Synonymes: T3 commun (Triiodothyronine commune, Triiodthyronine totale, TT3)

La glande thyroïde produit les hormones nécessaires à l'activité vitale du corps humain. Les principaux sont T4 et T3. Avec la rupture de l'hormone T4 perd une molécule. Le résultat est une hormone T3 (triiodothyronine) n'ayant dans sa composition que trois molécules d'iode. C’est cette caractéristique qui lui fournit la plus grande activité au-delà de l’activité T4 (plus de 10 fois).

Fonctions triiodothyronine

  • Fournit la "respiration" cellulaire des tissus et des organes;
  • Participe au métabolisme général (métabolisme);
  • Responsable du rythme et du rythme cardiaque;
  • Active les processus de régénération (renouvellement cellulaire);
  • Régule l'irritabilité nerveuse;
  • Stimule la synthèse de la vitamine A;
  • Diminue la concentration sérique de cholestérol "nocif".

TK est responsable de l’échange d’énergie, c’est-à-dire aide à obtenir de l'énergie à partir de la nourriture et de son utilisation rationnelle ultérieure.

En outre, cette hormone participe activement à la "correcte" pose des organes et systèmes internes dans le développement physique de l'embryon. Par conséquent, le niveau de T3 est très important pour contrôler les femmes enceintes qui envisagent de concevoir.

Mais au fond, l’analyse sur le T3 commun (lié par des protéines de transporteur) permet de diagnostiquer des anomalies du système endocrinien et la pathologie de la glande thyroïde elle-même.

Des indications

Les données sur le niveau de triiodothyronine sont utilisées pour établir un diagnostic différentiel (comparatif) des maladies de la thyroïde, ainsi que pour contrôler l'état hyperthyroïdien (production excessive d'hormones endocriniennes).

En outre, l’analyse du total T3 fait partie intégrante du dépistage (examen complet des hormones) de la glande thyroïde dans les cas suivants:

  • dysfonctionnement thyroïdien ou hypophysaire;
  • un changement brutal du poids corporel sans raison établie;
  • tendance accrue au gonflement des tissus;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • menstruations douloureuses;
  • symptômes prononcés du syndrome prémenstruel.

Lorsque le nodulaire est toxique, le goitre diffus, ainsi que les adénomes de la glande thyroïde peuvent apparaître, ce qui produit également de la triiodothyronine, ce qui conduit à la toxicose T3. Dans ce cas, le niveau de l'hormone est analysé pour évaluer l'efficacité du traitement.

Norme pour T3 total

Lors du déchiffrement des résultats de l'étude, il est nécessaire de prendre en compte le fait que l'équipement, les réactifs et les standards de chaque laboratoire peuvent être complètement différents. À cet égard, le diagnostic et le traitement doivent être effectués dans le même établissement médical.

Valeurs de référence pour le total T3

Remarque: l'interprétation des résultats est effectuée exclusivement par un spécialiste. Ceci prend en compte les caractéristiques individuelles du patient, les données d'anamnèse et les résultats d'autres études.

Facteurs pouvant fausser le résultat

  • Accepter les médicaments T3: œstrogènes, tamoxifène, méthadone, clofibrate, préparations de lithium;
  • Prise de médicaments réduisant le T3: anabolisants, androgènes, aspirine, aténolol, amiodarone, cimétidine, furosémide;
  • Grossesse (améliore la performance);
  • Myélome (améliore les performances);
  • Dommages au foie et dysfonctionnement (améliore les performances);
  • Âge avancé (les faibles niveaux de triiodothyronine sont considérés comme normaux);
  • Maladies somatiques graves (syndrome de T3 bas avec un taux de T4 normal).

Total T3 augmenté

Une concentration élevée de l'hormone dans le sang indique diverses formes de thyrotoxicose, qui s'accompagnent d'un tableau clinique assez vivant:

  • nervosité accrue, agressivité, frustration, instabilité émotionnelle;
  • troubles du sommeil (insomnie, réveil fréquent);
  • fatigue sévère, perte de force;
  • doigts tremblants, mains (tremblements);
  • arythmie (perturbation du rythme cardiaque), extrasystole (contractions supplémentaires du myocarde);
  • pouls rapide (tachycardie);
  • perte de poids drastique et sans cause;
  • mictions fréquentes;
  • indigestion (diarrhée);
  • fièvre (rarement);
  • troubles menstruels;
  • hypertrophie des glandes mammaires chez les hommes.

L'augmentation de la concentration de T3 en commun dans le contexte d'indicateurs normaux d'autres hormones thyroïdiennes est considérée comme un résultat faux positif.

Le véritable excès de la norme parle des pathologies suivantes:

  • Maladie de Graves (maladie auto-immune provoquant une intoxication par ses propres hormones thyroïdiennes);
  • T-thyrotoxicose isolée ou thyrotoxicose indépendante de la TSH;
  • l'hyperthyroïdie;
  • thyroïdite (une inflammation de la glande thyroïde de nature auto-immune);
  • fonctionnement anormal de la glande thyroïde après l'accouchement;
  • adénome thyroïdien;
  • syndrome néphrotique (lésions rénales accompagnées d'un gonflement accru des tissus);
  • résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • Syndrome de Pendred (hypertrophie de la glande thyroïde déterminée génétiquement).

T3 général inférieur à la normale

En règle générale, on observe un niveau réduit de T3 totale en violation de la fonction de sécrétion de la glande thyroïde, lorsqu’une diminution de la concentration d’autres hormones endocriniennes est enregistrée. Dans le même temps, les patients notent des symptômes d'eux-mêmes:

  • fatigue, léthargie, somnolence, faiblesse des muscles et des ligaments (faible potentiel énergétique);
  • engourdissement déraisonnable des bras et des jambes;
  • syndrome convulsif;
  • troubles digestifs (nausées et vomissements, constipation, manque d'appétit);
  • œdème accru des tissus (y compris les zones du visage);
  • violation de la puissance;
  • température corporelle basse (fatigue).

Une telle clinique peut être observée dans les conditions suivantes:

  • La thyroïdite de Hashimoto est un processus auto-immun, accompagné de la mort de cellules thyroïdiennes et de la violation ou de la perte complète de sa fonction de sécrétion;
  • Goitre toxique (nodulaire, diffus, etc.) - lors du traitement d'une maladie à l'aide de médicaments spéciaux, le risque de développer une hypothyroïdie est élevé. En outre, la concentration en T3 diminue avec le traitement à l'iode radioactif;
  • intervention chirurgicale sur la glande thyroïde (son enlèvement complet ou partiel);
  • insuffisance thyroïdienne, ce qui conduit d'abord à une diminution de la concentration de l'hormone T4, puis de T3;
  • thyroïdite (forme subaiguë et aiguë);
  • diminution de la sécrétion de globuline liant la thyroxine;
  • dysfonctionnement rénal, insuffisance rénale;
  • cirrhose du foie;
  • anorexie (forme nerveuse);
  • troubles de l'alimentation (à jeun, régime pauvre en protéines);
  • carence aiguë en iode dans le corps;
  • prééclampsie et éclampsie (forme de toxicose tardive avec pression critique et convulsions sévères);
  • période de rééducation après une maladie grave.

Sur la base de l'historique et des symptômes existants, le médecin prescrit une direction pour l'analyse de la triiodothyronine totale. Interprète les résultats d'un endocrinologue ou d'un diagnosticien.

Préparation à l'analyse

  • Les prélèvements sanguins pour l'analyse sur T3 ne sont effectués que le matin (avant 11h00) et strictement à jeun.
  • La veille de la procédure doit être exclue du régime les boissons grasses, fumées, épicées et salées, toniques et alcoolisées.
  • De plus, un jour, vous devez abandonner toute activité physique: sport, sexe, musculation, jogging, danse, etc. En outre, il est souhaitable de se protéger du stress psychologique et des chocs nerveux. Et 20 minutes avant la manipulation, vous devriez vous détendre complètement et vous calmer.
  • Quelques heures avant l'analyse, vous devez vous abstenir de fumer, de chiquer du tabac ou d'utiliser des substituts de la nicotine.

C'est important! Vous devez informer votre médecin à l'avance de tous les traitements médicamenteux récents ou en cours. Chez les femmes prenant des contraceptifs oraux, l’analyse n’est effectuée qu’après leur annulation.

Nos autres articles sur les hormones thyroïdiennes:

Taux courant de triiodothyronine (T3 commun) (tableau). La triiodothyronine totale (T3 total) est augmentée ou diminuée - qu'est-ce que cela signifie

La triiodothyronine est une hormone thyroïdienne très active, comparée à sa contrepartie, la thyroxine. L'un des moyens de former la triiodothyronine consiste à la convertir en thyroxine en séparant une molécule d'iode. Ce processus se produit dans le foie. À la suite de cette transformation, la triiodothyronine ou, comme on l'appelle aussi, l'hormone T3 acquiert une mobilité beaucoup plus grande que la thyroxine ou la T4.

La triiodothyronine est responsable du métabolisme plastique et énergétique dans le corps. Ici, il est présent sous deux formes - la plupart d'entre elles sont liées par des protéines et certaines restent sous une forme libre, biologiquement active. La triiodothyronine totale (T3 totale) est la concentration totale dans le corps de ces deux formes de T3.

La triiodothyronine est courante dans le sang. Interprétation du résultat (tableau)

Un test sanguin pour la triiodothyronine commune est habituellement prescrit s'il existe des soupçons sur les problèmes du patient avec la glande thyroïde. Les maladies potentielles de ce corps incluent:

  • l'hyperthyroïdie: lorsque la glande thyroïde produit trop d'hormone thyroïdienne,
  • l'hypopituitarisme, lorsque la production d'hormones hypophysaires est réduite,
  • hypothyroïdie primaire ou secondaire: lorsque la glande thyroïde ne produit pas la quantité normale d'hormones thyroïdiennes,
  • paralysie périodique thyréotoxique: lorsque la glande thyroïde produit des taux élevés d'hormones thyroïdiennes, ce qui entraîne une faiblesse musculaire.

Les maladies de la glande thyroïde peuvent causer une gamme assez large de symptômes différents. Par exemple, les problèmes mentaux sont l'anxiété, ou les problèmes physiques sont la constipation ou des menstruations irrégulières.

Les autres symptômes possibles incluent:

  • faiblesse générale
  • syndrome de fatigue constante
  • troubles du sommeil
  • hypersensibilité au froid ou à la chaleur,
  • changements de poids
  • peau sèche ou boursouflée
  • sécheresse et irritation des yeux, gonflement et saillie,
  • perte de cheveux
  • mains tremblantes
  • palpitations cardiaques.

Si le patient a déjà un diagnostic confirmé, un test sanguin pour le niveau de triiodothyronine peut être attribué pour surveiller l'état de la glande thyroïde et le déroulement du traitement. Dans certains cas, simultanément au test total à la triiodothyronine, le niveau de thyroxine (T4) et d’hormone thyrotrope est mesuré. Cette hormone est synthétisée dans l'hypophyse et entraîne la production de triiodothyronine et de thyroxine par la thyroïde. Cette analyse avancée fournit une image plus complète de ce qui se passe exactement à la glande thyroïde.

Le prélèvement sanguin pour analyse est effectué dans une veine, le matin, l'estomac vide.

La triiodothyronine est une substance courante dans le sang des gens ordinaires et des femmes enceintes:

Si la triiodothyronine est globalement élevée, qu'est-ce que cela signifie?

Une augmentation du taux de triiodothyronine en général indique généralement des pathologies telles que:

  • maladie du foie,
  • Maladie de Graves,
  • hyperthyroïdie
  • thyroïdite,
  • thyrotoxicose - rarement,
  • le cancer de la thyroïde est rare
  • augmentation de la protéine de liaison
  • paralysie périodique thyrotoxique,
  • goitre nodulaire toxique.

Une augmentation de la triiodothyronine en général pendant la grossesse est un phénomène normal, même si son niveau doit être maîtrisé. En outre, certains médicaments, tels que les œstrogènes et les contraceptifs oraux, les anticonvulsivants et les antithyroïdiens, la méthadone, la refampicine, etc. peuvent aboutir à un résultat similaire.

Si la triiodothyronine est réduite, qu'est-ce que cela signifie?

Un taux total de triiodothyronine anormalement bas peut indiquer une hypothyroïdie ou une malnutrition. Cela peut également indiquer que le patient a des maladies chroniques, car dans ce cas, le niveau de T3 diminue également. Dans certains cas, le patient peut nécessiter une hospitalisation. Les pathologies suivantes peuvent également être à l'origine d'un faible taux de triiodothyronine en général:

  • Thyroïdite de Hashimoto - Destruction d’une partie des cellules de la thyroïde par le système immunitaire, entraînant une réduction de la production d’hormones,
  • réduction de la globuline se liant à la thyroxine,
  • insuffisance rénale
  • anorexie mentale
  • thyroïdectomie,
  • la cirrhose du foie,
  • complications de la grossesse - prééclampsie et éclampsie,
  • carence en iode dans le corps.

La quantité totale de triiodothyronine dans le sang peut diminuer après la chirurgie et à la suite d'un traitement avec des isotopes de l'iode. L'acceptation de certains médicaments, en particulier: médicaments contenant de l'iode et antithyroïdiens, stéroïdes anabolisants, aspirine, furosémide, etc., peut avoir un effet similaire.

L'hormone triiodothyronine est gratuite et commune. Les raisons de l'augmentation et de la diminution du niveau de T3 dans l'analyse

La glande thyroïde (glande thyroïde) régule le métabolisme de base, l'intensité du métabolisme tissulaire et cellulaire en sécrétant des hormones contenant de l'iode, la triiodothyronine (T3). Il fournit principalement l'absorption d'oxygène par les tissus et la synthèse de substances organiques dans les cellules. Le manque ou l'excès d'hormones indique une variété de dysfonctionnements thyroïdiens.

Qu'est-ce que la triiodothyronine?

La triiodothyronine est la forme la plus biologiquement active de la thyroïde, une hormone thyroïdienne, qui comprend également sa thyroxine (T4), une prohormone. L'activité de la T3 est 5 fois supérieure à celle de la T4. Les chiffres 4 et 3 dans la notation reflètent le nombre d'atomes d'iode. Il est à noter que seul un cinquième du total des savoirs traditionnels est synthétisé directement par la glande thyroïde. La majeure partie de la triiodothyronine est obtenue par transformation biochimique de la thyroxine dans les tissus du corps, lorsque T4 perd un atome d'iode. Régule la sécrétion de T4 et de TZ, ainsi que leur activation, l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse (TSH), agissant sur les récepteurs de l'épithélium de la glande thyroïde. Presque toute la triiodothyronine est associée aux protéines plasmatiques et circule sous cette forme dans le sang, son activité est faible. Sa fraction libre (biologiquement active) dans le sang ne représente que 1% du contenu total en hormones.

Rôle dans le corps humain

Sous l'influence de la triiodothyronine, la consommation d'oxygène par les tissus augmente, la production de chaleur augmente, le métabolisme cellulaire et tissulaire augmente et la stimulation cardiaque se produit.

En l'absence d'hormone, le taux métabolique de base baisse de 40 à 60%. Si T3 est supérieur à la moyenne, il peut augmenter de 80 à 100%. Des niveaux normaux ou réduits d'hormones thyroïdiennes produisent un effet anabolique, améliorant la synthèse des protéines. La triiodothyronine affecte le métabolisme des glucides - contribue à la dégradation du glycogène, à l'absorption du glucose de l'intestin. L'hormone active les processus de lipolyse (la décomposition des graisses) et l'élimination du cholestérol de l'organisme, participe à la synthèse de la vitamine A et des hormones sexuelles. T3 active le système sympatho-surrénalien, la formation de sang, améliore la motilité du tube digestif, la salivation et l'appétit, affecte le métabolisme de l'eau. Une forte augmentation de la triiodothyronine entraîne une désintégration accrue et une inhibition de la synthèse des protéines.

La différence entre T3 commun et gratuit

Seule 0,3 à 1% de l'hormone circulant dans le sang est exempte de triiodothyronine (désignation - FT3, St. T3). Qu'il fournit toute l'activité métabolique. La partie principale de l'hormone est dans un état associé à la thyroglobuline et à l'albumine. Pour évaluer la fonctionnalité de la glande thyroïde, le contenu de toutes les hormones thyroïdiennes est important, ainsi que la différence entre les indices de la fraction libre et de la T3 totale. En cas de déficit modéré en iode, de maladies du foie, de sepsie, aux derniers stades de l’oncopathologie, ce n’est pas le niveau global de triiodothyronine qui importe, mais le rapport entre l’hormone libre et l’hormone associée. Chez les personnes âgées, la concentration de T3 de St. il est inférieur de 20 à 40% à celui des jeunes, ce qui correspond à la norme.

Analyse de l'hormone TK

Pour la fiabilité de l'étude nécessite une formation spéciale. Un mois avant le test, ils cessent de prendre des substituts synthétiques des hormones thyroïdiennes et, deux à trois jours plus tard, des médicaments contenant de l'iode. À la veille, il est recommandé d'éviter le stress physique, émotionnel, l'entraînement sportif, le stress. Ne pas fumer pendant trois heures avant le test. Le prélèvement sanguin (dans un volume de 10 ml) est effectué le matin à jeun, avec une seringue stérile à usage unique au laboratoire. L'étude est réalisée par méthode immunitaire chimiluminescente directe (ILA). Des réactifs sont ajoutés au biomatériau, qui forment des complexes antigène-anticorps avec les hormones et les substances capables de luminescence (ruthénium). Dans la chambre de mesure, un courant électrique traverse le réservoir de réactif, provoquant une luminescence. La quantité de lumière détermine le contenu de la triyothyronine.

Indications pour l'analyse

L'étude est menée dans les situations suivantes:

  • diagnostic différentiel de la maladie thyroïdienne;
  • surveiller les résultats du traitement des maladies de la thyroïde;
  • la présence d'un noeud dans les tissus de la glande.

À l'aide d'une étude approfondie dans laquelle les indices de T3 sont également déterminés, le statut hormonal du patient est étudié avec une diminution significative du poids corporel sans raisons évidentes, un œdème d'étiologie inconnue, un syndrome sévère pré et post-menstruel pendant la ménopause.

Taux d'indicateurs

Le tableau contient les valeurs de référence de T3, en fonction de l'âge du sujet.

Hormone T3: Normal

Dans le système endocrinien du corps humain, la glande thyroïde (thyroïde) occupe une place importante. Il produit des hormones et envoie directement dans le sang. En raison de leur action, la glande thyroïde, ainsi que les systèmes nerveux et immunitaire, coordonnent et corrigent le fonctionnement des organes internes.

Si vous combinez tous les signaux, impulsions nerveuses et substances biologiques du corps en les désignant comme "orchestre", les hormones thyroïdiennes jouent alors le rôle de "violon principal". Spholshivyv ou oubliant leur "parti", ils faussent le travail de l'organisme entier.

SchZ produit deux hormones principales:

  • Triiodothyronine (T3).
  • Thyroxine ou tétraiodothyronine (T4).

La triiodothyronine est la principale hormone biologiquement active ayant un effet direct sur le métabolisme.

Le rôle et l'importance de l'hormone T3

Dans l’espace tissulaire et cellulaire, l’hormone T4 perd progressivement l’atome d’iode et est convertie en T3. Une telle réaction chimique contribue au fait que les molécules de triiodothyronine sont revitalisées de manière significative. L'activité de l'hormone T3 est dix fois supérieure à celle de la T4. Cela aide la triiodothyronine à remplir son objectif principal: gérer les processus énergétiques du métabolisme se produisant dans le corps humain.

L'hormone influence et contrôle la répartition de l'énergie et la dirige vers la partie du corps qui en a besoin. Chez l'adulte, la T3 renforce l'activité nerveuse. Ayant agi avec le sang dans les cellules du cerveau de l'enfant, l'hormone les aide à se développer avec succès et en temps voulu. L'efficacité du système nerveux augmente sous l'action de cette substance biologiquement active.

Hormone T3 irremplaçable pour assurer le fonctionnement normal du coeur. Il l'aide à battre rythmiquement et calmement.

La triiodothyronine favorise l'activation des processus métaboliques dans le tissu osseux et assure un équilibre dynamique entre la formation d'ostéoblastes par le nouveau et la destruction de l'ancien par de grosses cellules multinucléées par des ostéoclastes.

  • aide les tissus du corps à s’enrichir avec la quantité nécessaire d’oxygène, accélère leur croissance;
  • réduit la quantité de cholestérol malsain;
  • favorise la production de vitamine A.

Hormone Normale T3

En se basant sur le rôle des hormones T3 dans le corps humain, il apparaît clairement que leur contenu normal a un effet significatif sur le bien-être humain et la capacité de travail.

Après la synthèse de la triiodothyronine et son entrée dans le sang, des protéines spécifiques qui agissent en tant que porteurs la capturent immédiatement. À travers les vaisseaux sanguins, ils délivrent le T3 dans n’importe quelle partie du corps humain, dans les tissus qui en ont besoin.

Une partie insignifiante de la triiodothyronine reste sous sa forme non liée. Ces hormones sont appelées libres. Ils fournissent les principaux effets biologiques de la triiodothyronine.

Dans les indicateurs de laboratoire de l'analyse sanguine, la quantité d'hormone T3 totale et libre est enregistrée.

Les unités de ses mesures sont:

  • total - nanomolaire par litre (nmol / l);
  • picomoli gratuit par litre (pmol / l).

La quantité d'hormone est sujette à des fluctuations en fonction de la période de l'année. Son niveau maximum est observé de l'automne à la fin de l'hiver. En été, la concentration de l'hormone est minimale.

Ce niveau de triiodothyronine chez les femmes et les hommes en bonne santé est considéré comme optimal:

  • total - 1,20 à 3,10 nmol / l;
  • gratuit - 3.10–6.80 pmol / l.

La concentration en hormone libre chez les personnes du même sexe est 5 à 10% inférieure à celle des hommes. Et pour la future mère, le niveau de T3 peut déjà diminuer au premier trimestre. Une semaine après la naissance, son contenu redevient normal et se stabilise.

À l'âge adulte, à savoir après 65 ans, l'hormone libre T3 dans le plasma et le sérum sanguin diminue à 2,8–6,00 pmol / l.

Hormone normale chez les enfants

Dans l'enfance, il existe encore des différences entre la norme de l'hormone pour les garçons et les filles.

À l'approche de l'adolescence, la quantité d'hormone libre T3 est stabilisée à un niveau adulte.

Signes de déviation de l'hormone T3 de la norme

Lorsque l'hormone T3 est normale, cela a un effet positif sur le système nerveux central. Par conséquent, son écart par rapport au niveau optimal s’y reflète principalement.

L’insuffisance de la production de triiodothyronine ou de son excédent aggrave inévitablement l’état de santé. Le système nerveux atteint un état d'excitabilité excessive ou de dépression croissante. Dans le même temps, une personne ressent une fatigue constante, qui ne lui permet pas de vivre et de travailler pleinement.

Le déséquilibre hormonal perturbe le travail du muscle cardiaque, l'intensité de ses contractions augmente. Les tissus n'ont pas le temps de prendre suffisamment d'oxygène et commencent très vite à "haleter". La sensation de fatigue est complétée par une douleur dans les muscles et une nouvelle détérioration de la santé.

Vous pouvez mettre en évidence de tels signes indiquant une production insuffisante de l'hormone T3:

  • Tendance à des maladies fréquentes.
  • L'incapacité du corps à récupérer rapidement en présence de dommages et de blessures.
  • Niveau bas de fonctions de protection au début de la maladie. En conséquence, une personne souffre sévèrement, même le rhume.

En général, ces signes indiquent une diminution de l'immunité.

Une diminution de l'absence de triiodothyronine peut provoquer une faiblesse des muscles et une baisse du tonus général. Il y a souvent des nausées et des crampes, un gonflement des membres et du visage. Chez les hommes, il y a violation de la puissance et même perte totale.

  • les phanères deviennent pâles;
  • diminution de la température et de la pression corporelles;
  • la susceptibilité et la mémoire sont altérées;
  • préoccupé par la constipation fréquente;
  • la nourriture est mal digérée.

Une augmentation du niveau normal de l'hormone T3 s'accompagne de symptômes:

  • mal de tête persistant;
  • périodiquement la température corporelle augmente et la pression augmente;
  • doigts tremblants involontaires;
  • indigestion et irritation constante;
  • perte de poids drastique ou, inversement, prise de poids;
  • troubles du sommeil, qui se manifestent par le fait qu'il est impossible de s'endormir avant trois ou quatre heures du matin. En même temps, en se levant, il y a un grand désir de faire une sieste;
  • l'état émotionnel est instable;
  • besoin fréquent d'uriner;
  • violation du cycle menstruel;
  • dans le sexe fort peut augmenter les glandes mammaires.

Anormal: augmentation de l'hormone T3

L'hormone T3 libre peut se développer par rapport à la norme, si de telles maladies se développent:

  • goitre toxique;
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • thyréotropinome - adénome hypophysaire rare;
  • le choriocarcinome;
  • le myélome;
  • toxicose T3 isolée;
  • affections hépatiques chroniques;
  • résistance vasculaire périphérique;
  • baisse du niveau de globuline liant la thyroxine.

Lorsque le niveau d'hormone totale T3 augmente, le patient peut être suspecté:

  • thyrotoxicose isolée induite par le triiodothyron;
  • Maladie de Graves;
  • dysfonctionnement de la thyroïde causé par la femme en travail;
  • syndrome néphrotique;
  • thyroïdite;
  • Syndrome de Pendred (perte auditive neurosensorielle bilatérale congénitale).

Diminution de l'hormone T3

La triiodothyronine libre diminue en cas de perturbation générale de la production d'hormones thyroïdiennes. Les raisons de cette condition sont les suivantes:

  • Thyroïdite Hashimoto. Au cours du processus immunitaire, un nombre important de cellules thyroïdiennes sont détruites et peuvent arrêter définitivement la production d'hormones.
  • Utilisation à des fins thérapeutiques thyréostatiques (tiamazol, mercazole, propylthiouracile, propitsila). L'hypothyroïdie peut se développer en raison d'une offre excédentaire de médicaments.
  • Enlèvement de la thyroïde ou de ses parties.
  • Les conséquences du traitement d'un goitre diffus toxique (de l'iode radioactif a été utilisé).
  • Hyperthyroxinémie disalbuminémique familiale (MST). Dans ce cas, parallèlement à une diminution de la T3 libre, une augmentation de la T4 libre est observée.
  • La présence d'insuffisance surrénalienne primaire non compensée.

Un jeûne prolongé peut également entraîner une diminution de l'hormone libre T3.

L'hormone totale diminue en cas de:

  • thyroïdite aiguë et subaiguë;
  • l'anorexie mentale;
  • faibles niveaux de globuline liant la thyroxine;
  • pathologies hépatiques graves;
  • carence en iode (sévère);
  • prééclampsie et éclampsie;
  • thyroïdectomie (ablation complète de la glande thyroïde);
  • traitement isotopique de l'iode radioactif.

Sans aucun doute, seul le médecin peut déterminer la cause spécifique de l'état pathologique, qui s'accompagne de déviations de l'hormone T3 par rapport à la norme. Par conséquent, une visite chez l’endocrinologue ne devrait pas être retardée. Une thérapie opportune ramènera la personne à son mode de vie habituel sans en réduire la qualité.

Hormone thyroïdienne T3

De quoi l'hormone T3 est-elle responsable?

L'hormone T3 est une hormone thyroïdienne, qui est la plus active des deux hormones principales. Vous pouvez trouver un autre nom pour cela - triiodothyronine. La présence du chiffre trois dans la définition d'une hormone s'explique par le fait que chacune de ses molécules contient exactement cette quantité d'iode.

La T3 résulte de la décomposition d'une autre hormone, la T4, lorsqu'un atome d'iode en est séparé. Le processus qui se produit après le retrait d’un atome peut être comparé au processus de retrait des chèques des grenades. La T4 transformée, auparavant sédentaire, transformée en triioditrine, devient très active.

Son but est de gérer les processus métaboliques de l'énergie se produisant dans le corps humain. L'hormone influe sur la répartition de l'énergie et l'envoie où elle est nécessaire. Une fois dans la circulation sanguine dans les cellules du cerveau de l'enfant, l'hormone contribue à son développement précoce. Grâce au travail de la triiodothyronine chez l'adulte, la conduction nerveuse augmente.

La triiodothyronine est importante pour le système cardiaque et les tissus osseux, car elle contribue à l'activation de leur métabolisme. L'excitabilité nerveuse générale augmente sous l'influence de la triiodothyronine.

Hormone T3 gratuit et commun - qu'est-ce que c'est?

Une certaine quantité de triiodothyronine est susceptible d’être produite par les cellules de la glande déjà à l’état «prêt», c’est-à-dire avec 3 atomes d’iode. Une fois dans le sang, il est lié aux molécules de la protéine de transport. Les vaisseaux transfèrent l'hormone aux tissus qui en ont besoin. Mais en petite quantité, la triiodothyronine reste dans le sang, sous une forme non liée aux molécules de protéines. Cette triiodothyronine est appelée «hormone libre T3».

L'hormone qui reste libre en conjonction avec celle liée aux protéines est définie comme l'hormone générale T3. C'est précisément cette quantité qui est souvent révélatrice des résultats discutables des tests hormonaux libres, qui sont effectués pour déterminer les troubles de la thyroïde chez l'homme.

Analyse de l'hormone T3

Pour déterminer les conditions pathologiques de la glande thyroïde, l’endocrinologue enverra le patient passer des tests pour détecter trois hormones - T4, TSH et T3. La recherche sur le dernier type d'hormone est extrêmement importante car elle permet de minimiser l'erreur de diagnostic.

Par exemple, lorsque des goitres toxiques nodulaires sont très souvent impliqués de manière indépendante dans la reproduction de l’hormone T3. En outre, sa quantité augmente avec le goitre toxique diffus, avec la maladie de Grave et avec la maladie de Graves. Si l'analyse produit un résultat indiquant une augmentation significative de la triiodothyronine, les médecins parlent alors de toxicose T3. Cette condition est difficile à corriger par la médecine et se manifeste par des symptômes plus vifs que ceux que l’on constate avec une augmentation de la quantité de l’hormone T4.

Hormone Normale T3

En fonction de l'équipement sur lequel le test hormonal est effectué, les valeurs normales varieront. Chaque laboratoire spécifique choisit en faveur de l'un ou l'autre appareil et d'un ensemble de réactifs. Par conséquent, il est impossible de déterminer le concept de "norme triiodothyronine". Sa quantité sera considérée comme normale si les résultats obtenus se situent dans les limites de référence indiquées sur un formulaire spécifique d'un laboratoire spécifique. Le formulaire est formé sur un ordinateur où la quantité d'hormone est définie avec précision et les limites de la norme sont indiquées.

Augmentation de l'hormone T3

De nombreuses pathologies de la glande thyroïde entraînent une augmentation de la triiodothyronine. En même temps, une personne ne peut manquer de remarquer que quelque chose arrive à son corps. En raison du fait que la T3 est une hormone extrêmement active, son augmentation de sang provoque un certain nombre de symptômes très prononcés:

Le patient devient trop irritable, nerveux, rapidement enragé et excité. Dans ce contexte, le patient est constamment hanté par la fatigue. Les médecins se réfèrent parfois à un ensemble similaire de symptômes comme une faiblesse irritable;

Les tremblements des doigts sur les membres supérieurs sont un autre signe fréquent d'augmentation de la triiodothyronine;

La fréquence cardiaque du patient augmente, des symptômes de tachycardie sont observés et des troubles du rythme cardiaque se produisent. Extrasystole - un symptôme d'augmentation des hormones. Cette condition est caractérisée par une augmentation du nombre de battements de coeur avec une longue période de repos. Une personne ressent ces troubles et se plaint souvent auprès du médecin d’interruptions du travail du cœur;

Il y a souvent une perte de poids.

L'analyse du niveau de triiodothyronine est considérée comme une procédure plutôt compliquée. Les erreurs se produisent souvent dans les laboratoires. On peut penser à celles-ci indépendamment dans le cas où un test supplémentaire a été effectué pour déterminer le niveau d'autres hormones thyroïdiennes - TSH et T4. Si les résultats montrent que la TSH est normale et que l'hormone T3 est élevée, il est fort probable qu'une erreur se soit produite. L'incertitude de l'analyse peut être jugée sur la base d'une augmentation de T3 et de TSH, mais des valeurs normales de T4 dans ce cas. Si de tels résultats ont été obtenus, il est alors logique de revérifier les données. Cela est dû au fait qu'avec une augmentation de T3, le niveau de TSH diminue et que T4 augmente.

Si les tests ont été effectués de manière qualitative et que les résultats indiquent clairement une augmentation de la triiodothyronine, il est impératif de consulter un médecin endocrinologue.

Si l'hormone T3 est abaissée

Une diminution du taux de triiodothyronine est observée lorsque la production de toutes les hormones produites par la glande thyroïde est perturbée. Il existe une telle condition pour les maladies graves:

Il existe une telle maladie, la thyroïdite de Hashimoto, lorsque l’immunité d’une personne commence à détruire certaines cellules de la thyroïde. Ces cellules ne peuvent pas être récupérées et, dans la plupart des cas, elles cessent définitivement de fonctionner et produisent des hormones.

L'hypothyroïdie. Cette condition se développe souvent en présence de certains médicaments utilisés pour traiter le goitre toxique diffus et nodulaire. En tant qu'agents potentiellement dangereux, les récepteurs thyréostatiques peuvent être mentionnés comme suit: Propitsil, Tyrozol, Mercazolil.

Le taux de triiodothyronine peut être réduit lorsqu’une opération est réalisée dans le but d’enlever toute la glande thyroïde ou une partie spécifique de celle-ci.

Le niveau de T3 diminue dans le contexte d'une personne subissant un traitement à l'iode radioactif Une telle thérapie est effectuée lorsqu'il est nécessaire de débarrasser le patient du goitre toxique diffus.

On observe une baisse de la production d'hormones lors de la prise de médicaments contenant une quantité impressionnante d'iode. Parmi ceux-ci figurent le kordaron, l'amiodarone et d'autres.

Il faut savoir que les hormones ne sont pas réduites de manière chaotique. Le niveau de l'hormone T4 diminue toujours en premier et seulement après que la valeur normale de la triiodothyronine diminue. Cette condition est due à l'activité du corps. Avec la chute de l’hormone T3, il tente de se protéger et, pour ainsi dire, traduit «l’argent en monnaie librement convertible», car la triiodothyronine est plus active que la T4 de près de 10 fois. Les médecins appellent une telle activité du corps l'augmentation de la conversion périphérique de la T4 en triiodothyronine. Grâce à ce processus, les effets de l'hypothyroïdie ne sont pas aussi graves qu'ils pourraient l'être. Sachant cela, vous pouvez vous-même soupçonner une erreur de laboratoire. Si l'analyse montre que le niveau de triiodothyronine est réduit (et quel que soit le type d'hormone commun ou libre), mais que la TSH et la T4 restent dans la plage normale, vous devez alors vérifier les données et redonner du sang pour obtenir des hormones.

Après tout, la carence en hormones thyroïdiennes est une pathologie grave. Une maladie dans laquelle la fonction de la glande thyroïde est réduite entraîne de nombreux processus tels que: somnolence, augmentation du poids corporel, détérioration des processus de pensée et de la parole, perturbations du cycle menstruel chez la femme. Si la maladie est grave, on observe souvent un crétinisme chez les enfants et les adultes souffrent de myxoedème. Cependant, la conversion périphérique des hormones évite ces manifestations si le traitement est commencé à temps.

La valeur de l'hormone T3 libre: comme en témoignent les écarts par rapport à la norme?

La glande thyroïde remplit une des fonctions principales du corps, elle produit des hormones extrêmement importantes pour la vie humaine normale. Une de ces hormones est exempte de T3 (triiodothyronine). Le nombre trois dans l'abréviation indique le nombre d'atomes d'iode dans sa molécule. Il est formé de cellules folliculaires à la suite du clivage d'un atome d'iode dans la thyroxine (T4).

La valeur fonctionnelle de T3 est gratuite

Le rôle principal de T3 free est de stimuler les tissus pour qu'ils absorbent l'oxygène et activent la fonction métabolique. Au total, avec l'hormone T3, la liaison forme globalement l'indice T3. Cependant, un indicateur plus précis est considéré comme exempt d'hormone T3, à l'exception des patients réanimés. Dans ce cas, la précision sera obtenue si vous faites des analyses de sang pour déterminer le contenu du total T3.

T3 free est le lien actif de T3 en commun. Sa concentration accrue dans les atomes de sang n'affecte pas la diminution de la quantité de protéine, car elle est librement transférable et n'interagit pas avec la protéine porteuse.

Il est produit par les cellules folliculaires et passe dans le sang. Lorsqu'il est libéré dans le sang, il commence à interagir avec les molécules de protéines, ce qui favorise son déplacement vers les lieux d'absorption de l'oxygène.

Vous pouvez découvrir ce que l'hormone est responsable dans la liste de ses fonctions ci-dessous:

  • accélère l'absorption d'oxygène par les tissus, à l'exception des tissus cellulaires du cerveau et des glandes des organes génitaux;
  • augmente la production de chaleur dans le corps humain;
  • favorise le métabolisme intensif des protéines dans les cellules sanguines;
  • augmente l'accumulation de glucose dans le sang;
  • abaisse la concentration de cholestérol et de triglycérides;
  • stimule la production de vitamine A dans le foie;
  • stimule l'excrétion du calcium du sang
  • stimule les contractions des muscles cardiaques;
  • forme des alvéoles chez les bébés;
  • améliore la contraction en forme de vague des parois intestinales, contribuant à l'élimination normale du contenu;
  • augmente la formation de globules rouges;
  • effectue le contrôle de l'échange osseux;
  • améliore la fonction d'élimination des substances nocives et des médicaments du sang.

En règle générale, il est conseillé de procéder aux analyses pour identifier le niveau de concentration de T3 libre, car c’est sa concentration normale dans le sang qui revêt une importance particulière pour l’activité de l’organisme tout entier. L'indicateur détermine la pathologie de la glande thyroïde.

Analyse hormonale

Tout d'abord, l'endocrinologue donne au patient la direction pour analyser les hormones T3, T4, TSH. Ce sont les études principales dans la détermination des troubles de la glande thyroïde. Souvent, pour économiser leur propre budget, aucun test sanguin n’est effectué pour une maintenance sans T3; il s’agit toutefois d’une décision erronée, ce qui entraîne une erreur de diagnostic.

Notez que dans le cas d’une maladie nodulaire toxique du goitre, les nœuds thyroïdiens qui fonctionnent ensemble produisent exactement de la triiodothyronine. La maladie passe avec des signes clairement identifiés et est éliminée très lentement par un traitement médical. Des niveaux élevés d'hormones indiquent également des maladies telles que la maladie de Basedow ou un goitre toxique diffus. Si l'hormone T3 de sv. considérablement dépassé le chiffre limite, les médecins diagnostiquent la toxicose T3.

Le niveau de concentration en hormone est établi par le sang d'une veine. La valeur exacte peut être obtenue si vous suivez les règles importantes:

  • le patient est obligé de donner son sang l'estomac vide, sinon l'indicateur ne sera pas fiable;
  • Un mois avant la procédure, tous les médicaments contenant des hormones thyroïdiennes sont annulés;
  • cinq jours avant l’examen, le patient doit exclure toute activité physique;
  • Dernière fois autorisé à manger 8 heures avant l'analyse.

En général, le décodage des analyses est un processus assez compliqué, car le résultat dépend de l'équipement sur lequel l'analyse est effectuée. Le taux est déterminé par les données indiquées sur l'en-tête du laboratoire, qui est imprimé à partir d'un programme informatique. Si les indicateurs hormonaux sont écrits à la main, on considère que l'analyse a été effectuée de manière incorrecte, sans les réactifs ou le matériel appropriés.

Selon les données du formulaire, le niveau normal de l'hormone doit s'inscrire dans certains seuils de valeurs, il est compris entre 2,6 et 5,7 pmol / l.

La concentration normale de l'hormone chez un enfant présente un certain nombre de différences par rapport à un adulte. Par exemple, avant l'adolescence, les indicateurs sont distribués séparément pour les garçons et séparément pour les filles. Dans la plaque ci-dessous, vous pouvez voir les limites de valeurs par âge et par sexe de l'enfant:

Niveau élevé

Lorsque l'hormone T3 libre est élevée, le patient a:

  • transpiration accrue;
  • la peau devient chaude et humide au toucher;
  • amincissement des cheveux;
  • contraction accrue des muscles cardiaques;
  • rythme cardiaque irrégulier (arythmie);
  • augmentation de l'appétit;
  • contraction accrue des muscles intestinaux en forme de vague, tendance à la diarrhée;
  • augmentation de la pression artérielle systolique;
  • perte de poids nette;
  • l'apparition de nervosité, d'instabilité émotionnelle;
  • faiblesse musculaire;
  • fatigue
  • poignée de main;
  • dilatation des fissures palpébrales, protrusion des globes oculaires;
  • augmente le calcium dans les cellules sanguines;
  • menstruations irrégulières.

Tous les symptômes ci-dessus signifient que leur manifestation indique la présence d’un certain nombre de maladies, telles que goitre toxique, adénome, mélome, processus pathologiques dans le foie d’une forme chronique, syndrome néphrotique, thyrotropinome, dysfonctionnement de la thyroïde au postpartum.

Un taux élevé de T3 libre se manifeste également lorsque la fonction thyroïdienne est excessive (thyrotoxicose), avec carence en iode. Ou avec l'utilisation à long terme de médicaments qui ont un impact direct sur le niveau d'hormones (contraceptifs oraux, œstrogènes, etc.).

Niveau réduit

Si le niveau d'hormone libre T3 du patient est abaissé, les symptômes suivants sont observés:

  • perte de cheveux;
  • faiblesse des paupières;
  • réduction du champ de vision;
  • perte d'appétit;
  • affaiblissement de la motilité intestinale, constipation fréquente;
  • retard d'action;
  • faiblesse musculaire;
  • contraction réduite des muscles cardiaques;
  • impuissance (chez les hommes);
  • fréquente avec une décharge abondante de la menstruation (chez les femmes);
  • augmentation du cholestérol.

Ces troubles reflètent un niveau réduit de l'hormone, ce qui indique la présence de maladies telles qu'une hypothyroïdie primaire d'origine congénitale (sous-développement ou absence totale de la thyroïde), une carence aiguë en iode, une thyroïdite aiguë, une pathologie des organes internes gravement infestés, une maladie chronique du foie, un déficit en protéines..

Notez que l'indicateur d'hormone pas toujours réduit indique la présence de diverses maladies. Il y a une diminution de sa concentration chez les femmes enceintes au troisième trimestre de la grossesse. En règle générale, l'indicateur se normalise à la naissance d'un bébé.

Après avoir déterminé les résultats de l'analyse, vous ne devez pas tirer de conclusions hâtives et établir vous-même un diagnostic, en vous fiant uniquement à l'indicateur de T3 libre. Pour l'exactitude du diagnostic, il est souvent nécessaire de vérifier l'état de la concentration d'hormones dans l'ensemble du corps. Il est également important de dire que le traitement médicamenteux n’est prescrit que par le médecin traitant, après avoir évalué les données du test, effectué l’examen et déterminé l’individualité de l’organisme.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

La triiodothyronine, sinon le T3 est gratuit - quelle est cette hormone, ses fonctions

La triiodothyronine (pour simplifier, appelée TK) et la thyroxine (tétraiodothyronine ou T4) sont les hormones les plus importantes produites par la glande thyroïde. Ces hormones affectent pratiquement tous les processus du corps humain.

Ils sont impliqués dans le métabolisme, la réduction de la quantité de cholestérol, la normalisation du métabolisme du calcium, la croissance et la minéralisation des os, la formation du tissu musculaire, le travail du CCC et du système nerveux, la régulation des autres glandes endocrines, etc.

Toutes les maladies de la glande thyroïde (thyroïde), accompagnées d'une violation de sa fonction, manifestent des symptômes cliniques vifs et spécifiques (désordres métaboliques, lésions du système nerveux, du système cardiovasculaire, etc.).

Si vous suspectez une violation de la fonction thyroïdienne, l’étude du profil hormonal est obligatoire.

L’évaluation en laboratoire de la fonction thyroïdienne comprend:

  • Savoirs totaux (triiodothyronine commune);
  • Sans TZ (sans triiodothyronine);
  • tétraiodothyronine totale (T4);
  • T4 libre;
  • la calcitonine;
  • TTH (hormone stimulant la thyroïde est synthétisée par l'hypophyse, mais elle joue un rôle important dans la régulation de l'activité de la glande thyroïde);
  • la thyréoglobuline;
  • anticorps anti-thyroglobuline, peroxydase thyroïdienne, etc.

Quand vous pouvez suspecter un dysfonctionnement de la glande thyroïde

  • glande dilatée, difficulté à avaler;
  • tremblement des membres
  • troubles du rythme cardiaque;
  • perte de cheveux, amincissement;
  • ongles cassants;
  • peau sèche ou hypersécrétion sévère des glandes sébacées, ainsi que transpiration excessive;
  • mauvaise tolérance à la chaleur et au froid;
  • obésité rapide, ou inversement, perte de poids;
  • irritabilité nerveuse accrue, irritabilité, agressivité ou léthargie, léthargie et somnolence;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes, puissance réduite chez les hommes;
  • gonflement, gonflement du visage;
  • perte de mémoire et d'intelligence;
  • symptômes oculaires (fissure palpébrale dilatée, flash rare, incapacité à fixer les yeux, brillance des yeux, etc.);
  • retard de développement (chez les enfants);
  • violation du tractus gastro-intestinal (douleur abdominale persistante, constipation ou diarrhée), etc.

Qu'est-ce que la triiodothyronine et la tétraiodothyronine

Les cellules thyroïdiennes sécrètent les hormones dites iodées - la triiodothyronine (TK) et la thyroxine (T4 ou tétraiodothyronine), ainsi que la calcitonine iodée. Les glandes parathyroïdes situées à l'arrière de la thyroïde sécrètent de l'hormone parathyroïde.

Les principaux composants utilisés pour synthétiser les hormones thyroïdiennes sont l'iode et la tyrosine (acide aminé). La principale caractéristique des hormones iodées T4 et T3 est la présence d'une molécule d'iode.

Les hormones contenant de l'iode sont synthétisées à partir de L-thyronine (un dérivé de l'acide aminé L-tyrosine) et se différencient par le nombre de molécules d'iode.

T3 est une hormone iodée thyroïdienne contenant trois molécules d'iode, la triiodothyronine. Et T4 est une hormone thyroïdienne contenant quatre molécules d'iode - la tétraiodothyronine.

Outre le fait que la triiodothyronine est produite par les cellules folliculaires de la thyroïde, elle se forme également dans les tissus périphériques en raison de la désiodation (détachement de la molécule d'iode) T4.

La triiodothyronine est beaucoup plus active que la tétriodothyronine, bien qu’elle soit contenue dans le sang à des concentrations plus faibles. La production de T3 a lieu sous le contrôle de l’hormone stimulante de la thyroïde.

L'hormone T3 free fait partie de la triiodothyronine totale, présente dans l'organisme dans un état associé à des protéines de transport. L'indice hormonal libre représente environ 0,2 à 0,5% de la concentration totale.

Hormone T3 - fonctionne dans le corps

  • avoir un effet stimulant sur les processus d'échange de gaz dans les organes et les tissus, en augmentant la consommation d'oxygène et le dégagement de CO2;
  • augmenter la synthèse de rétinol (vitamine A) dans le foie;
  • normaliser l'absorption de la vitamine B12 dans l'intestin;
  • activer les processus de glycolyse et augmenter l'utilisation du glucose périphérique par les tissus;
  • normaliser la thermorégulation et augmenter la production de chaleur et la température corporelle;
  • maintenir un équilibre lipidique normal en abaissant les taux sanguins de «mauvais» cholestérol (lipoprotéines NP et SNPS) et de triglycérides;
  • accélérer les processus de métabolisme des protéines (la triiodothyronine peut à la fois renforcer et inhiber la synthèse des protéines, en fonction des besoins du corps);
  • intensifier le métabolisme du calcium dans le tissu osseux, augmenter l'excrétion de Ca avec l'urine;
  • augmenter la force et la fréquence des contractions du coeur;
  • stimuler le système nerveux central;
  • stimuler la croissance, le développement et la différenciation des tissus;
  • stimuler la croissance et le développement mental chez les enfants.

Les principales fonctions de la glande thyroïde:

Lorsqu'il est nécessaire d'étudier le niveau de triiodothyronine

  • détection de maladies de la glande thyroïde (avec l'apparition de symptômes d'hypo ou d'hyperécrétion);
  • hypothyroïdie congénitale présumée;
  • effectuer un diagnostic différentiel de pathologie thyroïdienne (thyroïdite, cancer de la thyroïde, etc.);
  • choix du traitement hormonal substitutif de l'hypothyroïdie;
  • traitement de contrôle de l'hyperthyroïdie;
  • diagnostic de récidive d'hyperthyroïdie;
  • les tumeurs hypophysaires (TSH sécrétée par l'hypophyse, intervient dans la régulation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes);
  • l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie chez la femme enceinte.

Triiodothyronine normale

Les niveaux normaux de triiodothyronine dépendent en grande partie de l'âge du patient. Les différences entre les sexes dans les taux d'hormone libre ne sont observées que de 12 à 19 ans.

La norme T3 est la norme libre pour les femmes et les hommes après 19 ans. Elle diffère peu, mais pour les femmes, les indicateurs sont généralement inférieurs de 5 à 10% à ceux des hommes.

La seule exception est un changement radical du niveau de l'hormone, accompagné de symptômes cliniques appropriés.

Pour le niveau de triiodothyronine, la présence de fluctuations saisonnières est également indicative. Son niveau maximum chute en automne (de septembre à fin novembre) et minimum en été.

FT3 (gratuit T3, normal) par âge:

T3 est commun, norme par âge

Comment donner du sang pour la triiodothyronine

Pour la recherche utilisé le sang veineux. L'apport de matériel doit être effectué le matin à jeun. L'utilisation d'eau non gazeuse est autorisée.

À la veille de l’étude, il est nécessaire d’exclure le tabagisme et la consommation d’alcool, la surcharge physique et émotionnelle, la surchauffe ou le surcool.

Les médicaments contenant de l'iode doivent être exclus 5 à 7 jours avant l'analyse.

L'acceptation d'hormones thyroïdiennes ou d'autres médicaments hormonaux est exclue dans le mois, à condition que l'endocrinologue n'ait pas donné d'autres instructions (une exception peut être le contrôle de la qualité du traitement de substitution utilisé, etc.).

Ce qui peut affecter les résultats de l'étude

  • préparations d'oestrogène,
  • Comprimés contraceptifs,
  • lévothyroxine.

Réduire le niveau de T3:

  • introduction d'agents radio-opaques contenant de l'iode,
  • médicaments antithyroïdiens
  • prendre des stéroïdes anabolisants
  • les bêta-bloquants (métoprolol, propranolol),
  • glucocorticostéroïdes,
  • AINS
  • hypolipidémique Wed-in.

Quand est-ce que la triiodothyronine est élevée?

T3 gratuit mis à jour avec:

  • thyrotropinomes (rares tumeurs hypophysaires bénignes sécrétées par une hormone);
  • goitre toxique diffus;
  • toxicose T3 isolée;
  • thyroïdite;
  • adénome thyrotoxique;
  • Hypothyroïdie résistante à la T4;
  • syndrome de résistance aux hormones iodées thyroïdiennes;
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH;
  • troubles post-partum de la glande thyroïde;
  • les carcinomes chorioniques (une variante rare d'une tumeur maligne qui se développe à partir des villosités chorioniques);
  • une diminution des globulines se liant à la thyroxine;
  • certains myélomes;
  • après hémodialyse;
  • pathologies hépatiques chroniques.

Lorsqu'un T3 réduit est déterminé

  • décompensation de l'insuffisance surrénale primaire;
  • épuisement grave du corps (rétablissement après une maladie prolongée, comorbidités graves);
  • diverses hypothyroïdes;
  • thyréotoxicose artificielle, développée à la suite d'une T4 auto-prescrite ou de la correction de la dose recommandée de l'hormone par le patient;
  • régimes alimentaires longs, faibles en protéines et en calories;
  • effort physique épuisant;
  • perte de poids drastique.

Comment normaliser le niveau de triiodothyronine

Il est extrêmement important de comprendre que l'auto-correction du taux d'hormones est inacceptable et peut entraîner des conséquences graves et irréparables pour la santé.

Tout traitement se déroule sous contrôle d'un profil hormonal en laboratoire.

Avec un niveau réduit de triiodothyronine, en fonction de la cause et du niveau de son déclin, ils peuvent prescrire:

  • préparations d'iode
  • iodure de potassium,
  • préparations de thyroxine
  • L - thyroxine (thyréocombe, iodothyrox, etc.).

Quand l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est prescrit:

  • thyréostatiques (mercazole, tyrosol),
  • médicaments glucocorticoïdes,
  • les bêta-bloquants.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones