Une hypertrophie de la thyroïde est considérée comme une pathologie, mais pas comme une maladie spécifique. Les endocrinologues distinguent plusieurs affections dans lesquelles cette pathologie sera notée. De plus, toute la glande thyroïde peut être agrandie, mais ce processus pathologique ne peut affecter qu'une partie du corps - dans ce cas, les symptômes seront très différents.

Glande thyroïde élargie

Cette maladie survient dans le cadre d'un dysfonctionnement du système immunitaire - elle attaque littéralement le corps, provoquant des perturbations de l'équilibre hormonal et des processus métaboliques.

Selon les statistiques, l'élargissement diffus de la glande thyroïde est souvent diagnostiqué chez les jeunes patients âgés de 20 à 25 ans et plus fréquemment chez les femmes. Les endocrinologues appellent un défaut du système immunitaire, principale cause de cette maladie. Les symptômes de l'élargissement diffus de la glande thyroïde comprennent:

  • mauvaise tolérance aux températures élevées de l'air, bien que cela n'ait pas été observé auparavant;
  • transpiration accrue - certains jours, la patiente se remplit littéralement de sueur;
  • nervosité non motivée, irritabilité, mauvaise humeur;
  • insomnie chronique;
  • perte d'appétit et une perte de poids importante et soudaine.

Fais attention: Les patients consultent souvent un endocrinologue sur la recommandation d'un neuropathologiste et / ou d'un psychothérapeute - la dépression prolongée et les dépressions nerveuses sont caractéristiques d'un grossissement diffus de la glande thyroïde. Le diagnostic de cette maladie est réalisé à l'aide d'une échographie, d'une tomodensitométrie et de tests sanguins en laboratoire afin de déterminer le niveau d'hormones.

Le traitement de l'élargissement diffus de la glande thyroïde s'effectue par des médicaments contenant de l'iode et par un régime alimentaire spécialement conçu à cet effet. Le pronostic est favorable, selon les statistiques, 70% des patients sont complètement guéris de la pathologie sans récidive et, avec le temps, la correction de la fonctionnalité de la glande thyroïde supprime les problèmes psycho-affectifs.

Nodule thyroïdien élargi

Cette maladie est souvent diagnostiquée et appartient à la catégorie des pathologies héréditaires. Un nœud dans la glande thyroïde est une partie entourée d'une capsule - il est parfaitement palpable à la palpation, même en cas de santé absolue.

Les endocrinologues estiment qu'une augmentation du nodule thyroïdien n'est pas toujours déclenchée par des troubles hormonaux. Pour cette maladie, on distingue les caractéristiques suivantes:

  1. Les nœuds peuvent être bénins et malins - ces derniers sont diagnostiqués dans 5% des cas.
  2. Avec une augmentation de la glande thyroïde, le diagnostic de goitre est posé.
  3. Dans certains cas, une accumulation de liquide peut être détectée à l'intérieur du nœud. Dans ce cas, un kyste thyroïdien est diagnostiqué.
  4. Les causes de la maladie sont:
    • facteur héréditaire - il s’agit de tumeurs malignes;
    • carence en iode dans le corps de nature chronique;
    • infections virales fréquentes;
    • stress constant, dépressions nerveuses;
    • vivre dans une région avec un mauvais environnement;
    • violation du régime alimentaire et, par conséquent, manque de vitamines et d’éléments micro-alimentaires qui accompagnent les aliments dans le corps.

Symptômes d'une glande thyroïde élargie:

  • violation de la fonctionnalité du système respiratoire et de la toux;
  • la déglutition pose des problèmes - même de petits fragments de nourriture traversent difficilement l'œsophage;
  • il y a un sentiment de la présence d'un corps étranger / nodule dans la gorge;
  • la voix devient rauque;
  • le nœud augmente de sorte que l'expansion visible du cou.

Le diagnostic d'un site élargi de la glande thyroïde consiste en une échographie de l'organe, une radiographie des organes thoraciques à l'aide d'un agent de contraste et des tests de laboratoire sur le sang afin de déterminer le niveau d'hormones.

Fais attention: si un caractère malin est soupçonné d’augmenter, le médecin prescrit une biopsie - examen histologique d’un fragment de tumeur pour détecter la présence de cellules cancéreuses. Le traitement d'un site élargi de la glande thyroïde consiste en une observation constante du patient par un endocrinologue, qui prescrit un traitement médicamenteux.

Si la nature maligne de l'augmentation est confirmée, une intervention chirurgicale est pratiquée - le nœud élargi est retiré. En outre, le patient devra constamment suivre un régime alimentaire spécialement conçu.

Une augmentation de la proportion de la glande thyroïde

La glande thyroïde se compose de deux lobes et la caractéristique anatomique de l'organe est la taille plus grande du lobe droit - c'est la norme. Le poids de la glande thyroïde varie de 20 à 30 grammes. En l'absence de pathologie, ses lobes sont mous, indolores à la palpation et ne peuvent être déplacés au cours du processus de déglutition. Une augmentation des lobes thyroïdiens peut indiquer la présence d'un processus inflammatoire.

Le plus souvent, la proportion de la glande thyroïde augmente en raison du développement / de la croissance d'un kyste - une tumeur bénigne à contenu liquide. Avec cette maladie, le kyste n'aura pas de grosses tailles (maximum 3 cm) et les symptômes sont déterminés par un enrouement, une toux et un mal de gorge régulier.

Fais attention: avec une augmentation de la proportion du syndrome de la douleur de la glande thyroïde ne se produit pas. Cette maladie peut être identifiée et visuellement - le cou est déformé et lorsque vous tournez la tête, une néoplasme convexe est clairement visible. Les mesures diagnostiques ne sont effectuées que par un endocrinologue - échographie, ponction du liquide d'une tumeur bénigne, balayage de la glande thyroïde par la méthode des radio-isotopes.

Le traitement peut être variable:

  • lors du diagnostic de kystes de petite taille, on prescrit à la patiente un régime et une observation dynamique;
  • gros kyste à enlever.

Une augmentation de l'isthme de la glande thyroïde

Cette maladie est diagnostiquée extrêmement rarement et est toujours associée à des troubles hormonaux dans le corps, et peut être associée à la propagation de métastases dans une tumeur maligne précédemment diagnostiquée. Le traitement d'une augmentation de l'isthme de la thyroïde consiste à prendre des médicaments contenant de l'iode, à prescrire un régime alimentaire spécial et à assurer une surveillance dynamique du patient.

Fais attention: si la cause de cette maladie est une métastase des cellules cancéreuses de l'isthme, il faudra alors éliminer une zone élargie de la glande thyroïde.

Thyroïde élargie chez les hommes

La pathologie chez l'homme est rarement diagnostiquée, ce qui est associé aux caractéristiques anatomiques de la structure de l'organe. Si même l'augmentation a commencé, elle peut être déterminée à un stade précoce chez l'homme, car elle se répercute immédiatement sur le volume du cou. Les maladies suivantes peuvent provoquer cette pathologie chez l'homme:

  1. Hyperteriose (maladie de Basedow). Les signes de pathologie sont une perte de poids spectaculaire, le patient devient trop agité et très bavard, il y a un tremblement constant du bout des doigts et une transpiration accrue. Très souvent, l’hyperteriose se manifeste par une altération de la fonction érectile (un homme a des problèmes de puissance) et une dysfonctionnement cardiaque (arythmie, tachycardie).
  2. L'hypothyroïdie. Le cou de l'homme s'épaissit de manière significative, une sensation de fatigue chronique apparaît, dans les extrémités inférieures et supérieures, le froid est constamment ressenti, la fonction érectile est perturbée.
  3. Thyroïdite. Elle est considérée comme la maladie la plus dangereuse, qui progresse rapidement et se manifeste non seulement par une augmentation significative de la glande thyroïde, mais également par une difficulté à avaler et une hypersensibilité à une température de l'air basse. Fais attention: la thyroïdite appartient à la catégorie des maladies héréditaires, mais elle est rarement diagnostiquée - les hommes ainsi diagnostiqués n’ont généralement pas d’enfants.

Un médecin répond aux questions les plus fréquentes des patients sur la glande thyroïde:

Les principes de base du traitement

Le traitement d'une hypertrophie de la glande thyroïde ne devrait avoir lieu que sous le contrôle d'un endocrinologue. La condition considérée peut être suspectée pour certains des symptômes, mais un diagnostic précis ne peut être effectué qu'avec des techniques spéciales. Les principes de base du traitement sont:

  1. Le traitement le plus courant est la nomination de médicaments hormonaux. En outre, le traitement n’est effectué qu’après un examen approfondi et l’élaboration d’un schéma thérapeutique individuel.
  2. L'intervention chirurgicale sur la glande thyroïde est extrêmement rare, car tout le corps est «imprégné» de vaisseaux sanguins et la procédure peut être dangereuse pour la vie du patient. Souvent, après la chirurgie, diverses complications surviennent - par exemple, le patient a une paralysie des cordes vocales. En outre, même un traitement chirurgical réussi n’empêche pas l’utilisation à vie de médicaments hormonaux spécialement sélectionnés.
  3. Rarement, l'iode radioactif est utilisé dans le traitement de l'élargissement de la glande thyroïde. Il donne d’excellents résultats, mais n’a que le seul inconvénient: même le médecin ne peut souvent pas calculer avec précision la dose thérapeutique, ce qui se traduit par une diminution de la production d’hormones.

Régime alimentaire

Une grande importance dans le traitement de l'élargissement de la glande thyroïde joue un bon régime alimentaire - le patient doit suivre un régime toute sa vie pour éviter les rechutes. Les médecins vous recommandent vivement d'inclure les aliments suivants dans votre alimentation quotidienne:

  • boissons, décoctions et thés aux herbes amères - vous pouvez utiliser l'absinthe, l'achillée millefeuille, le millepertuis;
  • myrtilles, choucroute, citrouille, chou de Bruxelles, betteraves et autres produits contenant du manganèse et du cobalt;
  • beurre fondu et tout légume;
  • chérie;
  • légumes cuits au four ou cuits à la vapeur;
  • le céleri et l'ail;
  • noix et amandes;
  • des fruits de mer.

Produits qui devraient être exclus du régime alimentaire ou, du moins, limités à l’utilisation:

  • saucisses, sardeli, graisse animale, viande grasse;
  • lait et ses dérivés;
  • oeufs sous n'importe quelle forme;
  • Sauces, poivre noir / rouge moulu, mayonnaise;
  • la farine de la première catégorie et ses produits.

Fais attention: l'alimentation avec une augmentation de la glande thyroïde doit être sélectionnée individuellement. Des restrictions indépendantes dans l'utilisation de certains produits peuvent entraîner une détérioration.

Effets possibles sur la thyroïde élargie

Une hypertrophie de la thyroïde peut entraîner divers problèmes, allant de la nervosité aux dépressions prolongées. Le principal problème de cette pathologie est le déséquilibre hormonal - par exemple, une augmentation du taux sanguin d'hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose) est généralement dangereuse pour la vie du patient. Les médecins distinguent plusieurs conséquences obligatoires pour le patient présentant une hypertrophie de la glande thyroïde, qui seront fixées à n'importe quel degré / stade de la pathologie:

  1. Troubles du sommeil persistants. Si une hypertrophie de la glande thyroïde s’est produite en raison d’une libération excessive d’hormones, le patient se plaindra d’insomnie, mais avec une quantité réduite d’hormones - en cas de somnolence accrue.
  2. Hypersensibilité à la température. Il a été noté que c’est précisément ce fait qui est obligatoire avec l’agrandissement de la glande thyroïde et, dans certains cas, c’est également l’un des premiers symptômes de la pathologie. Remarque: avec l'augmentation de la fonction thyroïdienne, la température corporelle augmente et la personne se sent constamment au chaud. En cas d'activité réduite, tout se passe à l'envers - le patient ne tolère pas les basses températures et a constamment froid.
  3. Troubles digestifs. La glande thyroïde étant responsable du fonctionnement normal et stable de tous les organes et systèmes, il n’est pas surprenant qu’un patient présentant une augmentation de cet organe et une augmentation ou une diminution de son activité puisse remarquer une diarrhée ou une constipation chronique, une colique intestinale intermittente.
  4. Poids corporel instable. Les hormones produites / sécrétées par la glande thyroïde servent de régulateurs des processus métaboliques dans le corps. Avec trop d'hormones, le patient va perdre du poids, mais il n'y aura pas de perte d'appétit. Mais avec une activité réduite de la glande thyroïde, le patient perdra son appétit, jusqu’à un rejet complet de la nourriture, mais en même temps, son poids augmentera progressivement.

Mesures préventives

Pour éviter l'élargissement de la glande thyroïde, vous devez suivre les recommandations des endocrinologues:

  1. Déterminez le niveau d’iode dans le corps du lieu de résidence. Cela dépend également de la propreté de l’écologie de la région et de la composition de l’eau. Ces informations peuvent être obtenues soit auprès du service des services sanitaires et épidémiologiques, soit auprès d'un endocrinologue.
  2. Remplacez le sel de table ordinaire par du sel de mer ou iodé. S'il vous plaît noter: ce sel a un goût très particulier, ce qui repousse beaucoup de gens de son utilisation. Vous pouvez combiner les deux types de sel - par exemple, l'utilisation iodée uniquement dans des plats épicés, des bouillons.
  3. Au moins 2 fois par semaine sur la table devraient être des fruits de mer. Que ce soit une simple salade de varech (chou marin) ou des calmars frits dans une pâte à frire - la bonne dose d’iode ira au corps.
  4. Il est possible d'empêcher un élargissement de la glande thyroïde en mangeant régulièrement des noix. Vous pouvez utiliser n'importe quel type de noix, mais l'accent principal est préférable de faire sur les noix.
  5. Au moins une fois par an, vous devez consulter un endocrinologue pour un examen de routine - le médecin sera en mesure de détecter un élargissement de la glande thyroïde à un stade précoce et, en prescrivant des médicaments et un régime alimentaire contenant de l'iode, ajustera le fonctionnement de l'organe.

L'élargissement de la glande thyroïde est une pathologie plutôt désagréable, pouvant entraîner de graves perturbations de la santé et du rythme de vie habituel. Mais dans le même temps, les endocrinologues assurent qu’en adhérant à un certain régime et en prenant constamment des hormones ou des hormones contenant de l’iode, on peut vivre longtemps, même avec cette maladie.

Il est important de détecter le problème au tout début de son développement afin de pouvoir effectuer périodiquement des diagnostics vous-même. Vous avez juste besoin de sentir votre propre glande thyroïde et de vous assurer qu'elle est mobile, indolore, que les lobes sont bien palpables et doux / élastiques. Si quelque chose de ces «points» est embarrassant ou si vous vous sentez en dehors de l'inconfort, il y a des sensations douloureuses prononcées, alors une visite chez le médecin ne devrait pas être différée longtemps. Vous pouvez obtenir plus d'informations sur l'inflammation de la glande thyroïde en visionnant cette vidéo:

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

9,733 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Élargissement de la glande thyroïde: symptômes, causes et effets

Si nous parlons d’agrandissement de la thyroïde, les symptômes, les causes et les conséquences sont très variables et dépendent d’un certain nombre de facteurs. Dans cet article, nous examinerons les situations les plus typiques accompagnées par ce phénomène.

À quelle fréquence un élargissement de la glande thyroïde se produit-il?

L'élargissement de la glande thyroïde est une pathologie très courante, en particulier dans les régions où la carence naturelle en iode dans les aliments. Les femmes ont une prédisposition aux maladies de la glande thyroïde et ont donc plus souvent un goitre diagnostiqué que chez les hommes.

La taille normale de la glande thyroïde et le degré de son augmentation

La glande thyroïde est un organe de taille relativement petite, situé devant la trachée au niveau de sa section initiale. La structure de cette glande est très variable: sous la forme d'un "papillon", la lettre "H", avec un lobe pyramidal supplémentaire, avec un isthme fin, etc.

Critères d'échographie

Le moyen le plus simple de déterminer la taille et le volume de la glande thyroïde consiste à effectuer une échographie de cet organe.
Si la glande thyroïde est agrandie ou non chez les enfants et les adolescents est évaluée à partir de tables spéciales. Par exemple, chez les nouveau-nés, sa masse est d'environ 2 à 3 g, et chez les adolescents et les jeunes, elle atteint 15 à 20 g.
La taille de la glande thyroïde chez une femme peut varier en fonction du cycle menstruel, de la présence ou non d'une grossesse, de la ménopause. En moyenne, son volume ne devrait pas dépasser 18 ml.

Chez l'homme, la taille de la glande thyroïde est presque stable et son volume n'excède pas 25 ml.

Critères visuels

À la maison, on peut suspecter une augmentation de la taille sur la base d'un examen minutieux du cou et de la palpation de la glande thyroïde (selon les recommandations de l'OMS):
Zéro degré - la glande peut être palpable, mais les dimensions de ses lobes correspondent aux phalanges distales des doigts du patient examiné. Lorsque vu de cette glande est presque pas visible.

Le premier degré - la taille des lobes dépasse la taille des phalanges finales (ongles) des doigts, mais lors de l'examen du cou, le fer n'est pas encore déterminé.

Le deuxième degré - la glande thyroïde est visible à l'œil nu et est bien palpée.
Les premier et deuxième degrés d'élargissement de la glande thyroïde sont une raison de faire appel à un endocrinologue et de subir une échographie afin de déterminer plus précisément la taille et de déterminer si elle est réellement agrandie ou non.

Symptômes d'élargissement grave de la glande thyroïde (gros goitre)

Alors que la glande thyroïde continue à se développer, les symptômes suivants apparaissent.
Visuellement:

  • épaississement du cou;
  • changement de contour du cou;
  • l'apparition d'un énorme "collier".
  • toux sèche occasionnelle;
  • essoufflement, aggravé en position couchée;
  • difficulté à avaler la nourriture;
  • sensation de lourdeur et d'oppression thoracique;
  • enrouement;
  • l'apparition de douleur;
  • clampage des vaisseaux, des nerfs avec des symptômes caractéristiques;
  • symptômes de compression des organes environnants.

Causes de l'élargissement de la thyroïde

La glande thyroïde peut augmenter en raison d'un apport insuffisant d'iode dans le corps, de l'apparition de tumeurs bénignes et malignes et du développement de certaines maladies.

Carence en iode dans le corps

Attention! Un apport insuffisant en iode dans le corps stimule la croissance des cellules thyroïdiennes.

C'est exactement ce qui se produit lorsqu'un goitre endémique se développe, lorsque de l'iode est fourni avec une quantité insuffisante de nourriture et d'eau.

Maladie de la thyroïde

La glande thyroïde augmente de taille avec une production d'hormones insuffisante (hypothyroïdie), leur excès (thyrotoxicose) et également à la suite d'une inflammation (par exemple, dans la thyroïdite auto-immune chronique).

Tumeurs thyroïdiennes

Après un goitre endémique, l'élargissement le plus significatif de la glande thyroïde s'observe dans le cancer de cet organe, ainsi que dans certaines tumeurs bénignes.

Les conséquences

Les conséquences pouvant découler d'une augmentation de la glande thyroïde:

  • La formation de nœuds dans le tissu glandulaire.
  • Renaissance de certains de ces nœuds dans le cancer.

En cas de compression par une glande thyroïde élargie:

  • nerfs récurrents - enrouement, altération de la voix, crises d'asthme périodiques, essoufflement;
  • tronc sympathique - l'apparition de changements caractéristiques dans l'organe de la vision (omission de la paupière, constriction de la pupille, rétraction du globe oculaire);
  • oesophage - une violation de la déglutition;
  • la veine cave supérieure - maux de tête récurrents, gonflement du visage, vertiges, cyanose des lèvres, respiration rapide, gonflement des veines du cou et des veines des membres supérieurs.

En cas de cancer, hémorragies dans la cavité thoracique, le médiastin, la trachée, l'œsophage.

Conclusion

Une hypertrophie de la glande thyroïde est le symptôme de diverses maladies, y compris très graves. À la maison, il n’est pas possible de déterminer de manière indépendante la taille exacte de la glande (pour cela, il faut passer une échographie). Cependant, les recommandations de l’OMS concernant le degré de grossissement aident à suspecter un goitre.

Quel médecin contacter

Avec une augmentation de la glande thyroïde, il est nécessaire d'identifier la maladie qui l'a provoquée. Pour ce faire, consultez l’endocrinologue. Une fois le diagnostic posé, vous aurez peut-être besoin d'un traitement par un chirurgien ou un oncologue. En cas de compression de la glande thyroïde agrandie des organes environnants, un examen des spécialistes appropriés est nécessaire: neurologue, ORL, pneumologue, gastro-entérologue, chirurgien vasculaire ou angiologue.

Signes si la thyroïde est agrandie

Une hypertrophie de la thyroïde est une pathologie courante du système endocrinien, diagnostiquée chez l'homme comme chez la femme, quel que soit leur âge.

C'est dangereux parce que les changements affectant l'organe ne sont pas toujours évidents au début, c'est-à-dire que la maladie commence toujours de manière latente.

Mais cela ne signifie pas qu'il faille ignorer et laisser l'élargissement de la glande sans surveillance. Souvent, de tels changements parlent de maladies graves du système endocrinien.

Heureusement, les raisons de l'élargissement de la glande thyroïde n'ont pas toujours une base pathologique, beaucoup dépend des raisons qui ont provoqué cette affection.

Une augmentation de la glande est appelée goitre.

Stades de l'élargissement de la thyroïde

La classification du goitre est la suivante:

  • la première étape - la glande thyroïde n'est pas élargie, mais des changements ont déjà lieu à l'intérieur de l'organe, ce qui peut être déterminé par un laboratoire;
  • la deuxième étape - l'organe est légèrement agrandi, mais ne cause pas encore de signes de déformation du cou; à ce stade, le médecin peut remarquer la croissance de la glande en utilisant la méthode de palpation;
  • troisième étape - le goitre est clairement visible de côté, les contours du cou sont déformés.

Outre les symptômes de palpation et d'examen, les modifications pathologiques de l'organe endocrinien peuvent être déterminées par les symptômes apparus.

Par exemple, des sensations douloureuses lors de la déglutition parleront des changements nodaux dans l'organe.

La glande thyroïde doit conserver sa mobilité, être souple et douce au toucher.

Si l'organe reste au même endroit et devient dense par sa consistance, nous parlons d'un processus pathologique, peut-être même d'un cancer de la glande.

Tout changement, tel que malaise, douleur, induration et croissance de la glande, ne peut être ignoré.

Au premier signe de difficulté, vous devez contacter un endocrinologue, qui vous prescrira un traitement adéquat.

Raisons

La croissance pathologique de la thyroïde peut être causée par les raisons suivantes:

  • conditions de travail néfastes;
  • situation écologique défavorable;
  • dépendance: tabagisme, alcool, toxicomanie;
  • nourriture malsaine;
  • maladies chroniques: diabète, pathologies du tube digestif, du coeur et des vaisseaux sanguins, du foie et des reins;
  • stress, activités psychoémotives et physiques;
  • grossesse, accouchement;
  • troubles hormonaux.

La glande thyroïde est un organe du système endocrinien qui perturbe le travail de tout l'organisme.

S'il ne remplit pas pleinement ses fonctions, cela entraînera des troubles hormonaux dans le corps.

Tout d'abord, ils vont affecter la santé reproductive des femmes et causer des problèmes de bien-être général.

La croissance de la glande est toujours basée sur les changements hormonaux. Les femmes ont plus souvent que les hommes des problèmes de thyroïde.

Cela est dû à des changements hormonaux périodiques dans leur corps, à une émotion accrue, à une faiblesse du système immunitaire, ce qui peut entraîner des complications.

Par exemple, la puberté, les premières règles, la grossesse, l'accouchement et le début de la ménopause sont des facteurs de stress importants pour la glande thyroïde.

Tous ces événements graves dans la vie des femmes rendent le système endocrinien sans défense contre les augmentations hormonales périodiques et provoquent une carence aiguë en iode dans le corps.

Une faible immunité et des contraintes chroniques superposées aux raisons susmentionnées entraînent des problèmes de glande thyroïde.

Les symptômes

Les premiers symptômes de croissance de la thyroïde ne peuvent pas être détectés immédiatement.

Souvent, le tableau clinique du goitre en croissance est confondu avec des maladies neurologiques, mentales, cardiovasculaires et autres en raison de symptômes cliniques similaires.

Les principaux symptômes d'une glande dilatée sont les suivants:

  • fatigue accrue, somnolence;
  • irritabilité, nervosité;
  • gain ou perte de poids;
  • transpiration;
  • troubles du sommeil;
  • inconfort et douleur dans le cou;
  • peau sèche;
  • les poches;
  • tachycardie ou bradycardie;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • détérioration de la libido et de la dysfonction érectile chez les hommes.

Ensuite, ces symptômes sont complétés par la croissance du goitre lui-même.

Au début, les signes de croissance de la glande thyroïde sont indolores, mais après un certain temps, le corps atteint une grande taille et commence à exercer une pression sur les tissus, vaisseaux, nerfs et organes voisins.

Des symptômes tels qu'une gêne lors de la déglutition, une respiration, une toux persistante, une voix enrouée, etc., apparaissent.

Formes d'élargissement de la thyroïde

Augmentation diffuse

Avec cette pathologie, l'activité de la glande augmente en même temps que les effets agressifs des anticorps auto-immuns.

Habituellement, la croissance diffuse de l'organe endocrinien est diagnostiquée chez les femmes.

La cause de la maladie réside généralement dans une prédisposition génétique.

Les premiers symptômes de la pathologie sont associés à une activité accrue de la glande thyroïde: irritabilité, transpiration, perte de poids, palpitations et tremblements des mains.

Les complications de l'élargissement diffus de l'organe sont des troubles nerveux, le syndrome dépressif, l'exophtalmie et les maladies cardiaques.

Si vous soupçonnez une croissance diffuse de la thyroïde, le médecin vous prescrit une échographie de la glande et l’étude du niveau des hormones TSH, T3 et T4.

Le traitement est conservateur, avec l'inclusion de la préparation d'iodure de potassium et la nomination d'un régime alimentaire spécial.

Le pronostic de récupération est favorable - dans 70% des cas, une rémission stable se développe.

Augmentation nodale

Un nœud est un morceau de tissu qui se développe à partir de la glande thyroïde, entouré d'une capsule dense.

À la palpation, les tissus sains de la glande ont une consistance souple et mobile, et les nœuds sont plus denses et de structure limitée; il est donc facile de les distinguer de l'organe principal.

Un nœud peut être simple ou multiple.

Parfois, les nœuds sont combinés et soudés en grandes formations, appelées conglomérats de nœuds.

Les troubles hormonaux dans le corps provoquent rarement la croissance de nœuds.

Dans 95% des cas, le noeud a une nature bénigne, dans 5% - malin.

Si la glande thyroïde se développe avec le nœud, le médecin diagnostique le goitre.

Parfois, les nœuds sont situés de manière inhabituelle - derrière le sternum.

Si du liquide apparaît dans le nœud, un kyste thyroïdien est diagnostiqué.

Les causes des modifications nodulaires de la glande thyroïde dépendent généralement de l'hérédité.

Y compris leur croissance maligne.

De plus, l'exposition aux rayonnements, la carence chronique en iode, les infections virales, une écologie défavorable, l'activité psychoémotionnelle et physique, une alimentation malsaine peuvent entraîner la croissance de ganglions.

Au début, le patient ne ressent pas les symptômes de la croissance des nœuds, c’est-à-dire que la maladie est latente.

Au fil du temps, le nœud en croissance commence à exercer une pression sur les organes voisins, ce qui entraîne une aggravation de l'état du patient.

Le diagnostic est posé sur la base de tests sanguins pour le statut hormonal et échographie, une biopsie est réalisée pour confirmer ou infirmer la malignité du processus.

De plus, une radiographie pulmonaire est prescrite pour déterminer avec précision la taille et l'emplacement du site.

Aux premiers stades des modifications ganglionnaires, un traitement spécifique n'est pas nécessaire, le patient est sous la surveillance d'un endocrinologue.

Un traitement conservateur est prescrit à mesure que le nœud se développe.

Si les noeuds sont trop gros et causent des symptômes d'inconfort, ainsi que la malignité du processus, une opération est effectuée.

Une augmentation de la proportion de la glande thyroïde

Cette pathologie peut provoquer un dysfonctionnement de l'ensemble du système endocrinien et de l'organisme dans son ensemble.

La glande thyroïde stocke l'iode et synthétise les iodothyronines (hormones contenant de l'iode) dans les thyrocytes (cellules folliculaires épithéliales).

Le fer est constitué de deux lobes - gauche et droit. Si l'un des lobes ou des deux lobes commence à se développer, cela peut indiquer une inflammation de la glande ou le développement de la formation de kystes.

Les kystes apparaissent dans les deux lobes, rarement en même temps.

En leur absence, l’endocrinologue prescrit une étude différentielle pour exclure un processus malin ou le développement d’un goitre diffus.

Thyroïde élargie chez les femmes

La plupart des femmes connaissent une augmentation de la thyroïde en raison de déséquilibres hormonaux.

Les complications des maladies du système endocrinien sont un trouble du cycle menstruel, des problèmes de conception et de grossesse, une violation du bien-être général, une détérioration de l'apparence.

La croissance de la glande thyroïde s'observe généralement pendant les périodes critiques de la vie des femmes: à la puberté, pendant la grossesse, après l'accouchement et à la ménopause.

Par conséquent, toutes les femmes devraient être conscientes de la nécessité de s’occuper de l’état de leur système endocrinien.

Pour ce faire, évitez le stress, surveillez le travail de l'immunité, protégez le corps contre les infections et empêchez le développement de la carence en iode.

La carence en iode chez les femmes est l’un des principaux facteurs qui déclenchent les symptômes de la croissance de la thyroïde.

Thyroïde élargie chez les hommes

Chez les hommes, la croissance thyroïdienne est moins fréquente que chez les femmes.

Cela est dû aux subtilités anatomiques du dispositif de l'organe endocrinien masculin, qui présente quelques différences par rapport à la femme.

Chez les hommes, une augmentation de la thyroïde est perceptible dès le premier stade de croissance avec une inspection visuelle du cou.

Comme chez les femmes, le goitre peut atteindre n'importe quel volume, de sorte que les premiers symptômes de mal-être devraient être une raison pour consulter un spécialiste qui diagnostiquera et prescrira le traitement.

Glande thyroïde élargie chez les enfants et les adolescents

La croissance de la glande thyroïde dans l'enfance et l'adolescence se produit assez souvent.

Les raisons de l'élargissement de la glande thyroïde sont les mêmes que chez l'adulte: carence en iode, prédisposition génétique, écologie défavorable, stress et régime alimentaire malsain.

Afin de prévenir et de déterminer rapidement les symptômes de la maladie de la thyroïde, les parents devraient montrer une fois par an l’enfant à un médecin à titre endocrinien.

À un stade précoce de développement, il est impossible de considérer la croissance de la glande chez les enfants.

Mais suspecter d'éventuels problèmes avec le système endocrinien aidera les symptômes apparus.

Les enfants se plaignent de faiblesses, maigrissent ou au contraire les gagnent brusquement.

Il y a aussi des signes de gonflement, d'essoufflement et d'irritabilité.

Le diagnostic et le traitement opportuns de la croissance de la glande thyroïde empêchent le développement d'autres pathologies.

Le traitement est généralement long, tout en prenant des médicaments, vous devez reconsidérer le mode de vie de l'enfant.

La prévention des pathologies endocriniennes devrait commencer chez les enfants au stade néonatal.

Comment déterminer l'élargissement de la glande thyroïde?

Beaucoup de gens aimeraient apprendre à déterminer la croissance pathologique de l'organe endocrinien de manière indépendante, sans la participation d'un médecin.

Rendez-vous facile, l'essentiel est d'apprendre à palper le corps.

Par exemple, selon l'algorithme d'actions suivant:

  • À l’aide d’un grand miroir, inspectez soigneusement les contours du cou: s’ils présentent des renflements et des modifications externes, il est nécessaire de consulter un endocrinologue.

Si les contours du cou ne sont pas modifiés, la glande thyroïde ne se remarque pas à l’extérieur, mais des symptômes douloureux se manifestent dans la région localisée, l’organe doit être palpé;

  • La localisation anatomique de la glande est la partie antérieure du cou, près du cartilage du larynx.

Le cartilage thyroïdien est normalement mobile et les lobes de la glande sont élastiques et doux au toucher.

  • lors de la palpation de la glande, aucune sensation douloureuse ne doit apparaître, normalement un léger inconfort peut apparaître - cela signifie que l'organe est en bonne santé.

Si la palpation est accompagnée de douleur, il est nécessaire de savoir pourquoi cela se produit dans le bureau de l'endocrinologue.

  • la glande thyroïde lors de la palpation ne doit pas rester en place, c'est un organe en mouvement.

Si la glande reste au même endroit et a une consistance dense, l'aide d'un endocrinologue est nécessaire.

Prévisions

Le pronostic de la croissance de la glande thyroïde et de son influence sur le corps humain dépend entièrement du stade auquel la pathologie a été découverte, de sa cause et de son traitement.

De nombreuses personnes atteintes d'hypothyroïdie, d'hyperthyroïdie, de thyroïdite, de modifications nodulaires, de tumeurs bénignes et malignes, bénéficiant d'un diagnostic précoce en temps voulu et d'un traitement adéquat peuvent surveiller leur état et mener une vie normale.

Si la maladie est tardive et s'il n'existe pas de traitement approprié, la croissance de la glande thyroïde peut être à l'origine de complications telles qu'une crise thyréotoxique, un coma hypothyroïdien, des métastases du cancer et bien plus encore.

Bien entendu, avec des complications aussi graves, la survie du patient ne dépasse pas 50%.

Le traitement des maladies de la glande thyroïde repose sur l'utilisation d'hormones synthétisées, la radiothérapie et des interventions chirurgicales.

Le succès du traitement dépend du stade de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Une prévision précise du rétablissement ne peut être donnée que par un spécialiste après un diagnostic de la maladie et son traitement.

Une hypertrophie de la thyroïde est une affection pathologique qui peut se développer sous l’influence de diverses causes.

Des millions de personnes sont atteintes de maladies du système endocrinien, sans distinction de sexe ou d'âge.

Le problème principal est la maladie asymptomatique à un stade précoce de développement.

C'est sur le moment du diagnostic et le traitement dépend de la vie et de la santé des patients.

Le traitement et la prévention de la carence en iode, un mode de vie sain peuvent prévenir les maladies de la glande thyroïde et du corps dans son ensemble.

Les maladies courantes et les problèmes de glande thyroïde chez les femmes, comment sont-ils dangereux et comment les traiter?

Qu'est-ce que la glande thyroïde et pour quelles fonctions est-elle responsable?

La glande thyroïde (synonyme: glande thyroïde) est le principal organe de la glande endocrine (glande endocrine) située dans la partie antérieure de la gorge derrière le cartilage thyroïdien (il ressemble à un petit papillon vivant au milieu de chaque cou). Sa principale fonction est de contrôler votre métabolisme en produisant les deux hormones les plus importantes pour le corps, la thyroxine et la calcétonine, qui affectent:

  • métabolisme des protéines, de l'énergie et des graisses;
  • système cardiovasculaire (CCC);
  • système nerveux central (SNC);
  • système reproducteur et sexuel;
  • la force des os, des cheveux, des ongles et de la peau.

L'échec de la glande endocrine affecte l'apparence, le bien-être d'une personne, en l'absence de traitement en temps opportun entraîne un certain nombre de pathologies des systèmes d'organes connexes. Par conséquent, il est extrêmement important de ne pas ignorer les symptômes de la maladie thyroïdienne et de demander immédiatement à un médecin qualifié qui vous indiquera comment traiter une maladie thyroïdienne détectée.

Taille de la thyroïde: la norme chez les femmes (tableau)

Le tableau ci-dessous montre la taille normale de la glande thyroïde, toute déviation éventuelle, indiquant qu'il existe des anomalies dans la glande endocrine.

Glande thyroïde, tailles chez la femme, normes du tableau

Quelles sont les maladies de la thyroïde?

Il s'avère que les problèmes de glande thyroïde sont incroyablement fréquents. La maladie thyroïdienne touche 30 millions de personnes aux États-Unis et certains experts estiment que la maladie de la glande thyroïde peut toucher près de 56 millions d'Américains, sans parler de la Russie, en raison de l'exposition aux rayonnements provoquée par la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Notez que «maladie de la thyroïde» est en réalité un terme générique désignant plusieurs affections différentes pouvant affecter cette glande, notamment:

  • l'hypothyroïdie;
  • l'hyperthyroïdie;
  • maladie thyroïdienne auto-immune, incluant la maladie de Graves et la maladie de Hashimoto
  • goitre, dans lequel la glande thyroïde grossit;
  • cancer de la thyroïde;

Causes de maladie de la thyroïde

À l’heure actuelle, des centaines de facteurs influent sur leur santé de différentes manières. Beaucoup d'entre eux sont capables de provoquer certaines déviations. Par conséquent, dans la plupart des cas, il est très difficile de déterminer laquelle d’entre elles est devenue la cause objective de la maladie thyroïdienne.

  • Le stress est omniprésent chez l’homme moderne: travail responsable et nerveux, relations familiales problématiques, situation économique difficile. Tout cela conduit à un dysfonctionnement des glandes endocrines. La glande thyroïde souffre d’abord, ses tissus s’affaiblissent et s’effondrent. La quantité d'hormones sécrétées par celui-ci change et leur carence ou surplus inhibe pratiquement tous les systèmes vitaux du corps.
  • La mauvaise situation écologique dans la région, la teneur élevée en substances toxiques dans l'air (mercure, benzène, nitrates) entraînent la mort des tissus sensibles de la glande thyroïde. Ils sont incapables de récupérer, de sorte que les cellules vivantes restantes doivent travailler dur et croître en volume.
  • Diabète: selon les experts, environ 30% des personnes atteintes de diabète souffrent d’une maladie de la thyroïde. Le diabète lui-même ne cause pas de problèmes de glande thyroïde, mais ceux qui souffrent de diabète auto-immun de type 1 courent automatiquement un risque accru d’autres maladies, y compris cet organe.
  • L'état de grossesse n'est pas considéré comme une maladie, mais le corps de la femme se sent surchargé en cette période difficile. Pour que les organes du système endocrinien fournissent tout le nécessaire non seulement pour l'enfant mais aussi pour la mère, il est nécessaire de mener une vie saine, de suivre le régime alimentaire, de suivre le régime et de boire des vitamines.
  • Des problèmes du tractus gastro-intestinal entraînent une diminution de l'absorption de substances utiles, y compris l'iode, ce qui provoque la croissance du goitre.
  • Blessures: diverses lésions de la glande endocrine entraînent l’incapacité de produire des hormones en quantité suffisante pour le fonctionnement complet du corps; il est envahi par des cicatrices et du tissu conjonctif.
  • Le manque de vitamines et de minéraux dans le régime alimentaire, des régimes épuisants - tout cela a un effet négatif sur le système endocrinien.
  • La tumeur de l'hypothalamus, l'hypophyse de la thyroïde, même bénigne, indique au cerveau que le corps manque d'hormone. Le corps commence à travailler dur et produit des hormones en quantité excessive, et leur quantité excessive affecte le corps autant que l'insuffisance.

La présence d'au moins un de ces facteurs dans un laps de temps très court peut conduire au développement d'une maladie de la thyroïde, les symptômes ne prendront pas longtemps.

Liste des maladies de la thyroïde chez les femmes: symptômes, en quoi sont-elles dangereuses et comment les traiter?

L'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est la production d'une quantité insuffisante d'hormones par la glande thyroïde. Les symptômes de la maladie chez les femmes sont ambigus et, avec des diagnostics insuffisants, peuvent conduire à un faux diagnostic:

  • asthénie (syndrome asthénique ou syndrome de fatigue chronique);
  • sautes d'humeur déraisonnables;
  • hypersensibilité au froid
  • gonflement des membres;
  • changement brutal et déraisonnable du poids corporel dans n'importe quelle direction;
  • fragilité et sécheresse des cheveux, des ongles et de la peau;
  • hypotension artérielle;
  • vomissements, nausée;
  • taux élevé de cholestérol;
  • performance réduite, perte partielle de mémoire;
  • cycle menstruel irrégulier, fonctions de l'appareil reproducteur réduites, ménopause;
  • changements périodiques de la fréquence cardiaque;
  • murmure du coeur.

Diagnostic et traitement de l'hypothyroïdie

Un médecin demandera des tests sanguins pour mesurer les taux de TSH et les taux d'hormones thyroïdiennes. L'hypothyroïdie est traitée par un traitement hormonal substitutif, c'est-à-dire par la prise d'hormones thyroïdiennes. La détection précoce d'une maladie de la thyroïde joue un rôle extrêmement important dans l'efficacité du traitement, les symptômes peuvent être éliminés assez rapidement.

L'hypothyroïdie est traitée en prenant un analogue synthétique de la thyroxine, l'hormone manquante. Dans la plupart des cas, l'hormonothérapie thérapeutique est pratiquée à vie. Le mode de vie d'une personne joue un rôle important. Une bonne nutrition, l'air frais, pas de stress facilitent considérablement la récupération. Le stade négligé de l'hypothyroïdie entraîne les complications les plus difficiles: œdème des organes internes et myxoedème (les symptômes chez les femmes sont une température corporelle minimale, un manque presque total de respiration et de battement de coeur).

L'hyperthyroïdie (thyrotoxicose)

La thyrotoxicose est un état d'hyperfonctionnement thyroïdien qui produit une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes pour le fonctionnement normal du corps. Tous les processus métaboliques sont accélérés. Les principaux signes de la maladie:

  • tempérament et nervosité;
  • perte de poids avec un régime alimentaire saturé;
  • difficulté à dormir;
  • bouffées de chaleur, tendance à la transpiration, essoufflement, soif;
  • trouble du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, nausée);
  • hypertension artérielle;
  • mictions fréquentes.

Souvent, les patients ne font pas attention à ces symptômes ou ne les associent pas avec des maladies d’autres organes. Avec la détérioration de la santé et la progression de la maladie, le signe le plus prononcé de la thyréotoxicose est visible - les globes oculaires deviennent bombés (voir photo ci-dessus).

Diagnostic et traitement de l'hyperthyroïdie

Lors du diagnostic, ils prélèvent du sang et mesurent les niveaux d'hormones thyroïdiennes (thyroxine ou T4) et d'hormone stimulant la thyroïde (TSH). Un taux élevé de thyroxine et un faible taux de TSH indiquent que votre glande thyroïde est hyperactive.

En confirmant le diagnostic, l’endocrinologue prescrit un traitement avec des médicaments qui réduisent la fonction des organes de sécrétion pour la production d’hormones. L’état de la majorité des patients s’améliore considérablement en un ou deux mois. Après cela, la dose de drogue est réduite et réduite progressivement à zéro.

Si les glandes sont fortement élargies et que le traitement médicamenteux est impuissant, la possibilité de prélever de force certains des tissus est envisagée. Résection chirurgicale éventuelle de la glande ou introduction d'un isotope radioactif de l'iode, entraînant la mort naturelle d'environ la moitié des cellules.

Goitre (struma)

Le goitre est une augmentation pathologique de la taille des lobes thyroïdiens à la suite d'une reproduction excessive de ses cellules. En règle générale, cela se produit dans le contexte d'une déficience ou d'un excès de l'hormone thyroxine dans le corps. La raison est un manque d'iode. Le goitre peut être formé à la fois pendant l'hypo- et l'hyperfonctionnement des organes de sécrétion. Les symptômes et les signes sont les suivants:

  • augmentation du cou;
  • malaise, coma dans la gorge;
  • difficile à avaler et à respirer;
  • toux
  • palpitations cardiaques.

Diagnostic et traitement struma

Lors d'un examen physique de routine, le médecin se sent au cou et vous demande d'avaler la salive. Donne également des indications à un test sanguin afin de déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes, de TSH et d'anticorps dans le sang.

Le traitement de chaque patient est un processus strictement individuel. La thérapie est prescrite seulement par un docteur. En aucun cas, vous ne devez commencer le traitement vous-même sans les résultats de l'échographie et de l'analyse des hormones, vous pouvez considérablement aggraver votre état de santé et les conséquences peuvent être irréversibles.

Un goitre n'est généralement traité que lorsqu'il devient suffisamment grave pour provoquer des symptômes. Le goitre est généralement traité avec des médicaments. Vous pouvez prendre de petites doses de médicaments iodés (iodé actif ou iodé marin) si le goitre est le résultat d’une carence en iode. En cas d'échec du traitement, six mois plus tard, la lévothyroxine sodique est prescrite, ce qui stoppe l'augmentation de la taille de la thyroïde et de la synthèse hormonale. Si le goitre est si gros qu'il gêne un mode de vie normal (respiration difficile, déglutition), une intervention chirurgicale est possible pour en enlever une partie (la chirurgie est rarement utilisée).

Si le goitre n'est pas traité, il est fort possible que le cancer de la thyroïde se produise. Bien sûr, il vaut mieux ne pas l'amener chez lui, mais il convient de noter que les prévisions des médecins avec un tel diagnostic sont assez optimistes. Après le retrait complet ou partiel de la glande thyroïde, les hormones sont médicalement assistées, la personne se sent très à l'aise.

Maladie de Hashimoto (thyroïdite auto-immune)

Thyroïdite auto-immune - une inflammation aiguë de la glande thyroïde, résultant d'une genèse auto-immune, peut être provoquée par une blessure ou par le transfert de microbes ou de virus provenant d'autres organes infectés. Les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • augmentation de la température corporelle;
  • inconfort ou même douleur au cou, selon le stade de la distribution;
  • somnolence, léthargie;
  • la dépression;
  • la constipation;
  • prise de poids modérée;
  • peau sèche;
  • cheveux secs et clairsemés;
  • visage pâle et enflé;
  • menstruations abondantes et irrégulières;
  • intolérance au froid;
  • glande thyroïde élargie ou goitre.

Diagnostic et traitement de la thyroïdite de Hashimoto

Le diagnostic est réalisé par l'endocrinologue qui, sur la base d'un examen visuel et de la palpation du patient, de tests instrumentaux et de laboratoire, effectue un diagnostic précis. Après cela, il prescrit un traitement médical et surveille l'état de santé du patient tout au long du cours. Méthodes de recherche disponibles:

  • tests de laboratoire pour les hormones;
  • échographie de la glande thyroïde;
  • biopsie, ponction.

Traitez la thyroïdite de Hashimoto avec des médicaments, en remplaçant l'hormone pour augmenter le niveau d'hormones thyroïdiennes ou pour réduire le niveau de TSH. Cela aide à soulager les symptômes de la maladie. dans de rares cas, la maladie peut nécessiter une intervention chirurgicale pour enlever une partie ou la totalité de la glande thyroïde. La maladie est généralement détectée à un stade précoce et reste stable pendant de nombreuses années car elle progresse lentement.

Maladie grave

La maladie de Graves doit son nom au médecin qui l'a décrite pour la première fois il y a plus de 150 ans. C'est la cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie, touchant 1 personne sur 200.

La maladie de Graves est une maladie auto-immune. Cela se produit lorsque le système immunitaire du corps devient fou et attaque par erreur la glande thyroïde. Cela peut conduire au fait que les glandes vont constamment surproduire des hormones, responsables de la régulation du métabolisme.

La pathologie est héréditaire et peut se développer à n’importe quel âge de la femme, mais elle est beaucoup plus fréquente chez les filles de 20 à 30 ans.

En raison du taux élevé d'hormones thyroïdiennes dans le tissu conjonctif fluide, les systèmes de votre corps accélèrent et provoquent des symptômes caractéristiques de la thyrotoxicose. Ceux-ci comprennent:

Diagnostic et traitement des maladies Graves

Un simple examen physique aidera le médecin à déceler une augmentation anormale de la thyroïde, un gonflement de l’œil et des signes de métabolisme accru, notamment un rythme cardiaque irrégulier et une pression artérielle élevée. Des analyses de sang seront également nécessaires pour vérifier la présence de taux élevés de T4 et de TSH, signes de la maladie de Graves. Ils peuvent également tester l'iode radioactif pour mesurer la rapidité avec laquelle la glande endocrine absorbe l'iode.

En tant que tel, il n’ya pas de remède à la folie du système immunitaire en attaquant ses propres cellules. Cependant, les symptômes de la maladie peuvent être contrôlés de plusieurs manières:

  • les bêta-bloquants pour la fibrillation auriculaire, l'hypertension et l'hyperhidrose;
  • les médicaments qui inhibent la biosynthèse des hormones dans la glande thyroïde;
  • radiothérapie à l'iode radioactif pour éliminer les tissus de la glande thyroïde endommagée;
  • traitement chirurgical (retrait de la glande thyroïde).

Noeuds thyroïdiens

Les causes des nodules (nodules) dans la glande thyroïde ne sont pas toujours connues, mais peuvent être dues à une carence en iode et à la maladie de Hashimoto. Les nœuds peuvent être solides ou remplis de liquide.

La plupart d'entre eux sont bénins, mais ils peuvent aussi être malins dans un faible pourcentage des cas. Comme c'est le cas avec d'autres problèmes associés à la glande thyroïde, les nodules sont plus fréquents chez les femmes avec l'âge.

Lors de l'apparition de nodules thyroïdiens, les symptômes ressemblent à ceux de l'hyperthyroïdie et peuvent inclure:

Dans un autre cas, si les nodules sont associés à la maladie de Hashimoto, les symptômes seront similaires à ceux de l'hypothyroïdie:

  • état asthénique;
  • gain de poids;
  • perte de cheveux;
  • peau sèche;
  • intolérance au froid.

Diagnostic et traitement des nodules thyroïdiens

La plupart des nodules sont détectés lors d'un examen physique de routine. Ils peuvent également être détectés par échographie (US), tomodensitométrie ou IRM. Dès que le nodule est retrouvé, d'autres procédures sont attribuées - analyse de la TSH et examens de la thyroïde - elles aideront à détecter la présence d'hyperthyroïdie ou d'hypothyroïdie.

Les nodules thyroïdiens bénins ne mettent pas la vie en danger et ne nécessitent généralement pas de traitement. Si sa taille ne change pas au fil du temps, en règle générale, le nœud n'est pas supprimé. Le médecin peut faire une biopsie et recommander un traitement à l'iode radioactif pour réduire le nodule.

Les cancers sont très rares - selon le National Cancer Institute, le cancer de la thyroïde touche moins de 4% de la population. Le traitement que seul un médecin peut prescrire dépend du type de tumeur. Le retrait de la glande thyroïde en cas de cancer est généralement une méthode courante. Parfois, la radiothérapie et la chimiothérapie sont utilisées avec ou sans chirurgie si le cancer se propage à d'autres parties du corps.

Cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est le type de cancer endocrinien le plus répandu, tant chez les jeunes filles que chez les femmes mûres, mais il reste très rare. Il est diagnostiqué chaque année chez moins d'un million d'enfants de moins de 10 ans sur un million. L'incidence est légèrement plus élevée pendant l'adolescence, soit 15 cas sur 1 million entre 15 et 19 ans.

Les symptômes du cancer de la thyroïde incluent:

  • une grosseur dans le cou;
  • glandes enflées;
  • difficulté à respirer ou à avaler;
  • voix enrouée.

Euthyroïdie

L’euthyroïdie est une pathologie limite des organes de la sécrétion, dans laquelle les modifications de sa structure sont toujours réversibles, les hormones humaines sont normales. Bien qu’il n’y ait aucun symptôme d’approvisionnement excessif ni d’hormones, il est déjà difficile d’envisager une personne en parfaite santé. Une augmentation du tissu thyroïdien peut être observée.

Le système endocrinien humain ne peut rester longtemps en état d'euthyroïdisme. Sans traitement, elle échouera à tout moment et des symptômes d'augmentation ou de diminution du taux d'hormones apparaîtront. Les symptômes chez les femmes sont généralement les premiers à montrer le système nerveux, c'est elle qui est particulièrement sensible aux changements de niveaux hormonaux. Une sensation constante de fatigue associée à un travail et à un repos optimaux, une instabilité émotionnelle, une irritabilité et une perte de poids sont les premiers signes d'euthyroïdisme qui ne peuvent être ignorés et attribués aux faiblesses humaines ordinaires.

Comment prévenir les problèmes de thyroïde

Dans la plupart des cas, l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie ne peut être prévenue. L’hypothyroïdie est souvent causée par une carence en iode dans les pays en développement. Cependant, en raison de l'ajout d'iode au sel de table, cette carence est rare en Russie. Toutefois, les endocrinologues conseillent vivement de suivre des règles simples:

  • répondre aux besoins quotidiens du corps en iode - de 50 à 100 µg;
  • cesser de fumer et de boire de l'alcool;
  • manque de stress;
  • régime alimentaire varié;
  • effort physique, exercices du matin;
  • examen annuel par un endocrinologue.

Les aliments doivent nécessairement comprendre des baies, des légumes, des fruits, des noix, des racines, des herbes, des crevettes, du poisson, des crabes, des algues, du miel, des céréales, des légumineuses.

Il devrait complètement ou au moins partiellement abandonner:

  • saucisse;
  • farine et confiserie;
  • café
  • boissons gazeuses;
  • tous frits, fumés, en conserve;
  • des oeufs;
  • ketchup, mayonnaise, vinaigre, épices chaudes.

Si vous détectez des signes de maladie de la thyroïde, vous ne pouvez plus vous en débarrasser, vous devez consulter un médecin d’urgence et commencer le traitement. Le stade initial est facilement traitable et n'implique pas de troubles du système hormonal humain, dont dépend la santé de l'organisme.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones