Un orchestre va-t-il jouer sans chef? Ce sera probablement le cas, mais nous n'entendrons pas une belle mélodie harmonieuse. La même chose avec la glande thyroïde, elle régule toutes les glandes endocrines, affecte le métabolisme, détermine notre bien-être à l'échelle mondiale, pour ainsi dire.

En conséquence, si le conducteur (notre glande thyroïde) est malade, se tient à peine sur ses pieds et tord de façon impulsive, la symphonie ne fonctionnera pas. Le jeu n'aura pas le temps, ne serait-ce que pour survivre. Et le corps, épuisé et déséquilibré, se lève... jusqu'à la première maladie grave, jusqu'à la première faiblesse...

La glande thyroïde est un très petit organe situé près de notre gorge, sous le larynx. Normalement, il ne pèse pas plus de 20 grammes, se compose de deux lobes et d'un isthme. La glande thyroïde synthétise les hormones thyroïdiennes; T3 - triiodothyronine, T4 - thyroxine et calciotonine (hormone parathyroïdienne) - régulant le niveau de calcium.

Les deux premières hormones sont responsables de l'état physique et mental du corps et affectent sérieusement le système immunitaire en stimulant la production de lymphocytes T. Avec la participation la plus active de ces hormones, presque tous les processus métaboliques du corps sont contrôlés, une température corporelle constante est maintenue et de l’énergie est produite.

Et beaucoup de maladies de la thyroïde sont associées précisément à un excès (thyrotoxicose) ou à un manque d'hormones (hypothyroïdie). Cependant, les niveaux normaux d'hormones T3 et T4 (euthyroïdisme) ne garantissent pas que votre glande thyroïde va bien.

Sur ce fond apparemment réglementé, des maladies de la glande thyroïde telles que la thyroïdite auto-immune, les kystes thyroïdiens, le goitre endémique, le goitre colloïdal nodulaire et les maladies oncologiques apparues dans le corps thyroïdien peuvent se développer de manière implicite.

Le goitre endémique est probablement la maladie la plus courante de la glande thyroïde, en particulier dans les zones à faible teneur en iode dans l'eau et le sol. Il se retrouve dans chaque tiers.

Une carence en iode associée à un rayonnement de fond accru, à des conditions environnementales défavorables, à une nutrition médiocre, à des surcharges psycho-émotionnelles conduisent à une augmentation permanente de la glande thyroïde et à une altération de son fonctionnement.

Les maladies de la glande thyroïde sont plus courantes chez les femmes, probablement en raison de leur plus grande labilité émotionnelle et de leurs fréquents changements hormonaux, provoqués par des conditions physiologiques telles que la grossesse et l'accouchement suivant.

Causes de maladie de la thyroïde

  • Prédisposition génétique.
  • Stress long et intense, stress psychologique.
  • Acceptation de certains produits chimiques (médicaments)
  • Manque chronique de vitamines et d’oligo-éléments dans l’alimentation, en particulier la présence d’iode dans l’alimentation et dans l’eau consommée.
  • Les infections, en particulier celles des dents et des organes ORL, peuvent déclencher l'apparition d'anomalies de la glande thyroïde.
  • Troubles gynécologiques existants associés à des modifications du niveau d'hormones sexuelles.
  • Augmentation des niveaux de radiation au travail ou en général dans la zone de résidence.

Peut-être devriez-vous vérifier la glande thyroïde? (symptômes qui vous inquiètent)

  • Fort changement de poids, à la fois dans un, et dans d'autres partis.
  • Irritabilité accrue, pas particulière auparavant.
  • Transpiration ou au contraire, peau sèche.
  • Perturbation du sommeil
  • Palpitations cardiaques (tachycardie) ou, au contraire, bradycardie.
  • Fatigue, fatigue, qui est déjà le matin.
  • Niveaux d'énergie réduits, frissons, ou inversement, bouffées de chaleur (à ne pas confondre avec des symptômes ménopausiques).
  • Altération de la mémoire
  • Baisse des performances.
  • Gonflement du visage.
  • Une sensation de nausée dans la gorge, surtout pendant ou après le stress.
  • Difficulté à avaler, puis, dans les cas avancés, et à respirer.

Diagnostic de la maladie thyroïdienne

Au début, les changements ne sont pas significatifs, il n’ya pas de changements visibles dans la taille de la glande thyroïde. Il est donc intéressant de procéder à une échographie de la glande thyroïde et de donner du sang comme hormone. C'est un minimum nécessaire. Cependant, une augmentation significative de la glande est déterminée par la palpation. Ensuite, vous devrez peut-être faire une biopsie (dans le cas d'un goitre nodulaire) pour vous assurer que le processus est sain.

La plupart des endocrinologues craignent précisément la malignité des ganglions et proposent, dans un sursaut d'anxiété, une intervention chirurgicale, c'est-à-dire «couper et ne pas clouer» à quiconque a des ganglions, même s'ils sont bénins, mais qu'ils ont grandi de plus de 2, 5 - 3 cm.

Il existe également des méthodes de traitement conservatrices associées à l'introduction de médicaments contenant de l'iode et à la régulation du niveau d'hormones thyroïdiennes.

Nous parlerons de l’alimentation et du traitement traditionnel des maladies de la thyroïde dans l’un des articles suivants.

Oh, je suis déjà très inquiet, ma femme a une glande thyroïde dilatée, une ponction, un goitre colloïde micromacrofolliculaire à noeuds multiples, ne me dites pas à quel point il est dangereux?

En principe, on pense que le goitre colloïdal de la thyroïde ne se régénère pas, ce qui signifie qu'il n'est pas nécessaire de se dépêcher pour l'opération, mais ici la taille des ganglions de la thyroïde est importante, le niveau d'hormones et quels sont les symptômes?

Je suis depuis longtemps inquiète pour ma glande thyroïde, je pense qu'elle a commencé à se gonfler sous la peau sur la gorge, que puis-je faire comme compresses?

Vous savez, je voudrais tout d'abord clarifier le diagnostic, faire l'échographie de la glande thyroïde

J'ai une boule dans la gorge, le gonflement du visage et du cou a augmenté et il est difficile d'avaler ce qui pourrait être le stade du goitre

Écrivez, si vous pouvez parler d’un goitre colloïde micromacrofolicular, ils disent que ce type de goitre n’est pas enclin à la dégénérescence en oncologie, non?

Si vous écrivez, alors vous avez vraiment besoin d'un article séparé, car cette maladie présente de nombreuses caractéristiques distinctives, l'une d'entre elles étant que si un histologue écrit une biopsie pour ce diagnostic particulier, vous pouvez expirer pendant un moment, le goitre colloïdal microcrofolliculaire n'est vraiment pas enclin à la réincarnation, mais il y a encore une chose à faire: ce type de goitre est souvent multinodulaire, et il arrive qu'un noeud ait un contenu et que l'autre, le contenu soit complètement différent.

Maman et moi sommes auto-immunes teroidit. Nous avons 81 et 55 ans.Elle a eu de longs nœuds qu'elle a observés.J'ai une euthériose, il n'y a pas de nœuds.Elle vit en Crimée et a très peur du soleil.J'habite à Saint-Pétersbourg et souhaite aller en Crimée. Dites-moi si le Criméen le peut le climat aggrave la maladie?

Je pense que ça peut. Si cela est nécessaire (je veux dire bouger), vous devrez également craindre le soleil et ne vous coucher dessus que le matin et le soir.

Bonne journée! ma glande thyroïde me fait mal, j'ai passé des hormones et tout est normal, que peut-on faire? s'il vous plaît conseiller

Et est-ce que l'échographie thyroïdienne a fait?

Ma fille a eu des problèmes de glande thyroïde, à cause de cela, elle a commencé à prendre du poids. Nous avons pris des gélules d'Endocrinol sur les conseils d'un médecin, ils l'ont beaucoup aidée et rapidement - en à peine 2 mois. Mais nous nous demandons maintenant si les problèmes ne pourraient pas recommencer ou si le problème ne devait plus être résolu.

Tout dépend exactement des problèmes et de l’alimentation qu’ils ont causés...

Bonne journée! Pendant environ une semaine, je me suis fait tirer le matin par le cou, mais ce soir-là, je n’y ai pas fait très attention. Hier, j'ai commencé à brûler au même endroit, une boule est apparue dans ma gorge. Au matin, la sensation de brûlure est restée, le malaise est passé de moitié à l’autre. ce qu'il pourrait être, qui contacter et quelles analyses et quelles recherches effectuer

Reportez-vous à l'endocrinologue, le médecin vous prescrira nécessairement une échographie de la glande thyroïde, un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes. Des symptômes similaires se produisent souvent pendant le processus aigu dans la glande thyroïde.

Votre commentaire Annuler la réponse

Infirmité motrice cérébrale - causes, symptômes, traitement, réadaptation des enfants

Aujourd'hui, nous allons parler d'une maladie grave - cérébrale.

Conjonctivite chez les enfants - causes, symptômes, traitement, enterrement des yeux

Aujourd'hui, nous allons parler de la conjonctivite chez les enfants, de ses symptômes possibles.

Traitement de la rhinite chez les enfants rapidement et efficacement à la maison

Aujourd'hui, nous allons parler du traitement de la rhinite chez les enfants, cette action a.

Gneiss chez le nouveau-né, traitement de la tête avec du gneiss, photo

Aujourd'hui, nous allons parler du gneiss chez les nouveau-nés, des bébés comme lui.

Le rachitisme chez l'enfant - causes, symptômes, traitement, prévention de l'hypovitaminose à la vitamine D

Aujourd'hui, nous allons parler du rachitisme, de ses causes, de ses symptômes et.

  1. Bulgur - quel genre de céréales, photo, avantages et inconvénients, comment faire cuire la bouillie Vues: 20,218
  2. Intoxication alimentaire: aide et traitement à domicile Vues: 14,989
  3. Pour améliorer la vision d'une petite carotte - comment améliorer sa vue Vues: 14,539
  4. Graines de la CIA - propriétés utiles et contre-indications, comment utiliser Vues: 12.608
  5. Protéines dans l'urine - ce que cela signifie, les causes de ce qu'il faut faire Vues: 12.595
  6. Sauge - propriétés médicinales et contre-indications de perfusion, thé, pastilles.
  7. Palpitations cardiaques - raisons de ce qu'il faut faire lorsque vous avez une attaque de tachycardie Vues: 10,577
  8. Comment provoquer rapidement des vomissements à la maison - 5 meilleures façons
  9. Non seulement le corps nettoie la chélidoine - l'utilisation de la chélidoine Vues: 9,722
  10. Wen sur le visage, paupière, près des yeux - photo, raisons, comment se débarrasser du lipome Vues: 9,132


Qui ne veut pas être en bonne santé?
Probablement il n'y a pas une seule personne qui a crié fièrement en réponse: "Je". Il y a juste la situation opposée, tout le monde veut être en bonne santé, chaque fête est grillé avec des souhaits appropriés, ils considèrent la santé comme la valeur principale de notre âge.
Mais néanmoins ils ne chérissent pas, mademoiselle, perdent...

Années éclair, éducation, carrière, famille, enfants.. Maladies.. Malheureusement, mais au fil des ans, nous développons presque inévitablement des maladies. Lesquels progressent très rapidement, deviennent chroniques, conduisant à un âge prématuré. Eh bien, alors vous ne pouvez pas continuer...

Cependant, je ne suis pas ici pour soupirer sur la charge virtuelle et nous lire l'épilogue du lit de la mort à tous!

Vous pouvez commencer à lutter, changer la vie pour le meilleur à tout moment. Et dans 30, et dans 40, et dans 60. Simplement, les possibilités dans cette lutte seront différentes.

Le laisser partir? Ou, chaque jour, faire systématiquement quelque chose pour votre santé précieuse. Laissez un peu, une demi-serrure! Mais ce sera un mouvement qui se produit réellement.

Si vous ne faites rien depuis des années et que vous commencez tout le lundi à la fois - faites des exercices, suivez un régime, commencez un mode de vie sain, je peux vous vexer... Ce ne sera pas assez long pour vous. 97% de tous les débutants ont quitté ce «travail catastrophique» d’ici la fin de la semaine. Tout est trop dur, trop, trop effrayant.. Tout changer..
Mais vous et moi ne serons pas des mondialistes, voués à l'échec, nous le ferons progressivement, mais chaque jour, nous prendrons soin de notre santé.

Commencez à vous engager dans la santé? Pas demain.. Pas depuis lundi.. Et ici.. Et maintenant!

Sur le site alter-zdrav.ru, vous trouverez une variété de moyens et de méthodes efficaces et accessibles à la maison pour améliorer votre santé. Nous envisageons des méthodes de traitement.

  • avec l'aide d'un massage (dans la plupart des cas d'acupression, ce qui vous permet de vous aider vous-même),
  • exercice,
  • jeûne thérapeutique
  • Hirudothérapie (traitement avec des sangsues),
  • apithérapie (traitement des abeilles et des produits apicoles).
  • En outre, il existe des méthodes de traitement de la maman, la zoothérapie, la phytothérapie.

Une attention particulière est accordée à la bonne (nutrition rationnelle) et à l'expérience personnelle de l'auteur, qui a essayé la plupart des techniques décrites ici.

La médecine alternative offre une alternative au médecin officiel, permet à une personne de trouver ses propres méthodes de traitement sans drogue, de nettoyer votre corps des toxines, des toxines et du stress excessif (nous nous souvenons de la vérité déconcertée selon laquelle toutes les maladies sont des nerfs).

Des tests psychologiques et des méthodes de gestion du stress (renforcement de l'esprit) aideront à survivre dans le monde de la vitesse. Le manque de temps ne devrait pas affecter votre santé. Les techniques proposées ici prennent très peu de temps, mais nécessitent une mise en œuvre régulière.

Manifestations de problèmes de thyroïde

La glande thyroïde est l'une des plus actives du système endocrinien. Le tissu thyroïdien libère des substances complexes dans le sang - les hormones triiodothyronine et thyroxine. Les violations de la structure ou de la fonction du corps entraînent une détérioration de la santé et des modifications du métabolisme.

Les plaintes concernant la thyroïde (maladies du tissu thyroïdien) peuvent être différentes. Parfois, les problèmes du système endocrinien restent longtemps cachés. Dans d'autres cas, le bien-être souffre de l'apparition de la maladie.

Symptômes de la pathologie thyroïdienne

Tous les signes de pathologie thyroïdienne peuvent être divisés en trois groupes:

  • troubles hormonaux (hypothyroïdie ou thyrotoxicose);
  • symptômes d'augmentation de la formation thyroïdienne ou nodulaire;
  • Changements dans les analyses et données de recherche supplémentaires.

Troubles hormonaux

La thyréotoxicose est un excès d'hormones thyroïdiennes. La maladie survient 7 à 8 fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Dans les études de laboratoire, une diminution persistante de la TSH et une augmentation de la thyroxine (T4) et de la triiodothyronine (T3) sont observées.

Le déficit en hormone thyroïdienne est une hypothyroïdie. La diminution de la fonction survient généralement après 35 à 40 ans. Plus souvent, les personnes vivant dans les régions déficientes en iode en souffrent. Signes d'hypothyroïdie dans les tests sanguins: TSH élevée et T4 et T3 faibles.

Les problèmes hormonaux affectent principalement le bien-être, le cœur, le métabolisme et le système reproducteur.

Bien-être et thyroïde

Bonne performance, vigueur, stabilité émotionnelle parlent de la santé de la glande thyroïde. Au contraire, les problèmes liés aux hormones thyroïdiennes se manifestent par une détérioration de la sphère psychologique et du bien-être général.

Symptômes de maladie de la thyroïde avec excès d'hormones:

  • l'insomnie;
  • nervosité;
  • anxiété;
  • comportement agressif;
  • larmoiement;
  • sensibilité
  • attention réduite.

Une concentration insuffisante d'hormones thyroïdiennes affecte également le comportement et les performances.

Symptômes de la maladie thyroïdienne avec hypothyroïdie:

  • fatigue
  • la faiblesse;
  • inertie;
  • indifférence à tout;
  • somnolence constante;
  • diminution de l'intelligence.

Coeur et thyroïde

Bon nombre des symptômes de la maladie de la thyroïde sont associés au système cardiovasculaire. Les hormones thyroxine et triiodothyronine ont une incidence sur le rythme cardiaque, la fréquence cardiaque, le tonus vasculaire.

Thyrotoxicose conduit à:

  • hypertension (pression supérieure à 140/90 mm Hg)
  • arythmies (extrasystoles, fibrillation auriculaire);
  • pouls rapide (plus de 90 battements par minute).

Une diminution des hormones dans les maladies du tissu thyroïdien entraîne au contraire une fréquence cardiaque faible (moins de 60 par minute).

L'insuffisance cardiaque peut être un signe de maladie thyroïdienne. Elle se manifeste par un gonflement, un essoufflement, une douleur au cœur. Avec l'hypothyroïdie, une telle tendance provoque une athérosclérose précoce et, avec une fonction hormonale excessive, une dystrophie du myocarde.

Poids corporel et hormones thyroïdiennes

Plus il y a d'hormones thyroïdiennes dans le sang, plus le métabolisme est actif. Un signe de maladie de la thyroïde est considéré à la fois comme une perte de poids injustifiée et une obésité soudaine.

La perte de poids se produit avec la thyrotoxicose, qui accompagne le goitre toxique diffus, le goitre nodulaire, l'adénome. L’hypothyroïdie causée par une thyroïdite auto-immune ou une autre maladie entraîne une augmentation du poids corporel.

Les causes exactes de l'obésité ou de l'insuffisance pondérale peuvent être établies après discussion avec le patient, examen et évaluation du comportement alimentaire.

Système génital et thyroïde

L'infertilité est l'un des symptômes de la maladie thyroïdienne.

Les hommes atteints d'hypothyroïdie peuvent avoir:

  • dégradation du sperme;
  • diminution du désir sexuel;
  • dysfonction érectile.

Si une jeune femme a une glande thyroïde qui libère peu d'hormones dans le sang, la patiente est inquiète:

  • troubles menstruels;
  • manque d'ovulation;
  • infertilité

En outre, l'hypothyroïdie chez les femmes peut provoquer des avortements spontanés aux stades précoces.

La thyréotoxicose légère a peu d'effet sur le système reproducteur. Une augmentation prononcée de la fonction hormonale de la glande thyroïde conduit à la stérilité, comme l’hypothyroïdie.

Volume et nodules de la glande thyroïde

Normalement, chez la femme adulte, le volume du tissu thyroïdien peut aller jusqu'à 18 cm 3 et chez l'homme jusqu'à 25 cm 3. Les symptômes de l'élargissement de la glande thyroïde sont une compression mécanique des organes environnants du cou. Le goitre peut provoquer une compression des vaisseaux sanguins, de l'œsophage, de la trachée.

Si le tissu thyroïdien exerce une pression sur l'œsophage, le patient a de la difficulté à avaler des aliments solides.

Si une compression mécanique est en contact avec les voies respiratoires, il se produira un étouffement constant, aggravé en position couchée. La thyroïde suffoque est particulièrement visible avec un goitre rétrosternal bas.

Les symptômes de compression des vaisseaux thyroïdiens des vaisseaux du cou - maux de tête, vertiges, gonflement du visage.

Les lésions focales dans la glande peuvent également provoquer une compression des tissus environnants. Même un seul nodule dans la glande thyroïde provoque parfois une sensation de «coma» dans la gorge, un enrouement et un malaise dans la gorge. Les manifestations d’une formation focale dépendent de sa taille et de son emplacement.

Recherche complémentaire

Les symptômes d'une thyroïde malade se trouvent dans:

  • analyses hormonales;
  • tests immunologiques;
  • données échographiques;
  • biochimie sanguine;
  • profil glycémique;
  • test sanguin général;
  • électrocardiogramme; et autres

Les symptômes de la maladie de la thyroïde consistent en un changement persistant des niveaux hormonaux. En plus des violations régulières de TSH, T4, T3, il existe des problèmes de prolactine, d'androgènes, d'œstrogènes.

Dans les tests immunologiques avec une pathologie thyroïdienne, un titre élevé d'anticorps anti-thyroperoxydase, thyroglobuline, hormones thyroïdiennes, etc. est détecté.

À l'échographie de la glande, les symptômes d'inflammation de la thyroïde (structure hétérogène), les nœuds et les modifications du volume des tissus sont visibles.

La pathologie thyroïdienne peut provoquer en biochimie sanguine:

  • anomalies lipidiques (augmentation du cholestérol);
  • troubles de la concentration de protéines;
  • amélioration de la transaminase;
  • changements d'électrolyte.

Des modifications caractéristiques de la thyrotoxicose sont observées dans le profil glycémique. Cette maladie peut déclencher un diabète sucré secondaire. Dans ce cas, le sucre à jeun dépasse 6,1 mm / l et, après avoir mangé, 11,1 mm / l.

Même dans une analyse de sang clinique, des signes de maladie de la thyroïde peuvent être détectés: anémie dans l'hypothyroïdie, ESR accélérée dans la thyroïdite subaiguë.

Quels symptômes indiquent une maladie de la thyroïde et comment la traiter?

Les maladies thyroïdiennes sont la troisième cause en importance après les pathologies cardio-vasculaires et le diabète sucré. Les dysfonctionnements de cet organe affectent négativement le métabolisme, l'état des systèmes cardiovasculaire, reproducteur et nerveux, affectent le poids, le bien-être général et causent des maladies somatiques.

Glande thyroïde: son rôle dans le corps

Maladie de la thyroïde

La glande thyroïde est l’une des plus importantes glandes endocrines. Elle a pour tâche de stocker l’iode et de produire des hormones contenant de l’iode - la thyroxine, la triiodothyronine et la calcitonine. Les deux premières hormones sont impliquées dans les processus énergétiques et métaboliques, sont responsables de la croissance normale des organes et des tissus, de la maturation du système nerveux, assurent la production des hormones sexuelles et le développement sexuel.

La calcitonine est activement impliquée dans la régulation du métabolisme cellulaire du calcium et du phosphore, ce qui a pour conséquence la formation des os et du système musculo-squelettique. Cette hormone compense la détérioration du tissu osseux en incorporant des phosphates et du calcium et élimine ainsi la violation des structures osseuses. La croissance et le développement d'une personne, la force de ses os et de ses dents dépendent de la calcitonine.

La glande thyroïde est responsable du flux normal d'énergie, du métabolisme des protéines, des glucides et des lipides, du bon fonctionnement des systèmes immunitaire, reproducteur et endocrinien, de l'état de la peau, des ongles et des cheveux. De cette glande dépend le développement mental et physique complet. Par conséquent, l'absence d'hormones peut conduire au développement de maladies auto-immunes difficiles à traiter. Si le manque d'hormones thyroïdiennes survient pendant la grossesse, le risque de développement de pathologies fœtales augmente considérablement, ce qui peut entraîner la mort de celui-ci.

En médecine, il existe trois états principaux de la glande thyroïde, qui déterminent son activité fonctionnelle:

  1. Euthyroïdie. Les troubles pathologiques ne concernent que la glande thyroïde. Dans le même temps, la production et l'élimination des hormones thyroïdiennes ne sont pas perturbées et tous les organes et systèmes sous leur contrôle remplissent pleinement leurs fonctions. Il en résulte des modifications morphologiques de l'organe lui-même (formation d'un goitre, de noeuds, d'hyperplasie).
  2. L'hyperthyroïdie. Une condition dans laquelle une activité excessive de la glande entraîne une production excessive d'hormones et de les jeter dans le sang. Il en résulte une accélération des processus métaboliques et des écarts caractéristiques du comportement et du bien-être humains.
  3. L'hypothyroïdie. Une condition qui se développe sur le fond de la déficience en hormone et est accompagnée d'une déficience énergétique. Le flux des processus métaboliques ralentit, ce qui inhibe le développement mental et sexuel chez l'enfant et chez l'adulte s'accompagne d'un certain nombre de symptômes caractéristiques.

Le travail de la glande thyroïde elle-même est contrôlé par la glande pituitaire, qui produit l'hormone stimulant la thyroïde (TSH). Pour le diagnostic des pathologies de la glande, appliquez une analyse afin de déterminer le contenu de la TSH dans le corps. Donc, si le niveau de TSH est élevé, ils disent à propos du développement de l'hyperthyroïdie, et une diminution de l'indice est inférieure à la norme, indique la survenue d'une hypothyroïdie.

Les dysfonctionnements de la glande thyroïde touchent pratiquement tous les organes et systèmes du corps humain, y compris les plus élémentaires - cardiovasculaire, nerveux et reproducteur. Les changements pathologiques dépendent d'une variété de causes internes et externes, dont beaucoup sont associées au mode de vie, à l'âge et au sexe du patient.

Causes de la maladie thyroïdienne

Il existe de nombreux facteurs conduisant à des maladies de la glande thyroïde, dont les plus importants sont:

  • prédisposition génétique;
  • perturbation endocrinienne;
  • maladies infectieuses et chroniques;
  • défaillance du système immunitaire;
  • prendre certains médicaments;
  • facteur de stress, surcharge psycho-émotionnelle régulière;
  • alimentation déséquilibrée associée à un manque de vitamines essentielles et à une carence en iode;
  • environnement écologique défavorable (en particulier, augmentation du bruit de fond dû aux radiations).

De nombreux facteurs provocateurs peuvent devenir un déclencheur conduisant à un déséquilibre de la fonction thyroïdienne. Diverses causes affectent l’état de la glande endocrine et l’entraînent une augmentation ou une diminution de la production d’hormones. Au fil du temps, le corps s'use et les échecs dans son travail provoquent des troubles fonctionnels tels que l'hypo ou l'hyperthyroïdie ou l'apparition de goitres et de tumeurs.

Les symptômes

La perturbation des fonctions de la glande la plus importante entraîne un certain nombre de symptômes communs et se manifeste par les manifestations suivantes:

  • fluctuations inexpliquées du poids corporel, en hausse ou en baisse;
  • transpiration excessive;
  • une personne peut constamment geler ou au contraire ressentir des bouffées de chaleur;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • augmentation du taux de cholestérol dans le sang;
  • troubles digestifs, diarrhée, constipation;
  • échec du cycle menstruel chez la femme;
  • augmentation de la nervosité et de l'irritabilité ou, au contraire, de la faiblesse et de l'apathie;
  • tremblements (tremblements des membres);
  • l'apparition d'un gonflement prononcé;
  • perte de cheveux, détérioration de la peau et des ongles;
  • problèmes d’assimilation de nouvelles informations et de concentration.

Autrement dit, les dysfonctionnements de la glande entraînent une détérioration générale et une altération des fonctions de presque tous les organes et systèmes de l'organisme. Parallèlement, il existe un certain nombre de caractéristiques et de signes spécifiques de maladies de la glande thyroïde, caractéristiques d'un état pathologique particulier.

Symptômes de l'hyperthyroïdie

Cette condition s'accompagne d'une production excessive d'hormones (thyroxine et triiodothyronine), qui conduit à une thyréotoxicose (hormones empoisonnant le corps). Les changements dans le corps provoquent une accélération des processus métaboliques et des troubles du système cardiovasculaire. Les patients se plaignent de palpitations cardiaques, des attaques de tachycardie se produisent à la fois le jour et la nuit (au repos). Des troubles du rythme cardiaque apparaissent (fibrillation auriculaire, extrasystole).

Augmente le taux de décomposition des nutriments contenus dans les aliments. Augmentation de l'appétit, en même temps, les selles deviennent plus fréquentes. Une personne ressent le besoin de déféquer de 2 à 6 fois par jour. En conséquence, elle maigrit rapidement, perdant non seulement de la graisse, mais également de la masse musculaire. Dans le même temps, il peut y avoir une augmentation de la taille du foie, l'apparition de douleurs abdominales.

Une surdose d'hormones provoque une excitation accrue du système nerveux. Le patient a souvent un tremblement de la main qui, dans les cas graves, se transforme en un tremblement notable de la tête et des membres, semblable au parkinsonisme. En raison de l'accélération du métabolisme énergétique, il y a des bouffées de chaleur, une transpiration excessive, une intolérance aux températures élevées. Une personne peut transpirer à profusion à la moindre excitation, effort physique. Un tel état est souvent accompagné d'une sensation d'étouffement, de rougeur du visage.

Aux premiers stades de la maladie, une personne constate une augmentation de l'efficacité et de la rapidité des réactions, tandis qu'une légère nervosité, une élocution excessive et une activité motrice peuvent être décelées dans le comportement. À l'avenir, la nature du patient se détériore de manière marquée, il devient irritable, ne tolère pas l'opinion des autres, il est tourmenté par des peurs non fondées et une grande anxiété.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la personne commence à se sentir faible et faible. Parfois, des crises thyroïdiennes se produisent. Il s'agit d'une maladie dangereuse qui s'accompagne d'une tachycardie prononcée, d'une hausse soudaine de la température, de nausées, de vomissements, de poussées de peur et d'anxiété, pouvant entraîner la stupeur et le coma.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Presque tous les symptômes d’un déficit en hormone thyroïdienne sont directement opposés aux manifestations de l’hyperthyroïdie, car dans ce cas, il se produit une dégradation des processus métaboliques et une diminution de l’énergie globale du corps. Le ralentissement du rythme cardiaque entraîne une sensation de faiblesse. Dans certains cas (lorsque le pouls chute à 55 battements par minute), il s'assombrit et provoque un évanouissement. Au début, il y a parfois des crises, avec des attaques de palpitations. À l'avenir, une déficience en hormone, une insuffisance cardiaque ou une maladie coronarienne se développe.

Il y a des changements associés à la détérioration de l'apparence. La peau devient sèche, les ongles cassants, la chute des cheveux augmente. Souvent, le timbre de la voix devient plus rugueux et sourd. Il y a un gonflement du visage et des membres, qui sont maintenus pendant une longue période.

La production d'enzymes et de suc gastrique diminue, ce qui entraîne des troubles du système digestif: altération de la motilité des voies biliaires, détérioration de l'absorption des nutriments, atonie intestinale. Les patients se plaignent de manque d'appétit, d'apparition de constipation, de peau jaune. Il y a souvent une augmentation du foie, un gain de poids se produit, quels que soient les efforts visant à limiter la nutrition. De tels changements augmentent le risque de gastrite, d'ulcère peptique, de cholécystite, de pancréatite et d'autres maladies des organes internes.

Faiblesse et apathie

Il y a une faiblesse constante, l'apathie, la léthargie, une fatigue élevée, une diminution des performances. Il y a souvent un engourdissement des membres et une sensation de "chair de poule rampante". Un patient atteint d'hypothyroïdie se plaint de frissons, a tendance à s'habiller plus chaud, car il gèle même à une température ambiante confortable. Au fil du temps, des états dépressifs se développent, une personne ne peut pas ressentir d'émotions vives et positives et ne réagit pratiquement pas aux stimuli externes. Il y a une diminution du désir sexuel, le système reproducteur en souffre, des maladies associées (anémie, immunité réduite) se rejoignent.

Dans les cas graves, l'intelligence diminue, la mémoire se détériore, les processus de pensée sont inhibés, la capacité d'apprendre et d'assimiler de nouvelles informations est perdue. La complication la plus dangereuse est le coma myxoedémique, qui se produit dans un contexte de forte baisse du taux d'hormones. Cette affection est plus prononcée chez les femmes âgées atteintes d'hypothyroïdie pendant longtemps. Dans le même temps, une personne perd conscience et, en l'absence de soins médicaux opportuns, peut mourir d'une insuffisance cardiaque ou respiratoire.

Symptômes de goitre

Des modifications morphologiques de la structure de la thyroïde surviennent lors du développement de processus tumoraux (y compris le cancer) et d'un goitre d'étiologies diverses. En médecine, il existe plusieurs types de goitre, les plus courants:

Certains d’entre eux sont caractérisés par certains symptômes, mais la plupart s’accompagnent d’un changement d’apparence des globes oculaires. Ils renflent, il y a un décalage de la paupière supérieure quand on regarde. En outre, il existe d'autres symptômes oculaires (larmoiement, poches, sensation de sable et larmoiements dans les yeux). Certains types de goitre sont imperceptibles à l'extérieur, d'autres s'accompagnent d'une augmentation de la glande, de l'apparition de nœuds ou d'une tumeur au cou qui se développe rapidement. Obtenir une représentation visuelle des différentes formes de goitre aidera les photos de maladies de la glande thyroïde, qui peuvent être trouvés sur des sites thématiques sur Internet.

Les symptômes qui indiquent le développement d'un processus oncologique sont la formation de ganglions dans la région thyroïdienne, l'enrouement, la dyspnée, la toux, la douleur et la difficulté à avaler. Ces manifestations sont accompagnées d'une faiblesse grave, d'une perte de poids, d'un manque d'appétit et d'une transpiration excessive.

Les femmes sont plus exposées

Les maladies de la glande thyroïde chez la femme sont beaucoup plus courantes que chez le sexe fort. Mais les femmes se tournent généralement vers un spécialiste dès les premiers stades de la maladie, car elles sont plus attentives à leur santé et à leur apparence. L'évolution de la maladie chez le beau sexe a ses propres caractéristiques. Souvent, les symptômes peuvent être atypiques, par exemple, en cas d'hyperthyroïdie, il ne s'agit pas d'une perte de poids, mais d'un gain de poids et, au contraire, d'un déficit hormonal, d'une perte de poids et de tachycardie. L'apparition du goitre s'accompagne souvent de compression de la trachée, d'une sensation de coma dans la gorge, de difficultés respiratoires et d'une tumeur au cou.

Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez l'homme sont presque identiques à ceux chez la femme. Mais ils sont diagnostiqués beaucoup moins souvent, ce que de nombreux experts associent un contexte hormonal stable. Donc, pour 10 femmes atteintes de dysfonctionnement de la thyroïde, selon les statistiques, il n'y a qu'un seul homme. Mais du fait que les hommes ne sont pas pressés de voir un médecin, la maladie est généralement diagnostiquée déjà à un stade avancé et le traitement de la maladie est compliqué.

Les maladies de la glande thyroïde chez les enfants ne diffèrent pas beaucoup des symptômes chez les adultes. Mais une attention particulière doit être portée aux formes congénitales de la maladie, qui peuvent conduire au développement du crétinisme. La maladie se manifeste par un retard dans le développement physique et mental, un retard de croissance, des modifications des traits du visage, des déséquilibres corporels, des troubles mentaux et d’autres conséquences graves.

Il est impossible de détecter les signes externes de la maladie chez les nouveau-nés. Par conséquent, pendant la première semaine après la naissance, tous les bébés sont soumis à un test de dépistage du taux de TSH. Lorsque des anomalies sont détectées, une hormonothérapie est prescrite, qui est appliquée tout au long de la vie et aide à éviter des troubles physiques et intellectuels irréversibles.

Diagnostics

Le diagnostic des maladies de la glande thyroïde est basé sur l'utilisation de méthodes de laboratoire et de matériel informatique. À la réception, l’endocrinologue procédera à une inspection visuelle et à une palpation de la glande thyroïde. En outre, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de réaliser des tests fonctionnels, de déterminer le niveau d'hormones dans le test sanguin (TSH, T 3, T4). Le patient est dirigé vers une échographie ou une IRM de la glande thyroïde. Si nécessaire, prescrire un scanner de radio-isotopes ou faire une ponction et faire une biopsie pour un examen histologique.

Traitement des maladies de la thyroïde

La perturbation de la fonction thyroïdienne, qui se manifeste par une hypo ou une hyperthyroïdie, peut être traitée par des médicaments. Le schéma thérapeutique standard consiste à prescrire des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes et leurs combinaisons, ainsi que des médicaments à base d'iode inorganique (Iodtirox, Tirecomb).

En cas d’hypothyroïdie, le traitement hormonal substitutif s’effectue tout au long de la vie. L'inconvénient de cette méthode est que la glande stoppe complètement la production d'hormones thyroïdiennes et que le patient est complètement dépendant des médicaments pris.

Le traitement de l'hyperthyroïdie prend en compte les causes de l'augmentation de la production d'hormones. Le traitement médicamenteux a pour objectif de réduire l'hyperfonctionnement thyroïdien. Pour ce faire, utilisez des médicaments - thyréostatiques, ainsi que des médicaments qui empêchent l'accumulation et l'absorption de l'iode.

Une méthode courante de traitement du goitre consiste à prendre de l'iode radioactif, ce qui réduit la gravité des symptômes de la maladie, mais n'entraîne généralement pas un rétablissement complet. La chirurgie est une méthode radicale de traitement des tumeurs de la thyroïde. Elle consiste en une résection de la partie pathologique de la glande ou en une élimination complète de l'organe. Mais de telles interventions entraînent souvent diverses complications pouvant entraîner un handicap. En outre, après une chirurgie, une hypothyroïdie se développe souvent, condamnant le patient à un traitement hormonal à vie.

Régime alimentaire

Outre le traitement médicamenteux, le traitement complexe du dysfonctionnement de la thyroïde implique l'adhésion à un régime alimentaire spécifique. Dans le menu en cas de pénurie d'hormones, des produits riches en iode organique devraient être inclus. Cela aide à ralentir la progression de la maladie et à améliorer l'état du patient.

En cas d’hypothyroïdie, le menu doit exclure:

  • viande grasse, saucisses, viandes fumées;
  • oeufs et plats de leur part;
  • margarine, tartinades, graisses animales;
  • conserves, produits semi-finis;
  • produits avec des arômes, des couleurs et des conservateurs;
  • soda sucré, café, cacao;
  • produits de confiserie et de boulangerie, pâtisserie sucrée;
  • bonbons au chocolat.
Le régime devrait être basé sur les produits suivants:
  • poissons de mer et de rivière:
  • chou marin, fruits de mer (crevettes, calamars, crabes);
  • fruits et légumes (frais et cuits au four);
  • viandes maigres;
  • diverses céréales (sarrasin, millet, flocons d'avoine, yachka);
  • boissons lactées fermentées;
  • huiles végétales non raffinées (olive, tournesol, argousier);
  • fruits secs;
  • produits apicoles;
  • melons et courges (pastèques, melons);
  • pain à la levure noire.

En cas d'hyperthyroïdie, les produits contenant de l'iode (fruits de mer, poisson) doivent être jetés, le sel iodé ne doit pas être utilisé pour la cuisine et la bouillon de viande et de poisson saturé, le thé et le café forts, les épices et les assaisonnements doivent être exclus. La consommation d'alcool et le tabagisme sont une interdiction générale des maladies de la thyroïde. Le régime devrait être principalement végétarien, léger. Il est recommandé d’inclure dans le menu des légumes, des noix, des herbes, des légumes, des fruits et d’autres produits contenant un riche ensemble de vitamines et de minéraux.

Prévention

Les mesures préventives pour prévenir les violations de la glande thyroïde sont les suivantes:

  • reconstitution de la carence en iode;
  • nutrition adéquate et complète;
  • éviter les situations stressantes, le surmenage et les dépressions nerveuses;
  • traitement rapide des maladies associées;
  • examen régulier par un endocrinologue;
  • Contrôle par ultrasons de l'état du corps.

La balnéothérapie (réception des eaux minérales) et le repos dans les stations balnéaires sont très utiles. L’air et l’eau saturés d’iode normalisent le fonctionnement de la glande thyroïde et constituent un excellent moyen de prévention des maladies du système endocrinien.

Thyroïde: symptômes d'anxiété

La plupart des maladies de la glande thyroïde sont asymptomatiques.

Souvent, seuls ceux qui se trouvent autour commencent à remarquer des changements, la personne elle-même n’est consciente de la présence de la maladie qu’avec l’apparition de douleurs et de défauts esthétiques au niveau du cou.

Afin de pouvoir suspecter une pathologie en temps opportun, vous devez connaître les premiers signes d'une maladie de la thyroïde.

Maladies de la glande thyroïde

Les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans de nombreux processus vitaux.

Les processus physiologiques suivants dépendent du niveau d'hormones:

  • thermorégulation;
  • formation de sang;
  • division et différenciation des tissus;
  • transmission des impulsions nerveuses;
  • maintenir l'homéostasie;
  • régulation de la force et du rythme cardiaque;
  • stabilisation des processus métaboliques.

Les fluctuations du fond hormonal entraînent immédiatement des changements dans le bien-être du patient.

Par la nature des changements, toutes les maladies de la thyroïde peuvent être divisées en trois grands groupes:

  1. Euthyroïdie. Le groupe de maladies atteintes de ce syndrome se déroule sans perturber le niveau d'hormones, seules les déformations structurelles de la glande sont notées. Avec les nœuds euthyroïdiens ou le goitre, le fer peut augmenter de volume, mais couvre tout de même les besoins en hormones du corps.
  2. L'hypothyroïdie. Insuffisance d'hormones thyroïdiennes due à une diminution de la sécrétion ou à une diminution de la concentration dans le sang.
  3. Thyrotoxicose. Le développement de la pathologie est associé à une sécrétion accrue des hormones T3 et T4, une augmentation de leur concentration dans le sang.

Toute maladie de la thyroïde peut être décrite par son effet sur les hormones.

Les modifications de la nature sont les maladies de la thyroïde suivantes:

  • Thyroïdite auto-immune. Le processus inflammatoire dans lequel les cellules du système immunitaire perçoivent les cellules thyroïdiennes comme étrangères et commencent à les attaquer
  • Goitre diffus, toxique ou euthyroïdien. Les modifications couvrent tout le tissu thyroïdien, entraînant souvent une augmentation de la taille des glandes.
  • Goitre nodulaire. Il existe de nombreux nœuds ou macrofollicules avec des limites prononcées du processus pathologique. Le reste de la glande reste inchangé.
  • Tumeur maligne. La structure de la glande est perturbée au niveau cellulaire. Des foyers de malignité apparaissent dans lesquels les cellules cancéreuses sont regroupées. Elles diffèrent des cellules saines par leur taille, leur apparence et leur fonction. Les cellules malignes se divisent rapidement et de manière incontrôlable, ont souvent une forme irrégulière, trop nombreuses ou trop peu nombreuses. La prolifération de ces cellules entraîne le cancer de la glande thyroïde et d'autres organes.

Toutes les maladies ont des manifestations cliniques similaires, un diagnostic exact n’est établi qu’après un examen approfondi en laboratoire et sur les instruments.

Quelle est la caractéristique de toutes les maladies de la glande thyroïde?

Diverses maladies de la glande thyroïde ont un certain nombre de manifestations cliniques communes.

  • larmoiement;
  • agression déraisonnable;
  • faiblesse générale;
  • changements de poids notables;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • transpiration;
  • tremblements, tremblements dans les muscles.

La grande majorité des gens associe l’apparition de ces symptômes à du stress et à une situation de vie difficile.

Les personnes qui les entourent perçoivent souvent les changements de comportement comme une «dépravation» du caractère.

En fait, des changements soudains de tempérament se produisent en raison d'une perturbation de l'activité de la glande thyroïde.

Comment reconnaître l'euthyroïdisme?

En pratique clinique, l'euthyroïdie est considérée comme une variante de la norme, mais sans surveillance attentive, cette affection pourrait bien conduire à la formation d'un goitre ou d'une tumeur cancéreuse.

Si le processus pathologique ne s'accompagne pas d'une augmentation de la thyroïde, les symptômes de la maladie sont absents.

Lorsqu'un goitre est formé, il se produit une compression des organes voisins, la maladie se manifeste comme suit:

  • défaut externe sur la surface avant du cou;
  • fatigue du cou;
  • enrouement et enrouement;
  • toux sèche;
  • dysphagie (nourriture difficile à avaler).

L'appel initial à l'endocrinologue dans 95% des cas est associé à un défaut esthétique, les autres symptômes sont dans la plupart des cas ignorés.

La présence de telles manifestations indique un processus pathologique de grande envergure, un cancer possible - la transformation du goitre en une tumeur cancéreuse.

Manifestations de thyréotoxicose

La production excessive d'hormones thyroïdiennes affecte l'activité de tous les organes et systèmes.

Les symptômes suivants sont caractéristiques:

  1. Symptômes psychoneurologiques: irritabilité, agressions, anxiété accrue, dépression, hystérie, attaques de panique, somnolence, troubles de la mémoire, maux de tête, vertiges.
  2. Troubles de la sphère reproductive chez la femme: diminution du désir sexuel, dysménorrhée (règles douloureuses irrégulières), aménorrhée (absence du cycle menstruel), infertilité.
  3. Troubles de la reproduction chez l'homme: diminution de la libido, impuissance, gynécomastie (hypertrophie mammaire).
  4. Symptômes cardiovasculaires: palpitations, tachycardie, arythmie, modification de la pression artérielle.
  5. Symptômes du tractus gastro-intestinal: dyspepsie, augmentation de l'appétit, perte de poids.
  6. Changements dans la peau et les phanères: fragilité et perte de cheveux, cheveux gris prématurés; plaque de clou déformée fragile; peau chaude et humide.

Le tableau clinique de l'hyperthyroïdie comprend également des symptômes généraux: transpiration accrue, fièvre, tremblements, spasmes et crampes musculaires, fatigue et faiblesse générale.

Si la thyrotoxicose n'a pas été diagnostiquée à un stade précoce, il se développe une exophtalmie (œil-œil).

L'apparition de ce symptôme est caractéristique d'une maladie auto-immune appelée maladie de Basedow et est associée à la production incontrôlée d'hormones thyroïdiennes. Cette condition nécessite un traitement immédiat.

Comment l'hypothyroïdie se manifeste-t-elle?

La diminution de l'activité fonctionnelle de la thyroïde dans l'hypothyroïdie s'accompagne de l'apparition de symptômes de la part de tous les organes et systèmes:

  1. Symptômes neurologiques: réflexes réduits, paresthésies (troubles de la sensibilité), polyneuropathie.
  2. Manifestations psychiatriques: irritabilité, agressivité, dépressivité, nervosité, troubles du sommeil.
  3. Symptômes gastro-intestinaux: perte d'appétit, modification du goût, prise de poids, atonie, constipation, atrophie muqueuse, dyskinésie biliaire.
  4. Troubles de la reproduction: diminution du désir sexuel, dysfonction érectile chez l'homme, dysménorrhée et aménorrhée chez la femme.
  5. Symptômes respiratoires: œdème des voies respiratoires supérieures, enrouement, chatouillement, toux sèche, rhinite prolongée.
  6. Troubles musculo-squelettiques: faiblesse musculaire, douleurs dans les articulations et les muscles.

L'apparition d'un œdème est une caractéristique distinctive des conditions pathologiques associées à une faible sécrétion d'hormones.

Initialement, le gonflement apparaît le matin, avec la progression de la maladie toujours présente.

En l'absence de traitement médical, une déficience prolongée en hormones T3 et T4 se développe.

Le liquide s’accumule dans les tissus du corps - cette maladie s’appelle myxoedème.

L'hypothyroïdie sans traitement progresse inévitablement, entraînant de graves conséquences. La réduction de l'activité fonctionnelle chez les enfants se heurte au développement du "crétinisme".

Cette condition se manifeste par un retard physique caractérisé par des déficiences mentales et intellectuelles.

Les maladies de la glande thyroïde entraînent une perturbation de l'activité de tout l'organisme. Il est donc très important de connaître les symptômes caractéristiques de la pathologie de cet organe.

Des changements radicaux de tempérament, des changements apparemment insignifiants dans l'activité de tous les organes et systèmes sont une raison pour faire référence à un endocrinologue.

Les principaux symptômes de la maladie thyroïdienne

Les problèmes de la glande thyroïde, organe endocrinien qui synthétise les hormones, provoquent certains symptômes, ce qui permet d'identifier et de commencer le traitement de la maladie.

Le diagnostic et le traitement de la pathologie de la glande thyroïde est un processus long et complexe, composé de plusieurs étapes, les plus importantes étant le diagnostic de laboratoire et la définition des symptômes.

Le tableau clinique de la maladie thyroïdienne

Les maladies de la glande thyroïde touchent le plus souvent les femmes, les jeunes et les plus de quarante ans. La clinique et les symptômes dépendent du niveau de capacité de travail de la glande.

Les principales maladies de la glande thyroïde sont:

  • troubles congénitaux de la structure de la glande endocrine;
  • goitre résultant d'une carence en iode;
  • goitre sporadique;
  • thyrotoxicose;
  • thyroïdite;
  • dommages mécaniques à la glande;
  • oncologie

Le dysfonctionnement thyroïdien est divisé en deux types, en fonction du niveau de synthèse des hormones thyroïdiennes: l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie.

L'hyperthyroïdie résulte d'une fonctionnalité accrue de l'organe endocrinien et conduit à une accélération du métabolisme. L'hypothyroïdie se caractérise par une insuffisance organique et un métabolisme lent. Ces conditions ne sont pas considérées comme une maladie, mais comme un état de fonctionnement d'un organe à un moment donné.

Causes et symptômes de l'hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie affecte le plus souvent les femmes jeunes, ses causes peuvent être: Maladie de Graves ou inflammation virale de la glande. L'hyperthyroïdie dans l'inflammation virale est traitée pendant plusieurs mois, le traitement est simple.

Les formations de goitre denses dans la maladie de Graves - une pathologie complexe, ses causes: adénome, tumeurs de l’hypophyse ou des ovaires. Le goitre a le plus souvent une nature toxique.

  • Perturbation du système nerveux central.
  • Problèmes mentaux.
  • Troubles du coeur.
  • Tremblement des mains et des pieds.
  • Tachycardie, qui est difficile à gérer.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Ophtalmopathie, compliquée par un gonflement des paupières.
  • Cornée sèche des yeux.
  • Presser le nerf optique, ce qui peut entraîner une perte de vision.
  • Perte de kilogrammes avec un bon appétit.
  • Température corporelle constamment élevée.
  • Les premiers cheveux gris.
  • Gonflement des jambes.
  • Digestion altérée, anorexie.
  • Foie agrandi.
  • Muscles faibles, ostéoporose.
  • Soif constante et mictions fréquentes.
  • Infertilité masculine et féminine.

Causes et symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie n'est pas une violation séparée de la fonctionnalité de la glande endocrine, elle repose toujours sur la cause fondamentale, la maladie qui a entraîné une diminution de la production d'hormones. Dans de rares cas, lorsque l'hypothyroïdie survient au cours de la synthèse normale d'hormones, elle est provoquée par des maladies auto-immunes, au cours desquelles des hormones dans le sang sont détruites par leur propre système immunitaire.

Un endocrinologue devrait être consulté si vous vous inquiétez de tels symptômes:

  • aménorrhée chez la femme ou échec du cycle;
  • jeu rapide de kilogrammes pendant l'effort physique et une nutrition adéquate;
  • constipation, ballonnements, nausées;
  • gonflement du visage, des muqueuses et des membres;
  • couleur de la peau jaune;
  • perte auditive;
  • faible ton de voix;
  • discours lent;
  • mauvaise mémoire;
  • pensée lente;
  • sensation constante de froid, de frissons;
  • faiblesse

Causes et symptômes du goitre diffus nodulaire

La croissance du tissu glandulaire s'appelle un goitre diffus nodulaire. La maladie peut survenir en raison d'une carence en iode, de la grossesse chez les femmes ou de modifications hormonales chez les adolescentes.

Des problèmes surviennent si la glande est fortement élargie et provoque des symptômes de compression des organes environnants, alors que le patient n'est pas dérangé par la douleur. L'apparition d'un symptôme douloureux indique une inflammation de la glande ou une tumeur saignante.

  • la tachycardie;
  • palpitations cardiaques;
  • perte de poids importante avec bon appétit;
  • peau chaude au toucher;
  • fièvre basse;
  • instabilité mentale;
  • l'asthénie;
  • tremblement;
  • perte de poids des jambes et des bras;
  • la diarrhée;
  • problèmes de foie, se manifestant par une dégénérescence des tissus.

Thyroïdite. Causes et symptômes

La maladie thyroïdienne a une origine auto-immune et de très jeunes personnes, y compris les enfants et les adolescents, peuvent souffrir de thyroïdite.

La thyroïdite peut être: subaiguë, aiguë ou chronique. Chaque forme a ses propres signes et causes.

La forme purulente aiguë de la maladie se développe après une lésion mécanique ou par radiation de la glande endocrine.

La forme subaiguë de la thyroïdite affecte une personne après une maladie virale, une grippe ou des oreillons.

La thyroïdite auto-immune chronique se présente comme une maladie auto-immune de la glande.

Symptômes de forme purulente aiguë:

  • douleur dans le cou;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  • forte fièvre;
  • fièvre.

Non purulent aigu a les mêmes signes, mais plus lissé.

Au cours de la maladie, des symptômes d'hypothyroïdie peuvent apparaître.

Les signes de thyroïdite auto-immune chronique au stade initial ne dérangent pas les patients; la maladie commence à se manifester lorsque la glande grossit fortement et commence à exercer une pression sur la trachée et le larynx.

La défaite de la glande thyroïde chez les enfants

Les parents doivent savoir quels symptômes et quels signes d'endommagement de la glande thyroïde peuvent être dangereux et nécessitent des soins médicaux immédiats. Déterminer les symptômes de dysfonctionnement de la glande chez un enfant aidera cette liste:

  • Trouble du rythme cardiaque.
  • La somnolence, l'apathie, l'enfant ne veut pas jouer, n'est pas actif.
  • Langage lent, faibles capacités cognitives.
  • L'œdème, peut se manifester sur la peau et c'est le plus dangereux, sur les muqueuses.
  • Mauvaise concentration de l'attention.
  • Petite taille, souvent signe de problèmes de thyroïde.
  • La constipation fréquente peut également servir de symptôme pour se référer à un endocrinologue.
  • Perte de cheveux

En ce qui concerne la définition d’une maladie spécifique, l’hypothyroïdie du sous-bois peut être perturbée:

  • l'insomnie;
  • fatigue chronique;
  • puberté retardée;
  • croissance lente;
  • mauvaise mémoire;
  • l'obésité;
  • mauvaise humeur, dépression.

Lorsque l'hyperthyroïdie apparaît, de tels problèmes:

  • pouls rapide;
  • augmentation de la glande endocrine;
  • transpiration;
  • sautes d'humeur;
  • irritabilité;
  • saillie des globes oculaires.

Avec le développement des enfants atteints de thyroïdite de Hashimoto, une maladie auto-immune, les symptômes suivants se manifestent:

  • les capacités cognitives sont réduites;
  • la croissance ralentit;
  • il y a une fatigue constante;
  • la peau devient sèche et commence à se décoller;
  • il y a des douleurs dans la glande thyroïde.

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement vous rendre au bureau de l'endocrinologue, ce qui est important pour le maintien de la santé de l'enfant.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones