Aujourd'hui, on connaît plus de cent cinquante types d'hormones, dont chacune est extrêmement importante pour le fonctionnement normal du corps: si la production d'au moins une d'entre elles s'écarte de la norme, cela entraînera des problèmes de santé très graves, pouvant même entraîner la mort. Cela est dû au fait que les fonctions des hormones consistent principalement à contrôler le métabolisme, le développement, la croissance des tissus, des cellules et d’autres processus vitaux du corps.

Caractéristique des hormones

Les substances biologiquement actives, appelées hormones, sont produites par les glandes à sécrétion interne et mixte. Les organes de la sécrétion interne sont appelés des glandes qui retirent les substances actives directement dans le sang et qui ne possèdent pas de canaux excréteurs. Ceux-ci incluent la glande pituitaire, les glandes surrénales, la thyroïde, les glandes parathyroïdes.

Les glandes à sécrétion mixte sont responsables de la sécrétion d'hormones, mais également d'autres substances. Elles éliminent donc les substances qu'elles produisent à la fois dans le sang et dans une autre partie du corps ou à l'extérieur. Ceux-ci incluent le pancréas, les gonades, l'estomac, le thymus, le placenta, qui sont non seulement responsables de la production d'hormones, mais qui exercent également d'autres fonctions non liées au système endocrinien.

Les substances biologiquement actives remplissent les fonctions suivantes dans le corps:

  • active ou inhibe la croissance cellulaire;
  • contrôler le processus naturel de dégradation cellulaire;
  • affecter l'humeur (apathie, vigueur, optimisme, dépression);
  • réguler le métabolisme;
  • améliorer ou inhiber le système immunitaire;
  • ils sont responsables de la fonction de reproduction: ils participent à la formation de caractères sexuels secondaires, au travail coordonné des organes sexuels, préparent le corps pendant la puberté, le préparent pour la ménopause et affectent le désir sexuel;
  • responsable d'une intervention rapide dans des situations stressantes et mettant la vie en danger;
  • provoquer une sensation de faim et de satiété;
  • affecter la synthèse et la fonction d'autres hormones.

Les hormones interagissent avec le corps par le biais de récepteurs spécialement conçus pour celles-ci, situées sur chaque cellule cible. Ils obtiennent l'effet souhaité en modifiant la vitesse des réactions chimiques qui se produisent sous l'influence ou la synthèse d'enzymes (c'est ainsi que les molécules de protéines sont communément appelées). En outre, l'effet est si important que l'hormone, pénétrant dans la cellule cible, ne change pas plus d'un pour cent de protéines et d'ARN, ce qui est suffisant pour créer l'action souhaitée.

Types d'hormones

Le travail du système endocrinien est complètement sous l'influence du système nerveux central, qui est directement relié à l'hypothalamus, qui dirige le travail des glandes des sécrétions internes et mixtes. Il le fait par l'hypophyse, une glande endocrine située dans la poche de la partie en forme de coin du crâne, appelée selle turque.

Les hormones, dont l'activité affecte l'hypothalamus, sur la structure chimique sont divisées en trois groupes. Le premier, qui comprend des substances biologiquement actives synthétisées par l'hypothalamus, comprend des peptides et des protéines. Ils sont également produits dans l'hypophyse antérieure, dans l'hypothalamus, dans le pancréas (insuline, glucagon).

Le deuxième groupe comprend les dérivés d'acides aminés dérivés de la tyrosine. Les plus célèbres d'entre elles sont les hormones thyroïdiennes, ainsi que l'adrénaline et la noradrénaline, qui sont produites dans la médullosurrénale. Le troisième groupe - les hormones stéroïdes, sont produites à partir du cholestérol. Ils sont produits par les gonades et le cortex surrénal.

Chaque type d'hormone n'affecte que certaines cellules ou certains types de métabolisme. Il arrive souvent qu'un même tissu soit affecté par plusieurs types d'hormones, ce qui peut avoir un effet opposé et créer un environnement favorable au travail d'une autre hormone.

Par exemple, les substances qui synthétisent la glande thyroïde interagissent avec les androgènes et les œstrogènes, améliorant ainsi le fonctionnement du système reproducteur. Par conséquent, le résultat final dépend non pas d'une, mais de tous les types d'hormones, sous l'influence desquelles la cellule est apparue, ainsi que de l'état de travail des organes internes, l'âge.

La plupart des substances biologiquement actives se caractérisent par le fait qu'elles sont solubles dans l'eau et ne se lient pas aux protéines porteuses (à l'exception des hormones sexuelles, des hormones thyroïdiennes et de quelques autres).

En outre, bon nombre d'entre eux ne commencent à affecter le corps qu'après s'être connectés à des récepteurs qui leur sont orientés, lesquels peuvent être situés à la fois dans le noyau de la cellule et à sa surface.

Une autre caractéristique des hormones est que le niveau de substances biologiquement actives fluctue constamment et dépend non seulement de l'âge, mais également du moment de la journée chez les femmes - le cycle mensuel.

Fonctions de l'hypothalamus

Les substances biologiquement actives produites par l'hypothalamus sont des neurohormones: cette partie du cerveau, en plus de réguler le système endocrinien, est également étroitement liée au système nerveux central. Lorsque des stimuli externes ou internes affectent certains récepteurs, des signaux à ce sujet pénètrent immédiatement dans le système nerveux central, l’hypothalamus les capte et réagit avec la production de certains neurohormones.

Certaines d'entre elles sont conçues pour stimuler la synthèse d'hormones dans la partie antérieure de l'hypophyse, appelées hormones de libération. D'autres remplissent la fonction opposée: lorsque l'hypothalamus reçoit un signal signalant la nécessité de réduire la synthèse des hormones hypophysaires, il commence à produire des statines qui inhibent leur production.

Le troisième groupe de substances biologiquement actives que produit l'hypothalamus s'appelle les hormones du lobe postérieur de l'hypophyse. Ceux-ci incluent la vasopressine et l'ocytocine. Le premier régule l'excrétion d'eau par les reins, le second affecte le comportement sexuel d'une personne, contribue à la réduction de l'utérus lors de l'accouchement, élimine le lait du sein qui se forme sous l'influence de la prolactine, l'hormone pituitaire.

L'ocytocine et la vasopressine pénètrent à l'arrière de l'hypophyse, où elles restent quelque temps. Lorsqu'ils accumulent une certaine quantité, ils entrent dans la circulation sanguine et commencent à remplir leurs fonctions en régulant la production d'hormones contrôlées par les organes de l'hypothalamus.

Ainsi, le schéma de l'hypothalamus est le suivant. Sous l’influence de divers processus intervenant à l’intérieur du corps ou dans l’environnement externe, l’hypothalamus augmente la production d’hormones qui pénètrent dans l’hypophyse et stimule la production de certaines substances biologiquement actives.

Ceux-ci, à leur tour, sont envoyés aux glandes, dont le travail est destiné à les contrôler et, en les stimulant, à augmenter la synthèse des hormones qui, une fois libérées dans le sang, sont envoyées aux organes cibles, se lient aux récepteurs qui leur sont destinés, pénètrent dans la cellule, provoquant les réactions souhaitées.

Un processus similaire se produit lorsqu'il est nécessaire de réduire la production d'hormones. Une fois que l'hypothalamus a réduit la synthèse des neurohormones, celles-ci cessent de stimuler les cellules cibles, ce qui entraîne une diminution de l'activité des glandes sous son contrôle.

Travail de la glande pituitaire

L'organe central du système endocrinien est l'hypophyse. C'est par lui que l'hypothalamus agit sur les glandes à sécrétion interne et mixte. L'effet des hormones du lobe antérieur de l'hypophyse sur leur travail peut être attribué au tableau suivant:

En outre, les hormones hypophysaires sont responsables de la fonction de reproduction de l'homme. Chez la femme, sous l'influence de l'hormone folliculostimulante, commence la première étape du cycle mensuel. La FSH favorise la maturation de l'œuf dans le follicule, augmente la quantité d'œstrogène et commence à préparer le corps à la grossesse.

Dans la seconde moitié du cycle, l'hormone lutéinisante (LH) apparaît. Lorsque sa valeur simultanément avec la FSH atteint des valeurs maximales, il provoque une ovulation (la libération d'un ovule par le follicule). Puis, sous son influence, se forme le corps jaune qui commence à produire de la progestérone et continue à préparer le corps à la conception.

Dans le corps masculin, la FSH et la LH régulent la synthèse de la testostérone. La FSH affecte les cellules de Sertoli, avec pour résultat qu'elles produisent des protéines de liaison aux androgènes qui transfèrent la testostérone aux cellules germinales. Il affecte également la production de peptides qui augmentent la sensibilité des récepteurs cellulaires de Leyding à l'hormone lutéinisante, qui active la production de testostérone. Quant à la LH, elle stimule la synthèse de l'hormone mâle par les cellules qui en sont responsables.

Hormones basiques

La glande thyroïde est la plus grande glande endocrine: sa longueur chez l'adulte varie de 2,5 à 3 cm.Elle se situe dans la partie inférieure du cou et synthétise les hormones (thyroïdiennes) contenant de l'iode et la calcitonine.

Les substances qui produisent la glande thyroïde participent à tous les processus de l'activité vitale du corps: le développement, la croissance, l'état physique et mental d'une personne dépendent de son travail approprié. Avec un manque d'hormones thyroïdiennes, l'intellect est altéré, si l'enfant est né avec une pathologie - si le traitement n'est pas effectué à temps, il développera un crétinisme ou une démence.

Un grand nombre de types d'hormones sont produits par les glandes surrénales. La plupart des substances qu’elles produisent sont responsables de la réaction rapide de l’organisme aux situations stressantes et pouvant mettre la vie en danger. Une fois intensifiés, les hormones agissent sur le corps de telle sorte qu'il apparaît des forces supplémentaires pour résoudre des situations difficiles: les vaisseaux se rétrécissent, la pression augmente, le rythme cardiaque s'accélère, le taux de glucose augmente, ce qui permet au corps d'extraire de l'énergie.

L'adrénaline et la noradrénaline sont produites dans la médullosurrénale, qui prend une décision rapide en cas de danger et surmonte les obstacles qu'une personne ne peut pas franchir normalement. Le cortex surrénalien produit des hormones de stress glucocorticoïdes, qui sont davantage activées dans des situations stressantes mais moins dangereuses. Il produit également des hormones sexuelles responsables de la formation de caractères sexuels secondaires, préparant ainsi le corps à l’âge de procréer.

La concentration de glucose dans le sang dépend du bon fonctionnement du pancréas. Les cellules bêta d'organes, connues sous le nom d'îlots de Langerhans, produisent de l'insuline. Dès que la quantité de glucose commence à dépasser la norme, sa production est activée et réduit le sucre, sinon le diabète sucré se développe. Il produit également une hormone qui diminue l'acidité du suc gastrique après que les aliments ont quitté l'estomac et les intestins.

Les hormones produites par les glandes sexuelles - androgènes et estrogènes - jouent un rôle important dans le développement du corps. Ils sont responsables de la fonction de reproduction d'une personne. Par conséquent, non seulement leur capacité à concevoir, mais aussi leur caractère, leur comportement et leur apparence en dépendent. Si les glandes sexuelles les produisent de manière insuffisante ou excessive, il se caractérise par une stérilité, une diminution de la libido, un manque de désir sexuel et d'autres problèmes.

Le travail des hormones dépend de

La qualité de l’organisation des glandes endocrines pour la production d’hormones, l’interaction entre elles et l’influence du travail de l’organisme dépend de nombreux facteurs. Tout d'abord, sur l'état de santé des organes qui les produisent, ainsi que sur la régulation du travail sur lequel l'action des hormones est dirigée.

Un impact négatif sur le travail des glandes endocrines a l'alcool et le tabagisme. Ils empoisonnent le corps, ce qui nuit à la santé humaine et est dangereux pour la fonction de reproduction: chez les enfants alcooliques, des troubles du développement, des maladies graves et la démence sont souvent enregistrés.

Pour que le corps fonctionne correctement et harmonieusement, vous devez surveiller votre santé. Si les résultats des tests montrent des écarts de substances biologiquement actives par rapport à la norme, il est nécessaire de déterminer la cause. Par exemple, un manque ou un excès d'androgènes, d'œstrogènes et d'hormones thyroïdiennes provoque souvent la stérilité. Les maladies du pancréas peuvent causer le diabète, il est impossible de s'en débarrasser complètement dans de nombreux cas, en particulier sous la forme insulinodépendante.

Le niveau d'hormones change toujours avec le développement de l'adénome, une tumeur bénigne, qui commence à synthétiser davantage des substances biologiquement actives. Les tumeurs malignes, en fonction du type de cellules cancéreuses, peuvent augmenter ou diminuer la production d'hormones. Dans ce cas, le traitement doit commencer immédiatement.

Toutes les hormones

L'émergence de problèmes dans le fonctionnement du corps, certaines personnes essaient d'éliminer les leurs, sans l'aide de médecins. Cependant, un tel auto-traitement peut avoir un impact négatif sur l'état de santé futur. Après tout, une violation dans le travail d'un organe survient dans le processus de production d'hormones insuffisante ou excessive.

Cependant, à propos de ces substances, chaque personne a entendu parler de son enfance. Pendant ce temps, les scientifiques continuent à étudier la structure de ces substances et les fonctions qu’elles remplissent. Que sont les hormones, pourquoi ont-elles besoin d’une personne, quels types d’hormones existent et quel effet ont-elles sur elle?

Quelles sont les hormones

Les hormones sont des substances biologiquement actives. Leur production se produit dans des cellules spécialisées des glandes endocrines. Traduit de la langue grecque antique, le mot "hormones" signifie "induire" ou "éveiller".

C’est cette action qui est leur fonction principale: développées dans certaines cellules, ces substances induisent l’action des cellules d’autres organes en leur envoyant des signaux. C'est-à-dire que dans le corps humain, les hormones jouent le rôle d'un type de mécanisme qui déclenche tous les processus vitaux qui ne peuvent exister séparément.

Pour réaliser leur valeur, il est nécessaire de comprendre où ils se sont formés. Les principales sources de production d'hormones sont les glandes internes suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde et parathyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • le pancréas;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Pour participer à la formation de ces substances, vous pouvez utiliser certains organes internes, notamment:

  • le foie;
  • les reins;
  • placenta pendant la grossesse;
  • la glande pinéale, située dans le cerveau;
  • tractus gastro-intestinal;
  • thymus ou thymus, en développement actif avant le début de la puberté et dont la taille diminue avec l'âge.

L'hypothalamus est un petit processus cérébral qui coordonne la production d'hormones.

Comment fonctionnent les hormones

Après avoir compris ce que sont les hormones, vous pouvez commencer à étudier leur comportement.

Chaque hormone agit sur certains organes, appelés organes cibles. De plus, chacune des hormones a sa propre formule chimique, qui détermine lequel des organes sera ciblé. Il est à noter qu'une cible peut ne pas être un seul corps, mais plusieurs.

À la différence du système nerveux qui transmet les impulsions par les nerfs, les hormones pénètrent dans le sang. Ils agissent sur les organes cibles par l’intermédiaire de cellules équipées de récepteurs spéciaux, capables de ne percevoir que certaines hormones. Leur interrelation s'apparente à une serrure à clé, où la cellule réceptrice ouverte par la clé hormonale agit comme une serrure.

Se fixant aux récepteurs, les hormones pénètrent dans les organes internes, où elles sont amenées à remplir certaines fonctions par action chimique.

L'histoire de la découverte des hormones

L'étude active des hormones et des glandes qui les produisent a débuté en 1855. Au cours de cette période, le médecin anglais T. Addison a décrit pour la première fois une maladie du bronze qui se développe à la suite d'un dysfonctionnement des glandes surrénales.

D'autres médecins, par exemple K. Bernard de France, qui ont étudié les processus de formation et de sécrétion dans le sang, ont manifesté leur intérêt pour cette science. Le sujet de son étude était les organes qui les isolaient.

Et le médecin français S. Brown-Sequard a réussi à trouver le lien entre diverses maladies et une diminution de la fonction des glandes endocrines. C'est lui qui a prouvé pour la première fois que de nombreuses maladies peuvent être guéries à l'aide de préparations à base d'extraits de glandes.

En 1899, des scientifiques anglais ont pu découvrir l'hormone sécrétine produite par le duodénum. Un peu plus tard, ils lui ont donné le nom d'hormone, qui a marqué le début de l'endocrinologie moderne.

Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas été en mesure d'étudier tout ce qui concerne les hormones, tout en continuant de faire de nouvelles découvertes.

Variétés d'hormones

Les hormones sont de plusieurs types, différenciées par leur composition chimique.

  • Stéroïdes. Ces hormones sont produites dans les testicules et les ovaires à partir de cholestérol. Ces substances remplissent les fonctions les plus importantes qui permettent à une personne de développer et d'acquérir la forme physique nécessaire qui orne le corps, ainsi que de reproduire la progéniture. Les stéroïdes comprennent la progestérone, les androgènes, l’estradiol et la dihydrotestostérone.
  • Dérivés d'acides gras. Ces substances agissent sur les cellules situées à proximité des organes impliqués dans leur production. Ces hormones comprennent les leucotriènes, les thromboxanes et les prostaglandines.
  • Acides aminés dérivés. Ces hormones sont produites par plusieurs glandes, notamment les glandes surrénales et la glande thyroïde. Et la base de leur production est la tyrosine. Les représentants de cette espèce sont l'adrénaline, la noradrénaline, la mélatonine et la thyroxine.
  • Peptides. Ces hormones sont responsables de la mise en œuvre des processus métaboliques dans le corps. Et le composant le plus important pour leur production est la protéine. Les peptides comprennent l'insuline et le glucagon, produits par le pancréas, et l'hormone de croissance produite par l'hypophyse.

Le rôle des hormones dans le corps humain

Tout au long de la vie, le corps humain produit des hormones. Ils influencent tous les processus qui se produisent avec une personne.

  • Grâce à ces substances, chaque personne a une certaine taille et un certain poids.
  • Les hormones affectent l'état émotionnel d'une personne.
  • Tout au long de la vie, les hormones stimulent le processus naturel de croissance et de dégradation des cellules.
  • Ils participent à la formation du système immunitaire, le stimulant ou le réprimant.
  • Les substances produites par les glandes endocrines contrôlent les processus métaboliques dans le corps.
  • Sous l'action des hormones, le corps tolère plus facilement l'effort physique et les situations stressantes. À ces fins, une hormone d'action active est produite - l'adrénaline.
  • Avec l'aide de substances biologiquement actives se prépare à un certain stade de la vie, y compris la puberté et l'accouchement.
  • Certaines substances contrôlent le cycle de reproduction.
  • La personne ressent le sentiment de faim et de satiété également sous l'action des hormones.
  • Avec une production normale d'hormones et leur fonction, la libido augmente et, avec une diminution de leur concentration dans le sang, la libido diminue.

Les hormones humaines de base tout au long de la vie assurent la stabilité du corps.

L'effet des hormones sur le corps humain

Sous l’influence de certains facteurs, la stabilité du processus peut être perturbée. Leur liste approximative est la suivante:

  • changements corporels liés à l'âge;
  • diverses maladies;
  • situations stressantes;
  • changement climatique;
  • mauvaises conditions environnementales.

Dans le corps des hommes, la production d'hormones est plus stable que chez les femmes. Dans le corps de la femme, la quantité d'hormones sécrétées varie en fonction de divers facteurs, notamment des phases du cycle menstruel, de la grossesse, de l'accouchement et de la ménopause.

Les signes suivants indiquent qu’un déséquilibre hormonal aurait pu se former:

  • faiblesse générale du corps;
  • des crampes dans les membres;
  • maux de tête et acouphènes;
  • transpiration;
  • altération de la coordination des mouvements et ralentissement de la réaction;
  • troubles de la mémoire et les échecs;
  • sautes d'humeur et dépressions;
  • diminution ou augmentation déraisonnable du poids corporel;
  • vergetures sur la peau;
  • perturbation du système digestif;
  • la croissance des cheveux dans les endroits où ils ne devraient pas être;
  • le gigantisme et le nanisme, ainsi que l'acromégalie;
  • problèmes de peau, y compris augmentation des cheveux gras, de l'acné et des pellicules;
  • irrégularités menstruelles.

Comment les niveaux d'hormones sont-ils déterminés?

Si l'une de ces conditions se manifeste systématiquement, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Sur la base de cette analyse, seul un médecin sera en mesure de déterminer les hormones produites en quantités insuffisantes ou excessives et de prescrire un traitement adéquat. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de déterminer le niveau de toutes les hormones possibles, car un médecin expérimenté déterminera le type de recherche nécessaire en fonction des plaintes du patient.

Pourquoi une analyse de sang est-elle prescrite pour les hormones? Il est nécessaire de confirmer ou d'exclure tout diagnostic.

Si nécessaire, des tests sont attribués pour déterminer la concentration dans le sang d'hormones sécrétées par les glandes endocrines suivantes:

  • l'hypophyse;
  • glande thyroïde;
  • les glandes surrénales;
  • testicules chez les hommes et ovaires chez les femmes.

Un diagnostic prénatal peut être attribué aux femmes, ce qui permet d'identifier des pathologies dans le développement du fœtus en début de grossesse.

Le test sanguin le plus populaire consiste à déterminer le niveau de base d'un certain type d'hormone. Cet examen est effectué le matin à jeun. Mais le niveau de la plupart des substances a tendance à varier au cours de la journée. Par exemple, l'hormone de croissance est une hormone de croissance. Par conséquent, sa concentration est étudiée pendant la journée.

Si une étude est menée sur les hormones des glandes endocrines qui dépendent de la glande pituitaire, une analyse est effectuée pour déterminer le niveau de l'hormone produite par la glande endocrine et de l'hormone de la glande pituitaire qui la produit.

Comment atteindre l'équilibre hormonal

En cas de léger déséquilibre hormonal, un ajustement du mode de vie est indiqué:

  • Respect du mode du jour. Le travail à part entière des systèmes du corps n’est possible que pour créer un équilibre entre travail et repos. Par exemple, la production de somatotrophine augmente 1 à 3 heures après l’endormissement. Dans ce cas, il est recommandé de se coucher au plus tard 23 heures et la durée du sommeil doit être d’au moins 7 heures.
  • Stimuler la production de substances biologiquement actives permet l'activité physique. Par conséquent, il est nécessaire de faire de la danse, de l’aérobic ou d’augmenter l’activité de deux à trois fois par semaine.
  • Une alimentation équilibrée avec une augmentation de l'apport en protéines et une diminution de la quantité de graisse.
  • Respect du régime de consommation Pendant la journée, vous devez boire 2 à 2,5 litres d’eau.

Si un traitement plus intensif est nécessaire, une table d'hormones est étudiée et des médicaments contenant leurs analogues synthétiques sont utilisés. Cependant, ils ne peuvent être nommés que par un expert.

Hormones humaines et leurs fonctions, types, catégories, tableau avec description des composants bioactifs

Le déroulement optimal des processus physiologiques, la croissance et le développement de l'organisme, la naissance d'une nouvelle vie, les réactions comportementales, la réponse correcte au stress est impossible sans la participation de substances biologiquement actives. La concentration de la sécrétion des glandes endocrines est très faible, mais l’effet sur les tissus et les organes est difficile à surestimer.

Il est intéressant de savoir comment des régulateurs spécifiques influencent le travail du cœur, du tube digestif, du système nerveux central, des vaisseaux sanguins, des muscles, des glandes sexuelles. Les hormones humaines et leurs fonctions. Un tableau décrivant les principaux composants bioactifs aidera à comprendre pourquoi les déséquilibres hormonaux sont au cœur de nombreuses maladies.

Informations générales sur les hormones

Des substances spécifiques produisent des glandes endocrines et certains organes. Processus métaboliques, développement, puberté, conception, grossesse, accouchement, stabilité du glucose, réponse au stress - une partie seulement des fonctions des composants essentiels du système endocrinien. Malgré leur faible quantité, les hormones régulent le travail et l'interaction de tous les systèmes et organes internes.

La molécule signal est un produit du fonctionnement des cellules endocrines. La tâche consiste à réguler les fonctions du corps lorsqu’il interagit avec les récepteurs des cellules cibles.

Il existe deux types de régulateurs:

  • hormones majeures (environ 100). Après la synthèse des substances pénètrent dans la lymphe, la circulation sanguine, le LCR, pénètre dans certains tissus ou organes et affecte les cellules. Les composants gras entrent dans les unités, les structures protéiques commencent à agir à la surface des membranes cellulaires;
  • activateurs d'hormones. Les substances spécifiques ne sont pas incluses dans les catégories principales et n'affectent pas directement le fonctionnement du corps. Leur tâche consiste à maintenir un processus de synthèse optimal pour les principaux régulateurs. La production de composants spécifiques se produit dans l'hypophyse (lobe antérieur) et l'hypothalamus.

Comment est et comment traiter la thyroïdite auto-immune thyroïdienne pendant la grossesse? Nous avons la réponse!

À propos de quelle glande produit l'hormone adrénaline et de ce que le régulateur spécifique est responsable de lire à cette adresse.

Le système endocrinien et les organes internes produisent plusieurs types d'hormones:

  • classique. Les substances produisent des cellules endocrines, manifestent des effets lointains sur les organes cibles.
  • hormones tissulaires ou hormonoïdes. Les régulateurs exercent une influence locale;
  • métabolites ou parathyroïdes. La production n'a pas lieu pour la régulation, mais une concentration stable maintient le flux des processus physiologiques;
  • neurotransmetteurs. Le lieu de synthèse est la terminaison nerveuse, le rôle est médiateur dans la transmission synaptique importante des impulsions.

Types et catégories de substances spécifiques

Le corps humain produit plusieurs catégories d'hormones. Chaque type de régulateur est responsable de la stabilité de certains processus. Certains types d'hormones affectent la sécrétion d'autres substances bioactives: ils inhibent ou activent la synthèse de composants spécifiques.

La classification des hormones par structure chimique:

Fonctions dans le corps

Une tâche importante du complexe de substances bioactives consiste à maintenir la constance des processus physiologiques, à assurer le fonctionnement optimal des systèmes et à prévenir les perturbations métaboliques. Les modifications du niveau d'un régulateur affectent souvent la sécrétion d'autres composants (TSH, T3 et T4, la somatotrophine et les substances bioactives thyroïdiennes, l'ACTH et les hormones surrénaliennes).

Les hormones remplissent de nombreuses fonctions importantes:

  • réguler la concentration de glucose;
  • activer la défense immunitaire;
  • affecter les processus métaboliques et la stabilité du poids;
  • aider le corps à faire face aux chocs, au stress, aux efforts physiques intenses et aux actions actives;
  • assurer la croissance de divers types de tissus: muscles, os, affecter la régénération des cheveux, de la peau, des muqueuses, des ongles;
  • réguler les réactions comportementales et l'humeur;
  • soutenir la fourniture d'énergie tissulaire;
  • aider une personne à ressentir le changement de rythme quotidien;
  • préparer le corps au début d'une nouvelle étape de la vie: puberté, ménopause;
  • maintenir un niveau adéquat de désir sexuel, prévenir le dysfonctionnement érectile;
  • affecter la stabilité du cycle, la préparation du corps pour la conception, maintenir la grossesse, assurer le déroulement correct du travail;
  • contrôler l'appétit, la satiété et la faim.

Que signifie le marqueur tumoral accru CA 19 9 et quelles maladies il indique? Nous avons la réponse!

Sur cette page, vous trouverez des informations sur les médicaments à prendre pendant la ménopause après les bouffées de chaleur et sur la manière de les soulager pendant un ajustement hormonal.

Suivez le lien http://vse-o-gormonah.com/lechenie/medikamenty/siofor.html et lisez les instructions d'utilisation des comprimés Siofor pour le diabète de type 2.

Indications des tests hormonaux

La violation de la sécrétion des régulateurs de diverses catégories affecte plus ou moins les processus naturels du corps. La symptomatologie des pathologies endocriniennes est en grande partie non spécifique: de nombreux patients ne savent pas que l'échec du traitement de l'acné, la stérilité ou l'obésité est associé à une perturbation hormonale. Pour clarifier le diagnostic, nous avons absolument besoin de recherches au niveau des régulateurs de toutes sortes.

Une visite chez un endocrinologue est nécessaire lorsqu'un ou plusieurs signes apparaissent:

  • troubles du sommeil;
  • rhumes fréquents, immunité réduite;
  • croissance squelettique anormale, extrémités démesurées, épaississement des paumes et des doigts;
  • apathie déraisonnable, léthargie, faiblesse générale;
  • les ongles commencent à s'exfolier et à se casser, les cheveux tombent, le travail des glandes sébacées change de manière significative;
  • la puissance est perturbée, la dysfonction érectile se produit, le désir sexuel diminue;
  • une personne devient nerveuse, facilement irritée, une agression sans cause apparaît;
  • le rapport entre les tissus adipeux et musculaires change de manière spectaculaire; certaines zones présentent une accumulation excessive de graisse, ou la plénitude est perceptible dans toutes les parties du corps;
  • il y a des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins, des fluctuations de pression sont notées, le rythme cardiaque est perturbé, un essoufflement apparaît;
  • des processus métaboliques incorrects se produisent;
  • le taux de glucose dans le sang augmente ou diminue considérablement, le patient a soif, la peau sèche, les plaies guérissent mal, l'excrétion de l'urine devient plus fréquente, l'appétit est perturbé (signes de diabète sucré);
  • la grossesse ne survient pas chez un couple qui n'utilise pas de méthode de contraception pendant un an ou plus;
  • le cycle menstruel devient irrégulier;
  • des éruptions cutanées abondantes apparaissent sur le visage et le corps pendant la puberté: acné ou acné, le traitement des zones touchées avec des moyens externes ne donne pas de résultat durable;
  • les manifestations du syndrome ménopausique ou prémenstruel sont souvent perturbées.

Vidéo sur le rôle des hormones dans le métabolisme, la croissance et le développement humain:

Les principales fonctions des hormones dans le corps humain

Les principales fonctions des hormones: régulation des processus métaboliques, croissance cellulaire, développement des organes. Développé à l'aide du système endocrinien, dont la structure comprend:

  • l'hypophyse;
  • l'hypothalamus;
  • thyroïde et pancréas;
  • les glandes surrénales.

En cas de défaillance du système hormonal, une personne commence à souffrir des manifestations de diverses maladies.

Caractéristiques générales

Combien de types d'hormones le corps humain produit-il? Les médecins ont environ 100 variétés d'hormones de base et plus d'une douzaine d'hormones activatrices. Après la production, ils sont affichés dans la circulation sanguine et envoyés sur le côté de l'organe ou du tissu souhaité, où ils agissent sur chaque cellule. Les composants protéiques sont capables de fonctionner à la surface des membranes cellulaires, tandis que les composants gras pénètrent à l'intérieur et agissent sur les organites.

Selon leurs propriétés chimiques, les hormones sont divisées en plusieurs substances:

Ensemble, ils contribuent à la maturation physique, mentale et sexuelle de l'homme. Et aussi grâce à ces substances, le corps s'adapte facilement au monde extérieur en mutation et maintient la constance de son environnement interne. Chaque hormone a sa propre structure chimique et ses propriétés physiques.

Toutes les hormones produites par le corps peuvent être divisées en 5 groupes:

  • croissance et régulation (hypophyse);
  • sexuelle (ovaires et testicules):
  • stressant (partie du cerveau des glandes surrénales);
  • corticostéroïdes (partie corticale des glandes surrénales);
  • échangeables (pancréas et thyroïde).

Les hormones activatrices n'appartiennent à aucun des groupes ci-dessus. Ils n'ont aucun effet direct sur le corps humain. De telles substances stimulent la synthèse des hormones de base. Synthétisé à l'aide de l'hypothalamus et de l'hypophyse antérieure.

Croissance et régulation

Les hormones hypophysaires contribuent à la formation et au développement des cellules tissulaires (en particulier les os et les cartilages). Sans ces substances, une vie et un fonctionnement humains normaux seraient impossibles. Grâce à eux, le corps et les organes acquièrent la taille nécessaire.

Les principaux symptômes du déficit hormonal:

  • retard de croissance à l'adolescence;
  • la croissance du tissu adipeux dans l'abdomen;
  • puberté tardive;
  • fatigue
  • fragilité osseuse.

Les signes de la présence d'une quantité excessive d'hormone de croissance dans le corps:

  • altération du métabolisme;
  • à l'adolescence, les os commencent à se développer non pas en longueur, mais en largeur;
  • les parties séparées du corps augmentent;
  • la taille des hommes peut atteindre plus de 200 cm et celle des femmes plus de 190 cm.

Lors de traumatismes de l'hypophyse, des perturbations hormonales sont observées, lesquelles entraînent de telles maladies:

Sexuelle

Ces hormones remplissent une fonction importante: elles fournissent des différences entre les hommes et les femmes. Participer au processus de la puberté et à la formation de caractéristiques sexuelles secondaires. Divisé en mâle et femelle. Mais les deux espèces sont présentes dans les deux corps.

La différence réside dans les clusters quantitatifs. Si le nombre de "leurs" hormones est normal, le système reproducteur fonctionnera sans interruption.

Hormones sexuelles mâles

Ceux-ci incluent: la testostérone, l'androstérone, l'androstènedione et l'androstènediol. Leurs fonctions principales:

  • croissance génitale;
  • épaississement des cordes vocales et grossièreté de la voix;
  • la formation de la figure de type "masculin" (épaules larges et bassin étroit);
  • développement musculaire;
  • la croissance des cheveux sur le corps et le visage.

Ils influencent également la formation de traits de caractère, par exemple la volonté et une réaction vive à un irritant.

Avec une diminution du niveau d'hormones sexuelles mâles, vous pouvez remarquer les signes suivants:

  • quantité réduite de masse musculaire;
  • l'obésité;
  • diminution de la libido;
  • irritabilité;
  • l'insomnie

Hormones sexuelles féminines

Les principales hormones féminines (œstrogènes) comprennent:

  • estradiol (l'hormone féminine la plus active);
  • estrone (ou folliculine);
  • estriol (remplit ses fonctions uniquement pendant la grossesse).

Il convient de noter que ces substances non seulement normalisent le cycle menstruel et la formation de caractéristiques féminines du corps et de la nature, mais affectent également le niveau de production d'hormones thyroïdiennes et l'abaissement des niveaux de cholestérol.

Dans le corps de la femme, il existe une autre hormone caractéristique - la progestérone (hormone de grossesse). Grâce à lui, la maturation de l'œuf et sa fécondation. Il est possible d'évaluer la fonction de fertilité et de déterminer la présence de cellules prêtes à la conception en utilisant le test hormone antimuller.

La concentration d'hormones sexuelles dans le corps de la femme n'est pas constante. Des sauts brusques se produisent sous l’influence des phases du cycle menstruel. Les changements les plus importants dans le contexte hormonal se produisent pendant la grossesse.

Stressant

Ces hormones sont produites dans le corps avec l'aide des glandes surrénales. Ils influencent les processus métaboliques et l'adaptation d'une personne à un changement des conditions environnementales. Grâce à eux, nous pouvons faire face au stress et prendre des décisions importantes dans des conditions extrêmes.

Dopamine

Ou, en d'autres termes, "l'hormone de la joie". C'est lui qui aide une personne à ressentir un sentiment de plaisir et d'euphorie. Le processus de développement est activé dans des situations spécifiques: lorsqu'une personne aime un certain type d'activité. En même temps, le cerveau essaie de se souvenir de ces sensations et fait revenir une personne encore et encore. La quantité d'une hormone peut augmenter dans des situations stressantes et même dans un état de choc (y compris une douleur).

  • manque d'émotion;
  • indifférence à tout ce qui se passe;
  • fatigue
  • fort désir de pleurer.
  • respiration rapide et rythme cardiaque;
  • gros éclat d'énergie;
  • activité accrue.

La réduction de l'hormone dopamine conduit à la dépression, qui peut entraîner l'obésité, la fatigue chronique et d'autres maux.

Montée d'adrénaline

Ceci est une hormone de stress. Cela aide à "rassembler le courage" dans une situation stressante. Il peut atténuer la douleur causée par les blessures, calmer la peur et augmenter l'endurance.

Au cours du processus de libération d'adrénaline dans le sang, il se produit une augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la respiration, ce qui contribue à saturer les muscles en oxygène et à les utiliser à pleine puissance. Et aussi cette substance augmente la période de veille et accélère la réaction. Combien de temps dure l'action de l'adrénaline? Les scientifiques estiment qu’environ 5 minutes.

L'échec hormonal peut entraîner des troubles mentaux, l'hypertension, l'épuisement, une maladie rénale.

Cortisol

Cette substance régule le métabolisme des glucides. Sa quantité maximale est produite le matin. Le montant minimum tombe dans la soirée.

La libération de cortisol dans le sang se produit également dans des situations stressantes. Il aide le corps humain à se mobiliser en réduisant l'absorption de calcium et les changements métaboliques, rendant ainsi le glucose plus accessible. Avec une pénurie de cortisol dans le sang, une personne commence à ressentir de l'irritabilité, elle est tourmentée par des maux de tête et des vertiges, son appétit est perdu, le travail du tube digestif est perturbé.

L'excès d'hormone provoque:

  • l'obésité;
  • l'insomnie;
  • diminution des forces de protection de l'immunité;
  • abaisser le taux de testostérone dans le corps.

Tout cela peut provoquer l'apparition de nombreuses maladies: diabète, ostéoporose et maladies cardiovasculaires.

Corticostéroïdes

Maintenir l'équilibre minéral dans le corps. Les hormones de ce groupe sont produites dans le cortex surrénalien. Leur fonctionnalité ne se limite pas à un organe ou à un tissu spécifique.

Ils régulent tous les processus métaboliques du corps, maintiennent une composition minérale du sang constante, contribuent à l'élimination des substances en excès. Ils sont également utilisés à des fins médicales:

  • pour le traitement de l'hépatite virale;
  • prévention de l'arthrite;
  • traitement de l'arthrose;
  • prévention de l'asthme bronchique.

Échange

Ce groupe comprend différents types d'hormones, mais ils sont tous unis par une fonction commune - la régulation des processus métaboliques du corps. Ils sont synthétisés à l'aide du pancréas, de la thyroïde, des glandes parathyroïdes, de la glande pinéale et d'autres organes endocriniens. Leur fonction hormonale s'étend à tout le corps.

Il existe plus de 50 types d'hormones métaboliques. Les principaux sont:

  • insuline - abaisse la glycémie;
  • glucagon - augmente les niveaux de glucose;
  • Tyrosine - régule la quantité d'iode;
  • calcitonine - maintient un niveau constant de calcium dans le sang;
  • hormone parathyroïdienne - favorise la libération de calcium et de phosphore par les tissus osseux, dans le cas d'une réduction de leur quantité dans le sang;
  • mélatonine - accélère les processus métaboliques, régule le biorythme du corps, donne à la peau une teinte brune pendant le bronzage;
  • mélanine - affecte la couleur de la peau;
  • Vasopressine - régule le processus de la miction.

L'équilibre des hormones dans le corps humain est une garantie de son développement complet.

Hormones dans le corps des enfants

Ces substances sont très importantes pendant l’enfance et l’adolescence, car elles donnent une impulsion à la croissance et à la formation du corps. Les troubles hormonaux dans le corps des enfants sont très difficiles à compenser et peuvent avoir des conséquences irréversibles. L'état des hormones dans le corps affecte l'état de tous les organes.

Les hormones thyroïdiennes méritent une attention particulière.

Avec leur déficience, le développement physique et mental est inhibé. De plus, les hormones thyroïdiennes interagissent étroitement avec d'autres hormones. La connexion avec la somatotropine, responsable de la croissance de l’organisme, est un exemple frappant de ce processus. Cette hormone dans le corps d'un adolescent est indispensable.

Symptômes de troubles de la thyroïde:

  • problèmes de poids - surpoids ou poids excessif;
  • retard de croissance;
  • larmoiement et irritabilité;
  • cou enflé et globes oculaires élargis;
  • peau pâle;
  • fatigue accrue;
  • activité mentale réduite.

Lorsque ces signes apparaissent, vous devez passer un test de dépistage des hormones thyroïdiennes. En l'absence de caractéristiques sexuelles secondaires chez les adolescents âgés de 12 à 14 ans, il est nécessaire de vérifier les hormones sexuelles. Et aussi pendant l'enfance, vous pouvez faire un test de glycémie et diagnostiquer la présence de diabète.

Les fonctions des hormones dans le corps, les principaux organes endocriniens

Ces substances dans le corps humain sont nécessaires en quantités minimes, mais les fonctions qu'elles remplissent sont si nombreuses qu'il est difficile même de les imaginer. Les hormones, ainsi que leurs dérivés, régulent les processus métaboliques, les étapes de synthèse et de transformation, la croissance et la division des cellules, le développement des organes et bien plus encore. Ces substances régulatrices de signaux sont produites par le système endocrinien humain, qui comprend l'hypophyse, l'hypothalamus, la thyroïde, le pancréas et d'autres organes. La moindre perturbation du fond hormonal entraîne des symptômes ou des maladies désagréables. Par conséquent, il est nécessaire de connaître le rôle des hormones dans le corps, dont les principaux organes produisent des substances actives vitales.

Informations générales

Dans le corps humain produit plus de 100 hormones majeures, ainsi qu'une douzaine d'hormones activatrices. Ces substances sont libérées dans la circulation sanguine ou la lymphe, puis se dirigent vers un organe ou un tissu spécifique. Là, ils agissent sur chaque cellule. Les substances protéiques agissent sur leurs membranes et les substances grasses pénètrent à l'intérieur et interagissent avec les organites.

Il est impossible de dire en général quel rôle les hormones jouent pour une personne, car la régulation de chaque groupe se produit à sa manière sur certains organes. Mais on peut affirmer avec justesse que l’importance des fonctions remplies est difficile à surestimer, car seul l’équilibre hormonal permet au corps humain de vivre et de se développer normalement. Par exemple, une défaillance de la synthèse de l'insuline affecte tout le corps, bien que son rôle principal soit de réduire le taux de sucre dans le sang.

Au total, il y a 5 groupes d'hormones:

  • régulateurs et de croissance (hormones hypophysaires);
  • sexuelle (substances produites par les ovaires ou les testicules);
  • stressant (substances du cerveau faisant partie des glandes surrénales);
  • corticostéroïdes (hormones du cortex surrénalien);
  • échange (produit par le pancréas, la thyroïde et d'autres glandes).

Cela n'inclut pas divers activateurs hormonaux, qui sont produits, par exemple, par l'hypothalamus ou les lobes antérieurs de l'hypophyse, car ils «activent» uniquement la synthèse d'autres hormones, sans que cela affecte directement la personne.

Réglementation et croissance

Les régulateurs de synthèse et l'hypophyse, hormone de croissance, sont responsables de la formation et du développement des cellules tissulaires (en particulier des os et du cartilage). Sans leur participation, une personne ne pourrait pas du tout vivre, car c’est grâce à elle qu’elle acquiert des dimensions normales et que ses organes correspondent aux dimensions du corps.

Toute maladie ou blessure de l'hypophyse peut entraîner une violation, la régulation hormonale est perdue, ce qui entraîne le nanisme, le gigantisme ou l'acromégalie.

Hormone de croissance

La somatotropine se distingue de l’ensemble des substances produites par les lobes de l’hypophyse. Il affecte la synthèse et le développement du tissu cartilagineux dans le corps humain. La colonne vertébrale et les membres se développent dans l'enfance précisément à cause de lui et de ses dérivés. Il a une nature protéique, il se lie donc à la membrane cellulaire sans y pénétrer.

La régulation hormonale de la somatotrophine est si forte que même à l'âge adulte, elle provoque une déviation dans le développement du tissu cartilagineux, bien que sa croissance se situe principalement entre 21 et 23 ans. En raison de l'hyperfonction de l'hypophyse, les enfants développent un gigantisme et, chez l'adulte, l'acromégalie.

Sexuelle

Les substances de ce groupe jouent un rôle majeur dans la formation, le développement et le fonctionnement du système reproducteur humain. Ils sont produits chez les femmes par les ovaires et chez les hommes par les testicules, la prostate. Ils affectent le système reproducteur et modifient en même temps l'apparence d'une personne en développant des caractéristiques sexuelles secondaires.

Hormones sexuelles féminines

Ils s'appellent également les oestrogènes. Substances de nature grasse, ayant de nombreuses fonctions:

  • développement de l'utérus;
  • la croissance des œufs dans les follicules;
  • l'apparition de caractères sexuels secondaires.

Ceux-ci comprennent:

  • l'œstrogène;
  • la progestérone;
  • la prolactine;
  • FSH;
  • ocytocine et autres.

Le premier affecte la croissance du sein et de la partie externe du système reproducteur (petites, grandes lèvres et autres), normalise le cycle menstruel. La progestérone est l'une des hormones de la grossesse et sa fonction principale est d'épaissir les parois de l'utérus pour attacher le développement de l'embryon et du placenta.

La prolactine et ses dérivés commencent à être synthétisés au début de la croissance du bébé dans l'utérus et jouent un rôle important dans l'augmentation et le développement des glandes mammaires pour l'allaitement. La fonction principale de la FSH est de stimuler la croissance des œufs dans les follicules. L'ocytocine - normalise les principaux processus métaboliques chez les femmes et réduit également la douleur lors des contractions.

Hormones sexuelles mâles

Le système reproducteur masculin est beaucoup plus facile que celui de la femme, car le sexe fort n’est impliqué que dans la fécondation des œufs, il y a donc moins d’hormones. Les androgènes sont produits dans les testicules et la prostate, et leur régulation hormonale est la synthèse du sperme, le développement des organes génitaux secondaires (croissance du pénis, augmentation des épaules et du dos, apparition de poils, voix grossière). L'une des fonctions des substances actives de la prostate est la normalisation de l'érection. Par conséquent, en raison d'une diminution de leur synthèse, l'impuissance se développe avec l'âge.

Stressant

Ce groupe comprend l'adrénaline et la noradrénaline. Leur régulation hormonale commence lors du stress dans le corps, et la fonction principale est l'accélération du système cardiovasculaire:

  • contracter les vaisseaux sanguins;
  • augmentation de la pression;
  • accélérer la respiration et le rythme cardiaque;
  • augmenter la tension musculaire.

Des défaillances dans la synthèse d'adrénaline ou de noradrénaline affectent négativement la santé, car une pression chronique et une accélération chroniques du rythme cardiaque accélèrent l'usure du cœur et des vaisseaux sanguins.

Corticostéroïdes

La fonction principale des corticostéroïdes est de soutenir l'équilibre minéral dans le corps. Ces substances sont synthétisées dans le cortex surrénalien et leur régulation hormonale n'est pas limitée à un seul organe ou à un seul tissu. Ils affectent les processus métaboliques dans tout le corps, maintiennent une composition minérale du sang constante, favorisent l'excrétion des substances en excès. Les corticostéroïdes aident au traitement de l'hépatite virale, de l'arthrite, de l'arthrose, de l'asthme bronchique et d'autres maladies.

Échange

Ce groupe est l’équipe nationale elle-même, car il comprend diverses substances, mais elles partagent toutes une fonction commune: la régulation des processus métaboliques dans le corps. Ils sont produits par le pancréas (insuline, glucagon), la thyroïde (tyrosine, la calcitonine), la parathyroïde (parathyroïde), l'épiphyse (mélatonine) et d'autres organes du système endocrinien. Leur régulation hormonale s'étend à tout le corps.

Pour échanger des hormones sont telles.

  1. Insuline qui abaisse la glycémie.
  2. Le glucagon est un antagoniste de l'insuline qui augmente le glucose.
  3. Tyrosine, qui régule le niveau d'iode.
  4. Calcitonine - maintenir un niveau constant de calcium dans le sang.
  5. Hormone parathyroïde - libère le calcium et le phosphore des tissus osseux si leur taux sanguin diminue.
  6. Mélatonine - accélère les processus métaboliques, affecte le biorythme du corps, donne un bronzage à la peau.
  7. Mélanine - détermine la couleur de la peau.
  8. Vasopressine - régule la fonction de l'urètre.

Cette liste peut être poursuivie très longtemps car il en existe plus de 50 types.

Les hormones remplissent diverses fonctions dans le corps, non seulement la santé humaine, mais aussi sa vie dépend de leur travail. Par conséquent, il est nécessaire de savoir quels sont les différents groupes de substances actives, car il est alors beaucoup plus facile de reconnaître la violation et de commencer son traitement à temps. Surveillez la composition hormonale, une fois tous les deux ans, en passant des tests, afin d'éviter diverses maladies.

Quel rôle les hormones dans le corps humain

Ce n'est un secret pour personne que les hormones contrôlent de nombreux processus corporels. La santé et l'apparence dépendent d'eux. Ils sont simplement nécessaires pour maintenir l'équilibre dans tout le corps. Chacune des hormones joue son rôle. Il est donc important que leur niveau soit normal. Pour ce faire, il est nécessaire de prendre de temps en temps une analyse des hormones.

Que sont les hormones et comment sont-elles produites?

Les hormones sont une sorte de signaux de sécrétion interne, au moyen desquels le travail de tous les processus et organes du corps humain est régulé. Par le sang, ils sont transportés dans tout le corps. Les cellules des glandes endocrines et certains tissus sont responsables de la production d'hormones.

Quelles fonctions les hormones peuvent-elles remplir?

Ils sont nécessaires au maintien de la santé et apportent une réponse aux stimuli externes et internes.

Les hormones thyroïdiennes contrôlent le taux de développement de réactions chimiques dans le corps. Avec des taux élevés d'hormones dans le sang, on observe une irritabilité nerveuse, des problèmes de rythme cardiaque et des troubles du système digestif. Le syndrome des mains tremblantes peut survenir. Et avec un manque, une personne ressent une faiblesse, une somnolence et un état dépressif. Il y a souvent des problèmes avec le système nerveux et le cœur. Il est important de surveiller un apport suffisant en iode. Taux journalier de 150-200 microgrammes.

Les hormones surrénaliennes sont importantes pour le fonctionnement normal du corps. Par exemple, le cortisol joue un rôle protecteur pour les cellules. Cependant, si son taux est dépassé, l'immunité diminue et un diabète sucré se développe. Il y a souvent un ulcère. Le taux de cortisol dans le sang varie selon le sexe et l'heure de la journée. Pour les femmes, il est acceptable le matin: de 140 à 620 nmol / l. Et le soir: 48-290 nmol / l. Mais pour les hommes, la norme est la suivante: le matin: 170-535 nmol / l. Le soir: 65-330 nmol / l.

3. Et pour les fonctions de reproduction des hormones sexuelles, à savoir l'oestrogène et la testostérone. Pour les femmes, il est impératif que le niveau d'œstrogène soit normal. L'ostéoporose survient avec sa déficience et l'on observe des sautes d'humeur. Souvent, cela cause l'infertilité et le manque de désir sexuel. En période de procréation, vous devez vous concentrer sur les chiffres suivants: 11-191 pg / ml.

Pour les hommes, il est particulièrement important que la testostérone soit normale. Cette hormone régule la puissance et est responsable de la production de sperme. Il devrait exister un tel indicateur de testostérone libre chez l'homme: 5,5 - 42 pg / ml.

Toutes les hormones sont produites par la glande endocrine et circulent ensuite librement dans le sang. Ensuite, les cellules cibles interagissent avec elles en utilisant des récepteurs de protéines. Ils sont nécessaires au fonctionnement des hormones dans le corps.

Quelles sont les hormones que les gens ont?

Il existe deux groupes principaux: les stéroïdes et les peptides. Les stéroïdes produisent des glandes surrénales et des glandes sexuelles en raison du cholestérol. Des hormones stéroïdiennes dépendent du développement physique d'une personne tout au long du sexe et jusqu'à la vieillesse.

Pour un bon métabolisme, les hormones peptidiques sont importantes. Ils consistent en un certain nombre d'acides aminés. Pour les isoler, vous avez besoin de suffisamment de protéines. Un représentant typique de ce groupe est l'hormone de croissance. Il est nécessaire pour ceux qui veulent augmenter la masse musculaire. Avec son absence de problème pour brûler les excès de graisse. L'insuline dépend des hormones peptidiques, qui transforment le sucre en énergie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones