Le cortisol est l'hormone glucocorticoïde qui, par sa structure chimique, fait référence aux stéroïdes.

La couche externe (cortex) des glandes surrénales est responsable de sa synthèse. La sécrétion de cortisol augmente quand une personne vit des situations stressantes. L'hormone stimule le cerveau, le muscle cardiaque et est responsable de la concentration.

Le contenu normal de cortisol est essentiel, car des violations dans sa synthèse indiquent un état insatisfaisant du système nerveux. Cela peut déséquilibrer le corps dans son ensemble.

Fonctions du cortisol dans le corps féminin

Le cortisol effectue des tâches vitales dans le corps de la femme. Les fonctions de l'hormone sont:

  • Protection contre le stress. Le cortisol est une hormone qui aide à faire face aux situations qui provoquent des émotions fortes et une tension du système nerveux. Pour les femmes, cela est particulièrement important car, de par leur nature, elles sont plus sensibles.

Le cortisol aide à corriger la réaction du corps à un danger particulier, protège contre les effets négatifs de la surtension.

Sans hormone, une femme peut simplement devenir confuse et devenir non viable, car le stress est presque toujours présent: du coup de sonnette d'alarme à la fin des pertes personnelles.

  • Effet anti-inflammatoire. En raison du contenu normal de cortisol, limite la propagation de l'inflammation dans le corps de la femme. Il peut réduire l'hypersensibilité à une variété d'agents pathogènes et supprimer leur action.
  • Immunorégulation. La violation du niveau d'hormone peut réduire considérablement l'immunité.
  • Régulation du métabolisme des glucides, des protéines, des lipides et de l'eau.
  • Impact sur les navires. Le cortisol contribue à leur rétrécissement, affectant le niveau de pression artérielle. Les femmes ayant un faible taux d'hormones peuvent développer une hypotension.
  • Alimentation Avec l'augmentation de la pression, le glucose qui en résulte est envoyé au cerveau. Cela provoque une poussée d'énergie significative pour les muscles.
  • Grâce à l'action du cortisol, la concentration de l'attention augmente considérablement, ce qui permet de prendre une décision plus rapidement. Mais une concentration accrue alourdit trop le système nerveux. Par conséquent, il est impossible d'être constamment dans cet état - cela causera un stress chronique.

    Cortisol normal chez la femme

    Tout au long de la vie adulte, le niveau normal de cortisol chez la femme devrait se situer dans les limites suivantes (nmol / l):

    • la limite minimale est de 138,0;
    • le maximum est 638.0.

    Cette règle est pertinente si le test du contenu de l'hormone est effectué avant le déjeuner. Du matin au soir, le niveau de cortisol fluctue constamment. Ainsi, pour les échantillons prélevés après midi, la plage acceptable de contenu est la suivante:

    • la limite minimale est de 65,0;
    • le maximum est 325.0.

    Une étude de plusieurs échantillons de sang en une journée permet d’évaluer les variations quotidiennes du cortisol. Le matin, son niveau peut dépasser les limites et atteindre 700 nmol / l. Plus la soirée approche, plus la quantité de cortisol est faible. Le contenu en hormones peut descendre au niveau de 55 et ne pas dépasser 285 unités.

    Le tableau contient des données sur les valeurs permises du cortisol tout au long de la journée.

    L'intervalle dans lequel il peut y avoir du cortisol est large. La limite inférieure de la norme indique que le corps de la femme est en état de repos. Une forte augmentation des niveaux d'hormones se produit pendant les périodes:

    • le stress;
    • effort physique intense;
    • troubles du sommeil;
    • état psychoémotionnel déprimé.

    Avec le début de la menstruation, le contenu de cortisol augmente. Mais pendant la ménopause, son montant est réduit au minimum.

    Cortisol normal pour les femmes enceintes

    Quand une femme porte un bébé, des changements se produisent inévitablement dans son corps. Il mobilise toutes les forces pour que l'enfant naisse à l'heure et soit en bonne santé.

    Le tableau contient les normes du cortisol pour une grossesse normale:

    Le niveau de cortisol au cours de cette période augmente plusieurs fois: de deux à cinq. Par conséquent, le contenu de l'hormone à environ 1200 nmol / l à 2100 est un phénomène fréquent, non lié à la pathologie. Pendant la grossesse, la femme est constamment stressée, elle s’inquiète pour le bébé et la production de cortisol dans le corps est stimulée.

    Quand une femme devrait être testée pour le cortisol

    Il est nécessaire de déterminer le niveau de cortisol dans le sang, il est nécessaire lorsque la femme subit des interruptions du cycle menstruel: les règles apparaissent irrégulièrement et peuvent même s'arrêter.

    La raison pour réussir le test est un phénomène aussi désagréable que la croissance excessive des cheveux - la croissance de cheveux noirs et durs de type masculin, par exemple sous le nez (antennes).

    Le médecin vous dirigera vers un test sanguin pour le cortisol si la femme présente de nombreux symptômes de développement caractéristiques du syndrome d'Itsenko - Cushing:

    • surpoids important (obésité). La localisation de la graisse corporelle est spécifique - elles se situent au niveau du cou, de l'abdomen, du dos et de la poitrine. Le visage devient lunaire et gonflé;
    • l'hypertension, dont la cause n'est pas établie;
    • myopathie;
    • l'hyperglycémie;
    • l'ostéoporose;
    • pletora;
    • fractures pathologiques;
    • banderoles rouges;
    • lésion permanente des tissus mous et de la peau.

    Le test est nécessaire dans le processus de diagnostic de l'insuffisance surrénalienne (primaire et secondaire). Parallèlement, le contenu en hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui stimule la sécrétion de cortisol, est analysé.

    Anomalies: Causes

    La croissance du cortisol dans une situation stressante est une condition qui aide à rétablir rapidement le fonctionnement normal du corps de la femme dans des conditions extrêmes. C'est de courte durée.

    Mais si la quantité de cortisol a longtemps dépassé les limites autorisées, c'est déjà le signe d'une certaine pathologie.

    Des niveaux élevés d'hormone peuvent signaler de telles maladies:

    • Itsenko - maladie de Cushing;
    • adénome hypophysaire basophile;
    • ovaires polykystiques;
    • thyrotoxicose;
    • Infection par le VIH;
    • infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral;
    • diverses pathologies du foie.

    Des niveaux réduits de cortisol accompagnent les maladies:

    • hypopituitarisme;
    • l'hépatite;
    • La maladie d'Addison;
    • insuffisance surrénale (congénitale).

    Des écarts du cortisol par rapport à la norme sont possibles dans le cas de:

    • la présence d'un excès de poids;
    • dépendance aux boissons alcoolisées;
    • stress prolongé;
    • anxiété et développement de la dépression;
    • l'anorexie;
    • épuisement du système nerveux;
    • insomnie chronique.

    Certains médicaments violent la concentration de cortisol, par exemple:

    • glucocorticoïdes synthétiques;
    • l'atropine et le glucagon;
    • l'insuline;
    • des contraceptifs ou des œstrogènes;
    • les opiacés et la morphine;
    • les barbituriques.

    La déviation du cortisol par rapport à la norme aggrave l'état général de la femme. Cela se manifeste:

    • faiblesse et performance réduite;
    • inattention et irritabilité;
    • violation de la sensibilité des membres;
    • poignée de main;
    • diminution de la pression et maux de tête récurrents.

    Tolérer ces symptômes n'en vaut pas la peine. Il vaut mieux consulter un médecin et se faire examiner. Les médicaments prescrits aideront à normaliser les niveaux de cortisol.

    Pour que le cortisol dans le corps d'une femme ne quitte pas les limites de la norme, vous devez sans relâche prendre soin de votre propre santé. Il n’est pas sage de s’impliquer dans de longs régimes épuisants, dans l’exercice excessif. Total devrait être avec modération.

    Et surtout, vous devez éviter les situations stressantes et travailler en même temps pour y répondre le plus calmement possible.

    Le cortisol est élevé chez les femmes - causes normales

    Contenu:

    Cortisol = hydrocortisone = glucocorticoïde = hormone stéroïde de la zone du faisceau du cortex surrénalien, appartient au groupe des 11,17-hydroxy stéroïdes.

    Les glandes surrénales sont des glandes endocrines appariées situées au pôle supérieur des reins.

    Le cortisol endogène (origine interne) sécrété par le cortex surrénalien est une hormone vitale. Un patient présentant une insuffisance surrénalienne aiguë sans l'administration de corticostéroïdes exogènes (hormones synthétisées artificiellement) décède.

    La production de cortisol endogène est sous le contrôle constant du système nerveux central et dépend du travail coordonné du système hypothalamo-hypophyso-corticoïde (surrénalien).

    L'autorégulation de la sécrétion de cortisol est un mécanisme de rétroaction.

    1. Sous l'influence de facteurs de stress, les centres supérieurs du système nerveux central sont excités, ce qui active la sécrétion et la libération de catécholamines dans le sang, y compris l'adrénaline par la médullosurrénale.

    2. L'épinéphrine stimule la production de corticolibérine par l'hypothalamus (CRH = hormone de libération de la corticotropine = facteur de libération de la corticotropine).

    3. La corticolibérine CRH active la sécrétion de l’hormone hypophysaire adrénocorticotrope, l’ACTH.

    4. L’ACTH agit sur les glandes surrénales et stimule la production de corticostéroïdes, y compris les glucocorticoïdes - le taux de cortisol dans le sang augmente.

    Sans une sécrétion adéquate d'ACTH, la fonction normale du cortex surrénalien et la libération de cortisol sont impossibles.

    5. Une concentration élevée de cortisol dans le sang inhibe à son tour la production de CRH par hypothalamus et la sécrétion hypophysaire d’ACTH, ce qui entraîne une diminution de l’activité du cortex surrénalien - le niveau de cortisol dans le sang diminue.

    L'effet du cortisol sur le corps

    - contribue à la conversion des protéines en glucose (gluconéogenèse);
    - retarde l'utilisation périphérique du glucose, augmente le glucose sanguin (antagoniste de l'insuline).

    - retarde la synthèse des protéines;
    - accélère la dégradation des protéines;
    - augmente l'excrétion d'azote dans l'urine.

    Économie d'énergie domestique:
    - augmente les dépôts de glycogène dans le foie, réduit la dégradation du glucose dans les muscles.

    - active la formation de triglycérides (graisses);
    - affecte le dépôt de graisse et la distribution du tissu adipeux.

    - augmente le taux de filtration glomérulaire;
    - affecte l'équilibre électrolytique sodium / potassium.

    - augmente la pression artérielle (le mécanisme de l'effet du cortisol sur la pression artérielle n'est pas clair);
    - réduit la perméabilité de la paroi vasculaire.

    - réduit le nombre d'éosinophiles et de lymphocytes dans le sang;
    - affecte le nombre de neutrophiles et d'erythrocytes dans le sang;
    - inhibe la production d'anticorps, le γ-interféron;
    - inhibe la libération de médiateurs inflammatoires: cytokines, prostaglandines;
    - induit la formation de lipocortines œdémateuses;
    - inhibe le développement du tissu lymphoïde, conjonctif, réticulo-endothélial;
    - réduit le nombre de mastocytes.

    - inhiber la migration des cellules souches de la moelle osseuse.

    - stimule la sécrétion de pepsine et d'acide muqueux gastrique d'acide chlorhydrique.

    Affecte l'activité de l'hypophyse:
    - inhibe la sécrétion d'ACTH;
    - inhibe la formation d'hormones gonadotropes;
    - inhibe la formation de la thyréostimuline (TSH).

    Agissant sur tous les liens de l’échange principal et de l’immunité, le cortisol a:

    • anti-inflammatoire,
    • antiallergique et désensibilisant,
    • cytostatique,
    • décongestionnant,
    • anti-choc;
    • action antitoxique.

    Cortisol et stress

    Le cortisol est souvent appelé "l'hormone du stress". Mais il est plus juste de le considérer comme une «hormone adaptative». Le cortisol aide le corps à s'adapter et à survivre dans des conditions défavorables (stressantes). Les facteurs de stress peuvent être: un traumatisme physique, des émotions fortes, un inconfort psychologique, une douleur, une infection, une maladie, la faim, le froid, la chaleur, la fatigue, le manque de sommeil, etc.

    Une augmentation du taux de cortisol dans le sang des femmes indique souvent non pas une maladie des glandes surrénales, mais plutôt un processus d'adaptation aux changements de l'environnement interne / externe.

    Le processus d'adaptation s'accompagne non seulement de la sécrétion active de cortisol, mais également de la restructuration des réactions nerveuses, du passage de l'organisme au mode économie d'énergie.

    Le cortisol est la norme chez les femmes

    Le niveau de cortisol dans le corps change au cours de la journée: entre 6 et 8 heures du matin, la sécrétion de l'hormone est maximale; le soir, vers 23 heures - minime.

    Le cortisol est une hormone très active, dans le sang en circulation est libéré à petites doses et très rapidement détruit. La dégradation du cortisol se produit dans le foie, où il se transforme en une forme hydrosoluble inactive et est excrété par les reins dans les urines.

    L'excrétion quotidienne de cortisol et de ses dérivés 17-OX (17-hydroxycorticostéroïdes) dans l'urine reflète avec précision l'activité du cortex surrénalien et constitue un indicateur de laboratoire important dans les études cliniques sur le fond hormonal.


    ACTH, 17-ACS et Cortisol chez les femmes - normes *

    Hypercorticisme

    Dans des conditions de stress prolongé, la sécrétion accrue de cortisol devient chronique.

    L'action prolongée de fortes doses de cortisol entraîne certains changements négatifs dans le corps et est appelée syndrome d'hypercorticisme.

    Premiers signes d'hypercortisolisme chez les femmes:

    • augmentation de l'appétit;
    • tolérance au glucose altérée;
    • gain de poids;
    • hypertension instable;
    • faiblesse musculaire, diminution de l'activité physique;
    • affaiblissement de l'immunité;
    • somnolence, apathie.
    La cause de l'hypercortisolisme physiologique:
    • La grossesse
    Causes de l'hypercortisolisme fonctionnel:
    • Adolescence (puberté).
    • Point culminant.
    • L'obésité.
    • Syndrome métabolique.
    • Le diabète.
    • Maladie chronique du foie (hépatite, cirrhose).
    • Alcoolisme
    • Névrose / troubles mentaux / dépression.
    • Maladies gynécologiques (syndrome des ovaires polykystiques).
    Causes de l'hypercorticisme exogène / de l'hypercorticisme médicamenteux /

    Utilisation à long terme des analogues de l’ACTH, l’utilisation des glucocorticostéroïdes (cortisone / ses analogues synthétiques) peut être accompagnée d’une augmentation du cortisol dans le sang et provoquer un hypercorticisme.

    Causes pathologiques de l'hypercorticisme

    Les causes pathologiques de la sécrétion excessive de cortisol comprennent un groupe de maladies accompagnées d’hyperfonctionnement du cortex surrénalien.

    1. Maladie d'Itsenko-Cushing - hypercortisolisme hypothalamo-hypophysaire (central).

    Causes possibles de la maladie:
    - blessures à la tête; inflammation / neuroinfection; les tumeurs cérébrales, y compris l'adénome hypophysaire antérieur.
    Raisons de l'augmentation du cartosol dans le sang:
    - augmenter la sécrétion de KRG;
    - libération excessive d'ACTH;
    - hyperactivation du cortex surrénal et sécrétion de glucocorticoïdes.
    Symptômes différentiels:
    - Echographie, TDM: hyperplasie bilatérale du cortex surrénalien;
    - taux élevés d'ACTH et de cortisol dans le sang;
    - évolution subclinique à long terme de la maladie, symptômes effacés / implicites.

    2. Le cortikostérome (adénome, carcinome) est une tumeur hormonalement active du cortex surrénalien.

    La raison de l'augmentation du cortisol dans le sang:
    - la tumeur sécrète un excès de glucocorticoïdes, du cortisol dans le sang.
    Symptômes différentiels:
    - ACTH dans le sang - faible, cortisol - élevé;
    - Echographie, scanner: hypoplasie du cortex surrénalien intact, formation de volume dans les tissus de la glande surrénale du patient.
    - évolution progressive de la maladie avec augmentation rapide des symptômes d'hypercorticisme.

    3. Tumeur maligne produisant de la corticotropine avec localisation dans les bronches / les poumons / les ovaires / les testicules / les intestins / le pancréas / autres.
    (Hypercortisolisme ectopique ACTH).

    La raison de l'augmentation du cortisol dans le sang:
    - Une tumeur maligne / carcinoïde produit des composés analogues à l'ACTH et / ou à la CRH, qui stimulent la sécrétion excessive de cortisol.
    Symptômes différentiels:
    - Echographie, TDM: hyperplasie normale / modérée du cortex surrénalien;
    - L’ACTH dans le sang est très élevé (≈ 800 pg / mol et plus), le cortisol est élevé.
    - La progression rapide des symptômes cliniques d'hypercortisolisme avec le développement d'une insuffisance circulatoire, d'une hypertrophie du foie, d'une ascite.
    Pour détecter l'emplacement des tumeurs produisant de l'ACTH, des radiographies des poumons, une échographie des ovaires, une tomodensitométrie / IRM d'autres organes sont effectuées.

    Symptômes de l'hypercorticisme

    Les symptômes de l'hypercorticisme sont les mêmes pour tous ses types et ne dépendent pas des raisons qui ont conduit à une haute sécrétion de cortisol. Les manifestations de l'hypercortisolisme sont combinées en un complexe de symptômes - syndrome de Cushing / syndrome d'Itsenko-Cushing.

    L’hypercorticisme de toute étiologie est accompagné du même type de troubles métaboliques:

    • Activation du catabolisme (destruction) de la protéine.
    • Modifications du métabolisme des graisses avec formation excessive de triglycérides.
    • Changement pathologique dans le métabolisme des glucides avec le développement du prédiabète / diabète sucré.

    Premières manifestations de l'hypercorticisme

    1. Obésité stéroïde - une redistribution caractéristique de la graisse sous-cutanée avec accumulation dans la poitrine, le cou, le visage et l'abdomen.

    2. Rougeur persistante, parfois hyperpigmentation de la peau, rougissement stéroïde "cramoisi".

    3. Eruption cutanée ressemblant à de l'acné.

    4. Vergetures violet-bleuâtre / «rouge» aux hanches et à l'abdomen.

    5. Hypertension artérielle instable.

    Syndrome d'Itsenko-Cushing

    1. Maux de tête fréquents.

    2. Faiblesse musculaire avec hypotrophie / atrophie de gros muscles de la ceinture scapulaire, des membres (amincissement des bras et des jambes).

    3. Obésité stéroïde dysplasique sévère: visage hyperémique en forme de lune; dépôt de graisse sur le corps, à l'arrière du cou sous forme de bosse / tubercule.

    4. Eruption cutanée pourpre-bleuâtre sous forme d'ecchymoses, de vergetures rouges, de protrusions herniales le long de la ligne blanche de l'abdomen / ventre affaissé (conséquence de la malnutrition du tissu conjonctif).

    5. Hypertension persistante résistante aux antihypertenseurs.

    7. Dystrophie du myocarde avec insuffisance circulatoire congestive, œdème.

    8. Ostéoporose diffuse avec syndrome douloureux, fractures osseuses pathologiques, fractures de compression de la colonne vertébrale. Néphrolithiase due à une hypercalcémie.

    9. Hirsutisme (croissance capillaire pathologique sur le visage et la poitrine).

    10. Violation du cycle menstruel (dysménorrhée suivie d'aménorrhée), infertilité.

    11. Signes de diabète sucré de type stéroïde avec polyurie, soif.

    12. Immunité réduite / déficit immunitaire secondaire: développement d’infections pustuleuses, d’acné; exacerbation d'infections chroniques / latentes; diminution de la résistance du corps.

    13. Mémoire et intelligence réduites, troubles du sommeil, dysphorie, dépression, moins souvent psychose stéroïdienne, convulsions.

    Manifestations cliniques et d'hypercortisolisme de laboratoire

    1. Hypernatrémie - augmentation du sodium (Na +) dans le sang.

    2. Hypokaliémie - diminution du potassium (K +) dans le sang.

    3. Intolérance au glucose / hyperglycémie.

    5. La créatinine dans le sang est élevée.

    7. Leucocytose neutrophile.

    9. Les signes de laboratoire de l'ostéoporose.

    10. Urine alcaline, glycosurie.

    Diagnostic de l'hypercortisolisme

    Il est souvent difficile de distinguer l'hypercorticisme fonctionnel (en particulier chez les femmes obèses en âge de climatère présentant un syndrome métabolique) de l'hypercorticisme pathologique endogène uniquement en fonction de l'évaluation du statut endocrinien.

    Dans le diagnostic différentiel de l'hypercorticisme, les études de laboratoire jouent un rôle important. Lorsqu'un tableau clinique incertain est déterminé:
    - rythme quotidien de la sécrétion de cortisol dans le sang;
    - excrétion quotidienne de cortisol libre et de 17-OX dans les urines;
    - effectuer des tests de Dexaméthasone de petite taille ou de grande taille, avec du métopiron.

    L'IRM et la tomodensitométrie sont les méthodes de vérification les plus informatives pour l'hyperplasie et les tumeurs surrénaliennes.

    Prévisions

    L’élimination des causes de l’augmentation fonctionnelle / exogène du cortisol chez la femme est réduite à l’adhésion de la patiente à un mode de vie sain et rationnel (il est parfois nécessaire de consulter un psychothérapeute), au traitement de la maladie sous-jacente, à l’ajustement / annulation de la prise de corticostéroïdes.

    Le pronostic de l'hypercorticisme endogène pathologique est déterminé par la nature de la cause de ce processus. Avec un traitement approprié, commencé au stade précoce de la maladie, avant l'apparition de la dystrophie du myocarde et de l'ostéoporose prononcée, les chances de survie sont élevées.

    Augmentation du cortisol chez les femmes: causes et effets, norme, comment réduire

    La vie quotidienne moderne de presque toutes les femmes n’est pas sans stress. Problèmes persistants, délais, enfants, longues journées de travail, etc. Vous savez comment cela se produit, et vous savez quels sentiments vous ressentez dans une situation stressante, mais savez-vous ce qui se passe dans votre corps lorsque des facteurs défavorables vous affectent? Lorsque vous êtes stressé, votre hypothalamus, une région minuscule à la base de votre système nerveux central, vous donne un système d'anxiété, ce qui amène votre système nerveux et votre système hormonal à faire en sorte que vos glandes endocrines couplées dans les reins supérieurs libèrent une augmentation des hormones adrénaline et cortisol.

    Le cortisol (un glucocorticoïde biologiquement actif) est appelé "l'hormone du stress".

    Qu'est-ce que le cortisol et pourquoi est-il nécessaire?

    Le cortisol est une hormone stéroïde, plus particulièrement un glucocorticoïde libéré par les glandes surrénales (une hormone est une substance chimique appelée hormone corticotrope (ACTH)) produite dans une partie du corps mais transmise par la circulation sanguine et ayant des effets sur les autres organes. Il y a deux petites glandes surrénales situées au-dessus de chaque rein.

    L'hormone glucocorticoïde biologiquement active de nature stéroïde est la principale hormone impliquée dans le stress et la réponse. Il s’agit d’une réaction naturelle et défensive à une menace ou à un danger, qu’il s’agisse d’un gros chien qui aboie contre vous ou du mécontentement d’un patron. Une augmentation des niveaux de cortisol entraîne l'émergence d'une nouvelle énergie et d'une nouvelle force.

    En réponse, le cortisol inhibe toute fonction inutile ou nuisible. Pendant la réponse, vous pouvez:

    • rythme cardiaque fréquent;
    • la bouche sèche apparaît;
    • provoquer une indigestion et la diarrhée;
    • attaque de panique se produisent.

    Mais pour vivre et être en bonne santé, nous avons tous besoin de cortisol. Les petites doses libérées dans le corps ont des effets positifs, notamment:

    • Régulation de l'hormone protéique pancréatique (insuline) pour maintenir le taux de saccharose dans le sang à un niveau adéquat;
    • Surveille l'état de surtension;
    • Maintient la pression artérielle normale;
    • Contribue à la protection du système immunitaire humain.

    Pourquoi faire des tests?

    Une analyse du niveau de glucocorticoïde naturel est réalisée pour vérifier son niveau de reproductibilité par l'organisme. Certaines maladies, telles que la maladie d'Addison et la maladie d'Itsenko-Cushing, affectent la quantité de cortisol reproductible par les glandes surrénales. Des analyses sur l'indicateur de cette substance sont effectuées dans le diagnostic de ces 2 maladies et comme moyen d'évaluer le fonctionnement des glandes surrénales et de l'hypophyse.

    Le cortisol joue un rôle dans plusieurs systèmes corporels. Ces systèmes comprennent:

    • Réponse au stress;
    • Changements dans le système immunitaire;
    • Système nerveux;
    • Système cardiovasculaire;
    • Clivage des protéines, des graisses et des glucides.

    Cortisol normal chez les femmes par âge

    Voici un petit tableau des indicateurs normaux par âge:

    Causes de niveaux élevés de cortisol

    Des analyses de sang peuvent indiquer des problèmes de santé. Une condition dans laquelle le niveau de glucocorticoïdes naturels dans le corps est trop élevé pendant une période prolongée peut être provoquée par une certaine maladie appelée syndrome de Itsenko-Cushing.

    Certaines des causes de la maladie d'Itsenko-Cushing:

    • Être constamment dans un état de surtension.
    • Problèmes de paires de glandes endocrines, situées au-dessus de la partie supérieure des reins. Il existe divers troubles rares des glandes endocrines jumelées qui peuvent provoquer des taux élevés de cortisol.
    • Stéroïdes De nombreuses personnes prennent des médicaments anti-inflammatoires hormonaux puissants (glucocorticoïdes, GCS).
    • L'abus d'alcool (on pense souvent que l'alcool détend le système nerveux central (SNC), mais ce n'est pas tout à fait vrai; au moment de l'utilisation, l'effet de la relaxation sera présent, mais après l'apparition de l'état post-intoxication, des lésions de divers organes comme le foie, le système nerveux central, le cœur, etc. qui stimule l’amélioration du glucocorticoïde naturel).
    • Trouble mental complexe (une forme de dépression sévère).

    Les conséquences

    Les conséquences d'une quantité élevée de cette hormone sur la santé peuvent être:

    • L'impact négatif sur chaque fonction cognitive dans la partie centrale du système nerveux (attention, mémoire, langage, perception visuelle et spatiale);
    • Psychose maniaco-dépressive (trouble bipolaire);
    • TDAH;
    • L'anorexie;
    • Boulimie;
    • Des niveaux élevés de cortisol détruisent un nombre important de cellules cérébrales, les stimulant littéralement jusqu'à la mort;
    • Démence;
    • Alcoolisme;
    • Trouble de la personnalité limite (trouble de la personnalité émotionnellement instable)
    • Réduire la production de nouvelles cellules dans le cerveau en réduisant la production de facteur neurotrophique du cerveau (BDNF), une protéine qui stimule la formation de nouvelles cellules dans le cerveau.

    Heureusement, il existe de nombreuses façons de traiter et de surmonter le stress, en réduisant le niveau de glucocorticoïdes naturels et en améliorant le bien-être général.

    Quels sont les symptômes de cortisol élevé (syndrome de Cushing)?

    Changements d'humeur - par exemple, irritabilité grave, dépression ou anxiété

    L’état de dépression et de vide, dans certaines situations, est une réaction tout à fait normale, mais un effet prolongé dans un état de dépression et / ou d’anxiété peut être causé par l’effet prolongé du cortisol sur la formation de sérotonine et de dopamine.

    Problèmes avec le système cardiovasculaire et hypertension artérielle

    Un excès de glucocorticoïdes dans le sang des femmes peut être causé par une activité stressante. L'énorme niveau de stress augmente la pression du sang sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner un risque accru de problèmes cardiaques.

    Troubles du sommeil ou insomnie

    L'hormone du stress se forme tôt le matin pour aider une personne aux yeux brillants à se réveiller, prête à agir. Les personnes qui augmentent le travail de leurs glandes surrénales pour surproduire le cortisol modifient la concentration de cortisol. Les changements et les violations des heures de sommeil biologiques conduiront au fait que son niveau baissera le matin et que l’augmentation de l’après-midi ou du soir augmentera.

    Vieillissement de la peau, apparition de rides

    Une quantité élevée d'hormone de stress entraîne une déshydratation de la peau. Les effets de la déshydratation sont les rides et le vieillissement prématuré.

    • Douleur et malaise - en particulier mal de dos.
    • Sensibilité du corps aux microbes pathogènes - cette hormone peut affaiblir et modifier la réaction de votre système immunitaire.
    • La croissance des cheveux abondante sur le menton et au-dessus de la lèvre chez les femmes.
    • Il peut apparaître des stries pourpre foncé, semblables à celles observées chez la femme enceinte.

    Dans de nombreux cas (sauf lorsque les stéroïdes médicamenteux sont à blâmer), les symptômes progressent lentement. Le diagnostic est difficile et long, car la plupart des symptômes peuvent également être causés par d’autres pathologies et troubles courants du corps.

    Il est à noter que si vous ressentez l'un des symptômes ci-dessus, cela n'indique pas que le niveau de cortisol est élevé. Les symptômes ci-dessus peuvent indiquer d'autres pathologies non liées. Il est préférable d’être examiné par des spécialistes d’un établissement médical.

    Comment le sexe féminin peut-il réduire le niveau d'une substance?

    Vous pouvez réussir à réduire les niveaux de cortisol en modifiant votre alimentation.

    Voici quelques aliments qui ont bien fonctionné: ils nourrissent, protègent le cerveau et réduisent les taux d'hormones:

    • Saumon Sauvage:
    • Chocolat noir;
    • Baies;
    • L'ail;
    • L'huile d'olive;
    • Le curcuma;
    • Thé vert;
    • Thé à la camomille.

    Il existe également des produits probiotiques. Les aliments qui stimulent la croissance des bactéries intestinales, en mangeant des aliments probiotiques, peuvent réduire les niveaux de cortisol et améliorer votre humeur. Produits probiotiques:

    • asperges;
    • les bananes;
    • l'orge;
    • le poireau;
    • l'ail;
    • le jicama;
    • les lentilles;
    • feuilles de moutarde;
    • oignons et tomates;
    • chocolat noir et cacao en poudre.

    Étant donné que la plupart de ces aliments sont savoureux, leur ajout au régime ne pose pas de problème. Mais il ne sera pas facile de supprimer les deux produits populaires que consomment la majorité des filles de la planète - le sucre et la caféine.

    Ironiquement, beaucoup de gens mangent des aliments sucrés pour se détendre, mais le sucre stimule l'augmentation des glucocorticoïdes naturels et de l'adrénaline, qui restent dans le corps jusqu'à 5 heures. La caféine, que vous consommez dans le café, les boissons énergisantes et les sodas, stimule les glandes surrénales pour qu'elles libèrent de grandes quantités de cortisol.

    La consommation régulière de caféine peut plus que doubler votre niveau d'hormone de stress dans le sang.

    Mais le thé vert, qui contient environ un quart de caféine, contient également deux composés relaxants uniques: la L-théanine (acide aminé) et l’EGCG (épigallocatéchine gallate). La L-théanine est un acide aminé contrôlant le cortisol qui contrecarre la tendance à la croissance du cortisol en caféine.

    Prenez également des suppléments de vitamines et de minéraux, en particulier de la vitamine C, qui réduit naturellement le taux de glucocorticoïdes naturels. L'acide folique contrôle les actions et les fonctions des glandes surrénales produisant du cortisol.

    Le stress chronique entraîne la libération constante de cortisol, une hormone du stress, qui nuit à la santé et au bien-être mental, cognitif, émotionnel et physique. Heureusement, vous pouvez réduire l'excès de production d'hormones en mangeant les bons aliments, en faisant de l'exercice modéré et en respirant correctement.

    Cortisol: fonctions, numération sanguine normale, anomalies et leurs causes, concentrations urinaires

    Le cortisol (hydrocortisone, 17-hydrocorticostérone) est le principal glucocorticoïde, l'hormone dite du "stress", qui, sans rester à l'écart du métabolisme des protéines, des graisses et des glucides, réagit à tout ce qui se passe dans l'organisme en augmentant son niveau.

    L'ACTH (hormone corticotrope) stimule la production de cette hormone en régulant l'activité du cortex surrénalien. Ses couches (moyenne et puchkovy) ne produisent que du cortisol à partir du cholestérol, en soulignant jusqu'à 30 mg de ce glucocorticoïde (chez l'adulte). Le taux de formation d'hormones augmente (en réponse) en cas de stress, d'effet traumatique, d'infection, d'hypoglycémie (diminution de la glycémie). L'augmentation de la teneur en cortisol inhibe la production d'ACTH et de corticolibérine, synthétisée par l'hypothalamus (un mécanisme de rétroaction négative).

    L'étude du cortisol dans le sang et l'urine est utilisée dans le diagnostic en laboratoire de diverses pathologies, principalement associées à une altération des capacités fonctionnelles du système endocrinien, à savoir les glandes surrénales (syndrome de Maladie de Cushing, maladie d'Addison, insuffisance surrénalienne secondaire).

    Norma cortisol

    La science ne remarque aucune différence particulière entre les femmes et les hommes en ce qui concerne le contenu en hormone de stress. Cependant, chez les femmes enceintes, le taux de cortisol dans le sang augmente légèrement chaque mois. Les experts estiment que cette augmentation est fausse, car elle n’est due à aucun trouble pathologique dans le corps d’une femme enceinte, mais à une augmentation du taux de protéines plasmatiques de liaison corticale dans le sang.

    Il est à noter que le lecteur, puisqu'il tentera de décoder les résultats d'analyse du cortisol, il est nécessaire de prendre en compte les unités de mesure adoptées par un laboratoire particulier (µg / l nmol / l) et les valeurs de référence. Cependant, il est sans doute préférable de confier l'interprétation des résultats à des professionnels.

    Mais ce qui influence essentiellement les indicateurs pris comme norme de l'hormone dans l'échantillon testé est l'heure du jour, comme le montre le petit tableau ci-dessous.

    Tableau: taux sanguins normaux de cortisol chez l'adulte

    Le niveau le plus élevé de cortisol est observé entre 6 et 8 heures du matin et le plus bas est enregistré après 20 heures, ce qui est pris en compte lors de la sélection d'échantillons de sang aux fins de recherche.

    Qu'est-ce que c'est - l'hormone de stress cortisol?

    Le cortisol est le principal groupe de glucocorticoïdes qui circulent constamment dans le sang. En se liant à des protéines (albumine, globuline liant les corticostéroïdes - transcortine), il prend la part du lion (jusqu'à 90%) de toutes les hormones synthétisées par le cortex surrénalien. Une certaine quantité (environ 10%) sous forme de fraction biologiquement active est présente dans le plasma lui-même. Elle ne se combine pas avec les protéines. Il s'agit du cortisol libre, qui ne subira aucune transformation métabolique et qui sera retiré plus tard (après filtration dans les glomérules des reins). organisme.

    Dans la circulation sanguine, le cortisol se déplace, étant connecté à une protéine porteuse, une globuline se liant aux corticostéroïdes. La protéine qui transporte la 17-hydrocorticostérone est produite par les cellules du foie et, en plus de sa fonction de transport, joue le rôle de réservoir de cette hormone dans le sang. Après contact avec le cortisol, la protéine porteuse la transporte vers les cellules cibles. Une fois dans le foie, l'hormone subit diverses transformations qui entraînent la formation de métabolites solubles dans l'eau qui ne possèdent aucune activité hormonale. Par la suite, ils quittent le corps par le système excréteur (par les reins).

    Le rôle biologique du cortisol est extrêmement élevé. Cette hormone est activement impliquée dans divers processus métaboliques, mais elle entretient une relation particulière avec l'échange de glucides. Le cortisol active la gluconéogenèse - la formation de glucose à partir d'autres substances ne contenant pas de glucides, mais pouvant avoir une ressource énergétique: acide pyruvique (pyruvate), acides aminés libres, acide lactique (lactate), glycérol.

    En régulant le métabolisme des glucides, le cortisol aide le corps à survivre à la famine, ne permet pas au glucose de tomber en dessous du niveau critique (forçant la synthèse des sucres et inhibant leur décomposition). Le cortisol est un important défenseur du corps contre toute perturbation de l'équilibre physiologique, c'est-à-dire contre le stress, pour lequel il a reçu le nom d'hormone «stress».

    Voici les principales actions que le cortisol produit dans le corps:

    • Il a un effet sur le métabolisme des protéines, en réduisant la production de protéines dans les cellules, améliore les processus de catabolisme;
    • Affecte le niveau de concentration de macronutriments importants tels que le sodium (Na) et le calcium (Ca);
    • Réduire la consommation de sucre par les cellules, augmente sa quantité dans le sang (donc, une augmentation de l'hormone contribue au développement du diabète stéroïdien);
    • Aide à décomposer les graisses, augmente le taux d'acides gras libres, améliorant leur mobilisation, et contribue ainsi à fournir de l'énergie au corps;
    • Participe à la régulation de la pression artérielle;
    • Porte un effet anti-inflammatoire dû à la stabilisation des membranes d'organoïdes cellulaires (lysosomes), réduisant la perméabilité des parois vasculaires, participant à des réactions immunologiques.

    Le cortisol, étant une hormone de stress, réagit aux influences extérieures. Comment ça se passe?

    Divers irritants provoquent la réaction naturelle du système nerveux qui, dans de tels cas, envoie des signaux à l'hypothalamus. L’hypothalamus, après avoir reçu un «message», augmente la synthèse de corticolibérine (CRG), qui «capte» le sang qui coule et le long du système dit portail, pénètre directement dans l’hypophyse, ce qui augmente la production d’hormone adréno-corticotrope (ACTH).

    L'ACTH ainsi obtenu est libéré dans le sang, circule dans le sang et, après avoir atteint les glandes surrénales, stimule la synthèse de cortisol. Formé dans les glandes surrénales, le cortisol pénètre dans la circulation sanguine. Il "recherche" les cellules cibles, qui sont principalement des hépatocytes (cellules du foie), y pénètrent et se lient aux protéines qui servent de récepteurs au cortisol.

    Ensuite, des réactions biochimiques complexes se produisent avec l'activation de gènes individuels et une augmentation de la production de protéines spécifiques. Ces protéines sont à la base de la réponse du corps humain à l'hormone du stress elle-même.

    Cortisol élevé et taux d'hormones bas

    Un taux élevé de cortisol dans le sang, ou plutôt une augmentation de son contenu, est observé dans un certain nombre de conditions pathologiques. Bien sûr, les principales causes de ces troubles (augmentation de l'hormone dans le sang et l'urine) sont des maladies du système endocrinien. Cependant, on ne peut pas soutenir que d'autres maladies et même des conditions physiologiques ne peuvent pas affecter les niveaux de cortisol dans certaines situations. Par exemple, le cortisol est élevé dans les cas de:

    1. Maladies (synthèse excessive d'ACTH) et syndrome d'Itsenko-Cushing (lésions surrénaliennes - production excessive d'hormones);
    2. Tumeurs surrénales;
    3. L'effet significatif du stress, qui est généralement observé chez les personnes souffrant d'autres pathologies graves;
    4. Troubles mentaux aigus;
    5. Processus infectieux dans la période aiguë;
    6. Tumeurs malignes séparées (excrétion de cortisol par des cellules endocrines situées dans d'autres organes - pancréas, thymus, poumons);
    7. Diabète non compensé;
    8. Thérapie avec des médicaments de certains groupes pharmaceutiques et, surtout, des œstrogènes, des corticostéroïdes, des amphétamines;
    9. États terminaux (dus à la perturbation de la dissimilation du cortisol);
    10. État asthmatique;
    11. États de choc;
    12. Lésions graves au parenchyme hépatique et rénal;
    13. Intoxication alcoolique aiguë chez les personnes non sujettes aux abus;
    14. Apport constant de nicotine dans le corps (chez les fumeurs expérimentés);
    15. L'obésité;
    16. Excitabilité émotionnelle accrue (même avec une ponction veineuse);
    17. Utilisation à long terme de contraceptifs oraux;
    18. Grossesse

    L'augmentation constante du cortisol, quelles que soient les circonstances, même si elle n'est pas associée à de graves violations de la fonction surrénalienne, peut avoir un impact négatif sur tout le corps:

    • Le système nerveux en souffre et, à la suite de cela, les capacités intellectuelles tombent;
    • L'activité de la glande thyroïde est perturbée;
    • La tension artérielle augmente, menant souvent à des crises hypertensives;
    • Un appétit excessif entraînant une augmentation du poids corporel;
    • Chez les femmes, les problèmes commencent sous la forme d'hirsutisme (répartition masculine du cheveu), de modifications de la forme d'un type amortisseur;
    • Sans sommeil la nuit;
    • Diminue les défenses de l'organisme contre divers types d'agents infectieux;
    • Le risque de développer des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux augmente.

    Les symptômes ci-dessus ne peuvent pas alerter la personne, la laissant indifférente à leur santé, car, affectant de manière significative l'activité vitale, assombrissent la vie elle-même.

    Le cortisol bas ou une diminution de sa concentration dans le sang a aussi ses raisons, il est:

    1. Insuffisance surrénalienne primaire (par exemple, maladie d'Addison à la suite d'une apoplexie ou d'une hémorragie);
    2. Défaillance fonctionnelle de la glande pituitaire;
    3. Déficit en hormones thyroïdiennes, ce qui entraîne une diminution de la quantité de cortisol;
    4. Utilisation prolongée en tant que traitement de l'hormone corticotrope ou des glucocorticoïdes (inhibition des capacités fonctionnelles du cortex surrénalien);
    5. L'absence d'enzymes individuelles, en particulier la 21-hydroxylase, sans laquelle la synthèse de cette hormone est difficile;
    6. Polyarthrite infectieuse non spécifique, arthrose, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite;
    7. Asthme bronchique;
    8. Hépatite chronique, cirrhose;
    9. L'utilisation de certains médicaments: danazol, lévodopa, trilostan, morphine, etc.
    10. La goutte

    Un faible taux de cortisol dans le sang peut être le résultat d'une pathologie aussi grave, telle que l'hypocorticoïde ou la maladie d'Addison, qui se développe pour diverses raisons. Le manque de production d'hormones dans ce cas est dû à la pathologie des glandes surrénales elles-mêmes, qui ne peuvent pas synthétiser la quantité de glucocorticoïdes dont le corps a besoin, y compris le cortisol. L'hypocorticoïdisme donne des symptômes difficiles à éviter: fatigue chronique, faiblesse du système musculaire, indigestion, coloration bronzée de la peau (la maladie d'Addison est donc également appelée maladie du bronze), tremblement des extrémités, battement de coeur rapide, diminution du volume sanguin en circulation (BCC) due à la déshydratation.

    Dosage du cortisol

    Bien sûr, si l’hormone de stress doit être déterminée en laboratoire, l’approche de l’analyse du cortisol doit être appropriée pour obtenir des résultats fiables. Au premier abord, l’anxiété peut facilement fausser les résultats et le patient devra faire un don de sang (ou induire le médecin en erreur?), Car il ne fait aucun doute que le cortisol sera augmenté dans ce cas.

    La personne affectée à cette étude se voit d'abord expliquer l'importance de l'analyse (elle vous permettra de savoir si les manifestations cliniques de la maladie sont liées à un changement hormonal ou si la cause des symptômes repose sur autre chose). Le patient sait à l'avance à quelle heure il est nécessaire d'effectuer une analyse et que le sang sera prélevé dans une veine (certains devront même augmenter le cortisol en appliquant un garrot). Ensuite, on demande au patient de prêter attention à plusieurs points importants qu’il doit respecter avant de lui prendre son sang:

    • Avant que l’étude ne commence à contrôler la teneur en sel de votre régime, il ne doit pas dépasser 3 grammes par jour;
    • Pendant 2 jours, il cesse de prendre des médicaments susceptibles d’affecter les valeurs de cortisol dans le sang (androgènes, œstrogènes, etc.), mais si les médicaments sont utilisés pour des raisons de santé et que leur annulation est impossible, il doit y avoir une marque dans le formulaire d’analyse;
    • Le patient vient au laboratoire l'estomac vide, s'abstenant de manger pendant au moins 10 heures (10 à 12 heures) et limitant également l'activité physique (10 à 12 heures);
    • Une demi-heure avant l’analyse, une personne qui donne du sang pour le cortisol doit s’allonger et se détendre le plus possible.

    Les résultats les plus fiables sont obtenus si le prélèvement de sang à des fins de recherche est effectué dans une plage de 6 à 9 heures.

    un exemple de la dynamique du cortisol pendant la journée, le niveau le plus élevé - moins d’une heure après la levée

    Cortisol dans l'urine et cortisol libre

    Une analyse du cortisol implique non seulement de prélever des échantillons de sang pour la recherche. Un test important Les endocrinologues considèrent la détermination du contenu de l'hormone dans l'urine quotidienne.

    Une augmentation du cortisol urinaire est typique pour:

    1. Syndrome d'Itsenko-Cushing;
    2. Troubles mentaux aigus;
    3. Stress de nature différente, par exemple dans le cas d’une maladie grave.

    Au contraire, moins d'hormone de stress est éliminée de l'organisme si elle survient:

    • Insuffisance primaire du cortex surrénalien, provoquée par une autre pathologie, par exemple néoplasme, maladie auto-immune, hémorragie (maladie d'Addison);
    • Manque de glandes surrénales de nature secondaire, ce qui est souvent le cas après une utilisation prolongée d'hydrocortisone (la capacité fonctionnelle de la glande pituitaire en souffre).

    L’étude du cortisol libre est l’essence même de l’analyse en laboratoire. Elle est déterminée dans les urines quotidiennes, mais montre la proportion de cette fraction biologiquement active présente dans le sang. Augmentation du cortisol libre dans l'urine en cas de:

    1. Syndrome d'Itsenko-Cushing;
    2. Réduire la glycémie (hypoglycémie);
    3. Hypoglycémie nocturne (diabète);
    4. Névrose, dépression;
    5. L'obésité;
    6. Processus inflammatoire aigu localisé dans le pancréas;
    7. Alcoolisme;
    8. États après des blessures et des chirurgies;
    9. Hirsutisme (chez les femmes - croissance excessive des poils sur le visage et les autres parties du corps de type masculin).

    Lors de l’interprétation des résultats de cette analyse, il convient de garder à l’esprit qu’une pathologie distincte (hydrocortisone métabolique, insuffisance rénale), une accumulation excessive de graisse sous-cutanée dans le corps du patient et une activité physique intense (sports, travail dur) peuvent fausser la précision des résultats et ne pas donner une image. témoignant de la taille de sa production réelle de glandes surrénales

    La gestion des hormones est un défi

    La question persistante des patients sur la manière d'augmenter ou de réduire une valeur de laboratoire est également pertinente pour le cortisol. En attendant, tout n'est pas si simple. Bien sûr, si le niveau est élevé en raison d’un fort stress psycho-émotionnel, il suffit alors de se calmer et de procéder à plusieurs reprises à une analyse du cortisol. Très probablement, la concentration normale de l'hormone va se rétablir spontanément après la grossesse, ainsi que les gros fumeurs ayant perdu la dépendance ou les personnes obèses, intéressés par une alimentation saine et maigrissant (bien que le cortisol soit souvent la cause de l'obésité), peut également diminuer ses valeurs.

    Et les médecins cherchent à réduire la teneur en cortisol dans le sang, en se basant sur les raisons qui ont motivé la croissance de ce glucocorticoïde. Par exemple, si l'augmentation a été provoquée par une tumeur en développement, elle est supprimée. Dans d’autres cas, le traitement est essentiellement symptomatique: lutte contre le stress, prescription d’antihypertenseurs (pour l’hypertension), traitement de maladies chroniques ayant entraîné une augmentation de l’hormone.

    Toutefois, si l’augmentation de cet indicateur de laboratoire est une pathologie grave nécessitant un traitement complexe à long terme (le lecteur a probablement remarqué que, dans la plupart des cas, l’hormone est élevée précisément à cause de circonstances similaires), le patient ne peut tout simplement pas se passer de spécialiste. Malheureusement, il n’existe pas de moyen universel de réduire la teneur en 17-hydrocorticostérone; chaque cas nécessite sa propre méthode, individuelle.

    De même approche pour le traitement des conditions pathologiques accompagnées de faible cortisol, c'est-à-dire, affectent la cause de changements dans le statut hormonal. Cependant, dans ce cas, la méthode la plus populaire peut être considérée comme un traitement de remplacement, car le cortisol peut être obtenu sous forme de médicament. Cependant, seul un médecin le prescrit, en surveillant systématiquement le niveau de l'hormone dans le sang du patient.

    Pour les personnes qui remarquent des symptômes de déséquilibre corticoïde, il est important de se rappeler que dans la plupart des cas, les niveaux élevés et faibles de cortisol nécessitent un traitement sérieux, principalement avec un endocrinologue, qui possède les connaissances nécessaires pour gérer les hormones synthétisées dans le corps humain. Les remèdes populaires ou les drogues prises de leur propre initiative risquent d'être inefficaces dans une telle situation et, de plus, peuvent avoir l'effet inverse.

    Le cortisol: la norme chez les femmes par âge

    Le cortisol est une hormone endogène du cortex surrénalien (d'origine interne), vitale, sans laquelle le corps humain meurt s'il n'est pas inséré artificiellement. Le cortisol est aussi appelé hydrocortisone, une hormone stéroïde ou glucocorticoïde, il appartient au groupe des 11,17 - hydroxy stéroïdes.

    Comment fonctionne le cortisol sur le corps humain?

    Sur l'effet de l'hormone, le cortisol sur le corps humain est présenté plus en détail dans le tableau.

    Que fait une hormone?

    Que se passe-t-il sous l'influence du cortisol?

    Transforme les protéines en glucose;

    Augmente la glycémie (est un antagoniste de l'insuline)

    Accélère la dégradation des protéines;

    Retarde la synthèse des protéines;

    Augmente l'excrétion d'azote urinaire

    Augmente le processus d'accumulation de glycogène dans le foie;

    Réduit la dégradation du glucose dans les muscles - cela contribue à la conservation des ressources énergétiques du corps

    Favorise la formation de graisses;

    Régule l'accumulation et le dépôt de graisse et la distribution du tissu adipeux

    Aide à améliorer la filtration glomérulaire;

    Équilibre le potassium et le sodium dans le sang

    Coeur et vaisseaux

    Augmente la pression artérielle;

    Réduit la perméabilité vasculaire

    Inhibe la production d'anticorps;

    Il inhibe la production de prostaglandines - activateurs de la douleur et de l'inflammation;

    Réduit le nombre de lymphocytes dans le sang;

    Réduit le nombre de mastocytes responsables de réactions allergiques dans le corps

    Hémopoïèse (processus de formation du sang)

    Supprime la migration des cellules souches de la moelle osseuse

    Contribue à la production de pepsine et d'acide chlorhydrique pour faciliter le processus de digestion

    Organes endocriniens

    Inhibe la formation d'hormones gonadotropes;

    Supprime la production d'hormone stimulant la thyroïde


    L'hormone cortisol est impliquée dans tous les processus du corps, nécessaires à sa vie, exerçant ainsi l'action suivante:

    • anti-œdémateux;
    • antiallergique;
    • cytostatique;
    • anti-inflammatoire;
    • anti-choc;
    • aide à éliminer les toxines.

    Cortisol - une hormone de stress

    Vous pouvez souvent entendre dire que le cortisol est appelé hormones du stress, mais il est plus correct de l’appeler une hormone d’adaptation. Le cortisol aide le corps à s'adapter et à survivre lorsqu'il est exposé à des conditions défavorables. Dans le rôle de telles conditions peuvent être:

    • blessures subies;
    • la peur;
    • la douleur
    • les infections;
    • la chaleur
    • froid
    • épuisement sévère;
    • manque chronique de sommeil;
    • stress chronique;
    • émotions fortes (agressivité, panique, colère);
    • la faim

    Sous l'influence de facteurs quelconques sur le corps, les indicateurs de l'hormone cortisol dans le sang peuvent changer constamment et les femmes sont soumises à de tels changements plus que les hommes. Dans certains cas, une augmentation ou une diminution du taux de cortisol dans le sang indique le processus d'adaptation de l'organisme aux changements en cours, mais peut parfois signaler des maladies du cortex surrénalien. Il est donc important de consulter un médecin à temps.

    Cortisol normal chez la femme

    Tout d'abord, il faut dire que le niveau de l'hormone cortisol dans le sang d'une femme change plusieurs fois au cours de la journée. Par exemple, le matin immédiatement après le réveil, la production de cortisol par les glandes surrénales sera maximale et le soir, juste avant d'aller au lit, elle sera minime. C'est une hormone très active qui est libérée dans le sang en très petites quantités et qui s'effondre rapidement, après quoi le matériel traité est excrété par les reins dans les urines.

    Chez une femme adulte en bonne santé et en âge de procréer, le taux de cortisol, une hormone dans le sang, se situe normalement entre 130 et 600 nm / l. Au repos, ces indicateurs ne changent pratiquement pas, cependant, sous l'influence d'une situation stressante (colère, peur), le niveau de l'hormone dans le sang augmente fortement. Une augmentation du cortisol dans le sang des femmes s'accompagne de sensations telles que:

    À différents âges, les femmes ont également une modification du taux sanguin de cortisol.

    Numéro de table 2. Cortisol normal chez les femmes par âge

    L'âge de la femme

    Niveau de cortisol: normal

    On observe une modification du taux de cortisol dans le corps de la femme lors de l’utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux oraux contenant des œstrogènes ou de troubles hormonaux.

    Réduire le cortisol par rapport à la norme: causes et manifestations cliniques

    L'hypocortisolémie consiste à réduire le taux d'hormone cortisol en deçà de ces normes. Il s'agit le plus souvent d'un signe de maladie grave:

    • hypotension grave (diminution de la pression artérielle);
    • les maladies du tractus gastro-intestinal, qui s'accompagnent de nausées, de diarrhées, de vomissements, de douleurs dans la région épigastrique;
    • atonie musculaire, faiblesse musculaire grave.

    Dans le contexte d'une forte baisse du taux de cortisol dans le sang, une femme éprouve de l'apathie, de l'anxiété et un sentiment de peur déraisonnable. En plus du contexte psycho-émotionnel, le cycle menstruel de la femme en souffre énormément: la décharge devient très rare, le cycle augmente ou la menstruation disparaît complètement.

    Une diminution de l'hormone cortisol peut être causée par des maladies de la glande thyroïde, à savoir l'hypofonction.

    Augmentation du taux de cortisol: cause

    Bien que le cortisol ait un effet positif sur tous les organes et systèmes du corps, aide le processus de digestion et stabilise les hormones, son augmentation constante dans le sang entraîne le corps de la femme dans un état de stress chronique. Un stress constant peut entraîner certaines complications:

    • affecte négativement la capacité du système nerveux à mémoriser de nouvelles informations;
    • perturbe la glande thyroïde;
    • augmente la pression artérielle;
    • perturbe le tube digestif, entraînant une femme qui ressent constamment la faim, mange beaucoup, ce qui provoque une altération des processus métaboliques et le développement de l'obésité.

    Une augmentation du taux de cortisol dans le sang d'une femme, ainsi qu'une diminution de cette hormone, affecte négativement le fonctionnement des organes de reproduction et peut entraîner une infertilité. Des niveaux élevés de cortisol dans le sang d’une femme se manifestent cliniquement par les symptômes suivants:

    • l'acné;
    • manque de menstruation;
    • hirsutisme - croissance des poils de type masculin (sur le visage, le dos, les jambes, les aisselles).

    Une augmentation chronique du taux de cortisol dans le sang plusieurs fois augmente le risque de développer des complications telles que:

    • insomnie - le patient se plaint de l'impossibilité de s'endormir même en cas de grande fatigue, de manque chronique de sommeil, de sentiment constant de fatigue et de léthargie;
    • crise cardiaque et accident vasculaire cérébral;
    • l'hypothyroïdie;
    • maladies virales respiratoires aiguës fréquentes dues à une immunité réduite;
    • augmentation de la pression artérielle, accompagnée d'oedème, douleur derrière le sternum, nausée, vomissement.

    Autres causes de cortisol accru

    Dans de rares cas, le taux de cortisol, une hormone chez la femme, peut être provoqué par des maladies affectant les glandes surrénales, entraînant une production excessive d'hormone stéroïde. En outre, une augmentation du taux d'hormone peut être provoquée par un traitement non contrôlé à long terme avec des médicaments hormonaux. Les causes rares d’augmentation du cortisol dans le sang sont:

    • maladies oncologiques;
    • tumeurs bénignes de la surrénale;
    • diabète sucré;
    • VIH ou SIDA;
    • ovaires polykystiques;
    • la mastopathie;
    • abus chronique d'alcool;
    • régimes épuisants de protéines et le jeûne.

    Comment reconnaître le changement du niveau de cortisol chez une femme sans test?

    Même avant l'examen et la visite chez le médecin, les femmes peuvent soupçonner une modification du niveau de l'hormone cortisol. Cela se manifeste cliniquement par le désir constant de manger quelque chose de doux, des palpitations cardiaques et des troubles du rythme cardiaque.

    Diagnostic et traitement des troubles du cortisol chez les femmes

    Si vous découvrez un ou plusieurs symptômes pouvant indiquer une modification du taux sanguin d'hormones stéroïdiennes, il est recommandé à la femme de contacter un endocrinologue ou un gynécologue.

    Le niveau d'hormone stéroïde est déterminé à l'aide d'un test sanguin effectué dans une veine. Le sang est prélevé chez une femme à jeun, à raison de 5 à 10 ml. Pour que les indicateurs de l’étude soient fiables, 2-3 jours avant le don de sang, il est nécessaire d’arrêter de prendre des médicaments (surtout hormonaux), de boire du café et des boissons énergisantes, d’arrêter de fumer. Un test sanguin est prélevé sur une femme à plusieurs reprises - le matin et le soir, afin de pouvoir évaluer comment le niveau d'hormone varie en fonction de l'heure. Si une femme a pris des contraceptifs hormonaux oraux ou tout autre médicament à base d'hormones, un médecin doit en être averti.

    Si des anomalies sont détectées, le médecin prescrira des examens supplémentaires à la femme, en fonction des résultats pour lesquels, si nécessaire, un traitement adéquat sera prescrit.

    Prévisions

    Le pronostic d'une violation du niveau d'hormone cortisol dans le sang d'une femme est généralement favorable. Fond hormonal est aligné en maintenant un mode de vie actif, une alimentation équilibrée et équilibrée, l'utilisation d'hormones glucocorticostéroïdes, si nécessaire. Lors de la prescription d'un traitement hormonal substitutif, le médecin détermine la dose du médicament strictement individuellement, en fonction des caractéristiques du corps de la femme.

    Vous Pouvez, Comme Pro Hormones