Les gens sont très scrupuleux au sujet des fonctions de la glande thyroïde. Cependant, tout le monde n’a pas conscience de l’existence d’un autre organe endocrinien, ou plutôt des organes qui incluent les glandes parathyroïdes. Pendant ce temps, la glande parathyroïde ou parathyroïde, qui porte un autre nom, qui ressemble à la glande parathyroïde, remplit des fonctions tout aussi importantes pour la vie humaine. Jusqu'au début du XXe siècle, lors d'interventions sur la glande thyroïde, cet organe était retiré, ce qui entraînait une mort douloureuse accompagnée de crampes musculaires.

Comment les glandes thyroïdiennes et parathyroïdiennes sont-elles liées les unes aux autres, quelles hormones sont-elles produites et quelles sont les conséquences d'un dysfonctionnement des glandes parathyroïdes?

Structure et fonction de la glande parathyroïde

Les glandes parathyroïdes font partie du système endocrinien humain. L'anatomie des glandes parathyroïdes de chaque personne est individuelle. Dans la plupart des cas, les personnes ont 4 glandes parathyroïdes ressemblant extérieurement à des formations en forme de grains de lentille. Ils sont situés à l'arrière de la glande thyroïde - une paire en haut et l'autre en bas. Mais pour certaines personnes, leur nombre peut atteindre 8 pièces. La couleur et la structure de la glande parathyroïde sont également individuelles.

Contrairement aux autres glandes endocrines, les glandes parathyroïdes ne sont pas divisées en lobes. Chaque formation est enfermée dans une capsule dense, à l'intérieur de laquelle se trouve un parenchyme constitué de cellules glandulaires.

Les fonctions principales de la glande parathyroïde sont que ses cellules régulent le niveau de calcium dans le sang. Ce processus est l'étape la plus importante dans la mise en œuvre de l'activité nerveuse et de l'activité motrice.

Pour comprendre l’importance de cet organe, énumérez les fonctions des glandes parathyroïdes. Avec une diminution des taux sanguins de calcium, les hormones parathyroïdiennes entrent en action, ou plutôt, une seule hormone parathyroïdienne ou une hormone parathyroïdienne. Cette substance favorise la formation d'ostéoclastes, des cellules qui libèrent le calcium provenant du vieux tissu osseux et le dirigent dans le sang. Cet effet de l'hormone parathyroïdienne est exactement l'opposé de la calcitonine, l'hormone thyroïdienne. La calcitonine produit des cellules ostéoblastiques, responsables de l'absorption du calcium par le sang et de sa direction jusqu'à la formation d'un nouveau tissu osseux.

Ainsi, les hormones de la thyroïde et de la parathyroïde se complètent et aident à réguler le nombre d'ostéoclastes et d'ostéoblastes. Et parce que la moindre violation de leur activité conduit au développement des maladies les plus dangereuses - l'hypo et l'hyperparathyroïdie.

Hypoparathyroïdie - causes du développement et des symptômes de la maladie

FAIBLE IMMUNITÉ? En raison de problèmes avec un système immunitaire affaibli, diverses maladies apparaissent. Faites le plein d'immunité - 25 herbes médicinales et 6 vitamines protègent des virus et des maladies. Lire la suite »»

Le développement de l'hypoparathyroïdie contribue au dysfonctionnement des glandes parathyroïdiennes, qui consiste à réduire la production de l'hormone parathyroïdienne, ou en son absence complète. Il en résulte une violation du métabolisme du calcium et du phosphore dans l'organisme, ainsi qu'un déséquilibre entre les teneurs en sodium, en potassium et en magnésium. Cette maladie viole la structure des cellules, augmentant leur perméabilité.

Les principaux symptômes de la maladie incluent les symptômes suivants:

  • augmentation de l'excitabilité neuromusculaire;
  • convulsions en tant que manifestation principale de la maladie;
  • maladie des yeux (cataracte).

Il existe plusieurs types d'hypoparathyroïdie.

  • Congénital - développement chez le fœtus à la suite d'un manque d'hormone parathyroïdienne dans le corps de la mère.
  • Postopératoire - causé par l'ablation partielle ou complète des glandes parathyroïdes.
  • Post-traumatique - se développe en raison de blessures à la nuque et d'hémorragies abondantes.
  • Hypoparathyroïdie auto-immune - est une conséquence de facteurs génétiques.
  • Idiopathique. Ce type de maladie est diagnostiqué s'il n'est pas possible d'établir la cause de son développement.

Les facteurs suivants peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • des opérations sur la glande thyroïde, à la suite desquelles les glandes parathyroïdes sont endommagées;
  • processus inflammatoires dans les glandes parathyroïdes;
  • blessures au cou qui provoquent une hémorragie dans ces organes;
  • facteurs héréditaires et génétiques;
  • exposition aux radiations;
  • maladies endocriniennes.

Hyperparathyroïdie - causes du développement et des symptômes de la maladie

L'hyperplasie parathyroïdienne, couramment appelée hyperparathyroïdie, se caractérise par une activité accrue des organes, ce qui entraîne une production excessive d'hormone parathyroïdienne. Une augmentation de la glande parathyroïde entraîne une augmentation du taux de calcium dans le sang et une diminution de sa concentration dans le tissu osseux. Cela provoque des os fragiles provoquant des fractures fréquentes.

Le plus souvent, cette maladie affecte les femmes. Selon les statistiques, l'hyperparathyroïdie est deux à trois fois plus fréquente chez les femmes de la belle moitié de l'humanité que chez les hommes. Ce facteur s'explique par le fait que le fond hormonal chez les femmes, contrairement aux hommes, est instable.

Le plus souvent, la maladie se développe chez les femmes après 50 ans, lorsque, en raison de facteurs physiologiques, l'activité des glandes endocrines diminue.

Parmi les principales causes de la maladie, on peut noter les facteurs négatifs suivants:

  • tumeur bénigne ou maligne dans les glandes parathyroïdes;
  • manque de vitamine D;
  • maladie rénale.

Les symptômes de la maladie parathyroïdienne chez les femmes et les hommes sont presque les mêmes. Malheureusement, les femmes et les hommes y prêtent rarement attention, ce qui entraîne des modifications pathologiques du tissu osseux.

Le principal symptôme de la maladie est une faiblesse générale, ne passant pas après le repos et le sommeil. Les personnes souffrant d'hyperplasie parathyroïdienne souffrent de maux de tête fréquents et ont une mémoire défaillante. Ces personnes se caractérisent par une excitabilité nerveuse accrue et un déséquilibre.

Dans les formes avancées, la maladie se caractérise par un fort ramollissement du tissu osseux, entraînant une déformation du squelette. Ce facteur conduit au fait que même une activité locomotrice ordinaire provoque des fractures osseuses.

La maladie la plus dangereuse causée par une maladie progressive est une crise hypercalcémique, qui se développe à la suite d'une forte augmentation de la concentration de calcium dans le sang.

Diagnostic des maladies de la glande parathyroïde

Compte tenu de la nature cachée de la maladie, un ensemble de mesures de diagnostic permet de les identifier. Ceux-ci comprennent:

  • analyse d'urine;
  • test sanguin biochimique;
  • Échographie, radiographie, IRM et autres méthodes de diagnostic du matériel.

Si ces méthodes d'examen ont révélé la présence d'un néoplasme dans les glandes parathyroïdes, une histologie est réalisée pour aider à confirmer ou à exclure le développement de processus malins.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'hypoparathyroïdie repose sur la restauration du taux de calcium dans le sang. À cette fin, on utilise une préparation médicale contenant du calcium et une préparation de vitamine D. Dans certains cas, une solution de chlorure de calcium est injectée dans la veine, laquelle est régulée par une surveillance médicale constante.

L'élimination des symptômes associés sous forme de convulsions et d'irritabilité aide le médicament avec effet anticonvulsivant et sédatif.

Les personnes malades devraient adapter leur régime alimentaire aux aliments contenant du calcium et de la vitamine D.

  • produits laitiers et lactiques;
  • le foie;
  • le jaune d'oeuf;
  • variétés de poissons de mer gras.

Pour une meilleure absorption du calcium, il est recommandé de prendre un bain de soleil et, en hiver, des procédures physiothérapeutiques avec rayonnement ultraviolet modéré sont prescrites.

Le traitement de la glande parathyroïde avec hyperparathyroïdie peut être à la fois médical et chirurgical. Le traitement conservateur n’est utilisé qu’en l’absence de symptômes de la maladie, ce qui aggrave la qualité de vie du patient. Cependant, tout médicament prescrit devrait contribuer à la destruction des tissus affectés.

Dans tous les autres cas, une intervention chirurgicale est réalisée au cours de laquelle la glande parathyroïde est partiellement retirée.

Même avec le succès de l'opération, ces personnes ne peuvent pas être exposées aux rayons directs du soleil, prendre un bain de soleil et subir d'autres procédures associées aux rayons ultraviolets.

Comment vaincre le cholestérol? Dans 89% des cas, le cholestérol nocif devient la première cause de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral! Les deux tiers des patients décèdent au cours des cinq premières années de la maladie! Pour éviter cela, vous pouvez… En savoir plus >>

Régime alimentaire pour hyperparathyroïdie

Les personnes souffrant de cette maladie doivent adhérer aux règles diététiques suivantes.

  • Il est nécessaire de limiter la consommation de produits contenant du calcium. Ceux-ci comprennent les produits laitiers et l'acide lactique, les noix, les haricots et l'ail.
  • Augmenter la quantité de produits contenant du fluor, y compris tous les fruits de mer.
  • Le thé noir et le café doivent être remplacés par des infusions préparées à partir de plantes diurétiques. À ces fins, il est utile d’utiliser les feuilles de cassis, d’herbe et une série de raisins d’ours, ainsi que de boutons de bouleau.
  • Étant donné la diminution de la densité osseuse, il convient de faire preuve de la plus grande prudence lors de tout exercice.
  • Il est utile pour les patients de masser les deux pieds en faisant attention aux zones réflexes situées autour des pouces.

Lorsque l'hyperplasie parathyroïdienne est utile pour prendre des décoctions et des infusions du champignon. Le chaga est un champignon de bouleau qui contient de nombreux ingrédients actifs qui contribuent au renforcement général du corps.

Il a été prouvé que Chaga inhibe la croissance des cellules cancéreuses. Les fonds préparés sur la base de ce champignon sont très efficaces dans les premiers stades du cancer. De plus, cet outil a un effet analgésique, améliore l'appétit et l'état général du patient.

Violations et maladies des glandes parathyroïdes et leurs signes caractéristiques

Il y a beaucoup de maladies et de conditions pathologiques basées sur des violations des glandes parathyroïdes. Cet organe endocrinien joue un rôle important dans la régulation du taux de calcium et du philosophe dans le corps. La substance principale qui corrige la teneur en sel dans le corps et maintient son équilibre est la parathyroïde. Une sécrétion accrue de cette substance active provoque une maladie appelée hyperparathyriose, et la maladie opposée associée à un faible niveau d'hormone parathyroïde provoque une hypoparathyriose.

Hyperparathyriose

La base de cette pathologie est le dysfonctionnement des glandes parathyroïdes, caractérisé par une production accrue d'hormone parathyroïdienne dans le sang, quels que soient ses besoins. La cause de la maladie est un défaut de l'organe endocrinien lui-même, et dans ce cas, on parle d'hyperparathyriose primaire. Cette condition se développe en conséquence:

  • facteur héréditaire (syndrome de Vermera, syndrome de Sippl);
  • tumeurs bénignes multiples dans la glande;
  • hyperplasie (croissance) du tissu de l'organe endocrinien;
  • les carcinomes des glandes parathyroïdes.

On parle d'hyperparathyriose secondaire lorsqu'elle résulte de l'inclusion d'un mécanisme compensatoire en réponse à une carence chronique en calcium dans l'organisme. Cette condition peut se développer lorsque:

  • insuffisance rénale;
  • malabsorption (absorption non complète) du calcium dans le tractus gastro-intestinal;
  • faible apport en calcium provenant des aliments;
  • carence en vitamine D;
  • ramollissement des os (ostéomalacie).

Dans le contexte de l'hyperparathyriose secondaire, une forme tertiaire de la maladie peut survenir, caractérisée par la présence d'une hyperplasie ou d'un adénome parathyroïdien fonctionnant indépendamment. Il existe une dissonance entre le niveau de calcium nécessaire et sa production. De telles conditions peuvent se développer, par exemple, chez un patient greffé du rein souffrant d'insuffisance rénale chronique avec hyperparathyriose secondaire.

Le tableau clinique de l'hyperparathyriose

Il est important de considérer que l'hyperparathyriose à un stade précoce peut ne pas être ressentie avant longtemps. Certains symptômes non spécifiques de la maladie ne sont pas toujours identifiés comme un trouble des glandes parathyroïdes. Ceux-ci comprennent:

  • fatigue
  • fatigue chronique;
  • faiblesse musculaire;
  • douleur dans le système musculo-squelettique;
  • maux de tête;
  • mauvaise humeur, dépression.

Avec la progression de la maladie, des désordres peuvent survenir à la fois du côté du système squelettique et des organes (reins, tractus gastro-intestinal, système nerveux). Il existe également des formes mixtes de la maladie.

Du système musculo-squelettique:

  1. douleur articulaire qui augmente avec le mouvement et la palpation;
  2. courbure et déformation des os;
  3. augmentation de la fragilité des os et des dents;
  4. masses kystiques de la mâchoire.

De la part des autorités:

  1. soif accompagnée de polyurie;
  2. perte d'appétit et de poids corporel;
  3. nausées, vomissements, dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  4. le développement de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal;
  5. une pancréatite;
  6. diminution de l'excitabilité neuromusculaire, qui s'accompagne d'une augmentation de la faiblesse musculaire et de la faiblesse;
  7. avec de graves dommages au système nerveux - troubles mentaux.

Diagnostics

Si cette pathologie est suspectée, l’endocrinologue prescrit un diagnostic complet permettant de détecter une augmentation de la quantité de calcium dans le corps. Tout d'abord, une analyse de sang est effectuée et, si une insuffisance rénale est suspectée, un test d'urine est effectué. Deuxièmement, les os et les reins sont examinés avec une radiographie. Pour identifier de tels troubles des glandes parathyroïdes comme un adénome, des diagnostics par ultrasons ou une tomodensitométrie sont effectués.

Traitement

Lors du diagnostic de l'hyperparathyriose, un traitement étiologique doit être mis en oeuvre, c'est-à-dire que le problème à l'origine de l'augmentation de l'hormone parathyroïdienne dans le sang doit être éliminé. Il est important de comprendre qu'aujourd'hui, le moyen le plus efficace de traiter l'hyperparathyriose est la chirurgie. Cette méthode est courante et, selon les statistiques, son efficacité est de 98%. Par une intervention chirurgicale, les tumeurs bénignes qui provoquent des violations des glandes parathyroïdes sont enlevées et, si indiqué, l'organe endocrinien lui-même peut être retiré. Dans ce cas, on prescrit un traitement de remplacement au patient.

Hypoparathyroïdie

Ces dommages aux glandes parathyroïdes sont caractérisés par une réduction du taux de l'hormone parathyroïdienne dans le sang, ce qui entraîne une hypocalcémie et, par conséquent, une augmentation du phosphore. Les causes de désordres de ce corps sont:

  • facteur auto-immunitaire;
  • opération chirurgicale des glandes parathyroïdes;
  • radiothérapie;
  • agents infectieux;
  • intoxication grave.

Le tableau clinique de l'hypoparathyroïdie

La maladie se manifeste par un complexe caractéristique de symptômes, principalement des crampes et une tension musculaire prolongée, appelée syndrome tétanique. La maladie se manifeste:

  • douleur musculaire dans les membres;
  • spasme des muscles mimiques et mordants du visage;
  • violation de la déglutition et de la respiration;
  • dysfonctionnement des organes du système excréteur;
  • troubles neuropsychiatriques;
  • douleur dans le coeur.

Dans les formes moins graves d’hypoparathyriose, la douleur et d’autres symptômes ne se manifestent pas aussi souvent et peuvent être associés à des facteurs provoquants tels que stress, hypothermie, infections, etc. c'est-à-dire sans déclencheurs.

Diagnostics

Des tests sanguins sont prescrits pour déterminer le niveau de l'hormone parathyroïdienne. La radiographie peut être utilisée pour estimer la densité osseuse. Pour les plaintes de convulsions, Khvosteko et Trusso test.

Traitement

Ils pratiquent une thérapie complexe visant, d’une part, à faire cesser les crises, et, d’autre part, à la thérapie de substitution, qui augmente le taux de calcium et de vitamine D dans le corps. Il est possible de mener un traitement de physiothérapie.

Pseudohypoparathyroïdie

Maladie génétique très rare des glandes parathyroïdes. Avec cette pathologie, les patients présentent des taux normaux, voire élevés, d'hormone parathyroïdienne dans le sang, mais il existe également des symptômes d'hypoparathyriose. Cela est dû au fait que les cellules des organes et des tissus ne sont pas sensibles à l'hormone produite par les glandes parathyroïdes.

Le tableau clinique de la pseudohypoparathyroïdie

  • contractions du muscle tétanique;
  • faible croissance des patients;
  • altération du développement du squelette: membres courts, déformation osseuse;
  • troubles mentaux;
  • retard mental.

Diagnostics

Le diagnostic est fait dans l'enfance, sur la base de manifestations externes: défauts du système musculo-squelettique. Le test sanguin indique une augmentation ou une normalisation du taux d'hormone parathyroïdienne, ainsi qu'une diminution du calcium et de l'augmentation du phosphore. Tests conduits pour identifier la résistance des tissus à l'hormone parathyroïdienne.

Traitement

Dans cette situation, l'utilisation d'un traitement substitutif consistant à recevoir de la parathormone endogène est un traitement inefficace. Des suppléments de calcium et de vitamine D sont prescrits pour maintenir leur taux sanguin normal. Régime recommandé avec de faibles niveaux de phosphore.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

Quels troubles des glandes parathyroïdes existent et quel est leur danger?

L'article dévoilera les secrets de la clinique, la pathogenèse et les symptômes de maladies peu connues de la plupart des gens, telles que les affections des glandes parathyroïdes. Informations qualitatives, présentées compréhensibles pour un large éventail de lecteurs, de langues, complétées par des supports photo intéressants.

Il y a aussi une vidéo dans cet article, qui montre clairement les caractéristiques de l'évolution de divers troubles des glandes parathyroïdes.

Les glandes parathyroïdiennes sont des organes appariés qui, chez l’homme, vont normalement de 4 (le plus souvent) à 12 morceaux. Ils sont responsables du contrôle de l'échange des ions phosphore et calcium. Sa fonction glandulae parathyroideae est réalisée en augmentant ou en affaiblissant la production de l'hormone parathyroïdienne (PTH).

Cette substance biologiquement active produit des cellules fonctionnellement actives des glandes parathyroïdes, les parathyrocytes. La PTH est un polypeptide simple brin comprenant 84 résidus d’acides aminés ayant un poids moléculaire total de

La production d'hormones est régulée sur la base du principe de rétroaction - une baisse de la teneur en ions calcium dans le sang périphérique entraîne une augmentation de la production d'hormone parathyroïdienne, tandis qu'une augmentation de Ca 2+ en réduit la production.

Caractéristiques de l'influence de la PTH sur le corps humain

L’hormone parathyroïdienne a divers effets sur un certain nombre d’organes:

L'effet de la PTH sur l'os est de stimuler la résorption osseuse (résorption) par l'activation des ostéoclastes avec une augmentation supplémentaire de l'action ostéolytique. La conséquence de ces processus est la dissolution de l'hydroxyapatite cristalline, composant minéral des os du squelette, et la libération d'ions Ca et P dans le sang périphérique.

C'est ce mécanisme biologique qui offre essentiellement la possibilité d'augmenter la teneur en calcium dans le sang, si nécessaire. Cependant, dans son travail est une menace pour les humains.

C'est important! La production excessive de PTH entraîne l'apparition d'un équilibre osseux négatif, lorsque la résorption commence à prévaloir sur la formation osseuse.

Quant à l’effet de cette substance biologiquement active sur les reins, il est double:

  1. Les tubules rénaux proximaux réduisent la réabsorption du phosphate.
  2. Les tubules rénaux distaux améliorent la réabsorption des ions calcium.

L'intestin participe également au processus d'augmentation du contenu de Ca 2+ dans le sang périphérique. La PTH stimule la synthèse du 1,25-dihydroxycholécalciférol, un produit actif du métabolisme de la vitamine D3. Cette substance favorise la croissance de l'absorption du calcium par la lumière de l'intestin grêle, augmentant ainsi la production d'une protéine spéciale dans ses parois capable de se lier à ces ions.

Le rôle du calcium dans le métabolisme humain

Les ions de cet élément sont impliqués dans un grand nombre de processus intracellulaires de chacun des tissus du corps humain. Par conséquent, un dysfonctionnement des glandes parathyroïdes, qui contrôlent son métabolisme, peut entraîner de très graves perturbations dans le travail de tout l'organisme, pouvant aller jusqu'à la fatalité de celui-ci.

Après tout, les ions Ca 2+ sont nécessaires à de tels processus:

  1. Contraction musculaire.
  2. Renforcement du tissu osseux.
  3. Le fonctionnement normal du système de coagulation du sang.
  4. Transmission des impulsions de contrôle des nerfs aux tissus musculaires.

Le corps adulte moyen contient environ 1 kg de calcium. Sa distribution dans le corps et le tissu osseux est illustrée dans les schémas ci-dessous:

Les composés du calcium du diagramme inférieur se différencient non seulement par leur composition, mais également par leur rôle dans la vie humaine. L'hydroxyapatite est un sel peu soluble qui constitue la base de l'os.

Et les sels de phosphore, au contraire, se dissolvent facilement dans l'eau et jouent le rôle de dépôt d'ions Ca 2+, à partir desquels ils peuvent pénétrer dans le sang périphérique en cas de carence soudaine.

Le calcium dans le sang est toujours là et il y est divisé à parts égales entre les deux formes:

  1. Liés (composés de sels et de protéines).
  2. Free (en tant qu'élément ionisé libre).

Il y a une transition mutuelle entre ces formes, mais l'équilibre est toujours maintenu.

Une personne perd constamment de petites quantités de calcium ainsi que des ongles, des cheveux, des cellules de la couche supérieure de l'épiderme, par le biais des systèmes digestif et excréteur, ainsi que lors d'une perte de sang. Et tout cela devrait être compensé.

Un autre composant du système de régulation du calcium sanguin est l'hormone des cellules thyroïdiennes parafolliculaires, la calcitonine, qui est un antagoniste partiel de la PTH.

Il entre en service lorsque la concentration en ions Ca 2+ dépasse le seuil de 2,50 mmol / l et commence à le diminuer en démarrant plusieurs processus:

  1. Obstruction de la résorption osseuse et retrait du calcium de sa composition.
  2. Améliorer l'élimination du corps excrétant du système excrétant des ions Na + et Ca 2+, ainsi que des phosphates et des chlorures.

En outre, plusieurs hormones de calcium et hormones surrénales influencent le métabolisme du calcium. Les troubles les plus courants des glandes parathyroïdes se manifestent par une hypoparathyroïdie ou une hyperparathyroïdie.

Hyperparathyroïdie

Cette pathologie est également appelée dystrophie fibrokystique et maladie de Recklinghausen. L'hyperparathyroïdie entraîne une augmentation de la synthèse de la PTH en augmentant le volume du tissu glandulaire par la croissance d'adénomes ou d'hyperplasie d'organes. Les représentants du sexe faible souffrent davantage de cette pathologie et l'incidence de la maladie augmente proportionnellement à l'âge.

En raison des effets puissants de fortes doses d’hormone parathyroïdienne, la concentration de calcium dans le sang périphérique augmente et, au contraire, dans les os, elle diminue. Cela conduit à une probabilité accrue de fractures.

L'hyperthyroïdie survient dans la population humaine à une fréquence de 1 cas pour 1 000 à 2 000 personnes. Et le plus souvent, la maladie se présente sous une forme latente et est diagnostiquée au hasard pendant l'examen pour d'autres raisons.

Classification

La maladie de Recklinghausen est primaire, secondaire et tertiaire. En outre plus en détail sur leur chaque forme.

Hyperthyroïdie primaire

La base de son développement peut reposer sur les pathologies suivantes:

  1. Hyperplasie des organes primaires.
  2. Carcinome actif à hormone active.
  3. Adénome hyperfonctionnel, un ou plusieurs.
  4. Polyendocrinopathie héréditaire, qui est héritée dans un type autosomique dominant (syndromes de Vermer et Sippl).

L'hyperparathyroïdie primaire est associée à d'autres tumeurs des glandes endocrines, telles que le phéochromocytome, le cancer de la thyroïde et les tumeurs de l'hypophyse.

Hyperparathyroïdie secondaire

Cette forme de pathologie est une augmentation compensatoire du travail des glandules parathyroïdiennes, qui se développe en réponse à une diminution prolongée de la teneur en ions calcium dans le sang dans le contexte d’une augmentation de la concentration en phosphates.

Cette condition peut être causée par les conditions et maladies suivantes:

  1. Forme rénale de rachitisme.
  2. Tubulopathies diverses.
  3. Syndrome de malabsorption.
  4. Différentes formes d'ostéomalacie.
  5. Insuffisance rénale chronique.

En outre, l'hyperthyroïdie secondaire provoque une carence en vitamine D d'origines diverses, ainsi que des problèmes d'absorption du Ca 2+ dans le tractus gastro-intestinal.

Hyperparathyroïdie tertiaire

La raison du développement de cette forme de la maladie est une hyperplasie secondaire prolongée et un ou plusieurs adénomes de la glande parathyroïde à fonctionnement autonome qui se développent à l’arrière-plan, dans lesquels le retour de la concentration en ions calcium dans le sang et la libération accrue de PTH sont violés. En outre, l'hyperparathyroïdie tertiaire peut provoquer divers néoplasmes extraparathyroïdiens capables de libérer ectopique de l'hormone parathyroïdienne.

Pathogenèse

Le rôle principal appartient à la violation du métabolisme du phosphore et du calcium en raison de la libération excessive de PTH.

Une augmentation du taux de métabolisme du tissu osseux, une augmentation de sa résorption, un dépassement du taux de formation d'un nouvel os, entraînent un certain nombre de conséquences désagréables:

  1. L'hypercalcémie.
  2. Ostéoporose généralisée.
  3. L’appauvrissement du dépôt osseux d’ions de CA 2+.

Sous l'influence de fortes doses de PTH, les reins sont atteints et une hypercalciurie apparaît, ce qui provoque des lésions de l'épithélium recouvrant les tubules rénaux et le dépôt de calculs dans ces organes. Au fil du temps, la néphrocalcinose peut également se rejoindre (dépôt de sels de calcium dans le parenchyme rénal).

L'hyperparathyroïdie provoque également une ulcération des membranes muqueuses de certaines parties du tractus gastro-intestinal (l'estomac, le duodénum et le gros intestin peuvent être atteints).

Anatomie pathologique

Le plus souvent, l'hyperparathyroïdie est basée sur un ou plusieurs adénomes parathyroïdiens (le plus souvent solitaires) d'une masse totale de 100 mg à 40 g. En raison de la présence d'une hyperplasie primaire des cellules principales, jusqu'à 14% des cas se développent. Le cancer primitif est responsable du développement de la pathologie chez 3% des patients.

Le tissu osseux subit une ostéoporose diffuse, contre laquelle se développent des kystes et des excroissances d'ostéoblastoclastomes (tumeurs brunes). Les os deviennent mous, cassants, facilement déformés et très difficiles à faire pousser ensemble. Les reins, les tissus musculaires, y compris le cœur, ainsi que l'intima des artères de gros diamètre sont recouverts de calcinats.

Clinique

Étant donné que l'hyperparathyroïdie est sujette à un développement progressif à long terme et pendant longtemps, les patients ne sont concernés que par les manifestations générales non spécifiques:

  1. Fatigue
  2. Faiblesse musculaire.
  3. Mauvaise humeur.
  4. Sensations douloureuses dans différents groupes musculaires et os sans localisation claire.

Les caractéristiques du cours ultérieur permettent de distinguer plusieurs formes du processus pathologique, dont les noms et caractéristiques sont donnés dans le tableau suivant:

Le traitement de la pathologie dépend de sa forme. Les efforts des médecins visent à débarrasser le corps de la pathologie responsable de l'hyperparathyroïdie. Par exemple, la forme principale de la pathologie est traitée rapidement. À savoir, l'adénome parathyroïdien est enlevé.

Dans le cas de l'hyperplasie gathulae parathyroideae, on procède à l'ablation de trois glandes et à la résection de la quatrième, ou à l'ablation de toutes, puis à leur implantation intramusculaire.

Bien sûr, le traitement chirurgical comporte de nombreuses contre-indications:

  1. Exacerbation de la pancréatite.
  2. Phase aiguë de l'insuffisance rénale.
  3. Ulcère peptique avec perforation et ainsi de suite.

Cependant, l’une des formes de l’hyperparathyroïdie est une indication absolument essentielle en chirurgie d’urgence, la crise hypercalcémique.

Diagnostic de l'hyperparathyroïdie

L'hypercalcémie est le principal signe de laboratoire permettant de juger de la présence d'une pathologie donnée chez une personne. Il convient de rappeler que, même s'ils sont rares, on trouve des patients atteints d'hyperparathyroïdie normo-calcique.

Le tableau ci-dessous présente divers signes de laboratoire indiquant la présence d’une pathologie:

La concentration dans le sang périphérique de PTH, mesurée à l'aide d'une technique de radioimmunoessai, peut démontrer un excès de 5 fois, voire 10 fois supérieur au niveau normal. En outre, la teneur en phosphate dans le sang varie dans le sens de la diminution (sans présence d'insuffisance rénale), de même que la libération d'hydroxyproline avec l'urine dans le sens de l'accélération, ce qui indique une augmentation de la résorption osseuse.

Radiographie

La radiographie est l’un des aspects les plus positifs de l’hyperparathyroïdite, en particulier de sa forme osseuse, et son prix peu élevé. Cette méthode de diagnostic est utilisée pour détecter la présence et le degré de développement de l’ostéodystrophie hyperparathyroïdienne.

Les manifestations radiographiques de cette complication sont très diverses, mais elles appartiennent toutes à trois types:

  1. Ostéomalacie (ostéoporotique), dont la manifestation principale est l'ostéoporose diffuse généralisée.
  2. Classique, dans lequel dans les os atteints d'ostéoporose développent une ostéite fibrokystique, des kystes, ainsi que toutes sortes de déformations.
  3. Pedjitoïde, qui ne consiste pas en amincissement d'une couche compacte d'os, mais en s'épaississant de manière inégale, avec un motif caractéristique d'os du crâne, ressemblant à de la laine.

Également effectué un examen radiologique des reins pour la présence de calculs radio-opaques, qui sont dans la plupart des cas des coraux.

Crise d'hyperparathyroïde

Ceci est une complication très grave de l'hyperparathyroïdite. Son apparition n’est pas directement liée à une teneur spécifique en calcium dans le sang, mais il est à noter que, dans la plupart des cas, elle se produit lorsque la concentration en ions Ca 2+ est comprise entre 3,50 et 5,00 mmol / litre.

Les raisons pouvant provoquer son développement peuvent être:

  1. Opérations.
  2. La grossesse
  3. Fractures pathologiques.
  4. Immobilisation de conduite.
  5. Certaines maladies infectieuses.
  6. Palpation répétée du cou sans précaution.

Quant à la clinique de crise hyperparathyroïdienne, elle se manifeste avant tout par des troubles du tractus gastro-intestinal:

De plus, le patient ressent une faiblesse aiguë et une somnolence, sa tension artérielle baisse, il y a adynamie, hyperthermie à 39 ° C, mémoire réduite. En l'absence d'assistance adéquate, on observe un développement de l'oligurie jusqu'à l'anurie et, conséquemment, une insuffisance rénale aiguë.

Prévisions

L'évolution de la maladie est directement proportionnelle à la précision et à la rapidité avec lesquelles le médecin traitant diagnostiquera et prescrira le traitement. La forme osseuse de la pathologie aura un pronostic favorable pendant la chirurgie. Mais en ce qui concerne la réadaptation chez ces patients, il faudra jusqu’à 4 mois dans les formes bénignes de la maladie et, dans les cas graves, jusqu’à deux ans.

La forme rénale a un pire pronostic. Si l'opération n'est pas effectuée, le patient est invalidé et une cachexie progressive et une insuffisance rénale entraîneront la mort.

Hypoparathyroïdie

L'hypoparathyroïdie est une pathologie qui se manifeste par une insuffisance en hormone fœtale ou par un affaiblissement de ses récepteurs spécifiques, entraînant une baisse de la réabsorption des ions Ca 2+ dans les tubes rénaux et une diminution de leur absorption par la muqueuse intestinale (voir Mécanisme de la manifestation, symptômes et traitement de l'hypoparathyroïdisme).

Cette maladie a trois manifestations principales:

  1. Réduction du taux de calcium dans le sang.
  2. Augmentation de la concentration en phosphate dans le produit.
  3. Tétanie (augmentation de l'excitabilité neuromusculaire), accompagnée d'attaques de convulsions toniques.

La fréquence d'occurrence de cette pathologie chez l'adulte de la population humaine est comprise entre 0,20% et 0,30%.

Classification

La maladie a plusieurs formes, d’étiologie et de pathogenèse différentes, qui sont toutes décrites brièvement dans le tableau suivant:

Étant donné que les différentes formes d'hypoparathyroïdie constituent des différences fondamentales dans la pathogenèse, chacune d'elles a élaboré une instruction de traitement tactique distincte. Par conséquent, pour vaincre une maladie, un diagnostic correct est crucial.

Pathogenèse

Dans le contexte de la chute de la production de PTH, un certain nombre de processus pathologiques sont déclenchés dans le corps:

  1. L'effet phosphatourique sur les tubules rénaux est réduit, ce qui entraîne une augmentation du taux de phosphates dans le sang.
  2. Beaucoup moins synthétisé par les reins du produit actif du métabolisme du calciphrol, le 1,25-dihydroxycholécalciférol.
  3. La concentration de calcium dans le sang diminue en raison d'une diminution: le taux d'absorption de cet élément par la cavité intestinale, sa mobilisation à partir du tissu osseux, sa réabsorption dans les reins.
  4. À son tour, le solde négatif des ions Ca2 + sur le fond de concentrations excessives en phosphate améliore l'excitabilité du système neuromusculaire et augmente également la réactivité végétative globale, ce qui conduit à une activité de saisie élevée.

Le lancement de tous ces mécanismes peut être déclenché par les circonstances suivantes:

  1. Grossesse
  2. Hypovitaminose D.
  3. Allaitement
  4. Exposition aux radiations.
  5. Inflammations de glandulae parathyroideae.
  6. Hémorragies chez eux dues à une blessure au cou.
  7. Difficultés dans l'absorption des ions Ca 2+ de la cavité intestinale.
  8. Intoxication par des produits tels que le plomb, la strychnine, le monoxyde de carbone, l'ergot.
  9. Violation du développement intra-utérin du fœtus, exprimée dans le sous-développement des glandes parathyroïdes.
  10. Métastases des glandes parathyroïdes provenant de néoplasmes malins localisés dans d'autres organes.
  11. Différents types de processus auto-immuns: hypothyroïdie primaire, endocrinopathie familiale, insuffisance surrénalienne chronique, syndrome polyendocrinien auto-immun.

Cependant, la principale cause du développement de l'hypoparathyroïdie est une intervention chirurgicale sur les éléments structurels du cou, le plus souvent la thyroïde, qui provoque des lésions ou une élimination des glandes parathyroïdes. Le traitement le plus traumatisant pour les glandula parathyroïdées est l’élimination complète de la glande thyroïde touchée par le cancer.

Clinique

Les manifestations typiques de la pathologie sont les convulsions, à la fois les muscles squelettiques et les muscles lisses, appelées complexe de symptômes tétaniques.

Car la tétanie se caractérise par une augmentation progressive de la gravité de l'attaque:

  1. Paresthésie.
  2. Contractions fibrillaires des muscles individuels.
  3. Contractions tétaniques convulsives avec, dans la plupart des cas, des groupes symétriques de muscles fléchisseurs.

Le tableau ci-dessous montre les signes caractéristiques de contraction de groupes musculaires individuels:

Le rôle de la parathyroïde dans le corps humain et les violations possibles de son travail

Les glandes parathyroïdes sont des amas de cellules endocrines et jouent dans l'organisme la fonction de contrôler le métabolisme phosphore-calcium. Divers facteurs internes ou externes peuvent entraîner un dysfonctionnement de ces glandes. Les changements pathologiques manifestent des symptômes caractéristiques, dont le principal est une quantité excessive ou insuffisante d'oligo-éléments dans le sang. Pour le traitement des troubles endocriniens, on utilise à la fois un traitement médical traditionnel et une intervention chirurgicale.

La glande parathyroïde (parathyroïde) est un ensemble de cellules endocrines. Chez une personne en bonne santé, il est représenté sous la forme de plusieurs formations glandulaires, généralement de 2 à 8, situées au dos de la capsule thyroïdienne, près du faisceau cervical vasculaire et de l'œsophage.

Anatomie des glandes parathyroïdes

La glande parathyroïde joue un rôle important dans le corps, régulant le métabolisme calcium-phosphore. Sa principale fonction est la production d'une parathormone spécialisée qui contrôle le niveau de phosphore et de calcium dans le sang. Les glandes parathyroïdes sont responsables du fonctionnement normal du système nerveux central, du tissu osseux et du système musculo-squelettique.

Fonction parathyroïdienne

Le contrôle des processus métaboliques est le suivant:

  1. 1. Les glandes sont équipées de récepteurs spécialisés qui déterminent la teneur en oligo-éléments dans le sang.
  2. 2. Si la teneur en calcium est réduite, l'organe est activé et l'hormone parathyroïdienne est fortement sécrétée. Dans cette situation, la libération de la quantité nécessaire de calcium du tissu osseux est stimulée.
  3. 3. Si la concentration est excessivement élevée, il se produit une sécrétion de calcitonine qui contribue à réduire la teneur en calcium et à normaliser le métabolisme des micro-éléments.

Les glandes parathyroïdes sont étroitement liées à la glande thyroïde et sont responsables du déroulement normal de nombreux processus corporels. Divers troubles métaboliques sont causés par plusieurs raisons principales:

  • les glandes sont enlevées pendant la chirurgie (dans la plupart des cas - pendant la chirurgie pour enlever la glande thyroïde);
  • les organes sont peu développés ou absents dès la naissance;
  • les récepteurs tissulaires se caractérisent par une faible sensibilité à l'hormone parathyroïdienne;
  • il y a des violations de la sécrétion d'hormones antagonistes.
  • le développement de l'adénome glandulaire se produit.

Adénome parathyroïdien

En conséquence, il existe divers troubles du système endocrinien et d'autres problèmes de santé. Cela réduit considérablement la qualité de la vie humaine, car il contribue à une détérioration significative de la santé.

Les principaux signes de dysfonctionnement des glandes parathyroïdes sont des troubles du métabolisme du calcium et du phosphore. La symptomatologie de ces changements est identique aux signes du développement d'autres maladies du système endocrinien:

  • excitabilité excessive du système nerveux;
  • sentiment constant de faiblesse et de fatigue;
  • des convulsions;
  • diminution de l'appétit;
  • humeur dépressive, dépression, humeur dépressive;
  • maux de tête fréquents.

Très souvent, des troubles du métabolisme calcium-phosphore entraînent une détérioration des reins, qui s'accompagne d'une sensation de soif constante et du développement d'une lithiase urinaire. Le taux d'hémoglobine diminue dans le sang. Le patient peut ressentir une température corporelle constamment élevée. Chez la femme, les symptômes de la maladie sont plus prononcés, car ils présentent des signes précoces de troubles parathyroïdiens à leurs stades précoces:

  • les brins deviennent fragiles et mats;
  • les ongles exfolient et minces;
  • vouloir constamment dormir, ce qui s'accompagne d'un sentiment général de faiblesse;
  • les dents se détériorent;
  • la vision se détériore, des cataractes peuvent se développer ou des sels de calcium se déposent sur la cornée;
  • les sourcils et les cils tombent;
  • maladies dermatologiques se produisent - eczéma, psoriasis;
  • la peau devient très sèche et devient jaune.

La perturbation du fonctionnement des glandes parathyroïdes responsables du métabolisme calcium-phosphore peut se manifester dans deux maladies principales:

Hyperparathyroïdie - endocrinopathie, à laquelle conduit l'hyperfonctionnement des glandes, qui produit une quantité excessive d'hormone parathyroïdienne. Avec cette pathologie, on observe une augmentation de la quantité de calcium dans le sang. Les premiers changements, caractéristiques de l'hyperparathyroïdie, concernent le tissu osseux, les glandes sexuelles et les reins. Selon les statistiques, les femmes souffrent de cette maladie trois fois plus souvent que les hommes. Fondamentalement, la maladie est diagnostiquée à l’âge de 25 à 50 ans.

Dans la plupart des situations, la principale cause de l'hyperfonctionnement des organes est l'apparition d'une tumeur bénigne dans le corps (adénome hyperparathyroïdien). Étant donné que la tumeur affecte toute la glande et que sa taille augmente constamment, cela active la production excessive d'hormone dans le sang. Dans le même temps, les fonctions de contrôle de la quantité de calcium sont affaiblies. Un traitement complexe opportun, comprenant à la fois un traitement médicamenteux et une ablation chirurgicale du corps, garantit un soulagement complet de la maladie.

L'hypoparathyroïdie est une pathologie causée par l'hypothyroïdie des glandes parathyroïdes. Avec cette violation, la parathormone est produite par le corps en quantité insuffisante, ce qui entraîne une diminution significative du taux de calcium dans le sang. La maladie présente des symptômes spécifiques - une excitabilité accrue des muscles et du système nerveux. Les principales raisons du développement de l'hypoparathyroïdie sont l'impact de tels facteurs:

  • Le calcium n'est pas correctement absorbé dans les intestins;
  • la teneur en vitamines C et D est réduite (caractéristique particulièrement chez les femmes âgées);
  • le corps est continuellement affecté par les substances radioactives et les radiations;
  • des substances toxiques - plomb ou oxydes de carbone - sont libérées dans le corps (si la maladie est causée par un tel empoisonnement, il n'y a pas de traitement curatif).

Perturbation de la conduction neuromusculaire dans l'hypoparathyroïdie

Le premier signe du développement de cette pathologie est des crampes musculaires symétriques, régulières et très douloureuses. Si l'hypoparathyroïdie progresse, le tissu musculaire peut s'atrophier complètement, ce qui s'accompagne d'une sensation d'engourdissement des bras et des jambes, avec une intensité croissante. Les symptômes secondaires du trouble sont les suivants:

  • la mémoire se détériore;
  • il y a des névroses, des états dépressifs;
  • le patient est hanté par un sentiment constant de faiblesse;
  • augmente l'excitabilité du système nerveux.

Les symptômes peuvent se manifester de différentes manières, en fonction de diverses influences externes, telles que des températures de l'air excessivement hautes ou basses, des conditions de stress, un effort physique et des maladies infectieuses. Pour que le médecin puisse diagnostiquer correctement, le patient passe un test sanguin pour déterminer le nombre d'hormones parathyroïdiennes, de phosphore et de calcium. En tant que méthode de diagnostic supplémentaire en cas d'hypoparathyroïdie présumée, les rayons X permettent de détecter les modifications du tissu osseux. L'hypoparathyroïdie est particulièrement dangereuse pour les enfants car elle peut entraîner des anomalies physiologiques et mentales, ainsi que des problèmes mentaux.

Les principales méthodes de diagnostic des maladies des glandes parathyroïdes sont les analyses de sang et d'urine pour la détermination des oligo-éléments. Les méthodes de recherche supplémentaires sont:

  1. 1. Échographie (ultrasons) - détermine la présence d'hypo ou d'hyperplasie tissulaire.
  2. 2. La tomodensitométrie - aide à diagnostiquer avec une précision allant jusqu'à 95%, car elle révèle de manière fiable les violations des glandes parathyroïdes, d'autres organes et du tissu osseux.
  3. 3. L'imagerie par résonance magnétique est caractérisée par une sécurité maximale du patient et informative.
  4. 4. Radiographie - aide à déterminer la présence de pathologies du cœur, des vaisseaux sanguins et du tissu osseux.
  5. 5. Histologie - l'étude des tissus.

Chacun des types de diagnostic ci-dessus a ses propres avantages. En règle générale, les experts recommandent simultanément différentes méthodes de recherche afin de déterminer les causes de la maladie le plus précisément possible et d’empêcher son développement.

Pour le traitement des pathologies de la parathyroïde, en fonction de la cause de la maladie et de sa gravité, les experts peuvent prescrire un traitement médicamenteux et une intervention chirurgicale.

Le traitement médicamenteux est la nomination de suppléments de calcium - gluconate ou chlorure. Utilisez également un régime riche en cette macro. Il est recommandé aux patients de consommer des produits laitiers, du poisson de mer, du chou, des légumes et des fruits. En association avec le calcium, la vitamine D est prescrite, ce qui contribue à une meilleure absorption du macro-élément. Pour augmenter la production de leur propre vitamine D, il est conseillé aux patients de prendre un bain de soleil ou d'assister à des séances de traitement par rayons ultraviolets thérapeutiques spéciaux.

Pour prévenir les crises, le brome et les anticonvulsivants sont prescrits à titre préventif - Luminale. En cas d'hypocalcémie sévère (crise), le gluconate de calcium est administré par voie intraveineuse.

Dans les cas où la cause du développement de modifications pathologiques est un adénome, seul un traitement chirurgical est utilisé. Pendant l'opération, des spécialistes procèdent à l'ablation de la tumeur. Examine également les glandes restantes pour la détection des adénomes, pour leur élimination ultérieure. La glande elle-même ou une partie de celle-ci est rarement enlevée. Ceci a de lourdes conséquences - hypoparathyroïdie et diminution du taux de calcium dans le sang. L'organe est complètement retiré en cas de détection de cancers.

La méthode la plus efficace d’intervention chirurgicale est la transplantation d’organes, qui préserve pleinement ses fonctions. La partie endommagée de la glande parathyroïde peut également être transplantée en cas d'insuffisance thérapeutique.

Malgré l'absence pratique des symptômes exprimés, les troubles glandulaires parathyroïdiens peuvent avoir des conséquences graves pour l'organisme - des perturbations du fonctionnement normal des organes et des systèmes les plus importants. Par conséquent, pour chaque personne, il est obligatoire de consulter régulièrement l’endocrinologue et un appel urgent au médecin dès l’apparition des premiers signes de la maladie.

Et un peu sur les secrets.

L'histoire d'une de nos lectrices, Irina Volodina:

Mes yeux étaient particulièrement frustrants, entourés de grosses rides, de cernes et de gonflements. Comment éliminer complètement les rides et les poches sous les yeux? Comment faire face à l'enflure et aux rougeurs? Mais rien n'est aussi vieux ou jeune homme que ses yeux.

Mais comment les rajeunir? Chirurgie plastique? J'ai reconnu - pas moins de 5 000 dollars. Procédures matérielles - photorajeunissement, pilling gaz-liquide, lifting par radio, lifting au laser? Un peu plus abordable - le cours coûte entre 1,5 et 2 000 dollars. Et quand trouver tout ce temps? Oui et toujours cher. Surtout maintenant. Par conséquent, pour moi-même, j'ai choisi une autre façon.

Hyperparathyroïdie: dysfonctionnement et fonction des glandes parathyroïdes

L'hyperparathyroïdie diagnostiquée est presque toujours associée à une violation des glandes parathyroïdes dans le contexte de changements trophiques dans la structure de leurs tissus. Il existe des dysfonctionnements primaires et secondaires des glandes parathyroïdes, qui manifestent des symptômes et des signes nécessitant une confirmation au laboratoire, sous la forme de tests sanguins. La détection précoce des glandes parathyroïdes donne un bon pronostic pour la vie ultérieure du patient.

Hyperparathyroïdie primaire: hyperplasie et hyperthyroïdie des glandes parathyroïdes (symptômes et diagnostic)

L'hyperfonctionnement des glandes parathyroïdes peut être dû à une synthèse accrue de l'hormone parathyroïde due à une hypertrophie et à une hyperplasie des quatre glandes parathyroïdes ou à une tumeur, généralement un adénome.

L’hyperplasie des glandes parathyroïdes peut s’expliquer par une insuffisance rénale: la formation de 1,25-dihydroxycholécalciférol est réduite dans le parenchyme malade des reins, le calcium est absorbé dans les intestins et l’hypocalcémie stimule la sécrétion de l’hormone parathyroïde par l’hyperplasie des glandes.

Le diagnostic d'hyperparathyroïdie primaire repose sur le fait que le taux sanguin d'hormone parathyroïdienne et de Ca2 + est élevé, mais que la teneur en phosphate est réduite, que les quantités de Ca2 + et de phosphates en excès sont excrétées dans l'urine. Au cours de la maladie, le collagène des os commence à s’effondrer, ce qui entraîne la détection d’un excès d’hydroxyproline et de peptides en contenant dans l’urine. Chez ces patients, il existe une déminéralisation prononcée du squelette avec de fréquentes déformations des os longs.

Les cas graves d'hyperparathyroïdie (ostéodystrophie fibreuse, maladie de Recklinghausen) sont caractérisés par des réarrangements du tissu osseux avec formation de kystes et de pseudokystes. Toutefois, chez les patients atteints d'hyperparathyroïdie peuvent être détectés dans des conditions compensées et l'absence complète d'une diminution visible de la densité osseuse. Un taux de calcium constamment élevé dans le filtrat glomérulaire favorise la formation de calculs rénaux. Dans les cas avancés, il y a une diminution de la fonction rénale, une infection fréquente des voies urinaires.

La calcification des vaisseaux cardiaques et des muscles squelettiques, de la cornée, du foie, des reins et d'autres tissus est notée. L'hyperparathyroïdie est souvent accompagnée d'hypertension et d'ulcère gastroduodénal, cette dernière pouvant être associée à une sécrétion accrue de gastrine, stimulée par une hypercalcémie. Les symptômes caractéristiques de l'hyperparathyroïdie primitive sont les troubles neuromusculaires (faiblesse musculaire, atrophie musculaire) et neuropsychiatriques (dépression, troubles de la mémoire, difficultés de concentration et même changements de la personnalité).

Combinaison efficace de tests biochimiques dans le diagnostic de l'hyperparathyroïdie:

Test biochimique

Direction du changement

Calcium dans le sang

Phosphate inorganique dans le sang

Phosphatase alcaline dans le sang

Excès de base de sang

Hydroxyproline dans l'urine

Hormone parathyroïdienne dans le sang

Selon les signes cliniques, les formes osseuses, rénales, viscérales et mixtes de l’hyperparathyroïdie primitive sont isolées.

Hyperparathyroïdie secondaire sur fond de carence en vitamine D, avec CRF et alimentaire (symptômes)

Les glandes parathyroïdes sécrètent des hormones de type polypeptidique: la parathormone et la calcitonine, qui régulent le métabolisme phosphore-calcium dans l'organisme. Il existe divers troubles causés par des défauts de synthèse ou de sécrétion du transport ou du mécanisme d'action des hormones parathyroïdiennes.

L'hyperparathyroïdie secondaire la plus fréquente en cas de carence en vitamine D. Cette substance est structurellement importante.Le calcitriol (hormone stéroïde), formé à partir de vitamine D3, hydroxylée dans le foie puis dans les reins, participe également à la régulation du métabolisme calcium-phosphore dans l'organisme.. L'hormone parathyroïdienne et le calcitriol activent le système enzymatique des ostéoclastes dans les os, provoquent la déminéralisation osseuse, augmentent la concentration de calcium et de phosphate dans le sang.

Le calcitriol dans les cellules des tubules distaux des reins améliore la réabsorption du calcium et du phosphate de l'urine primaire dans le sang, en inhibant la biosynthèse de l'hormone parathyroïdienne. La calcitonine est un antagoniste de l'hormone parathyroïde et du calcitriol, produite par les cellules C de la thyroïde et des glandes parathyroïdes, inhibe le système enzymatique des ostéoclastes dans les os et aide à réduire la concentration de calcium et de phosphate dans le sang. Dans les cellules tubulaires rénales, la calcitonine augmente l'excrétion urinaire de calcium et de phosphate. Ainsi, la calcitonine dans le sang réduit la concentration en ions calcium et en phosphates. Hyperparathyroïdie alimentaire secondaire moins fréquente, qui repose sur un régime alimentaire incorrect.

L'hyperthyroïdie secondaire associée à une insuffisance rénale chronique (insuffisance rénale chronique) et à une carence en vitamine D3 est accompagnée d'une hypocalcémie, principalement associée à une absorption déficiente du calcium dans l'intestin en raison de la suppression de la formation de calcitriol par les reins affectés. Dans ce cas, la sécrétion de l'hormone parathyroïdienne augmente. Cependant, une augmentation du taux d'hormone parathyroïdienne ne permet pas de normaliser la concentration en ions calcium dans le sang en raison d'une perturbation de la synthèse du calcitriol et d'une diminution de l'absorption des ions calcium dans l'intestin. Une hyperphosphatémie est observée avec l'hypocalcémie.

Les patients développent des lésions squelettiques (ostéoporose) dues à la libération d'ions calcium des tissus osseux. Dans certains cas, dans l’hyperplasie des glandes parathyroïdes, l’hypersécrétion autonome de l’hormone parathyroïdienne compense l’hypocalcémie et conduit à une hypercalcémie (hyperparathyroïdie tertiaire). Les symptômes cliniques de l'hyperparathyroïdie secondaire sont absolument identiques à la forme primaire de cette maladie.

Combinaison efficace de tests biochimiques dans le diagnostic de l'hyperparathyroïdie secondaire (rénale) (hyperparathyroïdie rénale):

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones