La glande thyroïde est un organe miniature situé près d'une personne à la base du cou. Malgré sa petite taille, il produit des hormones qui contrôlent les processus qui soutiennent l'activité humaine. Sous l'influence de divers facteurs indésirables, la structure et la taille de la glande thyroïde changent, ce qui affecte négativement sa fonction.

Le diagnostic le plus effrayant dans ce cas devient une tumeur. En outre, la tumeur folliculaire de la glande thyroïde ne se manifeste pas à un stade précoce et il est donc très difficile de la diagnostiquer. Quel est le danger de ce néoplasme, quel est-il et dans quelle mesure est-il dangereux pour la vie humaine?

Description de la pathologie

Le noeud folliculaire peut être un adénome - une tumeur bénigne ou un adénocarcinome - une tumeur maligne. Les deux formations sont recouvertes d'une capsule dense de tissu conjonctif, qui est remplie de thyrocytes - les cellules folliculaires de la glande thyroïde.

Les cellules d'une tumeur bénigne ne sont pas capables de casser la capsule. Cette pathologie ne présente donc aucun danger pour la vie du patient. Les cellules de l'adénocarcénome ont un comportement plus agressif: elles cassent la capsule et germent dans les tissus environnants.

Malheureusement, ces deux tumeurs sont très similaires. Déterminer leur nature avec précision ne permet aucun test de laboratoire ni aucune méthode de diagnostic du matériel.

De plus en plus grande, la tumeur commence à comprimer l'œsophage et la trachée, ainsi que les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, perturbant ainsi la circulation sanguine. Une telle tumeur permet d'identifier une inspection visuelle, car dans ce cas, la circonférence du cou augmente et ses contours sont déformés. La compression du nerf est indiquée par une douleur dans la section correspondante du cou.

Détecter les ganglions folliculaires de petite taille le plus souvent possible uniquement avec le passage des ultrasons.

Types de formations folliculaires

Il existe deux types de néoplasmes folliculaires.

  • Compensé. Au stade initial de développement, ce type de pathologie ne se manifeste pas. Le seul signe qui peut indiquer la présence de problèmes avec la thyroïde est la faible tolérance aux températures élevées. Au fil du temps, la tumeur entraîne une augmentation du rythme cardiaque, une transpiration accrue et des problèmes psycho-émotionnels.
  • Décompensé. Une telle tumeur produit activement des hormones contenant de l'iode et se présente donc comme des signes d'hyperthyroïdie. Les personnes souffrant de cette maladie souffrent de somnolence, de transpiration excessive et de malaise général.

Caractéristiques de la maladie

La néoplasie folliculaire de la glande thyroïde est très sélective et n’affecte pas tout le monde. Elle préfère les personnes âgées de 40 à 60 ans, principalement des femmes. En effet, les femmes souffrent de cette maladie plusieurs fois plus souvent que les hommes.

Les métastases de l'adénocarcinome n'affectent pas les ganglions lymphatiques. Cependant, les cellules d’une telle tumeur pénètrent dans les vaisseaux sanguins et se propagent dans les poumons, les bronches et le tissu osseux. La tumeur folliculaire la plus facile est le traitement chez les jeunes. Le risque de re-développement de la maladie dans ce cas est minime.

Symptômes de pathologie

Certains symptômes peuvent suspecter la présence de tumeurs. Cependant, ils varieront en fonction de sa nature.

Signes d'adénome

Au stade initial de développement, la capsule d'adénome est clairement visible à l'échographie. Dans ce cas, tous les symptômes indiquant qu'il existe des problèmes de thyroïde sont absents.

Avec une nouvelle augmentation de la tumeur, les symptômes suivants apparaissent:

  • sensations douloureuses dans le cou, provoquées par la compression des nerfs;
  • changement de voix, enrouement en raison de la compression de la trachée;
  • la déglutition survient lorsque la tumeur en croissance commence à exercer une pression sur l'œsophage.

Signes d'adénocarcinome

Une tumeur folliculaire maligne de la glande thyroïde se développe très lentement et commence à se métastaser à un stade avancé de développement. Les signes suivants peuvent indiquer sa présence:

  • ganglions lymphatiques élargis situés sous la mâchoire inférieure;
  • augmenter la circonférence du cou et changer ses contours;
  • changement de timbre de voix;
  • douleur prononcée en avalant et en respirant.

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer la présence d'une tumeur dans certains cas, permet l'examen initial de l'endocrinologue, sur lequel le médecin effectue la palpation de l'organe. Ainsi, il est possible de détecter un néoplasme, ainsi que de déterminer sa densité et sa taille.

Ensuite, le médecin prescrit un examen approfondi de l'état général de la glande thyroïde au patient.

  • L'échographie vous permet de visualiser la forme de la capsule ou de certains nœuds. Une tumeur bénigne a une structure homogène. La suspicion de malignité permet de déterminer l’échogénicité des sites thyroïdiens.
  • Une biopsie implique la clôture cellulaire d'une tumeur avec une fine aiguille sous le contrôle d'un appareil à ultrasons. Cette méthode permet d'identifier les cystadénomes et les kystes.
  • À l'aide d'iode radioactif, il est possible de déterminer la présence de ganglions et des hormones qui y règnent.

Aucune des méthodes de diagnostic ne peut déterminer avec précision la nature de la tumeur. Par conséquent, en cas de moindre soupçon d'oncologie, le patient subit une opération chirurgicale au cours de laquelle le lobe thyroïdien à formation de ganglions est retiré. Cette manipulation est nécessaire pour mener une étude cytologique permettant de distinguer un adénome d'un cancer, ainsi que de déterminer le type de tumeur.

L'image cytologique dans une tumeur maligne montre la prédominance des structures glandulaires et des couches de cellules épithéliales. De plus, presque chaque cellule est remplie de colloïde.

Méthodes de traitement

Si, au cours de l'opération, un adénome compensé a été détecté, il n'est pas recommandé de répéter l'opération destinée à son élimination. Dans ce cas, on prescrit au patient des médicaments hormonaux qui inhibent la croissance des cellules tumorales.

Si l'opération ne peut être évitée, le médecin recueille tous les résultats du diagnostic, ce qui aide à déterminer le type de chirurgie.

  • Les nodules multiples, de petite taille, sont cautérisés au laser.
  • Si le patient montre la suppression d'un lobe de la thyroïde, l'isthme doit également être retiré avec celui-ci.
  • S'il est nécessaire de retirer tout l'organe endocrinien, il ne reste plus que quatre îlots de tissu folliculaire dans lesquels les glandes parathyroïdes sont immergées.

Pour prévenir la propagation des métastases, le patient reçoit une procédure de traitement à l'iode radioactif. En même temps, le patient sera obligé de prendre des préparations hormonales pour compenser les hormones thyroïdiennes tout au long de sa vie après l'opération.

Dans une tumeur maligne de la glande thyroïde, le traitement vise à supprimer davantage les cellules cancéreuses. Et l'hormone externe thyrotropine, qui n'est pas un produit de la glande thyroïde, gère efficacement cette fonction.

Il convient de noter que le seul radionucléide ayant un effet toxique sur les cellules de carcinome est l'isotope de l'iode - 131. Cependant, le traitement n'est pas indiqué pour tous les patients. Il est utilisé uniquement dans les cas suivants:

  • si la tumeur a atteint une taille significative;
  • si la tumeur s'est métastasée aux ganglions lymphatiques situés dans le cou;
  • si la tumeur se développe trop vite;
  • en présence de métastases dans les vaisseaux sanguins;
  • le patient est dans la vieillesse.

Si la maladie progresse, le traitement par radionucléides est effectué deux fois par an.

Pronostic à vie

Chirurgie pour enlever les tumeurs de plus de 1 cm. Dans 60 à 70% des cas, elle passe sans complications et sans récurrence de la maladie. Si une tumeur maligne a été enlevée avant le début du processus de métastase, les médecins prédisent le patient âgé de 20 ans.

Si le patient a subi un traitement complet, y compris une chirurgie, une hormonothérapie et une radiothérapie, les rechutes se produisent très rarement. De plus, la tumeur folliculaire se métastase rarement et très rarement ses cellules se développent dans d'autres organes.

Pronostic pour un patient atteint d'une tumeur thyroïdienne folliculaire

La glande thyroïde est de petite taille mais importante pour la santé humaine. Et quand le médecin découvre une tumeur dans la structure thyroïdienne, la panique commence. Mais si vous avez le diagnostic d'une tumeur thyroïdienne folliculaire, les pronostics de survie inspirent espoir et optimisme.

Un peu d'anatomie thyroïdienne

Le corps est constitué de 2 lobes - droit, gauche et isthme. La taille et le poids du corps dépendent du sexe et de l'âge du patient.

Le tissu thyroïdien est constitué de plusieurs types de cellules:

Les follicules de la glande thyroïde sont composés de thyrocytes - des cellules épithéliales et des cellules colloïdes qui produisent des hormones.

  1. Un réseau de petits vaisseaux capillaires autour du follicule.
  2. Tissu conjonctif - stroma.
  3. Zones de l'épithélium interfolliculaire qui seraient impliquées dans la reproduction des thyrocytes.
  4. Cellules C uniques produisant l'hormone calcitonine.

Normalement, les cellules de l'épithélium folliculaire sont arrondies et de petite taille, de 7,5 à 9 microns. Intérieur - cytoplasme mousseux et îlots de tissu colloïdal.

Causes de la tumeur folliculaire

Une nouvelle croissance du type folliculaire peut être bénigne - adénome ou malin - carcinome. Il est impossible de les distinguer sans examen supplémentaire.

Les causes suivantes du développement de la tumeur dans la glande thyroïde sont distinguées:

  • carence en iode dans le corps. Plus souvent, les tumeurs de type folliculaire surviennent chez des personnes vivant dans des zones déficientes en cette microcellule;
  • diminution de l'immunité générale;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • l'hérédité;
  • stress et mauvaises habitudes;
  • goitre multinodulaire, macro et microfolliculaire - augmentation de l'organe due à l'accumulation de colloïde ou d'hyperplasie des cellules de l'organe;
  • processus inflammatoire dans la glande thyroïde - thyroïdite folliculaire.

Les principales patientes atteintes de néoplasmes folliculaires sont des femmes âgées de 40 à 60 ans. Chez les hommes, ces tumeurs sont rares.

Symptomatologie d'une tumeur folliculaire

Cette pathologie ne se manifeste pas longtemps.

Avec la croissance des tumeurs, on observe des symptômes similaires au cancer papillaire:

  • changement de voix;
  • sensation de corps étranger dans la gorge;
  • syndrome de douleur;
  • souvent accompagnée de symptômes de thyrotoxicose - irritabilité, perte de poids, fatigue, faible tolérance à la chaleur;
  • l'arythmie;
  • la présence de métastases.

Ce type de cancer propage les métastases du sang. Ils se trouvent dans les tissus des poumons, les côtes, la colonne vertébrale et complètent le tableau en provoquant une toux avec du sang, des problèmes respiratoires et une faiblesse générale. Les infiltrés se trouvent dans les poumons.

Mesures de diagnostic

L’examen du patient est effectué selon les recommandations de l’OMS et comporte plusieurs étapes:

  1. Entretien avec un endocrinologue, examen visuel et manuel de la glande thyroïde.
  2. Analyse des hormones TSH, T3, T4. La thyrotoxicose est plus fréquente chez les patients atteints d'un cancer folliculaire que dans le carcinome papillaire.
  3. Echographie du corps.

Les follicules modifiés de la glande thyroïde à l’échographie ressemblent à un néoplasme de forme arrondie à échogénicité accrue. En périphérie, un rebord hypoéchogène intermittent est détecté. Le follicule muté dans la thyroïde a une structure homogène et un nombre excessif de vaisseaux sanguins le long de la gaine. Au stade avancé, la tumeur envahit les organes adjacents - la trachée, le larynx.

Il est difficile de diagnostiquer clairement le cancer folliculaire à l'échographie, car l'image est similaire à un adénome d'un organe folliculaire bénin et ressemble à des modifications du follicule thyroïdien sous la forme d'un goitre euthyroïdien nodulaire ou de cellules agrandies de tissus - macrofollicules.

  1. Biopsie à l'aiguille fine pour déterminer la nature du néoplasme. Avec un noeud bénin, les échantillons auront un épithélium folliculaire mélangé à un colloïde. Dans 10% des cas, les résultats de l'étude seront considérés comme suspects. En conclusion, le médecin notera une «néoplasie folliculaire» - une affection précancéreuse.
  2. Si un cancer du follicule est suspecté, une IRM ou une tomodensitométrie supplémentaire est prescrite pour éliminer ou confirmer la présence de métastases à distance. En outre, un scan avec de l'iode ou du technétium est présenté, car sur les radiographies, les métastases ne sont visualisées qu'aux stades avancés du cancer.

Tactique médicale

Le traitement d'une tumeur folliculaire dépend du degré de malignité et du stade de la maladie.

Stade du cancer folliculaire:

  • 1 et 2 - la tumeur est différenciée, il n'y a pas de métastases dans les tissus les plus proches ou dans les organes distants;
  • 3 - la tumeur a dépassé la glande thyroïde;
  • 4 - métastases dans les ganglions lymphatiques les plus proches et les organes distants.

En cas d'adénomes de moins de 1 cm de diamètre, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée et le patient est sous observation dynamique. Si une tumeur bénigne de taille suffisamment grande serre les organes voisins, la circulation sanguine est altérée, un retrait partiel de la glande thyroïde est alors effectué. Des tissus sains sont laissés.

Si la biopsie a montré une néoplasie, une résection partielle de l'organe est réalisée avec le contrôle d'un cytologiste pendant l'opération. Après confirmation du diagnostic après analyse rapide, le prélèvement complet de l'organe est recommandé.

Si, au cours de l'intervention, le diagnostic est mis en doute, seul le lobe touché de la thyroïde est enlevé. Le néoplasme est envoyé pour histologie. Lorsque le diagnostic de «cancer folliculaire» est confirmé, il est conseillé au patient de retirer l'organe résiduel et le déroulement du traitement par radioiodine.

En présence de métastases retirées des poumons ou des os, leur élimination est indiquée.

Après la chirurgie, un traitement hormonal substitutif est prescrit aux patients. La posologie est choisie individuellement.

Pronostic de survie

La durée de vie du patient après un cancer folliculaire dépend de l’âge et du stade de la maladie, ainsi que de la présence de métastases à distance.

Pour ce type de néoplasme, la période de survie est de 5 ans:

  • première étape - 100%;
  • la seconde est de 98%;
  • le troisième est de 80%;
  • le quatrième est de 30%.

En présence de métastases dans les tissus osseux, le taux de survie n'est que de 27%. La durée de vie moyenne d'un tel patient ne dépasse pas 4,5 ans après la détection de la tumeur.

Dans le cancer folliculaire de la glande thyroïde, le pronostic est pire que celui de sa variété papillaire. Mais ce n'est pas une raison pour se laisser aller à la panique. Passez par un traitement compétent, n’essayez pas par vous-même des méthodes non conventionnelles et vous avez de grandes chances de garder les petits-enfants et les arrière-petits-enfants.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

Cancer de la thyroïde folliculaire

Le cancer thyroïdien folliculaire est une forme de cancer thyroïdien caractérisé par la structure folliculaire d'une tumeur. Manifestée par la présence de tumeurs dans la région thyroïdienne, de douleurs, de modifications de la voix, de difficultés respiratoires et de déglutition associées aux symptômes généraux du cancer. Affecte rarement les ganglions lymphatiques régionaux. Il peut métastaser dans les poumons, les os, le cerveau, la peau et d'autres organes. Diagnostiqué en tenant compte des signes cliniques, des données d'examen, de la laryngoscopie, de l'échographie, de la tomodensitométrie, de l'IRM, de la biopsie et d'autres procédures de diagnostic. Traitement - hémithyroïdectomie ou thyroïdectomie, iode radioactive, traitement substitutif.

Cancer de la thyroïde folliculaire

Le cancer de la thyroïde folliculaire est la deuxième forme de cancer de la thyroïde après le cancer papillaire. Il représente 14-15% du nombre total de cancers de la glande thyroïde. Se développe habituellement après 40 ans, mais peut être diagnostiqué chez les enfants. Les femmes souffrent trois fois plus souvent que les hommes. Le cancer de la thyroïde folliculaire est considéré comme plus agressif que papillaire. Affecte rarement les ganglions lymphatiques, peut donner des métastases à distance. Aux premiers stades, il est considéré comme pronostique favorable, le taux de survie à cinq ans des patients présentant des formes locales de néoplasie avoisine les 100%. Avec l'invasion des tissus environnants et l'apparition de métastases, le pronostic se dégrade. Le traitement est effectué par des spécialistes en oncologie et en endocrinologie.

Causes du cancer de la thyroïde folliculaire

Il a été établi que les dommages oncologiques de cet organe surviennent généralement dans le contexte d'un goitre déjà existant. Outre le goitre, les facteurs qui augmentent le risque de développer un cancer folliculaire comprennent les processus inflammatoires chroniques de la glande thyroïde, l'adénome thyroïdien et certaines maladies héréditaires. Il existe un lien avec les processus inflammatoires et les tumeurs du système reproducteur féminin. Le risque de cancer de la thyroïde folliculaire augmente pendant les périodes d'ajustement hormonal du corps (pendant la gestation, pendant la ménopause). Les chercheurs soulignent que le cancer folliculaire se manifeste rarement après une dose accrue de rayonnement ionisant.

En apparence, le cancer folliculaire de la glande thyroïde ressemble à un adénome. L'examen microscopique des néoplasies hautement différenciées révèle des follicules similaires aux follicules thyroïdiens normaux. Les cellules de revêtement sont polymorphes, avec des noyaux hyperchromiques. Des grappes de cellules dans le tissu des noeuds et à l'intérieur des follicules sont caractéristiques des tumeurs modérément différenciées. Le cancer des cellules B se compose de petits follicules et de grappes de cellules.

Classification du cancer de la thyroïde folliculaire

Selon la classification TNM, on distingue les stades suivants du cancer de la thyroïde folliculaire:

  • T1 - une tumeur dont le diamètre ne dépasse pas 2 cm est détectée, parfois T1a - un nœud dont la taille ne dépasse pas 1 cm est isolé et T1B - un nœud qui possède une taille comprise entre 1 et 2 cm.
  • Néoplasie détectée en T2 avec un diamètre de 2-4 cm.
  • T3 - un nœud avec un diamètre de plus de 4 cm qui ne dépasse pas les limites de l'organe est détecté.
  • T4 - Le cancer de la thyroïde folliculaire affecte les organes voisins. T4a - une invasion du larynx, de la trachée et du nerf laryngé est déterminée. T4c - la tumeur envahit l'artère carotide et le fascia du cou.

En l'absence de métastase lymphogène, un marqueur N0 est utilisé, en l'absence de métastase distante, M0. Les métastases lymphogènes et hématogènes, respectivement, sont désignées par N1 et M1.

Symptômes du cancer de la thyroïde folliculaire

Dans les premiers stades des symptômes est absent. Par la suite, un nœud dense et arrondi apparaît sur la surface antérieure du cou dans la région de la glande thyroïde. S'il existe un goitre, le nœud peut passer inaperçu ou être traité comme une progression de la pathologie primaire. Avec la croissance du cancer folliculaire de la thyroïde, la projection de l’organe, l’essoufflement et la difficulté à avaler sont douloureux. Avec l'implication du nerf laryngé, un enrouement et un changement de voix sont détectés. Contrairement au cancer papillaire, les ganglions lymphatiques élargis dans le cou sont rarement retrouvés. La fonction thyroïdienne n'est généralement pas altérée.

Pour le cancer folliculaire de la glande thyroïde se caractérise par une croissance relativement lente. La germination des organes voisins et la formation de métastases à distance s'accompagnent d'une détérioration de l'état général des patients. Faiblesse révélée, apathie, fatigue, instabilité de l'humeur, perte d'appétit, perte de poids, anémie, pâleur de la peau et hyperthermie. Les métastases à distance touchent le plus souvent les poumons et les os, moins souvent - le foie, la peau et le cerveau.

Dans les métastases du cancer de la thyroïde folliculaire dans les poumons, on peut observer une évolution asymptomatique (dans le cas de divisions périphériques) ou l'apparition d'une toux avec du sang dans les expectorations. Les métastases dans l'os manifestent une douleur et des fractures pathologiques. La jaunisse est possible lorsque des métastases dans le foie, des douleurs dans l'hypochondre droit et l'hépatomégalie se produisent. Les manifestations de métastases dans le cerveau sont déterminées par la localisation de foyers secondaires. Caractérisé par des maux de tête et des symptômes neurologiques.

Diagnostic du cancer de la thyroïde folliculaire

Habituellement, les patients avec des plaintes viennent en premier chez l’endocrinologue. Le médecin envoie les patients à une consultation avec un oncologue et un otolaryngologue. Lors de l'identification des signes caractéristiques du cancer folliculaire de la glande thyroïde, un autre examen est effectué par un oncologue. Le plan d'examen comprend une échographie, un scanner et une IRM de la glande thyroïde. Ces procédures vous permettent de spécifier la prévalence et la structure du site, ainsi que la présence ou l'absence de limites claires de la tumeur.

Des tests sont prescrits au patient pour déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes. Effectuer une laryngoscopie pour évaluer le degré d'implication du larynx. Le diagnostic final du cancer de la thyroïde folliculaire est établi en prenant en compte les résultats de l'examen histologique d'un échantillon de tissu obtenu lors d'une biopsie à l'aiguille fine. Pour la détection des métastases, une scintigraphie des os du squelette, une échographie et une tomodensitométrie du foie, un examen radiologique du thorax, une IRM du cerveau et d'autres procédures de diagnostic sont effectués. La maladie se distingue des autres formes de cancer et des maladies de la thyroïde de nature non tumorale.

Traitement et pronostic du cancer de la thyroïde folliculaire

Le traitement principal est l'ablation chirurgicale de la tumeur. Le volume de l'opération est déterminé en fonction de la prévalence du processus oncologique. Les opinions des oncologues sur la quantité de résection requise pour le cancer de la thyroïde folliculaire local diffèrent. Certains chirurgiens estiment qu'un petit nombre de rechutes permet une hémithyroïdectomie. D'autres soulignent que les cellules malignes se trouvent souvent dans le lobe restant et insistent sur le retrait complet de l'organe. Une thyroïdectomie est réalisée pour les tumeurs de grande taille.

En postopératoire, la radiothérapie à l'iode (isotope 131) est prescrite aux patients atteints d'un cancer de la thyroïde folliculaire. Cette technique est également utilisée pour l'implication des ganglions lymphatiques et des organes voisins, s'il existe des contre-indications à une intervention chirurgicale chez les patients âgés et les patients présentant une pathologie somatique sévère. Après le retrait de la glande thyroïde, un traitement hormonal substitutif est effectué tout au long de la vie. Il est recommandé aux patients de faire l'objet d'une surveillance régulière par un oncologue-endocrinologue. Nommer annuellement une radiographie pulmonaire.

Le pronostic du cancer folliculaire de la glande thyroïde est relativement favorable. Le taux moyen de survie à cinq ans est d'environ 90%. Lorsqu'une maladie est détectée aux stades 1 et 2, jusqu'à 5 ans après le moment de l'opération, près de 100% des patients survivent. Avec les formes communes de la maladie, cet indicateur diminue. Dans le groupe de patients atteints d'un cancer de la thyroïde folliculaire au stade 3, le taux de survie à cinq ans est de 71% et de 50% dans le groupe au stade 4.

Cancer de la thyroïde folliculaire

En cas de changement de voix et de difficulté respiratoire, les médecins soupçonnent un patient d'avoir un cancer de la thyroïde folliculaire. Il s'agit du deuxième type (après cancer papillaire) des néoplasmes malins localisés sur la glande thyroïde. Il est diagnostiqué à l'aide d'un examen complet utilisant une échographie, une biopsie et une tomodensitométrie. Le traitement du cancer est réduit à la résection des zones endommagées, ainsi qu’à la nomination d’un traitement de remplacement.

Informations générales

Le cancer folliculaire représente environ 15% des diagnostics associés au développement de tumeurs sur la glande thyroïde. Personnes à risque - personnes ayant atteint l'âge de 40 ans, bien que l'oncologie soit parfois diagnostiquée chez les enfants. De plus, chez les femmes, ce type de cancer est 3 fois plus fréquent que chez les hommes.

Le mécanisme de la maladie est simple: la thyroïde est formée de tissus avec des follicules et des cellules interfolliculaires qui synthétisent l’hormone calcitonine. Sous l'influence de facteurs indésirables, les follicules renaissent et une lésion maligne se développe.

Faites attention! Le cancer folliculaire est considéré comme une forme agressive d'oncologie. Il métastase rarement aux ganglions lymphatiques, choisissant principalement d'autres organes et tissus - le cerveau, les poumons, la peau, les os - ce qui aggrave considérablement le pronostic.

Un diagnostic précoce, effectué au stade initial, puis un traitement correct assurent à presque tous les patients une survie à cinq ans à 100%. Il y a des médecins qui croient que l'excision complète des tissus affectés garantit un traitement curatif de la maladie dans la plupart des cas. Ils expliquent leur point de vue par le fait que le cancer folliculaire se propage rarement aux tissus des organes environnants. De plus, le risque de rechute avec cette forme de cancer est extrêmement faible.

L'âge du patient est d'une grande importance. Plus la personne est âgée, plus il est difficile de résister à la maladie.

Raisons

Les scientifiques n'ont pas encore réussi à déterminer avec précision les causes du développement du cancer folliculaire. Il existe un avis selon lequel l'oncologie apparaît sur le fond du goitre existant.

Les facteurs associés augmentent le risque de son développement:

  • inflammation chronique de la glande thyroïde;
  • carence en iode dans le corps;
  • irradiation de la tête et du cou, y compris les rayons X, provoquant des mutations cellulaires;
  • faible immunité et stress constant, ce qui entraîne sa diminution;
  • tabagisme, abus d'alcool, qui contribuent à l'accumulation de substances cancérogènes dans le corps;
  • changements hormonaux à la suite d'une grossesse, de la ménopause;
  • vivre dans des zones où les conditions environnementales sont mauvaises;
  • travailler sur une production dangereuse pour l'environnement.

Symptômes du cancer de la thyroïde

Malgré son agressivité, l'oncologie se développe lentement. Aux premiers stades, lorsque le pourcentage de guérison de la maladie est incroyablement élevé, les symptômes sont absents. Plus tard, un nœud serré se fait sentir devant le cou, alors qu’il peut être confondu avec un goitre.

Comme il grandit apparaissent:

  • essoufflement;
  • difficulté à avaler, à respirer;
  • douleur de la thyroïde;
  • voix brisée;
  • transpiration excessive;
  • difficulté à dormir;
  • fatigue, faiblesse;
  • apathie et dépression, instabilité de l'humeur;
  • perte d'appétit et de poids;
  • peau pâle, surchauffe du corps ou hyperthermie;
  • parfois des crampes, la chair de poule, des picotements.

C'est important! Les métastases aux parties périphériques du poumon entraînent l'apparition de toux avec la libération de crachats avec du sang. La pénétration des métastases dans le système osseux se termine par des douleurs et des fractures fréquentes. La défaite du foie provoque une douleur dans l'hypochondre droit, parfois la jaunisse, l'hépatomégalie - une augmentation de la taille de l'organe. Avec des métastases au cerveau, des maux de tête apparaissent.

La croissance des ganglions lymphatiques, en règle générale, avec cette forme de cancer n'est pas observée.

Classification

Selon le degré de développement de la maladie, produisent:

  • T1- le stade auquel le diamètre de la tumeur ne dépasse pas 2 cm.Pour un diagnostic plus détaillé, T1a (tumeur jusqu'à 1 cm), T1c (jusqu'à 2 cm) est isolé. C'est le premier degré auquel les cellules ne se désintègrent pas et où les métastases ne sont pas observées. Dans le même temps, on observe une carence en iode, la tumeur se développe lentement, parfois au fil des ans. Ce cancer est souvent latent et, s'il est détecté à temps, répond bien au traitement. Le degré de survie des patients atteint presque 100%.
  • T2 - le stade auquel la tumeur est agrandie à 2-4 cm de diamètre. C'est le deuxième degré, caractérisé par le fait que la tumeur ne dépasse pas les limites de la glande thyroïde et ne métastase pas. Comme précédemment, la survie des patients reste à 100%.
  • T3 - le stade auquel le diamètre du noeud dépasse 4 cm, c'est le troisième degré qui se caractérise par le dépassement des limites de la glande thyroïde et l'absence de métastases. Le traitement à ce stade permet une survie de 70%.
  • T4 - le stade auquel les organes et les tissus environnants sont affectés. À ce stade, la T4a est sécrétée lorsque des métastases sont détectées dans le larynx, le nerf laryngé et la trachée, et la T4b lorsque les métastases atteignent l'artère carotide. En fait, il s’agit du quatrième degré de variation de la taille de la tumeur. En général, ils ne comptent même pas à cause des métastases à grande échelle vers d'autres organes. Le pronostic du traitement dépend du degré d'atteinte des organes voisins, mais la survie ne dépasse généralement pas 50%.

Parfois, les médecins isolent un cancer thyroïdien faiblement différencié, à cellules folliculaires. La fréquence de cette forme d'oncologie - 4 - 7%. Elle se caractérise par une progression rapide, dans laquelle le patient note lui-même une augmentation du diamètre des noeuds, visible à l'œil nu. En ce moment, il a du mal à respirer et à avaler, il observe des changements dans sa voix.

Les symptômes pathologiques apparaissent 2 à 4 mois après le début du développement de la maladie. À ce stade, la forme du cou est asymétrique et la personne ressent une douleur lorsqu'elle appuie sur la zone touchée.

En raison du taux élevé de progression de la maladie, le pronostic pour les patients qui en souffrent s’aggrave. Dans certains cas, après le diagnostic, ils ne sont plus que quelques mois, moins de semaines, la vie.

Diagnostics

Lorsque vous identifiez les premiers signes de la maladie, vous devez contacter l’endocrinologue. Si un cancer du follicule est suspecté, il vous dirigera également vers un oto-rhino-laryngologiste et un oncologue pour une consultation. Dernier et nommer les diagnostics.

En règle générale, il comprend:

  • Échographie thyroïdienne pour identifier les nodules qui ne sont pas ressentis lors du sondage;
  • tomodensitométrie de la glande thyroïde, ce qui permet d'étudier la structure d'un organe en couches;
  • imagerie par résonance magnétique de la glande thyroïde;
  • biopsie de la tumeur par ponction, qui confirme sa malignité et constitue un facteur décisif en faveur d'une intervention chirurgicale;
  • examen radiotropique - il aide à identifier l’ampleur et la localisation des métastases;
  • tests sanguins pour détecter le niveau d'hormones thyroïdiennes et de marqueurs tumoraux;
  • La laryngoscopie est une technique permettant d'examiner le larynx et les cordes vocales. Elle consiste en l'introduction d'un laryngoscope et est réalisée sous anesthésie générale.

Si nécessaire, une scintigraphie des os du squelette, une échographie du foie, une radiographie du thorax, une IRM du cerveau et d'autres procédures sont réalisées pour juger du degré d'implication d'autres organes et tissus dans le processus de cancer.

Traitement du cancer de la thyroïde folliculaire

Le seul traitement efficace contre le cancer de la thyroïde folliculaire est la chirurgie. Certes, les médecins ne peuvent toujours pas s’accorder sur son type. Certains croient qu'il vaut mieux exciser uniquement la région de la glande thyroïde touchée par la tumeur, tandis que d'autres insistent sur l'ablation complète de l'organe. Leurs opinions sont renforcées par ces derniers avec une faible probabilité de récurrence. Dans tous les cas, l'étendue de la chirurgie dépend du degré de développement de la tumeur.

Au cours de la période postopératoire, l'iodothérapie radioactive est prescrite, dans laquelle l'isotope de l'iode 131 est utilisé, qui détruit les cellules en mauvaise santé. Le cours d'iodothérapie est d'environ 6 semaines.

C'est important! L'iodothérapie est également utilisée en cas de lésion des ganglions lymphatiques et des organes voisins, en particulier si les patients présentent des contre-indications à la chirurgie, par exemple un âge avancé, des pathologies somatiques graves.

Lorsqu'une glande thyroïde est retirée, un traitement hormonal substitutif est prescrit au patient à vie. Une fois par an, il est recommandé de faire une radiographie pulmonaire et de consulter un oncologue-endocrinologue.

Le pronostic après chirurgie de la plaie folliculaire de la glande thyroïde

Dans la plupart des cas, le pronostic du cancer de la thyroïde folliculaire est favorable. Si la maladie est traitée aux stades 1 ou 2, le patient vivra au moins 5 ans avec une probabilité de 100%. Le diagnostic de l'oncologie au troisième stade réduit le taux de survie à cinq ans à 70%. Avec le cancer de la quatrième année jusqu'à 5 ans à partir du moment de l'opération, seul un patient sur deux survit.

Prévention

Pour réduire le risque de développer un cancer de la thyroïde folliculaire, vous devez:

  • abandonner les mauvaises habitudes, qui sont réduites au tabagisme et à l'abus d'alcool, à la prise de stupéfiants;
  • surveillez votre alimentation, car le surpoids augmente les "chances" d'être à risque;
  • refuser les produits à forte teneur en stabilisants, colorants, émulsifiants, désignés par les fabricants avec le marquage "E";
  • prendre des vitamines de temps en temps;
  • Ne pas bronzer sous les rayons directs du soleil, visitez rarement les salons de bronzage;
  • protégez-vous des radiations en choisissant des lieux de vie non pollués;
  • Ne négligez pas les inspections de routine effectuées par des spécialistes.

Le cancer de la thyroïde folliculaire n'est pas une phrase, mais une maladie grave. Étant donné que le nombre de patients avec un tel diagnostic a augmenté ces dernières années, les médecins recommandent d'être plus attentifs à leur santé et, dès l'apparition des premiers signes de la maladie, contactez-le pour un rendez-vous. Dans certains cas, cela vous permet de prolonger la vie de quelques années.

Chumachenko Olga, examinateur médical

2,628 vues totales, 2 vues aujourd'hui

Nodule thyroïdien: tumeur bénigne ou cancer folliculaire?

Les tumeurs thyroïdiennes sont courantes chez les Européens. Après l'accident de Tchernobyl en 1986, le nombre de cas de cette maladie a considérablement augmenté. Lors de l'examen de suivi, les formations thyroïdiennes - les nœuds sont souvent identifiés. Ils peuvent être bénins, mais les tumeurs malignes sont parmi eux. Le cancer folliculaire de la thyroïde est une de ces maladies.

Définition du concept

Le système endocrinien dans le corps humain est un lien important entre les divers composants. Les hormones, signaux chimiques spéciaux qui transmettent des informations importantes et assurent le bon fonctionnement des organes, constituent un moyen de communication. La thyroïde est l’une des glandes endocrines. Cet orgue est situé sur le devant du cou. Sur le plan anatomique, il se compose de deux lobes et d'un isthme, directement situés dans la région du cartilage thyroïdien du larynx (d'où le nom de l'organe - la glande thyroïde). Au niveau tissulaire, la majeure partie de l'organe est occupée par des amas sphériques - les follicules, au sein desquels les hormones principales sont assemblées - la triiodothyronine (T3) et la tétraiodothyronine (T4). Les cellules environnantes sécrètent l'hormone calcitonine.

Structure anatomique de la glande thyroïde

Le cancer folliculaire thyroïdien est le terme médical désignant une tumeur maligne du tissu folliculaire. Ce type de tumeur est un type de cancer très différencié. 10 à 20% des cas figurent parmi toutes les formes.

Le cancer folliculaire ne représente pas plus de 15% des cas de toutes les tumeurs malignes de la glande thyroïde

Synonymes de la maladie: adénocarcinome, cancer de la thyroïde, carcinome folliculaire.

Classification des maladies

Selon la forme de la tumeur au microscope, le cancer est subdivisé:

  1. Le cancer macrofolliculaire se compose principalement de petites et grandes grappes de formations sphériques contenant des colloïdes - le composant principal des follicules normaux de la glande thyroïde.

Follicule - la formation principale du tissu thyroïdien

La taille de la tumeur, son degré d'endommagement des organes voisins et distants sont estimés par le système TNM.

  1. La première lettre T indique la taille de la tumeur primitive et peut être représentée par des nombres de 1 à 4. Une tumeur in situ occupe une place particulière - le cancer en place, qui ne s'étend pas au-delà du tissu épithélial de la glande thyroïde.
  2. La deuxième lettre N peut être représentée par des chiffres:
  • 0 - les ganglions lymphatiques cervicaux ne sont pas endommagés;
  • 1 caractérise la présence de métastases dans les formations lymphatiques les plus proches de la glande;
  • 2 parle de la destruction de ganglions lymphatiques distants par des métastases;
  1. La lettre M indique la défaite par les cellules tumorales - métastases - d'autres organes.
  • 0 indique que la tumeur ne s'est pas étendue à d'autres organes;
  • 1 est utilisé pour détecter des foyers tumoraux à l'extérieur de la glande;

La gravité de la maladie est déterminée par tous les facteurs ci-dessus. Le premier degré est une tumeur de petite taille qui ne se propage pas aux organes voisins. Au quatrième degré, le cancer se développe près des formations localisées, ses foyers secondaires dans d'autres organes sont révélés - métastases. Les deuxième et troisième degrés de la maladie constituent une option intermédiaire.

Stades du cancer de la thyroïde folliculaire

Les femmes âgées de 40 à 50 ans constituent le groupe à risque accru de cancer folliculaire.

Le mécanisme et les facteurs de la maladie

Toutes les cellules du corps humain sont formées, remplissent leur rôle et meurent conformément au programme génétique qui y est incorporé. Cependant, plusieurs fois au cours de la vie de ce système échoue, des pannes se produisent dans tous les tissus et organes. La tâche de trouver et de détruire de telles cellules est effectuée par le système immunitaire. En cas de violation de son travail, des tumeurs malignes sont formées. Ils se caractérisent par les caractéristiques suivantes: taux de reproduction incontrôlés, germination du cancer par un grand nombre de vaisseaux. Les cellules tumorales tirent toutes les réserves d'énergie possibles du lit vasculaire. Ils n'obéissent pas aux signaux du corps, ils se propagent dans le système lymphatique et circulatoire jusqu'aux organes voisins au fil du temps, formant de nouveaux foyers de croissance - les métastases.

Image microscopique du cancer de la thyroïde folliculaire

Un nœud découvert lors d'un examen clinique peut être plus susceptible d'être une tumeur maligne si les facteurs suivants sont présents:

  • effets de rayonnement sur le cou;
  • carence en iode;
  • sexe masculin;
  • âge de 40 à 70 ans;
  • grande taille de la tumeur;
  • des ganglions lymphatiques cervicaux élargis sont détectés;

Tableau clinique: symptômes d'une tumeur

Le stade précoce du développement du cancer folliculaire est caractérisé par des signes n'indiquant pas que la glande thyroïde est affectée:

  • manque d'appétit;
  • perte de poids non motivée;
  • fatigue
  • mauvaise tolérance à l'exercice;
  • troubles mentaux: insomnie, dépression;

Au milieu de la maladie, apparaissent des manifestations cliniques du processus tumoral de la thyroïde:

  • gonflement visible dans le cou;

Cancer folliculaire thyroïdien. Apparence

La prévalence du processus à un stade avancé de la maladie reflète les symptômes:

  • douleur, gonflement des ganglions lymphatiques cervicaux;
  • signes d'atteinte d'autres organes par des métastases (cerveau, poumons, os);

Le cancer folliculaire est une tumeur très différenciée, mais par rapport au cancer papillaire, la maladie se caractérise par une évolution plus agressive, une augmentation rapide du nombre de tumeurs malignes, une métastase du lit vasculaire vers d'autres organes (poumons, os).

Aspects cliniques du cancer de la thyroïde

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer le degré de danger du nœud détecté sont utilisés:

  • examen d'un endocrinologue en combinaison avec un examen palpatoire de la glande;

Palpation de la glande thyroïde - une méthode de détection primaire de la pathologie

Etude échographique - Méthode de visualisation des nodules thyroïdiens

La tomodensitométrie - une méthode importante pour le diagnostic du cancer de la thyroïde folliculaire

Le diagnostic différentiel est réalisé avec les pathologies suivantes:

  • goitre endémique;
  • goitre Hashimoto (thyroïdite auto-immune chronique);
  • Maladie de Graves (goitre toxique diffus);
  • goitre fibreux;
  • cancer papillaire;
  • cancer médullaire;

Méthodes de traitement

Tout d'abord, lorsqu'un diagnostic de cancer de la thyroïde folliculaire est établi, le patient a besoin d'un traitement chirurgical. Le volume du traitement chirurgical est déterminé par le degré de prévalence du processus tumoral et peut être limité à l'excision du lobe atteint ou accompagné de l'ablation de l'organe entier, ainsi que des ganglions lymphatiques cervicaux. L'intervention peut être réalisée de manière fermée (endoscopique) à travers plusieurs petites ponctions pour réaliser les outils nécessaires. Une autre option consiste à ouvrir le chemin à travers une incision dans le cou sous anesthésie.

Hémithyroïdectomie (ablation du lobe thyroïdien) - la principale méthode de traitement du cancer folliculaire

Une fois le foyer de la tumeur retiré, le corps subira inévitablement un manque d'hormones thyroïdiennes. Sous la supervision d'un endocrinologue, une dose individuelle d'hormone artificielle, la lévothyroxine, est sélectionnée. Il comblera un manque existant et interférera également avec la croissance répétée (récurrence) d'une tumeur.

La préparation médicamenteuse d'iode 131 radioactif est prescrite pour détruire les plus petits résidus de tumeurs dans le corps.

En postopératoire, une échographie est nécessaire, si nécessaire, une tomodensitométrie et une scintigraphie à l'iode 131 afin de déterminer la récurrence possible de la maladie.

Si le diagnostic a été posé à un stade avancé et si l'impossibilité de retirer le foyer principal a été déterminée, une irradiation de la tumeur maligne et une chimiothérapie (médicaments cisplatine, doxorubicine) sont prescrites.

Le médicament cisplatine - la base du traitement chimiothérapeutique du cancer de la thyroïde folliculaire

Régime alimentaire

Toute la période de traitement doit suivre un régime empêchant la croissance de la tumeur et sa récurrence.

Produits recommandés:

  • la grenade;
  • ananas;
  • framboise;
  • chicouté;
  • Poivre bulgare;
  • oignons verts et bulbes;
  • l'ail;

Produits approuvés pour le traitement du cancer de la thyroïde folliculaire

Produits recommandés à éviter:

  • des pommes de terre;
  • œufs de poule;
  • le sucre;
  • viandes et poissons gras;
  • soja et autres légumineuses;
  • sel de mer et sel iodé;
  • du chocolat;

Produits interdits dans le cancer de la thyroïde folliculaire

Les remèdes populaires ne sont pas un traitement efficace, ils ne sont donc pas recommandés.

Pronostic et complications

Les complications de l’intervention sur la glande thyroïde incluent:

  • saignements;
  • suppuration de la plaie;
  • libération puissante en une seule étape d'hormones dans le sang (crise thyrotoxique);
  • perte de voix (lésion du nerf récurrent);
  • dans la période éloignée, la repousse de la tumeur est possible;

Le pronostic du cancer folliculaire est plutôt bon. Avec un traitement opportun, la survie à 10 ans est typique pour 90% des patients. Plus le patient est jeune, plus il est probable que des mesures radicales soient couronnées de succès. Avec des métastases dans les organes, la durée de vie maximale est de 20 ans.

Prévention

La principale mesure préventive est l'examen annuel du dispensaire chez l’endocrinologue. Pour la première fois, les nodules identifiés doivent être soigneusement examinés afin de déterminer leur efficacité. En outre, ils surveillent attentivement les nœuds existants afin de ne pas manquer leur transformation en tumeur maligne.

L'examen clinique annuel de la glande thyroïde est la clé d'une détection rapide des ganglions. La réalisation d'un ensemble de mesures diagnostiques et thérapeutiques pour établir le diagnostic du cancer folliculaire à un stade précoce garantit un bon pronostic et une espérance de vie normale.

Est-il possible de guérir une tumeur thyroïdienne folliculaire?

Description de la maladie

Ayant trouvé un diagnostic similaire, les patients se posent la question suivante: de quoi s'agit-il - d'une tumeur de la glande thyroïde (folliculaire), pourquoi elle se forme et comment s'en débarrasser.

Une tumeur thyroïdienne folliculaire peut être:

  • Adénome bénin - adénome;
  • Nature maligne de la tumeur - adénocarcinome.

Toute la glande thyroïde se compose de petits follicules - des capsules, qui contiennent des hormones et des substances enzymatiques. Quand une tumeur bénigne se forme, les follicules grossissent et restent ensuite à la surface de la glande.

Dans le cas d'une tumeur maligne, le follicule se développe à l'intérieur de la glande et, dans ce processus, interviennent des cellules non mûres dont l'accumulation brise le tissu thyroïdien.

Raisons

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde se forme suite à l'exposition à tout un ensemble de causes. Dans 95% des cas, la tumeur est bénigne.

La formation de tumeurs est possible pour les raisons suivantes:

  • Carence en iode ou, au contraire, excès d’iode dans l’air, l’eau, la nourriture;
  • Facteur génétique;
  • Déséquilibre hormonal résultant d'un traitement hormonal prolongé, grossesse, avortements fréquents;
  • Abus de la mauvaise nourriture;
  • Mauvaise situation environnementale;
  • Exposition à des substances toxiques, par exemple, lors de travaux de production;
  • Exposition aux radiations;
  • Dysfonctionnements du système immunitaire ou du système endocrinien.

Contribuer peut causer un stress constant, un traumatisme psychologique, une faible réponse immunitaire.

Types de carcinomes

Une tumeur maligne de la thyroïde peut être de trois types:

  • La tumeur médullaire, qui est le plus souvent causée par un facteur héréditaire, se développe lentement et des métastases apparaissent dans les ganglions lymphatiques.
  • Papillaire - survient plus souvent que d’autres, se développe lentement, peut métastaser par les ganglions lymphatiques et les vaisseaux sanguins.
  • Folliculaire - la deuxième tumeur maligne de la thyroïde parmi les tumeurs malignes, métastasant dans les poumons, les os, le foie et les ganglions lymphatiques restant intacts.

Symptomatologie

L'une des principales caractéristiques de la tumeur est qu'une tumeur bénigne peut se développer en une tumeur maligne si vous ne faites pas attention aux symptômes et si vous évitez le diagnostic systématique de l'état de l'adénome.

Avec un léger élargissement de la glande thyroïde, les symptômes du patient ne dérangent pas. Lorsque la glande thyroïde se développe, elle grossit également et la tumeur résultante peut être détectée même à la palpation. Avec une taille importante de la tumeur, la compression commence sur les vaisseaux adjacents, les terminaisons nerveuses, la trachée, les cordes vocales.

Les patients se plaignent d'un changement de voix ou de sa disparition complète de temps en temps, d'une difficulté à avaler et à respirer, d'une sensation de nausée dans la gorge. La douleur est également ressentie, car la tumeur peut pincer les terminaisons nerveuses.

La présence d'une tumeur maligne dans la glande thyroïde est indiquée par le complexe de symptômes suivant:

  • Perte de poids nette;
  • Somnolence, fatigue;
  • Dépression, irritabilité;
  • Palpitations cardiaques;
  • Essoufflement, parfois des bouffées de chaleur au cou, au visage.

L'état du patient s'aggrave pendant la saison chaude, une arythmie apparaît, des changements dans la structure du myocarde.

Diagnostics

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde peut être diagnostiquée par les méthodes suivantes:

  • La palpation de la glande thyroïde chez les phoques, quelle que soit leur évaluation visuelle, de plus d'un centimètre de diamètre, fait suspecter la formation d'un kyste, d'une tumeur ou de nodules.
  • Test sanguin pour les hormones triiodothyronine, thyroxine et hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Les deux premières hormones sont étudiées sous forme générale et libre. Une tumeur maligne est souvent accompagnée d'une thyrotoxicose, alors que le taux de TSH peut rester normal ou réduit, et que les taux de T4 et de T3 sont élevés.
  • Analyse générale du sang et de l'urine - lorsque des processus pathologiques dans le sang du patient peuvent être détectés, une protéine, une vitesse de sédimentation accrue des érythrocytes, un indicateur de couleur réduit.
  • Échographie - avec une tumeur maligne à l'échographie, vous pouvez détecter des tumeurs arrondies, leur échogénicité est accrue, la coque est entourée d'un excès de capillaires et de vaisseaux sanguins. Une confirmation par d'autres méthodes est nécessaire, car l'image est similaire à la formation d'adénome.
  • Une biopsie à l'aiguille fine permet d'étudier la nature des cellules colloïdes et des néoplasmes. Dans l'adénome, les cellules sont un mélange d'épithélium folliculaire et de composition colloïdale. On diagnostique une néoplasie folliculaire ou une affection précancéreuse à un ratio différent de tissus.
  • Imagerie par résonance magnétique ou numérique en cas de cancer suspecté, pour rechercher la présence de métastases.
  • Études sur l'iode pour déterminer la période d'élimination et de distribution dans la glande thyroïde.

Les méthodes les plus informatives sont les diagnostics de laboratoire, la biopsie et l'IRM et la tomodensitométrie.

Traitement de la maladie

La réponse à la question de savoir si une maladie est traitée ou non dépend du stade auquel la tumeur est découverte, de sa localisation, de la présence de métastases et même de l'âge du patient.

Dans les néoplasmes, l’approche thérapeutique doit être complète et consiste généralement à:

  • Retrait du lobe thyroïdien ou de la glande entière;
  • Traitement à l'iode radioactif pour prévenir les récidives et les métastases;
  • Rééducation postopératoire;
  • Traitement médicamenteux hormonal.

Intervention chirurgicale

Le traitement d'une tumeur folliculaire est effectué uniquement par chirurgie. Avec une tumeur bénigne éprouvée, le traitement consiste à l'enlever avec une petite portion de tissu glandulaire sain. La tumeur excisée est envoyée pour analyse histologique.

Si l'analyse montre que la tumeur était maligne, mais que, pour une raison quelconque, le diagnostic préopératoire ne l'indiquait pas, l'opération suivante est effectuée. Dans ce cas, tout le lobe de la glande est excisé, à l'emplacement de la tumeur.

En cas de tumeur maligne de grande taille, il est nécessaire d'éliminer complètement la glande ainsi que les ganglions lymphatiques adjacents. Parfois, une série d'opérations est nécessaire.

Iode radioactif

Le traitement de la glande thyroïde est complété par un traitement à l'iode radioactif 131. Il présente une toxicité prononcée pour les structures pathologiques folliculaires, mais ne peut être utilisé que dans les cas suivants:

  • Croissance tumorale rapide;
  • Étalement sur une grande surface;
  • Invasion vasculaire;
  • Métastases ganglionnaires.

Dans le traitement des patients âgés, une telle thérapie est obligatoire. Pendant la période postopératoire, l'iode radioactif est traité pendant un mois pour éviter sa récurrence. A l'âge de cinquante ans, ce traitement n'est pratiquement pas utilisé.

Médicaments hormonaux

Avec l'élimination totale ou partielle de la glande thyroïde, l'hormonothérapie est prescrite à vie. Depuis lors, il n’existe dans le corps aucun organe synthétisant les hormones thyroïdiennes, elles doivent être prises de manière exhaustive pour normaliser les processus métaboliques. Également prescrit des hormones exogènes, réduisant le risque de re-formation de la tumeur.

Prévisions

Vous ne devriez pas paniquer lorsque vous diagnostiquez une tumeur folliculaire. Un traitement compétent et correct peut améliorer considérablement la qualité de vie. Avec un diamètre de néoplasme ne dépassant pas un centimètre et en l'absence de métastase, le patient peut facilement vivre pendant au moins vingt ans.

Lorsqu’il est détecté à un stade précoce et au moment opportun, le taux de survie des patients atteint presque cent pour cent. Dans les stades plus avancés et les tumeurs plus volumineuses, détectés aux stades ultérieurs, le taux de survie atteint 50%.

Dans tous les cas, le succès du traitement dépendra du moment de l'opération, d'une rééducation appropriée et du respect de la prescription complète du médecin traitant.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones