La glande thyroïde est la plus grande glande endocrine du corps humain. Il est constitué de follicules et de cellules thyrocytaires spécifiques impliquées dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Avec le système hypothalamo-hypophysaire, la fonction de sécrétion de la thyroïde régule les processus métaboliques dans les tissus. Le manque d'hormones thyroïdiennes perturbe tous les organes et systèmes. L'une des manifestations les plus fréquentes d'une telle affection chez l'adulte est le développement de l'hypothyroïdie, chez les enfants atteints de crétinisme et d'idiotie.

Hormones thyroïdiennes

Deux types d'hormones se forment dans les thyrocytes de la glande thyroïde: la triiodothyronine (T3) et la tétraiodothyronine (T4, thyroxine). L'iode et la tyrosine acide irremplaçable jouent un rôle important dans la formation des substances actives. À partir des thyrocytes, les hormones pénètrent dans la substance colloïdale des follicules, où elles s’accumulent et sont libérées au besoin. Il existe également une protéine spécifique, la thyroglobuline, qui fait partie de la substance de réserve pour la synthèse des hormones thyroïdiennes. Les taux normaux de T3 et de T4 dans le sang sont maintenus par les protéines de transport, qui ne permettent pas aux substances actives d'être lessivées dans les glomérules.

Le contrôle de la glande thyroïde exerce le système hypothalamo-hypophysaire. L'hypothalamus surveille les faibles taux d'hormones dans le sang, ce qui provoque l'activation de la synthèse dans l'hypophyse de la thyréostimuline (TSH). Cette substance affecte les récepteurs de la glande thyroïde et empêche une diminution de sa fonction de sécrétion.

Les hormones thyroïdiennes ont les effets suivants sur le corps:

  • réguler les réactions énergétiques et les processus de thermorégulation;
  • normaliser le travail des glandes sexuelles;
  • avoir un effet anabolique (croissance, développement, formation osseuse);
  • contribuer à la décomposition des graisses;
  • maintenir le niveau physiologique des protéines;
  • former le développement du cerveau;
  • contrôler le travail du système digestif, cardiovasculaire, nerveux.

La glande thyroïde n'a pas de cellules cibles comme les autres organes endocriniens. Tous les tissus du corps sans exception ont besoin de ses hormones. La thyroxine dans les cellules est convertie à 90% en T3, ce qui a le principal effet biologique sur l'homéostasie.

Manifestations cliniques du déficit hormonal acquis

Une diminution de la fonction thyroïdienne provoque un dysfonctionnement de tous les organes et systèmes, de sorte que le processus pathologique peut se dérouler de manière polysymptomatique. Plus souvent qu'autrement, le patient présente des manifestations prononcées d'un ou de plusieurs systèmes. Parfois, la maladie présente un tableau clinique peu détaillé. Un trait caractéristique de la pathologie est l’absence de relation directe entre le niveau de déficit en hormone thyroïdienne et la gravité des manifestations de la maladie. En outre, il n'y a pas de symptômes spécifiques de la maladie, qui pourraient être diagnostiqués avec précision.

Apparence

Les faibles niveaux d'hormones forment un type caractéristique de patients présentant une évolution longue de la maladie. Puffy face, constriction des yeux due à un œdème péri-orbitaire, une augmentation du nez et des lèvres. Les cheveux sont clairsemés, durs, mats, enclins à la perte. Visage amimichnoe, indifférent, éteint. La peau est sèche, jaunâtre, rugueuse avec un desquamement caractéristique sur les coudes.

Les patients ont noté un comportement inhibé, une lenteur, une confusion. En raison du gonflement de la langue, la parole est languissante, inintelligible. Le gonflement des cordes vocales donne une voix basse et rugueuse, avec une conversation prolongée enrouée. Un trait caractéristique est l’empreinte de dents sur les bords de la langue. Le gonflement des trompes d'Eustache peut entraîner une perte auditive allant jusqu'à la surdité totale.

Coeur et vaisseaux

Lorsque les processus métaboliques sont perturbés dans le corps, le taux de cholestérol de faible densité augmente. Cela conduit à l'athérosclérose - la formation de plaques sur les parois des vaisseaux artériels. La défaite des artères coronaires provoque des accidents vasculaires cérébraux et, dans les cas avancés, une occlusion complète du vaisseau et le développement d'un infarctus du myocarde. Les lésions des artères des jambes entraînent le syndrome de claudication intermittente, caractérisé par des muscles douloureux du mollet lors des mouvements.

Une diminution des hormones provoque un ralentissement du rythme cardiaque, une baisse de la pression artérielle. La bradycardie peut être grave avec une fréquence cardiaque inférieure à 50 battements par minute. Une extrasystole apparaît, une hypertrophie du cœur se développe (cardiomégalie), une péricardite se forme. Lorsque les sons sont étouffés, les percussions élargissent les limites du myocarde. Les patients s'inquiètent de l'essoufflement, de la faiblesse, de la douleur derrière le sternum.

Système nerveux

Un manque d'hormones thyroïdiennes provoque souvent des états dépressifs. Aux premiers stades de la maladie, ce symptôme peut être la seule manifestation de la pathologie. Dans les cas graves, la morosité émotionnelle, la diminution des capacités intellectuelles se forment, la mémoire et la perception de l'information se détériorent. Il y a souvent des hallucinations, de l'agressivité et de l'irritabilité. De tels patients peuvent être nocifs pour eux-mêmes et pour les autres.

Il y a une diminution des réflexes, une activité physique lente, une faiblesse musculaire. Il y a des douleurs et un engourdissement des extrémités, une violation de tous les types de sensibilité, qui est associée à une compression des nerfs périphériques le long de la ligne (syndrome du "canal"). Il y a de la somnolence pendant le jour, de l'insomnie la nuit, de la léthargie, de l'apathie. À la suite de dommages à l'innervation périphérique, l'acuité visuelle et auditive se détériore.

Échange principal

Un ralentissement des réactions métaboliques et une diminution de la production d'énergie entraînent une augmentation du poids corporel. Cela est facilité par l’accumulation dans le tissu conjonctif de glycosaminoglycanes, qui sont très hydrophiles, attirant ainsi l’eau. Le gain de poids est dû à la rétention de liquide dans les tissus, ainsi qu’au ralentissement de la combustion des graisses face à un manque d’enzymes générant de l’énergie.

La pathologie du processus de thermorégulation conduit à un froid constant, au refroidissement des extrémités et à un inconfort même à des températures ambiantes élevées. Dans les cas avancés de faible activité hormonale, la glande thyroïde développe une hypothermie. La température des patients est généralement inférieure à la normale, son niveau augmente légèrement avec les maladies infectieuses et les processus purulents dans le corps.

Système digestif

Un manque d'hormones thyroïdiennes provoque une faiblesse des muscles lisses. Cela conduit au développement de la constipation atonique et à la formation de calculs fécaux dans la lumière intestinale. La violation du tonus des voies biliaires provoque la stagnation de la bile, une hypertrophie du foie, la formation de calculs dans la vésicule biliaire.

Les patients ressentent une sensation de débordement intestinal, de ballonnements, de lourdeur et de douleur lancinante dans l'épigastre. Il y a souvent des nausées, un goût désagréable dans la bouche, des vomissements. La réduction de l'absorption de fer dans l'intestin entraîne la formation de formes graves d'anémie et une altération de la formation du sang.

Sphère sexuelle

Les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont étroitement liés au travail des glandes sexuelles. Une concentration insuffisante de thyroxine dans le sang provoque une violation de la fonction ovarienne chez la femme. Cela provoque la pathologie du cycle menstruel, qui peut se manifester par une aménorrhée et des saignements utérins anormaux. La possibilité de concevoir diminue, le processus de porter un fœtus devient difficile. Le taux de prolactine dans le sang augmente, ce qui peut entraîner la libération de colostrum par les glandes mammaires.

Une activité testiculaire insuffisante chez l’homme entraîne une diminution de la fonction fertile, allant jusqu’au développement d’une infertilité persistante. La libido diminue, l'impuissance se développe, l'impuissance. Dans certains cas, l’obésité est notée chez les femmes (dépôts de graisse sur les cuisses, les fesses).

Manifestations cliniques de déficit congénital en hormones

Avec une carence en hormones thyroïdiennes associée à des anomalies congénitales, les premiers symptômes se développent 2 à 3 semaines après la naissance de l'enfant. Une maladie suspectée peut être fondée sur les motifs suivants:

  • accouchement après 40 semaines de gestation;
  • poids à la naissance supérieur à 3500 grammes;
  • jaunisse depuis plus de 3 semaines;
  • libération tardive de méconium;
  • cicatrisation à long terme de la plaie ombilicale;
  • signes d'immaturité du nouveau-né (sur l'échelle d'Apgar, plus de 5 points);
  • voix basse rugueuse;
  • gonflement du visage, "oreillers denses" dans les creux supraclaviculaires;
  • cyanose du triangle nasolabial;
  • langue élargie, bouche séparée.

À l'âge de 4 mois, l'enfant présente les symptômes d'abaissement des hormones suivants:

  • manque d'appétit;
  • bâillonnement en avalant;
  • flaccidité musculaire;
  • constipation chronique, flatulence;
  • pâleur, peau sèche;
  • faible prise de poids;
  • diminution de la température corporelle.

Chez un enfant de six mois, on note de telles manifestations d'abaissement des hormones:

  • fusion tardive des fontanelles;
  • violation de la dentition;
  • déformation du pont nasal;
  • orbites largement espacées;
  • retard de développement des réflexes, développement psychomoteur.

Les points importants sont le diagnostic opportun de la maladie et la mise en place d’un traitement de substitution adéquat, en fonction de la gravité de la maladie du nouveau-né. Sinon, un faible taux d'hormones thyroïdiennes entraînera un retard irréparable du développement physique et une violation de la sphère mentale. Cela se manifeste par la courbure des membres et de la colonne vertébrale, la déformation des os du visage et une croissance plus lente. Retard mental, faibles capacités intellectuelles, mémoire altérée sont observés. En l'absence de la thérapie nécessaire, le crétinisme se développe.

Aux premières manifestations de l'insuffisance de la fonction thyroïdienne, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique du sang afin de déterminer le contenu en hormones thyroïdiennes. Un traitement précoce permettra d'éviter le développement de complications graves et d'améliorer le pronostic de la maladie.

Comment se manifeste un déficit en hormone thyroïdienne?

Quelles conséquences peut provoquer un phénomène tel que le manque d'hormones thyroïdiennes? La glande thyroïde, qui fait partie du système endocrinien, est responsable de la synthèse des hormones, qui sont directement impliquées dans de nombreux processus importants intervenant dans le corps humain. Celles-ci incluent la formation et le développement du complexe musculo-squelettique, la régulation de la température corporelle, les processus métaboliques, y compris les lipides, le maintien des protéines au bon niveau, ainsi que leur synthèse. Ces hormones jouent un rôle important dans la période prénatale du développement humain. La «formation» des hormones thyroïdiennes comprend également la formation de tissus cérébraux, la régulation de la circulation sanguine, l'activité du système nerveux central et du tube digestif, la normalisation du travail du système urogénital. C'est pourquoi la carence en hormones thyroïdiennes est causée par des infractions assez graves affectant l'ensemble du corps humain.

Glande thyroïde

Cet organe endocrinien, qui est le plus important dans la composition du système produisant des hormones, est situé dans la région antérieure du cou et englobe le cou respiratoire de presque tous les côtés sauf le postérieur. Le plus souvent se compose de deux lobes ovales reliés par un cavalier. Parfois, il existe un troisième lobe pyramidal.

La glande thyroïde est responsable de la production de trois hormones:

  • triiodothyronine (T3);
  • thyroxine (tétraiodothyronine, T4);
  • la calcitonine.

Les deux premiers appartiennent au groupe de la thyroïde et sont produits par des follicules, des vésicules dans les tissus de la glande thyroïde, remplies d'une substance semblable à un gel. Les cellules C sont responsables de la synthèse de la calcitonine. Les objectifs de cette hormone est de réduire les niveaux de calcium et de phosphore.

Le niveau de flux sanguin dans les tissus de la glande thyroïde est beaucoup plus élevé que, par exemple, dans les tissus musculaires environ 50 fois. Cela est dû au grand nombre de vaisseaux sanguins présents dans le corps de cet organe endocrinien et se trouvant à proximité immédiate de la carotide et de la veine jugulaire interne. L'activité de la glande thyroïde est régulée par le complexe hypothalamo-hypophysaire, ainsi que par d'autres parties du système endocrinien.

Conséquences du déficit en hormone thyroïdienne

L’hypothalamus capte très rapidement l’état de réduction du taux d’hormones thyroïdiennes dans le corps, ce qui commande la commande de la glande pituitaire pour activer la synthèse de la TSH.

Cette hormone est responsable de la stimulation de la production de T3 et de T4. Et dans le cas de l'incapacité de la thyroïde à fournir un niveau suffisant d'hormone thyroïdienne, des perturbations dans le travail des processus métaboliques et une diminution de l'activité de presque tous les systèmes et organes commencent. Au début, cela passe inaperçu, mais plus tard, cette perturbation aggrave la situation. Cette condition s'appelle l'hypothyroïdie.

La chose la plus désagréable dans une maladie telle que l'hypothyroïdie est la difficulté de la diagnostiquer, car les principaux symptômes d'une pathologie sont souvent considérés comme faisant partie des symptômes de maladies complètement différentes.

La poursuite de ces processus pathologiques sont des symptômes tels que:

  • réactions lentes;
  • activité intellectuelle et physique réduite;
  • la léthargie;
  • somnolence;
  • la morosité, qui est souvent confondue avec le degré, surtout chez les personnes âgées.

Avec le développement ultérieur de la pathologie sont observés:

  • dystrophie émotionnelle,
  • réflexes réduits;
  • engourdissement des bras et des jambes;
  • violation des sens;
  • troubles de la mémoire;
  • l'impossibilité d'une longue concentration.

L'hypothyroïdie est la plus dangereuse dans la petite enfance, en particulier sous sa forme congénitale, qui, si elle n'est pas diagnostiquée et traitée tardivement, peut devenir un crétinisme, qui ne peut plus être guéri.

Une quantité insuffisante d'hormones provoque des perturbations dans tous les systèmes du corps.

Processus d'échange

Violation des processus métaboliques due au manque d'hormones thyroïdiennes, le plus souvent exprimée par une forte augmentation du poids corporel. Cela est dû à une violation des processus de division des graisses et du métabolisme des fluides. Les changements négatifs dans les processus de régulation de la température corporelle sont exprimés dans la sensation périodique de frissons et de membres froids. En outre, la manifestation peut être constamment réduit la température corporelle - environ 35 ° C.

Tractus gastro-intestinal

Pour le tractus gastro-intestinal, les conséquences sont exprimées par les conditions suivantes: constipation persistante, maladie des calculs biliaires, calculs dans les selles, foie hypertrophié, dysfonctionnement de la contraction de la vésicule biliaire. Ces conditions sont aggravées par les vomissements fréquents et le dysfonctionnement des papilles gustatives. Un dysfonctionnement de l'absorption du fer par le tractus gastro-intestinal entraîne le développement d'une forme aiguë d'anémie et la perturbation du processus de formation du sang qui en découle.

Système cardiovasculaire

La réaction la plus fréquente de la glande thyroïde elle-même à une diminution de la synthèse de ses propres hormones est une accumulation de tissu qui permet dans certains cas de détecter les signes d'hypothyroïdie naissante. Cela est dû au fait qu'une augmentation de taille s'accompagne souvent de symptômes tels que des sensations désagréables en avalant, une perturbation du timbre de la voix et une diction perturbée.

Les gens remarquent des problèmes avec le système cardiovasculaire, tels qu'un rythme cardiaque et une pression artérielle anormaux.

Système reproducteur

Une diminution des niveaux d'hormones thyroïdiennes se reflète également dans le système reproducteur. Chez la femme, l'insuffisance thyroïdienne se manifeste par des problèmes de menstruation, dans de rares cas, des saignements utérins. Cela peut affecter à la fois le cours de la grossesse et, en général, la capacité d'avoir un enfant. Chez les hommes, il peut y avoir une diminution de la libido, un dysfonctionnement érectile et même une infertilité. En outre, les hommes peuvent être obèses selon le type de figure féminine: avoir ce qu'on appelle un chérubin.

Conséquences de la carence en calcitonine

Comme mentionné ci-dessus, en plus des hormones thyroïdiennes, la glande thyroïde est responsable de la production de l'hormone calcitonine. Le but principal de cette hormone est de réguler la teneur en calcium et en phosphore du corps. Sous l'action de la calcitonine, le calcium se dépose dans le tissu osseux, où il neutralise des substances destinées à détruire les os. Cependant, ce n'est pas tout. La calcitonine a également pour objectif de bloquer la libération de calcium par les os.

L'importance de cette fonctionnalité est la plus remarquable:

  • en portant un enfant;
  • pendant l'allaitement;
  • dans une période de développement rapide chez les enfants, lorsque le besoin de cet oligo-élément est le plus criant.

La réduction de la capacité à produire de la calcitonine peut causer l'ostéoporose, ce qui entraîne une diminution de la densité osseuse et un relâchement.

Si nous parlons du contenu anormal de la calcitonine et de ses conséquences, la situation suivante se dégage. Des taux faibles de cette hormone sont souvent observés chez les femmes après la ménopause et, comme mentionné ci-dessus, peuvent conduire à l'ostéoporose. Des taux très élevés de calcitonine peuvent signaler le développement de tumeurs malignes dans les tissus de la glande thyroïde. De faibles niveaux de cette hormone thyroïdienne peuvent survenir s’il n’ya pas assez de calcium dans le corps et inversement.

Par conséquent, la violation de leur synthèse peut entraîner des conséquences négatives voire désastreuses très graves. Par conséquent, pour tout symptôme d'un tel état de la glande thyroïde, vous devez consulter un endocrinologue afin de subir un examen complet et, si nécessaire, de recourir au traitement prescrit. La principale chose à retenir est de ne pas essayer de se soigner de quelque façon que ce soit. Sans la supervision d'un médecin expérimenté, cela peut être coûteux pour la santé.

Quel est le danger de l'absence d'hormone thyroïdienne?

La glande thyroïde est un organe du corps humain impliqué dans la production d'une quantité considérable d'hormones. La santé humaine et le confort de sa vie dépendent de la quantité de ces substances.

S'il y a une anomalie dans le travail de la thyroïde, cela ne vaut certainement pas la peine de fermer les yeux. Dans le matériel d'aujourd'hui, notre ressource est de mettre en évidence ce qui doit être fait avec un manque d'hormones d'organes et combien ce phénomène est dangereux.

Hormone thyroïdienne - Types et fonctions

Les hormones thyroïdiennes remplissent des fonctions très importantes dans le corps humain.

La glande thyroïde est l’un des éléments les plus importants du système endocrinien humain. La thyroïde est sous le contrôle de l'hypophyse et de l'hypothalamus du cerveau et, par le biais d'une communication constante avec les organes du système endocrinien, participe au développement de nombreuses substances hormonales essentielles à la vie normale du corps.

Si nous parlons dans l'abstrait, il est tout à fait possible de dire que la glande thyroïde produit des dizaines voire des centaines d'hormones. Cependant, en réalité, la situation est différente.

En réalité, en termes de processus biologiques, la thyroïde n’est impliquée que dans la sécrétion de ses hormones, qui sont déjà nécessaires à la production d’autres. Il existe plusieurs types d'hormones thyroïdiennes:

  • Le premier est la triiodothyronine (le nom adopté en médecine est T3).
  • La seconde est la tétraiodothyronine (appelée T4).

La base de ces substances est la thyroxine (un acide aminé qui n'est pas formé par l'organisme) et l'iode (qui pénètre également dans l'organisme par l'extérieur). Grâce à des opérations biologiques complexes, ces substances de la glande thyroïde produisent des hormones thyroïdiennes, appelées T3, T4. Au besoin, ils sont libérés dans le sang et le reste se trouve dans des installations spéciales de stockage du corps.

En plus des T3 et T4, la TSH (hormone hypophysaire) et la TG (hormone sanguine, impliquée dans la synthèse de toutes les substances hormonales de l'organisme) sont activement utilisées dans l'activité thyroïdienne. Cependant, ces substances ne pénètrent dans la glande thyroïde que lorsque cela est nécessaire, alors que T3 et T4 y sont en permanence.

Au total, les hormones thyroïdiennes remplissent les fonctions suivantes:

  1. contrôle des processus métaboliques
  2. assurer la stabilité de la sécrétion des glandes sexuelles
  3. suivi des processus anaboliques du corps (synthèse de substances, croissance cellulaire, etc.)
  4. participation aux principales étapes de la formation du système nerveux central
  5. augmentation de la dégradation des lipides
  6. soutenir les niveaux normaux de protéines fonctionnelles
  7. contrôle substantiel du fonctionnement du système circulatoire, du système nerveux central et du tractus gastro-intestinal

De plus, les T3 et T4 qui en résultent participent activement au travail des autres nœuds du corps. Cela est dû en grande partie au fait que les hormones de la glande thyroïde sont de véritables universels, car elles peuvent entrer en contact avec toutes les cellules du corps, car elles n'ont pas de cible spécifique (cellules cibles). En général, les T3 et T4 sont les substances les plus importantes pour le fonctionnement stable de nombreuses parties du corps humain.

Diagnostics

Nous faisons passer le sang d'une veine le matin à jeun.

Le diagnostic d'une déficience ou d'un excès d'hormones thyroïdiennes est un événement complexe, réalisé dans plusieurs directions d'examen du patient.

Les parties intégrantes de la procédure de diagnostic sont:

  1. Examen du patient et analyse de l'histoire de sa pathologie. En violation de la sécrétion de T3 et de T4 chez l'homme, on parle d'hypothyroïdie. Les symptômes de cette pathologie se manifestent par une somnolence accrue pendant le jour, une irritabilité, une insomnie nocturne, une apathie, une perte de mémoire, des vertiges et des douleurs à la tête.
  2. Palpation de la glande thyroïde, ce qui permet d'identifier sa modification pathologique.

Procédures de diagnostic de base:

  • test sanguin
  • urine qui passe
  • si nécessaire - échographie ou rayons X de la thyroïde

En règle générale, c'est par le résultat de ces examens que le diagnostic final est établi.

Notez que le tableau clinique avec une absence d'hormone thyroïdienne est exprimé par la manifestation des symptômes ci-dessus et par les résultats du test suivant:

  1. niveau réduit de T4 total dans le sang
  2. problèmes d'absorption de l'iode par la thyroïde
  3. augmentation ou diminution du taux de TSH dans le sang

Comme le diagnostic des pathologies de la glande thyroïde et de ses fonctions de sécrétion est un exercice assez compliqué qui nécessite de prendre en compte de nombreux facteurs, il est fortement déconseillé de le diagnostiquer personnellement. Dans ce cas, la qualification d'un professionnel est extrêmement importante et il ne faut pas l'oublier.

Manque d'hormones: causes et symptômes

Le développement de l'hypothyroïdie peut déclencher des facteurs à la fois physiologiques et pathologiques.

Une carence en hormone thyroïdienne est une maladie congénitale ou acquise. Comme indiqué précédemment, cette pathologie est appelée "hypothyroïdie". Dans environ 85 à 90% des cas de carence en T3 et T4, la maladie est acquise et son caractère naturel est donc assez rare.

Il est important de comprendre que l'hypothyroïdie est une pathologie moyennement dangereuse. Si elle n'est pas traitée, la thyroïde peut souffrir de manière irréversible.

Les raisons du manque d'hormones sont souvent:

  • troubles structurels de la glande thyroïde
  • absence de traitement des pathologies d'organes
  • déficit immunitaire courant long
  • effectué une chirurgie de la thyroïde
  • carence sévère en iode dans le corps pendant une longue période

Dans le cas où l'hypothyroïdie est une manifestation congénitale, les dysfonctionnements structurels de la glande apparaissent chez une personne pendant la période prénatale, sont diagnostiqués à la naissance et, très souvent, ne peuvent pas être traités.

L'absence d'hormones thyroïdiennes, quelle qu'en soit la raison, se manifestera par les symptômes suivants:

  • fatigue constante
  • inconfort fréquent dans le tissu musculaire et les articulations
  • froid déraisonnable
  • somnolence diurne accrue
  • insomnie la nuit
  • apathie (jusqu'aux attaques de panique)
  • perte de mémoire, dégradation de l'attention et clarté de la pensée
  • vertiges et maux de tête
  • immunodéficience persistante (se manifestant par un froid de longue durée, une incapacité à guérir des maladies "faibles", etc.)
  • sécheresse cutanée accrue
  • perte de cheveux lente partout
  • changements de poids non provoqués de chaque côté
  • moins souvent - «boule» dans la gorge, essoufflement, douleur cardiaque et problèmes respiratoires

Nous recommandons fortement que si plusieurs des symptômes décrits ci-dessus apparaissent, rendez-vous à la clinique pour un examen. En particulier, il convient de veiller à la perte de courant / gain de poids rapide, au dessèchement de la peau, à la calvitie et à des maux de tête constants.

Plus d'informations sur l'hypothyroïdie peuvent être trouvées dans la vidéo:

Quel est le manque dangereux d'hormone thyroïdienne?

Comme les hormones de la glande thyroïde sont très importantes pour le fonctionnement de tout le système endocrinien du corps, leur carence peut nuire à son fonctionnement.

Souvent, une pénurie prolongée et malsaine de T3, T4 provoque:

  1. problèmes de formation de nouvelles cellules dans le corps
  2. perturbation du système nerveux central
  3. instabilité des processus métaboliques
  4. affaiblissement du développement général
  5. développement de pathologies du système génito-urinaire
  6. dommages aux autres nœuds du corps, dans lesquels les substances sécrétées par la glande thyroïde jouent un rôle important

Dans le cas où le déficit en hormone thyroïdienne est déclenché, le développement d'une destruction de gravité variable de la glande elle-même est possible. Avec cette évolution de la pathologie, le traitement doit être démarré immédiatement, car il peut provoquer une issue fatale.

Normalisation du niveau de substance

Hormonothérapie avec des médicaments thyroïdiens - la base du traitement de l'hypothyroïdie

Lors du diagnostic de "manque d'hormones thyroïdiennes", chaque patient se voit attribuer un traitement médicamenteux individuel et parfois un traitement chirurgical. À bien des égards, le cours exact du traitement dépend de la cause de la pathologie.

En général, l’essence de l’organisation du traitement est la suivante:

  • Premièrement, on prescrit au patient des médicaments qui neutralisent la cause du manque d'hormones. C'est-à-dire que, par exemple, en cas de carence en iode, des médicaments contenant de l'iode sont prescrits, un régime alimentaire spécial et qu'en cas d'étiologie de la maladie, les médicaments affectant négativement le fonctionnement de la glande thyroïde sont annulés.
  • Deuxièmement, le patient reçoit un traitement hormonal, également sous forme de médicaments spéciaux. La sévérité du cours dépend de la sévérité de la pathologie.
  • Et troisièmement, la personne reçoit des recommandations de base sur la nutrition, le mode de vie et le maintien d'un état de santé. Souvent prescrit des médicaments prophylactiques pour la réception pendant une longue période, jusqu'à la fin du rendez-vous.

Comme le montre la pratique médicale, si le déficit en hormones thyroïdiennes est diagnostiqué à temps et si un traitement approprié est organisé, la pathologie peut être rapidement infirmée, la qualité de vie du patient revient à la normale et, si des mesures préventives sont maintenues, ne se détériore plus. Sinon, l'hypothyroïdie avancée contribue souvent à la formation du myxoedème, qui se manifeste par l'accumulation de masses liquides dans la thyroïde, ce qui nécessite déjà une intervention chirurgicale.

Dans certains cas, le myxoedème ou d'autres pathologies de la glande de nature grave ne peuvent pas être traitées et provoquent une issue fatale.

Comme vous pouvez le constater, le manque d'hormone thyroïdienne est une maladie assez grave qui, dans tous les cas, nécessite une attention et un traitement appropriés. Les informations de base sur la pathologie sont discutées en détail ci-dessus, par conséquent, en gardant à l'esprit, le danger d'une pénurie de substances peut être minimisé autant que possible. Nous espérons que le matériel présenté aujourd'hui vous a été utile. Santé à vous!

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Qu'est-ce qui cause le manque d'hormones thyroïdiennes?

Dans cet article, vous apprendrez:

Les hormones sont très importantes pour le fonctionnement du corps. La valeur totale du système immunitaire dépend de leur quantité, et pas seulement. La thyroïde est l’une des glandes productrices d’hormones. Notre bien-être et notre résistance aux maladies dépendent de son travail à part entière. Un manque d'hormones thyroïdiennes entraîne une détérioration de la santé, de la fatigue, des douleurs musculaires et articulaires.

Raisons

La maladie peut être congénitale et acquise, une hypothyroïdie acquise étant observée dans la majorité des cas. Fondamentalement, la maladie peut être guérie, mais dans certains cas, le manque d'hormones thyroïdiennes devient irréversible.

Les causes de l’irréversibilité de la maladie sont généralement des modifications irréversibles de la structure de la glande thyroïde. Par exemple, la thyroïdite auto-immune chronique à long terme peut endommager le parenchyme du système immunitaire, ce qui est irréversible. La chirurgie pour enlever (complète ou partielle) la glande thyroïde peut également entraîner une insuffisance de la production d'hormones.

En outre, les thyrostatiques utilisés dans le traitement d'autres maladies de la thyroïde ou d'une carence aiguë en iode pendant une longue période peuvent entraîner une déficience acquise.

Une déficience congénitale est observée dans les pathologies de la glande thyroïde de nature congénitale et est déjà diagnostiquée à la naissance d'un enfant.

Les symptômes

Le manque d'hormones produites par la glande thyroïde s'appelle l'hypothyroïdie. Le plus souvent, cette maladie est touchée par les femmes.

Les symptômes de la maladie au stade initial sont presque imperceptibles, à cause de cela, elle est souvent négligée, ce qui évite la fatigue et la douleur lors d’une journée difficile, du climat ou d’autres maladies. Cependant, une fatigue constante, des douleurs dans les muscles et les articulations, des frissons peuvent être les premiers signes de cette maladie.

Le manque d'hormones thyroïdiennes est la cause d'une diminution de la résistance immunitaire du corps. En conséquence, tous les virus et les infections bactériennes ont plus de chance de s'implanter dans le corps, ce qui est la cause de maladies fréquentes. Il suffit d'un peu pour refroidir le corps ou pour en boire un froid, car un mal de gorge ou une rhinite se manifeste immédiatement. L'incidence fréquente des rhumes et des maladies infectieuses est l'un des symptômes du déficit en hormone thyroïdienne.
Douleur au coeur, essoufflement, nodule de gorge - manifestations fréquentes de l'hypothyroïdie Le symptôme suivant résulte également d'une diminution de la résistance immunitaire. Les patients récupèrent très longtemps. Même un simple rhume peut durer des semaines, voire des mois. En même temps, tous les médicaments ne peuvent que temporairement améliorer la maladie, mais ne guérissent pas complètement la maladie.

Dans certains cas, les patients peuvent ressentir de graves maux de tête et une insomnie pouvant mener à des attaques de panique.

Les manifestations assez fréquentes de l'hypothyroïdie sont des douleurs au cœur, un essoufflement, une gorge nauséeuse, ce qui conduit souvent à l'hypothèse erronée selon laquelle le patient est atteint d'une des maladies cardiovasculaires.
Le manque d'hormones thyroïdiennes est une maladie plutôt dangereuse, d'autant plus qu'il n'est pas toujours possible de noter l'apparition de la maladie. En règle générale, les patients consultent leur médecin lorsque la maladie a considérablement évolué. Par conséquent, si vous avez une combinaison de plusieurs facteurs énumérés ci-dessous, vous devriez consulter un médecin pour un examen de cette maladie:

  • fatigue accrue sans raisons appropriées;
  • chute progressive des cheveux sur le fond de sécheresse accrue de la peau;
  • somnolence constante;
  • le poids déraisonnable change à la fois vers le haut et vers le bas;
  • intolérance soudaine au froid et à la chaleur, ce qui était auparavant inhabituel pour le patient;
  • détérioration progressive de la mémoire, de l'attention, de la clarté de la pensée.

La présence d'une combinaison de plusieurs de ces symptômes devrait alerter et provoquer une visite chez le médecin.

Traitement

Si la carence est due à une carence aiguë en iode, on prescrit au patient des médicaments et un régime conçu pour augmenter l'apport en iode dans le corps du patient avec de la nourriture et des médicaments. Il s'agit principalement de fruits de mer et de sel iodé.

Une déficience en hormone thyroïdienne causée par d'autres maladies suggère le traitement de ces maladies. En règle générale, après le traitement, le fonctionnement de la glande thyroïde est rétabli, ce qui conduit à la dernière génération d’une quantité suffisante d’hormones.

Si la cause de l'échec est de prendre certains médicaments, ils doivent être annulés. En conséquence, la production d'hormones thyroïdiennes est restaurée au même niveau.

Un traitement plus long nécessite une carence en hormones thyroïdiennes, provoquée par une altération de la structure thyroïdienne, due par exemple à la suppression d'une partie de celle-ci ou à une certaine pathologie. Dans ce cas, une prescription d'hormones artificielles est requise.

Une telle thérapie de remplacement permet de compenser la déficience en hormones thyroïdiennes avec des analogues artificiels, ce qui permet de se débarrasser des symptômes de la maladie et d'améliorer la qualité de vie du patient.

Le besoin de thérapie de remplacement chez ces patients, en règle générale, pour le reste de leur vie. L'hypothyroïdie manifeste et latente chez les femmes enceintes constitue la seule exception.

Le programme d'hormones artificielles et leur posologie sont attribués individuellement à chaque patient, en fonction du degré de développement de la maladie, de sa gravité et des indications cliniques. Le patient doit consulter périodiquement le médecin pour corriger le calendrier et la posologie, en fonction des preuves.

Pronostic de la maladie

En cas de détection opportune d’un manque d’hormones thyroïdiennes et d’un traitement adéquat, le pronostic est positif. La qualité de vie des patients est pleinement restaurée. Une issue fatale est possible en cas de coma hypothyroïdien, et dans ce cas jusqu'à 80% des patients décèdent sans avoir repris conscience.

Faites attention - l'hypothyroïdie!

Le corps humain est une structure très complexe. Et l'un de ses éléments les plus vitaux est la glande thyroïde. Peu peut être comparé à la force de son impact sur les organes et les systèmes du corps humain.

Une petite formation située devant le cartilage laryngé, dans la zone du triangle cervical antérieur, soutient le fonctionnement normal du corps par la production d'hormones universelles: la calcitonine, la thyroxine et la triiodothyronine. Leurs fonctions principales sont de réguler les processus métaboliques du corps, de se protéger contre les microorganismes pathogènes et de maintenir un travail bien coordonné du système immunitaire. L'insuffisance d'hormones thyroïdiennes peut entraîner l'échec de toutes les fonctions susmentionnées.

Le dysfonctionnement de ce système entraîne de graves problèmes de santé. Le déficit en hormone thyroïdienne, également appelé hypothyroïdie en médecine, a un effet significatif sur le corps.

Symptomatologie

Les difficultés de diagnostic de l'hypothyroïdie sont que de nombreux symptômes peuvent se chevaucher avec d'autres maladies. Par conséquent, le test sanguin biochimique le plus fiable permettra de déterminer les hormones thyroïdiennes et les symptômes de maladies.

Réduction des hormones thyroïdiennes, symptômes:

  • Faiblesse, somnolence. Indépendamment de l'activité active ou passive, il y a une fatigue rapide accompagnée d'un manque d'énergie dans le corps. En général, le potentiel énergétique peut être normal, mais en raison du faible taux d'hormones, l'ensemble des processus métaboliques est ralenti, de même que le flux d'énergie.
  • Basse température corporelle. Il peut descendre à 35 degrés et le rester même avec un rhume. L'homme gèle constamment. Même avec une pièce bien chauffée et des vêtements. Ici et les membres gelés qui peuvent transpirer.
  • Pression et pouls réduits.
  • Tare des réflexes, réactions, diminution de l'activité motrice. Les capacités cognitives, la mémoire sont réduites.
  • Exacerbation des allergies.
  • Apathie Peu qui provoque la joie ou la tristesse. Indifférence presque complète dans le contexte de l'état émotionnel habituel. Il peut y avoir de rares épidémies d’irritation non maîtrisée sur d’autres. Peut se développer en psychose. Chez les femmes, cela est plus prononcé, car elles sont sujettes à une manifestation subtile de sentiments.
  • Douleurs musculaires, crampes et crampes. Douleur dans les articulations.
  • Puffiness de la peau, des parties du corps et même des paupières. La pâleur et la sécheresse de la peau sont notées, le travail des glandes sudoripares est altéré. Chute de cheveux et ongles cassants. La voix peut devenir plus rugueuse en raison du gonflement des cordes vocales et de la langue.
  • Une abondance d'acné.
  • Échec du cycle menstruel, mastopathie chez les femmes et puissance réduite chez les hommes.
  • Prise de poids Ce n’est pas un attribut obligatoire, car en plus de ralentir l’activité, l’appétit diminue également.
  • Augmentation de la durée du sommeil, se sentir fatigué après.
  • Trouble du système digestif, qui se manifeste dans la constipation et les flatulences, jusqu'à la nausée. Dans les cas particulièrement avancés, il peut se développer en une hypertrophie du foie et l'apparition de calculs rénaux.
  • La migraine Maux de tête fréquents dus à une augmentation de la pression intracrânienne.
  • L'anémie

Le fonctionnement de la glande est normal. Ses déviations

Une bonne production d'hormones est très importante pour le bon fonctionnement de tous les systèmes. En cas de suspicion de diminution de la fonction thyroïdienne, posez un diagnostic particulier. Il est plus facile et plus sûr de le faire en faisant un don de sang et en obtenant des diagnostics détaillés. Il est nécessaire d'étudier attentivement les indications et désignations suivantes:

  • T3 - triiodothyroxine. En comparaison avec tous les autres, il a une activité chimique assez élevée, ce qui est étonnamment efficace. Cette hormone est considérée comme la plus importante pour déterminer la qualité de la thyroïde. Contrairement à la thyroxine, qui n’est qu’un matériau consommable et a peu d’effet sur ses travaux futurs.
  • T4 - thyroxine. La deuxième hormone thyroïdienne majeure. C'est une base intégrale pour la synthèse de la glande thyroïde de la plupart des substances (environ 90%).
  • TSH - hormone stimulant la thyroïde. Il est synthétisé par le centre nucléaire de la glande pituitaire. C'est un stimulus particulier qui fait que la glande thyroïde commence à fonctionner. Il renforce et accélère également ses activités et contribue à accroître la production.

Le diagnostic est effectué dans un état exempt d'autres substances, et non. Pour le diagnostic, le plus souvent suffisamment de preuves d'hormones sous leur forme libre. Toutefois, en cas de suspicion de dysfonctionnement, d'inexactitude ou de flou du tableau clinique, une décharge supplémentaire de l'hormone est associée à d'autres composants. Cela aide à déterminer avec précision le déficit ou l'excès d'hormones thyroïdiennes. Il est beaucoup plus pratique de faire un double diagnostic.

Les indications de la norme fluctuent et ont des limites vagues. Cela est dû non seulement à l'âge, au sexe, mais aussi à l'état général de l'organisme, au style et au lieu de vie, aux caractéristiques individuelles de l'organisme. De plus, sur chaque appareil de différents hôpitaux, les paramètres initiaux peuvent varier. Par conséquent, les indications exactes et leur conformité seront déterminées par le médecin.

En plus de l'analyse biochimique du sang, il est recommandé d'effectuer une analyse générale du niveau d'hormones afin de prévenir ou de détecter une maladie en développement.
Ainsi, lorsque les lectures sont rejetées, il est même possible de détecter de manière indépendante des problèmes de fonctionnement de l'organe. Il existe 2 troubles pathologiques se manifestant par des hypo et hyperfonctions:

  • Des taux élevés d'hormones thyroïdiennes provoquent une hyperthyroïdie. Dans cet état, la glande thyroïde sécrète beaucoup plus d'hormones que ce dont une personne normale a besoin. La surabondance oblige le corps à travailler, tous les processus sont accélérés. Et avant de traiter les médecins, il y a une question sur la façon de réduire la reproduction des hormones en une quantité aussi dangereuse.
  • L'hypothyroïdie est une maladie due à un faible taux d'hormones thyroïdiennes. Les mécanismes du corps, à la différence de l'hyperthyroïdie, ralentissent considérablement. Dans ce cas, ils doivent être élevés.

L'insuffisance thyroïdienne est divisée en 3 types. Les causes de chaque espèce sont complètement différentes:

  • Hypothyroïdie primaire. Il apparaît à la suite d'une pathologie congénitale (hypoplasie de la période embryonnaire) ou a un caractère acquis. Cette dernière peut survenir en cas de manque général d'iode dans le corps, associé à une alimentation déséquilibrée, à des tumeurs de la thyroïde, à un effet secondaire d'une intervention chirurgicale sur cet organe ou à proximité, à une chimiothérapie ou à un médicament.
  • Hypothyroïdie secondaire. Il se développe en raison d'une hémorragie, d'une inflammation ou d'un gonflement de l'hypophyse, de l'abus de médicaments graves qui affectent cette région du cerveau. Tout cela conduit à une production insuffisante par le cerveau des substances pertinentes qui stimulent le travail de l'organe. En conséquence, la production des hormones triiodothyronine et thyroxine est arrêtée.
  • Hypothyroïdie tertiaire. Se produit avec le travail altéré de l'une des divisions du cerveau intermédiaire - l'hypothalamus.

Que faire

Traité réduit la fonction thyroïdienne en éliminant les causes qui l’ont provoquée. La normalisation des fonctions de tous les organes et systèmes au niveau de la physiologie, dont l'exécution a été altérée. Un indicateur du bon déroulement du traitement sera la disparition des signes d’hypofonction de la thyroïde.

Le critère principal pour la nomination d'un traitement particulier sera la durée et la gravité de la maladie. Diagnostic de problèmes chez l’endocrinologue.

Sur la base des symptômes, le traitement d'une fonction thyroïdienne diminuée peut inclure:

  • Modification du régime alimentaire et de la consommation de médicaments contenant de l'iode, si la maladie est apparue en raison d'une carence en cet oligo-élément. La nourriture est enrichie avec du chou marin, des fruits de mer, du sel avec des gouttes d'iode
  • Élimination du processus inflammatoire dans la région thyroïdienne, ce qui a conduit au développement de l'hypothyroïdie.
  • Correction du fonctionnement des systèmes cérébraux de l'hypothalamus et de l'hypophyse.

Le déficit en hormone thyroïdienne bat en raison de l'état de tous les systèmes de l'organisme. Un traitement auxiliaire est donc nécessaire. Pour améliorer et améliorer le niveau de condition du corps, prescrire des aides parallèles:

  • Préparations pour améliorer le système cardiovasculaire.
  • Complexes de vitamines et de minéraux. Pour rétablir l'équilibre de tous les systèmes.
  • Médicaments hormonaux en cas d'irrégularités et de perte de la menstruation.
  • Moyens pour la normalisation des processus métaboliques dans le cerveau. Récupération du système nerveux

La principale méthode de traitement consistera à prendre des médicaments hormonaux pour augmenter et stabiliser le niveau des hormones thyroïdiennes. Depuis le corps lui-même ne fait pas face à cette tâche. Toutes les autres méthodes ne deviendront qu'un traitement adjuvant pour accélérer la récupération et dans le cas de complications graves lorsque de nombreux systèmes sont altérés.

Le manque d'hormones thyroïdiennes est une maladie très grave qui ne peut être négligée. Utilisation possible à vie de médicaments hormonaux.

Un traitement tardif du déficit en hormone thyroïdienne entraîne un coma hypothyroïdien. C'est une complication rare, mais possible, car cet organe est très sensible aux changements. Cela peut être dû à un manque de traitement ou à une exécution incorrecte. Cela arrive souvent chez les personnes âgées. Ainsi que l'hypothermie, les infections virales aiguës, l'intoxication et les traumatismes.

La prévention de l'insuffisance de la fonction thyroïdienne sera équilibrée avec l'iode, la nutrition et une analyse minutieuse de votre état. Lors du suivi de réactions non caractéristiques en termes émotionnels ou physiques, correspondant aux symptômes énumérés, il est préférable de consulter un médecin.

Danger de déficit en hormone thyroïdienne

La teneur en hormones dans le corps se reflète dans l'état général et le bien-être d'une personne. Les médecins disent que le problème hormonal le plus commun aujourd'hui est le manque d'hormones thyroïdiennes. Cette déviation affecte négativement le travail de nombreux organes. L'hypothyroïdie est plus fréquente chez les femmes et les enfants. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les patients plus jeunes, car elle peut entraîner des déviations dans le développement mental et physique.

Description

Une déficience en hormones thyroïdiennes survient le plus souvent dans le contexte d'une dégradation des fonctions de cet organe. Avec une pénurie de substances T3 et T4 dans l'analyse du patient est toujours déterminé par l'augmentation de la TSH. La TSH est une hormone hypophysaire qui permet à la thyroïde de synthétiser activement des composés thyroïdiens. C'est pour cette raison que TSH est toujours élevée dans l'hypothyroïdie.

Les hormones thyroïdiennes exercent les fonctions suivantes dans le corps humain:

  • Contrôle des processus métaboliques.
  • Stimuler le travail des glandes sexuelles.
  • Fournir la croissance cellulaire et la production d'autres hormones.
  • Assurer le développement de connexions neuronales entre les neurones du cerveau.
  • Stimuler la dégradation des lipides.
  • Contrôler le niveau de protéines.
  • Participer aux systèmes nerveux, digestif et circulatoire.

Le déficit en hormone thyroïdienne peut être de nature acquise ou congénitale. Quelles que soient les causes de la déficience, cette affection est très dangereuse et, avec un traitement inadéquat, peut avoir des conséquences irréversibles. Le manque d'hormones thyroïdiennes est détecté à l'aide d'une analyse de la TSH et d'un test sanguin pour les hormones T3 et T4.

Symptômes d'anomalie congénitale

L’hypothyroïdie congénitale est une maladie dangereuse pouvant entraîner des anomalies de la santé mentale et physique d’un enfant. Les médecins peuvent détecter les premiers symptômes d’un déficit en hormone chez un bébé dans les 2 semaines suivant la naissance.

Il est très important d'identifier en temps voulu l'écart et ses causes afin d'éviter des conséquences négatives.

Vous pouvez suspecter une hypothyroïdie congénitale aux symptômes suivants:

  • Grossesse prolongée.
  • Le poids de l'enfant est supérieur à 3,5 kg à la naissance.
  • Couleur jaune de la peau du bébé pendant plus de 3 semaines.
  • Longue excrétion des matières fécales d'origine.
  • Nombril curatif de guérison (signe lumineux).
  • L'immaturité d'Apgar est supérieure à 5 points.
  • Ton bas de voix.
  • Gonflement sur le visage.
  • Toujours ouvrir la bouche en raison d'une augmentation de la langue.

À l'âge de 16 semaines, l'insuffisance d'hormones chez un enfant se manifeste par les symptômes suivants:

  • Réduction de l'appétit.
  • Problèmes avec les organes digestifs.
  • En avalant des étouffements de bébé.
  • Léthargie générale.
  • Peau pâle et sèche.
  • Faible poids causé par un manque d'appétit.
  • Baisse de la température corporelle.

On peut soupçonner une faible concentration d'hormones thyroïdiennes chez les enfants plus âgés (à partir de 6 mois) en raison des manifestations suivantes:

  • Mauvaise prolifération de fontanelle.
  • Plus tard la dentition.
  • Courbure du nez.
  • Yeux larges.
  • Développement retardé.

Si un déficit congénital en hormone thyroïdienne est détecté, un traitement de remplacement doit être prescrit à l'enfant de toute urgence, faute de quoi le retard de développement mental et physique risque de devenir irréversible.

Symptômes de déviation acquise

Souvent, une déficience en hormone thyroïdienne se développe à l'âge adulte. Cependant, il n’est pas toujours possible de suspecter la violation à un stade précoce. Le fait est que la maladie peut être asymptomatique pendant longtemps ou manifester des symptômes d'autres maladies. Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui pourraient indiquer avec précision un manque d'hormones.

Les principales plaintes des patients susceptibles de faire suspecter leur maladie aux médecins sont:

  • Gonflement du visage.
  • Peau sèche et pâle.
  • Perte de cheveux
  • Inhibition de la réaction.
  • Apathie
  • Angine de poitrine
  • Douleur au mollet.
  • Hypotension artérielle
  • Dépression fréquente.
  • Diminution de l'audition et de la vision.
  • Prise de poids
  • Sensation constante de froid.
  • Problèmes avec les organes digestifs.
  • Échec du cycle menstruel causant des problèmes de conception.
  • Désir sexuel réduit.
  • Problèmes de conception.
  • Les fausses couches, etc.

Vous devez savoir que si vous présentez au moins un symptôme d'hypothyroïdie, vous devez immédiatement subir un test de dépistage des hormones afin de rétablir rapidement le fond hormonal. Le plus souvent, la maladie commence à montrer une baisse de performance, une mauvaise humeur et des problèmes de peau et de cheveux. Pour détecter l'hypothyroïdie, des tests sont effectués dans n'importe quelle clinique en direction du médecin traitant.

Raisons du rejet

Aujourd'hui, les médecins disent que l'hypothyroïdie est la principale forme rencontrée chez les patients, ce qui est extrêmement difficile à diagnostiquer à un stade précoce. Il convient de noter que les femmes souffrent de cette maladie environ 6 à 7 fois plus souvent que les hommes. La maladie peut se développer pour l'une des deux raisons principales.

La première raison est l'atrophie d'une partie de la glande thyroïde. Pour cette raison, il y a une diminution du niveau des hormones, car le corps ne peut pas déjà fonctionner pleinement. La chose principale dans ce cas le plus tôt possible pour arrêter le processus atrophique et restaurer le fonctionnement du corps.

Une atrophie du tissu thyroïdien peut se développer pour les raisons suivantes:

  • Thyroïdite auto-immune chronique.
  • Tuberculose
  • La syphilis
  • Oncologie.
  • Irradiation.
  • Surdosage d'iode radioactif, etc.

Dans ce cas, une maladie entraîne le développement d'autres pathologies, notamment une diminution des fonctions de la glande thyroïde.

Dans ce cas, le traitement repose sur l’élimination de la maladie sous-jacente, qui empêche la production d’une quantité suffisante d’hormones.

La deuxième raison, lorsque la glande thyroïde synthétise une quantité insuffisante d'hormones - un dysfonctionnement de l'organe. Des troubles fonctionnels peuvent se développer en raison des facteurs suivants:

  • Anomalies congénitales.
  • Carence en iode.
  • Excès d'iode.
  • Intoxication sévère.
  • Thérapie avec des médicaments individuels.

Diagnostics

Quels tests d'hypothyroïdie les médecins prescrivent-ils? Lorsque des manifestations d’un déficit en hormone thyroïdienne sont détectées, les spécialistes prescrivent tout d’abord un dosage de la TSH. Cet indicateur augmente avec une diminution du niveau des hormones T3 et T4. Chez les nouveau-nés, le niveau de TSH ne doit pas dépasser 50 µU / L. Chez les patients adultes, cet indicateur doit se situer entre 0,5 et 4,0 UI / l.

Lorsque des écarts dans le niveau de TSH sont trouvés, on prescrit au patient une analyse des hormones qui devrait indiquer la quantité de T3 et de T4 dans le sang.

Une échographie de la glande thyroïde sera également attribuée, ce qui peut indiquer la présence de changements structurels dans la glande thyroïde.

Ces tests aideront les médecins à déterminer la cause exacte de l’anomalie et à établir un calendrier de traitement. Donner du sang pour l'hypothyroïdie le matin à jeun. L'analyse présentée doit être prise en conformité avec toutes les règles du don de sang pour l'étude.

Traitement

Le traitement du déficit hormonal dépend de la cause du trouble. En cas de manque d'hormones causé par des changements structurels dans l'organisme, un traitement de substitution est prescrit. En cas de manque d'iode, le médecin peut prescrire un traitement vitaminique et une correction nutritionnelle, ce qui permettra à la thyroïde de produire plus d'hormones. Si la déviation est causée par un certain traitement médicamenteux, la consommation de médicaments dangereux est ajustée ou annulée.

Il est à noter que les médecins aujourd'hui ont extrêmement rarement recours à la thérapie de remplacement. On sait déjà que les hormones artificielles traitent l’une et nuisent à l’autre. Les médecins tentent de normaliser le fond hormonal par toutes les méthodes disponibles. Cependant, dans certaines maladies, on prescrit un traitement hormonal au patient. Ces cas incluent l'ablation de la glande thyroïde, l'oncologie d'un organe et un certain nombre d'autres pathologies.

La glande thyroïde est un organe qui produit les principales hormones de notre corps. Et pour que les hormones n'échouent pas et que la glande thyroïde puisse produire suffisamment d'hormones, vous devez surveiller votre santé. Tout d'abord, cela concerne la nourriture. Les aliments doivent être riches en vitamines et en micro-éléments. Vous devez également renoncer aux mauvaises habitudes et mener une vie saine. Dès les premiers signes d’anomalie, contactez votre médecin, cela peut être une garantie de diagnostic précoce et de traitement efficace de la maladie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones