Le groupe commun d'hormones mâles s'appelle les androgènes. Ils sont responsables de la formation des muscles, des organes génitaux masculins, de la croissance des cheveux et du désir sexuel. L'hormone masculine principale est la testostérone. Dans le même temps, il est présent à la fois chez l'homme et chez la femme. Une femme a besoin d'une telle hormone pour le développement équilibré des glandes sébacées, de la moelle osseuse et d'autres caractéristiques sexuelles du second type. Les testicules et les glandes surrénales sont le centre de développement des androgènes chez les hommes et chez les femmes - les ovaires. Cependant, la situation est incontrôlable lorsqu'il existe une surabondance d'androgènes dans le corps de la femme. Regardons les causes de ce phénomène, les symptômes de la maladie, les méthodes de diagnostic et de traitement.

Causes des troubles hormonaux chez les femmes

Nous avons déjà découvert que les hormones mâles dans le corps de la femme sont, dans une certaine mesure, la norme et même la nécessité. Cependant, leur surplus indique des violations graves du corps et des maladies possibles.

Production d'hormones sexuelles

Causes menant à des troubles hormonaux:

  1. Prédisposition héréditaire (généralement transmise par la lignée maternelle).
  2. Fort stress, surmenage, séjour constant dans l'atmosphère irritant le système nerveux.
  3. Perte de protéines par contact avec la testostérone.
  4. Métabolisme diminué
  5. Kyste dans les ovaires ou la tumeur.
  6. Perte de poids nette.
  7. Nutrition déséquilibrée.
  8. Utilisation fréquente de produits augmentant la testostérone (chou, noix, alcool, etc.)
L'impact des hormones sexuelles

En outre, les hormones mâles dans le corps de la femme sont produites en quantités accrues pendant la grossesse et pendant la ménopause. Et dans le premier et dans le second cas, tout devrait indépendamment revenir à la normale après un certain temps. Toutefois, si les symptômes désagréables vous gênent pendant longtemps ou nuisent à votre bien-être pendant la grossesse, vous devez absolument consulter un médecin.

Signes d'insuffisance hormonale

Les symptômes suivants des hormones mâles chez les femmes peuvent se manifester individuellement ou sous la forme de plusieurs symptômes à la fois.

  • L'apparition d'acné, d'acné et d'acné sur le visage ou d'autres zones de la peau (ceci est dû au fait que les glandes sébacées commencent à fonctionner anormalement).
  • Troubles nerveux, irritabilité, dépression.
  • Cycle menstruel irrégulier, l'ovulation ne se produit pas.
  • La croissance des cheveux non naturelle a augmenté sur le corps et sur le visage.
  • Les changements physiologiques, qui rappellent les hommes (changer la structure du corps, la voix, la calvitie apparaissent sur la tête).
  • Un ensemble inexplicable de livres supplémentaires.
  • Transpiration excessive.
  • Absence totale ou réduite de libido.

Si vous ne faites pas attention à ces signes à temps, une perturbation hormonale peut conduire au diabète et à la stérilité.

IMPORTANT! Peu de gens savent que même les jeunes filles peuvent avoir de tels troubles.

Excès d'hormones mâles

Si vous manquez de temps et que vous ne faites pas appel à un médecin, vous pourrez ultérieurement faire face à des problèmes tels qu'une figure non professionnelle, un changement d'orientation sexuelle et d'autres maladies.

Souvent, les conjoints sont confrontés au problème de la conception d'un enfant et ne soupçonnent pas que cela peut être dû à la quantité accrue d'hormones mâles chez les femmes.

Pour faire face à tous les problèmes et à toutes les maladies causés par une perturbation hormonale, il est d'abord nécessaire de diagnostiquer efficacement.

Méthodes de diagnostic

En cas de maladies hormonales, consultez le gynécologue-endocrinologue.

Tous les diagnostics en général peuvent être divisés en primaire et secondaire.

  1. Primaire comprend l’examen, l’interview du patient et des tests généraux permettant de déterminer son état général et la présence d’autres maladies pouvant influer sur l’échec hormonal en cours.
  2. Secondaire: réalisation d'analyses hormonales, échographie gynécologique, examen des glandes mammaires. Il est également nécessaire d'étudier les glandes surrénales et l'hypophyse.

Les tests sanguins de testostérone ne sont de préférence pas pris pendant le cycle menstruel. Il est également recommandé de prendre quelques jours avant de passer des tests pour détecter les hormones afin d'arrêter les relations sexuelles, l'alcool, le tabac et l'activité physique.

Lorsque vous consultez un spécialiste, informez-le de tous les médicaments que vous utilisez ou que vous avez récemment pris.

ATTENTION! N'essayez pas de déterminer par vous-même un trouble hormonal et de procéder à un traitement non autorisé. Faire un tableau complet ne peut être qu'un spécialiste hautement qualifié, après une enquête complète.

Le taux d'hormones mâles chez les femmes

Méthodes de traitement

Une fois que les résultats de tous les examens ont été obtenus et que le médecin a confirmé le taux élevé d'hormones mâles chez la femme, un plan individuel est élaboré pour réduire ces hormones. Cela peut inclure:

  • La nomination de médicaments spéciaux.
  • Exercices de physiothérapie.
  • Médicaments hormonaux.
  • Traitement chirurgical de maladies graves (ablation d'une tumeur, de l'utérus, etc.)
  • Régime spécial.

N'oubliez pas que tout traitement médicamenteux a des effets secondaires. Par exemple, la prise de pilules hormonales est associée à un risque de perturbation de l'équilibre hormonal naturel. En acceptant l’un ou l’autre type de traitement, pensez bien aux conséquences.

L'un des moyens les plus courants d'abaisser les niveaux de testostérone est d'éliminer le sucre et les glucides rapides. Il est bien connu que le sucre stimule la libération d'insuline, ce qui entraîne la production de testostérone par les ovaires.

Produits qui augmentent les hormones mâles

Il est recommandé d'utiliser du tofu, du thé à la menthe, des huiles végétales, du jus de céleri et des carottes.

Beaucoup parlent positivement du yoga, en tant que bon moyen de rétablir l’équilibre non seulement spirituel mais aussi hormonal. Si vous n’aimez pas le yoga, tout type d’exercice peut aussi vous aider.

Ainsi, en identifiant soigneusement les symptômes de l'insuffisance hormonale, en contactant un bon spécialiste à temps et en choisissant le bon traitement, vous pouvez vous débarrasser de tous les symptômes troublants du taux élevé d'hormones mâles dans le corps de la femme et éviter les conséquences désagréables qu'un tel phénomène peut entraîner.

Comment se débarrasser des varices

L'Organisation mondiale de la santé a officiellement déclaré que les varices étaient l'une des plus dangereuses de notre époque. Selon les statistiques, au cours des 20 dernières années, 57% des patients atteints de varices sont décédés au cours des sept premières années qui ont suivi la maladie, dont 29% au cours des trois premières années et demie. Les causes de décès diffèrent de la trombophlébite aux ulcères trophiques et aux cancers causés par ceux-ci.

Comment sauver votre vie si des varices vous ont été diagnostiquées, a été entendue par le directeur de l'Institut de recherche en phlébologie et académicien de l'Académie russe des sciences médicales. Voir l'interview complète ici.

Quelles sont les hormones féminines et pourquoi sont-elles nécessaires?

Combien d'hormones le corps féminin peut-il produire? Le système endocrinien du beau sexe produit plus d'une douzaine de substances. Ils affectent directement non seulement la fonction de reproduction, mais également l'apparence et le bien-être d'une femme. La présence ou l'absence de certaines pathologies dépend des hormones à la concentration admissible et de celles qui sont supérieures ou inférieures à la norme. La liste des substances actives pouvant affecter le corps de la femme est donnée ci-dessous.

Où sont produites les hormones?

Pour la production d'hormones dans le corps féminin sont responsables de nombreux organes et systèmes. Certaines substances produites par le foie, les tissus adipeux, le cerveau et affectent directement le fonctionnement normal du corps humain. Hormones féminines - c'est tout à fait un symbole. N'importe lequel d'entre eux est produit dans une certaine quantité dans le corps d'un homme. Ces hormones ont reçu ce nom car elles sont très importantes pour la santé des femmes. En outre, ces substances assurent le fonctionnement normal du système de reproduction.

Le développement des principales hormones féminines se produit dans les organes suivants, qui sont combinés dans un seul système endocrinien:

  • glande thyroïde et parathyroïde;
  • les ovaires;
  • le pancréas;
  • les glandes surrénales;
  • l'hypophyse;
  • l'hypothalamus;
  • thymus.

Tous les types d'hormones féminines sont produits dans les glandes répertoriées et sont administrés aux organes appropriés à l'aide du système circulatoire. Ils ont une grande influence sur la personne dans son ensemble. Les hormones normales dans le corps de la femme déterminent si elle peut ou non reproduire une progéniture en bonne santé et si sa vie sera longue.

Pourquoi des troubles hormonaux surviennent-ils?

La présence de la concentration optimale d'hormones et la santé des femmes restent en relation constante. Toutes les violations qui peuvent survenir sont dues aux raisons suivantes:

  • facteur génétique. Il existe des maladies héréditaires qui entraînent un grave déséquilibre. Ceux-ci incluent le syndrome de Morris et d'autres;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde. Ceci affecte directement le fonctionnement des ovaires féminins en raison de la concentration accrue de prolactine dans le sang. Cela provoque une violation de la menstruation (il y a leur absence), une décharge caractéristique des mamelons, qui ressemble à du colostrum, est formée. Un diagnostic soigneux et opportun de l'activité de la glande thyroïde vous permettra d'éviter de nombreux problèmes avec le système de reproduction féminin;
  • manque chronique d'ovulation. Entraîne une diminution des niveaux de progestérone, ce qui augmente la production d'œstrogènes. Ce phénomène conduit à des troubles pathologiques du cycle menstruel féminin et au développement de certaines maladies de l'appareil reproducteur - endométriose, fibromes utérins, mastopathie et autres;
  • facteur de stress. La quantité d'hormones chez les femmes ne change pas pour le mieux en présence de facteurs négatifs. Ceux-ci incluent le stress chronique, la tension nerveuse, l'exercice excessif, les régimes épuisants, la perte de poids, etc. Parfois, même les déplacements habituels, un long voyage, un changement de zone climatique peuvent entraîner une défaillance de la production d'hormones;
  • changements d'âge. À la ménopause, les ovaires ne produisent plus d'hormones féminines. Dans le même temps, la quantité de testostérone peut augmenter légèrement. C'est pendant la ménopause qu'il y a un risque de changements négatifs dans le corps féminin dus à un déséquilibre, à l'apparition de fibromes utérins, de tumeurs de l'ovaire et à d'autres problèmes;
  • avoir des problèmes avec le foie. Les maladies que cet organe subit perturbent l'absorption normale des hormones féminines par les cellules du corps.

L'œstrogène

La principale hormone féminine s'appelle l'œstrogène. C'est une substance qui affecte directement la formation des principaux signes extérieurs inhérents à tout le beau sexe. Les œstrogènes sont produits dans les ovaires et les glandes surrénales. Ce groupe d'hormones comprend plusieurs types de substances produites par le corps humain:

Avant la puberté, l'estrone est exclusivement présent dans le corps de la fille. Ce n'est qu'à l'adolescence que commence la production d'autres hormones féminines du groupe des œstrogènes.

Fonction hormonale

Qu'est-ce que l'œstrogène? Ils jouent un rôle important dans le corps de la femme. Leurs fonctions principales sont:

  • la formation des principales caractéristiques féminines de la fille;
  • croissance mammaire;
  • stimuler la croissance du tissu adipeux sous-cutané, grâce à quoi la forme du corps de la femme est arrondie;
  • la peau devient plus fine et plus lisse;
  • une croissance folliculaire est possible dans les ovaires, à partir de laquelle l'ovule sera ensuite libéré;
  • préparation de l'endomètre (muqueuse utérine) en vue de l'implantation d'un œuf de fruit;
  • protège les vaisseaux sanguins des dépôts de plaque de cholestérol.

Augmentation et diminution des niveaux d'hormones admissibles

Réduire le niveau d'œstrogène chez les femmes provoque l'apparition de traits masculins, une croissance accrue des cheveux. Il n'y a pas non plus de menstruation, ce qui rend impossible la conception d'un enfant. Ces représentants de la voix de sexe juste grossier, réduit la libido et la couleur des cheveux beaucoup plus sombre.

Beaucoup d'œstrogènes sont également mauvais. Cela provoque un gain de poids, l'apparition d'un essoufflement, des varicosités sur les membres inférieurs, l'apparition de problèmes cardiaques. Chez les femmes enceintes, le bond d'oestrogènes indique la menace d'interruption, la présence de pathologies du développement du fœtus. De plus, un grand nombre de données sur les hormones féminines peuvent être déclenchées par la présence de tumeurs des ovaires ou des glandes surrénales.

Les normes

La norme de l'estradiol en tant que principale hormone du groupe des œstrogènes est (PG / mg):

  • la première moitié du cycle menstruel - de 56 à 227;
  • phase ovulatoire - 125-475;
  • la seconde moitié du cycle - 75-225;
  • période de ménopause - 19-80.

Un taux élevé d'estradiol indique souvent le développement d'une grossesse. Au cours des dernières semaines de gestation, sa quantité peut atteindre 13,5 à 26 000 pg / mg.

Progestérone

La progestérone est une hormone qui fait partie du groupe des stéroïdes. Il est produit par le corps jaune dans les ovaires, qui se forme à l'emplacement du follicule dominant, d'où est sorti l'ovule. La progestérone est une hormone qui affecte le développement normal de la grossesse au début de la période. Il est responsable de la croissance de l'endomètre, de l'augmentation de la taille de l'utérus pour la réussite de l'implantation de l'œuf. Si la grossesse n’a pas lieu, la menstruation commence. Le corps jaune meurt et l’augmentation de la concentration de progestérone dans le sang est inhibée.

Hausse et baisse des niveaux d'hormones

Une quantité accrue de progestérone entraîne des troubles menstruels, des douleurs dans les ovaires et une tendance à la dépression. Aussi souvent dans ce cas il y a des saignements utérins, des kystes du corps jaune, une insuffisance rénale se développe.

Les faibles concentrations de progestérone compliquent le déroulement normal de la grossesse et sont menacées d'avortement spontané. En outre, une diminution de son nombre peut indiquer le développement de processus inflammatoires des organes génitaux.

Norma

La concentration normale de progestérone est (nmol / l):

  • la première moitié du cycle - 0,32-2,23;
  • ovulation - 0,48 à 9,41;
  • la seconde moitié du cycle est 6,99-56,63;
  • femmes enceintes - 8,9 à 771,5 (plus le terme est long, plus la concentration de l'hormone dans le sang est élevée);
  • ménopause - moins de 0,64.

Testostérone

La testostérone est plus une hormone masculine. Ils (hommes) sont également présents dans le corps de la femme et sont responsables de l'attirance sexuelle, du développement de caractéristiques sexuelles secondaires, du travail des glandes sébacées et influencent le processus de formation du follicule.

La testostérone est produite par les glandes surrénales. Leur excès dans le corps d'une femme peut indiquer la présence d'une tumeur qui produit la production de cette hormone. De plus, en présence de cette pathologie, une hyperplasie du cortex surrénal est possible. L'excès de testostérone entraîne une augmentation des poils, l'absence d'un cycle menstruel régulier.

Le manque de testostérone peut survenir dans le contexte d'insuffisance rénale, en présence du syndrome de Down. Les symptômes caractéristiques sont un cycle irrégulier, une peau grasse, une transpiration excessive, une diminution de la libido.

Les indicateurs suivants du corps de la femme (pg / mg) sont considérés comme la norme de la testostérone:

  • âge de procréer - inférieur à 4,1;
  • ménopause - moins de 1,7.

Autres hormones

Sur les hormones féminines (zhinochih), il y a beaucoup de jugements incorrects. On peut les appeler différentes substances présentes dans le sang des hommes. Ceux-ci comprennent:

  • l'ocytocine. Il est produit par les glandes surrénales et est responsable du sentiment de tendresse et d'affection. Un saut dans l'ocytocine est observé pendant le travail. Augmenter son niveau stimule la production de lait;
  • thyroxine. Produit par la glande thyroïde, responsable de la forme et du développement des capacités mentales. La thyroxine participe activement au processus de dégradation des protéines.
  • norépinéphrine. Il est produit par les glandes surrénales dans des situations stressantes. Cela provoque une augmentation des sentiments de rage et de courage. La norme individuelle de noradrénaline dans le sang de chaque personne forme ses qualités personnelles;
  • somatotropine. Produit dans la glande pituitaire. Il est responsable de la formation de la masse musculaire et de la croissance osseuse et régule la quantité de graisse dans le corps.
  • l'insuline Il est produit par le pancréas et contrôle la glycémie.

Analyses pour les femmes pour les études hormonales

Le rôle des hormones chez les femmes est difficile à surestimer. S'il y a des problèmes avec le système reproducteur (infertilité, menstruations irrégulières, saignements utérins et autres), il est nécessaire de procéder à une étude approfondie des niveaux hormonaux. En outre, de telles analyses sont indiquées pour la pilosité accrue, la transpiration, l'obésité, les retards de développement, l'acné et d'autres conditions pathologiques.

Par exemple, la détermination des anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (AT TPO) vous permet de déterminer le degré d’agression du système immunitaire de la personne vis-à-vis de ses propres cellules. Le résultat de l'analyse montrera si la fonction de la glande thyroïde est réduite ou augmentée. Dans le premier cas, l'obésité se produit et dans le second cas, la perte de poids.

Maladies féminines sur fond de perturbations hormonales

Les hormones féminines affectent directement la santé. Leur quantité excédentaire ou insuffisante conduit aux maladies suivantes (ce n'est pas la liste complète):

  • hypothyroïdie. Il se caractérise par une activité réduite de la glande thyroïde. Symptômes - altération de la mémoire, léthargie, apparition d’une anémie, altération des processus métaboliques dans le corps;
  • thyréotoxicose. Le développement de processus inflammatoires dans la glande thyroïde. La maladie se caractérise par une progression prolongée, qui peut ne pas se manifester avant plusieurs années;
  • hyperandrogénie. Il se caractérise par une production accrue d'hormones mâles - les androgènes. Les conséquences - pilosité accrue, règles irrégulières, acné, kystes ovariens, diabète.

Substituts d'hormones végétales

Certains aliments et plantes contiennent des phytoestrogènes - des hormones végétales. L'utilisation de tels aliments peut avoir un effet positif sur le corps en l'absence de certaines substances et avoir des effets négatifs. Les phytoestrogènes sont contenus dans les produits suivants:

  • le soja;
  • noix et graines de plantes;
  • gingembre, curcuma;
  • lait et produits laitiers;
  • boeuf
  • cerise, abricot, framboise (la quantité est insignifiante);
  • orge et malt.

Des phytohormones sont également contenues dans l'utérus bore, menthe, pinceau rouge, sac de berger et autres herbes.

Si une femme a augmenté les hormones mâles

Le corps humain est un système complexe qui fonctionne comme une horloge. Les hormones sont l'un des composants importants du système du corps humain. Ce sont des produits chimiques spéciaux produits par des cellules spéciales nécessaires au métabolisme.

Une grande quantité d'entre eux est produite dans le corps, ils affectent la santé et l'activité vitale d'une personne. Si ce flux n’est pas contrôlé, un déséquilibre et une perturbation grave du travail du corps peuvent alors se produire.

Hormones mâles androgènes

Il existe des hormones mâles - les androgènes, qui sont responsables de la croissance des cheveux, des os et du métabolisme. L'hormone masculine principale est la testostérone, qui est synthétisée dans les testicules et les glandes surrénales. C'est un élément important et nécessaire du corps masculin. C'est lui qui est responsable de la structure du corps masculin et de tous les signes du principe masculin. C'est aussi l'hormone qui affecte l'activité du désir sexuel.

Causes de l'excès d'androgènes dans le corps de la femme

À ce jour, un excès d'hormones mâles dans le corps de la femme témoigne de problèmes de santé. L’apparition d’hormones mâles est due aux raisons suivantes:

  • la probabilité d'héritage - les problèmes liés au travail des glandes de la mère peuvent être transférés à son enfant;
  • stress nerveux et autres maladies neuropsychiatriques;
  • le manque de liaison de la testostérone aux protéines augmente le niveau de cette hormone;
  • les troubles des processus métaboliques du corps qui affectent la libération d'hormones par le corps.

Symptômes de déséquilibre hormonal

Manifestations et conséquences de cette maladie:

  • éruptions cutanées sur la peau - en raison de la perturbation des glandes sébacées, le niveau de graisse corporelle est augmenté et la peau devient problématique (acné, acné et autres irritations);
  • détérioration du système nerveux - le déséquilibre hormonal affecte l'activité du cerveau d'une femme, ce qui entraîne une panne du système nerveux (neurasthénie, dépression, stress);
  • problèmes avec les organes sexuels (insuffisance du cycle menstruel, saignements internes, absence d'ovulation);
  • augmentation de la croissance des poils sur les mains, les pieds et l'apparition de plaques chauves, comme chez les hommes;
  • apparition de signes externes masculins (croissance de la masse musculaire, épaules développées, réduction mammaire, activité sexuelle, modification de la voix);
  • gain de poids;
  • transpiration accrue due à l'activité des glandes sexuelles.

L'effet des androgènes affecte également négativement les grossesses des femmes. Il y a des violations non seulement dans le corps de la future mère, mais dans le corps de l'enfant à naître. Pendant la grossesse elle-même, la future mère peut rencontrer des problèmes de gestation et d’accouchement. Cet excès peut entraîner des complications dans le développement de la grossesse et du fœtus lui-même.

C’est le signe même de l’échec hormonal chez la femme, qui ajoute beaucoup de problèmes et de inconvénients aux représentants du sexe faible. Une augmentation des hormones dans le corps peut également conduire au développement de maladies dangereuses. Les maladies les plus courantes observées chez ces femmes sont le diabète et l'infertilité.

Une défaillance hormonale du corps féminin peut affecter négativement les couples qui souhaitent avoir un bébé. Les hormones mâles réduisent également à zéro le désir sexuel d'une femme. Dans ce cas, toutes les mêmes hormones peuvent aider, mais seulement les hormones féminines qui rétablissent l'équilibre et ramènent le principe féminin.

Les femmes qui veulent réussir dans une carrière sportive, pas une seule fois face à une perturbation hormonale dans le corps. Ils ont un niveau élevé de testostérone. Immédiatement, le squelette change, les muscles apparaissent, ils deviennent forts et rigides. Le sexe faible avec une telle volonté et la rage sportive dans une carrière sportive obtiennent immédiatement des résultats.

Certaines femmes, ayant remarqué de tels changements derrière elles, veulent tout remettre en place, mais les femmes qui en bénéficient dans un tel état de la vie ne veulent rien changer. Mais ce n'est pas nécessaire, car un excès d'hormones peut entraîner des maladies graves.

Formes d'insuffisance hormonale

Si une femme laisse échapper des hormones mâles, celles-ci peuvent déclencher des maladies endocriniennes, mammologiques et gynécologiques. L'hyperandrogénie est la maladie la plus répandue. Il s'agit d'une pathologie spécifique dans laquelle une femme a un excès d'hormones génitales masculines.

Toutes les maladies associées à un excès d'hormones se présentent sous différentes formes:

  • surrénale - la cause de: une tumeur ou une hyperplasie des glandes surrénales;
  • ovarien - cause de: ovaires polykystiques;
  • hypophyse - le résultat de maladies de l'hypophyse;
  • échange - la cause d'occurrence: troubles métaboliques de la peau.

Diagnostics

Les femmes qui ont découvert les symptômes de cette maladie doivent contacter une institution médicale spécialisée pour obtenir une aide qualifiée. Seul un médecin expérimenté aidera à normaliser le niveau d'hormones dans le corps.

Pour déterminer la forme de développement de cette maladie, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi. Les méthodes modernes et les possibilités de procédures de diagnostic nous permettent de déterminer le niveau d'hormones mâles chez la femme. Il existe deux types d’enquêtes.

Diagnostic primaire

Il s’agit de l’examen initial, qui consiste en une inspection visuelle du corps du patient et en un recueil de tous les tests nécessaires. Lors de cet examen, le médecin peut identifier les troubles suivants:

  • troubles menstruels;
  • troubles du système reproducteur;
  • troubles du système endocrinien métabolique;
  • autres comorbidités.

Si le formulaire est initial et que la patiente a immédiatement demandé de l'aide, les hormones élevées de la femme seront bientôt suffisantes.

Diagnostic secondaire

Fondamentalement, cet examen est effectué pour clarifier le diagnostic.

  • le patient subit des tests hormonaux supplémentaires;
  • échographie des organes pelviens;
  • Échographie du sein;
  • examen de l'hypophyse et des glandes surrénales.

Pour clarifier le diagnostic final et la prescription du traitement, il peut être nécessaire de consulter d'autres spécialistes.

Une fois que le patient a été diagnostiqué et que les niveaux d'hormones ont été déterminés, un traitement pour des niveaux élevés d'hormones est prescrit, ce qui dépend directement des raisons qui l'ont provoqué.

Traitement

Le traitement du déséquilibre hormonal se déroule essentiellement comme suit:

  • la nomination de traitements médicaux ou d'exercices de physiothérapie visant à éliminer les symptômes de la pathologie;
  • l'hormonothérapie est un bon moyen de réguler les hormones (pas toujours efficace).
  • traitement chirurgical - laparoscopie, ablation de l'utérus, intervention chirurgicale;
  • Le régime alimentaire est un bon moyen de normaliser les hormones (une nutrition adéquate est la meilleure prévention de ces maladies).

Les problèmes liés aux hormones sont une maladie désagréable, parfois terrible, qui affecte des millions de femmes. Le déséquilibre hormonal ne tolérant pas l’auto-traitement, il est donc nécessaire de normaliser le processus correct immédiatement après la détection des symptômes. Il est important de noter qu'avant de commencer votre recherche d'un médecin et d'un traitement, vous devez abandonner les exercices et vous assurer de cesser de fumer. Et idéalement, à examiner le 6ème jour du cycle menstruel.

Hormones mâles chez la femme: norme et pathologie

Les différences de sexe entre les corps des femmes et des hommes sont très nettes, principalement en raison des effets des hormones. Si le corps d'une femme fonctionne correctement et harmonieusement, toutes les hormones sont libérées à temps et en quantité suffisante - alors son apparence reflétera agréablement un tel «ordre» physiologique. S'il y a certains troubles hormonaux - l'apparence d'une telle femme se détériorera. Les niveaux d'hormones mâles chez les femmes sont particulièrement importants.

Le gynécologue-endocrinologue Krasovskaya Alexandra Vladimirovna, gynécologue-endocrinologue, a expliqué le contenu normal et pathologique des hormones sexuelles mâles dans le corps de la femme, ainsi que les symptômes et les méthodes de correction de l'état pathologique.

Pourquoi la question des hormones mâles chez les femmes est-elle pertinente pour les spécialistes en médecine esthétique?

Les hormones sexuelles mâles (androgènes) sont normalement présentes dans le sang de chaque femme. Ils remplissent des fonctions importantes sans lesquelles le corps ne pourrait pas se développer et exister correctement. Par exemple, les androgènes stimulent la croissance des tissus musculaires, augmentent l'activité du cerveau, améliorent la mémoire et l'attention, sont des antidépresseurs naturels, etc. Mais avec l'hyperandrogenisme la conduira à un spécialiste en médecine esthétique. Tout d’abord, c’est bien sûr l’acné, ainsi que l’hypertrichose et l’hirsutisme.

De quelles hormones spécifiques parlons-nous et quelle est leur norme dans le corps de la femme?

Il existe de nombreuses hormones mâles et, en fonction des symptômes et des plaintes de la patiente, il est nécessaire de développer un algorithme pour son examen.

Bien entendu, les niveaux de ces indicateurs seront intéressants pour un dermatologue et un cosmétologue: testostérone totale (Tötk), testostérone libre (Tsw), dihydrotestostérone, globuline liant les stéroïdes sexuels (SSSG).

La testostérone est l'une des hormones masculines les plus importantes chez les femmes.

On sait que 50% de la testostérone dans le corps d’une femme est produite par les glandes surrénales et les ovaires, et que 50% est produite par conversion périphérique de l’androstènedione. La teneur en testostérone dans le sang peut ne pas refléter le véritable degré d'androgénisation, qui dépend dans une plus grande mesure du degré de parenté avec la testostérone:

  • 80% de la testostérone est liée aux globulines (SSSG)
  • 18% de la testostérone est liée à l'albumine (CCA)
  • 2% de la testostérone reste libre et active.

Et Tsv est capable de pénétrer dans la glande sébacée et le follicule pileux où, sous l'action de l'enzyme 5α-réductase, se transforme en dihydrotestostérone (une hormone 3 fois plus active que la testostérone elle-même).

SSSG est synthétisé dans le foie, le niveau de cet indicateur dépendra de l'état du foie. Les femmes atteintes d'hyperandrogénie ont tendance à avoir une concentration de SSSH inférieure à celle des femmes en bonne santé.

S'il y a des plaintes ou des symptômes chez une patiente, un esthétiste peut-il suspecter l'hyperandrogénie d'une femme?

Les androgènes stimulent la fonction des glandes sébacées et des follicules pileux, avec hyperandrogénie, une hyperfonction de ces dérivés de la peau sera observée. Les patients, dans ce cas, se plaindront d'acné, de séborrhée, d'hypertrichose, d'hirsutisme (croissance excessive des poils), d'alopécie.

Facteurs pathogéniques de l'acné:

  1. Hypertrophie des glandes sébacées liée aux androgènes avec hyperproduction de sébum, hyperréception des cellules des organes cibles en androgènes, augmentation de l'activité de la 5α-réductase;
  2. Activité bactéricide réduite du sébum;
  3. Hyperkératose folliculaire;
  4. Hypercolonisation microbienne;
  5. Inflammation et réponse immunitaire.

L'hirsutisme est une croissance excessive des cheveux chez les femmes de type masculin, à savoir: sur la poitrine, le visage en forme de moustaches, dans la barbe et au-dessus de la lèvre supérieure, le long de la ligne blanche de l'abdomen, sur le sacrum, les fesses et les cuisses.

  • amélioration des androgènes;
  • augmentation de l'activité de l'enzyme 5α-réductase.

L'alopécie androgénétique est une perte de cheveux chez les femmes de la région pariétale centrale aux contours ovales, alors qu'il n'y a pas d'alopécie sur les tempes et au-dessus du front.

Pourquoi le niveau d'hormones mâles chez les femmes peut-il augmenter et entraîner les symptômes ci-dessus?

Les causes de l'hyperandrogénie sont nombreuses. Et il est très important de comprendre que l'hyperandrogénie n'est pas toujours un niveau accru d'hormones sexuelles mâles.

Formes pathogéniques de l'hyperandrogénie (HA):

- AGS (syndrome adrénogénital);

- SOPK (syndrome des ovaires polykystiques);

  1. Autres formes d'hyperandrogénie:
  • transport:

- récepteur (augmentation du nombre ou de l'activité des récepteurs aux androgènes);

- métabolique (augmentation de l'activité de la 5α-réductase);

- syndrome hypothalamo-hypophysaire avec dysfonctionnement gonadotrope;

- diabète de type II, obésité;

Très souvent, nous voyons un patient souffrant d’acné et les niveaux d’hormones sexuelles masculines sont normaux. Dans ce cas, la cause de l'hyperandrogénie peut être une hyperandrogénie de transport, périphérique, iatrogène ou secondaire.

Quelles méthodes recommandez-vous, en tant que gynécologue-endocrinologue, pour normaliser le niveau d'hormones sexuelles mâles?

Sans aucun doute, le traitement du patient doit être individualisé. Vous et moi avons déjà découvert qu'il existe de nombreuses causes d'hyperandrogénie et que, par conséquent, le patient doit être correctement examiné et la cause qui provoque les symptômes de l'hyperandrogénie doit être éliminée.

Le traitement hormonal n'est pas toujours nécessaire, car avec l'hyperandrogénie, nous ne rencontrons pas toujours des taux élevés d'hormones mâles chez les femmes.

Les médicaments utilisés dans le traitement de l'hyperandrogénie sont appelés antiandrogènes. Leur action peut être dirigée vers:

  • réduction de la sécrétion d'androgènes dans les ovaires;
  • diminution de la sécrétion d'androgènes dans les glandes surrénales;
  • compétition des androgènes et des antiandrogènes pour le récepteur;
  • bloquer l'activité de la 5-α réductase (la testostérone n'est PAS convertie en dihydrotestostérone);
  • augmentation de la production de SSSG (diminution des fractions actives de testostérone libre).

Il y a des antiandrogènes simples - ce sont des médicaments non hormonaux dont le mécanisme d'action consiste à entrer en compétition pour le récepteur des androgènes. C'est-à-dire que leur utilisation est recommandée en présence d'une sensibilité accrue des récepteurs et / ou d'une augmentation du nombre de récepteurs d'androgènes, ainsi qu'à un niveau normal d'androgènes. Les représentants célèbres de ce groupe de médicaments sont Flutafarm et Flutamide.

Il existe également dans notre arsenal des antiandrogènes stéroïdiens:

  • antiandrogènes-progestatifs (acétate de cyprotérone et chlormadinone),
  • contraceptifs oraux combinés (COC),
  • hormones corticostéroïdes.

Les antiandrogènes OCC et progestatifs affectent plusieurs pathogenèses de l'hyperandrogénie, à savoir:

  • avoir un effet antiandrogène local,
  • inhiber la production d'androgènes,
  • avoir des effets antigonadotropes (supprimer la production de l'hormone lutéinisante (LH) et de l'hormone foliclostimulante (FSH)).

Les corticostéroïdes suppriment la production d'androgènes.

Avec le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) - la forme ovarienne de l'hyperandrogénie - dans le monde entier, le traitement de référence est l’administration de COC (contraceptifs oraux combinés). Cependant, il ne faut pas oublier que tous les contraceptifs ne sont pas identiques. Et vous ne pouvez pas appliquer KOC sur le principe de "aidé un voisin / petite amie - va m'aider."

Pour chaque groupe de contraceptifs, il existe une niche de patients. Ramasser correctement le COC ne peut être qu'un médecin de consultation, en tenant compte de toutes les plaintes et des résultats de l'examen du patient.

Le médecin spécialiste en médecine esthétique peut-il lui-même recommander ces médicaments ou d'autres médicaments au patient afin de normaliser le niveau d'hormones, ou est-il nécessaire de consulter un gynécologue?

L'homéostasie hormonale de la femme est un système fragile, dépendant de nombreux facteurs (nutrition, travail et repos, stress, présence de maladies). C'est pourquoi l'hormonothérapie doit être clairement justifiée. Je dirais que le principe fondamental du traitement dans de telles situations se résume au principe le plus ancien de l’éthique médicale: «Ne faites pas de mal!».

Depuis l'augmentation du niveau d'hormones mâles chez les femmes, en plus des problèmes esthétiques, il y a des problèmes de cycle, d'infertilité, de fausse couche, je pense que ces patientes devraient consulter un gynécologue. Et c’est avec la prise en charge conjointe de ces patients par un gynécologue et un esthétiste que nous pouvons les aider rapidement et efficacement.

Marque-page à ne pas perdre / partager avec des amis:

Noms et caractéristiques des hormones mâles

Les hormones mâles sont également appelées androgènes. Ils sont également présents chez les femmes, mais en quantités beaucoup plus petites. Ils sont responsables de la formation chez l'homme de caractères sexuels primaires et secondaires. Le principal est la testostérone, qui a l'activité la plus hormonale de son groupe. Outre leur importance déterminante dans les caractéristiques sexuelles des hommes, les androgènes jouent un rôle dans la régulation du travail du système musculaire squelettique, la croissance des os, la formation du sang, le métabolisme des graisses, la formation de cellules germinales - les spermatozoïdes. Une carence ou un excès de ces composés biologiques peut entraîner diverses affections pathologiques - maladies tumorales, pathologies endocriniennes, sous-développement ou fonctionnement excessif du système de reproduction, et chez les femmes, à des troubles graves du développement sexuel.

Les androgènes sont représentés par la testostérone, l'androstérone, l'androstènedione, la déhydroépiandrostérone, la 11 beta-hydroxyandrostènedione. Le groupe dominant s'appelle la testostérone. Les substances hormonales restantes n'ont pas d'activité androgénique significative, mais peuvent se transformer en testostérone au cours du traitement.

L'un des noms des hormones mâles est stéroïdes. Les hormones stéroïdes sont formées à partir de molécules de cholestérol. La testostérone est synthétisée chez l'homme via la mise en œuvre de la fonction endocrinienne des testicules - dans les cellules de Leydig. Dans le corps de la femme, les ovaires produisent les androgènes, après une série de réactions biochimiques se transformant en œstrogènes - hormones sexuelles féminines. Chez les deux sexes, les androgènes sont également sécrétés par la zone réticulaire du cortex surrénalien.

L'accumulation de substances hormonales mâles dans les tissus et les organes ne se produit pas. Par conséquent, une fois transformés par le foie en métabolites inactifs, ils sont excrétés dans l'urine et la bile.

La testostérone est présente dans le plasma sanguin au niveau de:

  • hommes - 2,7 à 8,5 nanomoles par litre;
  • femmes - 0,6-1,9 nanomoles par litre.

Quantité quotidienne de testostérone produite:

  • les hommes de 5 à 12 milligrammes;
  • chez les femmes, 0,5-1,5 milligrammes.

La production d'androgènes a différents niveaux d'activité tout au long de la journée. Chez les hommes, il est maximum le soir et le matin - de deux heures du matin à six heures du matin environ. Le niveau minimum est d'environ une heure de l'après-midi.

L'intensité de la formation d'hormones sexuelles mâles varie tout au long de la vie d'un homme. Ainsi, au plus haut niveau, il se situe chez le fœtus, du milieu du premier trimestre au deuxième trimestre de la grossesse, chez un nourrisson âgé de moins de un an et chez les personnes sexuellement matures âgées de 18 à 70 ans. Le taux élevé de fœtus et de jeunes enfants est dû à la nécessité de différencier les caractéristiques sexuelles masculines.

Dans le corps, la sécrétion de testostérone est stimulée par l'hormone lutéinisante, principal stimulant, ainsi que par l'inhibine. Les glucocorticoïdes et l'interleukine-1 inhibent la production. La libération de testostérone augmente avec l'effort physique à court terme et diminue avec le travail prolongé et excessif, y compris le stress, et contribue à la diminution du niveau d'androgènes.

La testostérone pénètre dans les cellules cibles du cerveau, de l'hypophyse et des reins par diffusion passive (car il s'agit d'une hormone stéroïde). La plupart des effets physiologiques ne sont pas réalisés par la testostérone, mais par son métabolite, la dihydrotestostérone, qui est formée dans les tissus cibles par l'action de l'enzyme 5-a-réductase.

Dans les cellules, les deux substances se lient aux récepteurs des androgènes, après quoi le complexe résultant est transporté dans le noyau de la cellule, où il se lie à des sites spécifiques de la chromatine.

Les substances assurent le développement et le fonctionnement futur du système reproducteur masculin:

  • différenciation et développement des caractéristiques sexuelles primaires - gonades externes et internes (organes génitaux);
  • différenciation masculine du système hypothalamo-hypophysaire;
  • assurer la formation des éléments du système nerveux central responsables du comportement sexuel et des fonctions du type masculin;
  • stimulation de la descente des testicules dans le scrotum deux à trois mois avant la naissance.

Avec l’aide d’androgènes, le système de reproduction est préparé pour son état de maturité:

  • stimulation de la puberté;
  • stimulation de la croissance osseuse en longueur (épiphysaire) et large (appositionnelle), fermeture des zones de croissance osseuse et transformation du cartilage en tissu osseux;
  • la formation de la structure corporelle du type masculin;
  • stimulation du développement des caractères sexuels primaires;
  • provoque l'apparition de caractères sexuels secondaires chez l'homme - l'organisation du système squelettique masculin, le développement de l'appareil vocal masculin - une augmentation de la taille du larynx, un épaississement des cordes vocales, des modifications de la voix, une répartition de la graisse sous-cutanée, une croissance des poils de type masculin sur le visage, du pubis, des aisselles, le développement glandes sébacées.

Les hormones mâles interviennent dans la mise en œuvre et le maintien des caractéristiques et des qualités sexuelles:

  • avoir des effets sur les cellules de Sertoli responsables de la formation du sperme;
  • former un comportement sexuel et une attirance pour le sexe opposé;
  • sont cruciaux pour la croissance musculaire;
  • assurer la formation de récepteurs pour l'hormone folliculo-stimulante dans les cellules de Sertoli;
  • fournir de la puissance;

Un niveau élevé contribue à la formation d'un comportement agressif.

Les androgènes sont de puissantes hormones anaboliques et sont impliqués dans le fonctionnement de divers systèmes et tissus:

  • augmenter le métabolisme de base;
  • stimuler la synthèse des protéines, la croissance osseuse et la masse musculaire;
  • affecter le comportement sexuel des femmes;
  • inhiber la capture de la graisse par les cellules adipeuses, ce qui réduit son contenu dans le corps;
  • stimuler la sécrétion d'érythropoïétine - une hormone des reins qui contrôle la formation de globules rouges, ce qui augmente le contenu en hémoglobine et en hématocrite;
  • augmenter la synthèse de la lipase hépatique dans le sang, ce qui réduit le taux de lipoprotéines de haute densité et augmente la circulation sanguine des lipoprotéines de basse densité;
  • peut causer une immunosuppression modérée - immunité réduite;
  • retarder l'excrétion des composés azotés, des ions potassium, du calcium et des phosphates;
  • inhiber la production de cortisol hormone stéroïde.

L'augmentation du contenu en androgènes accompagne diverses pathologies chez l'homme et la femme:

  • puberté masculine prématurée;
  • hyperplasie congénitale des surrénales;
  • maladies tumorales du cortex surrénalien;
  • tumeurs chez les hommes en dehors du système reproducteur qui produisent des gonadotrophines;
  • féminisation testiculaire;
  • hirsutisme idiopathique;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • virilisant les tumeurs ovariennes;
  • thyrotoxicose;
  • obésité féminine.

L'un des signes du développement sexuel prématuré est la croissance précoce des poils chez l'adulte, de type masculin.

Les faibles niveaux sont également étroitement liés aux troubles primaires de l'appareil reproducteur et aux états pathologiques d'autres systèmes et tissus:

  • puberté lente chez les hommes;
  • l'urémie;
  • la dystrophie myotonique;
  • cirrhose du foie;
  • insuffisance hépatique;
  • la cryptorchidie;
  • hypogonadisme primaire ou secondaire;
  • Le syndrome de Down;
  • cancer des testicules ou de la prostate;
  • abus d'alcool;
  • nourriture végétarienne;
  • manque de nutrition chez les hommes;
  • obésité masculine.

L'échec hormonal dans la production d'androgènes conduit à de graves troubles et maladies chez les deux sexes, nécessite un diagnostic minutieux au stade de la grossesse, ainsi qu'un traitement rapide et de qualité.

L'activité fonctionnelle accrue des androgènes à un âge précoce provoque un développement sexuel prématuré. Avec leur niveau excessif chez les hommes matures, en particulier les personnes âgées, il existe une augmentation de la prostate, une hypersexualité, une augmentation de la force musculaire.

Une augmentation du niveau de la femme entraîne une déféminisation (diminution de l'activité des signes caractéristiques de la femme) et une masculinisation (accumulation de caractères sexuels masculins secondaires), se manifestant par l'apparition de poils de type masculin - hirsutisme, virilisation - l'apparition de traits masculins de comportement et d'apparence, de physique, de troubles menstruels fonctions sous la forme d'aménorrhée.

L'hypofonction des glandes sexuelles chez les garçons entraîne des retards de développement - hypoplasie des organes génitaux et caractéristiques sexuelles secondaires (épaules étroites, hanches larges, fausse gynécomastie), formation de proportions corporelles eunuchoïdes, préservation du timbre enfantin ou féminin de la voix.

Les androgènes ont une activité athérogène, ce qui facilite la circulation des lipoprotéines de basse densité. Leur teneur élevée augmente le risque d’athérosclérose des vaisseaux.

Et un peu sur les secrets.

Avez-vous déjà souffert de problèmes liés à la PROSTATITE? À en juger par le fait que vous lisiez cet article, la victoire n’était pas de votre côté. Et bien sûr, vous savez ce que c'est:

  • Irritabilité accrue
  • Miction perturbée
  • Problèmes d'érection

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter des problèmes? Et combien d'argent avez-vous déjà «perdu» pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de publier un lien vers l'avis du chef urologue: "Comment se débarrasser de la prostatite sans l'aide de médecins, à la maison?!" Lire l'article...

Hormone masculine. Hormones mâles chez les femmes

Les hormones sexuelles humaines sont des composés spéciaux produits dans les glandes correspondantes et le cortex surrénalien. Selon leur structure chimique, les substances appartiennent à la catégorie des stéroïdes. Les hormones mâles et femelles sont des progestatifs, des œstrogènes et des androgènes. Tous sont présents dans le corps dans une concentration particulière.

Informations générales

Les œstrogènes sont représentés par l’œstradiol et ses dérivés, l’œstriol et l’estrone. Les androgènes sont une hormone, la testostérone et l'androstérone. Ils sont produits dans les cellules interstitielles des testicules. Dans les glandes surrénales ont produit des stéroïdes à activité androgène. Ensuite, nous analysons ce qui constitue une hormone masculine.

Androgènes: informations de base

L'hormone mâle n'est pas détectée dans l'urine. Il contient un produit d'échange de stéroïdes. Il s'appelle l'androstérone. La production d'androgènes se produit dans le cortex surrénal. Des métabolites tels que la déhydroépiandrostérone et la déhydroisoandrostérone sont présents dans l'urine. En plus de ces composés, on le trouve également dans les substances biologiquement inertes androgènes. Par exemple, la 3 (α) -hydroxyéthiholan-17-one.

Production d'androgènes

L'une ou l'autre des hormones mâles du corps de la femme, qui est excrétée dans l'urine, est principalement d'origine surrénalienne. Certains des androgènes sont produits dans l'ovaire. Chez certains hommes, une certaine quantité d'androgènes est excrétée dans l'urine. Ils ont aussi une origine surrénalienne. Ceci est démontré par les résultats d'analyses d'eunuques et de castrats dans l'urine. Comme mentionné ci-dessus, les androgènes de l'homme sont principalement formés dans les testicules. Les producteurs sont des cellules de Leydig. Ils sont présents dans le tissu interstitiel. Il a été constaté que lors du traitement avec la phénylhydrazine (une substance qui réagit avec les composés céto) des tranches de testicule, une réaction positive était observée exclusivement dans les cellules de Leyding. Il indique la présence de cétostéroïdes dans les tissus. Dans le contexte de la cryptorchidie, un trouble de la fonction spermatogène est noté. Cependant, pendant une période relativement longue, la production d'androgènes reste normale. Les cellules de levure sont intactes.

Effet androgène

L'hormone mâle et ses dérivés ont un effet sélectif sur le développement de caractères sexuels dépendants secondaires. En particulier sous l'influence des androgènes:

  • Croissance et formation d'épididyme, de pénis, de prostate et de vésicules séminales.
  • La croissance des cheveux de type masculin. En particulier, la barbe, la moustache, les poils sur le corps, les membres, le pubis (en forme de losange).
  • Augmentation du larynx.
  • Épaississement des cordes vocales. Cela diminue le timbre.
  • L'apparence d'un désir sexuel adéquat.
  • Stimulation de la croissance musculaire et corporelle.

Mécanismes de régulation

L'hypothalamus est dans le cerveau. Il contrôle les fonctions des organes génitaux masculins. Dans les noyaux de l'hypothalamus se trouve la production constante de GnRH. Chez les femmes, contrairement aux hommes, il se produit par cycles. La GnRH stimule l'hypophyse située dans le cerveau. Il produit la première production d'hormone lutéinisante (lyutropine), puis de follitropine (FSH - stimulant folliculaire). Le processus de libération hypothalamique de la GnRH est régulé par un mécanisme de rétroaction. L'excrétion de ce composé est réduite en raison de sa propre concentration élevée, ainsi que de l'augmentation des niveaux de lutropine et de follitropine, d'œstrogènes et de testostérone.

Activité stéroïde

La production de testostérone dans les testicules est stimulée par l'hormone lutéinisante. La follitropine est considérée comme le principal activateur de la croissance et de la formation des spermatozoïdes, ainsi que de la formation des spermatozoïdes. Dans les testicules, les œstrogènes sont synthétisés en petites quantités. À partir des testicules, l'hormone mâle est distribuée dans tout le corps. Le transport est effectué par des porteurs de protéines. Dans les tissus du corps, l'hormone mâle se décompose en 2 types de stéroïdes. Ils sont plus actifs. La dihydrotestostérone et un petit nombre d’œstrogènes sont ces stéroïdes. La concentration de ces derniers augmente avec l'âge et avec l'augmentation du poids corporel. Cela est dû au fait que chez les hommes, la production d'œstrogènes se produit principalement dans les tissus adipeux.

Concentration en androgène

Chez les garçons, au moment de la naissance, le niveau de localisation de l'hormone mâle n'est pas beaucoup plus élevé que celui des filles. Après la naissance de la lumière dès le début, la concentration commence à augmenter considérablement, mais diminue dès la première année de vie. Jusqu'à l'adolescence, l'hormone mâle est contenue dans une petite quantité. Et après le niveau augmente à nouveau. Entre 17 et 60 ans, sa concentration est presque constante. Après soixante ans, le niveau d'hormone mâle chez les hommes commence à diminuer.

Carence en androgène

Avec une pénurie d'hormones sexuelles chez les hommes en développement fœtal, des anomalies du tractus génital sont probables. En particulier:

Avant l'adolescence, eunuchoïdisme:

  • La puberté n'est pas observée.
  • Il y a un faible développement musculaire, absence partielle ou totale de poils, altération de la formation osseuse.
  • Trouble de la formation du squelette osseux: l’envergure des bras est disproportionnée par rapport à une augmentation de quelques centimètres dans la direction.

Après la phase d'adolescence:

  • Violation de la libido.
  • Préservation de la majorité des caractères sexuels formés du type secondaire.
  • Violation de la dysfonction érectile - la disparition des érections spontanées et provoquées par des stimuli adéquats.
  • Diminution de la taille des testicules, diminution de la qualité du sperme et de la force musculaire.
  • Le développement de troubles psycho-émotionnels concomitants jusqu'à la dépression.
  • L'apparition d'une insuffisance des fonctions des gonades avec une formation spermatique et androgénique altérée.

Une diminution significative de la concentration de testostérone peut provoquer une infertilité masculine.

Propriétés physiologiques des androgènes

L'hormone mâle a la capacité d'influencer le métabolisme des protéines. L'androgène a un effet stimulant sur la formation de ces composés, principalement dans la musculature. L'effet anabolique le plus prononcé est observé dans la méthyl-testostérone et le propionate de testostérone. Dans le même temps, d'autres androgènes n'ont pas la capacité de stimuler l'accumulation de protéines. Ceux-ci comprennent notamment la déshydroandrostérone.

Hormone masculine dans le corps féminin

Les androgènes sont présents dans le sexe opposé. Cependant, ils se trouvent normalement dans des concentrations insignifiantes. Si une femme a plus d'hormones mâles, un trouble endocrinien se déclare. De telles violations sont relativement rares dans la pratique. En règle générale, on observe une augmentation des hormones mâles chez les femmes en âge de procréer.

Les principaux symptômes de l'excès d'androgènes

Si les hormones mâles chez les femmes se trouvent en grande quantité, il est de coutume de parler d'un déséquilibre grave. Un tel phénomène est observé dans certaines conditions. Comme mentionné ci-dessus, dans le corps masculin, davantage d'androgènes, et chez la femme - œstrogène. En règle générale, il n’existe pas de telles pilosité chez la femme: la couverture est marquée sur la tête, la peau du pubis, mais n’est pas observée sur le corps, les lèvres, le menton, le cou, le ventre, le dos. Cependant, dans le développement d'androgènes en grande quantité, une condition telle que l'hirsutisme se développe. Il se manifeste par l'apparition de signes "masculins". En particulier, les zones ci-dessus sont recouvertes de poils. Il faut toutefois noter ici que l'hirsutisme est le plus souvent une pathologie héréditaire et, dans certains cas, un kyste des ovaires (syndrome polykystique). En outre, le fait qu'il existe des hormones mâles chez les femmes, peut parler d'inflammation dans les glandes sébacées - l'acné. En règle générale, les foyers sont marqués dans le front, le cou. Dans certains cas, l'acné apparaît sur le haut du dos, les épaules, la poitrine. Sur l'excès d'androgènes indiquent également des troubles du cycle menstruel. Ces troubles peuvent être déclenchés par le syndrome polykystique. Et lui, à son tour, en raison de la production d'androgènes en grande quantité. Des cycles irréguliers peuvent manifester des règles manquantes et des saignements excessifs.

Fertilité et infertilité

L’incapacité de concevoir est l’une des complications les plus graves d’un excès d’androgènes chez la femme. Cela peut être dû au fait que l'irrégularité des menstruations sera interrompue par le cycle de l'ovulation. La vérification est une autre complication de la surproduction d’hormones mâles chez la femme. Dans ce cas, nous parlons du développement de qualités physiques inhabituelles pour eux. En particulier, la voix d’une femme peut devenir grossière et son timbre baisser. Certains sujets ont même la calvitie.

Test sanguin

Les recherches en laboratoire peuvent montrer l'état de divers systèmes et organes. Normalement, dans des conditions adéquates, l'équilibre hormonal est maintenu dans le corps. Cet équilibre est fourni par une certaine concentration de stéroïdes. Lorsque des anomalies commencent à développer certaines pathologies. Un test sanguin vous permet d'identifier les troubles de l'équilibre hormonal, afin d'établir la cause de la maladie. Selon les résultats de la recherche, les experts choisissent le cours thérapeutique optimal. Les analyses sont utilisées en oncologie, en endocrinologie, en gastro-entérologie, en neuropathologie, en gynécologie, en urologie et dans d'autres domaines médicaux.

Quand dois-je me faire tester?

Un examen hormonal est généralement recommandé en cas de suspicion de développement de troubles des glandes intrasécrétoires ou au cours de leur augmentation.

Les indications pour la nomination d'analyse d'œstrogènes considèrent:

  • Infertilité
  • Violations dans le cycle menstruel.
  • Fausse couche de grossesse.
  • En surpoids.
  • Acné éruption cutanée.
  • Mastopathie (fibreuse kystique).

Les indications pour la nomination d'études sur les androgènes sont:

  • Troubles des ovaires.
  • En surpoids.
  • Processus tumoraux suspectés.
  • Chez les femmes - distribution des cheveux.
  • Anomalies des reins.
  • Infertilité
  • Acné

Pendant la grossesse, une étude hormonale est recommandée chez les patientes présentant une suspicion de pathologie du développement fœtal. Le sang veineux est utilisé comme matériau. Conformément aux signes cliniques d'une étude est attribué à un stéroïde. L'analyse en laboratoire de la gonadotrophine chorionique humaine, produite dans les cellules germinales, permet de détecter une grossesse à un stade précoce. En particulier, il peut être déterminé dès le sixième ou le dixième jour après une fertilisation réussie.

Les résultats des analyses. Déchiffrer les hormones

Les valeurs normales d'œstrogène dépendent des phases du cycle. Leurs taux élevés peuvent indiquer des tumeurs dans les ovaires et le cortex surrénalien ou une cirrhose du foie. La teneur en œstrogène peut être réduite. Dans ce cas, on peut diagnostiquer une sclérose ou un développement insuffisant des ovaires. Norme pour la progestérone: Phase 1 - 1.0-2.2; Phase 2 - 23,0-30,0, postménopause - 1,0-1,8 nM / l; pour l'estradiol - 1 - 198-284; 2 - 439-570; post-ménopause - 51-133 pM / l. Les indices androgènes ne dépendent pas du cycle. Pour les femmes, le taux est de 0,38 à 1,97, pour les hommes: 4,94 à 32,01 nmol / l. Pour toute anomalie, des études supplémentaires peuvent être indiquées. Dans de tels cas, la consultation d'un endocrinologue, d'un andrologue ou d'un gynécologue est obligatoire.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones