La glande thyroïde est parmi les organes du système endocrinien. Il est situé dans la région du même cartilage sous le larynx. Il synthétise un certain nombre d'hormones importantes contenant de l'iode (T3 et T4), ainsi que la calcitonine, qui régule l'échange de calcium dans le corps. Il a essentiellement 3 actions:

Cet organe ne doit pas être sous-estimé, car il remplit un certain nombre de fonctions vitales. Ceux-ci comprennent:

  • entretien et ajustement du central principal. Toutes les réactions métaboliques dans le corps sont contrôlées,
  • assurer une température stable
  • prévenir la fragilité osseuse en inhibant l'ostéoporose,
  • participation au processus de croissance et de développement de l'organisme et du système nerveux central.

Il y a des cas où la pathologie de la glande thyroïde se développe. Il peut se manifester sous la forme d'un complexe de divers symptômes. Pour une vérification précise du diagnostic et la détermination de la méthode de traitement, il est nécessaire de faire des analyses de sang pour détecter des hormones spécifiques.

Comment les hormones thyroïdiennes sont-elles synthétisées et pourquoi sont-elles nécessaires?

La base pour la création de ces substances biologiquement actives est l'acide aminé tyrosine. En train de nourrir l'iode pénètre dans le corps. Pour un travail corporel adéquat, il faut environ 120-135 mcg de cet oligo-élément par jour. Après être entré dans l'intestin, il est absorbé par les villosités de l'épithélium et s'infiltre dans le sang dans les follicules de l'organe. Il existe un processus consistant à incorporer de l'iode dans la matrice de thyroglobuline (protéine, précurseur des substances biologiquement actives).

Après cela, les hormones se différencient en T3 et T4, en fonction du nombre de molécules d'oligo-éléments dans leur composition.

Vous devez également savoir que la quantité de T4 synthétisée est 20 fois supérieure à celle de T3. Mais l'efficacité de cette dernière est 6 à 8 fois supérieure à la capacité de travail de la thyroxine. C'est pourquoi il est impossible de parler de la plus grande importance d'une substance.

Les principales fonctions de ces substances dans le corps humain sont les suivantes:

  1. Activation du centre de thermorégulation. La production de chaleur et l'absorption d'oxygène par tous les tissus et toutes les cellules, à l'exception du cerveau principal, de la rate et des testicules, augmentent. Ils restent intacts. C'est pourquoi l'un des symptômes de la thyrotoxicose ou de l'hyperthyroïdie est la fièvre et une transpiration abondante.
  2. Stimulation de la formation de stéroïdes par le cortex surrénalien. Les T3 et T4 jouent un rôle important dans le processus de croissance et de développement de tout l'organisme. Avec leur pénurie, on observe souvent un retard mental et physique.
  3. Augmentation de l'apport de vitamines par le corps.
  4. Activation de l'activité nerveuse et mentale du cerveau principal. Dans les régions où il y a peu d'iode dans le sol, les enfants scolarisés reçoivent régulièrement de l'Antistrum, un médicament contenant cet oligo-élément pendant cinq jours. Ceci est fait pour améliorer leurs performances et normaliser le travail du système nerveux central.

La question de savoir à quel point ces substances dans le corps humain sont nécessaires à son fonctionnement normal est bien étudiée. Il existe des tableaux spéciaux et des indicateurs généralement acceptés qui indiquent l'activité fonctionnelle du corps. Il suffit de passer le matériel pour examen et d'attendre un peu.

Quand faut-il être examiné?

Vous devez comprendre que de tels tests de laboratoire doivent être effectués pour confirmer l’opinion clinique du médecin traitant. Cependant, vous pouvez également faire un don de sang pour les tests prophylactiques. Il y a souvent des situations où le processus pathologique est déjà en cours, mais continue au stade latent. Dans ce cas, vous pouvez agir à l’avance et commencer à traiter la maladie à un stade précoce.

Cependant, les indications pour vérifier l’état de la glande thyroïde sont les suivantes:

  1. Hypo ou hyperthyroïdie. La détermination de la quantité d'hormones d'un organe peut indiquer avec précision l'activité fonctionnelle du parenchyme et des thyrocytes.
  2. Contrôle de qualité du traitement et efficacité du traitement. Ceci est particulièrement important dans le goitre toxique diffus et l'hypothyroïdie.
  3. Retard mental dans le développement des enfants. Ils donnent du sang afin de vérifier la cause possible d'une telle pathologie. Le crétinisme est l'une des nombreuses maladies qui provoquent des troubles du système nerveux central à un âge précoce.
  4. Toute augmentation de la taille de la glande thyroïde (goitre).
  5. Troubles du rythme cardiaque (arythmies, tachycardie, extrasystoles).
  6. Calvitie
  7. Violations du système reproducteur avec infertilité possible.
  8. Manque de menstruation.
  9. Impuissance ou envie réduite du sexe opposé.

Dans toutes ces situations, il est nécessaire de faire un don de sang pour analyse avec mesure de la concentration d'hormones dans le sérum.

Hormones et substances actives

Beaucoup de patients, lorsqu'ils apprennent qu'ils doivent vérifier l'état de la glande thyroïde, ne savent pas toujours quelles substances le sang recherche dans le sang et combien doivent y en avoir. Les principaux indicateurs de l'activité fonctionnelle du corps sont les suivants:

  1. Hormones hypophysaires et hypothalamiques (organes à régulation supérieure du système endocrinien):
    • Thyreiberin et thyreostatin. Les deux substances activent et inhibent respectivement la glande pituitaire.
    • L'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) est le composé biologiquement actif le plus important, ce qui entraîne la libération par l'organisme de ses propres substances régulatrices. Sa quantité dans le sang augmente avec une fonction thyroïdienne faible et vice versa.
  2. Hormones contenant de l'iode:
    • Triiodothyronine (T3) - stimule le processus de consommation d'O2 par les tissus. La performance normale est de 2,5 à 5,6 pmol / l.
    • Thyroxine (T4) - stimule le processus de création de protéines. Les valeurs normales sont comprises entre 9 et 20 pmol / L.
  3. Autres substances:
    • La calcitonine. Responsable du processus de suppression des ostéoclastes et d'activation des ostéoblastes. Prévient la résorption osseuse et protège le squelette de l'ostéoporose.
    • Anticorps contre la thyroglobuline (ATTG). Ce sont des immunoglobulines spécifiques qui apparaissent en violation du système de protection du corps avec le développement de processus auto-immuns. Le plus souvent enregistré avec le goitre Hashimoto. Les valeurs normales sont 0-15 U / ml.
    • Anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (anticorps anti-ATTPO ou microsomal). Immunoglobulines spécifiques au tissu de la glande thyroïde. Le test le plus précis et le plus sensible pour identifier le processus auto-immunitaire. Les valeurs normales sont inférieures à 5 U / l.

Il faut comprendre qu’il n’est pas toujours utile de mener une étude de tous les indicateurs ci-dessus. Le médecin lui-même est guidé par ce qu'il veut savoir. Le prix des tests peut parfois être trop élevé pour certains patients, aussi le médecin pense-t-il à deux fois quels tests il est souhaitable de transmettre à un patient particulier.

Préparation à l'enquête

Les analyses passées qualitativement sont un point très important dans la vérification adéquate de l’activité fonctionnelle de la glande thyroïde. Si nous ignorons la procédure de préparation correspondante, les résultats d'une telle étude risquent de ne pas être fiables. Dans ce cas, vous devrez donner du sang pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

Pour éviter tout doute et que les résultats des analyses étaient corrects, vous devez suivre certaines règles:

  1. 30 jours avant les tests, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments contenant du T3 et du T4. Ils affecteront de manière significative la conclusion finale de l'assistant de laboratoire et ne permettront pas une évaluation objective de l'activité fonctionnelle de l'organe étudié. Une exception peut être une ordonnance spéciale ou les recommandations d'un médecin.
  2. 2 à 3 jours avant l'examen, le patient doit exclure du régime les produits contenant de l'iode (algues, huile de poisson, pommes de terre, épinards).
  3. Immédiatement 24 heures avant l’étude, il est nécessaire de limiter la consommation d’alcool et de tabac. Minimiser le stress et l'exercice.
  4. Le sang à analyser doit être pris à jeun. 12 heures avant le test ne peut pas manger.
  5. Divers examens aux rayons X ne peuvent être effectués qu'après la délivrance de sérum pour la détermination des hormones T3, T4 et TSH.

Il suffit de suivre ces règles simples pour obtenir un résultat de haute qualité et surtout - fiable. En gros, le technicien de laboratoire met un jour à déchiffrer ces analyses. Si le sérum a été délivré le matin, le médecin peut attendre les conclusions prêtes le soir. Cependant, comme le montre la pratique, les patients reçoivent des formulaires avec des détails sur tous les indicateurs uniquement le lendemain.

D'interprétation

Il est nécessaire de comprendre quels chiffres indiquent l'hyperfonctionnement de l'organe et lesquels, au contraire, parlent de son activité réduite. Dans tous les cas, les médecins y sont engagés et ils sont les seuls à pouvoir évaluer objectivement certains changements dans le sang du patient. Pour une personne ordinaire, il suffit de savoir comment transmettre correctement le matériel pour l'enquête et naviguer dans les termes suivants:

  • Des valeurs similaires par rapport aux indicateurs moyens dans la colonne "Norma" - la fonction de la glande thyroïde n'est pas altérée.
  • Indicateurs supérieurs à la norme - hyperfonctionnement. Les causes possibles doivent être considérées comme un goitre toxique diffus, une thyroïdite, un adénome.
  • Indicateurs inférieurs à la normale - hypofonction. Le corps ne produit pas assez d'hormones, ce qui peut être une conséquence de l'hypothyroïdie, du goitre de Hashimoto, du cancer.

Pour les professionnels de la santé et simplement pour les patients qui souhaitent en apprendre un peu plus sur leur maladie, il existe un signe particulier. Cela aide plus en détail à comprendre la pathogenèse et le mécanisme de développement d'une lésion d'organe particulière.

Comment vérifier la glande thyroïde et quels tests vous devez passer pour le diagnostic d'un organe

La glande thyroïde pénètre dans le système endocrinien, qui produit des hormones qui affectent le système immunitaire, l'activité physique, le système nerveux et digestif d'une personne. Les dysfonctionnements de la glande endocrine, en tant que partie intégrante du système, entraînent une perturbation du fonctionnement des organes et, s'ils ne sont pas traités, sont fatals.

Les maladies de la glande thyroïde peuvent être asymptomatiques pendant longtemps, alors les patients se tournent déjà vers un endocrinologue lorsque les violations entraînent des problèmes qui nuisent à la vie normale de la personne. Le patient commence à être dérangé par une modification de la forme du cou, une toux, une difficulté à respirer, un excès de poids, un renflement excessif des yeux.

Les symptômes apparaissent en fonction du statut hormonal d'une personne. La production d'hormones peut diminuer, une telle condition est appelée hypothyroïdie, ou augmenter, puis l'hyperthyroïdie se développe.

Dans l'hypothyroïdie, une diminution de la fonctionnalité de la glande et une baisse du niveau de substances synthétisées entraînent un ralentissement des processus métaboliques, un gain de poids, un œdème, un essoufflement.

Dans l'hyperthyroïdie, la glande thyroïde fonctionne dans un mode amélioré, ce qui entraîne une accélération des processus métaboliques, la perte de poids, une faiblesse générale, dans les cas extrêmes de troubles mentaux, la stérilité.

Afin de tester le travail de la glande endocrine, les médecins demandent aux patients de subir une analyse de sang, qui est nécessaire pour étudier le niveau d'hormones dans le sérum sanguin.

Quels niveaux d'hormones sont importants pour vérifier si le diagnostic est correct? Les patients donnent du sang pour le total T4, total et T3 libre, TSH, calcitonine.

Norme pour adultes et enfants

Le taux d'hormones thyroïdiennes est différent chez les femmes, les hommes et les enfants. Pour les femmes enceintes, des critères sont appliqués en fonction de la période de gestation.

Quelles sont les règles pour les adultes:

  • T4 gratuit pour les adultes de 20 à 22 pmol / l;
  • Pour les femmes enceintes du premier trimestre de 10 à 25 ans; dans les deuxième et troisième trimestres de 8 à 25;
  • TSH jusqu'à 61 ng / ml;
  • T3 gratuit pour les hommes et les femmes de 15h à 18h / l;

La pneumoglobuline est une protéine qui montre la présence de tumeurs bénignes et malignes dans la glande thyroïde, ainsi que de processus inflammatoires:

  • un carcinome;
  • adénome;
  • thyroïdite subaiguë;
  • l'hyperthyroïdie.

Qui doit être testé pour T3, T4 et TSH

L'analyse des substances synthétisées par la glande endocrine est effectuée dans les cas suivants:

  • suspicion de modification du niveau d'hormones dans le sens d'une hypothyroïdie ou d'une hyperthyroïdie;
  • correction de la synthèse hormonale;
  • l'apparition de goitre;
  • manque de développement mental et physique chez les enfants;
  • perte de cheveux;
  • infertilité;
  • violation de la fonction sexuelle chez les hommes;
  • manque de libido chez les femmes;
  • aménorrhée

En outre, l'analyse doit être effectuée si le patient souffre de maladies cardiovasculaires, d'étiologie inconnue, ainsi que de patients présentant des maladies systémiques diagnostiquées telles que le lupus, la sclérodermie, la polyarthrite rhumatoïde.

L'analyse doit être effectuée chez les femmes enceintes et les femmes ménopausées. Le test de la fonctionnalité thyroïdienne est nécessaire pour les hommes souffrant de dysfonction sexuelle.

Tests d'hormones pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la glande thyroïde de la femme travaille intensément, ce qui peut entraîner des perturbations du système endocrinien. Quelle synthèse de substances a une signification particulière pour les femmes enceintes?

Le rôle le plus important dans cette période est joué par les hormones gonadotrophines chorioniques et la progestérone, qui régule le processus de gestation. Des niveaux réduits de progestérone peuvent entraîner le non-portage ou la naissance d'un enfant présentant des anomalies. Un taux élevé de substance placentaire indique un kyste ovarien ou un développement anormal du placenta.

Le taux de progestérone dans le premier trimestre est d'environ 9 à 467 nmol / l, dans le deuxième trimestre de 72 à 503 nmol / l, dans les derniers stades de la grossesse de 89 à 772 nmol / l.

La norme de la gonadotrophine chorionique au cours de la période de 11 semaines du fœtus varie de 20 900 à 292 000 mU / ml, puis son niveau diminue. Il est nécessaire de faire un test de gonadotrophine, car une concentration élevée de cette substance après 11 semaines peut indiquer un diabète, des malformations fœtales, une toxicose ou une grossesse multiple.

Hormones des glandes endocrines pendant la grossesse

La synthèse des hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte dépend de la production d’œstrogènes, dont la formation accrue conduit à la production de protéines qui se forment dans le foie et ont les propriétés de lier le groupe thyroïdien de substances qui stimulent le travail de la glande.

Dans le même temps, l'indice global de la triiodothyronine et de la thyroxine augmente. Cette tendance conduit à considérer que, lors de l'analyse du fœtus, seuls les indicateurs avec T3 et T4 libres sont pris en compte.Pour tester le travail de la glande endocrine, les médecins recommandent aux femmes de faire un test d'hormone thyroïdienne. Les femmes enceintes doivent faire don de leur sang gratuitement en T3 et T4, en TSH et en anticorps.

Quelles sont les normes hormonales utilisées pour diagnostiquer le travail thyroïdien chez la femme enceinte?

Le taux de TSH est compris entre 0,5 et 4 µUI / ml. Les niveaux élevés de thyréotropine dans les analyses indiquent une hypothyroïdie primaire, elle peut être sous forme manifeste ou sous-clinique.

Des niveaux élevés de TSH peuvent également diagnostiquer une thyrotoxicose secondaire. Une diminution de la thyréotropine chez une femme qui porte un enfant diagnostique une thyréotoxicose primaire ou une hypothyroïdie secondaire.

La norme pour la thyroxine libre T4 est de 0,9 à 1,9 pg / ml. Un faible taux de thyroxine dans l'analyse du sérum d'une femme enceinte permet de diagnostiquer une hypothyroïdie manifeste, un taux élevé de thyréotoxicose est manifeste.

Le taux normal pour T3 est de 4 à 8 pg / ml. Dépasser la norme de la triiodothyronine est caractéristique de la thyrotoxicose au stade manifeste. De faibles niveaux peuvent être observés dans le développement de l'hypothyroïdie au stade manifeste.

Les indications d'anticorps anti-TPO dans les analyses de sang supérieures à 35 mU / l indiquent des violations de la glande endocrine.

Comment bien faire un test pendant la grossesse? Afin de vérifier le travail de la glande et d’obtenir le résultat voulu, du matériel de laboratoire est remis le matin, car le niveau hormonal atteint à ce stade un pic.

Avant de faire un don de sang, vous devez vous reposer, tout stress et tout travail excessif entraînant une erreur de résultat.

Faites un test sur un estomac vide, vous pouvez boire de l'eau pure, car il est recommandé de diagnostiquer en laboratoire le refus de prendre des médicaments contenant de l'iode

Dépistage des enfants

Un test des hormones sécrétées par la glande est effectué par des nouveau-nés pour vérifier son efficacité et prévenir les conséquences graves des maladies endocriniennes congénitales. Les violations révélées sont corrigées par un traitement de substitution prescrit à vie.

Quelles maladies de la glande endocrine sont diagnostiquées chez les enfants:

  • thyrotoxicose;
  • l'hypothyroïdie;
  • thyroïdite;
  • Maladie de Basedow;
  • kyste ou goitre;
  • anomalies de la thyroïde chez le nouveau-né.

Quelles sont les normes définies pour les enfants:

  • La TSH pour les nouveau-nés varie de 1, 4 à 16 mIU / l.
  • Pour les enfants de moins d'un mois, la norme d'hormones est comprise entre 1 et 7,8 mIU / l.
  • Pour les écoliers, la valeur normale est comprise entre 0,7 et 5,6 mIU / l.

Sur le plan de la prophylaxie, il est nécessaire que les enfants fassent don de sang d'une veine si la mère présente une perturbation du système endocrinien, un goitre, des ganglions, une thyréotoxicose, une thyroïdite, diverses tumeurs malignes et bénignes.

Les symptômes chez un enfant, tels qu'un changement de la forme du cou, un retard de développement, des problèmes d'apprentissage, une mauvaise humeur devraient alerter les parents et servir de motif pour vérifier la santé de l'enfant.

Un diagnostic précoce peut traiter avec succès les troubles du système endocrinien et prévenir des conséquences irréversibles.

Quels tests sur la glande thyroïde doivent passer? Normes et interprétation des hormones

Des tests d'hormones thyroïdiennes sont nécessaires pour diagnostiquer la glande thyroïde. L'objectif principal de cette étude est d'identifier les anomalies dans le travail de cet organe important dans le corps humain à des stades précoces et de vérifier le fonctionnement des glandes du système endocrinien. Les analyses d'hormones dans la glande thyroïde montrent un écart par rapport à la production normale, indiquant une hypothyroïdie (fonction réduite) et une hyperthyroïdie (fonction accrue). Pour contrôler le traitement, retard de développement (mental ou sexuel) chez l'enfant, alopécie (alopécie), arythmie cardiaque, diminution de la puissance ou de la libido, stérilité masculine et féminine aggravation du processus inflammatoire dans le corps de tout, dans un certain nombre de maladies.

Glande thyroïde, quels sont les tests?

Indicateurs caractérisant l’état de la glande thyroïde:

T3 free - stimule l'échange d'oxygène, est utilisé pour détecter les maladies de la glande thyroïde.

T4 free - stimule le métabolisme des protéines, une augmentation de la production de cette hormone conduit à une accélération des processus métaboliques dans le corps et à la consommation d'oxygène. Une analyse sanguine de cette hormone hormonale a permis de détecter une thyroïdite, une hypothyroïdie, une hyperthyroïdie.

La TSH - une hormone produite par l'hypophyse, qui stimule la formation et la sécrétion de T3 et de T4, est essentielle pour détecter les anomalies dans le sens d'une augmentation ou d'une diminution de la glande thyroïde.

Anticorps anti-thyroglobuline (anticorps anti-protéines), précédant les hormones thyroïdiennes. Cette analyse est nécessaire pour identifier les anomalies du système auto-immunitaire (goitre toxique diffus (maladie de Basedow), maladie de Hashimoto, etc.).

Anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (auto-anticorps anti-enzyme produits par les cellules de la glande thyroïde). Il est nécessaire de prendre cette analyse pour détecter les maladies auto-immunes.

Une fois qu'il a été précisé quels tests de la glande thyroïde doivent être effectués, il convient de se préparer à ce type d'examen de laboratoire. Pour obtenir des résultats fiables, ne prenez pas de médicaments contenant des hormones, refusez de prendre de l'alcool et limitez les activités physiques importantes avant de faire un test sanguin à partir d'une veine.

Norme et décodage des tests thyroïdiens

Le taux de tests hormonaux de la thyroïde devrait être:

Quels tests font les hormones

Si vous voulez réussir l'analyse des hormones thyroïdiennes, vous devez connaître la liste des indicateurs. Ce qui est nécessaire de passer dans diverses maladies, à laquelle les données à accorder une attention particulière.

Les analyses sont des tests de laboratoire. Avec leur aide, le médecin détermine la maladie et le degré d'endommagement de la glande.

Les spécialistes qui sont envoyés pour examen - endocrinologue, gynécologue, cardiologue, andrologue, spécialiste de la reproduction.

Les personnes d'âge mûr, en particulier les femmes plus d'une fois, ont dû subir un test d'hormone.

Comment les comprendre et quels indicateurs sont présents dans les différentes maladies de la glande.

Les tests importants comprennent la thyroïde - T4 (thyroxine) et T3 (triiodothyronine). Ils sont dans des états - liés et libres.

Hormones liées aux protéines

Dans l'état lié aux protéines - 99% de la quantité totale d'hormones. Tous n'ont pas d'effet biologique.

Leur concentration varie en raison de nombreux facteurs associés à la maladie.

La vérification du niveau d'hormones liées est étudiée par le laboratoire.

  • le furosémide;
  • les barbituriques;
  • anabolisants.
  • la grossesse
  • cirrhose du foie;
  • les contraceptifs;
  • maladies génétiques.

Ces indicateurs changent constamment. Ils dépendent de diverses maladies non liées à la thyroïde, ils sont donc très rarement utilisés.

Dans la plupart des cas, prescrire un examen de laboratoire des T4 et T3 libres.

Leur niveau ne dépend pas de facteurs externes, il est constant, il reflète donc toujours avec précision le travail de la glande.

Niveau d'anticorps

Il existe de nombreuses maladies qui violent la synthèse des hormones. Pour cette raison, il est nécessaire d'examiner l'indice des anticorps dirigés contre les cellules de la glande.

Les maladies auto-immunes altèrent considérablement le système immunitaire du corps. En conséquence, ses propres cellules sont étrangères.

Les anticorps attaquent la glande. Selon eux, l'état de la glande thyroïde est déterminé.

Lors de l'examen prescrire pour vérifier les anticorps:

  • thyroïde peroxydase (AT à TPO);
  • la thyroglobuline (AT à TG);
  • aux récepteurs TSH (AT à rec. TSH).

Des analyses aideront à déterminer la cause du dysfonctionnement de la glande.

Lorsque le niveau d'anticorps est trop élevé, on diagnostique une thyroïdite auto-immune chronique.

Avec un faible niveau - goitre toxique diffus.

Tests d'hormones

En fonction de l'examen: primaire ou secondaire, du diagnostic de la maladie, des tests sont effectués:

Lors de l'examen initial pour la prévention du prescrit:

En cas de symptômes de thyrotoxicose - pouls rapide, transpiration, perte de poids, augmentation de la vue, il est recommandé de prendre:

Si le patient reçoit un diagnostic d'hypothyroïdie et que des comprimés de thyroxine sont pris, un examen est effectué:

Le T3 gratuit n'est pas requis pour ce diagnostic.

Il serait plus correct de faire le test avant de commencer le traitement avec les comprimés de thyroxine.

Si, au cours de l'administration à long terme, la dose du médicament ne change pas, il suffit de vérifier uniquement l'analyse sur la TSH.

Lors de l'examen initial des patients présentant la présence de nœuds sur la glande thyroïde, ils passent:

Lors de la grossesse, les hormones sont sélectionnées pour l'examen, les indicateurs suivants sont utilisés:

Une analyse de la TSH pendant la grossesse ne suffit pas, car la stimulation de la thyroïde est sous-évaluée chez la plupart des femmes, cela ne signifie pas une pathologie de la glande.

Si une opération chirurgicale visant à enlever une glande due au cancer est pratiquée, le patient doit subir en permanence:

À la suite de l'opération visant à éliminer le cancer médullaire de la glande, les indicateurs suivants sont utilisés pour évaluer l'état du patient:

Règles de test pour les hormones

L’indicateur d’anticorps anti-TPO (AT-TPO) n’est pas fait lors de l’examen une seconde fois, car la différence dans le niveau d'anticorps ne dépend pas de l'état du patient.

Cela n'a aucun sens de vérifier en même temps les T4 et T3 communs et les hormones libres T4 et T3.

Il n'est pas nécessaire de faire un test de thyréoglobuline lors du premier examen de la glande. Ce test est utilisé uniquement chez les patients atteints d'un cancer papillaire et uniquement après le retrait de la glande.

Ne donnez pas d'anticorps anti-TSH lors du premier examen. Ceci est prescrit uniquement aux patients présentant des niveaux hormonaux excessifs - thyrotoxicose.

Réanalyser la calcitonine n'a aucun sens s'il n'y a pas de nouveaux ganglions sur la glande.

En respectant ces règles, vous éviterez des dépenses inutiles lors du passage des tests au laboratoire de la clinique.
Santé à tous!

Tests d'hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes sont des substances biologiques hautement actives parmi celles du corps humain. Ils sont formés à deux endroits: la glande thyroïde et l'hypophyse. La moindre interruption de leur travail peut avoir des conséquences désastreuses pour la santé. Pour rétablir le bon fonctionnement de la glande thyroïde, il faut tout d’abord être immédiatement soumis à un test de dépistage des hormones.

Indications pour la nomination de l'analyse sanguine hormonale

Pourquoi donner du sang pour les hormones thyroïdiennes? Dans le corps humain, des hormones aussi importantes que la thyroxine, la thyrotropine et la triiodothyronine sont produites par le travail de la glande thyroïde. Une augmentation ou une diminution de leur numération sanguine indique la présence de certains dysfonctionnements de la glande. Cependant, avant de donner des directives pour le test, le médecin doit s'assurer qu'il existe de bonnes raisons pour cela. Une indication peut être:

  • Infertilité
  • Impuissance ou envie réduite.
  • Détection de l'hypo ou de l'hyperthyroïdie.
  • Étudier avec un goitre diffus.
  • L'arriéré de développement intellectuel chez les enfants.
  • Puberté retardée chez les adolescents.
  • Goitre
  • Alopécie ou alopécie.
  • Arythmie.
  • L'absence ou l'échec du cycle menstruel chez les femmes.

Quels sont les tests pour les hormones thyroïdiennes?

Lors de la prescription d’un test sanguin, le médecin doit savoir quelles hormones seront spécifiquement étudiées. Cela vous aidera à obtenir des informations complètes pour déterminer le diagnostic exact et à économiser de l'argent en réduisant le nombre de tests au nombre requis. Ainsi, si le sang est donné pour la première analyse (lorsqu'un patient a des problèmes de santé), une étude de ces hormones est prescrite:

  • TTG.
  • T4 gratuit.
  • Anticorps contre la thyroperoxydase.
  • T3 gratuit.

Si du sang est donné en cas de suspicion de thyrotoxicose, les mêmes hormones sont étudiées que lors de l'analyse initiale plus les anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH. Dans les cas où un médecin prescrit un traitement de l’hypothyroïdie à la thyroxine, l’examen du patient comprend un test sanguin pour seulement deux hormones thyroïdiennes, la TSH et la T4 libre.

Déchiffrer les tests d'hormones thyroïdiennes

La forme d'analyse contient la notation suivante:

  • T4 free est une hormone responsable du métabolisme normal des protéines. Si T4 est augmenté, l'oxygène sera absorbé et le métabolisme s'accélérera. À l'aide de cette substance, des maladies telles que le goitre toxique, l'hypothyroïdie, etc. sont diagnostiquées.
  • T3 free stimule les processus métaboliques des tissus corporels et leur absorption d'oxygène.
  • La TSH est produite par l'hypophyse et joue un rôle important dans la stimulation de l'apparition et de la sécrétion de T3 et de T4 libres. En raison de cet indicateur, l'hyper- et l'hypothyroïdie sont déterminées.
  • Les anticorps anti-pneumoglobuline sont le rapport entre les anticorps et la quantité de protéines dans la glande thyroïde. Les protéines servent de matériau de construction dans le processus de formation de la TSH et des hormones thyroïdiennes.

Lorsque le travail de la glande thyroïde devient plus actif, ces hormones commencent à être produites en quantités accrues. Le résultat peut être le développement d'une hyperthyroïdie - métabolisme accéléré, qui s'accompagne de battements cardiaques rapides, transpiration, tremblements, perte de poids rapide. De tels symptômes ne sont pas rares chez les patients présentant un goitre diffus de nature toxique, une thyroïdite ou des tumeurs de la glande thyroïde productrices d'hormones. Grâce à une analyse opportune à un stade précoce, il est possible de diagnostiquer une maladie de nature auto-immune.

Taux hormonal

Pour que le corps humain fonctionne normalement, il faut qu'il y ait une quantité suffisante d'hormones dans le sang. Déterminer clairement leur niveau n'est possible que par la délivrance de la lymphe. Le plus précis est le résultat basé sur l'analyse radioimmune réalisée. Cependant, en raison de difficultés liées à l'utilisation d'isotopes radioactifs, un plus grand nombre de laboratoires utilisent une méthode ELISA ou ELISA à des fins de recherche. Les normes approximatives d'hormones sont de tels indicateurs:

  • T3 - de 2,6 à 5,7 pmol / l.
  • T4 - de 9,0 à 22,0 pmol / l.
  • TTG - de 0,4 à 4,0 mU / l.
  • AT-TG - de 0 à 18 U / ml.
  • AT-TPO - plus de 5,6 U / ml.

Déviations de la norme hormonale

Les résultats médiocres possibles pour les tests d'hormones thyroïdiennes sont appelés anormaux. Ces cas incluent une diminution du fonctionnement de la glande (hypothyroïdie), qui se manifeste par une carence en iode ou d'autres substances importantes dans le corps du patient. Les causes moins fréquentes de ce dysfonctionnement incluent un déficit de la sécrétion de TSH ou de la prise de certains médicaments, par exemple le Cordarone. À un âge précoce, l’hypothyroïdie provoque un retard de croissance ou un développement mental, elle est accompagnée d’un myxoedème chez l’adulte.

Tests d'hormones thyroïdiennes pendant la grossesse

Les hormones thyroïdiennes ont des effets graves sur le corps humain. Ils régulent le métabolisme, la maturation des organes et des tissus, prédéterminant leur activité fonctionnelle. Pendant la croissance fœtale, les hormones jouent un rôle important dans le développement normal de systèmes et d’organes tels que les systèmes nerveux, sexuel, cardiovasculaire, l’appareil vestibulaire et d’autres. Au cours des trois premières années de la vie d’un bébé, le travail stable de la glande thyroïde de la mère est très important pour la formation du cerveau, puis pour le maintien et le développement de l’intellect.

Pendant la période de procréation d'une femme, il est extrêmement important de surveiller attentivement vos hormones et le fonctionnement du système endocrinien. Cela devrait être fait au moins avant le début de la dixième semaine de grossesse. Comment faire un test d'hormones thyroïdiennes pendant la grossesse? Tout d’abord, il faut 2 à 4 jours avant de contacter le laboratoire pour exclure toute activité physique. Le sang sur la TSH est prélevé à jeun le matin. Si le médecin souhaite suivre l'évolution du taux d'hormones, l'analyse est effectuée plusieurs fois au même moment de la journée.

Comment se préparer au test des hormones

Pour obtenir un résultat fiable et aussi précis que possible, vous devez commencer par vous préparer aux tests d'hormone thyroïdienne. Selon les règles, au moins un mois avant le prélèvement de sang, il est nécessaire d'arrêter de prendre tout médicament contenant des hormones. Si le patient prend des médicaments contenant de l'iode, il convient de le mentionner au médecin traitant et de cesser de le prendre plusieurs jours avant de donner du sang. Considérez que la lymphe pour hormones est prise exclusivement tôt le matin à jeun (après le dîner, cela devrait prendre au moins 10 heures).

Les résultats de l'étude peuvent être affectés par le stress. Ainsi, lors de la planification d'un voyage à la clinique, procurez-vous un réconfort psycho-émotionnel et physique: restez calme, évitez l'hypothermie ou la surchauffe. Une semaine avant le don de sang, éliminez complètement tout type d’effort physique. Si vous subissez une vérification du niveau hormonal primaire, abandonnez tous les médicaments qui affectent la glande thyroïde pendant 2 semaines. Il est recommandé de ne pas prendre de corticostéroïdes, d'aspirine, de contraceptifs oraux ni de tranquillisants.

Quel jour du cycle tester chez les femmes

Le cycle menstruel de la femme n’affecte pas le niveau de TSH ou d’autres hormones thyroïdiennes. Par conséquent, le jour de votre décision de vous rendre à la clinique n’importe pas. Le don de sang pour hormones (calcitonine, TSH, anticorps, T3, T4) est autorisé pour les hommes et les femmes tous les jours. Combien d'analyses est faite? Selon les méthodes de recherche utilisées par les cliniques, le résultat sera prêt dans un délai de deux à sept jours.

Sur un estomac vide ou pas

«Devrais-je manger avant de passer le test des hormones thyroïdiennes?» - cette question est souvent posée par les patients. Dans certaines cliniques, il existe une analyse sur la T4, la TSH, la T3 et la calcitonine est prise à jeun ou non. En outre, le don de sang peut être effectué dans ces établissements non seulement le matin, mais également à tout autre moment de la journée. À l'aide d'un équipement moderne, les médecins privés peuvent déterminer le niveau exact d'hormones, quelles que soient leurs fluctuations au cours de la journée. Cependant, dans la plupart des cliniques et des hôpitaux publics, le sang est prélevé exclusivement à jeun, de 8 heures à 10 heures.

Estimation du coût de l'analyse

Pour tout patient qui a besoin de faire un don de sang pour déterminer les niveaux d'hormones, le prix est le facteur le plus important dans le choix d'une clinique. Cependant, un autre aspect important influant sur le choix sera la qualité de la méthode de laboratoire et le professionnalisme des médecins. Il vaut mieux éviter à la fois les cliniques très bon marché et les trop coûteuses, car dans le premier cas, elles ne garantissent pas une grande précision des études, dans ce dernier cas, le prix prohibitif du prix élevé ne correspond souvent pas au niveau de qualité. Le coût moyen de la recherche dans les cliniques russes est le suivant:

  • Libre et commun T4, T3, TTG - environ 300 roubles chacun.
  • Tireoglobuline - 450-550 roubles.
  • Anticorps à TG et TPO - 400-450 roubles chacun.
  • Calcitonine - environ 750 roubles.
  • Anticorps aux récepteurs de la TSH - 900-1100 roubles.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Rubriques de magazines

Le test des hormones thyroïdiennes est une étude du niveau des hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) et de l’hormone stimulante de la thyroïde associée. L'examen est prescrit par des médecins de différentes spécialités et est aujourd'hui le plus populaire de tous les tests hormonaux.

Pourquoi ces tests sont-ils prescrits?

L’analyse des hormones thyroïdiennes est pertinente dans la pratique:

  1. endocrinologues;
  2. des thérapeutes;
  3. les cardiologues;
  4. immunologistes;
  5. psychiatres;
  6. gynécologues et autres spécialistes.

La fonction de la glande thyroïde affecte le travail des systèmes cardiovasculaire, nerveux, digestif, hématopoïétique et reproducteur.

La thyréotoxicose et l'hypothyroïdie peuvent imiter le tableau clinique d'autres maladies. Par exemple, les masques de la thyroïde déprimés sont la dépression, l'obésité, la constipation chronique, l'anémie ferriprive, la démence, l'infertilité, les troubles menstruels, la perte auditive, les syndromes à tunnel et d'autres conditions.

La thyréotoxicose doit être exclue lors de la détection de la tachycardie, de la fibrillation auriculaire, de l'hypertension, de l'insomnie, des attaques de panique et de certaines autres pathologies.

  1. signes de thyréotoxicose (tachycardie, extrasystole, perte de poids, nervosité, tremblements, etc.);
  2. signes d'hypothyroïdie (bradycardie, prise de poids, peau sèche, discours lent, perte de mémoire, etc.);
  3. élargissement diffus de la glande thyroïde lors de la palpation et des données échographiques;
  4. nodules de tissu thyroïdien selon l'examen et les recherches supplémentaires;
  5. infertilité;
  6. troubles menstruels;
  7. fausse couche;
  8. un changement de poids important dans le contexte d'un régime alimentaire normal et de l'activité physique;
  9. troubles du rythme cardiaque;
  10. dyslipidémie (augmentation du cholestérol total et index athérogène);
  11. l'anémie;
  12. impuissance et diminution de la libido;
  13. la galactorrhée;
  14. retard du développement mental et physique de l'enfant;
  15. contrôle du traitement conservateur des maladies de la glande thyroïde;
  16. contrôle en période postopératoire (résection sous-totale, résection du lobe, extirpation de la glande thyroïde) et après traitement par radio-isotopes.

En outre, l'analyse de la thyréostimuline (TSH) est incluse dans le dépistage néonatal, c'est-à-dire qu'elle est réalisée sur tous les nouveau-nés en Russie sans faute. Cette étude nous permet d'identifier l'hypothyroïdie congénitale à temps et de commencer le traitement nécessaire.

Comment se préparer?

Les hormones thyroïdiennes sont influencées par de nombreux facteurs. Pour éliminer une erreur dans l’étude, il est important de bien se préparer.

Tous les tests pour les hormones thyroïdiennes, il est souhaitable de passer l'estomac vide. Cela signifie qu’au moins 8 heures et au plus 12 heures doivent s'écouler à partir du dernier repas. À ce moment, vous ne pouvez pas boire de boissons sucrées, jus de fruits, café, thé, utiliser du chewing-gum.

La veille de l’étude, il est nécessaire d’exclure la consommation de boissons contenant de l’alcool.

Le sang doit être donné avant 10 heures.

Les comprimés hormonaux (L-thyroxin et autres) ne peuvent être pris qu'après avoir pris du sang pour l'hormone thyroïdienne.

Il faut arrêter de fumer plus de 60 minutes avant le prélèvement de sang.

Avant de prendre du sang, le patient doit se reposer un peu (reprendre son souffle) pendant 10 à 15 minutes.

Le matin avant l'analyse, aucun examen aux rayons X, ECG, échographie ou physiothérapie ne peut être effectué.

Les études de contraste radiologique doivent être effectuées au plus tard 2 à 4 jours avant le prélèvement de sang pour analyse.

Décrypter les résultats de l'analyse des hormones thyroïdiennes - la norme des indicateurs dans le tableau

Différentes méthodologies, unités de mesure et réactifs peuvent être utilisés dans différents laboratoires et les normes sont souvent différentes, respectivement.

Quels tests sont effectués pour vérifier la glande thyroïde?

La glande thyroïde est célèbre pour:

  • En produisant des hormones qui contrôlent le métabolisme,
  • Suit le développement physique et mental.

Lorsque cette glande est altérée, de nombreuses fonctions du corps échouent. Dans de tels cas, vous devez subir un examen et commencer un traitement de la glande thyroïde.

Que faut-il tester?

Le tout premier indicateur qui parle du taux ou de la violation de la glande thyroïde:

  • Analyse des hormones thyroïdiennes. Ce test est le plus nécessaire lors de l'examen. Ces hormones interagissent avec tous les organes humains. Ils montrent les maladies du système immunitaire.

Quoi d'autre doit être testé pour la thyroïde?

  1. Analyse de la quantité de triiodothyronine (T3). Cette hormone est responsable du métabolisme.
  2. La thyroxine (T4), une hormone, intervient également dans le métabolisme et surveille les taux d'hormones humaines. Il est plus actif que T3. Son échec peut être causé par des processus inflammatoires ou dans les tumeurs de la glande.
  3. Conditionnez la thyréostimuline ou TSH. Cette hormone est responsable de l'équilibre hormonal humain. Comme cette substance est produite dans le cerveau, elle participe très activement à ses travaux.
  4. Une analyse supplémentaire peut tester les anticorps dirigés contre la protéine. Ce test montre l'état du système auto-immunitaire. Une analyse supplémentaire est principalement donnée aux femmes enceintes.

Les problèmes de thyroïde et de déficience hormonale de la TSH, de la T3 et de la T4 peuvent avoir des conséquences graves, telles qu'un coma hypothyroïdien ou une crise thyréotoxique souvent fatales. Mais l'endocrinologue Alexander Ametov assure qu'il est facile de guérir la glande thyroïde, même à la maison, il suffit de boire. Lire plus »

Les indicateurs qui constituent le test sanguin pour la concentration en hormone

TSH, T4 et T3 sont produits par la glande thyroïde. S'il y en a trop ou pas assez dans le sang, cela affectera nécessairement la fonctionnalité de la glande thyroïde. Pour savoir quels tests vous devez passer pour passer les hormones, informez votre médecin de votre état physique au cours du dernier mois.

L'inquiétude peut causer des signes tels que:

  • Des démangeaisons;
  • L'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie;
  • Retard du développement sexuel (principalement chez les adolescents), etc.

Le spécialiste doit connaître tous les maux et les caractéristiques de votre corps.

Quand faut-il être examiné?

Les examens peuvent être effectués dans deux cas, lorsque vous vous tenez devant un médecin ou à titre préventif. Si vous suivez un traitement, votre médecin pourra vous prescrire un test sur votre glande thyroïde afin de vérifier vos hypothèses sur votre condition.

Plusieurs facteurs peuvent vous inciter à effectuer une analyse, à savoir:

  • Diminution ou élargissement de la glande thyroïde.
  • Problèmes de rythme cardiaque, il peut s'agir d'arythmie, de tachycardie ou d'extrasystole.
  • Longue stérilité.
  • Violation du cycle menstruel.
  • Impuissance ou envie de membres du même sexe.
  • Pathologie chez un enfant en développement physique. Le crétinisme est la maladie la plus répandue du système nerveux central.
  • Avec un traitement actif est nécessaire, une surveillance constante des hormones.

Indications pour l'examen:

  • Ceux qui sont suspectés d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie doivent être testés sans faute. Les mères enceintes sont également obligées de subir un dépistage de la glande thyroïde.
  • Astuce! Les maladies hormonales peuvent être guéries dès les premières étapes de leur développement. Pour détecter leur présence plus rapidement, faites un test sanguin tous les six mois. Consultez votre médecin pour savoir quels tests préventifs sont réussis.
  • La glande thyroïde, située dans le cou, a considérablement augmenté, contactez immédiatement votre médecin, c'est le premier signe d'insuffisance hormonale.

Préparation à l'enquête

Pour que le médecin puisse poser le bon diagnostic, il vous faut des tests réussis de haute qualité. Si vous ne disposez pas de suffisamment de temps pour la préparation avant l'examen, les analyses effectuées peuvent donner des informations erronées. Pour cette raison, le médecin peut vous référer pour un deuxième tour.

Certaines règles doivent être respectées lors de la préparation à un examen physique:

  1. Il est nécessaire d'arrêter l'utilisation de ces médicaments contenant les hormones T3 et T4. L'effet de ces médicaments peut donner de faux résultats. Par conséquent, excluez-les de votre alimentation, un mois avant l'examen.
  2. Avant de passer le test pendant trois jours, ne consommez pas d’aliments contenant de l’iode. Ceux-ci incluent: huile de poisson, pommes de terre, épinards, chou marin.
  3. La veille des tests, ne buvez pas d'alcool et ne fumez pas de tabac.
  4. L'exercice et le stress devraient être réduits à zéro.
  5. Venez à l'hôpital avec l'estomac vide.

Suivre ces règles n'est pas si difficile. Un jour plus tard, après avoir passé le sondage, s'il n'y a pas de problèmes supplémentaires, vous obtiendrez un résultat véridique.

D'interprétation

Souvent, le médecin lui-même détermine les tests nécessaires pour réussir une femme, car chaque personne a des situations et des antécédents médicaux différents. Les tests passés montrent l’état de la glande thyroïde. Elle peut effectuer une hyper ou une hypofonction. Le patient peut comprendre ce qui se passe avec sa glande thyroïde.

Il existe trois types d'indicateurs:

  • Norm dans les analyses de la glande thyroïde est indiqué dans la colonne "Norm";
  • L'hyperfonctionnement est un indicateur situé au-dessus de la colonne «Norma»;
  • Hypofonction - indicateur inférieur à la norme, indiquant que le corps sécrète une quantité insuffisante d'hormones.

Il existe un tableau spécial qui aide à comprendre les résultats des enquêtes:

Quelles sont les hormones thyroïdiennes à passer en premier: conseils pratiques

La liste des tests de diagnostic pouvant être effectués en laboratoire est étonnante: par exemple, il existe plus d'une centaine de tests permettant de déterminer le statut endocrinien. Ils coûtent cher et il est important que le patient sache quels indicateurs sont nécessaires au médecin en premier lieu.

Quelles hormones de la glande thyroïde passer, afin de cerner le plus fidèlement possible les problèmes existants et de tracer le plan de nouvelles actions thérapeutiques: comprenons.

Quelles hormones la thyroïde sécrète

L'élaboration d'un plan d'enquête incombe à un endocrinologue compétent, qui doit prescrire des tests de laboratoire après avoir collecté des plaintes et effectué un examen clinique complet. Si la consultation d’un médecin s’avère impossible pour quelque raison que ce soit, vous devrez suivre les règles générales présentées dans notre critique et la vidéo de cet article.

Avant de déterminer les hormones dont vous avez besoin pour tester votre glande thyroïde, vous devez en apprendre davantage à leur sujet. La glande thyroïde est un organe endocrinien important qui régule les processus métaboliques de base du corps et exerce un contrôle sur le travail des systèmes cardiovasculaire (voir Glande thyroïde et le cœur - Quel est le lien?), Systèmes digestif, urinaire, nerveux et autres.

Toutes ces fonctions sont remplies par le corps par la production d’hormones thyroïdiennes, qui se propagent dans le sang à travers le corps et ont un effet stimulant sur les cellules cibles.

Les principales hormones thyroïdiennes sont:

  1. Tétraiodothyronine - T4, thyroxine (libre, totale);
  2. Triiodothyronine - T3 (libre, commun);
  3. La calcitonine.

Thyroxine

Tétraiodothyronine - la principale hormone thyroïdienne. Il représente jusqu'à 90% de toutes les substances biologiquement actives produites par la glande. La composition chimique de l'hormone est simple: deux résidus d'acides aminés de la thyroxine et quatre molécules d'iode.

C'est intéressant. C'est la glande thyroïde qui reste le principal consommateur d'iode moléculaire entrant dans le corps.

Triiodothyronine

La triiodothyronine (photo) est une autre hormone thyroïdienne. Son activité est 10 à 12 fois supérieure à celle de la thyroxine et sa composition chimique est caractérisée par la présence de trois (au lieu de quatre) molécules d'iode liées au résidu d'acide aminé.

On sait que seulement 10% de la triiodothyronine est synthétisée dans la glande thyroïde. La majeure partie est formée directement dans les cellules du corps à partir de T4. Comme en retirant des chèques à la grenade, déchirer un seul atome d'iode transforme une thyroxine moins active en triiodothyronine.

La thyroxine et la triiodothyronine affectent tous les tissus du corps, de sorte que leurs récepteurs se trouvent à la surface de toute cellule.

  • activer les processus métaboliques;
  • stimuler la synthèse de protéines et de bases nucléiques (ARN);
  • augmenter la température corporelle;
  • contrôler la croissance et le développement du corps dans l'enfance;
  • augmenter le rythme cardiaque;
  • promouvoir la croissance de l'endomètre chez les femmes;
  • améliorer les processus métaboliques dans les tissus du système nerveux.

Faites attention! Les termes «libre» ou «générique» dans la description du test pour T3 et T4 impliquent un lien de l'hormone avec les protéines vecteurs. Une fois que les cellules glandulaires produisent un organe endocrinien, les hormones sont presque immédiatement capturées par des protéines de transport spéciales et deviennent inactives. La forme biologiquement active de la substance n’est rachetée qu’après avoir été délivrée aux organes cibles. Par conséquent, dans les diagnostics de laboratoire, il existe une séparation: "libre" signifie hormone active, "commun" est la somme de la ou des tétraiodothyronines actives et liées aux protéines plasmatiques.

Calcitonine

La calcitonine (calcitonine) est une hormone thyroïdienne moins connue qui est produite par les cellules parafolliculaires de l'organe endocrinien (voir Parathyroïde: symptômes d'une maladie dépendant du fond hormonal du corps). Par nature chimique, il s’agit d’un composé peptidique (protéine).

Cette substance biologiquement active est impliquée dans le métabolisme du phosphore et du calcium:

  • améliore l'absorption du calcium par les ostéoblastes - les cellules osseuses;
  • stimule la croissance des os;
  • inhibe l'activité des cellules ostéocluster qui détruisent le tissu osseux.

C'est important! Habituellement, la définition de la calcitonine n'est pas incluse dans l'examen standard de la glande thyroïde. En même temps, cette hormone est une sorte de marqueur tumoral et son augmentation est d’une grande importance pour le diagnostic précoce du cancer médullaire.

Quoi d'autre régule la thyroïde

À la question du patient, «Quelles hormones devrais-je donner à la thyroïde?», Les médecins mentionnent souvent des termes tels que TSH, anti-TG et anti-TPO. Qu'est ce que c'est Quel rôle jouent-ils dans le fonctionnement normal d'un organe?

Hormone stimulant la thyroïde

Un test d'hormone stimulant la thyroïde (thyrotrophine, TSH) est souvent prescrit en même temps que les études T3 et T4. Souvent, cette substance s'appelle une hormone thyroïdienne, mais en fait elle ne l'est pas. La thyrotropine est produite dans les cellules de la glande pituitaire - la glande endocrine située à la base du cerveau et est également le coordinateur de la glande thyroïde.

La TSH est produite en réponse à une diminution du taux de thyroxine et de triiodothyronine dans le corps, puis est transmise à la glande thyroïde avec un flux sanguin. Interagissant avec une zone spécifique de l'organe glandulaire, il stimule la production d'hormones thyroïdiennes. Un taux élevé de T3 et de T4 sur le principe de la rétroaction inhibe la production d'hormone stimulant la thyroïde.

Anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH, la thyroglobuline et la peroxydase thyroïdienne

Les anticorps sont des protéines spéciales produites par le système immunitaire pour détruire les éléments étrangers - virus, bactéries, cellules "défectueuses" du corps et violations de l'information génétique. Tous les anticorps ont une spécificité stricte et ne peuvent interagir qu'avec les cellules pour la destruction desquelles ils ont été créés.

Pour les maladies classées comme auto-immunes, le système de défense de l’organisme commence à produire des anticorps contre ses propres tissus sains, y compris les cellules de la thyroïde, pour des raisons qui ne sont pas entièrement comprises, ce qui entraîne sa destruction irréversible et une perturbation endocrinienne persistante. spécificité des anticorps produits.

Les anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne (TPO, thyroperoxydase) sont des protéines immunitaires spécifiques synthétisées dans le corps contre l'une des enzymes directement impliquées dans la synthèse de T3 et de T4.

Faites attention! Il a été prouvé qu'un niveau accru d'anti-TPO est diagnostiqué chez 3 à 5% des hommes et 7 à 10% de la population féminine du monde. Cela n'indique pas toujours une pathologie auto-immune, mais une inhibition irréversible de la fonction thyroïdienne se produit avec une concentration élevée d'anti-TPO 4-5 fois plus souvent.

Les anticorps anti-thyroglobuline (TG) - protéine précurseur de la thyroxine et de la triiodothyronine, produite par les cellules de la glande thyroïde - augmentent moins fréquemment chez 1 à 2% des hommes et des femmes. Une augmentation du niveau d'anticorps anti-thyroglobuline est observée dans le goitre auto-immune toxique chronique et diffus.

Outre la définition de la thyroglobuline elle-même, l'anti-TG chez les patients atteints d'une glande thyroïde distante revêt une grande importance pour le diagnostic de récurrence d'un carcinome folliculaire et papillaire.

Les anticorps anti-récepteurs TG (rTTG) sont des protéines immunitaires produites par un organisme systémique protecteur contre des récepteurs situés à la surface des cellules de la thyroïde et responsables de la transmission de l'effet stimulant de l'hormone stimulante de la thyroïde vers le système endocrinien. Une augmentation de leur concentration est observée dans le goitre toxique diffus (maladie de Grave) et est considérée comme un signe pronostique de la possibilité ou de l'impossibilité d'un traitement exclusivement médicamenteux.

Faites attention! Le test anti-rTTG est administré uniquement avec DTZ. Dans un autre cas, sa définition sera non informative.

Quels tests les médecins recommandent-ils de faire subir aux patients?

Quelles sont les hormones thyroïdiennes à transmettre à un patient qui souhaite subir un diagnostic primaire de la glande thyroïde?

Le minimum qui permettra de tirer des conclusions incomplètes sur le fonctionnement du système thyroïdien du corps peut être considéré comme des tests pour:

Le prix moyen d'un tel complexe dans les laboratoires privés est de 1200 p. Si ces tests s'écartent de la norme, ainsi que si l'on soupçonne une maladie de la thyroïde, sur la base de plaintes typiques, d'anamnèse et de manifestations cliniques, un examen approfondi est requis.

Les instructions médicales standard pour le diagnostic de laboratoire de patients présentant diverses pathologies de la glande thyroïde sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones