La glande thyroïde est située dans le cou. Normalement, il synthétise les hormones thyroïdiennes qui régulent le métabolisme et le travail des organes internes. La fonction thyroïdienne est altérée 7 à 10 fois moins chez les hommes que chez les femmes. Et les tumeurs oncologiques de cette région sont également communes chez les deux sexes.

Les symptômes de la pathologie de la thyroïde peuvent être divisés en 5 groupes:

  • signes de troubles hormonaux;
  • manifestations de compression des tissus environnants;
  • inflammation dans la glande;
  • manifestations locales d'un processus malin;
  • symptômes communs en oncologie et inflammation.

En général, les hommes sont moins susceptibles de consulter un médecin pour se plaindre de la détérioration de leur santé. Habituellement, les représentants du sexe fort ignorent pendant longtemps tous les symptômes de la maladie. Y compris pour cette raison, les maladies de la thyroïde sont également tardives chez les hommes. Le diagnostic aux stades avancés peut être la cause d'un mauvais pronostic pour la vie et la santé. Tout d’abord, il s’agit de maladies oncologiques.

Symptômes de l'hyperthyroïdie

La maladie thyroïdienne peut causer:

  • synthèse hormonale excessive (hyperthyroïdie);
  • manque d'hormones (hypothyroïdie).

L'hyperthyroïdie survient avec un goitre toxique diffus et nodulaire. En outre, une augmentation temporaire de la concentration d'hormones thyroïdiennes se produit au stade initial de diverses thyroïdites.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie consistent en des symptômes de troubles du cœur, du tube digestif, du système nerveux, etc.

Les patients avec des niveaux excessifs d'hormones ont des plaintes sur:

  • perte de poids nette;
  • transpiration;
  • se sentir chaud;
  • augmentation persistante de la température corporelle (37-38 ° C);
  • état nerveux;
  • émotion accrue;
  • l'insomnie;
  • augmentation de l'appétit;
  • soif
  • selles fréquentes;
  • tremblant dans le corps;
  • doigts tremblants
  • pouls rapide;
  • pouls irrégulier;
  • essoufflement pendant le travail physique;
  • gonflement.

Les hommes souffrant d'hyperthyroïdie accordent une attention particulière à la réduction de l'endurance à l'effort physique et à l'augmentation de l'émotivité.

Si une synthèse excessive d'hormones est associée à un goitre toxique diffus, une ophtalmopathie endocrinienne est susceptible de se développer. Cette affection se manifeste par des poches gonflées des paupières, une vision double, un larmoiement. L'ophtalmopathie inquiète particulièrement ceux qui fument et passent de nombreuses heures devant l'écran.

Signes de fonction altérée

Les symptômes de l'hypothyroïdie sont des manifestations d'un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Cette maladie est caractéristique de la thyroïdite auto-immune chronique et du goitre endémique grave. L'hypothyroïdie est également un résultat logique après une chirurgie de la thyroïde ou un traitement par radio-iode.

Les signes de la fonction de la glande réduite:

  • l'apparition de l'excès de poids;
  • fatigue constante;
  • somnolence;
  • la léthargie;
  • distraction;
  • perte de mémoire;
  • capacité intellectuelle réduite;
  • bradycardie (pouls inférieur à 60 battements par minute);
  • constipation chronique;
  • peau sèche;
  • perte des sourcils et des cils;
  • gonflement du visage et du corps;
  • diminution de la température corporelle (moins de 36,6 ° C).

Dans l'hypothyroïdie, les patients deviennent indifférents à leur environnement. Ils sont vaincus par l'apathie. Il peut être difficile de créer une entreprise, de recueillir ses pensées. Les patients montrent un minimum d'émotion. Même leur voix et leurs expressions faciales ne sont pas expressives.

Chez les hommes atteints d'hypothyroïdie, les plaintes concernant une diminution du désir sexuel sont prioritaires. L’intérêt pour la vie sexuelle s’efface presque. La fréquence des émissions nocturnes et du montage le matin est réduite. De plus, il y a des problèmes pendant les rapports sexuels. Les hommes signalent une diminution de la puissance (dysfonction érectile).

Ils ont des plaintes caractéristiques sur:

  • érection faible;
  • moins de rigidité (dureté) du pénis;
  • la nécessité de faire un effort conscient pour maintenir une érection;
  • éjaculation rapide;
  • éjaculation avec érection incomplète.

L'hypothyroïdie est également associée à l'infertilité masculine. Le déséquilibre hormonal se manifeste non seulement par un dysfonctionnement érectile, mais également par la détérioration des spermogrammes.

Même au stade initial de l'hypothyroïdie, il existe une diminution significative du nombre de formes de spermatozoïdes mobiles et viables (asthénozoospermie). Les cellules génitales dans leur masse sont fonctionnellement immatures. De tels changements réduisent le risque de grossesse chez le partenaire plusieurs fois.

Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez les hommes atteints d'hypothyroïdie sont également associés à un déficit en testostérone. Le manque d'hormones sexuelles mâles est observé chez la majorité des patients présentant une fonction thyroïdienne réduite. L'hypoandrogénie se manifeste par une diminution de la croissance des poils sur le visage et le corps, une diminution de la masse musculaire, de l'endurance, etc. Ce problème est traité avec des médicaments (préparations à base de testostérone) sous la supervision d'un urologue.

Compression mécanique

Normalement, la glande thyroïde chez l'homme ne dépasse pas 25 cm³. Si de gros noeuds apparaissent dans le tissu ou que le tout est hypertrophié, un goitre est diagnostiqué. L'augmentation du volume de la thyroïde est parfois perceptible lorsqu'on la regarde du cou. Cependant, les hommes paient généralement peu d'attention à ce petit défaut cosmétique. La plupart des goitres dérangent les représentants du sexe fort, si la glande comprime les tissus environnants.

La compression mécanique due au goitre diffus ou nodulaire se manifeste:

  • violation de l'ingestion de nourriture et d'eau;
  • difficulté à respirer;
  • enrouement;
  • toux sèche;
  • mal de tête;
  • gonflement du visage, etc.

Enrouement, toux, gorge nouée, beaucoup d'hommes l'ignorent pendant longtemps. Les patients associent ces problèmes à d’autres facteurs (tabagisme, conditions de travail néfastes). Les hommes paient des douleurs au cou si le volume du tissu thyroïdien dépasse 30 à 40 cm³.

Le traitement du goitre peut être à la fois conservateur et radical. Parfois, un traitement à l'iodure de potassium ou à la thyroxine est indiqué. Le traitement le plus efficace est la chirurgie.

Inflammation du tissu thyroïdien

Inflammation thyroïdienne - thyroïdite. Cette condition est associée au travail de l'immunité. Dans le domaine de l'inflammation voir gonflement, pléthore, abondance de cellules immunitaires.

L'inflammation aiguë est un problème chirurgical. Généralement, une telle inflammation provoque une infection bactérienne. La thyroïdite aiguë survient après une blessure au cou ou une maladie purulente des voies respiratoires supérieures. La maladie se manifeste par une douleur intense, de la fièvre, une rougeur de la peau sur la glande. Le traitement comprend l'ouverture et le drainage des abcès, l'antibiothérapie, etc.

La thyroïdite subaiguë se manifeste par une douleur intense lorsqu'on appuie sur la glande thyroïde. Cette maladie est généralement associée à une infection virale. Dans les analyses de sang, les patients constatent une forte accélération de la RSE, la lymphocytose. Une telle inflammation provoque une fièvre prolongée. Le traitement de la thyroïdite subaiguë est effectué à l'hôpital. Les patients prescrits un traitement anti-inflammatoire. Si la thyroïdite est accompagnée d'hyperthyroïdie grave ou d'hypothyroïdie, des médicaments spéciaux sont prescrits.

L'inflammation chronique de la glande thyroïde a de faibles manifestations cliniques. Ce processus dure des années et est généralement associé à une pathologie auto-immune. La thyroïdite chronique se caractérise par une augmentation de la densité thyroïdienne. Le tissu glandulaire devient dur et hétérogène. Le traitement de l'inflammation dans la thyroïdite chronique n'est pas effectué. Corrigez uniquement les troubles hormonaux (hyperthyroïdie, hypothyroïdie), s'ils surviennent.

Signes de cancer de la thyroïde

Chez les hommes et les femmes, les signes du processus oncologique dans la glande thyroïde sont similaires.

Localement, lors de l'examen du cou chez des patients présentant un tel problème, ils révèlent:

  • grands néoplasmes solides simples dans les lobes ou l'isthme;
  • diminution de la mobilité des glandes;
  • ganglions lymphatiques enflés.

Parmi les signes généraux de l'oncologie, trouvez:

  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • l'asthénie;
  • intoxication.

Le cancer de la thyroïde peut être suspecté lors de l'examen et de l'interview d'un patient. Cependant, ce diagnostic ne peut être posé qu'après l'examen (échographie, prise de sang, ponction).

Le traitement du cancer de la thyroïde est radical. Les patients se voient prescrire une chirurgie ou une thérapie à l'iode radioactif. Pour traiter de telles maladies, les médecins doivent posséder un certificat d’oncologue dans des établissements médicaux spécialisés.

Glande thyroïde: symptômes de la maladie chez l'homme

Aujourd'hui, la pathologie thyroïdienne est de plus en plus diagnostiquée chez les hommes.

Pour les hommes, il est important d'identifier les premiers signes de la maladie et de ne pas être confondu avec les changements liés à l'âge: bouffées de chaleur, extinction de la fonction sexuelle et fatigue accrue.

Aux stades précoces de la maladie, la glande thyroïde peut ne pas causer de gêne visible aux hommes, et les symptômes peuvent être mineurs. Le plus grand danger de la pathologie de la glande réside dans la possibilité de formation de goitres, de cellules atypiques et en conséquence du développement d'un cancer.

La forme de maladie thyroïdienne chez les hommes

La pratique médicale identifie 5 formes de pathologie thyroïdienne chez l'homme qui peuvent se développer à tout âge.

L'hyperthyroïdie

Une maladie auto-immune où la production d'hormones se produit en trop grande quantité. En règle générale, les causes de cette pathologie sont l'exposition aux radiations ou la vie dans des conditions défavorables.

L’hyperthyroïdie est une maladie de nature auto-immune, dans laquelle la production d’hormones se produit dans trop de cas.

Goitre toxique diffus (maladie de Basedow)

La pathologie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes, mais elle se retrouve également chez le sexe opposé. Une caractéristique distinctive de la maladie est la production d'hormones, mais pas de la thyroïde, mais du système immunitaire. Dans le même temps, il y a une augmentation significative de l'organe lui-même.

Thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto)

Syndrome neuroendocrinien rare, dans lequel l'organisme commence à produire des anticorps spécifiques qui détruisent les cellules thyroïdiennes. En conséquence, les cellules des glandes commencent à se développer, essayant de compenser la perte qui conduit à la formation de tumeurs.

Thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto) - Syndrome neuroendocrinien rare dans lequel l'organisme commence à produire des anticorps spécifiques qui détruisent les cellules thyroïdiennes.

Oncopathologie de la glande thyroïde (cancer de la thyroïde)

Il convient de noter que toutes les tumeurs de la thyroïde, y compris le goitre ou les petits nœuds, peuvent servir de conditions préalables au développement de l'oncologie. Habituellement, les ganglions de la thyroïde en présence de cellules atypiques sont assez solides. Quand ils sont détectés, l’endocrinologue prescrit en outre le passage d’une biopsie pour confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire.

Maladie thyroïdienne masculine: symptômes courants

Il est très difficile de déterminer la présence de l'une ou l'autre maladie thyroïdienne chez l'homme par des symptômes indirects, notamment sans connaissances médicales. Mais il existe des symptômes courants qui peuvent alarmer et devenir une raison de consulter un médecin.

Les principaux symptômes de la maladie de la thyroïde incluent les symptômes suivants:

  • augmentation de la somnolence et de la fatigue même après un long repos;
  • développement possible de l'insomnie;
  • changements d'humeur, irritabilité souvent déraisonnable;
  • extinction de l'attirance sexuelle;
  • changements dans le tractus gastro-intestinal, caractérisé par une constipation fréquente;
  • hypersensibilité au froid;
  • changements dans la voix, qui devient plus enrouée et basse;
  • une forte augmentation du poids corporel.

Les principaux symptômes de la maladie de la thyroïde comprennent une somnolence et une fatigue accrues.

Cet ensemble de symptômes est courant et ne permet pas de déterminer avec précision la présence de pathologies de la thyroïde. Cependant, ces signes décrits sont un signal pour un examen plus approfondi.

Formes de la maladie thyroïdienne et leurs symptômes

En médecine, il est habituel de distinguer trois formes de maladie thyroïdienne:

  • trop d'hormones (thyrotoxicose);
  • production d'hormones à très petites doses (hypothyroïdie);
  • maladies sans signes évidents, mais lors du diagnostic de la formation de nœuds ou de goitre sont déjà visibles.

L'hypothyroïdie affecte les hommes beaucoup moins souvent que la population féminine. Souvent, la maladie ne présente aucune manifestation clinique ou est masquée par un certain nombre d'autres pathologies. Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie comprennent les manifestations suivantes:

  • destruction des follicules pileux entraînant leur perte;
  • diminution de la productivité, capacité de travail;
  • altération de la mémoire, processus de pensée;
  • le développement de l'œdème, particulièrement palpable dans les jambes;
  • problèmes dermatologiques: peau sèche, pâleur;
  • gain de poids, qui ne diminue pas même pendant le régime.

L’un des signes de l’hypothyroïdie est une altération de la mémoire.

La thyrotoxicose est caractérisée par un excès d'hormones, ce qui entraîne une détérioration rapide des organes et du corps humain dans son ensemble. Les symptômes suivants de la maladie thyroïdienne chez les hommes sont observés:

  • augmentation de la température centrale du corps sans raison apparente;
  • violation du rythme cardiaque, le développement possible de la tachycardie;
  • il y a une perte de poids;
  • irritabilité, éclats d’agression non motivés.

Les principales raisons du développement de la pathologie thyroïdienne

Les principaux facteurs pouvant provoquer le développement de maladies des glandes chez les hommes sont les suivants:

  • stress psycho-émotionnel constant;
  • les maladies chroniques, ainsi que les maladies infectieuses, qui n'ont pas répondu au traitement;
  • erreurs nutritionnelles, manque de vitamines et de micro-éléments, en particulier d'iode;
  • vivre dans des zones où le niveau de rayonnement de fond est trop élevé;
  • traitement médicamenteux d'autres maladies, qui parfois affecte négativement la glande thyroïde.

Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire un certain nombre de procédures de diagnostic, notamment une échographie de la glande, une prise de sang pour détecter les hormones.

Méthodes de diagnostic pour la détection de la maladie thyroïdienne

Le diagnostic initial consiste à examiner le patient, à poursuivre la palpation et à interroger le médecin sur les symptômes. Dès la première consultation avec palpation, le médecin peut détecter les nœuds et suggérer un danger possible.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un certain nombre de procédures de diagnostic, notamment un examen échographique de la glande, un test sanguin de laboratoire pour détecter les hormones (T3, T4, TSH).

Traitement des maladies de la thyroïde

Il existe deux types de traitement des maladies de la glande - le médicament et la chirurgie. Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments à base de tyrosine. Souvent, le médecin choisit d’autres méthodes de traitement, par exemple l’iode radioactif. L'objectif du traitement est d'éliminer ou de détruire le tissu glandulaire endommagé. Cependant, les experts recommandent rarement une telle méthode en raison de la difficulté de choisir correctement le dosage des préparations d'iode. C'est le montant erroné qui peut déclencher le développement de l'hypothyroïdie.

L'objectif du traitement est d'éliminer ou de détruire le tissu glandulaire endommagé.

Les traitements chirurgicaux sont prescrits dans de tels cas:

  • la présence de formations oncologiques;
  • développement de goitre;
  • hyperstimulation de la glande en présence d'une carence en iode;
  • dans le cas où le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats positifs.

Il convient de noter qu'un traitement médicamenteux bien choisi donne un résultat thérapeutique après quelques semaines. Par conséquent, il est important pendant tout ce temps de surveiller leur état de santé et, en l'absence de dynamique positive, de contacter un endocrinologue pour remplacer les traitements par des traitements plus efficaces.

Maladies thyroïdiennes chez l'homme: symptômes, traitement et prévention

Si nous parlons de maladies de la glande thyroïde chez les hommes, les symptômes, le traitement et la prévention sont à bien des égards similaires à ceux d'une pathologie similaire chez les femmes, mais il existe encore certaines particularités. Nous allons parler d'eux dans cet article.

Comment fonctionne la glande thyroïde chez les hommes

Avec les îlots du pancréas, les glandes surrénales et l'hypothalamus, la glande thyroïde appartient aux organes du système endocrinien. Il produit des hormones spéciales contenant de l'iode, qui sont extrêmement importantes pour notre corps.

La glande thyroïde est située en face de la trachée, elle a 2 lobes reliés entre eux par un isthme, dont le volume total chez l'homme ne doit pas dépasser 25 ml. La glande thyroïde est divisée en lobules dont les follicules produisent la triiodothyronine et la thyroxine.

Les effets des hormones thyroïdiennes sont divers et nombreux, et tout le travail de la glande peut être comparé au violon de premier plan du travail orchestral: il participe à la régulation du métabolisme, au développement de l'intelligence, à la normalisation des systèmes nerveux et cardiovasculaire, à la thermorégulation et au renforcement du système immunitaire.

Maladies de la glande thyroïde chez l'homme

Chez les hommes, on trouve les troubles thyroïdiens suivants:

Pour l'examen, le diagnostic et le traitement des maladies de la glande thyroïde est nécessaire de consulter un endocrinologue. Il clarifiera les plaintes, examinera la glande thyroïde, nommera un examen supplémentaire, qui, selon la situation, pourra inclure, outre les tests cliniques classiques, l'étude du taux d'hormones, l'échographie, la scintigraphie, etc.

Goitre endémique

Le goitre endémique est une surcroissance, une augmentation de la taille du tissu thyroïdien due à une carence en iode, qui pénètre dans le corps avec de la nourriture et de l'eau.

Les symptômes

Le symptôme principal du goitre endémique est une hypertrophie de la glande thyroïde (pour un homme, elle dépasse 25 ml).

À la palpation de la glande indolore, consistance uniforme, élastique. Cependant, dans certains cas, des nœuds peuvent être détectés.

Avec un fort élargissement de la glande thyroïde, les symptômes suivants apparaissent:

  • faiblesse générale;
  • mal de tête;
  • malaise dans le coeur;
  • sensation de compression dans le cou, aggravée en position couchée;
  • difficulté à avaler, à respirer;
  • crises d'asthme périodiques (avec compression trachéale);
  • toux sèche.

Traitement

Avec une légère augmentation de la glande thyroïde, des préparations d'iode sont prescrites et le régime alimentaire est ajusté. Si le goitre a atteint une taille énorme, alors recourir à une intervention chirurgicale.

Prévention

Un homme adulte a besoin d'environ 100 à 200 microgrammes d'iode par jour. Pour garantir cette quantité, vous devez consommer des aliments riches en iode, par exemple:

  • des fruits de mer;
  • chou marin;
  • feijoa;
  • les noix;
  • sel iodé.

S'il n'est pas possible d'utiliser régulièrement ces produits, vous pouvez suivre régulièrement des cours de médicaments contenant de l'iode prescrits par un endocrinologue, par exemple l'iodomarine.

L'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une affection particulière qui se développe en raison d'un manque d'hormones thyroïdiennes. Peut survenir lorsque les cellules des glandes sont endommagées par une inflammation auto-immune (thyroïdite chronique auto-immune), une destruction du tissu des glandes par un processus tuberculeux ou syphilitique, en cas de diminution de la sensibilité des cellules du corps aux hormones stimulant la thyroïde, après élimination d'une partie de la glande thyroïde en cas de cancer ou de thyréotoxicose.

Les symptômes

Symptômes communs chez les femmes et les hommes:

  • faiblesse générale;
  • somnolence pathologique;
  • fatigue
  • gain de poids;
  • frilosité, diminution de la température;
  • perte de mémoire, capacités mentales;
  • peau sèche;
  • gonflement du visage;
  • élocution lente et difficile due au gonflement des cordes vocales;
  • douleurs articulaires;
  • douleur cardiaque, pouls lent (bradycardie);
  • la constipation;
  • diminution de l'appétit;
  • apathie, dépression.

Traitement

Au cours de sa vie, un endocrinologue reçoit un traitement substitutif aux hormones thyroïdiennes.

Prévention

La prévention spécifique de cette maladie n'existe pas actuellement. Pour prévenir les crises d'hypothyroïdie, un traitement régulier est nécessaire, ainsi que des examens préventifs chez l'endocrinologue afin de contrôler le niveau d'hormones thyroïdiennes et d'ajuster la posologie des médicaments.

L'hyperthyroïdie (thyrotoxicose)

L'hyperthyroïdie est l'effet excessif des hormones thyroïdiennes sur le corps.

Les symptômes

Commun pour les femmes et les hommes:

  • perte de poids;
  • transpiration;
  • beoglaziye (exophtalmie);
  • palpitations cardiaques;
  • apparition de fibrillation auriculaire;
  • irritabilité, volatilité;
  • tremblement des mains;
  • augmentation de l'appétit;
  • troubles des selles ou constipation;
  • faiblesse musculaire et atrophie;
  • perte de coordination;
  • calvitie précoce;
  • cheveux secs et fragiles.

Chez les hommes, il y a diminution de la libido et de la puissance, les surfaces antérieures du bas des jambes, ainsi que le dos des pieds, s'épaississent. Sur fond de thyrotoxicose, ils présentent plus souvent un infarctus du myocarde, de l’ostéoporose et des os fragiles.

En général, la thyréotoxicose chez les hommes est plus grave que chez les femmes. Cependant, pendant longtemps, ils ne cherchent pas l'aide d'un médecin, espérant que tout est en quelque sorte formé.

Traitement

  • c en prenant des médicaments (on prescrit des médicaments thyréostatiques qui inhibent l'activité de la glande thyroïde);
  • l'iode radioactif, qui s'accumule dans la glande et provoque la mort de ses cellules;
  • chirurgicalement (une partie du tissu thyroïdien est enlevée).

Le traitement médicamenteux permet de surveiller et d’évaluer en permanence l’efficacité du traitement chez l’endocrinologue. La complication la plus courante de l'utilisation d'iode radioactif ou d'un traitement chirurgical est le développement de l'hypothyroïdie, qui nécessite un traitement de substitution à vie.

Prévention

Après le traitement, afin de prévenir les rechutes de thyrotoxicose, les médecins recommandent aux hommes:

  • éviter les efforts physiques graves;
  • surmenage;
  • service de nuit;
  • situations stressantes.

Il est nécessaire de maintenir un mode de vie sain, de passer régulièrement des examens préventifs chez l’endocrinologue, d’abandonner les mauvaises habitudes.

Thyroïdite auto-immune chronique

La plupart des experts considèrent qu'il s'agit d'une maladie héréditaire, mais elle se développe dans les cas où le système immunitaire est défaillant.

Les symptômes

Principalement manifesté par des signes progressifs d'hypothyroïdie.

Traitement

Le traitement vise à supprimer la réaction auto-immune (traitement immunosuppresseur), à soulager l'inflammation et à corriger l'hypothyroïdisme en administrant des médicaments de traitement de remplacement appropriés.

Prévention

Le but de la prophylaxie dans la thyroïdite auto-immune est de prévenir la formation de kystes, des nœuds dans la glande thyroïde. Pour ce faire, vous devez régulièrement subir un examen chez l’endocrinologue, surveiller le fonctionnement et le niveau des hormones thyroïdiennes, éliminer les signes d’inflammation auto-immune.

Tumeurs, kystes et cancers de la thyroïde

Chez les hommes, les cancers aux stades initiaux sont généralement complètement asymptomatiques.
Il est nécessaire de faire appel à un endocrinologue s’il existe une asymétrie visible (par exemple, le côté droit du fer a commencé à se faire plus visible que sur le côté gauche du cou). Et déjà, le médecin à la réception examinera la glande plus en détail, prescrira une échographie, ainsi que d'autres types d'examens.

Traitement

Tumeurs bénignes de petite taille, kystes à observer. Le cancer de la thyroïde est traité par un oncologue en utilisant des méthodes de traitement chirurgicales, ainsi que la radio et la chimiothérapie.

Prévention

Dans une certaine mesure, éviter l'apparition d'un cancer de la thyroïde aidera à prévenir la carence en iode, car dans ce cas, la glande ne capturera pas activement ses isotopes radioactifs.
Un examen régulier chez l’endocrinologue, une surveillance par échographie des noeuds et d’autres structures de la glande thyroïde aideront à détecter rapidement l’apparition d’une croissance tumorale agressive et à prendre les mesures appropriées.

Conclusion

Les maladies de la glande thyroïde chez les hommes sont moins courantes que dans la belle moitié de l’humanité, mais elles se manifestent à peu près de la même façon que chez les femmes, à l’exception de la thyréotoxicose, que les hommes souffrent plus gravement. La cause principale des cas négligés de maladie thyroïdienne chez les hommes est qu’ils sont moins susceptibles de faire appel à un spécialiste au stade initial de la maladie.

Quel médecin contacter

Les plaintes d'hypothyroïdie ou d'hypothyroïdie sont souvent nombreuses et non spécifiques. Lors de l'apparition des signes décrits dans notre article, il est possible de s'adresser au thérapeute. Il sera en mesure de poser un diagnostic initial et de diriger le patient vers un endocrinologue. Dans de nombreux cas, le patient doit consulter un neurologue, un cardiologue, un gastro-entérologue, un oncologue et un chirurgien.

Premier docteur

Troubles de la thyroïde chez l'homme

Aujourd'hui, la pathologie thyroïdienne est de plus en plus diagnostiquée chez les hommes.

Pour les hommes, il est important d'identifier les premiers signes de la maladie et de ne pas être confondu avec les changements liés à l'âge: bouffées de chaleur, extinction de la fonction sexuelle et fatigue accrue.

Aux stades précoces de la maladie, la glande thyroïde peut ne pas causer de gêne visible aux hommes, et les symptômes peuvent être mineurs. Le plus grand danger de la pathologie de la glande réside dans la possibilité de formation de goitres, de cellules atypiques et en conséquence du développement d'un cancer.

La forme de maladie thyroïdienne chez les hommes

La pratique médicale identifie 5 formes de pathologie thyroïdienne chez l'homme qui peuvent se développer à tout âge.

L'hyperthyroïdie

Une maladie auto-immune où la production d'hormones se produit en trop grande quantité. En règle générale, les causes de cette pathologie sont l'exposition aux radiations ou la vie dans des conditions défavorables.

L’hyperthyroïdie est une maladie de nature auto-immune, dans laquelle la production d’hormones se produit dans trop de cas.

Goitre toxique diffus (maladie de Basedow)

La pathologie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes, mais elle se retrouve également chez le sexe opposé. Une caractéristique distinctive de la maladie est la production d'hormones, mais pas de la thyroïde, mais du système immunitaire. Dans le même temps, il y a une augmentation significative de l'organe lui-même.

Thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto)

Syndrome neuroendocrinien rare, dans lequel l'organisme commence à produire des anticorps spécifiques qui détruisent les cellules thyroïdiennes. En conséquence, les cellules des glandes commencent à se développer, essayant de compenser la perte qui conduit à la formation de tumeurs.

Thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto) - Syndrome neuroendocrinien rare dans lequel l'organisme commence à produire des anticorps spécifiques qui détruisent les cellules thyroïdiennes.

Oncopathologie de la glande thyroïde (cancer de la thyroïde)

Il convient de noter que toutes les tumeurs de la thyroïde, y compris le goitre ou les petits nœuds, peuvent servir de conditions préalables au développement de l'oncologie. Habituellement, les ganglions de la thyroïde en présence de cellules atypiques sont assez solides. Quand ils sont détectés, l’endocrinologue prescrit en outre le passage d’une biopsie pour confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire.

Maladie thyroïdienne masculine: symptômes courants

Il est très difficile de déterminer la présence de l'une ou l'autre maladie thyroïdienne chez l'homme par des symptômes indirects, notamment sans connaissances médicales. Mais il existe des symptômes courants qui peuvent alarmer et devenir une raison de consulter un médecin.

Les principaux symptômes de la maladie de la thyroïde incluent les symptômes suivants:

augmentation de la somnolence et de la fatigue même après un long repos; développement possible de l'insomnie; changements d'humeur, irritabilité souvent déraisonnable; extinction de l'attirance sexuelle; changements dans le tractus gastro-intestinal, caractérisé par une constipation fréquente; hypersensibilité au froid; changements dans la voix, qui devient plus enrouée et basse; une forte augmentation du poids corporel.

Les principaux symptômes de la maladie de la thyroïde comprennent une somnolence et une fatigue accrues.

Cet ensemble de symptômes est courant et ne permet pas de déterminer avec précision la présence de pathologies de la thyroïde. Cependant, ces signes décrits sont un signal pour un examen plus approfondi.

Formes de la maladie thyroïdienne et leurs symptômes

En médecine, il est habituel de distinguer trois formes de maladie thyroïdienne:

trop d'hormones (thyrotoxicose); production d'hormones à très petites doses (hypothyroïdie); maladies sans signes évidents, mais lors du diagnostic de la formation de nœuds ou de goitre sont déjà visibles.

L'hypothyroïdie affecte les hommes beaucoup moins souvent que la population féminine. Souvent, la maladie ne présente aucune manifestation clinique ou est masquée par un certain nombre d'autres pathologies. Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie comprennent les manifestations suivantes:

destruction des follicules pileux entraînant leur perte; diminution de la productivité, capacité de travail; altération de la mémoire, processus de pensée; le développement de l'œdème, particulièrement palpable dans les jambes; problèmes dermatologiques: peau sèche, pâleur; gain de poids, qui ne diminue pas même pendant le régime.

L’un des signes de l’hypothyroïdie est une altération de la mémoire.

La thyrotoxicose est caractérisée par un excès d'hormones, ce qui entraîne une détérioration rapide des organes et du corps humain dans son ensemble. Les symptômes suivants de la maladie thyroïdienne chez les hommes sont observés:

augmentation de la température centrale du corps sans raison apparente; violation du rythme cardiaque, le développement possible de la tachycardie; il y a une perte de poids; irritabilité, éclats d’agression non motivés.

Les principales raisons du développement de la pathologie thyroïdienne

Les principaux facteurs pouvant provoquer le développement de maladies des glandes chez les hommes sont les suivants:

stress psycho-émotionnel constant; les maladies chroniques, ainsi que les maladies infectieuses, qui n'ont pas répondu au traitement; erreurs nutritionnelles, manque de vitamines et de micro-éléments, en particulier d'iode; vivre dans des zones où le niveau de rayonnement de fond est trop élevé; traitement médicamenteux d'autres maladies, qui parfois affecte négativement la glande thyroïde.

Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire un certain nombre de procédures de diagnostic, notamment une échographie de la glande, une prise de sang pour détecter les hormones.

Méthodes de diagnostic pour la détection de la maladie thyroïdienne

Le diagnostic initial consiste à examiner le patient, à poursuivre la palpation et à interroger le médecin sur les symptômes. Dès la première consultation avec palpation, le médecin peut détecter les nœuds et suggérer un danger possible.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un certain nombre de procédures de diagnostic, notamment un examen échographique de la glande, un test sanguin de laboratoire pour détecter les hormones (T3, T4, TSH).

Traitement des maladies de la thyroïde

Il existe deux types de traitement des maladies de la glande - le médicament et la chirurgie. Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments à base de tyrosine. Souvent, le médecin choisit d’autres méthodes de traitement, par exemple l’iode radioactif. L'objectif du traitement est d'éliminer ou de détruire le tissu glandulaire endommagé. Cependant, les experts recommandent rarement une telle méthode en raison de la difficulté de choisir correctement le dosage des préparations d'iode. C'est le montant erroné qui peut déclencher le développement de l'hypothyroïdie.

L'objectif du traitement est d'éliminer ou de détruire le tissu glandulaire endommagé.

Les traitements chirurgicaux sont prescrits dans de tels cas:

la présence de formations oncologiques; développement de goitre; hyperstimulation de la glande en présence d'une carence en iode; dans le cas où le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats positifs.

Il convient de noter qu'un traitement médicamenteux bien choisi donne un résultat thérapeutique après quelques semaines. Par conséquent, il est important pendant tout ce temps de surveiller leur état de santé et, en l'absence de dynamique positive, de contacter un endocrinologue pour remplacer les traitements par des traitements plus efficaces.

La glande thyroïde chez les hommes, contrairement aux femmes, n'est pas si capricieuse et moins susceptible de souffrir de pathologies.

Et les symptômes de la maladie de la thyroïde dans une forte moitié de l'humanité sont très similaires à ceux que les médecins disent du beau sexe.

Mais il y a quand même des particularités. Quels sont les symptômes de la maladie de la thyroïde peuvent être identifiés chez les hommes? Pour cela, il est important de connaître les anomalies de la thyroïde pouvant survenir dans la partie masculine de la population mondiale.

Maladies de la glande thyroïde chez l'homme

Les experts identifient plusieurs types de maladies et de pathologies de la glande thyroïde chez l'homme. Chacune d'elles a ses propres spécificités et caractéristiques, mais une personne peut en souffrir plusieurs à la fois ou une pathologie en provoquer le développement.

La thyroïde humaine est sensible aux maladies suivantes:

goitre endémique; thyrotoxicose; thyroïdite; l'hypothyroïdie; le cancer; l'hyperthyroïdie.

Dans cet article, nous examinerons de plus près plusieurs maladies majeures: l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie, le cancer de la glande et la thyroïdite. Leurs signes sont quelque peu similaires et quelque peu différents, alors que très souvent la maladie de la thyroïde survient pour le moment est cachée

Si vous soupçonnez la survenue de l’une de ces pathologies, un homme devrait toujours consulter un médecin. L'endocrinologue s'occupe de la perturbation du système endocrinien et en particulier de la glande thyroïde.

Les hommes souffrant de maladie de la thyroïde est beaucoup plus difficile que les femmes, diagnostiquer le développement de pathologies dans le sexe fort est également plus difficile. Par conséquent, retarder avec une randonnée chez l'endocrinologue, même avec une maladie légère ne devrait pas être.

Problèmes de thyroïde - symptômes chez les hommes

La difficulté de diagnostiquer la maladie thyroïdienne est que souvent les symptômes du développement de toute pathologie rappellent à une personne la fatigue ordinaire, semblent être une conséquence du manque de repos ou du sommeil, beaucoup d'hommes écrivent des maux de tête ou de l'insomnie pour changer les conditions météorologiques. En général, les excuses pour ne pas consulter le médecin, tout le monde peut en trouver une quantité énorme.

Mais si une léthargie, des défaillances de la mémoire, une perte de cheveux ou une transpiration excessive apparaissent à une certaine fréquence ou accompagnent constamment l'homme, il est important qu'il réfléchisse ici à la possibilité de se rendre chez le spécialiste.

Les principaux symptômes accompagnant la glande thyroïde chez les hommes ne diffèrent pas beaucoup des signes présents chez les femmes atteintes d'une violation du travail de cet organe. Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez les hommes sont les suivants:

fatigue sentiment constant de fatigue; somnolence; état d'anxiété; des nausées; les fluctuations de poids à la hausse ou à la baisse; chute des cheveux et fragilité des plaques à ongles; peau très sèche; transpiration accrue; augmentation de la température corporelle qui dure plusieurs jours; diminution du désir sexuel; des convulsions; augmentation de la pression artérielle.

Ce ne sont pas tous des signes qui caractérisent la maladie thyroïdienne. Comme vous pouvez le constater, il est très facile de les confondre avec d’autres maladies ou tout simplement avec l’état du corps à un moment donné. Il est donc important que chaque homme surveille de près l'état de son corps et réagisse brusquement à tout échec en son sein, à l'écoute de lui-même, afin de ne pas manquer le début du développement d'une maladie grave et parfois très difficile.

Afin de ne pas confondre différents types de maladies thyroïdiennes, un homme doit connaître les principaux signes du développement de chacune d’elles. Pour ce faire, vous pouvez lire la littérature médicale ou de bons articles d’information sur Internet. Mais il est préférable de consulter périodiquement l’endocrinologue pour des examens préventifs.

L'hypothyroïdie

Cette maladie se développe en raison du manque, c'est-à-dire d'une production insuffisante, d'hormones thyroïdiennes, dont la thyroxine et la triiodothyronine sont les principales substances. Selon les statistiques, ils souffrent, parfois même sans le savoir, de 10 à 20% des hommes en général. Dans 0,2 à 2,5% des représentants de la moitié forte de l’humanité, la maladie se manifeste par des symptômes prononcés.

Les principales causes de l'hypothyroïdie chez l'homme:

thyroïdite; processus inflammatoires; la tuberculose; processus syphilitiques; exposition radioactive; prédisposition génétique; ablation chirurgicale d'une partie de la glande.

Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les hommes ressemblent à bien des égards à ceux que les médecins célèbrent chez les femmes, mais il y a certaines particularités. Ce qui suit est une liste de signes de la maladie, communs aux deux sexes et caractéristiques uniquement chez les hommes:

ongles cassants et manque de brillance; les poches; peau sèche et pâle; perte et rupture de cheveux; somnolence et léthargie; états dépressifs; abaisser la pression artérielle et la température corporelle; constipation et manque d'appétit; réticence à avoir des relations sexuelles; éjaculation précoce ou retardée; problèmes d'érection; réduction de la motilité des spermatozoïdes et de leur nombre.

Le traitement de l'hypothyroïdie doit être prescrit par un médecin, car cela implique une intervention grave du système endocrinien. Des stéroïdes sont prescrits au patient pour augmenter le niveau de production d'hormones thyroïdiennes, ce qui compensera leur manque dans l'organisme. Malheureusement, un patient atteint d'hypothyroïdie sera obligé de prendre de tels médicaments, probablement toute sa vie.

L'absence de traitement peut entraîner la survenue d'une crise d'hypothyroïdie, une affection grave pouvant entraîner le décès du patient. La prévention dans ce cas, un seul - un examen opportun par un spécialiste et la mise en œuvre de toutes les ordonnances du médecin.

L'hyperthyroïdie

Cette maladie s'appelle également thyrotoxicose. C'est le contraire de l'hypothyroïdie dans l'état de la glande thyroïde - dans ce cas, une quantité excessive d'hormones est produite, ce qui a un effet négatif sur le corps de l'homme.

Symptômes de l'hyperthyroïdie chez les hommes:

rougeur de la peau; transpiration; perte de poids; une augmentation de la taille de la glande; douleur au coeur et palpitations avec peu d'effort physique; la béglase; craintes déraisonnables, nervosité, irritabilité; doigts tremblants diminution du désir sexuel; trouble du système digestif.

La méthode de traitement de l'hyperthyroïdie dépend en grande partie du degré de développement de la maladie, qui en est la cause. Les médecins secrètent une thérapie conservatrice (avec médicaments, régimes), une intervention chirurgicale (ablation complète ou partielle de la glande thyroïde) et une thérapie à l'iode radioactif (qui, en pénétrant dans le corps, détruit une partie de la glande thyroïde).

Le traitement conservateur ne permet pas toujours de faire face à la maladie, mais il ne peut être pratiqué que dans la perspective de l’élimination de la glande. Cet aspect doit être clarifié avec le médecin traitant.

Cancer de la thyroïde

Le cancer est la maladie de la thyroïde la plus terrible et la plus effrayante pour une personne, que ce soit un homme ou une femme. Une tumeur maligne qui s'est soudainement développée dans la glande peut très mal gâcher non seulement l'humeur, mais tous les projets de la vie.

Heureusement, en cas de pathologie, environ 1% seulement des tumeurs sont malignes et les hommes sont complètement atteints du cancer de la thyroïde quatre fois moins souvent que les femmes. Mais le danger de la maladie est que, dans les premiers stades du cancer, il est asymptomatique et se trouve très souvent tout à fait par accident.

Les symptômes du cancer de la thyroïde chez les hommes sont les suivants:

augmentation de la taille de la thyroïde; inconfort en avalant; voix enrouée; ganglions lymphatiques enflés; le développement d'autres maladies telles que la pneumonie ou la pleurésie.

Mais le cancer de la thyroïde n'est pas toujours une condamnation à mort. Maintenant, la médecine est à un niveau suffisamment élevé pour faire face à la maladie dans certains cas.

Toutes les prévisions que le médecin peut donner dépendent directement du stade de localisation de la tumeur, des caractéristiques de son développement et de la présence d'autres maladies. Le plus souvent, le traitement du cancer est réalisé par une intervention chirurgicale accompagnée d'un traitement médicamenteux. Exposition également aux radio-isotopes. Après le retrait du cancer de la thyroïde, le patient se verra prescrire des préparations hormonales nécessaires au bon fonctionnement du système endocrinien du corps.

Pour réduire le risque de cancer de la thyroïde, il est important de prendre des mesures préventives, c'est-à-dire de compenser le manque d'iode dans le corps, de se soumettre à des examens médicaux en temps utile.

Thyroïdite

Cette maladie peut être qualifiée de mot beaucoup plus simple et compréhensible - une inflammation de la glande thyroïde provoquée par divers facteurs: microorganismes, défaillance du système immunitaire, prédisposition héréditaire, etc.

Les principaux symptômes de la thyroïdite (inflammation de la glande thyroïde) chez l'homme:

troubles hormonaux; élargissement de la glande; maux de gorge; difficulté à avaler; transpiration; troubles du sommeil; des frissons; fièvre la faiblesse; sautes d'humeur; impuissance.

Les symptômes de la maladie ressemblent beaucoup aux signes de l'hypothyroïdie. Dans ce cas, il ne vaut pas la peine de s'autodiagnostiquer. Déterminer avec précision la présence de la thyroïdite ne peut endocrinologue que lorsque le patient a terminé tous les tests et études nécessaires.

Le traitement de la maladie dépend de son type et de sa cause, mais vise généralement à soulager l'inflammation et à corriger les niveaux hormonaux en prescrivant un traitement substitutif par des médicaments.

La thyroïdite peut provoquer l'apparition d'autres maladies de la thyroïde. Il est donc important de l'identifier et de la traiter le plus rapidement possible.

Bien que les hommes soient beaucoup moins susceptibles de souffrir de maladie de la thyroïde, des pathologies peuvent néanmoins se développer en eux. Pour réduire au minimum les risques de maladie, il est important de mener une vie saine, de créer un réconfort psychologique autour de vous, de marcher plus à l’air frais et, si un homme habite une région où le déficit en iode est présent, prenez la quantité nécessaire de cet oligo-élément avec de la nourriture. Et puis les maladies de la glande thyroïde contourneront peut-être le côté humain.

La moitié féminine de la population est plus susceptible aux maladies de la thyroïde. Maladie thyroïdienne - les symptômes de pathologies chez les femmes seront discutés dans le prochain article. Premiers signes de cancer de la thyroïde et d'autres maladies.

Sur les types d'inflammation de la glande thyroïde, lisez cet article. Et aussi tout sur les méthodes de diagnostic et de traitement.

Vidéo sur le sujet

La pathologie de la glande thyroïde survient chez les hommes de tous âges. Les problèmes les plus courants de cet organe endocrinien sont les personnes d'âge moyen et âgées. Les symptômes du tissu thyroïdien peuvent être prononcés ou presque invisibles. Plus les symptômes de la pathologie sont forts, plus les médecins établissent tôt le diagnostic correct.

Dans le tableau clinique des maladies endocriniennes, les déséquilibres hormonaux occupent généralement une place prépondérante. En outre, il peut y avoir des signes d'inflammation, hypertrophie, atrophie, oncologie.

Fig. 1 - Quelques pathologies de la glande thyroïde.

Tous les symptômes de la maladie thyroïdienne sont divisés en:

signes d'hypothyroïdie; signes de thyréotoxicose; signes de goitre; signes de processus oncologique.

Le manque d'hormones (hypothyroïdie) se manifeste par une atrophie congénitale de la glande, une carence en iode dans l'alimentation, une thyroïdite auto-immune. En outre, le traitement radical des maladies du tissu thyroïdien (chirurgie, traitement par radio-iode) conduit à une hypofonction.

La thyréotoxicose est observée dans la maladie de Basedow, l'adénome toxique, le goitre toxique nodulaire, la thyroïdite subaiguë (à un stade précoce), la thyréotoxicose induite par l'iode.

Le goitre se développe en raison d'une carence en iode ou d'une inflammation auto-immune. Une augmentation temporaire du volume de la glande thyroïde est observée avec une thyroïdite subaiguë.

L'oncologie de la glande thyroïde est classée en fonction de la composition cellulaire et du stade du processus.

cancer médullaire; cancer folliculaire; cancer papillaire; cancer indifférencié.

Le stade dépend de l'ampleur du processus (invasion de la tumeur dans les tissus environnants et métastases).

L'hypothyroïdie

Les symptômes de l'hypothyroïdie apparaissent avec un manque prononcé d'hormones thyroïdiennes. Les manifestations d'hypofonction concernent:

système nerveux; métabolisme; coeur et vaisseaux sanguins; tube digestif; immunité; peau et ses dérivés; organes des sens; sphère sexuelle.

Les patients atteints d'hypothyroïdie se plaignent rarement de leur santé. Habituellement, en raison de la prédominance des processus d’inhibition dans le cortex cérébral, ces patients sont apathiques et indifférents à ce qui se passe.

Système nerveux

Les symptômes d'hypofonction de la glande thyroïde de la part du système nerveux comprennent une diminution de la mémoire et de l'intelligence. Chez l'adulte, les capacités cognitives diminuent. Chez les enfants atteints d'hypothyroïdie congénitale ou acquise, un retard mental est généralement diagnostiqué. Si le traitement est commencé tardivement, le défaut intellectuel persiste toute la vie.

L'hypothyroïdie conduit à une humeur constamment abaissée, à la fatigue et à la somnolence. Les patients ne sont intéressés par rien. Selon les tests d’état émotionnel, une dépression de gravité variable est détectée. Le besoin de temps de sommeil augmente considérablement. Les patients cessent de dormir suffisamment pendant 6-8 heures. Souvent, ils ne se sentent pas éveillés même après 10 à 12 heures de repos nocturne.

Métabolisme

taux métabolique réduit; diminution de la glycémie; augmenter la concentration du cholestérol total et de ses fractions athérogènes dans le plasma sanguin.

Ces troubles se traduisent avant tout par une augmentation progressive du poids corporel. Les patients ne ressentent pas une forte faim et ne mangent pas trop. Mais même avec un régime modéré, ils ont des kilos en trop. La diminution du métabolisme de base conduit à un autre symptôme caractéristique - l'hypothermie. Les patients maintiennent constamment une température corporelle basse (inférieure à 36-36,6 ° C).

Système cardiovasculaire

Le système cardiovasculaire répond à l'hypothyroïdie parmi les premiers.

Les symptômes les plus caractéristiques de la pathologie:

diminution de la fréquence cardiaque; labilité de la pression artérielle (variabilité); le développement de l'athérosclérose; apparition d'une insuffisance cardiaque.

Les patients ont réduit la tolérance à l'exercice. Même lors d'un exercice léger ou d'une marche rapide, un essoufflement grave apparaît. Le pouls au repos et sous charge reste faible. La tension artérielle au début de la maladie peut être inférieure à 110-100 / 70-60 mm Hg. st. Ensuite, il y a une tendance à l'hypertension. L'athérosclérose dans l'hypothyroïdie se développe à un âge précoce. Le rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins peut être observé même chez les hommes âgés de 35 à 40 ans. L'athérosclérose se manifeste souvent par une ischémie. Le plus grave est le manque d'approvisionnement en sang du myocarde. La cardiopathie ischémique est caractérisée par une douleur et une lourdeur derrière le sternum.

Appareil digestif

Le tractus gastro-intestinal répond à l'hypothyroïdie:

réduction de la sécrétion des glandes digestives; altération de la motilité; diminution du tonus du sphincter; atrophie des muqueuses; réduire la capture de fer et d'autres éléments contenus dans les aliments.

Les patients s'inquiètent de la lourdeur de l'estomac après avoir mangé, de la perte d'appétit et de la constipation. L'examen révèle une gastrite, une anémie et une hypovitaminose.

Immunité

La fonction thyroïdienne réduite provoque des désordres du système immunitaire. Résistance aux virus pathogènes, bactéries, champignons, chutes. Toutes les maladies infectieuses sont longues et souvent accompagnées de complications. Dans le même temps, la température corporelle reste généralement normale ou augmente légèrement.

Peau et ses dérivés

L'hypothyroïdie devient sèche, œdémateuse, pâle. Une légère nuance ictérique peut être observée. La peau sèche apparaît d'abord sur les coudes, les paumes, les genoux et les jambes. Ensuite, la turgescence et l'humidité perdent d'autres parties du corps. De tels changements conduisent au fait que les patients atteints d'hypothyroïdie paraissent beaucoup plus âgés que leurs années.

Le manque d'hormones thyroïdiennes rend les cheveux cassants et mats. Il y a une tendance à la calvitie. Non seulement les cheveux sur la tête, mais aussi les cils, les sourcils tombent.

Organes de sens

L'hypothyroïdie entraîne un gonflement de la peau et des muqueuses. Les phoques ne sont pas dus à la rétention d'eau, mais au métabolisme protéique altéré. Cet œdème est dense, ne disparaît pas avec la pression ou le changement de la position du corps. À cause d'eux, une déficience auditive et un enrouement apparaissent parfois.

Sphère sexuelle

L'hypothyroïdie a des effets prononcés dans la région génitale. Les hommes marquent la perte du désir sexuel. En outre, la dysfonction érectile apparaît.

Signes de problèmes de puissance:

pas d'érection le matin; manque d'érection spontanée; érection insuffisante pour les rapports sexuels; difficulté avec l'éjaculation.

En outre, l'hypothyroïdie conduit à la stérilité masculine. Dans le sperme, le nombre de gamètes vivants et mobiles diminue. Changer les propriétés biochimiques du liquide séminal.

Thyrotoxicose

Les signes de thyréotoxicose sont à bien des égards opposés au tableau clinique de l'hypothyroïdie. L'excès d'hormones affecte négativement:

système nerveux; métabolisme; digestion; coeur tissu osseux, etc.

Système nerveux

Les patients se comportent de manière effrénée et agressive. Leur humeur change radicalement. Dans l'étude de l'état psychologique, on constate généralement une anxiété accrue. Les patients atteints de thyréotoxicose sont actifs, capricieux, inattentifs. Leur activité est constamment centrée sur plusieurs éléments. En conséquence, en raison du manque de soins et de dévouement, la productivité de ces patients est faible. En outre, leur épuisement est rapide, ce qui entraîne également une diminution de l'efficacité.

La thyréotoxicose entraîne divers troubles du sommeil. La plupart des patients se plaignent d'insomnie. Il y a des difficultés à s'endormir, de nombreux réveils nocturnes. Après un tel repos nocturne, les patients ne se sentent pas fatigués. La somnolence diurne est absente.

Métabolisme

Symptômes de thyrotoxicose du métabolisme:

accélération du métabolisme; augmentation de la production de chaleur; augmentation de la lipolyse; activation de la gluconéogenèse; glycémie accrue.

Les patients maigrissent malgré un bon appétit et des excès alimentaires systématiques. La perte de poids peut dépasser 5-10%. L'énergie alimentaire est dépensée pour la production de glucose et de chaleur. En conséquence, le niveau de sucre dans le sang augmente. La thyréotoxicose conduit souvent au développement d'un diabète secondaire. Cette maladie se manifeste principalement par la sécheresse de la bouche et la soif.

La production excessive de chaleur entraîne une augmentation de la température corporelle. En règle générale, les indicateurs restent dans les limites infra-fébriles - l'augmentation de la température corporelle dans la plage de 37 à 37,9 ° C. Les patients se plaignent de «chaleur» dans le corps, de transpiration, de sensation de congestion.

Système cardiovasculaire

Les troubles cardiovasculaires liés à la thyrotoxicose déterminent souvent la gravité de l'état du patient.

Un excès d'hormones conduit à:

l'apparition d'extrasystoles; augmentation du rythme cardiaque; fibrillation auriculaire; augmentation de la pression; la survenue d'une insuffisance cardiaque.

La fréquence cardiaque, même au repos, reste élevée (plus de 90 battements par minute). Chez tous les patients, des extrasystoles peuvent être retrouvées - le type d’arythmie le plus courant. Dans les formes graves de la maladie, une fibrillation auriculaire est observée.

La pression artérielle a tendance à augmenter. Dans le même temps, l'hypertension est permanente. Réduire la pression est possible avec l'aide de bêta-bloquants et d'autres médicaments.

Digestion

Du tractus gastro-intestinal est détecté:

accélération du moteur; augmentation de la sécrétion; augmentation de l'appétit.

Les troubles digestifs sous forme de diarrhée apparaissent chez une proportion significative de patients.

Tissu osseux

Une thyrotoxicose prolongée peut entraîner une altération du métabolisme dans le tissu osseux. Un excès d'hormone thyroïdienne accélère la destruction de la matrice et la lixiviation des sels de calcium. Si le traitement n'est pas effectué, la probabilité de développer l'ostéoporose est élevée.

Le goitre est appelé tout changement structurel de la glande thyroïde. Les violations peuvent être causées par divers processus (carence en iode, inflammation, etc.).

Il existe 3 formes de goitre:

diffuse; nodal; mixte

Des goitres diffus et mixtes sont diagnostiqués chez l'homme avec un volume total de la glande thyroïde selon des données ultrasonores de 25 cm3. Une petite augmentation de la taille de l'organe endocrinien passe souvent inaperçue du patient et des autres. Si la glande thyroïde atteint un volume de 30 à 40 cm3, il devient alors beaucoup plus facile de reconnaître le goitre.

Les goitres nodaux et mixtes sont caractérisés par la présence de lésions focales. Leurs tailles peuvent être très petites (2-3 mm). Dans ce cas, les nœuds ne se retrouvent que lors de l'échographie. Si la formation focale est supérieure à 10 mm, elle est détectée par la palpation du cou. Et les nœuds de 20 à 40 mm de diamètre sont visibles même avec une simple inspection du cou.

Tout goitre peut donner des symptômes:

compression des organes et des tissus environnants; défaut cosmétique.

Les artères et les veines du cou, les fibres nerveuses, l'œsophage et la trachée se trouvent à proximité immédiate de la glande thyroïde. Toutes ces structures peuvent être comprimées par un goitre en croissance.

En conséquence, le patient a des plaintes concernant:

sensation de "coma" dans la gorge; inconfort dans certaines poses (par exemple, couché sur le dos); difficulté à avaler des aliments solides; toux sèche; gonflement du visage; maux de tête; sensation d'étouffement.

La glande thyroïde est située superficiellement. Même les gros nœuds et une augmentation significative du volume total du tissu ne conduisent pas à une compression prononcée des tissus environnants. L'exception est le goitre latéral. Si la glande thyroïde est basse, il existe un risque de violation des actes de respiration et de déglutition.

Le défaut cosmétique du goitre se manifeste par une modification des contours normaux du cou. Il y a une augmentation de volume dans la zone au-dessus de la glande. Avec un grossissement diffus, un bombement symétrique apparaît. Si le patient a un goitre nodulaire, la saillie peut être locale (au-dessus de la tumeur).

Chez les hommes, un défaut esthétique devient rarement la cause d'aller chez le médecin et de se faire opérer du goitre.

Cancer de la thyroïde

Le processus oncologique dans les premiers stades présente peu de caractéristiques. Pour exclure une tumeur maligne, tous les patients présentant des nodules thyroïdiens doivent subir un examen complémentaire ciblé (biopsie par ponction). De tels diagnostics peuvent détecter les stades 1-2 d'oncologie.

Les tumeurs thyroïdiennes peuvent être très ou mal différenciées. Les premiers sont plus favorables. Habituellement, ces tumeurs se métastasent tardivement et répondent bien au traitement. Le cancer de bas grade a un pronostic plus grave. Si la maladie est diagnostiquée tardivement, le pronostic est mauvais.

Au début, le processus oncologique se manifeste par de petits signes. Ce complexe de plaintes devrait entraîner la vigilance chez le médecin de toute spécialité.

Symptômes de l'oncologie à un stade précoce:

l'apathie; fond d'humeur faible; perte d'intérêt pour l'environnement; la faiblesse; handicap; fatigue somnolence; perte d'appétit; changement dans les préférences gustatives; perte de poids.

L'oncologie de la glande thyroïde peut être détectée lors de l'examen et de la palpation du cou.

Les signes d'une tumeur maligne:

la glande thyroïde ne bouge pas lorsqu'elle est avalée; un noeud dense se trouve dans les lobes ou l'isthme; le noeud est fixé rigidement (soudé aux tissus environnants); le patient ressent une douleur en ressentant la nuque; des ganglions lymphatiques élargis se trouvent sur le côté du néoplasme.

Une telle tumeur doit obligatoirement être explorée par échographie et biopsie par ponction.

Signes de malignité par échographie:

limites de noeud déchiquetées; les dimensions verticales et horizontales sont très différentes; le flux sanguin à l'intérieur du noeud est détecté; dans le foyer sont des zones de calcifications; la structure interne du noeud est hétérogène.

Des résultats plus précis peuvent être obtenus par cytologie. Pendant la ponction, le médecin reçoit du matériel provenant de la tumeur elle-même. De plus, ces tissus sont examinés au microscope. Un adénome, un carcinome ou des cellules glandulaires normales peuvent être détectés.

Parfois, le diagnostic d'oncologie n'est confirmé qu'après un traitement chirurgical de la glande thyroïde. Dans ce cas, le patient après l'intervention chirurgicale est envoyé pour consultation chez un spécialiste dans un dispensaire. Un oncologue peut prescrire une deuxième opération, un traitement suppressif à la lévothyroxine ou un traitement à l'iode radioactif.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones