Les hormones sexuelles sont produites par les glandes sexuelles, le cortex surrénalien et les cellules placentaires. Les hormones féminines affectent de nombreux systèmes corporels et organes individuels. Le niveau hormonal détermine le comportement d'une femme, ses émotions, son activité mentale, son apparence. Pour la production d'hormones sexuelles féminines, des substances telles que les hormones lutéinisantes et stimulantes des follicules (LH et FSH) sont responsables.

Qu'est-ce que l'hormone folliculo-stimulante?

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone produite par la glande endocrine, l'hypophyse. C'est cette hormone qui affecte la formation de cellules germinales féminines et masculines lorsque les follicules mûrissent dans les ovaires d'une femme et la spermatogenèse dans les testicules de l'homme.

En agissant sur les ovaires, la FSH contribue au début de la formation de la cellule germinale femelle. Au milieu du cycle, la cellule germinale se développe au maximum, émerge du follicule en éclat et est prête pour la fécondation. Pendant cette période, une grossesse est possible et le taux de FSH est maximal. Ensuite, le niveau de cette hormone diminue progressivement et le niveau d'une autre hormone hypophysaire augmente.

La glande pituitaire est une glande ovale à sécrétion interne située à la base du crâne. Elle produit des hormones pituitaires qui affectent la régulation et la fonction des glandes endocrines du corps.

Le concept "d'hormone lutéinisante"

Le lobe antérieur de l'hypophyse produit également de l'hormone LH. Cette hormone lutéinisante stimule le bon développement des hormones sécrétant les organes sexuels. Le rapport normal de LH et de FSH dans le corps de la femme régule la synthèse de l'hormone estradiol. À mesure que la quantité de cette hormone augmente dans le sang, le taux de FSH diminue.

Selon le jour du cycle menstruel, le rapport entre les hormones LH et FSH peut varier. Ainsi, le niveau de LH pendant presque tout le cycle est faible. Seul le milieu du cycle est caractérisé par une augmentation du niveau de LH dix fois, après quoi la période d'ovulation commence. Sous l'influence d'une forte teneur en LH, un corps jaune commence à se former dans l'ovaire et la progestérone est produite, ce qui permet à l'embryon d'envahir la paroi utérine. Les indicateurs les plus élevés de FSH sont également notés au milieu du cycle.

La LH dans le corps masculin régule la production de testostérone, qui est produite par les cellules de Leydig situées dans les testicules. Quand une certaine quantité de l'hormone mâle est atteinte dans le sang, la production des cellules sexuelles mâles commencera.

Recherche pour déterminer LH et FSH

Le cycle menstruel est divisé en phase folliculaire (à partir du début du cycle et jusqu’à 12-14 jours), ovulatoire (peut-être 12-14 jours) et lutéale (tous les autres jours du cycle).

La sécrétion d'hormone lutéinisante est étroitement liée à l'hormone folliculostimulante produite par l'hypophyse, à la testostérone, à la progestérone et à d'autres hormones sexuelles. Il est donc important de surveiller le niveau de toutes ces hormones afin de détecter diverses pathologies.

Pour identifier l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et sa quantité, on analyse le sérum sanguin, lequel est administré à jeun. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que de telles analyses ne sont effectuées que certains jours du cycle. Ainsi, dans la première phase, le sang est donné à 7-9 jours et dans la troisième phase - à 22-24 jours.

Des analyses de sang sont effectuées pour déterminer la quantité de LH produite dans le corps. Les résultats du test seront différents si vous prenez du sang à différents moments du cycle et dans différentes catégories d'âge. On observe de faibles taux de LH chez les enfants de huit ans, comparés aux taux de natalité. À partir de huit ans, les niveaux de LH vont atteindre la puberté. Avec le début de la grossesse, le niveau de cette hormone est faible.

Le ratio de FSH et LH, norme

Pour présenter une image de l'état de santé du système de reproduction de la femme, vous devez connaître le rapport normal entre LH et FSH. Pour commencer, les niveaux de ces deux hormones sont déterminés séparément.

Normalement, la valeur de la FSH en phases en UI / l chez les femmes: phase folliculaire 3,5–13,0; phase ovulatoire 4,7 à 22,0; phase lutéale 1.7–7.7. Pour les hommes, le taux est de 1,5 à 12,0.

Normalement, la valeur de la LH en phases en UI / l pour les femmes: phase folliculaire 2-14; phase ovulatoire 24-150; phase lutéale 2-17. Pour les hommes, le taux d'hormone lutéinisante est de 0,5 à 10, et ce niveau d'hormone est constant.

Pour différentes femmes, le rapport entre LH et FSH sera différent. Ainsi, pour les filles qui n'ont pas encore eu leurs règles, ce chiffre sera de 1. Après un an à compter de la première menstruation, le rapport LH / FSH variera de 1 à 1,5. Chez les femmes menstruées depuis plus de deux ans et avant le début de la ménopause, un ratio plus élevé de FSH et de LH, la norme varie entre 1,5 et 2.

Niveaux élevés d'hormones LH et FSH

Un rapport élevé de LH et de FSH, qui dure plus de 2, peut indiquer chez la femme qu'il existe des kystes dans les ovaires et se manifestent chez les personnes atteintes du syndrome de résistance aux androgènes. Ce ratio surestimé d'hormones est observé chez les femmes pendant l'ovulation.

Une augmentation significative des taux de LH et de FSH indique une insuffisance ovarienne primaire. Mais les hormones gonflées LH et FSH - la norme pour la période de l'apparition de la ménopause.

Avec une augmentation de la concentration de FSH, on observe un saignement utérin qui ne se produit pas pendant la menstruation, il peut aussi ne pas y avoir de congé mensuel.

Des taux élevés de FSH chez les femmes sans menstruation sont un prétexte pour mener des études caryotypiques de gènes. Ce manque de flux menstruel peut être considéré comme une ménopause précoce.

Faibles niveaux d'hormones LH et FSH

Puisque la glande pituitaire émet des hormones LH et FSH par portions, leur taux dans le sang lorsque leur production est réduite est déterminé en prenant du sang toutes les trois heures et demie.

Lorsque les tests montrent de faibles niveaux d'hormones LH et FSH, il peut s'agir de signes tels qu'un faible écoulement lors des jours critiques, l'anovulation, l'impossibilité de tomber enceinte, le sous-développement du sein, des organes génitaux externes et internes et l'absence de libido.

De faibles niveaux de FSH chez les hommes indiquent que la production de cellules germinales mâles est réduite dans le corps, que ces hommes sont stériles, qu'ils n'ont pas de libido et que la quantité de poils dans tout le corps diminue.

Comme en témoigne la déviation des hormones LH et FSH

Une production limitée de LH indique des violations dans la phase lutéale. Cela signifie que la progestérone est produite en quantités insuffisantes, l’utérus n’est pas en mesure de se préparer à tenir l’embryon sur son mur. En conséquence, la grossesse peut ne pas se produire. Il est considéré comme normal de réduire cette hormone pendant l'accouchement.

Mais un niveau élevé de LH parle de polykystose dans les ovaires, de leur épuisement.

Si le niveau d'hormone folliculo-stimulante est élevé, cela indique des anomalies du système reproducteur ou des glandes responsables du fonctionnement des organes de la reproduction, des troubles menstruels et des saignements.

Facteurs influant sur le taux d'hormones hypophysaires

De faibles niveaux de LH et de FSH dans le corps des hommes et des femmes peuvent être causés par un dysfonctionnement de l'hypophyse, en particulier de son lobe antérieur, ou par une altération de la fonction hypothalamique. La raison de la faible teneur en FSH peut être un excès de poids chez les femmes, car les hormones sexuelles sont produites dans le tissu adipeux. L'obésité peut également survenir à la suite d'une violation du ratio hormones hypophysaires.

Des taux élevés de LH et de FSH apparaissent lorsque des tumeurs hypophysaires peuvent être détectées et peuvent être détectées par tomographie cérébrale. La tumeur affectera la fonction de l'hypophyse pour réguler les autres glandes endocrines. Le mécanisme neuroendocrinien de régulation de l'activité de l'organisme sera perturbé.

L'impact de l'état émotionnel, toutes sortes de stress, les régimes durs, les activités sportives épuisantes, bien sûr, affecteront l'augmentation du niveau de FSH.

Les anomalies génétiques associées à la présence d’un chromosome X supplémentaire chez les garçons ou à l’absence totale ou partielle d’un des deux chromosomes sexuels dans le corps de la femme ont également une incidence sur le ratio hormones hypophysaires.

Le rapport entre FSH et LH: norme et écart dans le tableau

Le corps humain, dans toute son activité de vie, produit de nombreuses hormones dont le niveau dépend de ses performances. Le rapport entre FSH et LH pour le corps féminin est particulièrement important. Examinons plus en détail ce que sont les hormones et de quoi elles sont responsables. Quelle est leur norme dans le corps et les conséquences d'une production insuffisante.

Qu'est-ce que la FSH et la LH: leur rôle dans le corps humain

Les hormones dans notre corps sont produites tout au long de la vie et sont responsables de nombreux processus. L'état mental et émotionnel d'une personne dépend de son ratio. La production correcte d'hormones prolactine, estradiol, FSH, LC contribue à la conception. Ils sont également capables de maintenir l'équilibre de l'ensemble du système à plusieurs niveaux.

Les hormones dans notre corps sont produites en plusieurs étapes. Responsable du système endocrinien et sexuel, celui de la femme, celui du corps de l'homme.

Ces hormones sont étroitement liées les unes aux autres et une quantité insuffisante d'entre elles entraîne un déséquilibre du corps et affecte la santé. Au stade initial, la production de deux homones très importants de LH et de FSH a lieu.

La FSH - «hormone folliculo-stimulante» affecte les organes génitaux, leur développement. En raison de la FSH dans le corps de la femme, les follicules se développent dans les ovaires et se développent. Après le début de la phase folliculaire, un ovule quitte l'ovaire. Chez les femmes, la période de la phase folliculaire peut varier, cela dépend de la physiologie de l'organisme.

Chez les hommes, en raison de l'hormone FSH, il y a augmentation du canal déférent. Indicateurs qui affectent la quantité de testostérone dans le corps masculin.

La LH est «l'hormone lutéale» sécrétée par l'hypophyse (dans le cerveau). En raison de cela dans le corps féminin se produit la dernière étape de la maturation de l'œuf, suivie de l'ovulation.

Dans le corps masculin, la LH contribue à l'augmentation de la globuline. En conséquence, la testostérone, une hormone, pénètre bien dans les testicules, ce qui contribue à la maturation des spermatozoïdes et à l’augmentation de son niveau dans le sang.

En plus des hormones ci-dessus, il existe le même élément important et nécessaire au développement des organes génitaux - l'estradiol.

C'est une hormone féminine produite dans les glandes surrénales, les ovaires et le placenta. L'hormone estradiol est principalement responsable du développement normal des organes génitaux féminins et est également nécessaire, comme ceux énumérés ci-dessus, pour la procréation.

Pourquoi dois-je être testé: quelles sont les hormones testées?

En règle générale, lorsqu'une femme a des problèmes de conception ou qu'une grossesse est planifiée, le médecin envoie des tests pour détecter ces hormones. Ils vous permettent d'identifier la pathologie du corps et de prescrire rapidement le traitement nécessaire. Les facteurs pour vérifier le corps sont nombreux:

  • Problèmes de conception.
  • Ménopause.
  • Suspicion de maladie ovarienne.
  • Le développement de la glande pituitaire.
  • Lorsque contrôlé pendant le traitement hormonal.
  • Diverses anomalies génétiques.

Les hommes tombent également sous le test FSH, LH, cela se produit dans les cas suivants:

  • Pas la possibilité de conception.
  • Le retard dans le développement de la sphère sexuelle.
  • Dysfonction testiculaire.
  • Traitement avec des médicaments hormonaux.

En outre, pour identifier la situation dans son ensemble, une femme peut être amenée à subir une analyse supplémentaire sur l'estradiol et la prolactine. Depuis tout le corps féminin est interdépendant de chaque hormone sexuelle. Et pour identifier la cause spécifique, par exemple l'impossibilité de concevoir, il est nécessaire de contrôler toutes les hormones: FSH, LH, prolactine, estradiol et leurs relations les unes avec les autres.

Le ratio de FSH sur LH: hormones normales

Pour déterminer le rapport des hormones entre elles, vérifiez le sérum. Pendant tout le cycle menstruel, les niveaux d'hormones peuvent fluctuer. Le cycle est divisé en trois phases, chaque phase ayant son propre nombre de jours avant et après.

  • Dans la phase folliculaire - consistant en le début du cycle et jusqu’à deux semaines.
  • Dans la phase ovulatoire, le processus de production d'hormones peut avoir lieu le 12e ou le 14e jour.
  • Phase lutéale - les jours restants du cycle.

La relation entre les hormones entre elles n'est détectée que certains jours du cycle menstruel. Dans la phase folliculaire, une prise de sang est effectuée le matin à jeun du jour 7 au jour 9, et dans la phase lutéale les jours 22, 23 et 24. Ainsi, le rapport entre FSH et LH devrait normalement être dans les valeurs suivantes:

La valeur de l'hormone folliculo-stimulante et lutéinisante chez la femme, ses normes

Les hormones gonadotropes sont appelées hormones et sont produites par le placenta (gonadotrophine chorionique) et l'hypophyse antérieure - stimulant le follicule et lutéinisante. Chacun d'entre eux est responsable de la survie de l'espèce et, par conséquent, toute infraction liée à son développement peut avoir les conséquences les plus graves.

Hormone folliculo-stimulante

L'hormone folliculo-stimulante (abréviation internationale FSH) est directement liée à la maturation des follicules chez la femme et à la formation de sperme dans les testicules masculins.

De quoi est responsable FSH?

Les hormones folliculostimulantes et lutéinisantes sont responsables de la santé reproductive de l'homme

Dans le corps féminin est responsable de:

  • croissance folliculaire;
  • conversion en oestrogène testostérone;
  • production d'œstrogènes.

Le niveau d'hormone folliculo-stimulante change en fonction des phases du cycle menstruel.

  1. La phase folliculaire dure du premier au douzième jour. Pendant cette période, la FSH stimule la formation dans l'ovaire du follicule et la maturation de l'œuf. En même temps, il commence le processus de production d’œstradiol et de transformation de la testostérone en estradiol.
  2. L'ovulation se produit au milieu du cycle (12-16 jours). Ce temps est caractérisé par la libération maximale de FSH, après quoi son montant diminue. Dans le même temps, le niveau d'hormone lutéinisante augmente, permettant ainsi à un ovule prêt pour la fécondation de sortir du follicule en éclat.
  3. Phase lutéale (à partir du jour 16). Le follicule à partir duquel l'oeuf est libéré est transformé en corps jaune, qui produit de la progestérone, qui bloque la synthèse des hormones hypophysaires. Si la fécondation ne se produit pas, le corps jaune est détruit. Dans le même temps, le niveau de progestérone diminue également - et par conséquent, l'hypophyse sécrète à nouveau une hormone et un nouveau cycle commence.

Un mécanisme d'action différent de l'hormone chez l'homme. Ses fonctions principales sont les suivantes:

  • augmentation de la spermatogenèse;
  • développement des semences;
  • androgènes liant la production de protéines;
  • transfert de testostérone à l'épididyme.

Ainsi, l'hormone folliculo-stimulante est l'une des substances les plus importantes qui affectent la capacité de continuer à vivre dans le genre et la préservation de la fonction de reproduction.

Normes FSH chez les femmes et les hommes

Le niveau d'hormones dans le sang dépend de la phase du cycle, ainsi l'analyse est donnée certains jours.

Le niveau d'hormones dans le corps de la femme dépend de la phase du cycle. Les normes internationales acceptées sont les suivantes (IU / L):

  1. Dans la phase folliculaire: de 2,8 à 11,3.
  2. Dans la phase ovulatoire: de 5,8 à 21.
  3. Dans la phase lutéale: de 1,2 à 9.

Pour les hommes, les chiffres compris entre 1,37 et 13,58 sont considérés comme normaux.

La FSH élevée peut survenir dans les cas suivants:

  • syndrome d'appauvrissement ovarien, dans lequel le corps, essayant de trouver une compensation pour le manque d'hormones féminines, produit intensivement la FSH;
  • kystes d'endométriose;
  • sous-développement des organes responsables de la reproduction (testicules ou ovaires);
  • adénome hypophysaire;
  • maladies oncologiques;
  • saignement dysfonctionnel: le follicule ne libère pas d'ovule pendant l'ovulation;
  • l'approche de la ménopause;
  • orchite;
  • insuffisance rénale;
  • l'alcoolisme;
  • prendre certains médicaments.

Les niveaux d'hormones peuvent être abaissés pour les raisons suivantes:

  • hypothalamus ou hypofonction hypophysaire;
  • manque de sperme dans le sperme;
  • SOPK;
  • hyperprolactinémie;
  • pathologie de l'hypophyse (syndrome de Sheehan, Simmonds);
  • maladies génétiques (syndrome de Denny-Marfan);
  • l'obésité;
  • prendre des drogues.

Pendant la ménopause, le taux de FSH est toujours élevé, tandis que pendant la grossesse, il est abaissé, ce qui est considéré comme normal.

Hormone lutéinisante

L'hormone lutéinisante, comme la FSH, est synthétisée par l'hypophyse et régule le fonctionnement des glandes sexuelles, responsables de la santé génésique de l'homme.

Valeur LH

Dans le corps de la femme, les niveaux de LH varient avec la phase du cycle. Dans la phase folliculaire, lorsque les follicules se développent sous l'influence de la FSH, son niveau est minimal. Au moment où le follicule mûrit, le niveau d'estradiol devient aussi élevé que possible (il grossit environ 10 fois). Cette augmentation dure environ un jour; Il stimule la libération active de LH par l'hypophyse et l'apparition de l'ovulation.

Avec l'ovulation, l'œuf est libéré et le follicule résiduel se transforme en un corps jaune, qui commence à produire de la progestérone et prépare ainsi l'endomètre à l'implantation. L'hormone lutéinisante maintient le corps jaune pendant environ deux semaines.

Le mécanisme d'action des tests d'ovulation repose sur la réaction à une forte augmentation des taux de LH. Environ 1 à 1,5 jour avant l'ovulation, la concentration d'hormone lutéinisante dans l'urine augmente considérablement et ce temps peut être utilisé pour la conception.

Il convient de rappeler que l'augmentation de PH est de courte durée. Si le test a été effectué le matin, son niveau peut déjà diminuer considérablement le soir.

Chez l'homme, l'hormone stimule l'activité des cellules de Leydig, qui synthétisent la testostérone. En raison de son taux sanguin élevé, les spermatozoïdes mûrissent. Contrairement au corps féminin, le niveau de LH est relativement constant chez les hommes.

Chiffres LH normaux

Chez la femme, les niveaux d'hormone lutéinisante varient en fonction de plusieurs facteurs. Comme mentionné précédemment, il s’agit tout d’abord de la phase du cycle. Les indicateurs suivants sont considérés comme normaux (en miel / l):

  1. Stade folliculaire: 2-14.
  2. Stade d'ovulation: 24-150.
  3. Stade lutéal: 2-17.

Le deuxième facteur qui affecte le niveau de l'hormone est l'âge de la femme. Les chiffres augmentent plusieurs mois après la naissance, puis diminuent vers 7-8 ans. A partir de maintenant, il y a une augmentation progressive de la concentration de l'hormone jusqu'à la puberté.

Chez l'homme, le niveau est relativement constant tout au long de la vie. les valeurs comprises entre 0,5 et 10 sont considérées comme normales. La concentration à l'âge adulte peut être quelque peu élevée.

Pendant la grossesse, la LH est abaissée et ses valeurs élevées sont fixées pendant la ménopause.

L'hormone lutéinisante peut être supérieure à la normale dans les cas suivants:

  • SOPK;
  • l'épuisement précoce des ovaires, lorsqu'ils cessent de produire des hormones sexuelles, et que la glande pituitaire, en les stimulant, libère davantage de LH dans le sang;
  • tumeurs hypophysaires;
  • la féminisation testiculaire est une maladie masculine dans laquelle la testostérone cesse d'inhiber l'hypophyse;
  • atrophie testiculaire (par exemple, après les oreillons);
  • insuffisance rénale, car dans ce cas, la LH n'est pas excrétée dans les urines;
  • prendre certains médicaments;
  • l'endométriose;
  • aliments crus, végétarisme, famine;
  • entraînement sportif intense;
  • stress

Faible LH est un symptôme des pathologies et conditions suivantes:

  • aménorrhée secondaire (absence de menstruation) due à une diminution de la fonction hypophysaire;
  • l'hypogonadisme gonadotrope est une pathologie caractérisée par une diminution de l'utérus et d'autres organes génitaux féminins en raison d'un manque d'hormones hypophysaires;
  • SOPK;
  • troubles génétiques de l'hypophyse;
  • surpoids;
  • prendre certains médicaments;
  • fumer;
  • hyperprolactinémie (augmentation de la quantité de prolactine dans le sang);
  • stress fréquent.

Le ratio hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes

Taux de FSH et de LH en fonction des phases du cycle menstruel

Dans la pratique médicale, non seulement le niveau d'hormones est augmenté ou diminué, mais également leur rapport, puisque la FSH et la LH participent toutes deux à la préparation du corps pour la conception. Le coefficient exprimant ce rapport dépend de l'âge de la femme.

  1. Chez un enfant (avant la puberté), le rapport est normalement de 1 à 1.
  2. Un an après la première menstruation: 1,5 à 1.
  3. 2 ans après la première menstruation et jusqu'à la ménopause: 1,5-2 à 1.

Si le rapport est compris entre 2,5 et 1, le médecin peut suggérer une déplétion précoce des ovaires, leurs tumeurs polykystiques ou hypophysaires.

Quand faut-il des tests?

L'analyse des hormones hypophysaires n'est pas attribuée à chaque femme, mais uniquement dans les cas où le médecin a des raisons de suspecter la présence d'une pathologie. Celles-ci peuvent être les situations suivantes:

  1. Manque de règles. On peut détecter l'aménorrhée dite hypergonadotrope, dans laquelle la fonction ovarienne diminue et, dans le même temps, la synthèse d'hormones par l'hypophyse augmente.
  2. Mensuel court (moins de trois jours) avec peu de pertes.
  3. Infertilité (féminine et masculine).
  4. Fausses couches répétées.
  5. Retard de développement physique.
  6. Endométriose. Une des causes courantes du développement de cette maladie est une violation du ratio hormones stéroïdiennes, dans lequel le niveau de LH, de prolactine et de FSH est augmenté, tandis que la progestérone, au contraire, est réduite.
  7. Déviations dans le timing du développement sexuel. Un développement trop précoce s'accompagne d'une quantité excessive d'hormones ralentie, au contraire réduite.
  8. Désir sexuel réduit.
  9. La nécessité de déterminer avec précision le moment de l'ovulation.
  10. Hirsutisme (croissance excessive des cheveux chez les femmes).
  11. Syndrome des ovaires polykystiques.

L'analyse des hormones gonadotropes est obligatoire en vue de la procédure de fécondation in vitro.

Qu'est-ce qui influence les résultats?

Comme avec la plupart des autres tests sanguins, les résultats du test hormonal peuvent changer sous l’influence de facteurs externes. Parmi eux peut être:

  • prise de nourriture avant de servir;
  • consommation d'alcool;
  • activité physique;
  • certains médicaments (par exemple, anabolisants, contraceptifs, moyens pour réduire le niveau de sucre);
  • certains types de recherche (rayons X, imagerie par résonance magnétique);
  • grossesse, ménopause;
  • l'âge

Pour éliminer cet effet, vous devez savoir comment passer ces tests:

  1. À remettre le matin, seulement l'estomac vide.
  2. À la veille de ne pas boire d'alcool, limitez la charge.
  3. Ne fumez pas pendant une heure avant l'analyse.
  4. Réception des préparations et examens instrumentaux à discuter avec le médecin.
  5. Le jour où vous souhaitez passer les tests est désigné par le médecin, en fonction du but de l’étude. Chez la femme, il s’agit généralement de 3 à 5 jours, mais si l’objet de l’analyse est d’étudier la possibilité de croissance folliculaire, il est recommandé de donner du sang dans 5 à 8 jours.

Entretien sur FSH avec Norbert Glacher, directeur du Center for Human Reproduction à New York

Le taux de FGS chez les femmes par âge dans le tableau, les raisons de l'évolution des indicateurs

L’hormone folliculo-stimulante est connue de toutes les femmes qui planifient une grossesse. Un test pour cet indicateur est prescrit par un gynécologue, un endocrinologue et un spécialiste en santé de la reproduction.

Il est important de comprendre quel niveau est considéré comme normal et de connaître les raisons pour lesquelles la FSH (hormone folliculo-stimulante) est augmentée ou diminuée.

De quoi est responsable la follitropine? De quoi s'agit-il?

L'hormone folliculo-stimulante (follitropine) est une substance produite par l'hypophyse. Dans le corps d'une femme, il fait partie des substances qui assurent la maturation et l'ovulation des œufs.

La synthèse de l'hormone folliculo-stimulante se produit dans le cerveau.

L'hypophyse sécrète la FSH et la sécrète sous le contrôle de l'hypothalamus. Avec le sang, cette substance se propage à travers le corps et atteint son objectif: les ovaires.

Dans les ovaires sous l'influence de follicules matures FSH. Dans le follicule mature contient l'œuf, prêt pour la fécondation.

Après l'ovulation, la grossesse devient possible.

Les causes de l'augmentation de la bilirubine dans le sang des femmes sont discutées en détail dans ce document.

Le taux de plaquettes dans le sang des femmes enceintes est de combien? Cela racontera notre article.

Analyse de l'hormone folliculo-stimulante

Pour connaître la quantité de follitropine, le sang est prélevé dans une veine. Avant de prendre du sang pendant 2 à 3 heures, vous ne devriez pas manger, fumer, boire des boissons gazeuses (vous ne pouvez boire que de l’eau propre).

La veille de ce test, vous devez annuler l'entraînement sportif afin d'éviter les tensions nerveuses et les situations stressantes.

Cette analyse est requise dans les cas suivants:

  • traitement de fertilité;
  • puberté précoce chez les enfants;
  • puberté tardive chez les adolescents;
  • troubles menstruels;
  • l'apparition de la ménopause (ménopause).
  • Le contenu de follitropina dans le sang varie à différents jours du cycle menstruel.

    Si vous ne réussissez pas l'analyse à temps, vous devrez attendre un peu avec le test jusqu'au mois prochain.

    Niveau normal

    Selon la phase du cycle menstruel, le nombre d'hormones folliculostimulantes chez une femme en bonne santé va de 1,7 à 25,0 mIU / ml, pour atteindre un maximum pendant la période d'ovulation.

    Après l'ovulation, cette valeur diminue jusqu'au début d'un nouveau cycle.

    Chez les filles, avant l’apparition de la puberté, la valeur de la FSH est faible - de 1,5 à 4,0 mMe / ml. Avec l’apparition de la puberté, la quantité de follitropine augmente progressivement et un an après l’apparition de la menstruation s’établit au niveau d’une femme adulte.

    Avec l'âge, la quantité de FSH augmente - pendant la période de ménopause, sa valeur augmente jusqu'à 140-150 mMe / ml.

    La norme de l'hormone FGS chez les femmes par âge dans le tableau (chez les femmes fertiles et pendant la ménopause):

    Ratio avec LH

    L'hormone lutéinisante est une autre substance qui régule le fonctionnement du système reproducteur féminin. Au cours des 15 premiers jours du cycle menstruel, la proportion de FSH est plus élevée, dans la seconde moitié - LH.

    Pour déterminer la fertilité (capacité de devenir enceinte), il est nécessaire d'obtenir les résultats d'un test sanguin pour déterminer le contenu des deux substances, puis de déterminer leur rapport.

    Pour une femme adulte, le rapport LH / FSH est de 1,3-2,5 à 1.

    Un rapport inférieur à 0,5 indique une violation de la maturation de l'œuf et une augmentation de plus de 2,5% peut être provoquée par le syndrome des ovaires polykystiques.

    Une déviation vers le haut ou vers le bas justifie un examen approfondi.

    Qu'est-ce que c'est et quelles sont les hormones dont la FSH et la LH sont responsables chez la femme, quelles sont leurs normes, comment passer un test sanguin pour déterminer le niveau, indique le vidéo:

    L'hormone prolactine et son taux chez les femmes sont présentés dans le tableau de ce document.

    Les raisons de l'augmentation de l'androstènedione chez les femmes peuvent être trouvées ici.

    Comme en témoigne une diminution

    Une FSH faible chez les femmes n'indique pas toujours des écarts dans l'état de santé. Très probablement, le médecin vous prescrira un nouvel examen.

    Les médicaments peuvent entraîner une diminution de la quantité de FSH chez une femme. Ceux-ci comprennent:

  • stéroïdes anabolisants (Nerobol, Retabolil);
  • médicaments anticonvulsivants (carbamazépine, dépakine);
  • les glucocorticoïdes (prednisolone);
  • médicaments pour la contraception orale (Regulon, Janine, Novinet et autres).
  • La valeur de follitropina diminue toujours avec le début de la grossesse. Chez les femmes enceintes, la valeur de la FSH reste faible jusqu'à l'accouchement et la période post-partum. De plus, la quantité de cette substance est réduite avec les régimes hypocaloriques.

    Dans des cas beaucoup plus rares, une diminution de la FSH est causée par des processus pathologiques. Ces troubles comprennent des troubles de l'hypothalamus et de l'hypophyse, un excès de prolactine, des kystes et des tumeurs ovariennes.

    Cependant, il n’est pas inutile de s’inquiéter à l’avance: ces maladies se produisent rarement.

    Pour exclure les maladies dangereuses, le médecin vous prescrira des études supplémentaires (détermination du taux d'hormones dans le sang, examen par ultrasons des organes pelviens et autres).

    Comment augmenter le contenu

    Si la valeur est faible, vous pouvez reprendre l'analyse le mois prochain. Pour remédier à la situation, vous devez faire attention à la nutrition. La famine et l'anorexie inhibent la synthèse de la follitropine.

    Ceux-ci comprennent:

  • chou marin;
  • laitue frisée;
  • poisson de mer (saumon, truite);
  • noix, graines;
  • avocat
  • En outre, vous devez éviter les situations stressantes et les efforts physiques excessifs. Un massage général, un bain aux huiles essentielles (jasmin, néroli, sauge, lavande) contribueront à la détente.

    Le sommeil nocturne quotidien est important pendant au moins huit heures. Avec un régime alimentaire sain et un régime de sommeil et de repos, il est probable que le prochain test s'avère être normal.

    Raisons pour élever

    Certains médicaments peuvent entraîner une augmentation de la quantité de l'hormone. Ceux-ci comprennent:

    • médicaments antiparkinsoniens (bromocriptine, lévodopa);
    • médicaments pour le traitement des ulcères gastriques (cimétidine, ranitidine);
    • médicaments antifongiques (fluconazole, kétoconazole);
    • agents antidiabétiques (metformine);
    • médicaments pour réduire le cholestérol (pravastatine, atorvastatine);
    • Vitamines B (biotine).

    On observe des niveaux pathologiquement élevés de FSH chez les femmes après des infections graves et des intoxications, telles que l’endométriose, des kystes ovariens, ainsi que des tumeurs ovariennes et hypophysaires.

    En outre, le nombre d'hormones folliculo-stimulantes augmente avec l'alcoolisme chronique.

    Comment réduire le montant

    Comment réduire la FSH chez les femmes? Avant de procéder à un nouvel examen, vous devez modifier votre régime alimentaire. Les huiles végétales, les poissons gras (maquereau, cobalt, hareng, sprat, flétan) doivent être exclus du régime alimentaire.

    Vous devez complètement abandonner la consommation d'alcool.

    L'excès de poids chez une femme provoque des anomalies du système endocrinien et, bien sûr, montre le résultat de l'analyse sur FSH supérieur à la normale.

    Si la valeur de l'indice de masse corporelle est égale ou supérieure à 24, vous devez prendre des mesures pour réduire votre poids: augmentez votre activité physique, réduisez votre alimentation en calories.

    Les symptômes et le traitement de la progestérone élevée chez les femmes figurent dans cette publication.

    À propos de la cause de l'augmentation du taux de plaquettes dans le sang des femmes, lisez ce qui suit.

    Quand voir un docteur

    Si un test de follitropine n'a pas été prescrit par un médecin, une consultation auprès d'un spécialiste peut être nécessaire. Vous devez prendre rendez-vous si l'étude révèle une augmentation de la FSH.

    Si la quantité de cette substance est réduite, vous pouvez attendre et effectuer une autre analyse. La raison pour contacter un spécialiste est une diminution de la follitropine dans des tests répétés.

    Dans certaines cliniques, un spécialiste de la fertilité peut vous aider si une femme envisage une grossesse.

    Une diminution ou une augmentation du contenu en hormone folliculo-stimulante peut être provoquée à la fois par des causes naturelles (stress, consommation d'alcool, troubles alimentaires) et par des maladies graves.

    La FSH est un élément clé du système hormonal qui assure la santé reproductive des femmes.

    S'il y a des écarts dans le contenu de cette substance, il est nécessaire de consulter un médecin à temps afin de préserver la fertilité à l'avenir, de devenir enceinte et d'emporter un enfant en bonne santé.

    La norme de l'hormone FSH chez la femme, un tableau des changements de niveau, des causes et des symptômes de déviations

    L'analyse sur les hormones est une méthode de diagnostic irremplaçable. Aujourd'hui, aucun examen sérieux ne peut se passer d'une femme qui se présente chez le médecin avec des problèmes de gynécologie. Les hormones contrôlent tous les processus dans le corps, de la naissance à la vieillesse. Les médecins connaissent certains modèles selon lesquels leur production varie selon les périodes de la vie. Chaque femme est utile pour apprendre à les connaître, à comprendre quand ce qui lui arrive est la norme et quand la pathologie.

    Le rôle de la FSH dans le corps

    Au cours du cycle menstruel, les processus régulés par les œstrogènes et la progestérone sont successivement remplacés. En conséquence, les phases de cycle suivantes sont distinguées:

    • folliculaire - la phase de maturation de l'œuf;
    • l'ovulation - la libération d'un ovule prêt à être fécondé par un follicule mature;
    • luteal - la phase de formation du corps jaune et la fécondation possible de l'œuf.

    À son tour, la production d'oestrogène dans la première phase du cycle et de progestérone dans la seconde est contrôlée par le cerveau. Des substances spéciales sont produites dans la glande pituitaire (FSH, LH, prolactine), qui affectent la production d’hormones sexuelles féminines dans les ovaires.

    Le rôle de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) dans le corps de la femme réside dans le fait que sous son influence, l'œstrogène est synthétisé à partir de la testostérone au cours de la première phase du cycle. Grâce à l'action de la FSH, les follicules mûrissent, dont le plus grand (dominant) contient un ovule mature au moment de l'ovulation.

    Vidéo: Le rôle de la FSH dans le corps. Le rapport LH / FSH

    Modifications du niveau de l'hormone à différentes périodes de la vie

    La production de FSH commence chez les enfants immédiatement après la naissance. Avant la puberté, les niveaux d'hormones sont bas. Avec le début de la puberté, il commence à se développer.

    Pendant la période de reproduction, le contenu de l'hormone n'est pas constant: il augmente au maximum pendant la première phase pendant l'ovulation, puis diminue dans la deuxième phase. Le fait est que l'intensité de la production d'hormones dans l'hypophyse dépend des besoins en œstrogènes du corps au moment du cycle: s'il faut augmenter leur contenu (en phase 1), la production augmente, si les œstrogènes sont suffisants (en phase 2), alors ils s'affaiblissent. Avec le début de la ménopause, le niveau augmente considérablement et reste constamment élevé jusqu'à la fin de la vie.

    Le niveau d'hormone fluctue non seulement au cours des différentes périodes de la vie ou des phases du cycle, il change plusieurs fois, même au cours d'une journée. Cette substance est produite dans la glande pituitaire en portions séparées pendant 15 minutes toutes les 1 à 4 heures. Au moment de la libération, le niveau de l'hormone augmente, puis diminue à nouveau.

    Il existe des indicateurs moyennés du contenu de cette substance dans le sang, qui correspondent au fonctionnement normal du corps. Pour chaque femme, ils sont individuels. La concentration d'une substance est mesurée en unités internationales par litre de sang (UI / l ou mUI / ml).

    Indicateurs FSH à différentes périodes du cycle et de la vie

    Période de vie et phases du cycle

    Norme FSH, mIU / ml de sang

    Période de reproduction

    Causes et symptômes d'anomalies

    La cause des déviations est le plus souvent un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire de la maladie du cerveau ou des ovaires. Les déviations peuvent aussi être congénitales.

    Niveau bas

    Des taux de FSH réduits peuvent parler des pathologies suivantes:

    1. Hyperprolactinémie. L’hypophyse produit une quantité excessive de prolactine, qui supprime la production d’une hormone.
    2. Ovarien polykystique - Une perturbation des ovaires entraîne une production excessive d'œstrogènes (hyperestrogénie), entraînant la formation de kystes ovariens. Une concentration élevée d'œstrogènes entraîne une diminution des besoins de l'organisme en matière de production de FSH.
    3. L'obésité. Le tissu adipeux est capable de produire des œstrogènes. Dans le même temps, la production de FSH est supprimée.
    4. Maladies de l'hypophyse.

    La raison de l'abaissement du taux de FSH peut aussi être une hormonothérapie avec une teneur élevée en œstrogènes. Le taux diminue pendant la grossesse (il revient à la normale seulement quelques semaines après l'accouchement). Des niveaux faibles se produisent chez les femmes émaciées ou sur un régime affamé. Le stress contribue à sa chute.

    Les symptômes d’une production insuffisante d’hormones sont les délais menstruels, le manque d’ovulation, la stérilité ou les fausses couches. Si la cause de la baisse est l'hyperprolactinémie, la femme produit du lait dans les glandes mammaires, ce qui n'est pas associé à la lactation post-partum, aux troubles du cycle et à l'infertilité.

    Pour augmenter le niveau de l'hormone, il est nécessaire de normaliser le poids, afin d'éviter de prendre des médicaments contenant des œstrogènes. Dans certains cas, des agents à base de progestérone sont prescrits (duphaston, par exemple). Le traitement des maladies des ovaires et de l'hypophyse est effectué en premier.

    Remarque: S'il n'y a pas de symptômes évidents de malaises et si l'analyse a montré des résultats douteux, l'opération peut être répétée dans un mois. Dans le même temps, pour que l'analyse soit précise, il est nécessaire d'abandonner tout régime alimentaire, tabagisme, consommation d'alcool, drogues, sports. Il est nécessaire de manger plus de chou marin et de poisson, ainsi que des noix et des avocats, si vous souhaitez augmenter le taux. Un massage relaxant et un bain à la sauge, au jasmin et à la lavande à la veille du test vous aideront également.

    Haut niveau

    L'excès de FSH est une pathologie dans tous les cas sauf le début de la ménopause. Les raisons peuvent être:

    • hypoplasie ovarienne congénitale, troubles génétiques du cerveau;
    • endométriose, maladie ou ablation des ovaires;
    • tumeur hypophysaire;
    • maladies des reins, de la glande thyroïde;
    • taux élevés de testostérone.

    La norme de la FSH chez les femmes peut être dépassée à la suite d'une exposition au corps de rayons X, de la prise de certains médicaments (hormones, antidépresseurs, antidiabétiques, etc.). Le tabagisme et l'alcoolisme contribuent également à la déviation de la FSH dans le sang par rapport à la valeur normale.

    Chez les enfants, cette anomalie conduit à un développement sexuel prématuré. Les symptômes de la pathologie chez la femme mature sont l'absence de menstruation ou d'ovulation, les saignements utérins, les fausses couches ou la stérilité. Lorsque le niveau de l'hormone FSH est supérieur à 40 mIU / ml, la grossesse est impossible.

    Pour réduire le contenu de cette hormone dans le sang, on utilise souvent un traitement hormonal substitutif, stimulant l'ovulation.

    Analyse pour la FSH

    L'analyse de la FSH est prescrite dans les cas où il est nécessaire de détecter la cause de l'aménorrhée ou de l'infertilité, afin d'établir la phase du cycle menstruel, la présence d'un dysfonctionnement ovarien ou hypophysaire. Avec cette analyse, vous pouvez contrôler le processus de la puberté (confirmer son apparition précoce ou tardive). L'analyse permet de vérifier l'efficacité du traitement avec des médicaments hormonaux. Il est prescrit par un pédiatre, un gynécologue ou un endocrinologue.

    L'analyse est prescrite pour l'infertilité, l'orientation vers la FIV, l'établissement des causes de la croissance ralentie et du développement sexuel des filles, ainsi que des maladies tumorales présumées du système endocrinien. En âge de procréer, la procédure est effectuée sur un cycle de 3 à 8 jours.

    Des facteurs tels que l'exercice, le stress, le tabagisme et la consommation d'alcool peuvent affecter l'exactitude des résultats. Par conséquent, une femme quelques jours avant la procédure devrait mener une vie tranquille, se détendre davantage, refuser de prendre certains médicaments. L'analyse est effectuée à jeun.

    Vidéo: Test des hormones

    Le ratio de FSH et de LH dans le corps

    Afin de déterminer l’ampleur des probabilités de grossesse d’une femme, déterminez le rapport entre ces deux substances. Ils se remplacent constamment au cours du cycle, stimulant le cours de ses processus. Le coefficient est déterminé en divisant le contenu de LH par FSH.

    Selon l'âge de la femme, cet indicateur a des valeurs différentes. Pour les femmes en âge de procréer, le tableau montre le taux normal moyen tout au long du cycle.

    Tableau de corrélation de la FSH et de la LH

    Période de la vie

    Ratio LH / FSH normal

    Calculatrice "LH et FSH chez les femmes"

    La calculatrice vous aidera à déterminer le rapport entre LH et FSH par rapport aux valeurs normales.

    Pour obtenir des résultats objectifs, les tests relatifs aux deux hormones (LH et FSH) doivent être effectués tous les 2 à 5 jours dans un laboratoire et le même jour.

    FSH - Hormone folliculo-stimulante.

    LH - Hormone lutéinisante.

    L'hormone folliculo-stimulante (FSH) accélère le développement des follicules dans les ovaires et la formation d'œstrogènes.

    Phase I - 2.8-11.3
    II phase 1.2-9

    Pic ovulatoire - 5.8-21

    Sous l'action de la FSH, les follicules en cours de maturation sécrètent des quantités croissantes d'œstrogènes, parmi lesquels l'estradiol est le plus important, et les récepteurs de l'hormone lutéinisante (LH) sont également exprimés sur leurs cellules. En conséquence, au moment de la maturation du follicule, l’augmentation du taux d’œstradiol devient si importante qu’elle conduit à l’activation de l’hypothalamus par le principe de la rétroaction positive et à la libération intense de LH et de FSH par l’hypophyse. Cette poussée de LH déclenche l'ovulation, non seulement l'œuf est libéré, mais le processus de lutéinisation est amorcé - la transformation du follicule résiduel en corps jaune, qui à son tour commence à produire de la progestérone pour préparer l'endomètre à une éventuelle implantation.

    Normes de LH chez les femmes: *

    Phase I - 1.1-11.6
    Phase II - 0-14.7

    Pic ovulatoire - 17-77

    Le ratio de LH et de FSH

    Normalement, le rapport LH: FSH au début du cycle menstruel devrait être proche de 1: 1.

    LH élevée ou LH élevée: La FSH (plus de 2,5) pendant 2-5 jours du cycle menstruel peut indiquer un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) avec d'autres symptômes.

    * Les normes peuvent varier selon les laboratoires.

    Le taux d'hormones chez les femmes

    Le cycle ovarien de la femme est un complexe complexe de modifications fonctionnelles et morphologiques des organes de la reproduction visant à créer les conditions optimales pour la conception et l'implantation ultérieure de l'embryon.

    Tous ces changements régulent les hormones de la glande thyroïde, des glandes surrénales, des ovaires et de la glande pituitaire.

    La relation entre les hormones et le cycle menstruel

    Dans le corps, il existe plusieurs centres de régulation des hormones.

    Au total, il y a trois niveaux:

    • Le premier est les ovaires. Ils produisent des hormones sexuelles qui permettent une régulation directe des fonctions du système reproducteur.
    • Le deuxième niveau est la glande pituitaire. Il produit des hormones gonadotropes. Ils régulent l'activité des glandes sexuelles - c'est-à-dire les ovaires.
    • Enfin, le troisième niveau est l'hypothalamus. Il met en évidence les facteurs de libération. Ce sont des statines et des libérines - des hormones qui suppriment ou renforcent la sécrétion de gonadotrophines et d'autres substances biologiquement actives dans la glande pituitaire.

    Cet organe contient plus de 20 types de cellules glandulaires responsables de la sécrétion de certaines hormones. Par exemple, l'hormone de croissance (hormone somatotrope) est produite par les somatotropocytes, la prolactine - par les cellules lactotropes, la TSH - par les cellules thyrotropes, la FSH et la LH - par les cellules gonadotropes.

    La plupart des hormones affectent d'une manière ou d'une autre le cycle menstruel de la femme, le processus de maturation et de rupture du follicule, l'état de l'endomètre. Parce que tous les processus hormonaux sont interdépendants. Le niveau de sécrétion des hormones sexuelles ne dépend pas seulement de la fonction des glandes sexuelles. Ils sont également affectés par la prolactine, la thyroxine et la triiodothyronine, l'aldostérone, le cortisol et d'autres substances.

    Cependant, seules quelques hormones régulent le cycle menstruel. Ceux-ci incluent la LH, la FSH, l'estradiol, la progestérone.

    En fonction du niveau d'hormones, dont la concentration augmente dans le corps, ainsi que des processus intervenant dans le système reproducteur, ces phases du cycle ovarien sont libérées:

    Sa durée est significativement différente pour différentes femmes. C'est la phase folliculaire qui détermine la durée de tout le cycle, car les autres phases sont plus stables. À ce stade, le follicule mûrit et l'endomètre se développe, ce qui est nécessaire pour accepter un ovule. Continue la phase folliculaire dans la normale de 1 à 3 semaines. En moyenne, cela dure 2 semaines. En cas de violation du cycle menstruel, la durée de la phase peut augmenter considérablement.

    A ce moment, le follicule dominant mûrit et se rompt. De là sort et avance à travers la trompe de Fallope de l'ovule, qui peut être fécondée par le sperme. Dans ce cas, la grossesse viendra. Pour la phase ovulatoire est caractérisée par une augmentation des niveaux de FSH et de LH. La durée de cette période est d'environ 5 jours.

    Il se caractérise par la transformation de la bulle de Graaf en une glande endocrine produisant de la progestérone. C'est ce qu'on appelle le corps jaune. La progestérone fournit les conditions nécessaires à une implantation réussie de l'embryon, à la préparation de l'endomètre et à la réduction de la réactivité globale du corps. En l'absence de grossesse, la concentration de LH et de progestérone diminue progressivement, ce qui entraîne des modifications dégénératives des vaisseaux de l'endomètre et le développement d'une nécrose en profondeur, suivi d'un rejet (menstruation).

    Le cycle menstruel est affecté par la prolactine. Cette hormone est produite pendant la lactation. Il inhibe la synthèse de la FSH et du facteur de libération de gonadotrophine hypothalamique. De ce fait, les follicules ne mûrissent pas et une aménorrhée due à la lactation se produit.

    Valeurs normales des hormones sexuelles dans le sang

    Niveau de FSH:

    • Phase folliculaire - 1,3 à 9,9 UI / ml
    • La phase ovulatoire est de 6.16-17.2 MU / ml.
    • La phase lutéale est de 1,1 à 9,2 MDU / ml.

    Niveau LH:

    • Phase folliculaire - 1,67-15,0 UI / ml.
    • Phase ovulatoire - 21,8-56,5 UI / ml
    • La phase lutéale est de 0,60 à 6,12 MDU / ml.

    Niveau d'estradiol (E2):

    • Phase folliculaire - 67-1270 pmol / l.
    • Phase ovulatoire - 130-1650 pmol / l.
    • La phase lutéale est de 90 à 860 pmol / l.

    Niveau de progestérone:

    • Phase folliculaire - 0.3-2.1 nmol / l.
    • Phase ovulatoire - 0,6 à 9,3 nmol / l.
    • La phase lutéale est de 7,1-56,5 nmol / l.

    Le niveau de TSH reste constant, quels que soient l'âge et la phase du cycle. Le taux est compris entre 0,4 et 4,0 µMU / ml.

    Déterminez également le rapport LH / FSH. Normalement, le coefficient obtenu est compris entre 1,5 et 2,0. Un excès de plus de 2,5 du rapport LH / FSH indique un développement possible de la maladie polykystique ovarienne ou d'une tumeur dans l'hypophyse.

    Cela peut être intéressant:

    Tests pour les hormones gonadotropes

    La valeur diagnostique la plus importante est la détermination des taux sanguins de FSH et de LH.

    L'hormone folliculo-stimulante a les effets physiologiques suivants:

    • accélère le développement des follicules dans les ovaires;
    • stimule la formation d'œstrogène;
    • chez les hommes, il stimule la maturation des spermatozoïdes.

    L'hormone lutéinisante joue un rôle crucial dans la deuxième phase du cycle. Elle s'appelle: phase lutéale. L'hormone est responsable de l'apparition de l'ovulation. Il libère l'œuf du follicule et commence la formation du corps jaune dans l'ovaire - la glande qui synthétise les hormones.

    La LH, la FSH et l'estradiol régulent la fonction de reproduction. Le niveau de ces hormones peut être jugé sur la fertilité des femmes.

    Les hormones FSH et LH peuvent être, selon les tests de laboratoire, normales, augmentées ou diminuées. Envisagez brièvement ce qui peut indiquer une augmentation ou une diminution de la concentration de ces substances dans le sang.

    Les niveaux de gonadotropine peuvent diminuer si:

    • des taux élevés d'œstrogènes, de progestérone et de prolactine donnent à l'hypophyse un "signal" indiquant qu'il est temps d'arrêter la sécrétion de FSH et de LH;
    • l'hypophyse n'est pas en mesure de synthétiser ces hormones en quantité suffisante, même si le corps en ressent le besoin.

    La première option est trouvée lors de la prise d'hormones médicales contenant des œstrogènes et de la progestérone. Les œstrogènes sont souvent inclus dans les contraceptifs oraux. La progestérone est prescrite pour soutenir la grossesse dans la deuxième phase du cycle. Le niveau de toutes les hormones peut augmenter en raison de la présence de tumeurs produisant des hormones.

    Parfois, l'hypophyse ne peut tout simplement pas sécréter de FSH, de prolactine et de LH. Cela arrive quand il est endommagé. Une nécrose des tissus hypophysaires peut survenir en raison d'un processus tumoral, d'une inflammation auto-immune ou d'une radiothérapie. La glande pituitaire peut être enlevée chirurgicalement.

    Une des causes courantes de sa nécrose est le syndrome de Sheehan. Cette maladie survient après l'accouchement. Pendant la grossesse, l'hypophyse augmente, mais son apport sanguin reste le même. En conséquence, la mort de tissus d'origine vasculaire peut se développer. En conséquence, l'hypopituitarisme se produit - la formation d'hormones hypophysaires est réduite.

    Les hormones gonadotropes dans le sang peuvent être augmentées pour ces raisons:

    • maladies congénitales associées à une insuffisance des gonades;
    • la ménopause;
    • faible réserve ovarienne (épuisement prématuré des ovaires, ovariectomie);
    • prendre des médicaments (clomifène);
    • hormones produisant des tumeurs hypophysaires.

    Selon le niveau de FSH en combinaison avec d’autres critères, évaluer:

    • réserve ovarienne;
    • prédite la réponse ovarienne à la stimulation avec des médicaments.

    Vous Pouvez, Comme Pro Hormones