L'hormone parathyroïdienne est une protéine produite dans les glandes parathyroïdiennes (parathyroïdiennes). Cette hormone est responsable du bon métabolisme du calcium et du phosphore dans le corps humain. Une augmentation du niveau de l'hormone parathyroïdienne dans le sang peut signaler une altération grave des processus métaboliques.

Les glandes parathyroïdes (ou, comme on les appelle, parathyroïdiennes) produisent une hormone appelée hormone parathyroïdienne. Cette substance protéique a plusieurs noms synonymes, utilisent le plus souvent le nom court "parathyrine" ou l'abréviation PTH.

Quelle est l'hormone parathyroïdienne, ses fonctions

La tâche principale des glandes parathyroïdes est de réguler les processus métaboliques dans le corps à l'aide de l'hormone qu'elles produisent. La parathyrine est l’un des principaux outils de gestion des échanges de phosphore et de calcium dans le corps humain: elle favorise l’absorption efficace du calcium par le corps en empêchant son excrétion dans les urines.

Si la parathormone est élevée, cela signifie que certains dysfonctionnements se sont produits dans le corps. Bien que l’intensité de production de l’hormone parathyroïdienne dépende de nombreux facteurs, y compris naturels, par exemple, la nuit, la parathyrine est libérée beaucoup plus intensément que le jour. Par conséquent, l'affirmation selon laquelle les enfants grandissent dans un rêve ne semble pas si naïve: puisque le «champ d'action» de l'hormone parathyroïdienne est la formation d'un tissu osseux sain, c'est la nuit que ce processus se produit de la manière la plus productive. De plus, cette substance fait partie des médicaments utilisés pour traiter l'ostéoporose.

L’hormone parathyroïde «Sphère d’influence» couvre également:

  • les reins,
  • système musculo-squelettique (tissu osseux),
  • absorption du calcium dans l'intestin grêle,
  • assimilation des glucides
  • composition sérique (taux de lipides),
  • sphère sexuelle (libido, puissance),
  • état de l'épiderme (peau saine ou manifestations de dermatite).

Pourquoi l'hormone parathyroïdienne augmente-t-elle?

Normalement, le taux de calcium doit être compris entre 9 et 11 milligrammes par 100 ml de sang. En cas d'augmentation de l'hormone parathyroïdienne, cela signifie que le corps subit une diminution du taux de calcium dans le sang.

Le corps humain est conçu de telle sorte qu'en cas de pénurie de substances, il commence immédiatement à rechercher les moyens les plus rapides de reconstituer son équilibre, qu'il s'agisse de réserves internes ou de sources externes. Dans le cas du calcium, le corps sait bien qu'il contient beaucoup de ce bien et vous devez faire ce qui est le plus facile à faire: le déplacer d'un endroit à un autre.

Presque toutes les réserves de calcium humain qu’il contient se trouvent dans le tissu osseux et pour le reste des besoins (par exemple, la participation à des processus biochimiques), seul un centième de toutes ces réserves est disponible. Et lorsque le calcium dans le sang diminue, le corps commence automatiquement à le retirer des os. Et ceci est également impliqué dans l'hormone parathyroïdienne, dont le niveau est considérablement augmenté.

Si vous décrivez ce qui se passe de manière simplifiée, les glandes parathyroïdes, recevant un signal du corps pour abaisser le taux de calcium dans le sang, commencent à produire intensément de la parathyrine, qui «exproprie» le calcium du tissu osseux - il transfère la substance nécessaire d’une partie du corps à une autre.

Si, lors du travail normal et non urgent de ces glandes, l'hormone parathyroïdienne est excrétée en une quantité nécessaire au renouvellement du tissu osseux, une sécrétion excessive de l'hormone perturbe cet équilibre et l'ostéoporose se produit: le tissu osseux ne se renouvelle pas, les os, privant ainsi la quantité nécessaire de calcium, deviennent poreux et fragiles..

Cependant, une augmentation du taux de parathyrine ne peut pas être un symptôme de toute maladie des glandes parathyroïdes: ces organes peuvent être normaux et d'autres troubles peuvent être à l'origine de l'hyperparathyroïdie.

D'autres conséquences désagréables de l'augmentation du niveau de l'hormone parathyroïdienne:

  • Le calcium, qui passe en grande quantité dans le système urinaire, «se coince» dans les reins, formant des calculs.
  • L'excès de calcium dans le sang se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins. Ce processus s'appelle la calcification et peut capturer tout le corps, pas seulement le système cardiovasculaire.

Il ne reste plus qu’à ajouter que l’augmentation du niveau de l’hormone parathyroïdienne est appelée hyperparathyroïdie.

Symptômes de la maladie et traitement

Un autre nom pour cette maladie est la maladie de Recklinghausen. Malheureusement, cette maladie n'est pas si rare: selon des statistiques, un millième de personnes est hyperparathyroïdien et l'incidence chez les femmes est presque trois fois plus élevée que chez les hommes. Les gens sont malades loin de la vieillesse, mais au contraire, les plus aptes, entre 20 et 50 ans.

Comment comprendre que l'hormone parathyroïdienne est élevée? Les symptômes les plus caractéristiques de cette maladie sont:

  • faiblesse générale
  • réduction significative du tonus musculaire
  • grave faiblesse des membres inférieurs,
  • la douleur est localisée dans des groupes musculaires distincts,
  • les patients atteints d'hyperparathyroïdie commencent à avoir des problèmes de coordination motrice et d'activité motrice (ils se lèvent et marchent avec difficulté),
  • la nature de la démarche change: elle devient lâche et, lorsqu’une personne marche comme si elle se roulait pied à pied, comme un canard,
  • des dents saines avec de l'émail intact commencent à se desserrer et, si elles ne sont pas traitées, elles tombent ensuite - ceci est un symptôme de l'ostéoporose de la mâchoire,
  • la peau devient sèche et prend une teinte terreuse,
  • dans les cas graves, on observe des déformations squelettiques et des fractures des os, même à partir de charges mineures ou de blessures mineures,
  • le patient a constamment une forte soif et une forte envie d'uriner (c'est la raison principale pour laquelle il est nécessaire de poser un diagnostic différentiel avec d'autres maladies - par exemple, le diabète sucré),
  • une insuffisance rénale se développe, qui s'accompagne de la formation de calculs rénaux et d'une néphrocalcinose (dépôt de calcium directement dans les tissus des reins),
  • dans certains cas, des changements comportementaux sont observés: hystérie, irritabilité, tendance aux larmes sans cause,
  • fatigue psychologique, somnolence.

La première chose à faire si l’un des symptômes est observé ou associé est de consulter un médecin qui vous enverra passer un examen.

Si vous ne prenez pas de mesures pour traiter l'hyperparathyroïdie, la complication la plus grave peut survenir - la crise d'hyperparathyroïde.

Symptômes observés chez un patient en état de crise:

  • détérioration soudaine de la santé,
  • vomissements indomptables,
  • soif forte
  • tout mouvement est accompagné de douleurs musculaires et articulaires graves,
  • le patient se plaint d'un boulon dans l'estomac,
  • La température monte à 40 degrés.

Cette condition peut être un symptôme de toute maladie ou pathologie, elle est observée principalement dans:

  • les soi-disant fractures spontanées, c'est-à-dire les fractures survenant sans raison apparente,
  • traiter les infections graves
  • intoxication sévère,
  • apport excessif de calcium avec de la nourriture,
  • déviations au cours de la grossesse,
  • traitement du tractus gastro-intestinal avec l'utilisation d'antiacides et d'alcalinisants.

La crise d'hyperparathyroïde est détectée de la manière la plus précise et la plus fiable par un test sanguin (le sang est prélevé dans une veine). Le taux de calcium dans le sang dans cet état terminal est presque le double de la norme.

Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires, le crépuscule de la conscience se produit, après quoi la probabilité de décès est très élevée: dans environ la moitié des cas de crises graves, des patients décèdent.

Traitement de l'hyperparathyroïdie - chirurgical.

Augmentation du niveau de parathyrine dans les pathologies

L’augmentation de l’hormone parathyroïdienne peut être un symptôme de conditions pathologiques:

  • tumeurs malignes parathyroïdes,
  • hyperplasie (augmentation) des glandes parathyroïdes,
  • insuffisance rénale chronique
  • multiples néoplasmes dans les organes de la sécrétion interne,
  • carence en vitamine D et rachitisme à la suite de cela,
  • La maladie de Crohn et d'autres maladies, y compris le tractus gastro-intestinal.

Les médicaments qui déclenchent l'hormone parathyroïde

Certains médicaments peuvent entraîner une production accrue d'hormone parathyroïdienne, alors que d'autres indicateurs seront normaux.

Ainsi, le traitement d'une maladie aussi complexe et grave que la tuberculose est impossible sans traitement médicamenteux. La prise de cyclosporine et d'isoniazide entraîne une augmentation du taux de parathyrine dans le sang.

Le traitement au lithium et le traitement hormonal (œstrogènes) peuvent également provoquer des symptômes d'hyperparathyroïdie.

Augmentez également le niveau de cortisol, de nifédipine et de cortisol de la PTH.

Hormone parathyroïdienne

Les glandes parathyroïdes produisent une substance active qui régule les échanges de sels de calcium et de phosphore. Ce composé chimique est appelé hormone parathyroïdienne (hormone parathyroïdienne, parathyrine, PTH).

Le rôle biologique principal

Le principal point d'application de l'hormone parathyroïdienne est le métabolisme des minéraux. La PTH régule la concentration de calcium et de phosphore dans le sang.

Les cellules cibles de cette substance sont situées:

  • dans le tissu osseux;
  • dans l'intestin;
  • dans les reins;
  • tissu adipeux;
  • le foie.

La PTH augmente l'excrétion des sels de phosphore dans l'urine. Les composés du calcium sous l'action de cette substance, au contraire, commencent à être libérés plus lentement par les reins.

Dans l'intestin, l'hormone augmente l'absorption du calcium contenu dans les aliments. Dans le squelette, la PTH améliore la lixiviation du calcium et du phosphore de la matrice osseuse. Il active les cellules qui brisent les os (ostéoclastes). En conséquence, la densité minérale squelettique diminue. Dans les cas graves, l'ostéoporose et les fractures spontanées se développent.

Normalement, l'hormone parathyroïdienne maintient un niveau constant de minéraux dans le sang et favorise le renouvellement du tissu osseux.

L'effet de la PTH sur le métabolisme est opposé à celui de la calcitonine. Mais les effets de l'hormone parathyroïdienne sont beaucoup plus prononcés et plus forts.

Autres effets

L'hormone parathyroïdienne n'est pas une substance entièrement étudiée. On sait que son action ne se limite pas au métabolisme des minéraux. Par exemple, il a été prouvé que la PTH affecte le tissu adipeux. Dans les cellules adipocytaires, il augmente la lipolyse. Ainsi, l'hormone parathyroïdienne contribue à la perte de poids.

La PTH agit sur le métabolisme des glucides. Il augmente la glycémie. Cela devient possible en raison d'une augmentation de la gluconéogenèse dans le foie.

De plus, il existe une relation nette entre l'état psychique et le niveau d'hormone parathyroïdienne. L'excès de PTH provoque nervosité, méfiance, anxiété. Dans les cas graves, la dépression et même la psychose se développent.

La sécrétion est normale

Les glandes parathyroïdes sécrètent cette hormone avec un certain rythme circadien. Pendant la journée, la concentration maximale de la substance biologiquement active est fixée pour le déjeuner (14 à 16 heures), le minimum - le matin (à 8 heures).

Il existe deux types de sécrétions hormonales:

Les émissions d'impulsions dans le sang de la PTH représentent au total environ le quart de la sécrétion totale. Le reste est la sécrétion basale (lente). Si le taux de calcium dans le sang change de manière dramatique, ce sont les émissions pulsées qui répondent à ces fluctuations. Lorsque les ions minéraux deviennent petits, la sécrétion pulsée devient plus puissante et plus fréquente. Sinon, les émissions d'impulsions disparaissent ou diminuent.

Le niveau d'hormone est le plus influencé par la composition du plasma sanguin. Plus la teneur en ions calcium est faible, plus les cellules des glandes parathyroïdes sont fortement stimulées. Si, pour une raison quelconque, le taux de calcium dans le sang augmente fortement, le taux de PTH commence à diminuer.

Diagnostic de laboratoire

L'hormone est prise tel que prescrit par un endocrinologue, un orthopédiste, un thérapeute et d'autres spécialistes.

Pour préparer l'étude, il est nécessaire d'exclure l'entraînement sportif et le travail physique pendant trois jours. Il faut retirer le sang de l'alcool un jour avant et fumer une heure. Le diagnostic est effectué le matin de 8h00 à 11h00. Le sang doit être pris à jeun (8-14 heures de faim).

Indications d'étude:

  • modifications des tests sanguins (taux élevés de calcium, taux bas de phosphore);
  • l'ostéoporose selon l'ostéodensitométrie;
  • pseudo fractures d'os longs;
  • l'ostéosclérose des vertèbres;
  • urolithiase;
  • neurofibromatose suspectée;
  • syndrome présumé de néoplasie endocrinienne multiple (type 1 ou type 2).

Parfois, à l’échographie de la glande thyroïde, on découvre des tumeurs du tissu parathyroïdien. Dans de tels cas, les médecins suggèrent un adénome. Pour détecter son activité hormonale, il est également nécessaire de rechercher dans le sang l'hormone parathyroïdienne.

Valeurs normales

Dans le sang d'une personne en bonne santé, le taux de PTH est compris entre 1,6 et 18,9 pmol / L. Si le test sanguin obtenu ne correspond pas à ces valeurs, un examen détaillé par un spécialiste est requis.

La PTH élevée est détectée par:

  • hyperplasie ou adénome des glandes parathyroïdes;
  • oncologie des glandes parathyroïdes;
  • néoplasie endocrinienne multiple (type 1 ou 2);
  • insuffisance rénale chronique;
  • manque de vitamine D;
  • rahite;
  • La maladie de Crohn;
  • colite ulcéreuse;
  • autonomie des glandes parathyroïdes;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison;
  • insensibilité périphérique à l'hormone.

Tous ces diagnostics correspondent à une hyperparathyroïdie (primaire, secondaire, tertiaire ou pseudo).

L'hypoparathyroïdie et l'ostéolyse active sont associées à une hypertension artérielle grave

Ces états correspondent à:

  • destruction auto-immune ou idiopathique des glandes parathyroïdes;
  • complications postopératoires (retrait ou lésion des glandes parathyroïdes);
  • augmentation de la concentration de vitamine D;
  • manque de magnésium dans le régime alimentaire;
  • la sarcoïdose;
  • destruction des os due à une maladie ou à une blessure.

Correction des niveaux d'hormones élevés

Si la PTH est élevée en raison d'une tumeur des glandes parathyroïdes, le traitement le plus rationnel est la chirurgie. Un traitement conservateur ne peut que réduire le taux de calcium dans le sang. Les médecins recommandent la diurèse forcée, l'introduction de médicaments contenant du phosphore, un régime alimentaire.

Pendant le traitement chirurgical, les glandes parathyroïdes sont découvertes avec une sonde à ultrasons ou une coloration au bleu de méthylène.

Si l'hormone parathyroïdienne est élevée pour d'autres raisons, le traitement symptomatique et conservateur peut être efficace. Les médecins corrigent les troubles métaboliques, prescrivent un régime alimentaire, des médicaments contenant du phosphore.

Correction de bas niveau

L'hypoparathyroïdie nécessite un traitement conservateur. Des suppléments de vitamine D et de calcium sont prescrits pour prévenir les convulsions dues à un manque de minéraux dans le sang. Le niveau de sel dans le plasma est surveillé à l'aide de diagnostics de laboratoire.

Actuellement, les traitements de substitution sont activement utilisés pour traiter l'hypoparathyroïdie. La parathyroïdine (Parathyreoidinum), hormone synthétique de parathyroïde, est une solution pour les injections intramusculaires et sous-cutanées. Ce médicament augmente la concentration de calcium pendant 48 heures.

Nécessite habituellement 1 à 2 ml par jour. Si un patient a un tonus musculaire très élevé et que la tétanie se développe, il peut être nécessaire de prendre jusqu'à 12 ml de médicament par jour.

Hormone parathyroïdienne (PTH): rôle, fonction, taux, augmentation et diminution du test sanguin - causes

Une substance produite par les glandes parathyroïdes, de nature protéique, comprenant plusieurs parties (fragments) différentes entre elles par la séquence de résidus d’acides aminés (I, II, III), forme ensemble l’hormone parathyroïdienne.

Parathyreocrine, parathyrin, C-terminal, PTH, et enfin hormone parathyroïdienne ou hormone parathyroïdienne - sous de tels noms et abréviations dans la littérature médicale, vous pouvez trouver une hormone sécrétée par de petites glandes appariées (paires supérieure et inférieure), qui généralement situé à la surface de la plus grande glande endocrine d'une personne - la glande thyroïde.

L'hormone parathyroïdienne produite par ces glandes parathyroïdes contrôle la régulation du métabolisme du calcium (Ca) et du phosphore (P) et, sous son influence, le contenu d'un tel macrocellule lorsque le calcium dans le sang augmente.

Il n'a même pas 50 ans...

la séquence d'acides aminés de la ptg humaine et de certains animaux

Des hypothèses sur la valeur des glandes parathyroïdes et de la substance qu'elles produisent ont été exprimées à l'aube du XXe siècle (1909) par le professeur américain de biochimie McCollum. En observant des animaux dont les glandes parathyroïdes ont été retirées, il a été noté que dans des conditions de diminution importante du taux de calcium dans le sang, ils étaient submergés par des convulsions tétaniques, qui finissent par entraîner la mort de l'organisme. Cependant, des injections de solutions salines de calcium, effectuées à l’occasion de l’expérimentation «nos petits frères» souffrant de convulsions, pour une raison inconnue à l’époque, ont contribué à la réduction de l’épilepsie et les ont aidées non seulement à survivre, mais également à retrouver une existence normale.

Certaines clarifications concernant la substance mystérieuse sont apparues après 16 ans (1925), lorsqu’on a découvert un extrait doté de propriétés biologiquement actives (hormonales) et augmentant le taux de Ca dans le plasma sanguin.

Cependant, de nombreuses années ont passé et en 1970 seulement l'hormone parathyroïde pure a été isolée des glandes parathyroïdes du taureau. Dans le même temps, la structure atomique de la nouvelle hormone a été identifiée ainsi que ses connexions (structure primaire). De plus, il s'est avéré que les molécules de PTH sont constituées de 84 acides aminés situés dans une séquence spécifique et d'une chaîne polypeptidique.

Quant à «l’usine» de l’hormone parathyroïdienne elle-même, on peut l’appeler usine avec un très grand tronçon, elle est si petite. Le nombre de "pois" dans les parties supérieure et inférieure varie au total de 2 à 12 pièces, mais la variante classique est de 4. Le poids de chaque pièce de fer est également très faible - de 25 à 40 milligrammes. Lorsque la glande thyroïde (glande thyroïde) est retirée en raison du développement du processus oncologique, les glandes parathyroïdes (PSCH) laissent généralement le corps du patient avec elle. Dans d'autres cas, lors des opérations sur la glande thyroïde, ces «pois» sont supprimés à tort en raison de leur taille.

Hormone parathyroïdienne

Le test sanguin pour l'hormone parathyroïdienne est mesuré dans différentes unités: µg / l, ng / l, pmol / l, pg / ml et présente de très faibles valeurs numériques. Avec l'âge, la quantité d'hormones produites augmente donc chez les personnes âgées, son contenu peut être deux fois plus élevé que celui des jeunes. Cependant, afin de faciliter la compréhension du lecteur, les unités de mesure de l'hormone parathyroïdienne les plus couramment utilisées et les limites de la norme en fonction de l'âge sont présentés de manière plus appropriée dans le tableau:

Il est évident qu’il n’est pas possible de déterminer une norme (exacte) de l’hormone parathyroïdienne, car chaque laboratoire de diagnostic clinique qui étudie cet indicateur utilise ses propres méthodes, unités de mesure et valeurs de référence.

Dans le même temps, il est également évident qu'il n'y a pas de différence entre les glandes parathyroïdes masculines et féminines et que, si elles fonctionnent correctement, les normes de PTH chez les hommes et les femmes ne changent qu'avec l'âge. Et même dans des périodes aussi cruciales de la vie que la grossesse, l’hormone parathyroïdienne doit suivre à la lettre le calcium et ne pas aller au-delà des normes généralement acceptées. Cependant, chez les femmes présentant une pathologie latente (altération du métabolisme du calcium), le taux de PTH peut augmenter pendant la grossesse. Et ce n'est pas une variante de la norme.

Qu'est-ce qu'une hormone parathyroïde?

Nous en connaissons pas mal tous, sinon tous, à propos de cette hormone intéressante et importante.

Un polypeptide simple brin sécrété par les cellules épithéliales des glandes parathyroïdes et contenant 84 résidus d'acides aminés est appelé hormone parathyroïdienne intacte. Cependant, lorsqu’elle se forme pour la première fois, la PTH elle-même n’apparaît pas, mais son prédécesseur (préprohormone) - elle se compose de 115 acides aminés et, une fois dans l’appareil de Golgi, elle est transformée en une hormone parathyroïdienne à part entière, qui est emballée sous forme emballée et stockée pendant un certain temps dans des vésicules secrètes. sortir de là quand la concentration en Ca 2+ diminue.

Hormone intacte (PTH1-84) capable de se décomposer en peptides plus courts (fragments),,ayant une signification différente et fonctionnelle et diagnostique:

  • N-terminal, N-terminal, N-terminal (fragments 1 à 34) est un fragment à part entière, car son activité biologique n’est pas inférieure à celle d’un peptide contenant 84 acides aminés, il trouve les récepteurs des cellules cibles et interagit avec eux;
  • La partie médiane (44 - 68 fragments);
  • C-terminal, partie C-terminale, C-terminale (53 - 84 fragments).

Le plus souvent, pour identifier les troubles du système endocrinien en laboratoire, ils ont recours à l'étude d'une hormone intacte. Parmi les trois parties, le C-terminal est reconnu comme le plus important du plan de diagnostic, il est nettement supérieur aux deux autres (moyen et N-terminal), il est donc utilisé pour déterminer les maladies liées aux troubles du métabolisme du phosphore et du calcium.

Calcium, phosphore et hormone parathyroïdienne

Le système osseux est la principale structure de dépôt de calcium; il contient jusqu'à 99% de la masse totale de l'élément trouvé dans le corps, le reste, une quantité relativement faible (environ 1%), est concentré dans le plasma sanguin saturé de Ca, puisé dans l'intestin (d'où il provient nourriture et eau) et des os (en train de se dégrader). Cependant, il convient de noter que le calcium dans le tissu osseux est principalement sous une forme légèrement soluble (cristaux d'hydroxyapatite) et que seulement 1% du total des os de Ca sont des composés phosphore-calcium qui peuvent facilement se décomposer et être envoyés au sang.

On sait que la teneur en calcium ne permet pas de fluctuations journalières spéciales dans le sang, étant maintenue à un niveau plus ou moins constant (de 2,2 à 2,6 mmol / l). Mais le rôle principal dans de nombreux processus (fonction de coagulation du sang, conduction neuromusculaire, activité de nombreuses enzymes, perméabilité des membranes cellulaires), assurant non seulement un fonctionnement normal, mais également la vie même de l'organisme, appartient au calcium ionisé, la norme dans le sang étant de 1 1 - 1,3 mmol / l.

En l'absence de cet élément chimique dans le corps (ou bien il ne provient pas de la nourriture, ni ne passe dans le tractus intestinal?), Une synthèse améliorée de l'hormone parathyroïdienne va naturellement commencer, l'objectif étant d'augmenter le niveau de Ca 2+ dans le sang par quelque moyen que ce soit. En aucun cas, parce que cette augmentation sera principalement due à la suppression de l'élément des composés phosphore-calcium de la substance osseuse, d'où il sort assez rapidement, puisque ces composés ne diffèrent pas par leur résistance particulière.

L'augmentation du calcium dans le plasma réduit la production de PTH et inversement: seule la quantité de cet élément chimique dans le sang diminue, la production de l'hormone parathyroïdienne commence immédiatement à montrer une tendance à augmenter. Dans de tels cas, en augmentant la concentration en ions calcium, l'hormone parathyroïde a des effets directs sur les organes cibles - reins, os, gros intestin et indirects sur les processus physiologiques (stimulation de la production de calcitriol, augmentation de l'efficacité des ions calcium dans le tractus intestinal).

Action PTH

Les cellules des organes cibles portent des récepteurs appropriés pour la PTH, et l'interaction de l'hormone parathyroïdienne avec celles-ci entraîne une série de réactions qui entraînent le mouvement du calcium des réserves de la cellule dans le liquide extracellulaire.

Dans le tissu osseux, les récepteurs de la PTH sont situés sur des cellules jeunes (ostéoblastes) et matures (ostéocytes). Cependant, les ostéoclastes jouent un rôle majeur dans la dissolution des minéraux osseux - des cellules multinucléées géantes appartenant au système des macrophages? C'est simple: leur activité métabolique excite les substances produites par les ostéoblastes. L'hormone parathyroïdienne fait fonctionner les ostéoclastes de manière intensive, ce qui entraîne une augmentation de la production de phosphatase alcaline et de collagénase, ce qui, par son influence, provoque la destruction de la substance principale des os et facilite ainsi le mouvement du Ca et du P dans le tissu extracellulaire.

La mobilisation du calcium des os dans le sang, excitée par la PTH, améliore la réabsorption (aspiration inverse) de ce macroélément dans les tubules rénaux, ce qui réduit son excrétion dans l'urine et son absorption dans le tractus intestinal. Dans les reins, l’hormone parathyroïdienne stimule la formation de calcitriol qui, avec le parathomon et la calcitonine, participe également à la régulation du métabolisme du calcium.

L'hormone parathyroïdienne réduit la réabsorption du phosphore dans les tubules rénaux, ce qui contribue à son élimination améliorée par les reins et à une diminution de la teneur en phosphate du liquide extracellulaire, ce qui entraîne une augmentation du Ca 2+ dans le plasma.

Ainsi, l'hormone parathyroïdienne est un régulateur de la relation entre le phosphore et le calcium (rétablit la concentration de calcium ionisé au niveau des valeurs physiologiques), assurant ainsi l'état normal:

  1. Conduction neuromusculaire;
  2. Fonctions de la pompe à calcium;
  3. Activité enzymatique;
  4. Régulation des processus métaboliques sous l'influence d'hormones.

Bien entendu, si le rapport Ca / P s'écarte de la plage normale, des signes de la maladie apparaissent.

Quand survient une maladie?

L'absence des glandes parathyroïdes (opération) ou leur défaillance pour quelque raison que ce soit conduit à un état pathologique appelé hypoparathyroïdie (le taux de PTH dans le sang est abaissé). Le principal symptôme de cette affection est considéré comme une teneur inacceptable en calcium dans le test sanguin (hypocalcémie), ce qui entraîne divers troubles graves pour le corps:

  • Troubles neurologiques;
  • Maladies oculaires (cataracte);
  • Pathologie du système cardiovasculaire;
  • Maladies du tissu conjonctif.

Un patient atteint d'hypothyroïdie a augmenté la conduction neuromusculaire, il se plaint de convulsions toniques, ainsi que de spasmes (laryngospasme, bronchospasme) et de convulsions du système musculaire de l'appareil respiratoire.

Parallèlement, la production accrue d’hormones parathyroïdiennes pose plus de problèmes au patient que son faible niveau.

Comme mentionné ci-dessus, sous l’influence de l’hormone parathyroïdienne, il se produit une accélération de la formation de cellules géantes (ostéoclastes), qui ont pour fonction de dissoudre les minéraux des os et de les détruire. (Tissu osseux "dévorant").

Il est clair que la diminution de Ca 2+ dans le plasma sanguin donne un signal aux glandes parathyroïdes à une augmentation de la production de l'hormone, elles "pensent" que cela n'est pas suffisant et commencent à travailler activement. Par conséquent, le rétablissement de niveaux normaux de calcium dans le sang devrait également servir de signal pour la cessation de cette activité. Cependant, ce n'est pas toujours le cas.

Niveau de PTH élevé

L'hyperparathyroïdie est une pathologie dans laquelle la production de l'hormone parathyroïdienne en réponse à une augmentation de la teneur en calcium dans le sang est appelée hyperparathyroïdie (le taux d'hormone parathyroïdienne est élevé). La maladie peut être primaire, secondaire et même tertiaire.

Les causes de l'hyperparathyroïdie primaire peuvent être:

  1. Processus tumoraux affectant directement les glandes parathyroïdes (y compris le cancer de la PSG);
  2. Hyperplasie diffuse des glandes.

La production excessive d'hormone parathyroïdienne entraîne une augmentation des mouvements de calcium et de phosphate à partir des os, une accélération de la recapture du calcium et une augmentation de l'excrétion des sels de phosphore par le système urinaire (avec l'urine). Dans le sang, dans de tels cas, dans le contexte d’une augmentation de la PTH, on observe un taux élevé de calcium (hypercalcémie). Des conditions similaires sont accompagnées d'un certain nombre de symptômes cliniques:

  • Faiblesse générale, léthargie du système musculaire, provoquée par une diminution de la conduction neuromusculaire et une hypotension musculaire;
  • Baisse de l'activité physique, apparition rapide d'une sensation de fatigue après un effort mineur;
  • Sensations douloureuses localisées dans les muscles individuels;
  • Risque accru de fractures dans diverses parties du système squelettique (colonne vertébrale, hanche, avant-bras);
  • Le développement de la lithiase urinaire (en raison de l'augmentation des niveaux de phosphore et de calcium dans les tubules des reins);
  • Réduire la quantité de phosphore dans le sang (hypophosphatémie) et l'apparition de phosphates dans les urines (hyperphosphaturie).

Les raisons de l'augmentation de la sécrétion d'hormone parathyroïdienne dans l'hyperparathyroïdie secondaire sont, en règle générale, d'autres conditions pathologiques:

  1. Insuffisance rénale chronique (insuffisance rénale chronique);
  2. Carence en calciférol (vitamine D);
  3. Absorption réduite de Ca dans les intestins (en raison du fait que les reins malades ne sont pas en mesure de fournir une formation adéquate de calcitriol).

Dans ce cas, un faible taux de calcium dans le sang fait que les glandes parathyroïdes produisent activement leur hormone. Toutefois, un excès de PTH ne permet toujours pas d'obtenir un rapport calcium-phosphore normal, car la synthèse de calcitriol laisse beaucoup à désirer et le Ca 2+ est très peu absorbé dans l'intestin. Les faibles niveaux de calcium dans de telles circonstances sont souvent accompagnés d'une augmentation du phosphore dans le sang (hyperphosphatémie) et se manifestent par l'apparition d'une ostéoporose (lésion du squelette due à une augmentation du mouvement de Ca 2+ à partir des os).

Une variante rare de l'hyperparathyroïdie est tertiaire. Dans certains cas, il se forme une tumeur PSGa (adénome) ou un processus hyperplasique localisé dans les glandes. L’augmentation indépendante de la production de taux de PTH, l’hypocalcémie (le taux de Ca dans le test sanguin est abaissé) et conduit à une augmentation du contenu de ce macrocellule, c’est-à-dire à une hypercalcémie.

Toutes les causes de modifications du taux de PTH dans le test sanguin

Pour résumer l’action de l’hormone parathyroïdienne dans le corps humain, je voudrais faciliter la tâche des lecteurs qui cherchent des raisons d’augmenter ou de diminuer les valeurs de l’indicateur (PTH) dans leur propre test sanguin et d’énumérer à nouveau les options possibles.

Ainsi, on observe une augmentation de la concentration de l'hormone dans le plasma sanguin lorsque:

  • Amélioration de la fonction de PShZH (primitive), accompagnée d'une hyperplasie de la glande parathyroïde, due au processus tumoral (cancer, carcinome, adénome);
  • L'hyperfonctionnement secondaire des glandes parathyroïdes, dont la cause peut être une tumeur du GSP, le cancer, l'insuffisance rénale chronique, le syndrome de malabsorption;
  • Isolement de substances telles que l’hormone parathyroïdienne, des tumeurs d’autres localisations (la sécrétion de ces substances est la plus caractéristique des cancers bronchiques et des cancers du rein);
  • Niveaux élevés de calcium dans le sang.

Il convient de rappeler que l’accumulation excessive de Ca 2+ dans le sang entraîne de nombreux dépôts de composés phosphore-calcium dans les tissus (tout d’abord, la formation de calculs rénaux).

Un test sanguin réduit le taux de PTH dans les cas suivants:

  1. Anomalies congénitales;
  2. L'extraction erronée des glandes parathyroïdes lors d'une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde (maladie d'Albright);
  3. Thyroïdectomie (ablation complète de la thyroïde et de la parathyroïde en raison du processus malin);
  4. Exposition aux radiations (traitement par iode radioactif);
  5. Maladies inflammatoires dans PSZHZH;
  6. Hypoparathyroïdie auto-immune;
  7. La sarcoïdose;
  8. Consommation excessive de produits laitiers ("syndrome alcalin du lait");
  9. Myélome multiple (parfois);
  10. Thyrotoxicose sévère;
  11. Hypercalcémie idiopathique (chez les enfants);
  12. Surdosage de calciférol (vitamine D);
  13. Améliorer les capacités fonctionnelles de la glande thyroïde;
  14. Atrophie du tissu osseux après un long séjour dans un état fixe;
  15. Les néoplasmes malins, caractérisés par la production de prostaglandines ou de facteurs activant la dissolution osseuse (ostéolyse);
  16. Processus inflammatoire aigu localisé dans le pancréas;
  17. Faible taux de calcium dans le sang.

Si le taux de l'hormone parathyroïdienne dans le sang est abaissé et qu'il n'y a pas de réaction à une diminution de la concentration de calcium dans le sang, il est possible qu'une crise hypocalcémique se développe, avec pour principal symptôme les convulsions tétaniques.

Les muscles respiratoires (laryngospasme, bronchospasme) sont dangereux pour la vie, surtout si cette affection survient chez les jeunes enfants.

Test sanguin de la PTH

Une analyse de sang qui révèle un état particulier de la PTH (l’hormone parathyroïdienne est élevée ou diminuée) implique non seulement l’étude de cet indicateur (généralement par une méthode de dosage immunoenzymatique). En règle générale, pour compléter le tableau, ainsi que pour le test de PTH (PTH), la teneur en calcium et en phosphore est déterminée. De plus, tous ces indicateurs (PTH, Ca, P) doivent être déterminés dans l'urine.

Une analyse de sang pour la PTH est prescrite pour:

  • Modifications de la concentration en calcium dans un sens ou dans l’autre (taux faible ou élevé de Ca 2+);
  • L'ostéosclérose des corps vertébraux;
  • L'ostéoporose;
  • Formations kystiques dans le tissu osseux;
  • Urolithiase;
  • Processus néoplasique soupçonné affectant le système endocrinien;
  • Neurofibromatose (maladie de Recklinghausen).

Ce test sanguin ne nécessite pas de préparation particulière. Le sang est prélevé le matin à jeun dans la veine cubitale, comme pour toute autre étude biochimique.

Hormone parathyroïdienne et deux autres substances importantes pour la régulation du métabolisme du calcium

L'hormone parathyroïdienne (PTH, hormone parathyroïdienne) est considérée comme la plus puissante des trois hormones les plus importantes impliquées dans la régulation du métabolisme du calcium. Les deux suivantes sont la calcitonine, qui se forme dans la glande thyroïde et la forme active de la vitamine D 1.25 (OH) est la vitamine D₃. La vitamine D₃ a un effet métabolique si puissant qu'on l'appelle une hormone.

L'hormone parathyroïde est produite par les glandes parathyroïdes.

La norme de la localisation typique des quatre glandes parathyroïdes est la surface postérieure ou à l'intérieur de la glande thyroïde, relativement symétriquement des deux côtés, deux supérieurs et deux inférieurs.

Jusqu'à 3% des personnes ont trois glandes parathyroïdes. Mais la plupart des scientifiques, les chirurgiens sont sceptiques quant à de tels changements et considèrent la quatrième glande non identifiée chez cette personne en raison de sa petite taille ou de son emplacement ectopique.
Il y a aussi un certain nombre de personnes qui ont plus de quatre glandes - cinq, six et même jusqu'à onze.

La méthode de recherche moderne - étude scintigraphique aux radio-isotopes par le technétium ⁹⁹ᵐTc-MIBI - permet de détecter toutes les glandes parathyroïdiennes produisant de l'hormone parathyroïde.

PTG - qu'est-ce que c'est?

L'hormone parathyroïdienne ou PTH est une protéine dont la molécule est constituée de 84 acides aminés. Le principal régulateur de la sécrétion et de la synthèse de l'hormone parathyroïdienne est le taux de calcium dans le sang.

Chez les femmes et les hommes en bonne santé, l'hormone parathyroïdienne varie entre 10 et 65 µg / l et entre 12 et 60 pmol / dl.
Le taux de Ca⁺⁺ ionisé chez les femmes et les hommes en bonne santé est compris entre 1,05 et 1,30 mmol / l.
Le taux de calcium total chez les femmes et les hommes en bonne santé est compris entre 2,1 et 2,55 mmol / l.

Que fait-il?

Tissu Parthormone et Os

Un effet double unique de l'hormone parathyroïdienne sur le tissu osseux a été identifié dès les années 30 du XXe siècle. Normalement, l'hormone parathyroïde se manifeste non seulement de manière destructrice, mais également en réduisant l'action anabolique.

Cependant, l’effet à long terme de l’augmentation de l’hormone parathyroïdienne peut contribuer à des changements catastrophiques, à une diminution de la densité osseuse et à l’ostéoporose, en particulier chez les femmes ménopausées.

  • Aplatissement des corps vertébraux
  • Cyphoscoliose
  • Réduction de la croissance
  • Formation de pseudo-tumeurs "brunes" ou "brunes", kystes dans les os spongieux

Hormone parathyroïde et les reins

  • Augmente la réabsorption du calcium par les reins.
  • Accompagnant la formation de calculs rénaux, lithiase urinaire
  • Pyélonéphrite chronique, cystite surtout chez les femmes
  • Urémie, insuffisance rénale
  • Augmentation de la formation de glucose dans les reins

La plupart des effets de l'hormone parathyroïdienne sont provoqués par une augmentation du taux de calcium dans le sang.

PTH et organes digestifs

  • Accompagner la formation des ulcères peptiques
  • Maladie biliaire
  • Réduit l'appétit, augmente la soif
  • Provoque des nausées, des vomissements, une pancréatite

Hormone parathyroïdienne, cœur et vaisseaux sanguins

  • Sclérose de vaisseaux, valves cardiaques
  • L'hypertension
  • Arythmies
  • Elargissement du ventricule gauche du coeur

Hormone parathyroïdienne et système neuromusculaire

  • Faiblesse musculaire extrême
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Des mouvements aigus avec les pieds dans un rêve

Hormone parathyroïde et système nerveux central

  • Troubles de la mémoire, troubles mentaux
  • Instabilité émotionnelle
  • Déprimé
  • Somnolence
  • Inhibition, coma

PTH et les yeux

  • La conjonctivite
  • Kératite
  • Cataracte

Hormone parathyroïdienne et peau

  • Prurit

La concentration de l'hormone parathyroïde peut augmenter certains médicaments. Ceux-ci comprennent:

  1. anticonvulsivants
  2. phosphates
  3. stéroïdes
  4. l'isoniazide
  5. lithium
  6. rifampicine
  7. réception des diurétiques thiazidiques
  8. prendre de la vitamine D

La concentration en hormone parathyroïdienne peut réduire:

Un niveau hormonal modifié entraîne une accélération de la ménopause chez la femme.

Caractéristiques de la PTH et des diagnostics de laboratoire

L'hormone parathyroïdienne a une très courte demi-vie dans le corps humain (quelques minutes, jusqu'à 5-10 minutes). L'hormone parathyroïdienne est très sensible à la température ambiante et à la durée du sérum sans refroidissement.
Cela peut être la cause d'un faux résultat de laboratoire. À cet égard, les niveaux d'hormone fabriqués dans différentes conditions de laboratoire au cours d'une même journée peuvent différer.

  1. Il est nécessaire de prendre l’analyse nécessairement dans un tube à vide et non à l’air libre.
  2. Ne laissez pas à la température ambiante pendant plus de 5 minutes, laissez-le refroidir immédiatement.
  3. Utilisez uniquement une centrifugeuse réfrigérée.

Il suffit de ne pas remplir les conditions et le résultat passera à un niveau faussement bas. Par conséquent, à partir de plusieurs résultats en peu de temps, vous devez vous concentrer sur le meilleur!

La calcitonine est le troisième composant le plus important qui régule le métabolisme du calcium. Il réduit le taux de calcium dans le sang, augmente son excrétion dans l'urine et inhibe les processus destructeurs du tissu osseux.

Bougez, mangez bien, prenez le soleil et subissez l'examen à temps des clefs d'une violation du métabolisme du calcium, de la vitamine D et de l'hormone parathyroïdienne.

L'hormone parathyroïdienne est plus élevée chez de nombreuses personnes.

Chez l’homme, les hormones remplissent diverses fonctions. Parmi eux, le dernier mais non le moindre est la fonction de régulation. Cette hormone est responsable de la régulation du métabolisme du phosphore / calcium dans le sang. De plus, ce processus est réciproque. En d’autres termes, moins il ya de calcium (ou plutôt de cations) dans le sang d’une personne, plus la production de l’hormone parathyroïdienne est intense.

Et vice versa - une concentration accrue de calcium inhibe sa sécrétion. À son tour, cette hormone contribue à une absorption accrue du calcium par le corps humain et empêche son excrétion dans les urines. Mais contribue en même temps au retrait du phosphore.

L'hormone parathyroïde est une hormone sécrétée par les glandes parathyroïdes (ce sont les glandes parathyroïdes). Selon sa structure chimique, cette hormone est une molécule constituée de résidus d’acides aminés. Il y en a 84 ici, bien que son activité ne soit due qu'aux 34 premiers.

L'hormone parathyroïdienne agit sur:

  • Système osseux.
  • Les bourgeons.
  • Tractus gastro-intestinal.

Parathormone: prise de sang

Le contrôle du niveau de cette hormone est effectué à l'aide d'un prélèvement de sang veineux et de son analyse par la méthode immunomécanique. Ses valeurs de référence (admissibles) vont de 15,0 pg / ml à 65,0 pg / ml.

  • Pseudo fractures d'os longs.
  • L'hypercalcémie. Excès de calcium dans le corps.
  • Hypocalcémie. Carence en calcium dans le corps.
  • Changements osseux kystiques.
  • Ostéosclérose des corps vertébraux.
  • L'ostéoporose.
  • Suspicions de néoplasies endocriniennes multiples des premier et deuxième types.
  • Diagnostic de la neurofibromatose.
  • Urolithiase.

Des taux élevés d'hormone parathyroïdienne peuvent être un symptôme des modifications pathologiques suivantes:

  • Insuffisance rénale chronique.
  • Hyperplasie des glandes parathyroïdes.
  • Cancer dans la glande parathyroïde.
  • Néoplasie endocrinienne multiple.
  • Hypovitaminose (déficit) en vitamine D.
  • La maladie de Crohn.
  • Colite ulcéreuse non spécifique.
  • Rahita
  • Syndrome de Zollinger-Ellison.

À son tour, le manque de cette hormone peut indiquer:

  • Hypervitaminose (excès) de vitamine D, jusqu’à l’empoisonnement du corps.
  • Sarcoïdose. Maladie multisystémique d'étiologie inconnue.
  • Hyperfonctionnement de la glande thyroïde.
  • Pancréatite aiguë.
  • Cancers malins.
  • Atrophie du système squelettique.

Facteurs influant sur le niveau de l'hormone parathyroïdienne dans le sang:

  • Une carence en vitamine D3 augmente le niveau de PTH dans le sang.
  • Le syndrome de lait alcalin entraîne une fausse diminution du taux de PTH dans le sang.

Médicaments qui régulent la quantité de parathormone dans le corps:

  1. Cyclosporine.
  2. Isoniazid.
  3. Kétoconazole.
  4. Lithium
  5. Oestrogénothérapie.
  6. Verapamil
  7. Cortisol.
  8. Nor-Fedipin.
  1. Vitamine D.
  2. Contraceptifs oraux.
  3. Sulfate de magnésium.
  4. Cimetidine
  5. Diltiazem.
  6. La gentamicine.
  7. Prednisone
  8. La famotidine.
  9. Hydroxyde d'aluminium.
  10. Thiazidiques.

Le déséquilibre hormonal parathyroïdien est principalement indiqué par des problèmes du système squelettique. Souffrez-vous constamment de douleurs aux os?

Des lésions osseuses et des blessures fréquentes surviennent-elles même avec des impacts mineurs? Vous devriez contacter votre médecin qui vous prescrira une analyse de sang pour détecter l'hormone parathyroïdienne.


Trouver un médecin et prendre rendez-vous

Malheureusement, les maladies associées au déséquilibre de cette hormone nécessitent un traitement long et souvent coûteux.
Il convient de rappeler que la détection des maladies à un stade précoce augmente considérablement l'efficacité de leur traitement.

Effet de l'hormone parathyroïdienne sur la santé humaine

Les petites formations, appelées glandes parathyroïdes, produisent une substance importante - l'hormone parathyroïdienne.

Sans cela, l'existence du corps humain est impossible. Cette hormone est responsable du métabolisme de minéraux tels que le calcium et le phosphore.

Dans quoi la PTH est-elle impliquée?

L'hormone parathyroïdienne, malgré la croissance de la médecine de recherche, est peu connue des médecins.

L'hormone parathyroïde intacte est une chaîne de plus de 80 molécules de protéines, dont le poids moléculaire est supérieur à 9 kilodaltons.

Chacune des PTH intactes ou actives ne vit pas plus de 5 minutes dans le sang humain, période pendant laquelle elle a besoin d’exercer correctement ses fonctions métaboliques.

Vous pouvez spécifier avec une grande précision quel effet cette substance a:

  • pour l'échange de calcium et de phosphore;
  • sur le métabolisme des lipides;
  • sur les processus du métabolisme du glucose dans le sang;
  • sur la réactivité du système nerveux.

La PTH pénètre dans presque tous les systèmes d'organes internes d'une personne.
Tout d'abord, ce sont les organes suivants:

  • squelette humain;
  • Le tube digestif;
  • système urinaire;
  • couche sous-cutanée grasse;
  • tissu hépatique;
  • fibres nerveuses.

L’hormone parathyroïdienne est produite plus si moins de calcium que nécessaire est détecté dans le sang. Inversement, si le calcium pénètre dans le sang en grande quantité, la concentration de PTH diminue.

La calcitonine et l'hormone parathyroïdienne sont des antagonistes produits par différentes glandes.

Contrairement à la calcitonine, la PTH agit avec une plus grande activité et, si sa synthèse échoue, une complication sous forme d'ostéoarthrose peut être obtenue.

Fonctions hormonales

Le travail principal de PTH est basé sur les fonctions suivantes:

  1. Régulation de la lixiviation du calcium par les reins dans le sens de la réduction.
  2. Régulation de la lixiviation du phosphore par les reins vers le haut.
  3. La libération de minéraux des os du squelette.
  4. Augmentation de la minéralisation osseuse en cas de surabondance dans le sang.

L'hormone parathyroïdienne a un cycle quotidien. Sa quantité fluctue constamment en fonction du moment de la journée.

Types de sécrétion d'hormones

Il existe deux types de synthèse de cette substance:

  • production continue;
  • production pulsée.

Dans ce cas, c'est le deuxième type d'émission qui réagit aux fluctuations du calcium dans le sang. Avec une diminution de la concentration du minéral dans le sang, les émissions de pouls augmentent et vice versa.

Ainsi, il est clair que la composition minérale du fluide corporel principal affecte directement la concentration de PTH dans la circulation sanguine.

Comment se préparer à l'analyse?

Les spécialistes suivants peuvent prescrire une analyse de l'hormone parathyroïdienne:

Avant de passer l'analyse, il est nécessaire de préparer correctement, afin d'éliminer les facteurs de risque pouvant conduire à un résultat incorrect:

  1. Ne buvez pas d’alcool la veille de l’enquête.
  2. Ne fumez pas pendant trois heures avant l'étude.
  3. Ne faites pas de gros efforts physiques sur le corps.
  4. Faire le dépistage le matin, de préférence à 8 heures du matin.
  5. Ne pas manger ou boire de l'eau avant le test.

Si un patient prend des médicaments, en particulier des médicaments hormonaux, il est nécessaire de s’abstenir après avoir consulté un spécialiste, un jour avant de prendre du sang veineux pour la parathormone.

Indications pour l'analyse

Le test d'hormone parathyroïdienne peut être prescrit pour les troubles suivants:

  1. Insuffisance de calcium et de phosphore.
  2. L'état de destruction osseuse.
  3. Lorsque les pseudo-fractures se produisent de gros os.
  4. Le développement de l'ostéosclérose de la colonne vertébrale.
  5. L'apparition de calculs dans les reins.

Des pathologies telles que la neurofibromatose et la néoplasie endocrinienne sont particulièrement préoccupantes. La survenue d'un adénome parathyroïdien devient également un facteur provoquant l'augmentation de la synthèse de la PTH.

Dépistage de la PTH chez les jeunes enfants

Pour effectuer une analyse sanguine de la parathormone chez un jeune enfant, il est nécessaire de recueillir correctement le matériel.

Pour ce faire, il n'est pas nécessaire de trouver une veine, il suffit de faire une petite empreinte sur le doigt. Une petite quantité de sang est prélevée sur un verre ou une bandelette médicale spéciale.

Après la procédure, la désinfection de cet endroit et un pansement stérile sont présentés.

Si vous pensez que la plaie est infectée, il est conseillé de la traiter avec des agents antiseptiques et cicatrisants spéciaux pendant une semaine.

Décodage des normes PTH

Référence (indicateur à long terme), la valeur de la PTH dans le sang peut correspondre à 14-64pg / ml.
Il existe certaines caractéristiques de la norme dans des groupes de personnes:

  1. La valeur de la PTH chez les enfants devrait correspondre à un taux de 11,9 à 94,9 pg / ml.
  2. Chez les hommes, les valeurs normales entre 22 et 69 ans sont comprises entre 9,4 et 74,9 pg / ml.
  3. Chez les femmes en âge de procréer, la quantité normale de PTH varie entre 9,4 et 74 µg / ml.
  4. Chez les femmes enceintes, le taux de PTH peut varier de 9,4 à 74,9 pg / ml.

L'hormone parathyroïdienne doit être associée aux analyses sur les minéraux. Si l'hormone est normale et que le calcium est élevé, cela peut indiquer une déficience de la fonction de la glande parathyroïde.

Si les deux indicateurs sont élevés, on peut alors parler d'hyperparathyroïdie.

Facteurs d'élévation de la PTH

Certaines raisons influent sur l’augmentation des indicateurs:

  1. Glande dilatée ou apparition de tumeurs bénignes.
  2. Tumeurs malignes.
  3. Insuffisance rénale chronique.
  4. Carence en vitamine D et en PP.
  5. Changements de rigueur.
  6. Manifestations de colite non spécifique.

La signification générale de telles maladies fait référence à l'hyperfonctionnement parathyroïdien.
L'hyperparathyroïdie peut se manifester sous les formes suivantes:

  1. Primaire avec des changements dans la glande elle-même.
  2. Secondaire avec modifications de l'hypophyse.
  3. Tertiaire avec un adénome indépendant près de la thyroïde et des troubles de l'hypophyse.
  4. Faux en cas de maladie génétique.

L'hyperthyroïdie peut être diagnostiquée lorsque la PTH est insensible aux tissus.

Les causes de déviations en hyperfonction

En violation de la synthèse de cette hormone chez un patient, des changements se produisent dans le métabolisme calcium-phosphore.
Cela se manifeste par les incohérences suivantes dans la norme:

  • perte permanente de calcium urinaire;
  • diminution de l'absorption des minéraux dans l'intestin;
  • grave perte de calcium dans les os.

L'hyperparathyroïdie provoque l'apparition d'ostéoporose et d'urolithiase. L'ulcération des tissus intestinaux commence.

Hyperfonction primaire de la glande

Se manifeste par une augmentation du calcium et des taux normaux de phosphore. Apparaît le plus souvent en relation avec la formation de lésions bénignes ou malignes sur la glande.

Hyperfonction secondaire

Se manifeste par une diminution du calcium et de la calcitonine. Les maladies rénales avec fonction excrétrice réduite et le syndrome de malabsorption y conduisent.

Faux déclin de la fonction des glandes

Se manifeste par l'immunité des tissus à l'hormone parathyroïdienne. Diverses affections peuvent y conduire, notamment les derniers stades du cancer ou de la grossesse.

Symptômes d'une diminution de la sécrétion de l'hormone

La diminution de l'hormone parathyroïdienne se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleurs osseuses;
  • déformation du tissu osseux;
  • marche impropre;
  • perturbation du pancréas;
  • troubles gastro-intestinaux;
  • l'apparition de nausées, de vomissements.

Outre les symptômes du stade initial, des symptômes de complications, tels qu'une insuffisance rénale, peuvent également apparaître.

PTH faible

Les indices de PTH réduits indiquent l’état de l’hypofonction de la glande parathyroïde ou la survenue d’une destruction osseuse grave.

Par leur nature, distinguent les formes primaires et secondaires de l'hypoparathyroïdie. Dans ce cas, la première forme est caractérisée par des modifications du parenchyme de la glande et la seconde par des facteurs externes.

Dans ce cas, les violations suivantes peuvent être des causes:

  • processus auto-immun dans les glandes;
  • après une intervention chirurgicale dans la région de la glande thyroïde;
  • un surplus de vitamine D;
  • faible teneur en magnésium ou son indigestion;
  • la sarcoïdose.

Un accident, accompagné de blessures graves, peut également nuire au système endocrinien et conduire à une réduction de la synthèse de l'hormone.

L'hypothyroïdie peut également affecter la fonction des glandes parathyroïdes.

Symptômes de l'hypoparathyroïdie

L'hypoparathyroïdie se manifeste par les symptômes suivants:

  • syndrome convulsif;
  • tachycardie et douleur dans le muscle cardiaque;
  • hydratation réduite de la peau;
  • diminution des capacités intellectuelles;
  • l'apparition de troubles nerveux.

Avec de tels symptômes, l'examen du système endocrinien est indiqué, y compris l'étude du parathyroïdisme et de ses travaux.

Qu'est-ce qui peut affecter le résultat du test?

En plus des affections douloureuses, des facteurs non liés au travail du système endocrinien peuvent également affecter les résultats de l'analyse:

  1. Le lait bu à la veille réduira les chiffres.
  2. La grossesse et l'allaitement ont une incidence sur l'augmentation de la concentration.
  3. Le syndrome laiteux-alcalin diminue la concentration.
  4. Des études antérieures utilisant des radio-isotopes affecteront le résultat.

Les dispositifs médicaux suivants augmenteront les performances:

  • agents diurétiques;
  • médicaments à base de lithium;
  • utilisation de rifampicine, furosémide;
  • prendre des stéroïdes ou des anticonvulsivants.

La concentration diminuera si vous utilisez la cimétidine ou le propanodol.

Conséquences des déviations

Les conséquences négatives d’une violation de la synthèse de l’hormone se traduisent par l’apparition des écarts suivants:

  • atrophie musculaire, difficulté de mouvement;
  • augmentation de la miction;
  • soif constante

L'intoxication aiguë hyperparathyroïde se développe, ce qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleurs épigastriques;
  • maux de tête;
  • fièvre.

Une telle condition nécessite une correction, sinon des changements dans la circulation sanguine commenceront.

Traitement de la fonction de la glande élevée

Lorsque l'hyperparathyroïdie applique les tactiques de traitement suivantes:

  • la chirurgie pour enlever les tumeurs;
  • médicaments avec des sels de phosphore;
  • diurétiques puissants;
  • régime spécial.

D'autres maladies nécessitent l'utilisation de traitements conservateurs pour la correction du métabolisme.

Il est supposé que les glandes sont complètement enlevées pendant le processus malin, tandis que le traitement hormonal substitutif est effectué jusqu'à la fin de la vie.

Régime alimentaire

Le régime n ° 11 est utilisé lors de la résection de la parathyroïdie et du traitement d'entretien des maladies de cette glande.
Il présente les caractéristiques suivantes:

  1. Augmentation de la quantité de minéraux et de protéines.
  2. Augmentation de la valeur énergétique, qui est d’environ 3 700 kcal par jour.
  3. Boisson abondante, jusqu'à 2 litres d'eau par jour.
  4. Il n'y a aucune restriction sur le traitement des produits.
  5. Repas fractionnés jusqu'à 6 fois par jour.

Un tel régime peut augmenter la résistance du corps aux maladies infectieuses et augmenter le tonus général.

Les produits suivants sont utilisés:

  • produits de boulangerie sans restrictions;
  • toute viande et le foie;
  • saucisses;
  • différentes variétés de poisson;
  • plats à base d'oeufs;
  • produits d'acide lactique;
  • plats de céréales et de légumes.

Les exceptions sont les conserves et les épices. Parmi les boissons, il n'y a pas non plus de restrictions, mais la préférence est donnée aux jus naturels et aux décoctions à base de plantes.

Thérapie dans la réduction de la synthèse d'hormone

Hypofunction nécessite l’utilisation des médicaments suivants:

  • suppléments de calcium;
  • suppléments de vitamine D;
  • utilisation de l'analogue synthétique de l'hormone - Parathyroidin.

La thérapie de remplacement est réalisée par perfusion intraveineuse de 1 à 12 ml de médicaments par jour.

Remèdes populaires contre les troubles parathyroïdiens

Souvent, au début de leur dysfonctionnement, les glandes utilisent des méthodes qui atténuent les symptômes des maladies et éliminent en douceur les déséquilibres hormonaux.
Dans la pratique de la thérapie, les remèdes populaires suivants sont utilisés:

  1. Teinture de pruche, préparé à raison de 1 cuillère à soupe. l collecte pour 1 bouteille de vodka, après 15 jours de perfusion est utilisé pour essuyer la glande thyroïde.
  2. Bouillon de lait d'avoine, aide à rétablir le niveau de calcium. Pour ce faire, appliquez 1 cuillère à soupe. l Céréales non raffinées que l'on fait bouillir dans 1 litre d'eau et rôties pendant trois heures. Puis versez un litre de lait, portez à nouveau à ébullition et laissez jusqu'au matin. Tout le bouillon est bu pendant la journée.
  3. Augmente la quantité de teinture hormonale de noix préparée dans des proportions de 3: 5 avec de la vodka et infusée pendant 1,5 semaine. La réception de ce moyen est effectuée par cours pendant 3 semaines, 2 fois par jour avant les repas.
  4. Une décoction de racine d’oseille de cheval, brassée avec de l’eau bouillante à raison de 1: 6 et cuite lentement pendant trois heures. Utilisé avant les repas, pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner.
  5. Brassé dans un verre de lait 1 c. La graine de lin est filtrée et appliquée sur le cou pendant 30 minutes par jour.
  6. La lotion de teinture de marron d'Inde et de lilas est utilisée pour augmenter la synthèse de l'hormone. Préparer une solution dans de la vodka dans des proportions de 1: 1: 5. Appliquez les cours pendant une semaine avec une pause de sept jours.
  7. Vous pouvez faire cuire une décoction à partir des racines d'un tournesol adulte et de 2 litres d'eau, bouillie pendant 10 minutes. La solution refroidie se boit pendant la journée.

En règle générale, ces moyens aident à rétablir l'équilibre du système hormonal, responsable du métabolisme des os du squelette.

Ils ont un effet modéré sur le corps, mais doivent être appliqués sous la supervision d'un médecin.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones