La glande parathyroïde reste un organe insuffisamment étudié. Mais son rôle dans la vie d'une personne est extrêmement important. Elle est responsable de la constance du métabolisme du calcium.

Quand il est violé, la balance de phosphore en souffre immédiatement. Il nuit aux organes dépendant du métabolisme calcium-phosphore. Tout d’abord, le myocarde, les muscles, le cerveau, les os, les reins et les organes gastro-intestinaux en souffrent.

Structure et fonction

La glande parathyroïde est représentée par de petites «îles» de tissu situées à la surface interne de chaque paire de pôles de la glande thyroïde. Ils sont aussi appelés corps épithéliaux (ET).

Ces "îlots" dans la région thyroïdienne peuvent être compris entre 1 et 6, ils sont situés séparément les uns des autres, recouverts de tissu conjonctif qui pénètre dans le tissu glandulaire de l'organe et le divise partiellement en lobules. Malgré la dissociation, les glandes ne font qu'un.

Leur petite taille (largeur 4 mm, longueur 6 mm), leur forme aplatie (épaisseur 2 mm), leur couleur brun-jaune les rendent difficiles à distinguer à l'œil nu. Ils peuvent être confondus avec les ganglions lymphatiques, les segments de graisse.

Hormone

Le tissu parathyroïdien est constitué de deux types de cellules. L'activité de sécrétion est inhérente aux principaux parathyrocytes noirs. Ils synthétisent l'hormone parathyroïdienne (PTH). Il y a des cellules lumineuses principales. Ils sont caractérisés par une faible activité fonctionnelle.

L'hormone parathyroïdienne a plusieurs noms - calcitrine, parathyrine, parathyréocrine. La régulation de sa synthèse et de sa sécrétion se fait sur la base du retour. Dans des conditions de diminution de la concentration de calcitrine, il se produit une activation des cellules principales sombres.

Avec une augmentation du contenu de l'hormone dans le plasma sanguin, leur activité diminue. Ceci est normal, mais le mécanisme existant dans des situations défavorables peut être perturbé et des dysfonctionnements parathyroïdiens se produisent.

Les niveaux de parathyrine sont variables tout au long de la journée. Cmax - observé à 15 heures, Cmin - à 7 heures du matin. Ses critères dépendent du sexe et de l'âge. Dans ses valeurs normales aidera à orienter la table 1.

Hormone parathyroïdienne. Tableau 1

Options de dysfonctionnement des glandes parathyroïdes

Une fonction altérée se manifeste par une activité fonctionnelle excessive (hyperparathyroïdie) ou insuffisante (hypoparathyroïdie). Il existe une affection telle que le pseudohypoparathyroïdisme.

Hyperparathyroïdie. Diagnostic, symptômes, traitement

Une production excessive d'hormone parathyroïdienne se produit avec un adénome parathyroïdien ou une prolifération tissulaire (hyperplasie). Dans ce cas, il ne répond pas aux stimuli physiologiques et produit de manière incontrôlée une hormone.

Cela conduit à des symptômes:

L’apparition de tels symptômes est due au fait que l’hormone «lave» le Ca des os dans le plasma sanguin. Les organes internes souffrent d'un manque de calcium, tandis que leur concentration dans le sang augmente considérablement.

Selon le système d'organe qui souffre le plus, plusieurs variantes de l'évolution clinique de la maladie sont distinguées.

La forme gastro-intestinale est caractérisée par le complexe symptomatique suivant:

  • L'apparition d'ulcères dans le duodénum et l'estomac. L'hypercalcémie entraîne une augmentation de la sécrétion de gastrine (une hormone qui augmente la sécrétion du suc gastrique).
  • Hypersécrétion d'acide chlorhydrique.
  • Syndrome de douleur
  • Minceur
  • La constipation est due à l'atonie. La paroi musculaire due au manque de calcium est fortement réduite, l’évacuation du contenu intestinal est perturbée.
  • Manifestations de pancréatite chronique (résultant de la formation de calculs de calcium dans les canaux ou dans le tissu pancréatique).

Pour la forme rénale de l'hyperfonctionnement parathyroïdien, il est caractéristique:

  • La survenue de coliques rénales. Symptôme provoqué par le dépôt de calculs de calcium dans le pelvis rénal.
  • L'apparition de sang dans les urines. Si les calculs sont mobiles ou commencent à se déplacer le long des uretères, ils endommagent (égratignent) la membrane muqueuse, ce qui entraîne le développement d'une hématurie.
  • Le développement de la pyélonéphrite. Ajouter une infection aggrave la situation - le tissu rénal s'enflamme.

Avec le développement de la forme cardiovasculaire sont observés:

  • hypertension (pression artérielle élevée);
  • le dépôt de sels de calcium dans le muscle cardiaque, sur les valves et les artères;
  • augmenter dans le ventricule gauche.

Avec le développement de la forme osseuse au premier plan:

  • La fragilité des os due à la lixiviation du calcium à partir de substances inertes, la force des os est perdue. Les fractures surviennent "à l'improviste" et peuvent être causées par un accident vasculaire cérébral mineur ou un mouvement inconsidéré.
  • Douleur dans les articulations et les os.
  • Ostéoporose de la colonne vertébrale.
  • La courbure et la déformation des os du squelette.

L'hypertrophie du PSZHD se caractérise par des formes mixtes (asymétriques) et asymptomatiques de l'évolution clinique.

L’une des complications les plus graves de l’hyperfonction primaire de l’hyperplasie thyroïdienne est la crise hypercalcémique.

Il se caractérise par un développement fulgurant. Nausées accompagnées de vomissements indomptables, accompagnées de douleurs à l'abdomen, aux muscles, à la fièvre, aux crampes, au manque de formation d'urine et aux troubles de la conscience jusqu'au coma.

La glande parathyroïde avec hyperfonctionnement ainsi que les organes touchés subissent un examen.

Pour déterminer le diagnostic, le sang pour le calcium et le phosphore est examiné, le niveau de PTH est déterminé, une radiographie du squelette affecté, une échographie et une scintigraphie sont effectuées.

En fonction de la localisation prédominante des symptômes, les méthodes nécessaires au diagnostic des organes endommagés sont utilisées.

La méthode de choix pour le traitement de l'hyperfonctionnement consiste à éliminer rapidement le PSH altéré. Option de sauvegarde - destruction conservatrice.

Hypoparathyroïdie. Diagnostic, symptômes, traitement

Une insuffisance fonctionnelle de la parathyroïde est associée à une hypocalcémie, à une élévation du phosphore plasmatique et à une hypocalciurie.

La maladie survient le plus souvent après le retrait de la glande thyroïde et à la suite du traitement chirurgical du PShZH au sujet de son hyperfonctionnement. Rarement trouvé dans les processus auto-immuns, les anomalies congénitales.

L'état pathologique est diagnostiqué en laboratoire. Pour ce faire, vous devez réussir les tests:

  • taux sanguins de phosphore et de calcium;
  • l'urine pour la teneur en calcium.

Un symptôme caractéristique de la maladie est l'apparition de convulsions toniques douloureuses qui apparaissent sur les muscles du visage, les membres supérieurs et inférieurs.

Peut-être asymptomatique au cours duquel l'apparition de convulsions mimiques peut être provoquée en tapotant dans la zone du conduit auditif externe, le bord extérieur de l'orbite.

Pour le traitement des crises convulsives, les préparations de calcium sont utilisées dans une solution à 10% pour injection intraveineuse. Dans le traitement planifié, le rôle principal est attribué aux formes de vitamine D, comprimés de calcium, aqueux et liposolubles.

Pseudohypoparathyroïdie. Maladie d'Albright

L'hypoparatériose fausse est une maladie héréditaire dans laquelle les tissus des reins et des os sont insensibles à la parathormone.

La pathologie est associée à une diminution du développement mental, à des déformations du squelette et à une augmentation compensatoire du tissu parathyroïdien. Les manifestations et les symptômes externes ressemblent à du vrai pseudohypoparathyroïdisme:

  • convulsions toniques;
  • ostéoporose diffuse;
  • kystes osseux;
  • fractures et déformations fréquentes des os;
  • hypoplasie de l'émail des dents;
  • le dépôt de calcifications dans les reins, le cœur, la graisse sous-cutanée, le pancréas et d'autres organes;
  • vomissements;
  • hématurie

Allouer une forme de pseudohypoparathyroïdie, dans laquelle il n'y a pas de ramollissement caractéristique du tissu osseux, hyperphosphatémie, convulsions, hypocalcémie.

Le plus souvent, la maladie d'Albright est diagnostiquée à l'âge de 10-15 ans sur la base du tableau clinique, des résultats des tests de laboratoire sur le sang et l'urine (la libération de phosphates, la réduction du calcium).

Pour confirmer la résistance des tubules rénaux est effectué un test avec l'hormone parathyroïdienne. Après l'introduction de l'hormone parathyroïdienne dans le corps, il n'y a pas d'augmentation de l'excrétion urinaire des phosphates et de l'AMPc.

Avec une véritable hypoparirose, ces chiffres augmentent considérablement.

Le traitement consiste à prescrire de la vitamine D, des suppléments de calcium et une surveillance hebdomadaire en laboratoire du taux de calcium sanguin au début du traitement. Après une dose de médicaments bien choisie, les analyses sont effectuées 1 fois en 2 mois.

Recommandations générales pour la prévention

Une maladie est toujours plus facile à prévenir qu'à guérir. Il est important de s’inquiéter à l’avance du bien-être du PSZHZH. Il est nécessaire d'éviter les facteurs chimiques, le stress et les facteurs physiques affectant l'organe.

L'alimentation complète et équilibrée est importante. Les guérisseurs folkloriques proposent de boire la décoction le jour de cette composition: capsules d’ortie, feuilles de noix, racines de valériane et réglisse, 2 c. cuillères. Faites bouillir pendant 5 minutes, laissez infuser pendant 12 heures.

Si l'un des époux est atteint de la maladie d'Albright, il est important de faire appel à un conseil médical en génétique afin de prévenir la maladie chez les enfants.

La parathyroïde, malgré sa petite taille, contribue de manière significative au bon fonctionnement de tout l'organisme. Les violations de ses fonctions réduisent considérablement la qualité de la vie.

Glande parathyroïde

Glandes parathyroïdes (parathyroïde)

Les parathyroïdes (glandes parathyroïdes ou parathyroïdes) se présentent sous la forme de corps ovales et d'une masse de 0,05 à 0,3 g. Leur emplacement et leur nombre sont individuels. La plupart des gens ont quatre glandes parathyroïdes (deux supérieures et deux inférieures) situées dans le tissu lâche situé entre l'œsophage et la glande thyroïde. La parathyrine est la principale hormone produite par ces glandes. Ses autres noms sont connus - hormone parathyroïdienne, hormone parathyroïdienne (PTH).

La paratirine est un peptide composé de 84 résidus d’acides aminés, est transporté dans le sang sous forme libre, sa demi-vie est inférieure à 20 minutes, agit sur les cellules cibles, stimule les récepteurs 7-TMS et augmente le niveau des ions cAMP, IPD, DAG et Ca 2+.

La quantité d'hormone parathyroïdienne dans le sang est comprise entre 20 et 90 ng / l.

Le rôle physiologique de la PTH dans le corps

La parathyrine est impliquée dans la régulation du taux d'ions Ca 2+ dans le sang. Cette fonction hormonale est réalisée à travers plusieurs mécanismes:

  • à des concentrations physiologiques, la PTH améliore les processus de la minéralisation des néoplasmes et des os, en augmentant l'absorption des ions Ca 2+ du sang. À des concentrations élevées, la PTH a un effet résorbant avec la libération d’ions Ca 2+;
  • La PTH améliore l'excrétion des phosphates dans les tubules proximaux du néphron rénal (provoque la phosphaturie) et augmente la réabsorption de Ca 2+ dans les tubules distaux du néphron;
  • l'hormone stimule la synthèse de la forme active de la vitamine D3 [1,25 (OH)2D3] - l’hormone calcitriol, qui améliore l’absorption de Ca 2+ et de PO 3- 4 dans les intestins.

En raison de ces effets, l'augmentation du taux de PTH entraîne une augmentation de la teneur en calcium dans le sang, tandis que la teneur en phosphate ne change pas, voire ne diminue pas.

La régulation de la sécrétion de PTH est réalisée par le mécanisme de rétroaction négative par le niveau d'ions Ca 2+ et de calcitriol dans le sang. L'hypocalcémie (diminution du taux d'ions calcium dans le sang) stimule la production de PTH. L'hypercalcémie et le calcitriol inhibent la sécrétion de PTH. Stimuler la formation et la sécrétion de catécholamines de PTH par l'activation de β-AR.

La production excessive de PTH chez l'homme entraîne la résorption et la déminéralisation des os, qui peuvent être accompagnées de fractures de la colonne vertébrale ou de la tête fémorale; hypercalcémie et dépôt de calculs rénaux; faiblesse musculaire. L’excrétion ou l’absence de PTH insuffisante (par exemple, après le retrait des glandes parathyroïdes) provoque une hypocalcémie et une forte augmentation de l’excitabilité des nerfs et des muscles, jusqu’au développement de crises convulsives (tétanie).

Glande parathyroïde

Chez l'homme, il existe quatre glandes parathyroïdes situées sur la paroi postérieure des lobes latéraux de la glande thyroïde; leur poids total est de 100 mg.

Les cellules parathyroïdiennes sécrètent une hormone parathyroïdienne, une protéine composée de 80 acides aminés. Il fournit une augmentation du niveau de calcium dans le sang. Les organes cibles de cette hormone sont les os et les reins.

Dans le tissu osseux, l'hormone parathyroïde améliore la fonction des ostéoclastes, ce qui contribue à la déminéralisation du tissu osseux (destruction des os) et à l'augmentation du taux de calcium et de phosphore dans le sang.

Dans l'appareil tubulaire des reins, l'hormone parathyroïdienne stimule la réabsorption du calcium et inhibe la réabsorption des phosphates, ce qui conduit à la préservation du calcium dans le corps et à l'élimination des phosphates de l'urine. On sait que le calcium forme des composés insolubles avec les phosphates; par conséquent, une excrétion accrue de phosphates dans l'urine favorise une augmentation du taux de calcium libre dans le sang.

L’hormone parathyroïde améliore la synthèse du calcitriol, métabolite actif de la vitamine D3. Ce dernier est initialement formé à l'état inactif dans la peau sous l'influence des rayons ultraviolets, puis sous l'influence de l'hormone parathyroïde, il est activé dans le foie et les reins. Le calcitriol favorise la formation de protéines de liaison au calcium dans la paroi intestinale, ce qui contribue à l'absorption du calcium dans l'intestin et à l'augmentation de sa concentration dans le sang. L'augmentation de l'absorption du calcium dans l'intestin se produit en présence d'une hormone parathyroïdienne avec un effet stimulant de cette hormone sur les processus d'activation de la vitamine D3 L’effet direct de l’hormone parathyroïdienne sur la paroi intestinale est très faible.

Lorsque les glandes parathyroïdes sont retirées, l'animal meurt de convulsions tétaniques. Cela est dû au fait que dans le cas d'une faible teneur en calcium dans le sang, l'excitabilité neuromusculaire augmente fortement. Dans le même temps, l'action de stimuli externes, même insignifiants, entraîne une contraction musculaire.

Hyper et hypofonction de la glande parathyroïde

L’hyperproduction de l’hormone parathyroïde entraîne la déminéralisation du tissu osseux et le développement de l’ostéoporose. Le taux de calcium dans le plasma sanguin augmente fortement, entraînant une augmentation de la tendance à la formation de calculs dans les organes du système urogénital. Une concentration élevée de calcium dans le sang contribue au développement de troubles de l’activité électrique cardiaque, allant jusqu’à un arrêt cardiaque en systole, ainsi qu’à la formation d’ulcères dans le tube digestif, dont l’apparition est due à l’effet stimulant des ions Ca 2+ sur la production de gastrine et d’acide chlorhydrique dans l’estomac.

L’hypofonction des glandes parathyroïdes se traduit par une diminution de la quantité de calcium dans le sang, ce qui entraîne une augmentation de l’excitabilité du système nerveux et, à cet effet, par une tétanie - attaques de convulsions toniques. Les crampes peuvent saisir des muscles individuels ou la musculature entière dans son ensemble.

Régulation de la fonction des glandes parathyroïdes

La sécrétion de l'hormone parathyroïdienne et de la thyrocalcitonine (hormone thyroïdienne) est régulée selon le principe de la rétroaction négative en fonction du taux de calcium dans le sang. Avec une diminution de la teneur en calcium, la sécrétion de l'hormone parathyroïdienne augmente et la production de thyrocalcitonine est inhibée. Dans des conditions physiologiques, cela peut être observé pendant la grossesse, l'allaitement, une teneur réduite en calcium dans les aliments ingérés. Au contraire, une augmentation de la concentration de calcium dans le plasma sanguin contribue à une diminution de la sécrétion de l'hormone parathyroïde et à une augmentation de la production de thyrocalcitonine. Cela peut revêtir une grande importance chez les enfants et les jeunes, car à cet âge intervient la formation du squelette osseux. Un flux adéquat de ces processus est impossible sans thyrocalcitonine, qui détermine la capacité du tissu osseux à absorber le calcium dans le plasma sanguin.

Structure et fonction de la glande parathyroïde

La glande parathyroïde (parathyroïde et parathyroïde d'une autre manière) est un organe endocrinien constitué de plusieurs petites formations. Ils sont situés à l'arrière de la thyroïde, 2 en haut et en bas. Dans le corps humain, la parathyroïde remplit une fonction importante: elle régule le taux de calcium dans le sang et est responsable de l’activité nerveuse et de la motricité à part entière.

Localisation et taille des glandes parathyroïdes

Pour la première fois, la glande parathyroïde a été découverte non pas chez l'homme, mais dans... le rhinocéros indien - lors de l'autopsie d'un animal décédé en 1850. Un jeune chercheur britannique, Richard Owen, a pu trouver et identifier un organe énorme, comparé à un être humain, dans un rhinocéros pesant jusqu'à 8 grammes. Depuis lors, le rhinocéros est devenu le symbole de la chirurgie la plus complexe des glandes parathyroïdes.

La gloire de la découverte des glandes parathyroïdes humaines appartient au professeur suédois Ivar Sandstrom qui, en 1880, découvrit cet organe et lança ainsi tout un programme d'étude de la nouvelle glande endocrine.

La caractéristique la plus importante de la glande parathyroïde réside dans ses caractéristiques structurelles individuelles. Différentes personnes ont différents nombres de ces organes, leur localisation, leur couleur et même leur taille peuvent varier. 80% des habitants de la planète ont 4 glandes parathyroïdes, mais normalement leur nombre peut atteindre 8.

Traditionnellement, la paire supérieure de «glandes parathyroïdes» est située dans la partie supérieure de la glande thyroïde, au-delà des limites de sa capsule. Et le bas - à l'intérieur du corps, sous la capsule. Mais dans la pratique médicale, il y avait des cas où les formations parathyroïdiennes étaient situées dans le thymus (thymus) et près du faisceau neurovasculaire principal du cou, près de la carotide, à la surface antérieure de la colonne vertébrale et derrière l'œsophage.

Extérieurement, les organes parathyroïdes ressemblent à des lentilles. Chez les enfants, ils sont de couleur rosâtre, chez les adultes - jaune brun, avec un mélange de rouge. La longueur varie entre 4-8 mm, largeur 3-4, épaisseur - 2-4 mm. Chaque organe pèse en moyenne 0,5 gramme et, dans de nombreux cas, les glandes inférieures sont légèrement plus grandes que les supérieures.

Structure parathyroïdienne

Contrairement à d'autres organes endocriniens - les glandes surrénales, l'hypophyse ou le thymus - les glandes parathyroïdes ne se divisent pas clairement en lobes ou en régions. Chaque glande est enfermée dans une capsule dense, à l'intérieur de laquelle se trouve un parenchyme constitué de cellules glandulaires de parathyrocytes.

À l'intérieur de chacune des parties de cet organe, on peut trouver 5 types de parathyrocytes: les principales cellules claires sombres et principales, acidophiles, aqueuses et de transition. Tous sont connectés en brins et en grappes, séparés par des stromas du tissu conjonctif. Il y a des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses dans ce stroma, les artères thyroïdiennes sont responsables de l'apport sanguin principal à la parathyroïde.

La structure du parenchyme des glandes parathyroïdes est également très individuelle et peut prendre l'une des trois formes suivantes:

  • Intégrale, sans division en tranches (un tel parenchyme apparaît généralement chez les embryons et les enfants, mais est parfois diagnostiqué chez des adultes et des patients âgés);
  • Maille, divisée en groupes de cellules égaux, mais sans système clair (la variété la plus fréquente, fixée chez la plupart des patients);
  • Alvéolaire, divisé en cellules assez régulières par le tissu conjonctif.

Parfois, il y a aussi une variété mixte, quand une petite zone d'une structure complètement différente apparaît soudainement dans une cellule de parenchyme d'un type de cellule. Cette fonctionnalité est également considérée comme la norme.

La proportion de cellules de types différents varie avec l'âge: chez les nourrissons, la «glande parathyroïde» comprend les principaux parathyrocytes; à 5–7 ans, des cellules de rayons X apparaissent et, après 20 à 25 ans, le nombre de cellules adipeuses augmente.

Fonction parathyroïdienne

Jusqu'au début des 19e et 20e siècles, la fonction des glandes parathyroïdes était inconnue et les chirurgiens les retiraient même au cours d'une chirurgie de la thyroïde, sans compter celles qui étaient particulièrement importantes. Quand il est devenu évident que cela entraînait des conséquences fatales, de telles opérations étaient interdites par la loi. Le chirurgien américain bien connu Robert Gross a qualifié de telles procédures de "massacre sanglant".

Au fil du temps, les scientifiques ont découvert que la glande parathyroïde joue un rôle crucial dans le corps. À savoir, il régule le niveau de calcium dans des limites strictement définies, en maintenant le niveau optimal du minéral dans le sang.

La principale quantité de Ca dans le corps humain se trouve dans le squelette - presque 99%. Et seulement une petite partie - dans le sang. Mais pour maintenir la vie et le travail des systèmes principaux, ce 1% est extrêmement important. Dès que le niveau de minéral dans le sang baisse, le corps se dépêche immédiatement de le restaurer, ce que fait la glande parathyroïde.

Le travail de la glande parathyroïde se déroule en 3 étapes:

  1. L'excrétion de calcium dans l'urine est fortement réduite.
  2. Le sang augmente la forme active de la vitamine D, ce qui améliore l'absorption du calcium dans le sang à l'aide de la protéine calmoduline.
  3. La production de cellules osseuses d'ostéoclastes est lancée. Elle détruit le vieillissement de l'os et transporte le Ca dans le sang.

Hormone parathyroïdienne

La glande parathyroïde est responsable de la synthèse et de la production d'une seule substance - l'hormone parathyroïdienne. Son antagoniste hormonal est le produit de l'activité de la glande thyroïde, la thyrocalcitonine, qui stimule la production de cellules ostéoblastiques, les constructeurs du tissu osseux.

Fonction parathyroïdienne dans le corps due au travail de l'hormone parathyroïdienne. Dès que le niveau de Ca dans le sang tombe au-dessous de la normale, les récepteurs sensibles de la parathyroïde libèrent l'hormone parathyroïdienne. Et à son tour, il augmente la concentration de vitamine D et la production d'ostéoclastes.

La glande parathyroïde est un organe à la spécialisation très étroite. Les troubles de cette glande endocrine peuvent provoquer 2 maladies parmi les plus dangereuses: l'hyperparathyroïdie (conduisant à une hypercalcémie) et l'hypoparathyroïdie. Les effets de l'excès de calcium dans le sang sont les suivants: altération de la mémoire, faiblesse et somnolence, dépression et psychose, ainsi que des problèmes rénaux. L'activité excessive des ostéoclastes entraîne un ramollissement des os et de l'ostéoporose. Les carences en minéraux peuvent provoquer des crampes, des engourdissements et des crampes dans les bras et les jambes, des problèmes de vision et des lésions cérébrales.

Question gratuite chez le médecin

Les informations sur ce site sont fournies pour examen. Chaque cas de la maladie est unique et nécessite une consultation personnelle avec un médecin expérimenté. Sous cette forme, vous pouvez poser une question à nos médecins - c'est gratuit, prenez rendez-vous dans des cliniques de la Fédération de Russie ou à l'étranger.

Qu'est-ce que la parathyroïde et son rôle dans le corps?

Tout le monde ne sait pas ce qu'est la glande parathyroïde. La plupart des gens sont plus ou moins conscients de la présence de la thyroïde dans le corps et de son rôle pour la santé humaine, mais la présence de la parathyroïde est une nouvelle intéressante. En fait, la fonction de ces glandes est extrêmement importante, car elles sont responsables de la production de l’hormone parathyroïdienne, qui détermine l’état du système musculaire et squelettique.

Cet article expliquera pourquoi la glande parathyroïde est nécessaire - son rôle dans le corps, son emplacement et ses fonctions, ainsi que les maladies auxquelles elle est exposée.

Anatomie et fonctions principales des glandes parathyroïdes

Les glandes thyroïde et parathyroïde sont situées très proches les unes des autres. Et plus spécifiquement, les glandes parathyroïdes sont situées sur les surfaces postérieures de la thyroïde, généralement par paires, en haut et en bas.

Très rarement, une glande parathyroïde est observée dans le corps humain - l'anatomie confirme que 4 est la quantité normale. Les glandes ont une forme arrondie ou ovale, leur poids total n’excède pas 1 gramme. La couleur des glandes parathyroïdes peut varier du rose clair au jaune, en fonction de l’âge de la personne.

Production d'hormones

La glande parathyroïde produit de l’hormone parathyroïdienne, qui est une simple chaîne peptidique de 84 acides aminés. Si nécessaire, l'hormone pénètre dans le sang par les petits granules intracellulaires dans lesquels elle est stockée.

Les glandes parathyroïdes sont responsables du contrôle de l'échange des niveaux de calcium et de phosphore dans le sang. Pour le fonctionnement normal du corps, il est nécessaire que l’hormone parathyroïdienne augmente le taux de calcium et réduise le taux de phosphore par la méthode de l’absorption améliorée du calcium par les intestins et de l’absorption active dans le corps.

La parathormone est caractérisée par un caractère pulsatoire, c'est-à-dire en une heure, il est produit à certains intervalles. En outre, il a un effet biphasique: dans la première phase, l'activité métabolique des ostéoclastes augmente, le niveau de destruction du tissu osseux augmente, puis la mobilisation du calcium du tissu osseux est terminée et sa sécrétion dans le sang.

Au cours de la seconde phase, la synthèse des enzymes impliquées dans la résorption osseuse augmente, cette phase dure environ une journée.

Ainsi, la parathormone est impliquée dans de tels processus:

  • réduit la perte de calcium dans l'urine;
  • augmente l'excrétion de phosphore dans l'urine;
  • extrait le calcium et le phosphore des os jusqu'au sang lorsqu'ils sont déficients;
  • Il dépose du calcium dans les os avec son excès de sang.

Il résulte de ce qui précède que la glande parathyroïde régule le métabolisme calcium-phosphore, en préservant l'état normal des os et l'état d'excitabilité neuromusculaire.

Maladies des glandes parathyroïdes

Le rôle de la glande parathyroïde dans le corps est extrêmement important. Lorsque le déséquilibre hormonal affecte tout le corps et que la cause des modifications de la concentration en hormone parathyroïdienne peut être due à des raisons complètement différentes. Les glandes parathyroïdes sont sujettes à deux maladies: l'hyperparathyroïdie et l'hypoparathyroïdie.

Ces maladies peuvent survenir en raison des facteurs suivants:

  • adénomes parathyroïdiens;
  • cancer parathyroïdien hormonalement actif;
  • élargissement diffus des glandes parathyroïdes;
  • syndrome de malabsorption;
  • insuffisance rénale chronique;
  • blessures et hémorragies dans le cancer des glandes;
  • carence en vitamine D;
  • cirrhose du foie;
  • processus inflammatoires dans les glandes parathyroïdes;
  • métastases dans les glandes et le cou;
  • sous-développement des glandes congénitales;
  • maladies auto-immunes et systémiques;
  • interventions chirurgicales avec blessures des glandes parathyroïdes;
  • pathologies endocriniennes.

Faites attention! Le nombre de glandes parathyroïdes présentes dans le corps humain n'affecte pas le niveau de production d'hormone parathyroïdienne.

Avec l'hyperparathyroïdie, des douleurs osseuses et des fractures fréquentes apparaissent, la soif et le débit urinaire augmentent, l'appétit diminue, des vomissements et des nausées apparaissent, les dents tombent, le squelette se déforme et la démarche change. L'état général est insatisfaisant en raison de la faiblesse et de la douleur au coeur, de la tension artérielle élevée et de la confusion.

Le développement de la glande parathyroïde peut ne pas se produire jusqu'à la fin, ce qui entraînera une hypoparathiose. Avec cette pathologie, l'excitabilité neuromusculaire augmente, ce qui provoque des attaques de tétanie - convulsions sévères et douloureuses dans tout le corps, qu'il est presque impossible d'éliminer de vos propres mains.

Les spasmes peuvent toucher les membres supérieurs ou inférieurs, le visage, le tronc et, selon la gravité de la maladie, se manifester une fois par semaine ou plusieurs fois par jour. De plus, la vision et l'audition peuvent diminuer, le sens du goût peut changer et la perception de la température ambiante peut être perturbée.

Diagnostic de la fonctionnalité des glandes parathyroïdes

Les fonctions de la glande parathyroïde peuvent être étudiées de différentes manières. Les méthodes les plus courantes, dont le prix est assez démocratique, comprennent un test sanguin pour la parathormone, des ultrasons, des tests d'urine pour déterminer le taux de calcium, ainsi que des rayons X et une scintigraphie.

Un peu moins souvent utiliser la tomodensitométrie, l'IRM ou la méthode de recherche histologique. Les instructions pour l'histologie impliquent l'échantillonnage du matériel et l'évaluation de l'état fonctionnel des cellules et des tissus.

Parathyroïde - l'histologie est effectuée pour déterminer les formations ou après des interventions chirurgicales. Lors de l'analyse, il est déterminé que chacune des glandes est recouverte d'une capsule fibreuse de liaison.

Des couches de tissu conjonctif lâche se détachent des capsules. Ces couches forment le stroma des glandes et sont striées de multiples vaisseaux sanguins, avec une prédominance de capillaires.

Les cellules sous-jacentes à l'épithélium glandulaire, les parathyrocytes, ont tendance à former des groupes et des brins situés entre les couches du tissu conjonctif et en contact avec les hémocapillaires. À partir des photos et des vidéos de cet article, nous avons appris ce qu’est la glande parathyroïde et quelles sont ses fonctions, ainsi que familiarisé avec les maladies qui l’affectent.

L'importance des glandes parathyroïdes

La parathyroïde est un organe situé sur la glande thyroïde et appartient au système endocrinien. La glande est souvent appelée parathyroïde. Malgré sa petite taille, la parathyroïdie a un impact considérable sur le fonctionnement du corps humain.

Brève anatomie et histologie

La glande parathyroïde est un organe parenchymal arrondi ou ovale légèrement oblat. Sa taille normale est:

  • longueur - de 0,2 à 0,8 cm;
  • largeur - de 0,3 à 0,4 cm;
  • épaisseur - de 0,15 à 0,3 cm.

Dans un corps humain, il existe 2 à 8 glandes de ce type, mais le plus souvent, il y en a 4. Non seulement leur nombre, mais également leur emplacement. Les glandes parathyroïdes peuvent se situer dans l'épaisseur de la thyroïde, sur sa surface arrière, près du thymus, derrière l'œsophage, etc. Il est très important que les endocrinologues connaissent ces caractéristiques.

Les adultes ont une parathyroïdie jaune et ressemblent donc aux ganglions lymphatiques voisins. Chez les enfants, la glande est rosâtre.

L'histologie a révélé que chaque glande parathyroïde possède sa propre capsule, à partir de laquelle les brins de tissu conjonctif avec les vaisseaux sanguins et les nerfs vont profondément. Autour de ces couches intermédiaires de tissu conjonctif se trouvent des cellules sécrétoires qui libèrent des hormones qui régulent la croissance et le développement du corps, la contraction musculaire, etc.

Comment avez-vous entendu parler du rôle de la parathyroïdie?

L'étude des glandes parathyroïdes a débuté relativement récemment. Ils ont été trouvés pour la première fois dans le rhinocéros au milieu du 19ème siècle, et après quelques années chez l'homme. C'est le manque de connaissances sur ces organes qui a entraîné les défaillances associées à la résection de la glande thyroïde. Auparavant, ces opérations étaient fatales en raison de convulsions associées à une concentration altérée en ions calcium.

Et seulement après que la structure de la glande parathyroïde, son histologie et ses fonctions aient été établies, il est devenu clair que c'est un organe important qui devrait réguler le métabolisme du calcium.

Peu de choses sur le rôle du calcium

Le calcium est un macronutriment présent principalement dans les tissus osseux et les dents et influençant divers processus du corps humain. Il participe à:

  • construire des os et des dents;
  • réduction des muscles squelettiques et lisses;
  • sang brillant
  • conduire les impulsions nerveuses;
  • travail de coeur;
  • régulation de la perméabilité de la membrane cellulaire.

Par conséquent, un métabolisme correct du calcium, régulé notamment par la glande parathyroïde, est important pour le fonctionnement normal du corps.

Fonction parathyroïdienne

Les glandes parathyroïdes appartiennent au système endocrinien, c’est-à-dire qu’elles ont pour fonction de libérer des hormones dans le sang:

  • la parathyrine;
  • la calcitonine;
  • amines biogènes (sérotonine, histamine, etc.).

Ce sont les deux premiers qui déterminent le rôle principal du parathyroïdisme - la normalisation du métabolisme du calcium.

Parathormone

L'hormone parathyroïdienne, ou parathyrine, est la principale substance biologiquement active sécrétée par le parathyroïdisme. Il fait référence à des polypeptides. L'effet de cette hormone est indiqué dans le tableau.

Hormone parathyroïdienne

Principe et impact

stimule la synthèse de la vitamine D (calcitriol), ce qui améliore également la réabsorption du calcium.

La concentration maximale de l'hormone se produit la nuit. Au cours de la troisième heure de sommeil, ses taux sanguins sont environ trois fois supérieurs aux niveaux quotidiens. L’hormone parathyroïdienne commence à rester debout lorsque la concentration en ions calcium diminue à 2 mmol / l.

Les hormones telles que les ions somatotropes, glucagon, amines biogènes, prolactine et magnésium stimulent la sécrétion de parathyrine.

Calcitonine

La calcitonine, comme l'hormone parathyroïde, est une hormone peptidique. C'est un antagoniste de la parathyrine, parce que:

  • réduit la réabsorption (absorption inverse) du calcium dans les reins;
  • altère l'absorption intestinale de calcium provenant des aliments;
  • bloque les ostéoclastes;
  • ralentit la sécrétion d'hormone somatotrope, d'insuline et de glucagon.

L'excrétion de la calcitonine se produit lorsque la concentration de calcium dans le sang augmente de plus de 2,25 mmol / l, ainsi que sous l'influence de la cholécystokinine et de la gastrine. Mais la sécrétion de cette substance active par la parathyroïde n'est pas si importante, elle est produite dans d'autres organes.

Options de dysfonctionnement des glandes parathyroïdes

La dépendance de la physiologie sur les glandes parathyroïdes est clairement visible en violation de leur travail. La classification des dysfonctionnements de ces organes comprend deux types.

La première condition est une libération accrue de parathyrine. La classification de l'hyperparathyriose comprend également 3 types.

  1. L'hyperfonctionnement primaire est causé par des maladies de la glande parathyroïde, telles que l'adénome, le cancer, etc.
  2. L’hyperparathyroïdie secondaire est due à une insuffisance rénale, à un manque de vitamine D, à une mauvaise absorption des nutriments dans l’intestin, à une destruction des os.
  3. L'hyperparathyriose tertiaire est une affection dans laquelle la taille des glandes parathyroïdes augmente. Il se développe dans le contexte de l'hyperparathyriose secondaire prolongée.

L'hyperfonctionnement présente les manifestations cliniques suivantes:

  • mictions fréquentes;
  • soif constante;
  • nausée, manque d'appétit, formation de gaz;
  • hypertension artérielle et douleurs cardiaques et arythmies;
  • diminution du tonus musculaire;
  • l'ostéoporose;
  • douleur dans la colonne vertébrale, les bras et les jambes;
  • perte de dents;
  • déformation du système squelettique;
  • augmentation de la concentration de calcium total dans le sang à 3,5 mmol / l.

Hypoparathyriose - production insuffisante de parathyrine. Cette affection est plus souvent associée à une ablation accidentelle des glandes parathyroïdes lors d'opérations sur la glande thyroïde, à un gonflement ou une hémorragie à la suite de blessures ou d'une opération au cou, à une inflammation des glandes parathyroïdes.

La classification de cet état comprend 2 formes: latente (cachée) et manifeste. Ils diffèrent par la gravité des symptômes. L'hypoparathyriose présente les manifestations suivantes:

  • des crampes qui peuvent durer des heures;
  • peau sèche, dermatite;
  • ongles cassants et dents cassantes;
  • la cataracte;
  • engourdissement fréquent dans les membres.

L'absence de parathyrine a un effet négatif sur les selles en raison d'un spasme des muscles lisses, de la croissance des cheveux.

Ainsi, les glandes parathyroïdes sont des organes qui jouent un rôle important. Ils contrôlent l'échange de calcium, impliqué dans de nombreux processus de la vie. Le retrait des glandes est dangereux et une augmentation et une diminution de la sécrétion de leur hormone conduit à des symptômes désagréables, réduisant de manière significative la qualité de la vie humaine.

Glandes parathyroïdes

Les glandes parathyroïdes (généralement au nombre de quatre) sont situées sur la face postérieure de la glande thyroïde et en sont séparées par la capsule.

La signification fonctionnelle des glandes parathyroïdes réside dans la régulation du métabolisme du calcium. Ils produisent la parathyrine, une hormone protéique, ou hormone parathyroïdienne, qui stimule la résorption osseuse par les ostéoclastes, augmentant ainsi le taux de calcium dans le sang. Les ostéoclastes eux-mêmes ne possèdent pas de récepteurs de la parathormone, son action est médiée par d'autres cellules du tissu osseux, les ostéoblastes.

En outre, l'hormone parathyroïdienne réduit l'excrétion de calcium par les reins et améliore également la synthèse du métabolite de la vitamine D, ce qui augmente l'absorption du calcium dans l'intestin.

Développement Les glandes parathyroïdes sont déposées sur l'embryon sous forme de protubérances issues de l'épithélium des troisième et quatrième paires de poches branchiales de l'intestin pharyngé. Ces protubérances sont détachées et chacune d’elles se développe en une glande parathyroïde distincte, et la paire de ganglions adjacents se développe, et à partir de la troisième paire, la paire inférieure de glandes parathyroïdiennes et le thymus - thymus se développent.

La structure de la glande parathyroïde

Chaque glande parathyroïde est entourée d’une fine capsule de tissu conjonctif. Son parenchyme est représenté par les trabécules - cordons épithéliaux des cellules endocrines - les parathyrocytes. Les trabécules sont séparées par de fines couches de tissu conjonctif lâche comportant de nombreux capillaires. Bien que les espaces intercellulaires soient bien développés entre les parathyrocytes, les cellules voisines sont reliées par des interdigitations et des desmosomes. On distingue deux types de cellules: les principaux parathyrocytes et les parathyrocytes oxyphiles.

Les principales cellules sécrètent de la parathyrine, elles prédominent dans le parenchyme de la glande, sont petites et de forme polygonale. Dans les zones périphériques, le cytoplasme est basophile, où des grappes de ribosomes libres et de granules de sécrétion sont dispersées. Lorsque l'activité sécrétoire des glandes parathyroïdes augmente, le volume des cellules principales augmente. Parmi les principaux parathyrocytes, on distingue également deux types: clair et foncé. Dans le cytoplasme des cellules claires, il y a des inclusions de glycogène. On pense que les cellules claires sont inactives et que les cellules sombres sont des parathyrocytes à activité fonctionnelle. Les cellules principales effectuent la biosynthèse et la libération de l’hormone parathyroïdienne.

Le deuxième type de cellules est constitué de parathyrocytes oxyphiles. Ils sont peu nombreux, disposés seuls ou en groupes. Ils sont beaucoup plus gros que les parathyrocytes principaux. Des granules oxyphiles sont visibles dans le cytoplasme, un grand nombre de mitochondries avec un développement faible d’autres organites. Ils sont considérés comme les formes vieillissantes des cellules principales. Chez les enfants, ces cellules sont rares, leur nombre augmente avec l'âge.

Les hormones hypophysaires n’ont pas d’effet sur l’activité sécrétoire des glandes parathyroïdes. Sur le principe du feed-back, la parathyroïde réagit rapidement à la moindre fluctuation du taux de calcium dans le sang. Son activité augmente avec l'hypocalcémie et s'affaiblit avec l'hypercalcémie. Les parathyrocytes possèdent des récepteurs capables de percevoir directement les effets directs des ions calcium sur eux.

Innervation. Les glandes parathyroïdes reçoivent une innervation sympathique et parasympathique abondante. La fibre non myélinisée se termine sous la forme de boutons ou d'anneaux entre les parathyrocytes. Autour des cellules oxyphiles, les terminaisons nerveuses se présentent sous la forme de paniers. Des récepteurs encapsulés sont également trouvés. L'effet des influx nerveux entrants est limité par les effets vasomoteurs.

Changements d'âge. Chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, seules les cellules principales se trouvent dans le parenchyme des glandes parathyroïdes. Les cellules d'oxyphile n'apparaissent pas avant 5 à 7 ans, date à laquelle leur nombre augmente rapidement. Après 20-25 ans, l'accumulation de cellules adipeuses progresse progressivement.

Parathyroïde, ses hormones et ses fonctions

Parathyroïde ou parathyroïde est une collection de corps arrondis situés le long de la paroi postérieure de la glande thyroïde. Leur nombre peut être différent - de deux à sept ou huit, dans la plupart des cas - de quatre, 4 à 8 mm de long, et ils sont disposés par paires (d'où son nom) sur les pôles supérieur et inférieur de la glande thyroïde. La masse de tout le Taureau ne dépasse généralement pas 1,2 grammes.

Contrairement à la thyroïde, la parathyroïde a une couleur plus claire: rose pâle chez les enfants et jaunâtre chez les adultes. Séparé des organes environnants par son propre tissu fibreux.

Fonction parathyroïdienne

Cet organe appartient à la fonction la plus importante de régulation de l'équilibre phosphore-calcium dans le corps par la production d'une hormone donnée. L'activité des systèmes moteur, nerveux et osseux du corps dépend directement de l'activité de la glande parathyroïde.

Lorsque la glande parathyroïde tombe en dessous du niveau de calcium autorisé dans le sang, les récepteurs sensibles à cet élément commencent à libérer fortement dans le sang l'hormone dite parathyroïdienne, ou parathyrine, qui stimule à son tour la libération d'un oligo-élément déficient du tissu osseux. Parathyroïdie a donc pour objectif principal la production de l'hormone, le principal catalyseur de l'équilibre du calcium dans l'organisme.

Signes de pathologie

Le corps réagit à des dysfonctionnements dans tous ses organes et systèmes lorsqu'il fonctionne mal dans les glandes parathyroïdes. Les premières manifestations d'une altération optimale de la sécrétion de l'hormone parathyroïdienne sont, en règle générale, des pathologies du métabolisme du calcium et du phosphore dans le corps, qui manifestent des symptômes caractéristiques des maladies endocriniennes:

  • dépression du système nerveux;
  • fatigue persistante;
  • troubles de l'appétit;
  • la faiblesse;
  • maux de tête;
  • contractions convulsives des muscles squelettiques et lisses dues à une production insuffisante de parathyrine;
  • augmentation de l'irritabilité musculaire et nerveuse.

Lorsque les conditions s'aggravent, les symptômes ne sont qu'exacerbés par des lésions aux organes et aux tissus du corps: le système musculo-squelettique souffre de myopathie et de goutte, la cataracte et le dépôt de sels de calcium dans la cornée menacent le système visuel et les problèmes cardiovasculaires se manifestent par la calcification des vaisseaux sanguins et du cœur. avec la progression des arythmies et de l'hypertension.

Un symptôme caractéristique est une atteinte rénale avec la présence de la soif, le développement de la lithiase urinaire. La fièvre et des taux insuffisants d'hémoglobine dans le sang indiquent également des problèmes avec cette glande.

Les manifestations externes des problèmes hormonaux sont le jaune et la peau sèche, les lésions fongiques, les cheveux cassants et la ternes, l'eczéma ou le psoriasis, la perte des cils et des sourcils, parfois la cataracte, l'amincissement des ongles, les calcifications sous-cutanées dans la région de l'oreille, la myosite et les lésions des dents.

Maladies de la glande parathyroïde

L'hyperparathyroïdie est une maladie qui survient lors d'une sécrétion excessive de parathyrine, à la suite de laquelle une hypercalcémie se développe dans le corps. L'hyperactivité des glandes est une maladie très menaçante. Une concentration élevée de l'hormone entraîne une augmentation de la teneur en calcium dans le sang et, par conséquent, une diminution de sa teneur dans le tissu osseux, ce qui entraîne un risque d'ostéoporose et fait souffrir les reins.

L'hyperplasie des tissus, l'adénome ou l'oncologie des glandes parathyroïdes, ainsi que d'autres affections du fonctionnement normal de l'organe, telles qu'une carence prolongée en calcium, une insuffisance rénale chronique, une carence prolongée en vitamine D, sont à l'origine de cette maladie. dans la très grande majorité des cas.

L'hypoparathyroïdie est une maladie caractérisée par une réduction de la quantité insuffisante de parathyrine, ce qui entraîne une diminution du taux de calcium dans le sang et contribue au développement de la stimulation neuromusculaire, pouvant aller jusqu'à la psychose.

Une hypoparathyroïdie survient souvent lors d'une lésion ou d'un retrait accidentel lors d'une intervention chirurgicale sur cet organe, lors d'une hémorragie au cou ou lors d'un processus inflammatoire au niveau de la glande. En outre, cette maladie peut provoquer un manque de vitamine D dans le corps, une absorption inadéquate du calcium dans l'intestin, une exposition aux radiations ou un empoisonnement au monoxyde de carbone.

Les tout premiers signes sont des crampes musculaires, aggravées par le stress, l'hypothermie ou l'activité physique. Le traitement de la maladie est principalement hormonal.

Diagnostic en temps opportun

Pour identifier les conditions pathologiques des tissus glandulaires, il faut utiliser des méthodes de diagnostic en laboratoire et par instruments. Pour le laboratoire comprennent:

  • détermination des taux de calcium urinaire;
  • lactosérum, calcium et ses formes ionisées;
  • la quantité de phosphates;
  • concentration en hormone parathyroïdienne.

Cependant, le rôle principal dans le diagnostic appartient aujourd'hui à des méthodes instrumentales plus précises. Considérez-les plus en détail.

  1. L'échographie est une technique sûre, de haute précision et sans douleur, qui permet dans la grande majorité (environ 60 à 70% des cas) une augmentation des glandes. Activement utilisé dans les interventions chirurgicales. Cependant, avec la taille inchangée de la glande est inefficace.
  2. La tomodensitométrie contrastée est une méthode plus sensible qui permet de constater des violations de la glande parathyroïde dans 90% des études.
  3. L'IRM est la méthode par laquelle la résonance magnétique nucléaire est visualisée. Cet examen est assez efficace en raison de sa grande sensibilité et l'absence de rayonnement ionisant le rend très attractif pour des raisons de sécurité.
  4. La scintigraphie par soustraction est la technique d'imagerie la plus précise disponible à ce jour. Lors de l'examen d'un patient, des isotopes radioactifs sont injectés, dont le rayonnement est converti par des dispositifs de haute technologie en informations sur le degré de pathologie. La sensibilité de la méthode permet d’évaluer l’efficacité du traitement sur de courtes périodes, mais son utilisation n’est pas recommandée chez les femmes allaitantes et les femmes enceintes, ni dans les cas graves de patients.
  5. Méthodes radiologiques de recherche. Ils sont principalement utilisés pour étudier l'état des dysfonctionnements du tissu osseux et du système cardiovasculaire.

Il convient d’ajouter que chacune des méthodes de diagnostic présente à la fois des avantages et des inconvénients. Il est toutefois recommandé d’utiliser plusieurs méthodes, en particulier lors du diagnostic initial ou du choix du traitement. Chaque cas de la maladie doit être abordé individuellement.

Pour des résultats controversés d’échographies ou d’analyses de laboratoire présentant un intérêt pour la sécurité et un faible coût, vous devez recourir à la scintigraphie.

L'IRM et la tomodensitométrie sont recommandées lorsque les autres méthodes ne sont pas suffisamment informatives pour la qualification correcte du diagnostic. Plus la zone touchée fait l'objet d'une enquête approfondie avant le verdict des médecins, plus le traitement sera efficace.

Le calcium obéit à l'hormone parathyroïde

La principale valeur de la glande parathyroïde pour le corps est la production de l'hormone périothoïde, ou paratinine. Lorsque le taux de calcium dans le sang tombe à un niveau critique, les récepteurs hormonaux sensibles à cette hormone commencent à produire cette hormone de manière intensive. Ensuite, l'hormone active les ostéoclastes, qui à leur tour extraient le calcium du tissu osseux. En conséquence, la concentration en ions calcium dans le sang augmente, mais les os perdent leur rigidité et peuvent commencer à se déformer en cas de violation du métabolisme calcium-phosphore.

L'hormone est le principal régulateur du maintien des ions de calcium dans le sang au niveau approprié en influençant les os, les intestins et les reins.

Plus le taux d'ions calcium dans le sang est bas, plus cette hormone est sécrétée de manière intensive par la glande parathyroïde, et inversement.

Au cours de la journée, sa concentration dans le corps est différente - au moment de la plus grande activité de la journée, lorsque les processus métaboliques sont accélérés, elle est maximale et, en conséquence, minimale la nuit.

Des symptômes pris au dépourvu?

Lors de la détection des premiers signes d'un dysfonctionnement de la glande parathyroïde, il est nécessaire de prendre en compte que l'absence de traitement initié en temps voulu ne peut passer sans laisser de trace de l'état de santé. Les risques de complications graves, tels que l'ostéoporose, les fractures osseuses, l'apparition de calculs rénaux et les maladies cardiovasculaires sont importants.

Les femmes enceintes sont particulièrement à risque de développer des anomalies fœtales. Seule une visite urgente chez un endocrinologue est un début sûr pour le rétablissement de la santé.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones