La glande thyroïde est un organe en forme de papillon situé devant le cou. Cette glande endocrine affecte presque tous les types de métabolisme dans notre corps et synthétise plusieurs hormones (thyroxine, triiodothyronine et calciotonine).

La thyroxine (ou T4) et la triiodothyronine affectent le fonctionnement des systèmes sexuel, digestif et cardiovasculaire, régulent l'activité mentale et contrôlent les processus du métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. Un type particulier de cellules thyroïdiennes libère dans le sang une hormone telle que la calciotonine, impliquée dans la régulation du calcium dans le corps.

Avec différentes pathologies de cette glande endocrine chez l'homme, le bien-être et la santé en général se détériorent de manière significative, car cet organe de petite taille affecte de nombreux systèmes et processus de l'organisme. Ces modifications sont causées par des quantités insuffisantes ou excessives d'hormones thyroïdiennes, par son augmentation de taille ou par une combinaison de ces deux facteurs pathologiques.

La nature des premiers signes d’une maladie de la thyroïde dépendra du niveau d’hormones produites. Pour établir un diagnostic précis dans de tels cas, diverses techniques instrumentales et de laboratoire (test sanguin pour les niveaux d'hormone thyroïdienne, échographie, scintigraphie, biopsie à l'aiguille, etc.) le permettent. Cependant, les premiers symptômes de problèmes thyroïdiens peuvent aider à suspecter le développement de pathologies de cet organe.

Il convient de noter que les maladies de la thyroïde sont observées chez les femmes 8 à 20 fois plus souvent que chez les hommes. Et le risque de leur développement augmente avec l'âge chez les deux sexes. Pour les femmes, il augmente de manière significative entre 40 et 60 ans et pour les hommes entre 55 et 70 ans. Au cours de la dernière décennie, de nombreux endocrinologues ont constaté une augmentation du nombre de patients présentant des anomalies de la thyroïde. Une augmentation aussi rapide du nombre de maladies de cet organe est associée à de nombreux attributs de la vie moderne: stress fréquents, dégradation de l'environnement, mauvaises habitudes, carence en iode naturelle dans certaines régions et mauvaise nutrition.

Notre article vous aidera à connaître les premiers signes de problèmes de thyroïde, ce qui devrait vous alerter et devenir un motif de traitement obligatoire pour un endocrinologue. Les violations dans les phases initiales de la maladie de cet organe, qui sont importantes pour le fonctionnement normal de l'organisme entier, sont dans la plupart des cas susceptibles de correction, et le patient peut éviter la progression rapide de la maladie et le développement de complications graves. Cependant, aux stades plus avancés de la pathologie thyroïdienne, ils peuvent devenir une cause d'invalidité et le développement d'un cancer dans les tissus de cet organe.

15 symptômes de problèmes de thyroïde

Vous pouvez suspecter un dysfonctionnement de la glande thyroïde en raison des symptômes suivants:

  1. Tristesse, fatigue et dépression ou irritabilité, labilité émotionnelle et anxiété. Les niveaux d'hormones thyroïdiennes affectent directement notre humeur. Au cours de l'hypofonction de la glande (hypothyroïdie), il existe une diminution du niveau de sérotonine dans le cerveau et l'apparition d'une tristesse sans cause, d'une fatigue et d'une dépression constantes et d'une hyperfonction (hyperthyroïdisme) - anxiété accrue, irritabilité, agitation et anxiété.
  2. Chaleur ou frissons. La violation de la synthèse des hormones de la thyroïde entraîne une violation des processus de thermorégulation. En cas d'excès de nombre, le patient note des accès de fièvre et une augmentation de la transpiration, ainsi qu'un niveau insuffisant - une sensation de frissons.
  3. Perte ou gain de poids rapide. Les fluctuations du poids sont les signes les plus fréquents et caractéristiques d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Dans l'hypothyroïdie, le patient a une augmentation de poids et d'hyperthyroïdie - sa perte rapide.
  4. Troubles digestifs. Les hormones thyroïdiennes affectent le fonctionnement de tous les organes du tube digestif. Dans l'hypothyroïdie, une personne peut souffrir de constipation et de flatulences causées par un ralentissement de la motilité et une diarrhée hyperthyroïdienne. Avec un niveau insuffisant d'hormones thyroïdiennes, l'activité de la vésicule biliaire est perturbée - on observe une stagnation de la bile et une tendance à la formation de calculs augmente.
  5. Perte de cheveux, changements dans la qualité de la peau et des ongles. Dans l'hyperthyroïdie, on peut observer de tels changements de la peau: augmentation de la pigmentation de la peau (en particulier des paupières), épaississement de la peau sur les jambes et les pieds (aux derniers stades de la maladie). Lorsque l'hypothyroïdie est observée: peau sèche, zones de desquamation, teint jaunâtre et ongles cassants. La perte de cheveux et la détérioration de leur qualité est observée avec tout type de déséquilibre hormonal. Après le traitement, les violations de l'état de la peau, des ongles et des cheveux sont éliminées.
  6. Baisse ou augmentation de la température Dans l'hypothyroïdie, la température corporelle du patient a légèrement diminué (jusqu'à 36,0 ° C à 36,1 ° C). Dans des conditions normales, cette violation de la thermorégulation n'est pas dangereuse, mais avec le développement de maladies infectieuses, ce symptôme peut provoquer l'absence des premiers signes d'une maladie infectieuse et contribuer à son évolution plus grave. En cas d'hyperthyroïdie, le patient présente une légère augmentation constante de la température jusqu'à 37,1 - 37,5 ° C.
  7. Symptômes oculaires: pucheglazii, photophobie, rares clignements des yeux et larmoiement. De tels changements sont observés avec l'hyperfonctionnement de la glande. Dans le goitre toxique diffus, le patient développe une orbitopathie distyroïde, accompagnée d'un œdème et d'une infiltration des éléments du tissu conjonctif des muscles externes de l'œil et du tissu orbital. Les patients se plaignent d'une vision floue, d'une photophobie, d'une sensation de plénitude dans les yeux, souvent de larmoiement. La douleur dans les globes oculaires ne se produisent pas ou sont légers. Au fur et à mesure que la maladie progresse et que les muscles externes des yeux augmentent, le patient développe une exophtalmie (oeil-œil).
  8. Cycle menstruel instable. Des violations du cycle menstruel sont observées avec hypo- et hyperthyroïdie. Dans l’hypothyroïdie, les femmes se plaignent de périodes rares et rares (jusqu’à l’aménorrhée) et, dans l’hyperthyroïdie, d’un cycle menstruel instable. De nombreux patients atteints de pathologies de la glande thyroïde sont confrontés à des difficultés de conception et à l'incapacité de procréer.
  9. Diminution de la libido, diminution de la puissance. Tous les types de troubles du fonctionnement de la glande thyroïde entraînent une diminution du désir sexuel et peuvent provoquer l’impuissance chez les hommes. Parfois, avec l'hyperthyroïdie marquée chez les hommes, on observe une augmentation de la taille des glandes mammaires.
  10. Inconfort dans la gorge et gonflement du cou. L'augmentation de la taille de la glande ou l'apparition de nœuds sur celle-ci peut entraîner des changements dans le ton de la voix, l'apparition de toux, une difficulté à avaler la nourriture ou la salive, une asymétrie de la partie antérieure du cou, un gonflement et une sensation de "boule dans la gorge". De tels symptômes devraient toujours devenir une raison pour rechercher des soins médicaux.
  11. Violations du coeur et des vaisseaux sanguins. Les hormones thyroïdiennes ont un effet prononcé sur le système cardiovasculaire. En cas d'hypothyroïdie, le patient présente un ralentissement du rythme cardiaque, un essoufflement avec l'effort minimal et une diminution de la pression artérielle, et avec l'hyperfonctionnement de la glande - une augmentation du rythme cardiaque (plus de 80 battements par minute), une douleur thoracique, une sensation de pression du cœur, une pression accrue, des pulsations marquées des vaisseaux du cou et une sensation prononcée de battement de coeur (une personne "entend" comment son coeur bat). Au fil du temps, l'hyperthyroïdie peut entraîner de graves troubles du rythme cardiaque.
  12. Puffiness des paupières, gonflement et gonflement du visage. Les troubles cardiaques causés par l’hypothyroïdie entraînent une insuffisance de la circulation sanguine, des troubles métaboliques et l’apparition d’un œdème. En règle générale, l'œdème apparaît la nuit et, après le réveil, est éliminé indépendamment.
  13. Douleurs musculaires, engourdissements ou fourmillements dans les membres. L'apparition de ces troubles est associée à une altération du métabolisme des protéines et à une diminution du volume musculaire avec un hyperfonctionnement de la glande. En outre, le déséquilibre hormonal entraîne des modifications de la conduction de l'influx nerveux qui provoque des sensations d'engourdissement et de picotements.
  14. Les changements dans les os, l'ostéoporose. Des perturbations dans la synthèse de la calciotonine et dans le métabolisme calcium-phosphore entraînent une diminution du taux de calcium et une détérioration de sa digestibilité. En conséquence, les os ne reçoivent pas assez de ce matériau de «construction» et deviennent fragiles. Les modifications osseuses peuvent devenir la cause de douleurs dans les articulations, de leurs déformations et de leur destruction progressive.
  15. Vertiges et maux de tête fréquents Ces symptômes sont provoqués par des fluctuations de la pression artérielle et des troubles végétatifs-vasculaires, qui accompagnent souvent l’état de déséquilibre des hormones thyroïdiennes.

Pour identifier les causes des symptômes ci-dessus et un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin endocrinologue. Sur la base des données obtenues lors de l'examen et de l'interview du patient, le spécialiste sera en mesure d'élaborer un plan productif pour un examen plus approfondi. Après avoir analysé tous les résultats de la recherche, le médecin vous prescrira des mesures pour traiter la maladie thyroïdienne identifiée. Pour cela, le patient peut se voir recommander des techniques thérapeutiques ou chirurgicales pour ajuster le fonctionnement de cet organe.

Ne remettez pas «pour plus tard» une visite à un endocrinologue lors de l'identification des premiers signes de maladie thyroïdienne. Rappelez-vous que toute pathologie de cet organe est mieux traitable aux stades initiaux. Vous bénisse!

Les symptômes de la maladie de la thyroïde chez les femmes. Diagnostic et traitement

La fonction des organes du système endocrinien est la production d'hormones, sans lesquelles aucun processus dans le corps n'est possible. Les déviations conduisent à une altération du fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, nerveux, reproducteur et autres. Cela se manifeste par une détérioration de la santé, des troubles de la santé de la reproduction, des changements d'aspect. La glande thyroïde est l’un des organes les plus importants pour la formation d’hormones. Les femmes présentent des manifestations caractéristiques de leurs pathologies associées à des modifications du fond hormonal général.

Fonctions thyroïdiennes

La glande thyroïde est un organe du système endocrinien situé dans le cou. La forme du fer ressemble à un bouclier, ce qui explique son nom.

Voici les réserves d'iode stockées, nécessaires à la production d'iodothyronines (appelées hormones thyroïdiennes). Ceux-ci incluent la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). La calcitonine est produite dans le même organe, une hormone responsable de la régulation du métabolisme calcium-phosphore.

Les fonctions de la glande thyroïde comprennent:

  • régulation du métabolisme (accélération du processus de dégradation des graisses, de la synthèse des protéines et de la production de glucose);
  • la mise en œuvre de l'échange d'énergie dans le corps;
  • maintenir une composition sanguine, des taux de globules rouges et d'hémoglobine normaux;
  • assurer le fonctionnement du cœur, des vaisseaux sanguins, du système nerveux, du cerveau, du système respiratoire, des reins;
  • régulation de la croissance humaine (effet sur la production de l'hormone de croissance somatotrophine produite par l'hypophyse);
  • assurer la formation appropriée du squelette et des muscles de l'embryon, le développement des os et des dents chez un enfant en croissance, la protection d'un organisme adulte contre l'ostéoporose et les caries.
  • participation au développement des hormones sexuelles.

Chez les femmes, cette glande est impliquée dans la régulation du travail des organes reproducteurs, assurant le déroulement normal de la grossesse et le développement du fœtus.

Causes de la maladie

L'une des causes de la maladie thyroïdienne est le manque d'iode, de sélénium et de fluorure dans le corps, nécessaires à la production d'hormones. La carence est due à une teneur insuffisante de ces éléments dans les aliments et l’eau. Les problèmes de thyroïde surviennent surtout chez les personnes vivant dans des zones caractérisées par une faible teneur en iode dans l'eau et le sol.

Remarque: une consommation excessive de produits à base de soja peut entraîner la prolifération des tissus thyroïdiens. Il contient les substances dites strumogènes qui suppriment l'action de l'iode et la production d'hormones. Par conséquent, les amateurs de soja doivent absolument inclure dans leur alimentation une grande quantité de fruits de mer, où la teneur en iode est augmentée.

Un facteur tout aussi important provoquant l'apparition d'anomalies thyroïdiennes est la situation écologique défavorable. Les poisons industriels contenus dans l'air, l'eau et le sol détruisent l'ADN des cellules, entravent la synthèse des protéines et, par conséquent, la production d'hormones.

Le stress, l’augmentation de la charge nerveuse et le surmenage jouent un rôle négatif. Ils provoquent des perturbations immunitaires et l'apparition de maladies auto-immunes de la glande thyroïde. La présence d’une prédisposition héréditaire à la survenue de telles pathologies revêt une grande importance.

Types de maladies

Il existe les types suivants de pathologies de la glande thyroïde:

  1. Euthyroïdie. Des changements se produisent dans les tissus qui n'affectent pas la production d'hormones. La glande fonctionne normalement, les perturbations qui en découlent ne provoquent pas de déviations dans le travail des autres organes et systèmes.
  2. L'hypothyroïdie est une affection caractérisée par une pénurie d'hormones thyroïdiennes, ce qui perturbe le métabolisme et la production d'énergie.
  3. Hyperthyroïdie (thyrotoxicose) - production excessive d'hormones, entraînant un empoisonnement du corps.
  4. Les maladies auto-immunes - elles surviennent dans l'hyperthyroïdie en raison du fait que les cellules du système immunitaire commencent à produire de manière trop active des anticorps qui détruisent les cellules thyroïdiennes.
  5. Tumeurs malignes.

Vidéo: signes de maladie thyroïdienne

Signes et symptômes de pathologies

Au début, il n’est pas facile de reconnaître les maladies de la thyroïde, car il existe des maladies typiques de nombreuses maladies associées à une perturbation hormonale dans le corps.

Les premiers signes de pathologie de la thyroïde peuvent être attribués à une brusque modification du poids (tant du côté grand que du côté plus petit), une fatigue constante, ainsi que de la somnolence, de la dépression. Digestion perturbée, douleurs musculaires, transpiration.

En raison de modifications du fond hormonal chez les femmes atteintes de maladies de la thyroïde, des troubles menstruels se produisent et l'activité sexuelle diminue. La mémoire s'aggrave, une inhibition inhabituelle de la conscience et de la distraction, de l'irritabilité, de l'agressivité apparaissent. Une caractéristique est la peau sèche, la fragilité et la perte de cheveux.

L'apparition de ces signes devrait inciter une femme à se tourner vers un endocrinologue et à vérifier l'état de la glande thyroïde. Si les déviations ne sont pas remarquées à temps, il existe alors des symptômes plus graves, tels qu'une augmentation de la taille de la glande thyroïde, un épaississement du cou, des yeux, une difficulté à avaler. Il y a des battements de coeur irréguliers, des vertiges, un essoufflement. De temps en temps, la température atteint 37,4 ° -37,5 °.

L'hypothyroïdie

Les signes caractéristiques d'un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps sont l'obésité, la peur du froid, la somnolence, la faiblesse, la perte de cheveux sur la tête et les sourcils. Il y a un ralentissement de la fréquence cardiaque (bradycardie), une diminution de la pression artérielle. Peut-être le développement de l'insuffisance cardiaque, divers types d'arythmie, dont les attaques conduisent à l'apparition de la syncope. Les femmes développent généralement une ménopause précoce.

Vidéo: Causes et symptômes de l'hypothyroïdie

L'hyperthyroïdie

Cette condition est caractérisée par une augmentation du pouls, une augmentation de la pression artérielle, l'apparition d'un essoufflement, des troubles du sommeil. Une femme perd beaucoup de poids, elle devient nerveuse et irritable. Cela devient une miction fréquente, il y a des accès de fièvre et des frissons (bouffées de chaleur). La poignée de main se produit. La vision se détériore fortement. Le ronflement apparaît dans un rêve. Femme tourmentée par un sentiment d'anxiété obsessionnel. Peut-être un coma.

Thyroïdite auto-immune

Peut se produire sous forme aiguë et chronique.

Thyroïdite aiguë (inflammation de la glande thyroïde). Selon les symptômes, la maladie de la glande thyroïde ressemble à un rhume chez une femme. Elle a de la fièvre, des frissons, des maux de gorge en avalant, un enrouement de la voix.

Le traitement est effectué avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires. Occasionnellement prescrit des hormones. La maladie peut durer plusieurs semaines.

Thyroïdite chronique (appelée "maladie de Hashimoto"). Particulièrement courant chez les jeunes femmes. Une défaillance du système immunitaire entraîne la destruction de la glande thyroïde. Les symptômes de la maladie sont la fatigue, l'apathie, un sentiment constant de manque de sommeil. Peeling caractéristique de la peau, chute des cheveux, apparition d'un œdème des paupières et des chevilles, hypotension artérielle, peur du froid, apparition de constipation. Ces patients récupèrent de façon spectaculaire et ne peuvent pas perdre de poids par aucun effort. Il y a des irrégularités menstruelles.

Vidéo: signes d'inflammation thyroïdienne

Goitre toxique diffus (maladie de Basedow)

La pathologie est d'origine auto-immune. Il y a une prolifération de tissu thyroïdien, la formation de goitre. Souvent, cette maladie est héréditaire.

Il y a 3 stades de développement de cette pathologie:

  1. Facile La fréquence cardiaque ne dépasse pas 100 battements / minute, la perte de poids est de 10%.
  2. Moyenne Taux de pouls 100-120 battements / min, perte de poids jusqu'à 20%.
  3. Lourd Pulse 120 battements / min et plus, perte de poids supérieure à 20%.

Les symptômes sont un épaississement du cou, la formation d'un nœud serré, un gonflement du visage, une saillie des globes oculaires. En même temps, les yeux sont grands ouverts, le clignotement est rare. Une lésion du nerf optique peut entraîner la cécité.

Il y a une perte de poids importante, des tremblements des doigts, des crises cardiaques, des vomissements, des nausées, des troubles intestinaux, un assombrissement de la peau et une augmentation de son humidité. Les complications de la maladie peuvent être le foie gras et le diabète, ainsi que l'infertilité.

Tumeurs malignes

Les nœuds de la glande thyroïde apparaissent à la suite d'une hyperplasie de son tissu, d'une division cellulaire excessive. Ils peuvent être bénins, mais dans certains cas, ils renaissent dans le cancer. Les principaux symptômes de l'apparition de tumeurs malignes sont les suivants: douleur au cou et aux oreilles, difficultés à respirer et à avaler, toux, voix enrouée, augmentation rapide du compactage du cou.

Symptômes de pathologie chez les femmes d'âges différents

Les troubles hormonaux ont un effet négatif sur les processus vitaux du corps féminin. La nature des symptômes et la gravité des conséquences de l'apparition d'anomalies thyroïdiennes chez la femme dépendent en grande partie de l'âge.

Les adolescents

Les pathologies de la glande thyroïde chez les enfants peuvent être congénitales, mais se manifestent parfois plus tard, pendant la puberté. L’impulsion est une maladie infectieuse, un stress psychologique, des carences nutritionnelles (en particulier la consommation d’aliments contenant de l’iode et de vitamines).

La perturbation de cet organe et le manque d'hormones peuvent provoquer des anomalies de croissance, de développement physique et mental. Peut-être une diminution de l'intelligence.

Les symptômes auxquels les parents d'adolescentes devraient prêter attention sont le retard de la puberté: absence de menstruation, faible développement des glandes mammaires. Il y a un retard dans la croissance, le manque de capacité d'apprentissage, la lenteur ou l'agitation, la confusion, l'agressivité.

Chez les femmes en âge de procréer

À l’âge de 20 à 50 ans, ils souffrent le plus souvent d’hyperthyroïdie et de maladies auto-immunes.

L'échec hormonal entraîne l'apparition de symptômes tels que le retard de la menstruation, leur profusion excessive. En règle générale, les femmes atteintes d'une maladie thyroïdienne chronique souffrent d'infertilité.

Pendant la grossesse, l'activité de la thyroïde peut augmenter excessivement, entraînant une thyrotoxicose. La faiblesse apparaît, le rythme cardiaque s'accélère, la température augmente. Il y a une poignée de main, la femme devient irritable, souffre d'insomnie.

Peut-être, au contraire, une diminution de la production d'hormones et l'apparition d'hypothyroïdie. Le développement d'une pathologie similaire de la glande thyroïde chez une femme est indiqué par des symptômes pendant la grossesse de ce type, tels que douleurs articulaires, crampes musculaires, ralentissement du rythme cardiaque, prise de poids trop rapide, peau sèche et perte de cheveux. Il y a dépression et irritabilité.

Lors de l'accouchement, il existe souvent des complications, éventuellement la naissance d'enfants présentant des anomalies telles que le sous-développement physique, un retard mental, une surdité-mutisme.

Symptômes de la ménopause

Au cours de cette période, il y a une forte diminution de la production d'hormones sexuelles et une modification du fond hormonal général. Cette situation provoque des maladies de la glande thyroïde, qui aggravent encore les manifestations du syndrome ménopausique. Ceux-ci comprennent l'anxiété, les grognements, l'exacerbation de douleurs articulaires, les crampes, les tremblements des mains, la calvitie, les ongles cassants et le développement de l'ostéoporose.

Diagnostics

Certains des symptômes de la maladie de la thyroïde qu'une femme peut détecter elle-même. Pour clarifier les hypothèses à la maison, vous pouvez utiliser la méthode de mesure de la température de base. Il est efficace dans l'hypothyroïdie. La température est mesurée le matin, sans sortir du lit. S'il est inférieur à 36,3 ° C pendant plusieurs jours, s'il y a d'autres symptômes, l'endocrinologue doit apparaître, faire une échographie de la glande thyroïde et passer des tests d'hormone stimulant la thyroïde (TSH), de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4).

Par exemple, dans la maladie de Hashimoto, les manifestations externes peuvent être implicites, mais la présence d'une pathologie est indiquée si le taux de TSH est significativement supérieur à la normale et si le taux de T3 et de T4 est normal. Le médecin, après un examen externe, prescrit une analyse du contenu en iode et en anticorps dans le sang, des tests biochimiques pour le sang et les urines afin de déterminer l’état du métabolisme. Les rayons X, CT, IRM sont utilisés. Une biopsie des sites suspects est effectuée.

Traitement des maladies

La méthode de traitement dépend du type et de la gravité des symptômes de la pathologie. Un traitement médicamenteux est utilisé ou une intervention chirurgicale est effectuée pour enlever les nœuds.

Dans l’hypothyroïdie, la méthode principale est l’hormonothérapie, c’est-à-dire la compensation d’une pénurie d’iodothyronines à l’aide de préparations spéciales. Ils doivent être pris tout au long de la vie, car il est impossible de rétablir la production d'hormones dans cette pathologie.

Pour le traitement de l'hyperthyroïdie, on utilise des médicaments thyréostatiques qui inhibent la production de thyroxine et d'autres hormones. Il faut généralement environ 2 ans pour éliminer les symptômes d'un tel trouble de la thyroïde. Le déroulement du traitement est contrôlé par des tests sanguins.

Dans le traitement de telles pathologies, des préparations cardiaques, des vitamines et des moyens de rétablir l'état du système nerveux sont également utilisés. En présence de goitre, on effectue un traitement à l'iode radioactif qui, pénétrant dans les cellules de phoque, est capable de les détruire.

Avec une prolifération importante de la glande thyroïde, lorsque le nœud gêne la déglutition et la respiration, ainsi que la détection de tumeurs malignes, un retrait chirurgical de la zone touchée ou de tout l'organe est réalisé.

Les principales causes et signes de problèmes de thyroïde chez les femmes

La glande thyroïde dans le corps humain joue un rôle majeur et est l'organe le plus important du système endocrinien. Les hormones produites par le corps contrôlent les processus métaboliques. Les symptômes d’un problème de thyroïde chez la femme peuvent être les premiers signes de déficience et avertir du développement de problèmes de santé graves.

Il est important de souligner le fait que le système endocrinien est un mécanisme holistique et que le dysfonctionnement de tout organe peut être une source de problèmes de santé. Les maladies de la glande thyroïde sont plus courantes chez les femmes. Les principaux experts en endocrinologie associent cette caractéristique à l'instabilité des antécédents hormonaux d'une femme.

Les signes de problèmes de thyroïde chez les femmes doivent être connus, car ils permettront d’identifier la maladie à un stade précoce et de prendre rapidement des mesures thérapeutiques.

Échec hormonal: comment identifier?

Il est extrêmement difficile de déterminer les symptômes d'anomalies de la glande thyroïde, car les signes ne sont pas immédiatement apparents, mais de nombreux patients ne font pas attention aux problèmes mineurs et ne sont pas envoyés consulter un médecin.

Attention! Les patients présentant une insuffisance hormonale s'adressent au médecin au moment où la pathologie progresse avec succès.

Parmi la liste des premiers signes communs indiquant une défaillance hormonale dans l'organisme figurent les suivants:

  • somnolence constante, troubles du sommeil;
  • fatigue, fatigue
  • stress constant et dépressions nerveuses;
  • changements brusques du poids corporel;
  • concentration réduite de l'attention;
  • constipation et autres troubles digestifs.

Les signes de problèmes de glande thyroïde chez les femmes en phase initiale apparaissent avec une intensité faible, ce qui explique pourquoi les filles se tournent vers un endocrinologue après un certain temps. Les pathologies thyroïdiennes progressent rapidement à ce moment-là et il est extrêmement difficile de vaincre la maladie avancée plus tard.

Hypothyroïdie et hyperthyroïdie

L'hypothyroïdie entraîne une diminution des hormones produites par la thyroïde. Dans le contexte de l'hyperthyroïdie, les hormones thyroïdiennes sont produites en quantité excessive.

Ces pathologies sont les plus courantes chez les femmes et peuvent survenir quel que soit le groupe d'âge. Les affections présentent divers symptômes qui peuvent se manifester avec une intensité variable.

L'hypothyroïdie

Dans l'hypothyroïdie, il se produit une diminution de l'intensité de la production d'hormones. Identifier la maladie aux premiers stades est extrêmement difficile car le tableau symptomatique peut être le suivant: somnolence et apathie, maux de tête, manque d’appétit. Sur la base de ces manifestations, il est impossible de définir un tableau clinique clair.

Lorsque des problèmes progressifs avec la glande thyroïde apparaissent, les symptômes chez les femmes peuvent être les suivants:

  • le poids corporel du patient augmente dans un contexte de manque d'appétit complet;
  • abaisser la température corporelle du patient;
  • fortes fluctuations de la pression artérielle;
  • prédisposition au rhume dans le contexte d'une immunité réduite;
  • intérêt réduit pour l'intimité;
  • des échecs dans le cycle menstruel (l'absence totale de menstruation est possible);
  • manifestation de problèmes avec les cheveux (alopécie);
  • augmentation de la fragilité osseuse due à un manque de calcitonine;
  • formation de goitre.

Les symptômes énumérés des problèmes de thyroïde chez les femmes sont assez aigus et ils devraient être immédiatement consultés par un médecin lorsqu'ils ont été identifiés. Le spécialiste sera en mesure de déterminer le déroulement optimal du traitement et d'aider à rétablir la santé du patient.

La vidéo de cet article expliquera aux patients le processus de manifestation de la maladie. Il convient de souligner que l'hypothyroïdie ne se développe pas d'elle-même.

Les principales raisons de sa formation sont discutées dans le tableau:

À la manifestation des symptômes énumérés il est nécessaire de voir un spécialiste immédiatement. Le manque d'action entraîne une aggravation des symptômes.

L'hyperthyroïdie

Dans l'hyperthyroïdie, une quantité excessive d'hormones est sécrétée dans le sang. Le plus souvent, les femmes de plus de 35 ans souffrent de pathologie.

Aux premiers stades de la maladie, les symptômes apparaissent peu prononcés, mais lorsque l’évolution est négligée, le tableau clinique de la maladie peut être extrêmement grave:

  • bug-eyed (photo);
  • manifestation de goitre;
  • palpitations cardiaques;
  • manifestation de maux de tête;
  • sautes d'humeur, dépressions nerveuses;
  • manque de désir sexuel;
  • changement du cycle menstruel;
  • une forte diminution du poids corporel sur le fond de l'augmentation de l'appétit;
  • fièvre
  • perte de cheveux;
  • l'augmentation de la concentration de calcitonine conduit souvent à des ongles cassants;
  • troubles du sommeil.

En médecine moderne, l’hypothyroïdie a plusieurs causes:

  1. Une augmentation de la taille de l'organe se produit dans le traitement du goitre. Une telle pathologie est une violation de la nature auto-immune, dans laquelle l'intensité de la production d'hormones augmente considérablement.
  2. L'hyperthyroïdie peut se manifester dans un contexte de tumeurs bénignes et malignes de la thyroïde. Si des problèmes de symptômes thyroïdiens surviennent chez les femmes, nous pouvons parler franchement de la nature maligne de ces changements.
  3. Formation de nœuds dans la glande thyroïde. En règle générale, les nœuds ont une petite taille et une nature bénigne. Dans ce cas, ils ne sont pas dangereux, mais nous ne devrions pas oublier le risque de développement en oncologie. Afin d'éliminer le risque de développer une tumeur maligne, une biopsie est obligatoire. Les résultats de l’étude peuvent confirmer ou infirmer la présence de cellules malignes.

Les patients doivent se rappeler que, dans tous les cas, ils corrigent la situation avec leurs propres mains, ils échouent. Pour déterminer le diagnostic et la sélection du traitement doit subir un examen complet. Le coût de l'absence d'action rapide est assez élevé - la vie et la santé d'une personne.

Comment est le traitement de la pathologie

Lors de la détection de troubles de la thyroïde aux premiers stades des méthodes thérapeutiques, la dynamique était positive.

Attention! Pour le traitement des maladies du système endocrinien utilisé des hormones.

Une instruction simplifiée des actions pour les médecins lors de la détection des pathologies de la glande thyroïde est la suivante:

  • si la maladie a une étiologie génétique due à des moyens hormonaux, entraîner une diminution de l'activité du système immunitaire;
  • si des tumeurs sont détectées, une intervention chirurgicale est effectuée;
  • lorsqu'un goitre endémique est détecté, le corps du patient reçoit artificiellement de l'iode.

L’instruction décrite étant extrêmement relative, il convient de garder à l’esprit que l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie utilisent des méthodes d’exposition spéciales qui doivent être prises en compte.

Comment traite-t-on l'hypothyroïdie?

Le diagnostic est établi après l'examen initial et l'examen de laboratoire. Souvent, une échographie de la glande thyroïde est utilisée comme méthode auxiliaire. Après avoir obtenu les résultats nécessaires, l’endocrinologue détermine l’orientation du traitement.

Attention! Fournir au corps les composés nécessaires en utilisant des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes.

Pour assurer l'efficacité du traitement, il est nécessaire de développer un plan optimal pour un patient spécifique recevant des médicaments hormonaux. Le patient doit subir un nouvel examen, impliquant le passage de tests pour les niveaux d'hormone après 2 semaines. Si le plan est défini, à droite - les premiers résultats seront perceptibles.

Un traitement complet assurera la normalisation du cholestérol dans le sang et aidera à se débarrasser de l'excès de poids.

Bien sûr, l'hypothyroïdie n'est pas une phrase, mais le patient doit être préparé au fait qu'un traitement de soutien sera nécessaire tout le temps.

Techniques thérapeutiques de l'hyperthyroïdie

Le traitement de la pathologie est effectué à l'aide de médicaments antithyroïdiens, dont le but est de réduire la quantité d'hormones produites.

Attention! Pendant toute la durée du traitement, il est important de surveiller l'état de la glande thyroïde.

Dans certains cas, les médecins recommandent un traitement avec l'utilisation d'iode radioactif. Dans les cas où de telles méthodes de traitement ne donnent pas de résultats, elles produisent une opération

Si la maladie est grave, la glande est entièrement retirée et le patient devra prendre des hormones toute sa vie pour maintenir son équilibre hormonal.

Comment prévenir les problèmes?

La principale raison de la pathologie thyroïdienne est la prédisposition héréditaire.

Bien entendu, il est impossible de surmonter et de prévenir l’influence de ce facteur, mais comme le prouve la pratique, la maladie se manifeste souvent chez des patients appartenant aux groupes suivants:

  • les personnes souffrant de nicotine, d'alcool ou de toxicomanie;
  • les patients confrontés à une carence en iode dans le corps;
  • les gens qui sont constamment dans des situations stressantes.

L'organe le plus vulnérable du système endocrinien est la thyroïde chez la femme. Des problèmes peuvent se manifester assez vivement. Les maladies peuvent provoquer une manifestation de graves violations en termes de santé du corps féminin. Une détection précoce et un traitement approprié aideront à prévenir le développement de complications dangereuses.

Comment reconnaître les problèmes de glande thyroïde chez les femmes: symptômes lorsque les niveaux d'hormones sont différents

La prédisposition héréditaire, la déficience en iode dans le corps, les maladies des organes de l'appareil digestif causent des problèmes de glande thyroïde chez la femme. Les symptômes du goitre sont souvent similaires aux manifestations d'autres maladies.

Les dysfonctionnements de la glande thyroïde chez les femmes sont diagnostiqués plus souvent que les hommes. Des niveaux hormonaux augmentés / diminués provoquent un dysfonctionnement de divers organes.

Comment comprendre qu'il est temps de passer des tests de taux d'hormones thyroïdiennes? Voyons comment identifier les problèmes de thyroïde chez les femmes. Symptômes qui devraient être alertés.

Détection de la maladie thyroïdienne chez les femmes

À la réception chez l’endocrinologue, de nombreuses femmes ne partent que lorsque cela est absolument nécessaire, malgré l’abondance de symptômes indiquant des problèmes dans le travail d’une glande importante. Dans la plupart des cas, le système endocrinien est défaillant entre 30 et 50 ans.

Raisons générales:

  • charge de travail, stress, repos nocturne minimum;
  • attention insuffisante portée à leur santé;
  • mauvaise alimentation, mauvaises habitudes;
  • manque de mesures préventives pour prévenir les problèmes de thyroïde.
  • apport excessif / insuffisant en iode;
  • pathologies congénitales de la glande thyroïde;
  • l'iode n'est pas absorbé en raison de processus pathologiques de l'estomac, des intestins ou de maladies du foie;
  • manque d'hormones importantes en raison du manque d'iode.

L'inattention portée à l'activité de la thyroïde provoque une violation des lipides, des glucides, du métabolisme de l'eau et un dysfonctionnement des systèmes.

Prenez des tests pour les hormones thyroïdiennes, effectuez une échographie et scintigraphiez un organe important.

Les symptômes

Comment reconnaître les symptômes des problèmes de thyroïde chez les femmes et le développement de pathologies dangereuses? Analysez si un ou plusieurs signes apparaissent lorsque la substance active produite par la glande thyroïde est en excès ou en excès.

Assurez-vous de passer des tests pour identifier les symptômes suivants d'une violation (fonction) de la glande thyroïde:

  • une augmentation de l'appétit se développe, mais le poids diminue;
  • transpiration fréquente du corps, des paumes;
  • température élevée, désir de rester au chaud même à une température optimale de l'air;
  • un changement significatif dans l'activité émotionnelle et physique: de la relaxation complète à l'apathie irrépressible de la soif d'action.

Il y a d'autres signes de problèmes de thyroïde:

  • gain de poids tout en réduisant l'appétit;
  • la béglase;
  • déraisonnable, brusque changement d'humeur: agressivité, anxiété ou larmoiement;
  • tachycardie (augmentation du rythme cardiaque sans raison apparente);
  • changer la nature du cycle menstruel.

Rendez visite à l’endocrinologue, remettez-lui des analyses sur le niveau des hormones. Si vous détectez des changements pathologiques, prenez à nouveau rendez-vous avec un médecin pour clarifier le diagnostic et commencer le traitement. Pour gagner du temps, visitez un centre médical multidisciplinaire.

L’apparition de nœuds dans la glande thyroïde est une raison sérieuse de s’adresser à un endocrinologue et éventuellement à un oncologue. Goitre nodulaire thyroïdien: de quoi s'agit-il? Considérez les types de formations et les méthodes pour leur diagnostic.

Règles de préparation au test sanguin sur la TSH, voir ici.

Planification de la grossesse: une étape importante de la vie d'une femme. Si vous voulez concevoir un bébé en bonne santé, vous devez passer un ensemble de tests, y compris un test sanguin pour la TSH. Cet article, http://gormonexpert.ru/zhelezy-vnutrennej-sekrecii/shhitovidnaya-zheleza/ttg-pri-planirovanii-beremennosti.html, explique au lecteur le rôle de l'analyse pour la prise en charge de l'hormone stimulant la thyroïde dans la planification d'un enfant.

Sur l'activité des hormones

La glande thyroïde régule plusieurs types de métabolisme, elle est responsable du bon fonctionnement du système immunitaire et nerveux, elle contrôle l’activité du cœur et des vaisseaux sanguins. Toute violation du niveau d'hormones affecte l'état du système reproducteur.

En bref sur les hormones thyroïdiennes:

  1. T3 gratuit - la fraction active des hormones thyroïdiennes. Le niveau parle du fond hormonal général du corps.
  2. TSH - un indicateur indique le niveau d'activité de l'hypophyse - une glande importante qui contrôle le travail de tout le système endocrinien.
  3. Sans T4 - le niveau de thyroxine (fraction moins active des hormones thyroïdiennes) reflète la nature du fonctionnement de la thyroïde.
  4. La calcitonine est une hormone spéciale qui contrôle le métabolisme du phosphore et du calcium. L'analyse du niveau de calcitonine est importante pour l'identification du cancer.
  5. AT - TPO. Les anticorps reflètent avec précision la présence de pathologies auto-immunes dans le corps.
  6. AT - TG. Une quantité accrue d'anticorps dirigés contre l'une des protéines importantes de la thyroïde est enregistrée dans les pathologies auto-immunes d'un organe important.

Les endocrinologues recommandent vivement de tester les hormones au moindre soupçon de dysfonctionnement de la thyroïde. Les études menées pendant la planification de la grossesse préviendront le développement de pathologies chez la mère et le fœtus.

Hypothyroïdie chez les femmes

Le nom de la pathologie reflète la production insuffisante de certaines hormones thyroïdiennes. Examinez la liste et déterminez si vous avez observé des signes similaires.

Symptomatologie avec fonction thyroïdienne insuffisante:

  • la distraction, la léthargie, l'oubli, la perte de force;
  • hypotension artérielle;
  • poches sur le visage, sécheresse, aspect pâle de la peau;
  • sensation fréquente de froid, douleurs musculaires avec froideur;
  • lenteur de la parole, diminution de l'activité motrice;
  • une tendance à la constipation;
  • une augmentation de la graisse corporelle en l'absence d'appétit. La raison est un mauvais métabolisme;
  • le cycle menstruel est prolongé ou raccourci, le débit est abondant ou, au contraire, maigre;
  • problèmes d'ovulation: la grossesse ne survient pas à cause d'un œuf immature;
  • Si l'hypothyroïdie se manifeste pendant la gestation, une fausse couche se développe et des anomalies de divers organes de l'enfant sont possibles.

Ne paniquez pas, ne conduisez pas le problème en profondeur, refusant d’enquêter. Les stades précoces de pathologies dangereuses sont plus faciles et moins coûteux à traiter.

Hyperthyroïdie chez les femmes

Une condition avec des symptômes très différents de l'hypothyroïdie. "Hyper" signifie "plus". Dans l'hyperthyroïdie, un excès d'hormones provoque le développement de symptômes désagréables, entraînant une maladie dangereuse - un goitre toxique.

Faites attention aux signes d'hyperthyroïdie:

  • excitation déraisonnable, agitation, mouvements inutiles et soudains;
  • il est difficile de rester immobile, une nouvelle occupation est constamment requise;
  • insomnie; pendant la nuit; une vive réaction au moindre bruit;
  • la transpiration se développe: les pieds, les paumes souvent couverts de gouttes de sueur;
  • changement d'humeur incontrôlé: l'agression est remplacée par des pleurs, l'apathie, souvent l'anxiété se produit.

Il y a d'autres symptômes qui indiquent une hyperthyroïdie:

  • des doigts tremblants apparaissent;
  • souvent la peau est sèche et chaude au toucher;
  • le cou a l'air bouffi;
  • dans les cas avancés, une faiblesse générale apparaît, des nausées, une diarrhée se développent;
  • la personne est fatiguée, hagarde;
  • avec la gravité de l'hyperthyroïdie, un œil de bogue apparaît;
  • le pouls augmente à 100 battements par minute et plus, une arythmie se développe, la pression artérielle augmente.

Avec la surproduction d'hormones, l'endocrinologue prescrit des études supplémentaires pour exclure le goitre toxique et une pathologie dangereuse - le cancer de la thyroïde. De nombreux symptômes ressemblent à des laryngites ou à des maux de gorge, mais la couleur du mucus ne change pas, les médicaments traditionnels n’aident pas.

Vous savez maintenant comment reconnaître les problèmes de thyroïde chez les femmes. Si vous soupçonnez une hyper- ou une hypothyroïdie, consultez un endocrinologue. Le médecin effectuera un examen, prescrira un traitement adéquat. Retarder une visite chez le médecin entraîne de graves conséquences.

Le taux normal d'hormones thyroïdiennes pendant la grossesse assure le développement complet des organes et des systèmes de l'enfant à naître. Le taux de TSH pendant la grossesse et le risque de rejet, lisez la suite.

Les recettes folkloriques pour le traitement du goitre nodulaire seront prises en compte dans cet article. Nous donnons également des exemples de méthodes de traitement non traditionnelles.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones