L'une des pathologies les plus courantes chez les patients de toutes les catégories d'âge est l'hypertrophie de la thyroïde. Le danger de ce processus est principalement que dans les premiers stades, ces changements sont presque imperceptibles.

Il est impossible de les ignorer catégoriquement, car une augmentation de la taille de la thyroïde peut indiquer le développement de maladies graves.

Glande thyroïde élargie: principales causes

Parmi les raisons générales pour lesquelles la thyroïde peut être agrandie sont les suivantes:

  • le corps manque d'iode et d'oligo-éléments tels que le sélénium et le fluor;
  • environnement écologique défavorable; effets toxiques sur le corps;
  • des inhibiteurs de la fusion hormonale sont présents dans le sang;
  • manque de vitamine D;
  • la présence de toute infection bactérienne qui entrave le fonctionnement normal de la glande thyroïde;
  • exposition au stress;
  • manque d'activité physique;
  • l'hérédité;
  • maladies de l'hypothalamus ou de l'hypophyse.

N'importe lequel de ces facteurs peut entraîner le développement de syndromes dans lesquels la glande thyroïde est plus ou moins dilatée:

  • L'hypothyroïdie. Dans les cas où le corps ne reçoit pas la quantité appropriée d'iode, les problèmes commencent par la production d'hormones thyroïdiennes. À la suite de cela, le travail intensif de l'organe de sécrétion interne et son augmentation progressive de la taille. Il y a le syndrome primaire et secondaire. La cause du primaire est un dysfonctionnement de la thyroïde. Le développement du secondaire est dû au manque d'hormone stimulant la thyroïde.
  • L'hyperthyroïdie. Le nombre d'hormones terrioïdes dépasse largement la norme. Un goitre diffus et toxique, une inflammation de la glande thyroïde, un néoplasme sur la glande, l'hypothalamus et l'hypophyse peuvent entraîner l'apparition de cette pathologie. Dans le même temps, il y a une accélération des processus métaboliques.
  • Euthyroïdie. Le niveau d'hormones ne dépasse pas la norme, mais la glande thyroïde est toujours élargie. Souvent diagnostiqué chez les femmes enceintes, les adolescentes et pendant la ménopause.

Signes d'une hypertrophie de la thyroïde

Les symptômes observés lorsque la taille de la glande thyroïde change sont très divers. Les patients observent souvent les modifications suivantes du corps:

  • changement de poids déraisonnable (éventuellement sous la forme d'une augmentation de l'indice de masse corporelle et d'une diminution);
  • troubles du rythme cardiaque;
  • perte de cheveux sévère;
  • problèmes de thermorégulation, de frissons ou de chaleur intense;
  • augmentation de la fatigue et de la fatigue;
  • insomnie et irritabilité fréquente;
  • échec du cycle menstruel;
  • l'émergence de problèmes de puissance;
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • vomissements et nausées.

La perturbation de l'activité de la glande thyroïde a deux causes: une diminution et une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes. Naturellement, les symptômes dans chacun de ces cas seront différents.

Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie sont les suivants:

  • gain de poids;
  • fragilité et éventuellement sécheresse, perte de cheveux intense;
  • sensation de froid, de frissons, d'intolérance aux basses températures de l'air;
  • gonflement du visage, en particulier des paupières, des jambes et des bras;
  • perte d'appétit;
  • sensation de bouche sèche;
  • pouls moins de soixante battements par minute;
  • l'hypotension;
  • flatulences et constipation;
  • vomissements et nausées;
  • augmentation du cholestérol sanguin;
  • sentiment de faiblesse, de somnolence et de léthargie;
  • la respiration devient difficile;
  • enrouement et parfois perte totale de la voix;
  • problèmes d'audition;
  • état dépressif;
  • la migraine;
  • desquamation et sécheresse de la peau;
  • sensation de picotement dans les mains;
  • échec du cycle menstruel;
  • l'anémie;
  • problèmes de mémoire.

Les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie sont les suivants:

  • perte de poids sans aucune raison;
  • pouls de plus de quatre vingt dix battements par minute;
  • hypertension et essoufflement;
  • fragilité de la plaque à ongles;
  • cheveux clairsemés et apparition de cheveux gris;
  • intolérance aux températures élevées et à la transpiration excessive;
  • la peau devient lisse, la pigmentation est perturbée;
  • soif constante;
  • miction très fréquente;
  • troubles gastro-intestinaux;
  • augmentation de la fatigue musculaire et de la faiblesse;
  • mains tremblantes;
  • déficience visuelle: peur de la lumière, larmoiement excessif et développement de la glaise;
  • nervosité, sentiment constant de peur et d'anxiété;
  • dysfonctionnement sexuel;
  • l'insomnie

Souvent, il n’ya pas tous, mais seulement quelques-uns de ces symptômes. Chez les personnes âgées, le tableau clinique peut être complètement effacé.

En cas de modification importante de la taille du corps lorsque vous appuyez avec un doigt dans la région de la trachée, la toux et l’essoufflement apparaissent.

Une forte pression sur l'œsophage entraîne certaines difficultés à avaler et la sensation de douleur lors de la prise d'aliments solides et durs. Des sensations désagréables apparaissent même lorsque vous portez des écharpes chaudes ou des pulls avec un col suffisamment haut.

Glande thyroïde: son degré d'augmentation

À l'état normal, la glande thyroïde n'est pratiquement pas excrétée et est difficilement détectable. Il n’existe pas de classification unique de la taille de ce corps. Ainsi, l’Organisation mondiale de la santé n’attribue que trois degrés de développement pathologique:

  • zéro. L'organe est palpable, mais les dimensions de ses lobes correspondent exactement à la longueur des ongles des phalanges sur les pouces;
  • le premier. Lors du sondage, une modification de la taille de la glande est détectée, mais le goitre est toujours imperceptible dans le cas d'une position normale de la tête;
  • la seconde. Le goitre est clairement palpable et devient perceptible même à l'œil nu.
  • Il existe une classification légèrement différente, largement utilisée dans les pays de la CEI. Selon ce système, on distingue jusqu'à cinq degrés de développement de la pathologie:
  • le premier. Orgue invisible. La palpation n'est également pas observé de changements. En avalant, vous pouvez voir un petit isthme, qui relie les lobes de la glande thyroïde;
  • la seconde. Les fractions lors de la palpation sont clairement visibles, elles peuvent être vues dans le processus de déglutition. Les contours du cou sont toujours inchangés;
  • le troisième. Le goitre et l'isthme deviennent visibles visuellement. Il y a un léger épaississement du cou, mais le patient ne ressent aucune gêne;
  • le quatrième. Il y a une augmentation de la taille du goitre et des modifications dans les contours du cou. Tous les lobes sont clairement dessinés même en l'absence de tout mouvement;
  • le cinquième. Augmentation significative de la taille du goitre. Il serre déjà la trachée, les artères, l'œsophage et les cordes vocales. Vous pouvez ressentir un essoufflement, des difficultés à mastiquer, une sensation de lourdeur à la poitrine, des migraines et des changements de la voix.

Pour la même chose, afin de déterminer avec précision la taille de la thyroïde, le patient est envoyé pour une échographie. L'examen visuel n'exclut pas les erreurs mineures, qui dépendent directement de l'épaisseur de la couche de graisse, de la localisation des glandes elles-mêmes et du degré de développement des muscles du cou.

Vous ne devez pas attendre que la glande thyroïde atteigne une taille telle qu'elle puisse être vue visuellement. Pour éviter un certain nombre de complications, il est recommandé de subir des examens réguliers et de s'assurer que le corps reçoit la quantité appropriée d'iode.

Seul un diagnostic opportun de la pathologie et un traitement adéquat peuvent rapidement faire face à la maladie et en éviter les conséquences.

Méthodes pour déterminer la taille de la glande thyroïde

La glande thyroïde est l'organe endocrinien le plus important et même une modification mineure de sa santé peut entraîner une détérioration de la santé. L'hypertrophie de la thyroïde est la pathologie la plus courante chez l'adulte et se développe le plus souvent chez la femme. Malheureusement, les premiers signes de dysfonctionnement de ce corps passent souvent inaperçus. Comment comprendre que la glande thyroïde est élargie? Pourquoi est-ce que cela se passe? Quels symptômes accompagnent cette maladie?

Comment reconnaître une glande thyroïde élargie

Le premier stade de la maladie des glandes est très difficile à détecter par une personne ordinaire. Même un spécialiste pour établir un diagnostic précis nécessite non seulement d'examiner et de palper cet organe, mais également d'étudier les résultats de tests sanguins des hormones thyroïdiennes.

Les endocrinologues appellent le "goitre" élargi de la thyroïde, classé par étapes. Ainsi, à la première étape des changements et des augmentations de la glande n'est pas détecté. Dans le second cas, la glande thyroïde est agrandie, alors qu'elle n'est pas visualisée, il n'y a pas de déformation du cou, elle ne peut être que palpée. La troisième étape indique que la glande est élargie, des changements visibles dans la région du cou sont perceptibles. Le fer aux quatrième et cinquième étapes a non seulement un volume considérablement modifié, mais exerce également une pression sur le tissu le plus proche, ce qui entraîne un enrouement et une difficulté à avaler des aliments solides.

Outre l'inspection et la palpation, l'évolution de la thyroïde dépend de sa densité. Lorsqu'une sensation désagréable apparaît lors de l'ingestion de la salive, il est possible de parler de la probabilité d'une pathologie nodale dans cet organe. Le fait que la glande thyroïde soit en bonne santé est également indiqué par son élasticité et sa douceur. Lorsqu'une forte densité est détectée, la suspicion repose sur la maladie oncologique. La douleur à la palpation suggère un processus inflammatoire.

Le volume thyroïdien augmente avec les maladies suivantes:

  • goitre diffus non toxique;
  • thyroïdite subaiguë;
  • goitre toxique diffus;
  • thyroïdite auto-immune.

Si seul le volume d'un lobe ou d'un isthme change, la raison réside le plus souvent dans la croissance de la formation nodale.

Symptômes de la maladie thyroïdienne

Les symptômes d'un stade initial d'augmentation chez les femmes sont assez difficiles à détecter. Néanmoins, on peut suspecter indépendamment une déviation de cet organe: devant la nuque, il y a une gêne, une sensation de "coma", de pression et de manque d'air. En outre, une sensation désagréable dans la région cervicale apparaît en décubitus dorsal. Les femmes peuvent éprouver un malaise en portant des écharpes ou des cols roulés. Et encore une fois, de tels signes peuvent ne pas s'appliquer à la maladie thyroïdienne.

En plus des sensations désagréables chez les femmes dans la région de la glande elle-même, des troubles neurologiques sont également souvent rencontrés: nervosité, insomnie, irritabilité. Les troubles vasculaires se traduisent par une bradycardie ou une tachycardie, un essoufflement. De plus, en cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde, on observe souvent une augmentation de poids ou, au contraire, une diminution, une sudation, une sensation de froid ou de chaleur. La perte de cheveux et la sécheresse peuvent également indiquer des problèmes dans cet organe endocrinien.

Comme, en l'absence de traitement approprié, la glande thyroïde se dilate progressivement, elle commence à exercer une pression sur l'œsophage, de sorte que la prise d'aliments solides et secs entraîne un inconfort physique. Une telle compression peut conduire à une toux sèche, capable de se renforcer en décubitus dorsal, ainsi qu’à l’apparition d’un enrouement.

Goitre diffus

Le goitre diffus se manifeste lorsque la fonction thyroïdienne est améliorée, de même que lors de processus auto-immuns, ce qui a pour effet que le corps commence à produire des anticorps dirigés contre cet organe, ce qui entraîne des modifications. Le plus souvent, cette maladie se développe chez les femmes à partir de 20 ans. Les scientifiques pensent que la cause réside dans le défaut héréditaire du système immunitaire, dans lequel sont produites des protéines-anticorps capables de se lier aux récepteurs de la thyroïde. La glande thyroïde commence alors à se développer et à synthétiser des hormones en excès.

Avec cette pathologie, les femmes développent divers symptômes se traduisant par une accélération du rythme cardiaque, des diarrhées fréquentes, des sueurs, une fièvre légère et des tremblements des doigts. Développer également la dépression, l'irritabilité. A ces signes de lésion thyroïdienne, au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, s'ajoute une modification de l'œil, exophtalmie, à laquelle les globes oculaires commencent à se gonfler.

À l'apparition de ces signes il est nécessaire de faire une enquête chez l'endocrinologue. Le spécialiste procède tout d'abord à la palpation et à un examen externe, puis envoie le patient à un test sanguin et à une échographie. La thyrotrophine, la triiodothyronine et la thyroxine sont systématiquement contrôlées. Si un processus auto-immun est suspecté, le sang est soumis à un test de dépistage des anticorps anti-thyroïdiens.

Pathologie nodale de la glande thyroïde

Les nœuds dans la glande thyroïde sont une pathologie commune, qui se présente sous la forme d'un site tissulaire lié par une capsule. Si le noeud est très petit, il est impossible de le détecter vous-même. Même un spécialiste pour identifier de petites entités a besoin de la conclusion d'une échographie. Les plus gros nœuds peuvent être palpés. Ils peuvent également être facilement déterminés par échographie.

Souvent, les femmes développent une pathologie multinodulaire dans laquelle les nœuds peuvent être reliés à une capsule. Le nœud se développe pour diverses raisons:

  • l'hérédité;
  • échec hormonal;
  • exposition aux radiations;
  • infections virales;
  • carence en minéraux et en vitamines;
  • carence en iode;
  • stress fréquent.

Les lésions nodulaires dans 95% des cas sont de nature bénigne et seul un faible pourcentage est en oncologie. Le volume des nœuds eux-mêmes et les modifications des paramètres hormonaux n'indiquent pas toujours la présence d'une maladie maligne.

Il existe des cas de formes nodales atypiques de localisation, lorsqu'elles se produisent derrière le sternum. Avec accumulation de liquide dans la formation du diagnostic du kyste de la glande thyroïde. Avec le développement des nœuds, la glande thyroïde augmente, mais il n'y a pas de douleur dans la phase initiale. Les principales plaintes apparaissent quand ils se développent et pressent le tissu environnant. Lorsque le nœud commence à appuyer sur la trachée, il y a une toux et une difficulté à respirer. Avec une augmentation du volume d'éducation, la douleur des symptômes augmente.

Un nœud élargi est diagnostiqué à l'aide d'ultrasons, ce qui vous permet d'identifier la taille et sa structure. Si un spécialiste soupçonne un processus malin, une biopsie à l'aiguille est prescrite au patient. En outre, le patient donne du sang pour les hormones et les anticorps, subit une radiographie avec un agent de contraste et une tomographie par ordinateur.

Le patient en présence d'une maladie nodulaire de la thyroïde doit être examiné par un spécialiste, ainsi que prendre les médicaments prescrits. Si une pathologie maligne est diagnostiquée, il est démontré que les nœuds sont enlevés chirurgicalement.

Augmentation du volume des lobes de la glande

La glande thyroïde consiste en une paire de lobes dont l’un (généralement le droit) est légèrement plus grand. Normalement, cet organe pèse environ 30 g et possède des lobes souples et élastiques qui ne bougent pas lorsqu'ils sont avalés. Si un lobe dépasse de manière significative la taille normale, cela peut indiquer une inflammation bénigne ou un kyste. Une augmentation du volume des lobes indique parfois un oncologie ou un goitre diffus.

L'augmentation du lobe gauche est le plus souvent le résultat d'un processus pathologique. Selon les statistiques, les kystes liés aux tumeurs bénignes sont considérés comme la cause la plus fréquente. Les kystes ne dépassent généralement pas 3 cm et sont indolores. Sa cavité est remplie d'un liquide de forme colloïdale. Il est sécrété par les follicules situés dans les pseudo-lobes de la glande thyroïde. Avec la croissance d'un kyste de plus de 3 cm, la douleur apparaît.

Les symptômes d'un kyste sont une toux, une sensation de mal de gorge, résultant de la pression du lobe gauche de la glande sur les organes proximaux. Pendant l'étude, la palpation et la ponction. Le patient donne également du sang pour les hormones thyroïdiennes. Avec de petites tailles de formation kystique, le patient est observé chez l’endocrinologue. Si le kyste est agrandi, une opération est prévue pour le supprimer.

Selon les statistiques, une augmentation de l'isthme est beaucoup plus rare comparée à d'autres anomalies de la thyroïde. Avec l'aide de l'isthme dans la glande, les deux lobes sont reliés. Il existe des exceptions lorsqu'une personne n'a pas de naissance depuis sa naissance. L'isthme élargi indique une forte probabilité de changements hormonaux. En outre, ses changements peuvent survenir à la suite du développement de métastases du lobe de la glande et d'autres organes. En bonne santé, l'isthme est élastique, ne cause pas de douleur.

Thyroïde élargie chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, on observe très souvent une augmentation de la thyroïde, car le fer agit pendant deux heures à ce moment-là. Une hormone, synthétisée par le fœtus et semblable à la thyrotropine, commence à circuler dans le sang d'une femme. De ce fait, il existe une stimulation et une augmentation du volume de la thyroïde, qui persistent presque tous les mois de la grossesse.

La faible valeur des hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte est un phénomène extrêmement rare. Et pourtant, si l'hypothyroïdie se développe au cours de cette période, la femme se sent mal, l'irritabilité et la tendance à la dépression augmentent. Après un test sanguin pour détecter les hormones, une femme enceinte se voit prescrire un traitement médicamenteux visant à rétablir les niveaux normaux de triiodothyronine, de thyroxine et de thyrotropine.

Si une femme a une glande thyroïde produisant trop d'hormones, il se produit une hyperthyroïdie ou une thyrotoxicose se manifestant par une tachycardie, une irritabilité, une perte de poids, une augmentation de l'appétit et une transpiration. Avec une maladie avancée, il peut y avoir un risque de fausse couche ou d'accouchement précoce. C'est pourquoi, lorsqu'il y a un problème dans cet organisme avant la grossesse, il est si important d'être surveillé en permanence par un endocrinologue pendant qu'il porte un enfant.

Diagnostic d'anomalies thyroïdiennes

De nombreux patients qui ont une thyroïde élargie veulent savoir en quoi ce phénomène est dangereux: la thyroïde est un organe important responsable de nombreux processus dans le corps. Ainsi, avec des violations, en fonction du degré des changements apparus, les femmes commencent à souffrir d'irrégularités dans le cycle menstruel, l'aménorrhée et l'infertilité. Chez les hommes, la puissance diminue. En outre, les patients développent une fatigue chronique et une humeur dépressive.

Il existe un déséquilibre dans d'autres systèmes: les patients souffrent de tachycardie ou de bradycardie, d'arythmie, de fièvre légère ou d'une baisse de la température, de frissons ou de fièvre, de prise ou de perte de poids. En outre, on observe souvent une élévation du cholestérol sanguin et une perte de sensibilité au glucose. Presque tous les patients signalent l'apparition d'une faiblesse musculaire. Des signes neurologiques apparaissent souvent associés à des troubles mentaux et, par conséquent, des médicaments inutiles sont prescrits, qui aggravent l'évolution de la maladie à l'origine de ces symptômes.

Si vous constatez des signes de maladie dans votre thyroïde, vous devez consulter un endocrinologue. Tout d'abord, un spécialiste examine visuellement la glande et la palpe. Il est recommandé de passer des tests hormonaux si vous soupçonnez une violation dans cet organisme. Pour déterminer le fonctionnement, il est nécessaire de vérifier les niveaux d'hormone stimulant la thyroïde, de thyroxine libre et de triiodothyronine libre. Ces trois indicateurs principaux sont importants pour le diagnostic.

Pour clarifier la structure et la taille, la présence ou l'absence de tumeurs, il est recommandé au patient de subir une échographie. Si une telle étude montre la présence de ganglions, une biopsie à l'aiguille fine est attribuée pour aider à identifier leur nature et leur degré de danger. Dans certains cas, la tomodensitométrie est prescrite pour identifier non seulement la taille de la thyroïde altérée, mais également le degré de déplacement ou de contraction de la trachée provoqué par une compression exercée par le goitre.

Comment se manifeste la glande thyroïde élargie et à quel point est-elle dangereuse?

Le système endocrinien humain est un ensemble de divers organes qui, par la collaboration, organisent la sécrétion continue d'hormones et d'autres substances importantes pour le fonctionnement du corps. L'un des nœuds les plus importants du système est la glande thyroïde ou, comme on le dit souvent, la glande thyroïde. Cet organe endocrinien du corps humain est responsable de la sécrétion d'un certain nombre de substances vitales. Tout problème de son travail provoque donc l'apparition de problèmes de santé.

En règle générale, lorsque l’état pathologique de la glande thyroïde s’agrandit et commence à gêner le malade. Plus en détail sur ce phénomène, son danger, les raisons et le processus de la thérapie, nous en parlerons dans l'article ci-dessous.

Causes et signes de l'élargissement de la thyroïde

Le plus souvent, une augmentation de la thyroïde provoque des changements hormonaux dans le corps.

Comme indiqué ci-dessus, la glande thyroïde est l'un des organes endocriniens les plus importants du corps humain. Cela est dû au fait que la glande thyroïde est responsable de la production de tout un ensemble de substances extrêmement importantes pour la vie du corps et directement transmises au sang. Ainsi, la glande thyroïde produit des hormones thyroïdiennes qui interviennent dans presque toutes les réactions du corps humain et font partie intégrante de son activité vitale normale. Tous les problèmes de glande thyroïde affectent sa fonction de sécrétion, ce qui perturbe la synthèse des hormones et provoque le développement de diverses maladies.

L’organe en question est situé sur le cou, à savoir dans la région épiglottique, recouvrant la majeure partie de la trachée antérieure. La forme de la glande thyroïde ressemble beaucoup à celle d’un papillon normal, mais sa taille est extrêmement petite. Étonnamment, même la petite taille permet à la thyroïde de synthétiser correctement les hormones tout au long de la vie et de les envoyer dans la circulation sanguine du corps.

Pathologie associée à une augmentation de la taille de la glande thyroïde, a pour nom scientifique "goitre", qui peut avoir diverses formes de manifestation.

Malheureusement, l'incidence de cette maladie est assez élevée et se retrouve souvent dans la pratique médicale moderne.

Les principales causes de goitre sont considérées comme:

  • mauvaises habitudes
  • la présence de maladies chroniques du corps
  • mauvaise situation environnementale
  • travailler dans des conditions de forte pollution chimique
  • carence ou excès d'iode, principal participant du processus de sécrétion d'hormones thyroïdiennes
  • des problèmes avec le travail de l'hypothalamus et du cerveau pituitaire
  • l'apparition de formations dans la glande
  • changements hormonaux brusques et dramatiques
  • stress et dépression fréquents
  • blessure d'organe
  • mauvaise organisation du traitement de la toxicomanie

Parmi les causes notables de goitre, bien sûr, le plomb est une carence en iode à long terme dans le corps. Cela est dû au fait que cette substance participe directement à la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Par conséquent, en son absence, le travail du corps est considérablement altéré. En conséquence, la glande thyroïde, essayant de neutraliser la carence en iode, augmente sa taille pour une meilleure absorption de la substance, ce qui aboutit nécessairement à l'état pathologique de la glande. Ce dernier, en passant, est très dangereux pour la santé de tout l'organisme.

Plus d'informations sur la maladie thyroïdienne peuvent être trouvées dans la vidéo:

Les symptômes de l'élargissement anormal de la glande thyroïde sont assez prononcés et grandement améliorés au cours du développement du goitre. La liste standard des signes de pathologie comprend invariablement:

  1. inconfort à l'avant du cou (prononcé ou apparaissant lors de la déglutition ou de la toux)
  2. hypertrophie de la thyroïde, déterminée par la palpation de son emplacement ou par l'examen direct de la région cervicale
  3. problèmes de respiration, de déglutition et de modification de la voix en raison de l'élargissement massif de la glande et de ses effets sur le pharynx, les cordes vocales et les passages œsophagiens

Ces symptômes sont souvent accompagnés par une instabilité du poids dans les deux sens, le développement de troubles cardiaques arythmiques, une insomnie, un manque de sommeil, une augmentation de la transpiration, une baisse de la vision, des perturbations du cycle menstruel chez la femme, des tremblements de la main et des troubles du tractus gastro-intestinal. Après avoir reconnu la manifestation cumulative d’au moins 3 ou 4 des symptômes décrits, il faut immédiatement consulter un médecin et prendre les mesures appropriées pour organiser le traitement. Sinon, le goitre peut courir et s'en débarrasser au fil du temps deviendra très, très difficile.

Stades et formes de pathologie

Le goitre thyroïdien peut avoir différentes formes et étapes.

Le goitre (hypertrophie de la glande thyroïde) est une pathologie multidisciplinaire à la fois dans les étapes de son développement et dans les formes de manifestation. Naturellement, ces paramètres ne sont pas significatifs pour une personne malade, mais pour l’information générale, leurs connaissances ne seront pas préjudiciables. Nous commençons l'examen des classifications de la pathologie avec ses formes.

En médecine officielle, il existe 4 formations de base de goitre, à savoir:

  • Le goitre diffus est une augmentation de la glande due à des perturbations hormonales dans le système interne du corps et s'accompagne d'une augmentation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. En règle générale, cette forme de la maladie est due à une mauvaise hérédité. Beaucoup moins souvent, il se développe en raison de stress, mode de vie malsain et facteurs similaires.
  • Goitre nodulaire - augmentation d'un organe résultant de l'apparition d'un néoplasme nodulaire dans la structure thyroïdienne. La raison du développement de cette forme de pathologie peut être n'importe quel facteur susceptible de provoquer un dysfonctionnement de la glande.
  • Goitre multinodulaire - presque identique à la maladie décrite ci-dessus, mais qui se manifeste sous la forme de néoplasmes nodaux non pas un, mais multiples.
  • Le goitre mixte est une sorte de symbiose des formes nodales ou multinodales et diffuses de la maladie. Dans la plupart des cas, le goitre diffus se développe d'abord, puis les nodules apparaissent. Moins souvent, le développement d'une forme mixte de la maladie est le contraire.

Le degré de développement du goitre de toute formation est exactement le même. En médecine moderne, l'élargissement de la thyroïde comporte 6 étapes:

  1. Au premier stade, la pathologie ne se manifeste que dans la structure interne de l'organe et lors de la palpation, de même que dans les méthodes de diagnostic non enfouies n'est pas définie.
  2. Au deuxième stade, la maladie du fer se durcit, commence à être clairement palpable, mais il n'y a ni inconfort ni augmentation.
  3. Au troisième stade, il y a aussi une nette palpation de l'orgue et sa visibilité lors de la déglutition.
  4. Au quatrième stade, les premiers signes d'augmentation apparaissent lors de tout examen du cou et sont clairement prononcés à la palpation.
  5. Au cinquième stade, le goitre commence à modifier la forme de la région cervicale avec la formation d'une pression négative de la glande sur d'autres organes.
  6. Au sixième stade, l'augmentation est maximale et commence à produire une gêne importante pour le patient, même dans un état calme.

Tous les stades du goitre décrits sont déterminés par les médecins, à des degrés allant de 0 à 5. En principe, 0 le degré d'augmentation de la glande peut être considéré comme la norme, bien entendu, si aucune augmentation supplémentaire ne se produit et si la pathologie thyroïdienne passe d'elle-même. Cependant, dans les cas où la glande continue à se développer, il est souhaitable de se débarrasser de la maladie le plus tôt possible. Dans d’autres circonstances, le pronostic du traitement de la maladie sera un succès, et l’état fonctionnel de la glande thyroïde se détériorera considérablement.

Procédures de diagnostic

L'échographie peut déterminer non seulement l'élargissement de la thyroïde, mais également les ganglions lymphatiques à proximité

En cas de suspicion de goitre du patient, tout médecin organisera son examen complet. Le diagnostic typique d'une augmentation de la glande est réduit à la mise en œuvre de:

  • La collecte de l'anamnèse de la pathologie manifeste, qui consiste à interroger le patient, à analyser ses symptômes et ses antécédents médicaux.
  • Palpation d'une glande potentiellement atteinte.
  • Examen échographique (échographie) du col utérin.
  • Donner du sang pour des analyses de laboratoire afin de déterminer la concentration de certaines substances dans ce biomatériau.

Dans la plupart des cas, un spécialiste expérimenté révèle des anomalies de la glande thyroïde au cours des deux premiers stades du diagnostic. D'autres examens sont effectués afin d'organiser le traitement le plus compétent et le plus efficace de la maladie en identifiant ses causes profondes.

Les violations dans le processus de diagnostic sont invariablement considérées:

  1. À la palpation - la présence de phoques prononcés dans la glande, une bonne palpabilité du corps, son augmentation.
  2. Lors de l'exécution d'ultrasons - décharge de la norme dans la taille de la glande thyroïde. En passant, l'indicateur normal de la taille corporelle est de 13 à 65 grammes et le volume de 4 à 18 cm3 pour les femmes et de 7 à 25 cm3 pour les hommes. Pour les enfants, les chiffres sont légèrement différents.
  3. Lors de l’évaluation des résultats des analyses de sang, il existe un manque ou une augmentation des hormones thyroïdiennes dans le sang, ainsi que de l’iode.

N'oubliez pas que le diagnostic de goitre suspecté est l'une des étapes les plus importantes du traitement, ce qui constitue un retard inacceptable. Tout retard en termes d'examen est l'aspect qui réduit le caractère favorable de la prédiction de sa thérapie, ce qui, bien sûr, n'est pas souhaitable.

Traitement médicamenteux

Le traitement vise à normaliser les niveaux hormonaux.

Le plus souvent, lorsqu'un goitre est diagnostiqué, un traitement médicamenteux est prescrit au patient, avec correction nutritionnelle, normalisation du mode de vie et introduction d'une liste complète de mesures préventives dans la vie habituelle.

Le traitement médicamenteux de l'hypertrophie de la glande n'est pas toujours possible, mais uniquement avec:

  • légère prolifération des tissus organiques
  • absence de complications prononcées et dangereuses
  • état général normal du patient
  • réticence du patient à éliminer le défaut esthétique existant

Il convient de noter que toutes les formations du goitre sont soumises à un traitement médicamenteux. Ainsi, les préparations thyroïdiennes, capables de stabiliser la sécrétion anormale d'hormones thyroïdiennes, ont été les plus utilisées. En règle générale, c'est la stabilisation de la fonction de sécrétion de l'organe qui est à la base du traitement efficace du goitre.

En plus des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes, peuvent être prescrits:

  1. agents contenant de l'iode
  2. médicaments visant à arrêter les manifestations désagréables du goitre
  3. d'autres médicaments nécessaires pour éliminer les facteurs qui ont provoqué le développement de la pathologie

Il est important de comprendre que nommer des médicaments spécifiques pour le traitement d'une glande élargie est tout simplement inacceptable du point de vue de l'éthique médicale, si les caractéristiques spécifiques de chaque cas sont inconnues. C’est pour cette raison que notre ressource n’a géré qu’une description générale de l’essence du traitement médicamenteux du goitre. La procédure pour l’organiser est spécifiée plus en détail exclusivement avec le médecin traitant du patient.

Traitement folklorique

Nous traitons la teinture de goitre de partitions de noix!

Les méthodes de la médecine traditionnelle sont des moyens non vérifiés de lutter contre le goitre. Nous ne discuterons donc pas de leur efficacité ni d’autres avantages. Toutefois, à en juger par la pratique et les examens des patients atteints de cette maladie, les médicaments fabriqués à la maison sont une aide précieuse pour le traitement principal du traitement médicamenteux ou chirurgical et peuvent en général devenir un "combattant" dont les causes sont le goitre aux premiers stades de son développement.

Les remèdes populaires suivants ont la plus grande efficacité:

  1. Filet d'iode. Pour l'utiliser, il suffit de prendre de l'iode médical ordinaire et, pendant toute la durée du traitement, de l'appliquer sur la région du cou sous laquelle se trouve l'organe affecté.
  2. Teinture de racines d'oseille. Pour utiliser ce médicament, vous devrez le préparer. La préparation est réalisée en versant 50 à 70 grammes de racines d’oseille avec un demi-litre de vodka et une infusion supplémentaire du mélange pendant environ 3 à 5 jours. La teinture obtenue est prise au cours du traitement du goitre trois fois par jour, un demi-verre à la fois.
  3. Teinture de cloisons en noyer. Pour sa préparation, vous devrez prendre un verre de cloisons et les placer dans un demi-litre de vodka. La perfusion du mélange doit durer environ 7 jours, après quoi vous devez organiser un traitement consistant à prendre les fonds réalisés dans les 30 jours. Prenez la teinture de préférence une cuillère à soupe avant chaque repas.

Notez qu'en cas d'allergie chez un patient, les composants des médicaments présentés lors de la prise des fonds doivent être jetés. En cas d’intolérance à l’alcool, elle peut être remplacée par de l’eau bouillante ordinaire, mais il est important de doubler la posologie des médicaments au cours de sa prise.

La chirurgie

Si un processus malin est détecté dans la glande thyroïde, l'organe est complètement retiré!

L’intervention chirurgicale dans le traitement du goitre a aussi souvent sa place. Les particularités de l'opération dans ce cas n'ont pas et se résument à enlever les nodules ou autres tissus en excès dans la structure de la glande.

En règle générale, une intervention chirurgicale ne provoque pas de récidive de la pathologie et est toujours accompagnée de l'organisation d'un traitement médicamenteux.

Le plus souvent, la chirurgie pour le goitre se produit lorsque:

  • forte croissance de la thyroïde
  • le désir du patient d'éliminer l'effet cosmétique
  • complication de la pathologie actuelle ou à haut risque de telles

La thérapie à l'iode radioactif est souvent utilisée comme alternative à la chirurgie. Les indications pour sa mise en œuvre sont tout à fait compatibles avec celles décrites pour l'opération, mais le traitement avec cette substance ne nécessite pas d'effet direct sur l'organe affecté. Il est important de comprendre que le traitement à l'iode radioactif peut ne pas toujours être aussi efficace qu'une intervention chirurgicale et qu'il doit également être mis en œuvre sur une période plus longue.

Le pronostic du traitement par le goitre peut être à la fois favorable et peu optimiste, mais le degré de déclenchement de la pathologie dépend beaucoup.

Si cette dernière demande un traitement dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie et que la maladie n'a pas le caractère de cancer de la thyroïde, le pronostic pour le traitement de sa pathologie sera probablement favorable. Dans d'autres circonstances, l'optimisme de la prévision ne sera pas si élevé.

Les cas où le goitre a provoqué l’apparition de certaines complications qui peuvent aggraver l’évolution de la pathologie de la glande et provoquer des lésions dans d’autres parties du corps sont particulièrement problématiques. Les complications typiques de l'élargissement de la thyroïde comprennent:

  1. dégénérescence maligne des tumeurs apparues dans le corps et provoquant le goitre
  2. développement d'asphyxie par compression des voies respiratoires due à la forte prolifération de la glande
  3. engourdissement du patient, associé à l'impact de l'élargissement de la thyroïde sur le nerf laryngé et les cordes vocales
  4. processus inflammatoires dans la colonne cervicale
  5. glande de syphilis
  6. hémorragie dans les organes cervicaux

Bien entendu, de telles complications surviennent rarement, mais même au moindre début de goitre, leur développement ne doit pas être exclu.

Peut-être que tout cela concerne les questions examinées aujourd'hui. Nous espérons que le matériel présenté vous a été utile et a répondu à vos questions. Je vous souhaite la santé et un traitement efficace des maladies!

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Causes, symptômes, degrés et traitement de l'élargissement de la thyroïde

La glande thyroïde est un organe appartenant aux glandes endocrines. Il est situé sur le devant du cou et se compose de deux lobes situés sur les côtés de la trachée et reliés par un isthme. La taille de chaque lobe est d'environ 3 × 2 × 1,5 cm. La thyroïde d'un nouveau-né pèse entre 2 et 3 g, celle d'un adulte, entre 12 et 25 g. Le volume normal de la glande thyroïde est compris entre 25 ml chez l'homme et 18 ml chez la femme.

Le tissu conjonctif de la thyroïde contient des follicules dont les cellules (thyrocytes) produisent des hormones thyroïdiennes contenant de l'iode: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Ces hormones interviennent dans la régulation du métabolisme des graisses, des protéines et des glucides, dans le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire, nerveux et reproducteur. Normalement, la glande thyroïde n’est pratiquement pas palpable.

Qu'est-ce qu'un élargissement de la glande thyroïde?

L'élargissement de la glande thyroïde est un symptôme clinique d'un certain nombre de maladies de cet organe d'étiologies différentes. Chez la population, un élargissement de la glande thyroïde est généralement appelé «goitre», car dans ce cas, une formation saillante notable ressemblant au goitre d'un oiseau apparaît sur le cou.

La cause la plus courante de goitre est une diminution de la fonction des glandes due à une déficience en iode entrant dans le corps (hypothyroïdie). Une hypothyroïdie grave est diagnostiquée dans 2 à 5% de la population russe, des symptômes mineurs sont observés dans 20 à 40% des cas. Chez la femme, la pathologie thyroïdienne est 5 fois plus fréquente que chez l'homme, les jeunes souffrent moins souvent que les personnes plus âgées. L'hypothyroïdie reste souvent non détectée, car ses symptômes tels qu'une diminution générale de la vitalité, la léthargie, des frissons, la fragilité et la perte de cheveux, etc., ne sont pas spécifiques, mais peuvent être des signes de nombreuses maladies.

Causes de l'élargissement de la thyroïde

Les causes courantes de l'élargissement de la thyroïde sont les suivantes:

Carence en nourriture et en eau d’iode et d’autres oligo-éléments (fluor, sélénium);

Mauvaises conditions environnementales, lorsque des substances toxiques provenant de l'environnement pénètrent dans l'organisme, ce qui affecte le fonctionnement de la glande thyroïde;

La présence dans le sang d'inhibiteurs de la synthèse des hormones thyroïdiennes, parmi lesquelles les sulfamides, l'acide aminosalicylique, la résorcine. On croit que les navets et les produits à base de soja contiennent des substances qui empêchent la production d’hormones thyroïdiennes;

La présence dans le corps de certaines infections bactériennes qui suppriment l'activité de la glande thyroïde;

Manque d'activité physique;

Prédisposition héréditaire congénitale;

Pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus, hormones qui régulent et contrôlent le fonctionnement de la glande thyroïde.

Les raisons ci-dessus peuvent conduire au développement de l'un des trois syndromes caractérisés par une hypertrophie de la glande thyroïde:

L'hypothyroïdie. Une quantité insuffisante d'iode dans le régime alimentaire entraîne une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes, ce qui a pour conséquence que la thyroïde commence à travailler de manière intensive et à prendre de la taille. L'hypothyroïdie est primaire et secondaire. Primaire, directement causé par un dysfonctionnement de la glande thyroïde, secondaire à des pathologies de l’hypophyse et de l’hypothalamus, avec une déficience en hormone stimulant la thyroïde produite par l’hypophyse.

L'hyperthyroïdie. Dans ce cas, une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes est produite, dépassant la norme. La raison en est peut-être une maladie de Bazedov (goitre toxique diffus), une thyroïdite (inflammation de la glande thyroïde), divers néoplasmes tumoraux de la glande elle-même, de l'hypophyse et de l'hypothalamus. Dans l'hyperthyroïdie, les processus métaboliques dans le corps sont accélérés.

Euthyroïdie. Avec cette pathologie, la glande thyroïde est agrandie, mais le niveau d'hormones dans le sang ne change pas en fonction des résultats des tests. À l'aide de mécanismes compensatoires, le corps fait face à une carence en iode: la thyréostimuline est produite par la glande pituitaire dans un mode amélioré, maintenant ainsi la fonction de la glande thyroïde. Le goitre euthyroïdien se développe souvent pendant la puberté, la grossesse ou les femmes ménopausées.

Le goitre peut être diffus lorsque la glande thyroïde est agrandie uniformément et nodulaire, avec des lésions locales autonomes dans la glande. Dans ce dernier cas, dans le contexte de la carence en iode, certains thyrocytes sortent sous l’influence régulatrice de l’hormone stimulant la thyroïde, produite par la glande pituitaire, qui s'accompagne de la formation de ganglions dans le tissu glandulaire. Le goitre nodulaire est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans.

En outre, en fonction des causes, une glande thyroïde élargie est subdivisée en goitre endémique et sporadique. L'apparition d'un goitre endémique due à un manque d'iode dans l'environnement: dans les aliments, le sol, etc. Le goitre sporadique se développe chez les personnes vivant dans des régions contenant une quantité suffisante d'iode. Comme endémique, il peut être diffus ou nodal, ainsi que mélangé. Dans ce cas, les facteurs de provocation peuvent être un mauvais environnement, les effets des radiations, une hérédité défavorable, la prise de certains médicaments.

Symptômes de l'élargissement de la thyroïde

Les symptômes courants du dysfonctionnement de la thyroïde sont les suivants:

Changement de poids dans le sens de l'augmentation ou de la diminution en l'absence de changements dans le volume et le régime alimentaire;

Trouble du rythme cardiaque;

Perte de cheveux progressive;

Perturbation de la thermorégulation: frissons ou sensation de chaleur;

Fatigue, fatigue constante;

Irritabilité, troubles du sommeil;

Violations du cycle menstruel chez les femmes et problèmes de puissance chez les hommes;

Problèmes de vision;

Comme mentionné ci-dessus, le dysfonctionnement de la thyroïde peut prendre deux formes: sa réduction (hypothyroïdie), caractérisée par une réduction du taux d'hormones thyroïdiennes, et une activité excessive (hyperthyroïdie ou thyrotoxicose), se manifestant par une production excessive d'hormones. En fonction de cela, les symptômes de l'élargissement de la glande thyroïde peuvent varier.

L'augmentation du poids corporel due au ralentissement des processus métaboliques dans le corps;

Sec, cassant et perte de cheveux;

Tendance au froid, au froid, faible tolérance au froid;

Gonflement du visage et des paupières, ainsi que des extrémités;

Fréquence cardiaque lente: fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute;

Nausée, vomissement, constipation, flatulence;

Faiblesse générale, léthargie, somnolence;

Difficulté à respirer, enrouement, déficience auditive;

Sécheresse, desquamation, pâleur ou jaunissement de la peau;

Picotements dans les mains;

Violation du cycle menstruel chez les femmes;

Troubles de la mémoire, performances réduites.

Perte de poids avec une bonne nutrition et un appétit accru;

Accélération du rythme cardiaque: pouls supérieur à 90 battements par minute;

Cheveux clairsemés et ongles cassants, cheveux gris précoces;

Humidité de la peau, dans certains cas - violations de sa pigmentation;

Sensation de soif, mictions fréquentes;

Violations du tractus gastro-intestinal: vomissements, diarrhée, constipation;

Faiblesse musculaire et fatigue;

Problèmes de vision: photophobie, larmoiement, développement de vitrages;

Trouble de la fonction sexuelle;

Excitabilité accrue, nervosité, irritabilité, anxiété, sentiment de peur;

Habituellement, seuls certains des symptômes énumérés sont observés. À un âge avancé, les symptômes graves peuvent être totalement absents. Les troubles de l'audition dans l'hypothyroïdie résultent d'un gonflement de la trompe d'Eustache. Dans le goitre euthyroïdien (lorsque la teneur en hormones dans le sang se situe dans la plage normale), la plainte principale est un défaut esthétique, un inconfort et une lourdeur au cou. Une augmentation significative de la glande peut exercer une pression sur les vaisseaux sanguins et les organes situés à proximité. Lorsque la trachée est comprimée, des toux, un essoufflement apparaissent et lorsque l'œsophage est comprimée, il est difficile et douloureux d'avaler des aliments, en particulier des aliments solides. Il y a un inconfort lorsque vous portez des écharpes et des vêtements à col haut.

Lorsque l'inflammation de la glande ou l'hémorragie du goitre nodulaire, la température augmente, la taille du goitre augmente rapidement.

Les symptômes concernant le système nerveux sont presque toujours observés. Une personne devient irritable, nerveuse, colérique, sujette aux sautes d'humeur. Dans l'hyperthyroïdie, cela s'accompagne d'une augmentation de l'activité physique et de l'agressivité. Un symptôme fréquent est un petit tremblement des doigts, renforcé par l'étirement des bras. Les enfants ont des tics - des mouvements violents des muscles du visage et des membres.

Un autre symptôme caractéristique est une modification du travail du système cardiovasculaire. Une augmentation de la fonction thyroïdienne est accompagnée d'une tachycardie, une diminution - d'une bradycardie. Souvent, ces symptômes précèdent l'élargissement visuel de la glande. La dyspnée dans l'hyperthyroïdie n'est généralement pas associée à une activité cardiaque, mais à une sensation constante de chaleur. Une augmentation typique de la pression systolique (supérieure), alors que la pression diastolique (inférieure) peut rester normale. En cas d'hyperthyroïdie prolongée et d'absence de traitement, il existe un risque d'ostéoporose.

L'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est toujours accompagné d'une transpiration sévère de tout le corps. La peau devient fine, humide, sujette aux rougeurs, des démangeaisons sont possibles. La faiblesse musculaire affecte principalement les muscles des bras et de la ceinture scapulaire.

L'ophtalmopathie endocrine, qui est une conséquence de la maladie thyroïdienne auto-immune (maladie grave), est une caractéristique du goitre diffus. Au début du processus, on note des yeux secs, une photophobie et un gonflement des paupières. À l'avenir, il y a une saillie des globes oculaires et la restriction de leur mobilité peut développer une exophtalmie (fermeture incomplète des paupières supérieures et inférieures).

Comment déterminer l'élargissement de la glande thyroïde?

La taille normale de la glande thyroïde est comprise entre 25 ml chez l’homme et 18 ml chez la femme. Avec le développement de maladies, le volume de la glande augmente, car elle commence à fonctionner de manière renforcée, produisant une quantité excessive d'hormones ou essayant de maintenir leur production au niveau requis.

Si vous placez votre main devant votre cou de sorte que votre pouce soit d'un côté du cartilage et les quatre autres de l'autre, vous pouvez trouver une formation molle. Ceci est la glande thyroïde. Normalement, sa longueur est égale à la longueur de la phalange extrême du pouce (sur laquelle se trouve le clou). La glande doit avoir une consistance douce et élastique et se déplacer avec le cartilage lors des mouvements de déglutition. S'il semble que la taille de la glande soit plus grande et que sa structure soit trop dense ou que des nodules locaux s'y trouvent, il est recommandé de consulter un endocrinologue pour un examen.

Test pour déterminer le niveau d'iode dans le corps

Il est nécessaire de prendre les 3 à 5% d'iode habituels et, à l'aide d'un coton-tige, d'appliquer pendant la nuit sur toute partie du corps (à l'exception de la glande thyroïde) le filet d'iode. Il peut s'agir de la poitrine, du bas-ventre ou de la cuisse. Si le matin, la grille disparaît ou devient complètement pâle, cela indique une carence en iode. Si pendant la journée la couleur de la grille reste presque inchangée, cela indique un excès d'iode dans le corps.

Vous pouvez rendre ce test plus précis. Au coucher, appliquez trois lignes sur l’avant-bras avec une solution d’iode: fine, légèrement plus épaisse et épaisse. Si le matin la première ligne disparaît, tout ira bien avec le contenu en iode du corps. Si deux plus épais disparaissent, il est recommandé de vérifier la glande thyroïde. Si la peau ne laisse pas de traces - il y a un manque évident d'iode.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde

Normalement, la glande thyroïde est visuellement imperceptible et à peine palpable.

La classification la plus simple des tailles de goitre est utilisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et comprend trois degrés d'élargissement de la thyroïde:

Zéro degré: le goitre est absent, la glande est palpable, la taille des lobes correspond à la longueur des phalanges des ongles du pouce;

Premier degré: une augmentation de la glande est palpée, mais le goitre n'est pas perceptible à la position habituelle de la tête;

Deuxième degré: le goitre est palpable et visible à l’œil.

En Russie, la classification la plus courante du professeur O.V. Nikolaev.

Selon ce système de classification, il existe cinq degrés de développement du goitre, chacun ayant ses propres caractéristiques cliniques:

Premier degré: La glande thyroïde n'est pas altérée visuellement, les modifications ne sont pas palpables, mais au moment de la déglutition, un isthme est visible reliant les lobes de la glande.

Deuxième degré: Les lobes de la glande sont bien palpables et visibles lors de la déglutition. Les contours du cou restent toujours les mêmes.

Troisième degré: le goitre et l'isthme de la glande deviennent clairement visibles, le cou s'épaissit, mais cela ne cause pas encore d'inconfort physique.

Le quatrième degré: le goitre continue de croître, les contours du cou sont très variables, les contours des lobes de la glande sont visibles, même dans l'état d'immobilité et de repos.

Cinquième degré: Le goitre acquiert une grande taille et commence à serrer les organes voisins: trachée, œsophage, artères sanguines, cordes vocales, pouvant être accompagnés d'essoufflement, de difficultés à mastiquer et à avaler, de lourdeur à la poitrine, de maux de tête et de changements de voix.

La détermination la plus précise de la taille de la glande thyroïde permet de réaliser une échographie, comme pour l'inspection visuelle des erreurs éventuelles dépendant du développement des muscles du cou, de l'épaisseur de la couche adipeuse, de la localisation de la glande. Sa valeur est calculée par la formule:

Le volume d'une part = (longueur) × (largeur) × (épaisseur) × 0,48.

Ensuite, les volumes des deux actions sont résumés. La taille de l'isthme n'a pas de valeur diagnostique significative.

Qu'est-ce qui menace d'élargir la glande thyroïde?

Les pathologies de la glande thyroïde provoquent des violations de tous les types de métabolisme: protéines, glucides, lipides; nuire à l'activité des systèmes nerveux et cardiovasculaire.

L'absence de traitement peut avoir des conséquences graves, parfois mortelles:

Une hypertrophie de la thyroïde exerce une pression sur les organes voisins, qui s'accompagne de troubles de la circulation sanguine, des voies respiratoires et de la déglutition.

Au niveau du système cardiovasculaire, des troubles du rythme cardiaque (tachycardie, bradycardie, arythmie), des sauts de pression artérielle se produisent;

Du côté du système nerveux, un déséquilibre apparaît, une incapacité à contrôler ses émotions, une tendance aux états dépressifs;

En soi, un gros goitre est un défaut esthétique majeur;

Dans l'hyperthyroïdie (thyrotoxicose), une complication telle qu'une crise thyréotoxique (libération brusque dans le sang d'une grande quantité d'hormones thyroïdiennes) est possible. Dans ce cas, une hospitalisation immédiate est nécessaire, car une crise grave peut être fatale.

Diagnostic de l'élargissement de la thyroïde

Les principales procédures nécessaires au diagnostic comprennent:

Examen médical L'endicrinologue écoute les plaintes et palpe l'organe. Avec la palpation superficielle, la taille globale de la glande et la nature de l'élargissement (diffuse ou nodulaire) sont déterminées. Avec la palpation profonde, la consistance de l'organe est analysée (douce ou dense), la douleur, la pulsation (normalement, il n'y a pas de douleur et de pulsation), la mobilité. Une thyroïde en bonne santé est douce, mobile, a une texture uniforme et une surface lisse, il n’ya pas de cohésion avec les tissus environnants.

Test sanguin pour les hormones. Pour diagnostiquer les pathologies de la glande thyroïde, on détecte le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH), ainsi que les hormones T4 et T3. L'hormone stimulant la thyroïde est produite par l'hypophyse et régule la fonction thyroïdienne. La concentration élevée de cette hormone indique sa faible fonction. Les hormones propres à la thyroïde, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), se trouvent principalement dans le sang, à l'état lié, et dépendent des protéines de lactosérum. L'activité hormonale de la glande thyroïde est déterminée par la concentration en T3 et T4 libres. Cependant, en général, on observe un taux élevé de thyroxine et de triiodothyronine avec hyperfonctionnement de la glande (hyperthyroïdie et thyroïdite) et un niveau réduit - avec hypothyroïdie.

Échographie de la glande thyroïde. Une échographie examine la taille de la glande, le degré d'élargissement, l'absence ou la présence de nodules.

S'il existe des noeuds de plus de 1 cm de diamètre dans la glande thyroïde, des études supplémentaires peuvent être prescrites:

Biopsie à l'aiguille. Conduit si une tumeur est suspectée. Dans ce cas, une analyse cytologique et histologique des cellules du tissu retiré du sceau dans la glande est effectuée.

Résonance magnétique et tomodensitométrie. Ces méthodes sont plus informatives que les ultrasons. Emplacement estimé, taille, contours, structure de la glande thyroïde, densité des nœuds existants.

Recherche de radio-isotopes (balayage). Avec son aide, la taille et la forme du corps, l'activité des nodules sont déterminées. On pense que les résultats de l'application de cette méthode peuvent suggérer la présence ou l'absence d'un processus malin dans la glande.

L'étude de l'absorption de l'iode radioactif thyroïdien (utilisé dans de rares cas).

Aussi nommé études et analyses générales:

Numération globulaire complète;

Analyse d'urine;

Test sanguin biochimique pour déterminer le niveau de bilirubine, d'enzymes hépatiques, d'urée, de créatinine, de protéines de lactosérum, etc.

Détermination du taux de cholestérol: avec l'hyperfonction de la glande, le cholestérol est généralement abaissé, avec hypofonction - augmenté. Cependant, de nombreuses autres maladies peuvent être à l'origine d'un taux de cholestérol élevé (l'utilisation la plus informative de cet indicateur lors du diagnostic chez les enfants);

Radiographie thoracique. Aux grosses tailles de goitre et à son arrangement rétrosternal, une radiographie permet d'identifier le degré d'élargissement de la glande, d'évaluer l'état de l'œsophage et de la trachée;

Électrocardiogramme, etc.

Dans chaque cas, les méthodes de diagnostic sont sélectionnées individuellement, en fonction de l'historique et des caractéristiques de la pathologie.

Traitement de l'élargissement de la thyroïde

Avec un traitement opportun et adéquat, il est possible de réduire la glande à sa taille naturelle et de restaurer son fonctionnement normal. La tâche principale consiste à normaliser le niveau d'hormones thyroïdiennes.

Traitement de l'hypothyroïdie

Les médicaments à base d'hormones thyroïdiennes sont pris comme traitement de remplacement. Ceux-ci incluent la lévothyroxine sodique, l’Eutirox, la Liothyronine, la Triiodothyronine. La posologie est prescrite individuellement en fonction des résultats de l'enquête. Ces médicaments sont également utilisés dans les tumeurs de la glande thyroïde, en tant que suppresseurs dans le goitre diffus et non toxique, afin de prévenir les récidives après le retrait d’une partie de la glande.

Avec l'hypofonction primaire et le goitre endémique pendant le traitement hormonal, il est nécessaire de surveiller le niveau d'hormone stimulant la thyroïde; dans l'hypothyroïdie secondaire, observez le niveau de T4 libre.

Avec une extrême prudence, les hormones thyroïdiennes doivent être utilisées par les patients atteints de maladies cardiovasculaires (ischémie, angine de poitrine, hypertension) et de troubles du foie et des reins. Pendant la grossesse, le besoin en hormones augmente de 30 à 45%.

Traitement de l'hyperthyroïdie

Il existe trois moyens principaux de traiter l'hyperthyroïdie: le traitement médicamenteux, l'ablation chirurgicale de la glande entière ou de sa partie, et le traitement à l'iode radioactif, qui détruit l'excès de tissu et de nodules glandulaires.

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser des agents thyréostatiques qui suppriment l'activité excessive de la glande thyroïde. Ceux-ci incluent les préparations de propylthiouracile, de propitsil, de mercazolil, de tiamazol, de tyrazol et de lithium. Les préparations d'iode inhibent la libération de T3 et de T4 de la glande thyroïde, leur synthèse, la capture de l'iode par la glande et le transfert des hormones thyroïdiennes vers la forme active. Contre-indications à leur objectif sont des dommages graves au foie, la leucopénie, l'allaitement.

Le traitement à l'iode radioactif est indiqué chez les patients de plus de 40 ans. La complexité de cette méthode réside dans le fait qu'il est très difficile de choisir le bon dosage et de prédire la réaction de la glande thyroïde. Il n’est pas rare qu’après la normalisation de la fonction thyroïdienne, l’hypothyroïdie commence à se développer et qu’un traitement symptomatique soit nécessaire.

L'intervention chirurgicale est réalisée dans les cas suivants:

La présence de nœuds dans la glande thyroïde, dont les dimensions dépassent 2,5–3 cm;

La présence de kystes de plus de 3 cm;

Adénome thyroïdien;

La position latérale du goitre nodulaire;

Tumeur maligne suspectée.

Prévention de l'élargissement de la thyroïde

Lorsque vous vivez dans des régions liées à une carence en iode, il est recommandé de prendre des préparations à base d'iode, de manger des aliments riches en iode et de remplacer le sel de table ordinaire par du sel iodé. Les préparations d'iode doivent être prises systématiquement, par cours, et doivent être mieux effectuées sous la surveillance d'un médecin, de sorte qu'une surdose d'iode est aussi dangereuse que son carence. Les personnes âgées présentant une hypertrophie de la thyroïde et les personnes présentant un goitre nodulaire doivent être traitées avec un soin particulier.

Aliments riches en iode:

Chou marin (séché, congelé, en conserve);

Tous les fruits de mer: crevettes, calmars, moules, palourdes;

Noyaux germinaux; pain de farine et de son de qualité inférieure.

Pour compenser le manque d'iode, ces produits doivent être consommés régulièrement plutôt qu'occasionnellement. Le traitement culinaire à long terme réduit la teneur en iode du produit.

En outre, certains légumes et légumineuses contiennent des substances qui affectent l'absorption de l'iode par l'organisme: ils l'empêchent de pénétrer dans la glande thyroïde ou inhibent l'activité des enzymes impliquées dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Ceux-ci incluent les navets, le rutabaga, les radis, l'aneth, les haricots.

Nutrition pour l'hypothyroïdie

Lorsque l'hypothyroïdie est recommandée pour réduire l'apport calorique, en particulier dans les glucides et les graisses saturées avec un taux de cholestérol élevé. La consommation d'aliments protéinés doit respecter les normes physiologiques. Des loisirs appropriés sont également nécessaires, les vacances en mer sont utiles.

Nutrition pour l'hyperthyroïdie

Avec la thyrotoxicose, le taux métabolique de base est accéléré, ce qui entraîne une dépense énergétique accrue. Dans ce cas, un régime hypercalorique est recommandé, dans lequel la teneur en protéines, en glucides et en lipides devrait être bien équilibrée. Les protéines faciles à digérer devraient être préférées, parmi lesquelles les produits laitiers peuvent être mis. En outre, les produits laitiers sont une excellente source de calcium, dont le besoin est accru chez les personnes souffrant d'hyperthyroïdie.

La teneur élevée en vitamines et en oligo-éléments dans les aliments revêt une grande importance pour l'hyperfonctionnement de la thyroïde. Il est nécessaire de limiter l’utilisation de plats et de boissons stimulant le système cardiovasculaire et le système nerveux central: café et thé forts, chocolat, cacao, épices, bouillons de viande et de poisson riches. Il est préférable de suivre un régime fractionné, 4 à 5 fois par jour, de boire suffisamment d’eau. Parmi les boissons sont des bouillons utiles de rose sauvage et de son de blé, jus de fruits dilués (à l'exception de prune, abricot, raisin).

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones