Chez les enfants, la glande thyroïde est responsable du développement physique et mental du corps.

S'il y a violation du travail d'au moins une fonction, cela affectera définitivement la santé.

Dans une telle situation, des manifestations de maladies graves, un retard de développement physique et mental, par exemple le crétinisme, sont possibles.

Pour comprendre le fonctionnement de la glande thyroïde chez les enfants, des analyses de sang sont effectuées immédiatement après la naissance.

Bébé thyroïde

Avec une production d'hormones inadéquate, il n'y aura aucun signe extérieur visible d'une telle position jusqu'à un certain pore. Le recours à la thérapie de remplacement tout au long de la vie n’est requis qu’à un âge plus avancé.

La détérioration de l'environnement, l'apport insuffisant d'iode dans les aliments - telles sont les principales raisons de l'augmentation du nombre de maladies.

Les aliments raffinés, les boissons gazeuses synthétiques que tout le monde aime tant, ne contiennent pas d'iode. Son absence peut avoir des conséquences imprévisibles.

Le fer produit trois hormones principales:

  • la triiodothyronine;
  • thyroxine;
  • La calcitonine est impliquée dans la formation des os, elle dépend du processus métabolique du calcium.

Les hormones, les premières de la liste, participent activement à la maturation du corps, à sa croissance, à la régulation des processus métaboliques.

La production d'hormones thyroïdiennes nécessite en permanence de l'iode et de la tyrosine (acide aminé). La carence en iode conduit à une diminution de l'intelligence, la formation de nœuds est possible. La jeune génération, ne recevant pas suffisamment d'iode alimentaire, se caractérise par une formation physique et mentale lente.

Les niveaux élevés de rayonnement affectent le travail de la glande. Surtout chez les habitants des zones fortement radioactives. C'est chez eux que les tumeurs d'organes sont le plus souvent détectées.

Le stress - une autre raison qui peut provoquer une maladie de la thyroïde chez les enfants. Lors de situations stressantes, certaines hormones sont reproduites en plus grande quantité que nécessaire, alors que d'autres ne suffisent pas. Il y a un déséquilibre du travail, à la suite de quoi les symptômes de la maladie apparaissent.

Quelle est la taille de la glande thyroïde chez les enfants, est déterminée par échographie. Les volumes de cet organe sont différents pour les garçons et les filles du même âge. Afin de détecter la maladie au stade initial, il est très important de mener une étude. Ces études aideront à déterminer le niveau d'hormones, à comprendre la pathologie de la maladie. Toutes les études permettent de déterminer avec précision l'étendue des dommages aux organes en vue du traitement souhaité.

La chose la plus importante que les parents devraient savoir: quand un dysfonctionnement de la glande thyroïde est détecté immédiatement, au tout début, ils ont commencé à le traiter, il y aura certainement un résultat favorable. Il doit être uniquement observé, confier le traitement à un endocrinologue expérimenté.

Maladie de la thyroïde

Types de maladies qui surviennent à un jeune âge:

  • l'hyperthyroïdie;
  • l'hypothyroïdie;
  • goitre diffus;
  • thyroïdite.

Si vous manquez le moment d'identifier les affections de la thyroïde jeune génération, vous pouvez rater le traitement à un stade précoce, ce qui peut poser de gros problèmes de santé, de développement physique et mental. Seule une légère diminution de la fonction de l'organe thyroïdien entraîne une diminution de l'intelligence, le développement mental du bébé est en retard. Les hormones triiodothyronine et thyroxine sont responsables des processus métaboliques. Les scientifiques ont confirmé que chaque maladie dépend de l'état instable de l'organe endocrinien.

Signes externes donnant lieu à un médecin:

  1. Enfants à risque, c'est-à-dire souvent malades, dont le système immunitaire est réduit. Avec le développement de l'hyperfonctionnement diminue la capacité du système immunitaire, il est donc difficile pour le corps de faire face aux agents pathogènes viraux et bactériens. Il est établi que l'iode est impliqué dans de nombreuses réactions immunitaires. En cas de consommation insuffisante de produits contenant de l'iode, l'activité des neutrophiles et des macrophages, qui devraient neutraliser les virus et les bactéries, diminue.
  2. Quand il y a un bébé à rythme cardiaque irrégulier.
  3. Par l'apparition du bébé, on peut comprendre que des problèmes liés à l'organe endocrinien sont possibles. La condition physique peut être lente, la peau sèche et un gonflement peut apparaître.
  4. Les écoliers sont hantés par la somnolence, l'inattention, la difficulté à se concentrer. Ces signes indiquent plus souvent une perte d'intérêt pour l'apprentissage, mais ils indiquent également le développement possible de la maladie.
  5. Lorsque la croissance de l'enfant est en retard sur ses pairs. Le taux d'augmentation de la croissance pour l'année est d'environ 4 cm.
  6. Si l'anémie est présente et qu'il n'y a pas de résultat attendu des médicaments contenant du fer, c'est une raison pour vérifier l'état de la glande thyroïde.
  7. Constipation fréquente.
  8. Fond de rayonnement accru.

Prévention

Pour la prophylaxie, si le bébé est à risque, il est nécessaire de consulter l’endocrinologue tous les six mois. Les parents ont besoin de patience et parfois de persévérance pour identifier la cause réelle des maladies infectieuses fréquentes. À propos, une consommation excessive d'antibiotiques peut déclencher une hypofonction de la thyroïde.

Le régime devrait contenir des aliments contenant de l'iode. Afin de continuer à boire moins de comprimés, il est préférable de manger des aliments riches en vitamines et en minéraux.

La nourriture devrait être variée. Différentes vitamines sont importantes pour la croissance normale du corps. Il n'y a pas de vitamines importantes et mineures. Par exemple, l'iode ne nécessite pas beaucoup, la dose quotidienne est d'environ 150 à 300 mg, mais si le corps ne reçoit pas sa norme, la santé ne sera pas stable. Il est beaucoup plus facile de prendre des mesures préventives que des traitements.

Attention à être dans les cas où les parents sont dépendants de l'alcool.

L'élargissement de la thyroïde

Une hypertrophie de la thyroïde chez les enfants est diagnostiquée sur une période de 3 à 12 ans. Une maladie congénitale ne survient que chez un patient sur 30 000 naissances. La maladie est transmise par la femme en travail si elle a souffert de la maladie du bazar pendant sa grossesse.

Un nourrisson souffrant d'hyperthyroïdie ne prend pas initialement le poids nécessaire et est en retard sur le développement de la croissance, il est parfois né prématurément. Le bébé est facilement excitable, très mobile, souffre de diarrhée, de transpiration excessive et prend peu de poids. Les hormones de la mère après le délai expiré sans ingérence du corps du bébé. Par conséquent, des signes lumineux n'apparaissent que dans les premières semaines de sa vie.

La maladie est reconnue par les symptômes généraux, qui corrigent les problèmes de la glande.

  1. La température change souvent.
  2. La présence de diarrhée ou de constipation, c'est-à-dire de problèmes de digestion.
  3. Les problèmes digestifs peuvent entraîner des fluctuations de poids.
  4. Difficulté à s'endormir
  5. L'irritabilité, la léthargie sont les conséquences d'un mauvais sommeil.
  6. L'écolier est difficile à concentrer.
  7. Le volume du cou augmente déjà dans les dernières périodes.

La pression artérielle est élevée, le sommeil est alarmant, il est difficile de s'endormir. L'épuisement nerveux d'un adolescent se manifeste, car le corps n'a pas le temps de se reposer pendant un mauvais sommeil.

L'hypothyroïdie à un âge précoce

L'hypothyroïdie peut être congénitale ou acquise. Si, à la naissance d'un bébé, une fonction sous-estimée de l'organe est fixée, le diagnostic est le crétinisme.

  1. Bébé paresseux.
  2. Il y a constipation
  3. Sucer est très lent.
  4. La jaunisse passe lentement.
  5. Température légèrement basse.
  6. Des voix enrouées.

Le développement normal du nourrisson est possible si le problème est identifié immédiatement et si un traitement est prescrit. Cette maladie est très rare. Les statistiques affirment que pour 4 000 bébés, un seul peut être atteint d'une telle pathologie. Les filles sont deux fois plus exposées à cette maladie que les garçons. Lorsque la glande thyroïde est agrandie, l'enfant présente le plus souvent une dentition retardée.

En raison de troubles survenant dans l'hypophyse ou l'hypothalamus, il existe un risque de manifestation d'hypothyroïdie secondaire.

  • larmoiement;
  • amorphe, aucune envie de bouger, courir, sauter;
  • somnolence;
  • état dépressif.
  • L'obésité apparaît, les cheveux fanés, cassants.

Même les patients de 6 ans arrêtent de jouer à des jeux en plein air. Pour eux, beaucoup de travail - l'étude et la connaissance de choses simples.

Les adolescents atteints d'hypothyroïdie présentent un état d'inertie, sans aucun désir d'apprendre, leurs mouvements sont lents, ils sont peu sociables avec leurs pairs et ont une mauvaise mémoire. La maturité physique, mentale et sexuelle vient plus tard. Les adolescentes ont des problèmes avec la nature cyclique de la menstruation. Il y a des problèmes cardiaques, de la pression, des contractions nerveuses des doigts.

Si vous remarquez ces symptômes, vous devez consulter un endocrinologue. Le traitement des affections avec des médicaments spéciaux prendra un certain temps. Si vous ne suivez pas de traitement, vous devez vous préparer à une crise thyréotoxique, à une maladie cardiaque et à un tissu osseux fragile.

L’une des causes connues de l’hyperthyroïdie est une maladie auto-immune: la maladie de Graves. Le développement de la maladie de Graves se produit lentement, les symptômes au stade initial sont invisibles. Les filles cette maladie affecte plus que les garçons. Avec un changement imperceptible dans le volume de la glande thyroïde chez un enfant, il y a: yeux rouges, nervosité, diarrhée, problèmes de mémoire.

Thyroïdite à un âge précoce

Cette maladie inflammatoire appelée thyroïdite Hashimoto commence par une amygdalite chronique. Les virus, les infections, les parasites et les bactéries provoquent la maladie.

Thyroïdite malade, adolescents. Environ 60% des patients identifiés avaient une prédisposition génétique à ce type de maladie. Les filles souffrent environ cinq fois plus que les garçons.

Au stade initial, le diagnostic est déterminé: hyperthyroïdie, puis hypothyroïdie. Signes sur lesquels il est possible au tout début de déterminer la thyroïdite de Hashimoto: il y a un décalage chez l'élève, à la fois à l'école et dans sa croissance physique. Le reste de la glande thyroïde chez l’enfant présente les mêmes symptômes que ceux de l’hyperthyroïdie et de l’hypothyroïdie.

Le goitre endémique est dû à un apport insuffisant en iode. Goitre nodulaire, avec cette maladie, les néoplasmes sont groupe ou simple.

La maladie est plus facile à prévenir qu'à soigner. Par conséquent, une attention particulière à votre enfant aidera à diagnostiquer la maladie à temps. Avec l'apparition fréquente d'indisposition, de surmenage, de maux de tête fréquents, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Quels sont les symptômes de la maladie thyroïdienne chez un enfant?

La glande thyroïde est l'organe endocrinien le plus important qui affecte tout le corps. Les symptômes de troubles dans son travail sont souvent observés non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants. Malheureusement, les maladies de la glande thyroïde sont très dangereuses très précisément à un âge précoce, et un problème non détecté chez les enfants peut conduire au développement du crétinisme, qui se manifeste par des signes d'un retard de développement grave.

Afin de détecter un problème de glande thyroïde, il est très important de réussir un examen effectué par un endocrinologue à temps. Normalement, ce corps doit être élastique, souple et mobile. La glande thyroïde est très difficile à détecter chez les jeunes enfants et est généralement de taille normale avec des déviations de travail en développement. Les résultats des analyses de sang pour la triiodothyronine, la thyrotropine et le tirokisin sont un indicateur important pour un spécialiste. Les déviations des valeurs de ces hormones par rapport aux normes indiquent un dysfonctionnement de la glande.

Maladies de la glande thyroïde chez l'enfant

Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez les enfants apparaissent presque aussi bien que chez les adultes. Le dysfonctionnement de cet organe se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • la léthargie;
  • faiblesse musculaire;
  • peau pâle;
  • dentition tardive;
  • fièvre légère ou basse température;
  • changement de pouls;
  • l'anémie.

De plus, les parents peuvent remarquer une augmentation de l'anxiété et des larmoiements chez le bébé, une difficulté à s'endormir. Les symptômes dépendent à la fois de la maladie elle-même et du degré de sa manifestation. Le plus souvent, chez les enfants, la fonction des glandes est réduite en raison d'une carence en iode et de la dégradation de l'environnement. Cette condition est appelée «hypothyroïdie». Renforcer le travail de cet organe pour diverses raisons conduit au phénomène inverse appelé "hyperthyroïdie". Malheureusement, ces maladies qui surviennent chez les enfants peuvent entraîner de graves violations d'autres organes et systèmes.

Hyperthyroïdie chez les enfants

Une hyperthyroïdie se développe avec la synthèse excessive d'hormones thyroïdiennes thyroïdiennes, dont les symptômes se manifestent par une tachycardie, une insomnie, une irritabilité, une transpiration excessive, une fièvre légère. Un excès d'hormones entraîne l'accélération de tous les processus intervenant dans le corps de l'enfant. Cette condition entraîne une détérioration des organes, une augmentation de la fatigue chronique et des signes de retard de développement.

Chez les enfants, l'hyperthyroïdie peut être provoquée par la maladie de Basedow, dans laquelle des processus auto-immuns se développent dans le corps. Les symptômes de cette maladie se manifestent par une perte de poids importante, une augmentation de l'appétit, des yeux exorbités, une augmentation de la pression, une tachycardie. Une telle pathologie, selon les statistiques, se développe plus souvent chez les filles à l'adolescence.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est nécessaire de montrer l'enfant à l'endocrinologue. Le traitement est effectué après un examen approfondi comprenant une analyse, une échographie et, si nécessaire, une scintigraphie, une tomographie par ordinateur. Les préparations pharmaceutiques contenant des hormones sont sélectionnées en fonction de l'âge et du poids de l'enfant.

Hypothyroïdie chez les enfants

Une diminution de la fonction thyroïdienne chez les enfants peut survenir à tout âge. Malheureusement, dans certains cas, une hypothyroïdie congénitale est également diagnostiquée, dans laquelle la fonction thyroïdienne est très faible en raison de son sous-développement. Cette pathologie survient le plus souvent chez le fœtus au cours des deux premiers mois, lors du développement de cet organe. Les anomalies gestationnelles chez un enfant peuvent être causées par des infections intra-utérines, une surabondance de médicaments, ou par des mères prenant des médicaments interdits pendant la grossesse, une intoxication.

Les symptômes de la maladie thyroïdienne chez le nouveau-né se manifestent par une augmentation de poids, une voix enrouée, un œdème, une jaunisse prolongée, une léthargie, un manque d'appétit, une constipation persistante. Malheureusement, si on ne le traite pas, le crétinisme survient chez ces bébés au cours des premiers mois et ne peut être guéri. Ces bébés se développent lentement et prennent du poids, ne gardent pas la tête longtemps. Au fil du temps, leur croissance est très en retard, il y a une immaturité sexuelle, un retard mental.

Avec une détection précoce de la maladie thyroïdienne et une thérapie correctement conduite, les chances de développement normal du bébé augmentent considérablement. Dans l'hypothyroïdie congénitale, la lévothyroxine est prescrite à l'enfant pendant une longue période et souvent toute sa vie. Ces enfants doivent toujours être surveillés par un endocrinologue.

Le développement de la thyroïdite

La thyroïdite comprend les maladies de la thyroïde résultant de l'inflammation de cet organe. La thyroïdite peut revêtir différentes formes:

La maladie peut être causée par des lésions de la glande thyroïde, une intoxication par diverses substances, des infections virales. Les thyroïdes chez les enfants sont extrêmement rares et se produisent progressivement. Les symptômes n'apparaissent pas immédiatement, de sorte que les parents de l'enfant ne sont pas toujours à l'heure pour un examen.

Les premiers signes de thyroïdite peuvent être l'apparition d'une faiblesse générale, d'un enrouement, d'une douleur au cou. Après un certain temps, la douleur augmente, des nausées, des maux de tête, de la fièvre, des frissons et une transpiration apparaissent. L'enfant ne peut pas avaler de nourriture en raison de l'augmentation de la douleur. La glande thyroïde devient dense et bien palpable, les ganglions lymphatiques sont élargis.

La maladie se caractérise par une augmentation des signes d'hyperthyroïdie, lorsque la glande produit un excès d'hormones thyroïdiennes. Alors cet état est remplacé par hypofunction. Avec un traitement rapide, les symptômes d’une telle maladie chez l’enfant disparaissent au bout de deux mois. Malheureusement, les rechutes sont possibles, il est donc très important de surveiller l'état de la thyroïde.

Dans de rares cas, la maladie peut être aiguë lorsqu'une masse purulente se forme dans la thyroïde à la suite d'une inflammation pouvant être ouverte. Cette condition nécessite l'hospitalisation de l'enfant et le repos au lit.

Avec le développement de la maladie purulente, les médicaments antibactériens sont prescrits. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Goitre Riedel

La thyroïdite chronique, également appelée «goitre de Riedel», est loin d'être toujours diagnostiquée à temps, car les symptômes associés à cette pathologie sont très faibles. La gravité des symptômes apparaît plus tard comme un sceau douloureux dans la région cervicale, associé à une augmentation de la thyroïde, ainsi qu'à une augmentation des problèmes de déglutition. Souvent, cette maladie est accompagnée d'une toux qui ne peut pratiquement pas être traitée par des moyens conventionnels et disparaît seulement après avoir guéri la cause sous-jacente. L'enfant peut se plaindre de l'apparence de difficultés respiratoires et d'étouffement.

Il est très difficile de diagnostiquer le goitre de Riedel et un examen histologique est souvent nécessaire pour clarifier le diagnostic. Avec des signes croissants d’hypofonction, le traitement est effectué par les hormones thyroïdiennes. Si le corps, à la suite d'une augmentation, commence à serrer d'autres tissus, la chirurgie est recommandée.

La dysfonction thyroïdienne chez l’enfant peut entraîner de graves problèmes qui affectent tous les domaines du développement de l’enfant. Les experts estiment que plus tôt la maladie de cet organe sera diagnostiquée et que le traitement approprié sera administré, plus l'enfant aura de chances de grandir et de se développer normalement.

Glande thyroïde chez les enfants

Actuellement, des endocrinologues armés ont tout pour réussir le traitement des maladies de la thyroïde chez les enfants. Cependant, le nombre de patients atteints d'hypothyroïdie ne diminue toujours pas.
Les médecins voient le problème en ce que nous nous tournons rarement vers un spécialiste dès les premiers stades de la maladie, nous nous soignons nous-mêmes et perdons ainsi un temps précieux. Et quand il s'agit d'un enfant, la procrastination devient particulièrement dangereuse. Nous apprenons donc à reconnaître les premiers signes d'hypothyroïdie et à discuter des mesures préventives existantes.

Maladies de la glande thyroïde chez les enfants

En parlant de maladies de la glande thyroïde, il est nécessaire de reconnaître que la longue absence de traitement est très dangereuse, surtout pendant l’enfance. Avec une diminution de la fonction thyroïdienne, le cerveau souffre principalement, ce qui affecte négativement le développement mental et l'intelligence de l'enfant. La glande thyroïde chez les enfants, à l'instar d'autres organes du système endocrinien, régit le fonctionnement de tous les systèmes du corps. Les hormones, qu'il produit, sont responsables du métabolisme dans le corps. En outre, lors de l’étude de diverses affections douloureuses chez des personnes, y compris des enfants, des scientifiques ont découvert que la thyroïde était impliquée dans une certaine mesure dans presque toutes les maladies.

Quels signes externes devraient alerter les parents et devenir une raison pour demander un renvoi pour analyse?
Tout d’abord, les soi-disant enfants souvent malades risquent de développer cette maladie. Si un médecin a détecté plus tôt des symptômes indiquant la présence d’une hypothyroïdie, il existe maintenant certaines indications pour examiner la fonction thyroïdienne chez les enfants fréquemment malades. Le fait est que pendant l'hypofonction, l'activité du système immunitaire est réduite, ne permettant pas de faire face à de nombreuses maladies bactériennes et virales. Les endocrinologues et les physiologistes qui étudient la structure de la glande thyroïde ont découvert que l’iode était impliqué dans un grand nombre de réponses immunitaires. Par exemple, des cellules telles que les neutrophiles et les macrophages, dont la fonction est de capturer et de neutraliser les virus et les bactéries impliqués dans le processus pathologique, réduisent considérablement leur activité en cas de déficit en iode dans le corps.

Trouble du rythme cardiaque

Les parents peuvent assez facilement calculer indépendamment le nombre de battements de coeur chez un enfant. La seule difficulté technique de cette procédure chez les enfants est que le pouls doit être compté par minute. Cette étude simple fournit beaucoup d'informations. Tant le ralentissement du rythme cardiaque que son augmentation excessive ou son rythme cardiaque constamment élevé suggèrent que l’hormone hypophysaire, reflétant l’état de la glande thyroïde - TSH - doit être contrôlée. Cette étude donnera immédiatement une image.

Look bébé

Un autre facteur qui devrait alerter les parents et réussir le test sanguin de TSH d'un enfant. Avec une diminution de la fonction thyroïdienne, l'enfant devient lent, la parole ralentit, sa peau devient sèche, encline à développer une dermatite atopique ou, au contraire, humide, froide et œdémateuse.

Somnolence, apathie, refus d'apprendre

ou le manque de résultats après une leçon intense ne signifie pas toujours que l’enfant ne veut pas se concentrer sur l’apprentissage. Cela peut souvent être un symptôme dérangeant que les enseignants attentifs ont appris à reconnaître.

Petite taille

Si un enfant présente un retard de croissance par rapport à ses pairs (la croissance annuelle d'un enfant est de 4 cm), il n'est pas superflu de vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde, ne serait-ce que pour exclure la composante endocrinologique de ce problème.

Constipation

Le système gastro-entérologique est très sensible aux hormones thyroïdiennes. En plus de la constipation fonctionnelle, qui peut être assez difficile pour l'enfant, il existe également une constipation secondaire. Dans l'algorithme d'examen des enfants présentant ce problème, l'étude de l'hormone thyroïdienne est nécessairement incluse. En outre, si un enfant souffre d'une maladie du foie (hépatite virale, parasitose), si un enfant est examiné, des modifications de l'analyse biochimique du foie sont détectées, il s'agit d'un argument puissant en faveur du test de la glande thyroïde.

L'anémie

Syndrome secondaire à l'hypothyroïdie. L'anémie peut être le signe d'une diminution de la fonction. La réduction de l'hémoglobine dans le sang, qui est mal traité avec les schémas thérapeutiques traditionnels avec des médicaments contenant du fer, est une raison pour prêter attention au facteur de participation à cet état de la glande.
Un autre symptôme du dysfonctionnement de la thyroïde est la perte de cheveux intense.

Mauvaise écologie

Aujourd'hui, selon les statistiques officielles, 6% de la population de notre pays sont atteints d'hypothyroïdie déjà diagnostiquée. Dans ce contexte, de nombreuses personnes n’ont pas encore contacté leur médecin et n’ont pas ce diagnostic. Malheureusement, elles sont inégalement réparties entre les régions - il existe des régions où la teneur en iode devrait être faible pour des raisons environnementales. Ces effets anthropiques supplémentaires qui se produisent en eux compliquent encore la situation.

Notre région est endémique, c’est-à-dire il s'agit initialement d'un apport insuffisant d'iode dans les aliments, l'eau, ce qui menace le développement d'une hypothyroïdie dite subclinique, lorsqu'il n'y a pas de tableau clinique clair et que, dans l'étude des niveaux d'hormones, a révélé un état limite.
Ce problème peut affecter n'importe quelle famille si vous ne vous engagez pas dans la prévention de ces conditions.

Quelles mesures préventives peuvent être prises par les parents?

Si un changement du niveau de TSH est détecté, un endocrinologue pédiatre sera observé au lieu de résidence 2 fois par an. Une fois tous les six mois, on fait un test sanguin (TZ, T4, TSH, anticorps antithyroïdiens, cholestérol), une échographie de la glande thyroïde.
Malheureusement, la plupart des parents sous-estiment ce danger.

Le désir du développement le plus rapide possible de l’intelligence de l’enfant ne devrait pas s’exprimer dans le développement de ses connaissances en informatique. L'enfant pourra étudier l'ordinateur, les programmes qui lui sont associés au moment opportun, mais cela ne nuira pas à sa santé. Il est plus important de passer plus de temps à marcher en plein air.

Le produit le plus abordable enrichi en iode est le sel iodé. Si la famille ne souffre d'aucune maladie endocrinienne, son utilisation sera suffisante pour qu'elle ne se développe plus. Il est conseillé aux endocrinologues d’acheter du sel iodé en pharmacie, car les conditions de stockage dans les magasins ne répondent pas aux critères de préservation de l’iode. L'iode est une substance très volatile qui craint la lumière. Le sel iodé doit donc être stocké dans un endroit sombre, scellé. En conséquence, le sel de la maison doit également être conservé dans un récipient bien fermé, à l'abri de la lumière. En outre, vous devez comprendre que lorsque nous ajoutons du sel iodé lors de la préparation d’un plat chaud, l’iode qu’il contient est détruit. Les aliments salés avec du sel iodé doivent être en fin de cuisson et utilisés en salade.

Passez plus de temps à l'extérieur. Les endocrinologues notent que les promenades ensoleillées d'avril à septembre ont un effet bénéfique sur l'état de la glande thyroïde chez les enfants. Même les patients atteints de pathologie chronique, mais qui marchent quotidiennement, ont besoin de doses d'hormones de remplacement beaucoup plus faibles qu'en hiver. La durée minimale des promenades doit être de 2 heures par jour pendant la saison froide et de 4 heures en été.

Dans le même temps, il ne faut pas abuser d’une exposition excessive au soleil, ni pour les mères ni dans les lits de bronzage. Les procédures physiothérapeutiques et radiologiques affectant la glande thyroïde sont contre-indiquées.
Évitez l’utilisation de sulfamides, nitrates, cordarone, amidarone, éthionamide, difénine,
B-adénobloquants, ainsi que des antibiotiques. Il convient de noter que l'utilisation d'antibiotiques est l'un des facteurs les plus agressifs de l'hypofonction de la glande thyroïde. L'utilisation irréfléchie, injustifiée et incontrôlée de leurs parents est totalement inacceptable.

La nécessité d'un traitement antibiotique relève uniquement de la compétence d'un médecin qualifié. Et même le médecin a besoin d'une raison suffisante pour prescrire un antibiotique à un enfant.
Pour diversifier le régime alimentaire, sans abus de produits à action antithyroïdienne, c.-à-d. contribuer à éliminer l'iode de l'organisme (manioc, tapioca, manioc, arachides, navets, chou-fleur et chou rouge, rutabaga, navets, légumineuses, moutarde). Cependant, en toute justice, il convient de noter que les habitants de la région sibérienne ne les reçoivent pas en quantité suffisante pour ne pas nuire gravement à leur santé. En attendant, ils sont nécessaires pour compenser le déficit en micro-éléments, pour le fonctionnement normal des intestins, et il n'est pas nécessaire d'exclure complètement leur régime alimentaire.

Évitez d'utiliser de l'eau fluorée dure. D'un point de vue environnemental, l'état de l'eau est essentiel. En particulier, il est connu que dans les régions où l'eau est dure, l'eau trop fluorée, le nombre de patients atteints d'hypothyroïdie, la diminution de la fonction thyroïdienne est beaucoup plus importante.
Le taux d'iode dans le corps humain - 150-300 mg par jour. Si moins de 80 mg d'iode sont ingérés dans le corps chaque jour, cela indique un problème possible avec une diminution de la fonction thyroïdienne.

Quels facteurs, en plus du manque d'iode dans le corps de l'enfant, peuvent conduire au développement de l'hypothyroïdie?
La possibilité d'un diagnostic d'hypothyroïdie chez un enfant ne peut exclure un facteur génétique et des risques individuels. Les parents ayant une dépendance à l'alcool, en plus d'autres maladies, peuvent transmettre ce problème à leurs futurs enfants car, au moment du développement fœtal de la glande thyroïde, le fœtus est très sensible à la consommation d'alcool dans le corps.

Analyses et procédures

L’analyse de l’hormone TSH vous permet de comprendre s’il ya violation de la glande thyroïde. L'échographie est effectuée selon les indications et permet d'identifier de manière plutôt informelle la pathologie la plus proche de l'adolescence. Dans les cas où une étude plus détaillée est nécessaire, une étude par radio-isotopes est menée dans des laboratoires spécialisés pour déterminer la fonction exacte de la glande thyroïde, conformément aux instructions de l'endocrinologue.

Traitement de la thyroïde chez les enfants

Actuellement, grâce aux derniers développements des pharmacologues dans l'arsenal des endocrinologues, il existe un certain nombre de médicaments qui vous permettent de mener une thérapie de remplacement efficace, ce qui donne de bons résultats.
Par conséquent, ici, comme pour toute autre maladie, il est important que les parents remarquent à temps que certains changements se produisent chez leur enfant et l’amènent à la réception chez l’endocrinologue pour enfants.

Encore une fois, je note que les préparations d'iode, le dosage ne peut être prescrit que par un médecin. Vous ne pouvez pas croire aveuglément à la publicité et, sans connaître le statut hormonal d'un enfant (ou d'un adulte), utilisez-la vous-même, car il existe une tendance désagréable à développer une thyroïdite auto-immune en présence d'hypothyroïdie chez l'enfant, mais les préparations à base d'iode sont contre-indiquées. Des études ont montré que l’utilisation de multivitamines contenant de l’iode chez la femme enceinte pouvait toutefois entraîner une hypofonction du fœtus, à l'extérieur, des doses d'iode dépassant les besoins normaux sont ingérées dans le corps.

En conséquence, la glande thyroïde ne reçoit pas le signal de produire ses propres hormones et un tel traitement substitutif peut être nocif. Le corps humain est assez complexe et sa réglementation très délicate, et des interventions incontrôlées peuvent conduire à ses violations.
Si un ou plusieurs des symptômes d'anxiété énumérés ci-dessus sont présents, les parents eux-mêmes doivent en prendre l'initiative et demander l'aide d'un pédiatre ou d'un endocrinologue pédiatre.

À cet égard, je voudrais attirer l’attention des parents sur le fait que l’algorithme permettant d’examiner un enfant chez un pédiatre devrait inclure un examen du cou avec sa palpation. Ce moment est très important, car les nodules, processus tumoraux au début de la maladie, peuvent se dérouler secrètement.

L'inflammation de la glande thyroïde, ainsi que d'un autre organe, peut se manifester par une rougeur, une douleur à la palpation et une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Mais le médecin peut ne pas remarquer ces changements, parce que l'examen du cou est souvent sauté pendant une course ou parce que la mère ne permet pas de déshabiller son enfant car il porte un pull à col haut ou à col roulé. Maman devrait s'intéresser à un examen minutieux et de qualité de l'enfant. Avant de consulter un médecin, habillez-le de manière à ce qu'il puisse être déshabillé et habillé rapidement à la réception, sans que cela ne gêne ni l'enfant ni le médecin.

Psychosomatique de la maladie thyroïdienne chez les enfants

Les causes psychologiques des maladies de la thyroïde chez les enfants ont été suffisamment étudiées et, afin d'éliminer les symptômes alarmants, les parents sont invités à créer une atmosphère calme dans la famille. La psychosomatique des maladies de la glande thyroïde varie en fonction du contexte dans lequel la maladie se manifeste - avec signes d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie.

Problèmes de thyroïde chez un enfant: symptômes et causes d'une maladie de la thyroïde

Les maladies psychosomatiques sont principalement des maladies auto-immunes de la glande thyroïde, qui se manifestent sous forme d'hypo, d'hyperthyroïdie ou de vagues. Les psychosomatiques thyroïdiens se développent à la suite de désordres immunitaires dans le corps, au cours desquels les cellules immunitaires perçoivent le tissu thyroïdien comme des corps étrangers et produisent des anticorps. La maladie s'accompagne d'un changement dans la formation des hormones thyroïdiennes. Avec l'hypothyroïdie, ils sont produits en quantités insuffisantes et avec l'hyperthyroïdie - en excès. La thyroïde affecte les processus métaboliques, la croissance, les fonctions intellectuelles, la condition émotionnelle et physique. Ses hormones régulent l'activité de divers organes et systèmes internes.

Les causes psychologiques des maladies de la thyroïde sont le stress prolongé et les traumatismes mentaux, y compris ceux liés aux relations familiales. Dans leur développement, une condition préalable psychosomatique est tracée et, à son tour, modifie considérablement le caractère du patient.

Les symptômes de cette maladie de la glande thyroïde chez les enfants, tels que l'hypothyroïdie, sont un retard mental et un développement physique, une fatigue accrue, une léthargie, une somnolence, des troubles de la mémoire. Dans cet état, une pression artérielle et une température corporelles basses, une peau pâle et une constipation sont notés. Les enfants atteints d'hypothyroïdie accusent un retard dans leurs études et sont moins mobiles que leurs pairs. Ils refusent les tâches ménagères et se plaignent de fatigue, ne font pas preuve d'initiative, n'ont pas d'activités préférées.

Les symptômes de problèmes thyroïdiens chez un enfant sur fond d'hyperthyroïdie sont l'anxiété, l'émotivité, la présence de nombreux intérêts et l'épuisement rapide du système nerveux. Un enfant a des palpitations, des tremblements de la main, de la transpiration, une perte de poids, des troubles du sommeil, une élocution rapide.

Causes psychosomatiques de la maladie thyroïdienne chez les enfants

L’hypothyroïdie causée par une maladie de la thyroïde est une cause psychologique. Cela se produit chez un enfant, s'il est supprimé dans la famille, contraint de faire quelque chose contre le désir, il ne lui est pas permis de faire quelque chose qui l'intéresse vraiment. Surtout négativement sur l'enfant reflétait la contrainte à des activités monotones. En fin de compte, il ne résiste pas à la confrontation, à la soumission constante et perd tout espoir de rien changer.

L'hyperthyroïdie est le plus souvent un traumatisme mental. Elles surviennent dans la petite enfance et sont associées à la mort d’êtres chers ou à l’exclusion émotionnelle des parents, aux querelles intrafamiliales. Dans ce contexte, l'enfant éprouve un sentiment d'insécurité, de manque d'affection et commence inconsciemment à s'identifier à celui dont il a besoin de l'amour et de l'attention et qui le prive de lui. Cela conduit à l'apparition de symptômes de maladies de la glande thyroïde chez les enfants tels que le stress mental, le stress physiologique et une lutte interne constante. L'enfant développe une faible estime de soi, et il devient peu sûr de lui et vit dans une peur constante. Vaincre la peur nécessite beaucoup de stress, ce qui oblige l'enfant à être constamment prêt à agir et à prendre davantage de responsabilités. Souvent, les enfants de cet État commencent à prendre soin de leurs frères et soeurs plus jeunes, en assumant les responsabilités de leurs parents. La psychosomatique de la maladie thyroïdienne renforce les traits d’agressivité de l’enfant et conduit à la rivalité, ce qui favorise les tensions au sein de la famille.

Une responsabilité accrue peut se manifester chez les enfants scolarisés. L'exclusion de la peur de la conscience est soutenue par un désir excessif d'être parmi les plus performants de la classe. Dans le même temps, un enfant ayant des capacités moyennes peut s'épuiser et s'épuiser pour apprendre un sujet difficile et résoudre de nombreux problèmes, obtenir de bonnes notes dans tous les domaines. En fait, apprendre n'apporte pas de joie à un enfant, mais la persévérance est basée sur le sens du devoir («il faut apprendre», «il faut recevoir cinq ans»).

La cause psychologique de la maladie thyroïdienne chez un enfant peut être que, dès son enfance, il est contraint d'être indépendant, de faire face à des problèmes et à des difficultés pour lesquels il n'est pas encore prêt, il est entraîné et obligé de prendre une part active aux conflits entre parents et à l'éducation des frères et soeurs plus jeunes. Les parents n'offrent pas de soutien moral à l'enfant et il apprend à faire face à tout lui-même. Il s'éloigne rapidement de ses parents, il en sait beaucoup, il travaille beaucoup. Sous une telle influence d'adultes, un enfant peut sembler être une personne mature, mais ce n'est pas du tout le cas. Derrière sa retenue et sa responsabilité se cachent faiblesse, peur de la vie, peur de la mort et désir de survivre. C’est ce qui fait de sa vie une lutte avec lui-même, les circonstances et les personnes qui l’entourent. Un patient souffrant d'hyperthyroïdie, pour ainsi dire, se sacrifie pour les autres, car il fait constamment des efforts supplémentaires pour réussir et obtenir un résultat. En même temps, il n’est pas conscient de l’attitude hostile envers ces enfants heureux qui n’ont pas besoin de
vivre tout le temps à la limite de leurs capacités, comme leurs parents aiment juste comme ça.

La psychosomatique des maladies de la thyroïde est particulièrement marquée par un manque d'amour. L'impuissance et l'incapacité de changer quelque chose mènent à une accumulation de colère cachée. Chez les enfants, cela se produit lorsqu'il n'y a aucune possibilité d'exprimer ouvertement leur opinion. Si les adultes interdisent de parler, répétez la phrase «vous ne devriez pas dire cela», «tais-toi, puis quelqu'un entendra», «ne dis pas ça, mais ce que les gens vont penser». En conséquence, avec l'auto-suppression sous l'influence de la culpabilité et de l'humiliation, le corps travaille en tension constante. Cela conduit à la prolifération des tissus thyroïdiens et à l'apparition de goitres, kystes, tumeurs, lorsque la psychosomatose pénètre dans les modifications organiques de la maladie, nécessitant non seulement une psychothérapie, mais également une intervention chirurgicale.

Maladies de la glande thyroïde chez les enfants

Si la glande thyroïde chez les enfants ne fonctionne pas normalement, cela entraîne l’apparition de maladies graves ainsi qu’un retard dans le développement physique et mental, l’une des causes du développement du crétinisme.

Le problème constaté à temps et le traitement qui a suivi permettent de mettre un terme à la maladie et d’empêcher le développement de conséquences irréversibles: de nombreuses maladies de la thyroïde chez les enfants sont traitées avec succès à un stade précoce. Par conséquent, il est très important de faire attention aux anomalies dans le comportement de l'enfant et de connaître les principaux symptômes indiquant des problèmes de glande thyroïde.

Causes de maladie de la thyroïde

La glande thyroïde est responsable de la production de substances biologiquement actives - les hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) et la calcitonine, qui stimulent le développement et la croissance du corps, participent au métabolisme de l'eau et des protéines, décomposent les graisses, sont responsables de la pression artérielle et du fonctionnement cardiaque.

Ils ont également un impact considérable sur l'activité mentale, physique et physique et remplissent de nombreuses autres fonctions très importantes pour le fonctionnement normal du corps. La calcitonine est impliquée dans la formation du système squelettique et contrôle les échanges de calcium et de phosphore.

Un excès ou un manque d'hormones provoque un déséquilibre dans le fonctionnement d'un organisme adulte, ce qui ralentit considérablement le développement d'un enfant. En raison de leur manque ou de leur excès, les nutriments qui entrent dans le corps avec la nourriture ne peuvent pas être absorbés en quantité suffisante, ce qui affecte négativement la formation d'un corps faible.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un enfant peut avoir des problèmes de glande thyroïde. Cela peut être une maladie congénitale, alors que pendant la grossesse chez la mère, la synthèse des hormones thyroïdiennes et de la calcitonine ne répondait pas à la norme alors qu'elle n'était pas traitée. Les influences sur l'état de la glande thyroïde chez les enfants sont les suivantes: écologie médiocre, radiations, faible teneur en iode dans les aliments, quantité insuffisante de sélénium.

Les maladies auto-immunes, infectieuses, les tumeurs de nature diverse aggravent la glande thyroïde. La synthèse des hormones dépend également du fonctionnement des régions cérébrales hypophysaires et hypothalamiques, dont l’une des tâches est de contrôler les substances biologiquement actives et d’avoir un effet direct sur la croissance, le développement et le métabolisme de l’organisme.

Les premiers symptômes qui indiquent une maladie de la thyroïde sont souvent confondus avec d'autres maux. Quelle que soit la maladie, si les principaux symptômes de la maladie sont visibles, vous devez consulter un médecin pour obtenir des conseils:

  • léthargie, apathie, fatigue;
  • humeur dépressive, dépression;
  • l'insomnie;
  • croissance linéaire plus lente et raccourcissement des membres;
  • retard ou trop tôt (à l'âge de 7-12 ans) la puberté chez les filles - un cycle menstruel irrégulier;
  • l'oubli;
  • gonflement du visage, saillie des yeux, sensation de pression sur les yeux;
  • pâleur, peau sèche et squameuse;
  • mauvais état des cheveux;
  • mauvaise coordination des mouvements;
  • température corporelle élevée / basse;
  • des problèmes avec le travail du coeur et de la pression artérielle;
  • très grande quantité de cholestérol;
  • perte soudaine ou gain de poids;
  • constipation

Maux majeurs

Si certains symptômes indiquent une maladie de la thyroïde chez l'enfant, vous devriez consulter un médecin et faire un test de dépistage des hormones, de la présence d'anticorps antiglobuline et d'anti-peroxydase. Il est également nécessaire de procéder à une échographie. Si les résultats d’une échographie permettent de soupçonner la présence de tumeurs, il est nécessaire de procéder à un examen radioisotope, à une biopsie et à d’autres examens.

Les principales maladies de la glande thyroïde chez les enfants sont:

  • hypothyroïdie - les hormones sont synthétisées en quantité trop faible pour le fonctionnement normal du corps;
  • hyperthyroïdie - augmentation de la production d'hormones;
  • thyroïdite - inflammation de la glande thyroïde;
  • goitre nodulaire;
  • les tumeurs;
  • réduction de la thyroïde.

L'hypothyroïdie

Le manque d'hormones thyroïdiennes affecte le développement de tous les organes de l'enfant, mais affecte surtout le cerveau. Les premiers symptômes de maladie congénitale chez le nouveau-né sont une température trop basse, une léthargie, une somnolence, un manque d’appétit, une constipation. Par la suite, on observe une croissance linéaire lente, une diminution du tonus musculaire, des réflexes lents et une faible croissance des dents.

Le traitement en temps opportun permet de soulager l'enfant de tous ces symptômes, sauf dans les cas où les violations affectent le cerveau. Si nous parlons d'un bébé, son intellect peut ne pas en souffrir lorsqu'il trouve un problème au cours du premier mois de sa vie et dans les délais prescrits.

Pour cette raison, dans de nombreuses maternités de nouveau-nés, les taux d'hormones sont contrôlés afin de pouvoir commencer immédiatement le traitement en cas de maladie: les changements dans le cerveau après un mois et demi seront irréversibles, et l'enfant adulte sera associé à une structure corporelle démesurée. il y a des cas où il est sourd et muet.

L'hypothyroïdie acquise s'accompagne souvent de maladies des glandes surrénales, de la parathyroïde, du pancréas. À la suite de la maladie, le système immunitaire peut être affecté, ce qui commence à percevoir les cellules de la thyroïde comme des cellules étrangères et à produire des anticorps pour les détruire, ce qui entraîne la destruction de la glande et une diminution de la synthèse d'hormones.

En conséquence, le métabolisme est complètement perturbé, ce qui entraîne un fort retard mental et physique dans le développement de l’enfant: l’hypothyroïdie peut entraîner une diminution de la masse cérébrale, car elle entraîne un changement dystrophique des cellules nerveuses. Une telle condition peut être suspectée s'il est incapable d'absorber le programme scolaire, s'il n'est pas intéressé par les jeux, le sport ou le désir d'apprendre quelque chose de nouveau.

Si la maladie n'est pas traitée, le développement de l'enfant sera de plus en plus lent et la maladie deviendra un crétinisme (démence), ce qui se reflétera certainement dans son apparence. Plus l'enfant est âgé au moment du développement de la maladie, moins il sera en retard dans son développement.

Un traitement précoce permettra de mettre un terme au développement de maladies constituant un danger de mort pour l'enfant. Vous devez être préparé au fait que, dans le traitement de l'hypothyroïdie, des préparations hormonales et des vitamines devront être prises tout au long de la vie. Pour corriger le retard de développement, les médecins prescrivent une thérapie physique, qui permet de prévenir et d’éliminer les malformations du système musculo-squelettique, favorise le métabolisme.

L'hyperthyroïdie

Si la glande thyroïde produit trop d’hormones dans le corps de l’enfant, elle est également source de problèmes. La maladie se développe généralement chez les enfants de 3 à 12 ans et est également caractéristique des garçons et des filles. Dans 95% des cas, la présence d'hyperthyroïdie indique le développement d'un goitre toxique diffus. Parmi les symptômes caractéristiques de l'hyperthyroïdie, on peut distinguer les mictions trop fréquentes, la sudation, le rythme cardiaque irrégulier.

Provoquer une production excessive d'hormones peut:

  • augmentation de l'activité de la glande thyroïde (généralement déclenchée par des tumeurs, développement de ganglions, stimulation du travail du cerveau);
  • inflammation de la thyroïde;
  • la destruction des cellules thyroïdiennes et la libération d'hormones précédemment développées à partir de celles-ci;
  • surdosage dans le traitement des médicaments hormonaux.

Thyroïdite

La thyroïdite est appelée inflammation de la glande thyroïde de nature différente: aiguë, purulente, chronique, auto-immune lymphatique, tuberculose, elle peut être de nature traumatisante ou résulter d'un empoisonnement du corps par l'iode ou le plomb. Il survient rarement: la maladie représente 1 à 2% du nombre total de maladies de la thyroïde.

L'apparition de la maladie est très lente et imperceptible, ce qui vous permet de rater facilement son développement. Les seuls signes sont des douleurs au cou, lors de la déglutition, une faiblesse générale, un enrouement de la voix, alors que ces manifestations peuvent être accompagnées d'une température corporelle normale.

Et seulement après quelques jours, voire quelques semaines, la glande thyroïde, et avec elle les ganglions lymphatiques, commencent à augmenter fortement, deviennent très malades, la température corporelle augmente, la léthargie, les vomissements, les nausées, la transpiration et les migraines. Toute déglutition ou tout mouvement de la tête est accompagné d'une douleur intense dans la région de la thyroïde dense et bien sentie.

L'inflammation de la glande thyroïde se caractérise par le fait qu'au début, les hormones commencent à être produites en grande quantité (hyperthyroïdie), puis leur synthèse diminue et l'hypothyroïdie se développe. Avec le traitement commencé à temps, la maladie dure un mois et demi ou deux, mais des rechutes se produisent parfois: il faut environ six mois à la glande thyroïde chez les adolescents et les enfants pour reprendre pleinement leur activité.

Parfois, l'inflammation de la glande thyroïde peut être aiguë lorsque la glande développe une suppuration, au cours de laquelle l'abcès peut s'ouvrir et le pus s'échappe de la peau ou pénètre à l'intérieur du corps. Dans ce cas, il est impossible de différer: il faut appeler une ambulance et commencer de toute urgence un traitement prévoyant un repos complet au lit (souvent à l'hôpital), un régime, des antibiotiques pendant environ un mois, des vitamines et, si nécessaire, des préparations hormonales. Parfois, le médecin peut décider de la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Une des inflammations fréquentes de la glande thyroïde chez les adolescents est la thyroïdite de Hashimot. Les garçons souffrent moins souvent que les filles. Les premiers symptômes de la maladie sont un ralentissement de la croissance linéaire, un gain de poids, une baisse des performances, une activité, un goitre apparaît. La glande elle-même a souvent une surface inégale: elle se sent dense ou élastique au toucher et bouge pendant la déglutition.

Dans ce cas, afin de déterminer sa nature et sa nature, afin de s'assurer qu'il n'y a pas de cellules cancéreuses, un examen supplémentaire est prescrit: le sang est contrôlé pour les hormones, des anticorps, une échographie est prescrite, le cas échéant, une biopsie, qui peut déterminer la nature de la maladie thyroïdienne chez les enfants à plus de 90% cas. Cela permet au médecin de prescrire le traitement le plus efficace qui conduira à la glande thyroïde normale et assurera le développement normal du corps de l'enfant.

Qu'est-ce qui menace la maladie thyroïdienne pour vos enfants?

Presque toutes les fonctions du corps sont régulées par le système endocrinien. Son organe le plus important est la glande thyroïde. Il contrôle les processus métaboliques, l'activité du cerveau, du cœur et du système reproducteur. Les maladies de la glande thyroïde chez les enfants sont dangereuses car, si elles ne sont pas traitées, elles provoquent de graves anomalies physiques et intellectuelles.

Glande thyroïde. Valeur et fonction

La glande thyroïde est petite et située dans la partie inférieure du cou. Cet organe commence à se former dans la période de développement intra-utérin. Le volume d’une glande thyroïde en bonne santé chez un nouveau-né ne doit pas dépasser 1 ml; au bout de deux ans, il atteint 2 ml.

Le tableau ci-dessous démontrera la dynamique de la croissance de la thyroïde chez les enfants.

La glande thyroïde synthétise 3 hormones:

L’hormone principale est la thyroxine. Lorsqu’elle se déplace dans le système circulatoire, une molécule en est séparée et elle est transformée en triiodothyronine. Le nombre de T4 et de T3 dépend de la rapidité avec laquelle tous les processus du corps vont se produire, ils transportent l'oxygène vers les cellules de tous les tissus et régulent le métabolisme. La calcitonine maintient le niveau de calcium dans le corps et protège le squelette de la destruction. Le travail de la glande thyroïde est régulé par la glande pituitaire, qui sécrète la thyréostimuline (TSH). Ces deux organes du système endocrinien sont inextricablement liés. Avec l'extinction de la synthèse de T3 et de T4, l'hypophyse émet une forte dose de TSH, qui active la glande thyroïde et inversement. Le niveau de ces hormones est la base pour déterminer les violations dans le système endocrinien. Tout écart par rapport à la norme affecte négativement le développement du corps de l’enfant.

Causes de dysfonctionnement thyroïdien chez les enfants

Par origine, le dysfonctionnement de la thyroïde est généralement divisé en congénital et acquis.

Les troubles congénitaux se forment au cours de la période de développement prénatal du bébé. Le plus souvent, cela se produit au cours des dernières semaines du premier trimestre, lorsque tous les organes commencent tout juste à se développer. Les causes de la maladie thyroïdienne congénitale sont:

  • maladie auto-immune chez une femme enceinte;
  • infections virales graves;
  • prendre certains médicaments;
  • anomalies génétiques;
  • la naissance d'un bébé prématuré.

Les maladies acquises se forment sur plusieurs années et passent souvent inaperçues. Le plus souvent, ces troubles sont diagnostiqués chez les femmes à un âge climatique, mais ils se retrouvent également chez les enfants. La survenue d'un dysfonctionnement de la thyroïde contribue à plusieurs facteurs:

  • mauvaise écologie ou pollution radioactive sur le lieu de résidence;
  • un régime qui ne contient pas assez d'iode;
  • maladies infectieuses;
  • lésion cérébrale.

Une cause indirecte de dysfonctionnement de la thyroïde peut être appelée facteur héréditaire. Les maladies des parents, le taux métabolique créent des conditions pour la survenue de déviations.

Notez que les symptômes de la maladie de la thyroïde sont assez similaires à ceux d’autres maladies, ils traitent donc souvent une autre cause.

Les signes d'anomalies dans le système endocrinien sont:

  • fatigabilité rapide, léthargie;
  • sautes d'humeur, dépression ou crises de colère fréquentes;
  • gonflement du visage et des membres;
  • constipation prolongée ou diarrhée;
  • changement de poids brutal (perte ou gain de poids);
  • perte de cheveux;
  • température élevée ou basse;
  • début précoce de la menstruation chez les filles (parfois à l'âge de 7 ans);
  • graves lacunes des pairs dans leurs études;
  • développement physique disproportionné;
  • augmentation de la taille du cou.

Il est extrêmement important, dès que les parents remarquent plusieurs des symptômes énumérés chez leurs enfants, de consulter un endocrinologue. Après avoir découvert la cause et la maladie de la glande thyroïde, la décision est prise de savoir comment traiter l'enfant. Avec un traitement opportun, le traitement est réduit à un changement de régime, de préparations hormonales et d’autres médicaments.

Quels sont les troubles de la glande thyroïde?

Chez les enfants comme chez les adultes, ces maladies sont diagnostiquées:

  1. L'hypothyroïdie. Avec une telle déviation, la glande thyroïde synthétise une quantité insuffisante d'hormones. Tous les processus dans le corps des enfants ralentissent. L'activité habituelle d'un enfant diminue, la pression artérielle et la fréquence cardiaque diminuent, l'appétit disparaît. Ces enfants commencent à se rétablir, à la traîne à l'école.
  2. Hyperthyroïdie (thyrotoxicose). Dans ce trouble, la glande thyroïde produit une grande quantité d'hormones, tous les processus sont nettement accélérés. Les enfants deviennent très actifs, leur cœur bat très vite, ils transpirent beaucoup. L'appétit augmente, mais le gain de poids ne se produit pas.
  3. Inflammations de la glande thyroïde (thyroïdite). Se produire en raison de dommages aux tissus de l'infection des glandes ou des blessures. La maladie se caractérise par une douleur intense, une difficulté à manger.
  4. Goitre Il y a des maladies endémiques (dues à un manque d'iode) et nodulaires (de nouvelles croissances apparaissent). Une glande dilatée exerce une pression sur le larynx, la trachée et les cordes vocales, il y a des problèmes de respiration, la voix change.

Diagnostic et traitement

L'endocrinologue utilise les méthodes suivantes pour déterminer le type de maladie et sa nature:

  • examen et palpation;
  • test sanguin pour les hormones;
  • échographie;
  • IRM
  • ponction de la glande thyroïde.

Lors du premier examen, un endocrinologue examine le cou de l’enfant pour déterminer la taille approximative de la glande. Ensuite, un test sanguin est attribué. Le but de cette étude est de déterminer le rapport entre les principales hormones et la direction des actions ultérieures. Ainsi, le nœud sur la glande thyroïde est très souvent actif, ce qui augmente le taux de T3 et de T4.

La prochaine étape - échographie des enfants de la thyroïde. Il est nécessaire de déterminer l'emplacement exact du corps, sa taille et l'état des tissus internes. Une préparation spéciale pour l'échographie de l'enfant n'est pas nécessaire, l'étude peut être réalisée à tout moment.

Lorsque des ganglions ou des tumeurs sont trouvés dans la glande thyroïde, leur contenu est examiné en laboratoire. Pour l'échantillonnage de matériel en utilisant la méthode de biopsie.

Après avoir analysé les résultats de toutes les études, l’endocrinologue a prescrit le traitement approprié. Si la maladie a été détectée à un stade précoce, un régime correctif et un traitement conservateur donneront un résultat positif.

La dysfonction thyroïdienne chez les enfants est dangereuse car elle provoque des effets irréversibles, dont le plus grave est la démence. Pour prévenir de telles maladies, il est nécessaire de fournir à l'enfant une bonne nutrition et du repos. Le pédiatre peut observer les premiers signes d’un problème lors d’un examen de routine.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones