La glande thyroïde est l'organe principal du système endocrinien humain. Il est situé devant la trachée sous le larynx et ressemble dans sa forme à un papillon. Sa fonction est de stocker l'iode et de produire des hormones impliquées dans le métabolisme et la croissance cellulaire. Les principaux facteurs indiquant une perturbation de la glande thyroïde sont les suivants: douleur dans la gorge, inconfort et sensation de suffocation.

Symptômes et Causes

La survenue d'une maladie endocrinienne, en premier lieu, indique une pression dans la gorge et une sensation de manque d'air. En outre, une personne peut remarquer un certain nombre de signes supplémentaires de cette maladie.

En cas de production excessive d'hormones est observée:

  • perte de poids rapide;
  • poignée de main;
  • transpiration excessive;
  • problèmes avec les vaisseaux et le travail du coeur
  • troubles du système nerveux.

Avec une quantité insuffisante d'hormones produites:

  • prise de poids avec un régime et un mode de vie constants;
  • les poches;
  • la peau du corps devient sèche et squameuse;
  • détérioration de la qualité des cheveux;
  • sensation de panne sans fondement, dépression;
  • abaisser la pression artérielle.

En général, les maladies de la glande thyroïde rendent une personne dispersée et passive, irritable et agressive.

Le patient s'inquiète de la sensation d'étouffement, l'essoufflement apparaît, la voix devient rauque. Lorsque des processus pathologiques se produisent, la glande thyroïde commence à grossir, il y a une pression dans la gorge, la personne s'inquiète de l'inconfort et de l'essoufflement. L'apparition de tels symptômes indique une violation de la fonctionnalité de la glande thyroïde. Cela peut être dû à plusieurs maladies.

Thyroïdite

La thyroïdite est une maladie inflammatoire qui affecte la glande thyroïde. Il existe plusieurs formes de thyroïdite:

Forme purulente aiguë. Elle peut survenir à la suite d'une infection du corps provoquant une maladie infectieuse aiguë ou chronique (par exemple, infections respiratoires aiguës, pneumonie, angine de poitrine), un traumatisme ou une hémorragie de la glande thyroïde. Les symptômes sont:

  • augmentation de la température corporelle;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  • douleur dans le cou et le cou;
  • faiblesse, nausée, douleurs musculaires.
  • Type subaigu. Se pose en raison d'une prédisposition génétique, ainsi qu'après des maladies virales passées. Au premier stade du développement de la maladie chez un patient, on observe une transpiration accrue, des tremblements des mains, une détérioration de la santé par temps chaud, une insomnie, une augmentation de la fréquence des rythmes cardiaques. La progression de la maladie conduit à un gonflement, vous pouvez remarquer l'indifférence dans le regard, les expressions faciales légères, une déficience auditive. Le patient peut se plaindre que l'essoufflement apparaît et appuie sur la glande thyroïde.
  • Thyroïdite fibreuse chronique. Favorise l'apparition de tissus conjonctifs qui remplacent les tissus de la glande thyroïde. La maladie se caractérise par une sensation de nausée dans la gorge, des difficultés à avaler, un changement du ton de la voix et une suffocation. Ces signes résultent d'une augmentation de la taille des glandes.
  • Le goitre est une augmentation de la taille de la thyroïde pour des raisons non associées à une inflammation, des blessures ou des hémorragies.

    Le principal facteur qui provoque la manifestation de la maladie est la carence en iode dans le corps, due à l’absence de régime alimentaire et à l’environnement extérieur.

    Aux premiers stades de la maladie, les symptômes ne sont pas prononcés. Cependant, avec le temps, le goitre commence à augmenter, une courbure du cou et une saillie de la glande thyroïde sont observées visuellement.

    Augmentation du goitre provoque:

    • changement de voix;
    • toux
    • difficulté à avaler la nourriture;
    • crises d'asthme.

    Le patient est préoccupé par la sensation de lourdeur dans le cou et de vertiges fréquents.

    Cela est dû à l'expansion du goitre et à la compression des vaisseaux sanguins, du larynx et de la trachée.

    Les complications de la maladie peuvent être:

    • perte d'appétit;
    • problèmes de mémoire;
    • changement de poids corporel;
    • l'insomnie;
    • infertilité
    au contenu ↑

    Tumeur cancéreuse

    Un cancer est une tumeur maligne qui affecte la glande thyroïde. Le plus souvent, cette pathologie survient chez les femmes âgées de 40 ans. Les circonstances prédisposantes de son apparition sont:

    • carence en iode;
    • thyroïdite chronique;
    • irradiation de nature différente.

    Une tumeur se développe le plus souvent dans la glande thyroïde, modifiée par la présence de goitre. Chez les personnes âgées, la maladie résulte de perturbations des gènes. Les principaux facteurs peuvent être le travail dangereux ou la présence de problèmes de thyroïde chez des membres de la famille. Souvent, le cancer de la thyroïde se rencontre chez les personnes qui fument et abusent de l'alcool.

    Au premier stade du cancer de la thyroïde, un nœud apparaît sur le cou, qui grossit progressivement et se densifie.

    Dans les dernières étapes:

    • maux de gorge graves;
    • sensation de pression croissante autour de la glande thyroïde;
    • il y a un coma dans la gorge;
    • la voix devient rauque;
    • les veines dans la nuque gonflent;
    • la respiration est compliquée.

    Il convient de noter que la glande thyroïde suffoque dans l’une des maladies susmentionnées. Par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devriez demander l'aide d'un établissement médical pour un diagnostic et un traitement adéquat. Dans cette situation, l'automédication est inacceptable et ne peut qu'aggraver l'état du patient.

    Diagnostic et traitement

    Afin d'établir un diagnostic précis, lorsqu'un patient ressent une gêne dans la gorge ou le cou, le médecin traitant procède à un examen externe, effectue une palpation, établit la position du ganglion et la présence d'un goitre et d'une mobilité des glandes lors de la déglutition.

    Les symptômes supplémentaires de la maladie thyroïdienne peuvent être:

    • tremblements des paupières et des membres supérieurs;
    • problèmes de concentration de la vue;
    • gonflement et nervosité;
    • essoufflement ou suffocation;
    • des bruits se font entendre dans l'artère carotide.

    Dans une tumeur cancéreuse, les cellules malignes germent dans les tissus adjacents. Par conséquent, dans le processus d'ingestion de la glande thyroïde sera fixé.

    Après avoir examiné et rassemblé les antécédents, le médecin envoie le patient à l’étude par échographie. Cette méthode vous permet de définir la taille de la glande et de prendre en compte sa structure. Cependant, l'inconvénient est l'incapacité de distinguer les tumeurs malignes des tumeurs bénignes. Dans une telle situation, la tomodensitométrie peut être prescrite.

    De plus, si nécessaire, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont utilisées:

    1. Une analyse de sang aide à déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes.
    2. La laryngoscopie est utilisée pour détecter une paralysie des cordes vocales.
    3. Si des formations tumorales sont suspectées, un prélèvement de tissu peut être utilisé pour des tests de laboratoire - biopsie.

    Le médecin traitant détermine ce que vous devez faire lorsque la glande thyroïde est étouffée après avoir posé un diagnostic précis. Lorsqu’on prescrit à l’hyperthyroïdie des médicaments qui réduisent la production d’hormones. Les anti-inflammatoires permettent de se débarrasser des poches, de faciliter la respiration et de réduire la pression sur la gorge. Les médicaments vous permettent de restaurer les hormones normales chez le patient. Avec des violations mineures du système endocrinien, l'iodothérapie peut être prescrite.

    À la fin du traitement conservateur, de nombreux patients notent une amélioration de la fréquence cardiaque, une diminution de l'anxiété et une augmentation de la concentration.

    Dans le cas du stade avancé de la maladie ou dans les formations tumorales, une intervention chirurgicale est nécessaire. Lorsque la glande thyroïde est partiellement ou complètement retirée, le mode de vie habituel du patient change de manière significative. Il est nécessaire d'introduire artificiellement et en permanence dans le corps des hormones afin de contrôler leur niveau. Le médecin prescrit un régime alimentaire strict et des restrictions sont imposées à l'effort physique.

    Comment se débarrasser de l'étouffement avec la maladie de la thyroïde

    La glande thyroïde est l'organe le plus important du système endocrinien humain. Il régule tous les processus qui se produisent dans le corps. Toute maladie dans cet organisme peut entraîner une violation de plusieurs des fonctions les plus importantes d’une personne. Au début, les maladies endocriniennes sont presque asymptomatiques. Avec certains d'entre eux, la taille de la thyroïde augmente, en comprimant la gorge et la trachée, il devient difficile pour une personne de respirer. Que faire dans cette situation et pourquoi cela se produit-il?

    Le rôle de la thyroïde

    Le rôle de la glande thyroïde pour une personne ne doit pas être sous-estimé. La glande est située dans la partie inférieure du cou, au-dessus du larynx et de la trachée. Sa taille est petite, elle ne dépasse pas 18 ml chez la femme adulte et 25 ml chez l’homme. Il existe deux lobes presque identiques dans la glande thyroïde, séparés par un isthme. La structure des actions ressemble à un nid d'abeilles, ils se composent de nombreux follicules qui synthétisent des hormones. Ces substances sont responsables du rythme des processus métaboliques, de la force du squelette, de la fonction de reproduction, du travail du système digestif, de l'activité cardiaque, de la croissance et du développement global des enfants.

    Le travail de la glande thyroïde dépend de la quantité d'iode dans le corps humain. Avec son manque, dans la glande thyroïde commencent des changements pathologiques qui nuisent au bien-être d'une personne. Au cours des premiers mois ou des premières années, une personne n'y prête pas attention, le considérant comme un signe de surmenage. En règle générale, le traitement ne commence que lorsque la glande thyroïde étouffe la gorge et qu'il devient difficile de respirer.

    Les causes des troubles endocriniens sont associées à une mauvaise nutrition, à la pollution de l’environnement et à des maladies internes.

    Pourquoi la glande thyroïde se développe

    L'asphyxie peut entraîner un manque d'air en raison d'une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Les causes de ces symptômes sont généralement associées à des maladies de l'organe lui-même. Ce peut être:

    • l'hyperthyroïdie;
    • thyroïdite;
    • cancer dans les lobes ou l'isthme de la glande thyroïde.

    L'hyperthyroïdie est un trouble dans lequel la glande thyroïde produit une quantité excessive d'hormones. Aux premiers stades, une telle perturbation est indiquée par une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la température corporelle, une irritabilité et une perte de poids rapide. La cause de ce phénomène peut être une tumeur active, qui se développe et commence progressivement à s’étrangler, rendant difficile la respiration.

    La thyroïdite est une maladie dans laquelle les processus inflammatoires commencent dans la glande thyroïde. Au début, tous les signes d'intoxication aux hormones thyroïdiennes sont présents, mais le goitre apparaît progressivement, il peut devenir soudainement difficile à respirer et la peau du cou démange à cause des étirements. Les thyroïdes sont causées par un traumatisme ou un coup violent à la gorge, des anomalies auto-immunes ou une complication d'une infection.

    Une tumeur cancéreuse dans la glande thyroïde se forme en raison de la croissance croissante du nombre de cellules malignes. Pour cette maladie, en plus du manque d'air dû à une augmentation de l'organe, une douleur aiguë et des difficultés à manger et à boire sont caractéristiques.

    Dois-je consulter un médecin?

    Les maladies de la glande thyroïde sont dangereuses car elles provoquent un dysfonctionnement de tout l'organisme. Si le traitement est commencé très tard, les modifications peuvent être irréversibles et, dans le cas du cancer, être fatales. C'est pourquoi vous devez surveiller l'état de santé et éviter les examens médicaux. L'apparition de problèmes avec le système endocrinien peut indiquer des signes tels que:

    • un changement d'état émotionnel - irritabilité excessive, agression ou, au contraire, apathie absolue à l'égard de tout, refus de tout faire;
    • augmentation ou perte d'appétit inattendue;
    • une forte diminution du poids ou un gain de poids constant;
    • malaise dans la partie inférieure du cou - la peau au-dessus de la thyroïde est constamment irritée;
    • troubles du coeur et changements de la pression artérielle;
    • constipation persistante ou diarrhée;
    • troubles de la mémoire ou de la vision.

    Les symptômes ci-dessus peuvent être des manifestations de maladies internes ou simplement de la fatigue, de sorte que parfois même le médecin ne peut pas déterminer que cela est dû à des modifications de la glande thyroïde.

    D'autres signes externes parlent de troubles endocriniens:

    • une augmentation de la partie inférieure du cou, parfois d'un seul côté;
    • respiration lourde;
    • sensation de manque d'air dans la pièce;
    • protrusion des globes oculaires (maladie de Basedow);
    • changement de voix - il devient enroué, parfois les patients ont du mal à parler.

    Si vous remarquez de tels symptômes en vous-même, vous devriez consulter un médecin. Parfois, la correction de la nutrition et des vitamines suffit pour se sentir mieux.

    Comment traiter un problème

    Le traitement des modifications pathologiques de la thyroïde commence après le diagnostic. Elle est réalisée par un endocrinologue, mais parfois un médecin peut référer un patient à un oncologue ou à un chirurgien. Un examen commence toujours par un examen externe et une conversation avec le patient. Même s'il est clair que le goitre est la cause du manque d'air et de l'étouffement, un test sanguin est effectué. Il est nécessaire de déterminer le rapport hormonal et d’éliminer d’autres processus inflammatoires.

    Pour déterminer la taille et l'état exact des lobes thyroïdiens, un diagnostic par rayonnement (rayons X et ultrasons) est utilisé. Ils vous permettent de diagnostiquer plus précisément pourquoi la maladie est apparue. Si un néoplasme suspect est trouvé dans la glande thyroïde, son contenu est examiné au laboratoire.

    Le plus souvent, lorsque la taille de la glande thyroïde augmente, un traitement conservateur est prescrit. Une telle thérapie comprend:

    • régime alimentaire, une liste de produits qui dépend du fond hormonal;
    • prendre des hormones de synthèse (avec hypothyroïdie);
    • l'utilisation de médicaments qui suppriment le travail de la glande thyroïde.

    Si un adénome ou une zone enflammée est trouvé dans l'organe, le lobe affecté est retiré. Lors du diagnostic du cancer, le fer peut être complètement éliminé.

    L'une des méthodes les plus récentes de traitement de la glande thyroïde est l'exposition aux ultrasons. Un avantage considérable de la procédure est qu'elle n'agit que sur les tissus sensibles. Minus - vous ne pouvez pas le faire dans toutes les cliniques.

    Après l'opération, il est nécessaire de prendre des substituts hormonaux chimiques et de suivre un régime alimentaire toute votre vie.

    Les troubles endocriniens se retrouvent chez les enfants, les adultes et les personnes âgées. Une mauvaise santé, des troubles de la mémoire, une asphyxie, un manque d'air - une raison de visiter un endocrinologue.

    Commentaires (2 commentaires)

    Ma glande thyroïde se développait de telle sorte qu'il était vraiment difficile de respirer. Elle avait très peur de l'opération. J'ai essayé tous les traitements possibles. Avec des médicaments a vu des infusions à base de plantes. J'ai fabriqué toutes sortes de crèmes et de compresses à partir d'infusions de plantes. J'ai essayé de suivre un régime strict. J'ai essayé de manger en petites portions. Tourmenté. Mais c'est devenu plus facile et je suis passé à l'amendement.

    La thyroïde ne devrait pas courir à cause du traitement lourd. Et dans notre pays, tout est traité avec des herbes et des infusions de grand-mère sur des herbes et des racines. Nos médecins et nos médicaments sont peu fiables, mais en vain. L'article décrit correctement les méthodes de traitement généralement reconnues. Je conseille à tous de lire et au moins d'essayer. Vous ne perdrez rien de cela, mais le résultat sera "sur le visage", comme on dit. Toute la santé et la longévité!

    Pourquoi la glande thyroïde s'étouffe-t-elle

    La glande thyroïde est un petit organe situé à l'avant du cou. Il consiste en un isthme et deux lobes et est engagé dans la production d’hormones thyroïdiennes.

    Ces hormones sont responsables de la régulation d'une variété de processus dans le corps humain, à la fois chez l'adulte et chez l'enfant. Si la glande thyroïde lui étouffe la gorge, cela indique des perturbations dans son travail, accompagnées d'une modification du niveau d'hormones ou d'une augmentation de la taille de la glande.

    Dans cet article, nous allons parler des maladies qui provoquent une suffocation de gorge dans la gorge avec la glande thyroïde, examiner les raisons de ces maladies et quels symptômes supplémentaires sont accompagnés.

    Si des signes d'étouffement apparaissent

    Quand il devient difficile de respirer, de nombreuses questions se posent dans votre tête, pour quelle raison cela pourrait-il se produire. Si l'on sait de manière fiable que la glande thyroïde a provoqué le sentiment de suffocation dans la gorge, il est nécessaire d'établir une maladie spécifique qui en est la cause.

    Une sensation d'étouffement peut survenir avec:

    • différents types de thyroïdite;
    • goitre (élargissement) de la glande thyroïde;
    • cancer de la thyroïde.

    En élargissant la glande thyroïde, on entend non seulement diverses formes de goitre, mais également le cancer de la thyroïde. Afin de comprendre ce qu'il faut faire si vous étouffez la thyroïde, il est nécessaire de déterminer avec une précision de 100% quelle maladie particulière a provoqué l'apparition de ce symptôme.

    Considérez les raisons des maladies ci-dessus et quel tableau clinique elles accompagnent:

    1. La thyroïdite est une maladie inflammatoire affectant la glande thyroïde. Le processus peut être aigu, subaigu ou chronique.

    La thyroïdite aiguë est caractérisée par une inflammation focale ou diffuse pouvant survenir avec ou sans suppuration. La thyroïdite aiguë survient après des lésions traumatiques de la thyroïde, des maladies infectieuses passées, des hémorragies dans les tissus des glandes.

    La maladie s'accompagne d'une forte augmentation de la température, d'apparition de frissons, de douleurs à la glande thyroïde, qui se manifestent à la mâchoire, aux oreilles ou à l'arrière de la tête et peuvent devenir plus fortes en toussant ou en avalant. Les phénomènes d'intoxication générale sont exprimés - faiblesse, douleurs articulaires et musculaires, maux de tête.

    En raison de l’augmentation de la taille de la glande thyroïde, une dyspnée peut survenir, une difficulté à avaler ou une sensation de suffocation. Si le processus se déroule dans une forme purulente, un abcès se forme, une rougeur de la peau est visualisée dans la région de la glande thyroïde, les ganglions lymphatiques sont extrêmement douloureux, la consistance glandulaire est douce.

    La thyroïdite subaiguë survient après des maladies virales et il existe une propension génétique à cette maladie. Dans la première phase, la thyroïdite subaiguë s'accompagne de symptômes d'hyperthyroïdie: transpiration accrue, palpitations de plus en plus fréquentes, tremblements, faiblesse, insomnie, difficulté à supporter la chaleur, irritabilité accrue.

    En raison de la quantité excessive d'hormones thyroïdiennes, l'hypothalamus ralentit, ce qui entraîne une réduction de la production de thyrotrophine - une hormone qui régule le niveau de thyroxine et de triiodothyronine. L'hypothyroïdie ou la deuxième phase de la maladie se développe dans ce contexte. Dans l'hypothyroïdie, le mimétisme est doux, le visage bouffi, l'air indifférent.

    Un œdème se développe sur le visage, un gonflement de la langue, des doigts et des orteils, des muqueuses. Beaucoup de gens sont intéressés - peut-il étouffer la thyroïde dans ce cas? Naturellement, cela peut se produire car, en raison du gonflement des muqueuses, les voies respiratoires se resserrent, ce qui provoque une sensation de suffocation et d’essoufflement.

    La parole est difficile à contrôler, modifie le timbre de la voix, parfois en raison d'un œdème de la trompe d'Eustache, l'audition est réduite. La somnolence et l'apathie apparaissent, l'intelligence diminue, les patients se plaignent de frissons constants, les femmes développent des problèmes de cycle menstruel, parfois même d'infertilité. Dans la dernière phase, les niveaux d'hormones reviennent à la normale, tous les symptômes disparaissent et la récupération commence.

    C'est important! Les thyroïdites aiguës et subaiguës sont des maladies susceptibles de faire de fréquentes rechutes.

    Parmi la thyroïdite chronique, les fibrineuses et les auto-immunes sont les plus courantes. Les causes de la thyroïdite fibrineuse ne sont pas tout à fait claires, mais on pense que les facteurs prédisposants peuvent être divers dommages à la thyroïde et interventions chirurgicales.

    La thyroïdite fibrineuse provoque la prolifération du tissu conjonctif, qui remplace le tissu thyroïdien. La maladie est cachée depuis longtemps, puis on ressent une sensation de boule dans la gorge, une douleur, une difficulté à avaler et à s'étouffer dans la glande thyroïde, un changement de voix.

    Ces symptômes résultent d'une augmentation progressive et inégale de la taille de la thyroïde. En outre, une augmentation de la glande est accompagnée d'une hypothyroïdie.

    La thyroïdite auto-immune a une prédisposition héréditaire et peut également survenir à la suite de maladies infectieuses et virales fréquentes, d'une exposition prolongée à des radiations, d'un excès d'iode et de fluor dans les aliments et d'un traumatisme psychologique. Avec la thyroïdite auto-immune, les défenses de l'organisme attaquent leurs propres cellules. Les cellules de la thyroïde sont détruites et divers symptômes apparaissent.

    Le volume de la glande thyroïde augmente, ce qui provoque des symptômes de suffocation thyroïdienne, une bosse dans la gorge et une gêne. Il existe une fatigue et une faiblesse excessives, des articulations douloureuses, une fréquence cardiaque rapide et d'autres signes d'hyperthyroïdie légère ou modérée, remplacés par une hypothyroïdie au cours de l'évolution de la maladie. L'hypothyroïdie survient le plus souvent 5 à 10 ans après le début de la maladie.

    1. Le goitre est une maladie caractérisée par une augmentation de la taille de la glande thyroïde, qui n'est pas associée à des hémorragies, des blessures ou des processus inflammatoires. La cause la plus courante de la formation de goitre est la carence en iode, due à une teneur insuffisante en iode dans l'environnement ou dans les aliments consommés.

    Selon la structure des modifications, le goitre peut être:

    • diffuse - une augmentation uniforme dans le corps;
    • nodulaire - la formation dans les tissus de la glande 1 ou plusieurs nœuds;
    • nodulaire diffus - il existe des nœuds sur l’arrière-plan du grossissement diffus.

    En outre, le goitre peut survenir avec une hypothyroïdie, une hyperthyroïdie ou être accompagné du fonctionnement normal de la glande thyroïde. Il y a ces types de goitre:

    • endémique;
    • toxique diffuse;
    • toxique nodale ou multinodulaire;
    • nodulaire colloïdal;
    • nœud diffus ou simple non toxique;
    • mixte

    Au début, la maladie peut ne pas se manifester du tout, mais au fil du temps, le goitre se développe, ce qui entraîne un gonflement évident de la glande thyroïde et une déformation du cou.

    Habituellement, le goitre est classé selon les étapes suivantes:

    • Stade 0 - pas de goitre, le fer n'est pas détecté par la palpation;
    • Étape 1 - le goitre est palpable, mais pas visualisé;
    • 2 degrés - un goitre est perceptible lors de l'ingestion;
    • 3 degrés - les contours du cou sont déformés, les ganglions lymphatiques sont élargis;
    • 4 degrés - la taille du cou est agrandie et les contours sont déformés;
    • 5 degrés - le goitre atteint une taille énorme en comprimant les organes environnants.

    Avec l'élargissement de la glande thyroïde, beaucoup se demandent si la glande thyroïde peut s'étouffer. Pour répondre à cette question, vous devez comprendre un peu le tableau clinique de la maladie. Lorsque le goitre augmente, il y a des changements dans la voix, il devient plus enroué ou enroué, il y a une toux, il est difficile d'avaler des aliments, la respiration devient difficile, il y a des crises d'asthme, un essoufflement.

    Souvent tourmenté par le vertige et une sensation de lourdeur dans la tête et le cou. Le développement de ces symptômes se produit progressivement et est interconnecté avec la croissance du goitre, à mesure qu’il grossit et qu’il serre le larynx, la trachée et les gros vaisseaux.

    Selon la forme du goitre, la maladie peut être compliquée par les symptômes de l'hypothyroïdie - somnolence, modification de l'appétit, frissons, perte de mémoire et diminution de la concentration, prise de poids, diminution de la libido et de l'infertilité. Si le goitre est accompagné d'hyperthyroïdie, une élévation prolongée de la température corporelle se produit, le poids diminue, les globes oculaires deviennent bombés, les tremblements des membres, l'irritabilité augmente, les tourments d'insomnie.

    1. Le cancer de la thyroïde est appelé néoplasme malin. Récemment, il a été noté que le cancer survient non seulement chez les personnes âgées, mais également chez les patients jeunes. Les maladies qui précèdent l'apparition d'un cancer sont l'adénome thyroïdien et le goitre. La maladie a plusieurs types:
    • cancer papillaire;
    • folliculaire;
    • médullaire;
    • anaplasique;
    • indifférencié.

    Le cancer papillaire commence par la formation d'un nœud dans les tissus de la glande. Si le nœud mesure moins de 1 cm, il est un peu plus difficile à diagnostiquer. Puisqu'il ne peut pas être palpable à la palpation.

    Si un nœud se développe, les patients peuvent le sentir de leurs propres mains, une voix enrouée se produit, il est difficile d'avaler des aliments, des sensations douloureuses et des chatouillements peuvent apparaître dans la gorge, parfois une suffocation est ressentie. Ce type de cancer ne métastase pratiquement pas et a le plus fort pourcentage de récupération, plus de 75%.

    Le cancer folliculaire se développe assez lentement et, dans les premiers stades, il ne métastase pratiquement pas. À partir du stade 3, la tumeur peut être de n'importe quelle taille. La métastase régionale est déterminée. Les premiers symptômes sont souvent une douleur et une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques. À l'avenir, les symptômes du cancer folliculaire coïncident avec ceux du papillaire.

    Le cancer médullaire métastase dans environ 50% des cas et peut se développer sous l'une des formes suivantes:

    • sporadique - le cancer survient sans raison particulière;
    • Syndrome de Sipla - pathologie endocrinienne héréditaire;
    • Syndrome de Gorlin - pathologies combinées affectant la membrane muqueuse et le corps;
    • Syndrome de Marfin - le mauvais ratio de parties du corps;
    • héréditaire - non associé à une perturbation endocrinienne.

    Les syndromes du cancer médullaire sont les mêmes que dans les cas précédents: un nœud se forme qui, en augmentant de taille, enfreint la fonction de déglutition et de respiration, et affecte également la fonction vocale.

    Le cancer anaplasique survient le plus souvent chez les patients âgés, sa croissance rapide et ses métastases sont notées, et la tumeur se développe dans les organes et les tissus voisins, ce qui complique la guérison. Récemment, il a été prouvé que le développement du cancer anaplasique se produit dans le contexte du cancer papillaire, en raison de mutations cellulaires survenues au fil des ans.

    Le tableau clinique se manifeste par la croissance rapide de la tumeur et par une nette détérioration de l'état général. Le timbre de la voix change ou disparaît complètement au fur et à mesure que la tumeur se développe, une sensation constante d'étouffement se crée dans le tissu trachéal, sauf qu'il est difficile d'avaler des aliments, mais également du liquide. La température corporelle augmente, il y a faiblesse, léthargie et fatigue.

    Comment diagnostiquer une maladie thyroïdienne

    Si vous constatez un étouffement de la thyroïde, les premiers secours constituent une visite urgente chez un endocrinologue qui, à l'aide de certains tests, révèle si vous avez des problèmes de thyroïde.

    À cette fin, on utilisera l'instruction selon laquelle de telles méthodes peuvent être appliquées:

    1. Inspection visuelle de la glande, palpation, percussion et évaluation de l'état général.
    2. Échographie de la glande thyroïde. Si, au début des examens, les nœuds sont diagnostiqués, afin de déterminer s’il peut exister une asphyxie lors de l’établissement de la glande thyroïde, la localisation des nœuds, leur taille, leur cohérence et leur mobilité.
    3. Des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes.
    4. La laryngoscopie est pratiquée si l'on soupçonne que les cordes vocales sont paralysées par une hypertrophie de la glande thyroïde.
    5. CT, radiologie et réflexométrie.
    6. Régime alimentaire spécialisé destiné à l'utilisation de produits à haute teneur en iode.
    7. Biopsie par aspiration à l'aiguille fine et examens aux rayons X.

    Il convient de noter que le prix de la plupart de ces méthodes est très démocratique, ce qui vous permet de diagnostiquer des problèmes de glande thyroïde à un stade précoce, à condition que le patient n’ait pas tardé à consulter un médecin, présentant déjà des symptômes désagréables.

    À partir des photos et des vidéos de cet article, nous avons appris pourquoi on a le sentiment que la glande thyroïde est étouffante et que l’on a pris connaissance des principaux symptômes de maladies pouvant donner lieu à une sensation d’étouffement de la glande thyroïde.

    Vous Pouvez, Comme Pro Hormones