La prolactine est une hormone qui fait la glande pituitaire.

La fonction de l’hormone chez la femme est de préparer les glandes mammaires à la production de lait pendant la lactation, de réguler la menstruation et le métabolisme des graisses. De plus, la prolactine est impliquée dans le fonctionnement normal des reins et l'immunité. L'hyperprolactinémie est une affection caractérisée par une augmentation du taux de prolactine.

La prolactine augmente dans certains processus pathologiques, mais peut être une variante de la norme.

Causes des taux élevés de prolactine

Les raisons de l'augmentation de la prolactine chez les femmes peuvent être d'origine physiologique et être associées à divers processus pathologiques.

la prolactine aide à maintenir des niveaux d'hormones normaux chez les femmes enceintes

Les raisons de l'augmentation de la prolactine physiologique sont les suivantes:

  • Période de grossesse: la prolactine aide à maintenir les niveaux normaux d'hormones chez la femme enceinte, par exemple, l'œstrogène, et participe également à la formation du système immunitaire du fœtus; la prolactine est responsable de la mise en œuvre de la lactation;
  • Lorsque le bébé est allaité, l'hormone est responsable de la formation de lait dans le sein et inhibe également le début de l'ovulation pendant cette période (d'où le nom d'aménorrhée de l'allaitement).

Les facteurs suivants peuvent également augmenter les valeurs de référence de l'hormone prolactine pendant une courte période:

  • Rapports sexuels;
  • Activité physique avec une charge lourde;
  • Long sommeil;
  • Syndrome douloureux prononcé.

L'exercice avec une charge importante peut augmenter l'hormone pendant une courte période.

Mais il existe des cas où les valeurs de référence restent élevées pendant longtemps. Les raisons de l'augmentation de la prolactine chez une femme de nature pathologique sont les suivantes:

  • Tumeurs de l'hypophyse, compression et autres lésions cérébrales: comme la production d'une hormone dépend du fonctionnement stable de l'hypophyse, toute modification de son travail entraînera des violations;
  • Diverses maladies: problèmes rénaux, insuffisance hépatique, cirrhose du foie, lésions thyroïdiennes;
  • Changements dans les ovaires: menstruation et cycle ovulatoire.

L'augmentation de la prolactine chez les femmes peut s'expliquer par l'utilisation de certains médicaments (par exemple, les médicaments qui réduisent la production d'histamine, les médicaments psychotropes et autres).

Une augmentation de la prolactine est également notée au cours de l’avortement, des chirurgies thoraciques, des opérations de curetage de l’utérus, affecte des niveaux élevés de l’hormone et l’usage excessif de boissons alcoolisées, substances narcotiques.

la violation de la menstruation et du cycle ovulatoire peut entraîner une augmentation de l'hormone

Symptômes de taux élevés de prolactine

  • En raison de la perturbation du processus d'ovulation, l'infertilité ou les fausses couches sont signalées à l'âge de la gestation jusqu'à 8-10 semaines;
  • En conséquence de l'augmentation de la prolactine, les femmes ont des troubles menstruels: ils se caractérisent par des apparences rares ou sont complètement absents; la présence d'aménorrhée est principalement associée à la chirurgie, à l'accouchement, si la fille commence à avoir des relations sexuelles;
  • Peut-être l'état de galactorrhée (la libération du lait maternel): dans certains cas, la libération du lait est possible pendant plusieurs années; la galaxie est divisée en trois étapes: la première est caractérisée par la libération de quelques gouttes, si vous pressez le mamelon; la deuxième étape - si une grande quantité de lait est sécrétée pendant le pressage au troisième stade, le lait coule soudainement du mamelon;
  • L'apparition de l'acné;
  • L'hirsutisme se manifeste: croissance excessive des poils dans la région du mamelon, sur le visage et sur l'abdomen;
  • Il y a une diminution de la libido, l'orgasme est absent;
  • Il y a un appétit excessif, par conséquent, la femme prend du poids excessif;
  • Les effets de la prolactine accrue chez les femmes comprennent des troubles de la glande thyroïde;
  • Détérioration possible de la mémoire et de la vision: ceci est dû au développement du prolactinome (tumeur bénigne); une tumeur peut également provoquer un état de dépression, affectant négativement le système nerveux, parfois une insomnie survient;
  • La prolactine contribue à l'ostéoporose: cela est dû au fait qu'une augmentation de l'hormone provoque l'élution du calcium des os.

La prolactine contribue à l'ostéoporose

Méthodes de diagnostic

La direction du test du niveau de prolactine peut être écrite par le spécialiste traitant, si la femme présente des symptômes caractéristiques.

Si, au cours de l'étude, une augmentation du taux de prolactine était confirmée, il est nécessaire de consulter un endocrinologue qui vous prescrira un examen supplémentaire de la glande thyroïde.

Pour exclure le diagnostic d'adénome hypophysaire, un examen est prévu - IRM et scanner cérébral.

Afin d'identifier la véritable cause d'une augmentation de la prolactine due à des processus pathologiques, il est nécessaire d'exclure les causes de nature physiologique et d'un médicament.

Pour exclure le diagnostic d'adénome hypophysaire, un examen est programmé - IRM et scanner cérébral

Quel est le traitement de l'hyperprolactinémie?

Les mesures thérapeutiques visent à normaliser la production de cette hormone. Si les processus physiologiques ont provoqué l'augmentation de la prolactine, sa production est normalisée sans traitement.

Pour des raisons pathologiques, le spécialiste traitant pourra prescrire un médicament choisi individuellement pour chaque femme.

Afin de contrôler le niveau de prolactine et sa normalisation, le cas échéant, consultez des spécialistes qualifiés, dans ce cas un gynécologue ou un endocrinologue.

Augmentation de la prolactine chez une femme - causes possibles, symptômes et effets

La prolactine est une hormone synthétisée par l'hypophyse qui est responsable du bon fonctionnement du système reproducteur féminin et de la gestation.

Avec un excès de prolactine dans le corps, une femme commence une période d'infertilité forcée, car un excès d'hormone inhibe la fonction ovarienne et que l'ovule ne mûrit pas.

Afin de ramener la quantité de prolactine à la normale, il est nécessaire non seulement de subir un traitement médical visant à stabiliser la prolactine, mais également de déterminer la raison de son élévation et de le guérir.

Ce n’est qu’alors que les fonctions de reproduction de la femme seront pleinement rétablies et qu’une grossesse sera possible.

Une augmentation de la prolactine peut survenir pour diverses raisons, classiquement divisées en deux groupes: les processus pathologiques et les processus physiologiques.

Les processus pathologiques conduisant à un taux élevé de prolactine sont un dysfonctionnement d'un ou de plusieurs organes internes.

Des perturbations dans le travail des organes peuvent être associées à des maladies ou à des néoplasmes.

Les processus pathologiques conduisant à une augmentation de la prolactine comprennent:

  • Dysfonction de l'hypophyse. Une augmentation de l'hormone se produit dans les tumeurs bénignes ou malignes, dans l'inflammation du cortex cérébral, à la suite de la formation de kystes dans l'hypophyse.
  • Il convient également de noter que les tumeurs du cerveau qui exercent une pression peuvent affecter le fonctionnement de l'hypophyse.
  • Dysfonctionnement hypothalamique. La prolactine est élevée s'il existe des néoplasmes d'étymologie bénigne ou maligne, des kystes ou une inflammation chronique de l'hypothalamus;
  • Anomalies hormonales dans la glande thyroïde. La thyroïde a un effet déterminant sur le niveau d'hormones dans le corps d'une femme. Lorsque la glande devient instable, il se produit une baisse ou une augmentation du niveau des hormones, notamment de la prolactine. La croissance critique de la prolactine se produit dans les cas où des kystes d'étymologie quelconque sont présents dans la glande thyroïde;
  • Tuberculose Au cours du stade actif de la tuberculose des poumons ou des os, il se produit une perturbation hormonale qui entraîne une multiplication par dix de l'hormone;
  • Hyperprolactymie Étymologie implicite, c’est-à-dire une augmentation du niveau de l’hormone dans le corps en raison de raisons peu claires.

Outre les processus pathologiques entraînant une augmentation de l'hormone, il existe un groupe physiologique.

Les processus physiologiques qui entraînent une augmentation de l'hormone sont les processus qui se produisent dans le corps d'une personne en bonne santé et qui sont associés à des facteurs externes.

Dans les processus physiologiques, la prolactine peut être réduite en éliminant le ou les facteurs qui entraînent son augmentation. Après exclusion des facteurs, après une courte période de temps, le niveau de l'hormone sera normal.

Ces raisons incluent:

  • Tension nerveuse. En raison du stress constant chez les femmes, une défaillance hormonale survient;
  • Période de lactation. Au cours de l'allaitement, la quantité de prolactine dans le corps augmente considérablement. Après la fin de l'hormone alimentaire, il revient à la normale dans les trois à quatre mois;
  • Les régimes Le régime alimentaire est une situation stressante pour le corps, qui se traduit par une faim constante, ce qui entraîne une défaillance du fond hormonal.
  • Sexe constant. Quand une femme a un grand nombre d'actes sexuels, dans lesquels il y a libération d'hormones, les niveaux d'hormones augmentent temporairement. Par conséquent, il ne vaut pas la peine de tester la prolactine après le rapport sexuel;
  • La grossesse Pendant la grossesse, la quantité d'hormones produites augmente de 15 à 20 fois.
  • Massage de la région du cou. Le contrôle de l'hormone dépend en grande partie des glandes nerveuses situées dans la colonne cervicale. Pendant le massage, les nœuds sont fortement affectés, ce qui entraîne une augmentation des hormones dans le sang;
  • Soutien-gorge gênant. Avec des sous-vêtements mal choisis, qui frottent les mamelons, il y a une apparence erronée d'influx nerveux, qui s'apparente à une impulsion d'allaitement.
  • Antidépresseurs et antipsychotiques;
  • Exposition aux radiations. Lorsque le corps reçoit une dose critique de rayons gamma, un grave dysfonctionnement des glandes se produit, ce qui entraîne une augmentation significative des hormones.

Avec une augmentation de la prolactine, les symptômes n'apparaissent pas immédiatement, mais au fil du temps.

L'augmentation de la prolactine présente un certain nombre de symptômes caractéristiques, avec l'apparition desquels il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin:

  1. 1. Aménorrhée - l'absence de menstruation. La cessation brusque de la menstruation, qui n’est pas liée à la grossesse, est l’un des principaux symptômes d’une augmentation de la prolactine;
  2. 2. La sortie de colostrum des mamelons en dehors de la grossesse est le deuxième signe évident d'augmentation de la lutéoropine. La décharge peut être d'intensité différente, selon laquelle il y a trois stades de la maladie et, en conséquence, trois stades d'augmentation de l'hormone:
  • la première étape - décharge en forme de goutte lorsque vous appuyez sur le mamelon;
  • la deuxième étape - une grande sélection de colostrum lorsque vous appuyez sur le mamelon;
  • la troisième étape - libération spontanée de colostrum des mamelons sans impact mécanique.

Selon le stade, le niveau de lutéoropine est augmenté 5 fois à chaque stade;

  1. 3. Une augmentation de la prolactine entraîne une augmentation de la "pilosité", c’est-à-dire qu’une femme commence à faire pousser les cheveux autour des mamelons, sur le visage, des "vrilles" apparaissent au-dessus de la lèvre supérieure;
  2. 4. Désir sexuel réduit. Ce symptôme renvoie aux trois principales raisons pour lesquelles vous devriez consulter un médecin. Si une femme a une forte baisse d’attraction vers le partenaire sans signes visibles, il s’agit là d’une cloche évoquant un échec hormonal qu’il faut traiter;
  3. 5. Passion pour le poids en peu de temps. Un taux élevé de prolactine entraîne la nécessité de consommer de grandes quantités d'aliments nutritifs, ce qui entraîne une augmentation du poids corporel;
  4. 6. Glande thyroïde élargie, difficulté à respirer et à avaler. En cas d'ingestion sans rhume, vous devez immédiatement consulter un médecin, car c'est le premier signe d'augmentation du déséquilibre thyroïdien et hormonal;
  5. 7. Carence en calcium. Avec l'augmentation de la prolactine, le calcium est lessivé du corps, ce qui fragilise et fragilise les os.
  6. 8. En outre, une prolactine supérieure à la norme entraîne une fausse couche dans les premiers stades de la grossesse et son absence prolongée avec des rapports sexuels non protégés constants.

Causes de la production accrue de prolactine chez les femmes. Diagnostic et traitement

Le déséquilibre hormonal est la source de nombreuses maladies chez les femmes. Mauvais cycle de menstruations, absence d'ovulation, saignements abondants ou peu abondants provoquent la stérilité. Libération pérenne involontaire du lait par les mamelons, gonflement douloureux des glandes mammaires - tous ces problèmes sont associés à une production anormale de prolactine dans l'hypophyse. L'augmentation des niveaux d'hormones entraîne une diminution du désir sexuel. Cela affecte la santé mentale et physique des femmes. La normalisation des taux de prolactine aide à éliminer de nombreux symptômes désagréables.

Signes d'augmentation anormale de la prolactine

Le nom pathologique est le contenu de prolactine dans le sang des femmes de plus de 500 mIU / l (le contenu minimum est de 120 mIU / l). Si la concentration de prolactine atteint 1500 mUI / l, un examen est nécessaire pour déterminer la cause de l'hyperprolactinémie. À une concentration de 2 000 mIU / L ou plus, on suppose qu'une femme présente un prolactinome (une tumeur bénigne de l'hypophyse).

Une augmentation de la prolactine chez les femmes entraîne les pathologies suivantes:

  • périodes irrégulières, fluctuations de leur fréquence et de leur intensité, absence prolongée de menstruations (aménorrhée);
  • avortement spontané précoce (jusqu'à 12 semaines);
  • violations du processus de maturation de l'ovule dans l'ovaire (ovulation) - l'une des causes de l'infertilité chez la femme;
  • production de lait dans la glande mammaire, non liée à la grossesse et à l'accouchement, pouvant survenir pendant de nombreuses années avec une intensité variable;
  • l'apparition de cheveux féminins sur les mamelons, le visage, l'abdomen;
  • frigidité, diminution du désir sexuel, manque d'orgasme;
  • excès de poids important;
  • maladie de la thyroïde;
  • fragilité osseuse chez les femmes due à l'ostéoporose;
  • nette détérioration de la vue et affaiblissement de la mémoire, troubles du sommeil, état dépressif.

Ce dernier est associé à la croissance de cellules productrices de prolactine et à l'apparition de prolactinomes. Dans ce cas, la tumeur appuie sur le nerf optique et d’autres centres nerveux.

Vidéo: symptômes de tumeurs hypophysaires, excrétion du lait du sein

Causes de l'augmentation des taux de prolactine

Le taux de prolactine augmente naturellement avec le vieillissement du corps de la femme. Par conséquent, chez les personnes âgées, la vision diminue, l’ouïe se détériore et l’insomnie apparaît.

Augmentation excessive de la prolactine chez les jeunes femmes se produit au moment de la puberté, l'apparition de la menstruation, pendant la grossesse, l'allaitement.

Une augmentation temporaire du taux de prolactine se produit également lorsque les mamelons de la glande mammaire sont irrités par du lin grossier, lors d'un massage de la colonne vertébrale au niveau du cou. L'exercice intense peut conduire à une production accrue de prolactine, à une activité physique élevée (par exemple, pendant l'haltérophilie), au stress.

Les risques pour la santé des femmes sont liés à une élévation pathologique de l'hormone. Les raisons peuvent être:

  1. Maladies des glandes endocrines du cerveau - l'hypophyse (prolactinome, kystes du cerveau, méningiome) et l'hypothalamus (tuberculose, malformations et autres).
  2. Exposition aux radiations.
  3. Maladies du foie (cirrhose), de la glande thyroïde (hypothyroïdie).
  4. L'utilisation de certaines drogues (narcotiques, action psychotrope).

Vidéo: Causes de l'excès de prolactine chez les femmes, diagnostic et traitement

Détermination du taux de prolactine dans le sang et diagnostic des maladies causant l'hyperprolactinémie

En cas de signes de déséquilibre hormonal, un test de sérum sanguin est effectué pour déterminer le niveau de prolactine. Habituellement, pour obtenir un résultat fiable, il est recommandé d'effectuer 2 à 3 analyses sur des jours différents afin de prendre en compte l'effet des facteurs suivants agissant sur la production d'une hormone:

  • l'état psychologique de la femme (le stress entraîne une augmentation de la concentration de l'hormone);
  • charges sportives, stress physique;
  • sensations de douleur;
  • apport alimentaire excessif ou à jeun;
  • l'insomnie;
  • contact sexuel;
  • tabagisme, intoxication alcoolique.

Tout spécialiste à qui une femme s'adresse pour des maladies du foie, des reins et de la glande thyroïde peut s'adresser à une étude du niveau de prolactine. La présence de troubles neuropsychiatriques, de maladies féminines et de tumeurs cérébrales est la raison pour laquelle on analyse le contenu de la prolactine dans le sang.

Vidéo: test sanguin pour la prolactine

Afin de déterminer la direction du traitement, il est nécessaire d'établir la cause de l'augmentation de la prolactine. À l'aide de tests supplémentaires pour les hormones, la glande thyroïde est examinée (l'hypothyroïdie est établie). De plus, le rapport des hormones restantes produites par l'hypophyse est en cours d'étude, car elles affectent le fonctionnement de l'ensemble du système endocrinien.

Un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer les maladies du foie, des reins et du métabolisme.

L’augmentation de la prolactine chez la femme peut s’exprimer par des écarts par rapport à la concentration normale en sucre, cholestérol, enzymes et triglycérides, qui empêchent le dépôt de graisse dans le foie. La teneur en bilirubine dans le sang donne une idée de la production de bile dans le foie, travail du pancréas.

Pour un examen approfondi du cerveau, des organes de l'appareil génital féminin et d'autres organes, des ultrasons (ultrasons) et des rayons X sont utilisés. Lors de la détection de lésions graves des tissus, ainsi que des tumeurs, un examen par tomodensitométrie (TDM) est appliqué. La méthode d’examen la plus précise et la plus sûre est l’imagerie par résonance magnétique (IRM), qui permet d’obtenir une image tridimensionnelle des organes et d’étudier en profondeur la nature des modifications du cerveau, des glandes mammaires et des organes internes.

Traitement et prévention de l'hyperprolactinémie

Si des symptômes d'augmentation du taux d'hormones dans le sang sont constatés, la femme doit être placée sous la surveillance d'un médecin afin de pouvoir commencer le traitement avec des médicaments si nécessaire.

La réception de médicaments n'est pas prescrite dans les cas suivants:

  • si la concentration de prolactine est inférieure à 1000 mUI / l;
  • aucune anomalie dans l'état de l'hypophyse;
  • le système reproducteur fonctionne normalement;
  • le poids corporel est normal.

Traitement de la toxicomanie

Nommé uniquement dans le cas où l'augmentation ne découle pas de médicaments ni de changements physiologiques (grossesse, allaitement, etc.).

En cas de détection de tumeurs cérébrales avec une teneur accrue en prolactine chez les femmes, un traitement médicamenteux avec des préparations hormonales est nécessairement effectué. Dans la nomination du médicament prend en compte le poids corporel du patient, ainsi que le contenu de la prolactine. L'utilisation de ces médicaments aide à réduire la tumeur hypophysaire, à réduire les niveaux d'hormones. Les médicaments sont pris pendant une longue période (de 1 à 3 ans).

Le traitement avec ces agents est utilisé pour les troubles des ovaires, pour la formation pathologique du lait. En rétablissant le ratio hormones hypophysaires, les médicaments aident à lutter contre l’acromégalie (augmentation anormale des pieds, des mains et du visage).

Leur utilisation est contre-indiquée pendant la grossesse, les maladies cardiaques graves, les réactions allergiques. Les médicaments sont contre-indiqués chez les enfants.

Traitements chirurgicaux

Utilisé pour enlever l'adénome hypophysaire. Le retrait s'effectue de deux manières: par le nez ou en ouvrant le crâne. Les opérations sont effectuées dans les cas où le traitement médicamenteux ne donne aucun résultat ou en cas d'allergie aux médicaments.

Radiothérapie

Il est utilisé en cas d'intolérance aux médicaments ou de contre-indications à la chirurgie.

Prévention de l'hyperprolactinémie

Il consiste à effectuer des examens réguliers chez le gynécologue, endocrinologue, le traitement opportun des maladies associées aux troubles hormonaux.

Augmentation de la prolactine chez la femme: symptômes, traitement, causes, effets

La prolactine élevée chez les femmes (hyperprolactinémie) est une affection caractérisée par une augmentation de la concentration de l'hormone lactotrope dans le sang.

La prolactine (lactotropine, mammatropine, hormone mammotropine, hormone lactotrope LTG) est une hormone peptidique synthétisée par les cellules acidophiles de l'hypophyse antérieure. Pratiquement tous les effets connus de la prolactine sont associés à la fonction de reproduction. Il assure la croissance et le développement des glandes mammaires, favorise la sécrétion et la maturation du colostrum, ainsi que la transformation de ce dernier en lait mature.

Dans le sang, la LTG se présente sous plusieurs formes (monomère, dimère, tétramère). La forme biologiquement active de l'hormone est monomère (consiste en une seule chaîne peptidique).

La prolactine élevée chez les femmes est plus souvent détectée entre 25 et 40 ans. Chez les hommes du même groupe d'âge, cette affection est enregistrée beaucoup moins souvent.

Une LTG élevée entraîne souvent une augmentation de l'appétit et, par conséquent, du poids corporel, jusqu'à l'obésité, qui est enregistrée dans 40 à 60% des cas d'hyperprolactinémie chez les femmes.

Causes de l'augmentation de la prolactine chez les femmes

Les raisons qui entraînent une augmentation de la concentration de LTG chez les femmes sont physiologiques, pharmacologiques et pathologiques.

La concentration de prolactine dans le sang augmente chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement, lors d'efforts physiques excessifs, lors de rapports sexuels, de sommeil, de stress et de consommation de protéines. La production d'hormones ressemble à une vague - il y a des changements distincts dans la sécrétion au cours de la journée. Ainsi, une augmentation constante de la concentration de prolactine est observée pendant le sommeil (qu’il s’agisse de sommeil diurne ou nocturne). Le contenu de l'hormone dans le sang augmente au bout d'une heure et demie après s'être endormi et, au réveil, diminue fortement. Les valeurs de cet indicateur sont les plus basses vers la fin de la matinée et, dans l'après-midi, la concentration de l'hormone commence à augmenter. En l'absence de situations stressantes, les fluctuations quotidiennes de la prolactine dans le sang ne vont généralement pas au-delà de la plage normale.

L'hyperprolactinémie peut provoquer des médicaments, notamment des antidépresseurs, des antipsychotiques, des antihistaminiques, des contraceptifs à forte teneur en œstrogènes et des médicaments antiémétiques.

Les augmentations pathologiques de la prolactine chez les femmes peuvent être organiques et fonctionnelles. L'hyperprolactinémie organique est généralement causée par des néoplasmes de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. Les adénomes hypophysaires sécrétant de la prolactine sont appelés prolactinomes et font partie des tumeurs hypophysaires les plus courantes. Le taux de LTG dans le prolactinome est extrêmement élevé et peut dépasser 200 ng / ml. Mais les tumeurs qui ne produisent pas de prolactine provoquent parfois une prolactinémie secondaire en réduisant la production ou la perturbation du transport de la dopamine, un neurotransmetteur qui régule la synthèse de la prolactine.

L'hyperprolactinémie neuroleptique chez la femme enceinte peut entraîner un ralentissement de la croissance du fœtus, ainsi qu'une interruption prématurée de la grossesse, en début et en fin de période.

L'hyperprolactinémie fonctionnelle se développe dans le contexte de nombreux processus pathologiques. L'hormone prolactine est augmentée chez les femmes présentant les pathologies suivantes:

  • syndrome de selle turque vide;
  • maladies du cerveau (néoplasmes, encéphalite, méningite);
  • l'hypothyroïdie;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • insuffisance rénale chronique (augmentation de la LTG chez 65% des patients hémodialysés);
  • cirrhose du foie;
  • lupus érythémateux disséminé;
  • augmentation des taux d'œstrogènes dans le sang (puisque les œstrogènes ont un effet stimulant sur la synthèse de la prolactine);
  • opération sur la poitrine;
  • avortements fréquents et / ou curetage de l'utérus.

Il existe une forme idiopathique d'hyperprolactinémie, dans laquelle la fonction des cellules hypophysaires augmente sans que leur nombre change. Pourquoi cela se produit n'est pas encore établi.

Symptômes d'augmentation de la prolactine chez les femmes

Une augmentation de la prolactine chez les femmes ne se manifeste souvent pas et est détectée par hasard au cours de l'examen pour une autre raison. Dans d'autres cas, les symptômes de l'hyperprolactinémie sont les suivants:

  • troubles menstruels;
  • la sécrétion de lait des glandes mammaires en dehors de la période de lactation (galactorrhée);
  • diminution du désir sexuel, anorgasmie;
  • modifications atrophiques de la membrane muqueuse du vagin et de l'urètre;
  • virilisation;
  • séborrhée du cuir chevelu, amincissement des cheveux sur la tête;
  • propension à l'acné;
  • augmentation de la sécrétion de salive.

Les troubles du cycle menstruel chez les femmes atteintes d'hyperprolactinémie peuvent prendre les formes suivantes:

  • l'aménorrhée - l'absence de menstruation sur plusieurs cycles menstruels;
  • oligoménorrhée - raccourcir la durée des saignements menstruels à un ou deux jours;
  • Opsménorrhée - augmentation de l'intervalle entre les menstruations pendant plus de 35 jours;
  • ménométorragie - saignements menstruels beaucoup plus longs que d’habitude en durée ou en intensité;
  • cycles anovulatoires - cycles menstruels sans ovulation et formation du corps jaune;
  • raccourcissement de la phase lutéale du cycle menstruel.

L'augmentation de la prolactine chez les femmes représente environ 30% de tous les cas d'infertilité.

Dans certains cas d'hyperprolactinémie, le cycle menstruel de la patiente n'est pas perturbé.

Si une hyperprolactinémie s'est développée sur le fond d'un néoplasme de l'hypophyse, alors que la tumeur se développe, des maux de tête et des troubles visuels commencent à gêner le patient.

Diagnostic et traitement de l'augmentation de la prolactine chez la femme

L'hyperprolactinémie est détectée par des tests de laboratoire qui déterminent la quantité de prolactine dans le sang. Afin de clarifier les causes de la pathologie, recourir à des diagnostics avancés, en fonction d'indications, notamment:

  • déterminer le niveau d'autres hormones;
  • Examen aux rayons X de la zone de selle turque (détermination de la taille de l'hypophyse);
  • imagerie par ordinateur et / ou par résonance magnétique (évaluation de l'hypophyse et des tissus environnants);
  • examen ophtalmologique;
  • examen gynécologique.

Le taux de prolactine dans le sang des femmes en âge de procréer est de 2,8 à 29,2 ng / ml, chez les femmes ménopausées, de 1,8 à 20,3 ng / ml, mais peut varier selon les laboratoires. Des prélèvements sanguins pour l'analyse de la prolactine sont recommandés le matin de 9 heures à 11 heures.

L'hyperprolactinémie physiologique n'a pas besoin d'être traitée.

Si une augmentation de la concentration de prolactine est causée par la prise du médicament, le médicament est annulé. Le cycle menstruel est généralement rétabli dans les 4-5 semaines.

Dans le traitement de l'hyperprolactinémie, on utilise des agonistes de la dopamine. Si le niveau de LTG est élevé en raison d’une insuffisance surrénalienne ou thyroïdienne, il est indiqué un traitement hormonal substitutif, qui vous permet de normaliser le niveau de l’hormone dans le sang et d’éliminer les signes d’hyperprolactinémie.

Une augmentation de la prolactine chez les femmes ne se manifeste souvent pas et est détectée par hasard au cours de l'examen pour une autre raison.

Le traitement chirurgical est généralement indiqué pour les troubles de l’analyseur visuel et l’absence d’effet d’un traitement conservateur. L'intervention chirurgicale consiste à enlever une tumeur de l'hypophyse.

La radiothérapie est utilisée dans de rares cas (avec l'inefficacité ou l'intolérance d'autres types de traitement, ainsi qu'en cas d'échec de patients atteints de prolactinome résultant d'une chirurgie).

Conséquences de l'augmentation de la prolactine chez les femmes

Les effets de concentrations élevées prolongées de prolactine chez les femmes sont défavorables. Dans le contexte de l'hyperprolactinémie se développent:

L'augmentation de la prolactine chez les femmes représente environ 30% de tous les cas d'infertilité.

L'hyperprolactinémie neuroleptique chez la femme enceinte peut entraîner un ralentissement de la croissance du fœtus, ainsi qu'une interruption prématurée de la grossesse, en début et en fin de période.

Une LTG élevée entraîne souvent une augmentation de l'appétit et, par conséquent, du poids corporel, jusqu'à l'obésité, qui est enregistrée dans 40 à 60% des cas d'hyperprolactinémie chez les femmes. Cela augmente le taux de cholestérol total, les lipoprotéines de densité très basse et très basse, diminue la concentration de lipoprotéines de densité élevée, entraînant le développement d'une hypertension artérielle et d'une maladie coronarienne. Un taux élevé de prolactine chez les femmes est dangereux en raison du risque de résistance à l'insuline, qui s'explique par l'effet stimulant direct de l'hormone sur les cellules β du pancréas.

Une LTG élevée à long terme entraîne une diminution de la densité minérale osseuse, ce qui provoque l'ostéopénie et l'ostéoporose chez le patient.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones