L'hormone stimulant la thyroïde TSH régule le fonctionnement de l'un des organes humains les plus importants - la glande thyroïde. La thyrotropine est produite par la glande pituitaire. La TSH basse ou élevée est le résultat d'une défaillance du fonctionnement de la glande thyroïde ou du travail d'autres organes et même de systèmes. Le plus souvent, les médecins diagnostiquent une augmentation de la TSH. Mais si le test sanguin a montré que la TSH est abaissée, qu'est-ce que cela signifie et comment l'augmenter?

Le taux et la raison de la baisse

Les valeurs de thyrotropine peuvent être abaissées pour plusieurs raisons:

  • cancer de la thyroïde;
  • abus de médicaments hormonaux;
  • troubles circulatoires de l'hypophyse;
  • goitre toxique de la glande thyroïde;
  • condition stressante;
  • dépression prolongée;
  • régime épuisant;
  • tumeurs hypophysaires d’origine différente;
  • processus inflammatoires dans le corps.

Indicateurs de TSH, caractéristiques d'une personne en bonne santé: de 0,4 à 4 μMU / ml. Le problème laisse perplexe les femmes enceintes: la TSH est abaissée, qu'est-ce que cela signifie et est-il dangereux pour le fœtus? Si l'hormone est légèrement abaissée, ce n'est pas dangereux pour la future mère et son bébé. Les valeurs de référence de la TSH chez la femme enceinte sont comprises entre 0,2 et 3,5 µUI / ml. Dans d'autres cas, lorsque l'hormone est réduite de manière significative, il est important de consulter un endocrinologue pour élever la TSH abaissée à un niveau normal.

Des moyens accessibles à tous

Un faible TSH est facilement traitable avec des médicaments. Mais il existe des méthodes plus simples et agréables pour augmenter cette hormone à des valeurs normales:

  • Activité motrice. Allez nager, faire du jogging, un exercice simple. Un mode de vie sédentaire est la cause d'une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde, et l'activité physique contribue à l'augmenter.
  • Manger des produits contenant de l'iode. Cet oligo-élément régule la glande thyroïde. Si vous réduisez l'utilisation de l'iode, cela peut entraîner une augmentation du niveau des hormones T3 et T4, ce qui affectera inévitablement la valeur de la TSH. Dans de tels cas, les médecins recommandent de manger des fruits de mer et du sel iodé. Toutefois, dans certains cas, une réduction de la TSH peut signaler un excès d’iode dans le corps; par conséquent, une consultation préalable avec un médecin est nécessaire.
  • L'alimentation est l'un des moyens les plus efficaces d'augmenter la TSH. Cela vous aidera à manger des aliments riches en sélénium, en protéines et en fibres. Il est important de réduire la consommation d'hydrates de carbone et d'additifs alimentaires nocifs - cela conduit à l'obésité et au dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Un mode de vie sain est un excellent moyen de prévenir les maladies endocriniennes, y compris la baisse de la TSH.

Remèdes populaires

Il existe des méthodes populaires qui permettent d'augmenter la thyrotropine sans utiliser d'hormones synthétiques. En voici quelques unes:

  • Fruits Rowan et morceaux de feijoa mélangés avec du sucre. Vous devez manger 20 g du mélange le matin, 30 minutes avant les repas.
  • Prendre au coucher 1 c. poudre de feuilles de varech pendant 30 jours. Lavez-le avec de l'eau. Après le traitement, vérifiez le niveau de TSH et consultez l’endocrinologue pour un traitement ultérieur.

En cas d’hyperthyroïdie, qui est souvent à l’origine de l’abaissement de la TSH, il est recommandé d’utiliser de l’Hypericum, des feuilles de racine de réglisse, de pied de pied, ainsi que d’achillée millefeuille et de chicorée.

Les médicaments

Le traitement hormonal substitutif est un moyen efficace et souvent le seul à augmenter la valeur de la TSH et à la maintenir au niveau requis. L'automédication avec des médicaments hormonaux est inacceptable, elle peut conduire à une élévation de la TSH, une détérioration humaine. La tâche de l’endocrinologue est de rechercher la cause de la baisse de TSH, puis de prescrire un traitement approprié.

Par exemple, l'augmentation des taux d'hormones T3 et T4 contenant de l'iode entraîne une diminution de la TSH. Mais il y a des cas - TSH bas avec T4 bas. Qu'est ce que cela signifie? Ce phénomène est le résultat d'une blessure à la tête ou d'une opération au cerveau. Dans d'autres cas, la TSH peut être abaissée avec les valeurs normales de T3 et T4. Parfois, pour augmenter la TSH, il suffit d’utiliser des médicaments capables d’abaisser les valeurs de T3 ou de T4. Médicaments pour le traitement de la basse hormone thyroïdienne:

La durée et la posologie peuvent varier en fonction des résultats d’une analyse sanguine des hormones. Dans certains cas, lorsque la TSH est abaissée, le médecin traitant prescrit un ensemble de mesures pour rétablir les niveaux normaux d'hormones. Qu'est ce que cela signifie? L'endocrinologue complète les médicaments prescrits par des cours de réflexothérapie, de phytothérapie, d'antidépresseurs et d'un régime alimentaire équilibré. Lorsque cela est indiqué, la radiothérapie ou une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde peut rapidement réduire ou augmenter les taux de T3 et de T4, ce qui normalisera la valeur de l’hormone stimulante de la thyroïde.

Points importants

Fondamentalement, lorsque la thyrotropine est réduite, elle est considérée comme le résultat d’une activité thyroïdienne accrue. Le manque de TSH entraîne une détérioration du cœur, une augmentation de la pression, des anomalies des organes génitaux, des problèmes articulaires, de la nervosité. Si la TSH est abaissée chez les enfants, il existe une menace de crétinisme et de retard général du développement. Sachant comment augmenter la thyréotropine, vous ne pouvez pas craindre pour leur santé et celle de leurs enfants. Mais toute méthode de traitement de la TSH élevée ou faible doit être coordonnée avec un endocrinologue qualifié.

Comment normaliser le niveau de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang avec l'aide de médicaments et de remèdes populaires

De nombreux patients qui ont reçu des résultats de tests pour les hormones thyroïdiennes sont intéressés par la possibilité d’augmenter la TSH à la normale si son niveau est réduit. Le changement d'indicateurs est souvent associé à des troubles graves dans le corps, de sorte que l'endocrinologue doit traiter avec le traitement. Rétablir l'équilibre hormonal sans en rechercher la cause sera inefficace ou aura un effet à court terme.

TSH quel rôle joue-t-il dans le corps?

Avant d'élever la TSH à la normale, vous devez comprendre de quoi il s'agit et de quelle façon cette substance affecte le corps.

La production de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH) commence dans le cerveau, dans son petit appendice - la glande pituitaire. Après être entrée dans le sang, la substance agit sur les récepteurs de la glande thyroïde, située à la surface des cellules épithéliales, et régule la production d'autres hormones - la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine).

L'hypophyse et la thyroïde sont directement liées. Souvent, avec une production accrue de substances thyroïdiennes, l’analyse montre une diminution du niveau de TSH et, en cas d’absence de, une augmentation. Moins fréquemment, la thyrotropine est réduite simultanément avec la thyroxine. Parfois, TSH est supérieur aux valeurs acceptables, et T3 et T4 restent dans la plage normale.

Comment baisser ou augmenter le niveau de TTT à la normale, le médecin vous le dira, en fonction des résultats des tests. L'auto-traitement est inacceptable.

En raison du fonctionnement stable de la glande thyroïde et de la glande pituitaire dans le corps, un équilibre normal des hormones est maintenu, ce qui est une condition importante pour le bien-être.

TSH, T3 et T4 remplissent un certain nombre de fonctions dans le corps:

  • participer au métabolisme des graisses et de la chaleur, ainsi qu'à la synthèse des phospholipides et des acides nucléiques;
  • réguler les processus métaboliques, la production de globules rouges;
  • activer la production de protéines.

Personnes ayant des tests d'hormone thyroïdienne normaux et aucune autre maladie:

  • bien paraître;
  • ne vous plaignez pas d'insomnie ou de somnolence régulière;
  • capable de gérer de grandes quantités d'informations;
  • rarement nerveux, ne souffrez pas de troubles obsessionnels compulsifs;
  • avoir un système cardiovasculaire fort;
  • capable de supporter un effort physique intense;
  • diffèrent dans l'appareil vestibulaire fort;
  • rarement la diarrhée, la constipation et autres troubles digestifs.

Le déséquilibre entre TSH, TK et T4 est dangereux et entraîne de graves perturbations de la thyroïde et d’autres systèmes.

Quelles sont les normes de TSH et qu'est-ce qui menace des déviations par rapport à la norme

Souvent, une étude sur la thyrotropine montre une augmentation du contenu de la substance. Si la TSH est abaissée, c'est également mauvais, bien que ce soit beaucoup moins courant.

L'examen est prescrit aux patients qui se plaignent de:

  • difficulté à dormir;
  • troubles neuropsychiatriques;
  • les fluctuations du poids corporel;
  • violation du cycle menstruel;
  • une indigestion;
  • modifications de la formule hématologique et autres problèmes.

Il est recommandé d’analyser l’analyse pendant la période de planification de la grossesse et après sa survenue, car le taux normal de thyréotropine chez la mère joue un rôle important dans la formation du fœtus.

Que le résultat soit dans la plage normale dépend de l'âge du patient. Entre 15 et 25 ans, des indicateurs de 0,6 à 4,5 µM / ml sont acceptables. Avec l’âge, la fonction thyroïdienne diminue, donc entre 25 et 50 ans, la thyrotropine chute et se situe entre 0,4 et 4,0 µMe / ml.

Pendant la grossesse, le taux est encore plus bas - 0,2–3,5 μMe / l, causé par une charge excessive sur la glande thyroïde.

Le tableau aidera à déterminer le niveau admissible à différents moments:

Chez les nouveau-nés, la TSH est élevée, entre 1,1 et 20 µM / ml et diminue avec l’âge.

Le niveau de la substance thyrotrope varie avec le jour du cycle menstruel. Le moment optimal pour l'analyse est considéré 6 à 7 jours après le début de la menstruation.

Des écarts mineurs par rapport à la norme se produisent lorsque le besoin en thyrotropine est réduit ou augmenté, ce qui est causé par:

  • stress physique ou émotionnel excessif à la veille ou le jour de l'étude;
  • maladies de la glande thyroïde, de l'hypothalamus et d'autres organes;
  • troubles hormonaux.

L'hormone stimulante de la thyroïde atteint ses valeurs minimales après le déjeuner et son maximum entre 00h00 et 04h00. Le moment optimal pour l’étude est de 7h00 à 8h00 du matin. Pour la thyroxine, de telles fluctuations au cours de la journée sont inhabituelles, car le corps a des réserves de substance.

Les résultats de l'analyse de TSH sont faussés à l'arrière-plan:

  • erreurs de laboratoire;
  • violations des règles du don de sang.

Si une erreur est suspectée, il est recommandé de répéter l'étude.

Les modifications pathologiques du niveau de thyréotropine peuvent indiquer:

  • insuffisance hypothalamo-hypophysaire;
  • lésions cérébrales traumatiques ou néoplasiques affectant la glande pituitaire;
  • encéphalite et autres infections du système nerveux central;
  • l'apparition d'une formation bénigne ou maligne dans le corps de la glande thyroïde;
  • thyroïdite auto-immune avec signes de thyréotoxicose;
  • adénome thyrotoxique;
  • goitre toxique diffus;
  • la cachexie.

Les autres facteurs qui réduisent l'hormone stimulant la thyroïde comprennent:

  • abus de régime, jeûne, anorexie;
  • stress prolongé, augmentation du stress psycho-émotionnel;
  • maladies mentales et neurologiques;
  • utilisation incontrôlée de thyroxine synthétique.

Si la TSH est abaissée, elle contribue souvent à une augmentation de T3 et de T4 et au développement d'une thyréotoxicose, ce qui provoque les symptômes suivants:

  • insomnie, le patient ne dort pas bien, malgré une fatigue intense;
  • perte de poids sur le fond de l'appétit accru;
  • peau sèche avec peeling régulier et apparition de microfissures;
  • la détérioration de l'apparence des cheveux, ils ont l'air terne, malgré l'utilisation d'agents réducteurs;
  • sensation de chaleur dans le corps, mais la température corporelle est normale ou ne dépasse pas les marques subfébriles;
  • irritabilité excessive, alternance d'apathie et de dépression;
  • renflement des yeux;
  • palpitations cardiaques, augmentation de la pression artérielle;
  • tremblement des membres;
  • douleurs articulaires;
  • faiblesse musculaire.

Selon ces signes, un médecin expérimenté peut soupçonner le problème après l'examen initial du patient, mais ils sont également caractéristiques d'autres maladies.

Chez ces patients, il y a:

  • instabilité émotionnelle;
  • dystonie vasculaire;
  • trouble panique;
  • dystrophie du myocarde et autres maladies du système cardiovasculaire.

Indique une augmentation de TSH:

  • perte de cheveux accrue, alopécie focale;
  • peau sèche, rides précoces;
  • faiblesse, fatigue, somnolence;
  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution de la température corporelle;
  • ralentissement des processus métaboliques, se manifestant par un gain de poids rapide, l'obésité;
  • maux de tête et vertiges;
  • dépression
  • gonflement du visage et des membres;
  • gonflement des joues et jaunissement de la peau;
  • raideur dans les membres;
  • altération de la mémoire, de l'attention, de l'intelligence;
  • lenteur de la parole, déficience auditive.

Thyrotrophine élevée et T3 et T4 réduits provoquent:

  • troubles neurologiques et mentaux;
  • dyskinésie biliaire;
  • hépatomégalie;
  • l'aménorrhée;
  • infertilité;
  • saignements utérins hors cycle.

Sous réserve de la nomination d'un traitement adéquat en temps opportun, ces modifications sont complètement éliminées.

Que faire si TSH est abaissé

Comment élever l'hormone TSH à la normale - question posée par de nombreux patients.

À un niveau de substance réduit, un examen supplémentaire est prescrit, comprenant:

  • test sanguin pour T3 et T4;
  • Échographie de la glande thyroïde, cœur;
  • TDM ou IRM du cerveau;
  • encéphalogramme;
  • électrocardiogramme;
  • analyse clinique et biochimique du sang et autres.

Si la conception n'est pas possible, il est vérifié si la progestérone est normale et quels sont les indicateurs d'autres hormones féminines.

Le schéma thérapeutique est sélectionné par l'endocrinologue sur la base des résultats de l'examen. Le traitement vise à éliminer la cause de la maladie et à normaliser les niveaux hormonaux.

Si une augmentation de la TSH est provoquée par l'hyperactivité de la glande thyroïde, qui produit une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes, prenez des agents thyréostatiques, la triiodothyronine et la tétraiodothyronine. Selon les indications, le traitement est complété par de l'iode radioactif, dont l'administration contribue à la destruction des cellules thyroïdiennes pathologiques.

Dans les cas avancés, la glande thyroïde est complètement enlevée ou une résection partielle est effectuée. Ces patients nécessitent un traitement de substitution à la thyroxine synthétique tout au long de la vie.

Si un faible niveau de thyrotropine apparaît lors de la prise de thyroxine synthétique, la posologie est réduite. Cela résout souvent le problème. L'abus quotidien de lévothyroxine conduit à de graves violations, ainsi l'auto-correction du fond hormonal est inacceptable.

La réduction de l'insuffisance hypophysaire est partiellement éliminée par des méthodes chirurgicales ou conservatrices. L'intervention chirurgicale est indiquée chez les patients atteints de néoplasmes bénins et malins, de lésions cranio-cérébrales. En cas de cancer, des programmes de radiothérapie ou de chimiothérapie sont inclus dans le programme. L'élimination de la maladie sous-jacente peut restaurer partiellement la fonction de l'hypophyse. Pour ce faire, il faut recourir à un traitement substitutif par les hormones glucocorticoïdes de la thyroïde, de la follicule stimulante (FSH).

Si une diminution de la production de TSH n’est pas associée à des maladies graves, elle peut être augmentée à la maison sans utilisation de médicaments.

Pour ce faire, vous devrez adapter votre mode de vie habituel:

  1. Arrêtez de boire de l'alcool, du tabac et des drogues. Les substances nocives entraînent une intoxication, une détérioration de l'apport sanguin dans les tissus, un dysfonctionnement de la glande thyroïde et d'autres organes.
  2. Réviser le régime. Incluez des aliments riches en protéines, en sélénium et en fibres, et éliminez les excès de glucides.
  3. Augmenter l'activité physique. Le mouvement contribue à l'amélioration de TSH. Vous devez donc faire du sport, faire des exercices, nager dans la piscine et vous promener.
  4. Reste plus. La fatigue régulière a de lourdes conséquences. Par conséquent, pour augmenter le niveau d'hormone stimulant la thyroïde, il suffit de remettre les affaires urgentes à plus tard et de faire une pause.

L'inclusion dans les aliments de produits contenant de l'iode aidera à stimuler la production de TSH:

  • poisson de mer;
  • le varech;
  • sel iodé.

De tels suppléments n’aident pas toujours, et ils sont parfois dangereux, vous devriez donc consulter un médecin avant de les introduire dans votre régime.

Les gens s'intéressent souvent à la manière d’augmenter l’indice TSH à la normale à la maison sans utiliser de médicaments.

Les recettes suivantes seront utiles pour cela:

  1. Rowan et feijoa. 200 grammes de chaque produit sont passés dans un hachoir à viande et mélangés avec du sucre. Manger 20 grammes chaque matin avant le premier repas. La durée du traitement est d'un mois.
  2. Solution d'alcool. Les rhizomes d'Eleutherococcus, de pissenlit, de Duryshnik et de Gorse sont mélangés dans les mêmes proportions. Une cuillère à dessert de la matière première obtenue est coulée dans 500 ml d’eau bouillante, infusée pendant 1 heure, mélangée à 60 gouttes de teintures de séparation de noix et prise à raison de 100 grammes 4 fois par jour. La teinture est préparée à raison de 50 grammes de cloisons pour 0,5 litre de vodka, à conserver pendant 2 semaines dans un endroit sombre et frais.

Une diminution du taux de TSH indique souvent une perturbation grave de la thyroïde, de l'hypophyse et d'autres organes. Se plonger dans les méandres de l'endocrinologie est inutile et dangereux. La seule chose que vous puissiez faire vous-même est de redéfinir votre mode de vie. Il est utile pour toutes les maladies et n’a aucune contre-indication. D'autres méthodes de traitement sont appliquées après l'enquête et uniquement avec l'autorisation du médecin traitant.

Comment augmenter la TSH avec des médicaments et des remèdes populaires

La tâche de savoir comment augmenter la TSH en utilisant des remèdes populaires se pose pour un certain nombre de raisons. Tout d'abord, un faible niveau de TSH est dû à des troubles du système hypothalamo-hypophysaire, responsable de la régulation hormonale du corps. Deuxièmement, l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse est produite par l'action des hormones thyroïdiennes. Il existe une connexion fonctionnelle étroite entre la thyroïde et l'hypophyse.

Symptômes causés par une diminution de la TSH dans le sang

Les symptômes sont appelés sentiments subjectifs qui surviennent lorsque la maladie survient. Un faible taux de TSH provoque des troubles physiologiques visibles de nombreux organes et systèmes.

Ces violations affectent le bien-être et nuisent à la santé et à la performance:

  • le sommeil devient agité;
  • la température corporelle est constamment basse;
  • chez les femmes, la périodicité du cycle menstruel est perturbée;
  • faiblesse générale et indisposition manifeste;
  • instabilité émotionnelle, se manifestant par un changement d'humeur;
  • gonflement du visage, des bras et des jambes;
  • le patient prend du poids bien au-dessus de la normale;
  • la fonction intestinale lente conduit à la constipation;
  • la parole devient lente dans le tempo;
  • la concentration de l'attention est perturbée;
  • il y a un manque d'oxygène, se manifestant par un essoufflement;
  • les yeux sont gonflés;
  • tremblement notable des doigts;
  • la mémoire se détériore.

La TSH dans le corps a pour fonction de contrôler la production des hormones T3 et T4 contenant de l'iode par la glande thyroïde. L'interconnexion de ces hormones assure le métabolisme normal et l'énergie dans le corps, l'activité des systèmes digestif, nerveux et immunitaire. Ces symptômes indiquent un déséquilibre des hormones stimulant la thyroïde.

La vidéo de cet article montre l’aspect caractéristique d’un patient souffrant d’un faible taux de TSH. Le désordre dans les fonctions de l'hypophyse et de la thyroïde conduit au développement de processus pathologiques.

La baisse du niveau de TSH est le résultat des pathologies suivantes:

  1. Les phénomènes d'hyperthyroïdie. Dans ce cas, la concentration de TSH diminue et le niveau de T3 et T4 augmente. Extérieurement, lors de l'examen d'un patient, il existe des signes évidents d'hyperthyroïdie.
  2. Hypothyroïdie propriétés secondaires. Cette condition est caractérisée par des valeurs basses de TSH et de faibles niveaux d'hormones thyroïdiennes.
  3. Euthyroïdie. Un état de faibles niveaux de TSH, qui est accompagné par des niveaux normaux des hormones T3 et T4.

Les perturbations dans le rapport normal des hormones hypophysaires et thyroïdiennes ne sont pas toujours la pathologie nécessitant un traitement.

Causes de la baisse du taux de TSH dans le sang

L'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse est sécrétée de manière inégale pendant la journée. Il existe également des modifications de la TSH liées à l'âge et associées à des différences entre les sexes.

Tableau Modifications du niveau de TSH en fonction de facteurs:

Une diminution constante de la concentration de TSH dans le sang est due à de nombreuses raisons, parmi lesquelles:

  • thyréotoxicose secondaire causée par des pathologies des systèmes nerveux et endocrinien;
  • manque d'apport alimentaire en vitamines;
  • stress émotionnel prolongé.
  • néoplasmes malins dans la glande thyroïde;
  • malnutrition;
  • manque de macro-aliments et micro-éléments, y compris d'iode;
  • utilisation incontrôlée de médicaments contenant des hormones;
  • maladies nerveuses associées à des changements mentaux;
  • pathologie de l'hypophyse, avec une diminution de son activité fonctionnelle;
  • augmentation de la production des hormones thyroïdiennes T3 et T4;
  • l'apparition de goitre toxique;
  • thyréotoxicose d'origines diverses.

Ce ne sont pas toutes les causes d'un manque de TSH dans le sang, seulement les plus courantes. La régulation nerveuse et hormonale des processus métaboliques dans le corps est extrêmement complexe.

Des concentrations anormales de TSH sont détectées lors des examens prophylactiques, de même que l'apparition de symptômes apparents et de signes de changements hormonaux.

Comment augmenter le niveau de médicaments TSH

Comment augmenter les hormones thyroïdiennes après que leur faible niveau ait été établi? Il est nécessaire d'augmenter le taux d'hormones thyroïdiennes stimulant la thyroïde, respectivement T3 et T4, si cela entraîne une augmentation de la concentration de TSH dans le sang. En fait, seul un endocrinologue détermine la nécessité d'un traitement en cours, associé à une hypothyroïdie secondaire.

Le traitement médicamenteux de faibles niveaux de TSH consiste à prendre des médicaments qui aident à stimuler la fonction endocrinienne de la glande pituitaire ou, à l’inverse, à inhiber la production de T3 et de T4 par la thyroïde. Pour l'utilisation de médicaments hormonaux développés des instructions strictes.

Tableau Médicaments qui augmentent le taux de TSH dans le sang:

L'endocrinologue décide de la méthode à utiliser pour augmenter le TSH à l'aide de médicaments hormonaux. Ce traitement nécessite une approche prudente. Si un faible taux de TSH est associé à un dysfonctionnement de l'hypothalamus et de l'hypophyse, il n'y a aucun danger pour la vie et la maladie peut être traitée. En cas de thyrotoxicose, en raison de la concentration accrue des hormones T3 et T4, un traitement intensif est nécessaire.

La thyrotoxicose peut causer:

  • dystonie neurocirculatoire, avec symptômes d'hypertension;
  • phénomènes dystrophiques dans le myocarde;
  • accès de peur incontrôlable;
  • sautes d'humeur fréquentes.

Dans chaque cas, la détection des symptômes causés par de faibles niveaux de TSH, la tactique et la stratégie de traitement sont choisies individuellement.

Les principes de traitement sont respectés comme suit:

  • le régime alimentaire est choisi en fonction des besoins individuels du corps;
  • l'apport alimentaire est saturé d'aliments contenant de l'iode, de complexes de vitamines et d'oligo-éléments;
  • il est nécessaire de créer un environnement psychologique calme pour prévenir le stress;
  • Il est conseillé de prendre des antidépresseurs et des sédatifs pour stabiliser l'état émotionnel.

Afin de normaliser le niveau d'hormones stimulant la thyroïde de l'hypophyse et de la thyroïde dans le corps, des méthodes et des moyens traditionnels sont largement utilisés dans la pratique du traitement du déficit en TSH. En appliquant des remèdes populaires, vous devez savoir si l’iode augmente la TSH. L’accent est mis sur l’augmentation de son niveau en infusions et en herbes.

Méthodes traditionnelles de traitement de faibles niveaux de TSH

La différence entre les méthodes traditionnelles de traitement des faibles taux de TSH dans le sang après traitement à l'aide de pharmacies et de médicaments hormonaux est que la concentration de substances actives dans les herbes est beaucoup plus basse. Les dangers de surdosage et d’empoisonnement par la décoction et les infusions sont quasi inexistants. Attirer et le fait que le prix des médicaments traditionnels est bien inférieur à celui de la pharmacie, d’autant plus que bon nombre des outils peuvent être préparés de vos propres mains.

Tableau Drogues populaires pour augmenter la concentration de TSH:

L'hyperthyroïdie résultant d'une activité accrue de la glande thyroïde doit souvent être éliminée sans l'aide de puissants médicaments hormonaux. La médecine traditionnelle propose de telles recettes de décoctions et infusions dont la réception inhibe la fonction endocrine de la glande thyroïde.

L’utilisation à long terme des infusions et des décoctions permet d’obtenir un équilibre optimal entre la TSH et les hormones thyroïdiennes stimulant la thyroïde.

Recettes de la médecine traditionnelle de l'hyperfonctionnement thyroïdien

Les racines et les herbes utilisées en médecine traditionnelle sont préparées sous forme de décoctions, de teintures et d'infusions selon des recettes élaborées selon une longue tradition:

  1. Ils prennent la racine séchée de la plante Red Brush, mesurent environ 50 g et versent 0,5 litre de vodka dans un récipient en verre. Insister dans le noir jusqu'à deux semaines, filtrer la perfusion obtenue et en absorber 10 à 15 ml avant les repas, 3 fois par jour pendant un mois.
  2. Dissoudre un morceau de mumiyo, environ 0,2 g dans de l'eau, en ajoutant une cuillère à soupe de miel liquide. La solution est imprégnée de gaze et appliquée sur la gorge sous forme de compresse ou d'application pendant une heure par jour.
  3. En compresse, argile bleue appliquée. Cette substance est diluée dans de l’eau jusqu’à l’état pâteux, puis posez une couche de 1 cm d’épaisseur sur une serviette en gaze. Imposer au cou dans la région de la glande thyroïde et tenir pendant une heure par jour. La procédure est répétée plusieurs fois par jour.

Pour arrêter la production excessive des hormones T3 et T4 dans la glande thyroïde et, par conséquent, un faible niveau de TSH, les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Préparez une collection du champignon chaga, des fleurs et des feuilles d’épilobe, de la racine de plantain, du gourdin présent, ajoutez de l’écorce de tremble, de la racine d’alpiniste et de l’apéritif. Après avoir agité le mélange, préparez le bouillon qui doit être pris avant les repas pendant une journée pendant deux semaines.
  2. Leurs herbes de sabelnik préparent une infusion, qui se prend en 10-15 gouttes, en ajoutant à l'eau ou au thé.
  3. Il est capable d'augmenter le niveau de TSH et la teinture de l'herbe du cocklebur, qui est également pris en 15-20 gouttes dans la composition des boissons avant les repas.
  4. Avant de se coucher, ils prennent une décoction à base d’herbe d’angélique, qui a un effet calmant sur le système nerveux et la glande thyroïde.
  5. Les salades d'algues, dont la composition est très concentrée en iode, sont largement utilisées pour normaliser les fonctions de la glande thyroïde.
  6. Un excellent moyen de supprimer les fonctions de la glande thyroïde et de normaliser le niveau de TSH, il s'agit d'un kaki frais.
  7. Parmi les légumes, on utilise une poire de terre (topinambour) qui contribue à augmenter la concentration de TSH en réduisant la synthèse de T3 et de T4 dans la glande thyroïde.
  8. Pour stabiliser le niveau d'hormones stimulant la thyroïde, un mélange fiable de jus de radis noir, de carottes et de betteraves constitue un remède fiable. Ce jus, avec l'ajout de miel pris avant les repas pour un quart de tasse.
  9. En cas de manque d’iode dans le corps, il est courant d’ajouter une goutte de teinture d’iode au thé ou au lait après les repas en médecine traditionnelle.
  10. Un remède éprouvé pour aider à normaliser le niveau d'hormones stimulant la thyroïde, y compris la TSH, est une teinture de cloisons de noix. La teinture est préparée pendant la semaine, buvez une cuillère à café avant les repas.
  11. La collection de baies de rose sauvage et de cocklebur, auxquelles s’ajoutent des baies d’aronia, de thym, d’achillée et de menthe, cuisent à ébullition et laissent infuser une nuit. La perfusion qui en résulte filtre et boit un demi-verre avant un repas.
  12. Normalise les fonctions de la thyroïde et de l'hypophyse dans la production d'hormones stimulant la thyroïde, notamment les racines d'origan, de réglisse, de feuilles de fraise, de successions d'herbes, d'herbes d'achigan, de racines de chicorée. Le mélange séché est broyé et brassé dans un thermos pendant environ 8 heures. Le bouillon prêt à boire un demi-verre avant un repas pendant un mois.

Les recettes nommées sont utilisées, bien sûr, pas toutes en même temps. Pour obtenir un effet thérapeutique, il suffit d'appliquer des infusions et des collections d'une ou deux espèces, en les alternant tout au long de l'année.

Les recettes traditionnelles utilisées pour normaliser le niveau d'hormones stimulant la thyroïde sont une méthode de traitement éprouvée. Leur efficacité est confirmée par la pratique à long terme de l'application sous la supervision d'un médecin.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones