Le fonctionnement normal du système endocrinien ressemble à une symphonie: plus son son est harmonieux, plus le corps fonctionnera correctement.

Toute modification de l'activité de la glande thyroïde, qui est à la base du système endocrinien, peut perturber les fonctions de tout l'organisme.

Afin de représenter la valeur de cet organe et son influence sur la santé de la reproduction d'une femme, considérons tout d'abord ses caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Structure et hormones de la glande thyroïde

La glande thyroïde est constituée de deux lobes, reliés entre eux par un isthme.

L'orgue est situé à l'avant du cou, directement devant la trachée.

La signification fonctionnelle principale de la glande est basée sur la production d’hormones thyroïdiennes - thyroxine et triiodothyronine.

Ces hormones constituent un lien nécessaire pour maintenir le fonctionnement normal de tous les systèmes et de tous les organes du corps.

Avec leur aide, les stades de développement, de maturation et de renouvellement de toutes les structures cellulaires et des tissus humains sont régulés.

Le rôle le plus important qu'ils jouent

  • dans l'onglet des organes de l'embryon,
  • le développement de son cerveau,
  • formation des capacités mentales de l'enfant,
  • croissance squelettique
  • maturation de la sphère sexuelle
  • formation de la fonction menstruelle et de la fertilité féminine, à savoir la capacité à concevoir, à supporter et à reproduire la lumière du nouveau-né.

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la transmission des informations génétiques à l’embryon. Aussi idéal que soit ce facteur héréditaire, si le corps de la mère manque ou n’a pas assez d’hormones thyroïdiennes, cette tâche ne sera pas pleinement accomplie et l’enfant naît avec une intelligence réduite (dans les cas graves). jusqu'au crétinisme).

En outre, ces hormones sont responsables de la production de chaleur dans le corps, augmentent sa demande en oxygène, normalisent la respiration cellulaire et les processus métaboliques, affectent l'état mental d'une personne, améliorent le système immunitaire.

La valeur de l'iode pour la santé de la femme

La glande thyroïde ne peut pas fonctionner normalement sans iode dans le corps, car cet oligo-élément est un composant des hormones qu'elle produit.

L'iode est présent dans les fruits de mer (1 kg = 1 000 µg d'iode), dans les aliments d'origine végétale (30%) et animale (60%), ainsi que dans l'air et dans l'environnement aquatique (jusqu'à 3%).

L'absence de cet oligo-élément dans le corps peut entraîner un certain nombre de désordres qui peuvent être évités dans le contexte d'une consommation correcte de médicaments supplémentaires contenant de l'iode.

Les perturbations qui en résultent sont aggravées avec le temps, une hyperplasie des organes peut apparaître -

  • goitre de la glande thyroïde,
  • changements nodaux dans ses tissus,
  • Hyper- ou hypothyroïdie - violation de la fonctionnalité globale, sensibilité accrue aux radiations externes.

Si ces changements sont présents chez une femme enceinte, la probabilité d'avortement quelle que soit la période de gestation ou de naissance d'un enfant présentant des troubles du développement augmente.

Par la suite, ces enfants peuvent connaître un retard dans leur développement mental et physique, y compris le crétinisme, à un âge précoce, ils sont plus susceptibles d’être touchés par le syndrome de la mortalité infantile.

Il en résulte que la carence en iode dans le corps nuit à la santé reproductive des femmes, perturbe le processus d'embryogenèse, complique le déroulement de la grossesse et conduit souvent à la stérilité.

Les hormones thyroïdiennes de l'appareil reproducteur de la femme, la future mère, pénètrent directement dans l'embryon et participent directement à la pose des systèmes et des organes du fœtus, ainsi qu'à leur développement ultérieur.

Il s’agit en particulier des tissus nerveux, du système cardiovasculaire, du système musculo-squelettique.

À partir de la 14e semaine environ, la glande thyroïde fœtale formée à ce stade participe à un travail actif, dont les hormones commencent également à influencer les organes et les systèmes qui se développent pendant la gestation.

A cette époque encore, l'iode est un oligo-élément important pour une femme enceinte et son enfant à naître.

Chez le nouveau-né, le cerveau continue à se développer sous l’influence de ses propres hormones thyroïdiennes, mais il continue à recevoir de l’iode provenant du lait maternel de sa mère.

Les maladies de la glande thyroïde sont peut-être la pathologie la plus courante du système endocrinien, ce qui est particulièrement vrai pour les femmes, car leurs maladies sont diagnostiquées dix fois plus souvent que chez les hommes.

Dans la plupart des cas, ils apparaissent déjà assez tôt.

Si les mesures diagnostiques et thérapeutiques ne sont pas effectuées à temps, la probabilité d'une violation des fonctions de reproduction du corps de la femme augmente.

Impact de la glande thyroïde sur la santé reproductive

La santé reproductive d'une femme est un système clair, complexe et bien organisé, qui comprend des liens fonctionnels et structurels dépendants, qui, à leur tour, sont soumis à un système de régulation harmonieux.

- sont entièrement liés à l'activité du système neuro-endocrinien.

Si le moindre changement dans les fonctions de l'un des liens ci-dessus se produit dans cette chaîne complexe, cela entraînera un désordre dans la santé reproductive de la femme.

Interrelation de la thyroïde et du système reproducteur sur des exemples pratiques

La violation de la fonctionnalité de la glande thyroïde dans n'importe quel volume, par exemple sur le principe de l'hypo ou de l'hyperthyroïdie, entraîne des modifications de la menstruation, de l'infertilité ou des fausses couches.

À l'adolescence, l'hypothyroïdie chez les filles perturbe la formation de la fonction menstruelle, pouvant aller jusqu'à l'aménorrhée (pas de saignement mensuel), et le développement sexuel n'est souvent pas perceptible.

Les maladies de la glande thyroïde provoquent des troubles non conventionnels du système reproducteur féminin, en raison de la relation étroite qui unit ces deux systèmes.

Dans le même temps, on peut diagnostiquer chez les femmes des pathologies telles que l'endométriose, le kyste ovarien, les ovaires multifolliculaires, le myome utérin, la mastopathie et bien plus encore.

Une maladie telle que la thyroïdite auto-immune est associée à la stérilité et à une fausse couche persistante.

Ces patientes ont besoin d'un soutien spécialisé et d'un traitement médical au stade de la planification, pendant toute la période de gestation et après l'accouchement.

En cours de gestation, les hormones de la future mère à volume accru - gonadotrophine chorionique et œstrogènes - affectent activement la glande thyroïde, ce qui entraîne diverses perturbations temporaires dans l’étude des taux d’hormones thyroïdiennes.

Dans ce cas, un diagnostic différentiel des modifications de l'organe endocrinien est nécessaire.

Les hormones thyroïdiennes affectent également l'état des glandes mammaires, affectant les parties structurelles du corps.

Si le travail de la glande est réduit de trois fois, la probabilité de développement d'une mastopathie augmente considérablement.

Environ la moitié des patients souffrant d'infertilité sont diagnostiqués avec des troubles endocriniens, dont la faute est la glande thyroïde.

Les symptômes de la maladie chez les femmes peuvent survenir sans tableau clinique visible.

En même temps, une femme sur deux souffrant de dysfonctionnement menstruel ou d'infertilité a des antécédents de perturbation du système endocrinien.

Par conséquent, elle devrait connaître les points suivants:

  • les maladies de la glande thyroïde, quelles que soient leur origine et leur gravité, ne peuvent constituer une contre-indication absolue à la conception et à la réalisation de la grossesse;
  • si la pathologie du système endocrinien est diagnostiquée pendant la grossesse, cela ne peut être la raison pour laquelle un avortement artificiel est pratiqué;
  • afin de prévenir l’impact négatif des maladies des glandes sur le cours de la grossesse, il est important, au stade de la planification, de demander l’aide d’un endocrinologue afin de mettre en place toute la gamme nécessaire de mesures thérapeutiques et préventives;
  • pour identifier les maladies dyshormonales de l'appareil reproducteur, telles que les fibromes utérins, l'endométriose, la mastopathie, le kyste ovarien, etc., il est important d'examiner la glande thyroïde et, si nécessaire, de la traiter simultanément et de traiter la maladie sous-jacente;
  • chaque femme en âge de procréer devrait éviter la carence en iode, surtout si cette pathologie est caractéristique de la région où elle vit;
  • Au stade préparatoire à la grossesse, il est important de commencer la prévention de la carence en iode selon les indications individuelles pendant au moins 3 mois, puis de poursuivre l'administration prophylactique de cet oligo-élément à raison de 200 µg par jour pendant toute la période de gestation;
  • Il n'est pas recommandé d'auto-désigner des médicaments contenant de l'iode, en particulier pendant la grossesse - seul un spécialiste devrait prescrire des mesures thérapeutiques et prophylactiques;
  • La thyréotoxicose, la maladie de Graves et d'autres maladies associées à une fonction thyroïdienne accrue constituent une contre-indication absolue à la prévention de la carence en iode chez la femme enceinte.

Si votre gynécologue recommande de consulter un endocrinologue, vous devriez contacter un spécialiste pour une clarification et un traitement rapides des troubles de la thyroïde.

Qu'est-ce qui affecte le travail de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est une structure importante du corps qui soutient tous les processus métaboliques. Par conséquent, il est extrêmement important de savoir ce que la thyroïde affecte et quelles fonctions elle exerce dans le corps. Elle est responsable de la synthèse d'un grand nombre d'hormones. Si un échec se produit, alors il commence à travailler «contre nous». Belle fille mince se transforme immédiatement en une femme pleine, lourde. Un jeune homme actif et confiant devient névrosé et irritable.

La glande thyroïde est située dans la partie antérieure de la région cervicale et a la forme d’un fer à cheval ou d’un papillon. Les principales hormones synthétisées sont l'insuline et l'adrénaline. Avec son aide, toutes les cellules et tous les tissus de notre corps respirent et sont saturés de sucres et d'acides aminés. On peut dire que grâce à la thyroïde, nos cellules vivent. Cependant, le travail de la glande thyroïde n'est pas autonome. Il est directement subordonné à la glande pituitaire.

C'est là que se produit la TSH (hormone stimulant la thyroïde) qui, en raison du flux de sang, pénètre dans la thyroïde et y initie les processus de synthèse hormonale. Certaines de ces hormones remontent à la glande pituitaire, fournissant des informations en retour. Si la quantité d'hormones était normale, l'hypophyse fonctionne de la même manière. S'il y a un écart par rapport à la norme, alors la quantité de TSH libérée augmente ou diminue.

Les principales fonctions de la glande thyroïde

Pour savoir comment fonctionne la glande thyroïde, vous devez en apprendre davantage sur ses fonctions. En plus de produire des hormones vitales, elle répond:

  1. Pour l'immunité humaine. Avant de pénétrer dans la structure du corps, toutes les bactéries et tous les virus pénètrent dans la glande thyroïde. Le même principe fonctionne dans l'ordre inverse, toutes les complications qui viennent de l'intérieur du corps le traversent. On peut l'appeler le "bouclier" principal de notre corps, bloquant tous les maux. Ainsi, grâce à son aide, tous les processus immunitaires du corps s'améliorent.
  2. Pour les processus métaboliques dans le corps. Pour maintenir une activité vitale, le processus de circulation de l’énergie dans les tissus et les cellules est très important. Le processus d'échange d'énergie est soutenu par la glande thyroïde. Le cerveau est le plus gros consommateur d’énergie dans le corps. Pour maintenir les processus métaboliques dans ce corps, vous avez besoin d'une grande quantité d'énergie fournie par la glande thyroïde. En raison du fonctionnement normal de la glande thyroïde et d'une quantité suffisante d'énergie dans le corps: l'esprit reste clair, la pensée est rapide, la peau est lisse et douce et le travail du cœur est toujours impeccable.
  3. Pour la fonction de reproduction. Il est possible de tomber enceinte et de donner naissance à un enfant en raison du lien étroit qui existe entre les ovaires et la glande. Dans le diagnostic d'infertilité, le plus souvent, elle est à blâmer.
  4. Pour le maintien de la figure. La glande thyroïde soutient les processus métaboliques non seulement dans le cerveau, mais aussi dans les tissus adipeux. En raison de son fonctionnement normal, une personne est capable de rester en forme. Si une défaillance survient, alors le gain de poids se produit.

C'est ainsi qu'un petit organe de notre corps a subjugué presque tous les processus. Pas une seule cellule ne fonctionne sans coopération avec la glande thyroïde. Il est donc très important de surveiller l’état et la santé de ce petit organisme très exigeant.

Facteurs affectant le travail de la glande

Grâce à de nombreuses études sur la glande thyroïde, il s’est avéré que dans 50 à 60% des cas de sa maladie, la «mauvaise hérédité» était à blâmer. Mais, il n'est pas nécessaire de résoudre tous les problèmes liés à ce facteur. Après tout, seule la prédisposition est transmise, pas la maladie elle-même. Il est important de savoir quels facteurs externes affectent le fonctionnement normal de la thyroïde et peuvent perturber son fonctionnement ininterrompu.

  1. Le genre. Les scientifiques ont constaté que le risque de développer une maladie thyroïdienne chez les femmes est beaucoup plus élevé que chez les hommes. Quant aux hommes, il fonctionne toujours dans un seul mode. Chez les femmes, des facteurs tels que le cycle menstruel, la ménopause, la grossesse et l'accouchement interfèrent avec son travail. Tout cela complique le travail de la glande thyroïde et peut provoquer un dysfonctionnement.
  2. Caractéristiques de l'âge. Quand nous sommes jeunes et actifs, notre glande thyroïde fonctionne sans défaillance, maintenant tous les processus métaboliques normaux. Après 50 ans, le risque de développer des maladies qui y sont associées augmente plusieurs fois. C’est pourquoi les personnes âgées sont plus sujettes à une activité cérébrale altérée, plus enclines à la plénitude et à une immunité réduite.
  3. Intervention chirurgicale. Après le retrait d’une partie de la glande thyroïde ou de tout l’organe, la synthèse des hormones et le maintien de leur niveau posent inévitablement des problèmes.
  4. Le tabagisme En raison de cette habitude destructrice, les fonctions de la glande thyroïde sont inhibées, car les cigarettes contiennent des substances - les thiociants - qui affectent négativement cet organe.
  5. Surabondance ou manque d'iode. L'activité accrue de la glande thyroïde est due à un excès d'iode, due à l'utilisation indépendante de cette substance, et conduit à des violations graves de l'ensemble du corps. Avec un manque d'iode, au contraire, son fonctionnement ralentit et la synthèse d'hormones diminue nettement. Cela entraîne également une perturbation des processus vitaux dans le corps.
  6. Puissance Tout le monde est habitué au fait que la consommation de légumes et de fruits est obligatoire et très utile pour le corps. Mais tous les légumes ne sont pas également utiles. Il existe un groupe de légumes qui perturbe le fonctionnement normal de la glande thyroïde. Ceux-ci incluent: les navets, les radis et les choux de Bruxelles. En outre, le fer "n'aime pas" un surplus de soja dans le corps. Pour réduire l'effet sur le fer des goitrogènes contenus dans tous ces produits, ceux-ci doivent être soumis à un traitement thermique approfondi.
  7. Stress constant. L'expression populaire "Tous les problèmes à cause des nerfs" n'est pas sans signification. En cas d'exposition prolongée à des situations stressantes, la glande thyroïde perd son fonctionnement normal, ce qui perturbe tous les processus métaboliques du corps et entraîne une nutrition adéquate des cellules et des tissus.

Au moindre soupçon du fonctionnement normal de la glande thyroïde, il est très important de contacter immédiatement un guerrier-endocrinologue. Le diagnostic prend peu de temps et le traitement des violations mineures est beaucoup plus facile que l’élimination des problèmes graves. Si possible, évitez l'exposition à des facteurs affectant le travail de la glande thyroïde et, au moindre soupçon d'irrégularités, consultez immédiatement un médecin pour obtenir des conseils.

La glande thyroïde a attiré l'attention de tous les guérisseurs et médecins depuis l'Antiquité. Dans la Rome antique, pour la première fois, l’attention était attirée sur le fait qu’elle avait tendance à augmenter chez les adolescents et les femmes enceintes. En Chine, même avant notre ère, un élargissement pathologique de la glande à bouclier (goitre) était déjà traité aux algues. À la Renaissance, de nombreux artistes ont vanté la plénitude féminine.

La forme gonflée et légèrement ronde du cou était le standard de la beauté féminine. Bien sûr, les artistes n’ont pas anticipé les conséquences de ces belles femmes sur la glande thyroïde et sur l’organisme dans son ensemble.

En Espagne, au 17ème siècle, un personnage passionné et extrêmement enthousiaste était très populaire. Et seulement quelques siècles plus tard, les scientifiques ont découvert que la principale raison de cette nature était la surproduction d'hormones thyroïdiennes prévalant dans le corps de ce peuple "brillant et intolérant" de cette époque. En Suisse, au contraire, la lenteur aristocratique, le calme et le rythme lent et tranquille étaient extrêmement populaires.

Cependant, ils n'ont pas tenu compte du fait que tout cela était dû non à la présence de «sang bleu», mais à l'absence d'une quantité suffisante d'iode dans le corps. Le fonctionnement de la glande thyroïde a été perturbé, la concentration d'hormones dans le sang a diminué et, par conséquent, tous les processus dans le corps ont été ralentis.

N'oubliez pas que toutes ces violations "étaient en vogue" il y a quelques siècles. Maintenant, la propriété principale de chaque personne est la santé, l'esprit, la beauté et un style de vie actif. Tout cela sera impossible sans le fonctionnement normal de la glande thyroïde. Il est donc très important d’accorder une attention particulière à ce corps petit mais très capricieux.

Ne pas oublier la prévention et le traitement rapide des plus petites violations. Et puis le fer vous en remerciera avec une peau radieuse, des processus mentaux rapides et de haute qualité, une silhouette idéale et une forte immunité.

Qu'est-ce que la thyroïde affecte chez la femme?

La glande thyroïde est un organe du tissu conjonctif qui produit les hormones thyroïdiennes. Il est situé sur les côtés de la trachée, devant le cou.

La glande elle-même est imprégnée de sang et de vaisseaux lymphatiques. Dans son parenchyme, il existe des follicules ressemblant à de petites vésicules, où les cellules sécrétoires assurent la synthèse et l'entrée d'hormones dans le sang.

Ils participent à la croissance et au développement du corps, à la régulation de la synthèse des protéines et du taux de glucose, contribuent au métabolisme des lipides, au travail du cœur et des organes respiratoires.

Taux de volume

Dans l'état normal de la glande thyroïde chez la femme est représenté par deux lobes, reliés entre eux par un cavalier. Souvent, vous pouvez trouver la troisième part ou additionnelle, elle a la forme d’une pyramide.

Comme des études l'ont montré, il ne s'agit pas d'un trouble morphologique, mais plutôt d'une caractéristique individuelle qui ne nuit en aucune manière au fonctionnement de l'organe. Pour que la glande thyroïde fonctionne correctement, elle doit recevoir de l'oxygène, des protéines, des vitamines et des oligo-éléments, dont le plus important est l'iode.

Si une femme n'a pas de problèmes de glande thyroïde, elle présente les signes suivants:

  • se sent bien;
  • a une humeur joyeuse (pour la plupart);
  • le repos apporte un soulagement notable;
  • pas de problèmes d'éruption cutanée;
  • système nerveux stable et stable;
  • résistance au stress;
  • gère facilement avec un sentiment d'agression.

Pour les femmes, il est souvent important de contrôler votre poids. Lors du fonctionnement normal de la glande thyroïde, il n'y aura pas de problèmes avec cela, ce qui n'est pas le cas avec ses pathologies, faites attention à la photo. En effet, les hormones thyroïdiennes sont responsables des processus et du métabolisme métaboliques.

Faites attention. Si la perte de poids souhaitée n’est pas respectée dans le cadre de régimes et d’exercices physiques réguliers, il vaut la peine de consulter un endocrinologue. Vous avez peut-être une maladie de la thyroïde.

Les études de la glande thyroïde sont effectuées à l'aide d'ultrasons et de paramètres biochimiques sanguins (voir Comment passer correctement les hormones thyroïdiennes: astuces pour se préparer à l'analyse). À l'état normal, le fer n'est pas dilaté, le parenchyme est homogène, ne présente pas de tumeur ni de phoques, il n'y a pas de signe d'augmentation du flux sanguin.

Taille de la thyroïde

Chez la femme, la glande thyroïde est considérée comme normale si sa taille est comprise entre 20/20/40 mm, tandis que la taille de l'isthme interlobaire est d'environ 4 à 5 mm.

Il convient de noter que la taille du corps est en corrélation avec la masse corporelle totale: plus elle est grande, plus la glande thyroïde sera grande. Le taux de thyroïde chez les femmes est donné dans le tableau.

Tableau de ratio de volume thyroïdien
avec poids corporel chez les femmes:

Quand une femme porte un enfant, la glande thyroïde augmente car un soutien hormonal est partiellement nécessaire pour le fœtus et la mère. Six mois après l'accouchement, la glande thyroïde revient à son niveau initial. Chez les femmes plus âgées, la taille de la glande thyroïde diminue, ainsi que le métabolisme, processus naturel de vieillissement.

Taille de la maladie

La taille de la glande thyroïde avec le développement de pathologies augmente proportionnellement au stade de la maladie. Au début (avec les premiers changements dans la structure de l'organe), il n'y a pas de manifestations externes et d'inconfort interne.

Il est possible de déterminer les violations par hasard, à l'aide d'un test sanguin ou si un endocrinologue l'examine à dessein. La deuxième phase de la maladie se manifeste par le fait que lorsque vous avalez, vous ressentez le coma dans la gorge. Vous devez donc savoir où se trouve l'organe pour pouvoir suspecter que quelque chose ne va pas.

À la troisième étape, il est déjà possible de diagnostiquer visuellement le goitre comme un épaississement du cou. Dans les derniers stades de l’épaississement prennent des formes spéciales peu attrayantes, il y a un essoufflement et un certain nombre de signes, qui seront discutés ci-dessous.

La vidéo dans cet article décrit la méthode de palpation avec vos propres mains pour évaluer la taille de la glande thyroïde.

Les premiers signes de maladie thyroïdienne

Il s'agira des premiers signes qui restent souvent inaperçus ou des symptômes d'autres maladies leur sont attribués. Les maladies les plus courantes sont enregistrées chez les femmes âgées de 30 à 55 ans.

Souviens toi! Plus la pathologie de la glande thyroïde est révélée tôt, plus le traitement sera efficace et plus de maladies graves seront évitées.

Les toutes premières cloches, selon lesquelles quelque chose ne va pas avec la glande, se manifestent sous la forme d'un changement de caractère et de comportement. Une femme devient irritable, impulsive, montre de l'agressivité, de la tristesse sans raison, etc. En général, cela est toujours attribué à la mentalité féminine, en particulier à la vision du monde féminin, au syndrome post-menstruel ou aux manifestations de la ménopause.

Toutefois, si de tels changements existent et ne passent pas et qu’ils deviennent de plus en plus clairs au fil du temps, il peut être intéressant de consulter l’endocrinologue. Arrêtez-vous brièvement et mettez en évidence ce qui affecte la thyroïde chez la femme.

Symptômes de l'hyperthyroïdie

Nous listons comment les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie se manifestent ou en termes simples, lorsque la glande est hyperactive (premiers signes):

  1. Déséquilibre mental. Manifesté sous la forme d'excitabilité accrue, d'agressivité, d'une voix accrue, une opinion souvent critique est exprimée. Ensuite, il est brusquement remplacé par une humeur déprimée, des pleurs, des expériences déraisonnables, etc. On observe une mobilité excessive et une agitation.
  2. Le sommeil est perturbé. Une femme est sujette à l'insomnie, le sommeil est tendre, le moindre bruissement ou un son gênant le sommeil.
  3. Un léger tremblement de la pointe des doigts sur les bras tendus et de la pointe de la langue apparaît.
  4. La transpiration est excessive, en particulier des pieds et des paumes.
  5. Augmente l'appétit, le poids diminue.
  6. Le visage est pâle et fatigué;
  7. Les yeux brillent d'abord en raison d'une pression accrue, puis les globes oculaires et les fissures palpébrales s'élargissent légèrement.
  8. Les battements cardiaques normaux sont perturbés, des signes d'arythmie et de tachycardie apparaissent, la pression artérielle augmente (voir Glande thyroïde et cœur - quel est le lien?).
  9. La température générale du corps augmente, une faiblesse survient.
  10. Au niveau du tube digestif, il y a des nausées et de la diarrhée

Il est important de savoir que vous pouvez être examiné par un endocrinologue. Dans ce cas, des tests sanguins biochimiques, une échographie de la glande thyroïde seront attribués. Dans les cas plus graves, la scintigraphie et la biopsie sont utilisées.

En cas de pathologies de la thyroïde, l'instruction indique que le médecin doit d'abord exclure l'oncologie. Tous ces symptômes peuvent également indiquer la présence d'un cancer ou de formations d'organes bénins sous forme de nœuds.

Le plus souvent chez les femmes (cependant, les femmes sont généralement plus susceptibles aux maladies de la thyroïde), un goitre toxique diffus est enregistré. Des recherches plus minutieuses permettent d'identifier les kystes, les nodules et la formation possible de tumeurs.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Ce phénomène inverse d'hyperthyroïdie se produit avec une diminution de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde.

Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants:

  1. Une femme ne peut pas se reposer et dormir correctement, se sent toujours fatiguée. L'attention est dispersée, il est difficile de se concentrer sur quelque chose de concret, la capacité de travail diminue.
  2. Le mouvement ralentit, la parole devient léthargique et lente.
  3. La température corporelle diminue à la suite d'une baisse du niveau des processus métaboliques, une femme a froid, les muscles lui font mal sans raison apparente.
  4. La couleur de la peau change, la peau devient pâle et sèche. Les ongles et les cheveux deviennent fragiles, des cheveux gris apparaissent et davantage de cheveux sont perdus, des poches peuvent apparaître sur le visage.
  5. L'appétit diminue, les tissus adipeux du corps grossissent (proportionnellement).
  6. Le pouls diminue, une hypotension est notée.
  7. Il y a constipation

Attention! Ne pas ignorer la perte de cheveux chez les femmes est la cause - la glande thyroïde et sa pathologie possible. Besoin d'un examen spécial!

Impact sur le système génital féminin

C'est important! Une femme doit clairement comprendre que la pathologie du travail de la glande thyroïde affecte directement la capacité de reproduction du corps de la femme.

Les effets de la thyroïde chez les femmes se manifestent par des modifications des niveaux hormonaux. Cela entraîne de nombreux changements et, en premier lieu, toute pathologie de la glande thyroïde réduit le désir sexuel.

Le cycle menstruel et sa périodicité sont violés par rapport à la norme (voir Mensuel et thyroïde: l’importance de l’équilibre hormonal dans la vie de la femme). Les rejets peuvent être très abondants et rares. Une lactation anormale peut survenir sans accouchement ou grossesse. Ce phénomène s'appelle la galactorrhée.

Avec un léger changement dans l'équilibre hormonal, une femme peut tomber enceinte normalement, mais avec des taux de pathologie moyens ou élevés, le processus d'ovulation est complètement perturbé et une infertilité temporaire survient. Mais même avec un léger décalage des niveaux hormonaux (qui ne peut être détecté que par l'analyse), la grossesse est difficile, des complications peuvent survenir, notamment une maladie infantile, une fausse couche ou un retard d'accouchement.

En résumé, il convient de noter que très souvent, les signes de dysfonctionnement de la glande thyroïde sont mal interprétés et attribués à d’autres maladies moins graves. Aux premiers signes d’un désordre hormonal et avec les symptômes fréquents décrits ci-dessus, il est recommandé de tester et de diagnostiquer les femmes. Le prix de revient n'est pas comparable à la menace pour la santé dont sont affectés le fonctionnement de la glande thyroïde.

S'il vous plaît noter! Lors de la planification d'une grossesse, il est particulièrement important que l'endocrinologue effectue des recherches.

Comment reconnaître la maladie thyroïdienne

Le gain de poids ne sait pas pourquoi ou des rouleaux de fatigue constamment inexplicables? C'est la glande thyroïde qui peut provoquer un malaise. Dans l'article, nous parlerons de l'effet de la glande thyroïde sur le corps humain et de la façon de reconnaître l'échec du système endocrinien.

1. Qu'est-ce que la glande thyroïde?

La glande thyroïde est située entre le larynx et la clavicule. Sa taille n'est plus qu'un pouce. Pendant ce temps, la glande thyroïde affecte presque tous les processus du corps. "Il produit des hormones qui régulent le métabolisme, contrôlent le nombre de calories que vous brûlez et la vitesse de travail du cerveau, du cœur, du foie et d'autres organes", déclare Christian Nasr, endocrinologue, directeur médical du Center for Thyroid de la Cleveland Clinic.

2. L'effet de la glande thyroïde sur le corps

La glande thyroïde produit les hormones les plus importantes, la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4), qui sont en partie composées d'iode. Voici comment le fer affecte votre bien-être:

  • Effets de la glande thyroïde sur le cœur: les hormones thyroïdiennes affectent le rythme cardiaque et aident à contrôler le flux sanguin en relâchant les muscles des parois des vaisseaux sanguins.
  • Impact sur la capacité de concevoir: les hormones thyroïdiennes affectent le cycle menstruel. Lorsque des troubles hormonaux sont observés, cela affecte le cycle et le processus d'ovulation de la manière la plus défavorable.
  • Effet sur le système squelettique: Le taux de fractures osseuses est dû au travail des hormones thyroïdiennes. Lorsque ce processus est accéléré, l'os s'effondre plus rapidement, ce qui peut conduire à l'ostéoporose.
  • Effet de la glande thyroïde sur le poids: Puisque la glande thyroïde régule le métabolisme, l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde (hyperthyroïdie) est associé à une perte de poids. En conséquence, l'hypothyroïdie conduit à un gain de poids.
  • Effet sur le cerveau: de faibles niveaux d'hormones thyroïdiennes peuvent entraîner des pertes de mémoire, une difficulté de concentration et la dépression. Heureusement, ces symptômes sont généralement éliminés avec les hormones synthétiques.
  • Effets de la glande thyroïde sur la peau: En cas d'hypothyroïdie, la peau devient sèche et terne. La croissance des cheveux et des ongles ralentit également considérablement.

3. Qui souffre plus souvent de maladie de la thyroïde?

Les femmes sont 5 à 8 fois plus susceptibles que les hommes d'avoir une maladie de la thyroïde. Les médecins ne peuvent pas encore expliquer pourquoi cela se passe ainsi. "Actuellement, les scientifiques soupçonnent que l'oestrogène est à l'origine de l'hormone féminine", explique le Dr Nasr. Il explique que les cellules thyroïdiennes ont une concentration élevée de récepteurs d'oestrogènes. Cela signifie qu'elles sont très sensibles au travail de l'hormone sexuelle féminine. C'est la cause fondamentale du fait que la glande thyroïde est plus altérée chez les femmes.

Les femmes sont 5 à 8 fois plus susceptibles que les hommes d'avoir une maladie de la thyroïde.

La deuxième cause de problèmes de thyroïde chez les femmes est la suivante. L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie sont souvent associées à des maladies auto-immunes. Les femmes ont tendance à être plus sujettes à ces troubles, explique M. Regina Castro, MD, endocrinologue à la clinique Mayo. La cause la plus fréquente d'hypothyroïdie, par exemple, est la maladie de Hashimoto (environ 7 fois plus fréquente chez les femmes). Et la cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie est la maladie de Basedow-Basedow (10 fois plus souvent chez les femmes).

4. Symptômes de la maladie thyroïdienne

Les deux maladies de la thyroïde (hypothyroïdie et hyperthyroïdie) sont difficiles à diagnostiquer car les symptômes ne sont pas précisés et peuvent être liés à d'autres maladies. Mais si vous remarquez plus de deux des symptômes énumérés ci-dessous, demandez à votre médecin comment vérifier votre glande thyroïde.

Symptômes de l'hypothyroïdie:

  • peau et cheveux secs;
  • l'oubli; la constipation;
  • épuisement du corps;
  • crampes musculaires;
  • gain de poids inexpliqué;
  • cycle menstruel douloureux / irrégulier;
  • gonflement sur le visage;
  • hypersensibilité au froid.

Symptômes de l'hyperthyroïdie:

  • excitabilité;
  • transpiration accrue;
  • palpitations cardiaques;
  • difficulté à dormir;
  • perte de poids inexpliquée;
  • cycle menstruel long;
  • réduction des saignements pendant les jours critiques;
  • trop grands yeux;
  • se serrant la main.

5. Traitement de la glande thyroïde

Environ 30% des personnes prenant des médicaments pour l'hypothyroïdie peuvent s'en passer. Ce sont les résultats d'une étude menée au Royaume-Uni. Beaucoup de ces patients ont une "hypothyroïdie infraclinique". Cela signifie que leurs niveaux d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) sont légèrement élevés, mais que les niveaux de T3 et de T4 sont normaux.

Si un test sanguin a un taux de TSH de 10 mIU / L ou plus, la plupart des experts recommandent un traitement. Mais si le niveau d'hormone se situe dans une plage d'environ 4 à 10 mEU / L, le médecin doit examiner les symptômes. "Si vous ne présentez aucun symptôme de la maladie, le traitement de la glande thyroïde ne vous aidera pas. Au contraire, cela provoquera des palpitations cardiaques et d'autres symptômes d'hyperthyroïdie", explique le Dr Castro. Si vous suivez un traitement, votre médecin devrait vous surveiller et vous envoyer des analyses de sang après le traitement, au bout de 6 à 12 semaines. Cela est nécessaire pour vous assurer que les médicaments prescrits ne provoquent pas exactement l'hyperthyroïdie dans votre cas.

Symptômes associés:

6. Cesser de paniquer pour le cancer

Depuis 1975, l'incidence du cancer de la thyroïde a presque triplé et la mortalité est restée faible au même niveau. De nos jours, de plus en plus de femmes vérifient leur tête, leur cou et leur poitrine à cause de problèmes de santé. Par conséquent, de petits changements dans la région de la glande thyroïde sont souvent visibles, ce qui autrement passerait inaperçu. "La plupart de ces types de cancer n'ont pas besoin de traitement, car ils se développent lentement ou pas du tout", déclare le Dr Otis Brauli, MD, médecin en chef de l'American Cancer Society. Il souligne également que le fonctionnement d'un tel plan est dangereux.

Depuis 1975, l'incidence du cancer de la thyroïde a presque triplé et la mortalité est restée faible au même niveau.

En règle générale, si la tumeur mesure moins de 1 cm, il vous suffit de vous observer, explique Michael Tutl, MD, expert en cancer de la thyroïde au Memorial Slowan Kettering Cancer Center à New York. Si votre médecin n'est pas d'accord avec cette approche, consultez un autre spécialiste sur ce sujet.

7. Pas besoin de blâmer la glande thyroïde.

"L’une des questions les plus courantes qui m’a été posée est la suivante: je prends du poids. Peut-être qu’un problème avec une glande thyroïde?", Déclare l’endocrinologue Dorothy Fink, MD, professeur adjoint au Langon Medical Center de la University of New York. Elle souscrit à l’affirmation selon laquelle si vous souffrez d’hypothyroïdie, vous avez tendance à prendre du poids. Mais, en règle générale, il existe également d’autres symptômes: fatigue, constipation et menstruations irrégulières. Même si vous présentez plusieurs symptômes, votre médecin examinera également hormonal Le médecin demandera un dysfonctionnement (syndrome des ovaires polykystiques), ou les femmes pré-ménopausées. Combien d'heures vous dormez et la fréquence d'exercice. Dans l'idéal, explique le Dr Fink, le Dr résume ces facteurs, puis demander à tester pour les hormones de la thyroïde.

8. Les suppléments peuvent être dangereux

Vous avez probablement vu des bioadditifs pour la normalisation du travail de la glande thyroïde. N'y croyez pas: lorsque les chercheurs de la Mayo Clinic ont analysé les pilules populaires disponibles sur Internet, ils ont constaté que même celles vendues comme préparations à base de plantes contenaient des hormones synthétiques de la thyroïde. "Une forte dose d'hormones peut provoquer des effets secondaires dangereux, tels que des arythmies et des problèmes osseux", déclare le Dr Fink.

9. Auto-diagnostic de la glande thyroïde

Bien sûr, vous devez régulièrement faire une échographie de la glande thyroïde, mais l’American Association of Clinical Endocrinologists propose un test avec lequel vous pouvez vérifier votre thyroïde à la maison et déterminer si vous avez un trouble de la thyroïde.

  1. À l’aide d’un miroir, examinez le devant inférieur du cou, au-dessus de la clavicule et au-dessous du larynx.
  2. Jetez votre tête en arrière, prenez une gorgée d'eau et regardez les projections dans ce domaine.
  3. Si vous remarquez un renflement, consultez un médecin. Vous pouvez avoir un nœud thyroïdien (un goitre nodulaire est possible) ou une maladie (hypo ou hyperthyroïdie) se développe.

Comment faire plaisir à la glande thyroïde

  1. Obtenez l'iode de la nourriture. Une dose quotidienne de 150 µg dans votre alimentation est cruciale pour la production d’hormones thyroïdiennes. Le sel de table contient généralement de l'iode. Mais même si vous suivez un régime pauvre en sel, explique le Dr Fink, l'iode peut provenir d'autres aliments, tels que le poisson, les produits laitiers, les œufs et les céréales transformées.
  2. Filtrer l'eau. Le perchlorate est une substance chimique qui interfère avec l'absorption de l'iode par la glande thyroïde. Joanna Congleton, Ph.D., chercheuse principale du groupe de travail sur l’environnement, trouve souvent du perchlorate dans l’eau du robinet. Le filtre à osmose inverse combat efficacement le perchlorate dans l’eau.
  3. Évitez le triclosan. Cette substance antibactérienne est souvent présente dans les produits d'hygiène antibactériens et présente une structure similaire à celle des hormones thyroïdiennes. Des études chez l'animal ont montré un lien entre le triclosan et de faibles niveaux d'hormones, dit Congleton.

Maladies connexes:

L'influence de la glande thyroïde sur tout le corps est énorme. Intervenir dans son travail comporte des risques. Par conséquent, l'automédication est dangereuse pour la santé. Il est important d’examiner les symptômes de la maladie et de faire un auto-test avec suspicions Tout le reste n'est résolu qu'avec un endocrinologue. Vous bénisse!

Fonctions, hormones et pathologies de la glande thyroïde

Jusqu'à un certain point, beaucoup de gens ne pensent pas qu'il existe un tel organe dans leur corps et où se trouve la glande thyroïde. Même avec certains symptômes inconfortables, tout le monde ne les attribue pas à l'état de la glande thyroïde. Pendant ce temps, de nombreuses maladies sont associées précisément à la violation de la fonction de cet organisme.

Anatomie et physiologie de la glande

La glande thyroïde est un organe endocrinien qui produit des hormones qui contrôlent tous les flux d'énergie de notre corps. Il est inextricablement lié à l'hypothalamus et à l'hypophyse, ce qui affecte considérablement leur fonctionnement. En même temps, il y a une rétroaction - ces parties du cerveau contrôlent le travail de la glande.

La glande thyroïde est située sur le cou, sur les côtés de la trachée, dans la région de 2 ou 3 anneaux au-dessus du larynx. Par sa forme, il ressemble à un papillon avec des «ailes» inférieures larges et courtes et des ailes supérieures hautes et légèrement allongées.

La structure de la glande thyroïde dans la proportion de 4x2x2cm et l'épaisseur de l'isthme ne dépasse pas 5 mm. Toute déviation de ces paramètres peut indiquer des processus pathologiques se déroulant dans l'organe.

Sur le plan anatomique, la glande thyroïde est constituée de tissu conjonctif dans lequel se trouvent des follicules - de très petites vésicules, à la surface interne de laquelle se trouvent des cellules folliculaires (thyrocytes) produisant des hormones. Les fonctions de la glande thyroïde en dépendent. Tout le tissu conjonctif est imprégné de sang et de vaisseaux lymphatiques, ganglions nerveux.

La localisation de la glande thyroïde ne dépend pas du sexe, c'est-à-dire que les hommes et les femmes sont situés au même endroit.

Le principe de fonctionnement et le rôle de la glande thyroïde

Le fonctionnement normal de la glande thyroïde est un processus très complexe qui est contrôlé et stimulé par l'hypophyse et l'hypothalamus. L'état des processus d'échange d'énergie dans le corps dépend de l'interaction de ces organes.

Le mécanisme de ce système est le suivant:

  • si nécessaire, améliorer les processus métaboliques dans l'hypothalamus reçoit un signal neuronal;
  • il existe une synthèse du facteur de libération thyrotropique, qui est envoyée à la glande pituitaire;
  • dans l'hypophyse, la production d'hormone stimulant la thyroïde (TSH de la glande thyroïde) est stimulée;
  • La TSH active les processus de production d'hormones directement par la glande thyroïde (T3 et T4).

Les hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde (T3 et T4) sont dans le corps dans un état «lié» à d'autres protéines, et donc inactives. Seulement après le signal de la glande thyroïde, ils sont libérés et participent aux processus métaboliques.

Types d'hormones thyroïdiennes - TSH (hormone stimulant la thyroïde), T3 - (triiodothyronine), T4 (thyroxine), calcitonine.

Les hormones de la thyroïde sont responsables de certains processus dans le corps humain, leurs fonctions s'étendent à tous les organes et systèmes. La thyroïde est appelée l'une des glandes endocrines les plus importantes, qui "dirige le travail" de tout le corps.

Alors, quelle est la glande thyroïde et l'hormone thyroïdienne responsable?

La T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine) sont responsables de tous les processus métaboliques (énergie et matière) et contrôlent la croissance et le développement des organes et des tissus, y compris le système nerveux central. Ils participent activement (sinon la clé) à la décomposition des graisses, à la libération de glucose et aux processus d'assimilation des composés protéiques. Leur niveau affecte la concentration d'hormones sexuelles au cours du développement sexuel, la capacité de concevoir et de porter un enfant et son développement intra-utérin.

La calcitonine régule le métabolisme cellulaire du calcium et du phosphore, ce qui affecte la croissance et le développement du tissu osseux, le squelette humain. Pour tous les défauts osseux (fractures, fissures), cette hormone aide le calcium à s'intégrer au bon endroit et stimule la production d'ostéoblastes qui produisent un nouveau tissu osseux.

Les fonctions de la glande thyroïde sont basées sur le bon fonctionnement de cet organe, dont l'activité influence tous les processus du corps humain.

Dysfonctionnement thyroïdien

Les troubles de la glande thyroïde peuvent être divisés conditionnellement par le degré d'activité fonctionnelle.

  • L’euthyroïdie est une affection de la glande dans laquelle elle produit une quantité suffisante d’hormones, alors que tous les organes et systèmes de l’organisme fonctionnent sans défaillance, en mode normal. La pathologie de la glande thyroïde est directement liée à l'état de l'organe lui-même.
  • Hypothyroïdie (syndrome de déficience) - les hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde sont produites en quantités insuffisantes, ce qui affecte le travail de tous les organes sous contrôle. Une déficience énergétique est observée.
  • Hypertériose (syndrome de l'excès) - les fonctions de la glande thyroïde sont altérées en raison de la production accrue d'hormones, ce qui provoque des processus métaboliques excessivement actifs dans le corps.

L'activité fonctionnelle de la glande thyroïde est régulée par le niveau normal d'hormone stimulant la thyroïde produite par l'hypophyse. L'écart de sa quantité par rapport à la norme dans un sens ou dans un autre suggère que les hormones thyroïdiennes sont produites en quantités plus ou moins grandes, ce qui entraîne des conditions pathologiques.

Cependant, les hormones thyroïdiennes ne sont pas les seules causes de la maladie thyroïdienne La médecine moderne classe:

  • auto-immune;
  • maladie maligne;
  • goitre de diverses étiologies;
  • et quelques autres plus rares.

Les premiers symptômes de la maladie thyroïdienne

La perturbation de la glande thyroïde a ses propres symptômes, qui cependant passent très souvent sans une attention appropriée. Tout est considéré comme une fatigue banale, du stress, du surmenage ou les conséquences d'un rhume récent. Mais est-ce toujours comme ça?

On ne peut pas dire que les premiers signes de maladie de la thyroïde étaient si spécifiques:

  • vitalité réduite, fatigue même sous des charges mineures;
  • irritabilité, nervosité, changement d'humeur déraisonnable;
  • perte de poids ou gain de poids avec un régime alimentaire normal;
  • les phanères et les cheveux sont secs et mats, les plaques à ongles exfolient et s'effritent;
  • douleur musculaire sans raison apparente;
  • Les maladies de la thyroïde chez les femmes peuvent provoquer des troubles hormonaux - périodes irrégulières, trop abondantes ou peu abondantes;
  • Les maladies thyroïdiennes chez les enfants peuvent provoquer une hyperactivité.

Si vous avez remarqué plusieurs de ces symptômes en vous, il est judicieux de consulter un spécialiste et de procéder à un examen qui vous indique ce que produit votre glande thyroïde et la présence de processus pathologiques dans celle-ci. Les symptômes de la maladie de la thyroïde sont presque invisibles au début. Pourtant, à la palpation, les gens peuvent détecter eux-mêmes certains changements.

Les élargissements visibles de la glande thyroïde sont dans des cas assez avancés et graves. À l'état normal, le fer n'est ni visible ni palpable.

  • Grade 1 - palpable sans effort visible, mais non perceptible à l'œil nu;
  • Grade 2 - palpable et visible à l'œil lors de mouvements de déglutition;
  • Grade 3 - il existe un syndrome de «nuque épaisse», qui se remarque à l'œil nu, mais il arrive que ce symptôme ne gêne pas vraiment le patient (parfois, la glande thyroïde fait mal);
  • 4ème degré - les contours physiologiques du changement de cou;
  • Grade 5 - Difformité vive et prononcée du cou, qui gêne le patient car la glande thyroïde fait très mal.

Les deux premiers degrés d'augmentation peuvent être causés par des caractéristiques physiologiques. En particulier, les filles pendant la menstruation peuvent présenter certaines anomalies, en particulier pendant la puberté.

Chez les femmes, le fer peut augmenter légèrement pendant la grossesse et l'allaitement, car des modifications hormonales se produisent dans le corps.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes de diagnostic de la pathologie ne reposent pas uniquement sur les hormones produites par la glande thyroïde. Il existe toute une gamme de mesures permettant de poser un diagnostic et de prescrire un traitement adéquat.

  • Examen médical En règle générale, l'examen primaire est effectué par un thérapeute et prescrit des tests de laboratoire basés sur les plaintes du patient.
  • Le minimum de diagnostic obligatoire est une numération sanguine complète et une analyse d’urine.
  • Détermination du niveau de métabolisme énergétique de base. Cette analyse est effectuée à l'aide de dispositifs spéciaux et dans le respect de certaines règles. Cette recherche est souvent effectuée en milieu hospitalier.
  • Analyse biochimique du sang - les "échantillons de reins et de foie", qui donnent une idée du travail des organes susceptibles de souffrir d'un dysfonctionnement de la thyroïde.
  • Détermination du cholestérol dans le sang. Cependant, cette méthode ne peut être considérée à cent pour cent, car elle présente des caractéristiques liées à l'âge. En règle générale, chez les personnes âgées, cet indicateur peut varier en raison de la présence de maladies liées à l'âge (athérosclérose). Mais pour les enfants, il sera plus informatif.
  • La durée du réflexe d’Achille est une méthode de diagnostic supplémentaire abordable, simple et indolore pouvant indiquer une maladie.
  • L'échographie de la glande permet d'identifier les modifications morphologiques, une augmentation des paramètres et la présence de formations nodulaires ou tumorales.
  • L'examen radiographique est un excellent moyen de diagnostiquer les signes de maladie thyroïdienne chez les patients pédiatriques. Non seulement la glande elle-même est examinée, mais également les tissus osseux (thorax, mains) pour déterminer «l'âge osseux», qui peut être localisé bien au-delà de l'âge du passeport, en fonction de diverses maladies.
  • La tomodensitométrie (TDM) et l'IRM (imagerie par résonance magnétique) permettent de déterminer l'emplacement de la glande thyroïde, la présence d'inclusions, le degré de grossissement et la présence de nœuds - pathologies possibles de la glande thyroïde.
  • Dans le diagnostic des maladies de la glande thyroïde, les symptômes de la carence en iode sont déterminés en identifiant la quantité d'iode associée aux protéines sanguines.
  • Analyse des hormones thyroïdiennes thyroïdiennes (thyroxine, triiodothyronine, hormone stimulant la thyroïde).

Certaines études complémentaires sont conduites strictement selon les indications et en fonction de la gravité de l'état du patient, ainsi que de l'âge et de l'état général de la personne.

Indicateurs d'hormone thyroïdienne

Seul un spécialiste peut tout savoir sur la glande thyroïde. Mais tout le monde a la possibilité de naviguer dans les indicateurs de laboratoire les plus élémentaires.

Il faut également noter que les maladies de la thyroïde chez les femmes sont observées plus souvent que chez les hommes et que les symptômes de la maladie de la thyroïde chez les femmes sont quelque peu différents de ceux des hommes.

Tableau des normes d'hormones thyroïdiennes chez la femme.

Caractéristiques de la glande thyroïde dans le corps féminin

Les statistiques médicales indiquent une augmentation annuelle du nombre de maladies de la thyroïde. Aujourd'hui, une femme sur trois en âge de procréer présente des troubles fonctionnels dans les activités de cet organisme.

La glande thyroïde fait partie intégrante du corps humain et assure le travail coordonné de tous les organes et systèmes. Son rôle principal est la production d'hormones contenant de l'iode, les iodothyronines. De nombreuses maladies systémiques sont causées par un déséquilibre hormonal dont la production est influencée par la glande thyroïde.

Caractéristiques fonctionnelles de la glande

Le poids de la glande endocrine varie entre 12 et 25 g. Malgré sa petite taille, le fer remplit de nombreuses fonctions importantes, régulant les processus métaboliques dans le corps.

La fonction fonctionnelle de la glande thyroïde est de développer les hormones suivantes:

  1. Thyroxine (tétraiodothyronine, T4). Cette hormone affecte les processus métaboliques, la pensée rapide, la stabilité émotionnelle. Il contrôle la pression artérielle, optimise les processus énergétiques dans le corps, puisqu'il représente jusqu'à 90% de toutes les hormones produites par la glande. C'est une prohormone T3.
  2. Triiodothyronine (T3). La quantité de cette hormone dans le corps d'une femme représente 20 à 30% du nombre total d'hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde. Il participe au processus de métabolisme des protéines, a un effet positif sur le cœur en réduisant le taux de cholestérol. La T3 normalise le métabolisme et la croissance osseuse. Ses effets positifs sur la motilité intestinale et la synthèse des vitamines A et B. La triiodothyronine est responsable de la production des hormones sexuelles, ce qui est très important à un âge précoce et pendant la puberté et contrôle l'activité et le développement du système nerveux central.
  3. Calcitonine (hormone peptidique). Le rôle principal de cette hormone est l'activation de cellules spécifiques d'ostéoclastes qui détruisent le tissu osseux et favorisent la libération du calcium de celui-ci dans le sang.

Le mécanisme d'action de la thyréostimuline

Les hormones thyroïdiennes (T3 et T4) sont responsables du métabolisme énergétique dans le corps. Ils doivent leur hormone de stimulation de la thyroïde (TSH). C'est un élément important du système métabolique. La TSH produite dans l'hypophyse régule l'activité du système nerveux central, contrôle le travail du cœur et l'état des vaisseaux sanguins, du cycle menstruel, de la motilité intestinale.

Sous l'action de la TSH, l'iode du plasma sanguin pénètre dans les cellules thyroïdiennes. Il contrôle la synthèse des graisses, favorise la régénération des membranes cellulaires, des composés organiques de haut poids moléculaire, des protéines.

La quantité d'hormone stimulante de la thyroïde sécrétée est régulée par le système nerveux central - l'hypothalamus. Son activité dépend de nombreux facteurs. Un excès de T3 et de T4 provoque un dysfonctionnement des glandes, car ils inhibent la TSH. En conséquence, le tissu glandulaire se développe et augmente de taille. Dans la terminologie médicale, une telle condition est classée comme goitre.

Même une déficience mineure dans la production de TSH indique un trouble fonctionnel de l'organe et nécessite la consultation d'un endocrinologue.

Les indicateurs dépassant le taux autorisé indiquent des phénomènes tels que:

  • l'hypothyroïdie;
  • production de TSH ectopique (en dehors de l'hypophyse) dans certaines tumeurs;
  • adénome hypophysaire;
  • cancer de la thyroïde;
  • état après des maladies somatiques graves;
  • résistance à T3 et T4;
  • prendre certains médicaments.

Le niveau de TSH est un indicateur important de l'état fonctionnel de la glande.

Un léger excès du taux admissible d'hormones stimulant la thyroïde est observé pendant la grossesse. Avec une légère déviation, cette condition est considérée comme une caractéristique physiologique. Cependant, en cas de dépassement des niveaux d'hormones autorisés chez la femme enceinte, il est impossible de le faire sans consulter un spécialiste expérimenté.

Une augmentation temporaire de la TSH est notée après la médication:

Avec une production insuffisante de TSH, une femme éprouve de l'apathie, une intolérance aux hautes et basses températures. Elle a presque toujours des maux de tête et une légère augmentation de la température corporelle. Un trouble de la mémoire est un autre signe de réduction de la concentration d'hormones.

Sur la base de ces symptômes, l’endocrinologue peut suggérer le développement d’un dysfonctionnement glandulaire. Une condition similaire est observée dans les cas suivants:

  • l'hyperthyroïdie;
  • thyréotoxicose transitoire;
  • tumeur hypophysaire;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • utilisation irrationnelle d'hormones de synthèse, y compris de contraceptifs oraux;
  • instabilité psycho-émotionnelle après le stress;
  • processus inflammatoires causés par une infection virale ou bactérienne;
  • régimes stricts, alimentation déséquilibrée, dépourvue de produits contenant de l'iode.

Les principales causes de troubles fonctionnels de la glande thyroïde sont les suivantes:

  1. Le déséquilibre des hormones thyroïdiennes dû au développement de maladies auto-immunes. Le corps produit des anticorps contre les cellules thyroïdiennes qui agissent de manière destructive.
  2. Les infections bactériennes et virales provoquent des maladies, qui ont des effets secondaires sur le système endocrinien.
  3. Les anomalies du développement intra-utérin de la glande thyroïde se font sentir dès le plus jeune âge.
  4. La génétique joue également un rôle important. Prédisposition génétique prouvée aux maladies auto-immunes, provoquant un dysfonctionnement de la thyroïde.

Diagnostic de pathologie

L'instabilité psycho-émotionnelle inhérente aux femmes pendant la période d'adaptation hormonale pendant la menstruation, pendant la grossesse et à la ménopause n'est pas rare. Par conséquent, lorsque la faiblesse, l'apathie, la dépression, la perte d'appétit et d'autres symptômes désagréables apparaissent, ils sont attribués à des déséquilibres hormonaux caractéristiques de ces périodes. Peu de femmes décident de demander conseil à un endocrinologue dès l'apparition des premiers signes caractéristiques et à un examen complet du corps.

L'hypothyroïdie se manifeste par les symptômes suivants:

  • instabilité psycho-émotionnelle, état dépressif;
  • diminution de l'activité mentale, détérioration de la mémoire, diminution de l'intelligence;
  • perturbations du système nerveux central sous la forme d'une réaction retardée;
  • perturbation du système digestif, une tendance à la constipation;
  • troubles du coeur, bradycardie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • gain de poids non motivé;
  • changements dans les cordes vocales, l'apparition de l'enrouement;
  • inconfort dans la trachée.

Une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes contribue à l'accélération des processus métaboliques dans l'organisme, provoquant des perturbations du travail du système nerveux central sous forme d'émotivité excessive, d'agressivité, d'irritabilité et de changements d'humeur fréquents.

Les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie incluent:

  1. hypertension artérielle;
  2. arythmie, tachycardie;
  3. apparition de poches dans le contour des yeux avec protrusion des globes oculaires;
  4. transpiration excessive, surtout la nuit;
  5. sensation de chaleur récurrente;
  6. dysfonctionnement du système génito-urinaire (mictions fréquentes, menstruations irrégulières, manque de désir sexuel);
  7. l'anorexie sur le fond de l'apport alimentaire adéquat.

L'inspection visuelle n'est pas suffisante pour avoir une confiance totale dans la pathologie d'un organe, car les symptômes énumérés sont des symptômes courants de nombreuses maladies.

L'ensemble des mesures de diagnostic comprend les procédures suivantes:

  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • tests sanguins pour les hormones;
  • détermination du niveau d'anticorps anti-thyroglobuline, thyrocytes, auto-anticorps;
  • l'étude de la circulation sanguine à l'intérieur de la glande par la méthode de cartographie Doppler;
  • la scintigraphie (méthode de recherche des radionucléides basée sur l'introduction d'isotopes radioactifs de certains composés chimiques, dont la concentration maximale peut être déterminée à l'aide d'une caméra gamma);
  • diagnostic échographique de la glande (détermination de sa taille, présence de ganglions et autres tumeurs dans celle-ci);
  • matériel d'échantillonnage pour examen histologique par ponctuation.

En cas de manque d'hormones, des médicaments sont prescrits pour les aider à synthétiser (Iodomarine, Eutirox et autres) et, à un niveau élevé, des médicaments qui suppriment l'hyperfonctionnement de la glande.

Lorsque des kystes, des tumeurs, des nœuds sont détectés, un traitement chirurgical est indiqué.

Si l'on augmente la TSH après l'ablation partielle ou complète de la glande thyroïde, on prescrit au patient un traitement spécial: des médicaments qui remplacent les hormones T3 et T4, afin d'éviter le développement d'une hypothyroïdie.

Impact sur la reproduction

S'interrogeant sur les effets des hormones thyroïdiennes, les femmes s'intéressent souvent à leurs effets sur la fonction de reproduction.

Étant donné que les maladies de la thyroïde ont une nature génétique d'origine, la présence d'au moins un cas de maladie dans la famille devrait constituer un motif supplémentaire de consultation avec un endocrinologue si vous souhaitez devenir enceinte.

Le déséquilibre des hormones thyroïdiennes provoque le développement de modifications pathologiques de la fonction de reproduction:

  • changement du cycle menstruel;
  • début précoce de la ménopause;
  • problèmes de conception (anovulation);
  • infertilité;
  • avortement spontané;
  • anomalies du développement fœtal (retard mental);
  • pathologie du nouveau-né.

Malgré ces phénomènes, l'état pathologique de la glande thyroïde n'est pas une indication de l'avortement. Le traitement hormonal substitutif est une condition préalable à la durée de la grossesse. Le non-respect de cette règle risque d'avoir des conséquences irréversibles sur l'organisme en développement.

Le diagnostic opportun d'un dysfonctionnement de la thyroïde augmente les chances de guérison. Une approche compétente et une thérapie complexe peuvent prévenir le développement de complications graves.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones