L'hypothyroïdie est aujourd'hui très fréquente chez les patients présentant des problèmes de thyroïde. Cette maladie est caractérisée par une inhibition de la fonction des organes endocriniens. À cet égard, le niveau d'hormones de cette glande dans le sang est fortement réduit.

Causes de la maladie

Les médecins identifient plusieurs causes principales d'hypothyroïdie:

  • goitre sporadique et endémique;
  • inflammation de la thyroïde;
  • traitement chirurgical en relation avec la thyrotoxicose;
  • le crétinisme;
  • traitement à l'iode radioactif.

L'hypothyroïdie a pour conséquence un ralentissement important du métabolisme.

Thérapie

Avant de commencer à traiter une maladie, vous devez connaître la cause de son apparition. Le diagnostic repose sur l'étude de la thyroïde utilisant l'iode radioactif. Vous devrez également déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Toutes les études qui doivent être effectuées par le patient sont déterminées strictement individuellement et exclusivement par le médecin traitant. Ceux-ci peuvent être:

  • un test sanguin pour les niveaux d'hormone TSH, T3 et T4.
  • analyse pour déterminer le nombre d'anticorps auto-immuns dans la glande thyroïde;
  • Échographie;
  • examen radio-isotopique;
  • radiographie;
  • biopsie.

Le traitement de l'hypothyroïdie repose sur la prescription de médicaments tels que:

  • préparations thyroïdiennes ou hormones de synthèse;
  • médicaments contenant de l'iode;
  • si la maladie est auto-immune, des médicaments à base de glucocorticoïdes seront également nécessaires.

Tous les médicaments doivent être pris exclusivement sur ordonnance et sous son contrôle. Pendant plusieurs décennies, l'hypothyroïdie était pratiquement incurable, car il n'y avait pas de médicament efficace contre cela. En relation avec cela, une évolution grave et constante de l'hypothyroïdie s'est développée. Les conséquences d'une telle maladie étaient souvent le crétinisme et l'idiotie. Aujourd'hui, ils ne se rencontrent plus, car les problèmes de thyroïde sont diagnostiqués et corrigés en temps voulu à l'aide d'un traitement médicamenteux.

Traitement hormonal

Le traitement médicamenteux implique en premier lieu l’utilisation d’une hormonothérapie. Le médecin prescrit à chaque patient la dose optimale. Pour ce faire, prescrire des médicaments tels que:

  • thyroïde;
  • T-Reocomb;
  • L-thyroxine;
  • Ou analogues de ces médicaments.

Le traitement commence par de petites doses. Cette mesure est nécessaire pour protéger le cœur du patient des charges excessives. Les doses initiales sont 1/6 ou 1/4 comprimé. Dès que l'état du patient s'améliore, la posologie augmente progressivement, même si la tolérance au médicament est bonne. Pour ce faire, ajoutez une fois par mois 1/4 comprimé. Les préparations thyroïdiennes peuvent être prises autant que possible avec une dose maximale de 1,5 comprimé par jour.

Le principe de base du traitement de l'hypothyroïdie est la réception des doses maximales admissibles du médicament. Seulement, il est possible d'obtenir un effet compensatoire. Dans le même temps, le patient se sentira une personne active et pratiquement en bonne santé.

Les médicaments hormonaux utilisés pour traiter l'hypothyroïdie ne provoquent pas une augmentation du poids corporel. Ces médicaments, en revanche, améliorent le métabolisme. Par conséquent, sans ordonnance d'un médecin, ces médicaments ne devraient pas être pris. Sinon, il y a une chance de briser le métabolisme dans votre propre corps.

L'iode est une composante importante du traitement.

Si un patient est atteint d'hypothyroïdie par déficit en iode, il est nécessaire de rétablir la quantité d'iode requise dans le corps. Par conséquent, le traitement doit nécessairement inclure des médicaments contenant cet élément. Parmi eux se trouvent:

  • Yodomarin. Utilisé pour traiter et prévenir les problèmes de thyroïde. Il est constitué d'iode, indispensable au bon fonctionnement de la glande. En raison du fait que l'iode n'est pas produit indépendamment dans le corps, il doit être obtenu de l'extérieur. L'iodomarine aide à prévenir de nombreuses maladies de cet organe endocrinien. Avec son aide, le manque de cet élément important est comblé. Iodomarin a plusieurs indications importantes pour l'utilisation. Premièrement, il s’agit d’une hypothyroïdie, car pour l’éliminer, vous devez remplir une quantité insuffisante d’iode. Deuxièmement, il s’agit de prévenir la récurrence des problèmes de thyroïde. Enfin, l'iodomarine doit être prise pour prévenir l'apparition d'une maladie de la thyroïde. Les enfants ont besoin de 100 mg d'iodomarine par jour. Adultes - 200 mg. Cette posologie est nécessaire à la prophylaxie. Si l'iodomarine est prescrit pour le traitement, les enfants devront prendre 200 mg par jour et les adultes, 500 mg. Iodomarin devrait être prescrit seulement par un docteur professionnel. En règle générale, ce médicament iode prend beaucoup de temps, plusieurs années. Souvent, le médecin prescrit Jodomarin à vie. Il est nécessaire de reconstituer la quantité nécessaire d’iode dans le corps du patient.
  • La laminaire est un autre élément ou médicament qui peut remplacer l'iodomarine. Cette algue, qui peut être acheté à la pharmacie. Ils sont mangés. Vous pouvez également acheter un produit médical contenant du varech. Il devrait également être pris comme dirigé par le docteur. En règle générale, le varech fait partie de certains compléments alimentaires nécessaires pour reconstituer l'iode dans le corps.

Le varech et l'iodomarine sont des médicaments nécessaires aux patients présentant une insuffisance thyroïdienne. Il produit peu d'hormones thyroïdiennes. Combler une carence en iode - capacité de permettre à l'organisme de produire une quantité suffisante de ces hormones.

Vitamines essentielles

Iodomarin - un médicament qui contient l'oligo-élément l'iode. Mais si un patient développe une hypothyroïdie, il faut lui prescrire des vitamines:

  • Vitamines B. Ils renforcent considérablement l'immunité, stimulent la fonction thyroïdienne;
  • Omega3 est un must pour une personne si le diagnostic est l'hypothyroïdie. Il normalise le travail de la glande thyroïde. Ces acides gras en grande quantité contiennent des capsules d'huile de poisson. Ils sont vendus dans une pharmacie.
  • Les vitamines A restaurent l'immunité, ce qui est très nécessaire s'il existe une maladie telle que l'hypothyroïdie.
  • Les vitamines E améliorent la circulation sanguine. Ils sont des antioxydants naturels.
  • Les vitamines C favorisent le travail adéquat de la glande endocrine et la production d’hormones.

La plupart de ces vitamines contiennent de l'huile de poisson. C'est pourquoi ce médicament doit être utilisé pendant le traitement de la maladie et pour la prévention des problèmes de glande thyroïde.

Menu et style de vie

L'hypothyroïdie est une maladie qui, avec le traitement, nécessite également un mode de vie sain. La principale étape de ce programme est un menu rationnel. Les patients devront s'en tenir à un régime:

  1. Toute la nourriture devrait être facilement digérée;
  2. Les produits alimentaires doivent être choisis de manière à contenir beaucoup de vitamines. Cela ne fera qu'améliorer la fonction thyroïdienne.
  3. Si le patient souffre d'obésité, vous devrez perdre un certain excès de poids. Reduxin ou un régime alimentaire simple et confortable peuvent aider.
  4. Toute graisse devra être éliminée. C'est à la fois de la graisse végétale et animale. Une telle nutrition aidera à restaurer les processus métaboliques. S'il n'y a pas de graisse dans la nourriture, elle sera absorbée plus rapidement, elle sera transformée jusqu'au bout. La graisse empêche également cela.
  5. Vous devez abandonner les glucides facilement digestibles. Parmi eux, les produits à base de farine, les bonbons, etc.

Remèdes populaires

L'hypothyroïdie peut être guérie avec la médecine traditionnelle. Il est vrai que de telles recettes sont utiles dans le cadre d’un traitement hormonal de base et d’une nutrition appropriée (lorsque, en premier lieu, les matières grasses sont exclues des produits). Voici quelques remèdes populaires:

  1. Des parties égales sont brassées: églantines, montre à trois feuilles, millepertuis, fleurs de camomille, elecampane, lettre initiale médicinale, mordovnik. Tous ont versé 2 tasses d'eau bouillante. 10 minutes, tout vaut la peine d'être gardé dans un bain-marie, puis insister 2 heures à la chaleur. Il faut boire 4 fois par jour, littéralement 20 minutes après le repas.
  2. La collection d'animaux d'élevage, de chélidoine, de hanches, de rhizomes de réglisse, de fucus, d'angélique et de Rhodiola rosea est versée dans 2 tasses d'eau bouillante. Tout est bouilli pendant 5 minutes, puis infusé pendant 4 heures. Le cours de la réception - un demi-verre après un repas exactement 4 fois par jour.

Mesures préventives

Outre les principes de base de la nutrition, dans lesquels il n'y a pas de gras, de glucides simples, il est important de:

  1. Mener une vie active, faire de l'exercice;
  2. Prendre des médicaments avec de l'iode;
  3. Buvez de l'huile de poisson, qui contient de nombreuses vitamines. Il convient de noter que l'huile de poisson devrait être appliquée à un âge précoce.

Ces mesures aideront à protéger le corps vulnérable des problèmes de glande thyroïde. Et cela signifie que vous pouvez profiter de la vie et de votre propre santé.

Médicaments essentiels pour le traitement de l'hypothyroïdie

La prescription de médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie implique en premier lieu de déterminer les symptômes de la maladie et son diagnostic correct. Une telle maladie, comme l'hypothyroïdie, est le plus souvent acquise, bien qu'il soit parfois possible de retrouver une forme innée. Si la glande thyroïde est altérée, la production de TSH, une hormone stimulant la thyroïde, est ralentie ou même complètement arrêtée.

Si la glande thyroïde est altérée, la production de TSH, une hormone stimulant la thyroïde, est ralentie ou même complètement arrêtée.

Le travail altéré de la glande sécrétoire détermine le degré de développement du tableau clinique de l'hypothyroïdie. Avec un degré modéré de la maladie, se manifestant chez l'adulte, les principaux symptômes incluent la présence d'une faiblesse caractéristique, une certaine inhibition des mouvements. Les manifestations externes sont caractérisées par l'apparition de poches, la peau commence à se décoller et les cheveux tombent, le visage devient quelque peu boursouflé, un enrouement peut être tracé dans la voix et la parole devient un peu trouble. Il y a constipation, baisse de la température corporelle, ralentissement du rythme cardiaque ou on observe une arythmie, augmentation du taux de cholestérol dans le sang.

Si la maladie n'est pas traitée, cela aura des conséquences très négatives.

Peut-être le développement rapide de l’athérosclérose, compliqué par un infarctus, peut-il entraîner une thrombose cérébrale. Pour cette raison, un diagnostic opportun est important pour la vie et la santé des patients.

Traitement approprié de l'hypothyroïdie

En affaiblissant la fonctionnalité de la glande thyroïde, responsable du métabolisme dans le corps, l’influence de la maladie s’étend à tous les tissus et à tous les organes. Par conséquent, comme le degré de la maladie est déterminé après le diagnostic, les patients doivent suivre un traitement à vie en obtenant artificiellement l'hormone manquante. Dans la pratique médicale n'a pas encore trouvé les moyens de restaurer les performances naturelles de la glande thyroïde. Le traitement est prescrit quel que soit le sexe du patient. Il est possible de traiter avec de tels médicaments à la fois les hommes et les femmes. La catégorie de patients peut bien exister, recevant périodiquement des médicaments hormonaux. Bien que la méthode soit substitutive, cette approche se caractérise par une solution efficace pour le traitement de l'hypothyroïdie.

Si des symptômes d'hypothyroïdie apparaissent, il est nécessaire de consulter un endocrinologue qui, sur la base de tests, prescrira un traitement et ajustera la dose requise. Périodiquement, il est nécessaire d'effectuer un don de sang de contrôle à partir d'une veine pour vérifier le contenu de l'hormone. En cas d'écart par rapport à la norme, vous devriez consulter à nouveau un médecin.

Médicaments pour le traitement

Les animaux thyroïdiens initialement séchés ont joué le rôle de source pour obtenir les enzymes nécessaires. A reçu le médicament thyroïdine. Il se composait de deux hormones - T4 (thyroïdine) et T3 (triiodothyronine). La prescription de ces médicaments pour l'hypothyroïdie était approximative, car différents animaux présentaient une différence de composition hormonale, alors que l'hormone T3 était quelque peu problématique en raison de sa rapide absorption par l'organisme.

Aujourd'hui, pour le traitement de l'hypothyroïdie à l'aide d'hormones de synthèse et de médicaments combinés, cette substance présente dans sa composition deux hormones principales - T3 et T4.

Au fil du temps, les médicaments se sont progressivement améliorés, de même que les méthodes de détermination des doses requises. Aujourd'hui, il est possible d'utiliser des hormones d'origine synthétique, avec lesquelles il n'y a pratiquement aucune difficulté.

Il existe des préparations séparées contenant de la L-thyroxine. Aujourd'hui, pour le traitement de l'hypothyroïdie à l'aide d'hormones de synthèse et de médicaments combinés, cette substance présente dans sa composition deux hormones principales - T3 et T4.

Lorsque certains indicateurs diminuent, certaines hormones sont prescrites pour l'hypothyroïdie.

Médicaments sur ordonnance

Les résultats des tests sanguins effectués sur des patients justifient la nomination d'un traitement. Dans la plupart des cas, il ne suffit pas d'hormone T4, et donc nommé L-thyroxin. En cas de manque des deux hormones, ce qui est beaucoup moins courant, un médicament associé est administré - la triiodothyronine. Le traitement pour le remplacement des hormones naturelles nécessite une correction sur la base de tests périodiques et est utilisé tout au long de la vie.

Dans la plupart des cas, il ne suffit pas d'hormone T4, et donc nommé L-thyroxin.

Un médicament comme la L-thyroxine est synthétique et présente un contenu similaire à celui de l'hormone T4. L'industrie pharmaceutique produit la L-thyroxine sous forme de comprimés de 50 ou 100 µg.

Une augmentation progressive de la dose est réalisée sous la supervision d'un endocrinologue. Des analyses de sang en laboratoire permettent de déterminer le dosage exact. Il devrait y avoir une stabilisation du contenu en hormone qui ne cause pas d'intoxication du corps et qui soit proche de la norme d'une personne en bonne santé.

Il est nécessaire de prendre des médicaments une fois par jour, 30 minutes avant les repas. L'efficacité du traitement se fait sentir environ six mois après le début du médicament. L'état général des patients revient progressivement à la normale. Pour les patients, il est utile de suivre un régime et une fortification périodique. Les vitamines avec l'hypothyroïdie sont prises afin de corriger l'état général. Lorsque les processus métaboliques sont perturbés, il est principalement nécessaire de saturer en vitamines et en minéraux E, A, C et B, en sélénium et en zinc.

Quelques fonctionnalités

En cas de surdosage de L-thyroxine, le premier signe est une accélération du rythme cardiaque, accompagnée d’une perturbation grave du rythme cardiaque, d’un comportement agité déraisonnable, d’un tremblement nerveux aux extrémités, d’une insomnie constante, d’une transpiration accrue, le patient commence à perdre beaucoup de poids sans perdre l’appétit. Dans les cas graves, le traitement est suspendu, la L-thyroxine est régulée à nouveau. Si les signes ne posent pas de problème particulier, alors un ajustement passager a lieu.

L'iodomarine est un médicament auxiliaire prescrit aux patients souffrant d'hyperthyroïdie de la glande thyroïde.

Pour la plupart, c'est un médicament d'action préventive, c'est une pilule, qui comprend l'iode. En remplaçant sa carence, le médicament aide dans une certaine mesure à prévenir le développement d'un goitre endémique et optimise la présence d'iode dans le corps. Il est recommandé de prendre de l'iodomarine en présence de la maladie et afin de le prévenir.

Hypothyroïdie - traitement à domicile des enfants et des adultes avec des médicaments et prescription de médicaments traditionnels

Selon les statistiques médicales officielles, l’hypothyroïdie est la maladie la plus courante du système endocrinien. Ce diagnostic est particulièrement souvent posé aux femmes de plus de 65 ans et à celles qui vivent loin de la mer, ce qui est la cause d'une carence en iode dans le corps. La maladie peut être acquise et congénitale. Au début, elle ne sera pas ressentie et, à mesure de son développement, elle nécessitera un traitement long et difficile. Quel est le danger de maladie et est-il nécessaire de prendre des hormones pour l'éliminer?

Quelle est l'hypothyroïdie

Le nom de la maladie est formé du mot latin "thyreoidea", qui signifie "glande thyroïde", auquel est ajouté le préfixe grec "hypo", indiquant que la norme ou la limite n'a pas été atteinte. En médecine officielle, on entend par «hypothyroïdie» une affection provoquée par un déficit persistant et prolongé en hormones thyroïdiennes, caractéristique des personnes de tout âge. La maladie a 2 formes cliniques extrêmes:

  • Myxoedème (chez l'adulte) - est caractérisé par un gonflement des tissus dans le contexte d'une violation du métabolisme des protéines;
  • crétinisme (chez les enfants) - se caractérise par un retard du développement mental et physique, car les hormones thyroïdiennes affectent la croissance et la formation du corps.

La maladie a été décrite pour la première fois en 1873 et on a parlé de la forme grave (extrême) sous un diagnostic spécifique environ 5 ans plus tard. L'hypothyroïdie disparaît complètement après la compensation du déficit hormonal. En Russie, la maladie est diagnostiquée chez 19 femmes sur 1 000 et chez 21 hommes sur 1 000, mais elle n'est pas détectée à un stade précoce, car les symptômes primaires sont effacés, mais les formes de développement de la maladie ne sont pas spécifiques. La clinique d’hypothyroïdie (manifestations) comprend plusieurs syndromes:

  • Échange hypothermique: froid, jaunissement de la peau (sur fond d'accumulation de carotène), hypothermie (forte baisse de la température corporelle), surpoids, intolérance au froid.
  • Anémie: le développement de l'anémie.
  • Myxoedémateux: gonflement du visage et des extrémités, gonflement de la langue avec apparition d'empreintes de dents sur les bords latéraux (latéraux), difficultés respiratoires nasales, perte auditive, grossissement de la voix.
  • Gonadisme hyperprolactinémique: troubles des ovaires (aménorrhée - menstruation différée de plusieurs cycles, infertilité, ménorragie - grande perte de sang pendant la menstruation), galactorrhée (excès de lait ou de colostrum, non liée à l'accouchement ou à la lactation) chez la femme, dysfonction érectile chez les hommes.
  • Troubles ectodermiques: matité, cheveux cassants, perte, croissance lente (affecte les cheveux sur les sourcils, corps), peau sèche, amincissement et séparation des ongles.
  • Lésions du système nerveux central (SNC): inhibition des actions et de la pensée, somnolence (particulièrement le jour, une personne peut dormir jusqu'à 12 heures le soir), dépression, diminution des réflexes tendineux, douleurs musculaires, perte d'attention, intelligence, mémoire.
  • Lésions cardiovasculaires: bradycardie (trouble du rythme sinusal), hypotension (pression artérielle basse), hypertension (augmentation de la pression, symptôme atypique), signes de péricardite (inflammation du péricarde avec apparition d'épanchement - fluide - dans sa cavité), ralentissement du rythme cardiaque (moins de 60 ans) battements par minute)
  • Lésions du système musculo-squelettique: œdème articulaire, douleur lors du mouvement, faiblesse musculaire.
  • Affections du système digestif: hépatomégalie (foie hypertrophié), dyskinésie biliaire ou dyskinésie du côlon, constipation fréquente, perte d'appétit, nausée, perte de poids, haut-le-cœur.

Au stade initial, le tableau clinique n’est pas spécifique: la plupart des gens n’éprouvent que des faiblesses, une diminution des performances, une détérioration de la mémoire, des plaintes de peau sèche, de frissons et de perte de cheveux. Leurs membres ou leur visage peuvent devenir enflés, leur voix peut se durcir, leur poids corporel peut augmenter. La gravité des symptômes dépend de la cause de l'hypothyroïdie, du niveau de déficit en hormone et des caractéristiques individuelles de l'organisme. La gravité de la maladie est divisée en les types suivants:

  • Subclinique (latente) - augmentation de la thyréostimuline (TSH) avec des taux normaux de thyroxine (T4), les symptômes sont presque inexistants.
  • Manifeste (clinique) - une augmentation de la TSH dans le contexte de la chute de T4, le tableau clinique est prononcé.
  • Compliqué - complété par des anomalies cardiaques, un adénome hypophysaire secondaire, peut provoquer un coma myxédémateux et la mort.

Les causes

Les médecins appellent comme cause principale le développement spontané d'une hypothyroïdie primitive la présence d'une thyroïdite auto-immune chronique: inflammation de la glande thyroïde, dans laquelle l'organisme perçoit ses propres cellules comme des "ennemis" et stimule la synthèse des anticorps. L'hypothyroïdie primaire est basée sur des pathologies qui réduisent la masse du tissu glandulaire et inhibent la production de thyroxine et de triiodothyronine, aidées par:

  • les habitudes alimentaires dans lesquelles le corps souffre d'un manque d'iode ou de sélénium, d'un excès de thiocyanates, d'ions lithium et de calcium (ces substances bloquent l'absorption d'iode);
  • radiation de la glande thyroïde, retrait de sa partie, médicament;
  • anomalie congénitale de la glande thyroïde (hypoplasie - tissu sous-développé, aplasie - absence de sections individuelles, agénésie - absence totale de tissu);
  • trouble congénital de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  • thyroïdite (maladies inflammatoires de la glande thyroïde);
  • prédisposition génétique à la maladie (anomalies génétiquement transmises dans la biosynthèse des hormones T3 et T4);
  • effets exogènes (internes) pendant la période prénatale (le bébé aura un développement squelettique altéré, un retard mental).

Par ailleurs, les médecins mentionnent une hypothyroïdie idiopathique dont les causes n’ont pas été identifiées. En plus des dommages directs aux tissus de la glande thyroïde, les médecins dans la classification de l'hypothyroïdie isolé violation de la régulation de ses fonctions avec des problèmes de l'hypothalamus (centre du système nerveux autonome, zone du cerveau) et de l'hypophyse (appendice inférieur du cerveau). L’hypothyroïdie secondaire est appelée hypothalamique ou hypophysaire (selon le type de violation) et l’une des causes est:

  • lésions cérébrales traumatiques, parmi lesquelles les complications sont les hématomes cérébraux, la nécrose;
  • tumeurs hypophysaires;
  • lésion cérébrale ischémique;
  • lésions de la glande pituitaire dans les maladies auto-immunes;
  • méningo-encéphalite;
  • traitement à long terme avec des médicaments à base de sérotonine.

Certains experts dans la classification de l'hypothyroïdie incluent les tissus ou périphériques, dans lesquels le fonctionnement des hormones thyroïdiennes présentes est perturbé. Ils peuvent être initialement produits par des protéines inférieures, ou leurs récepteurs sont endommagés dans l'organisme, il existe des défauts dans les protéines de transport qui transportent les hormones dans les cellules. Moins commun est le problème du fonctionnement des structures du système enzymatique des reins ou du foie, en raison duquel la conversion de T4 en T3 est altérée.

Traitement

Pour établir un schéma thérapeutique compétent, un diagnostic différentiel de l'hypothyroïdie est nécessairement réalisé, ce qui permet de le séparer des autres endocrinopathies et nécessite une surveillance du niveau d'hormones thyroïdiennes sur une période donnée. De plus, on prescrit au patient une imagerie par résonance magnétique, une échographie du cou, une radiographie, une tomodensitométrie, une ponction de la thyroïde. Le traitement est complexe et implique:

  • traitement étiotropique (élimination des maladies primaires et associées);
  • exposition symptomatique;
  • traitement hormonal substitutif;
  • régime alimentaire (correction nutritionnelle pour augmenter le niveau d'iode et de sélénium dans le corps).

Un traitement médicamenteux n'est pas prescrit pour la forme subclinique, lorsque le taux de TSH est inférieur à 4,2 µIU / ml, et pour la forme périphérique, si les symptômes sont effacés. Ici, la reconstitution des niveaux d'hormones thyroïdiennes est souvent basée sur la correction du régime alimentaire. Le schéma thérapeutique exact est élaboré exclusivement par un endocrinologue: c'est particulièrement vrai pour les dosages hormonaux.

Médicaments hypothyroïdiens

La plupart des médecins conseillent de commencer le traitement du déficit en hormone thyroïdienne avec un traitement par étiotropes: cela affecte la cause de cette maladie. Il est souvent nécessaire de prendre des préparations d'iode (bétadine, iodure, Endonorm) pour combattre la thyroïdite et d'autres maladies inflammatoires de la glande thyroïde. Dans le même temps, un traitement symptomatique est prescrit au patient. Il consiste à prendre:

  • glycosides cardiaques (Korglikon, Digoxin, Strofantin), en cas d’insuffisance cardiaque;
  • cardioprotecteurs (Preductal, Riboxin, Mildronate, Trimetazidine) pour protéger le muscle cardiaque;
  • les médicaments qui améliorent l'activité cérébrale (Piracetam);
  • vitamines et complexes multivitaminiques (Milgama, Neurobeks).

Le traitement de l'hypothyroïdie implique nécessairement un traitement de substitution par des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes: les médicaments restants sont auxiliaires. Dans le coma hypothyroïdien, le T3 est administré par voie intraveineuse au patient, mais dans d’autres cas, on prescrit des médicaments à base de thyroxine (T4) - lévothyroxine, euutirox, bagotirox. Leur réception à vie n'est pas exclue. Les médicaments hormonaux les plus efficaces pour l'hypothyroïdie thyroïdienne:

  • L-thyroxine - Les comprimés contiennent 25-200 μg de lévothyroxine sodique, activent les fonctions du système nerveux, les vaisseaux sanguins, le cœur, accélèrent les processus métaboliques, sont prescrits pour les formes primaire et secondaire de la maladie. La manifestation clinique du traitement est observée le 5ème jour. Le médicament est interdit dans la thyréotoxicose, l'infarctus du myocarde, l'inflammation du muscle cardiaque, est utilisé avec prudence chez les patients atteints de maladies du système cardiovasculaire. Les effets secondaires au cours du traitement sous la surveillance d'un médecin sont absents. Les dosages sont choisis individuellement, les comprimés sont pris à jeun, une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est déterminée par un spécialiste.
  • Eutirox est un comprimé peu coûteux de lévothyroxine sodique dosée à une dose de 25 à 150 µg qui affecte la croissance et le développement des tissus, processus métaboliques. L'effet thérapeutique du traitement apparaît après une semaine (à faibles doses - après 12 jours) et dure autant après l'arrêt du médicament. Les indications générales, les contre-indications et les recommandations pour l’accueil sont similaires à celles présentées pour la L-thyroxine, les médicaments pouvant se remplacer.

Traitement chez les femmes

Si une hypothyroïdie est détectée chez une femme enceinte, la prescription de médicaments pour le traitement de substitution et la surveillance mensuelle du taux d'hormones thyroïdiennes sont obligatoires: cela réduit autant que possible le risque de maladie du fœtus. Les patients âgés de plus de 50 ans doivent également suivre un traitement complet à base de préparations de thyroxine et de triiodothyronine (aucune administration à vie n'est autorisée). Le traitement de l'hypothyroïdie chez la femme implique:

  • normalisation du système reproducteur et correction du cycle menstruel avec des médicaments hormonaux (sélectionnés par le médecin);
  • reconstitution de la carence en iode (Endonorm, Yodomarin).

Les médicaments sur les hormones thyroïdiennes peuvent être combinés (Thyrocomb, Thyroidin), ou être basés uniquement sur la thyroxine (L-thyroxin, Bagothyrox). Le dosage initial est toujours le minimum (25 mcg), augmente progressivement toutes les 2 semaines. La plupart des médicaments prescrits:

  • Thyroxine - comprimés de lévothyroxine sodique 50/100 mcg, hormone thyroïdienne synthétique, à fortes doses, affectant l’hypophyse et l’hypothalamus. Autorisé pendant la grossesse, l’ajustement de la posologie ne nécessite pas d’effet négatif sur le fœtus. Interdit pour exacerbations de maladies cardiaques, insuffisance surrénalienne, thyrotoxicose, diabète. Prenez les comprimés le matin à jeun, en buvant de l'eau. Le traitement dure souvent toute la vie, la posologie est déterminée par le médecin.
  • La thyroïdine est un agent combiné des hormones T3 et T4. Elle inhibe la fonction thyrotrope de l'hypophyse et conduit à la dégradation des protéines à fortes doses. Il est prescrit aux personnes qui ne tolèrent pas le traitement par la thyroxine unique, qui présentent une forme grave d'hypothyroïdie (myxoedème, crétinisme) et de maladies hypophyso-cérébrales. La réception est effectuée après un repas du matin, le dosage est défini individuellement. L'effet du traitement est visible dans 2-3 jours. Contre-indications - maladie cardiaque, diabète, thyrotoxicose.

Comment guérir l'hypothyroïdie sans hormones

En raison du grand nombre d’effets secondaires de la thyroxine et de la triiodothyronine au stade initial de l’hypothyroïdie, certains médecins vous suggèrent d’essayer de vous passer du traitement hormonal. Une alternative est l'homéopathie (Spongiya, Ignatia), la correction nutritionnelle, la phytothérapie, les recettes de médecine traditionnelle, les complexes vitaminiques, l'acupuncture (acupuncture), utilisés en combinaison. Vous pouvez vous passer d'hormones lorsqu'il s'agit de:

  • forme subclinique de la maladie avec des symptômes légers;
  • hypothyroïdie périphérique;
  • déséquilibre hormonal mineur;
  • la carence en iode en tant que cause principale de l'hypothyroïdie.

Chez les enfants

Si la maladie est congénitale, il est nécessaire de commencer le traitement déjà 1 à 2 semaines après la naissance du bébé dans le monde: cela aidera à prévenir les violations graves du développement psychosomatique. Si la forme de l'hypothyroïdie n'est pas subclinique, l'enfant reçoit un traitement de substitution à vie par des hormones synthétiques, pour lesquelles de la lévothyroxine sodique est utilisée (la dose quotidienne initiale est de 10-15 µg / kg). Avec le développement du crétinisme, des troubles irréversibles, mais le médicament a un effet positif sur l'évolution de la maladie. De plus, les éléments suivants sont introduits dans le schéma thérapeutique:

  • vitamines A, B12;
  • médicaments nootropes (acide gopantinique, piracétam) - améliorent l'activité cérébrale;
  • massage (cours);
  • exercices thérapeutiques sous la supervision d'un spécialiste.

Comment traiter l'hypothyroïdie à la maison

Le traitement médicamenteux est effectué en ambulatoire (à domicile) - le patient doit se rendre à l'hôpital uniquement pour des examens et des tests réguliers permettant de vérifier le niveau d'hormones. En outre, dans de rares cas, le médecin prescrit une physiothérapie (électrophorèse avec iode, massage, décimètre à micro-ondes) et le reste est effectué à domicile et comprend:

  • correction du régime alimentaire (pour éliminer les produits supprimant la production de T3 et T4);
  • phytothérapie (utilisation de préparations médicinales à effet diurétique, sédatif, normalisant le cycle menstruel);
  • exposition locale à l'iode (bien absorbé par la peau, il est mieux toléré que lorsqu'il est pris par voie orale).

Régime alimentaire

Le traitement de l'hypothyroïdie thyroïdienne implique nécessairement une correction de la nutrition: le menu est riche en aliments riches en cholestérol et en sources d'acides gras saturés, de glucides rapides et d'aliments difficiles à digérer. Il est conseillé de cuisiner pour un couple, ou de faire bouillir, ne pas utiliser de beurre. Si la constipation est présente, la quantité de fibres consommée augmente. Le sel est souhaitable de prendre iodé, le volume d'eau réduit à 1,5 litres. Pour le traitement du déficit en hormone thyroïdienne est introduit dans le régime alimentaire:

  • poisson de mer, foie de morue, fruits de mer;
  • boeuf, poulet;
  • oeufs (sans jaune);
  • lait, fromage, yaourt, fromage cottage;
  • concombres, courgettes, poivrons, tomates, carottes, pommes, raisins, cerises, groseilles, kiwi, dattes, bananes;
  • sarrasin, mil;
  • les noix;
  • fruits secs

Des restrictions sont imposées sur les produits contenant du soja, du café fort et du thé. Épicé, gras, frit, fumé, restauration rapide, alcool sont complètement exclus. Il est conseillé d'oublier les produits à base de farine de maïs et de blé, de riz poli, d'oignons, de haricots, d'ail, d'éviter d'utiliser des sauces, des marinades et de ne pas exagérer les plats. Afin d'éviter l'obésité, la quantité de confiserie est réduite à 100 g / jour, et une fois par semaine, il est recommandé de passer une journée de jeûne sur des plantes fraîches.

Remèdes populaires

Lorsque vous êtes sous forme clinique ou en complément du schéma thérapeutique principal, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, mais la faisabilité de chacune d’elles doit être discutée avec votre médecin. Dans l'hypothyroïdie, les agents suivants se manifestent bien:

  • Chou marin - pas plus de 100 g par jour de produits frais. La poudre est diluée à raison de 1/2 c. Dans 200 ml d'eau tiède, gonflez et prenez 2 à 3 repas par jour après un repas. Avec la tuberculose, les maladies rénales, la grossesse est interdite.
  • Appliquer un filet d’iode sur la région du cou - 3 lignes verticales et 3 cotons-tiges horizontaux, d’une section de 7 * 7 cm, à effectuer une fois par jour.
  • Dissolvez une solution à 5% d'iode (1 goutte d'un poids maximal de 65 kg, 2 gouttes de plus de 65 kg) et du vinaigre de cidre (1 c. À thé) dans de l'eau tiède (200 ml). Diviser en 3 doses, boire avec les repas. Cet outil est utilisé à intervalles de 3 jours.

L'utilisation de médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une diminution de la fonction thyroïdienne causée par un déséquilibre des hormones thyroïdiennes. La maladie entraîne une altération des processus métaboliques dans le corps, une détérioration de la santé, peut entraîner des complications graves. L'hypothyroïdie est traitée par un traitement hormonal substitutif avec des préparations de thyroxine.

Symptômes de l'hypothyroïdie

La maladie affecte principalement les femmes. Aux premiers stades de la pathologie, presque asymptomatique, les patients la perçoivent comme une fatigue normale. Si le manque d'hormones persiste pendant une longue période, les symptômes suivants apparaissent:

  • l'obésité;
  • léthargie, somnolence;
  • douleurs musculaires;
  • couleur jaune de la peau;
  • frilosité des membres;
  • gonflement du visage;
  • l'apnée;
  • une augmentation de la taille de la langue, avec des marques de dents;
  • muqueuses sèches, peau;
  • troubles de la mémoire, concentration;
  • abaisser la pression artérielle;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles du tube digestif: constipation, nausée, vomissement;
  • l'anémie;
  • déficience auditive;
  • enrouement;
  • dyskinésie biliaire;
  • dysfonctionnement ovarien chez la femme;
  • perte, bris de poils sur le visage et le corps;
  • stratification des ongles.

La gravité des symptômes dépend de la forme de la maladie, de la durée du déséquilibre hormonal. Sans traitement opportun chez les patients, les réflexes moteurs disparaissent, des paresthésies des membres, une polyneuropathie et une maladie cardiaque peuvent se développer. Chez les femmes, les irrégularités menstruelles provoquent l'infertilité, une fausse couche.

L'hypothyroïdie est la forme la plus grave d'hypothyroïdie: elle est fatale dans 40% des cas. Un tel état se développe chez les patients âgés qui n'ont pas été traités depuis longtemps, ou la thérapie n'a pas donné de résultats. Qui peut provoquer un affaiblissement marqué du système immunitaire, le stress, les maladies virales et infectieuses, l’abus d’alcool, la prise de sédatifs.

Types d'hypothyroïdie

Il existe des formes primaires et secondaires de la maladie. Primaire se développe dans le contexte de processus pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde, conduisant à la destruction des cellules fonctionnelles de l'organe. En conséquence, une quantité insuffisante de tissu glandulaire produit de la thyroxine et de la triiodothyronine (T3, T4). La cause de cette forme d'hypothyroïdie peut être:

L'hypothyroïdie centrale ou secondaire se développe avec une sécrétion insuffisante de thyrotropine par l'hypophyse. L'hormone stimulant la thyroïde indique à la thyroïde de produire du T3 et du T4 en cas de manque de sang.

Il existe également une forme hypothalamique de la maladie, dont la cause principale est un dysfonctionnement de l'hypothalamus du cerveau, garant de la stabilité de l'environnement interne du corps. L'hypothyroïdie périphérique est caractérisée par la résistance des tissus périphériques aux hormones thyroïdiennes. La pathologie se développe en raison de la mutation congénitale des gènes. Le développement physique et mental de ces patients est en retard et tous les autres symptômes de l'hypothyroïdie sont présents.

Classification de l'hypothyroïdie par gravité

La forme primaire de la maladie est divisée en:

  • L'hypothyroïdie subclinique (latente) est caractérisée par un taux élevé d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) et de thyroxine (T4) normale. Les manifestations cliniques sont rares ou absentes.
  • Dans la forme manifeste, une faible concentration en TSH est diagnostiquée avec une T4 faible, et il existe des symptômes caractéristiques de l'hypothyroïdie.
  • Le stade compensé est observé avec le traitement réussi de la maladie. Le résultat des analyses de laboratoire est dans les limites normales.
  • L'hypothyroïdie décompensée est difficile à traiter, il existe un déficit en thyroxine avec une hormone stimulante de la thyroïde élevée.
  • La forme compliquée se développe avec une décompensation prolongée de la maladie. Les complications possibles incluent les kystes, l'insuffisance thyroïdienne, le cœur, l'adénome hypophysaire, le crétinisme. L'hypothyroïdie pendant la grossesse entraîne un développement anormal du fœtus.

Au début du coma hypothyroïdien chez les patients présentant une diminution de la température corporelle, un rythme cardiaque, un essoufflement, une rétention urinaire, un gonflement du corps, une confusion, une obstruction intestinale, des évanouissements.

Méthodes de diagnostic de l'hypothyroïdie

Les principales méthodes de diagnostic comprennent les tests sanguins de laboratoire pour la TSH, la T3 libre et la T4 libre. Le médecin examine le patient, examine et palpe la glande thyroïde.

En outre, une échographie, une scintigraphie isotopique, une biopsie par ponction de l'organe, une analyse des anticorps dirigés contre les récepteurs hormonaux de la glande (AT à TSH, AT à TPO) sont effectuées. Les résultats de l'analyse biochimique du sang révèlent une augmentation du taux de triglycérides, des composés du cholestérol de faible densité, une diminution de la concentration en hémoglobine.

L'échographie vous permet d'évaluer la taille et la structure de la glande. Des biopsies tissulaires sont effectuées pour l'examen histologique du contenu des cellules cancéreuses. La scintigraphie est nécessaire pour identifier les nodules thyroïdiens actifs et inactifs, les modifications diffuses et la présence de foyers inflammatoires.

Pour identifier une pathologie congénitale, vous pouvez utiliser le dépistage néonatal dans les premiers jours de la vie d'un enfant. L'hypothyroïdie se distingue du syndrome de Down, du rachitisme, de l'encéphalopathie, de la chondrodystrophie.

Thérapie de remplacement

Pour compenser l'hypothyroïdie au stade manifeste, un traitement hormonal substitutif est effectué. L’objectif principal est la normalisation de la thyroxine, de la triiodothyronine, de la thyrotropine, la restauration de la fonction thyroïdienne, l’élimination des symptômes pathologiques. Appliquez des hormones naturelles ou synthétiques. La posologie et le schéma thérapeutique sont choisis individuellement pour chaque patient.

Une thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie est effectuée pour compenser la forme manifeste de la pathologie. Au stade subclinique, la thyroxine n'est indiquée que pour les femmes enceintes et les femmes en phase de planification familiale.

Les médicaments contenant l'hormone T4 comprennent:

  • L-thyroxine (L-tiroxine);
  • L-thyroxine-acre (L-tiroxine-akri);
  • Lévothyroxine (lévotiroxine);
  • Eutirox (Eutirox);
  • Bagothyrox (Bagothyrox).

Comment traiter correctement l'hypothyroïdie avec la thyroxine? Y a-t-il des effets secondaires? Les comprimés commencent à être pris avec une dose physiologique minimale, qui correspond au niveau d'hormones dans le corps. Le médicament est bu une fois par jour avant de manger, à jeun, il est absorbé plus mal.

Il est nécessaire de prendre la thyroxine pendant une longue période en évitant les interruptions. Avec une évolution chronique et progressive de la maladie, la thérapie est menée à vie. Dans d'autres cas, la durée du traitement est déterminée par le médecin sur la base d'études des taux hormonaux. Le médicament ne doit pas être bu avec des produits ayant des propriétés absorbantes, il est nécessaire de laisser un intervalle d'au moins 4 heures entre les comprimés appliqués.

Traitement de l'hypothyroïdie avec des préparations de thyroxine

Le traitement de l'hypothyroïdie commence par une dose initiale de 25 mg par jour. Patients souffrant de maladies du système cardiovasculaire, la posologie est augmentée progressivement sur 10 à 14 jours. Les jeunes gens augmentent la dose plus rapidement, les femmes enceintes et les patients après l'ablation de la glande thyroïde se voient immédiatement prescrire la quantité la plus efficace du médicament.

Tous les 2 mois, menez une étude de contrôle des taux sanguins d'hormones thyroïdiennes. Sur la base des résultats obtenus, la posologie est ajustée et l'efficacité du traitement est évaluée. Ensuite, les analyses sont répétées tous les 6 mois. Si le traitement pendant une longue période ne permet pas d'obtenir une compensation de la maladie, décidez de l'intervention chirurgicale.

Le traitement hormonal de l'hypothyroïdie chez la femme enceinte ne nuit pas au développement du fœtus, car le médicament ne traverse pas la barrière placentaire. Thyroxin étant capable de passer dans le lait maternel, vous discuterez avec votre médecin de la possibilité de prendre des comprimés pendant l'allaitement.

Contre-indications à l'utilisation de la thyroxine:

  • intolérance individuelle;
  • thyrotoxicose;
  • insuffisance rénale;
  • infarctus du myocarde;
  • diabète sucré.

Avec prudence, le médicament est prescrit pour les arythmies, les cardiopathies ischémiques, compliquées d'hypothyroïdie, l'hypertension artérielle. Un effet indésirable de la L-thyroxine peut être une réaction allergique. Dans d'autres cas, un ajustement de la posologie est nécessaire.

Augmente le besoin de drogue quand:

  • diarrhée prolongée;
  • cirrhose du foie;
  • inflammation de la muqueuse intestinale;
  • syndrome métabolique.

Ces conditions empêchent l'absorption de l'hormone dans le sang et accélèrent son élimination de l'organisme, de sorte que le traitement peut être inefficace.

Traitement de l'hypothyroïdie par déficit en iode

L'absence prolongée d'iode dans le corps entraîne une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine par les tissus de la glande thyroïde. Cela conduit à une augmentation du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang, ce qui entraîne l'apparition de symptômes d'hypothyroïdie. En outre, la taille de la glande peut augmenter, une douleur peut survenir lors de sa palpation.

Le traitement principal de l'hypothyroïdie provoquée par une carence en iode est effectué à l'aide de la nomination de préparations complexes de thyroxine avec la triiodothyronine.

  • La thyroïde;
  • Chlorhydrate de triiodothyronine.

Il est utile pour les patients d’ajouter des aliments riches en iode: chou marin, noix de Grenoble, légumes verts, légumes et fruits frais, et eau minérale.

Réflexologie informatique

La réflexologie est une alternative au traitement traditionnel. C'est une méthode d'application d'impulsions électriques aux zones biologiquement actives du corps, responsables du fonctionnement des systèmes endocrinien, nerveux et immunitaire. À l'aide d'un programme informatique, le médecin détermine les points nécessaires et surveille le processus.

Les principaux avantages du traitement informatique de l'hypothyroïdie:

  • rétablissement de l'équilibre hormonal;
  • réduction progressive de la posologie des médicaments hormonaux;
  • réduire la taille de la glande thyroïde;
  • renforcer les propriétés protectrices du corps;
  • la capacité d'éviter les complications de la chirurgie.

Il existe plusieurs méthodes de réflexologie: acupuncture, exposition à la chaleur, acupression. Le traitement ne peut être effectué qu'après avoir déterminé le diagnostic, le niveau de TSH, T3, T4. Cette méthode est utilisée en combinaison avec les méthodes traditionnelles de traitement et après approbation du médecin traitant. Les contre-indications comprennent la forme auto-immune de la maladie, le besoin de chirurgie, l'épilepsie, la fièvre, l'inflammation de la peau, le cancer et les tumeurs bénignes.

Le traitement de remplacement de l'hypothyroïdie vous permet de rétablir l'équilibre des hormones thyroïdiennes, le fonctionnement de la glande thyroïde et de normaliser les processus métaboliques dans le corps. Les préparations de thyroxine utilisées pour le traitement de la forme manifeste de la maladie, aident à obtenir une compensation stable de la maladie, n’ont pratiquement pas d’effets secondaires, sont autorisées pendant la grossesse.

Comment vaincre l'hypothyroïdie: traitement avec des pilules et des remèdes populaires

Les maladies endocriniennes associées à une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes et à l'hypothyroïdie sont aujourd'hui l'une des pathologies les plus courantes. Fatigue rapide, somnolence, ralentissement du métabolisme et dysfonctionnement des organes internes sont des symptômes à ne pas négliger.

Alors, comment vaincre l'hypothyroïdie: traitement aux herbes et autres remèdes populaires - une panacée ou une méthode de traitement dépassée? Est-ce toujours une pilule à long terme - le seul moyen de faire face à la maladie? Et est-il possible de récupérer pour toujours: comprenons.

Qu'est-ce que la médecine officielle offre?

Le traitement standard de l'hypothyroïdie comprend:

  • correction de mode de vie;
  • normalisation des niveaux hormonaux des médicaments;
  • l'élimination des conséquences des violations de l'échange.

Une analyse détaillée ci-dessous et la vidéo de cet article aideront à comprendre toutes les subtilités du retour du statut endocrinien normal.

Étape 1. Mode de vie sain

Comme dans le traitement de toute autre maladie, dans l'hypothyroïdie, il est important de suivre les principes de modes de vie sains. Surtout si la perturbation hormonale est causée par un manque d'iode dans le corps. Dans ce cas, tous les patients se voient attribuer un régime alimentaire équilibré avec une teneur élevée en cet oligo-élément.

Les produits qui devraient être sur la table pour les personnes ayant une déficience en iode comprennent:

  • varech - algues;
  • poisson de mer (gras);
  • fruits de mer - crevettes, moules, calmars, poulpes;
  • fromage cottage et lait.

Faites attention! En cas de carence grave en iode, des préparations spéciales telles que l'iodomarine, actif en iode, peuvent compenser la carence en cet oligo-élément dans l'organisme. Aux doses prophylactiques et thérapeutiques, ils sont prescrits pour le goitre endémique.

En outre, les fruits et les légumes de saison, la viande et les céréales doivent être régulièrement présents dans l'alimentation. Une quantité d'eau suffisante (1,5 à 2 litres par jour) aidera à «accélérer» le métabolisme et à vous protéger contre la constipation - un problème fréquent d'hypothyroïdie.

L'exercice physique - courir ou marcher en plein air, nager, faire du sport actif - saturera le système nerveux en oxygène et aidera à combattre un autre symptôme caractéristique de perturbation des hormones thyroïdiennes - faiblesse, diminution des performances, fatigue rapide et somnolence.

Étape 2. Acceptation des hormones

Le traitement médicamenteux de l'hypothyroïdie thyroïdienne est la principale méthode de traitement de la maladie. Comme médicaments de choix, on utilise un analogue synthétique de la thyroxine, l'hormone thyroïdienne, la lévothyroxine.

Comment fonctionne le médicament?

Une fois dans le corps par le tractus gastro-intestinal, il est absorbé dans le sang par les parois de l'intestin grêle, se transforme en une forme active de thyroxine et exerce un effet biologique à tous les niveaux. Ainsi, les pilules quotidiennes peuvent imiter la sécrétion quotidienne d'hormones thyroïdiennes et fournir au corps une quantité insuffisante de thyroxine.

C'est intéressant. Bien que la glande thyroïde produise deux hormones principales - la thyroxine et la triiodothyronine, le traitement substitutif n’est pratiqué que comme un analogue de la première. Au cours de la recherche, il a été révélé que l'administration à long terme de triiodothyronine plus active augmente la charge sur le cœur et provoque une cardiomyopathie. Ses fluides intraveineux ne sont indiqués que pour le coma hypothyroïdien, lorsque vous devez agir rapidement.

Les principaux représentants du groupe pharmacologique des agents de substitution hormonaux ne présentent pas de différences significatives.

Tableau: préparations de lévothyroxine:

Les instructions relatives à l’un de ces médicaments indiquent que le choix de la posologie doit être effectué uniquement par l’endocrinologue traitant.

Les règles suivantes sont considérées comme standard:

  1. Chez l'adulte, la posologie initiale de l'agent est habituellement de 25 à 50 mg / jour. Plus tard, après 2-3 semaines, il est augmenté ou réduit progressivement aux besoins de chaque patient individuellement. Critères pour une dose bien choisie - bien-être et taux dans les tests d'hormones thyroïdiennes.
  2. La nécessité d'augmenter la dose du médicament est jugée seulement après 4-5 semaines d'absorption hormonale stable.
  3. Chez les enfants, l’augmentation de la dose est effectuée avec précaution, puisqu'un excès d’hormones thyroïdiennes peut provoquer leur excitabilité accrue, leurs troubles anxieux, leur insomnie.
  4. Les patients souffrant de maladie cardiaque sont également soumis à un contrôle particulier. Avant et après tout changement dans la posologie de la L-thyroxine, une étude électrocardiographique est réalisée.
  5. On suppose généralement que la consommation quotidienne d'hormones dure toute la vie (toutefois, il existe des exceptions).

Étape 3. Lutter contre les effets de l'hypothyroïdie

Même après la normalisation du fond hormonal, les effets à long terme de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde peuvent perturber le patient pendant longtemps - leur traitement est effectué sur rendez-vous:

  • des cardioprotecteurs (riboxine, mildronate, preductal) pour accélérer les processus métaboliques du muscle cardiaque et prévenir la bradycardie;
  • glycosides cardiaques (strofantine, digoxine) lorsque des signes d’insuffisance cardiaque apparaissent;
  • complexes multivitaminiques;
  • des médicaments hormonaux (Duphaston, KOKI) pour stimuler l'ovulation et le traitement de l'infertilité chez la femme;
  • des moyens pour stimuler le métabolisme dans les tissus cérébraux (Nootropil, Piracetam).

Faites attention! Le traitement avec ces médicaments sans traitement hormonal substitutif n’a aucun sens. L'élimination des symptômes ne sera d'aucun secours si la cause des troubles métaboliques - le déficit en thyroxine - n'est pas résolue.

Traitement des remèdes populaires

De nombreux patients sont effrayés par la nécessité de prendre des médicaments pendant des années. Ils ont donc souvent une question raisonnable: est-il possible de guérir l'hypothyroïdie sans hormones?

Considérez les moyens populaires de la médecine traditionnelle qui affectent le fonctionnement de la glande thyroïde. Le traitement de l’hypothyroïdie aux herbes est l’une des directives les plus populaires de la phytothérapie.

Pour réduire les manifestations de la maladie peut:

  • Potentille blanche (sur la photo) - une plante ayant un effet modéré sur le corps, qui aide à normaliser le métabolisme et à rétablir les niveaux hormonaux;
  • la collecte de parts égales de fleurs de fraise, cendre de montagne, thym, pissenlit, Budva;
  • collection comprenant du millepertuis, des bourgeons de bouleau, des racines et des fruits du sorbier.

Les plantes médicinales pour l'hypothyroïdie aideront à mobiliser les réserves internes du corps, auront un effet stimulant sur le tractus gastro-intestinal, purifieront le corps des toxines et des toxines. La posologie des perfusions et des décoctions, ainsi que la durée du traitement, sont choisies individuellement par l'herboriste pour chaque patient.

Ci-dessus, nous avons examiné comment traiter l'hypothyroïdie thyroïdienne. Malgré la grande popularité des méthodes de médecine traditionnelle, il ne faut pas compter entièrement sur elles.

Les herbes ou les produits alimentaires que tout le monde connaît bien ne permettront d’éliminer que certains des symptômes de la maladie, mais ils ne risquent pas d’affecter sérieusement le fond hormonal du corps. Par conséquent, l'utilisation de préparations faites à la main pour le traitement de l'hypothyroïdie n'exclut pas la nécessité de prendre des pilules.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones