Lorsqu'un test sanguin montre que la TSH est normalement élevée à T4, cela peut indiquer une hypothyroïdie latente. Il s'agit d'une situation dangereuse caractérisée par un ralentissement du métabolisme, une faiblesse, une fatigue, un déclin mental, des problèmes de système nerveux et reproducteur et d'autres problèmes.

Hormones thyroïdiennes

La thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3) sont produites par la glande thyroïde, puis libérées dans le sang. Chaque molécule T4 et T3 est constituée de protéines et d'iode (sous forme d'iodure). T4 contient 4 molécules d'iodure et T3 - trois, d'où leur nom. Il est à noter que les hormones thyroïdiennes sont la seule substance dans le corps qui contient de l'iode. Il provient principalement des aliments. Vous devez donc vous assurer que les produits à base d’iode sont suffisants: c’est un bon moyen d’augmenter son contenu dans le corps.

La T4 est produite par la glande thyroïde en quantités beaucoup plus grandes que la T3 (environ 90%). Cela se produit car lorsque le T4 atteint les organes et les tissus du corps, il se transforme en T3. Dans le même temps, la triiodothyronine est une forme active d’hormones thyroïdiennes. Cela se manifeste par le fait qu'il est impliqué dans de nombreux processus dans le corps, en particulier dans la régulation du métabolisme.

La quantité de thyroxine et de triiodothyronine est régulée par l'hormone stimulant la thyroïde (TSH, thyrotropine), sécrétée par la glande endocrine principale du corps, l'hypophyse, afin de stimuler la production de T4. Le taux de thyroxine dans le sang détermine la quantité de thyrotropine que l'hypophyse doit produire.

Si la circulation de T4 dans le sang est insuffisante, le niveau de TSH augmente, ce qui augmente la quantité de thyroxine libérée dans la circulation sanguine. Par conséquent, si le plasma T4 est trop important, la quantité de thyrotropine diminue. Cela réduit la quantité de T4 dans la circulation.

Caractéristiques des analyses

Les analyses des hormones T4 et T3 sont mesurées après la réalisation d’un test sanguin biochimique au cours duquel sont déterminés les taux de T4 et de T3 libres et totaux. Les valeurs totales de T4 et T3 se rapportent à la somme de toutes ces hormones circulant dans le sang. Cette valeur permet de déterminer la quantité d'hormones sous une forme liée aux protéines, raison pour laquelle elles sont déconnectées de l'état actif. Les informations sur les T4 et T3 libres sont beaucoup plus utiles car elles mesurent la quantité d'hormones actives qui dirigent le travail des organes pour lesquels elles sont produites.

L'hormone stimulant la thyroïde est considérée comme l'un des marqueurs fiables de la santé thyroïdienne, tandis que les tests sanguins pour la TSH seule et les taux de T4 et T3 sont souvent insuffisants en eux-mêmes. Cela s'explique par le fait que son niveau change de manière significative plus tôt que les hormones thyroïdiennes ne s'écartent de la norme.

Avant de subir un test, vous devez savoir que pour évaluer pleinement le fonctionnement de la glande thyroïde, vous devez effectuer ces trois tests ensemble, car il existe une relation étroite entre ces trois hormones. Par conséquent, les normes de déviation T3, TSH, T4 peuvent en dire long.

Très souvent, les praticiens négligent et mènent une étude de seulement une ou deux hormones chez les enfants et les adultes. Cela peut conduire à un diagnostic incorrect dans de nombreux cas. Mais ces trois tests peuvent ne pas suffire, en particulier lorsque l’un des indicateurs s'écarte de la norme. Par conséquent, dans ce cas, vous aurez besoin d'autres tests.

Il convient également de noter que la surveillance des taux de thyroxine et de triiodothyronine chez les femmes enceintes est plus difficile que chez les femmes non enceintes, les hommes et les enfants. Le fait est que les hormones thyroïdiennes sont une nécessité vitale pour la croissance et le développement normaux du fœtus. Cela signifie que la production de T3 et de T4 pendant la grossesse augmente à 50%. Déterminer les valeurs normales de ces hormones pendant la grossesse est assez difficile car, dans ce cas, les normes diffèrent considérablement. De plus, les résultats dépendent des données géographiques et du stade de la grossesse. Récemment, des études ont été menées pour déterminer des valeurs plus spécifiques.

Résultats de décodage

Une quantité accrue de T4 dans le système circulatoire parle généralement d'hyperthyroïdie. Cela est dû à l'hyperactivité de la glande thyroïde, qui produit une quantité excessive de cette hormone. Des niveaux élevés de T3 peuvent également aider à déterminer le degré d'hyperthyroïdie, car dans ce cas, de grandes quantités de T4 sont transformées en T3.

L'hyperthyroïdie est généralement diagnostiquée si:

  • T4 élevé.
  • T3 général ou libre augmenté.
  • TSH abaissé.

Les faibles niveaux de T4, auxquels l'hormone stimulant la thyroïde est élevée, parlent d'hypothyroïdie. Dans cet état, la thyroïde n'est pas suffisamment active et ne produit pas la quantité nécessaire de T4. Cela peut être dû à une hyperthyroïdie primaire ou secondaire.

L'hypothyroïdie primaire est une maladie dans laquelle le problème se produit dans la thyroïde elle-même. La quantité de thyrotropine augmente à mesure que le corps produit des quantités accrues de thyroxine et de triiodothyronine. Il le fait pour réduire le niveau de T4. Par conséquent, l'analyse dans cette condition montre que la TSH a augmenté la T4 abaissée. Ainsi, l'hypothyroïdie primaire est généralement diagnostiquée lorsqu'une analyse de la TSH et de la T4 montre que:

  • T4 gratuit abaissé.
  • Le T3 total ou libre est normal ou faible.
  • L'hormone stimulant la thyroïde est élevée.

L'hypothyroïdie secondaire est moins fréquente lorsque l'activité de l'hypophyse ou de l'hypothalamus est altérée. Dans le même temps, une quantité suffisante d'hormone stimulant la thyroïde n'est pas libérée dans le sang. Dans ce cas, le fonctionnement de la glande thyroïde est normal, mais celle-ci ne reçoit pas une quantité suffisante d'hormone stimulant la thyroïde pour produire une quantité suffisante de T3 et de T4. L'hypothyroïdie secondaire est généralement diagnostiquée lorsque:

  • T4 gratuit abaissé.
  • Le T3 total ou libre est normal ou faible.
  • Le taux de TSH dans les valeurs requises.

Lorsque l’hypothyroïdie est malade, les réserves de T3 s’épuisent. Cela peut rendre le diagnostic difficile, en fonction du stade T3. C'est pourquoi la recherche sur le T3 ne permet pas toujours de diagnostiquer l'hypothyroïdie.

Un faible taux de triiodothyronine est souvent le cas pour une maladie appelée syndrome euthyroïdien. Il peut survenir pendant le jeûne et une maladie grave, mais passe lorsque la cause sous-jacente est éliminée. Parfois, il apparaît au cours d'une maladie chronique. Actuellement, l'efficacité du traitement hormonal substitutif n'a pas été prouvée.

Thyrotropic élevé, T4 est normal

Parfois, une question se pose: les T4 et T3 peuvent-ils être normaux lorsque l'hormone stimulant la thyroïde est élevée? La réponse à cette question est positive. Cette condition est appelée hypothyroïdie sous-clinique (latente). À l'heure actuelle, les médecins ne sont pas parvenus à un point de vue concernant l'efficacité du traitement médicamenteux dans cette forme de maladie.

Ceci s'explique par le fait que les niveaux d'hormones actives T4 et T3 sont normaux. Cela signifie que, bien que les niveaux d'hormone stimulant la thyroïde soient élevés, la glande thyroïde s'acquitte toujours de ses tâches et produit la quantité d'hormones dont l'organisme a besoin. Par conséquent, dans ce cas, le médecin traitant prend généralement une position d'attente. Il s’agit de surveiller les symptômes de l’hypothyroïdie et de prendre régulièrement des tests sanguins pour en déterminer le niveau. Et seulement dans le cas où l'augmentation de la TSH atteint des niveaux significatifs, un traitement médicamenteux est prescrit.

L'hypothyroïdie est généralement traitée avec des analogues de T4 synthétiques, notamment la lévothyroxine et le Synthroid. Un autre traitement efficace contre l'hypothyroïdie est la glande thyroïde naturelle séchée, taillée dans du porc ou du mouton. Cependant, rien n'indique que les glandes séchées soient plus efficaces que les médicaments hormonaux.

Autres tests pour mesurer T4 et T3

De nombreuses raisons peuvent perturber le fonctionnement des hormones thyroïdiennes. Ceux-ci comprennent:

  • Réduction de la consommation d'iode, affectant la production de T4 et T3.
  • Maladies auto-immunes (Hashimoto et Graves).
  • Tumeurs bénignes.
  • Le cancer
  • Anomalies congénitales (structure anormale de la glande thyroïde à la naissance).
  • Certains médicaments.
  • Chirurgie de la glande thyroïde.
  • Un régime faible en glucides ou un régime cétogène.

Il existe divers tests pour mesurer les niveaux d'hormones thyroïdiennes. Si les tests pour les T4 total et libre et T3 ne suffisent pas, des tests de niveau avancé peuvent être requis. Ceux-ci incluent T3 inversé, T3RU, indice de T4 libre.

La question de la nécessité de mesurer le T3 inverse est assez problématique, en particulier du point de vue des représentants de la médecine traditionnelle, car on pense que la triiodothyronine inverse n'a pas beaucoup d'intérêt pour diagnostiquer et surveiller l'hypothyroïdie.

Dans le même temps, il existe différents points de vue sur cette question. En particulier, le point de vue opposé est celui des médecins qui soutiennent le maintien de l'équilibre hormonal.

T3 inverse est dérivé de la thyroxine (T4). Cette transformation se produit lorsque T4 perd un atome d'iode. Dans ce cas, T4 est transformé en une forme active de T3. Mais dans certains cas, afin d'économiser de l'énergie, le corps transforme T4 en une forme inactive T3, également appelée «reverse T3». Il n'est pas capable de transporter de l'oxygène et de l'énergie aux cellules comme le fait la forme active de T3.

On considère généralement que des taux élevés de T3 inverse n'indiquent pas un trouble de la glande thyroïde. Cependant, les partisans de l'approche holistique estiment que lorsque sa concentration change, même si les valeurs de TSH, de T3 libre et de T4 libre sont normales, des perturbations se produisent au niveau cellulaire. Ce dysfonctionnement est appelé «hypothyroïdie cellulaire», dont les symptômes peuvent apparaître sous l’influence du stress physique et émotionnel, de la fatigue, de la réduction de la ferritine (réserves de fer), des traumatismes, des maladies chroniques et d’autres facteurs.

Cela s'explique par le fait que la T3 inverse est pratiquement un «anti-thyroïdien», qui pénètre profondément dans les cellules et, à ce niveau, stimule l'échange d'énergie et le métabolisme. Une fois qu'il se lie aux récepteurs cellulaires, il bloque l'accès aux hormones thyroïdiennes normales. Pour cette raison, il peut y avoir un ralentissement du métabolisme, il semblerait à des niveaux tout à fait normaux de T3, T4 et TSH. Mais pratiquement une personne souffre d'hypothyroïdie.

TSH bas pendant la grossesse: causes d'anomalies

Après avoir appris que sa grossesse était attendue depuis longtemps, une femme est confrontée à la nécessité de passer de nombreux tests.

L’analyse des hormones est l’un des plus importants facteurs qui influent sur le développement du fœtus et sur le déroulement normal de la grossesse.

Les femmes ne sont pas appelées «créatures dépendantes d’hormones» - c’est vrai, mais le travail de l’ensemble du système endocrinien et le bon fonctionnement de la glande thyroïde déterminent le bon état de santé du futur bébé et la naissance de celui-ci.

Dans cet article, nous allons parler de ce qu'est la TSH et des raisons pour lesquelles vous devez passer ce test pendant la grossesse, ainsi que de ses normes et de ce que montre le faible taux de TSH pendant la grossesse.

TSH - Qu'est-ce que cette hormone et de quoi est-elle responsable?

L'hormone stimulant la thyroïde, ou TSH, est une hormone produite par l'hypophyse, qui influe sur la sécrétion et la formation des hormones thyroïdiennes.

Les tests de TSH sont administrés à la future mère si elle est soupçonnée d’avoir des problèmes de glande thyroïde ou un dysfonctionnement.

La glande thyroïde interagit avec la glande thyroïde selon le principe de rétroaction.

Qu'est ce que cela signifie? Cela signifie qu’avec une production accrue d’hormones thyroïdiennes, le taux de TSH dans le sang diminue et qu’au contraire, avec une production insuffisante, il augmente.

L'effet des hormones thyroïdiennes sur le corps d'une femme enceinte est difficile à surestimer. Avec leur excès, l'hyperthyroïdie (également appelée thyrotoxicose) est caractérisée par une augmentation de l'appétit (en même temps que le poids de la femme est réduite), des troubles du sommeil, des problèmes des organes de l'appareil digestif, des problèmes du système cardiovasculaire, une transpiration excessive.

En cas de manque d'hormones (hypothyroïdie), l'immunité de la femme enceinte est réduite, l'état général du corps se détériore et des troubles sexuels et un dysfonctionnement des organes de l'appareil reproducteur se produisent. Le principal danger de l'hypothyroïdie pendant la grossesse est le risque de malformations fœtales, d'avortements spontanés et la possibilité d'avoir un enfant atteint de troubles congénitaux de la thyroïde.

Alors résumons. Le niveau de l’hormone TSH pendant la grossesse vous permet de déterminer le fonctionnement de la glande thyroïde de la future mère, la présence de tensions dans son travail et de dysfonctionnements cachés.

Une étude générale des hormones et de la glande thyroïde ne peut révéler que des écarts évidents par rapport à la norme, contrairement à l'analyse de la TSH.

Même si, pour une raison quelconque, le gynécologue ne vous a pas prescrit ce test, prenez le temps de rester calme. Le plus tôt vous le ferez, mieux ce sera.

Vous pouvez le prendre dans n'importe quelle clinique payante ou obtenir une référence à une analyse gratuite à la clinique du lieu de rattachement.

TSH normale pendant la grossesse

Après avoir reçu les résultats des analyses, vous pouvez effectuer leur décodage. La première chose à laquelle vous devriez prêter attention est les valeurs standard indiquées par le laboratoire dans le rapport d'analyse. En règle générale, ils diffèrent légèrement entre eux.

Le taux conditionnel de TSH pendant la grossesse est considéré comme étant compris entre 0,4 et 4 mU / l.

Le niveau de l'hormone varie avec la durée de la grossesse. Jusqu'à la semaine 12, l'hormone est maintenue au niveau le plus bas possible, après quoi sa concentration commence à augmenter progressivement.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, de faibles taux de TSH sont considérés comme normaux, allant de 0,1 à 2 mU / L.

Le niveau de TSH peut s'avérer totalement nul et, en cas de grossesse multiple, la concentration de cette hormone diminue avec une probabilité de 100%.

En outre, les résultats des analyses dépendent fortement de la sensibilité du système de test utilisé par le laboratoire.

Si l'analyse TSH s'est avérée nulle, ne paniquez pas; il vous suffit de rechercher et de reprendre l'analyse en laboratoire à l'aide de systèmes de test ultra-sensibles. Si, même avec l'utilisation d'une telle méthode, TSH n'est pas déterminée, en restant à zéro, il convient de consulter un médecin endocrinologue pour consultation.

Même les femmes en parfaite santé qui ne présentent pas d'anomalies de la glande thyroïde peuvent présenter un faible taux de TSH au cours du premier trimestre de la grossesse. Cela est dû à l'augmentation de la production d'hormones par la glande thyroïde et à l'altération hormonale générale du corps au cours de cette période, ce qui entraîne ce qu'on appelle "l'hyperthyroïdie physiologique" des femmes enceintes. Habituellement, il passe seul, sans traitement spécial, au début du deuxième trimestre de la grossesse.

Le médecin doit déterminer individuellement s'il existe un écart réel par rapport à la norme. Ne paniquez pas à l'avance, faites confiance à un spécialiste. Si votre médecin n’inspire pas confiance en vous, adressez-vous à un autre. Il est important de prendre soin de votre système nerveux tout au long de la grossesse et de vous rappeler qu'il n'y a pas de problèmes insolubles avec une consultation rapide chez le médecin.

Si votre médecin vous a conseillé d'avorter, parce que votre taux de TSH pendant la grossesse est augmenté ou diminué, changez de médecin et en aucun cas, n'écoutez pas ces conseils!

TSH bas pendant la grossesse - symptômes

Si vous avez réussi tous les tests hormonaux principaux, mais n'avez pas encore subi de TSH, ou si vous présentez les symptômes suivants, vous devez être vigilant:

  • humeur changeante, larmoiement accru;
  • hypertension artérielle (artérielle);
  • palpitations cardiaques, tachycardie;
  • maux de tête sévères et fréquents;
  • une forte augmentation de l'appétit;
  • une forte hausse de la température, de la fièvre pendant une longue période;
  • tremblant dans les mains, dans le corps;
  • douleur abdominale basse, selles bouleversées;
  • perte de poids déraisonnable non liée à la toxicose.

Il est important d'évaluer dans le temps l'état général d'une femme enceinte et, si nécessaire, de se rendre à un rendez-vous avec un endocrinologue et de procéder à un dépistage de la glande thyroïde. Un traitement précoce aidera à éviter les risques liés à l'hyperthyroïdie, à protéger le futur bébé des pathologies du développement et à le préserver.

Pour le traitement de la thyrotoxicose et l'augmentation du taux de TSH, le médicament le plus fréquemment utilisé est le Tyrozol, qui a fait ses preuves. Le but et la posologie du médicament doivent être déterminés par le médecin en fonction des résultats de l’examen.

Pour pouvoir concevoir un bébé en bonne santé, une femme doit passer une série de tests importants. TSH lors de la planification de la grossesse est l’une des études nécessaires, car dans le cas d’un écart par rapport à la norme, une femme peut avoir des problèmes de conception et de portage d’un enfant.

Les problèmes de glande thyroïde chez les femmes sont plus fréquents que chez les hommes. Comment reconnaître la maladie à temps, lisez cet article.

Les niveaux d'hormones élevés ou réduits sont également mauvais. Qu'est-ce que la réduction de la thyréostimuline, vous apprendrez dans cette rubrique: http://gormonexpert.ru/zhelezy-vnutrennej-sekrecii/shhitovidnaya-zheleza/tireotropnyj-gormon-ponizhen-chto-eto-znachit.html. Parlons de diagnostics tels que l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie secondaire.

Que faire si la TSH est inférieure à la normale

Avant de détecter un faible taux de TSH pendant la grossesse, il est important de contacter un médecin pour un examen complet et un traitement. Les remèdes populaires et l’auto-traitement sur la base de critiques sur Internet dans cette situation sont inacceptables.

  • Reprendre l'analyse dans les laboratoires avec des systèmes de test ultra-sensibles;
  • prendre rendez-vous avec un endocrinologue;
  • passer un examen complet, faire une échographie de la glande thyroïde;
  • test pour T4 libre;
  • obtenir la nomination d'un endocrinologue et prendre les médicaments nécessaires.

S'il y a des problèmes de glande thyroïde et de faible TSH, il est recommandé de surveiller son niveau pendant toute la période de la grossesse, tout en étant suivi par un endocrinologue. Un traitement précoce est la clé du succès de la grossesse et de la naissance d'un bébé en bonne santé. L'essentiel - ne paniquez pas et ne vous inquiétez pas pour rien.

Pendant la grossesse, la femme subit une restructuration non seulement dans la production d’hormones sexuelles, mais également dans les hormones du système endocrinien. Le taux de TSH pendant la grossesse varie selon les trimestres. L'article présente les règles de TSH en termes.

Comment déterminer la pathologie de la glande thyroïde chez un enfant, considérez dans ce document. Méthodes modernes de diagnostic et causes de la maladie.

L'hormone thyroïdienne principale T4: le taux pendant la grossesse et l'effet sur le fœtus

En plus de la triiodothyronine, la T4 générale et libre sont considérées comme les principales hormones de la glande thyroïde: la norme pendant la grossesse a un effet important sur la santé de la femme enceinte, ainsi que sur la croissance et le développement de l'enfant. À quoi servent ces substances biologiquement actives et pourquoi est-il nécessaire de surveiller leur évolution en attendant le bébé? Essayons de comprendre notre analyse détaillée et notre vidéo dans cet article.

Le rôle biologique du T4

La T4, ou thyroxine (tétraiodothyronine), est une hormone thyroïdienne majeure produite par les cellules de la glande thyroïde et remplissant de nombreuses fonctions dans le corps:

  1. Favorise la croissance et le développement du corps dans l'enfance.
  2. Active la synthèse des protéines et des résidus riobonucléiques.
  3. Lance les processus métaboliques.
  4. Corrige la dyslipidémie en réduisant le niveau de «mauvais» cholestérol (LDL, VLDL, TG) et en augmentant la concentration de «bon» (HDL).
  5. Il active l'activité mentale en accélérant la transmission des signaux entre les neurones.
  6. Augmente la production de chaleur par les cellules et les tissus du corps.
  7. Stimule la digestion, augmente le péristaltisme de l'intestin grêle.
  8. Augmente la fréquence cardiaque, augmente le tonus vasculaire.

Sécrétée par les cellules thyroïdiennes, l'hormone pénètre dans le sang et se propage dans tout le corps. Avant de capturer les récepteurs cellulaires, il "perd" une molécule d'iode et se transforme en triiodothyronine, dont l'activité est 90 à 100 fois supérieure à celle de la T4.

Par conséquent, certaines théories modernes qualifient la tétraiodothyronine de "prohormone", une substance chimique ayant un effet biologique défectueux, qui, lorsqu'elle est exposée à certains catalyseurs, se transforme en une forme active.

Faites attention! Immédiatement après leur formation, la plupart des molécules de T4 sont capturées par des protéines porteuses spéciales et transportées sous une forme liée vers les cellules cibles. Une petite partie de l'hormone reste isolée chimiquement et revêt une plus grande signification biologique. Par conséquent, il est préférable de prendre T4 gratuitement pendant la grossesse plutôt que le traitement général.

Effet de la thyroxine sur le corps de la future mère

Il est important que les résultats des tests d'hormones chez les femmes enceintes soient la norme: l'absence de T4 pendant la grossesse remplit non seulement toutes les fonctions susmentionnées, mais aide également, avec les hormones stéroïdiennes, le corps à s'adapter rapidement au nouveau mode de fonctionnement.

  • augmente la saturation en oxygène de tous les organes et tissus;
  • régule les fluctuations cycliques des hormones sexuelles, offre la possibilité même de la conception;
  • stimule l'activité du corps jaune, ce qui est important pour le déroulement normal de la grossesse aux premiers stades;
  • réduit le risque d'avortement spontané (fausse couche) et de naissance prématurée;
  • contrôle la pression artérielle, empêche la formation de l'hypertension gestationnelle.

Faites attention! En raison de la similitude de la structure de la TSH (hormone hypophysaire qui stimule la thyroïde) et de la HCG (hormone de grossesse précoce), cette dernière provoque une libération active de thyroxine et de triiodothyronine au cours du premier trimestre. Par conséquent, le taux de T4 chez les femmes enceintes diffère quelque peu des indicateurs standard.

Effet de la thyroxine sur le fœtus

Un enfant en développement dans l'utérus a également besoin d'une quantité suffisante d'hormone T4 libre: la norme chez la femme enceinte est extrêmement importante pour lui.

  • l'onglet correct de tous les organes internes;
  • le développement du système nerveux du fœtus;
  • la formation de la glande thyroïde à 12-13 semaines de développement intra-utérin, qui à la fin du premier trimestre commence à sécréter ses propres hormones en mode entraînement.

Ainsi, le T4 pendant la grossesse est responsable de la croissance et du développement physique complet de l'enfant et réduit également le risque de développer de nombreuses complications.

Normes d'hormone pendant la grossesse

Alors, quelle devrait être la norme d'hormone libre T4 pendant la grossesse: le tableau ci-dessous vous aidera à le comprendre.

Tableau: Hormone T4 - la norme chez les femmes pendant la grossesse:

TSH pendant la grossesse: le taux d'indicateurs, les symptômes de déviation et la prévention

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants impliqués dans les processus métaboliques de toutes les cellules du corps. Ce sont les hormones de cette glande - T4 et T3 - qui aident une femme à faire face à une tâche aussi grave - porter un enfant en bonne santé.

L'activité de la glande thyroïde est directement affectée par l'hypophyse antérieure. Il produit des hormones tropicales qui stimulent l'activité de tous les organes endocriniens. L'un d'eux est la thyréostimuline (TSH). Le contenu de l'hormone TSH pendant la grossesse est l'un des principaux tests que les femmes subissent.

Hormone stimulant la thyroïde pendant la grossesse

Les hormones T3 et T4 (thyroxine et triiodothyronine) de la glande thyroïde (glande thyroïde) ont un effet direct sur tous les types de métabolisme:

Il existe le système hypothalamo-hypophysaire, qui régule le travail de tous les organes du système endocrinien. La régulation est basée sur le principe du "feedback". En d’autres termes, quand il ya beaucoup d’hormones dans le sang, l’hypothalamus produit des statines qui inhibent l’activité sécrétoire de la glande. Lorsque les hormones deviennent faibles, des libérines agissent sur l'hypophyse. Ce dernier, à son tour, produit des hormones tropicales qui augmentent la production d'une hormone donnée. La sécrétion d'hormones thyroïdiennes est régulée par la production d'hormone stimulant la thyroïde.

Comme indiqué ci-dessus, la grossesse est une affection caractérisée par divers troubles hormonaux. Pour cette raison, le niveau d'hormone TSH pendant la grossesse joue un rôle important.

Dans certains cas, il y a violation du fonctionnement normal de la glande thyroïde. En conséquence, il existe soit une teneur accrue en thyroxine et en triiodothyronine dans le corps, soit une teneur réduite.

En conséquence, les pathologies suivantes sont distinguées:

  • État d'hyperthyriose dans lequel la concentration de thyroxine et de triiodothyronine dans le corps augmente.
  • Un état d'hypothyroïdie dans lequel le contraire est observé.
  • L'état de thyréotoxicose, dans lequel il y a une production active d'hormones thyroïdiennes par la glande. Ces hormones ont un effet toxique sur les tissus et les organes humains.
  • L'état de concentration normale des hormones thyroïdiennes, ce que l'on appelle l'euthyroïdisme.

Quand donner du sang pour la TSH?

Pendant la grossesse, le niveau d'une hormone telle que la TSH doit être surveillé en permanence. Pour cela, vous devez effectuer des tests sur le contenu en hormone stimulante de la thyroïde. Il est particulièrement important de surveiller votre enfant avant la dixième semaine. Ceci s'explique par le fait que jusqu'à la dixième semaine de la glande thyroïde infantile ne peut pas fonctionner de manière indépendante et ne peut donc pas produire ses propres hormones - la thyroxine et la triiodothyronine. Par conséquent, les hormones de la mère agissent comme une mère porteuse. S'il y a des pathologies chez une femme, elles sont susceptibles d'affecter la santé de l'enfant.

Si vous remarquez des anomalies dans votre état de santé et que vous suspectez une glande thyroïde, contactez immédiatement l'hôpital pour une aide hautement qualifiée. Si vous avez déjà observé une maladie de la thyroïde, le besoin de contrôler la concentration de TSH augmente plusieurs fois.

Le test TSH est un échantillon de sang. Quand et comment prendre l'analyse?

L'analyse de la TSH lors de la planification de la grossesse ou de la prise de TSH pendant la grossesse implique les exigences suivantes:

  • Pour quelques jours pour arrêter de fumer, mais il est préférable d'arrêter complètement de fumer.
  • Pendant une courte période, pour exclure toutes sortes d’activités physiques.
  • Analyse du niveau d'hormones stimulant la thyroïde produites sur un estomac vide. Par conséquent, il ne faut pas manger de nourriture pendant huit heures jusqu'au moment de l'analyse.
  • Afin de suivre la dynamique des changements dans la concentration de l’hormone stimulant la thyroïde dans le corps, le sang est pris à la même heure de la journée.

Norme des indicateurs

Pour différencier les conditions pathologiques, il est nécessaire de connaître la concentration normale d'hormone stimulant la thyroïde. Norme TSH pendant la grossesse est divisée en plusieurs niveaux: la limite supérieure et inférieure.

Limite supérieure

La glande thyroïde hormone supérieure hormone thyroïdienne fluctue autour de 2-2,5 μIU / L. Quel que soit le trimestre de la grossesse, qu'il s'agisse du premier, du deuxième ou du troisième trimestre, la valeur de votre TSH doit être inférieure à ces valeurs numériques. La même chose s'applique au niveau de TSH lors de la planification de la grossesse - il devrait être inférieur à 2,5 μIU / L.

Limite inférieure

La limite inférieure de la TSH doit être d'au moins 0,5 µUI / L. Cependant, les très faibles valeurs numériques dans l'analyse de TSH ne nous renseignent pas toujours sur la pathologie. Il est également faible chez les femmes en parfaite santé. La diminution de la concentration de TSH est due aux changements hormonaux dans le corps d'une femme enceinte.

Quelle devrait être la performance?

C'est cette plage numérique qui a été approuvée par l'Organisation mondiale de la santé. Selon les statistiques, avec de tels chiffres, l’analyse a montré le moins de cas d’anomalies fœtales chez le fœtus et de pathologie de la grossesse. Cependant, l’hormone stimulant la thyroïde n’affecte pas uniquement le développement du fœtus.

D'autres facteurs, d'autres hormones, interviennent dans le maintien de la grossesse. Par conséquent, les indicateurs TSH situés dans la plage normale n'indiquent pas toujours le développement correct du nourrisson. La même chose avec une concentration plus élevée n'est pas un indicateur du développement pathologique de l'enfant. Ne paniquez pas à l'avance. La meilleure solution consiste à consulter un médecin, qui vous conseillera et vous prescrira le traitement nécessaire. En aucun cas, ne pas écouter un seul médecin offrant un avortement. Aller à un autre spécialiste. Très probablement, l'utilisation de l'avortement sera erronée avec des résultats légèrement supérieurs ou en retard de l'analyse de la TSH.

Est-ce que TSH change avec le trimestre ou la semaine?

Il existe une certaine plage de concentrations normales d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. Cet indicateur n'a pas tendance à changer, quel que soit le trimestre ou la semaine observé. Le contenu des hormones est strictement modifié individuellement à chaque minute. Si ces fluctuations tombent dans la plage normale, vous ne devriez pas vous inquiéter en vain. Vous ne devez rechercher aucun tableau, graphique présentant une concentration hebdomadaire de TSH. Cela vous dérangera et vous dérangera encore plus si vous observez des écarts par rapport aux valeurs normales.

Symptômes d'anomalie

Tout processus dans le corps associé à un écart par rapport à la valeur numérique normale de tout indicateur se manifeste par des symptômes caractéristiques. Les hormones thyroïdiennes sont les mêmes.

Les symptômes peuvent être divisés en:

  • Lorsque l'hypothyroïdie - TSH abaissée.
  • Lorsque l'hyperthyroïdie - TSH a augmenté.

TSH a augmenté

Avec l'apparition de la grossesse, l'incidence de l'augmentation de la TSH dans le sang augmente souvent. Un taux élevé de TSH pendant la grossesse suggère que la glande thyroïde n'est pas capable de fonctionner correctement et de produire suffisamment d'hormones.

Dans le cas où la TSH au début est 2 à 2,5 fois plus élevée que la normale, les médecins diagnostiquent l'hyperthyroïdie. Dans ce cas, on prescrit à une femme un traitement substitutif consistant à utiliser un analogue synthétique de la thyroxine - la L-thyroxine.

Vous pouvez suspecter une maladie similaire en découvrant certains des symptômes caractéristiques de l'hyperthyroïdie:

  • L'apparition de fatigue rapide, fatigue, léthargie.
  • L'insomnie nocturne et la somnolence diurne sont typiques des troubles du sommeil typiques de l'hyperthyroïdie.
  • Couleur pâle de la peau.
  • Diminution de la température corporelle en dessous de 36 degrés Celsius.
  • Appétit perturbé.
  • Prise de poids incontrôlée.
  • Apathie, incapacité à se concentrer, manque d'attention.
  • Troubles mentaux, irritabilité excessive.
  • Typique pour le joint de cou d'hyperthyroïdie - une augmentation d'épaisseur.

Certains des symptômes ci-dessus peuvent indiquer des stades précoces de la grossesse. Mais il est préférable d’être en sécurité et de contacter l’hôpital pour obtenir des conseils et un rendez-vous pour la livraison de l’analyse sur le taux de thyréostimuline dans le sang.

TSH abaissé

Il arrive souvent que le niveau de l'hormone soit abaissé par rapport à la normale. TSH très faible pendant la grossesse - concentration d'hormones proche de zéro. Cette condition est possible avec des grossesses multiples.

Symptômes caractéristiques de l'état lorsque la TSH est inférieure à la normale:

  • La tachycardie se produit - une augmentation du débit cardiaque, une augmentation de la fréquence cardiaque.
  • Augmentation de la pression artérielle, souvent supérieure à 160 mm. Hg st.
  • La survenue de maux de tête insupportables.
  • Augmentation de la température corporelle au-dessus de 37,5 degrés Celsius.
  • L'apparition d'une augmentation de l'appétit.
  • La présence de troubles mentaux. Il y a augmentation de l'excitabilité, des crampes, des tremblements, des névralgies, une instabilité émotionnelle.

Quel est le risque de déviation par rapport au niveau normal de l'hormone?

Le niveau de TSH modifié par rapport à la norme pendant la grossesse est un signal plutôt dangereux. Au début de l'article, il était dit que jusqu'à 10 semaines, le bébé n'était pas capable de sécréter de manière indépendante des hormones thyroïdiennes. Cela dépend complètement de l'appareil endocrinien de la mère. Par conséquent, les déviations de la thyroïde maternelle ont tendance à se répercuter sur la santé de l'enfant. Dans ce cas, des perturbations irréversibles dans le développement des organes du fœtus vont se développer.

Si, au cours du premier trimestre, l'indice de TSH était normal et qu'il augmentait au cours des trimestres suivants, le risque de développer une pathologie fœtale est minime, mais le risque de fausse couche et de naissance est beaucoup plus élevé. Il convient de rétablir rapidement le taux augmenté aux valeurs normales.

Si les taux de thyroxine et de triiodothyronine se situent dans la plage normale, mais que l'on observe une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde, le risque de développement anormal de l'enfant n'est extrêmement pas élevé. Si cela se produit, il est probable que d'autres raisons ne dépendent pas du travail de la glande thyroïde.

Avec quel médecin dois-je contacter pour connaître le taux de TSH pendant la grossesse?

Pour réussir une analyse du niveau de TSH, vous devez contacter un établissement médical, un endocrinologue. Il tiendra une conversation préliminaire avec vous, collectera l'anamnèse - les informations nécessaires à un tableau clinique plus complet et plus précis. Après cela, le spécialiste peut prescrire de passer l'analyse de la TSH, dont les résultats sélectionneront le traitement.

En règle générale, il consiste à utiliser un traitement substitutif par la L-thyroxine avec un taux élevé d'hormone stimulant la thyroïde.

Comme mentionné précédemment, la concentration d'hormones peut fluctuer au cours de la journée, de la semaine ou du trimestre. De ce fait, des analyses répétées sont effectuées sur une longue période.

Que faire si le niveau est élevé?

En cas d'augmentation du taux de TSH, on attribue la L-thyroxine, qui remplace la thyroïde par elle-même, remplissant ainsi sa fonction principale - la participation à tous les types de métabolisme énergétique.

À un niveau réduit, au contraire, les thyréostatiques sont prescrits, ce qui inhibe la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Le traitement est effectué uniquement par un endocrinologue.

Prévention

Comme vous le savez, la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Seul vous-même pouvez prévenir le développement d'une maladie. Dans le cas de la glande thyroïde, la prophylaxie consistera à surveiller en permanence le niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang.

Ceci est réalisé en analysant la concentration d'hormone stimulant la thyroïde. Par la suite, il est possible d’ajuster les valeurs de la prise de médicaments - thyréostatines ou analogues de synthèse. Rappelez-vous: plus vous vous rendez souvent dans un centre médical, moins le risque de développer une pathologie imprévue diminue. Si vous avez besoin d'un corps sain, le vôtre et celui de votre enfant, suivez ces conseils.

En résumé, je voudrais noter qu’il est possible d’effectuer des procédures de test au niveau de la TSH dans n’importe quel établissement médical de votre localité. Cela peut être un hôpital de district, une clinique, un hôpital républicain, une clinique privée.

Il est seulement nécessaire d'avoir un laboratoire en état de fonctionnement dans lequel le sang est prélevé. La procédure pour déterminer TSH n’est pas chère, vous pouvez donc contacter les cliniques privées, où les résultats seront prêts dans quelques heures. Cela vous fera gagner du temps.

Il convient de noter l’importance des mesures préventives. La détection rapide de la pathologie peut sauver votre grossesse et assurer un bon déroulement de la période générique.

Auteur: Andrey Akimov, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Je vais devenir mère - FIV, planification, grossesse, accouchement et après l'accouchement

Rubriques

Le taux de TSH pendant la grossesse en 1, 2, 3 trimestres: quels devraient être les indicateurs et comment passer correctement l'analyse pour contrôler

La santé endocrinienne de la femme joue un rôle important non seulement dans la conception d'un enfant, mais aussi dans son transport. L’une des principales hormones qui affecte le système de reproduction de la femme est l’hormone stimulant la thyroïde. La future mère a besoin de savoir quel est le taux de TSH pendant la grossesse au cours des premier, deuxième et troisième trimestres, lorsqu'il est nécessaire de faire un don de sang pour des tests, pourquoi et pourquoi le taux de TSH augmente ou diminue à différents moments de la grossesse.

Le contenu

  1. TSH et son effet sur le développement de la grossesse
  2. Analyse de la TSH pendant la grossesse: calendrier, préparation et indications
  3. Taux basés sur le trimestre
  4. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au cours du premier trimestre
  5. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au deuxième trimestre
  6. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au troisième trimestre
  7. Faible niveau de TSH
  8. TSH élevé pendant la grossesse
  9. Réglage du niveau TTG
  10. Anticorps anti-thyroglobuline
  11. La relation entre le début de la grossesse et la TSH

TSH et son effet sur le développement de la grossesse

La synthèse de l'hormone stimulant la thyroïde a lieu dans l'hypophyse antérieure. Après l'avoir fait commence à remplir sa fonction principale - contrôler le travail de la glande thyroïde. C'est pourquoi on parle souvent d'hormone thyroïdienne, mais ce n'est pas le cas. Le fer lui-même synthétise deux hormones majeures - T3 et T4.

Très souvent, en violation de la production de TSH, il se produit un dysfonctionnement du corps, qui affecte la concentration d'hormones spécifiques. Ceci est très dangereux pendant la grossesse car les T3 et T4 remplissent des fonctions importantes:

  • en raison de leur activité, le corps jaune est stimulé, ce qui contribue à préserver l'embryon au stade initial de développement;
  • au début du premier trimestre, les hormones thyroïdiennes stimulent le développement sain du cerveau au niveau cellulaire;
  • participer au contrôle de l'éducation et du développement de tous les organes du fœtus.

Lors de la grossesse, le corps de la femme commence à produire de l'hormone chorionique, qui affecte la glande thyroïde. Étant donné que la glande thyroïde et l'hypophyse se lient avec une rétroaction négative, la concentration de TSH augmente ou diminue.

Test correct pour la TSH pendant la grossesse: calendrier, préparation et indications

La meilleure option serait de procéder à l’analyse au stade de la planification de la grossesse. Une telle approche permettra de diagnostiquer les troubles et de mettre en place un traitement correctif dans le temps, sans nuire à la santé du fœtus. Si la femme n'a pas réussi l'analyse quand la planification était prévue ou si la grossesse était imprévue, l'obstétricien-gynécologue vous prescrira une analyse à la première visite (le meilleur moment pour l'accouchement est de 6 à 8 semaines de gestation).

Le sang au niveau de TSH devrait être donné le matin et l'estomac vide. Un jour avant l'accouchement, une femme devrait éliminer les efforts physiques et la consommation de nicotine, le cas échéant.

Lors de la prise de médicaments régulant le travail de la glande thyroïde, une consultation supplémentaire avec un endocrinologue est nécessaire avant l'accouchement. Dans la plupart des cas, il n'est pas recommandé de prendre un comprimé le jour de l'accouchement.

Une perturbation du niveau de TSH peut nécessiter un don de sang régulier pour le contrôle. Dans ce cas, l'analyse doit être prise à peu près au même moment. À quelle fréquence vous devez faire une analyse - votre médecin décide. La plage de changement peut varier de 10 jours à un mois en fonction du traitement exécuté. Le délai d'obtention du résultat dépend de l'équipement de laboratoire.

Indicateurs de TSH normale en fonction du trimestre

Les modifications du niveau de TSH pendant la grossesse sont la norme. Cela est dû au développement du fœtus. Ainsi, au cours du premier trimestre, l’embryon n’a pas encore sa propre glande thyroïde. L’enfant tire donc les hormones nécessaires du corps de la mère. En raison d'un tel saut au tout début de la grossesse, le niveau de TSH chez une femme diminue fortement et les T3 et T4 augmentent. Le deuxième trimestre s'accompagne d'un équilibrage progressif de toutes les hormones endocriniennes. Et seulement au troisième trimestre, une femme a une concentration normale de TSH, T3 et T4.

TSH bas pendant la grossesse

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH ou thyrotropine) est une hormone spécifique produite dans l'hypophyse antérieure. Cette substance affecte la glande thyroïde et détermine la possibilité de son fonctionnement complet. Pendant la grossesse, il est possible de modifier le taux de TSH dans le sang, y compris dans le sens d'une diminution. Qu'est-ce qui menace une basse hormone thyroïdienne pour une future mère et son bébé?

Informations générales sur TTG

L'hormone stimulant la thyroïde est synthétisée dans le cerveau de chaque personne. Le lieu de sa production est la glande pituitaire antérieure. La libération de thyréotropine est régulée par l'hypothalamus via un système de rétroaction. Les récepteurs sensibles à la TSH sont situés dans les tissus de la glande thyroïde.

La thyrotropine affecte la synthèse de la thyroxine (T4) et de la triiodothyronine (T3) - les principales hormones thyroïdiennes. Ces substances stimulent la croissance cellulaire et la différenciation de tous les tissus du corps, ainsi que remplissent d'autres fonctions:

  • augmenter la demande en oxygène des tissus;
  • affecter la pression artérielle et la fréquence cardiaque;
  • affecter l'activité motrice et l'humeur;
  • participer à la régulation du métabolisme;
  • affecter la thermorégulation.

La TSH se caractérise par des changements diurnes de la sécrétion. La thyréotropine maximale est notée dans l'intervalle de 2 à 4 heures du matin. De 6 à 8 heures du matin, le niveau de TSH est légèrement réduit. TSH minimum détecté de 17 à 19 heures. Pendant la veille nocturne, la production normale de cette hormone est perturbée. Avec l'âge, le taux de TSH diminue de nuit.

TSH changement pendant la grossesse

Normalement, toutes les femmes enceintes diminuent les taux de thyrotropine au cours du premier trimestre de la grossesse. Ce phénomène est particulièrement fréquent chez les femmes enceintes atteintes de toxémie sévère. Sur une période de 14 à 16 semaines, le TTG revient à la normale de manière indépendante. Dans la seconde moitié de la grossesse, le niveau de l'hormone reste pratiquement inchangé et reste le même qu'avant la conception de l'enfant.

Taux de TSH chez les femmes enceintes:

  • 1 trimestre: 0,1-2,5 mU / l;
  • 2 trimestres: 0,2-3,0 mU / l;
  • 3 trimestres: 0,3-3,0 mU / l.

Pour déterminer le niveau de TSH, il convient de s’inspirer des normes du laboratoire où l’analyse a été effectuée. L'évaluation des résultats doit être effectuée par un médecin.

Règles de prélèvement sanguin pour la détermination de la TSH:

  • Le sang est prélevé dans une veine.
  • Le sang est prélevé le matin à jeun (8 à 14 heures de jeûne).
  • Avant de donner du sang, vous pouvez boire de l'eau propre.
  • Lors du contrôle de la dynamique de la TSH, il est recommandé de faire un don de sang pour analyse au même moment de la journée.

En cas de violation de la technique de prélèvement sanguin, une interprétation erronée des résultats et un diagnostic erroné peuvent être établis. Il n'est pas recommandé de prendre TSH au cours du premier trimestre de la grossesse car, à ce jour, le niveau d'hormone est quelque peu élevé chez la plupart des femmes. Le moment optimal pour le test est de 16 à 18 semaines de gestation.

Interprétation des résultats

La réduction du niveau de TSH se produit dans de telles situations:

  • hyperthyroïdie physiologique de la femme enceinte (I term);
  • goitre toxique;
  • la thyréotoxicose comme l'une des étapes de la thyroïdite auto-immune;
  • traumatisme à la glande pituitaire;
  • stress sévère;
  • jeûne prolongé;
  • administration inadéquate de médicaments réduisant le niveau de TSH (mauvaise sélection de la dose, auto-traitement);
  • prendre des médicaments cytotoxiques, des corticostéroïdes et d’autres médicaments qui influent sur le taux de TSH.

Toutes ces conditions indiquent un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Lors de la réduction du taux de TSH pendant la grossesse, il est impératif de consulter un endocrinologue.

La concentration de TSH pendant la grossesse n’est pas déterminée par toutes les femmes. Les indications pour la recherche peuvent être de tels états:

  • pathologie thyroïdienne suspectée;
  • contrôle du niveau de TSH dans le traitement précédent et d'une maladie existante;
  • maladie cardiaque (modifications du rythme et de la fréquence cardiaque).

Le niveau de TSH est déterminé lors de l'examen d'infertilité d'une femme. Avant de concevoir un enfant, il est également recommandé de connaître la concentration de thyrotropine dans le sang lors de la planification de la grossesse.

TSH réduite et conséquences pour le fœtus

L'hyperthyroïdie physiologique et la réduction de la TSH au cours du premier trimestre de la grossesse ne sont pas dangereuses pour la future mère et son bébé. Un tel phénomène est considéré comme parfaitement normal. Une baisse de la concentration en thyréotropine est particulièrement perceptible sur le fond d’une toxicose marquée, accompagnée de nausées et de vomissements répétés pendant la journée. Le niveau de TSH redevient normal après 16 semaines sans traitement.

Le danger est une réduction significative de la thyréotropine associée à la pathologie de la glande thyroïde ou de la glande pituitaire. Dans le contexte d'une diminution de la TSH, une augmentation compensatoire des hormones thyroïdiennes - T3 et T4 se produit. La glande thyroïde augmente de taille. Cette affection s'appelle thyrotoxicose (hyperthyroïdie). La pathologie est présente chez 1 à 4% des femmes enceintes.

  • faible gain de poids et perte de poids sur le fond de l'appétit accru;
  • transpiration;
  • la tachycardie;
  • beau tremblement des doigts;
  • anxiété, anxiété, agitation;
  • discours rapide;
  • exophtalmie (déplacement des yeux en avant).

En dehors de la grossesse chez les femmes, l'hyperthyroïdie est souvent compliquée par le développement d'une aménorrhée (absence complète de menstruation). La thyrotoxicose interfère avec la conception d'un enfant et est l'une des causes les plus courantes d'infertilité.

Pendant la grossesse, une diminution de la TSH et le développement d'une thyrotoxicose entraînent les complications suivantes:

  • fausse couche dans les premiers stades;
  • accouchement prématuré;
  • mortinaissance
  • prééclampsie;
  • décollement placentaire;
  • l'anémie;
  • hypoxie fœtale et retardé son développement.

Chez 3% des femmes atteintes de thyrotoxicose sur fond de goitre toxique diffus, il se produit une transition d'anticorps agressifs du fœtus à travers le placenta. Une thyrotoxicose intra-utérine puis néonatale se développe, qui se manifeste par de tels symptômes:

  • hyper irritabilité;
  • tachycardie (augmentation du rythme cardiaque);
  • hypotrophie (perte de poids);
  • pathologie de l'organe de la vision.

La thyrotoxicose congénitale disparaît d'elle-même à l'âge de 6 mois. Dans les cas bénins, un traitement spécial n'est pas nécessaire. En cas d'état grave de l'enfant, l'endocrinologue prend en charge le traitement.

Il n’est pas toujours possible de sauver une grossesse en raison d’une diminution marquée du taux de TSH et de thyréotoxicose. La condition difficile d'une femme peut indiquer un avortement à un stade précoce. Lorsqu’elle prolonge la grossesse, il est recommandé à la future mère d’observer l’endocrinologue jusqu’à la naissance. L'accouchement par le canal utérin est possible dans un état satisfaisant de la femme et du fœtus.

Normes ttg et t4 pendant la grossesse

Bonjour tout le monde! J'ai ttg 5.1 (la norme va jusqu'à 3.5), et t4 est -10.29 (l'échelle inférieure de la norme). 15 semaines de gestation. Avant la grossesse, tout allait bien. Le reste va bien. Demain je vais chez l'endocrinologue. Le dépistage est excellent, ainsi que le sang et les ultrasons. Dis-moi - qui a aussi eu avec ttg? Ce n'est pas très effrayant? ((((((

TSH 0,04 - diminué (0,40-3,77), T4 - 1,63 augmenté (1,00-1,60). Je vais aller chez l’endocrinologue lundi et essayer d’entrer sans enregistrer (enregistrer un mois à l’avance). Il y a un mois et demi, un endocrinologue qui m'a prescrit l'eutirox à 50 µg m'a dit d'augmenter la dose d'eutirox de 25 µg lorsque j'ai appris que j'étais enceinte. Aujourd'hui, 12 dpp hCG 364. Est-ce que je fais ce qu'il faut en augmentant la dose d'Eutirox avec un TSH bas et un T4 augmenté?

Chez les filles, un taux élevé de TSH a été détecté à un T4 normal, nous planifions une grossesse pour près de deux ans, le reste des tests étant normaux. Cela pourrait-il affecter la non-survenue d'une grossesse? Quelqu'un peut-il tomber sur ça?

Les filles! Besoin de votre avis! Hier j'ai passé les tests. TSH - 0,450, T4 - 12,02. Que pensez-vous est normal? La limite inférieure droite TTG est obtenue. Si la norme est 0.4-4.0. Mais ce n'est pas la norme pour les femmes enceintes. J'ai des doutes Au médecin seulement le lundi. Pensez-vous qu'elle va me donner de l'iode ou autre chose?

Les filles, qui connaît ces normes?

Les filles, dites-moi. Comme c'est effrayant! J'ai l'hypothyroïdie. Toute la grossesse je bois eutiroks 75 mkg. Hier, j'ai passé l'analyse sur TTG et T4 est gratuit. TTG semble être pour mon temps (25 semaines) un 2.3 normal, mais T4 est libre 8.63. Normalement, cela devrait être à partir de 9 ans. Il était normal pendant toute la première moitié de la grossesse, puis il a décidé de diminuer. Cela affecte-t-il l'enfant?

Les filles, le problème. Remise des analyses de la glande thyroïde. Donc TTG - 21.96. À un taux de jusqu'à 4! Dans le même temps, t3 et t4 sont normaux! Que faire Avec cela, la grossesse est impossible du tout?! Pour l'endocrinologue seulement mercredi, je suis très inquiet, j'aimerais savoir maintenant qui a eu cela? Qu'est-ce qui a été traité et pour combien de temps? Et quel impact TTG peut-il avoir sur la conception?

Les filles, aidez-moi, je ne sais pas quoi faire! Hier, nous avons réécrit les valeurs TSH et T4 dans les résultats du test Gemotest: TTG - 4 (normes de laboratoire 0,21 - 4,59) T4 - 1,33 (normes de laboratoire - 0,70 - 2,00). J'ai appelé et clarifié et ils m'ont dit que ces normes sont appropriées pour les femmes enceintes. Mon endocrinologue et gynécologue m'a dit que la TSH au cours du premier trimestre ne devrait pas dépasser 2. 5. Si plus, vous devez boire de la l-thyroxine. Je suis très inquiète, je ne sais pas si je bois de la L-thyroxin?

Les filles, j'ai une TSH de 5,37, le T4 est normal. L'endocrinologue n'a jusqu'à présent nommé que de l'iodomarine. C'était avant la grossesse. Personne ne m'a parlé au moment du traitement. Elles n’ont pas pu tomber enceintes pendant presque un an et maintenant, un miracle s’est produit: j’ai passé 3 DZ et des tests par bandes. J'ai lu sur Internet des horreurs sur la pathologie fœtale associée à une TSH élevée (((maintenant je ne sais pas quoi faire.) Uniquement pour le gynécologue le 26 décembre. Quelqu'un a peut-être déjà découvert cela, partagez votre expérience.

Les filles, désespérées, je suis allée il y a 11 semaines, il y a une semaine, elles ont pris les hormones TSH, T3, T4, de sorte que la TSH est inférieure à 0,001, T4 - 34 (trop élevé), T3-4,4, la limite supérieure de la norme! Le médecin traitant de la pathologie de la femme enceinte a laissé échapper cela. Comment est-ce que vous êtes tous allés si vous avez des problèmes de sucre à la limite supérieure de la normale (5.2) vous font piquer de l'insuline, je la mesure moi-même avec un glucomètre et le matin, elle est de 3,8 à 4, 6, rien à voir. qui comment

Bonjour les filles! Le gynécologue m'a assigné des tests de TSH et de T4 (la prolactine était légèrement surélevée, a diminué, nous voulons tomber enceinte, mais cela ne fonctionne pas pendant plusieurs mois, il y a eu une grossesse précoce), résultats: TSH 6,45 (0,5-4,01) et T4 0, 75 (0,8-2,0). Le gynécologue a déclaré qu'une élévation de la TSH pouvait affecter l'ovulation. Il a donc décidé de suivre la folliculométrie et de décider ensuite de la prescription à suivre, car l'endocrinologue n'a révélé aucun symptôme et n'a pas décidé de prescrire un médicament abaissant la TSH. Mais aujourd'hui, j'ai repris dans une autre clinique du TTG et le résultat m'a surpris.

Filles, aide avec des conseils! C'est la question, n'importe qui peut l'avoir. Maintenant toutes les hormones (T3, T4, TSH) sont normales (elles ont été ajustées il y a un an avec un cours de tyrosol dû à l'hyperthyroïdie) et sont maintenues dans la plage normale. était encore énorme à la norme d.

Au début de la grossesse, j’ai passé la TSH 3,9 avec la norme de laboratoire à 4. T4 et AT à TPO étaient normaux, le médecin a déclaré qu’il n’y avait rien à faire. Maintenant, je suis observé dans un autre endroit. J'ai déjà retesté la TSH 4,7, le reste est normal, le thérapeute de l'écran LCD en effraie les terribles conséquences, a nommé une dose de charge de thyroxine. J'irai chez l'endocrinologue dimanche. Partagez vos histoires de quelqu'un qui ressemble à une grossesse qui se déroule sur le fond d'une TSH élevée. Les enfants sont-ils nés en bonne santé?

Est devenue enceinte de FIV. Durée - 2 semaines. Lorsque j'ai fait don de sang pour ttg et t4, il s'est avéré que le ttg est passé de 2 à 0,04 et que t4 a atteint 4,63. Je suis allé chez un endocrinologue, j'ai fait don de sang pour la T3, l'alt, la cryotinine et le glucose afin d'exclure la thyréotoxicose (Dieu merci, il n'y a pas de thyréotoxicose). L'endocrinologue déclare: "La réduction de la Ttg est la norme pour les grossesses jusqu'à 10 semaines. La TSH a diminué en raison de l'eutirox. Nous allons la corriger. Je ne peux pas annuler l'eutirox, une fausse couche peut survenir, donc réduisez la dose." Maintenant je suis

Les filles, ma chère, qui ont traversé - dites-le moi. 14 semaines de gestation. J'ai une hypothyroïdie infraclinique sur le fond de la thyroïdite auto-immune (la TSH était élevée, le T4 était normal, l’échographie de la thyroïde était mauvaise - nœuds, fer augmenté). Je prends de la thyroxine, maintiens le niveau de TSH dans des conditions normales (environ TSH = 1), je le contrôle tous les mois. Lors de mon inscription, je suis allée chez un endocrinologue pour une consultation et il est fortement recommandé de prendre des préparations contenant de l'iode (200 mg par jour) pour un enfant. Avec l'AIT, l'iode ne semble pas être possible. ou est-ce que je comprends mal quelque chose?

Bonne journée à tous bb! J'ai remis les hormones du shtavidka au-dessous du socle de 0,065, taux t4 t3 (((((Bien que la semaine dernière était encore à 0,16. A donné la direction à l’endocrinologue. Mais (quand (j’ai 9 ans, Peut-être quelqu'un a-t-il déjà eu une expérience avec une dose faible? paniquer et se rendre chez un endocrinologue rémunéré? Avant la grossesse, il était parfois faible, mais tk T4 et T3 étaient normaux, ne prescrivaient pas ((également Ureaplasma récemment découvert (.

Les filles, bonjour tout le monde! Sur Bbeshke, je me désabonne pour la première fois et immédiatement à la question passionnante, à savoir! Remises des hormones thyroïdiennes à 8 semaines (T4sv et TSH), comme tout le monde, au premier trimestre, elles ont été réduites. TSH 0,4, T4 1,36. (à ce moment c'est une norme!). Reprenez les hormones maintenant à 15,3 semaines et le T4 est revenu à la normale - 12, mais ma TSH ne m'a pas plu - 0,05. J'ai des antécédents de goitre nodulaire (traité avec rémission des médicaments; avant la grossesse, il y avait des hormones.

Aujourd'hui, elle était chez le médecin (l'autre jour, elle prenait des hormones), la grossesse a été confirmée pendant 3 à 4 semaines de grossesse, la progestérone étant dite normale. J'ai également passé la TSH et le T4 gratuit avec mes résultats envoyés à la consultation de l'endocrinologue les résultats réels: TSH 2.8 sob.T4 14.88 Filles, avez-vous un message à me dire s'il y a une déviation avant l'endocrinologue pendant un mois?

Une fois, je me suis tourné vers un endocrinologue. Il y avait eu des plaintes, et ils voulaient encore planifier un deuxième enfant., 6) Anti-TPO 9.97 (jusqu’à 35) Remis contre paiement. Par échographie hein.

Bonjour les filles. Pendant quelques mois, il n’ya pas eu un seul message positif sur bb ((((Thyroïde abaissé (((Si au début de la grossesse, seule la température était basse). Maintenant, elle est de 22, 4, avec un taux de 19, et elle est de 0,008. Avant, aucun diagnostic n’a été posé. L‘endocrinologue a déclaré: si cela empire (et pire il devient), alors ils vont prescrire un traitement. Mais dans les contre-indications absolues de propitsil-grossesse. Je suis à nouveau dans la panique ((((((Je veux un bébé pendant une longue période)). Quelqu'un peut-il tomber sur une telle chose?)

L'hypothyroïdie et l'iodomarine, la TSH et la T4 Girls conseillent de ne pas savoir être. À l'heure actuelle, la grossesse est de 26 semaines. Depuis le début de la grossesse, je prends de l'eutirox à une dose de 75 mg. En même temps, l’endocrinologue au début a annulé toutes les préparations à base d’iode, y compris les femebions contenant également de l’iodure de potassium. Le TTG est basé sur les chiffres 1-1.3, tandis que le T4 libre est récemment passé de 13,2 à 11,5. (limite inférieure dans les normes 9). Je comprends que cela pourrait venir d'un manque.

Les filles me disent qui aurait pu l'être! Pendant 10 semaines, j’ai fait don d’hormones thyroïdiennes, les résultats sont venus de 0,0001 et le T4 a été surestimé, mais je ne me souviens plus de la quantité. Envoyée chez l’endocrinologue, elle a été désignée pour boire l’agripaume pendant un mois, sans stress, sans repos, et ainsi de suite. Maintenant, à 23 semaines de grossesse, j'ai repris les hormones T4 et T3 normales, mais la TSH est restée inférieure à la norme de 0,2664, tandis que la norme de laboratoire était de 0,3500 à 4,9400. A nouveau inscrit à l'endocrinologue, mais cendre sur le 17ème numéro seulement.

Bonjour les filles Maintenant à 7-8 semaines de grossesse. Jamais eu de problème avec la thyroïde, ni moi ni personne de la famille. Lors de la première grossesse aussi, tout était normal. Entré les résultats de l'analyse des hormones thyroïdiennes. Anti thyroglobuline 513,30 à un taux allant jusqu'à 115, anti thyroperoxydase 438.10 à un taux allant jusqu'à 34. Les hormones restantes TSH, T3, T4 sont toutes normales. Inscription à l'endocrinologue. Qui avait de tels indicateurs, dites-moi, s'il vous plaît, à quoi vous préparer, quelles sont les conséquences pour le bébé? Panique

En plus du post précédent (lien ci-dessous). Je suis allé à G, elle m'a dit de me calmer. L'hormone de contrôle est normale (T4). S'il était déclassé, il devrait attribuer un ajustement à la TSH, et tout va bien. Et en général, je suis en bonne santé en tant que cheval, jusqu'à ce que quelque chose soit enceinte)) https://m.babyblog.ru/community/post/conception/3205693#comm_158994065

Les filles, ma chère, qui ont croisé - dites-moi, 14 semaines de grossesse. J'ai une hypothyroïdie infraclinique sur le fond de la thyroïdite auto-immune (la TSH était élevée, le T4 était normal, l’échographie de la thyroïde était mauvaise - nœuds, fer augmenté). Je prends de la thyroxine, maintiens le niveau de TSH dans des conditions normales (environ TSH = 1), je le contrôle tous les mois. Lors de mon inscription, je suis allée chez un endocrinologue pour une consultation et il est fortement recommandé de prendre des préparations contenant de l'iode (200 mg par jour) pour un enfant. Avec l'AIT, l'iode ne semble pas être possible. ou est-ce que je comprends mal quelque chose?

Les filles, j'ai lu beaucoup d'articles ici sur les hormones thyroïdiennes, je sais qu'il y en a qui comprennent. Une telle situation, de 12 à 17 ans AIT (auto-immune alors.) A oublié le nom complet. C'était traité. Pendant plusieurs années, je n'ai rien bu d'hormones. Maintenant que nous sommes enceintes, l’endocrinologue a mis en place un tel système presque dès le début de ma vie. L-thyroxine 0,5 et iodomorine 200 mg. Ttg était de 5, t4 est normal. Après un mois et demi, je reprends la Ttg 3, t4 - moins de 10 (c'est moins que la norme). Augmentation de la dose, on dit que la L-thyroxine boit maintenant à 05 h 00, 0,75 jour supplémentaire. Alternate. Iidomorin.

Voici mon analyse pour les anticorps anti-tpo avec le résultat de 637, la norme de 0 à 30. Ttg et T4 sont normaux, dans le contexte de la prise d'eutirox 100 mcg. Grossesse 18 semaines. J'arriverai chez l'endocrinologue au plus tôt dans trois semaines, une telle file d'attente. Donc je pense que faire, je n'ai jamais fait cette analyse de la TPO, que ce soit inquiétant, ne peut pas courir à la payée ou à la pause sans tour à la libre le lundi ou laisser tout se passer comme d'habitude. peut-être que quelqu'un a eu un cas similaire? Je suis tellement.

Oh, belles filles, partagez votre opinion sur cette question. J'ai une seconde grossesse, âgée de 18 semaines, récemment passée les TSH - 4.41 et T4 - 0.78, l’endocrinologue a dit que la T4 était normale, mais qu’il n’y avait pas de TSH, elle devrait être réduite à 2, j’ai prescrit de l’eutirox à une dose de 25. Il n’ya jamais eu de problèmes lors de la première grossesse, ces tests n’ont pas du tout abouti (ils n’étaient pas prescrits), en 2014, c’était normal (quelque part aussi, avec quelque chose, mais c’est la norme pour les femmes non enceintes), mais à présent, des hormones ont été prescrites.

Une fois, je me suis tourné vers un endocrinologue. Il y avait eu des plaintes, et ils voulaient encore planifier un deuxième enfant., 6) Anti-TPO 9.97 (jusqu’à 35) Remis contre paiement. Par échographie hein.

Bonjour les filles mignonnes! S'il vous plaît écrivez qui a fait face à des niveaux élevés d'hormone TSH. A donné du sang à 7-8 semaines de grossesse, après demain il y aura 11 semaines, hier sont venus les résultats de la biochimie. la progestérone est normale, la testostérone est surestimée, mais surtout - l'hormone TSH = 6,66. À un taux de 0,1-0,4 mU / l au premier trimestre. Immédiatement ils ont été référés à un endocrinologue, ils ont été prescrits pour boire de la L-thyroxin 50 et un mois plus tard pour une deuxième dose avec de nouveaux tests sanguins pour la TSH et la T4. Ce matin a commencé le cours. Très en colère. Sur Internet, beaucoup de choses terribles.

Les filles, dites-moi, qu'est-ce qui est dangereux? La valeur de 3010 à un taux allant jusqu'à 454. Les autres indicateurs sont normaux: AT-TPO, TSH, T4. Que faire et comment cela menace? Grossesse 5 semaines. Au médecin avec analyses en une semaine.

6ème semaine de grossesse. A passé la TSH et la T4 est libre (la glande thyroïde est plus petite que la taille habituelle, l’endocrinologue a intimidé de ne pas pouvoir faire face à la production d’hormones). Les résultats de TSH - 1.9 et T4 sv - 13.52. Les normes sont indiquées respectivement 0.35-4.94 et 9.01-19.05. MAIS! Lorsqu'elle a remis le médicament, le laboratoire ne m'a pas averti que j'étais enceinte. Qui sait, les résultats sont définis sur la base de la durée du Ber-ti ou prennent seulement affecte l'intervalle de référence, et le résultat serait le même, même si j'avais dit à propos de la grossesse?

Mes filles, je suis maintenant soignée pour des infections sexuellement transmissibles avec mon mari. Remis en décembre TTG, T4, mon TTG est trop élevé -4,47.

Les résultats sont issus du CIR. C'était pendant 12 semaines: T4 libre: 1,59 (normes pour le premier laboratoire: 0,86-1,7) TSH: 0,06 (normes pour le premier laboratoire: 0,27-4,20) Pendant 17 semaines avec une queue: T4 libre: 0,97 (normes pour TsIR 0,8-1,9) TTG: 0,84 (normes pour TsIR 0,4-4) Il existe une dynamique TSH. Selon les normes de la polyclinique 218, nous sommes presque tombés. Le T4, je pense, est également normal, même s'il est proche de la limite inférieure. Les filles ne subissent-elles pas ces tests pendant la grossesse? Une seule fois?

Les filles, j’ai passé ttg - 4.10 (taux jusqu’à 3.0) nous avons 21 semaines.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones