Le système endocrinien humain est le premier bastion de l’immunité. Les violations des glandes endocrines ont les conséquences les plus graves pour le corps. Et au cours de la dernière décennie, les statistiques sur les maladies endocriniennes ont considérablement augmenté et ont paru plus jeunes. Quelles sont les causes des troubles des glandes endocrines et comment puis-je le restaurer?

Maladies du système de sécrétion interne

Le système des glandes endocrines est la totalité des glandes du corps humain. À l'aide d'hormones produites par leurs propres cellules, ils régulent un grand nombre de processus dans le corps.

Les interruptions de travail peuvent provoquer le développement des maladies suivantes:

  • La pathologie de l'hypophyse peut déclencher le développement du gigantisme, du diabète insipide, de la maladie d'Itsenko-Cushing, de l'acromégalie.
  • La pathologie du pancréas provoque le développement du diabète.
  • Troubles de la thyroïde - diverses formes d’hyperthyroïdie et d’hypothyroïdie, de thyréotoxicose, de thyroïdite.
  • Pathologie surrénalienne - déficit hormonal et tumeurs sur ce fond.
  • La pathologie des ovaires chez la femme provoque la violation d'un cycle d'une nature différente, processus tumoraux, polykystiques.

Causes de violations

La pathologie des glandes endocrines peut être causée par divers facteurs d'origine endogène et exogène:

  • Processus infectieux viraux et bactériens.
  • Pathologie congénitale.
  • Prédisposition héréditaire.
  • Processus inflammatoires aiguës.
  • Approvisionnement en sang à la glande.
  • Absence ou excès de substances causant un dysfonctionnement des glandes.
  • Toxique et exposition au rayonnement.

Les violations régulières du régime alimentaire, la consommation d’alcool, la sédentarité, une mauvaise écologie, le surpoids et l’âge augmentent également le risque de maladies endocriniennes.

Comment aider le système endocrinien?

Comment traiter les maladies endocriniennes, si un échec hormonal s'est produit dans le corps? Avant de prendre des mesures de récupération, vous devez confirmer le diagnostic avec une liste de tests hormonaux que votre endocrinologue doit prescrire.

Dans la lutte pour la restauration aidera les conseils suivants:

  • Évitez les situations stressantes graves. Le stress est l’un des facteurs de risque les plus graves pour le développement de pathologies endocriniennes.
  • Faites n'importe quel sport. Les deux premiers points peuvent être combinés en choisissant le yoga comme sport, qui renforcera non seulement le corps, mais aussi restaurera l'équilibre émotionnel.
  • Abandonner les mauvaises habitudes: l'abus d'alcool provoque des processus inflammatoires des glandes endocrines.
  • Si possible, corrigez l'influence des facteurs environnementaux sur le corps.
  • Ajustez le régime en ajoutant au régime des aliments riches en substances nécessaires.

Ces recommandations vous aideront à soutenir le corps, même si la maladie est devenue chronique et nécessite un traitement hormonal.

Bonne alimentation

Comment restaurer le travail des glandes endocrines? Grâce aux bons produits, vous pouvez réguler le niveau d'hormones dans le corps, réduisant ainsi la charge sur l'organe malade:

  • en l'absence de thyroxine, il est nécessaire de manger des fruits de mer, des algues, du sel iodé contenant de l'iode;
  • en cas d'insuffisance de testostérone dans l'alimentation, augmentez la quantité de produits contenant du zinc: graines de citrouille, crabes, moules, huîtres;
  • le manque de noradrénaline nécessite du bêta-carotène, qui est abondant dans les carottes fraîches et la tyrosine (yaourt, produits à base de lait fermenté);
  • le manque d'œstrogènes compensera les haricots, les céréales, les huiles végétales, les épinards, le foie, la pulpe de citrouille, les œufs crus, le persil, le chou;
  • avec un manque d'oxytocine, qui produit l'hypophyse, vous pouvez manger du chocolat, avocat, banane, asperges, courgettes, courges, céleri;
  • avec une carence en somatotropine, il est nécessaire de manger des aliments riches en vitamine C, des acides gras oméga polyinsaturés, des protéines végétales et animales présentes dans les haricots, le soja, les haricots et la viande de volaille.

Les collections d'herbes médicinales contenant un grand nombre de phytohormones constituent également un moyen de restaurer le système endocrinien.

Phytodrugs

Les herbes peuvent être utilisées pour traiter le système endocrinien ou pour les prendre à des fins prophylactiques.

Comment améliorer la fonction des glandes endocrines? Les herboristes recommandent d'utiliser des herbes contenant des substances semblables aux hormones qui peuvent normaliser le système dans son ensemble.

  • Birch normalise le contexte hormonal général et aide les femmes ménopausées. Vous devez le prendre en préparant la perfusion: pour 100 g de jeunes feuilles et de boutons de bouleau, prenez 400 ml d’alcool, insistez pendant deux mois, avant utilisation, diluez une cuillère à thé de teinture dans 100 ml d’eau. Buvez 2-3 fois par jour avant les repas.
  • Les thés et décoctions qui normalisent le fond hormonal sont fabriqués à partir de fleurs de citron vert et de noix de muscade à la sauge. Vous devez sélectionner individuellement le dosage de sauge, car cela peut provoquer des allergies en raison de la teneur accrue en huiles essentielles.
  • Les feuilles de géranium aideront à stimuler la production insuffisante d’hormones surrénaliennes, si elles sont brassées dans un verre d’eau bouillante (une cuillère à thé de géranium finement haché). Boire, filtrer, un demi-verre 2 à 3 fois par jour.
  • La production excessive d'hormones par les glandes surrénales peut être apaisée selon la recette suivante: le médicament médical (10 grammes) est brassé avec de l'eau bouillante (300 ml), infusée pendant environ une heure et essorée. Prenez un quart de verre pendant 20 minutes avant les repas, 3-4 fois par jour.

Ce ne sont pas toutes les recettes qui peuvent mettre en ordre les hormones. Mais, dans tous les cas, pour le début de l'effet, il est nécessaire d'appliquer l'agent pendant une longue période et régulièrement, alors seulement, le résultat sera perceptible.

Le système de régulation du corps par les hormones ou le système endocrinien humain: structure et fonction, maladies des glandes et leur traitement

Le système endocrinien humain est un département important, dans les pathologies pour lesquelles il y a un changement de la vitesse et de la nature des processus métaboliques, la sensibilité des tissus diminue, la sécrétion et la transformation des hormones sont perturbées. Dans le contexte de perturbations hormonales, les fonctions sexuelles et reproductives en souffrent, les changements d’apparence, les performances se détériorent et le bien-être se dégrade.

Chaque année, les médecins détectent de plus en plus des pathologies endocriniennes chez les jeunes patients et les enfants. La combinaison de facteurs environnementaux, industriels et autres indésirables avec le stress, le surmenage, la prédisposition héréditaire augmente le risque de pathologies chroniques. Il est important de savoir comment éviter le développement de troubles métaboliques, de perturbations hormonales.

Informations générales

Les principaux éléments sont situés dans différentes parties du corps. L’hypothalamus est une glande spéciale dans laquelle se produisent non seulement la sécrétion d’hormones, mais aussi le processus d’interaction entre le système endocrinien et le système nerveux pour une régulation optimale des fonctions dans toutes les parties du corps.

Le système endocrinien prévoit le transfert d'informations entre cellules et tissus, la régulation du fonctionnement des services à l'aide de substances spécifiques - des hormones. Les glandes produisent des régulateurs avec une certaine périodicité, à une concentration optimale. La synthèse des hormones s’affaiblit ou augmente dans le contexte de processus naturels, tels que la grossesse, le vieillissement, l’ovulation, la menstruation, la lactation, ou lors de changements pathologiques de nature différente.

Les glandes endocrines sont des structures et structures de différentes tailles qui produisent un secret spécifique directement dans la lymphe, le sang, le liquide céphalo-rachidien et le liquide intercellulaire. Le manque de canaux externes, comme dans les glandes salivaires, est un symptôme spécifique, sur la base duquel le thymus, l'hypothalamus, la thyroïde et l'épiphyse sont appelés les glandes endocrines.

Classification des glandes endocrines:

  • central et périphérique. La séparation est effectuée sur la connexion d'éléments avec le système nerveux central. Sections périphériques: les glandes sexuelles, la thyroïde, le pancréas. Glandes centrales: épiphyse, hypophyse, hypothalamus - coupes de cerveau;
  • indépendant de l'hypophyse et dépendant de l'hypophyse. La classification est basée sur l'effet des hormones hypophysaires hypophysaires sur le fonctionnement des éléments du système endocrinien.

Apprenez les instructions d'utilisation des suppléments alimentaires Iodine Active pour le traitement et la prévention de la carence en iode.

Découvrez comment l’opération consistant à enlever l’ovaire et les conséquences possibles de l’intervention peuvent être consultées à cette adresse.

La structure du système endocrinien

La structure complexe produit divers effets sur les organes et les tissus. Le système se compose de plusieurs éléments qui régulent le fonctionnement d'un département particulier du corps ou de plusieurs processus physiologiques.

Les principaux départements du système endocrinien:

  • système diffus - cellules glandulaires produisant des substances qui ressemblent aux hormones en action;
  • système local - glandes classiques produisant des hormones;
  • un système de capture de composés précurseurs spécifiques d'amines et de décarboxylation ultérieure. Composants - cellules glandulaires produisant des amines et des peptides biogènes.

Organes endocriniens (glandes endocrines):

Organes qui ont un tissu endocrinien:

  • testicules, ovaires;
  • pancréas.

Organes ayant des cellules endocrines dans leur structure:

  • le thymus;
  • les reins;
  • organes du tube digestif;
  • système nerveux central (le rôle principal appartient à l'hypothalamus);
  • le placenta;
  • les poumons;
  • prostate.

Le corps régule les fonctions des glandes endocrines de plusieurs manières:

  • le premier. Effet direct sur les tissus des glandes à l'aide d'un composant spécifique dont le niveau est responsable d'une certaine hormone Par exemple, la glycémie diminue lorsque la sécrétion d'insuline augmente en réponse à une augmentation de la concentration de glucose. Un autre exemple est la suppression de la sécrétion de l'hormone parathyroïde avec une concentration excessive de calcium agissant sur les cellules des glandes parathyroïdes. Si la concentration de Ca diminue, la production d’hormone parathyroïdienne augmente au contraire;
  • la seconde. L'hypothalamus et les neurohormones assurent la régulation nerveuse du système endocrinien. Dans la plupart des cas, les fibres nerveuses affectent l'apport sanguin, le tonus des vaisseaux sanguins de l'hypothalamus.

Hormones: propriétés et fonctions

Sur la structure chimique des hormones sont:

  • stéroïde Base lipidique, les substances pénètrent activement dans les membranes cellulaires, l'exposition prolongée, provoquent des changements dans les processus de traduction et de transcription dans la synthèse des composés protéiques. Hormones sexuelles, corticostéroïdes, stérols de vitamine D;
  • dérivés d'acides aminés. Les principaux groupes et types de régulateurs sont les hormones thyroïdiennes (triiodothyronine et thyroxine), les catécholamines (noradrénaline et adrénaline, souvent appelées «hormones du stress»), un dérivé du tryptophane - la sérotonine, un dérivé de l'histidine - l'histamine;
  • protéine-peptide. La composition des hormones comprend de 5 à 20 résidus d’acides aminés dans les peptides et plus de 20 dans les composés protéiques. Glycoprotéines (follitropine et thyrotropine), polypeptides (vasopressine et glucagon), composés protéiques simples (somatotropine, insuline). Les hormones protéiques et peptidiques constituent un groupe important de régulateurs. Cela inclut également ACTH, STG, LTG, TSH (hormones hypophysaires), la thyrocalcitonine (TG), la mélatonine (hormone de l'épiphyse), l'hormone parathyroïdienne (glandes parathyroïdes).

Les dérivés d'acides aminés et d'hormones stéroïdes présentent le même type d'effet, les régulateurs peptidiques et protéiques ayant une spécificité d'espèce prononcée. Parmi les régulateurs, il y a les peptides du sommeil, de l'apprentissage et de la mémoire, le comportement de boire et manger, les analgésiques, les neurotransmetteurs, les régulateurs du tonus musculaire, de l'humeur et du comportement sexuel. Cette catégorie comprend les stimulants de l’immunité, de la survie et de la croissance,

Les peptides régulateurs n'affectent souvent pas les organes, mais en combinaison avec des substances bioactives, des hormones et des médiateurs, ils manifestent des effets locaux. Un trait caractéristique est la synthèse dans diverses parties du corps: tractus gastro-intestinal, système nerveux central, cœur, système reproducteur.

L'organe cible possède des récepteurs pour un certain type d'hormone. Par exemple, les os, l'intestin grêle et les reins sont sensibles à l'action des régulateurs de la parathyroïde.

Les principales propriétés des hormones:

  • spécificité;
  • forte activité biologique;
  • influence lointaine;
  • sécrétabilité

Le manque d'une des hormones ne peut être compensé avec l'aide d'un autre régulateur. En l’absence d’une substance spécifique, d’une sécrétion excessive ou d’une faible concentration, le processus pathologique se développe.

Diagnostic des maladies

Pour évaluer la fonctionnalité des glandes qui produisent les régulateurs, plusieurs types d’études de différents niveaux de complexité sont utilisés. Dans un premier temps, le médecin examine le patient et la zone à problème, par exemple la glande thyroïde, identifie les signes externes de déviations et d’échec hormonal.

Assurez-vous de recueillir vos antécédents personnels / familiaux: de nombreuses maladies endocriniennes ont une prédisposition héréditaire. Ce qui suit est un ensemble de mesures de diagnostic. Seule une série de tests combinés à des diagnostics instrumentaux nous permet de comprendre le type de pathologie en développement.

Les principales méthodes de recherche du système endocrinien:

  • identification des symptômes caractéristiques des pathologies sur fond de perturbations hormonales et de métabolisme inapproprié;
  • analyse radio-immune;
  • effectuer une échographie du corps problématique;
  • orchiométrie;
  • densitométrie;
  • analyse immunoradiométrique;
  • test de tolérance au glucose;
  • IRM et CT;
  • l'introduction d'extraits concentrés de certaines glandes;
  • génie génétique;
  • balayage des radio-isotopes, utilisation des radio-isotopes;
  • détermination des niveaux d'hormones, des produits métaboliques des régulateurs dans divers types de liquides (sang, urine, liquide céphalo-rachidien);
  • étude de l'activité des récepteurs dans les organes et tissus cibles;
  • spécification de la taille de la glande à problèmes, évaluation de la dynamique de croissance de l'organe affecté;
  • prise en compte des rythmes circadiens dans le développement de certaines hormones en combinaison avec l'âge et le sexe du patient;
  • tests avec suppression artificielle de l'activité de l'organe endocrinien;
  • comparaison des indices sanguins entrant et sortant de la glande test

Informez-vous sur les habitudes alimentaires du diabète de type 2 et sur le niveau de sucre insulinique utilisé.

Anticorps anti-thyroglobuline élevés: qu'est-ce que cela signifie et comment ajuster les indicateurs? La réponse est dans cet article.

Sur la page http://vse-o-gormonah.com/lechenie/medikamenty/mastodinon.html, lisez les instructions d'utilisation des gouttes et des comprimés Mastodinon pour le traitement de la mastopathie mammaire.

Pathologies endocriniennes, causes et symptômes

Maladies de l'hypophyse, de la thyroïde, de l'hypothalamus, de la glande pinéale, du pancréas et d'autres éléments:

Les maladies du système endocrinien se développent dans les cas suivants sous l'influence de facteurs internes et externes:

  • un excès ou une déficience d'une certaine hormone;
  • dommages actifs aux systèmes hormonaux;
  • production d'hormones anormales;
  • résistance des tissus aux effets de l'un des régulateurs;
  • violation de la sécrétion d'hormone ou perturbation du mécanisme de transport du régulateur.

Les principaux signes d'insuffisance hormonale:

  • les fluctuations de poids;
  • irritabilité ou apathie;
  • détérioration de la peau, des cheveux, des ongles;
  • déficience visuelle;
  • changement dans la quantité de miction;
  • changement dans la libido, impuissance;
  • infertilité hormonale;
  • troubles menstruels;
  • changements spécifiques dans l'apparence;
  • changement de la concentration de glucose dans le sang;
  • chute de pression;
  • des convulsions;
  • maux de tête;
  • diminution de la concentration, troubles intellectuels;
  • croissance lente ou gigantisme;
  • changement des termes de la puberté.

Les causes de maladies du système endocrinien peuvent être multiples. Parfois, les médecins ne peuvent pas établir qu’il a donné une impulsion au mauvais fonctionnement des éléments du système endocrinien, à une insuffisance hormonale ou à des troubles métaboliques. Pathologies auto-immunes de la glande thyroïde, d'autres organes se développent avec des anomalies congénitales du système immunitaire, ce qui affecte négativement le fonctionnement des organes.

Vidéo sur la structure du système endocrinien, les glandes à sécrétion interne, externe et mixte. Et aussi sur les fonctions des hormones dans le corps:

Réanimation du système endocrinien

Quelles sont les causes du dysfonctionnement des glandes endocrines et comment aider le système endocrinien à ajuster ses fonctions?

Causes et symptômes des maladies endocrinologiques

Les dysfonctionnements du système endocrinien se manifestent par les symptômes suivants:

  • perte de poids ou gain de poids;
  • problèmes de peau;
  • pousse intensive des cheveux, y compris dans les endroits indésirables;
  • perte de cheveux excessive;
  • état émotionnel instable;
  • sentiment constant de soif.

Les maladies des glandes endocrines provoquent de nombreux facteurs:

  • maladies infectieuses;
  • hypoplasie congénitale des glandes;
  • facteur héréditaire;
  • la présence de processus inflammatoires;
  • lésions auto-immunes;
  • carence ou excès de substances provoquant un dysfonctionnement des glandes;
  • l'influence des substances toxiques et des radiations;
  • stress psycho-émotionnel important.

Il convient de noter que le surpoids, l'abus d'alcool, le style de vie inactif et les facteurs environnementaux défavorables augmentent considérablement le risque de maladies endocriniennes.

Comment aider le travail des glandes endocrines?

L'endocrinologue s'occupe du traitement de ces maladies. Ce médecin doit être consulté rapidement lorsque les premiers symptômes apparaissent. Avant de prendre des mesures pour normaliser le système endocrinien, vous devez passer des tests de détection des hormones. Ils doivent être fournis au médecin traitant pour un diagnostic précis.

Recommandations générales sur la manière de restaurer le système endocrinien:

  • éviter les conditions stressantes - le système endocrinien est vulnérable au stress;
  • ne pas négliger les activités physiques habituelles - tout sport fera l'affaire;
  • renoncer à l'alcool: l'usage de l'alcool provoque l'apparition d'une inflammation des glandes endocrines;
  • adhérer à un régime alimentaire équilibré, consommez autant que possible utile pour les substances du système endocrinien.

Régime alimentaire pour les troubles endocriniens

Avec l'aide de produits, il est possible de réguler le niveau d'hormones dans le corps et de réduire la charge sur un organe malsain:

  • si la thyroxine est déficiente, il convient de consommer des aliments contenant de l'iode (crevettes, chou marin, thon, morue);
  • si le corps manque d'hormone testostérone, il est alors nécessaire d'inclure les aliments contenant du zinc: sésame, cacahuètes, graines de citrouille, champignons;
  • en cas de pénurie de norépinéphrine, le bêta-carotène, qui fait partie des épinards, du potiron, des carottes, des tomates, des oignons verts et de la tyrosine (dans les produits laitiers) aidera;
  • le manque d'œstrogènes nécessite de tels produits: légumineuses, céréales, produits à base de soja;
  • le manque d'ocytocine compensera le chocolat, l'avocat et la banane.

L'utilisation de la médecine traditionnelle

En plus de prendre des médicaments - des hormones prescrites par un endocrinologue, vous pouvez utiliser des remèdes populaires efficaces et éprouvés. Les remèdes à base de plantes médicinales éliminent les symptômes des maladies endocrinologiques, renforcent le système immunitaire et normalisent le fonctionnement du système endocrinien.

Au cours de leur pratique, de nombreux médecins ont été convaincus de l’utilisation des produits à base de plantes pour améliorer le système endocrinien des patients.

Il est recommandé de commencer leur réception seulement après avoir consulté le médecin. L'automédication peut ne pas donner le résultat attendu et parfois aggraver l'état du patient.

Il existe de nombreuses recettes et astuces pour améliorer l'état des glandes endocrines. Les plus efficaces sont:

  • Le lin contient de nombreux phytoestrogènes, il est donc largement utilisé pour normaliser les niveaux hormonaux. La composition des graines et de l'huile de lin comprend de la lignine, qui a un effet positif sur le corps de la femme. Il est recommandé de prendre pour éliminer les manifestations désagréables de la ménopause et 2 cuillères à soupe deux fois par jour pendant un mois - ce temps est suffisant pour constater une amélioration de la condition;
  • Rétablissement du fonctionnement normal des glandes endocrines à l'aide de la plante - la boîte à poumons.Il aide à augmenter l'immunité du corps, à éliminer l'inflammation des voies respiratoires supérieures. La recette pour l'utilisation de medunitsy: verser 30 grammes d'herbe 1 litre d'eau bouillante, boire 250 ml 4 fois par jour une demi-heure avant les repas. Le matin et avant le coucher, vous pouvez manger avec du miel;
  • Pour éliminer le dysfonctionnement du système endocrinien chez les femmes qui provoquent une croissance excessive des poils sur le corps, il est recommandé de manger des œufs au plat avec des champignons et des champignons plusieurs fois par semaine. Les composants de ce plat réduisent le niveau d'hormones mâles.

Permettra de se débarrasser des troubles hormonaux et de la queue de cheval. Cette plante améliore la production d'hormones féminines. L'infusion est simple à préparer: elle doit être préparée sous forme de thé et être bu après les repas.

La guérison des perturbations hormonales aidera le champ de girofle, rose et rouge. Cette plante renforce le système immunitaire, améliore le travail des glandes endocrines, combat la croissance des poils indésirables chez la femme et la calvitie chez l'homme.

Recette de bouillon: 1 cuillère à soupe de clou de girofle par verre d'eau, laissez infuser 10-15 minutes. A consommer après les repas au moins 3 fois par jour.

Avec un manque d'oestrogène chez les femmes, la sauge est utilisée. Il est utilisé pour résoudre les problèmes causés par un déficit en hormone. Afin d’éliminer les troubles hormonaux, utilisez une infusion de sauge. Recette de bouillon: Verser de l'eau bouillante sur 1 cuillère à café de feuilles et laisser reposer 10-15 minutes, puis filtrer Prenez la perfusion devrait être avant les repas, un quart de tasse, trois fois par jour.

Dans la lutte contre le déséquilibre hormonal est également efficace dans la collecte des herbes. Pour préparer le bouillon, vous devez mélanger 1 cuillère à soupe de prêle et d'oiseau highlander, 3 cuillères à soupe du millième. Une cuillerée d'une telle collection devrait insister une heure. Boire une infusion toute la journée par petites gorgées.

Le traitement du système endocrinien est un processus long et difficile. Pour rapidement constater un résultat positif, vous devez suivre les recommandations du médecin et prendre les médicaments nécessaires. Accélérer le processus de récupération aidera les moyens de la médecine traditionnelle.

Symptômes qui déterminent les maladies endocriniennes

Le système endocrinien est responsable du contrôle de toutes les principales fonctions du corps. Même les plus petits troubles hormonaux nécessitent une attention particulière. Les questions relatives à la maladie du système endocrinien humain concernent un grand nombre de patients, car des troubles hormonaux entraînent des violations de la fonctionnalité normale de nombreux organes et systèmes du corps humain. Dans le cas où le traitement n'est pas approprié, une telle négligence entraîne des conséquences très désagréables.

Les troubles hormonaux impliquent: une diminution ou une augmentation de la taille et du poids, une instabilité émotionnelle et un état mental déséquilibré. Le système endocrinien humain devient un participant actif au fonctionnement du corps, ce qui signifie la digestion des aliments consommés et le maintien d'un état de santé du corps. Les glandes endocrines comprennent: l'hypophyse, l'hypothalamus, les glandes thyroïdiennes et parathyroïdiennes et les glandes sexuelles.

Par exemple, l'hypophyse produit plusieurs hormones, dont l'une est une hormone de croissance qui affecte la croissance humaine. Avec une pénurie aiguë de telles hormones dans le corps, la croissance cesse et le corps d’un adulte n’est plus long qu’un mètre vingt. Dans le cas où l'hormone est produite en excès, la longueur du corps d'une personne adulte dépasse la marque des deux mètres.

Les glandes endocrines sont responsables du fonctionnement normal des systèmes nerveux et immunitaire du patient et contribuent au maintien d’un bon état acide du corps. Grâce aux glandes endocrines, des hormones sont produites qui, par des réactions chimiques, réagissent avec l'activité des organes humains.

Toutes les maladies ne peuvent pas être une cause qui perturbe les glandes endocrines et les perturbations hormonales. Dans de tels cas, l'endocrinologue ne sera pas toujours en mesure de vous aider. Parfois, il est préférable de faire appel à un tout autre spécialiste. Par exemple, si une fonction sexuelle est altérée, il est préférable de contacter un urologue, un gynécologue ou un psychothérapeute pour atténuer l'instabilité émotionnelle.

Dans tous les cas, un diagnostic adéquat et un traitement approprié nécessitent la consultation d'un spécialiste qualifié. Habituellement, les maladies du système endocrinien sont associées soit à une surabondance, soit à un manque de production d'hormones, ce qui contribue au développement de processus pathologiques.

L'étiologie de la maladie du système endocrinien dans la pratique médicale moderne est encore trop peu étudiée. Les modifications pathologiques du système endocrinien peuvent être associées à des anomalies génétiques, à une inflammation et à des néoplasmes, ainsi qu’à une altération de la sensibilité des tissus aux hormones. La médecine moderne parmi les maladies les plus courantes du système endocrinien met en évidence: le diabète, le goitre diffus toxique et le dysfonctionnement des glandes sexuelles.

Cependant, malgré toutes les méthodes de recherche les plus modernes, les glandes endocrines et les maladies qui y sont associées restent les plus mystérieuses et les moins bien comprises. Il est donc important de respecter les règles générales de prévention et les recommandations de spécialistes qualifiés.

Symptômes de maladies possibles

Les signes et symptômes associés aux maladies des troubles endocriniens sont très nombreux et peuvent être prononcés et peuvent toucher presque toutes les zones et fonctions du corps humain. Symptômes observés chez les patients présentant des troubles associés au système endocrinien:

  • Une forte diminution ou, au contraire, une forte augmentation du poids corporel;
  • Sautes d'humeur;
  • Soit une augmentation ou une diminution de la température corporelle et de la fièvre;
  • Transpiration excessive;
  • Violation du cycle menstruel chez les femmes;
  • Changement du rythme cardiaque normal;
  • Troubles de la mémoire et de la concentration;
  • Maux de tête fréquents;
  • Fatigue, faiblesse et somnolence;
  • Sensation constante de soif, principalement observée chez les patients atteints de diabète sucré;
  • Excitabilité excessive;
  • Diminution du désir sexuel;
  • Besoin fréquent d'uriner.

Tous les symptômes ci-dessus se produisent souvent chez la plupart des patients atteints de troubles associés à des maladies du système endocrinien. Étant donné que ces symptômes ne sont pas spécifiques et que presque tout le monde y est confronté, il n'est pas nécessaire de demander immédiatement l'aide d'un endocrinologue professionnel. Il est donc intéressant de surveiller leur état de santé pendant un certain temps.

La plupart des maladies qui causent les glandes endocrines ont des manifestations externes et, combinées à ces symptômes, peuvent donner une image plus vivante des signes de la maladie.

Ces manifestations sont caractérisées par les éléments suivants: changements dans l’expression faciale du patient, augmentation de la taille des arcades sourcilières, modification de la peau, peut-être une perte de cheveux ou, au contraire, une croissance excessive. En raison des conditions défavorables qui entourent actuellement la majorité de la population, la glande thyroïde est particulièrement exposée.

Le contrôle que le système endocrinien implique est caractérisé par l'âge et le sexe de la personne. Il a également un impact significatif sur le fonctionnement normal du processus métabolique et du système nerveux central et, avec l'aide de ceux-ci, déjà sur toutes les autres fonctions vitales. Les signes caractéristiques de l'âge sont associés à une évolution régulière des changements liés à l'âge, qui peuvent être radicalement perturbés sous l'influence de perturbations endocriniennes provoquées par une ou plusieurs glandes endocrines.

Il arrive que, en raison d'une telle violation, peut-être une puberté plus précoce, que l'on observe principalement dans les tumeurs malignes des gonades. Le retrait d'une telle tumeur normalise la performance des glandes sexuelles. Les signes sexuels sont responsables de la différenciation sexuelle de l'organisme et du développement de caractères sexuels secondaires appartenant aux glandes sexuelles.

La réduction de leur fonctionnalité implique le développement d'une structure corporelle particulière, caractérisée par une augmentation de la longueur des membres. Chez les patients de sexe masculin, la structure féminine du pelvis se développe et le corps ne possède pas de poils.

Malgré tous les symptômes et signes énumérés, il convient de rappeler que la plupart des maladies qui affectent les glandes endocrines sont héréditaires en elles-mêmes. Vous devez donc vous demander ce que les parents les plus proches ont. Il convient de rappeler que les symptômes et les signes associés aux maladies endocriniennes dépendent de leur type et de la nature de leur occurrence, il est important de prescrire le diagnostic correct et de commencer à traiter ces symptômes rapidement.

Il est très important que le médecin traitant diagnostique tous les processus pathologiques qui ont été réalisés au préalable et qui pourraient provoquer des maladies. Très souvent, les signes externes caractéristiques peuvent indiquer le développement d’une maladie. Par exemple, des lèvres ou des oreilles trop larges peuvent parler d’acromégalie et une déformation notable du cou indique un dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Traitement nécessaire

Dans la pratique médicale moderne, le traitement, qui implique le système endocrinien, est réalisé à l'aide de médicaments hormonaux. Dans les cas où les raisons principales sont une participation active excessive ou insuffisante des glandes, la fonctionnalité de restauration pose des problèmes.

Pour éliminer les symptômes et les premiers signes, des hormones sont introduites dans le corps du patient, ce qui réduit l’activité excessive du fonctionnement des éléments du système endocrinien. Dans les cas graves, lorsqu'une personne doit enlever une partie de la glande ou couper l'organe complètement, la prise de ces médicaments doit être effectuée jusqu'à la fin de la vie.

Des médicaments anti-inflammatoires et raffermissants sont souvent prescrits à titre prophylactique, et un traitement à l'iode radioactif est également utilisé. Bien sûr, la méthode de traitement la plus efficace est la chirurgie, mais des spécialistes qualifiés n'utilisent cette méthode que dans de rares cas.

La nutrition est choisie par le médecin en fonction de la glande endocrine touchée. La nutrition diététique est prescrite, s'il n'y a pas de maladies concomitantes pouvant être aggravées par le diabète sucré, dans ce cas, le spécialiste prescrit un régime à l'essai. Table de menu d'essai:

  • Viande et poisson - deux cent cinquante grammes;
  • Curd - trois cents grammes;
  • Fromage - vingt-cinq grammes;
  • Produits laitiers fermentés - cinq cents grammes;
  • Pain de seigle - cent grammes;
  • Beurre et huile végétale - soixante grammes;
  • Tous les légumes, à l'exception des pommes de terre et des haricots - mille grammes;
  • Fruits frais, sauf les bananes et les raisins - trois cents grammes.

Pour les patients en surpoids, un régime prophylactique est prescrit pour la prophylaxie; il doit avoir une faible valeur énergétique. Une telle réduction de l'apport en graisses contribue à la perte de poids.

Le système endocrinien est curable et, à l’aide de méthodes traditionnelles impliquant des infusions d’herbes médicinales, cette méthode est conçue pour recevoir un grand nombre d’herbes, telles que: thym, achillée, mélisse, menthe, absinthe, sauge, camomille, etc. De telles charges aident à stabiliser les processus métaboliques et favorisent la pénétration dans le corps d'importants oligo-éléments.

La prévention des symptômes et des maladies du système endocrinien apparus comprend la prise régulière d'additifs alimentaires biologiquement actifs et contenant de l'iode. Il convient de rappeler qu’il est nécessaire d’observer un mode de vie sain et de respecter les mesures de prévention nécessaires afin de minimiser et de minimiser les risques associés aux maladies du système endocrinien.

Perturbation endocrinienne

Informations générales

Les troubles du système endocrinien sont des affections pathologiques résultant d'une activité anormale des glandes endocrines ou des glandes endocrines, qui libèrent des substances (hormones) qu'elles produisent directement dans le sang ou la lymphe. Les glandes endocrines comprennent:

glande thyroïde et parathyroïde;

les glandes surrénales et les glandes à fonction mixte;

Le rôle principal des glandes endocrines dans le corps s'exprime par leur influence sur les processus métaboliques, la croissance, le développement physique et sexuel. La perturbation du système endocrinien entraîne la survenue de divers handicaps. Les troubles endocriniens ont pour base soit une amplification excessive, soit une diminution des fonctions d'une glande particulière.


Troubles endocriniens

L’hypophyse est considérée comme le centre de la régulation de l’activité du système endocrinien, car elle produit des hormones qui stimulent spécifiquement la croissance, la différenciation et l’activité fonctionnelle de certaines glandes endocrines.

La perturbation des fonctions complexes de l'hypophyse conduit à l'apparition d'un certain nombre de troubles de l'hypophyse: une fonction excessive de l'hypophyse antérieure provoque l'acromégalie. Une diminution de la fonction de l'hypophyse antérieure peut provoquer:

atrophie des glandes génitales;

La diminution de la fonction du lobe postérieur de l'hypophyse provoque le développement du diabète insipide. Le patient a une urine abondante et une soif intense.

Avec une augmentation marquée de la fonction de la glande thyroïde, on observe une saillie des globes oculaires ou un œil de bogue.


Une diminution de la fonction thyroïdienne est accompagnée d'une diminution de la glande thyroïde, d'un ralentissement de la fréquence cardiaque et d'une rétraction des globes oculaires. Il y a une tendance à l'obésité, à la constipation, à la peau sèche, à une diminution de l'excitabilité globale, à des modifications de la peau et du tissu sous-cutané, qui deviennent œdémateux. Cette condition s'appelle myxedema.

Régulation des glandes endocrines

La régulation de l'activité des glandes endocrines est assurée par les centres nerveux autonomes du mésencéphale par les fibres nerveuses autonomes et par la glande pituitaire sous le contrôle du cortex cérébral. Les systèmes nerveux et endocrinien sont étroitement liés et interagissent constamment.

Dysfonctionnement primaire des glandes endocrines périphériques. Divers processus pathologiques peuvent se développer dans la glande elle-même et entraîner une perturbation de la formation et de la sécrétion des hormones correspondantes.

Formes périphériques de troubles endocriniens. Les troubles endocriniens périphériques peuvent être liés à la liaison des hormones aux protéines au stade de leur transport vers les cellules cibles, à l'inactivation ou à la destruction de l'hormone circulante, à des perturbations de la réception des hormones et de leur métabolisme et à des mécanismes permissifs.

Les infections sont une des principales causes de lésions des glandes endocrines périphériques. Certains d'entre eux (par exemple, la tuberculose, la syphilis) peuvent être localisés dans différentes glandes, entraînant leur destruction progressive, dans d'autres cas, il existe une certaine sélectivité des dommages (par exemple, la septicémie à méningocoque est souvent accompagnée d'hémorragie dans les glandes surrénales, une parotite virale provoque souvent une orchite et une atrophie testiculaire, peut également se produire avec la gonorrhée).

Si une tumeur ne sécrète pas d'hormone, elle ne fait que presser et causer une atrophie ou détruire le tissu glandulaire, son hypofonction progressive se développant. Les tumeurs sont souvent métastatiques. Dans certains cas, les tumeurs des glandes endocrines produisent des hormones qui ne sont pas caractéristiques de cette glande, et des foyers ectopiques de formation d'hormones dans les tumeurs d'organes non endocriniens sont également possibles.

tumeur hormonalement active de la glande appariée;

Au cœur des dommages et de l'atrophie de la glande se trouvent parfois les processus autorosmmunaux (dans certaines formes de diabète, maladies des glandes surrénales, thyroïde).

La formation d'hormones est perturbée par des défauts héréditaires des enzymes nécessaires à leur synthèse ou par l'inactivation des enzymes. De cette manière, certaines formes de syndrome corticogénital, de crétinisme endémique et d’autres maladies endocriniennes apparaissent. Il est également possible que des formes anormales d'hormones se forment dans la glande. De telles hormones ont une activité insuffisante ou en sont complètement dépourvues. Dans certains cas, la transformation intra-ferreuse de la prohormone en une hormone est perturbée et, par conséquent, ses formes inactives sont libérées dans le sang.

Troubles hormonaux

La cause de la formation d’anticorps peut être une infection virale; suggèrent que, dans de tels cas, le virus se lie au récepteur de l’hormone à la surface de la cellule et provoque la formation d’anticorps anti-récepteur. Une forme de déficit hormonal peut être associée à une violation de l'action permissive des hormones.

L'absence de cortisol, qui a un effet permissif puissant et polyvalent sur les catécholamines, affaiblit considérablement les effets glycogénolytiques et lipolytiques de l'adrénaline, l'action pressive et certains autres effets des catécholamines. En l'absence des quantités nécessaires d'hormones thyroïdiennes, l'effet de l'hormone somatotrope dans les premiers stades de développement de l'organisme ne peut normalement pas être réalisé.

De plus, ces troubles ne sont pas toujours basés sur une production insuffisante ou excessive des hormones correspondantes, mais toujours sur l'insuffisance de leurs effets périphériques dans les cellules cibles, conduisant à une imbrication complexe de troubles métaboliques, structurels et fonctionnels. L'endocrinologue vous aidera à comprendre les causes de la violation et à sélectionner le traitement approprié.

Causes et symptômes des maladies du système endocrinien humain

Au cœur des maladies du système endocrinien, il y a plusieurs raisons:

  • déficit hormonal;
  • excès d'hormones;
  • synthèse d'hormones anormales;
  • résistance hormonale;
  • violation de la synthèse, du rythme de la sécrétion et de la délivrance d'hormones;
  • maladie simultanée de plusieurs organes hormonaux humains.

Les principales causes de déficit hormonal:

  • Violations des glandes endocrines associées à des maladies infectieuses.
  • Hypoplasie des glandes endocrines, le plus souvent congénitale.
  • Apport sanguin insuffisant à la glande ou hémorragie à l'organe de sécrétion interne.
  • Diabète sucré associé à une pancréatite.
  • Thyroïdite auto-immune au stade d'hyperthyroïdie ou compliquée de tumeurs.
  • Carence en iode;
  • Chirurgie des glandes parathyroïdes.
  • Itsenko - Maladie de Cushing associée à une stimulation excessive des organes du système endocrinien.
  • La production d'hormones par des organes non endocriniens (syndrome d'Itsenko-Cushing).
  • La synthèse d'hormones à partir de leurs précurseurs, dans les tissus périphériques, par exemple une maladie du foie dans laquelle se produit la destruction de l'androsténédione, est caractérisée par sa libération dans les tissus adipeux, où l'androstènedione est convertie en œstrogène.
  • Traitement hormonal de certaines maladies.

Certaines causes de troubles hormonaux

  • Les causes de la transmission et de la transformation altérées des hormones du système endocrinien sont souvent des problèmes de foie ou une grossesse.
  • La production d'hormones modifiées anormales est possible avec des mutations géniques.
  • La résistance hormonale a une origine génétique; dans certains cas, la cause de la violation est l’état pathologique des récepteurs, lorsque les hormones ne peuvent pénétrer dans les tissus ou les cellules et ne jouent pas leur rôle.

Les glandes endocrines produisant des hormones sont impliquées dans presque tous les processus physiologiques du corps humain. Les pathologies du système endocrinien entraînent des modifications de la fonctionnalité des glandes d'autres organes, ce qui constitue une violation du niveau hormonal dans l'organisme.

Symptômes de problèmes. Diagnostics

Les principaux symptômes et plaintes des patients:

  • Problèmes de poids, surpoids ou perte de poids.
  • Palpitations cardiaques, problèmes avec le système cardiovasculaire.
  • Chaleur, état fébrile.
  • Excitabilité émotionnelle.
  • Troubles gastro-intestinaux.
  • Haute pression.
  • Mal de tête
  • Faiblesse musculaire.
  • Léthargie, somnolence.
  • Mictions fréquentes.
  • Tourmenter la soif.
  • Transpiration

Les troubles du système endocrinien affectent tout le corps humain. Pour diagnostiquer un problème spécifique, l’endocrinologue doit établir un historique et examiner les antécédents médicaux du patient, car les maladies transférées peuvent affecter la fonctionnalité des glandes endocrines humaines.

La tuberculose peut provoquer une insuffisance surrénalienne chronique et l'hypothyroïdie se développe à la suite de l'intervention chirurgicale nécessaire pour retirer le goitre. La thyroïdite aiguë affecte une personne après une sinusite, une amygdalite ou une pneumonie.

Pour établir le diagnostic correct, l’endocrinologue doit non seulement régler les plaintes du patient, étudier les principaux symptômes, mais également recueillir des antécédents familiaux, l’hérédité jouant un rôle important dans la survenue de maladies telles que le diabète, le sucre et les sucres, le goitre diffus toxique, les maladies auto-immunes du système endocrinien goitre

La présence de problèmes dépend de la composition de l’eau et du sol dans le lieu de résidence de la personne. Le manque d'iode conduit à la maladie - goitre endémique.

Identification des symptômes lors de l'examen du patient

Un grand nombre d'informations à l'endocrinologue donne un examen externe du patient. La défaite de la glande endocrine est accompagnée d'un changement d'aspect. Les yeux du patient brillent, l'œil fendu est élargi, un regard surpris. Les patients atteints de maladies liées aux hormones thyroïdiennes clignotent rarement, leur peau est pigmentée au niveau des paupières. Les patients atteints d'hypothyroïdie ont des problèmes d'expressions faciales, le visage de ces patients ressemble à un masque. L'acromégalie s'accompagne d'un symptôme d'augmentation de la taille des oreilles, des lèvres et du nez.

Certaines maladies sont accompagnées d'un symptôme tel qu'une croissance non standard, très basse ou trop haute. La petite taille, chez les hommes de 130 cm et moins, chez les femmes, de 120 cm est caractéristique de l'anisme hypophysaire. Dans ce cas, les proportions du corps ne sont pas violées. Une forte croissance est caractéristique du gigantisme.

Avec les pathologies du système endocrinien, la peau en souffre. L’hyperpigmentation de la peau et des muqueuses avec assombrissement des paumes et de l’aréole est caractéristique de l’insuffisance surrénale. Le syndrome d'Itsenko-Cushing est accompagné d'un symptôme particulier: de larges rayures rouges ou violettes sur les hanches et l'abdomen.

Les patients atteints d'hypothyroïdie du système endocrinien ont froid au toucher, une peau pâle, leurs cheveux sont secs et cassants, on observe une chute des cheveux, jusqu'à la calvitie.

La peau très élastique est un symptôme de goitre toxique diffus. Les personnes atteintes de diabète ont des problèmes de peau parsemée d’ulcères ou de champignons.

Dans certaines maladies du système endocrinien, on observe une pilosité excessive, par exemple avec le symptôme Itsenko-Cushing. Le syndrome est accompagné de couches de graisse sur le visage, l'abdomen, le cou et le corps.

Des maladies telles que la thyroïdite auto-immune, le diabète, l'hyperthyroïdie peuvent être accompagnées d'une perte de poids. Dans l'hyperparathyroïdie, le squelette est déformé, la maladie est accompagnée de fractures osseuses.

Une des méthodes les plus utiles pour détecter les troubles du système endocrinien est la palpation, qui aide à identifier les problèmes de la glande thyroïde. Normalement, ce corps n'est pas détectable.

Prévention des maladies

Traitement approprié et opportun des maladies virales et infectieuses, nutrition, habitat propre - facteurs nécessaires au bon fonctionnement du système endocrinien humain.

La prévention des troubles endocriniens chez les enfants consiste à leur apprendre à adopter un mode de vie sain et à avoir une nutrition adéquate. De plus, il est recommandé aux enfants vivant dans des zones où l’eau et le sol sont carencés en iode de prendre des médicaments contenant de l’iode et d’ajouter du varech sec ou du sel iodé aux aliments.

Des examens prophylactiques sont également nécessaires dans le bureau de l'endocrinologue. Ils aident à identifier les problèmes à un stade précoce, à démarrer le traitement à temps, en évitant les complications.

Système endocrinien

Le système endocrinien est un système qui régule l'activité de tous les organes à l'aide d'hormones sécrétées par les cellules endocrines dans le système circulatoire ou qui pénètrent dans les cellules voisines à travers l'espace intercellulaire. En plus de la régulation de l'activité, ce système assure l'adaptation de l'organisme aux paramètres changeants de l'environnement interne et externe, ce qui assure la constance du système interne, ce qui est extrêmement nécessaire pour assurer le fonctionnement normal d'une personne. Il existe une conviction répandue que le travail du système endocrinien est étroitement lié au système immunitaire.

Le système endocrinien peut être glandulaire, dans lequel les cellules endocrines sont regroupées et forment les glandes endocrines. Ces glandes produisent des hormones, qui comprennent tous les stéroïdes, les hormones thyroïdiennes et de nombreuses hormones peptidiques. En outre, le système endocrinien peut être diffus, il est représenté par des cellules hormonales réparties dans tout le corps. Ils s'appellent aglandular. Ces cellules se trouvent dans presque tous les tissus du système endocrinien.

Fonction endocrinienne:

  • Fournir l'homéostasie du corps dans un environnement en mutation;
  • Coordination de tous les systèmes;
  • Participation à la régulation chimique (humorale) du corps;
  • Conjointement avec les systèmes nerveux et immunitaire, il régule le développement du corps, sa croissance, sa fonction de reproduction, sa différenciation sexuelle
  • Participe aux processus d'utilisation, d'éducation et de conservation de l'énergie;
  • Avec le système nerveux, les hormones fournissent à l'état mental de la personne, des réactions émotionnelles.

Grand système endocrinien

Le système endocrinien humain est représenté par les glandes, qui accumulent, synthétisent et excrètent divers principes actifs dans le sang: neurotransmetteurs, hormones, etc. au système endocrinien grandiose. Ainsi, les cellules de ce type de système sont collectées dans une glande. Le système nerveux central prend une part active à la normalisation de la sécrétion d'hormones de toutes les glandes susmentionnées et, selon le mécanisme de rétroaction, les hormones affectent le fonctionnement du système nerveux central, en assurant son état et son activité. La régulation des fonctions endocriniennes du corps est assurée non seulement par les effets des hormones, mais également par l'influence du système nerveux autonome ou autonome. Dans le SNC, il se produit une sécrétion de substances biologiquement actives, dont beaucoup se forment également dans les cellules endocrines du tractus gastro-intestinal.

Les glandes endocrines, ou glandes endocrines, sont des organes qui produisent des substances spécifiques et les sécrètent également dans la lymphe ou le sang. Ces substances spécifiques sont des régulateurs chimiques - des hormones essentielles au fonctionnement normal du corps. Les glandes endocrines peuvent être représentées sous la forme d'organes ou de tissus séparés. Les éléments suivants peuvent être attribués aux glandes endocrines:

Système hypothalamo-hypophysaire

L'hypophyse et l'hypothalamus contiennent des cellules sécrétoires, tandis que l'hypolamus est un organe régulateur important de ce système. Il produit des substances biologiquement actives et hypothalamiques qui améliorent ou inhibent la fonction excrétrice de la glande pituitaire. L'hypophyse, à son tour, contrôle la plupart des glandes endocrines. L'hypophyse est représentée par une petite glande dont le poids est inférieur à 1 gramme. Il est situé à la base du crâne, dans la niche.

Glande thyroïde

La glande thyroïde est la glande du système endocrinien, qui produit des hormones contenant de l'iode et stocke également de l'iode. Les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans la croissance des cellules individuelles, régulent le métabolisme. La glande thyroïde est située à l'avant du cou, elle se compose d'un isthme et de deux lobes. Le poids de la glande varie de 20 à 30 grammes.

Glandes parathyroïdes

Cette glande est responsable de la régulation de la concentration de calcium dans le corps dans un cadre limité, de sorte que le système moteur et nerveux fonctionne normalement. Lorsque les niveaux de calcium dans le sang baissent, les récepteurs de la parathyroïde, qui sont sensibles au calcium, commencent à s’activer et à sécréter dans le sang. Ainsi, il y a une stimulation de l'ostéoclaste parathormone, une hormone qui sécrète du calcium dans le sang du tissu osseux.

Glandes surrénales

Les glandes surrénales sont situées aux pôles supérieurs des reins. Ils se composent de la moelle interne et de la couche corticale externe. Pour les deux parties des glandes surrénales caractérisées par une activité hormonale différente. Le cortex surrénalien produit des glycocorticoïdes et des minéralocorticoïdes, qui ont une structure stéroïde. Le premier type de ces hormones stimule la synthèse des glucides et la dégradation des protéines, le second - maintient l'équilibre électrolytique dans les cellules et régule les échanges ioniques. La substance cérébrale des glandes surrénales produit de l'adrénaline qui maintient le ton du système nerveux. En outre, la substance corticale produit de petites quantités d’hormones sexuelles mâles. Dans les cas d'irrégularités dans le corps, les hormones mâles pénètrent dans le corps en quantités excessives et les filles commencent à aggraver leurs symptômes. Mais la médulla et le cortex surrénalien diffèrent non seulement sur la base des hormones produites, mais aussi par le système de régulation - la médulla est activée par le système nerveux périphérique et le travail du cortex est central.

Pancréas

Le pancréas est un grand organe du système endocrinien à double action: il sécrète simultanément des hormones et du suc pancréatique.

Épiphyse

L'épiphyse est un organe qui sécrète des hormones, la noradrénaline et la mélatonine. La mélatonine contrôle la phase de sommeil, la noradrénaline affecte le système nerveux et la circulation sanguine. Cependant, la fonction de la glande pinéale n'a pas été complètement élucidée.

Gonades

Les gonades sont les glandes sexuelles sans lesquelles l'activité sexuelle au travail et la maturation du système sexuel humain seraient impossibles. Ceux-ci incluent les ovaires et les testicules masculins. Le développement des hormones sexuelles dans l'enfance se produit en petites quantités, qui augmentent progressivement avec l'âge. À une certaine période, les hormones sexuelles masculines ou féminines, selon le sexe de l'enfant, entraînent la formation de caractères sexuels secondaires.

Système endocrinien diffus

Pour ce type de système endocrinien est caractérisé par la localisation dispersée des cellules endocrines.

Certaines fonctions endocriniennes sont assurées par la rate, les intestins, l'estomac, les reins et le foie, de plus de telles cellules sont contenues dans tout le corps.

À ce jour, plus de 30 hormones sont sécrétées dans le sang par des groupes de cellules et des cellules situées dans les tissus du tractus gastro-intestinal. Parmi ceux-ci, on distingue la gastrine, la sécrétine, la somatostatine et beaucoup d'autres.

La régulation du système endocrinien est la suivante:

  • L'interaction se déroule généralement selon le principe de rétroaction: lorsqu'une hormone est appliquée à une cellule cible et affecte la source de la sécrétion d'hormone, sa réponse provoque une suppression de la sécrétion. La rétroaction positive, quand une augmentation de la sécrétion se produit, est très rare.
  • Le système immunitaire est régulé par le système immunitaire et nerveux.
  • Le contrôle endocrinien apparaît comme une chaîne d’effets régulateurs, résultant de l’action d’hormones dans lesquelles agit indirectement ou directement l’élément déterminant du contenu de l’hormone.

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont représentées par une classe de maladies résultant du désordre de plusieurs ou d'une glande endocrine. Le dysfonctionnement des glandes endocrines, l'hypofonction, l'hyperfonctionnement sont au cœur de ce groupe de maladies. Les apudomes sont des tumeurs provenant de cellules produisant des hormones polypeptidiques. Les maladies de Taim comprennent le gastrinome, le VIPoma, le glucagonom, le somatostatinome.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones