Le goitre toxique diffus (d'autres noms de cette affection est la maladie de Basedow) est un processus pathologique caractérisé par un élargissement de la glande thyroïde de nature diffuse, alors que le patient présente des symptômes de thyréotoxicose.

Officiellement, le goitre toxique diffus a d'abord été décrit par l'Irlandais Robert James Graves (1835) et par l'Allemand Karl Adolf von Basedow (1840). C’est par leurs noms que cette maladie s’appelle en médecine moderne.

Raisons

Cette maladie a une nature auto-immune. Sa principale caractéristique est l'augmentation de la fonction de la glande thyroïde (hyperthyroïdie). Graduellement, la taille de la thyroïde augmente et produit beaucoup plus d'hormones thyroïdiennes que lors d'un fonctionnement normal. On pense que le mécanisme principal du processus auto-immun chez les patients présentant un goitre toxique diffus est la production d’anticorps spécifiques par le système immunitaire. En conséquence, la glande thyroïde humaine est constamment trop active. La conséquence en est une augmentation de la concentration d’hormones thyroïdiennes dans le sang du patient.

Pourquoi la maladie de Graves entraîne-t-elle l'apparition de tels anticorps, ce que les scientifiques n'ont toujours pas déterminé avec précision. Il existe une théorie selon laquelle les patients atteints d'une maladie gériatrique dans le corps ont de "mauvais" récepteurs pour la TSH. C'est leur système immunitaire humain qui les définit comme des "étrangers". Il existe également une version selon laquelle la principale raison pour laquelle une personne est touchée par un goitre toxique diffus est la présence d’un défaut du système immunitaire. De ce fait, l’immunité humaine ne peut pas restreindre la réponse immunitaire dirigée contre les tissus de son propre organisme. Les médecins modernes sont engagés dans des recherches visant à déterminer le rôle de différents types de microorganismes dans le développement de la maladie.

En outre, les causes de la maladie de Graves entraînant sa progression sont les stress, les maladies infectieuses et les traumatismes de nature mentale.

Les symptômes

La maladie de Basedow chez l’homme se manifeste par des signes caractéristiques de la thyrotoxicose. Les symptômes de la maladie du goitre sont déterminés par le fait que, dans le corps du patient, une accélération de tous les processus métaboliques est notée. Il a un pouls rapide, on observe souvent des diarrhées, la transpiration est très active. Il y a également une stimulation du système nerveux, ce qui conduit au fait qu'une personne devient très irritable, parfois ses mains tremblent. Un patient qui développe une maladie de Graves, tolère très mal la chaleur et le soleil.

Souvent, avec la présence d'appétit, le patient perd du poids, car la nourriture qui pénètre dans son corps n'a pas le temps de compenser la dégradation trop rapide des protéines. De plus, une grande quantité d'hormones produites par la glande thyroïde provoque une désintégration trop rapide des nutriments, ce qui entraîne des coûts énergétiques élevés. Mais chez les patients à un jeune âge, le poids corporel augmente souvent, bien qu'il existe des signes d'augmentation du métabolisme. La miction accrue, qui se produit avec cette maladie, conduit souvent à la déshydratation. C’est pourquoi le traitement des maladies graves doit être rapide et correct.

Souvent avec une maladie de bazedovoy, on note une ophtalmopathie endocrinienne caractérisée par un œil de bogue. Le plus souvent, une ophtalmopathie de gravité variable se développe avec un goitre toxique diffus. Dans la plupart des cas, les deux yeux sont touchés et les symptômes de cette maladie se développent généralement en même temps que les principaux symptômes du goitre toxique diffus. Mais parfois, l'ophtalmopathie se développe tôt ou tard, une maladie thyroïdienne.

La production accrue d'hormones thyroïdiennes conduit à un changement de comportement, des changements d'humeur, il existe une forte sensibilité, un état dépressif. Parfois, des phobies se développent et un état d'euphorie peut apparaître périodiquement. Les troubles du sommeil s'accompagnent de réveils très fréquents, de rêves troublants.

Plus tard, le patient a un goitre - une hypertrophie de la glande ressemblant à une tumeur, qui est visible à l'œil nu. Cela provoque un gonflement à la surface du cou, que le médecin remarque facilement lors de l'examen.

Il est de coutume de distinguer trois niveaux de gravité de la maladie. Si la thyréotoxicose légère présente des symptômes modérés, le rythme cardiaque augmente, la perte de poids atteint le degré de catéchisme et la personne souffre de faiblesse. Si la maladie n'est pas traitée à temps, une crise thyréotoxique peut alors se développer.

Diagnostics

Si vous suspectez le développement d'une maladie gériatrique, vous devriez consulter un endocrinologue. La base d'un diagnostic complet est la présence de symptômes caractéristiques. Au cours de l'étude, une analyse de sang en laboratoire est réalisée pour déterminer la quantité d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le titre des anticorps classiques et la fonction thyroïdienne accumulatrice d'iode. Si le médecin détermine visuellement que la glande thyroïde est agrandie, une échographie est effectuée sur le patient.

Une autre étude pratiquée avec un goitre toxique diffus présumé est beaucoup moins commune est la biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde. Le spécialiste prélève les cellules de la glande thyroïde à l’aide d’une fine aiguille. Ensuite, les cellules sont examinées au microscope. Cette procédure est appropriée si le médecin de la glande révèle une formation nodulaire facilement palpable ou si sa taille est supérieure à 1 cm de diamètre.

En cours de diagnostic, le patient doit être conscient du fait que l’agrandissement de la glande thyroïde ne dépend pas de la gravité du degré de la maladie.

Traitement

Jusqu'à présent, il n'existait aucune méthode spécifique de traitement des processus menant au développement de la maladie. Le goitre toxique diffus doit être traité de manière à réduire les signes de thyréotoxicose. Initialement, le traitement du goitre toxique diffus implique l’administration d’un médicament thyréostatique choisi par le médecin traitant. En prenant un tel médicament, les symptômes de la maladie chez de nombreux patients deviennent moins prononcés. Les médicaments qui réduisent la production d'hormones thyroïdiennes doivent être prescrits aux enfants et aux jeunes de moins de 25 ans. De tels médicaments sont également utilisés pour traiter les patients à un âge plus avancé et ils doivent également être pris pour réduire les symptômes de la maladie avant une chirurgie.

Cependant, le principal problème en l'espèce est le fait que, immédiatement après l'abolition d'un tel médicament, une rechute de la maladie est souvent observée chez les adultes et les enfants. En cas de rechute, le patient subit une opération au cours de laquelle une partie de la glande est retirée. Une telle opération s'appelle la thyroïdectomie. En plus de la chirurgie traditionnelle, la destruction des cellules des glandes à l'aide d'iode radioactif est pratiquée.

Le patient reçoit de l'iode radioactif dans des capsules. La dose du médicament dépend de la taille du goitre. Progressivement, l'iode s'accumule dans les cellules de la glande thyroïde, ce qui entraîne leur mort. Avant de prendre de l'iode, le patient arrête de prendre des agents thyréostatiques. Après traitement à l'iode radioactif, les symptômes de la maladie disparaissent après quelques semaines. Dans certains cas, un nouveau traitement est prescrit. Parfois, la fonction de la glande thyroïde est complètement supprimée. Bien que ce traitement semble relativement simple et pratique, il est rarement utilisé pour traiter les enfants et les jeunes. Les médecins se méfient des effets néfastes d'un tel traitement sur l'ensemble du corps. Bien que l'application de cette méthode pendant environ quarante ans n'ait pas trouvé d'effet nocif sur les autres systèmes du corps.

Le médecin traitant prend également en compte le fait que la grossesse, en règle générale, améliore l’état du patient, qui souffre d’une maladie bénigne. Cependant, il arrive parfois que l'état d'une femme enceinte soit aggravé.

Les symptômes de la maladie réduisent efficacement les médicaments d'un autre groupe - les bêta-bloquants. Ils sont capables de bloquer les effets d'un trop grand nombre d'hormones sécrétées par la glande thyroïde sur le corps, mais ils n'affectent pas directement la glande thyroïde.

Le traitement chirurgical est pratiqué avec un goitre trop gros, ainsi qu'en l'absence d'effet après la prise du médicament. La thyroïdectomie est pratiquée à l'hôpital, après quoi l'hospitalisation se poursuit pendant plusieurs jours.

Prévention

Pour empêcher le développement du goitre, vous devez observer le mode de vie correct, pour éviter le stress. Il est très important de suivre ces règles pour les femmes pendant la ménopause, lorsque le risque de perturbations hormonales augmente. Les patients atteints de la maladie de Graves ne peuvent pas être au soleil, nager dans la mer, prendre des bains de sulfure d'hydrogène. Vous devriez toujours essayer d’observer l’équilibre émotionnel, visiter périodiquement les sanatoriums avec un traitement spécialisé. La nourriture du patient doit être suffisamment calorique et contenir une grande quantité de glucides. Il est important de limiter le régime alimentaire des protéines animales, ainsi que de manger rarement les aliments qui agissent de manière excitante sur le corps (thé, café, plats épicés, etc.). Il est nécessaire d'utiliser des aliments contenant de l'iode: chou marin, fruits de mer, légumes et fruits.

Traitement du goitre toxique diffus

Le goitre toxique diffus (maladie de Grave, maladie de Graves) est une maladie auto-immune d'origine génétique qui se développe dans le contexte d'une hyperfonction de la glande thyroïde. Son essence réside dans le fait que le sang du patient produit des anticorps qui stimulent les cellules thyroïdiennes, ce qui entraîne une augmentation de la production d'hormones TSH et un empoisonnement par ces hormones (thyréotoxicose). Les causes de la maladie - génétique, facteurs environnementaux et mode de vie.

Le goitre toxique diffus diffuse une vaste gamme de symptômes du système hormonal, cardiovasculaire et nerveux et conduit également au développement de la maladie de la thyroïde. Il existe également un risque de crise thyréotoxique menaçant déjà directement la vie du patient. Par conséquent, il est nécessaire d'effectuer un traitement en temps opportun.

La médecine traditionnelle recommande l'utilisation d'herbes et d'aliments qui normalisent le taux d'hormones stimulant la thyroïde et soulagent les symptômes de la maladie. Cette thérapie est plus bénigne par rapport aux méthodes traditionnelles. Il ne provoque pas d'effets secondaires et de dépendance.

Comment cette maladie survient-elle?

La glande thyroïde est une glande en forme d'arc située à l'avant du cou. Il régule la température de notre corps, notre consommation d'énergie et, chez les enfants, nos taux de croissance. Pour remplir ces fonctions, la glande thyroïde sécrète deux hormones, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), qui sont à leur tour sous le contrôle d'une autre hormone, la thyrotropine (TSH), produite par l'hypophyse.

Dans le cas de la maladie de Grave, les globules blancs pénètrent dans la thyroïde (responsable de la lutte contre l'infection). Notre système immunitaire est défaillant. Il prend par erreur la glande thyroïde comme un "ennemi" et produit des anticorps contre ses cellules. Cela conduit à une augmentation de la production de l'hormone thyroxine et de l'hyperthyroïdie.

Raisons

Comme dans le cas d'autres maladies auto-immunes, les scientifiques ont été incapables de déterminer pourquoi la maladie de Graves se développait. On ignore quels mécanismes conduisent au fait que le système immunitaire commence à attaquer les cellules de l'organisme natif. Cependant, il existe plusieurs hypothèses scientifiques.

  1. Étant donné que plus de la moitié des patients ont des membres de leur famille souffrant également de goitre toxique diffus, on peut supposer que des facteurs génétiques jouent un rôle ici.
  2. Les femmes souffrent 10 fois plus souvent que les hommes, ce qui signifie que l'œstrogène affecte également le développement de la DTZ.
  3. L'effet du stress sur cette maladie a été prouvé (il peut survenir après une blessure mentale grave).
  4. Les mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme, apportent également une contribution négative.

Un goitre toxique diffus peut parfois être accompagné d'autres maladies auto-immunes, telles que:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • insuffisance surrénale primaire et secondaire;
  • diabète de type 1;
  • le vitiligo;
  • albinisme.

Les symptômes

Il existe différentes options pour la manifestation d'un goitre toxique diffus, elles dépendent du degré de la maladie, des caractéristiques individuelles d'une personne et d'autres facteurs. Depuis que cette maladie est observée hyperthyroïdie, nous avons les symptômes typiques de l'hyperthyroïdie. Il existe également quelques symptômes caractéristiques de la seule maladie de Grave. Dans de très rares cas, le DTZ est accompagné d'hypothyroïdie ou d'une fonction thyroïdienne normale.

Symptômes de la maladie de Graves:

  1. Elargissement de la glande thyroïde. Ce phénomène est observé dans 80% des cas de goitre toxique diffus. Dans le même temps, la glande thyroïde est agrandie de manière uniforme, sans nœuds et kystes.
  2. Pucheglaziya (ophtalmopathie, ophtalmopathie de la thyroïde) est un syndrome de troubles oculaires causés par une inflammation immunitaire des tissus mous de l'orbite. En conséquence, les substances muqueuses et les cellules mortes s'accumulent dans le globe oculaire. Ce phénomène est observé dans 10-30% des cas. En outre, il y a une rougeur des yeux, un gonflement des paupières, des larmoiements excessifs.
  3. Puffiness de la peau - survient dans 1-2% des patients et est le résultat de l'accumulation de fluide intercellulaire sous les couches de l'épiderme.
  4. L'acropathie est un symptôme très rare de la maladie de Grave, qui se manifeste par un gonflement des doigts et parfois du pied entier, associé à un épaississement de l'os sous-périosté.

En relation avec l'hyperthyroïdie, les symptômes suivants se développent:

  • l'hyperactivité du système nerveux (ceci se manifeste par une irritabilité accrue, une agressivité accrue);
  • transpiration excessive;
  • intolérance à la chaleur;
  • palpitations cardiaques et tachycardie;
  • essoufflement;
  • faiblesse constante, fatigue;
  • violation de la concentration et de la mémoire (qui interfère avec le travail et les études);
  • perte de poids;
  • augmentation de l'appétit;
  • transpiration accrue des paumes et des pieds;
  • peau chaude et collante;
  • violation du cycle menstruel (parfois la menstruation peut disparaître complètement);
  • l'insomnie;
  • chez les hommes, l'impuissance.

Outre ces symptômes, il existe plusieurs symptômes oculaires spécifiques (orbitopathie):

  • Le symptôme de Stelvag (rare clignotement des paupières);
  • Syndrome de Dalrympl - expansion excessive des fissures palpébrales, résultant de la contraction excessive des muscles qui soulèvent la paupière supérieure (on dirait un regard surpris);
  • Le symptôme de Jellinek est une pigmentation excessive des paupières;
  • Le symptôme de Boston est un mouvement irrégulier des pupilles lorsque vous regardez vers le bas.
  • Le symptôme de Graefe est le décalage de la paupière supérieure par le mouvement du globe oculaire.

L'orbitopathie DTZ peut entraîner une ulcération de la cornée, une vision double, une vision floue, un glaucome, une photophobie et même une cécité complète.

Comment le goitre toxique diffus se manifeste-t-il chez les enfants?

Chez les enfants atteints de DTZ, le plus souvent se développe à l'âge de 10-15 ans (en particulier pendant la puberté). Dans ce cas, la phase initiale se déroule sous une forme cachée. Les parents peuvent ne pas prêter attention au fait que l'enfant est devenu irritable et difficile, ou le laisser passer à l'adolescence. Ensuite, les symptômes suivants commencent à apparaître:

  • perte de poids malgré un bon appétit;
  • tremblement des mains;
  • transpiration accrue;
  • insomnie, réveil fréquent au milieu de la nuit;
  • faiblesse musculaire;
  • vertiges, vomissements;
  • problèmes de vision;
  • mictions fréquentes la nuit;
  • problèmes d'apprentissage.

En général, les symptômes sont similaires aux signes de DTZ chez l'adulte.

Le degré de goitre toxique diffus

Il existe trois degrés de DTZ, en fonction de la gravité de la maladie et de l'état du patient:

  • degré doux;
  • degré moyen;
  • degré lourd.

La forme légère se caractérise par un relativement bon état du patient. La perte de poids est négligeable: elle ne dépasse pas 10%. La fréquence cardiaque est normale ou légèrement supérieure à la normale (pas plus de 100 battements par minute).

Avec un degré modéré de maladie de Graves, la fréquence cardiaque dépasse déjà 100 battements par minute, l'hypertension apparaît et la perte de poids est de 20% (du poids corporel initial).

Un degré grave se caractérise par une perte de poids importante (plus de 20%), une fréquence cardiaque supérieure à 120 battements par minute, ainsi que par la présence de symptômes provenant de divers organes et systèmes.

Des complications

Si DTZ n'est pas traité, cela peut entraîner infertilité, fausses couches, impuissance, cécité, perte de dents, maladie cardiaque, athérosclérose, hypertension et autres complications. Mais la conséquence la plus dangereuse est une crise thyrotoxique. Si le temps ne s'écoule pas, le patient peut mourir.

Crise thyréotoxique - condition mortelle

La crise thyréotoxique se développe relativement rarement et toujours soudainement. C'est une condition dans laquelle le niveau d'hormones thyroïdiennes augmente à un point tel que la vie en est mise en danger.

Nous énumérons les raisons qui peuvent conduire à une crise thyréotoxique:

  • réaction au traitement à l'iode radioactif;
  • effort nerveux ou physique grave;
  • réaction à la nomination de nouveaux médicaments pharmacologiques ou, inversement, à l'abolition des anciens médicaments;
  • une chirurgie;
  • toxicose chez les femmes enceintes;
  • toute maladie infectieuse;
  • complications du diabète (par exemple hypoglycémie, acidocétose);
  • crise cardiaque;
  • surdosage avec des hormones synthétiques.

La thyrotoxicose entraîne une grave intoxication qui entraîne un dysfonctionnement du système cardiovasculaire et nerveux. Cela se manifeste par les symptômes suivants:

  • hypertension (pression artérielle élevée);
  • une augmentation significative de la température (parfois, pour le mesurer, pas assez de thermomètre à échelle);
  • la tachycardie;
  • nausée vomissement;
  • parfois - douleur abdominale;
  • irritabilité, comportement maniaque, psychose;
  • perte de conscience;
  • le coma

Si aucune action urgente n'est prise, le patient peut mourir.

Le goitre toxique diffus affecte-t-il la grossesse?

La présence de goitre toxique diffus a un effet négatif sur la future mère et son fœtus. Dans ce cas, les conséquences peuvent être différentes. Le plus souvent, une femme ne peut pas dénoncer un enfant, elle fait une fausse couche. Oui, et il est très difficile de tomber enceinte avec un tel diagnostic car avec la maladie de Grave, le cycle menstruel est perturbé.

Une future mère peut souffrir d'anomalies cardiaques, d'hypertension artérielle et de troubles nerveux pendant toute la durée de la grossesse. Le rythme du développement prénatal du bébé est violé. Même si un enfant vivant est né, il est à risque de maladies endocriniennes (principalement l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie). Encore une fois, cela affectera négativement le développement de l'enfant - il grandira physiquement faible, avec un retard mental.
Dans de très rares cas, la grossesse a un effet positif sur la patiente et la maladie entre en rémission. Mais ce soulagement sera temporaire - immédiatement après l'accouchement, une aggravation commence et vous devez donc suivre un traitement.

Dans la plupart des cas, les médecins ne recommandent pas aux patientes de devenir enceintes avant que la maladie ne puisse guérir. DTZ et la grossesse sont des choses incompatibles, le risque de complications est très élevé. Par conséquent, si la grossesse est détectée à un stade précoce, les médecins recommandent une telle femme à un avortement. Bien entendu, la décision appartiendra à la patiente elle-même, mais elle doit être consciente de toutes les responsabilités qui lui incombent vis-à-vis de sa santé et de celle du bébé, ainsi que des problèmes qui pourraient survenir à l'avenir.

Une sage décision est de ne pas tomber enceinte avant la guérison.

Diagnostics

Le diagnostic de goitre toxique diffus est basé sur la survenue d'une thyrotoxicose chez les personnes présentant une hypertrophie de la glande thyroïde, en particulier si le patient présente des signes d'ophtalmopathie coexistante. Afin de confirmer leurs préoccupations, le spécialiste prescrit un test sanguin pour la détection des anticorps. Dans ce cas, des anticorps spécifiques au récepteur de la TSH (anti-TSHR) sont détectés, ce qui permet immédiatement de poser un diagnostic.

Parfois, des recherches supplémentaires sont prescrites.

  1. Test sanguin pour les hormones (TSH, T4, T3).
  2. Échographie de la glande thyroïde: avec cette affection, l'échogénicité dans le parenchyme de la glande thyroïde diminue tandis que les vaisseaux augmentent.
  3. Scintigraphie thyroïdienne - l’étude est menée pour évaluer la nature du tissu modifié. Le médecin doit s'assurer qu'il n'y a pas de nœuds et de tumeurs malignes.
  4. Etude isotopique (avec de l'iode radioactif). Si la glande thyroïde absorbe une grande quantité de cette substance, il y a tout lieu de diagnostiquer le DTZ.

Est-il possible de guérir la maladie?

Si le temps de se lancer dans le traitement du goitre toxique diffus, vous pouvez obtenir un rétablissement complet. Cependant, toute la vie, une personne doit être régulièrement supervisée par des spécialistes: examens, mesures préventives, mode de vie, etc. Le risque de réapparition de la maladie est toujours présent.

Prévention

La prévention est nécessaire non seulement pour les personnes qui ont souffert de cette maladie et qui se sont rétablies, mais également pour celles qui se trouvent dans la zone à risque (personnes ayant des proches atteints de la maladie de Grave). Voici quelques conseils à ce sujet.

  1. Traiter en temps opportun les maladies infectieuses et inflammatoires.
  2. Gardez vos nerfs en échec. Le stress est l’un des facteurs les plus importants dans le développement du goitre toxique diffus (peut-être même plus important que les gènes). Essayez donc de ne pas être nerveux et pratiquez des techniques qui aident à réduire le stress - par exemple, la méditation ou le yoga. Selon une étude menée en Inde, le yoga a un effet positif significatif sur la glande thyroïde.
  3. Essayez de ne pas prendre de soleil, car les rayons ultraviolets ont un effet négatif sur l’immunité.
  4. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes. Fumer est particulièrement nocif - certaines études confirment que la fumée de tabac augmente le risque de contracter la DTZ.
  5. Eviter le contact avec des produits chimiques. Les produits chimiques ménagers modernes contiennent des ingrédients nocifs. En outre, la "chimie" peut être trouvée dans certains aliments et cosmétiques. Par conséquent, lisez attentivement les étiquettes. Des composés tels que les biphényles polychlorés, le diphényle olibromé, les phtalates et le bisphénol A. sont particulièrement nocifs pour la glande thyroïde.
  6. Subir régulièrement une inspection chez l’endocrinologue.

En suivant ces recommandations, vous réduirez considérablement le risque de contracter DTZ.

Comment devrais-je manger avec un goitre toxique diffus?

En raison du fait que DTZ entraîne une perte de poids importante, les médecins recommandent d'augmenter la valeur nutritionnelle et la teneur en calories des produits. Cela aidera à maintenir les processus métaboliques normaux, à arrêter la perte de poids et à l'atrophie musculaire. L'apport calorique quotidien moyen devrait être d'environ 3200 Kcal pour les hommes et de 2500 Kcal pour les femmes. Dans le même temps, les aliments doivent contenir une grande quantité de vitamines, d’antioxydants, d’acides aminés, de thiamine et surtout de glucides. Si vous n'avez pas assez de vitamines, consultez les remèdes populaires (herbes, jus de fruits).

Voici une liste d'aliments que les patients peuvent consommer en quantités illimitées:

  • produits laitiers (de préférence avec un pourcentage élevé de matières grasses);
  • fruits de mer (mais avec le chou marin, vous devez être prudent, dans certains cas, le médecin interdit ce produit);
  • carottes, tomates, pommes de terre;
  • abricot, ananas, kiwi, bananes, mangues, pommes, toutes sortes d'agrumes, framboises, fraises, forêt
  • fraises;
  • jaune de poulet;
  • céréales (riz, sarrasin, avoine).

Ces produits saturent le tissu musculaire, renforcent le système immunitaire, donnent de la force, améliorent le travail du muscle cardiaque, ont un effet positif sur le système nerveux.

Il est recommandé de manger au moins 4 à 5 fois par jour. Mais si le patient veut manger plus souvent, permettez-lui de le faire. Les portions doivent être petites mais riches en calories. Cuire les aliments comme d'habitude - cuire, laisser mijoter, cuire au four, à la vapeur.

La viande se consomme mieux avec modération. La médecine traditionnelle ne recommande pas du tout un tel produit et pense que la viande est l'une des principales causes de problèmes de la thyroïde. Si vous ne pouvez pas refuser un tel repas, mangez au moins des viandes diététiques (lapin, poulet, nutria).

Maintenant, en ce qui concerne les produits contenant de l'iode. La décision de les utiliser ou non, le médecin prend sur la base de vos tests. Mais en général, le poisson de mer et le chou marin ne modifient en rien l'état du patient, ils peuvent donc être inclus dans le régime alimentaire. Mais le sel iodé vaut mieux refuser.

Il est très important de prendre des produits contenant des antioxydants - cela aide à récupérer beaucoup plus rapidement. Par conséquent, il est conseillé aux patients de boire du thé vert, des jus d'agrumes, de manger de l'ail et des légumes verts. La vitamine D est un autre ingrédient essentiel pour votre santé. Des études ont montré que chez les patients recevant des produits contenant de la vitamine D, le pourcentage de rémission était plus élevé que dans les autres groupes de patients.

Nous passons maintenant aux produits interdits. Voici la liste noire:

  • l'alcool;
  • pâtisseries et pain à la farine blanche;
  • le sucre et les confiseries (dans une petite quantité, ils sont autorisés);
  • café et thé fort;
  • aliments frits;
    aliments très gras (jeter le saindoux, le bacon, la crème épaisse);
    restauration rapide, aliments en conserve, produits fumés, légumes marinés, divers produits semi-finis, croustilles, etc.
  • eau gazéifiée.

Sous le tabou complet obtenir des champignons, toutes sortes de légumineuses, rutabagas, radis et radis!

Pourquoi ces produits sont-ils interdits? Certains d'entre eux (alcool, café) stimulent le système nerveux, qui ne fonctionne déjà pas correctement. D'autres plats sont nocifs pour l'estomac et les intestins et, après tout, pour la récupération, vous devez établir votre métabolisme et votre digestion. Donc, si vous voulez retrouver la santé, suivez ces recommandations diététiques.

En outre, les médecins ne recommandent pas de fumer et de bronzer au soleil.

Remèdes populaires

Parlons maintenant de la façon de traiter le goitre toxique diffus avec des remèdes populaires. Dans ce cas, les herboristes recommandent des plantes qui:

  • réduire la production d'hormones stimulant la thyroïde;
  • stimuler la glande thyroïde;
  • apaise le système nerveux;
  • normaliser le rythme cardiaque et la pression artérielle.

Avec de tels moyens, nous vous présenterons ci-dessous. Choisissez les recettes les plus appropriées et utilisez-les. Rappelez-vous simplement que la récupération ne vient que par l'utilisation régulière de remèdes populaires.

Abeille royale

La gelée royale est un immunomodulateur efficace, et comme la DTZ est une maladie auto-immune, ce remède aidera grandement. Ils le prennent comme ceci: mélangez une cuillerée à thé de gelée royale et de miel naturel, buvez-la le matin à jeun (une demi-heure avant le petit-déjeuner) et le soir avant de vous coucher. La durée du traitement est d'un mois. Une fois tous les 3 mois, les cours peuvent être répétés.

Herbe de Durnis

Le traitement du goitre toxique diffus est réalisé à l'aide d'une herbe de cocklebur. Rappelez-vous simplement que cette plante a un effet toxique modéré, vous devez donc suivre le dosage. Pour 2 tasses d'eau bouillante, prenez 2 cuillères à soupe d'herbes sèches. Le mélange est infusé pendant au moins une demi-heure, puis filtré. On consomme 5 à 6 cuillères à soupe de cette perfusion par jour (il suffit de diviser le médicament en plusieurs doses).

Herbe moineau

Il a été scientifiquement prouvé que Housepick réduit le taux de thyroxine (T4) et d’hormone stimulant la thyroïde (TSH) dans le sang. Mais les guérisseurs et sans études spéciales savaient que cette plante permet de traiter la glande thyroïde. Vous pouvez le prendre de plusieurs manières.

  1. La première méthode est une infusion. Il faudra 3 tasses d'eau bouillante et 1,5 cuillères à soupe d'herbe séchée d'un cocklebur. Tout cela doit être perfusé pendant au moins une demi-heure, puis filtrer le médicament et le diviser en 6 parties. Prenez un verre toute la journée. Le traitement doit durer au moins deux mois.
  2. Méthode deux - décoction. Faites bouillir 500 ml d'eau, jetez dans une eau bouillante une cuillère à soupe de plantes séchées et broyées et laissez bouillir pendant 5 minutes. Diviser en 3 portions, boire pendant la journée.
  3. La troisième voie - la teinture à l'alcool. Pour sa préparation, il est nécessaire de mélanger 50 g d'une plante sèche et 250 ml d'alcool à usage médical. Le mélange est infusé pendant 2 semaines. Vous devez ensuite le filtrer et ajouter 100 ml d’eau distillée. Agiter et conserver au réfrigérateur. Prenez une cuillère à café trois fois par jour. Continuez le traitement jusqu'à ce que la teinture soit complète. Après cela, vous devez faire une pause d'au moins un mois.

Teinture de partition de noix

Vous avez sûrement entendu dire que les parois internes d'une noix sont très bonnes pour la santé. Ils aideront dans le cas de goitre toxique diffus. Prenez 50 ml de vodka pour 50 g de cloisons sèches et broyées. Le mélange est maintenu pendant 3 semaines, puis filtré. Il devrait être pris dans une cuillère à soupe le matin et le soir.

De plus, il est recommandé de faire des applications sur la thyroïde une fois tous les deux jours. Humidifiez un chiffon avec cette teinture, fixez-le à votre cou et enveloppez-le avec une toile cirée. Gardez la compresse pendant au moins 2 heures et mieux toute la nuit.

Zyuznik Européenne

Le zyuznik européen, comme le cornemuseur décrit plus haut, abaisse les niveaux de T4 et de TSH (selon des études menées sur des rats). Il a longtemps été utilisé par les herboristes.

Cuire le thé de l'herbe de l'essuie-glace. Pour ce faire, versez 2 pincées de la plante broyée avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer 15 minutes. Le jour, essayez de boire au moins trois portions de cette boisson.

Si c'est l'été, préparez le jus d'une plante fraîche et prenez une cuillerée à thé 2 ou 3 fois par jour. Le jus est plus utile que le thé.

Zyuznik Virginsky

Zyuznik virginsky, contrairement à la zyuznika européenne, agit différemment. Il n'affecte pas les hormones, mais il bloque les anticorps qui stimulent la production de TSH par la thyroïde. Par conséquent, vous devriez également inclure cette plante dans le programme de traitement.

Nous recommandons de faire un extrait de glycérine de l’essuie-glace. Pour ce faire, mélanger 1 partie de plante sèche avec 10 parties de glycérine médicale et laisser reposer 2 semaines dans un endroit sombre. Prenez la moitié de la cuillère à thé trois fois par jour.

Potion à l'orange

Twist la peau d'orange fraîche dans un hachoir à viande, mélanger avec la même quantité de sucre et conserver au réfrigérateur. Prenez une cuillère à café d’estomac orange chaque matin à jeun. Il contient des antioxydants qui aident à combattre la thyrotoxicose, ainsi que des huiles essentielles qui ont un effet bénéfique sur les hormones.

Chardon mouton

Cette plante a un autre nom populaire - "goitre" (car il aide de goitre). Pour traiter, vous devez obtenir du jus de feuilles fraîches et le mélanger en deux avec de la vodka. Gardez ce mélange au réfrigérateur. Prendre 5 gouttes une demi-heure avant chaque repas (4-5 fois par jour). Le jus de chèvre peut également être lubrifié pendant la nuit dans la région thyroïdienne.

Pommade à la feuille de saule

Préparez des feuilles de saule fraîches, mélangez-les avec de la graisse de porc non salée (en proportion de 1 partie de feuilles sur 3 parties de graisse) et faites cuire à feu doux pendant 3 à 4 heures, ou laissez-le se noyer au four. Puis filtrer la graisse à travers plusieurs couches de gaze et réfrigérer. Lubrifiez le cou de pommade reçu la nuit.

Lait brassé avec des cônes de houblon

Pour maintenir les nerfs fragiles, vous débarrasser de la transpiration et ajuster le travail du système hormonal, prenez une infusion laiteuse de cônes de houblon. Pour une portion, vous aurez besoin d'une tasse de lait chaud et d'une cuillère à soupe de cônes hachés. Insistez pour boire 15 minutes, buvez presque jusqu'au fond, appliquez le sédiment sur un foulard et appliquez-le sur la région de la glande thyroïde pendant 1 heure. Cela devrait être fait tous les soirs jusqu'à ce que l'état s'améliore.

Feijoa

Feijoa a un effet bénéfique sur la glande thyroïde, il est donc souvent utilisé dans le traitement du goitre toxique diffus. À propos, cela aide à restaurer le système nerveux, qui souffre souvent de cette maladie, et à établir le cycle menstruel.

Feijoa peut être mangé frais, ou préparer de la confiture et manger une cuillère par jour. Les feuilles de cette plante ont également des moyens de guérison. Préparez le thé en proportion 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par 1 tasse d'eau bouillie. Laissez le thé infuser pendant 15 minutes, puis ajoutez du miel. Buvez au moins 2 portions par jour.

Pommade laitière

Une pommade est préparée à partir de l'herbe du bouc, qui doit être appliquée sur le cou. La recette est la suivante: Mélangez 100 g de plante avec 500 g de saindoux et mettez au four dans un bol fermé. Laisser mijoter à feu doux pendant 2 à 3 heures, puis filtrer, refroidir et réfrigérer. Lubrifiez la région thyroïdienne avec de la pommade au moins une fois par jour et vous remarquerez l’effet cicatrisant.

Frais de fines herbes

Vous trouverez ci-dessous des remèdes populaires qui aideront à lutter contre la maladie de Grave. Voici la première recette populaire:

  • Herbe de Motherwort - 2 parties;
  • Sparrow Grass - 2 parties;
  • Feuilles de fraise - 1 partie;
  • Fleurs de bruyère - 1 partie;
  • Fleurs d'aubépine - 1 partie.

Cette collection calme le système nerveux, stabilise la pression artérielle, améliore la fonction cardiaque. Préparez-en une infusion selon cette recette: mettez une cuillère à soupe de mélange à base de plantes dans un thermos, ajoutez 2 tasses d’eau bouillante et laissez infuser pendant la nuit. Dans la matinée, filtrer, diviser en plusieurs portions et boire pendant la journée. Le traitement avec la collection doit être poursuivi pendant une longue période (minimum 3 mois) afin de permettre une rémission stable.

Ce médicament fonctionne très bien:

  • Herbe de Motherwort - 2 parties;
  • Herbe niveleuse européenne - 2 parties;
  • Teinture des genêts à l'herbe - 2 parties;
  • Bourgeons de cerise - 1 partie;
  • Herbe dure - 1 partie.

Le soir, versez une cuillère à soupe de la collection avec trois verres d'eau et insistez jusqu'au matin. Le matin, faites chauffer un peu le mélange (mais pas à ébullition), puis égouttez-le. Buvez par petites portions, pour la journée, vous devez prendre toute la perfusion. Le traitement dure 2 mois.

Les guérisseurs adorent conseiller cette collection:

  • Pieds d'oie de racine d'herbe - 100 g;
  • Cônes de houblon - 70 g;
  • Fleurs de souci - 70 g;
  • Racine de Kalgan - 70 g;
  • Racine de réglisse - 50 g

Faites bouillir 2 cuillères à soupe de cette collection dans 3 tasses d'eau (laissez bouillir pendant 10 minutes) et buvez un verre trois fois par jour. Un tel médicament peut être pris en continu, sans interruption, si vous voulez toujours vous sentir bien.

Écrivez dans les commentaires sur votre expérience dans le traitement des maladies, aidez les autres lecteurs du site!
Partagez des contenus sur les réseaux sociaux et aidez vos amis et votre famille!

Goitre toxique diffus: symptômes et traitement

Goitre toxique diffus - les principaux symptômes:

  • Faiblesse
  • La diarrhée
  • Transpiration
  • L'irritabilité
  • Fatigue
  • Augmentation de l'appétit
  • Trouble du rythme cardiaque
  • Pleurer
  • Poignée de main
  • Douleur oculaire
  • Déchirant
  • Manque de menstruation
  • La fragilité des ongles
  • Hypertension artérielle
  • Fragilité des cheveux
  • Diminution de la puissance
  • Perte de poids
  • Hyperactivité
  • Tremblement de corps
  • Gonflement des paupières

Parmi les maladies auto-immunes, le goitre toxique diffus ou la maladie de Graves-Basedow est l’une des plus fréquentes. Il affecte négativement plusieurs organes, y compris le système nerveux, ainsi que le cœur. La maladie se caractérise par une augmentation de la taille de la glande thyroïde avec une augmentation persistante de la production d'hormones de type thyroïdiennes (thyrotoxicose).

Cela peut toucher des personnes de tout âge, mais le plus souvent, les personnes âgées de 20 à 40 ans sont à risque. Les femmes souffrent de thyrotoxicose sept fois plus souvent que les hommes.

Pathogenèse

Les raisons de l'apparition de la maladie de Graves sont les suivantes:

  • l'hérédité. Les patients malades ont souvent une prédisposition génétique à la maladie (en raison de l'activité des anticorps stimulant la thyroïde). Leur imitation d'hormones leur permet d'augmenter la synthèse et la sécrétion d'hormones de type thyroïdiennes. Les anticorps que le corps humain produit résultent de la présence de suppresseurs, également appelés lymphocytes T anormaux. Au lieu d’établir un contrôle sur le système immunitaire, ils commencent à détruire la glande thyroïde. La formation d'anticorps augmente la glande thyroïde et inhibe également l'apoptose, cause de l'hyperplasie.
  • situations stressantes. Un goitre toxique diffus peut être causé par un traumatisme psychologique, qui déclenche la maladie de Graves. Le stress peut déclencher une grande variété de réactions, notamment une augmentation de la quantité de sécrétion du cortex surrénal. La synthèse accrue dans les glandes surrénales augmente la production d'hormones thyroïdiennes. En outre, des modifications du système immunitaire peuvent également causer du stress.
  • maladies virales. Ce sont les virus qui pénètrent dans l'organisme qui entraînent une diminution de l'immunité, ce qui contribue à son tour à une augmentation de la synthèse des hormones affectant la maladie de Graves. En outre, les médicaments antiviraux qu’une personne peut prendre de manière incontrôlable ("Interféron", "Amiksin") augmentent les risques d’apparition d’un goitre toxique diffus. Ceci est dû à leur action active directement sur les cellules thyroïdiennes;
  • excès d'iode. Plus une personne consomme d'iode avec de la nourriture et des médicaments, plus le processus auto-immun est actif. L'iode lui-même stimule également la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Trop d'hormones thyroïdiennes perturbent le fonctionnement non seulement de la thyroïde, mais également d'autres systèmes et organes: on observe une augmentation du métabolisme et une perturbation de la thermogenèse. Le goitre toxique diffus diffuse surtout des "coups" sur le cœur, les vaisseaux sanguins et le cerveau.

Le goitre toxique diffus est la raison pour laquelle le tissu thyroïdien se développe, les hormones T3 (triiodothyronine) ainsi que T4 (thyroxine) produites. La maladie de Graves tire son nom de la similitude d'une thyroïde élargie avec du goitre chez les animaux. L'augmentation de la quantité d'hormones contribue à l'épuisement du corps humain, provoquant une perturbation des systèmes et des organes. Les scientifiques ont constaté que le risque de tomber malade de cette maladie était multiplié par 2 si une personne fumait.

Classification

Le goitre toxique diffus peut être classé en fonction du degré de:

  • Le grade 1 est la forme la plus facile de la maladie et se caractérise par des plaintes d'un patient neuropathique. Le rythme cardiaque au premier degré de la maladie de Graves n'est pas perturbé, la fréquence des contractions cardiaques ne dépasse pas 100 battements par minute et le fonctionnement des glandes restantes du système endocrinien n'est pas perturbé.
  • Le grade 2 permet au patient de perdre jusqu'à 10 kg de poids par mois. En outre, une tachycardie est observée au deuxième degré de la maladie et la fréquence cardiaque dépasse 110 par minute. Le goitre n'est peut-être pas visible, mais il est déjà palpable.
  • 3 degrés. Au dernier degré de cette maladie, le patient est épuisé et le goitre devient clairement visible. La 3e année commence à perturber gravement le travail du foie, des reins ou du cœur. 3 degré de la maladie se produit généralement si vous ne faites pas attention aux deux premiers degrés, et de manière opportune sans consulter votre médecin.

Symptomatologie

Les principaux symptômes du goitre toxique diffus sont:

  • perte de poids rapide associée à un appétit élevé;
  • déséquilibre de comportement. Ce symptôme se manifeste par des larmoiements, une hyperactivité, une irritation. Dans le même temps, chez un patient, de telles manifestations cèdent rapidement le pas à la faiblesse et à la fatigue;
  • cheveux et ongles cassants;
  • problèmes avec les selles, en particulier la diarrhée;
  • violation du transfert de chaleur. Ce symptôme se traduit par une transpiration accrue et des tremblements des mains et du corps;
  • problèmes de rythme cardiaque, se manifestant par une tachycardie et des arythmies;
  • hypertension artérielle. La différence entre les index supérieur et inférieur est supérieure à 40;
  • problèmes de métabolisme des glucides. Dans le même temps, le diabète du second type peut se développer;
  • problèmes de puissance chez les hommes ou de cycle menstruel chez les filles (en particulier aménorrhée);
  • problèmes oculaires. Ces symptômes s'expriment par la présence de douleurs aux yeux, de gonflement des paupières et de larmoiements périodiques.

Des complications

Un goitre toxique diffus menace de telles complications:

  • perturbation du système nerveux central;
  • "Cœur thyréotoxique" - violation du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • problèmes avec le tube digestif (p. ex. hépatose);
  • parfois des complications se manifestent par une paralysie hypokaliémique, quand une sensation de faiblesse apparaît périodiquement dans les muscles.

L'une des complications de la maladie est une crise thyrotoxique. Parmi les raisons de son émergence, les médecins mentionnent le traitement mal prescrit, le traitement à l'iode radioactif ou la chirurgie, l'abolition du traitement existant, ainsi que la présence de maladies virales chez le patient. Une crise a des symptômes à la fois de thyrotoxicose et d'insuffisance surrénalienne.

Les patients en crise sont nerveusement excitables - ils souffrent souvent de psychose, de troubles du système musculo-squelettique, qui sont remplacés par l'apathie. Les symptômes de complications comprennent: fièvre jusqu'à 40 degrés, douleurs cardiaques, vomissements et nausées, problèmes respiratoires.

Quelques cas de crise sont:

  • fibrillation auriculaire;
  • pression de pouls élevée;
  • apparition et aggravation des symptômes existants d'insuffisance cardiaque;
  • augmentation de la pigmentation de la peau.

Si une hépatose toxique se développe, le jaunissement de la peau devient une complication. Les statistiques sur le nombre de décès suggèrent que 30 à 50% des patients décèdent pendant une crise.

Diagnostics

Le goitre toxique diffus en milieu hospitalier peut être confirmé de différentes manières:

  • faible teneur en hormone stimulante de la thyroïde dans le sang du patient, ainsi qu’une augmentation du taux des hormones T4 et T3. Dans le même temps, la quantité d’hormone T4 produite est inférieure à T3 et l’hormone T4 peut revenir à la normale beaucoup plus rapidement;
  • titres d'anticorps. Plus le taux est élevé, plus la maladie risque de réapparaître;
  • Échographie de la glande thyroïde. Le diagnostic ainsi réalisé détermine le résultat d'une augmentation de la glande, si le débit sanguin a changé et s'il y a des changements dans la structure de l'organe. Il analyse également si une diminution de l'échogénicité s'est produite, ce qui pourrait à l'avenir contribuer à l'apparition de formations nodulaires.

Traitement

Le traitement du goitre toxique diffus implique l’élimination des principaux symptômes. Il existe 3 traitements clés pour cette maladie:

  • utilisation de médicaments. L'utilisation de thyréostatiques élimine la quantité excessive d'hormones produites dans la glande thyroïde;
  • traitement à l'iode radioactif. Le traitement à l'iode ne permet pas à la glande de produire absolument toutes les hormones;
  • opération sur goitre. Ils sont également utilisés pour normaliser les fonctions de la glande et arrêter la production d'hormones par celle-ci;
  • réflexologie. Restaure la fonction thyroïdienne, normalisant la quantité d'hormones produites.

Les trois premières approches permettront d’éliminer les signes de la maladie sans en affecter la cause - des problèmes dans le travail de l’immunité. Seule cette dernière technique permet de résoudre le problème de l'échec du système immunitaire. La réflexologie informatique élimine la chirurgie et l'utilisation de médicaments.

Il faut savoir que le traitement du goitre peut être accompagné d'un nombre considérable d'effets secondaires, notamment:

  • augmentation du goitre due à la consommation de drogues;
  • abaissement des leucocytes ou des plaquettes sanguins;
  • insuffisance hépatique, augmentation de la quantité d'enzymes ALT et AST;
  • le risque d'allergies;
  • violation du cycle menstruel;
  • douleur à la tête;
  • casser un tabouret.

Même après un traitement réussi, il existe une possibilité de récurrence de la maladie. En effet, les médecins ne peuvent pas restaurer le système immunitaire humain à l'aide de médicaments. Si la thyréostatique est traitée, le risque de rechute augmente à 70%.

Traitement par des méthodes folkloriques

En plus des méthodes de traitement standard, Internet propose de nombreux remèdes populaires pour vaincre la maladie. Avant de les utiliser, vous devriez toujours consulter un médecin, car l’utilité ou les inconvénients des remèdes populaires n’ont pas été prouvés.

Parmi eux figurent les recettes suivantes:

  • Faites bouillir le sirop, qui sera composé de boutons de pin, de coquilles de noix, de citron et de miel. Versez les reins et les coquilles avec deux litres d'eau et laissez bouillir pendant une demi-heure. Ajouter le miel et le citron et cuire encore 10 minutes. Après avoir filtré un remède populaire, vous pouvez boire une cuillère à soupe trois fois par jour.
  • teinture d'origan. Un couple de cuillères à soupe d'herbe est versé avec un litre d'eau bouillante, infusé, filtré et bu trois fois par jour après les repas;
  • décoction de noix. Cette recette populaire implique l'utilisation de partitions de noix que vous souhaitez remplir avec de l'eau, bouillir pendant 5 minutes. Il est nécessaire de boire des moyens sur un estomac vide;
  • décoction à base de plantes. Il est composé d'algues, de poteaux, de boutons de pin, de plantain, de cloisons de noix, de prêle, de dymyanki, de reine des prés et rempli d'eau. Ensuite, le bouillon doit bouillir pendant 15 minutes, puis laisser refroidir et filtrer. Boire un remède est nécessaire trois fois par jour avant les repas. En outre, vous pouvez combiner la réception de la décoction avec du sirop, du citron et du miel;
  • un mélange composé de noix avec des coquilles, la racine d'ortie, l'avoine. Le mélange résultant est versé avec deux litres d'eau. Si désiré, des fleurs de sureau, des boutons de pin, du lichen et du thym sont ajoutés au mélange. Buvez le remède avant un repas le matin;
  • teinture de racine de chicorée. Cette recette populaire comprend plusieurs cuillères de chicorée, diluées dans de l’eau et bouillies quelques minutes. Il est nécessaire de boire un remède populaire après une heure, trois fois par jour, deux jours de suite.

Prévisions

Si un goitre toxique diffus n'est pas traité, le pronostic pour le patient sera décevant: une insuffisance cardiaque, une fibrillation auriculaire ainsi qu'un épuisement général apparaîtront.

Si vous normalisez la thyroïde, le pronostic est positif: lorsque les hormones commencent à être produites en quantité normale, le travail des muscles cardiaques et du rythme sinusal se rétablit.

Si la maladie implique une intervention chirurgicale, une hypothyroïdie peut se développer. Les patients doivent éviter toute exposition prolongée au soleil et éliminer l'utilisation de médicaments et de produits à forte teneur en iode.

Prévention

Le goitre toxique diffus peut être prévenu - il suffit de surveiller les patients dans le dispensaire. Si les antécédents de cas font référence à une susceptibilité d'une personne à la perturbation de la glande thyroïde, les enfants doivent être placés sous observation. La prévention comprend également les procédures de réparation et le traitement rapide des maladies virales.

Si vous croyez avoir un goitre toxique diffus et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre endocrinologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

L'hyperthyroïdie (ou thyrotoxicose) est une affection clinique caractérisée par une production excessive d'hormones thyroïdiennes, la triiodothyronine et la thyroxine. L'hyperthyroïdie, dont les symptômes se manifestent à la suite d'une surabondance de sang contenant ces hormones et de leur séparation par le flux sanguin dans tout le corps, y compris les tissus, les organes et les systèmes, accélère tous ses processus, ce qui affecte de plusieurs manières l'état général du patient.

Les troubles prolongés et chroniques du système nerveux humain, caractérisés par un changement de l'état psycho-émotionnel, sont appelés névrose. La maladie est causée par une diminution des capacités mentales et physiques, ainsi que par l'apparition de pensées obsessionnelles, d'hystérie et de manifestations asthéniques. Les névroses sont un groupe de maladies qui ont une image longue du cours. Les personnes souffrant de fatigue constante, de manque de sommeil, de sentiments, de chagrin, etc., sont exposées à cette maladie.

La néphroptose rénale est une maladie dangereuse caractérisée par une mobilité accrue des reins. Ceci, à son tour, conduit à des violations de la proportion des organes du système urinaire. Si une telle condition pathologique se développe et progresse, l'organe pénètre dans l'estomac ou même le bassin, revenant parfois à sa position physiologique. Selon la CIM-10, la néphroptose est référée à la 14e classe d'affections.

Un phéochromocytome est une tumeur bénigne ou maligne constituée de tissu chromaffinique extra-surrénalien et de médullosurrénale. Le plus souvent, la formation ne touche qu'une seule glande surrénale et a un cours bénin. Il convient de noter que les raisons exactes de la progression de la maladie n'ont pas encore été établies. En général, le phéochromocytome de la glande surrénale est assez rare. Habituellement, la tumeur commence à progresser chez les personnes âgées de 25 à 50 ans. Mais la formation de phéochromocytome chez les enfants, en particulier chez les garçons, est également possible.

L'acidocétose est une complication dangereuse du diabète sucré qui, sans traitement adéquat et opportun, peut conduire au coma diabétique, voire au décès La maladie commence à progresser si le corps humain ne peut utiliser pleinement le glucose comme source d'énergie, car il manque l'insuline, une hormone. Dans ce cas, le mécanisme de compensation est activé et le corps commence à utiliser les graisses entrantes comme source d'énergie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones