Les patients se demandent quels médicaments aideront à faire face à l'hypothyroïdie?

La sensation de faiblesse et d’apathie, provoquée par l’insuffisance fonctionnelle de la thyroïde, peut être très inconfortable et même priver une personne de son aptitude au travail.

Les endocrinologues n'ont pas toujours le temps nécessaire pour mener une consultation détaillée de chaque patient et expliquer quels médicaments sont utilisés pour traiter l'hypothyroïdie, comment ils fonctionnent, sous quelles formes sont produits, comment les posologies sont choisies. Mais les gens ont besoin de cette information.

Thérapie de remplacement

Le principe du traitement de l'hypothyroïdie est un traitement de substitution, dans lequel le manque d'hormones est comblé artificiellement.

Son indicateur est la quantité de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4) produite par la glande thyroïde - des hormones responsables du métabolisme du corps humain, pour le métabolisme.

Dans l'hypothyroïdie, T3 et T4 ne suffisent pas, les substances sont synthétisées en quantités insuffisantes ou sont totalement absentes.

Traitement hormonal synthétique

Le plus souvent, l'hypothyroïdie se prescrit à la lévothyroxine, un T4 synthétique qui ne diffère pas de la thyroxine humaine en bonne santé.

Donc, il est possible de remplir et T3, et T4, car la plupart des T3 dans le corps jusqu'à un certain point est sous la forme de T4.

Cette substance, lorsqu'elle interagit avec les cellules du flux sanguin, perd des atomes d'iode, devenant ainsi T3.

Toutes les marques T4 sont bioéquivalentes, il n'y a pas de différence significative dans leurs compositions.

Mais il n'est pas recommandé de remplacer le médicament avec lequel la personne est déjà traitée par un autre: un risque d'insuffisance hormonale risque de se produire, les symptômes de la maladie réapparaîtront et vous devrez ajuster la dose en sacrifiant votre santé et votre bien-être.

Les médicaments

Médicaments hormonaux utilisés en Russie pour compenser l'hypothyroïdie de la glande thyroïde, sur ordonnance.

Ils sont pris à l'intérieur en avalant.

Voici une liste de médicaments basés sur le T4 synthétique et leurs prix:

Le coût de ce groupe de médicaments est disponible pour la plupart des patients, mais il est important de garder à l'esprit que les grandes chaînes de pharmacies vendent toujours des médicaments moins chers.

Ceux qui ont besoin d'économiser de l'argent sur les médicaments peuvent également commander des médicaments hormonaux auprès de pharmacies en ligne éprouvées.

Caractéristiques de L-Thyroxine Berlin-Chemie

L'un des substituts synthétiques de l'hormone T4 est la populaire L-thyroxine 75 du fabricant Berlin-Chemie.

Le médicament est disponible sous la forme de comprimés convexes ronds blancs, d’un côté de la bande dentelée, de l’autre - estampé sous la forme du nombre 75.

Dans une boîte en carton - de 1 à 4 blisters en aluminium et instructions.

Chaque blister contient 25 comprimés.

La dose quotidienne est bue le matin, l'estomac vide, une demi-heure avant les repas, sans être mâchée.

Pour une absorption rapide, vous devez boire de la L-thyroxine avec beaucoup d'eau.

Le composant actif du médicament est la lévothyroxine sodique.

Parmi d'autres composants:

  • phosphate de calcium;
  • cellulose microcristalline;
  • carboxyméthylamidon sodique;
  • la dextrine;
  • glycérides partielles à longue chaîne.

Une fois dans le corps, la T4 se transforme partiellement en T3 et sature les cellules, ce qui les aide à se développer et à se développer.

Le médicament stimule et soutient le métabolisme.

L'effet thérapeutique dépend de la dose:

  1. Faible dose. Le médicament affecte le métabolisme des protéines et des graisses, comme un anabolisant.
  2. La dose moyenne Le médicament favorise la croissance et le développement des cellules. Le métabolisme augmente, les systèmes nerveux et cardiovasculaire deviennent plus actifs.
  3. Grande dose. L'exposition affecte l'hypothalamus et l'hypophyse, suspendant la production de certaines hormones.

Cas dans lesquels prendre L-Thyroxin 75 Berlin-Chemie ne peut pas:

  • en cas d'hypersensibilité aux comprimés;
  • avec thyréotoxicose;
  • dans l'infarctus aigu du myocarde;
  • dans la myocardite aiguë;
  • avec des problèmes de glande surrénale.

Il est nécessaire de traiter l'hypothyroïdie avec prudence si une personne souffre des maladies suivantes:

  • l'athérosclérose;
  • l'angine de poitrine;
  • l'hypertension;
  • l'arythmie;
  • le diabète;
  • hypothyroïdie sévère prolongée;
  • syndrome de malabsorption;
  • et aussi, s'il y a des antécédents d'infarctus du myocarde.

Pendant la grossesse, les patientes présentant une hyperthyroïdie doivent augmenter progressivement la dose de médicament.

Au fur et à mesure que le fœtus se développe dans le sang de la mère, la quantité de globuline qui se lie aux hormones thyroïdiennes augmente, de sorte que l’effet thérapeutique diminue sans augmenter la dose.

Pour exclure la possibilité d'hypothyroïdie chez un enfant, la mère doit arrêter de prendre un thyréostatique au cours de l'allaitement, tandis que la L-thyroxine peut être utilisée si le médecin ne s'y oppose pas.

Parmi les effets secondaires du médicament, des allergies ont été observées.

Comment ajuster le dosage?

La thérapie est purement individuelle et on ne peut pas se passer de l'aide d'un spécialiste qualifié.

Il n'y a pas de doses moyennes de plans de traitement communes à toutes les personnes.

Chaque patient a son propre métabolisme hormonal, ce qui nécessite une approche individuelle.

L'endocrinologue aide à choisir le dosage optimal de médicament.

À titre indicatif, utilisez le poids du patient.

Voici un exemple des doses initiales dans les cas où la glande thyroïde a cessé de produire des hormones.

Certains médecins utilisent la formule - 1,6 μg de l’hormone T4 pour 1 kg du corps.

D'autres commencent avec une très petite dose, jusqu'à 25 microgrammes par corps adulte.

Les endocrinologues sont prudents lorsqu'ils prescrivent une dose initiale de T4: le fait de commencer un traitement avec une petite dose aide le cœur à s'adapter à une augmentation du métabolisme.

Si une partie de la glande thyroïde du patient est toujours active et produit ses propres hormones, vous devez combler leur déficit en comprimés, tout en contrôlant la quantité totale d'hormones thyroïdiennes.

Dans les 3 mois suivant le début du traitement, les posologies peuvent être modifiées.

L'acceptation des médicaments hormonaux de remplacement dure toute la vie. Le patient doit donc vérifier chaque année si la dose de médicament répond aux besoins de l'organisme.

Si des ajustements sont nécessaires, les visites chez le médecin doivent être effectuées plus fréquemment.

Les dangers résultant du traitement

Le traitement de l'hypothyroïdie est compliqué par deux risques.

Si vous prenez trop peu de médicaments hormonaux, le malaise persistera.

Si vous allez trop loin avec des médicaments, les symptômes de la thyrotoxicose vont se développer:

  • fatigue avec insomnie;
  • augmentation de l'appétit;
  • nervosité;
  • tremblement;
  • douleur musculaire;
  • essoufflement;
  • palpitations cardiaques.

Les patients ayant un cœur faible et les patients souffrant d'arythmie sont plus sensibles aux hormones thyroïdiennes.

Ces patients, les médecins prescrivent des comprimés à faible dosage.

Mais même avec un apport raisonnable en T4, certains patients ont des effets secondaires:

L'utilisation de médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une diminution de la fonction thyroïdienne causée par un déséquilibre des hormones thyroïdiennes. La maladie entraîne une altération des processus métaboliques dans le corps, une détérioration de la santé, peut entraîner des complications graves. L'hypothyroïdie est traitée par un traitement hormonal substitutif avec des préparations de thyroxine.

Symptômes de l'hypothyroïdie

La maladie affecte principalement les femmes. Aux premiers stades de la pathologie, presque asymptomatique, les patients la perçoivent comme une fatigue normale. Si le manque d'hormones persiste pendant une longue période, les symptômes suivants apparaissent:

  • l'obésité;
  • léthargie, somnolence;
  • douleurs musculaires;
  • couleur jaune de la peau;
  • frilosité des membres;
  • gonflement du visage;
  • l'apnée;
  • une augmentation de la taille de la langue, avec des marques de dents;
  • muqueuses sèches, peau;
  • troubles de la mémoire, concentration;
  • abaisser la pression artérielle;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles du tube digestif: constipation, nausée, vomissement;
  • l'anémie;
  • déficience auditive;
  • enrouement;
  • dyskinésie biliaire;
  • dysfonctionnement ovarien chez la femme;
  • perte, bris de poils sur le visage et le corps;
  • stratification des ongles.

La gravité des symptômes dépend de la forme de la maladie, de la durée du déséquilibre hormonal. Sans traitement opportun chez les patients, les réflexes moteurs disparaissent, des paresthésies des membres, une polyneuropathie et une maladie cardiaque peuvent se développer. Chez les femmes, les irrégularités menstruelles provoquent l'infertilité, une fausse couche.

L'hypothyroïdie est la forme la plus grave d'hypothyroïdie: elle est fatale dans 40% des cas. Un tel état se développe chez les patients âgés qui n'ont pas été traités depuis longtemps, ou la thérapie n'a pas donné de résultats. Qui peut provoquer un affaiblissement marqué du système immunitaire, le stress, les maladies virales et infectieuses, l’abus d’alcool, la prise de sédatifs.

Types d'hypothyroïdie

Il existe des formes primaires et secondaires de la maladie. Primaire se développe dans le contexte de processus pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde, conduisant à la destruction des cellules fonctionnelles de l'organe. En conséquence, une quantité insuffisante de tissu glandulaire produit de la thyroxine et de la triiodothyronine (T3, T4). La cause de cette forme d'hypothyroïdie peut être:

L'hypothyroïdie centrale ou secondaire se développe avec une sécrétion insuffisante de thyrotropine par l'hypophyse. L'hormone stimulant la thyroïde indique à la thyroïde de produire du T3 et du T4 en cas de manque de sang.

Il existe également une forme hypothalamique de la maladie, dont la cause principale est un dysfonctionnement de l'hypothalamus du cerveau, garant de la stabilité de l'environnement interne du corps. L'hypothyroïdie périphérique est caractérisée par la résistance des tissus périphériques aux hormones thyroïdiennes. La pathologie se développe en raison de la mutation congénitale des gènes. Le développement physique et mental de ces patients est en retard et tous les autres symptômes de l'hypothyroïdie sont présents.

Classification de l'hypothyroïdie par gravité

La forme primaire de la maladie est divisée en:

  • L'hypothyroïdie subclinique (latente) est caractérisée par un taux élevé d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) et de thyroxine (T4) normale. Les manifestations cliniques sont rares ou absentes.
  • Dans la forme manifeste, une faible concentration en TSH est diagnostiquée avec une T4 faible, et il existe des symptômes caractéristiques de l'hypothyroïdie.
  • Le stade compensé est observé avec le traitement réussi de la maladie. Le résultat des analyses de laboratoire est dans les limites normales.
  • L'hypothyroïdie décompensée est difficile à traiter, il existe un déficit en thyroxine avec une hormone stimulante de la thyroïde élevée.
  • La forme compliquée se développe avec une décompensation prolongée de la maladie. Les complications possibles incluent les kystes, l'insuffisance thyroïdienne, le cœur, l'adénome hypophysaire, le crétinisme. L'hypothyroïdie pendant la grossesse entraîne un développement anormal du fœtus.

Au début du coma hypothyroïdien chez les patients présentant une diminution de la température corporelle, un rythme cardiaque, un essoufflement, une rétention urinaire, un gonflement du corps, une confusion, une obstruction intestinale, des évanouissements.

Méthodes de diagnostic de l'hypothyroïdie

Les principales méthodes de diagnostic comprennent les tests sanguins de laboratoire pour la TSH, la T3 libre et la T4 libre. Le médecin examine le patient, examine et palpe la glande thyroïde.

En outre, une échographie, une scintigraphie isotopique, une biopsie par ponction de l'organe, une analyse des anticorps dirigés contre les récepteurs hormonaux de la glande (AT à TSH, AT à TPO) sont effectuées. Les résultats de l'analyse biochimique du sang révèlent une augmentation du taux de triglycérides, des composés du cholestérol de faible densité, une diminution de la concentration en hémoglobine.

L'échographie vous permet d'évaluer la taille et la structure de la glande. Des biopsies tissulaires sont effectuées pour l'examen histologique du contenu des cellules cancéreuses. La scintigraphie est nécessaire pour identifier les nodules thyroïdiens actifs et inactifs, les modifications diffuses et la présence de foyers inflammatoires.

Pour identifier une pathologie congénitale, vous pouvez utiliser le dépistage néonatal dans les premiers jours de la vie d'un enfant. L'hypothyroïdie se distingue du syndrome de Down, du rachitisme, de l'encéphalopathie, de la chondrodystrophie.

Thérapie de remplacement

Pour compenser l'hypothyroïdie au stade manifeste, un traitement hormonal substitutif est effectué. L’objectif principal est la normalisation de la thyroxine, de la triiodothyronine, de la thyrotropine, la restauration de la fonction thyroïdienne, l’élimination des symptômes pathologiques. Appliquez des hormones naturelles ou synthétiques. La posologie et le schéma thérapeutique sont choisis individuellement pour chaque patient.

Une thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie est effectuée pour compenser la forme manifeste de la pathologie. Au stade subclinique, la thyroxine n'est indiquée que pour les femmes enceintes et les femmes en phase de planification familiale.

Les médicaments contenant l'hormone T4 comprennent:

  • L-thyroxine (L-tiroxine);
  • L-thyroxine-acre (L-tiroxine-akri);
  • Lévothyroxine (lévotiroxine);
  • Eutirox (Eutirox);
  • Bagothyrox (Bagothyrox).

Comment traiter correctement l'hypothyroïdie avec la thyroxine? Y a-t-il des effets secondaires? Les comprimés commencent à être pris avec une dose physiologique minimale, qui correspond au niveau d'hormones dans le corps. Le médicament est bu une fois par jour avant de manger, à jeun, il est absorbé plus mal.

Il est nécessaire de prendre la thyroxine pendant une longue période en évitant les interruptions. Avec une évolution chronique et progressive de la maladie, la thérapie est menée à vie. Dans d'autres cas, la durée du traitement est déterminée par le médecin sur la base d'études des taux hormonaux. Le médicament ne doit pas être bu avec des produits ayant des propriétés absorbantes, il est nécessaire de laisser un intervalle d'au moins 4 heures entre les comprimés appliqués.

Traitement de l'hypothyroïdie avec des préparations de thyroxine

Le traitement de l'hypothyroïdie commence par une dose initiale de 25 mg par jour. Patients souffrant de maladies du système cardiovasculaire, la posologie est augmentée progressivement sur 10 à 14 jours. Les jeunes gens augmentent la dose plus rapidement, les femmes enceintes et les patients après l'ablation de la glande thyroïde se voient immédiatement prescrire la quantité la plus efficace du médicament.

Tous les 2 mois, menez une étude de contrôle des taux sanguins d'hormones thyroïdiennes. Sur la base des résultats obtenus, la posologie est ajustée et l'efficacité du traitement est évaluée. Ensuite, les analyses sont répétées tous les 6 mois. Si le traitement pendant une longue période ne permet pas d'obtenir une compensation de la maladie, décidez de l'intervention chirurgicale.

Le traitement hormonal de l'hypothyroïdie chez la femme enceinte ne nuit pas au développement du fœtus, car le médicament ne traverse pas la barrière placentaire. Thyroxin étant capable de passer dans le lait maternel, vous discuterez avec votre médecin de la possibilité de prendre des comprimés pendant l'allaitement.

Contre-indications à l'utilisation de la thyroxine:

  • intolérance individuelle;
  • thyrotoxicose;
  • insuffisance rénale;
  • infarctus du myocarde;
  • diabète sucré.

Avec prudence, le médicament est prescrit pour les arythmies, les cardiopathies ischémiques, compliquées d'hypothyroïdie, l'hypertension artérielle. Un effet indésirable de la L-thyroxine peut être une réaction allergique. Dans d'autres cas, un ajustement de la posologie est nécessaire.

Augmente le besoin de drogue quand:

  • diarrhée prolongée;
  • cirrhose du foie;
  • inflammation de la muqueuse intestinale;
  • syndrome métabolique.

Ces conditions empêchent l'absorption de l'hormone dans le sang et accélèrent son élimination de l'organisme, de sorte que le traitement peut être inefficace.

Traitement de l'hypothyroïdie par déficit en iode

L'absence prolongée d'iode dans le corps entraîne une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine par les tissus de la glande thyroïde. Cela conduit à une augmentation du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang, ce qui entraîne l'apparition de symptômes d'hypothyroïdie. En outre, la taille de la glande peut augmenter, une douleur peut survenir lors de sa palpation.

Le traitement principal de l'hypothyroïdie provoquée par une carence en iode est effectué à l'aide de la nomination de préparations complexes de thyroxine avec la triiodothyronine.

  • La thyroïde;
  • Chlorhydrate de triiodothyronine.

Il est utile pour les patients d’ajouter des aliments riches en iode: chou marin, noix de Grenoble, légumes verts, légumes et fruits frais, et eau minérale.

Réflexologie informatique

La réflexologie est une alternative au traitement traditionnel. C'est une méthode d'application d'impulsions électriques aux zones biologiquement actives du corps, responsables du fonctionnement des systèmes endocrinien, nerveux et immunitaire. À l'aide d'un programme informatique, le médecin détermine les points nécessaires et surveille le processus.

Les principaux avantages du traitement informatique de l'hypothyroïdie:

  • rétablissement de l'équilibre hormonal;
  • réduction progressive de la posologie des médicaments hormonaux;
  • réduire la taille de la glande thyroïde;
  • renforcer les propriétés protectrices du corps;
  • la capacité d'éviter les complications de la chirurgie.

Il existe plusieurs méthodes de réflexologie: acupuncture, exposition à la chaleur, acupression. Le traitement ne peut être effectué qu'après avoir déterminé le diagnostic, le niveau de TSH, T3, T4. Cette méthode est utilisée en combinaison avec les méthodes traditionnelles de traitement et après approbation du médecin traitant. Les contre-indications comprennent la forme auto-immune de la maladie, le besoin de chirurgie, l'épilepsie, la fièvre, l'inflammation de la peau, le cancer et les tumeurs bénignes.

Le traitement de remplacement de l'hypothyroïdie vous permet de rétablir l'équilibre des hormones thyroïdiennes, le fonctionnement de la glande thyroïde et de normaliser les processus métaboliques dans le corps. Les préparations de thyroxine utilisées pour le traitement de la forme manifeste de la maladie, aident à obtenir une compensation stable de la maladie, n’ont pratiquement pas d’effets secondaires, sont autorisées pendant la grossesse.

Comment traiter correctement l'hypothyroïdie avec la thyroxine

Le traitement de l'hypothyroïdie est réduit au maintien du niveau normal d'hormones thyroïdiennes. L'utilisation de médicaments avec un objectif de substitution - c'est le traitement de l'hypothyroïdie. Malheureusement, à notre époque, l'hypothyroïdie n'est pas traitée et c'est un fait. Bonne journée, cher lecteur. Dans mon article précédent, Hypothyroïdie primaire, j’avais parlé de la maladie elle-même. Dans cet article, je vais vous expliquer comment faire face à cette maladie.

Le prétendu traitement de l'hypothyroïdie consiste à combler les hormones manquantes avec des analogues synthétiques, ainsi que dans le traitement de l'anémie, si elle existe. Puisque nous savons que les hormones thyroïdiennes sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4), il est nécessaire de les reconstituer avec des médicaments synthétiques similaires.

L'hypothyroïdie manifeste (explicite) est une indication absolue de la désignation d'un traitement de substitution, quels que soient l'âge et les autres maladies chez un patient donné. La différence peut être dans le choix du médicament, la dose initiale et le taux d'augmentation.

La question du début du traitement de substitution de l'hypothyroïdie infraclinique reste controversée. Cependant, l’indication absolue du début du traitement est une hypothyroïdie infraclinique chez une femme enceinte ou chez une femme qui planifie une grossesse dans un proche avenir.

Le traitement de l'hypothyroïdie est comme suit...

Pour le traitement de l'hypothyroïdie, les analogues synthétiques T4 (L-Throxin) et T3 (Triiodothyronine) sont utilisés, ainsi que des médicaments combinés. Ces médicaments ne sont pas inférieurs à l'action des hormones thyroïdiennes humaines et avec le choix de la dose appropriée, ils n'ont pas d'effets secondaires significatifs. Beaucoup ont peur de commencer un traitement contre l'hypothyroïdie, de peur d'augmenter leur poids. Je peux vous calmer, cela n'arrivera pas. Ne pas croire? Lisez l'article "L'Eutirox entraîne-t-il un excès de poids?".

En outre, ce médicament est absolument sans danger pour les femmes qui allaitent leurs bébés. Vous pouvez le vérifier en lisant l'article "Eutirox et lactation".

Les préparations Tz se distinguent par un effet plus rapide, mais en même temps, elles ont des effets secondaires plus importants. Les drogues T4 sont plus lentes, mais donnent un effet plus doux et plus doux. Par conséquent, la préférence est donnée à la L-thyroxine. La prescription de ces médicaments nécessite une augmentation progressive de la dose, en commençant par les doses les plus faibles.

Cela est dû au fait que l'administration d'une dose complète immédiatement ou son augmentation rapide peut entraîner des conséquences indésirables pour le système cardiovasculaire: battement de coeur, augmentation de la pression, faiblesse, arythmie, essoufflement, etc.

La dose quotidienne moyenne de L-thyroxine pour les femmes est de 100 µg, pour les hommes de 150 µg. En général, la dose est calculée en fonction du poids du patient, elle est de 1,6 μg / kg de masse. Comment prendre correctement la thyroxine, je l’ai décrit dans mon article «Comment bien prendre la thyroxine», je vous recommande de le lire.

Le médicament est pris 1 fois par jour le matin, 30 minutes avant les repas. Si vous ne remplissez pas cette condition, 50% du médicament n'est pas absorbé et l'effet escompté ne sera pas le même.

Chez les personnes jeunes et d'âge moyen ne présentant aucune maladie, le traitement de l'hypothyroïdie commence par une dose de 25 mg par jour. Si le médicament est bien toléré, vous pouvez augmenter la dose tous les 7 jours à raison de 25 mcg par jour jusqu'à la dose finale.

Les personnes âgées sont encouragées à commencer encore plus prudemment, avec 12,5 mcg par jour. L'augmentation de la dose produite plus lentement, de 12,5 à 10-14 jours. Avec l’apparition de douleurs cardiaques ou d’une augmentation de leur fréquence, l’ajout du médicament cesse et l’hypothyroïdie reste sous-compensée (sous-compensée).

Deux mois après avoir atteint la dose complète, il est nécessaire de surveiller le taux de TSH. Regarder T4 n'est pas nécessaire, car ce n'est pas pratique. Si la TSH n'est pas suffisamment réduite, la question de l'augmentation de la dose de thyroxine avec un suivi répété est également résolue après 2 mois. Si la TSH était au départ très élevée, elle ne peut diminuer qu’après 4 à 6 mois. Dans chaque cas, votre médecin traitant décide de la marche à suivre.

Lorsque la dose sélectionnée de L-thyroxine contient une TSH normale, cette dose doit être prise pendant une longue période et peut-être même toute la vie (tout dépend de la cause de l'hypothyroïdie).

Il est déconseillé de faire des interruptions, sinon il sera nécessaire de sélectionner la dose dès le début. Nécessaire une fois par an, déterminé par la TSH pour évaluer l'efficacité du traitement.

Il est important de se rappeler que ce médicament ne crée pas de dépendance et que vous pouvez cesser de le prendre à tout moment. Mais lorsque vous agissez ainsi, tous les symptômes de l'hypothyroïdie réapparaîtront progressivement et il sera nécessaire de relancer le traitement de l'hypothyroïdie.

Quelles sont les erreurs les plus courantes commises par les patients au début du traitement de l’hypothyroïdie? Vous pouvez apprendre de l’article «Je bois et je bois de la thyroxine, mais la TSH ne diminue pas et ne diminue pas tout».

Le médicament L-thyroxine ne guérit pas l’hypothyroïdie thyroïdienne et la thyroïdite auto-immune, mais soutient les niveaux normaux d’hormones thyroïdiennes.

Traitement du coma hypothyroïdien

Le coma hypothyroïdien est une pathologie plutôt rare. Il se développe très lentement et il est très difficile de ne pas remarquer de détérioration.

Le traitement du coma hypothyroïdien est compliqué non seulement par la gravité critique du patient et le besoin de mesures thérapeutiques complexes, mais aussi parfois par les patients âgés qui ne peuvent pas rapidement compenser le déficit en hormones thyroïdiennes.

Le traitement est effectué dans l'unité de soins intensifs d'un établissement médical. Pour le traitement du coma, les médicaments T3 sont plus souvent utilisés, car ils agissent plus rapidement et pénètrent bien dans la barrière hémato-encéphalique, mais ils utilisent également des médicaments T4 administrés par voie intraveineuse.

Les glucocorticoïdes et un ensemble de mesures visant à corriger les troubles hémodynamiques et électrolytiques sont également largement utilisés.

Pronostic pour l'hypothyroïdie primaire

La qualité de vie des personnes présentant une hypothyroïdie compensée de la thyroïde n'est pas différente de celle des personnes en bonne santé, il n'y a pas de restrictions. La seule chose qui distingue de telles personnes est la nécessité d'un apport quotidien en L-thyroxine.

J'ai tout. Abonnez-vous à de nouveaux articles de blog, partagez cet article avec vos amis via les boutons de réseaux sociaux. réseaux ci-dessous. A bientôt!

Médicaments pour l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie désigne une diminution prolongée et persistante des niveaux hormonaux due à un dysfonctionnement de la glande thyroïde. En règle générale, le stade initial de la maladie passe sans symptômes visibles, mais cela ne signifie pas que la solution du problème peut être différée plus longtemps. Le diagnostic tardif de la maladie, ainsi que le traitement tardif, peuvent avoir des conséquences graves pour tout le corps.

Le traitement de l'hypothyroïdie repose sur la prise d'hormones synthétiques de la thyroïde. Cette méthode est considérée comme la plus efficace et la moins dangereuse. Le succès de la thérapie dépend des caractéristiques individuelles de l’organisme et du choix correct de la posologie du médicament.

Prescrire le bon traitement

Lorsque la glande thyroïde est malade, il se produit un trouble métabolique qui affecte négativement tous les organes et systèmes du corps humain. Le tableau clinique de l'apparition de l'hypothyroïdie étant déterminé, le médecin traitant peut prescrire un traitement de substitution assez long.

Actuellement, la médecine n'a pas trouvé le moyen de restaurer la fonction naturelle de l'hormone thyroïdienne (TSH), donc le maintien synthétique des niveaux hormonaux peut durer toute la vie. En outre, le traitement substitutif doit être effectué sur la base d'un régime alimentaire spécial.

Le traitement commence par un diagnostic.

Déterminer la cause de la maladie est la première étape du traitement futur. Selon les résultats de l’étude diagnostique, un schéma hormonal particulier est attribué au patient.

Les procédures suivantes peuvent être utilisées pour établir un diagnostic précis:

  • examen de la glande thyroïde pour déterminer le nombre d'anticorps auto-immuns;
  • test sanguin pour la TSH, T3 et T4;
  • radiographie de la glande thyroïde;
  • biopsie.

De plus, des méthodes mécaniques de diagnostic sont utilisées pour examiner la glande thyroïde:

  • Scanner la thyroïde en utilisant de l'iode radioactif. Cette méthode permet de déterminer le taux d'absorption de cette microcellule. Les indicateurs bas révélés à la suite du balayage indiqueront la présence d'hypothyroïdie.
  • L'échographie est une méthode sûre pour le diagnostic mécanique d'une maladie. Cette méthode est utilisée pour identifier les anomalies pathologiques, le degré d'augmentation de l'organe malade et la présence de zones de compactage.
  • Lors de l'étude en laboratoire du fond hormonal, il est également nécessaire de prendre en compte les symptômes les plus prononcés que le patient doit lui-même raconter.

Une évaluation conjointe des résultats de laboratoire et des symptômes de la maladie aidera à obtenir le tableau clinique le plus clair possible.

Prescription de médicaments hormonaux

Le traitement de l'hypothyroïdie avec des médicaments hormonaux est de loin le moyen le plus efficace de résoudre un problème. Le dosage des médicaments nécessaires est prescrit par l’endocrinologue sur la base des résultats des analyses. Selon les statistiques, les patients souffrent le plus souvent d'un déficit en hormone T4, responsable de la synthèse des protéines et du métabolisme des tissus. Pour le restaurer, les endocrinologues prescrivent de la L-thyroxine. Si une étude en laboratoire révèle une pénurie de T4 et de T3, il est recommandé dans ce cas de prendre le médicament combiné, la triiodothyronine. La thérapie de remplacement nécessite une réception assez longue, aussi la posologie prescrite doit-elle être ajustée périodiquement sur la base des tests.

Le médicament L-thyroxin est un analogue synthétique de l’hormone T4. Ce médicament a une forme de comprimé de 50 et 100 mg. Lors de la réception d'un tel médicament en aucun cas ne peut pas changer le dosage vous-même. Avec un traitement approprié, la stabilisation de la concentration en hormone de remplacement doit être observée au niveau naturel.

La prise du médicament est faite 30 minutes avant les repas une fois par jour. Le résultat visible de la thérapie de remplacement ne peut être vu que six mois après le début de l'ajustement des niveaux hormonaux. Le traitement médicamenteux de l'hypothyroïdie doit être accompagné d'aliments diététiques et de complexes vitaminiques.

Traitement de l'insuffisance thyroïdienne en iode

Lorsque l’hypothyroïdie par carence en iode est nécessaire, il est nécessaire de rétablir l’iode dans le corps. Par conséquent, la prise de médicaments contenant cet oligo-élément est obligatoire pour les patients. Les plus efficaces sont les médicaments suivants:

  • L'iodomarine est un agent prophylactique efficace prescrit en cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde. S'il est impossible pour la glande thyroïde de maintenir la production d'iode au niveau approprié, cet oligo-élément doit être ajouté au corps de l'extérieur. L'iodomarine est capable de prévenir de nombreux troubles endocriniens et a plusieurs indications importantes d'utilisation.
  1. Tout d'abord, ces pilules sont prescrites pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde afin de corriger les niveaux hormonaux.
  2. Deuxièmement, ce médicament est une mesure préventive de la récurrence de la maladie.

Pour prévenir la carence en iode, il est conseillé aux enfants de boire le médicament à raison de 100 mg par jour, pour les adultes à 200 mg. Si une déficience chronique en iode a été détectée lors du diagnostic de la maladie, la posologie du médicament est doublée. Il est à noter que la désignation d'un tel médicament ne doit être effectuée que par un médecin professionnel.

  • La laminaire est un substitut alternatif à l'iodomarine. En fait, le varech est une algue qui est vendue dans une pharmacie sous forme séchée. Cette préparation à base de plantes doit être ajoutée aux repas quotidiens. Les pharmaciens proposent également divers médicaments, notamment du varech. De plus, cette plante fait partie de certains compléments alimentaires.

La restauration de la carence en iode dans le corps est une procédure très importante. La déficience chronique de cet élément affecte négativement le fonctionnement de nombreux organes et systèmes. Il est particulièrement important d'observer l'équilibre naturel de l'iode chez les enfants.

Maintenir l'équilibre en vitamines

Lors du diagnostic de troubles d'origine hormonale, la nomination d'un complexe vitaminique est considérée comme obligatoire. Une récupération complète des processus métaboliques est impossible avec une privation de vitamines. Les patients atteints d'hypothyroïdie ont besoin des vitamines suivantes:

  • Vitamines A et B - aident à rétablir l’immunité.
  • Vitamine E - améliore la circulation sanguine dans les organes, ce qui accélère considérablement le processus de récupération de tous les systèmes du corps.
  • Vitamine C - contribue au retour à un fonctionnement normal de la glande thyroïde.
  • Oméga 3 - commence le processus de régénération des cellules malades et contribue également à la restauration des processus métaboliques.

Les préparations vitaminiques complexes sont assez largement représentées parmi les produits pharmaceutiques; il n’est donc pas difficile de trouver une option appropriée. Une attention particulière que les médecins paient pour un médicament tel que l'huile de poisson. Ce produit contient les oligo-éléments et les vitamines les plus essentiels. Il constitue donc un bon outil de prévention de l'hypothyroïdie.

Régime thérapeutique

Les chances de restauration réussie du fond hormonal sont significativement augmentées lorsque le patient se conforme à un certain régime alimentaire, qui est développé conformément à certaines règles:

  • Les aliments consommés quotidiennement doivent contenir une grande quantité de vitamines et d’oligo-éléments.
  • Les aliments gras devront être éliminés complètement. Pour restaurer le métabolisme intercellulaire, des produits faciles à digérer sont nécessaires.
  • Pendant le traitement, vous devrez également exclure les produits à base de farine et les sucreries.
  • Le soja étant l’ennemi principal de l’hypothyroïdie, il devrait donc également être supprimé du menu du jour.
  • Chaque jour, le patient doit manger des produits contenant de l'iode, tels que le chou marin, les noix, le kaki, les fruits de mer. Vous devez également remplacer le sel habituel iodé.
  • Dans l'hypothyroïdie, les nutritionnistes recommandent de manger plus de fruits et de légumes, ainsi que des aliments protéinés.

Très souvent, chez les patients atteints d'hypothyroïdie, il existe une constipation. Pour prévenir de tels problèmes, vous devez inclure dans votre régime les aliments riches en fibres. En raison du ralentissement des processus métaboliques, le liquide est retiré du corps pendant assez longtemps, ce qui entraîne un gonflement des tissus et des organes internes. Dans le cadre de ce phénomène, il convient de limiter la consommation d’eau et d’autres liquides à 1,5 litre par jour. Avec le bon régime, non seulement le métabolisme s'améliore, mais aussi l'état psycho-émotionnel du patient.

Médecine populaire

Le traitement des maladies endocriniennes par des méthodes traditionnelles doit être associé à un traitement médicamenteux. L'utilisation de produits à base de plantes et de produits naturels vise à maintenir le système immunitaire, à stabiliser l'état psycho-émotionnel et à supprimer les symptômes visuels de la maladie.

Les recettes de médecine alternative peuvent avoir un usage interne et externe. Lors de l'utilisation de médicaments à base de plantes, il est important de respecter la régularité. Les frais de légumes doivent utiliser certains cours, entre lesquels doivent être des pauses obligatoires.

Pour soulager un symptôme tel que les poches, vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes aux propriétés diurétiques. Généralement, ces mélanges sont le millepertuis, le persil, l'origan et la menthe. De plus, avec l'apparition de l'œdème, un massage thérapeutique soigné et divers bains cosmétiques et des compresses sont appliqués.

Dans le monde végétal, il existe différents types d'herbes, dont la composition est identique à celle des hormones thyroïdiennes (silverweed white, castor utérus). Ces plantes sont en mesure de participer activement à la restauration du fond hormonal. L'utilisation de recettes folkloriques doit donc être coordonnée avec le médecin traitant.

Hypothyroïdie - Description, symptômes et traitement chez la femme

L'hypothyroïdie est considérée comme la forme la plus courante de modification fonctionnelle de la glande thyroïde. Cette pathologie se développe en raison d'une déficience durable à long terme des hormones de la glande ou d'une diminution de leur efficacité biologique au niveau cellulaire.

Pendant longtemps, la maladie peut ne pas se manifester. Cela est dû au fait que le processus se développe progressivement. Dans une maladie légère à modérée, le bien-être de la patiente peut être satisfaisant et les symptômes supprimés sont traités comme de la dépression, du surmenage ou une grossesse (le cas échéant).

Chez les femmes en âge de procréer, l'incidence est de 2%, chez les femmes et les hommes âgés, ce chiffre s'élève à 10%. Une déficience en hormones thyroïdiennes provoque des perturbations systémiques de l'activité de tout l'organisme.

Qu'est ce que c'est

L'hypothyroïdie est un processus qui se produit en raison d'un manque d'hormones thyroïdiennes dans la glande thyroïde. Cette maladie touche environ un homme sur mille et dix-neuf femmes sur mille.

Il arrive souvent que la maladie soit difficile à détecter et à long terme. La difficulté des diagnostics tient au fait que la maladie apparaît et se développe lentement et se caractérise par des signes indiquant qu'il est difficile de détecter simplement l'hypothyroïdie. Les symptômes sont généralement confondus avec le surmenage, chez les femmes avec la grossesse ou autre chose.

Les causes

L'hypothyroïdie est congénitale, c'est-à-dire que le diagnostic est posé à l'enfant dès la période néonatale, parfois avant l'âge d'un an, et acquis dans 99% des cas.

Causes de l'hypothyroïdie acquise:

  • thyroïdite auto-immune de type chronique (conduit à une hypothyroïdie irréversible);
  • hypothyroïdie iatrogène - survient pendant le traitement par l'iode radioactif ou lors du retrait de la glande thyroïde;
  • prendre des thyréostatiques pour le traitement du goitre toxique diffus;
  • carence aiguë prolongée en iode.

L’hypothyroïdie congénitale est la conséquence d’anomalies congénitales de la glande thyroïde, de troubles de l’hypothalamus et de l’hypophyse, de la dégradation pathologique des hormones thyroïdiennes et d’effets indésirables sur le fœtus au cours du développement fœtal - utilisation de divers médicaments par la future mère, présence de pathologies auto-immunes.

Une quantité insuffisante d'hormones thyroïdiennes dans l'hypothyroïdie congénitale entraîne une perturbation persistante du développement du système nerveux central, y compris du cortex cérébral, ce qui le retarde dans son développement mental, la mauvaise structure du système musculo-squelettique et d'autres organes importants.

Des statistiques

L'hypothyroïdie en Russie est d'environ 19 pour 1000 chez les femmes et 1 pour 1000 chez les hommes. Malgré sa prévalence, l'hypothyroïdie est très souvent détectée tardivement.

Ceci est dû au fait que les symptômes du trouble ont une forme progressive et sont supprimés des formes non spécifiques. De nombreux médecins les considèrent comme une conséquence du surmenage ou d'une conséquence d'autres maladies, ou de la grossesse, et n'envoient pas la patiente à l'analyse du niveau d'hormones stimulant la thyroïde dans le sang. Les hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme énergétique dans le corps, de sorte que tous les processus métaboliques de l'hypothyroïdie ralentissent quelque peu.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Malgré le grand nombre de formes de la maladie, les symptômes de l'hypothyroïdie ne sont fondamentalement différents que dans deux types: l'enfance (crétinisme) et l'adulte (myxoedème). Cela est dû à l'action des hormones thyroïdiennes. Leur fonction principale est d’améliorer la dégradation du glucose dans le corps et de stimuler la production d’énergie. Aucun processus humain actif ne peut se passer de thyroxine et de triiodothyronine. Ils sont nécessaires à la pensée normale, au travail musculaire et à l'activité physique, même pour la nutrition et l'immunité.

Syndromes caractéristiques de l'hypothyroïdie:

  1. Œdème de myxoedème: œdème péri-orbitaire, visage gonflé, grandes lèvres et langue avec empreintes de dents le long des bords latéraux, membres enflés, difficulté à respirer le nez (associé à un gonflement de la muqueuse nasale), troubles de l'audition (œdème du tube auditif et de l'oreille moyenne), voix enrouée (voix enrouée) gonflement et épaississement des cordes vocales), polysérosite.
  2. Syndrome de lésions du système musculo-squelettique: gonflement des articulations, douleur au mouvement, hypertrophie généralisée des muscles squelettiques, faiblesse musculaire modérée, syndrome de Hoffman.
  3. Syndrome des lésions du système nerveux: somnolence, léthargie, perte de mémoire, attention, intellect, bradyphrénie, douleurs musculaires, paresthésie, diminution des réflexes tendineux, polyneuropathie, dépression, ataxie cérébelleuse. L’hypothyroïdie non traitée chez le nouveau-né entraîne un retard mental et physique (rarement réversible), un crétinisme.
  4. Syndrome d'échange-hypothermie: obésité, baisse de température, frissons, intolérance au froid, hypercaroténémie, provoquant un jaunissement de la peau.
  5. Syndrome anémique: anémie - carence en fer hypochrome, normocytaire, normocrome, normochrome, macrocytaire, carence en vitamine B12.
  6. Syndrome du système digestif: hépatomégalie, dyskinésie biliaire, dyskinésie du côlon, tendance à la constipation, perte d'appétit, atrophie de la muqueuse gastrique, nausées et parfois vomissements.
  7. Syndrome des troubles ectodermiques: altérations des cheveux, des ongles, de la peau. Les cheveux sont ternes, cassants, tombent sur la tête, les sourcils, les membres, poussent lentement. Peau sèche Ongles minces, striés longitudinalement ou transversalement, exfoliants.
  8. Syndrome de lésion cardiovasculaire: myxoedème cardiaque (bradycardie, basse tension, onde T négative dans l'ECG, insuffisance circulatoire), hypotension, polysérosite, variantes atypiques possibles (avec hypertension, sans bradycardie, avec tachycardie constante avec insuffisance circulatoire et paroxysmant. type de crises sympathico-surrénaliennes dans les débuts de l'hypothyroïdie).
  9. Syndrome des lésions du système nerveux: somnolence, léthargie, perte de mémoire, attention, intellect, bradyphrénie, douleurs musculaires, paresthésie, diminution des réflexes tendineux, polyneuropathie, dépression, ataxie cérébelleuse. L’hypothyroïdie non traitée chez le nouveau-né entraîne un retard mental et physique (rarement réversible), un crétinisme.
  10. Syndrome d'hypogonadisme hyperprolactinémique: dysfonctionnement ovarien (ménorragie, oligoménorrhée ou aménorrhée, stérilité), galactorrhée - chez la femme, chez l'homme - diminution de la libido, dysfonction érectile.

L'hypothyroïdie est un excellent «masqueur». Souvent, l'insuffisance hormonale thyroïdienne, en particulier au stade subclinique, est confondue avec les maladies cardiaques, le syndrome de fatigue, la dépression et d'autres maladies.

Symptômes de l'hypothyroïdie chez les femmes

Souvent, chez les femmes atteintes d'hypothyroïdie, vous pouvez entendre:

  1. Un sommeil adéquat n'apporte pas de repos au corps. La matinée commence par une sensation de brisure.
  2. Je ne veux rien, bien qu'il n'y ait aucune raison apparente d'apathie.
  3. Frilosité constante, quels que soient le temps et les vêtements.
  4. Oubli pathologique, très mauvaise mémoire (les symptômes sont souvent associés à l’athérosclérose en raison de l’augmentation du taux de cholestérol dans l’hypothyroïdie).
  5. Évanouissement dû à une hypotension et à un discours retardé.
  6. Absence de désir sexuel, excès de poils dans tout le corps.
  7. L’émergence de mastopathies, de formations kystiques dans la poitrine et l’utérus.
  8. Violation du cycle menstruel (menstruations irrégulières) avant l’apparition de la ménopause.

Grossesse avec hypothyroïdie

En cas d’hypothyroïdie non traitée, l’apparition d’une grossesse est rare. Le plus souvent, la grossesse survient lors de la prise de médicaments visant à traiter l'insuffisance d'hormones thyroïdiennes.

Malgré le fait que l’hypothyroïdie peut entraîner une grossesse, les enfants naissent rapidement et en parfaite santé. Ce phénomène s'explique par le fait que les hormones thyroïdiennes ne pénètrent pas dans la barrière placentaire et n'ont absolument aucune influence sur le développement du fœtus.

Le traitement de l'hypothyroïdie chez les femmes enceintes n'est pas différent de celui des femmes non enceintes. La seule chose qui peut être notée est une légère augmentation des doses de drogues prises. Si vous ne prenez pas un traitement approprié pendant la grossesse, le risque de complications associé au cours de la grossesse augmente:

  • Avortements spontanés dans 1-2 trimestres;
  • Fausses couches au 3ème trimestre;
  • Naissance prématurée.

Ces complications ne surviennent pas dans tous les cas et dépendent de la sévérité de l'évolution de la maladie et des complications associées d'autres organes et systèmes. Leur apparition est due au ralentissement de tous les types de métabolisme chez la femme enceinte et au manque d'apport en nutriments pour le développement du fœtus.

Diagnostic d'hypothyroïdie

Le diagnostic de l'hypothyroïdie est principalement établi sur la base de manifestations cliniques caractéristiques, à savoir l'apparition de patients et les tests de diagnostic en laboratoire. L'insuffisance fonctionnelle de la glande thyroïde est caractérisée par une diminution de l'iode. Ces dernières années, la possibilité d'une détermination directe des hormones dans le sang est apparue: thyrotropique (teneur élevée), T3, T4 (teneur faible).

Ce qui est nécessaire pour la consultation avec l'hypothyroïdie:

  1. L'histoire du patient au médecin sur sa santé ces derniers temps.
  2. Cette échographie de la glande thyroïde, faite peu de temps avant la consultation et plus tôt en date.
  3. Les résultats du test sanguin (total et hormones de la glande).
  4. Informations sur les opérations transférées, en cas de sortie de l'hôpital (consignées dans l'historique médical du rapport du médecin, qui contient des informations sur l'état du patient, le diagnostic et le pronostic de sa maladie, les recommandations de traitement, etc.).
  5. Traitements utilisés ou appliqués.
  6. Informations sur l'étude des organes internes, le cas échéant.

L'échographie (endoscopie), la détermination de l'heure des réflexes tendineux, l'électrocardiographie (ECG) sont également utilisées pour le diagnostic.L'endocrinologue recommande, le cas échéant, une tomodensitométrie de la glande thyroïde, en fonction des résultats obtenus, lesquels spécifient le diagnostic et développent un traitement individuel. organe à des fins de diagnostic) pour déterminer les tumeurs malignes de la glande.

Le diagnostic de coma hypothyroïdien en l'absence d'un diagnostic d'hypothyroïdie dans l'histoire de la maladie peut être difficile. Les manifestations cliniques les plus importantes de cette affection sont une peau sèche, pâle et froide, une diminution du rythme cardiaque (bradycardie), une diminution de la pression artérielle (hypotension), une diminution et parfois la disparition des réflexes tendineux. Lorsque le patient atteint de coma hypothyroïdien doit être hospitalisé d'urgence.

Traitement hormonal substitutif

Ce type de traitement est la seule solution correcte pour l'hypothyroïdie. Les hormones devraient être basiques. Toutes les autres activités sont auxiliaires. Le principe de l'hormonothérapie substitutive est simple: il s'agit d'une introduction artificielle d'hormones thyroïdiennes dans le corps.

Parmi les médicaments contenant des hormones thyroïdiennes, la thyroxine et la triiodothyronine peuvent être utilisés. Si, plus tôt, le second médicament était utilisé beaucoup plus souvent, les endocrinologues modernes en sont venus à la conclusion qu'il était inutile de l'utiliser. T3 a un effet négatif sur le myocarde, aggravant les lésions cardiaques dans le contexte de l'hypothyroïdie. Le seul cas où il peut être plus efficace que la thyroxine est un coma hypothyroïdien, dans lequel l'administration intraveineuse de triiodothyronine a un effet thérapeutique assez rapide.

Quant au traitement de remplacement par l'hormone T4, il implique l'utilisation de médicaments contenant de la lévothyroxine (L-thyroxine). Dans le réseau des pharmacies, ils peuvent être achetés sous les noms suivants:

Le traitement le plus efficace contre l'hypothyroïdie est le traitement de remplacement par la L-thyroxine. Sa posologie, sa fréquence et son mode d'administration ne doivent être déterminés que par un endocrinologue sous contrôle du spectre hormonal du sang et des données cliniques!

Régime alimentaire pour l'hypothyroïdie

Les objectifs poursuivis par la nutrition thérapeutique dans l'hypothyroïdie sont:

  • normalisation des processus métaboliques;
  • prévention de l'athérosclérose;
  • restauration de l'apport sanguin tissulaire;
  • réduction de poids.

Régime alimentaire pour l'hypothyroïdie implique une certaine restriction des graisses (principalement des animaux) et des glucides (au détriment de simples).

La liste des produits recommandés comprend:

  • poissons, principalement marins (morue, maquereau, saumon), riches en phosphore, en acides gras polyinsaturés et en iode;
  • pain de farine 1 et 2 variétés, hier ou biscuits secs et secs;
  • viande maigre, viande de poulet «blanche» contenant de la tyrosine;
  • saucisses faibles en gras;
  • les céréales (sarrasin, millet, orge), les ragoûts et leurs plats;
  • salades de légumes frais, assaisonnées d'huile végétale, vinaigrette, aspic;
  • Le lait et les boissons lactiques faibles en gras, ainsi que le fromage cottage, la crème sure - dans les plats;
  • fromage non salé, faible en gras et doux;
  • omelettes aux protéines, œufs à la coque, jaune avec soin;
  • boissons légèrement infusées (café et thé), thé au citron ou au lait, jus fraîchement pressés, extraits d'églantier et de son;
  • tous les fruits, notamment le kaki, le feijoa, le kiwi, qui sont riches en iode, ainsi que les cerises, les raisins, les bananes, les avocats;
  • légumes sauf crucifères, légumes verts frais;
  • raifort et mayonnaise avec soin;
  • beurre avec prudence, huiles végétales - dans les plats et lors de la cuisson;
  • fruits de mer (moules, pétoncles, huîtres, algues, petits pains et sushis).

La liste des produits interdits comprend:

  • œufs de poisson;
  • poisson fumé et salé, poisson en conserve;
  • variétés de saucisses grasses;
  • pain à base de farine de haute qualité, toutes pâtisseries, gâteaux, pâtisseries, produits frits (tartes, pancakes, pancakes);
  • viandes grasses (porc, agneau) et volaille (oie, canard);
  • foie (cervelle, foie, reins);
  • margarine, saindoux, huile de cuisson;
  • bouillons riches de viande, de volaille et de poisson;
  • la confiture, le miel sont limités;
  • moutarde, poivre, raifort;
  • thé fort ou café, cacao, coca-cola;
  • viande fumée, cornichons;
  • toutes les légumineuses;
  • crucifères (toutes sortes de chou, navet, radis, radis, navet);
  • champignons sous n'importe quelle forme;
  • les pâtes et le riz sont limités.

La quantité de liquide libre est limitée à 1 à 1,5 litre par jour: l'œdème survient pendant l'hypothyroïdie qui, même sans excès de liquide, perturbe les processus métaboliques dans les tissus. Le sel est limité à 5 à 6 grammes par jour, ce qui évite les produits chimiques de l'estomac et ne contribue pas à la rétention d'eau dans le corps. Les patients souffrant d'hypothyroïdie sont invités à consommer du sel iodé, car l'iode est nécessaire à la production d'hormones thyroïdiennes.

Foire aux questions des patients atteints d'hypothyroïdie

Quelle est l'efficacité des hormones pour l'hypothyroïdie?

  • Leur efficacité a été prouvée dans des essais cliniques pour toutes les formes d'hypothyroïdie, sauf périphérique. Cependant, la thérapie d'association avec des préparations d'iode a généralement un effet positif.

Vais-je avoir un goitre?

  • Sa formation n'est possible que sous forme primaire en raison du niveau élevé de TSH. Avec un traitement en temps opportun, cela est facilement évité.

Pourrai-je me débarrasser complètement de cette maladie?

  • Seulement de la forme transitoire - ses symptômes disparaissent dans les 6 mois. Dans tous les autres cas, le patient est obligé de suivre un traitement hormonal à vie.

Est-il possible de manger beaucoup de bonbons avec l'hypothyroïdie?

  • Une consommation excessive de farine, d'aliments sucrés ou gras et d'hypothyroïdie peut rapidement conduire à l'obésité. Par conséquent, il est préférable de limiter la consommation de ces produits à des limites raisonnables (produits de confiserie ne dépassant pas 100 à 150 g par jour).

Quel traitement populaire contre l'hypothyroïdie est le plus efficace?

  • Il convient de souligner que les méthodes cliniquement prouvées et efficaces de traitement de l’hypothyroïdie ne sont pas efficaces.

À quelle fréquence un endocrinologue devrait-il se rendre?

  • En l'absence d'exacerbations, au moins une fois tous les six mois.

Quelles sont les complications après la prise d'hormones?

  • Ils sont nombreux (augmentation du rythme cardiaque, douleurs à la poitrine, perte de poids, etc.), mais ils sont tous transitoires. Une liste complète peut être trouvée dans les instructions.

Pronostic et prévention de l'hypothyroïdie

Le pronostic de l'hypothyroïdie congénitale dépend de la rapidité du traitement de substitution instauré. Grâce à la détection précoce et au traitement de remplacement précoce de l'hypothyroïdie chez le nouveau-né (1 à 2 semaines de vie), le développement du système nerveux central n'est pratiquement pas affecté et correspond à la norme. Quand une hypothyroïdie congénitale compensée tardivement développe la pathologie du système nerveux central de l'enfant (oligophrénie), la formation du squelette et d'autres organes internes est perturbée.

La qualité de vie des patients atteints d'hypothyroïdie qui suivent un traitement compensatoire n'est généralement pas réduite (il n'y a aucune restriction, sauf en cas de nécessité de prendre quotidiennement de la L-thyroxine). La mortalité dans le développement du coma hypothyroïdien (myxoedème) est d'environ 80%.

La prévention du développement de l'hypothyroïdie consiste en une bonne nutrition avec un apport suffisant en iode et vise son diagnostic précoce et un traitement de remplacement initié en temps voulu.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones