La maladie de Basedow a plusieurs noms: goitre toxique diffus, maladie de Graves, œil de punaise. Cette maladie se caractérise par une augmentation significative de la glande thyroïde et par une offre excédentaire persistante en hormones. En conséquence, tous les types de métabolisme dans le corps sont violés, ainsi que les fonctions de divers systèmes.

Quelles sont les causes d'une maladie grave?

Les causes de la maladie ne sont pas entièrement comprises. On sait que la maladie de Basedow se développe avec des troubles importants du système immunitaire. Le plus souvent, son apparence provoque des processus auto-immuns dans le corps. Les facteurs de risque incluent

  • prédisposition génétique;
  • troubles neuropsychiatriques;
  • effets à long terme sur le corps de foyers d'infection chroniques (souvent une maladie grave se développe avec des infections virales, un angor chronique);
  • l'introduction d'iode radioactif;
  • diabète sucré.

Comment se développe une maladie de bazedovoy?

Le système immunitaire endommagé du corps produit non seulement des cellules normales, mais également des anticorps qui les endommagent. Une protéine anormale dans la maladie de Graves provoque la glande thyroïde à une production plus intensive d'hormones. Une telle activité vigoureuse ne passe pas inaperçue: la décomposition des nutriments augmente, les coûts énergétiques augmentent.

La glande thyroïde devient dense et volumineuse. Avec une augmentation significative peut être pressé organes adjacents (les patients ressentent la suffocation).

Existe-t-il une prédisposition au goitre toxique diffus?

On sait que le facteur héréditaire joue un rôle important dans le développement de la maladie. Mais chez les patients avec un tel diagnostic, aucune maladie génétique n'a été trouvée. Par conséquent, l'origine génétique de la maladie est seulement supposée. Les chercheurs ont proposé une version selon laquelle plusieurs gènes sont affectés à la fois et le développement de la maladie se produit lorsque l'environnement est affecté.

Les paupières souffrent souvent des femmes. Selon les statistiques, il y a un patient masculin pour huit femmes. La maladie se développe principalement entre trente et cinquante ans. Bien qu'il ne soit pas rare chez les jeunes filles, les femmes enceintes et les femmes ménopausées.

Quel est le tableau clinique de la maladie?

Une maladie grave peut se manifester sous forme aiguë ou par une augmentation progressive des symptômes. Il existe plusieurs groupes de symptômes:

  • expansion de la fissure palpébrale (effet d'un regard surpris);
  • clignotement rare (symptôme de Stelvag);
  • fermeture incomplète des paupières, omission de la partie inférieure et montée de la partie supérieure (symptôme de Graefe);
  • yeux exorbités (exophtalmie); plus commun uniforme les yeux écarquillés, mais peut-être aussi unilatéral;
  • inflammation de la cornée, apparition d'ulcères sur la coquille transparente de l'œil;
  • compression du gonflement du nerf oculaire ou du globe oculaire, à la suite - une violation du champ visuel; douleur dans les yeux; augmentation de la pression intraoculaire; cécité totale;
  • sensation de sécheresse et de sable dans les yeux;
  • conjonctivite chronique.
  • la tachycardie;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • gonflement des membres;
  • ascite;
  • anasarca (gonflement de la peau).
  • augmentation de l'appétit;
  • la diarrhée;
  • vomissement, nausée (moins fréquent);
  • perturbation du foie.
  • l'hyperexcitabilité;
  • réactivité générale et agitation motrice;
  • agitation;
  • tremblement des doigts;
  • faiblesse musculaire;
  • mal de tête
  • perte de poids drastique;
  • intolérance à la chaleur;
  • fonction réduite du cortex surrénal et des gonades;
  • diabète sucré.
  • transpiration excessive;
  • gonflement des jambes;
  • érythème;
  • dommages aux ongles;
  • assombrir les cheveux.

Tous les symptômes possibles sont répertoriés. Mais cela ne signifie pas qu'ils se manifestent tous avec un goitre toxique diffus.

Quelles sont les complications possibles?

Le patient le plus difficile et menaçant le pronostic vital est une crise thyréotoxique.

  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la température jusqu'à 41 °;
  • palpitations cardiaques;
  • vomissements;
  • irritabilité excessive;
  • le coma

Une hospitalisation urgente est requise. Sinon, le patient peut mourir.

La crise thyréotoxique apparaît soudainement. Facteurs provocateurs:

  • le stress;
  • épuisement physique;
  • toute intervention chirurgicale;
  • maladies infectieuses;
  • crise cardiaque;
  • arrêt brutal des médicaments bloquant la production d'hormones thyroïdiennes;
  • mise en route d'un traitement à l'iode radioactif;
  • surdosage d'hormones thyroïdiennes synthétiques après le retrait de sa partie.

Avec les complications de la maladie du goitre, une quantité excessive d'hormone thyroïdienne pénètre dans le sang. Il en résulte une intoxication grave des systèmes cardiovasculaire et nerveux. le foie et les glandes surrénales.

Comment est le diagnostic de la maladie de Graves?

S'il y a des symptômes caractéristiques, il n'est pas si difficile à diagnostiquer. Confirmez-le avec les procédures de diagnostic suivantes:

  • palpation de la glande thyroïde (augmentation);
  • balayage radio-isotopique (si, s'il y a des signes, la glande thyroïde n'est pas palpable; cela permet de déterminer la forme, l'emplacement et la taille de l'organe);
  • tests sanguins en laboratoire (la quantité d'hormones thyroïdiennes est à l'étude; le diagnostic est confirmé par l'augmentation des taux de thyroxine et de triiodothyronine, une diminution de l'hormone stimulant la thyroïde);
  • l'étude des effets de l'iode radioactif sur la glande thyroïde (l'absorption par l'organe de l'iode est améliorée).

Comment traiter la maladie de bazedovu?

Normalisation de la nutrition et du régime quotidien - C’est le début de tout traitement en cas de propagation de la maladie; ils commencent également à être traités de la manière suivante:

  • créer un environnement calme;
  • mode veille;
  • bonne nutrition;
  • la vitamine.

Méthodes de traitement pour spécialistes:

  • médicaments (médicaments antithyroïdiens prescrits, sédatifs et médicaments à base de potassium);
  • radiothérapie à l'iode radioactif;
  • chirurgie (utilisé pour les réactions allergiques aux préparations d'iode, augmentation du goitre au-dessus du troisième degré, symptômes prononcés de l'insuffisance cardiovasculaire).

Peut-on guérir une maladie guérie?

La maladie ne peut pas courir. Avec le diagnostic opportun et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin vient la récupération. Les sédatifs, les liquides, les nutriments et les vitamines sont prescrits comme traitement d'entretien.

Maladie de Basedow

La maladie de Basedow (goitre toxique diffus) est une maladie caractérisée par une augmentation commune de la glande thyroïde et une production excessive persistante de ses hormones, ce qui entraîne une violation de tous les types de métabolisme et d'énergie, ainsi que des fonctions de divers organes et systèmes.

Les causes

Le plus souvent se produit en raison de processus auto-immuns dans le corps. Les maladies auto-immunes se développent lorsque le système immunitaire est endommagé. Dans ce cas, les cellules normales d’un organisme en bonne santé produisent des cellules spécifiques (anticorps) qui les endommagent. En cas de maladie de Grave, une protéine anormale est produite qui «provoque» le travail plus intense de la glande thyroïde.

Cette maladie est la plus connue de la population, car la maladie de Basedow n'est pas surprenante, car le premier à l'avoir découverte et étudiée en 1840 était Basedow.

La maladie de Basedow est un élargissement fréquent de la glande thyroïde avec des symptômes de thyrotoxicose (hyperthyroïdie). Dans cette maladie, il y a une faiblesse musculaire et une léthargie (comme dans le cas de l'acromégalie). Vous pouvez en apprendre davantage sur les différences en lisant l'article sur les symptômes de la thyrotoxicose.

Le plus souvent se produit en raison de processus auto-immuns dans le corps. Les maladies auto-immunes se développent lorsque le système immunitaire est endommagé. Dans ce cas, les cellules normales d’un organisme en bonne santé produisent des cellules spécifiques (anticorps) qui les endommagent. Avec la maladie de Grave, une protéine anormale est produite qui «provoque» le travail plus intense de la glande thyroïde.

L'augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes entraîne une augmentation de la dégradation des éléments nutritifs, entraînant une dépense énergétique accrue, ce qui entraîne une perte de poids, une sensation de chaleur, une augmentation du besoin d'uriner, jusqu'à la déshydratation.

Le fer avec cette lésion est augmenté (parfois de manière significative), une consistance dense. Avec une forte augmentation, il peut y avoir des signes de compression des organes voisins (les patients peuvent ressentir un sentiment de suffocation).

La cause du goitre toxique diffus n’est pas entièrement comprise. Au cœur du développement de cette maladie, le rôle principal appartient aux troubles du système immunitaire (un ensemble d’organes et de cellules qui protègent notre corps des influences néfastes).

Guérir cette maladie est possible. Le traitement n'est prescrit qu'après un examen approfondi.

L'histoire de la découverte de la glande thyroïde et de ses hormones

La glande thyroïde, en raison de sa position superficielle, était connue des anciens Égyptiens, dont les fresques, selon E. René, contiennent des images de la divinité Thoth avec des signes de goitre et d'hypothyroïdie.

La première description littéraire de ce corps, qui nous est parvenue, appartient à K. Galen. Le nom de la glande a donné 1656g. T. Wharton pour les similitudes avec le bouclier. On sait de manière fiable que les médecins arabes du Moyen Age connaissaient déjà le degré extrême d'élargissement de la glande thyroïde - goitre - et utilisaient avec succès l'opération consistant à retirer complètement ou partiellement la glande - au plus tard au 11ème siècle (Abul-Kazim).

Les fonctions endocriniennes de la glande ont été suspectées pour la première fois par TU. King (1836), et prouvé - par prélèvement expérimental et transplantation d'organe - P.M. Schiff (1884).
1884 Notre compatriote N. Bubnov a été le premier à tenter d'isoler les hormones des tissus des glandes.
1850 A. Shaten au centre a formulé une hypothèse sur l'origine du goitre en raison d'un manque d'iode dans le corps.
1895 T. Kocher a prouvé l'efficacité de l'iode dans le traitement de l'hypothyroïdie.
1895 A.Magnus-Levy a commencé à enquêter de manière objective sur les fonctions de la glande thyroïde et à prouver le rôle de ses hormones dans le métabolisme.
1896 E. Baumanom a découvert que l'iode faisait partie des hormones thyroïdiennes et que les patients atteints de goitre endémique en contenaient peu.
1919 E. Kendall a obtenu l'hormone thyroïdienne contenant de l'iode sous forme cristalline et l'a appelée thyroxine.
1926-1927 K.R. Harington et ses collaborateurs ont établi sa structure et l'ont synthétisée. Ensuite, M. Gross a montré que la triiodothyronine est synthétisée dans la glande, dont l'activité hormonale est plus élevée.

Lisez également sur notre site Web sur la prévention du goitre endémique.

Causes de la maladie grave

Une prédisposition héréditaire à la maladie de Grave joue un rôle non important. Les chercheurs ont suggéré que la composante génétique puisse jouer un rôle dans le développement de la maladie, mais il n’existe néanmoins aucune maladie génétique commune à tous les patients atteints de la maladie de Base et indiquant l’origine génétique de la maladie. Il est possible que plusieurs gènes soient affectés et que la manifestation des symptômes se produise avec une influence négative de l'environnement.
Le goitre toxique diffus est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, environ 8 fois. Il se développe principalement chez les personnes d'âge moyen (entre 30 et 50 ans) et n'est pas rare chez les adolescents, les jeunes, pendant la grossesse ou la ménopause, chez les personnes de plus de 50 ans.

La maladie de Bazedov la plus courante est due à des processus auto-immuns dans le corps. Les maladies auto-immunes se développent lorsque le système immunitaire est endommagé. Dans ce cas, les cellules normales d’un organisme en bonne santé produisent des cellules spécifiques (anticorps) qui les endommagent. Avec la maladie de Grave, une protéine anormale est produite qui «provoque» le travail plus intense de la glande thyroïde.

Le développement de processus auto-immuns est possible en présence d'hérédité, d'exposition à des facteurs neuro-psychologiques et de foyers d'infection chroniques à long terme dans le corps. Surtout souvent, la maladie de Basedow survient dans l'angine chronique, les infections virales, avec l'introduction de l'iode radioactif.

Le risque de développer un goitre toxique diffus augmente chez les patients atteints de diabète sucré, d'hypoparathyroïdie, de vitiligo et, bien entendu, de susceptibilité héréditaire. Vous pouvez trouver comment guérir la maladie de Bazedovoy sur notre site Web.

Symptômes de la maladie grave

La maladie peut survenir de manière aiguë ou avec une augmentation progressive des symptômes. L'élargissement de la glande thyroïde, les symptômes oculaires (principalement l'exophtalmie - yeux exorbités), les palpitations. En outre, les patients se plaignent d’irritabilité mentale accrue, d’anxiété sans cause, de troubles du sommeil, de transpiration, de tremblements des doigts ou du corps entier, de selles fréquentes, de perte de poids, de faiblesse musculaire.
Lors de l'examen des patients, certaines caractéristiques comportementales sont notées: agitation avec beaucoup de mouvements inutiles, élocution rapide, parfois malade, sans finir de penser, puis abordent un autre sujet. Avec un appétit préservé, voire accru, chez les patients, il se produit une diminution significative de la couche adipeuse sous-cutanée, atteignant parfois une forte déplétion. La peau est chaude, lisse et humide au toucher. Chez certains patients, il existe une pigmentation généralisée (couleur de la peau dans une teinte foncée) de la peau, le dépôt de pigment le plus fréquent ayant lieu dans les paupières. Les cheveux sur la tête sont fins et doux.

Lorsque la glande thyroïde grossit, ce qui est confirmé par la palpation de l'organe, il existe des différences de grossissement:
hypertrophie de la glande thyroïde faiblement palpable;
la glande thyroïde élargie est clairement visible lors de la déglutition;
«Cou épais» causé par un goitre visible aux yeux;
goitre prononcé;
goitre de taille énorme.
L'augmentation la plus courante est de 1 et 2 degrés.

Les troubles de la glande thyroïde se manifestent par les symptômes suivants:
Symptômes oculaires.

Les symptômes les plus courants de la maladie de Grammar incluent: une dilatation bilatérale uniforme de la fissure palpébrale, ce qui donne l'impression d'un regard surpris (un symptôme similaire est également observé dans le cas de la thyréotoxicose); Le symptôme de Stelvag est un rare clignotement; la montée de la paupière supérieure, la descente (béante) de la paupière inférieure, la fermeture incomplète des paupières est un symptôme de Gref; exophtalmie - puzyaglysiye (yeux exorbités). Le plus souvent, il est égal, mais il peut aussi être asymétrique ou ne toucher qu'un oeil. Dans les formes sévères d'exophtalmie, une inflammation de la cornée (enveloppe transparente de l'œil), des ulcères (lésions des tissus ne cicatrisant pas) de la cornée, pouvant présenter un risque pour la vision, peuvent survenir. On peut également observer un gonflement des paupières dû à un œdème, qui peut également entraîner une compression du nerf optique ou du globe oculaire, entraînant à son tour des troubles du champ visuel, une augmentation de la pression intra-oculaire, des douleurs oculaires et même une cécité complète. Le patient peut également se plaindre de sécheresse et de sensation de sable dans les yeux ou de conjonctivite chronique (inflammation de la muqueuse des paupières) en raison d'une fermeture incomplète des paupières.

Symptômes cardiovasculaires.

La tachycardie (palpitations cardiaques) est l’un des symptômes les plus fréquents de ce système. La fréquence du pouls varie de 90 à 120 battements par minute, et dans les cas graves jusqu’à 150. Les patients développent une insuffisance cardiaque chronique (perturbation du travail normal du cœur) accompagnée d’un gonflement des membres, d’une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) et d’un œdème cutané (anasarca).
Symptômes du système digestif.
Les patients ont noté une augmentation de l'appétit. En raison d'une augmentation de la fonction motrice de l'intestin, une diarrhée (diarrhée) se développe assez souvent. occasionnellement des nausées et des vomissements. Il y a une violation du foie, peut développer une cirrhose (inflammation chronique du foie).

Symptômes neurologiques.

Les symptômes les plus importants sont une irritabilité et une réactivité accrues, une agitation motrice générale, une agitation particulière. Les patients ont les doigts tremblants (en particulier les mains tendues), des maux de tête, une faiblesse musculaire (difficulté à se lever d'une chaise ou à s'accroupir).

Symptômes endocriniens.

Avec un tableau clinique prononcé de la maladie, la diminution de la fonction des glandes sexuelles et du cortex surrénalien est plus prononcée; Les femmes préménopausées peuvent avoir une diminution du nombre et de la fréquence de leurs règles (oligoménorrhée). Les patients ont observé une perte de poids jusqu'à l'épuisement, une intolérance à la chaleur.

Symptômes dermatologiques.

Pour les patients atteints de la maladie de Graves, il existe également des modifications cutanées sous la forme des modifications suivantes: transpiration accrue, destruction des ongles, érythème (zone limitée de la peau changée de couleur), gonflement des jambes.
Symptômes dentaires.
Le plus commun est la carie multiple, la maladie parodontale est beaucoup moins commune.

Symptômes de crise thyréotoxique

Dans une crise thyréotoxique, la conscience du patient est préservée, il est fortement agité (des hallucinations et des délires sont possibles). Les prédécesseurs de la crise peuvent être la faiblesse musculaire, le manque de dynamique, l’apathie.

Le visage du patient devient rouge, ses yeux sont grands ouverts et clignotent rarement.
Le flux d’une crise est d’abord accompagné d’une transpiration abondante, qui est ensuite remplacée par une peau sèche due à une déshydratation prononcée; elle devient alors chaude et rougie. La langue et les lèvres sont sèches, sur le fond desquelles elles se fissurent.
Les manifestations du système digestif sous la forme d'une diarrhée abondante et indomptable, il peut y avoir une douleur renversée dans l'abdomen, une hypertrophie du foie, conduisant au développement d'un ictère (hépatite).

La température corporelle atteint 41-42 degrés, le pouls devient plus rapide, avec un rythme altéré. Il y a une pression artérielle systolique élevée et significativement basse diastolique, peut développer une insuffisance cardiaque.
La teneur en hormones thyroïdiennes est considérablement accrue.

Diagnostic de la maladie grave

En présence d'un tableau clinique caractéristique, il n'est pas si difficile d'établir un diagnostic de la maladie de Grave. Il est confirmé par des tests sanguins de laboratoire pour la teneur quantitative en hormones thyroïdiennes (augmentation du taux de thyroxine et de la triiodothyronine et diminution de l'hormone stimulant la thyroïde). Il y aura également une augmentation de la quantité d'iode associée aux protéines et une diminution du cholestérol dans le sang (une substance analogue à une graisse est essentielle pour notre corps, uniquement à des doses modérées).

La glande thyroïde est également examinée à l'aide d'iode radioactif, avec une absorption accrue d'iode.

Si, en présence de symptômes d'hyperthyroïdie, la glande thyroïde n'est pas palpable, son emplacement atypique est possible, puis un balayage radio-isotopique est effectué, ce qui permet de déterminer la taille, la forme et l'emplacement de l'organe. Mais il faut se rappeler que les symptômes de l'hyperthyroïdie s'observent non seulement avec le goitre toxique diffus, mais aussi avec la thyroïdite, les tumeurs de la thyroïde, le goitre nodulaire et mixte, avec le cancer de la glande.

Traitement de la maladie grave

Le traitement doit être effectué dans un environnement calme. il est nécessaire d'établir un sommeil normal du patient. Les repas doivent être complets, avec une quantité accrue de protéines et de vitamines. Le traitement peut être médicamenteux, à l'aide d'iode radioactif, et dans les formes graves de la maladie, chirurgical.

Dans le traitement médical de la maladie de Grave, des médicaments antithyroïdiens sont prescrits: préparations d'iode, dérivés du thiouracile et de l'imidazole, sédatifs, préparations à base de potassium.

La thérapie à l'iode radioactif est la même que dans l'hyperthyroïdie.
Les réactions allergiques, la taille importante du goitre (hypertrophie de la thyroïde supérieure à 3 degrés), les symptômes prononcés d'insuffisance cardiovasculaire sont un indicateur absolu du traitement chirurgical de la maladie de Grave (chirurgie de la thyroïde).

L'opération est réalisée uniquement lorsque la compensation médicamenteuse est réalisée afin d'éviter le développement d'une crise thyréotoxique dans la période postopératoire.

Crise thyrotoxique

La complication la plus grave et potentiellement mortelle d'un goitre toxique est une crise thyréotoxique (coma thyrotoxique).

Facteurs contribuant au développement de la crise:

  • L'absence de traitement pour la thyrotoxicose pendant une longue période;
  • Blessure mentale grave;
  • Augmentation de l'activité physique;
  • Toute intervention chirurgicale;
  • Maladies infectieuses;
  • Traitement du goitre toxique avec de l'iode radioactif, ainsi que traitement chirurgical de la maladie, en l'absence d'une compensation médicamenteuse suffisante.

En cas de crise thyréotoxique, les hormones thyroïdiennes circulent excessivement dans le sang et de graves lésions toxiques affectent le système cardiovasculaire, le foie, le système nerveux et les glandes surrénales.

Maladie de Basedow

La glande thyroïde est impliquée dans le travail de nombreux systèmes, car elle affecte les processus métaboliques de différentes espèces dans le corps. L'apparition de maladies dans le corps entraîne des perturbations dans d'autres systèmes, ce qui nuit considérablement à la santé. La maladie de Basedow n'est pas considérée comme courante (chaque centième personne est malade), mais elle entraîne des complications si elle n'est ni diagnostiquée ni traitée. La raison est indiquée comme une défaillance du système immunitaire.

Les autres noms de la maladie de Graves sont appelés:

  • Goitre toxique diffus.
  • Maladie de Graves.
  • LA MALADIE DE FLAYANI.
  • L'hyperthyroïdie.
  • La maladie de Perry.

Le site Web zheleza.com définit une maladie de bazedovoy comme une maladie auto-immune, qui provoque une augmentation significative de la glande thyroïde et une production excessive d'hormones thyroïdiennes, générant des symptômes d'hyperthyroïdie. Cela conduit à des troubles systémiques. Plus commun chez la moitié féminine de l'humanité.

Il existe les types suivants de maladie gériatrique:

  1. Légère, caractérisée par des modifications mineures de l'état de santé: perte de poids allant jusqu'à 10%, fréquence cardiaque ne dépassant pas 100 battements par minute.
  2. Le degré moyen, qui est marqué par des changements notables dans la forme de perte de poids jusqu’à 20%, augmente la pression et augmente le nombre de rythmes cardiaques de plus de 100 battements par minute.
  3. Un degré grave qui affecte de manière significative l’état de santé sous forme de perte de poids de plus de 20%, de dommages aux autres systèmes et organes et d’augmentation du rythme cardiaque de plus de 120 battements par minute.

Quelles sont les causes d'une maladie grave?

La cause principale du développement du goitre est un trouble du système immunitaire. Et quelles sont les causes provoquant ces violations? Les facteurs conduisant à des perturbations immunitaires sont:

  • Diabète sucré, vitiligo, maladie d'Addison, hypoparathyroïdie et autres maladies auto-immunes.
  • Prédisposition génétique.
  • Introduction d'iode radioactif.
  • Maladies infectieuses chroniques dans le corps. Ainsi, souvent, les maux de gorge chroniques et les infections virales provoquent souvent une maladie de Bazedov.
  • Troubles neuropsychiatriques.
  • Blessures traumatiques et mentales.

Ces facteurs peuvent conduire à une dégradation du système immunitaire, qui commencera à produire des anticorps anti-TSH, ce qui amènera la glande thyroïde à produire plus d'hormones conduisant au développement d'une thyréotoxicose.

Lorsque le système immunitaire endommagé commence à produire des anticorps qui répondent aux cellules thyroïdiennes normales. À son tour, elle commence à produire une abondance d'hormones, ce qui entraîne des perturbations des processus métaboliques et une dépense d'énergie excessive. Le fer lui-même commence à grossir et à devenir dense. Cela conduit à la compression des organes voisins, ce qui provoque une sensation de suffocation.

Existe-t-il une prédisposition au goitre toxique diffus?

Un des facteurs de goitre toxique diffus est appelé prédisposition génétique. Cependant, les scientifiques n’ont pas encore trouvé de preuves fiables à ce sujet. Ceci est seulement une hypothèse qui aide à expliquer l'apparition de la maladie. On pense que la maladie de Basedow est le résultat de mutations de plusieurs gènes activés au moment où des facteurs négatifs favorables commencent à influencer l'organisme.

Le plus souvent, la maladie se manifeste chez les femmes âgées de 30 à 50 ans. C'est derrière eux que l'oculaire est noté. Cependant, la maladie peut se manifester chez les jeunes filles, les femmes enceintes ou les femmes ménopausées. Selon les statistiques, il y a 1 homme malade pour 8 femmes malades.

Quels sont les symptômes de la maladie?

La maladie de Basedow se manifeste rapidement et intensément, ou ses symptômes augmentent progressivement. Il existe de tels signes de la maladie:

  1. Oculaire:
  • Le symptôme de Stelvag est un rare clignotement.
  • Inflammation de la cornée.
  • L'effet d'un regard surpris est l'expansion de la fissure palpébrale.
  • L'apparition d'ulcères sur la coque transparente.
  • Fermeture incomplète des paupières.
  • Sensation de sable et de sécheresse oculaire.
  • Le symptôme de Gref est la montée de la paupière inférieure et la descente de la paupière inférieure.
  • Exophtalmie - yeux exorbités. Conforme aux uniformes et unilatéraux.
  • Conjonctivite chronique.
  • La compression du globe oculaire ou du nerf par l'œdème, ce qui entraîne une douleur oculaire, une perturbation du champ visuel, une cécité complète, une augmentation de la pression intra-oculaire.
  1. Digestif:
  • La diarrhée
  • Dysfonctionnement du foie.
  • Augmentation de l'appétit.
  • Vomissements avec nausées possibles.
  1. Cardiovasculaire:
  • Ascite
  • Gonflement des membres.
  • Tachycardie
  • Gonflement de la peau - anasarca.
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  1. Endocrinien:
  • Le diabète.
  • Intolérance à la chaleur.
  • Perte de poids nette.
  • Diminution de l'activité des gonades et du cortex surrénalien.
  1. Neurologique:
  • Faiblesse musculaire.
  • Fussiness
  • Excitabilité accrue.
  • Mal de tête
  • Problème de motivation.
  • Doigts tremblants.
  • Réactivité générale
  1. Dentaire:
  • Maladie parodontale.
  • Caries multiples.
  1. Dermatologique:
  • Érythème.
  • Transpiration accrue.
  • Assombrir les cheveux.
  • Gonflement des jambes.
  • La destruction des ongles.

En cas de goitre toxique diffus, tous les symptômes mentionnés ci-dessus, mais seulement certains d'entre eux, peuvent apparaître.

Quelles sont les complications?

La crise thyréotoxique est la complication la plus grave et la plus dangereuse pouvant survenir après la maladie. Il peut être reconnu par une pression élevée, des vomissements, une accélération du rythme cardiaque, une fièvre jusqu'à 41 ° C, une irritabilité excessive et un coma. Le patient peut mourir s'il n'est pas hospitalisé et ne fournit pas d'assistance médicale.

La crise thyréotoxique survient soudainement sous l’influence de:

  • Crise cardiaque
  • Le stress.
  • Traitement à l'iode radioactif.
  • Surmenage physique.
  • Maladies infectieuses.
  • Une surdose d’hormones synthétiques après le retrait d’une partie de la glande thyroïde.
  • Toute intervention chirurgicale.
  • Cessation brusque de l’utilisation de médicaments contrôlant la production d’hormones thyroïdiennes.

Si une complication se développe, alors une quantité énorme d'hormones thyroïdiennes, qui violent les fonctions du foie, du système nerveux et du système cardiaque, les glandes surrénales, sont libérées dans le sang.

Comment diagnostiquer et traiter la maladie de Graves?

Les symptômes sont les premiers indicateurs de diagnostic de la maladie de Graves. Cependant, cela est confirmé par d'autres procédures, après lesquelles un traitement est prescrit.

Les mesures diagnostiques sont:

  1. L'étude des effets de l'iode radioactif sur la glande.
  2. Test sanguin
  3. Palpation de la glande, qui est augmentée.
  4. Balayage radio-isotopique.
  5. Réflexométrie.
  6. Biopsie de la glande thyroïde.
  7. Test sanguin ELISA.
  8. Glande à ultrasons.
  9. Scintigraphie de la glande thyroïde.

Le traitement consiste à normaliser le régime quotidien et la nutrition:

  • Créer une atmosphère favorable et détendue.
  • Fournir de la nutrition.
  • Obtenir un sommeil complet.
  • Réception de vitamines.

Les médecins prescrivent des médicaments qui consistent à prendre des médicaments antithyroïdiens, des médicaments à base de potassium et des sédatifs. En outre, une thérapie à l'iode radioactif et une intervention chirurgicale sont prescrites en cas de réaction allergique à l'iode, de symptômes d'insuffisance cardiaque d'une sévérité vive et d'augmentation du goitre supérieure au 3ème degré.

Est-il possible de guérir de la maladie de Grave - prévisions

Une personne ne doit pas ignorer la présence de la maladie, car des prévisions négatives sont possibles sous la forme de:

  1. Faiblesse musculaire.
  2. L'hyperthyroïdie.
  3. Crise cardiaque
  4. Paralysie
  5. Lésions du SNC.
  6. AVC
  7. Hyperpigmentation de la peau.
  8. Insuffisance cardiovasculaire.
  9. Crise thyréotoxique.

Avec la rapidité du traitement du goitre, vous pouvez vous en débarrasser. Des fluides, des sédatifs, des vitamines et des nutriments peuvent être prescrits pour rester en santé.

Traitement de la maladie grave

Causes de la maladie de base

La maladie de Basedow (goitre toxique diffus, maladie de Grevs-Basedow) est une maladie auto-immune systémique qui se développe dans le contexte d'une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes et de la production d'anticorps dirigés contre les récepteurs d'hormones stimulant la thyroïde, ce qui entraîne la défaite de la glande thyroïde et l'empoisonnement hormonal, la thyrotoxicose.

Les causes de la maladie de base sont formées par une combinaison de facteurs internes et externes, lorsqu'une réponse immunitaire déterminée génétiquement devient possible lorsqu'elle est exposée à des facteurs environnementaux, car la maladie est classée dans la catégorie multifactorielle. Les facteurs provoquant le lancement d'un mécanisme pathologique incluent la diversité absolue, par exemple:

  • traumatisme mental, explosions émotionnelles, stress;
  • maladies infectieuses et inflammatoires;
  • les maladies du nasopharynx et du larynx;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • mauvaises habitudes.

A ce jour, la question de l'étiologie de la maladie reste ouverte. Par exemple, des idées sont exprimées selon lesquelles le mimétisme moléculaire entre les antigènes de la glande thyroïde, la cellulose rétrobulbaire, certaines protéines de stress et les antigènes bactériens est impliqué dans la maladie de Bâle.

Dans le mécanisme de la maladie, la formation d'anticorps stimulants dirigés contre le récepteur de la TSH (marqués par AT-pTTG) revêt une importance particulière. Ces anticorps se lient au récepteur hormonal, le ramènent à un état actif et déclenchent les systèmes intracellulaires, y compris les cascades de cAMP et de phosphoinositol. Ces derniers stimulent à leur tour l'absorption de cellules thyroïdiennes d'iode, la synthèse et la libération d'hormones thyroïdiennes, ainsi que la prolifération des thyrocytes. En conséquence, le syndrome de thyrotoxicose se développe, qui est dominant dans le tableau clinique de la maladie de Grave.

Les symptômes de la maladie de Graves englobent trois éléments: le goitre, la tachycardie, l'exophtalmie (œil). Dans le contexte d’une activité excessive de la glande thyroïde, de multiples fonctions physiologiques sont réalisées et, par conséquent, la maladie se manifeste cliniquement par ce qui suit:

  • troubles du système cardiovasculaire - arythmie, tachycardie, extrasystole, hypertension systolique, augmentation du pouls, insuffisance cardiaque chronique avec œdème périphérique et ascite;
  • troubles du système nerveux central - tremblements, faiblesse générale, maux de tête, myopathie proximale (difficulté à se lever d'une chaise ou accroupis), anxiété, anxiété, insomnie, hyperactivité des réflexes tendineux;
  • troubles du tractus gastro-intestinal - diarrhée fréquente, nausées et vomissements relativement rares;
  • troubles endocriniens - perte de poids, perte de poids, associée à une augmentation de l'appétit, à une intolérance à la chaleur, à un métabolisme de base accru;
  • manifestations dermatologiques - transpiration accrue, acropachie thyroïdienne et onycholyse (altérations spécifiques des ongles et destruction, respectivement), érythème, œdème des jambes;
  • changements oculaires et visuels - une maladie de la vue thyroïdienne se développe, notamment élévation de la paupière supérieure et baisse de la paupière inférieure, fermeture incomplète des paupières (symptôme de Gref), exophtalmie (yeux saillants), œdème péri-orbital et prolifération des tissus péri-orbitaux; défauts du champ visuel et augmentation de la pression intra-oculaire, douleur dans les yeux et, dans certains cas, même cécité complète;
  • maladies dentaires - caries multiples, rarement parodontopathie.

Diagnostic de la maladie grave. L'anamnèse de la maladie de Graves est limitée dans le temps, car les symptômes progressent rapidement et forcent le patient à demander l'aide d'un professionnel pendant 6 à 12 mois à compter du début des processus pathologiques.

Les tests de laboratoire indiquent une concentration réduite d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. La détermination du titre en anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH (AT-pTTG) est très utile pour le diagnostic de la maladie de Grave. C'est également un facteur prédictif de l'issue du traitement conservateur: plus le titre est élevé, moins le risque de rémission persistante du traitement conservateur est élevé. Une augmentation du titre en anticorps classiques de la glande thyroïde est observée dans 90 et 50% des cas, respectivement. Cependant, ces anticorps ne sont pas pathognomoniques pour la maladie de Graves-Basedow.

Une analyse de sang montre parfois des signes d'anémie normocytique ou de carence en fer. L'analyse biochimique du sang indique une diminution du cholestérol et des triglycérides, une augmentation des transaminases hépatiques, une hyperglycémie, une hypercalcémie.

L'échographie de la glande thyroïde montre une augmentation diffuse de son volume, l'hypoéchoicité de ses tissus, caractérisée par une augmentation significative du flux sanguin.

La scintigraphie au 131I ou au 99mTc est nécessaire dans les cas dont le diagnostic est incertain, ainsi qu'en présence de nodules palpables ou de plus de 1 cm de diamètre dans la glande thyroïde.

À des fins diagnostiques, l’électrocardiographie est réalisée dans la maladie de Bâle, dont les résultats montrent une accélération de la fréquence cardiaque, des dents pointues en P et T élevées et, dans les cas compliqués, une fibrillation auriculaire, une extrasystole, une dépression du segment ST, une onde négative T. Un patient sur 1/3 présente des signes d'hypertrophie gauche. ventricule fonctionnel, ils disparaissent après l’élimination de la thyrotoxicose.

Comment traiter la maladie de bazedovu?

Le traitement de la maladie grave comporte trois variantes:

  • traitement conservateur;
  • traitement chirurgical;
  • traitement à l'iode radioactif (131I).

Le traitement conservateur commence par la nomination de médicaments thyréostatiques. Généralement, cela suffit, mais la maladie entre souvent en rémission. Dans ce cas, une intervention chirurgicale ou la destruction de cellules thyroïdiennes avec de l'iode radioactif est inévitable. Un traitement médicamenteux est appliqué aux patients présentant un léger élargissement de la glande thyroïde et s’il n’ya pas de nœuds. Dans ce cas, vous pouvez compter sur une rémission stable. Le plus souvent, ce sont des enfants ou des adultes de moins de 25 ans. Les médicaments thyréostatiques ralentissent la fonction de la glande thyroïde, les symptômes douloureux sont réduits. Ceux-ci incluent le mercazole, le tyrosol, le propitsil, le propylthiouracile, le tiamazole. La dose est prescrite en fonction du degré de la maladie. Au début du traitement, ces médicaments sont prescrits à des doses relativement fortes: 30 à 40 mg de thiamazole (en 2 doses) ou 300 mg de propylthiouracile (en 3 ou 4 doses). Dans le contexte de cette thérapie, on peut obtenir l'état euthyroïdien au bout de 4 à 6 semaines chez 90% des patients atteints de thyréotoxicose modérée, dont le premier signe est la normalisation du contenu en T4 libre. Une fois que le contenu de la T4 libre est normalisé, le patient commence à réduire la dose de thyréostatique et, après environ 2-3 semaines, passe à une dose d'entretien (10-15 mg par jour). Parallèlement, à compter de la normalisation de la concentration en T4 ou un peu plus tard, on prescrit à la patiente de la lévothyroxine sodique à une dose de 50 à 100 µg par jour. Ce schéma s'appelle "bloc-remplacement": un médicament bloque la glande, l'autre remplace la déficience émergente en hormones thyroïdiennes.

Les bêta-bloquants sont une autre catégorie de médicaments. Ils bloquent les effets des excès d'hormones thyroïdiennes sur les systèmes cardiovasculaire et autres du corps, mais n'affectent pas positivement la glande.

L'augmentation du volume de la thyroïde pendant le traitement réduit considérablement les chances de succès du traitement (même si l'euthyroïdisme est maintenu de manière stable). Dans ce cas, il est possible d’utiliser la monothérapie avec des médicaments thyréostatiques. Les résultats à long terme du traitement avec les deux méthodes sont les mêmes en termes de probabilité de développer une rémission stable.

Tout au long du traitement, il est nécessaire de déterminer le taux de leucocytes et de plaquettes au moins une fois par mois.

L’étude de contrôle comprend la détermination de l’activité de la T3 et de la T4 libres, ainsi que l’activité de la TSH et de la formule sanguine complète (le contenu en leucocytes et en plaquettes).

L'imagerie par ultrasons pour les données indiquant une augmentation de la glande thyroïde n'est pas réalisée plus d'une fois par an. La mesure du niveau d'anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH doit être effectuée avant l'arrêt des médicaments thyréostatiques, car une augmentation significative de la teneur en anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH indique un risque élevé de récurrence de la thyréotoxicose.

Le traitement à l'iode radioactif est efficace, la méthode est non invasive, relativement bon marché, ne nécessite pas de préparation, ne provoque pas de complications significatives. Surtout souvent applicable en cas de récurrence post-opératoire de la thyrotoxicose. Les contre-indications sont la grossesse et l'allaitement.

Le traitement chirurgical est appliqué avec une augmentation du goitre de taille impressionnante (> 60 ml) et consiste en une résection extrêmement subtotale de la glande thyroïde avec une clairance du résidu thyroïdien ne dépassant pas 2-3 ml. Un plus petit volume de chirurgie comporte le risque de maintien de la thyréotoxicose ou du début de sa récurrence. L'opération est réalisée sur le fond de l'euthyroïdie réalisée par thyréostatique. Dans la récurrence post-opératoire de la thyrotoxicose, la réopération est indésirable.

À quelles maladies peut-on associer

La maladie de Basedow est souvent détectée dans le contexte d'autres maladies endocriniennes ou de périodes de changements hormonaux.

La détection d'une formation de ganglions dans la glande thyroïde chez un patient atteint de thyréotoxicose n'exclut pas la maladie de Grave. Dans certains cas, il existe une autonomie fonctionnelle diffuse de la thyroïde sans formation de nœuds. Dans ce cas, le rôle principal dans le diagnostic différentiel est joué par la scintigraphie (avec une autonomie fonctionnelle, des noeuds chauds et / ou une amélioration inégale de la capture isotopique sont détectés). C'est généralement ainsi que la maladie de Bazedov se développe dans le groupe de patients plus âgés, sans ophtalmopathie endocrinienne et sans anticorps contre la glande thyroïde.

La thyroïdite subaiguë est caractérisée par un début aigu, une douleur dans le cou, une irradiation à l'arrière de la tête et des oreilles, une douleur intense à la thyroïde, une fièvre modérée, une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes, une lymphocytose, une diminution de la capture d'isotopes pendant la scintigraphie et un effet rapide de la thérapie glucocorticoïde

Dans la thyroïdite indolore («silencieuse»), les symptômes de thyrotoxicose sont rarement observés et les recherches sur les hormones révèlent une thyrotoxicose subclinique. Les données de scintigraphie montrent une diminution de la capture d’isotopes.

Grossesse - le contenu des fractions libres d'hormones thyroïdiennes est dans les limites des valeurs physiologiques, le contenu des fractions totales est naturellement augmenté. L'utilisation de thyréostatiques est exclue.

La thyroïdite post-partum - un type de thyroïdite sans douleur apparaissant au cours des six premiers mois suivant la naissance, est la cause la plus fréquente de thyréopathie au cours de la période post-partum.

Traitement de la maladie grave à la maison

Le traitement de la maladie grave est possible à la maison, mais l'auto-traitement est non seulement inefficace, mais aussi dangereux. Parce qu'il est important de subir un examen complet et de suivre le cours prescrit par le médecin. Parallèlement à la prise de médicaments, il convient d'utiliser des méthodes non médicamenteuses:

  • éliminer la consommation de caféine;
  • abandonner les mauvaises habitudes, en particulier de fumer;
  • limiter l'activité physique, mais ne pas les exclure complètement;
  • limiter la consommation de médicaments contenant de l'iode.

Quel genre de médicaments pour traiter la maladie de Basedow?

  • Aténolol
  • Lévothyroxine
  • Mercazolil
  • Propitsil
  • Propyl thiouracile
  • Propranolol
  • Tiamazol
  • Tyrosol

Traitement de la maladie de Bazedovoy par des méthodes traditionnelles

Le traitement de la maladie de Bazedovoy par des méthodes traditionnelles est inefficace, car il ne dispose pas de mécanisme pour normaliser la production d'hormones et peut constituer un danger pour la santé et la vie du patient.

Traitement des maladies graves pendant la grossesse

En cas de grossesse sur fond de maladie de Graves, il est recommandé de procéder à une monothérapie - les médicaments thyréostatiques sont prescrits à la dose minimale nécessaire pour maintenir la concentration de T4 dans la limite supérieure de la norme ou légèrement supérieure. Le médicament de choix devient le plus souvent le propylthiouracile, qui présente la pire pénétrabilité par le placenta. Avant la nomination de thyréostatiques, il est nécessaire de procéder à une numération sanguine complète et de déterminer l'activité du γ-GTP et de l'ALAT. La première étude de contrôle de la fonction thyroïdienne après la nomination de thionamides et jusqu'à l'atteinte de l'état euthyroïdien est réalisée toutes les 2 semaines, puis toutes les 6-12 semaines jusqu'à la fin du traitement thyréostatique.

Qu'est-ce que la maladie de bazedovoy et comment la traiter?

La maladie de Basedow, également appelée maladie de Graves, n'est rien d'autre que le goitre toxique diffus bien connu. Ce malaise est caractérisé par une activité accrue d'un organe aussi important que la glande thyroïde, ce qui entraîne son processus de croissance.

Étant donné que les cellules de la thyroïde ont la capacité de se développer activement, un goitre est diagnostiqué chez une personne. La cause principale en est l'absence d'un tel élément dans le corps, l'iode par exemple. Il convient de noter que la maladie de Basedow est l'une des plus courantes en endocrinologie, bien que les experts aient noté que l'hépatotériose est encore plus répandue.

Quelle est la cause du développement d'une maladie grave?

Compte tenu des causes de l’émergence d’une maladie aussi difficile, il convient de noter que les facteurs à l’origine de ces affections sont nombreux. Il peut s'agir à la fois de maladies héréditaires de nature génétique et de maladies infectieuses de nature chronique qui affectent l'organisme pendant longtemps.

Très souvent, la maladie de Bazedov apparaît au milieu de maladies telles que:

  • Hypoparathyroïdie.
  • Maladie d'Addison Birmer.
  • Le diabète.
  • Vitiligo.

Il convient de noter qu'il n'y a pas de cas rares où la maladie de Basedow apparaît après des infections virales. En outre, l'iode radioactif utilisé dans les examens peut également conduire au développement de la maladie de Grave.

Sur la base de ce qui précède, on peut affirmer que ce type de maladie appartient au groupe des auto-immuns, car il survient dans le contexte du dysfonctionnement du système immunitaire du corps humain. Le fait est que dans le corps du patient, des anticorps commencent à se produire, ce qui interfère avec le système de défense pour lui permettre de s’acquitter pleinement de toutes ses fonctions.

Il faut dire que le goitre ou la maladie de Graves, toxique par diffusion, sont des affections courantes. En recherchant les indications statistiques, il a été découvert que chaque centième habitant de la planète en souffrait et le plus souvent, il se produit chez les hommes de sexe faible entre 45 et 55 ans.

Comment reconnaître les symptômes d'une maladie grave?

La plupart des signes de maladie de la thyroïde présentent un certain nombre de similitudes et s'apparentent à une hypothyroïdie. Comme vous le savez, il s'agit d'un stade précoce de la maladie de Grave. Les symptômes généraux comprennent des affections telles que, par exemple:

  • Glande thyroïde élargie.
  • Bouts de nausée.
  • Faiblesse générale et accès de somnolence.
  • Vomissements.

Lorsque le goitre est toxique de manière diffuse, les organes de la vision sont endommagés et le patient peut donc ressentir la présence d’un corps étranger dans le globe oculaire (le patient semble avoir constamment quelque chose dans l’œil), une déficience visuelle et un vitrage.

Comme le patient ne présente pas de symptômes caractéristiques et gênants aux premiers stades de la maladie, il est assez difficile pour un spécialiste d'établir le bon diagnostic. Dans ce cas, une personne devrait toujours être alarmée par des états tels que:

  • Sautes d'humeur brusques et sans cause.
  • Troubles du sommeil (l'insomnie commence à tourmenter une personne ou, au contraire, elle a constamment sommeil).
  • Transpiration accrue.
  • Nerveux tremblant dans les mains.
  • Les attaques de palpitations.

En outre, presque toujours chez les patients présentant un stade précoce de développement de la maladie de Grave, on observe une perte de poids, ainsi qu'une intolérance à une température de l'air élevée.

Est-il possible de guérir la maladie de Basedow et comment le faire correctement?

Tout d'abord, si les symptômes du goitre toxique diffus sont présents, il convient de faire appel à un endocrinologue, qui sera en mesure de poser un diagnostic qualitatif et d'établir le diagnostic correct.

Dans la plupart des cas, le traitement est médical et les médicaments prescrits par un spécialiste sont conçus pour réduire l'activité des organes thyroïdiens. Il est à noter que les médicaments utilisés sont toujours prescrits à des doses plus élevées qui, selon les résultats du traitement, sont progressivement réduites.

En l'absence d'effet de la prise de médicaments, une intervention chirurgicale peut être recommandée par un spécialiste. Cela implique le retrait d'une partie de l'organe élargi de la thyroïde, mais malheureusement, cela n'élimine pas les causes de l'apparition de la maladie.

Beaucoup de gens croient que de tous les maux humains, on peut trouver un traitement curatif en médecine traditionnelle, mais cette opinion est fausse. Si vous souhaitez utiliser la phytothérapie en tant que traitement, essayez de la combiner avec une ordonnance médicale et n'oubliez pas de coordonner l'utilisation des herbes médicinales avec votre médecin.

Maladie de Basedow

Changements pathologiques dans la glande thyroïde. La maladie de Basedow est un goitre toxique caractérisé par une hypertrophie de la thyroïde. L'étiologie de la maladie est caractérisée par un manque d'iode dans le corps humain. On sait qu'en Sibérie, les personnes sont les plus sensibles à cette maladie.

C'est pourquoi les Sibériens prescrivent des préparations d'iode. Ou des produits contenant suffisamment de cet oligo-élément.

La maladie la plus commune dans le monde. La cause de la maladie elle-même est une prédisposition héréditaire. Les causes les plus courantes incluent:

Toutes ces raisons, d'une manière ou d'une autre, contribuent à l'apparition de la maladie. La prédisposition génétique est une cause fréquente de la maladie du goitre.

Le diabète sucré est associé à une hypofonction du pancréas. En conséquence, l'échec hormonal se produit dans le corps.

Les infections virales peuvent également causer cette maladie. Les virus détruisent le corps humain. Jusqu'au développement de la maladie de Graves.

Réduire les propriétés protectrices du corps. Ce n'est pas une cause secondaire de la maladie.

Les symptômes

Les symptômes suivants sont caractéristiques d'une maladie grave:

- l'élargissement de la glande thyroïde;

- sensation de "sable" dans les yeux

Symptômes supplémentaires de la maladie sous la forme de troubles du sommeil, de tachycardie. En plus de la transpiration, des doigts tremblants, des sautes d'humeur.

En présence de nutrition. Il y a une perte de poids. Le poids corporel est grandement réduit.

Le patient a une fonction de transfert de chaleur altérée. Pendant le froid, l'homme est chaud.

On sait que la maladie de Basedow peut être accompagnée d'une saillie externe de la glande thyroïde. C'est-à-dire que lorsque vous palpez, c'est le plus visible. Changements pathologiques dans les yeux. Ils expriment le gonflement des paupières. Et aussi il y a une brillance spéciale des yeux. Dans ce cas, le patient est sujet à une infection oculaire. Jusqu'à la conjonctivite.

Diagnostics

La maladie de Basedow est diagnostiquée sur la base de l'anamnèse. Le médecin recueille des informations sur le patient.

Sa prédisposition héréditaire. Aussi la période de la maladie. Caractérisation clinique

Les plaintes des patients sont également prises en compte dans le diagnostic. Une inspection visuelle aidera à diagnostiquer. Signes caractéristiques de la maladie sur le visage.

Diagnostic échographique, dans lequel des changements pathologiques dans la glande thyroïde sont perceptibles. À savoir - la taille et la saillie.

Études hormonales. Habituellement nommé par l'endocrinologue. La carence en iode est un symptôme tangible. Depuis ce facteur joue un rôle dans le développement de la maladie.

Prévention

La maladie peut être prévenue. La prévention de la maladie gériatrique sera la suivante:

- mode de vie sain;

- traitement rapide des infections;

- reconstitution du corps en iode;

Il est important d’adapter votre style de vie. Si vous avez de mauvaises habitudes, abandonnez-les. Ou réduire leur utilisation quantitative.

S'il y a une infection chronique. Pendant leur cure. En présence d'infections virales, suivez également un traitement médical opportun.

Si vous habitez dans des zones sujettes à une carence en iode. Il est important de l'utiliser dans les aliments. Ou utiliser des médicaments.

Lorsque l'amygdalite aiguë survient. Complexe guérir. Prendre des antibiotiques. Et bien sûr, renforcer le système immunitaire. Les troubles de l'immunité peuvent entraîner diverses maladies.

Chez les adultes

La maladie de Basedow peut également se produire chez les hommes et les femmes. Plus souvent que la moitié de l'humanité est touchée par la maladie. Les hommes souffrent sept fois moins.

La maladie concerne l'âge moyen. Les femmes dans la force de l'âge ont le goitre toxique.

En cas de maladie gériatrique. Chez les femmes, le fonctionnement sexuel est altéré. C'est-à-dire que la fonction de procréation en souffre le plus.

Le cycle menstruel se termine. La raison en est que la menstruation est un processus hormonal.

Et des changements de la part de la glande thyroïde. Ils ont un effet direct sur les hormones, en général.

Les hommes souffrent également de la maladie. Ils ont une fonction sexuelle altérée. À savoir - la puissance. Il y a une défaillance hormonale dans la production de testostérone.

Chez les enfants

Les enfants tombent malades à l'adolescence. Selon les statistiques de 11 à 16 ans. C'est la période des changements hormonaux.

Plus souvent, comme chez les adultes, les filles sont malades. L'étiologie est la même que chez l'adulte. Comprend:

Des modifications du système nerveux central peuvent entraîner des symptômes aigus. Les symptômes chez les enfants sont différents.

Les sautes d'humeur ne sont pas encore un indicateur. Depuis l'âge de la puberté. C'est assez commun. Sueur, perte de poids, fièvre - une clinique fiable de la maladie. Chez les filles, le développement sexuel est altéré. Absence de cycle menstruel. Ou fait sa résiliation.

Traitement

La maladie de Basedow est traitée avec des médicaments. Ceux-ci comprennent:

Tous ces médicaments inhibent l'activité de la glande thyroïde. Le traitement est assez long. Jusqu'à 1 an.

Autres médicaments: glucocorticoïdes, immunocorrecteurs, lévothyroxine.

Le traitement chirurgical est également utilisé. Avec l'inefficacité de la pharmacothérapie. Retirez une partie de la glande thyroïde.

Il existe encore un traitement non spécifique de la maladie. Mais il y a des contre-indications. Habituellement utilisé chez les personnes âgées. Ce traitement est l'iode radioactif. Effet direct sur les cellules thyroïdiennes.

Prévisions

La maladie de Basedow peut être prédite positivement. Soit défavorable. Tout dépendra de la rapidité du diagnostic et du traitement.

Il est important de reconnaître la maladie à temps. Attribuer un traitement adéquat. Principalement en tenant compte de l'âge du patient.

En présence de conséquences graves d'autres organes et systèmes. La maladie de Basedow n'est pas bien prédite.

Si la personne a été traitée correctement, il s'est conformé à toutes les recommandations. Cela et la maladie auront de bonnes projections.

Exode

La maladie peut aboutir à une guérison. Sous réserve de l'adéquation et de la justesse du traitement. Une personne peut récupérer. Mais en l'absence de complications.

Avec des complications liées au système cardiovasculaire. Une insuffisance cardiaque peut survenir. Jusqu'à la mort.

Une crise thyrotoxique peut survenir. Stade extrême de la maladie. A l'issue principalement fatale.

Il se passe que avec un long cours de changements dans le système cardiovasculaire. L'activité cardiaque peut ne pas récupérer complètement. C'est-à-dire que le résultat est l'établissement d'une arythmie.

Avec les maladies des yeux, les rechutes sont également possibles. L'ophtalmologie peut être complètement incurable. Cela dépend de la gravité de la maladie.

Durée de vie

La maladie de Basedow est une maladie grave. Cela peut affecter négativement l'espérance de vie. La vie peut continuer quand il y a des déviations par rapport à d'autres systèmes.

Avec intervention chirurgicale récupération possible. Mais il y a des complications. Tout dépend de la gravité de la maladie.

Avec une maladie bénigne, le rétablissement est possible. Jusqu'à la restauration d'une vie bien remplie.

Si les complications sont assez difficiles. Des conséquences mortelles sont possibles. Avec un traitement adéquat, l'espérance de vie augmente clairement. Soignez dans le temps et la durée de votre vie. Ne fera qu'augmenter!

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones