L'hypothyroïdie désigne une diminution prolongée et persistante des niveaux hormonaux due à un dysfonctionnement de la glande thyroïde. En règle générale, le stade initial de la maladie passe sans symptômes visibles, mais cela ne signifie pas que la solution du problème peut être différée plus longtemps. Le diagnostic tardif de la maladie, ainsi que le traitement tardif, peuvent avoir des conséquences graves pour tout le corps.

Le traitement de l'hypothyroïdie repose sur la prise d'hormones synthétiques de la thyroïde. Cette méthode est considérée comme la plus efficace et la moins dangereuse. Le succès de la thérapie dépend des caractéristiques individuelles de l’organisme et du choix correct de la posologie du médicament.

Prescrire le bon traitement

Lorsque la glande thyroïde est malade, il se produit un trouble métabolique qui affecte négativement tous les organes et systèmes du corps humain. Le tableau clinique de l'apparition de l'hypothyroïdie étant déterminé, le médecin traitant peut prescrire un traitement de substitution assez long.

Actuellement, la médecine n'a pas trouvé le moyen de restaurer la fonction naturelle de l'hormone thyroïdienne (TSH), donc le maintien synthétique des niveaux hormonaux peut durer toute la vie. En outre, le traitement substitutif doit être effectué sur la base d'un régime alimentaire spécial.

Le traitement commence par un diagnostic.

Déterminer la cause de la maladie est la première étape du traitement futur. Selon les résultats de l’étude diagnostique, un schéma hormonal particulier est attribué au patient.

Les procédures suivantes peuvent être utilisées pour établir un diagnostic précis:

  • examen de la glande thyroïde pour déterminer le nombre d'anticorps auto-immuns;
  • test sanguin pour la TSH, T3 et T4;
  • radiographie de la glande thyroïde;
  • biopsie.

De plus, des méthodes mécaniques de diagnostic sont utilisées pour examiner la glande thyroïde:

  • Scanner la thyroïde en utilisant de l'iode radioactif. Cette méthode permet de déterminer le taux d'absorption de cette microcellule. Les indicateurs bas révélés à la suite du balayage indiqueront la présence d'hypothyroïdie.
  • L'échographie est une méthode sûre pour le diagnostic mécanique d'une maladie. Cette méthode est utilisée pour identifier les anomalies pathologiques, le degré d'augmentation de l'organe malade et la présence de zones de compactage.
  • Lors de l'étude en laboratoire du fond hormonal, il est également nécessaire de prendre en compte les symptômes les plus prononcés que le patient doit lui-même raconter.

Une évaluation conjointe des résultats de laboratoire et des symptômes de la maladie aidera à obtenir le tableau clinique le plus clair possible.

Prescription de médicaments hormonaux

Le traitement de l'hypothyroïdie avec des médicaments hormonaux est de loin le moyen le plus efficace de résoudre un problème. Le dosage des médicaments nécessaires est prescrit par l’endocrinologue sur la base des résultats des analyses. Selon les statistiques, les patients souffrent le plus souvent d'un déficit en hormone T4, responsable de la synthèse des protéines et du métabolisme des tissus. Pour le restaurer, les endocrinologues prescrivent de la L-thyroxine. Si une étude en laboratoire révèle une pénurie de T4 et de T3, il est recommandé dans ce cas de prendre le médicament combiné, la triiodothyronine. La thérapie de remplacement nécessite une réception assez longue, aussi la posologie prescrite doit-elle être ajustée périodiquement sur la base des tests.

Le médicament L-thyroxin est un analogue synthétique de l’hormone T4. Ce médicament a une forme de comprimé de 50 et 100 mg. Lors de la réception d'un tel médicament en aucun cas ne peut pas changer le dosage vous-même. Avec un traitement approprié, la stabilisation de la concentration en hormone de remplacement doit être observée au niveau naturel.

La prise du médicament est faite 30 minutes avant les repas une fois par jour. Le résultat visible de la thérapie de remplacement ne peut être vu que six mois après le début de l'ajustement des niveaux hormonaux. Le traitement médicamenteux de l'hypothyroïdie doit être accompagné d'aliments diététiques et de complexes vitaminiques.

Traitement de l'insuffisance thyroïdienne en iode

Lorsque l’hypothyroïdie par carence en iode est nécessaire, il est nécessaire de rétablir l’iode dans le corps. Par conséquent, la prise de médicaments contenant cet oligo-élément est obligatoire pour les patients. Les plus efficaces sont les médicaments suivants:

  • L'iodomarine est un agent prophylactique efficace prescrit en cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde. S'il est impossible pour la glande thyroïde de maintenir la production d'iode au niveau approprié, cet oligo-élément doit être ajouté au corps de l'extérieur. L'iodomarine est capable de prévenir de nombreux troubles endocriniens et a plusieurs indications importantes d'utilisation.
  1. Tout d'abord, ces pilules sont prescrites pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde afin de corriger les niveaux hormonaux.
  2. Deuxièmement, ce médicament est une mesure préventive de la récurrence de la maladie.

Pour prévenir la carence en iode, il est conseillé aux enfants de boire le médicament à raison de 100 mg par jour, pour les adultes à 200 mg. Si une déficience chronique en iode a été détectée lors du diagnostic de la maladie, la posologie du médicament est doublée. Il est à noter que la désignation d'un tel médicament ne doit être effectuée que par un médecin professionnel.

  • La laminaire est un substitut alternatif à l'iodomarine. En fait, le varech est une algue qui est vendue dans une pharmacie sous forme séchée. Cette préparation à base de plantes doit être ajoutée aux repas quotidiens. Les pharmaciens proposent également divers médicaments, notamment du varech. De plus, cette plante fait partie de certains compléments alimentaires.

La restauration de la carence en iode dans le corps est une procédure très importante. La déficience chronique de cet élément affecte négativement le fonctionnement de nombreux organes et systèmes. Il est particulièrement important d'observer l'équilibre naturel de l'iode chez les enfants.

Maintenir l'équilibre en vitamines

Lors du diagnostic de troubles d'origine hormonale, la nomination d'un complexe vitaminique est considérée comme obligatoire. Une récupération complète des processus métaboliques est impossible avec une privation de vitamines. Les patients atteints d'hypothyroïdie ont besoin des vitamines suivantes:

  • Vitamines A et B - aident à rétablir l’immunité.
  • Vitamine E - améliore la circulation sanguine dans les organes, ce qui accélère considérablement le processus de récupération de tous les systèmes du corps.
  • Vitamine C - contribue au retour à un fonctionnement normal de la glande thyroïde.
  • Oméga 3 - commence le processus de régénération des cellules malades et contribue également à la restauration des processus métaboliques.

Les préparations vitaminiques complexes sont assez largement représentées parmi les produits pharmaceutiques; il n’est donc pas difficile de trouver une option appropriée. Une attention particulière que les médecins paient pour un médicament tel que l'huile de poisson. Ce produit contient les oligo-éléments et les vitamines les plus essentiels. Il constitue donc un bon outil de prévention de l'hypothyroïdie.

Régime thérapeutique

Les chances de restauration réussie du fond hormonal sont significativement augmentées lorsque le patient se conforme à un certain régime alimentaire, qui est développé conformément à certaines règles:

  • Les aliments consommés quotidiennement doivent contenir une grande quantité de vitamines et d’oligo-éléments.
  • Les aliments gras devront être éliminés complètement. Pour restaurer le métabolisme intercellulaire, des produits faciles à digérer sont nécessaires.
  • Pendant le traitement, vous devrez également exclure les produits à base de farine et les sucreries.
  • Le soja étant l’ennemi principal de l’hypothyroïdie, il devrait donc également être supprimé du menu du jour.
  • Chaque jour, le patient doit manger des produits contenant de l'iode, tels que le chou marin, les noix, le kaki, les fruits de mer. Vous devez également remplacer le sel habituel iodé.
  • Dans l'hypothyroïdie, les nutritionnistes recommandent de manger plus de fruits et de légumes, ainsi que des aliments protéinés.

Très souvent, chez les patients atteints d'hypothyroïdie, il existe une constipation. Pour prévenir de tels problèmes, vous devez inclure dans votre régime les aliments riches en fibres. En raison du ralentissement des processus métaboliques, le liquide est retiré du corps pendant assez longtemps, ce qui entraîne un gonflement des tissus et des organes internes. Dans le cadre de ce phénomène, il convient de limiter la consommation d’eau et d’autres liquides à 1,5 litre par jour. Avec le bon régime, non seulement le métabolisme s'améliore, mais aussi l'état psycho-émotionnel du patient.

Médecine populaire

Le traitement des maladies endocriniennes par des méthodes traditionnelles doit être associé à un traitement médicamenteux. L'utilisation de produits à base de plantes et de produits naturels vise à maintenir le système immunitaire, à stabiliser l'état psycho-émotionnel et à supprimer les symptômes visuels de la maladie.

Les recettes de médecine alternative peuvent avoir un usage interne et externe. Lors de l'utilisation de médicaments à base de plantes, il est important de respecter la régularité. Les frais de légumes doivent utiliser certains cours, entre lesquels doivent être des pauses obligatoires.

Pour soulager un symptôme tel que les poches, vous pouvez utiliser des préparations à base de plantes aux propriétés diurétiques. Généralement, ces mélanges sont le millepertuis, le persil, l'origan et la menthe. De plus, avec l'apparition de l'œdème, un massage thérapeutique soigné et divers bains cosmétiques et des compresses sont appliqués.

Dans le monde végétal, il existe différents types d'herbes, dont la composition est identique à celle des hormones thyroïdiennes (silverweed white, castor utérus). Ces plantes sont en mesure de participer activement à la restauration du fond hormonal. L'utilisation de recettes folkloriques doit donc être coordonnée avec le médecin traitant.

L'utilisation de médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une diminution de la fonction thyroïdienne causée par un déséquilibre des hormones thyroïdiennes. La maladie entraîne une altération des processus métaboliques dans le corps, une détérioration de la santé, peut entraîner des complications graves. L'hypothyroïdie est traitée par un traitement hormonal substitutif avec des préparations de thyroxine.

Symptômes de l'hypothyroïdie

La maladie affecte principalement les femmes. Aux premiers stades de la pathologie, presque asymptomatique, les patients la perçoivent comme une fatigue normale. Si le manque d'hormones persiste pendant une longue période, les symptômes suivants apparaissent:

  • l'obésité;
  • léthargie, somnolence;
  • douleurs musculaires;
  • couleur jaune de la peau;
  • frilosité des membres;
  • gonflement du visage;
  • l'apnée;
  • une augmentation de la taille de la langue, avec des marques de dents;
  • muqueuses sèches, peau;
  • troubles de la mémoire, concentration;
  • abaisser la pression artérielle;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles du tube digestif: constipation, nausée, vomissement;
  • l'anémie;
  • déficience auditive;
  • enrouement;
  • dyskinésie biliaire;
  • dysfonctionnement ovarien chez la femme;
  • perte, bris de poils sur le visage et le corps;
  • stratification des ongles.

La gravité des symptômes dépend de la forme de la maladie, de la durée du déséquilibre hormonal. Sans traitement opportun chez les patients, les réflexes moteurs disparaissent, des paresthésies des membres, une polyneuropathie et une maladie cardiaque peuvent se développer. Chez les femmes, les irrégularités menstruelles provoquent l'infertilité, une fausse couche.

L'hypothyroïdie est la forme la plus grave d'hypothyroïdie: elle est fatale dans 40% des cas. Un tel état se développe chez les patients âgés qui n'ont pas été traités depuis longtemps, ou la thérapie n'a pas donné de résultats. Qui peut provoquer un affaiblissement marqué du système immunitaire, le stress, les maladies virales et infectieuses, l’abus d’alcool, la prise de sédatifs.

Types d'hypothyroïdie

Il existe des formes primaires et secondaires de la maladie. Primaire se développe dans le contexte de processus pathologiques dans les tissus de la glande thyroïde, conduisant à la destruction des cellules fonctionnelles de l'organe. En conséquence, une quantité insuffisante de tissu glandulaire produit de la thyroxine et de la triiodothyronine (T3, T4). La cause de cette forme d'hypothyroïdie peut être:

L'hypothyroïdie centrale ou secondaire se développe avec une sécrétion insuffisante de thyrotropine par l'hypophyse. L'hormone stimulant la thyroïde indique à la thyroïde de produire du T3 et du T4 en cas de manque de sang.

Il existe également une forme hypothalamique de la maladie, dont la cause principale est un dysfonctionnement de l'hypothalamus du cerveau, garant de la stabilité de l'environnement interne du corps. L'hypothyroïdie périphérique est caractérisée par la résistance des tissus périphériques aux hormones thyroïdiennes. La pathologie se développe en raison de la mutation congénitale des gènes. Le développement physique et mental de ces patients est en retard et tous les autres symptômes de l'hypothyroïdie sont présents.

Classification de l'hypothyroïdie par gravité

La forme primaire de la maladie est divisée en:

  • L'hypothyroïdie subclinique (latente) est caractérisée par un taux élevé d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) et de thyroxine (T4) normale. Les manifestations cliniques sont rares ou absentes.
  • Dans la forme manifeste, une faible concentration en TSH est diagnostiquée avec une T4 faible, et il existe des symptômes caractéristiques de l'hypothyroïdie.
  • Le stade compensé est observé avec le traitement réussi de la maladie. Le résultat des analyses de laboratoire est dans les limites normales.
  • L'hypothyroïdie décompensée est difficile à traiter, il existe un déficit en thyroxine avec une hormone stimulante de la thyroïde élevée.
  • La forme compliquée se développe avec une décompensation prolongée de la maladie. Les complications possibles incluent les kystes, l'insuffisance thyroïdienne, le cœur, l'adénome hypophysaire, le crétinisme. L'hypothyroïdie pendant la grossesse entraîne un développement anormal du fœtus.

Au début du coma hypothyroïdien chez les patients présentant une diminution de la température corporelle, un rythme cardiaque, un essoufflement, une rétention urinaire, un gonflement du corps, une confusion, une obstruction intestinale, des évanouissements.

Méthodes de diagnostic de l'hypothyroïdie

Les principales méthodes de diagnostic comprennent les tests sanguins de laboratoire pour la TSH, la T3 libre et la T4 libre. Le médecin examine le patient, examine et palpe la glande thyroïde.

En outre, une échographie, une scintigraphie isotopique, une biopsie par ponction de l'organe, une analyse des anticorps dirigés contre les récepteurs hormonaux de la glande (AT à TSH, AT à TPO) sont effectuées. Les résultats de l'analyse biochimique du sang révèlent une augmentation du taux de triglycérides, des composés du cholestérol de faible densité, une diminution de la concentration en hémoglobine.

L'échographie vous permet d'évaluer la taille et la structure de la glande. Des biopsies tissulaires sont effectuées pour l'examen histologique du contenu des cellules cancéreuses. La scintigraphie est nécessaire pour identifier les nodules thyroïdiens actifs et inactifs, les modifications diffuses et la présence de foyers inflammatoires.

Pour identifier une pathologie congénitale, vous pouvez utiliser le dépistage néonatal dans les premiers jours de la vie d'un enfant. L'hypothyroïdie se distingue du syndrome de Down, du rachitisme, de l'encéphalopathie, de la chondrodystrophie.

Thérapie de remplacement

Pour compenser l'hypothyroïdie au stade manifeste, un traitement hormonal substitutif est effectué. L’objectif principal est la normalisation de la thyroxine, de la triiodothyronine, de la thyrotropine, la restauration de la fonction thyroïdienne, l’élimination des symptômes pathologiques. Appliquez des hormones naturelles ou synthétiques. La posologie et le schéma thérapeutique sont choisis individuellement pour chaque patient.

Une thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie est effectuée pour compenser la forme manifeste de la pathologie. Au stade subclinique, la thyroxine n'est indiquée que pour les femmes enceintes et les femmes en phase de planification familiale.

Les médicaments contenant l'hormone T4 comprennent:

  • L-thyroxine (L-tiroxine);
  • L-thyroxine-acre (L-tiroxine-akri);
  • Lévothyroxine (lévotiroxine);
  • Eutirox (Eutirox);
  • Bagothyrox (Bagothyrox).

Comment traiter correctement l'hypothyroïdie avec la thyroxine? Y a-t-il des effets secondaires? Les comprimés commencent à être pris avec une dose physiologique minimale, qui correspond au niveau d'hormones dans le corps. Le médicament est bu une fois par jour avant de manger, à jeun, il est absorbé plus mal.

Il est nécessaire de prendre la thyroxine pendant une longue période en évitant les interruptions. Avec une évolution chronique et progressive de la maladie, la thérapie est menée à vie. Dans d'autres cas, la durée du traitement est déterminée par le médecin sur la base d'études des taux hormonaux. Le médicament ne doit pas être bu avec des produits ayant des propriétés absorbantes, il est nécessaire de laisser un intervalle d'au moins 4 heures entre les comprimés appliqués.

Traitement de l'hypothyroïdie avec des préparations de thyroxine

Le traitement de l'hypothyroïdie commence par une dose initiale de 25 mg par jour. Patients souffrant de maladies du système cardiovasculaire, la posologie est augmentée progressivement sur 10 à 14 jours. Les jeunes gens augmentent la dose plus rapidement, les femmes enceintes et les patients après l'ablation de la glande thyroïde se voient immédiatement prescrire la quantité la plus efficace du médicament.

Tous les 2 mois, menez une étude de contrôle des taux sanguins d'hormones thyroïdiennes. Sur la base des résultats obtenus, la posologie est ajustée et l'efficacité du traitement est évaluée. Ensuite, les analyses sont répétées tous les 6 mois. Si le traitement pendant une longue période ne permet pas d'obtenir une compensation de la maladie, décidez de l'intervention chirurgicale.

Le traitement hormonal de l'hypothyroïdie chez la femme enceinte ne nuit pas au développement du fœtus, car le médicament ne traverse pas la barrière placentaire. Thyroxin étant capable de passer dans le lait maternel, vous discuterez avec votre médecin de la possibilité de prendre des comprimés pendant l'allaitement.

Contre-indications à l'utilisation de la thyroxine:

  • intolérance individuelle;
  • thyrotoxicose;
  • insuffisance rénale;
  • infarctus du myocarde;
  • diabète sucré.

Avec prudence, le médicament est prescrit pour les arythmies, les cardiopathies ischémiques, compliquées d'hypothyroïdie, l'hypertension artérielle. Un effet indésirable de la L-thyroxine peut être une réaction allergique. Dans d'autres cas, un ajustement de la posologie est nécessaire.

Augmente le besoin de drogue quand:

  • diarrhée prolongée;
  • cirrhose du foie;
  • inflammation de la muqueuse intestinale;
  • syndrome métabolique.

Ces conditions empêchent l'absorption de l'hormone dans le sang et accélèrent son élimination de l'organisme, de sorte que le traitement peut être inefficace.

Traitement de l'hypothyroïdie par déficit en iode

L'absence prolongée d'iode dans le corps entraîne une diminution de la sécrétion de thyroxine et de triiodothyronine par les tissus de la glande thyroïde. Cela conduit à une augmentation du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang, ce qui entraîne l'apparition de symptômes d'hypothyroïdie. En outre, la taille de la glande peut augmenter, une douleur peut survenir lors de sa palpation.

Le traitement principal de l'hypothyroïdie provoquée par une carence en iode est effectué à l'aide de la nomination de préparations complexes de thyroxine avec la triiodothyronine.

  • La thyroïde;
  • Chlorhydrate de triiodothyronine.

Il est utile pour les patients d’ajouter des aliments riches en iode: chou marin, noix de Grenoble, légumes verts, légumes et fruits frais, et eau minérale.

Réflexologie informatique

La réflexologie est une alternative au traitement traditionnel. C'est une méthode d'application d'impulsions électriques aux zones biologiquement actives du corps, responsables du fonctionnement des systèmes endocrinien, nerveux et immunitaire. À l'aide d'un programme informatique, le médecin détermine les points nécessaires et surveille le processus.

Les principaux avantages du traitement informatique de l'hypothyroïdie:

  • rétablissement de l'équilibre hormonal;
  • réduction progressive de la posologie des médicaments hormonaux;
  • réduire la taille de la glande thyroïde;
  • renforcer les propriétés protectrices du corps;
  • la capacité d'éviter les complications de la chirurgie.

Il existe plusieurs méthodes de réflexologie: acupuncture, exposition à la chaleur, acupression. Le traitement ne peut être effectué qu'après avoir déterminé le diagnostic, le niveau de TSH, T3, T4. Cette méthode est utilisée en combinaison avec les méthodes traditionnelles de traitement et après approbation du médecin traitant. Les contre-indications comprennent la forme auto-immune de la maladie, le besoin de chirurgie, l'épilepsie, la fièvre, l'inflammation de la peau, le cancer et les tumeurs bénignes.

Le traitement de remplacement de l'hypothyroïdie vous permet de rétablir l'équilibre des hormones thyroïdiennes, le fonctionnement de la glande thyroïde et de normaliser les processus métaboliques dans le corps. Les préparations de thyroxine utilisées pour le traitement de la forme manifeste de la maladie, aident à obtenir une compensation stable de la maladie, n’ont pratiquement pas d’effets secondaires, sont autorisées pendant la grossesse.

Médicaments essentiels pour le traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est aujourd'hui très fréquente chez les patients présentant des problèmes de thyroïde. Cette maladie est caractérisée par une inhibition de la fonction des organes endocriniens. À cet égard, le niveau d'hormones de cette glande dans le sang est fortement réduit.

Causes de la maladie

Les médecins identifient plusieurs causes principales d'hypothyroïdie:

  • goitre sporadique et endémique;
  • inflammation de la thyroïde;
  • traitement chirurgical en relation avec la thyrotoxicose;
  • le crétinisme;
  • traitement à l'iode radioactif.

L'hypothyroïdie a pour conséquence un ralentissement important du métabolisme.

Thérapie

Avant de commencer à traiter une maladie, vous devez connaître la cause de son apparition. Le diagnostic repose sur l'étude de la thyroïde utilisant l'iode radioactif. Vous devrez également déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang. Toutes les études qui doivent être effectuées par le patient sont déterminées strictement individuellement et exclusivement par le médecin traitant. Ceux-ci peuvent être:

  • un test sanguin pour les niveaux d'hormone TSH, T3 et T4.
  • analyse pour déterminer le nombre d'anticorps auto-immuns dans la glande thyroïde;
  • Échographie;
  • examen radio-isotopique;
  • radiographie;
  • biopsie.

Le traitement de l'hypothyroïdie repose sur la prescription de médicaments tels que:

  • préparations thyroïdiennes ou hormones de synthèse;
  • médicaments contenant de l'iode;
  • si la maladie est auto-immune, des médicaments à base de glucocorticoïdes seront également nécessaires.

Tous les médicaments doivent être pris exclusivement sur ordonnance et sous son contrôle. Pendant plusieurs décennies, l'hypothyroïdie était pratiquement incurable, car il n'y avait pas de médicament efficace contre cela. En relation avec cela, une évolution grave et constante de l'hypothyroïdie s'est développée. Les conséquences d'une telle maladie étaient souvent le crétinisme et l'idiotie. Aujourd'hui, ils ne se rencontrent plus, car les problèmes de thyroïde sont diagnostiqués et corrigés en temps voulu à l'aide d'un traitement médicamenteux.

Traitement hormonal

Le traitement médicamenteux implique en premier lieu l’utilisation d’une hormonothérapie. Le médecin prescrit à chaque patient la dose optimale. Pour ce faire, prescrire des médicaments tels que:

  • thyroïde;
  • T-Reocomb;
  • L-thyroxine;
  • Ou analogues de ces médicaments.

Le traitement commence par de petites doses. Cette mesure est nécessaire pour protéger le cœur du patient des charges excessives. Les doses initiales sont 1/6 ou 1/4 comprimé. Dès que l'état du patient s'améliore, la posologie augmente progressivement, même si la tolérance au médicament est bonne. Pour ce faire, ajoutez une fois par mois 1/4 comprimé. Les préparations thyroïdiennes peuvent être prises autant que possible avec une dose maximale de 1,5 comprimé par jour.

Le principe de base du traitement de l'hypothyroïdie est la réception des doses maximales admissibles du médicament. Seulement, il est possible d'obtenir un effet compensatoire. Dans le même temps, le patient se sentira une personne active et pratiquement en bonne santé.

Les médicaments hormonaux utilisés pour traiter l'hypothyroïdie ne provoquent pas une augmentation du poids corporel. Ces médicaments, en revanche, améliorent le métabolisme. Par conséquent, sans ordonnance d'un médecin, ces médicaments ne devraient pas être pris. Sinon, il y a une chance de briser le métabolisme dans votre propre corps.

L'iode est une composante importante du traitement.

Si un patient est atteint d'hypothyroïdie par déficit en iode, il est nécessaire de rétablir la quantité d'iode requise dans le corps. Par conséquent, le traitement doit nécessairement inclure des médicaments contenant cet élément. Parmi eux se trouvent:

  • Yodomarin. Utilisé pour traiter et prévenir les problèmes de thyroïde. Il est constitué d'iode, indispensable au bon fonctionnement de la glande. En raison du fait que l'iode n'est pas produit indépendamment dans le corps, il doit être obtenu de l'extérieur. L'iodomarine aide à prévenir de nombreuses maladies de cet organe endocrinien. Avec son aide, le manque de cet élément important est comblé. Iodomarin a plusieurs indications importantes pour l'utilisation. Premièrement, il s’agit d’une hypothyroïdie, car pour l’éliminer, vous devez remplir une quantité insuffisante d’iode. Deuxièmement, il s’agit de prévenir la récurrence des problèmes de thyroïde. Enfin, l'iodomarine doit être prise pour prévenir l'apparition d'une maladie de la thyroïde. Les enfants ont besoin de 100 mg d'iodomarine par jour. Adultes - 200 mg. Cette posologie est nécessaire à la prophylaxie. Si l'iodomarine est prescrit pour le traitement, les enfants devront prendre 200 mg par jour et les adultes, 500 mg. Iodomarin devrait être prescrit seulement par un docteur professionnel. En règle générale, ce médicament iode prend beaucoup de temps, plusieurs années. Souvent, le médecin prescrit Jodomarin à vie. Il est nécessaire de reconstituer la quantité nécessaire d’iode dans le corps du patient.
  • La laminaire est un autre élément ou médicament qui peut remplacer l'iodomarine. Cette algue, qui peut être acheté à la pharmacie. Ils sont mangés. Vous pouvez également acheter un produit médical contenant du varech. Il devrait également être pris comme dirigé par le docteur. En règle générale, le varech fait partie de certains compléments alimentaires nécessaires pour reconstituer l'iode dans le corps.

Le varech et l'iodomarine sont des médicaments nécessaires aux patients présentant une insuffisance thyroïdienne. Il produit peu d'hormones thyroïdiennes. Combler une carence en iode - capacité de permettre à l'organisme de produire une quantité suffisante de ces hormones.

Vitamines essentielles

Iodomarin - un médicament qui contient l'oligo-élément l'iode. Mais si un patient développe une hypothyroïdie, il faut lui prescrire des vitamines:

  • Vitamines B. Ils renforcent considérablement l'immunité, stimulent la fonction thyroïdienne;
  • Omega3 est un must pour une personne si le diagnostic est l'hypothyroïdie. Il normalise le travail de la glande thyroïde. Ces acides gras en grande quantité contiennent des capsules d'huile de poisson. Ils sont vendus dans une pharmacie.
  • Les vitamines A restaurent l'immunité, ce qui est très nécessaire s'il existe une maladie telle que l'hypothyroïdie.
  • Les vitamines E améliorent la circulation sanguine. Ils sont des antioxydants naturels.
  • Les vitamines C favorisent le travail adéquat de la glande endocrine et la production d’hormones.

La plupart de ces vitamines contiennent de l'huile de poisson. C'est pourquoi ce médicament doit être utilisé pendant le traitement de la maladie et pour la prévention des problèmes de glande thyroïde.

Menu et style de vie

L'hypothyroïdie est une maladie qui, avec le traitement, nécessite également un mode de vie sain. La principale étape de ce programme est un menu rationnel. Les patients devront s'en tenir à un régime:

  1. Toute la nourriture devrait être facilement digérée;
  2. Les produits alimentaires doivent être choisis de manière à contenir beaucoup de vitamines. Cela ne fera qu'améliorer la fonction thyroïdienne.
  3. Si le patient souffre d'obésité, vous devrez perdre un certain excès de poids. Reduxin ou un régime alimentaire simple et confortable peuvent aider.
  4. Toute graisse devra être éliminée. C'est à la fois de la graisse végétale et animale. Une telle nutrition aidera à restaurer les processus métaboliques. S'il n'y a pas de graisse dans la nourriture, elle sera absorbée plus rapidement, elle sera transformée jusqu'au bout. La graisse empêche également cela.
  5. Vous devez abandonner les glucides facilement digestibles. Parmi eux, les produits à base de farine, les bonbons, etc.

Remèdes populaires

L'hypothyroïdie peut être guérie avec la médecine traditionnelle. Il est vrai que de telles recettes sont utiles dans le cadre d’un traitement hormonal de base et d’une nutrition appropriée (lorsque, en premier lieu, les matières grasses sont exclues des produits). Voici quelques remèdes populaires:

  1. Des parties égales sont brassées: églantines, montre à trois feuilles, millepertuis, fleurs de camomille, elecampane, lettre initiale médicinale, mordovnik. Tous ont versé 2 tasses d'eau bouillante. 10 minutes, tout vaut la peine d'être gardé dans un bain-marie, puis insister 2 heures à la chaleur. Il faut boire 4 fois par jour, littéralement 20 minutes après le repas.
  2. La collection d'animaux d'élevage, de chélidoine, de hanches, de rhizomes de réglisse, de fucus, d'angélique et de Rhodiola rosea est versée dans 2 tasses d'eau bouillante. Tout est bouilli pendant 5 minutes, puis infusé pendant 4 heures. Le cours de la réception - un demi-verre après un repas exactement 4 fois par jour.

Mesures préventives

Outre les principes de base de la nutrition, dans lesquels il n'y a pas de gras, de glucides simples, il est important de:

  1. Mener une vie active, faire de l'exercice;
  2. Prendre des médicaments avec de l'iode;
  3. Buvez de l'huile de poisson, qui contient de nombreuses vitamines. Il convient de noter que l'huile de poisson devrait être appliquée à un âge précoce.

Ces mesures aideront à protéger le corps vulnérable des problèmes de glande thyroïde. Et cela signifie que vous pouvez profiter de la vie et de votre propre santé.

Médicaments et remèdes populaires pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde chez la femme. hommes et enfants

Les dysfonctionnements de la glande thyroïde et le manque de production d'hormones spécifiques peuvent entraîner des maladies. Le traitement de l'hypothyroïdie doit donc commencer immédiatement après la découverte des symptômes. Vous ne devez en aucun cas essayer de vous soigner vous-même en utilisant des médicaments différents au hasard pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde. Pour aider à faire face à la maladie doit être un spécialiste qualifié, compte tenu des données de diagnostic.

Quelle est l'hypothyroïdie

Une hypothèse dans laquelle la glande thyroïde produit des hormones insuffisantes est appelée hypothyroïdie. Cela peut entraîner diverses raisons. Chez les femmes, surtout après 60 ans, il survient 20 fois plus souvent que chez les hommes. L'hypothyroïdie est retrouvée chez deux mille femmes parmi cent mille personnes. Identifier la maladie est difficile, car la glande thyroïde produit plusieurs types d'hormones qui sont responsables d'une variété de processus dans le corps. Les gens remarquent d’abord les effets de l’hypofonction de la glande thyroïde en les prenant pour des maladies indépendantes.

La glande thyroïde produit de la thyroxine et de la triiodothyronine. En outre, il affecte l'augmentation ou la diminution de la production d'hormones par l'hypophyse. Selon les raisons du changement pathologique dans le corps de la quantité d'hormones, l'hypothyroïdie primaire et secondaire est isolée. Les statistiques fixent la grande majorité des maladies du type principal de maladie. L'hypothyroïdie primaire est causée par des processus pathologiques se produisant dans la glande thyroïde elle-même et peut être une personne de naissance ou acquise au cours de la vie.

La cause secondaire n'est pas causée par le travail de la thyroïde elle-même, mais par la dégradation des fonctions de l'hypothalamus ou de l'hypophyse, les organes qui contrôlent la glande thyroïde. Cette pathologie est causée par une lésion organique de l'hypophyse dans les tumeurs, les lésions et les processus auto-immuns. Dans ce cas, l'hormone stimulant la thyroïde est très peu produite, ce qui a un impact significatif sur le travail harmonieux de tous les systèmes de l'organisme, de l'hématopoïétique à l'urogénital.

Les symptômes

Chez une personne en bonne santé, tout le corps fonctionne selon le principe du cercle vicieux - le système endocrinien fournit au sang la bonne quantité d'hormones, au moyen duquel tous les types de réactions métaboliques sont contrôlés, la croissance des os, des muscles, la capacité de régénération des tissus et le cœur stimulés. Si, pour quelque raison que ce soit, la thyroxine ou la triiodothyronine dans le sang diminue, tous les systèmes du corps réagissent par des perturbations chroniques. Par conséquent, les symptômes de la maladie peuvent être les signes suivants:

  • Du côté des systèmes nerveux centraux et périphériques et du cerveau - engourdissement des extrémités, état dépressif et déprimé, inhibition possible, vertiges.
  • Du côté du muscle cardiaque, douleurs piquantes et piquantes derrière le sternum, sous l'omoplate, tachycardie, hypotension artérielle inférieure, extrasystole, insuffisance cardiaque.
  • Peau: pâleur, gonflement, sécheresse, desquamation, éruptions cutanées variées.
  • Changements endocriniens: ménopause précoce, violation du cycle, absence de menstruation, indifférence sexuelle et froideur, impuissance.
  • Tractus gastro-intestinal: nausées, brûlures d'estomac, vomissements, exacerbation de la gastrite, constipation de type atonique, gain de poids, qui ne peuvent être rétablis par aucun régime.

L'hypothyroïdie peut-elle guérir?

Les personnes chez qui on a diagnostiqué cette maladie grave s'intéressent à la question suivante: comment traiter l'hypothyroïdie thyroïdienne, quelle sera l'efficacité du traitement et s'il est possible de faire face à cette maladie. L'endocrinologie moderne a une clinique bien étudiée pour la survenue d'une hypothyroïdie et il existe de nombreuses méthodes pour traiter une maladie. Cependant, le patient devra boire des hormones toute sa vie si la glande thyroïde a cessé de les produire. Dans ce cas, vous devrez d’abord guérir les maladies qui ont provoqué l’hypothyroïdie.

Quel médecin contacter

Le traitement est effectué par l'endocrinologue sur la base d'un diagnostic basé sur des analyses de sang, qui permettent de déterminer la quantité totale d'hormones thyroïdiennes. Si un patient a uniquement une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde, une hypothyroïdie infraclinique est diagnostiquée. Avec une diminution de la thyroxine et une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde chez un patient, on soupçonne une hypothyroïdie manifeste acquise au cours de la vie. La photo montre l’état de la thyroïde en cas d’hypothyroïdie.

Comment traiter

Le traitement de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde dépend du type de maladie diagnostiquée et des causes de la maladie. En fonction de cela, il y a trois domaines:

  • Traitement de type étiologique par lequel la cause de l'hypothyroïdie est éliminée. Cependant, son effet est discutable, car même si la cause de la maladie est établie, le corps souffre toujours d'un manque de production d'hormones thyroïdiennes, qui doit être reconstituée.
  • Traitement de nature symptomatique, visant à éliminer les maladies associées. Il n'est jamais indépendant et n'est utilisé que conjointement avec des thérapies d'autres types.
  • Traitement de base (ou de substitution). Les endocrinologues sont prescrits pour maintenir artificiellement le niveau nécessaire d'hormones thyroïdiennes dans le corps.

Médicaments hypothyroïdiens

Le traitement étiologique comprend les médicaments suivants pour les facteurs pouvant causer la maladie:

  • des comprimés contenant de l'iode (iodomarine, iodure de potassium);
  • fonds provenant de processus inflammatoires dans la glande thyroïde;
  • radiothérapie dans la suppression des fonctions de l'hypothalamus ou de l'hypophyse.

Le traitement des maladies associées consiste à utiliser les remèdes suivants:

  • les stimulants cardiaques (Riboxin, Preductal, Mildronata);
  • médicaments contenant du glucose en présence d’une insuffisance du muscle cardiaque (Strofantina, Digoxin);
  • vitamines et moyens, normalisant le cycle menstruel.

Le traitement de base comprend une hormonothérapie avec hormone thyroxine. Dans ce cas, les médicaments suivants sont prescrits:

Comment boire de la L-thyroxine

Dans l'hypothyroïdie, la L-thyroxine est supposée être prise tout au long de la vie si cette maladie n'est pas temporaire après une intervention chirurgicale. La posologie du médicament est choisie par le médecin individuellement, en fonction de la réponse de l'organisme à l'hormone. En premier lieu, l’endocrinologue prescrit une petite dose du médicament, à un adulte - jusqu’à 100 microgrammes par jour, à un enfant - à 50 microgrammes par jour. Si le corps prend le médicament normalement, le corps a besoin d'un apport quotidien allant jusqu'à 250 µg du médicament pour les adultes et jusqu'à 150 µg / m2 pour les enfants.

Traitement de l'hypothyroïdie chez les femmes

Le problème du traitement de l'hypothyroïdie chez les femmes est compliqué par le fait que leur maladie est accompagnée de divers dysfonctionnements des organes de reproduction - allant de changements dans la durée du cycle menstruel (ou la menstruation peut être complètement absente) aux maladies tumorales. Le traitement consiste à traiter simultanément les affections liées à l'hypothyroïdie et à prescrire de la thyroxine synthétisée artificiellement afin d'éliminer l'hypothyroïdie en tant que cause première des affections des organes de reproduction d'une femme.

Chez les enfants

Les enfants sont atteints d'hypothyroïdie congénitale et plus tôt les médecins le reconnaîtront, moins il est probable qu'un développement mental de l'enfant soit retardé en raison d'un manque d'hormones dans le corps. Si l’hypothyroïdie a été diagnostiquée au cours des premières semaines de la vie et qu’un traitement par la thyroxine a été instauré, il ya de grandes chances que l’enfant se développe normalement. La maladie disparaît au bout d'un mois et demi ou deux mois et, à l'âge de deux ans, le bébé peut généralement s'en débarrasser.

Traitement de l'hypothyroïdie secondaire

La différence dans le traitement de la forme secondaire de la maladie par rapport à la forme primaire réside dans la prescription de stéroïdes et d'autres hormones produites par les glandes surrénales pour normaliser l'activité de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. Une fois que l'hypophyse commence à fonctionner normalement, on prescrit au patient de la thyroxine, en choisissant une posologie individuelle, ce qui contribuera à une plus grande efficacité du traitement.

Comment guérir l'hypothyroïdie sans hormones

Beaucoup de femmes ont peur de prendre des pilules hormonales, elles croient que c'est un remède terrible, à partir duquel vous pouvez grossir, devenir antipathique et devenir accro aux hormones pour la vie. Ils n'ont raison que dans ce dernier cas - en effet, le traitement à la thyroxine devra être poursuivi toute la vie. Cependant, il ne faut pas oublier que cette thérapie remplace simplement le déficit de production de ses propres hormones dans l'hypothyroïdie. Par conséquent, elle ne peut pas être remplacée par des remèdes maison.

Comment traiter à la maison

Il est impossible de traiter l'hypothyroïdie à domicile, mais un endocrinologue peut recommander de prendre des vitamines et des complexes de micro-éléments contenant de grandes quantités de zinc, d'iode et de fer. Ces éléments jouent un rôle important dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Par exemple, pour maintenir l'iode corporel normal, par exemple, les patients atteints d'hypothyroïdie doivent consommer au moins 150 µg de cette substance quotidiennement dans des complexes alimentaires ou des complexes vitaminiques.

Remèdes populaires

Pour un traitement supplémentaire de la maladie, vous pouvez utiliser les laminaires thalles, vendus dans chaque pharmacie. Il est nécessaire de réduire le thalle en poudre et de le prendre avec de la nourriture pendant ½ c. À thé. poudre mélangée à de l'eau. Un bon effet est le chou de mer, qui peut être mangé séparément, ou utiliser une poudre pharmaceutique, en l'ajoutant aux salades dans une demi-cuillère à thé deux fois par jour.

Régime alimentaire

Pour le traitement le plus efficace, l’endocrinologue peut vous conseiller de respecter les recommandations nutritionnelles suivantes:

  • remplacer le porc et les autres viandes grasses par des poissons de mer cuits à la vapeur;
  • se pencher sur les fruits de mer;
  • essayez de remplacer tous les bonbons par des fruits secs, de la guimauve, de la marmelade, cuits par vous-même;
  • manger plus de noix, avocats, autres aliments contenant de l'iode et du fer.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Les derniers médicaments et médicaments pour l'hypothyroïdie de la glande thyroïde

L'hypothyroïdie est une maladie de la glande thyroïde dans laquelle son hypofonction est notée avec une production réduite d'hormones thyroïdiennes. La pathologie affecte souvent les femmes âgées de 30 à 40 ans.

Raisons

L'hypothyroïdie survient plus fréquemment à la ménopause en raison de l'atrophie de la glande liée à l'âge. Les raisons de l'apparition de l'hypofonction de la thyroïde sont nombreuses, mais quelles que soient les raisons, une attention particulière doit être portée à cette maladie.

Sinon, le système cardiovasculaire, le système nerveux central, le système reproducteur et les reins, le système squelettique, le tractus gastro-intestinal se développent. Et juste une détérioration de la qualité de la vie.

Les symptômes

Au début, les symptômes sont invisibles et attribués à diverses causes. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des symptômes spécifiques d'hypothyroïdie apparaissent et se développent: ralentissement de tous les types de métabolisme et inhibition de tout processus dans le corps.

Dans ce contexte, apparaissent:

  • fatigue générale et fatigue accrue, faiblesse;
  • sautes d'humeur avec tendance à la dépression;
  • troubles de la mémoire et de la concentration;
  • performance réduite;
  • la parole, la pensée, le mouvement ralentissent;
  • le gonflement du corps se développe;
  • la peau devient sans vie;
  • les cheveux deviennent secs et tombent avec l'apparition de la calvitie;
  • les ongles s'émiettent et se cassent;
  • l'ostéoporose se développe;
  • la prise de poids persiste, même avec un appétit réduit - la perte de poids est impossible.
  • modifications du système cardiovasculaire - bradycardie, hypotension, arythmies, cardialgie;
  • dans le système reproducteur - anomalies MC, aménorrhée, stérilité, diminution de la libido.

Peut-il être guéri?

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie? Cela dépend de la cause de la maladie, de l'âge du patient et de l'état général. Certains types d'hypothyroïdie peuvent être complètement guéris, tels que les pathologies associées à une carence en iode, par exemple, ou à l'hypothyroïdie congénitale. Habituellement, dans de tels cas, de nombreux diagnostics sont supprimés après avoir atteint l'âge de 2 ans lors de la réalisation de tests. Mais si les fonctions de la glande restent réduites, le traitement et la prise d’hormones dureront toute la vie.

Pour les autres maladies, vous ne pouvez que réduire les manifestations et les maîtriser, mais il n’existe déjà aucun traitement complet.

Comment guérir l'hypothyroïdie?

Comment traiter l'hypothyroïdie chez l'adulte? Il n'y a pas de réponse ni de recette sans équivoque pour de tels cas.

Le traitement complet est divisé en plusieurs types:

  1. Thérapie étiotropique;
  2. Traitement hormonal substitutif;
  3. Traitement symptomatique;
  4. Médecine alternative - régime alimentaire, homéopathie, phytothérapie, thérapie par l'exercice, modes de vie sains, etc.

Tous les types de traitement de l'hypothyroïdie sont prescrits et sélectionnés uniquement par un médecin, ajustement et durée également.

Votre intervention arrogante dans le processus ne peut que donner des résultats déplorables.

Détails sur le traitement

Traitement étiotropique - Ce type de traitement implique le traitement des causes et des pathologies associées ayant conduit à l’émergence de l’hypothyroïdie.

Le plus souvent, une thyroïdite, un goitre endémique, une mauvaise sélection des doses de thyroxine, une chirurgie de la thyroïde, une mauvaise écologie, les carences en iode, en zinc et en sélénium en sont une cause; rayonnement, insolation, hypothermie, brusque changement climatique, travail dans une production dangereuse, maladies inflammatoires chroniques des voies respiratoires supérieures, lésions des glandes, malnutrition, diabète, tumeurs du système hypothalamo-hypophysaire.

En tant que nosologie indépendante, l’hypothyroïdie est rare; dans 90% des cas, il est secondaire - dans le contexte d'une thyroïdite, d'autres endocrinopathies, d'infections chroniques, etc.

Dans le complexe de la thérapie étiotropique, il peut y avoir: des composés iodés - Iodomarine, Iodure de Potassium, Iodure, Bétadine - ces médicaments et le traitement de l'hypothyroïdie sont indiqués, en premier lieu, pour le goitre endémique. Traitement de la thyroïdite, en particulier dans les pathologies auto-immunes. Radiothérapie - dans la pathologie des désordres hypophyso-hypothalamiques.

Thérapie de remplacement

THS - implique la nomination d'analogues synthétiques de l'hormone thyroxine. Ces médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie ont été créés en 1958 et sont utilisés aujourd'hui. Ceux-ci comprennent la L-thyroxine, l'Eutirox, le Bagotirox, etc. Les médicaments combinés - Tireotom, Tirecomb. Ces médicaments sont bien tolérés et vous ne devriez pas avoir peur de les prendre, ce n’est pas correct.

Souvent, ces médicaments sont pris à vie, qu'en est-il de ceux qui sont lâches? Peur de ne pas les prendre. L'hypothyroïdie est une indication absolue de la thyroxine.

L'organisme ne peut pas les synthétiser lui-même, mais ils sont constamment nécessaires et c'est le seul traitement correct.

Le mécanisme est similaire à la prise d'insuline par les diabétiques. La réception de la triiodothyronine est aujourd'hui reconnue comme inefficace - elle affecte négativement le myocarde, aggravant sa défaite en cas d'hypothyroïdie.

Il existe une seule situation dans laquelle le médicament triiodothyronine s'est avéré être en place et il en a un besoin urgent - il s'agit d'un coma hypothyroïdien; alors il ne peut économiser que par l'administration de drogue par voie intraveineuse.

Il convient de noter que le corps s'habitue rapidement à la prise de pilules hormonales et que la personne en devient dépendante.

Par conséquent, un ajustement régulier de la posologie est nécessaire pour que la glande thyroïde fonctionne elle-même.

Traitement symptomatique

Médicaments contre l'hypothyroïdie de la glande thyroïde: de nombreux organes et systèmes sont atteints d'hypothyroïdie; le traitement symptomatique en est donc toujours l'un des principaux. Il vise à réduire les symptômes et à améliorer l'évolution de la maladie.

Le traitement de la toxicomanie est axé sur le maintien du fonctionnement normal des organes particulièrement touchés par l'hypothyroïdie.

Ceux-ci comprennent: des cardioprotecteurs - pour la normalisation du rythme cardiaque, de l’ATP-BP, de la riboxine, de la cocarboxylase, du Mildronat, du Preduktal, de la trimétazidine. Ces médicaments ne doivent être prescrits que par le thérapeute après avoir reçu les données de l’ECG.

Le thérapeute est toujours disponible dans tous les dispensaires endocrinologiques et travaille en étroite collaboration avec l’endocrinologue.

Avec le développement de HF - glycosides cardiaques.

Médicaments nootropes et neuroprotecteurs - ces médicaments normalisent les processus métaboliques dans le cerveau - Piracétam, Nootropil, Cerebrolysin, etc. En d'autres termes, il s'agit de stimulants neurométaboliques.

Préparations à base d'œstrogène - pour la normalisation de la MC et de l'ovulation - Utrogestan, Duphaston, etc.

Complexes de vitamines et de minéraux - Neurobeks, Aevit, Vit.S, Tocopherol, Milgam, Heksavit, Undevit. La présence de vitamines E, C, A, groupe B est obligatoire; Oméga-3 - commence la régénération des cellules malades et contribue à la restauration des processus métaboliques.

Règles de prise de la thyroxine: il est possible qu’elle ne soit pas bien associée à certains médicaments, par exemple les compléments alimentaires contenant du calcium; préparations de lithium, ISRS (leur base contient toujours du fluor, ce qui aggrave l’hypothyroïdie).

Avec la maladie coeliaque ou la résection intestinale, il sera mal absorbé. La thyroxine doit être prise strictement le matin, l'estomac vide, 30 minutes avant un repas et lavée avec un verre d'eau. Étirer le repas après cela pendant une longue période ne peut pas être.

Principes de nomination et propriétés de la thyroxine

La thyroxine ou la T4, lorsqu'elle est ingérée, est partiellement convertie en T3; Il stimule les processus métaboliques. En tant qu'anabolique, il se comporte à faible dose. avec milieu - active le système nerveux central, le système cardiovasculaire et le métabolisme; à fortes doses, il agit directement sur l'hypothalamus et l'hypophyse et peut suspendre la production de certaines de leurs hormones.

Il n'y a pas de doses moyennes pour cela. Le premier effet apparaît après 2 semaines, avec l'annulation, l'effet persiste également pendant 2 semaines. Il n'est pas prescrit pour l'infarctus du myocarde, la myocardite, la pathologie surrénalienne et l'hyperfonctionnement thyroïdien.

Calculer la dose en fonction du poids du patient. Avec les arythmies et les MCV chez les patients âgés, la sensibilité à la thyroxine est augmentée.

Une hyperthyroïdie peut survenir en cas de surdosage. Par conséquent, votre intervention sans médecin est exclue.

  1. La réception dure le plus souvent toute la vie. Temporaire survient pendant la résection de la thyroïde immédiatement après la chirurgie
  2. La dose est choisie individuellement, en tenant compte de l'âge, de la durée de la pathologie.
  3. Les résultats du traitement sont pris en fonction du spectre hormonal.
  4. En cas de MCV concomitante, la dose est attribuée moins.
  5. L'augmentation de la dose, si nécessaire, est progressive, pas avant 1,5 mois.
  6. En outre, il est nécessaire d'augmenter la dose de thyroxine lorsque le régime alimentaire contient une grande quantité de fibres.
  7. Thyroxin a la propriété d’éliminer le Ca des os lorsqu’il est ingéré de façon prolongée. Par conséquent, ceux qui en boivent toute leur vie devraient prendre périodiquement des préparations à base de calcium.

Homéopathie

Si le traitement homéopathique n'est pas accompagné d'hormones, un régime strict est requis. L'alcool et les épices, la caféine sont complètement exclus. L'homéopathie est sûre et efficace car elle affecte la pathologie.

Un fait intéressant est que son efficacité est plus grande si les symptômes sont prononcés. Cette méthode n'a pas de contre-indications. Des médicaments homéopathiques sont prescrits le plus souvent:

Badyaga, Spongiya, Graphite, Fucus et autres Il convient de noter que les mêmes médicaments sont utilisés dans l’hyperthyroïdie, mais en concentration supérieure. Alors ne soyez pas surpris par des rendez-vous similaires.

Médicaments prescrits pour les symptômes:

  • Kolhikum - à prescrire et à prendre avec une fatigue accrue;
  • Sepia ou Potassium carbonicum - avec œdème;
  • Troubles du système nerveux central - Arsenicum.

La réception des remèdes homéopathiques est toujours longue, mais sûre, car la composition est toujours naturelle. Le traitement sans hormones est plus efficace pour ceux qui n'ont pas encore commencé le traitement du THS.

Recommandations pour le traitement de l'hypothyroïdie à domicile

Comment traiter l'hypothyroïdie en plus des hormones à la maison? Existe-t-il des restrictions sur les autres médicaments et la nutrition? Le traitement à domicile nécessite le respect de certaines conditions: ne pas utiliser de vaisselle avec un revêtement antiadhésif; Ne mangez pas de soja et de produits à base de soja. La même chose s'applique au viol - les deux produits perturbent l'équilibre des hormones dans le corps et suppriment le travail de la glande thyroïde, provoquant un goitre.

Il est nécessaire d'adhérer à un régime alcalin; chez la femme, il est important de contrôler le taux d'œstrogènes, dont l'excès provoque l'hypothyroïdie (il ne faut donc pas s'emballer avec du lait, qui contient toujours des œstrogènes); augmenter la quantité de fibres dans le régime alimentaire; limiter la viande et le lait inorganiques - ils contiennent beaucoup d'hormones, en particulier des hormones de croissance.

Beaucoup préfèrent les produits biologiques d'origine animale, mais dans les produits inorganiques, davantage de sélénium et d'iode. Il est également nécessaire de s’engager dans la culture physique, car le corps élimine rapidement les toxines.

L-Tyrosine - un acide aminé, en présence duquel la glande thyroïde commence la production de ses hormones. Sa dose pour l'hypothyroïdie est de 1000-1500 mg / jour.

L-arginine - stimule également la glande thyroïde, améliore l'érection, la fertilité et protège le corps.

L'iode - avec l'hypothyroïdie est utile. Sa carence peut être révélée à l’aide d’un cercle de 2 cm dessiné sur l’abdomen, tracé à l’iode - un test du niveau d’iode dans le corps. Il peut être effectué jusqu'à ce qu'il cesse de disparaître après 12 heures.

Exclure les sources de fluorure pour le corps - jusqu'en 1970. il a été utilisé pour réduire très activement la taille de la thyroïde, jusqu'à ce que ses effets nocifs soient révélés.

La dose quotidienne est de 2 mg. Mais aujourd'hui, il atteint une dose de 10 mg, car il est contenu dans l'eau du robinet, des dentifrices, des plats antiadhésifs, certains médicaments, dans les préparations pour nourrissons, le thé et le café, les céréales transformées, les sodas. Par conséquent, remplacez l’eau de la source d’alimentation en eau, rappelez-vous de ces sources.

Si vous ne pouvez pas refuser le thé et le café, augmentez le débit d'iode. N'utilisez pas de produits semi-finis, faites cuire des aliments vous-même - cela aidera votre système immunitaire à réduire la charge.

Une grande importance dans la survenue d'une hypothyroïdie a une déficience en magnésium.

C'est pour quoi? Tout d'abord, pour le fonctionnement normal du système nerveux, qui souffre directement d'hypothyroïdie; le magnésium réduit le nombre de crises cardiaques; élimine du benzène du corps, qui est formé par un rayonnement ionisant dans les cellules des tissus. Son manque survient toujours lors de la prise d'ISRS - ces antidépresseurs inhibent l'échange de calcium et le réduisent.

Ca et magnésium sont toujours liés. Pour remédier au manque de magnésium, il existe un moyen très simple: ajoutez plus de légumes à feuilles vertes contenant de la chlorophylle à votre régime.

Cette substance non seulement la reconstitue, mais elle possède également des propriétés utiles: elle aide le corps à résister au cancer, au diabète, aux MCV et fournit de l'oxygène aux cellules. Le cuivre en fait également partie - il aidera à lutter contre la migraine, l'irritabilité, la dépression et l'insomnie; quand il est mieux absorbé le zinc - une des causes de l'hypothyroïdie. La chlorophylle peut et boire sous la forme d'un extrait liquide en gouttes selon les instructions. Les points énumérés ci-dessus peuvent ne pas être un traitement médical, mais ils sont précieux dans leur capacité à aider à traiter l'hypothyroïdie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones