Les hormones surrénaliennes jouent un rôle important dans la régulation des processus métaboliques. La violation de la production d'hormones surrénaliennes provoque le développement de nombreuses pathologies. Les composés surrénaliens bioactifs ont un impact significatif sur la santé, l'apparence et l'état émotionnel des personnes. Avant de savoir quelles hormones sont produites par les glandes surrénales, vous devez vous familiariser avec leur structure.

Peu d'anatomie

Les glandes surrénales sont de petites glandes de sécrétion de type endocrinien situées au-dessus des pôles supérieurs des reins. Dans la structure du corps, distinguer corticale et médulla. La partie corticale de l'organe est formée par la couche glomérulaire, en faisceaux et en maille.

Le cortex surrénalien produit des hormones stéroïdes qui contrôlent le travail de nombreux organes et systèmes. Les hormones produites par la médullosurrénale sont des composés bioactifs liés aux catécholamines (neurotransmetteurs).

Les glandes surrénales sont situées dans l'espace rétropéritonéal au-dessus des reins.

Organe cortical

Quelles sont les hormones sécrétées par le cortex surrénalien? Une cinquantaine d'hormones sont produites dans cette partie de la glande. Le cholestérol est le principal composant de leur biosynthèse. La glande corticale sécrète trois types de corticostéroïdes:

  • des minéralocorticoïdes;
  • les glucocorticoïdes;
  • stéroïdes sexuels.

La synthèse des hormones surrénales est étroitement liée au fonctionnement de l'hypothalamus et de l'hypophyse

Minéralocorticoïde

Les minéralocorticoïdes (aldostérone, désoxycorticostérone) régulent le métabolisme des sels d'eau. Ils retiennent les ions Na + dans les tissus, ce qui contribue à la rétention d'eau dans le corps. Un test sanguin pour les hormones surrénales est pris pour évaluer le fonctionnement de l'organisme entier.

L'aldostérone

L'un des principaux minéraux-corticoïdes synthétisés dans notre corps. Cette hormone est produite par les cellules de la zone glomérulaire des glandes surrénales. La sécrétion des hormones du cortex surrénalien est contrôlée par l'hormone adrénocorticotrope, les prostaglandines et le système réninangiotensine.

L'aldostérone dans le tubule distal du néphron active la réabsorption (réabsorption) des ions sodium de l'urine primaire dans le liquide extracellulaire, ce qui augmente son volume.

Les principales hormones surrénales et un tableau de leurs fonctions

Hyperaldostéronisme

Cette pathologie se développe à la suite de la formation excessive d'aldostérone dans les tissus des glandes surrénales. L'hyperaldostéronisme primaire provoque des adénomes ou une hyperplasie bilatérale des surrénales; hypovolémie secondaire - physiologique (par exemple, lors d’une déshydratation, d’une perte de sang ou de l’utilisation de diurétiques) et d’une diminution du débit sanguin dans les reins.

Est important. La sécrétion accrue d'aldostérone provoque l'apparition d'une hypertension artérielle et d'une hypokaliémie (syndrome de Cohn).

La migraine, les cardialgies et les arythmies cardiaques sont les principaux signes cliniques de l'hyperaldostéronisme

Hypoaldostéronisme

Une synthèse insuffisante des hormones surrénales (aldostérone) est souvent diagnostiquée dans le contexte du développement de la maladie d'Addison, ainsi que de la pathologie congénitale des enzymes impliquées dans la formation de stéroïdes. L’hypoaldostéronisme secondaire est une conséquence de l’inhibition du système réninangiotensine, du déficit en hormone adrénocorticotrope, de l’utilisation excessive de certains médicaments.

Une fatigue excessive, des spasmes musculaires, une hyperkaliémie et une tachycardie sont les principaux signes d'un déficit en aldostérone dans le corps du patient.

Désoxycorticostérone

Chez l’homme, la désoxycorticostérone est une hormone minérale corticoïde mineure. Ce biocomposé, contrairement à l'aldostérone, augmente la force et l'endurance des muscles squelettiques. La désoxycorticostérone augmente la concentration de potassium dans l'urine et réduit son contenu dans le plasma sanguin et les tissus. Puisqu'il augmente la réabsorption d'eau dans les tubules des reins, il provoque une augmentation du liquide dans les tissus, ce qui peut déclencher la formation d'un œdème.

L’augmentation des taux de désoxycorticostérone chez l’homme provoque le développement de l’hypertension

Glucocorticoïdes

Les composés présentés ont un effet plus marqué sur le métabolisme des glucides que sur l’équilibre eau-sel. Les principales hormones glucocorticoïdes sont:

  • la corticostérone;
  • le cortisol;
  • désoxycortisol;
  • la cortisone;
  • l'hydrocorticostérone.

Cortisol

Régule de nombreux processus vitaux. La synthèse du cortisol est stimulée par l’ACTH, dont la libération est activée par la corticolibérine produite par l’hypothalamus. À son tour, la production de corticolibérine est contrôlée par les centres correspondants du cerveau.

Le cortisol active la biosynthèse des protéines dans les cellules. Le principal effet métabolique du cortisol se produit lorsque la sécrétion d'insuline diminue. La carence en protéines dans les muscles provoque une libération active d'acides aminés, à partir desquels la synthèse du glucose (gluconéogenèse) est intensifiée sous l'influence du cortisol dans le foie.

Formation excessive d'hormones

L'hyperfonctionnement du cortex surrénalien s'accompagne d'un excès de glucocorticoïdes dans le sang et provoque le développement du syndrome d'Itsenko-Cushing. Une telle pathologie est enregistrée en cas d'hypertrophie des glandes surrénales (environ 10% des cas), ainsi que dans les adénomes hypophysaires (90% des cas).

Est important. La sécrétion excessive d'hormone corticotrope provoque une surproduction de cortisol. Le résultat est une violation du métabolisme des lipides et des glucides, de l'ostéoporose, de l'atrophie cutanée et de l'hypertension artérielle.

L'hirsutisme (pilosité excessive) chez les femmes se développe sur le fond de l'hyperproduction de cortisol

Carence en cortisol

L'échec primaire résulte de la destruction auto-immune de la glande endocrine, d'une néoplasie bilatérale ou de l'amylose, de lésions de maladies infectieuses, en particulier de tuberculose.

L'hyperpigmentation de la peau est un signe caractéristique indiquant que le patient est atteint de la maladie d'Addison.

En raison d'une diminution de la synthèse des hormones minéralocorticoïdes, une quantité importante d'ions Na + et Cl - est excrétée dans l'urine, ce qui provoque une déshydratation et une hypovolémie. En raison d'un manque de glucocorticoïdes, responsables de la gluconéogenèse, la teneur en glycogène dans les muscles et le foie diminue, tandis que la concentration de monosaccharides dans le sang diminue. Tous ces facteurs provoquent une faiblesse et une faiblesse musculaire, suppriment la synthèse des protéines dans le foie.

Parfois, les patients souffrent de dépression, de perte d’appétit, de tremblements, d’anorexie, de vomissements, d’hypotension persistante, de bradycardie et de cachexie.

Un test sanguin pour le cortisol est effectué dans les cas suivants:

  • hyperpigmentation de la peau;
  • l'hirsutisme;
  • l'ostéoporose;
  • puberté accélérée;
  • oligoménorrhée;
  • fatigue musculaire inexpliquée.

Stéroïdes (hormones sexuelles)

Les hormones stéroïdes synthétisées par les glandes surrénales régulent la croissance des cheveux dans les zones dépendantes des androgènes. Une pilosité excessive peut être associée à un dysfonctionnement surrénalien. Au cours de la période de développement embryonnaire, ces substances peuvent influer sur la formation des organes génitaux externes. Les androgènes surrénaliens activent la biosynthèse des protéines, augmentent la masse musculaire et la contractilité musculaire.

L'androstènedione et la déhydroépiandrostérone sont les principaux androgènes de la zone réticulaire des glandes surrénales. Ces substances sont des androgènes faibles, dont l'action biologique est dix fois plus faible que la testostérone. L'androstènedione et ses analogues dans le corps de la femme sont transformés en œstrogènes. Pour assurer le développement normal du fœtus et le déroulement de la grossesse physiologique, le taux d'hormones surrénales dans le sang des femmes augmente légèrement.

L'androstènedione et la déhydroépiandrostérone sont des androgènes essentiels formés dans le corps de la femme. Ces biocomposés sont nécessaires pour:

  • stimulation des glandes excrétoires;
  • développement de caractères sexuels secondaires;
  • activation de la croissance des cheveux dans la région génitale;
  • la formation de la pensée spatiale;
  • maintenir la libido.

C'est important! Les stéroïdes féminins et la testostérone dans les glandes surrénales ne sont pas formés, mais les œstrogènes peuvent être synthétisés à partir d'androgènes dans les organes périphériques (foie, tissu adipeux).

L'hyperproduction d'œstrogènes dans le corps masculin peut provoquer une gynécomastie, une impuissance et une stérilité

Hormones de la médullosurrénale

L'épinéphrine (épinéphrine) et la noradrénaline (noradrénaline) sont des hormones clés produites par la médullosurrénale. Les acides aminés (tyrosine et phénylalanine) sont nécessaires à leur biosynthèse. Les deux substances sont des neurotransmetteurs, c’est-à-dire qu’elles provoquent une tachycardie, augmentent la pression artérielle, optimisent le taux de glucides dans le sang.

Toutes les hormones de la médullosurrénale sont les composés les plus instables. Leur période de vie est seulement 50-100 secondes.

C'est important! La médullosurrénale produit des hormones qui aident le corps à s'adapter aux effets de divers facteurs de stress.

Effets des catécholamines:

  • l'hypertension;
  • rétention d'urine;
  • activation de la lipolyse;
  • la tachycardie;
  • augmentation du volume courant;
  • inhibition de la motilité intestinale;
  • l'hyperhidrose;
  • activation de la néoglycogénèse;
  • contraction des sphincters (intestin, vessie);
  • activation du catabolisme et de la production d'énergie;
  • dilatation de la pupille;
  • dépression de l'action de l'insuline;
  • expansion de la lumière des bronches;
  • stimulation de l'éjaculation.

Par le nombre de catécholamines dans l'urine ou le sérum, le médecin peut juger du fonctionnement de la médullosurrénale.

Conclusion

Les hormones surrénaliennes, et surtout les gluco et minéralocorticoïdes, jouent un rôle important dans la régulation de divers processus dans le corps humain. La violation de leur synthèse normale pose de graves problèmes.

Hormones surrénales et leurs fonctions

Il est important que chaque personne maintienne ses hormones en bon état. Quel organisme est responsable de leur production, ainsi que les hormones qu'il peut produire, lisez ceci dans cet article.

Fonctions des hormones surrénales

Chaque personne, quel que soit son état de santé, doit savoir quelles sont les fonctions des glandes surrénales dans le corps, ainsi que les hormones qu'elles peuvent produire. Cela doit être connu, car le manque d'hormones ou leur quantité élevée dans le corps peuvent provoquer l'apparition de nombreuses maladies. Les principales hormones surrénaliennes et leur tableau des fonctions seront présentés ci-dessous dans l'article.

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines. Par conséquent, les hormones qu'elles produisent sont importantes pour tout le corps et pour ses systèmes. Par exemple, avec l'aide des hormones qui produisent les glandes surrénales, tous les processus métaboliques sont stimulés dans le corps, ils participent également au travail de tous les organes du corps humain.

Les glandes surrénales sont situées dans la cavité abdominale au sommet des reins. Si elles fonctionnent normalement, d'autres hormones se forment dans le corps grâce à leur aide, le métabolisme est régulé, elles peuvent aider une personne à faire face à des situations stressantes et également contribuer à la restauration de certains organes et systèmes sans l'aide de médicaments.

Les glandes surrénales ont une double structure et se composent de substances internes et externes, qui diffèrent par la fonction et la structure. Par exemple, le premier type de substance constituant les glandes surrénales peut réguler les processus du système nerveux central, le travail du cœur et l’état des vaisseaux sanguins, influencer les processus métaboliques de l’organisme. La substance corticale est capable de reproduire des hormones de type stéroïdes, qui participent activement au métabolisme des protéines, à la reproduction des hormones sexuelles, et compensent également l'équilibre en sel et en eau. Lorsque de telles glandes cessent d'exercer normalement leurs fonctions, le corps humain peut être confronté à de graves problèmes.

Tableau des hormones surrénales et leurs fonctions

Toutes ces hormones jouent un rôle important dans la vie humaine. En outre, la médullosurrénale peut produire deux types d'hormones:

Le premier est activement impliqué dans la mise sous pression normale du corps, il peut également stimuler le cœur. La seconde aide le corps à faire face au stress. Cela augmente la production d'adrénaline dans certaines situations. Cela affecte également la condition humaine: il devient vigoureux et actif, ses pupilles se dilatent et sa respiration devient rapide.

Diagnostic des pathologies dans le corps

Lorsqu'il est nécessaire d'identifier la pathologie dans le travail des glandes surrénales, le médecin peut prescrire des tests, sur la base desquels, examiner le tableau existant concernant la santé du patient et établir un diagnostic précis. Outre les tests, le bien-être général du client est également important, et le médecin doit également y prêter attention. Le premier est l'analyse du travail des glandes surrénales. À l'aide de tels tests, le médecin peut identifier les hormones qu'ils reproduisent et celles qui ne le font pas. Également mené les études suivantes:

Un médecin peut prescrire tout ou partie des exigences ci-dessus, mais il suffit généralement généralement d’une échographie pour identifier la pathologie. Ce n’est qu’après avoir effectué de telles activités préliminaires que le médecin établit un diagnostic et prescrit des médicaments. Très rarement recours à l'intervention du chirurgien.

Il est également important d'évaluer l'état de la personne pendant les tests. S'il manque une ou plusieurs hormones, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  1. Faiblesse dans le tissu musculaire.
  2. Fatigue rapide du corps et fatigue.
  3. L'anorexie.
  4. L'insomnie.
  5. Hypotension.
  6. Nausées et vomissements.

Lorsque de tels symptômes sont perceptibles, il est important d'identifier la pathologie de l'organe à temps et de commencer le traitement, car le retardement peut entraîner l'apparition et le développement de la maladie de Nelson (perte de conscience, pigmentation de la peau), la maladie d'Addison (douleur à l'abdomen ou aux articulations et la tachycardie), le syndrome de Cushing, tumeurs surrénales et autres moments désagréables.

Afin d'éviter de telles pathologies dans le corps, il est important d'identifier à temps les glandes surrénales qui ne fonctionnent pas correctement et de prendre certaines mesures qui contribueront à rétablir la production d'hormones. En même temps, un médecin peut choisir de tels médicaments qui stimuleront la reconstitution du corps avec des hormones que les glandes surrénales ne produisent pas. En outre, pour normaliser les fonctions des glandes surrénales, vous devez éviter de prendre des contraceptifs hormonaux, des compléments alimentaires. Vous devrez adopter un mode de vie sain ou utiliser des remèdes traditionnels, à savoir: vous devrez manger des légumes et des fruits frais, par exemple, manger des raisins de Corinthe en grande quantité. Il peut augmenter la production d'adrénaline et augmenter l'immunité.

Prévention des maladies

Le manque d'hormones dans le corps, ainsi que les maladies des glandes surrénales peuvent survenir pour diverses raisons. Parmi ceux-ci figurent les stress, les mauvaises habitudes de vie, l’absence de charges constantes sur le corps et bien plus encore. Pour vous protéger d'éventuels problèmes de santé, vous devez corriger tous les points ci-dessus.

Si votre état de santé se dégrade, vous devez immédiatement contacter un médecin qui vous proposera des médicaments pouvant augmenter la quantité de certaines hormones. Au stade initial de la maladie, il est important de commencer le traitement à temps. Il est recommandé de boire en permanence des décoctions ou du thé à la menthe ou à la banane plantain. Cela aidera à maintenir les hormones dans le corps dans la quantité requise.

Hormones surrénales et leurs fonctions

Les hormones surrénales font partie du système de régulation endocrinienne humorale du corps. Leur influence est si diverse que la déviation du contenu par rapport au niveau normal conduit à un état pathologique, contribue à la manifestation de symptômes spécifiques.

De plus, l'évolution de nombreuses maladies aiguës et chroniques dépend du problème de la quantité et des hormones produites par les glandes surrénales.

Lieu de synthèse

Les glandes surrénales sont de petites glandes serrées au bout des deux reins. Leur masse chez l’adulte n’est que de 7 à 10 g. Ils sont protégés par une capsule dense. Une couche corticale plus large est visible sur l'incision et la couche interne est la moelle.

L'étude de leur signification fonctionnelle et de leur structure histologique a montré que la substance des glandes surrénales, en fonction de l'emplacement, produit différentes hormones. Ils diffèrent par:

  • structure biochimique;
  • les connexions avec d'autres organes endocriniens et le système nerveux;
  • matières premières pour la synthèse;
  • action sur le corps.

Le cortex surrénalien produit trois grands groupes de composés hormonaux:

  • minéralcorticoïde,
  • les glucocorticoïdes,
  • hormones sexuelles - corticostéroïdes.

La substance cérébrale est responsable de la production de catécholamines. Au cours du processus de synthèse, on obtient des substances intermédiaires moins actives mais nécessaires en cas d'urgence, par exemple en cas de pénurie de réserves d'énergie et d'augmentation des dépenses.

La recherche in vitro (dans des conditions artificielles de laboratoire) nous permet d’étudier la structure des éléments constitutifs des hormones, mais ne permet pas de juger de leurs effets sur le corps, car ils ne peuvent pas reproduire complètement la situation d’une personne.

Les travaux sur la synthèse des hormones surrénaliennes artificielles présentent un intérêt considérable. En médecine pratique, il est déjà difficile d’imaginer un traitement sans prednisolone, hydrocortisone, veroshpiron, adrénaline et d’autres médicaments.

Considérez les représentants les plus importants de chaque groupe.

Produits du cortex surrénalien

Les hormones du cortex surrénalien sont l'aldostérone du groupe des minéralcorticoïdes, le cortisol en tant que glucocorticoïde le plus puissant, les androgènes et les œstrogènes.

L'aldostérone

L'aldostérone est considérée comme une hormone du sodium. Il affecte une protéine spécifique en activant son activité. Le peptide est appelé ATPase induite par l'aldostérone. La cible cellulaire est l'épithélium du tubule rénal terminal, qui possède des récepteurs d'affinité. À la réception du signal, ils améliorent la synthèse de la protéine de transfert de sodium.

En conséquence, l'épithélium rénal retient les ions sodium dans le tissu interstitiel des reins, d'où il retourne dans le sang. Avec le sodium, les molécules d'eau elles-mêmes ne passent pas dans l'urine.

Dans le même temps, la production de potassium dans l'urine, les glandes salivaires et la sueur augmente. Ce mécanisme contribue à l'hypertension artérielle. Particulièrement important en cas de perte de sang, de transpiration accrue, de vomissements abondants et de diarrhée. L'aldostérone est incluse dans le mécanisme de compensation dans le développement d'un choc.

La production d'aldostérone est influencée par ces facteurs de régulation:

  • système rénal rénal-angiotensine augmente la production;
  • l'hormone adrénocorticotrope de l'hypophyse augmente également la synthèse, mais de manière moins intensive;
  • effet direct des ions sodium et potassium sur l'épithélium tubulaire.

Les scientifiques pensent que l'effet des prostaglandines et des kinines est également important.

Glucocorticoïdes

Les glucocorticoïdes sont produits dans la couche de faisceau du cortex surrénalien. Le groupe comprend:

  • cortisone
  • cortisol
  • désoxycortisol,
  • la corticostérone,
  • déshydrocorticostérone.

L'effet physiologique est le plus fort du cortisol. Le transfert d'hormones dans le sang est impliqué dans la protéine transcortine. Il appartient aux alpha-2-globulines, lie jusqu'à 95% des glucocorticoïdes produits. 5% des hormones sont bloquées par l'albumine.

L'absorption se produit dans le foie avec la participation des enzymes α et β-réductase. Avoir un effet régulateur important sur le corps.

  • permettre à une personne de s'adapter au stress (augmentation de la pression artérielle, sensibilité des vaisseaux et des cellules du myocarde aux catécholamines);
  • participer à la régulation de la synthèse des globules rouges dans la moelle osseuse;
  • organiser la protection maximale contre les blessures, choc, perte de sang.

Effets sur le métabolisme:

  • augmenter le taux de glucose dans le sang en le synthétisant dans le foie à partir d'acides aminés (gluconéogenèse);
  • dans le même temps, la synthèse des protéines est inhibée dans les muscles squelettiques afin de créer un «dépôt» d’acides aminés pour la gluconéogenèse.
  • bloquer l'utilisation des sucres;
  • restaurer les réserves de glycogène dans les muscles et le foie;
  • augmenter l'accumulation de graisse, mais contribuer à la dégradation des protéines;
  • aidez l'aldostérone à conserver le sodium et l'eau.

Anti-inflammatoire et antiallergique:

  • en inhibant divers systèmes enzymatiques impliqués dans la réponse inflammatoire (protéases, lipases, hyaluronidases, kinines, prostaglandines), réduit la perméabilité capillaire;
  • éliminer l'accumulation de leucocytes;
  • réduire les processus oxydatifs et l'accumulation de radicaux libres;
  • inhiber la croissance du tissu cicatriciel;
  • ne pas permettre au corps de produire des auto-anticorps;
  • inhibe directement les mastocytes qui sécrètent des médiateurs allergiques;
  • réduire la sensibilité des tissus à l'histamine, à la sérotonine, mais augmenter - à l'adrénaline.

Effet sur l'immunité:

  • inhiber le travail des cellules de type lymphoïde, inhiber directement la maturation des lymphocytes T et B;
  • perturber la production d'anticorps;
  • réduire la production de lymphocytes et de cytokines dans les cellules immunocompétentes;
  • inhiber le processus de phagocytose des leucocytes.
  • augmenter la sécrétion d'acide et de pepsine dans le contenu gastrique, donc, conjointement avec l'effet vasoconstricteur, contribue à l'apparition de l'ulcère peptique;
  • réduire la dépression du système immunitaire par la radiothérapie et la chimiothérapie, sont donc largement utilisés dans le traitement de la leucémie et des tumeurs.

En cas d'augmentation des taux sanguins, ils provoquent:

  • perte de sels de calcium dans les tissus osseux, ostéoporose;
  • augmentation du débit urinaire de calcium;
  • absorption réduite à travers la paroi intestinale.

Des actions similaires peuvent être considérées comme un antagonisme à la vitamine D3. Une personne ressent une faiblesse musculaire.

L'effet des glucocorticoïdes sur l'activité cérébrale a été prouvé:

  • contribuer au traitement précis des informations reçues de l'extérieur;
  • avoir un effet positif sur la perception du goût et des odeurs par l'appareil récepteur.

La déviation de la norme provoque des violations dans le travail des centres nerveux supérieurs, il existe des cas de schizophrénie.

Il existe des preuves de l'effet inverse des catécholamines sur la synthèse de l'hormone adrénocorticotrope. Un exemple est la lésion tuberculeuse des glandes surrénales. Dans le même temps, la faible teneur en glucocorticoïdes dans le sang provoque un travail intense de l’hypophyse antérieure. Cela contribue à l'apparition de symptômes individuels de la maladie du bronze - pigmentation de la peau.

Hormones de la zone réticulaire du cortex surrénalien

Dans la couche réticulaire du cortex sous l'action de l'hormone adrénocorticotrope de l'hypophyse, des substances sexuellement significatives pour l'homme sont synthétisées, dans la mesure où elles assurent le développement de caractères sexuels secondaires (développement d'un certain type de muscle, de pilosité, de silhouette). Ceux-ci comprennent:

  • adrénostérone,
  • la déshydroépiandrostérone,
  • sulfate de déhydroépiandrostérone,
  • œstrogène (chez les femmes, il est également produit par les ovaires, chez les hommes - uniquement par les glandes surrénales),
  • prégnénolone,
  • la testostérone,
  • 17-hydroxyprogestérone.

Leurs noms tels que les androgènes, les œstrogènes, la progestérone sont plus populaires. Avoir la plus haute valeur dans l'enfance et l'adolescence, assurer le développement sexuel de l'enfant.

La déhydroépiandrostérone est un produit intermédiaire pour la production de testostérone qui réduit de manière indépendante l’effet destructeur du cortisol sur le système immunitaire.

La 17-hydroxyprogestérone est transformée en androstènedione, puis en estradiol et en testostérone. Une étude sur cette hormone fournit des informations sur l'implication des glandes surrénales dans les maladies de l'ovaire, causes de l'infertilité, confirme les symptômes adrénogénitaux.

Le test de laboratoire est nécessairement effectué chez les femmes présentant une pathologie de grossesse précédant une fausse couche.

Catécholamines - produits à base de médulla

Les hormones de la médullosurrénale sont appelées catécholamines par leur composition biochimique. Ceux-ci incluent la noradrénaline et l'adrénaline.

Les réactions histochimiques ont révélé une caractéristique de la sécrétion:

  • les cellules chromaffines teintées en noir synthétisent la norépinéphrine;
  • lumière - adrénaline.

Les chercheurs pensent que la norépinéphrine a un effet sur la peur et que l'adrénaline affecte l'agressivité. Dans des conditions normales, l'adrénaline représente jusqu'à 90% de la teneur totale en catécholamine.

Les enzymes sont nécessaires à leur formation:

  • la monoamine oxydase (responsable de la désamination) est située à l'intérieur des cellules de la médulla;
  • La méthyltransférase (ajoute un groupe méthyle à la structure) est située dans le plasma sanguin.

Les catécholamines sécrétées par les glandes surrénales dans le sang sont rapidement détruites; un soutien continu de la synthèse est donc nécessaire.

Les effets physiologiques se manifestent lors de l'interaction avec les récepteurs α et β-adrénergiques des cellules du corps. Ils sont liés au système nerveux sympathique:

  • palpitations cardiaques;
  • effet relaxant sur le système musculaire des bronches;
  • contraction spastique des artères;
  • augmenter la pression artérielle.

Impact sur le métabolisme dans les cellules du foie

La glyconéogenèse est une division d'urgence «de réserve» du glycogène pour produire du glucose, qui fournit de l'énergie aux cellules pendant le stress. Il se déroule avec la participation d'enzymes:

  • l'adénylate cyclase,
  • protéines kinases,
  • phosphorylase.

La lipolyse est un processus supplémentaire d'extraction d'une source d'énergie à partir de graisses et d'acides gras. Les enzymes sont nécessaires au clivage séquentiel:

  • l'adénylate cyclase,
  • protéine kinase,
  • triglycéride lipase,
  • Diglycéride lipase,
  • monoglycéride lipase.

Les catécholamines interviennent dans la production de chaleur pour le corps (thermogenèse). Interagir activement avec d'autres hormones. Capable d'inhiber la production d'insuline.

Il a été établi qu'avant la naissance, le fœtus commence à libérer vigoureusement des catécholamines dans le sang. Peut-être cela est-il perçu comme un signe du début du travail.

Le tableau montre les hormones surrénales à l'endroit de leur synthèse.

Types et fonctions des hormones surrénales: glucocorticoïdes et androgènes

Dans la structure du système endocrinien, une paire d'organes glandulaires est isolée, produisant des hormones indispensables au fonctionnement du corps humain. Les gonades, le pancréas et la glande thyroïde appartiennent à cette région.

Les hormones surrénaliennes régulent les mécanismes métaboliques, sont responsables de la formation de caractères sexuels secondaires, remplissent d'autres fonctions, en pénétrant dans la circulation sanguine ou dans l'espace extracellulaire. Le changement de leur niveau est lourd de dysfonctionnements d'organes et de pathologies graves.

Glande surrénale

Les glandes surrénales sont situées sur le dessus des reins, dans la région rétropéritonéale. Les glandes sont responsables de la formation de plusieurs dizaines d'hormones.

La glande droite est pyramidale, la glande gauche rappelle le croissant de lune. Ils mesurent jusqu'à 5 cm de long, ne sont pas plus épais qu'un centimètre, jaunâtres, inégaux, pesant moins de dix grammes.

Les glandes surrénales sont formées à partir de cellules morphologiquement et fonctionnellement différentes, ce qui provoque le type de sécrétion endocrine dans chaque zone. Examinez plus en détail la zone d’influence et la valeur des hormones surrénaliennes.

Les principales fonctions des glandes surrénales

La signification fonctionnelle des glandes surrénales se manifeste également dans la régulation du métabolisme des glucides, des lipides, des protéines et dans la synthèse d'autres substances.

De l'activité coordonnée des glandes surrénales, de la quantité et des hormones libérées dans le sang, l'état et le comportement d'un individu dans différentes situations de la vie dépendent directement. Les divers effets biologiques exercés par les hormones sont dus au fait que:


  • ils ont une composition biochimique différente;
  • ils sont associés à d'autres glandes et organes;
  • les glandes surrénales sont formées à partir de cellules morphologiquement inhomogènes.

Ces principales hormones sont responsables de l'équilibre de tous les processus métaboliques dans le corps. Ils contrôlent le métabolisme, la pression artérielle, la réponse immunitaire aux stimuli et les réactions allergiques, déterminent le développement des caractéristiques sexuelles.

Si les cellules de la glande ne résistent pas ou si les organes eux-mêmes sont prélevés, ils peuvent être remplis d'un traitement hormonal substitutif.

Tableau hormones surrénales et leur fonctionnalité:

Cortex surrénalien

Le cholestérol est nécessaire pour la synthèse des hormones de la couche corticale des glandes surrénales. Nous nous entendons bien avec les aliments. Les limites des différentes zones des glandes ne se distinguent qu’au microscope. Mais ils sont constitués de différentes cellules.

Les hormones qu'elles sécrètent jouent le rôle de régulateurs des mécanismes physiques et chimiques de l'organisme, à tous les niveaux.

Les cellules de la zone glomérulaire produisent des minéralocorticoïdes. Les corticostéroïdes sont produits dans le cortex moyen. Les androgènes sont produits dans la zone réticulaire.

Des situations stressantes et une mauvaise nutrition peuvent affecter la synthèse de substances physiologiquement actives dans le cortex.

L'action des hormones du cortex surrénalien se manifeste lorsque l'organisme réagit à des facteurs environnementaux. Ils aident physiquement à faire face aux chocs en cas de blessures, sont responsables de réactions allergiques, de résistance au stress.

Minéralocorticoïde

Les produits de la zone glomérulaire sont les minéralocorticoïdes, le rôle le plus important de l'aldostérone. La désoxycorticostérone, la corticostérone, joue un rôle moins important. Ils contrôlent le tonus vasculaire et la pression.

Leur hypersécrétion provoque une hypertension, une suppression - une pression artérielle basse. L'aldostérone empêche la perte de sodium et d'eau. Dans le même temps, il élimine le potassium avec l'urine. Ceci est particulièrement important pour la régulation du métabolisme des sels d'eau pendant la transpiration intense, la diarrhée, les vomissements, les saignements, afin d'augmenter la pression lors du développement du choc.

La substance régule le volume de sang circulant dans le corps, affecte le travail du myocarde, la performance des muscles.

Glucocorticoïdes

Le faisceau de la couche corticale est responsable de la formation de glucocorticoïdes tels que le désoxycortisol, la corticostérone, la déshydrocorticostérone. Les plus actifs sont la cortisone et le cortisol. Le nom de la classe des hormones vient de leurs propriétés permettant d’augmenter le taux de glucose dans le sang.

Son niveau normal est maintenu par l'insuline sécrétée par le pancréas. L'hormone de stress, le cortisol, agit de manière très sensible sur le comportement. Les résultats de l'activité de ce glucocorticoïde se manifestent selon de nombreux mécanismes.

Le niveau maximum de cortisol est noté à huit heures du matin. Il aide à s’adapter à un fort stress physique et émotionnel, à maintenir le tonus musculaire, à réguler les processus métaboliques, le système immunitaire.

La substance réduit l'inflammation, affecte la régénération des tissus, est responsable des réponses allergiques. Les corticostéroïdes affectent le fonctionnement du système nerveux.

Ils affectent le traitement bien coordonné et approprié des impulsions externes entrantes, la sensibilité du goût et les récepteurs olfactifs.

Androgènes

Les androgènes sont appelés hormones sexuelles mâles produites par les glandes sexuelles et les cellules de la zone réticulaire des glandes surrénales avec la participation de la corticotropine.

Ce groupe est complété par l'adrénostérone, la déhydroépiandrostérone, le sulfate de déshydroépiandrostérone, l'œstrogène, également produit dans les glandes hormonales féminines, la testostérone, également produite dans les testicules masculins, la prégnénolone et la 17-hydroxyprogestérone.

Ces hormones interviennent dans la puberté au moment opportun, dans la répartition dans le corps de la graisse et de la masse musculaire, dans l'apparition des cheveux, dans la structure de la figure. Elles pénètrent le plus souvent dans le sang à la puberté, mais continuent de se distinguer après la ménopause, en maintenant le tonus musculaire, la libido.

Médullosurrénale

La région médiane surrénalienne est réservée à la médulla constituée de cellules chromaffines.

La synthèse hormonale est gérée par le système nerveux sympathique. Cette couche peut donc être considérée comme un plexus sympathique spécialisé.

Mais les hormones surrénales locales pénètrent dans le sang pas par les synapses, mais directement, se désintégrant en une demi-minute plus tard.

Leur impact se manifeste dans des conditions de stress accru. Une personne aura peur, s’assombrira, s’effacera de l’indécision, ou bien se mettra en colère, attaquera et se défendra furieusement.

Catécholamines

Les catécholamines sont produites dans les cellules de la médullosurrénale. Les cellules sombres de la médullaire sécrètent de la norépinéphrine.

C'est un neurotransmetteur, et il est produit cinq fois moins que l'adrénaline. L'adrénaline est produite dans les cellules lumineuses de la couche.

C’est un dérivé de la tyrosine, on l’appelle aussi épinéphrine. Il est synthétisé de manière intensive en cas d’irritation des récepteurs de la douleur, de déficit en glucose dans le sang. La charge et les saignements contribuent à une augmentation de la libération de noradrénaline.

L'adrénaline affecte le travail du muscle cardiaque (un excès de matière provoque la croissance des fibres du myocarde), des mécanismes pour s'adapter à des circonstances inhabituelles et dangereuses, intervient dans la dégradation du glycogène dans les muscles et le foie, active l'influx nerveux, soulage les spasmes des muscles lisses.

Une production inadéquate d'une substance entraîne une diminution du taux de glucose dans le sang, une chute de la pression artérielle, une mémoire et une attention insuffisantes, ainsi qu'une fatigue rapide.

La norépinéphrine provoque une vasoconstriction, une augmentation de la pression. L'excès d'hormone contribue à l'anxiété, aux attaques de panique, à l'insomnie et au manque de dépression.

Types de perturbation

Un excès ou une déficience en hormones surrénales provoque une déficience fonctionnelle.

Une variété de symptômes peut indiquer un déséquilibre hormonal: de l'hypertension et la surcharge pondérale à un amincissement de la peau, une dystrophie musculaire et une diminution de la densité des structures osseuses. Les signes de maladies des glandes surrénales et de troubles métaboliques peuvent également inclure:


  • périodes irrégulières;
  • syndrome prémenstruel intense;
  • infertilité;
  • pathologies gastriques;
  • déséquilibre, accès à l'irritabilité;
  • difficulté à dormir;
  • dysfonction érectile;
  • l'alopécie;
  • rétention d'eau;
  • recrutement fréquent et perte de poids;
  • problèmes dermatologiques.

Les hormones surrénaliennes dans la moelle sont généralement produites à des doses normales. Leur carence est rarement observée en raison du travail de substitution des phéochromocytes aortiques, du système sympathique, de l'artère carotide.

Et avec l'hypersécrétion de ces substances, on observe de l'hypertension, une accélération du rythme cardiaque, une augmentation du glucose, des céphalées. Le manque d'hormones du cortex peut provoquer le développement de désordres systémiques graves, et l'élimination de la couche corticale menace d'une mort rapide.

Un exemple de violation peut servir d'hypocorticisme chronique, qui donne une teinte de bronze à l'épiderme des mains, du cou et du visage, affectant le tissu musculaire du cœur et provoquant un syndrome asthénique. Une personne souffre davantage de froid, de douleurs, de maladies infectieuses et perd rapidement du poids.

L'effet excessif de l'aldostérone se manifeste par la violation de l'équilibre acido-basique, l'œdème, une augmentation anormale du volume sanguin et l'hypertension.

Il en résulte une sursaturation des petits vaisseaux en sodium, un gonflement et une réduction de leur diamètre. C'est l'une des principales causes d'hypertension artérielle constante.

L'état est aggravé par des douleurs à la poitrine, à la tête et par des contractions convulsives des muscles dues à un manque de potassium. La carence en aldostérone dans le corps d'un adulte ne se manifeste pas de manière particulière.

Peut donner à savoir sur vous-même la déshydratation, l'hypotension artérielle. Une forte diminution de la quantité de l'hormone provoque un état de choc et nécessite une intervention et un traitement urgents.

Excès et désavantage

Les glucocorticoïdes en excès entraînent une augmentation de la glycémie dans le sérum sanguin, la lixiviation des minéraux des os, une détérioration de l'adsorption intestinale, la suppression de l'immunité, un dysfonctionnement des leucocytes neutrophiliques et autres, l'apparition de dépôts adipeux sous-cutanés, une inflammation, une régénération tissulaire médiocre, toutes les manifestations de la gonoïde, une faiblesse musculaire, une insuffisance cardiaque augmenter l'acidité de l'environnement gastrique.

Un manque de glucocorticoïdes augmente la sensibilité à l'insuline, réduit le glucose et le sodium, conduit à un œdème, des troubles métaboliques.

L'augmentation de la synthèse du cortisol aide à naviguer rapidement, à faire un choix dans des situations difficiles et stressantes.

S'il n'est pas suffisamment produit, cela peut entraîner une désorientation et une attaque de panique. Avec un déficit de la substance dans le même temps diminue la quantité de sérotonine et de dopamine. Cela conduit à la dépression et au développement de la dépression.

La corticostérone est responsable du métabolisme, du changement normal des phases d'activité et de sommeil. Si cela ne suffit pas, la personne est colérique, irritable, ne dort pas bien.

Les cheveux peuvent tomber, la peau se couvre d'acné. Les hommes ont une puissance réduite, les femmes ne peuvent pas devenir enceintes, elles ont un cycle mensuel.

L'augmentation du niveau de cette hormone conduit à un faux hermaphrodisme chez les enfants et à un compactage douloureux des glandes mammaires chez les hommes jeunes. Un ulcère gastrique se développe, le système immunitaire faiblit, la pression artérielle augmente et des dépôts graisseux apparaissent dans la région abdominale.

La teneur accrue en hormones sexuelles mâles des glandes surrénales provoque une masculinisation de l'apparence.

Chez les femmes, cela peut ressembler à une pilosité accrue dans les zones atypiques, à la cessation de la menstruation, au sous-développement du système reproducteur, à une rupture de la voix, au développement de muscles de type masculin, à une perte de poils sur la tête.

L'excès de testostérone chez le fœtus de sexe masculin peut entraîner une activation tardive de la fonction d'élocution. En outre, les androgènes traitent le cholestérol et préviennent les changements sclérotiques, réduisent l'effet inhibiteur du cortisol sur le système immunitaire et agissent en tant qu'antioxydants.

Le rapport des hormones est influencé par d'autres organes du système endocrinien. Par exemple, une modification de la production d'hormone somatotrope par l'hypophyse, qui, entre autres tropines, déclenche la sécrétion hormonale dans les glandes surrénales, provoque de graves pathologies systémiques chez les enfants et les adultes.

En conclusion

Si une personne présente des signes de maladie, son sang est analysé pour déterminer le rapport entre diverses hormones surrénaliennes.

Étudier le niveau d'androgènes auquel on a recours dans une situation de puberté précoce ou tardive, avec des problèmes de conception, de maintien. Le déséquilibre des glucocorticoïdes est recherché. En cas de perte du cycle mensuel, il existe des maladies de l'appareil osseux, une atrophie musculaire, des manifestations cutanées et une prise de poids importante.

Les minéralocorticoïdes sont contrôlés avec une pression instable, une hyperplasie glandulaire. Le diagnostic et le traitement seront fructueux si vous ne prenez aucun médicament la veille de la livraison des échantillons.

Hormones et glandes surrénales

Les glandes surrénales ne sont pas simplement un organe vital du corps humain, c'est le centre du système hormonal qui affecte les autres organes du système endocrinien.

Le bien-être et l'efficacité de l'homme dépendent du mode de fonctionnement organique de ces glandes, situées sur la partie supérieure des reins.

À partir de cet article, le lecteur découvrira quelles sont les glandes surrénales qui produisent les hormones, leurs noms et leurs fonctions.

Informations générales

Les glandes surrénales - la glande endocrine à la vapeur. Chaque glande surrénale est située au sommet de chaque rein, comme si elle était portée sur le rein ci-dessus. D'où le nom de ces organes du système endocrinien.

La glande surrénale droite ressemble au bonnet d'un guerrier français de l'époque de Napoléon, tandis que celle de gauche a une forme en demi-cercle semblable à un croissant. À l'extérieur, les glandes sont protégées par un tissu fibreux formant une capsule. La partie inférieure de la capsule est reliée aux reins par des trabécules.

La couche externe de la capsule est dense et a une fonction protectrice. La couche interne est plus douce et relâchée. Du tissu capsulaire à la substance corticale dérivée

  • des trabécules minces constituées de plaques, de cordes et de cloisons, formant une sorte de squelette et donnant la forme appropriée au corps;
  • les vaisseaux sanguins qui donnent de l'oxygène et des nutriments et reçoivent en retour la portion appropriée de substances excitatrices;
  • les nerfs.

L'espace entre les septa est rempli de tissu conjonctif poreux pénétré par des fibres nerveuses et de petits vaisseaux sanguins - capillaires.

Le parenchyme surrénalien comprend:

  1. Substance corticale qui occupe la partie principale du corps (cortex surrénalien), produisant des corticostéroïdes.
  2. La substance du cerveau située au centre de la glande et entourée de tous côtés par le cortex. La médullaire produit des catécholamines qui affectent le rythme des contractions cardiaques, la contractilité des fibres musculaires et le métabolisme des glucides.

Écorce d'organe

Le cortex est à son tour divisé en trois zones:

Le fonctionnement de la glande est contrôlé par l'hypophyse du cerveau, qui produit l'hormone corticotrope (ACTH), le système rénine-angiotensine-aldostérone associé aux reins, ainsi que des substances hormonales.

Sous la capsule, il y a une fine couche d'épithélium qui, en cours de reproduction, régénère l'écorce. En raison des cellules épithéliales, des corpuscules interrénaux se forment à la surface de la glande, ce qui peut provoquer des tumeurs, y compris celles qui sont sujettes aux métastases.

Entre les deux zones - le faisceau et le glomérule - se trouve une couche intermédiaire de petites cellules significatives qui, selon les experts, sont responsables de l'auto-guérison du faisceau et des zones réticulaires, en les complétant de nouveaux endocrinocytes.

La zone réticulaire endoplasmique est bien développée, les mitochondries ont des plis tubulaires typiques (crêtes). Les fils épithéliaux forment la structure poreuse des tissus.

Partie du cerveau

La medulla (medulla) est formée de cellules chromaffines ou de phéochromocytes relativement agrandies. Entre eux se trouvent les vaisseaux sanguins - les sinusoïdes. Les cellules sont divisées:

  • à la lumière, produisant de l'adrénaline;
  • sombre, produisant de la norépinéphrine.

Le plasma intracellulaire des épinéfrocytes et des norépinefrocytes est rempli de sécrétions granulées, le noyau est rempli de protéines, accumulant des catécholamines. Les chromatinocytes sont mis en évidence lorsqu'ils sont traités avec des sels de chrome, d'argent et d'autres métaux lourds.

Cette propriété est reflétée dans le nom des cellules. Les granules de chromaffine compactées électroniquement contiennent des protéines de chromogranine et des neuropeptides d'enképhaline, ce qui indique que les cellules appartiennent aux formations neurohormonales du système neuroendocrinien interconnecté.

Hormones surrénales

Les glandes surrénales sont un organe endocrinien essentiel, sans lequel le corps ne peut exister. Ses deux départements, le cerveau et la corticale, produisent un complexe d'enzymes endocriniennes qui affectent les systèmes cardiovasculaire, nerveux, immunitaire et sexuel du corps.

Département du cerveau

La moelle est séparée de la corticale par une petite couche de tissu conjonctif. La substance du cerveau produit des hormones "de résistance au stress" - catécholamines. Tout cela est connu sous le nom d'adrénaline, qui pénètre immédiatement dans le sang, et de noradrénaline, qui sert en quelque sorte de dépôt pour l'adrénaline.

Les catécholamines se forment et pénètrent dans le sang lorsqu'elles sont irritées par une hypersensibilité différente, qui fait partie du système nerveux autonome.

Substance corticale

Trois parties du cortex surrénalien produisent en permanence des corticoïdes qui ne pénètrent pas immédiatement dans la circulation sanguine. C'est:

  • minéralocorticoïdes - dans la zone glomérulaire;
  • glucocorticoïdes - dans la zone du faisceau;
  • stéroïdes sexuels - dans la zone nette.

Le cholestérol dérivé du sang constitue la matière première de leur production.
L'aldostérone est le principal minéralocorticoïde. Il régule et maintient la quantité d'électrolytes dans le corps grâce à l'absorption secondaire d'ions sodium, de chlore, de bicarbonate et améliore la production d'ions potassium et d'hydrogène du corps.

La formation d'aldostérone et sa libération à partir de cellules sont influencées par plusieurs facteurs:

  • l'adrénoglomérotropine, produite par la glande pinéale, stimule la formation d'aldostérone;
  • Le système rénine-angiotensine sert également de stimulant à ce stéroïde;
  • les prostaglandines activent et inhibent la synthèse et la libération d'aldostérone;
  • les facteurs natriurétiques inhibent la formation d'aldostérone.

Avec l'augmentation de la production de stéroïdes, le sodium s'accumule dans les tissus et les organes, ce qui entraîne une hypertension, une consommation de potassium et une faiblesse musculaire.

Les glucocorticoïdes sont formés dans la zone du faisceau. C'est:

  • la corticostérone;
  • la cortisone;
  • hydrocortisone (cortisol).

Ce groupe de corticoïdes intensifie la phosphorylation au cours de la glucogenèse, affectant ainsi le métabolisme des glucides. Les glucocorticoïdes activent la formation de glucides due aux protéines et à l'accumulation de glycogène dans le foie, sont impliqués dans le métabolisme des lipides.

L'augmentation des doses de corticoïdes détruit les lymphocytes et les éosinophiles sanguins et supprime les processus inflammatoires dans le corps.

Les stéroïdes sexuels se forment dans la zone réticulaire, affectant les signes secondaires masculins, même chez les femmes.
Fonctions des hormones surrénales.

Analyse

Des tests d'hormones stéroïdes et surrénaliennes sont prescrits pour déterminer l'état fonctionnel d'une partie du système endocrinien, y compris les glandes surrénales, l'hypophyse et l'hypothalamus en présence de symptômes d'hypo ou d'hyperfonctionnement du cortex surrénal. Les indications pour tester les hormones stéroïdiennes sont les pathologies suivantes:

  1. Les principaux signes de fonctionnalité insuffisante du cortex surrénalien (hypotension, fatigue, nausée, accompagnée de vomissements, anorexie, perte de masse musculaire, opacification de la conscience).
  2. La manifestation dans le corps féminin de symptômes androgènes prononcés (croissance des poils sur la lèvre supérieure et sur le menton, ligne blanche de l'abdomen, changement de voix, augmentation du clitoris)
  3. Ovaires polykystiques résultant d'une augmentation des androgènes dans le corps féminin;
  4. Détermination difficile du sexe du nourrisson, dont les organes génitaux externes présentent les caractéristiques principales à la fois féminines et masculines.
  5. La maladie de Cushing.
  6. Tumeurs malignes du cortex surrénalien.

Une analyse sanguine distincte pour la déhydroépiandrostérone, hormone stéroïde sexuelle, est prescrite pour les problèmes suivants:

  • pendant la grossesse, quand il y a des complications avec la gestation;
  • taux élevés d'hormones appartenant au système hypophyso-surrénalien d'une femme enceinte;
  • production insuffisante de corticostéroïdes;
  • retard dans le développement sexuel d'un adolescent.

Pour une analyse complète du contenu des hormones stéroïdes dans le sang, on prend du sang veineux.
Un test sanguin complet est effectué par chromatographie en phase liquide à haute performance et spectrométrie de masse (HPLC-MS).

Il détermine les taux sanguins de corticoïdes et d'androgènes stéroïdiens.
Le patient doit préparer la livraison de cette analyse 10 jours à l’avance.

  • il devra utiliser dans l'alimentation la quantité de sel qu'il utilise habituellement;
  • Il est souhaitable de réduire la consommation d'aliments glucidiques.
  • pendant cette période, il est déconseillé de prendre des diurétiques et des médicaments contenant des hormones, ainsi que des médicaments modifiant la pression artérielle;
  • effort physique et stress psycho-émotionnel, les conflits doivent être évités;
  • ne mangez pas de nourriture dans les 12 heures précédant le test;
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant de prendre du sang pour analyse;
  • l'analyse n'est pas effectuée en présence de maladies virales ou infectieuses.

Étant donné que les hormones stéroïdiennes peuvent être liées à d'autres composés actifs, l'analyse montrera le contenu total en hormones du sérum sanguin, mais ne fournira aucune information sur leur bioactivité dans l'organisme.

Mais la prédisposition à la nervosité, à l'agressivité, à l'infantilisme et à l'apathie est déterminée par la concentration d'épinéphrine. Le rapport des hormones sexuelles affecte le tempérament, l'attitude envers le sexe opposé, l'apparence de la personne.

Conclusions et conclusion

La concentration de substances produites par les organes du système endocrinien construit le corps humain. Par exemple, on peut se permettre de tout manger et, comme on dit, il ne nourrit pas de chevaux. Et un autre pour maintenir un poids optimal doit refuser en soi, afin de ne pas prendre du poids.

L'utilisation inconsidérée de stéroïdes pour atteindre des sommets sportifs, en particulier chez les femmes, au milieu de la vie en fait une création masculine. Les hommes deviennent tôt impuissants.

Les parents doivent porter une attention particulière au développement de leur enfant. Ne vous foulez pas sur lui avec des reproches d’être trop gras et à la fois infantile, ou au contraire hystérique ou agressif par rapport à ses pairs, mais de le montrer à un endocrinologue pour le consulter.

Une correction hormonale opportune au cours de la petite enfance aidera à éviter de graves conséquences à l’avenir, voire la mort prématurée à l’apogée de l’oncologie et du diabète.

Dans le système endocrinien, tous les organes sont importants pour les fonctions vitales du corps. Ils sont étroitement liés et s'influencent mutuellement. Mais l'organe déterminant dans ce système sont les glandes surrénales.

Malheureusement, dans l’espace post-soviétique, l’endocrinologie n’est pas prise en compte, l’on ne se souvient de l’endocrinologie que si le patient consultait un médecin souffrant d’une tumeur de la thyroïde, d’un taux élevé de sucre ou de pathologies surrénaliennes graves. Lorsque le processus destructif est lancé, il est difficile de changer quoi que ce soit.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones