Les hormones produites par la glande thyroïde sont impliquées dans les processus biochimiques les plus importants du corps. Sans eux, la mise en œuvre du métabolisme, le fonctionnement du système nerveux. La perturbation de la glande thyroïde entraîne l'apparition de maladies cardiaques et d'autres organes. Les conséquences d'une perturbation hormonale sont la dégradation du système reproducteur, l'apparition d'un cancer. L'une des manifestations typiques de l'échec fonctionnel est une augmentation du volume de l'organe et l'apparition d'un goitre.

Quel est le goitre. Les raisons de sa formation

Sous le nom de «goitre», un certain nombre de pathologies associées à une inflammation de la glande thyroïde et à une violation de la structure de ses tissus sont combinées. La cause principale est un manque ou un excès d’iode dans le corps.

Il existe des goitres endémiques et sporadiques.

Endémique

Caractéristique des zones géographiques dans lesquelles il y a une pénurie d'iode dans l'eau et dans les aliments. Les causes de la maladie peuvent être:

  • contamination des masses d'eau naturelles avec des substances qui empêchent l'absorption de l'iode dans le corps (nitrates, composés de chrome et de calcium);
  • manque d'eau et de nourriture en zinc, cuivre, sélénium et autres éléments contribuant à l'absorption de l'iode et à la formation d'hormones thyroïdiennes;
  • mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques et conditions sociales défavorables qui provoquent des maladies infectieuses;
  • la prédominance traditionnelle dans les aliments d'aliments à forte teneur en substances strumogéniques qui bloquent l'absorption d'iode par la glande thyroïde, ainsi que le manque de produits alimentaires contenant de l'iode (poisson, fruits);
  • dysfonctionnement congénital de la thyroïde.

Sporadique

Se produit chez les personnes vivant dans des zones où un déséquilibre naturel en iode n'est pas observé. Les causes de l'apparition de maladies peuvent être l'écologie défavorable, l'abus de médicaments hormonaux et de certains autres médicaments, la prédisposition génétique aux maladies de la glande thyroïde.

L'apparition d'un goitre peut être déclenchée par un stress émotionnel ou une surcharge physique. En outre, le goitre sporadique de la glande thyroïde se forme lors du développement de maladies associées à la violation de la structure de ses tissus (adénomes, tumeurs, tuberculose). Les anomalies thyroïdiennes auto-immunes peuvent être causées par un trouble congénital du système immunitaire, ainsi que par une infection.

Le goitre est présent chez les enfants et les adultes des deux sexes. Chez les femmes, cette pathologie est beaucoup plus courante que chez les hommes, en raison du fait que les hormones sont instables. La proportion d'hormones qu'ils changent à plusieurs reprises au cours du mois. Des sauts brusques dans le niveau de diverses hormones se produisent à l'âge adulte, pendant la grossesse, après l'accouchement, avec le début de la ménopause.

Si une carence en iode a été observée chez la mère pendant la grossesse, l'enfant pourrait alors développer un goitre congénital et une insuffisance d'hormones thyroïdiennes T3 et T4 se formerait dans le corps.

Remarque: chez les enfants, il existe une pathologie telle que l'atrophie ou la réduction de la glande thyroïde. Dans le même temps, le niveau d'hormones thyroïdiennes est extrêmement faible, ce qui entraîne l'apparition d'une démence (crétinisme).

Une autre raison de la formation de goitre congénital peut être l'apparition d'un kyste dermoïde sur le cou (au cours de la période de formation des organes, une cavité est formée contenant des particules de tissus germinaux: tissus adipeux, osseux et pileux).

Degrés de développement du goitre

La gravité des symptômes distingue les degrés de pathologie suivants:

  • augmentation du goitre inaperçu;
  • les manifestations externes sont absentes, mais on constate une augmentation du volume de la glande à la palpation;
  • Le goitre est visible à l'œil nu, il est également détecté au toucher.

Vidéo: Causes et effets de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Espèce de goitre

Il existe plusieurs types de pathologies: goitre diffus (avec une prolifération uniforme du tissu thyroïdien), nodulaire (avec formation de nœuds individuels) et mixte.

Avec le développement du goitre nodulaire, l'épaississement du cou peut être asymétrique s'il n'est formé que sur le lobe droit ou gauche de la glande thyroïde. Mais une défaite dans les deux sens est également possible.

Les follicules envahis de la glande thyroïde peuvent avoir une structure dense. Mais dans la plupart des cas, ils sont remplis d'un liquide visqueux - un colloïde (le "colloïde" diffus, nodulaire ou mixte se forme). Ce type de pathologie est le plus anodin, car il ne provoque pas de dégénérescence maligne des cellules.

Par lieu sont distingués:

  • goitre commun;
  • partiellement sur le sternum;
  • situé sous la forme d'un anneau.

Dystopique est situé dans la région de la racine de la langue et du lobe supplémentaire du goitre thyroïdien.

Symptômes de divers types de pathologie

Les symptômes du goitre apparaissent après une augmentation de sa taille, lorsqu'il commence à exercer une pression sur les tissus adjacents. Les troubles métaboliques entraînent une rétention hydrique dans les tissus et la survenue d'un œdème dans le cou et le sternum. Augmentation possible de la température corporelle. En même temps, il y a des difficultés à respirer, à avaler, à tourner la tête, une toux sèche apparaît, la voix devient rauque. Pincer les vaisseaux sanguins conduit à des vertiges.

Les conditions pathologiques du corps, conduisant à la formation de goitre thyroïdien, se divisent en deux types: hypothyroïdie, hyperthyroïdie et euthyroïdie.

L'hypothyroïdie

Ceci est une condition qui se produit en raison d'une production insuffisamment active d'hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, les processus métaboliques du corps ralentissent. En conséquence, une personne devient obèse, bouffie, il y a inhibition mentale et physique.

Il existe également des symptômes tels que la faiblesse, la fatigue chronique, la somnolence, le désir constant de se réchauffer. Peau sèche observée, chute des cheveux.

L'apathie, l'hypotension artérielle, le pouls lent, l'arythmie et l'insuffisance cardiaque sont des caractéristiques caractéristiques. Il peut y avoir des évanouissements. Chez les femmes, la production d'hormones sexuelles est réduite, une aménorrhée survient.

La thyroïdite de Hashimoto est un exemple de cette pathologie. La maladie a une nature auto-immune. Les cellules qui doivent produire des hormones sont détruites par leur propre système immunitaire.

L'hyperthyroïdie

L'augmentation de la production d'hormones, l'accélération anormale du métabolisme entraînent une perte de poids spectaculaire et un épuisement du système nerveux. Une maladie similaire survient dans des maladies auto-immunes telles que le «goitre toxique» (maladie de Basedow), le «goitre fibroplastique de Riedel», ainsi que dans les tumeurs bénignes (adénomes thyroïdiens). Dans l'hyperthyroïdie, on observe une augmentation de la pression artérielle, une accélération du rythme cardiaque, de l'irritabilité et de l'agitation. Un signe caractéristique est la poignée de main. Les patients se plaignent d'une augmentation de la miction. Les femmes ont des bouffées de chaleur (bouffées de chaleur, alternant frissons et transpiration).

Maladie de Basedow - une masse dense apparaît dans le cou. Les globes oculaires deviennent convexes en augmentant leur taille. Le clignotement est extrêmement rare. La cécité due à une lésion du nerf optique est possible.

Pour les femmes se caractérise par une violation du cycle menstruel, conduisant à la stérilité. Il y a une diminution de la libido, une peau sèche accrue et des ongles cassants.

Le goitre fibroplastique de Riedel. La destruction des cellules par les lymphocytes conduit à la prolifération du tissu conjonctif de la glande thyroïde et à la formation d'un goitre fibreux très dense situé asymétriquement (appelé "fer").

Adénome. La croissance pathologique des tissus se produit dans une zone limitée, à cause de laquelle une consolidation unilatérale apparaît sur le cou.

Euthyroïdie

La croissance du tissu thyroïdien n'affecte pas la production d'hormones, mais son augmentation conduit à la formation de nœuds. Il s’agit d’une maladie à la limite, pouvant entraîner une diminution ou une augmentation ultérieure du taux d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes typiques sont la formation d'excroissances sur le cou, la prise de poids incontrôlée, l'irritabilité, le changement de voix, la sensation de bosse dans la gorge.

Vidéo: Diagnostic du goitre nodulaire

Diagnostics

La présence de phoques se produisant lorsque le goitre de la glande thyroïde est déterminée par la palpation du cou. Pour évaluer leur emplacement et la nature de l'échographie. Cette méthode vous permet également d’explorer l’état des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques.

Des analyses de sang sont effectuées pour les hormones thyroïdiennes T3 (triiodothyronine), T4 (thyroxine), la calcitonine, ainsi que pour la TSH (hormone de stimulation de la thyroïde de l'hypophyse).

Analyse biochimique du sang pour détecter le cholestérol, le sucre, les protéines et d’autres substances. Cela nous permet d’estimer le taux métabolique dans le corps.

Pour tester la capacité de la glande thyroïde à assimiler l'iode, on utilise la scintigraphie - étude dans laquelle des isotopes radioactifs de l'iode sont injectés dans la glande, puis la vitesse de leur répartition dans tout le corps est étudiée à l'aide d'un compteur spécial.

Pour étudier l'état des organes dans la poitrine, des radiographies ou des dosages informatiques sont effectués. La nature de la pathologie est établie à l'aide d'une biopsie du compactage des tissus.

Traitement de goitre

Les conséquences de la maladie dépendent du type d'anomalie thyroïdienne. Dans l'hypothyroïdie, une personne est capable de tomber dans le coma. L'hyperthyroïdie conduit à la cécité. Un goitre toxique provoque parfois la mort.

Dans le traitement de l'hypothyroïdie est prescrit un régime avec l'utilisation de produits à haute teneur en iode. Lorsque l'hyperthyroïdie, au contraire, il est recommandé de limiter leur utilisation.

La méthode de traitement dépend de la nature de la pathologie, du stade de la maladie, de l'âge du patient. Les principales méthodes de traitement sont la pharmacothérapie, le traitement à l'iode radioactif et la chirurgie.

Traitement de la toxicomanie

Au stade initial de la formation du goitre, les préparations d'iodomarine et d'iodure de potassium aident à éliminer les carences en iode.

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps, la thérapie avec les médicaments thyréostatiques est supprimée, ce qui supprime la production d'hormones thyroïdiennes. Timazol, propylthiouracile sont utilisés.

Avec une pénurie d'hormones, la L-thyroxine et l'eutirox, qui sont des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, sont prescrits. La dose de médicaments est sélectionnée individuellement et est constamment ajustée en fonction des résultats des tests sanguins de recherche des hormones (T3 et T4). Ces médicaments sont pris pendant des années et parfois toute la vie.

Traitements radicaux

L'un d'eux est la destruction des tissus de la glande à l'aide d'iode radioactif. De cette manière, la production d'hormones est réduite et l'hyperthyroïdie est éliminée. La méthode est utilisée dans le traitement de la thyrotoxicose, du goitre toxique diffus et du cancer.

La deuxième méthode est l'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité de la thyroïde. Après la chirurgie, des médicaments à vie sont nécessaires pour maintenir le niveau d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le taux de calcium dans le corps.

Goitre pendant la grossesse

Le goitre de la glande thyroïde chez la femme pendant la grossesse entraîne l’apparition de complications graves de son évolution, qui affectent le développement du fœtus et le processus d’accouchement.

Le manque d'iode perturbe la formation du placenta, ce qui garantit l'apport en oxygène et en nutriments au fœtus. L'enfant peut avoir le nanisme, la surdité, un retard mental. Il peut être né mort.

Les conséquences pour la future mère peuvent être l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'apparition d'un œdème, la prématurité due au décollement du placenta, l'apparition de saignements utérins pendant et après l'accouchement.

Lorsque le goitre légère correction possible des niveaux d'hormones avec des médicaments. Dans les cas plus complexes, l'ablation chirurgicale du goitre est parfois effectuée à la 14e semaine de grossesse. L'avortement est recommandé, car un traitement avec des hormones thyroïdiennes élevées est extrêmement nocif pour le développement du fœtus.

Tout sur les glandes
et système hormonal

Un petit nodule sur le cou, qui normalement ne sent pas même et pèse plus de 20 g, s'appelle la glande thyroïde. Cette glande, comme d’autres, produit des hormones - des substances biologiquement actives qui affectent le travail des organes et des systèmes. Deux hormones principales sont produites dans la glande thyroïde: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Leur production est étroitement liée au travail de l'hypophyse et de son hormone stimulant la thyroïde. Avec suffisamment de T3 et de T4 dans le corps, ils sont:

  • réguler le système nerveux central (SNC);
  • contrôler le métabolisme du corps, la production de protéines et de vitamine A;
  • assurer le métabolisme des cellules adipeuses et du gluten;
  • réguler le système cardiovasculaire, ou plutôt, affecter le muscle cardiaque;
  • fournir un travail coordonné du tractus gastro-intestinal,
  • contrôler le système musculaire;
  • chez les enfants contribuent à la croissance de l'organisme tout entier.

Le bon fonctionnement de la glande thyroïde est difficile à surestimer. C'est une sorte de régulateur de l'activité vitale, qui dépend en même temps d'autres systèmes et organes.

Vous pouvez trouver un cartilage thyroïdien dans votre cou. Si vous ne parvenez pas à trouver la thyroïde en dessous, vous n’avez pas de goitre à un stade avancé. Mais pour vous en assurer, il est préférable de mener une enquête.

Qu'est-ce que le goitre et ses variétés

La triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) ont fondamentalement 3 ou 4 (d’où les chiffres dans le titre) de l’atome d’iode. Avec une carence en cet élément, la glande thyroïde produit moins d'hormones et cela affecte principalement le système nerveux central, une personne se sent faible, fatiguée ou avec un excès d'eux, au contraire, irritabilité.

Tous les organes souffrent de déséquilibre, car le métabolisme est perturbé. La glande thyroïde elle-même souffre et le résultat est la formation de nodules ou l'augmentation de sa taille.

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde en raison de changements pathologiques qui s'y produisent, de la formation de tumeurs ou de ganglions. C'est une maladie qui affecte tous les aspects de la vie.

Il peut y avoir plusieurs raisons à l'augmentation de la glande thyroïde et à la formation de goitre et, en fonction de celles-ci, il existe différents types de cette pathologie.

Le développement du goitre affecte l'état de la glande thyroïde et il ne peut plus produire d'hormones en quantité suffisante mais, dans certains cas, il améliore au contraire leur synthèse, ce qui entraîne également un déséquilibre du corps.

Donc, géographiquement, le goitre peut être:

  • Endémique, quand il y a une augmentation de la thyroïde, caractéristique uniquement pour une zone particulière.
  • Sporadique - ce sont toutes les autres espèces présentes peu importe leur emplacement géographique.

L'élargissement de la glande thyroïde est divisé selon la classification de Nikolaev sur le degré:

  1. Premier degré: le fer se ressent à la palpation.
  2. Deuxième degré: vous pouvez voir une glande thyroïde élargie.
  3. Troisième degré: épaississement important du cou.
  4. Quatrième: changer la forme du col utérin.
  5. Le cinquième degré implique un goitre énorme.

Lorsque l'on considère la structure de la glande thyroïde sécréter:

Lors de la classification du goitre par emplacement sur le cou, il existe:

  • goitre standard, ne couvrant que les lobes thyroïdiens;
  • trachée annulaire à bagues;
  • racine de la langue dystopique, excitante ou lobe thyroïdien supplémentaire.

De plus, un goitre peut être bénin lorsqu'il grossit très lentement et s'il est malin.

Testez la présence d'iode dans le corps. Le soir, vous devez appliquer (avec un coton-tige) une solution alcoolique d'iode à 3 bandes: la plus mince, la plus moyenne et la plus épaisse. Laissez-les sécher puis allez vous coucher. Si, au bout de 12 heures, une fine bande disparaît (c'est la norme, si deux disparaissent), vous avez besoin d'un apport prophylactique en iode. Avec la disparition des trois bandes, vous devriez immédiatement consulter un médecin: votre corps n'a pas assez d'iode.

Symptômes de l'élargissement de la thyroïde

Au premier degré du goitre, les symptômes sont lavés et le patient les attribue à un surmenage ou à une légère indisposition. Ces manifestations sont associées à l'hyperthyroïdie, dans laquelle la production d'hormones augmente considérablement, ou à l'hypofonction, lorsque le corps manque de T3 et de T4.

Parmi les premiers symptômes sont observés:

  • irritabilité ou, au contraire, léthargie;
  • fatigue constante, vertiges, lourdeur dans la tête;
  • constriction de la respiration, sa difficulté;
  • changements de voix, enrouement, enrouement;
  • toux, sécheresse et gorge irritée;
  • attaques d'essoufflement la nuit;
  • difficulté à avaler la nourriture.

Astuce! Si ces symptômes apparaissent, vous devez contacter un endocrinologue, car le thérapeute peut les attribuer à d'autres maladies.

Le traitement le plus efficace du stade initial du goitre est reconnu et il est très difficile à détecter. Par conséquent, il est important d’examiner attentivement leur propre santé et celle de leurs proches.

Le filet d'iode appliqué sur la peau est clairement visible après 24 heures - cela signifie qu'il y a un excès d'iode dans le corps. Un appel à un endocrinologue est nécessaire: trop d’iode est aussi nocif que sa carence.

Caractéristiques de la manifestation de la maladie chez les hommes et les femmes

Le goitre chez les femmes est 5 fois plus fréquent que chez les hommes. Les femmes climactériques sont les plus sensibles à cette maladie.

Parmi les symptômes du goitre chez les femmes, il y a plus souvent une diminution de la pression, une faiblesse et une fatigue rapide. Le goitre se caractérise par de fréquentes infections virales des voies respiratoires aiguës, une bronchite, une pneumonie; il y a une sensation de constriction dans le coeur, une douleur à la poitrine.

Au deuxième degré d'augmentation de la glande thyroïde, un essoufflement apparaît, plus tard l'appétit disparaît, une somnolence survient, ainsi que des troubles digestifs et un malaise abdominal. Pour les femmes se caractérisent par des irrégularités menstruelles, des fausses couches, la stérilité.

Les 4ème et 5ème stades du goitre se caractérisent par des symptômes tels que la prise de poids et des troubles de la mémoire.

Conseil La prophylaxie individuelle avec des préparations contenant de l'iode ne devrait être effectuée qu'après avoir consulté un endocrinologue.

Chez les hommes, le désir sexuel diminue pour compléter l'impuissance.

D'autres symptômes caractéristiques de l'élargissement de la thyroïde se manifestent aussi bien chez l'homme que chez la femme.

La présence de goitres 3 degrés affecte négativement la capacité de devenir enceinte. Dans ce cas, c'est impossible.

Grossesse et carence en iode

Parmi tous les groupes de population, les femmes enceintes ont le plus besoin d'iode. Ils ont besoin de 200 mg par jour. Une carence en T4 due à une alimentation pauvre en iode au cours du premier trimestre de la grossesse peut entraîner le développement de malformations congénitales du fœtus.

Suivi médical du fonctionnement de la glande thyroïde, la production d'hormones pendant cette période est très stricte. Il est nécessaire que la femme enceinte reçoive la bonne quantité d'iode avec de la nourriture ou avec un traitement supplémentaire.

Quelle est la carence dangereuse en iode pour les enfants

Un manque important d'iode à l'adolescence inhibe le développement physique et sexuel et devient la cause du retard de croissance et du développement mental à n'importe quel âge d'un enfant.

L’apparition de goitre endémique chez les enfants, qui représente aujourd’hui environ 25% de toutes les maladies infantiles du système endocrinien, entraîne le développement d’un crétinisme endémique. Pour les adultes, cela n’est pas caractéristique, et chez les enfants, le goitre est accompagné d’un retard de croissance, d’un développement physique et intellectuel.

La forme la plus commune de goitre chez les enfants est le goitre diffus.

Pourquoi le goitre apparaît-il?

Les scientifiques pensent que la formation de goitre est principalement due à un manque d'iode dans le corps. La carence de cet élément se produit quand une petite quantité de produits contenant de l'iode dans le régime alimentaire. Dans de nombreuses régions géographiques du sol, l'iode ne suffit pas, il est donc peu présent dans l'eau.

L'intoxication par les métaux lourds (goitre diffus) est une autre raison de la formation de goitre, ainsi que de nombreux autres facteurs de mauvaise écologie.

Parmi les causes du goitre nodulaire:

  • prédisposition génétique
  • tumeurs hypophysaires,
  • adénome thyroïdien,
  • tumeurs oncologiques.

Effectuer une échographie déterminera dans quelle mesure la glande thyroïde a grossi, où elle se trouve et où se trouvent les nœuds. Mais une biopsie de l'hypertrophie de la thyroïde sera nécessaire pour résoudre le problème de la bénignité d'une tumeur.

Diagnostics

Le test rapide à domicile décrit ci-dessus peut constituer une raison pour consulter un endocrinologue, mais il est impossible de dire avec certitude qu'il s'agit d'un signe d'augmentation de la glande thyroïde.

Pour déterminer la présence de goitre de la glande thyroïde, vous devez passer une série de tests et d'examens:

  1. Tout d’abord, vous devez vous présenter à l’endocrinologue à la réception et parler de tous les symptômes gênants pour le patient.
  2. Le médecin vous prescrira une série de tests: tests d'urine et de sang, y compris des tests hormonaux.
  3. Très probablement, une échographie de la glande thyroïde, éventuellement un scanner ou une IRM, sera également indiquée.
  4. À l'avenir, vous aurez peut-être besoin d'une biopsie du goitre de la glande thyroïde.

L’utilisation du sel iodé est l’un des moyens les plus acceptables de prévenir le goitre. Dans le même temps, l'iode pénètre dans l'organisme en doses dosées, en petites portions. Pour un cours plus intensif d'iodothérapie, vous devriez consulter un endocrinologue.

C'est important! Pour prévenir une augmentation de la glande thyroïde, incluez des aliments riches en iode dans votre alimentation, mais connaissez-en toujours et globalement la mesure.

Traitement de goitre

Le traitement du goitre de la glande thyroïde suggère plusieurs options:

  • Avec une légère augmentation de la glande thyroïde, lorsque la production d'hormones est légèrement réduite, un traitement hormonal substitutif est administré. Une telle thérapie est utilisée à vie après une intervention chirurgicale pour enlever le lobe de la glande thyroïde, ou après une thérapie à l'iode radioactif. En fait, le traitement aux hormones est le traitement principal du goitre de la thyroïde.
  • Le goitre nodulaire est traité chirurgicalement. Il peut y avoir une résection des noeuds ou un lobe endommagé. Si un lobe est endommagé par un goitre diffus, il est également retiré. C'est une opération difficile, car il y a beaucoup de vaisseaux sanguins dans la région de la glande thyroïde.

Si la résection de la tumeur est impossible, un traitement à l'iode radioactif est effectué. Aujourd'hui, il s'agit d'une procédure unique, il n'y a pas de substitut. Dans de nombreux cas, il entraîne une hypofonction de la glande et nécessite ensuite une correction constante du taux hormonal à l'aide de médicaments.

Pourquoi le goitre de la glande thyroïde apparaît-il: ses premiers signes, ses symptômes et son traitement?

L'endocrinologue aidera à reconnaître le goitre de la glande thyroïde, les symptômes de son apparition et ses conséquences. Il lui appartient de se tourner vers les premiers signes avant-coureurs. Mais avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie.

Caractéristiques de la maladie

Le goitre ou struma est une augmentation de la taille de la glande thyroïde, qui résulte de la prolifération du tissu conjonctif. Chez une personne en bonne santé, ce n'est pratiquement pas détectable.

La glande thyroïde aide le corps à assurer le fonctionnement stable de tous les organes. Elle participe à la régulation de l'activité cardiaque, de l'activité cérébrale et du tonus musculaire.

Le goitre interne n'est pas considéré comme une pathologie, il comprend un groupe de maladies conduisant à la prolifération des cellules des glandes. Le plus souvent, ce problème est observé chez les femmes qui ont atteint l'âge mûr. Mais un tel diagnostic est souvent entendu par les hommes.

Les principaux types de goitre thyroïdien

Il existe plusieurs variétés de struma. Les experts pensent que le plus commun est le goitre endémique, dont la majorité des patients décèlent les symptômes. Il peut également être divisé en trois groupes principaux:

  1. goitre toxique diffus. Une augmentation de la totalité de la thyroïde, qui se produit de manière uniforme, est caractéristique;
  2. nodal. La formation de nœuds hypertrophiques. Il peut y en avoir plusieurs;
  3. mixte Combine les symptômes des deux types précédents.

En fonction du taux de croissance du tissu conjonctif, on distingue les degrés suivants de la maladie:

  • premier degré. Les changements sont visuellement imperceptibles, puis déterminés par la palpation;
  • deuxième degré. La struma est visuellement perceptible et palpable.

La méthode de traitement est choisie par un spécialiste en fonction du type de flux et du bien-être du patient.

Goitre toxique diffus

Un goitre diffus toxique, autrement la maladie de Graves-Basedow, se manifeste par une activité accrue de la glande, la réactivité du système nerveux, une augmentation du métabolisme dans les tissus, une production accrue de protéines anormales.

Il s’agit d’une maladie immunitaire qui contribue à l’empoisonnement de certaines hormones - la thyrotoxicose. Au stade initial, les signes de goitre thyrotoxique sont invisibles. À mesure que la pathologie se développe, la taille de la glande augmente de deux fois ou plus et les deux lobes de la glande thyroïde se dilatent de manière uniforme.

Parmi les autres symptômes du goitre toxique diffus, on peut notamment souligner:

  • difficulté à avaler;
  • l'apparition de bruit dans le processus d'inhalation et d'exhalation;
  • maux de tête graves;
  • manifestation externe de la glande thyroïde;
  • des symptômes oculaires apparaissent également: gonflement du globe oculaire, gonflement des tissus adjacents, éclat non naturel dans les yeux;
  • les hommes peuvent développer l'impuissance, diminution de la libido;
  • les femmes ont des troubles menstruels, la probabilité d'infertilité est élevée.

Les experts disent que la principale cause de la maladie est un apport insuffisant en iode. Le rôle joué par le facteur héréditaire.

Les femmes souffrent le plus souvent après 40 ans. Cela est dû à l'affaiblissement de l'immunité et aux changements hormonaux dans le corps. Les situations de stress prolongées, les chocs nerveux ainsi que les interventions chirurgicales sur la glande thyroïde ont un effet négatif. La maladie est traitée efficacement avec des médicaments contenant de l'iode.

Goitre nodulaire

Il est divisé en goitre ganglionnaire toxique (hyperthyroïdie) et nodal non toxique (hypothyroïdisme).

La cause exacte de la struma nodale par les médecins n'a pas été établie. On pense que sa formation peut être affectée par un manque d'iode dans les aliments et l'eau ou par une modification de la structure de la thyroïde liée à l'âge. Au début de la maladie, le patient ne ressent aucun symptôme. Les premiers signes de la maladie n'apparaissent qu'après son passage au stade 2.

Le goitre de grade 2 se caractérise par les symptômes suivants:

  • pincement du cou et léger inconfort esthétique;
  • difficulté à avaler;
  • douleur dans le cou;
  • maux de tête.

Les symptômes du goitre nodulaire peuvent être flous. Par conséquent, il est nécessaire de passer périodiquement un examen chez l’endocrinologue.

Il est considéré comme le goitre multinodulaire mixte le plus insidieux. Au début de la maladie, on distingue les symptômes suivants:

  • transpiration excessive;
  • palpitations cardiaques;
  • désir constant de manger;
  • nervosité;
  • perte de poids;
  • problèmes digestifs.

De tels symptômes chez le goitre sont provoqués par un manque d'iode et de sélénium dans le corps. Un effort physique exacerbé peut aggraver la situation. Débarrassez-vous de la maladie que des médicaments impossibles. L'intervention chirurgicale est montrée, en particulier au stade avancé.

Look mixte

Combine les signes de struma diffus et nodal. Les principales causes de son apparition sont des troubles du système enzymatique. Le corps n'absorbe pas l'iode entrant. La situation peut être aggravée par des processus auto-immuns, des infections chroniques et une mauvaise alimentation.

Parmi les principaux symptômes de goitre mixte émettent:

  • sensation constante d'étouffement, sensation de coma dans la gorge;
  • enrouement;
  • toux sèche;
  • l'apparition d'essoufflement, même au repos;
  • irritabilité;
  • maux de tête.

La clé du succès du traitement sera un diagnostic opportun. Après un examen médical complet, le médecin sera en mesure de développer un programme de thérapie compétent.

Goitre Hashimoto

Ceci est un autre type de maladie. Le goitre de Hashimoto est caractérisé par une inflammation de la glande thyroïde. Dans cette maladie, les cellules sont détruites par leur propre système immunitaire. L'immunité humaine commence à se battre et à produire des anticorps contre les cellules de sa propre thyroïde, les considérant comme des étrangers. En conséquence, un processus inflammatoire se produit et le tissu thyroïdien est détruit.

La maladie se développe très lentement et ne se manifeste pas au début. Il ne commence à se manifester que lorsque la struma comprime l'œsophage et la trachée. Les médecins estiment que la principale cause du développement de la maladie consiste en des troubles congénitaux du système immunitaire. Les autres causes de la maladie comprennent les interventions chirurgicales sur la glande, l'hérédité, les infections chroniques.

Sur la base de ce qui précède, chaque personne soucieuse de sa santé doit savoir à quels symptômes du goitre doit faire attention. Étant donné que cette maladie ne se prête pas à une guérison absolue, la prévention et l'utilisation de l'iode sont donc très importantes.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

Comment le goitre thyroïdien se signale-t-il?

Quels sont les signes du goitre thyroïdien chez la femme? Les signes avant-coureurs sont-ils différents pour les différents types de goitre?

Des processus vitaux importants dépendent de la glande thyroïde. Cette information aidera donc à prévenir de graves problèmes pour l’organisme tout entier, ainsi qu’à entamer le traitement nécessaire au stade initial.

Signes de grossissement

5 degrés d'élargissement de la glande thyroïde sont classés, présentant les symptômes suivants:

  1. Zéro - aucun symptôme n'est observé à ce stade, il n'y a aucun changement visuel, aucun goitre n'est ressenti à la palpation.
  2. La première est que le goitre est palpable lors de l'examen, mais qu'il n'est pas visible.
  3. La seconde - une augmentation peut être vu lors de la déglutition.
  4. Troisièmement - il y a une pathologie sous la forme de déformer la forme du cou.
  5. Le quatrième - une augmentation du cou avec une forte déformation du cou.
  6. Cinquième - la taille de la glande thyroïde est critique, la compression des organes internes commence.

Certains experts classifient une augmentation de la taille de la glande thyroïde avec seulement 3 étapes, ne tiennent pas compte des 2 derniers points.

La taille et le volume de la glande thyroïde sont mesurés par ultrasons.

Le volume de la glande à l'état normal chez la femme n'est considéré ni plus ni moins que 18 ml.

Signes d'activité fonctionnelle

L’activité fonctionnelle implique la production d’un secret, c’est-à-dire la libération d’hormones thyroïdiennes dans le sang, en quantités suffisantes pour le moment.

Un exemple de modifications pathologiques de la glande thyroïde peut servir à une augmentation diffuse de tout son parenchyme ou à la formation de follicules hypertrophiés.

Dans le goitre euthyroïdien, les symptômes sont les suivants:

  • sensation d'un corps étranger dans la gorge, chatouillement;
  • des problèmes d'ingestion, de respiration;
  • douleur dans la région du cou;
  • violation visible des contours du cou.

Lorsque la synthèse hormonale échoue, des symptômes spécifiques sont ajoutés à cette liste, qui sont causés par l'activité pathologique de la glande thyroïde.

Lorsque l'hypothyroïdie ralentit le taux de production d'hormones, notamment en raison d'une carence en iode.

Au stade initial, les femmes remarquent les premiers symptômes:

Qu'est-ce qui fait le goitre

Le goitre est une maladie thyroïdienne assez commune, caractérisée par une augmentation des organes. La principale cause du développement de la pathologie est la faible teneur en iode dans l'environnement humain. Le nom même de la maladie provient par analogie du goitre d'oiseau. Chez les oiseaux, il s’agit d’une extension de l’œsophage, qui sert à accumuler de la nourriture. Avec l'accumulation de nourriture, il apparaît un épaississement du cou. Chez les oiseaux, ce phénomène est considéré comme la norme, ce qui ne peut pas être dit d'une personne.

Cette maladie peut survenir chez les hommes et les femmes. Cependant, la maladie survient plus souvent chez les résidents des pays dans lesquels une carence en iode est constatée. Mais chez la femme, la pathologie est plusieurs fois plus fréquente que chez l'homme.

Raisons

La glande thyroïde est une sorte de centre de contrôle des processus métaboliques dans le corps humain. Elle est souvent appelée la "garde" de la santé. Lorsque le corps commence à fonctionner de manière anormale pour une raison quelconque, de nombreux organes commencent à en souffrir, y compris la thyroïde. Le plus souvent, les dysfonctionnements dans le travail de ce corps se produisent chez les femmes, mais il est possible que des problèmes apparaissent également chez les hommes.

Malgré sa petite taille et son faible poids - une vingtaine de grammes, le fer est considéré comme le «générateur» d’énergie vitale. Pas étonnant que cela s'appelle l'abeille qui travaille.

Ce petit organe, mais très important, est responsable de la production de thyroxine et de triiodothyronine, substances sans lesquelles la production d'énergie est en principe impossible.

L'énergie générée par la glande thyroïde est dirigée vers le fonctionnement de tous les organes et systèmes.

En outre, elle est responsable du système cardiovasculaire, de l'activité cérébrale et du tonus musculaire. Elle est littéralement la "gardienne" de la santé. Les représentants de la belle moitié de la société subissent des changements hormonaux avec l’âge - avant et après la ménopause. Pendant cette période, il devient très sensible et c'est pourquoi il commence à réagir à tout stress, à une faible immunité, au surmenage, au manque ou, au contraire, à un excès d'iode.

En conséquence, des anticorps anormaux commencent à être activés, ce qui neutralise les cellules saines et à part entière. Ces anticorps contribuent à une diminution du fonctionnement de la glande thyroïde. Et par conséquent, la faiblesse apparaît, la mémoire se détériore, le poids augmente, la douleur et la faiblesse des muscles apparaissent. La peau devient sèche et les cheveux cassants.


Les principaux facteurs contribuant à l'augmentation de la thyroïde incluent:

  • mauvaises conditions environnementales;
  • prédisposition génétique;
  • affaiblissement général du corps;
  • surmenage physique;
  • déséquilibre hormonal;
  • exposition à des situations stressantes.

Les symptômes de la pathologie dépendent de la fonction hormonale de la glande.

La production d'hormones inférieure s'appelle l'hypothyroïdie. Cette condition aide à ralentir les processus métaboliques, entraînant une augmentation du poids corporel, pouvant aller jusqu'à l'obésité, l'enflure et la léthargie.

L'augmentation de la production d'hormones indique une thyrotoxicose. Dans ce cas, tous les processus métaboliques se produisent très rapidement, ce qui explique la perte de poids rapide et spectaculaire et une charge assez élevée sur le système nerveux central.

Un état dans lequel la production d'hormones glandulaires est normale s'appelle euthyroïdisme. Dans ce cas, les manifestations du goitre dépendront de la taille de la glande thyroïde.

Les symptômes

La forme du goitre peut être: diffuse, nodulaire et nodulaire diffuse. Dans un organisme fonctionnant correctement, la structure de la thyroïde présente une homogénéité. Toute pathologie d'organe provoque des changements dans sa structure. Une augmentation uniforme du volume du corps indique un flux diffus. Une augmentation inégale, ainsi que l'apparition sur l'organe d'un ou plusieurs nœuds, signalent le nœud. La définition d'une glande d'un ou plusieurs nodules sur le fond d'un élargissement diffus de la glande indique une diffusion nodulaire.

Selon l'étiologie, le goitre peut être sporadique, épidémique et endémique. Aux premiers stades du développement de la maladie, une personne ne remarque généralement aucune de ses manifestations. Au fil du temps, le gonflement du cou dans la région de la pomme d'Adam devient perceptible. Une hypertrophie de la thyroïde commence à pincer la trachée, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses.

Avec un goitre avec une production hormonale normale, plaintes de difficultés respiratoires, toux, asthme, enrouement et modifications de la voix, difficulté à avaler des aliments, vertiges, sensation de "lourdeur" dans la tête.

Avec un goitre avec une fonction thyroïdienne réduite, le risque de développer des maladies telles que la pneumonie, la bronchite et le rhume est élevé. Il y a une diminution de la pression, une perte d'appétit, des ballonnements, des nausées, des malaises, des troubles de la mémoire, un gain de poids.

Avec le goitre avec l'hyperthyroïdie, il y a des plaintes sur: l'insomnie, l'hypertension, le malaise, la transpiration excessive, les palpitations, l'irritabilité. En règle générale, les personnes ayant une maladie similaire ont bon appétit, mais maigrissent. En plus de tout ce qui précède, les compagnons caractéristiques sont des mains tremblantes et une augmentation des globes oculaires.

Diagnostics

La méthode la plus simple pour diagnostiquer une pathologie est la palpation. Cette méthode permet de déterminer le degré d’agrandissement d’un organe. Il y a plusieurs degrés d'augmentation: zéro degré - l'organe n'est pas visible et ne peut pas être senti; premier degré - la thyroïde n'est pas attribuée, mais palpable; la seconde, la glande est visible au moment de la déglutition; la troisième - l’organe modifie les contours du cou, le rend "épais"; quatrièmement, il existe un goitre clair qui perturbe la configuration du cou; Cinquièmement, la glande est fortement élargie, comprimant les organes adjacents. Afin de confirmer le diagnostic est effectué:

  • échographie;
  • électrocardiogramme;
  • examen des réflexes tendineux;
  • test sanguin pour déterminer le contenu et le niveau des hormones.

Traitement

Les principaux domaines de traitement sont les suivants: traitement médical, radiothérapie à l'iode radioactif, chirurgie.

Prescrire l'accueil: médicaments antithyroïdiens, médicaments thyroïdiens, médicaments combinés, iodotyrox. Pour ce qui est de la radiothérapie, il s’agit d’une méthode de traitement très efficace qui contribue à la mort des cellules pathogènes.

Les indications absolues pour l'opération sont:

  • la présence de cellules atypiques dans le noeud;
  • grande taille de noeud;
  • goitre nodulaire rétrosternal;
  • adénome thyroïdien;
  • l'inefficacité de la pharmacothérapie (hormonothérapie substitutive).

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde. Les raisons de cette augmentation peuvent être un goitre endémique présentant une carence en iode, ainsi que d’autres maladies de la thyroïde. Par conséquent, avant de commencer le traitement, la cause doit être identifiée.

Dans la forme endémique de la maladie, des aliments riches en iode sont ajoutés aux aliments: chou marin, fruits de mer, kaki, bananes, feijoa, germes d'avoine et fibres de seigle. En l'absence de contre-indications, du sel iodé peut être utilisé. Pour les autres maladies de cette glande, l'utilisation de l'iode est préférable pour coordonner avec votre médecin, car l'iode n'est pas toujours indiqué.

Parmi les remèdes populaires, on utilise avec succès l'argentine, le thym, la coque et d'autres. Les ajouter à un ensemble d'événements médicaux vous permet d'obtenir rapidement des résultats.

Prévention

Afin d'éviter le développement de cette pathologie, il est recommandé d'introduire dans le régime alimentaire des aliments riches en iode, de mener une vie active et en bonne santé, d'abandonner les habitudes néfastes (tabagisme, consommation d'alcool). En outre, essayez de minimiser l'impact de l'environnement sur votre corps, dans ce cas, fortement pollué.

Si des symptômes similaires au goitre se manifestent, il est impératif de prendre rendez-vous avec un endocrinologue. N'oubliez pas que votre santé est entièrement entre vos mains.

Goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est un groupe de maladies de la glande thyroïde, apparaissant avec le développement de nodules volumineux d'origines et de morphologies variées. Le goitre nodulaire peut être accompagné d'un défaut cosmétique visible dans le cou, d'une sensation de compression du cou et de symptômes de thyréotoxicose. Le diagnostic du goitre nodulaire repose sur la palpation, l'échographie de la thyroïde, des indicateurs d'hormones thyroïdiennes, la biopsie par ponction à l'aiguille fine, la scintigraphie, les rayons X de l'œsophage, un scanner ou une IRM. Le traitement du goitre nodulaire peut inclure un traitement suppressif avec des médicaments à base d’hormones thyroïdiennes, un traitement à l’iode radioactif, une hémithyroïdectomie ou une thyroïdectomie.

Goitre nodulaire

Le terme "goitre nodulaire" en endocrinologie fait référence aux formations volumétriques de la glande thyroïde, associées à diverses formes nosologiques. Des signes de goitre nodulaire sont détectés dans 40 à 50% de la population; chez la femme, le goitre nodulaire apparaît 2 à 4 fois plus souvent et est souvent associé à un myome utérin. En règle générale, à l’aide de la palpation, les nœuds dont le diamètre est supérieur à 1 cm sont détectés; dans plus de la moitié des cas, les noeuds ne sont pas palpables et ne sont détectés que lors d'une échographie de la glande thyroïde. Un goitre multinodulaire est dit si deux masses nodales ou plus se trouvent dans la glande thyroïde.

L'importance d'identifier et de surveiller les patients atteints de goitre nodulaire est due à la nécessité d'exclure le cancer de la thyroïde, ainsi que de déterminer le risque de développement d'une autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde et de la thyréotoxicose, de prévenir l'apparition d'un défaut esthétique et du syndrome de compression.

Causes du goitre nodulaire

Les causes du développement des nodules thyroïdiens ne sont pas complètement connues. Ainsi, l'apparition d'adénomes toxiques de la glande thyroïde est associée à une mutation du gène du récepteur de la TSH et à des sous-unités a des protéines G qui inhibent l'activité de l'adénylate cyclase. Des mutations héréditaires et somatiques sont également observées dans les cancers médullaires de la thyroïde.

L'étiologie d'un goitre proliférant colloïdal nodulaire n'est pas claire: il est souvent considéré comme une transformation de la glande thyroïde liée à l'âge. En outre, la carence en iode prédispose à la survenue d'un goitre colloïdal. Dans les régions à carence en iode, il existe de nombreux cas de goitre multinodulaire présentant des symptômes de thyrotoxicose.

Les facteurs de risque contribuant au développement du goitre nodulaire comprennent les troubles génétiques (syndrome de Klinefelter, syndrome de Down), les effets environnementaux nocifs (radiations, substances toxiques), les carences en micronutriments, les médicaments, le tabagisme, le stress, les infections bactériennes chroniques et virales, en particulier amygdalite.

Classification du goitre nodulaire (types et degrés)

Compte tenu de leur nature et de leur origine, on distingue les types suivants de goitre nodulaire: prolifération de colloïdes euthyroïdiens, goitre nodulaire diffus (mixte), nodules tumoraux bénins et malins (adénome thyroïdien folliculaire, cancer de la glande thyroïde). Environ 85 à 90% de la glande thyroïde est représentée par un goitre proliférant colloïdal nodulaire; 5-8% - adénomes bénins; 2-5% - cancer de la thyroïde. Parmi les tumeurs malignes de la glande thyroïde, on trouve des cancers folliculaire, papillaire, médullaire et des formes indifférenciées (cancer anaplasique de la thyroïde).

En outre, dans la glande thyroïde, il est possible que des pseudonokles (infiltrats inflammatoires et autres modifications nodulaires) se forment en cas de thyroïdite subaiguë et de thyroïdite auto-immune chronique, ainsi que de nombreuses autres maladies de la glande. Souvent, les kystes de la glande thyroïde sont détectés avec les nœuds.

En fonction du nombre de nodules, on distingue un nœud solitaire (unique) de la glande thyroïde, un goitre multinodulaire et un goitre nodulaire congoler, qui est une formation tridimensionnelle constituée de plusieurs nœuds soudés ensemble.

Actuellement, la classification du goitre nodulaire proposée par OV est utilisée en pratique clinique. Nikolayev, ainsi que la classification adoptée par l'OMS. Par O.V. Les degrés suivants de goitre nodulaire se distinguent de Nikolaev:

  • 0 - la glande thyroïde n'est pas déterminée visuellement et par palpation
  • 1 - la glande thyroïde n'est pas visible, mais est déterminée par la palpation
  • 2 - la glande thyroïde est déterminée visuellement en avalant
  • 3 - en raison du goitre visible augmente le contour du cou
  • 4 - le goitre visible déforme la configuration du cou
  • 5 - la glande thyroïde élargie provoque la compression des organes adjacents.

Selon la classification de l’OMS, on distingue les degrés de goitre nodulaire:

  • 0 - pas de données pour le goitre
  • 1 - la taille d’un ou des deux lobes de la glande thyroïde est supérieure à la taille de la phalange distale du patient. Le goitre est déterminé par la palpation, mais n'est pas visible.
  • 2 - Le goitre est déterminé par la palpation et visible à l'oeil.

Symptômes de goitre nodulaire

Dans la plupart des cas, le goitre nodulaire ne présente aucune manifestation clinique. Les gros nodules se présentent comme un défaut cosmétique visible dans le cou - un épaississement notable de sa surface antérieure. Dans un goitre nodulaire, l'élargissement de la glande thyroïde se produit principalement de manière asymétrique.

À mesure que les nœuds se développent, ils commencent à comprimer les organes adjacents (œsophage, trachée, nerfs et vaisseaux sanguins), ce qui s'accompagne de l'apparition de symptômes mécaniques du goitre nodulaire. La compression du larynx et de la trachée se manifeste par la sensation d'une «boule» dans la gorge, un enrouement constant, des difficultés respiratoires croissantes, une toux sèche prolongée et des crises d'essoufflement. La compression de l'œsophage entraîne une difficulté à avaler. Les signes de compression des vaisseaux sanguins peuvent être des vertiges, un bruit dans la tête, le développement du syndrome de la veine cave supérieure. La douleur dans la zone du site peut être associée à une augmentation rapide de sa taille, à des processus inflammatoires ou à une hémorragie.

Habituellement, dans le cas d'un goitre nodulaire, la fonction de la glande thyroïde n'est pas perturbée. Cependant, des déviations vers l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie peuvent survenir. Avec l'hypofonction de la glande thyroïde, il y a une tendance à la bronchite, à la pneumonie, au SRAS; douleur au coeur, hypotension; somnolence, dépression; troubles gastro-intestinaux (nausée, perte d’appétit, flatulence). Caractérisé par une peau sèche, une perte de cheveux, une diminution de la température corporelle. Dans le contexte de l'hypothyroïdie, les enfants peuvent connaître un retard de croissance et un développement mental; chez les femmes, troubles menstruels, avortements spontanés, stérilité; chez les hommes, diminution de la libido et de la puissance.

Les symptômes de la thyrotoxicose avec goitre nodulaire sont les suivants: état subfébrile prolongé, mains tremblantes, insomnie, irritabilité, sensation de faim constante, perte de poids, tachycardie, exophtalmie, etc.

Diagnostic du goitre nodulaire

Le diagnostic principal du goitre nodulaire est réalisé par un endocrinologue par palpation de la glande thyroïde. Pour confirmer et clarifier la nature de la formation nodulaire, l'étape suivante consiste généralement à effectuer une échographie de la glande thyroïde. La présence de goitre nodulaire palpable, dont les dimensions dépassent 1 cm selon les ultrasons, sert d'indication pour une biopsie par aspiration à l'aiguille fine. La biopsie des ganglions par ponction permet de vérifier le diagnostic morphologique (cytologique), de distinguer les nodules bénins du cancer de la thyroïde.

Afin d'évaluer l'activité fonctionnelle du goitre nodulaire, le niveau d'hormones thyroïdiennes (TSH, T4 St., T3 St.) est déterminé. L'étude du niveau de thyroglobuline et d'anticorps anti-thyroïdiens à goitre nodulaire est inappropriée. Pour identifier l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, un scannage radioisotopique (scintigraphie) de la glande thyroïde avec 99mTc est effectué.

La radiographie pulmonaire et le baryum de l'œsophage avec baryum révèlent la compression de la trachée et de l'œsophage chez les patients atteints de goitre nodulaire. La tomographie est utilisée pour déterminer la taille de la glande thyroïde, ses contours, sa structure et ses ganglions lymphatiques élargis.

Traitement du goitre nodulaire

Le traitement du goitre nodulaire est abordé différemment. On pense que le traitement spécial du goitre prolifératif colloïdal nodulaire n'est pas requis. Si le goitre nodulaire ne viole pas la fonction de la glande thyroïde, est de petite taille, ne présente pas de risque de compression ni de problème esthétique, le patient est alors soumis à une surveillance active de la part d'un endocrinologue. Une tactique plus active apparaît si le goitre nodulaire détecte une tendance à progresser rapidement.

En cas de goitre nodulaire, un traitement médical (suppressif) avec des hormones thyroïdiennes, un traitement à l'iode radioactif et un traitement chirurgical peuvent être appliqués. Le traitement suppressif aux hormones thyroïdiennes (L-T4) vise à supprimer la sécrétion de TSH, ce qui peut entraîner une diminution de la taille des nodules et du volume de la glande thyroïde dans un goitre diffus.

Un traitement chirurgical du goitre nodulaire est nécessaire en cas de survenue d'un syndrome de compression, d'un défaut cosmétique visible, de la détection d'un goitre toxique ou d'une néoplasie. La quantité de résection pour le goitre nodulaire peut aller de l'énucléation du nodule thyroïdien à l'hémithyroïdectomie, à la résection de la thyroïde sous-totale et à la thyroïdectomie.

Le traitement à l'iode radioactif (131I) est considéré comme une alternative au traitement chirurgical et s'effectue selon les mêmes indications. Une sélection adéquate de la dose permet de réduire le goitre nodulaire à 30-80% de son volume. Les méthodes de destruction mini-invasive des nodules thyroïdiens (ablation à l'éthanol, etc.) sont utilisées moins fréquemment et nécessitent un complément d'étude.

Pronostic et prévention du goitre nodulaire

Avec le goitre euthyroïdien colloïdal nodulaire, le pronostic est favorable: le risque de développer un syndrome de compression et une transformation maligne est très faible. Avec l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, le pronostic est déterminé par l'adéquation de la correction de l'hyperthyroïdie. Les tumeurs malignes de la glande thyroïde ont les pires pronostics.

Afin de prévenir le développement d'un goitre nodulaire endémique, une prophylaxie massive à l'iode (consommation de sel iodé) et une prophylaxie individuelle à l'iode chez les personnes à risque (enfants, adolescents, femmes enceintes et mères allaitantes) sont administrées, lesquelles consistent à prendre de l'iodure de potassium en fonction de l'âge.

Causes, symptômes, diagnostic et traitement du goitre

Qu'est ce que le goitre?

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde. En soi, le nom "goitre" provient de la désignation de la région de l’œsophage élargi chez les oiseaux. C'est aussi appelé goitre et est une sorte de colon pour la nourriture.

Cette maladie est plus courante dans les pays où il existe une carence en iode (mais elle peut aussi être causée par une forte teneur en iode dans le contexte des préparations à base d'iode). Les femmes sont sujettes à cette maladie cinq fois plus souvent que les hommes. Les noeuds formés ne sont rien d'autre qu'une multitude de cicatrices fibreuses qui se forment dans les tissus de la glande thyroïde.

La glande thyroïde (thyroïde) est un centre de contrôle du métabolisme dans le corps humain. Elle est souvent appelée un agent de santé. Elle se comporte donc correctement si une personne a des problèmes avec elle: irritabilité, sautes d’humeur, fatigue et somnolence sont possibles.

Les problèmes de thyroïde sont plus fréquents chez les femmes à l'âge adulte, mais pour les hommes, ce problème est tout à fait pertinent.

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants de notre corps. Malgré sa taille et son poids minimes (environ 20 grammes), il est véritablement un générateur d’énergie vitale. Pas étonnant que les médecins appellent cela une "abeille qui travaille". La glande thyroïde produit de la thyroxine, de la triiodothyronine, et ce sont précisément ces substances sans lesquelles la production par le corps de l’énergie nécessaire est presque impossible. De plus, cette énergie est dirigée vers le travail de tous les systèmes et organes de l'homme.

La glande thyroïde régule également l'activité cardiaque, l'activité cérébrale, le tonus musculaire («armure musculaire»). C'est le gardien de la santé. Chez la femme, l'adaptation hormonale a lieu avec l'âge, avant et après le début de la ménopause. Par conséquent, la glande thyroïde est très sensible au cours de cette période, réagissant rapidement au stress, à l'affaiblissement du système immunitaire, à une infection, à une carence ou à un excès d'iode. En raison de l'activation pathologique des anticorps qui neutralise les cellules saines, le corps de la femme est de plus en plus exposé aux maladies auto-immunes. Ces anticorps réduisent la fonction thyroïdienne. En conséquence, on observe une faiblesse, une détérioration de la mémoire, un gonflement, un gain de poids, une peau sèche, des cheveux cassants, des douleurs musculaires et des crampes, ainsi que de la constipation.

Étiologie

Dans le monde entier, le goitre endémique devrait être considéré comme le plus répandu. Elle est causée par une carence en iode dans les aliments. Dans les pays où du sel iodé est utilisé, le goitre Hashimoto est le plus souvent formé, son nom alternatif étant thyroïdite auto-immune.

Les autres raisons peuvent être divisées en deux blocs conditionnels:

Troubles génétiques dans le traitement des hormones des glandes endocrines (par exemple, le crétinisme);

L’utilisation comme farine de produits strumogènes, par exemple le manioc;

Les effets secondaires après la consommation de drogues.

Symptômes de l'hypothyroïdie - perte de cheveux, peau sèche et pâle, ongles cassants, amincissement des sourcils, perte d'appétit, prise de poids. Dans les maladies de la glande thyroïde, la parole ralentit, la mémoire se détériore, une somnolence presque constante apparaît, le cycle menstruel est perdu. Il ne présente pas nécessairement tous ces symptômes, généralement deux ou trois, mais ils sont exprimés plus clairement.

Goitre toxique diffus, connu sous le nom de maladie de Graves;

Thyroïdite (processus inflammatoires actifs);

L'hyperthyroïdie est une production accrue d'hormones par la glande thyroïde. Les satellites de cette maladie sont l’insomnie, la faiblesse générale, l’irritabilité, des battements de coeur rapides, une transpiration excessive. Souffrant de cette maladie peut avoir un bon appétit, mais en même temps perdre du poids. En plus de tout cela - hypertension artérielle, augmentation des globes oculaires, tremblements dans les mains (tremblements).

Classification des maladies de la thyroïde

Il est possible de classer les maladies de la thyroïde selon divers signes, dont le premier est étipathogénétique. Il détermine les facteurs et les mécanismes de formation. Selon ce trait, on distingue le goitre sporadique et endémique (caractéristique d’un certain type de terrain uniquement). Le premier est observé dans les zones géographiques où le goitre est endémique et le second dans tous les autres.

Selon la morphologie, on distingue le goitre diffus, nodulaire et mixte (diffuse-nodulaire). Par lieu:

Partiellement situé derrière le sternum;

Dystopian, constitué de signets de type embryonnaire (par exemple, un goitre du système racinaire de la langue ou un lobe thyroïdien supplémentaire).

Aussi le goitre se distingue par le degré d'augmentation. Selon la classification de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), il est possible de distinguer trois types:

Au premier stade, il n'y a pas d'augmentation, au second - le goitre peut être palpé, mais il n'est pas visible à la position habituelle du cou et, au troisième, il est non seulement tâtonné, mais visible à l'œil nu.

Une classification plus détaillée par grossissement a été proposée par O.V. Nikolayev, conformément à elle, la maladie passe par les étapes suivantes sans le traitement nécessaire:

Premier degré - la glande thyroïde est palpable;

La seconde - la glande thyroïde est visible;

Le troisième - un épaississement important du cou;

Le quatrième est un changement dans la forme de la région cervicale;

Cinquièmement - un goitre énorme.

Symptômes du goitre thyroïdien

Au début, les patients peuvent ne pas remarquer la moindre manifestation de goitre. La formation de cette maladie au fil du temps provoque un gonflement évident du cou dans sa partie antérieure (dans la région de la pomme d'Adam). La glande endocrine élargie commence également à exercer une pression sur la trachée, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, situés à proximité. Le goitre diffus est identifié visuellement par une augmentation uniforme de la thyroïde. Si nous parlons des variétés nodales, alors, plus souvent, il est beaucoup plus fort d’un côté du larynx. C'est, en même temps, non seulement une augmentation inégale, mais aussi une augmentation non uniforme.

Les effets sur les organes situés à proximité peuvent présenter les symptômes suivants:

Un changement de voix rapidement progressif, accompagné d'un enrouement;

Crises d'asthme de nuit;

Difficulté à avaler de la nourriture;

Vertiges, lourdeur dans la tête.

Avec le néoplasme présenté, qui s'accompagne d'hypothyroïdie, une forme atypique de pneumonie, de bronchite ou d'IVRA peut se former. En outre, le plus souvent chez les femmes, il existe une hypotension, des sensations douloureuses et juste désagréables, similaires à une constriction, dans la région du cœur. La progression de la maladie est aggravée par l’essoufflement, une diminution de l’envie de manger, des ballonnements, des nausées et une somnolence. Aux stades finaux, la mémoire se détériore et le poids augmente, malgré tous les problèmes du tractus gastro-intestinal.

Le sexe masculin sur le sol n'est pas assez le ratio d'iode dans le sang est une diminution du désir sexuel, une déstabilisation de la fonction sexuelle. Pour les femmes, des modifications telles que les irrégularités menstruelles sont caractéristiques, ce qui, à son tour, s'avère être un catalyseur de l'infertilité et des fausses couches.

Avec des variétés de goitre, telles que la maladie de Bazedov ou l'hyperplasie bénigne de la thyroïde, des symptômes tels que:

Diminution du poids corporel total;

Protrusion des globes oculaires;

Tremblement progressif des membres supérieurs.

Causes du goitre

Les facteurs affectant directement la formation de goitre doivent être examinés plus en détail. Cela résulte du fait que les dommages d'une glande endocrine, ainsi que leurs raisons, peuvent être les plus différents.

Comme indiqué précédemment, la principale cause de l'apparition d'un goitre toxique endémique est la carence en iode dans le corps. Sa quantité insuffisante s’explique par l’absence du composé représenté dans des territoires spécifiques. C'est la raison qui entraîne une diminution du degré d'activité sécrétoire.

En outre, certains des effets négatifs sur son travail sont liés à la mauvaise écologie de l'environnement. Ainsi, les substances d'origine toxique, présentes dans le corps humain de l'extérieur, sont capables de supprimer le fonctionnement du système endocrinien et de ralentir l'activité de la glande thyroïde.

Un goitre endémique peut également se former avec une utilisation relativement faible de produits, dans la liste des composants dont l'iode est inclus. Il s'agit de poisson, de fruits et de lait.

En cas d'apparition de la maladie de Grave, ou d'un goitre toxique d'origine diffuse, la glande endocrine est affectée par des anticorps spécifiques. Ils sont produits par le corps humain et font partie intégrante de la protection immunitaire de leurs propres tissus. Dans ce cas, nous parlons de la structure de la glande thyroïde.

Si nous notons les facteurs les plus importants dans le développement d'un goitre nodulaire, il est nécessaire de distinguer:

Adénome des glandes endocrines;

Tumeurs d'origine oncologique.

Avec de telles lésions, il y a une violation progressive du processus de division cellulaire, ainsi que de leur différenciation. Cela peut être provoqué par un fond radiologique, des substances toxiques d'un point de vue toxique et également être de nature génétique.

Goitre chez les enfants

Séparément, vous devez parler du goitre chez les enfants, car il s'agit du trouble de la carence en iode le plus courant. Dans la plupart des cas, une forme diffuse de la maladie est formée.

Selon les recherches de l’OMS, au cours des 10 dernières années, l’incidence du goitre chez les enfants a augmenté de 6% et correspond au moins au quart des maladies endocrinologiques combinées chez les enfants. Ces taux élevés sont associés à une nutrition inadéquate et à un environnement défavorable. Dans 30% des cas, le goitre chez l'enfant a été diagnostiqué après 14 ans et plus.

Les signes caractéristiques du goitre sont associés à un degré de gravité plus élevé. De plus, la maladie est le plus souvent compliquée par la formation d'un crétinisme endémique spécifique. Cette forme se caractérise par un retard de développement non seulement intellectuel, mais aussi physique, ainsi que par des troubles du système nerveux central.

Diagnostic du goitre thyroïdien

Dans le cadre du diagnostic du goitre, des analyses de sang et d'urine de type laboratoire sont utilisées. Le ratio de hormones telles que la TSH, la T3, la T4 et la thyroglobuline dans le sang humain présentant des signes cliniques de néoplasme est analysé. Le diagnostic est établi sur la base du fait que les personnes confrontées au type de mal présenté présentent généralement un déséquilibre des hormones thyroïdiennes et une augmentation du taux de thyroglobuline. Dans le même temps, les données sur la libération d'iode dans l'urine restent réduites.

La méthode instrumentale pour diagnostiquer le goitre résultant doit être considérée comme une échographie. Grâce à lui, il est possible d'établir avec précision la forme du développement de la maladie, par exemple, la diffuser ou le goitre nodulaire. À l’aide du balayage radio-isotopique, l’état fonctionnel de la glande endocrine est évalué.

Lorsque le goitre endémique de type nodulaire constitue une mesure supplémentaire de l'examen, les experts ont recours à une biopsie de la glande. Cela permet de déterminer la nature de la maladie. Donc, cela peut être bénin ou malin.

Si, à la suite d'une palpation, soupçonne un goitre thyroïdien suspecté, afin de poser un diagnostic précis, d'identifier l'étiologie et le stade de développement de la maladie, vous devez systématiquement effectuer des examens obligatoires tels que:

Effectuer une analyse de sang pour connaître le rapport et le niveau d'hormones (il est recommandé de faire plusieurs fois cet examen dans les deux à trois mois suivant le début du traitement);

Examen des réflexes tendineux à la fois;

Échographie de la glande thyroïde.

Test pour déterminer le niveau d'iode dans le corps

Il existe trois tests très précis et faciles à mettre en œuvre pour déterminer le taux d’iode dans le corps:

Test 1. Le premier de ces tests est le suivant: vous devez prendre le standard (3 ou 5% d’iode). Avec elle, vous devez dessiner une grille sur votre corps - de préférence le soir, lorsque l’activité physique sera complétée. Une attention particulière doit être portée au bas ventre, ainsi qu’aux hanches. Après le séchage absolu de l'iode devrait aller au lit. Donc, s'il s'avère que la grille est «partie» au moins par moitié, alors la teneur en iode dans le corps est évidemment insuffisante. Si la nuance de la grille a duré plus de 12 et même plus de 24 heures, cela indique qu'il y a un surplus d'iode, qui doit également être combattu.

Test 2. Le second test est le suivant: il est nécessaire d’immerger un coton-tige dans une solution d’iode de type alcool. Après cela, appliquez de l'iode contenant une grille sur n'importe quelle zone du corps, en plus de la glande endocrine elle-même. Le lendemain, vous devez examiner attentivement cet endroit. S'il ne reste aucune trace d'iode, cela signifie que le corps en a besoin, mais si, au contraire, la photo demeure, il ne manque pas.

Test 3. Et enfin, le troisième test, beaucoup plus précis. Pour sa mise en place, avant de se coucher, appliquez trois bandes de solution d'iode sur la peau au niveau de l'avant-bras. Cela devrait être fait systématiquement: d'abord, une ligne fine, puis un peu plus épaisse, puis la plus épaisse. Si le matin on découvrait que la première ligne avait disparu, cela signifie que tout est normal avec le taux d'iode.

Si vous ne pouvez pas voir les deux premiers, vous devez alors porter une attention particulière à l'état de santé. Dans le même cas, s'il ne reste plus une seule bande, il est possible de parler d'une carence évidente en iode. Quels sont les traitements pour la glande endocrine de goitre?

Méthodes de traitement

La reconnaissance rapide des symptômes sera la clé du succès du traitement, ce qui contribuera le plus rapidement possible à faire face à la maladie. Donc, quand il y a des signes d'augmentation du goitre, vous devez contacter un endocrinologue. Faire appel à lui est très important, car tout autre spécialiste peut simplement parler de surmenage.

La principale méthode de traitement du goitre doit être considérée comme un traitement hormonal substitutif. À cette fin, divers dérivés actifs de la tyrosine sont utilisés. Cela s'explique par le fait qu'elles sont caractérisées par les paramètres physiologiques de ces hormones produites par la glande endocrine. Il est extrêmement important de choisir non seulement un dosage adéquat du médicament, mais également un dosage ne conduisant pas à des résultats négatifs. Le traitement, l’usage périodique de drogues, doit très souvent se poursuivre jusqu’à la fin de la vie. Il est recommandé de ne pas oublier de contrôler le ratio d'hormones.

L'hypofonction de la glande thyroïde peut également être ajustée en raison d'un traitement hormonal. Beaucoup plus compliqué d'hyperfonctionnement. Ainsi, s’il existe un danger réel de formation d’une tumeur de toute origine ou de complications de type cardiovasculaire, il est alors judicieux de recourir à une intervention chirurgicale (elle sera décrite ultérieurement). Cela va changer la situation pour l'hypofonction thyroïdienne. Cela permettra à son tour des ajustements plus faciles et plus accessibles grâce au traitement hormonal.

Dans une forme plus grave d’hypofonction de la glande endocrine, une personne peut tomber dans le coma. L'hyperfonctionnement est caractérisé par le fait qu'une crise toxique peut être fatale. À cet égard, il est nécessaire de maintenir un régime alimentaire strict et de recevoir le rapport nécessaire d'iode dans le corps. Dans ce cas, l'inconditionnel est la nécessité de consulter un spécialiste et de tester la quantité d'iode dans le corps. Après tout, comme vous le savez, une grande quantité d’iode affecte également la glande thyroïde.

Opération et iode radioactif

L'intervention chirurgicale sur cet organe est extrêmement difficile car la glande endocrine contient un nombre important de vaisseaux sanguins. Cela rend l'opération beaucoup plus problématique. Cependant, dans certains cas, il est impossible de s'en passer, aussi la chirurgie du goitre est-elle l'une des méthodes de traitement les plus couramment utilisées.

Ainsi, dans ce cas, une anesthésie locale est administrée et les grandes zones nodales ou potentiellement dangereuses sont supprimées. Dans les cas les plus difficiles et les plus négligés, l'un des lobes thyroïdiens peut être retiré. Cela peut aussi, à son tour, déclencher une hypo ou une hyperthyroïdie. Cependant, même avec la résection d'un ou de plusieurs nœuds, un rétablissement médical est nécessaire.

Un traitement alternatif pour la glande thyroïde consiste à utiliser de l'iode radioactif. Cette solution est utilisée pour détruire les tissus des glandes endocrines. Trouver le dosage optimal est extrêmement difficile. Pour cela, des groupes d'analyses supplémentaires sont également réalisés. En même temps, dans la première année, l'hypothyroïdie commence à se former chez 25% des personnes. Cependant, l'iode radioactif est un outil unique, qui n'a pas d'analogues à ce jour. Quelles sont les méthodes préventives pour la détection du goitre?

Prévention du goitre

La prévention du goitre peut être réalisée en trois variantes: masse, groupe et individu. La plus efficace est la première méthode, pour sa mise en œuvre dans les produits qu'une personne consomme d'une manière ou d'une autre, ajoute une petite quantité d'iode. Nous parlons de la cuisine habituelle, mais du sel iodé.

Les avantages de cette méthode sont qu’un tel produit est relativement bon marché, mais l’effet de cet effet est évident. Selon l'OMS, à la suite d'une telle prévention, la formation de goitre est réduite de 20% chaque année. D'autres produits sont utilisés pour l'iodation prophylactique de masse, par exemple le pain ou l'eau.

La prévention du goitre pour le type de groupe implique l'utilisation de médicaments, dans lesquels l'iode est localisé par des personnes dans la catégorie de risque pour un diagnostic similaire. Ce sont d’abord des enfants et des adolescents qui fréquentent des écoles maternelles et des écoles primaires.

Le moyen physiologiquement le plus proche est l'iodure de potassium, disponible dans une grande variété de dosages et utilisé selon un algorithme spécifique. Les aliments contenant de l'iode peuvent également être utilisés pour une telle prophylaxie.

Une catégorie distincte de groupe à risque en relation avec la formation de goitre comprend les femmes de tout âge gestationnel. Ils ont le plus besoin de ce composant - 200 microgrammes par jour. À cet égard, il est nécessaire de mener une prévention individuelle. En outre, même au stade de la planification de la grossesse, il est recommandé à la future femme d'identifier l'état thyroïdien.

La prévention du goitre sur un type individuel implique également l'utilisation de médicaments contenant de l'iode. La dose requise est déterminée individuellement et en fonction de la catégorie d'âge. Sans visite préalable d'un endocrinologue, il n'est pas souhaitable de procéder à une telle prophylaxie chez les personnes ayant des antécédents de problèmes de glandes endocrines.

Beaucoup de gens croient que le besoin quotidien en iode sera compensé par un régime alimentaire spécial contenant certains produits. Cependant, ce n'est pas vrai à 100%, car pour compenser le déficit déjà établi, des modifications importantes du régime alimentaire sont nécessaires. Deuxièmement, de tels changements sont assez coûteux. De plus, l'utilisation d'iode doit simplement être strictement dosée. Après tout, toute fluctuation: de l’offre excédentaire à la carence pose de gros problèmes avec la glande endocrine et la santé en général.

Ainsi, le goitre des glandes endocrines est l’un des problèmes de santé les plus courants. Cette affection ne peut pratiquement pas être guérie de façon absolue, car elle nécessite une prévention constante et l’utilisation de l’iode. C'est ce qui aidera à maintenir des moyens de subsistance et une santé optimaux.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones