparition de changements dans les premiers stades peut passer complètement inaperçue. Fondamentalement, un grossissement de la glande thyroïde de grade 1 est diagnostiqué lors des examens de routine. Malheureusement, cette pratique n'implique généralement pas une visite obligatoire chez un endocrinologue. C'est pourquoi un examen régulier par un spécialiste est important et nécessaire, surtout si des proches ont déjà eu des problèmes similaires.

Le degré de dommages à la glande thyroïde:

  • Zéro degré. Les symptômes et les symptômes de la maladie sont absents. Les symptômes du goitre diffus n'apparaissent pas et n'interfèrent pas avec la vie ordinaire. Sur les problèmes dans le corps peuvent être trouvés qu'après une biopsie de la glande thyroïde, qui montre des zones d'hypertrophie cellulaire.
  • Le premier stade de la maladie est déterminé par la palpation, mais les modifications externes ne sont pas visibles. Une telle étape ne peut avoir aucun effet sur le travail des systèmes internes, mais tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme.
  • Une glande thyroïde élargie de 2 degrés est caractérisée par des nœuds caractéristiques ou un organe élargi. Il est facile à détecter par la palpation et devient visible par une inspection visuelle.
  • Le goitre 3 degrés provoque des changements visibles. Le cou est déformé, s'épaissit et des problèmes avec le système respiratoire peuvent survenir.
  • Le quatrième stade de la maladie montrera une déformation encore plus prononcée du cou. La qualité de la vie se détériore et, dans le contexte de la maladie, il peut y avoir des dysfonctionnements dans le travail de tous les systèmes du corps.
  • Le goitre au cinquième stade est extrêmement rare. La déformation dans ce cas a atteint des tailles grotesques. Le fonctionnement normal de l'organisme entier, en particulier des systèmes digestif et respiratoire, est altéré et des dommages aux tissus voisins sont également constatés.

Les stades de la maladie sont également diagnostiqués pour des raisons ayant conduit à des troubles endocriniens. La structure de la glande thyroïde peut varier en fonction de la région de résidence, par exemple si la qualité de l’eau de boisson dans une région donnée ne varie pas. La mauvaise écologie et la proximité des grandes entreprises industrielles contribuent également à l'augmentation du taux d'incidence.

Caractéristiques de l'apparition du goitre:

  • Caractéristique morphologique. Une thyroïde élargie peut être vue comme un nœud (goitre nodulaire), ainsi qu’uniformité sur toute la surface (diffuse). La combinaison de ces deux états est appelée goitre mixte.
  • Trait endémique. Au lieu de résidence, la tendance de la population aux pathologies endocriniennes est également déterminée. Le goitre diffus de grade 2 est le plus souvent diagnostiqué dans certaines régions.
  • Le degré de changement dans le travail de la glande. Le goitre hyperthyroïdien est isolé lorsqu’une grande quantité d’hormones est produite. Hypothyroïdien, si les hormones sont sécrétées moins que nécessaire, ainsi que l’euthyroïde, lorsque la maladie n’affecte pas le travail de la glande thyroïde.

Si les hormones dans le corps sont augmentées, cela conduit à un empoisonnement toxique du corps. Cette affection est appelée thyrotoxicose ou goitre toxique de la glande thyroïde.

Traitement de la maladie

Un diagnostic précoce permet de faire face avec succès aux effets négatifs de la maladie thyroïdienne. Le goitre toxique diffus 1 degré se prête bien à un ajustement médical. Parfois, pour stabiliser l'état, il suffit de reconsidérer le régime alimentaire du patient, en privilégiant un régime équilibré.

Important: lors du diagnostic du goitre toxique et de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, il est impossible d'utiliser des médicaments contenant de l'iode. Cela conduira à une détérioration de l'état du patient et provoquera également le développement rapide de la maladie.

Autres traitements:

  1. La progression lente du goitre nodulaire est généralement supprimée par des traitements médicamenteux.
  2. La renaissance d'un goitre nodulaire peut nécessiter une intervention chirurgicale.
  3. Si le goitre nodulaire passe au stade toxique, le traitement nécessaire peut consister en un traitement de chimiothérapie et en un prélèvement complet de l'organe.
  4. Il est probable que des méthodes de traitement à base de drogues à base de drogues de goitre toxique de degré 2 diffuse soient utilisées. Avec la progression de la maladie, une solution plus radicale est recommandée.
  5. Un goitre toxique diffus à 3 degrés est considéré comme une pathologie grave, affectant de manière significative la qualité de la vie. Le contrôle de l'endocrinologue et diverses méthodes de traitement sont nécessaires.

Une intervention chirurgicale peut être épargnée lorsque seuls les nœuds et les néoplasmes sont retirés de la glande thyroïde. La solution optimale est une combinaison de thérapie médicamenteuse et de méthodes instrumentales. Lors de l'identification de toute pathologie de la glande thyroïde, une surveillance constante du niveau hormonal dans le corps est recommandée, ainsi que des observations d'un endocrinologue.

Comment se protéger de la maladie

Les mesures préventives ne diffèrent pas l'originalité. Il s’agit principalement de la correction de la nutrition, du rejet des mauvaises habitudes et de l’exercice régulier. Malgré le fait qu'un changement diffus dans les tissus de la glande thyroïde soit considéré comme une maladie héréditaire, son développement peut être ajusté. Vous ne devez pas traiter de tels problèmes avec dédain, car des pathologies complexes peuvent entraîner le développement d'un cancer. Si vous vivez dans une région où les conditions sont mauvaises, le goitre du premier degré peut se produire dans presque tout le monde. Dans ce cas, l'examen par un spécialiste devrait être obligatoire et régulier. Maintenant, il existe de nombreux compléments nutritionnels qui stabilisent le flux d'iode dans le corps, de sorte que cette prévention est absolument justifiée et nécessaire.

L'apparition de problèmes de glande thyroïde est tout à fait possible à prévenir, si nous ne parlons pas de pathologies congénitales. De telles conditions sont facilement diagnostiquées et peuvent être ajustées, en particulier avec les possibilités modernes de la médecine. Afin de prévenir la détérioration de la qualité de la vie et plus encore - la transformation en maladies oncologiques, il est très important de diagnostiquer le problème à temps et de consulter l'endocrinologue au sujet de sa solution. Les mesures préventives sont également très importantes, en particulier pour les résidents des "défavorisés" en termes de zones écologiques.

Goitre toxique diffus: symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention

Par goitre toxique diffus (dans les sources germanophones - maladie de Basedow, en anglais - maladie de Graves), on entend une maladie de la glande thyroïde, qui a un caractère auto-immun. Elle est causée par une hypersécrétion d'hormones thyroïdiennes. La concentration excessive d'hormones dans le tissu diffus de cet organe endocrinien provoque un empoisonnement, appelé thyrotoxicose.

Causes du goitre toxique diffus

S'il vous plaît noter: beaucoup croient à tort que les termes «thyrotoxicose» et «goitre toxique diffus» sont identiques. En fait, ce n'est pas le cas. La thyrotoxicose est un syndrome qui accompagne un certain nombre de maladies, y compris la maladie de Basedow. Selon la théorie actuelle, le goitre toxique diffus est une maladie auto-immune transmise par une voie génétique (multifactorielle). Ainsi, la probabilité de développer une thyrotoxicose est plus élevée chez les enfants dont les proches parents en ont souffert. Chez les patients atteints de cette pathologie, il existe une synthèse d'anticorps qui endommagent les cellules de la glande thyroïde. En conséquence, ils commencent à produire une quantité importante de composés hormonaux - une thyrotoxicose finit par se développer. S'il vous plaît noter: Cette maladie endocrinienne affecte les femmes 8 fois plus souvent que les hommes. Dans le groupe à risque - le groupe d'âge moyen (de 30 à 50 ans). La tendance familiale apparente à la thyrotoxicose suggère la présence d'un composant génétique. Apparemment, le rôle de premier plan joué par la combinaison d’un certain nombre de gènes et de facteurs d’origine exogène. Parmi les facteurs prédisposant au développement de la pathologie figurent:

  • traumatisme à la région crânienne;
  • les maladies du nasopharynx;
  • stress mental;
  • maladies de genèse infectieuse et inflammatoire.

En plus du facteur héréditaire, un faible apport alimentaire en iode peut être la cause d'un goitre toxique diffus. Le groupe à risque comprend les patients prenant des préparations d'iode sans supervision médicale appropriée, ainsi que ceux qui travaillent dans les sites de production de cet élément. Les personnes atteintes de maladies auto-immunes, notamment le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérodermie, ont plus de chances de se débarrasser des maladies graves. Certains facteurs exogènes peuvent également déclencher le développement d'une pathologie. Ceux-ci comprennent:

  • stress psycho-émotionnel prolongé
  • exercice important,
  • hypothermie et mauvaises habitudes.

Symptômes de goitre toxique diffus

La pathologie est caractérisée par une triade stable «classique» de symptômes:

  • l'hyperthyroïdie (surproduction d'hormones thyroïdiennes);
  • goitre (augmentation visible de la région du cou);
  • exophtalmie (yeux exorbités).

Comme les hormones thyroïdiennes ont une grande influence sur diverses fonctions du corps, leur surabondance entraîne un certain nombre de troubles prononcés. Du côté du coeur on observe:

  • l'arythmie;
  • la tachycardie;
  • extrasystole;
  • hypertension artérielle (augmentation de la pression artérielle);
  • différence significative entre la pression systolique et diastolique;
  • insuffisance cardiaque chronique et, par conséquent, hydropisie (ascite) et œdème.

Caractérisé par un goitre toxique diffus et des symptômes de troubles endocriniens:

  • perte de poids (dans le contexte d'une augmentation de l'appétit);
  • mauvaise tolérance aux températures élevées;
  • augmentation du métabolisme global;
  • violation de la menstruation chez les femmes (développement possible d'aménorrhée);
  • Dysfonction érectile chez l'homme.

De la peau:

  • hyperhidrose (transpiration);
  • l'alopécie;
  • érythème;
  • destruction de la plaque à ongles;
  • gonflement caractéristique des membres inférieurs (myxoedème prétibial).

Symptômes cliniques neurologiques associés à la thyrotoxicose et au goitre toxique diffus:

  • maux de tête (y compris migraine);
  • faiblesse générale;
  • membres tremblants;
  • troubles du sommeil;
  • augmentation des réflexes tendineux;
  • anxiété non motivée;
  • problème de se lever d'une position assise (myopathie).

Problèmes avec le tube digestif:

Symptômes dentaires dans le goitre toxique diffus:

  • lésions multiples des tissus dentaires durs;
  • maladie parodontale.

Symptômes ophtalmologiques dans la thyrotoxicose et le goitre toxique diffus:

  • douleur dans les yeux;
  • larmoiement;
  • la montée de la paupière supérieure;
  • ptose de la paupière inférieure;
  • fermeture incomplète des paupières;
  • "Gonflement" du globe oculaire;
  • croissance et gonflement des tissus de l'orbite;
  • douleur dans les yeux;
  • vision floue ou cécité totale.

Une forme grave de pathologie contribue au développement de la dégénérescence graisseuse du foie et conduit même à la cirrhose. Important: la crise thyréotoxique est considérée comme une maladie mortelle.

Classification

Selon la gravité de la toxicose, il existe 3 degrés de la maladie:

  • 1 degré de goitre toxique diffus caractérisée par l'apparition de tachycardie, une diminution de l'activité physique et une perte de poids dans les 15%. Il y a transpiration (hyperhidrose) et pigmentation de la peau. La glande thyroïde n'est pas agrandie. A ce stade, le médecin est rarement traité.
  • 2 degrés entraîne une augmentation de l’excitabilité nerveuse, une augmentation des symptômes de la tachycardie et une diminution de l’activité physique. Il peut y avoir des signes d'insuffisance circulatoire. Le goitre est visible à l'extérieur, mais il est déterminé par la palpation. Le soir il y a un gonflement des membres inférieurs.
  • Goitre toxique diffus de grade 3 - le plus dur. Les symptômes de l'hyperthyroïdie augmentent, une personne devient handicapée. La perte de poids est bien marquée, et de la part du système cardiovasculaire, fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque. Cette étape est caractérisée par une faiblesse musculaire et des dommages au foie. Le goitre est clairement visible même avec un examen rapide. C'est possible la chute, et même la perte complète de la vision.

Diagnostics

Pour le diagnostic de quelques plaintes du patient et le tableau clinique. Le syndrome est confirmé à la suite de tests de laboratoire sur le sang pour la thyréostimuline et les hormones thyroïdiennes T3 et T4. Tableaux d'indicateurs de normes des hormones thyroïdiennes

Remarque: les résultats des analyses dans différents laboratoires peuvent légèrement différer. Par conséquent, faites toujours attention aux valeurs de référence (normales) indiquées dans le formulaire. Avec le goitre diffus, le niveau de TSH sera réduit, les niveaux de T3 et de T4 seront augmentés et - T4 sera augmenté de manière plus visible. Parmi les méthodes instrumentales de diagnostic du goitre toxique diffus, on utilise le plus souvent les ultrasons de la glande thyroïde. Traitement Pour le traitement de la thyréotoxicose, on peut utiliser des méthodes aussi bien conservatrices que radicales. Traitement conservateur du goitre toxique diffus Dans le traitement de la thyrotoxicose, des médicaments tels que le méthylthiouracile et le mercazolil sont utilisés. Chaque jour, on prescrit au patient jusqu'à 30 à 40 mg de mercazole. En cas d'évolution compliquée et de goitre important, la dose peut être doublée. La dose d'entretien est d'environ 10-15 mg. Un tel traitement du goitre toxique diffus est effectué par un long cours - pendant 1,5-2 ans. Une réduction progressive de la posologie est effectuée en se concentrant sur l'état du patient. En particulier - pour soulager des symptômes tels que tremblements, tachycardie et hyperhidrose. Une fois toutes les 1,5-2 semaines, il est nécessaire de réaliser des analyses de sang en laboratoire. Des traitements supplémentaires comprennent des préparations à base de potassium, des hormones glucocorticoïdes, des b-bloquants et des sédatifs (phénobarbital).La radiothérapie Cette méthode est actuellement l’un des moyens les plus novateurs et uniques de traiter la thyrotoxicose dans le goitre toxique diffus et les maladies malignes de la thyroïde. Son essence est basée sur l’apport de l’isotope radioactif I-131, que le patient reçoit par voie orale sous forme de gélule ou de solution. S'accumulant dans les tissus de la glande thyroïde, l'iode radioactif agit directement sur les cellules qui produisent une quantité excessive d'hormones et détruisent leur structure. Il en résulte que la thérapie par l'iode radioactif chez un patient normalise la fonction de la glande thyroïde ou qu'un déficit hormonal se forme, compensé par la prise du médicament correspondant. Le traitement du goitre toxique diffus par radiothérapie à l'iode radioactif est effectué dans une unité spécialisée et nécessite une surveillance quotidienne de la dose de rayonnement reçue. Traitement chirurgical Les indications d'une intervention chirurgicale sont les suivantes:

  • réactions allergiques aux médicaments administrés dans le cadre d'un traitement thérapeutique;
  • leucopénie persistante;
  • trop de croissance (goitre);
  • lésions prononcées du système cardiovasculaire.

Important: afin d'éviter l'apparition d'une crise thyréotoxique, une intervention chirurgicale n'est réalisée que lorsque des méthodes conservatrices ont été compensées. Traitement de la maladie grave chez la femme enceinte Pour prévenir l'effet négatif des anticorps antithyroïdiens et des médicaments sur le fœtus, la prévention de la grossesse est indiquée chez la femme présentant un goitre toxique diffus. En cas de survenue d'une conception, lors du traitement conservateur de la thyrotoxicose chez la femme enceinte, le médicament propylthiouracile est préféré. Vladimir Plisov, phytothérapeute

Goitre diffus 1 et 2 degrés: causes et symptômes de la DTZ

Le goitre diffus de grade 1 n’est pas un élargissement inflammatoire de la glande thyroïde. L'élargissement diffus de la glande thyroïde, affectant uniformément le corps entier. L'augmentation déforme progressivement le cou, crée des problèmes esthétiques, médicaux. Avec cette pathologie, les problèmes de santé sont nombreux. Si le temps ne traite pas le traitement de la maladie au début de son apparition, son développement ultérieur conduira à de graves troubles des organes internes.

Maladie de Graves - Basedow

Cette pathologie se manifeste par la synthèse excessive d'hormones thyroïdiennes.

Un goitre toxique diffus (DTZ) se développe en raison de la survenue d'une défaillance génétique associée à la régulation de la synthèse des anticorps. À la suite de certains changements, il en résulte la synthèse d’anticorps dirigés contre son propre organe. Avec cette pathologie, le système immunitaire commence à se battre avec sa propre glande thyroïde, la considérant comme une extraterrestre. Dans de telles conditions, la stimulation de la glande thyroïde à la synthèse des hormones augmente, en même temps une augmentation régulière du volume de l'organe se produit.

Seule cette pathologie crée les conditions pour que les anticorps ne détruisent pas la thyroïde, mais la forcent à augmenter la synthèse des hormones. La DTZ reste la seule maladie auto-immune connue au cours de laquelle se produit une augmentation de l'activité de l'organe endocrinien, qui attaque le système immunitaire.

On sait qu’une pathologie similaire est due à un défaut génétique. C'est la seule explication de l'apparition de DTZ chez les enfants.

La maladie DTZ affecte le plus souvent les femmes. Les hommes sont huit fois moins malades, mais la maladie est grave. La maladie est exposée aux personnes âgées de 30 à 50 ans. Très rarement, DTZ peut être trouvé chez les jeunes. Presque ne pas souffrir de cette pathologie des personnes âgées.

On croit que la maladie de Basedow est le résultat:

  1. Les mutations qui se produisent dans les gènes.
  2. Maladies infectieuses.
  3. Blessures graves à la tête.
  4. Après avoir souffert de troubles mentaux graves.
  5. Chez les femmes, après des changements hormonaux fréquents.

Le résultat de ces facteurs provoque l’apparition de défaillances du système immunitaire. Peut-être que pour l'une de ces raisons, le système immunitaire perçoit la glande thyroïde comme un corps étranger et commence à l'attaquer. En conséquence, la glande thyroïde commence à se défendre, produisant activement des hormones, tout en augmentant son volume. En outre, l'inflammation du système immunitaire provoque un processus inflammatoire au niveau des yeux et des jambes.

Les raisons du développement de DTZ

Causes et mécanismes caractéristiques du développement d’une structure toxique diffuse:

  1. La toute première raison du développement de la pathologie est héréditaire. La DTZ est le plus souvent déterminée par des proches qui ont eu cette maladie. Le fait est que le sang a reçu des anticorps associés à la membrane des thyrocytes, qui ont la capacité de stimuler une augmentation de la thyroïde. En d'autres termes, la formation de cellules et de nouveaux follicules complètement nouveaux permet de produire un grand nombre d'hormones pouvant causer une intoxication du corps.
  2. Le manque d'iode provenant de la nourriture et de l'eau. La glande thyroïde nécessite un apport systématique en iode, car elle constitue la base de la synthèse des hormones. Dans cette situation, la carence en iode contribue à la croissance des thyrocytes. Les thyrocytes capturent également l'iode du sang.
  3. Auto-traitement avec des médicaments contenant de l'iode, ainsi que des travaux dans des industries utilisant de l'iode. Le corps en croissance s'habitue progressivement à attraper activement l'iode pendant la période de sa carence et continue à faire de même lorsque l'apport en iode peut dépasser les normes admissibles. Dans de telles circonstances, la synthèse des hormones augmente considérablement, le corps devient empoisonné, c’est-à-dire que la thyréotoxicose se produit. Cette situation s'appelle: phénomène de l'iode. Le traitement de cette situation n’est possible que par chirurgie, au cours de laquelle la majeure partie de la glande thyroïde est retirée.
  4. Les femmes sont les plus susceptibles aux manifestations de DTZ, car leur corps subit en permanence des changements hormonaux: pendant la grossesse, pendant l'allaitement, ainsi que pendant le début de la ménopause. C'est-à-dire les processus affectant l'activité de toutes les glandes du corps. Étant donné que toutes les glandes du corps sont interconnectées, l'activité de la thyroïde change dès que survient une période de troubles hormonaux.
  5. Les maladies de type auto-immune sont le diabète, la polyarthrite rhumatoïde ou la sclérodermie. Au cours du développement de ces maladies, l'activité du système immunitaire se modifie. Les anticorps, développés en fonction des problèmes existants, commencent à attaquer les cellules de la glande thyroïde, les percevant comme des étrangers.
  6. Cette pathologie touche généralement les personnes de moins de 40 ans, c’est la période où l’activité du système immunitaire est la plus active.

Facteurs de départ provoquant une augmentation de 1 degré de la glande thyroïde:

  1. La maladie peut se manifester par un fort épuisement nerveux. Cette condition est possible s'il existe des situations stressantes fréquentes ou prolongées ou en cas de choc psychologique important. Ces problèmes ont un effet destructeur sur les terminaisons nerveuses qui recouvrent la glande thyroïde, ce qui garantit une activité organique stable.
  2. Maladies différées, tabagisme, travail physique pénible, hypothermie - ces problèmes réduisent les fonctions de protection de l’immunité. De telles perturbations de l’immunité pourraient bien devenir la cause fondamentale de l’introduction d’anticorps dans le sang, puis d’une attaque de lymphocytes sur la glande thyroïde.
  3. Une intervention chirurgicale sur la glande pour enlever le nœud peut entraîner une croissance uniforme des tissus de la glande thyroïde. En se développant de cette manière, la glande thyroïde tente de retrouver ses fonctions perdues.

Degré de développement

La maladie se développe progressivement. Selon le degré de localisation de la maladie, une méthode de traitement est choisie. Parce que chaque espèce nécessite une approche de traitement différente. Plus ce degré est élevé, plus il y a de lésions et plus le traitement est difficile.

L'élargissement diffus de la glande thyroïde est classé comme suit selon le système de Nikolaev:

  1. Zéro - définit le tout début, quand une augmentation de la glande thyroïde pendant la palpation n'est pas détectable.
  2. Le premier est la croissance de la glande thyroïde visuellement imperceptible, mais lors de la palpation, elle peut être ressentie.
  3. La seconde - la croissance de la glande thyroïde est perceptible lors des mouvements de déglutition.
  4. La troisième partie de la thyroïde déforme la forme du cou.
  5. Le quatrième - une forme laide change le cou et apporte la souffrance physique.
  6. Le cinquième Strum envahi par la végétation crée une forte pression sur les organes voisins.

Selon un autre type de qualification, DTZ est divisé non seulement en fonction du volume élargi de la thyroïde, mais la gravité de la thyréotoxicose est prise en compte.

  1. Le premier subclinical est simple. La maladie se manifeste par l’état nerveux du patient, une capacité de travail réduite, une perte de poids de 10 à 20% et une tachycardie.
  2. Le deuxième manifeste - détermine la forme moyenne de la maladie. Avec ce degré, des accès de tachycardie, pouls 120, le taux de perte de poids est très élevé, une sensation de fatigue constante.
  3. La forme la plus grave de la maladie est le goitre toxique à 3 degrés. Sous cette forme, le corps est complètement affaibli. Des problèmes cardiaques sont associés à l'échec, à la fibrillation auriculaire et à l'insuffisance rénale. Avec la perte de poids, des changements mentaux majeurs se produisent.

Première phase struma

Le goitre diffus révélé de 1 degré indique que l'organe endocrinien augmente de volume de manière uniforme, mais jusqu'à présent très faible. À la palpation, cela se ressent, mais les changements externes sont toujours imperceptibles. Cette affection est définie comme une manifestation bénigne de la thyrotoxicose. Très rarement, mais une petite croissance excessive de la glande thyroïde peut provoquer des formes graves causées par l’empoisonnement du corps par les hormones stimulant la thyroïde.

Dans le goitre diffus avec la présence d’une forme légère de thyrotoxicose, les symptômes suivants se manifestent:

  • fatigue constante;
  • nervosité accrue;
  • fréquence cardiaque d'environ 100 battements par minute;
  • perte de poids de 15% avec bon appétit;
  • membres tremblants.

Goitre toxique diffus 2 degrés avec signes de thyrotoxicose:

  • fréquence cardiaque de 100 à 120 battements par minute;
  • haute pression;
  • perte de poids de 20%;
  • nervosité, irritabilité sans cause, manifestation d'agression, sautes d'humeur, agitation inutile, difficulté à s'endormir, insomnie;
  • faiblesse dans tout le corps, tremblement du corps, activité accrue des réflexes;
  • la diarrhée;
  • problèmes de fièvre élevée, transpiration;
  • gonflement des jambes;
  • la foliation des ongles;
  • chez les femmes, une violation du cycle mensuel.

Les yeux ou les yeux saillants, et même une vision réduite, sont les principaux signes de la maladie de Basedow.

Changements externes

Au tout début du développement, le goitre toxique diffus de 1 degré ne se produit pas. La prolifération de l'organe endocrinien commence lorsque son poids atteint 40 à 50 g au lieu de 20 g. C'est à ce moment-là qu'un gonflement apparaît qui déforme le cou, c'est-à-dire lorsqu'un goitre diffus de grade 2 se développe. Au cours de cette période, les deux lobes se développent de manière égale et le cou est déformé. Si le volume de croissance est compris entre 50 et 60 ml, dans cette position, un effet de compression est appliqué aux organes adjacents et aux terminaisons nerveuses.

Les changements dans le développement de la glande thyroïde à 2 degrés conduisent à des manifestations plus prononcées et visuellement perceptibles:

  1. Il y a une compression constante du cou.
  2. Difficulté à avaler.
  3. La respiration s'accompagne d'un effet bruyant.
  4. Dyspnée persistante, même en position couchée.
  5. Bouts de vertige.

La glande thyroïde de 2e année permet de détecter l’éducation seule. La thyroïde pendant cette période n'apporte pas de sensations douloureuses, ne s'est pas encore produite en brasant la peau, ses mouvements lors de la déglutition se produisent en conjonction avec le larynx. À la palpation, on ressent une glande molle, relativement élastique. Les phoques sont possibles, mais rares et sans nœuds.

Si, au tout début, il n'y a pas de changements visibles, de nouveaux signes plus lumineux apparaissent. La prolifération laide de l'éducation sur le cou, déforme l'apparence du patient, ce qui ajoute beaucoup de souffrance.

Par conséquent, les yeux avec un éclat caractéristique sont grands ouverts, donnent l’impression d’un mauvais regard et s’accompagnent d’un rythme cardiaque élevé.

Très forte augmentation de la transpiration, qui s'explique par la forte activité des glandes sudoripares. Tous les signes d'œdème se reflètent sur la peau. Pendant cette période, elle ressemble à une peau d'orange.

La perte de poids chaque jour devient évidente. Le fait est qu’il ya un métabolisme accéléré, c’est-à-dire que toutes les réserves du corps sont brûlées et se transforment en énergie. Pour cette raison, une température corporelle basse et stable, comprise entre 37 et 37,5 ° C, apparaît sans raison particulière.

Troubles du système nerveux qui se manifestent par une coupe des membres, une agitation inexplicable, une irritabilité persistante, un sentiment d'anxiété sans fin, une difficulté à s'endormir, un sommeil anxieux. De tels changements résultent de l'intoxication des hormones thyroïdiennes par l'ensemble du système nerveux.

Chez les femmes, des changements dans le cycle mensuel, peut-être l'absence totale de sortie mensuelle dans une période de six mois, sont parfois plus. Dans la moitié masculine, réduction du désir sexuel. La survenue de l'impuissance est une conséquence de la perturbation du système de reproduction, qui est causée par des changements dans l'ensemble du système endocrinien.

Le traitement de la struma est généralement dirigé vers l'alignement de la synthèse stable de la thyroïde. Pour atteindre cet objectif, on utilise à la fois des médicaments et des interventions chirurgicales, et parfois de l'iode radioactif. Sur la méthode de sélection affecte le développement de la maladie, l'état du patient.

Goitre toxique diffus - degrés, traitement, symptômes

Transition rapide sur la page

Les signes cliniques de goitre toxique diffus sont le poivron, l’excitabilité nerveuse, la perte de poids, l’augmentation du rythme cardiaque.

Les conséquences de la maladie sont les surrénales, l'insuffisance cardiaque, des troubles graves du système nerveux. La manifestation extrême est une crise thyrotoxique qui met la vie en danger.

Quelle est cette pathologie?

La maladie de Graves ou goitre toxique diffus est une maladie auto-immune. Dans le même temps, la glande thyroïde synthétise une surabondance d'hormones thyroïdiennes, qui provoque un empoisonnement du corps - la thyréotoxicose.

Le nom "diffuse" dit que toutes les glandes sont affectées de manière uniforme et "goitre" - que le corps grossit. Le code de maladie pour la CIM 10 - E05.0.

La pathologie est beaucoup plus souvent détectée chez les femmes, l'âge moyen des patientes étant compris entre 25 et 50 ans. Un goitre diffus est également diagnostiqué chez les adolescentes, les femmes enceintes et à la ménopause.

Beaucoup considèrent la thyrotoxicose et le goitre toxique diffus comme une seule et même maladie - c'est faux. La thyrotoxicose n'est qu'une manifestation, une conséquence du goitre, et peut se produire dans d'autres pathologies.

Le degré de goitre toxique diffus

La classification de la maladie est déterminée par la gravité de l'évolution, les caractéristiques des symptômes, le volume de la glande en goitre toxique diffus. L'étendue de la pathologie est décrite ci-dessous.

La phase initiale, son parcours est léger, le patient ne se plaint souvent que de perte de poids et d’irritabilité. Parfois, il y a tachycardie, fatigue, transpiration abondante, pigmentation de la peau. La glande thyroïde n'est pas agrandie et n'est pas visible lors de la visualisation.

Les manifestations deviennent plus intenses - l'irritabilité nerveuse augmente, une personne perd encore plus de poids, la tachycardie devient prononcée, la fatigue est présente en permanence.

Peut-être l'apparition d'œdème des jambes en fin de journée. Le goitre n'est pas visible extérieurement, mais à la palpation, une augmentation de la glande est déjà déterminée. Chez certains patients, le goitre est visible lors de la déglutition.

C'est la forme la plus grave de goitre, dans laquelle une personne ne peut pas se livrer à des activités professionnelles, perdant du poids sévèrement jusqu'à l'épuisement, une insuffisance cardiaque, un dysfonctionnement du rythme cardiaque, des troubles du système nerveux (forte excitabilité) se développent.

La glande est nettement élargie, elle est détectée même sans palpation. Le cou est souvent enflé et déformé, et un glaçage se développe.

Les réflexes tendineux augmentent et le tonus musculaire diminue tellement qu'il est difficile pour une personne de faire des mouvements. Le processus pathologique inclut également le foie, les reins, de nombreux patients à ce stade du développement de la maladie perdent la vue.

Un type de maladie est un goitre toxique nodulaire diffus. C'est une forme mixte de la maladie - la glande est touchée et se dilate de manière uniforme, mais des nodules se forment également dans ses tissus.

Les facteurs déterminants dans l'apparition d'un goitre diffus toxique sont l'hérédité et les perturbations auto-immunes. La pathogenèse de la maladie est associée à des anomalies du système immunitaire - le corps commence à produire des anticorps anti-récepteur de l'hormone TSH, qui stimule l'activité de la glande thyroïde.

Le résultat de cette réponse immunitaire est une prolifération d'organes (goitre) et une synthèse améliorée de ses hormones principales, la thyroxine et la triiodothyronine (T4 et T3). Leur excès affecte négativement d'autres systèmes et organes.

Causes du goitre:

  • l'hérédité;
  • carence en iode (apport insuffisant en nourriture et en boisson);
  • l'utilisation de médicaments contenant de l'iode sans surveillance médicale;
  • diabète sucré;
  • la sclérodermie;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • stress prolongé, traumatisme mental, syndrome de fatigue chronique;
  • chirurgie sur la glande thyroïde - dans la pratique médicale, il existe de nombreux cas où, après le retrait d'un nœud, les tissus de la totalité de la glande thyroïde ont commencé à se développer.

Pour les femmes, les périodes ménopausiques, la grossesse, l'avortement ou les contraceptifs hormonaux mal choisis peuvent être des facteurs de provocation. Les personnes de moins de 45 ans sont également à risque car l'immunité est très active à cet âge.

Le tabagisme, l’abus d’alcool, l’exercice intense et l’hypothermie peuvent jouer un rôle.

Symptômes de goitre toxique diffus

Développement photo Buglazye des symptômes du goitre

Les principales manifestations du goitre toxique sont une augmentation de la glande thyroïde, une hypokroïdie et une hyperthyroïdie, dont les symptômes incluent divers troubles systémiques - le spectre des manifestations cliniques est très large, parmi lesquelles:

  • Irritabilité, sautes d'humeur, nervosité, tremblements de la tête, membres.
  • Perte de poids significative, même avec un bon appétit.
  • Transpiration, bouffées de chaleur.
  • Le tonus musculaire des jambes et des bras est faible (particulièrement au niveau des épaules et des hanches), il est difficile pour un patient de soulever quoi que ce soit au-dessus de la tête, de se lever ou de s'asseoir sur une chaise, de s'accroupir.
  • Arythmie, tachycardie (pouls supérieur à 90 battements / min).
  • Diarrhée régulière.
  • Rate agrandie et hépatose pouvant se transformer en cirrhose du foie.
  • Échec du cycle menstruel, ostéoporose chez la femme.
  • Gynécomastie et problèmes de puissance chez l'homme.
  • Insuffisance surrénale.

Une surabondance d'hormones thyroïdiennes provoque des troubles ophtalmologiques, qui manifestent des symptômes, nommés d'après les scientifiques:

  • Graefe - en baissant les yeux, la paupière supérieure est à la traîne derrière l’iris.
  • Stelvaga - rare clignotant.
  • Mobius - une personne n'est pas capable de se concentrer sur les objets proches.
  • Dalrymple - un syndrome de yeux grands ouverts et saillants.
  • Kocher - la paupière supérieure se lève spontanément avec le mouvement rapide de l'œil.

La crise thyréotoxique - qu'est-ce que c'est?

La manifestation la plus dangereuse du goitre diffus menaçant la vie est une crise thyrotoxique. Il se caractérise par une augmentation de tous les symptômes de la maladie, se développe souvent après une élimination incomplète de la glande thyroïde.

Un stress intense, une activité physique intense, des maladies infectieuses, l'ablation d'une mauvaise dent peuvent également devenir des provocateurs d'un tel état.

En cas de crise, la quantité maximale d'hormones thyroïdiennes est libérée dans le sang. Une personne devient agitée, excitable, la pression augmente fortement, il y a une forte tremblement, des vomissements, de la diarrhée.

Après être tombé dans une stupeur, le patient perd conscience, tombe dans le coma - cela peut être fatal.

Goitre chez la femme enceinte

Le goitre toxique diffus pendant la grossesse est la cause de nombreuses complications, la principale d'entre elles est la fausse couche. La naissance prématurée ou l'avortement spontané se produit dans presque la moitié des femmes.

Cela est dû au fait qu'un excès de thyroxine affecte négativement l'implantation et le développement de l'ovule. Il existe également un risque de développer des anomalies congénitales du fœtus.

Un diagnostic différentiel du goitre toxique diffus est réalisé pour exclure les pathologies dont les symptômes sont similaires à ceux du goitre. Il s'agit des névroses, des adénomes hypophysaires produisant des hormones, des cardiopathies rhumatismales, des adénomes toxiques de la thyroïde.

Traitement du goitre toxique diffus, médicaments

Dans le traitement de goitre diffuse toxique appliqué des méthodes médicales, la chirurgie, la thérapie à l'iode radioactif et des mesures pour surmonter la crise.

Drogues

Des médicaments tels que le tiamazole (analogues du métizol, du tyrozol-5, du mercazolil) et du propylthiouracile (propitsil) sont indiqués dans le traitement du goitre. Les principes actifs de ces médicaments après leur accumulation dans la glande inhibent la production d’hormones thyroïdiennes.

La réception des médicaments est effectuée sous la stricte surveillance d'un médecin. Il est indiqué de réduire la posologie après avoir surmonté les symptômes thyréotoxiques - normalisation du pouls, prise de poids, disparition de la transpiration et tremblement des membres et de la tête.

Utilisation d'iode radioactif

Cette méthode, contrairement au traitement chirurgical, ne donne pas de complications graves et est très efficace. Le traitement est effectué avec un isotope d'iode radioactif, qui s'accumule dans la glande, décompose et irradie les cellules thyrocytes. Cela réduit la production d'hormones thyroïdiennes.

  • La radiothérapie dure de 4 à 6 mois et est effectuée après l’hospitalisation du patient dans un service spécialisé.

Cette méthode est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, le goitre nodulaire ou la découverte de nodules d’autre origine dans la glande, pathologies systémiques du sang. Ne l'utilisez pas avec une forme légère de goitre diffus.

Thérapie chirurgicale

La thyroïdectomie est une opération pour un goitre toxique diffus de la glande thyroïde, qui implique l'ablation complète d'un organe. Après cela, l’hypothyroïdie commence, elle est compensée par la prise de médicaments.

Indications pour le retrait de la glande thyroïde:

  • grande quantité de goitre (stade III);
  • complications des vaisseaux et du coeur;
  • allergie aux médicaments pour le traitement du goitre;
  • faible nombre persistant de globules blancs avec des médicaments;
  • effet de goitre lors de la prise de Mercazolil.

Traitement du goitre toxique diffus chez les femmes enceintes

Si un goitre toxique est détecté chez une femme enceinte, un gynécologue et un endocrinologue devraient surveiller son état. En pharmacothérapie, le propylthiouracile a la préférence, car il surmonte mal la barrière placentaire.

  • Dans ce cas, une dose minimale est établie, capable de maintenir des taux de thyroxine non supérieurs à la norme maximale.

À mesure que la durée de la grossesse augmente, la nécessité de prendre le médicament diminue progressivement et disparaît complètement au bout de 27 à 30 semaines. Après l'accouchement, la probabilité de réapparition de la maladie est élevée - dans ce cas, le traitement est prescrit en fonction de la gravité des symptômes.

Surmonter la crise

Pour le traitement de la crise thyréotoxique, utilisez de fortes doses de propylthiouracile ou d’autres thyréostatiques. Si une personne ne peut pas prendre le médicament elle-même, le médicament est injecté par un tube.

Parallèlement, la plasmaphérèse, la détoxification, les glucocorticoïdes et les b-bloquants sont prescrits.

Prévisions

Sans traitement, le pronostic du goitre toxique diffus est généralement défavorable, car la pathologie progresse et conduit à des conditions dangereuses - épuisement, crise thyréotoxique, fibrillation auriculaire et insuffisance cardiaque.

S'il est possible de normaliser le fonctionnement de la glande thyroïde, le pronostic est favorable: l'état du patient est progressivement restauré et il peut reprendre une vie normale.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones