La glande thyroïde est l’un des régulateurs des processus vitaux du corps.

Ce petit organe endocrinien, semblable à un papillon, est situé devant le larynx immédiatement sous la peau du cou.

Grâce à la production d'hormones (thyroxine, triiodothyronine et calcitonine), il assure un métabolisme optimal (y compris le calcium) et le fonctionnement du système nerveux central.

C'est en eux qu'intervient en permanence la synthèse de substances biologiquement actives dont l'influence sur l'organisme ne peut être surestimée. La violation de ce processus conduit souvent à une thyromégalie - une augmentation du volume de la thyroïde.

Ce syndrome survient dans le contexte de nombreuses maladies différentes, ainsi que d'un manque d'apport en iode dans l'organisme, ce qui est nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Selon les causes du développement de la thyromégalie, il existe également des moyens d’éliminer cette affection.

Description de la maladie

Thyroïde thyroïde - c'est quoi? Certaines des conditions pathologiques cliniquement manifestées par une thyromégalie sont accompagnées d'une augmentation de la fonction thyroïdienne.

D'autres, au contraire, ont pour base une diminution de la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Il existe également des maladies dans lesquelles la thyréomégalie se produit au cours d'une activité fonctionnelle normale de la glande thyroïde.

Morphologiquement, la thyromégalie se manifeste également de différentes manières. Dans certains cas, le substrat pathologique est représenté par des foyers (ou nœuds), en raison desquels le volume de l'organe augmente. Dans d'autres cas, une hyperplasie diffuse du tissu thyroïdien est observée.

Les adénocarcinomes, le goitre nodulaire ou les tumeurs bénignes de la glande thyroïde sont plus susceptibles de provoquer les premières affections. Les processus inflammatoires (thyroïdite) et les états de carence en iode qui sont endémiques dans de nombreuses régions de la Terre, y compris la Fédération de Russie, conduisent généralement à une thyromégalie diffuse.

En cas de maladie de la thyroïde, la prise de poids est possible en raison d'un déséquilibre hormonal. Régime pour amincir la thyroïde - qu'est-ce qui est possible et qu'est-ce qui ne l'est pas?

Sur le mode de vie d'une personne après le retrait de la glande thyroïde, lisez ce qui suit.

Un tel examen, comme un balayage de la glande thyroïde, vous permet de détecter des nodules. Les indications pour la procédure seront décrites dans ce document.

Classification

L’Organisation mondiale de la santé a adopté le système suisse de classification de la thyroïde, qui distingue les degrés suivants de goitre:

  • 0 degré - la glande est invisible visuellement et non palpable;
  • I degré - la palpation est déterminée par l'isthme de l'organe, mais l'augmentation du volume de la thyroïde reste invisible à l'œil nu;
  • Grade II - une augmentation de la glande peut être définie visuellement lors de la déglutition, ainsi que lors de la palpation;
  • Grade III - l'hyperplasie thyroïdienne se manifeste sous la forme d'un effet de «cou épais», perceptible à l'examen;
  • Grade IV - Une thyromégalie sévère est accompagnée d'une déformation du cou pouvant aller jusqu'à un défaut esthétique dans cette zone;
  • La thyromégalie V - géante entraîne une compression des organes du petit médiastin avec une physiologie altérée de la respiration et une ingestion de nourriture.

En fonction de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde, la thyromégalie peut accompagner:

  • état euthyroïdien (fonction organique intacte);
  • hypothyroïdie (hypofonction de la glande).

Cette dernière classification est adoptée pour les variétés de goitre endémique et reflète le degré de compensation du processus à différents degrés de carence en iode. La pneumomégalie dans ces cas est associée à une hyperplasie du tissu glandulaire et est de nature adaptative. Dans la thyroïdite, le syndrome de thyromégalie est causé par une infiltration inflammatoire de l'organe endocrinien.

Les principales causes de la thyroïdite

En règle générale, l’agression auto-immune contre son propre tissu glandulaire est à la base de l’étiologie de la thyroïdite.

En outre, une cause d'inflammation de la glande thyroïde peut être un dommage viral ou bactérien aux cellules d'un organe.

Le plus souvent, le syndrome de thyromégalie accompagne les formes nosologiques suivantes:

  • goitre chronique auto-immune Hashimoto (thyroïdite lymphomateuse);
  • thyroïdite fibroïde Riedel (struma focale);
  • thyroïdite subaiguë de Kerven (goitre granulomateux).

Dans certains cas, la cause de la thyroïdite reste incertaine. Les foyers chroniques d'inflammation dans le nasopharynx, ainsi que l'exposition au rayonnement dans l'histoire de la vie du patient, peuvent jouer un rôle dans le développement de la maladie. Une importance considérable est attachée aux facteurs génétiques (goitre familial), ainsi qu'aux effets hormonaux pendant les périodes critiques de la vie (puberté, ménopausée).

Symptômes de la thyroïdite

Selon la forme et le stade de la thyroïdite, ses symptômes peuvent varier. Dans les processus inflammatoires aigus (thyroïdite purulente), on observe un œdème et une infiltration des tissus des glandes. Avec la progression de la réaction inflammatoire peut former un abcès, accompagné de la perte de la zone touchée de l'activité sécrétoire.

La thyroïdite cliniquement aiguë est accompagnée d'une réaction à haute température (plus de 40 ° C), de symptômes d'intoxication (frissons, faiblesse, faiblesse) et de douleurs.

La douleur dans le cou est généralement aiguë et irradie à l'arrière de la tête, de la bouche et des oreilles.

Avec les mouvements de la tête, la douleur augmente.

Lors de l'examen d'un patient atteint de thyroïdite aiguë, une palpation élargie, dense et douloureuse de la glande thyroïde est déterminée. En cas de fusion purulente, sa consistance devient douce, tandis que la peau au-dessus du corps acquiert une teinte rouge et que les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis. Si la thyroïdite survient à l’arrière-plan d’un processus inflammatoire aseptique, les symptômes de la maladie sont moins prononcés.

La thyroïdite subaiguë se caractérise par les symptômes suivants:

  • début progressif;
  • progression des symptômes d'intoxication (malaise);
  • température fébrile (38 ° C);
  • douleur croissante lors de la mastication;
  • absence de réaction des ganglions lymphatiques.

Objectivement, on observe chez le patient une augmentation douloureuse de l'un des deux lobes thyroïdiens. Dans la plupart des cas, le processus subaigu est accompagné d’une thyrotoxicose floue (troubles du sommeil, tremblements des extrémités, transpiration, tachycardie ou sensibilité des articulations).

La thyroïdite chronique se caractérise par une longue période asymptomatique au cours de laquelle les patients ne se plaignent pas et se sentent satisfaits. Dans la plupart des cas, les premiers signes de fibrose thyroïdienne sont une gêne lors de la déglutition et la sensation d'un «corps étranger» dans la gorge. Aux stades ultérieurs s'ajoutent l'enrouement, les troubles respiratoires et l'étouffement au cours des repas.

L’examen des patients révèle une thyroïde dense, agrandie de manière diffuse, de la structure «ligneuse», soudée aux tissus environnants. En règle générale, le laboratoire révélait une hypothyroïdie.

Faire un diagnostic

Le diagnostic est établi sur la base de la clinique de la maladie et de sa confirmation de laboratoire et de l'instrument. En raison de la nature auto-immune de la maladie, l’endocrinologue tient compte des antécédents familiaux de pathologie.

Le complexe d’études paracliniques comprend:

  • numération sanguine détaillée;
  • immunogramme;
  • détermination du niveau de thyrohormone;
  • examen échographique des tissus des glandes;
  • biopsie de ponction;
  • scintigraphie.

Traitement

Le traitement du syndrome de thyromégalie est déterminé par la maladie qui l’a provoqué. Les formes légères d'inflammation de la thyroïde sont arrêtées par des anti-inflammatoires et des analgésiques. En cas d'inefficacité, ils recourent au traitement hormonal par les stéroïdes (prednisone). À l'avenir, le patient est sous observation chez l'endocrinologue.

Thyremegaly sur le fond d'un processus purulent aigu dans la glande nécessite la nomination d'antibiotiques et d'agents de détoxification (solutions intraveineuses de glucose et de sérum physiologique). Le patient est placé dans des conditions d'hospitalisation, dans certains cas, un traitement chirurgical est effectué (ouverture et drainage de l'abcès). Les formes subaiguës et chroniques de thyroïdite sont traitées à l'aide d'un traitement hormonal substitutif de la thyroïde.

Caractéristiques nutritionnelles de la thyroïdite

Le régime alimentaire avec thyroïdite joue un rôle important non seulement en tant que composante de mesures thérapeutiques, mais également en tant que mesure préventive.

Une attention particulière est portée au menu de calories, qui devrait être assez élevé.

Pour ce faire, je recommande quotidiennement au patient de consommer de la viande et des produits laitiers, ainsi que suffisamment de fruits et de légumes.

Pour maintenir un niveau élevé de métabolisme, il est nécessaire de manger toutes les 3 heures, y compris dans le régime alimentaire des aliments contenant des acides gras polyinsaturés (fruits de mer, noix, huiles végétales).

Aide la médecine traditionnelle

Une aide fiable dans le traitement et la prévention des maladies de la glande thyroïde était et reste un jus naturel ayant un puissant effet antioxydant.

Bon jus de citron, de carotte, ainsi que de jus de chou, de betterave ou de bouillon d'églantier.

Pour une absorption optimale du complexe de vitamines et de minéraux qu'ils contiennent, une cuillère à café d'huiles végétales est ajoutée aux boissons.

Une plante unique, qui améliore l'efficacité du traitement de la thyroïdite, est considérée comme une L blancka. Ce remède populaire est saturé en iode, nécessaire à la production d’hormones thyroïdiennes dans le corps. La laminaire et l'échinacée ont un effet similaire. L'utilisation régulière de ces médicaments traditionnels est indiquée à n'importe quel stade de la thyroïde.

Saviez-vous que la glande thyroïde est la plus grande glande endocrine du corps? La structure et le développement de la glande thyroïde peuvent différer selon les personnes. Cependant, il existe des règles communes à tous.

Vous en apprendrez davantage sur le dysfonctionnement de la thyroïde et sur ses causes en lisant cet article.

Prévention

Dans la prévention de la thyroïdite, le renforcement de l'immunité et la prévention des infections virales et bactériennes jouent un rôle majeur. La réhabilitation en temps opportun des foyers d’inflammation aiguë et chronique dans le nasopharynx et les organes internes réduit considérablement le risque de développer une thyroïdite. En outre, il est important d'avoir une alimentation adéquate avec une teneur suffisante en iode et en d'autres oligo-éléments dans les aliments et l'eau.

Qu'est-ce que la glande thyroïde?

La glande thyroïde fait partie du système endocrinien nécessaire à la régulation du métabolisme par la production d'hormones. Lorsque l'équilibre hormonal est perturbé, des problèmes liés aux troubles métaboliques se posent.

Normalement, chez la femme, la glande thyroïde n’excède pas 18 ml, chez l’homme 25 ml, chez un enfant de 6 ans 5,5 ml, chez l’adolescente 15 ml. Une hypertrophie de la thyroïde peut diagnostiquer de nombreux problèmes, bien qu'une augmentation ne soit pas une maladie et ne nécessite pas de traitement, un traitement est nécessaire si les fonctions des organes sont altérées.

Il y a plusieurs degrés de grossissement:

  • Zéro degré lorsque les tailles sont normales.
  • Le premier degré, visuellement croissant imperceptiblement, uniquement lorsque l'on avale un isthme.
  • Le deuxième degré de thyromégalie est caractérisé par l'excrétion visuelle des lobes de l'organe lors de la déglutition, la glande est bien palpée, mais les contours du cou ne sont pas déformés.
  • Le gallium thyroïdien au troisième degré est visible visuellement, les contours du cou sont déformés.
  • Au quatrième degré, une glande élargie est clairement visible et les lobes droit et gauche sont visibles visuellement.
  • La croissance du cinquième degré commence à créer des problèmes, l'œsophage et la trachée sont comprimés, il est difficile pour le patient de respirer, d'avaler, de parler.

La pneumomégalie peut provoquer les symptômes suivants chez un patient:

  • transpiration excessive;
  • troubles du sommeil;
  • la panique;
  • troubles de la reproduction;
  • douleur cardiaque
  • fatigue chronique.

L'élargissement de la glande thyroïde 1 degré est déterminé par les résultats des tests hormonaux et des ultrasons. Un tel début de processus pathologique ne nécessite pas de traitement médicamenteux, le patient se voit prescrire des préparations à base d'iode et un régime alimentaire particulier.

Le goitre aux quatrième et cinquième stades de croissance, s'il ne provoque pas de douleur, incite les patients qui ne veulent pas supporter un aspect déplaisant à consulter un médecin. Traitez le goitre avec des médicaments ou une chirurgie.

La prolifération d'une des parts de la glande endocrine

Normalement, le lobe droit est légèrement augmenté, sa prolifération peut indiquer une thyromégalie inflammatoire ou l'apparition d'un kyste. Lorsque la taille du lobe droit ne dépasse pas 18 ml, le traitement n'est pas nécessaire, seule la nutrition du patient est ajustée.

La croissance excessive du lobe gauche est causée par un goitre diffus, une oncologie ou un kyste.

Un kyste rempli de tissu colloïdal ne provoque pas de gêne tant que sa taille n’excède pas trois centimètres, auquel cas il commence à déranger. Un gros kyste est visible à l'œil nu: il empêche la respiration et l'avale.

Que dois-je faire si j'ai des symptômes de goitre diffus sur le côté gauche de la glande? Contactez immédiatement un endocrinologue. Le médecin organisera un examen pour échographie, un test sanguin pour les hormones. Si le kyste est petit mais que le traitement n'est pas nécessaire, le patient est enregistré et fait régulièrement un don de sang. Si la formation est grande, une ponction sera nécessaire pour l'enlever.

Une augmentation de l'isthme de la thyroïde est très rare, cette condition peut être causée par des problèmes hormonaux ou une altération hormonale du corps chez les adolescents. Des modifications de l'isthme peuvent également être causées par des tumeurs dont la lésion est située dans le lobe droit ou gauche de la thyroïde.

Traitement d'une glande thyroïde élargie

Pourquoi est-il nécessaire de contacter un endocrinologue si la glande thyroïde est agrandie? Tout problème avec l'organe endocrinien nécessite un diagnostic et un traitement en temps opportun, seul le médecin peut comprendre pourquoi la glande thyroïde est hypertrophiée et quoi faire dans chaque cas particulier.

Le goitre diffus est associé à une augmentation ou à une diminution de la sécrétion d'hormones, souvent due à une carence en iode, le médecin prescrit toujours la tactique de gestion en fonction du degré d'augmentation du système endocrinien.

En cas d'hypothyroïdie, si la glande thyroïde est hypertrophiée, un traitement par thyroxine de synthèse est prescrit aux patients. La posologie est adaptée individuellement. La thyréotropine stimule la fonction thyroïdienne réduite.

Si un patient est diagnostiqué d'hyperthyroïdie, on lui prescrit de l'iode radioactif, ce qui inhibe la synthèse des hormones. Avec l'inefficacité des méthodes de traitement thérapeutique, une partie de la glande est enlevée.

Le goitre diffus nodulaire est dangereux en raison du développement de l'oncologie; par conséquent, l'ablation chirurgicale d'une partie de la glande thyroïde est le plus souvent pratiquée.

Une croissance excessive des glandes ne nécessite pas de traitement, mais le patient doit changer de régime, car une nutrition adéquate permet dans ce cas de récupérer. Si le régime alimentaire ne contient pas suffisamment d'iode, vous devez ajouter des aliments riches en iode: varech, sel iodé, poisson de mer. Il faut abandonner les produits contenant des thiocyanates, c’est le chou, la moutarde et le navet.

Thyroïde élargie chez les enfants

Comment comprendre que l'enfant a une augmentation de la glande endocrine? Si un enfant a une hypertrophie de la thyroïde, il s'inquiète de ces symptômes:

  • l'insomnie;
  • douleur dans le coeur;
  • douleur dans les jambes;
  • larmoiement;
  • la tachycardie;
  • inattention;
  • problèmes cognitifs.

Si les organes endocriniens sont légèrement augmentés, l'iode est prescrit aux enfants; les grandes tailles provoquant une toux sèche, une suffocation, une tachycardie, nécessitent des solutions radicales au problème.

Méthodes de traitement de la croissance thyroïdienne chez les enfants:

  • traitement hormonal substitutif;
  • médicaments contenant de l'iode;
  • une chirurgie;
  • régime

Avec une augmentation de la taille de la glande thyroïde, une accélération des processus métaboliques est observée. Par conséquent, les enfants doivent fournir une alimentation riche en calories pour compenser le manque de poids. Les enfants devraient recevoir des aliments protéinés, des vitamines, des sels minéraux et des aliments iodés. La quantité de chocolat et de cacao doit être réduite au minimum. Ceci s'applique également aux aliments frits et gras. Les repas doivent être fractionnés et fréquents, au moins cinq fois par jour.

Qu'est-ce qui cause la thyromégalie chez les enfants?

La pneumomégalie est un élargissement significatif de la glande thyroïde.

Cette condition peut être due à une maladie thyroïdienne grave.

La pneumomégalie, qui affecte les hormones, nuit gravement à la santé et raccourcit la durée de vie.

Chez les enfants, la thyromégalie peut entraîner un retard de croissance et un retard mental.

Quel est le danger de la thyromégalie

À un âge précoce chez les enfants, même un déséquilibre temporaire du fond hormonal crée les conditions préalables à l'apparition de maladies chroniques des organes internes.

La glande thyroïde synthétise 3 hormones vitales, sans lesquelles l'enfant ne peut pas se développer normalement. Ces hormones s'appellent:

L'hormone thyrocalcitonine est produite par les cellules thyroïdiennes parafolliculaires et participe au métabolisme du calcium et du phosphore.

En cas de carence en ces éléments, la production de thyrocalcitonine est réduite.

Cette hormone est nécessaire à la formation d'un tissu osseux fort chez un enfant.

La triiodothyronine et la thyroxine sont synthétisées à partir d'une substance colloïdale située dans les follicules de la glande thyroïde.

Ces hormones sont responsables des processus suivants:

  • réguler le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines;
  • normaliser le poids corporel;
  • stabiliser le travail du cœur et des vaisseaux sanguins, contrôler le rythme cardiaque et la force des contractions du myocarde;
  • participer au système nerveux, y compris au cerveau;
  • responsable de la mémoire, de l'attention et de la rapidité des réactions mentales;
  • affecter l'arrière-plan émotionnel, l'humeur de l'enfant;
  • effectuer la thermorégulation;
  • stimuler la croissance cellulaire et la prolifération et plus.

Si la thyromégalie est accompagnée d'une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes, l'enfant subit des effets irréversibles.

Pour la synthèse de la triiodothyronine et de la thyroxine sont nécessaires:

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde est différent, plus la taille d'un organe est différente de la norme, plus il est difficile pour un enfant de respirer et de manger de la nourriture.

Lors de l'évaluation de la condition d'un spécialiste, il est tenu compte des normes d'âge et de sexe.

Les indicateurs normaux du volume de la thyroïde chez les garçons et les filles de 1 à 15 ans sont présentés dans le tableau.

Les maladies conduisant à la thyroïde sont liées à une pathologie endémique.

Ces formations se rencontrent le plus souvent dans les zones où la quantité d’iode et de sélénium dans le sol est insuffisante. Sont à risque:

  • les enfants vivant dans des régions montagneuses ou isolées;
  • ceux qui se nourrissent incomplètement;
  • ceux qui ont des maladies du système endocrinien ou une prédisposition héréditaire.

Le taux quotidien d'iode, nécessaire à la thyroïde chez un enfant, est indiqué sur la photo ci-dessous.

Cet indicateur diffère des normes pour les adultes.

Malheureusement, la prévention des carences en iode et en sélénium chez les enfants ne se fait pas partout.

Si vous soupçonnez une thyromégalie, vous devez amener l'enfant chez un endocrinologue, sinon la formation dans les tissus de la glande thyroïde peut se développer et exercer une pression sur les tissus environnants.

Qui est à risque?

Avec une activité anormale de la glande thyroïde, la fonction du système immunitaire diminue, ce qui ne permet pas de faire face à de nombreuses maladies bactériennes et virales.

La thyromégalie survient le plus souvent chez les enfants qui souffrent beaucoup.

Facteurs déclenchant l’élargissement de la glande thyroïde:

  • manque de vitamines et de micro-éléments dans les aliments;
  • carence en iode;
  • mauvaise écologie;
  • l'hérédité;
  • stress.

Ces déclencheurs entraînent des changements diffus ou focaux dans la structure de la glande thyroïde.

Les pathologies diffuses, telles que le goitre, affectent l'intégralité de l'organe.

Focale, par exemple, nœud colloïdal, localisée uniquement dans une certaine partie de la glande thyroïde et n’affecte pas le reste du tissu.

Les deux types de processus pathologiques peuvent conduire à une thyromégalie.

Comment se développe la maladie

La thyroïde de la glande thyroïde est le plus souvent observée chez les filles, cette maladie est rare chez les garçons.

Par gravité, on distingue les stades suivants du développement de la maladie:

  1. Au premier degré, il n'y a pas de plaintes, cependant, dans le parenchyme de la glande thyroïde, il y a des lésions focales d'un diamètre allant jusqu'à 3 mm.
  2. Au deuxième degré, il y a deux options. Si le processus est focal, il existe un nœud qui peut être détecté par la palpation. Si le processus devient diffus, toute la glande augmente de 5 à 10% par rapport à la norme. On se plaint de la toux, de la déglutition réflexe, de la sensation obsédante de coma dans la gorge et de la gêne ressentie en avalant des aliments.
  3. Au troisième degré, la pathologie devient visible à l'œil nu. L'enfant souffre de dysphagie, se plaint de douleurs à la gorge. Le fait de pincer les vaisseaux sanguins perturbe l'apport sanguin normal au cerveau et une irritation des cordes vocales entraîne une diminution du timbre et de l'enrouement.

Sans soins médicaux, la glande thyroïde peut pincer la trachée ou l'œsophage de telle sorte que l'enfant ne puisse ni respirer ni manger.

Fond hormonal

Pour éviter de graves complications, vous devez passer une échographie, faire un test sanguin pour détecter les hormones et comprendre le motif de la thyromégalie.

Les maladies les plus courantes dans lesquelles la thyroïde augmente chez l’enfant:

Qu'est-ce que la glande thyroïde signifie?

La glande thyroïde assure le fonctionnement de tous les systèmes du corps, occupant la place principale dans le système endocrinien après la glande pituitaire. Le fer fournit les processus métaboliques normaux dans le corps, lui fournissant de l'énergie. Sa taille est très petite, mais sans son travail, l'existence de l'organisme serait impossible.

Sa taille (volume) est chez un adulte: pas plus de 18 ml chez la femme, pas plus de 25 ml chez l'homme. À 6 ans chez un enfant, il a une taille de 5,5 ml, chez les adolescents - 15 ml. Son poids ne dépasse pas 20 grammes.

L'essence de la question

La glande thyroïde a la forme d'un papillon et se situe sur la face antérieure du cou, dans la région du cartilage thyroïdien. Se compose de 2 lobes et d'un isthme. Les parts sont légèrement différentes en taille: le droit est toujours plus grand, depuis la naissance; Cela est dû aux particularités de l’embryogenèse. Il est recouvert d'une capsule à partir de laquelle les trabécules se divisent vers l'intérieur, divisant la glande en lobules.

Chaque lobule est homogène et consiste en vésicules - follicules, qui contiennent des hormones produites par l'épithélium cylindrique. Normalement, le fer n'est pas visible même en cas d'ingestion. Il produit plusieurs hormones importantes: la thyroïde (thyroxine et triiodothyronine), la calcitonine.

Avec divers facteurs indésirables, les paramètres thyroïdiens peuvent fluctuer, la fonction augmente ou diminue. Les pathologies thyroïdiennes sont plus fréquentes chez les femmes - 6 à 8 fois.

Thyroïde thyroïde - de quoi s'agit-il et que signifie-t-il? Le mot «mégalie» signifie une augmentation anormale de quelque chose. Une augmentation de la glande (thyromégalie) peut être constatée pour toute violation de ses fonctions. Ainsi, la simple augmentation de taille ne constitue pas encore une pathologie s’il n’ya pas violation de son travail. Glande thyroïde La glande thyroïde peut survenir et, tout en maintenant son fonctionnement normal, elle peut accompagner toute pathologie thyroïdienne.

Classification de la thyromégalie

Selon les recommandations de l’OMS, le système suisse de classification du goitre a été adopté. Il y a 5 degrés de thyromégalie:

  • 0 degré - les dimensions correspondent à la norme; la glande n'est pas visualisée et palpable.
  • 1 degré - vu la localisation la plus superficielle sous la peau, seul un isthme est sécrété lors de la déglutition. Le diagnostic repose sur les résultats de l'échographie, la détermination du statut hormonal. Dans ce degré de traitement n'est pas nécessaire, il suffit de boire des préparations d'iode et de suivre un régime.
  • 2 degrés La thyromégalie est une augmentation des lobes visible lors de la déglutition, la glande thyroïde est clairement palpable, mais le cou n'est pas déformé.
  • 3 degrés - Une thyromégalie à ce degré est non seulement perceptible, mais également une malformation cervicale se produit - l'effet de «cou épais».
  • 4 degrés - les parts augmentées sont visuellement attribuées. Ceci est un goitre. Il peut augmenter l'une des actions ou les deux. Un défaut esthétique apparaît.
  • 5 degrés Thyromégalie - Thyromégalie géante. Il y a des problèmes de respiration et de déglutition.

Il devient même difficile pour le patient de parler. Même si le goitre ne gêne pas le patient. Beaucoup peuvent contacter le médecin à propos du défaut cosmétique apparu. Le goitre nécessite déjà un traitement; selon les raisons - soit conservateur ou opérationnel.

États possibles de la glande thyroïde

Ils sont déterminés par le degré de préservation de ses fonctions. Euthyroïdisme est normal. Hypothyroïdie - fonction réduite. Hyperthyroïdie - fonction accrue. La pneumomégalie dans ces cas découle de manifestations du comportement adaptatif de la glande thyroïde et s'exprime dans son hyperplasie.

Symptômes généraux

La pneumomégalie est caractérisée par des symptômes tels que:

  • transpiration accrue;
  • troubles du poids;
  • dormir
  • cardialgie;
  • changements de pouls;
  • les arythmies;
  • une sensation de fatigue permanente et de fatigue;
  • tension artérielle irrégulière;
  • panique et anxiété, violations du MC;
  • fonctions de reproduction.

Chez les enfants, les troubles de la thyroïde entraînent un retard mental et un retard de croissance physique.

Comme vous pouvez le constater, le nombre de violations est assez large et affecte pratiquement tous les systèmes du corps. La glande thyroïde est régulée par l'hormone hypophysaire - TSH (hormone stimulant la thyroïde), qui doit toujours être déterminée pour les pathologies de la thyroïde et ses hormones.

Augmentation des parts

La prolifération du lobe droit peut indiquer une thyroïdalgie inflammatoire ou un kyste. Si le lobe droit ne dépasse pas 18 ml, le traitement n'est pas nécessaire, mais uniquement un régime. Le lobe gauche peut augmenter avec les kystes, les tumeurs et le goitre diffus.

Une augmentation de l'isthme sans lobes peut également se produire. Ceci est observé chez les adolescents pendant la puberté lors de l'altération hormonale du corps. Cependant, des modifications de l'isthme peuvent entraîner l'apparition de tumeurs dans les lobes.

Cause commune de la thyromégalie

Morphologiquement, la thyromégalie se manifeste de différentes façons - modifications nodales ou diffuse. La cause de la thyromégalie peut être un goitre nodulaire, des adénocarcinomes, des tumeurs bénignes de la thyroïde.

Tous donnent des changements nodaux de la glande, inégaux. Des lésions diffuses apparaissent avec une thyroïdite, des carences en iode. De tels foyers édémiques existent dans de nombreuses régions du monde. En Russie aussi.

Thyroïdite thyroïdienne avec thyroïdite: de quoi s'agit-il? Thyroïdite - prend la fréquence de 35% des cas, plus les allergiques, les diabétiques et ceux qui ont une immunité réduite.

La thyroïdite est plus jeune; la maladie est plus fréquente chez les femmes mais plus grave chez les hommes. La thyroïdite n'est pas une maladie unique, mais un groupe entier de ses variétés. C'est toute la variété des processus inflammatoires avec une pathogenèse différente. Conditionnellement, ce sont toutes des inflammations de la glande thyroïde. Ils ont une propriété très désagréable: sans traitement, ils deviennent chroniques.

Types de thyroïdite

Selon la pathogenèse et les symptômes de la thyroïdite sont aiguës, subaiguës et chroniques.

  1. Thyroïdite aiguë - cette espèce peut être diffuse et focale; nature purulente et non purulente. Forme purulente - est rare et est causée par une infection - aiguë ou chronique. Voies d'infection - seulement hématogène. Traitement antibactérien. Forme non purulente - se produit avec des lésions de la glande, des maladies hématologiques avec des hémorragies dans le parenchyme thyroïdien. Dans le même temps, une partie des cellules cesse de fonctionner et la fonction diminue.
  2. Thyroïdite subaiguë - se produit avec des lésions virales et le SIDA. Les follicules sont affectés et remplacés par des adhérences fibreuses. Cliniquement, il est lymphocytaire, granulomateux et pneumocystique. Il survient plus souvent chez les femmes de 30 à 35 ans.
  3. Thyroïdite chronique - thyroïdite auto-immune (AIT) - Thyroïdite lymphoïde ou de Hashimoto, goitre de Riedel invasif invasif (struma focal) et maladies spécifiques de nature infectieuse (tuberculose ou fièvre, champignons); Thyroïdite de Kerven (granulomateuse) - évolue de façon subaiguë.

La cause de la thyroïdite reste souvent incertaine et il semble qu'elle soit apparue spontanément. Un certain rôle dans le développement de la thyroïdite est attribué aux foyers d’infection chroniques du rhinopharynx, aux radiations et à une mauvaise écologie.

Les facteurs génétiques (goitre familial), ainsi que les effets hormonaux au cours des périodes critiques de la vie (puberté, ménopausée) sont également importants.

En outre, AIT a les formes suivantes: latent - la glande thyroïde est légèrement augmentée, mais la fonctionnalité n’est pas altérée. L'ACI est divisé le plus souvent en 2 formes de manifestation: hyper et atrophique. Atrophique plus commun.

Forme hypertrophique - l'apparition de goitre. Il peut être diffus ou nodal. Une thyrotoxicose peut survenir. Mais le plus souvent, il y a une fonction normale ou une hypothyroïdie à la suite de l'épuisement des glandes. Dans le diagnostic du rôle important de l'échographie.

Forme atrophique de la thyroïdite - les dimensions ne sont ni modifiées ni même réduites. Mais les hormones de fer produisent toujours moins.

La thyroïdite subaiguë et chronique s’inscrit toujours dans le contexte d’une immunité réduite. Pour leur manifestation et leur mauvaise hérédité, des conditions supplémentaires telles qu'une amygdalite chronique, des caries, des maladies respiratoires chroniques, etc. sont nécessaires.

L’ACI peut également être acquis si, sans aucune raison, s’implique dans l’administration prophylactique de préparations à base d’iode. L'un de ces facteurs et peut provoquer l'apparition d'anticorps dirigés contre leurs cellules - les thyrocytes. Les thyrocytes détruits eux-mêmes commencent à provoquer l'apparition d'anticorps. Bien entendu, les cellules endommagées ne peuvent plus synthétiser les hormones.

Thyroïdite chronique Hashimoto - apparaît dans le diabète avec l'hérédité grave et pauvre et toute inflammation de la glande thyroïde. Les anticorps dirigés contre leurs propres cellules glandulaires apparaissent en raison d'antigènes qui infectent leurs cellules.

Goitre fibreux chronique Riedel - son étiologie est inconnue. Dans la glande, le tissu conjonctif prolifère.

Thyroïdite chronique spécifique - le fer en eux peut être affecté à la fois primaire et secondaire. Les follicules sont détruits, des cavités et des fistules se forment, à travers lesquelles le pus peut se propager à l'œsophage ou à la trachée.

Symptômes de diverses formes de thyroïdite

Forme aiguë non purulente - ils sont exprimés pas brusquement. Au stade initial, la transpiration augmente simplement, le rythme cardiaque s'accélère, des tremblements de la main apparaissent, la thermorégulation est perturbée, la pression artérielle augmente, une personne perd du poids avec un appétit accru. Les symptômes spécifiques de l'hyperthyroïdie et de l'exophtalmie apparaissent.

Dans les analyses, les hormones sont élevées. En outre, avec un long parcours de la maladie, les cellules de la glande détruites commencent à être remplacées par du tissu conjonctif, le processus d'inflammation est remplacé par une fibrose. Il n'y a personne pour produire des hormones et les symptômes d'hypofonction apparaissent: une personne devient lente, somnolente.

La peau s'estompe et devient sèche - peau sans vie. Les ongles se cassent, les cheveux tombent. Le visage et le corps peuvent gonfler, ils sont pâteux. La bradycardie et les arythmies apparaissent. BP est réduit. Clignotant rare. Le gain de poids se produit lorsque l'appétit est réduit. Penser et parler deviennent inhibés. Le fer compensateur augmente et devient douloureux palpable.

Thyroïdite aiguë purulente - une douleur et un inconfort aigus se manifestent dans le cou. Il rayonne à l'arrière de la tête, des oreilles et de la bouche; en avalant et en bougeant la tête, il augmente.

La palpation de la thyroïde est très douloureuse, dense et agrandie. Sur le plan morphologique, il se produit un œdème et une infiltration des tissus des glandes.

Avec une augmentation de l'inflammation sans traitement, un abcès peut se former. En fondant purulente, la lésion devient douce, de couleur rougeâtre.

Les ganglions lymphatiques régionaux sont en augmentation. La température générale élevée augmente - au-dessus de 40 degrés, l'intoxication augmente - il y a une fièvre, une faiblesse et une faiblesse générale. La condition empire.

Forme subaiguë - au cours d’une lente évolution, les symptômes apparaissent progressivement. Température dans les 38 degrés. La douleur apparaît en premier lieu seulement lors de la mastication. Le fer hypertrophié devient douloureux à la palpation. Des douleurs apparaissent également dans le cou avant. La peau dans sa région devient rougeâtre à cause d'un afflux de sang et d'une hyperthermie locale. Il peut y avoir une arthralgie. Transpiration et tachycardie. La taille des ganglions lymphatiques ne change pas - c'est un signe distinctif d'un processus purulent.

Thyroïdite chronique - pendant longtemps ne se manifeste pas. Il y a ensuite une sensation de grosseur, un corps étranger dans la gorge et une difficulté à avaler. Viennent ensuite l'enrouement, la difficulté à respirer et l'étouffement.

Le syndrome de compression se développe - la céphalgie apparaît. l'acuité visuelle est perturbée, les vaisseaux jugulaires pulsent - visibles à l'œil nu; bruit dans les oreilles et la tête en raison de la compression des vaisseaux sanguins.

Dans la glande, on trouve des irrégularités de grossissement et des nœuds, elle devient une structure ligneuse et est soudée aux tissus environnants. L'augmentation la plus courante est diffuse. L'hypothyroïdie est plus fréquente dans les tests.

Diagnostics

Jusqu'aux signes de dysfonctionnement de la thyroïde, le diagnostic est pratiquement difficile à établir. Si le patient a des antécédents de thyroïdite, un examen complet est nécessaire.

Cela comprend non seulement un test sanguin général, mais également la détermination des hormones thyroïdiennes et de la TSH. Il est nécessaire de procéder à une échographie. en cas de suspicion d'oncologie, une biopsie à l'aiguille fine est réalisée.

Traitement de la thyromégalie

La pneumomégalie provoque non seulement des symptômes désagréables et nuit à la santé, mais réduit également l'espérance de vie. Un goitre diffus peut se développer avec une diminution et une augmentation de la fonction de la glande. Le traitement est différent. L'auto-traitement est absolument inacceptable, il est chargé du lancement et de la progression de la pathologie.

La cause du goitre devient le plus souvent une carence en iode. En cas d'hypothyroïdie, le traitement hormonal substitutif est prescrit par des analogues synthétiques de la thyroxine. La dose est toujours individuelle, cela dépend du poids du patient. La diminution de la fonction est stimulée par la thyrotropine.

Dans l'hyperthyroïdie, c'est-à-dire Les méthodes de traitement à fonction accrue sont très différentes: de la nomination de thyréostatique au TJR et à la thyroïdectomie.

RIT supprime la synthèse des hormones. La thyroïdectomie peut être complète ou partielle - résection du lobe. Dans tous les cas, la thyroïdectomie mène à l'hypothyroïdie, le patient doit prendre des hormones thyroïdiennes à vie.

L'élimination radicale de la glande thyroïde est réalisée avec un goitre diffus nodulaire, car sinon, elle conduit souvent à une oncologie.

Pour le traitement de l'AIT, il n'y a pas de méthodes monomodales. Lors de l’hyperfonctionnement de la glande, des agents thyréostatiques sont utilisés avec succès: mercazolil, tiamazole; les bêta-bloquants.

Pour réduire la production d'anticorps - AINS utilisés - Metindol, Voltaren, Indomethacin, Nimesil. C'est à dire le traitement dans le processus auto-immun est toujours seulement complexe. En plus de ces outils appliquent adaptogènes, vitamines, immunocorrecteurs.

Thyroïdite subaiguë - appliquez du prednisolone de type GCS. Ils réduisent les poches, soulagent l'inflammation et la douleur. Avec tous leurs points positifs, ils sont nommés sur une courte période, car ils réduisent l'immunité et suppriment le travail des glandes surrénales.

Mais après leur annulation (progressive, selon le schéma), les AINS sont prescrits. Les AINS sont également applicables si les symptômes sont mineurs. L'indométacine est le plus souvent efficace. Avec le bon traitement, l'inflammation peut être éliminée en quelques jours.

La forme aiguë n'est pas traitée chirurgicalement et la radiothérapie n'est pas utilisée avec elle. Seul le blocage bêta-adrénergique est utilisé avec le propranolol.

Avec des signes d'hypothyroïdie, la thyroxine ou l'eutirox est prescrit. Étant donné que l’hypothyroïdie n’est pas rapide, ces médicaments peuvent non seulement ralentir le processus de changement pathologique, mais aussi permettre une rémission à long terme. La thyroïdite chronique la plus fréquemment diagnostiquée - ici, vous devez non seulement recevoir les médicaments, mais également observer le régime alimentaire.

Régime spécial

Avec une petite thyromégalie, il suffit de changer de régime et cela conduit à la guérison.

En ce qui concerne la carence en iode, les produits à haute teneur en iode doivent prévaloir: tout d’abord, le chou marin, le sel iodé, le poisson de mer et les fruits de mer; à partir de légumes et de fruits - légumes verts à feuilles vert foncé, laitue, betterave rouge, kaki, pruneaux; noix et graines; oeufs, produits laitiers; chou, canneberges, dinde, sarrasin et grains d'avoine (avoine non roulée).

Les produits qui inhibent la synthèse des hormones thyroïdiennes et causent une hypothyroïdie supplémentaire sont exclus. Ceux-ci incluent des produits contenant du thiocyanate: navet, chou et moutarde, jus d'oignon, courgette. Les thiocyanates sont d'origine végétale; Dans la salive des végétariens, ils sont toujours plus. Ces composés sont des antagonistes de l'iode.

Le régime devrait être assez de calories; avec une diminution de cet indicateur inférieure à 1200 kcal, la pathologie progressera et l'état général commencera immédiatement à se détériorer.

La thyroïde n'aime pas le mil, le trèfle rouge et le soja. Le fait est que ces produits et herbes contiennent des isoflavones, ce qui complique le travail des enzymes. Elle n'accepte pas non plus le sel, le café, l'alcool, les viandes fumées, la pâtisserie, les craquelins et les sodas.

Si les maladies de la thyroïde ne sont pas traitées et ignorées, une pathologie de la thyroïde peut endommager d'autres glandes endocrines - ceci doit être rappelé.

Signes cliniques, oculaires et infracliniques de thyrotoxicose

La glande thyroïde est un organe petit mais très important d'une personne, sur le travail duquel dépendent de nombreux processus. Sa fonction principale est la production d'hormones qui favorisent le métabolisme dans le corps. Si leur nombre dépasse la norme, les processus de métabolisation s'accélèrent brusquement, les symptômes de la thyréotoxicose apparaissent. Chez 75% des personnes, cette affection se développe sur un fond de goitre diffus. Familiarisez-vous avec la pathogenèse de la thyrotoxicose, ses causes et ses principaux signes chez l’enfant et l’adulte.

Symptômes et signes d'hyperthyroïdie

Si une personne a une étape facile, c'est-à-dire thyrotoxicose infraclinique, elle se déroule sans symptômes cliniques évidents. Dans les formes modérées et sévères, vous pouvez voir les signes externes caractéristiques: augmentation de la fissure palpébrale, paupières apparentes, hyperpigmentation des paupières. En outre, il existe des symptômes internes du syndrome: hypertension, fièvre, pouls rapide, tachycardie. Il y a souvent des troubles du système nerveux, de la faiblesse, des troubles du sommeil, des sauts visibles des hormones T3 et T4. Une avitaminose survient en raison de la perte de protéines, d'une carence en vitamines dans la thyrotoxicose.

Nœuds dans la glande thyroïde

Les formations de petite taille passent souvent inaperçues car elles ne sont accompagnées ni de douleurs ni d'autres symptômes. Les nœuds de thyrotoxicose sont des tissus thyroïdiens altérés, souvent formés le long de ses bords. S'il y a plusieurs tumeurs, un goitre toxique multinodulaire ou une forme non toxique de thyrotoxicose est diagnostiqué. Si les phoques sont gros, la personne ressent une boule dans la gorge. Les néoplasmes multiples avec thyrotoxicose sont généralement bénins.

Pneumomégalie

C'est une pathologie très courante, caractérisée par une augmentation excessive de la taille du corps - on peut la voir à l'œil nu, il est possible de la palper. Des résultats plus précis sont visibles sur l'échographie. Sur la façon dont le corps est augmenté, jugé par des tables spéciales. Chez les femmes, le volume peut être différent selon le cycle, la présence / absence de grossesse, mais dans l'état normal ne doit pas dépasser 25 ml. Chez les hommes, la taille est stable et ne doit pas dépasser 25 ml.

Si rien n'est fait, des nœuds dans le tissu glandulaire peuvent induire l'apparition de cellules cancéreuses. Lorsque la thyroïde grossit, les signes suivants de thyréotoxicose apparaissent:

  • douleur lors de l'examen;
  • épaississement du cou;
  • la formation d'un énorme "collier";
  • essoufflement;
  • toux sèche;
  • compression des organes environnants;
  • sensation de lourdeur dans la poitrine.

TSH boost

Il s'agit d'augmenter l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Dans l'hypothyroïdie, peu de T3 et de T4 sont produites et, pour normaliser leur quantité dans l'organisme, la synthèse de thyrotropine est augmentée. L'analyse biochimique du sang montre un titre élevé d'anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH. Si un goitre est diagnostiqué avec une toxicité diffuse ou nodulaire, le t3 libre est élevé.

Comment réduire la TSH avec la thyrotoxicose? Sa quantité diminuera dès que la concentration d'hormones thyroïdiennes aura atteint un niveau normal. Pour combler le déficit, les médicaments T3 et T4 sont prescrits exclusivement. Cela peut être "Eutiroks", "L-thyroxin". Afin de prévenir un excès de drogues de synthèse, il est nécessaire de mener périodiquement des études hormonales.

Symptômes oculaires de thyréotoxicose

Si vous regardez les photos de personnes souffrant du syndrome auto-immun, vous pourriez penser qu’elles ont peur ou sont choquées par quelque chose. Cette expression donne à leur visage les symptômes caractéristiques du syndrome de thyrotoxicose:

  1. Large ouverture des yeux.
  2. Les globes oculaires gonflés (exophtalmie).
  3. La paupière supérieure est gonflée.
  4. En baissant les yeux, la paupière supérieure est à la traîne. Symptôme Une grave thyrotoxicose survient en raison d'une tonicité musculaire accrue.
  5. À l'état fermé, les paupières tremblent.
  6. Ophtalmopathie thyrotoxique (caractérisée par un gonflement de la conjonctive, des paupières, des larmoiements, un straigogia, une douleur, une douleur, une sensation de sable).
  7. Rare clignotant.
  8. Avec un changement rapide de vue des zones exposées de la sclérotique (syndrome de Kocher).

L'hypertension

Il se caractérise par une augmentation constante de la pression artérielle, qui ne s'accompagne parfois d'aucun symptôme. Parfois, une personne a des vertiges, des douleurs, il y a une sensation de mouches clignotantes devant ses yeux. En raison de cette violation, les reins, le cœur, le cerveau et les vaisseaux sanguins sont affectés, ainsi que d'éventuelles crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, troubles de la vision et autres complications.

Autres signes de maladie grave

Une des manifestations cliniques de la thyroïdite est une lésion du système cardiovasculaire résultant d'un excès d'hormones thyroïdiennes. Les violations se manifestent sous forme de palpitations cardiaques, de battements, de pression artérielle élevée. Les personnes âgées développent souvent une insuffisance cardiaque. La thyréotoxicose manifestable est en outre caractérisée par une augmentation du tonus du système nerveux sympathique, une altération de la microcirculation et une glycolyse accrue.

Un autre symptôme de thyrotoxicose est une déficience du tractus gastro-intestinal. Les signes sont prononcés et font souvent l'objet d'une attention particulière lors du diagnostic du syndrome. Avec la récurrence de la thyrotoxicose, les symptômes réapparaissent. Les patients se plaignent de:

  • accès de douleur;
  • selles molles, diarrhée;
  • perte d'appétit;
  • vomissements;
  • augmentation ou diminution de l'acidité.

Souvent, avec une thyréotoxicose, en particulier dans les formes modérées et graves du syndrome, le foie en souffre. La taille de l'organe augmente considérablement, une jaunisse d'intensité variable apparaît. Des études montrent une insuffisance hépatique fonctionnelle. Si une personne a la diarrhée graisseuse, cela peut indiquer des dommages graves au pancréas.

Caractéristiques des symptômes de la fonction thyroïdienne accrue

La thyrotoxicose présente certaines caractéristiques liées au sexe et à l'âge. Fondamentalement, cela concerne les femmes de 20 à 50 ans. Cela est dû au fait qu'ils ont souvent une violation de la relation entre les fonctions du système hypothalamo-hypophysaire et les glandes sexuelles. Examinez de plus près les autres caractéristiques des symptômes de la thyrotoxicose chez les femmes, les hommes et les enfants.

Chez les femmes

Les symptômes du syndrome chez les femmes:

  • cycle menstruel irrégulier;
  • douleur intense dans le bas de l'abdomen (surtout chez le fœtus);
  • faiblesse générale;
  • nausée, vomissement;
  • Pieds en coton;
  • évanouissement;
  • augmentation de la perte de cheveux.

Des signes tels que faiblesse, somnolence, nausée, ne sont pas spécifiques, sont caractéristiques à la fois pour la thyréotoxicose et pour la période de portage. Avant la nomination du traitement est montré pour enquêter sur le niveau d'hormones chez les femmes à risque. Si les thyrostatiques ne sont pas traités avec une thyrotoxicose, les pronostics sont défavorables - la forme destructive se développe plus avant. Important: la thyréotoxicose pendant la grossesse n’est pas une contre-indication à la poursuite de la gestation.

Chez les hommes

La thyrotoxicose chez l'homme s'accompagne d'une augmentation des glandes mammaires, d'une instabilité émotionnelle, d'une perte de concentration. Un symptôme caractéristique est une diminution de la puissance, entraînant une infertilité. Dans la thyréotoxicose, la taille de la glande thyroïde chez l'homme dépasse rarement 3 degrés. Une ophtalmopathie endocrine est souvent observée. Comparés aux femmes, les hommes ont une incidence rare de tachycardie.

Chez les enfants

L'hyperthyroïdie chez les enfants est rarement observée et se développe principalement dès le plus jeune âge en raison d'anomalies de la thyroïde. À la puberté, le système nerveux se plaint: troubles du sommeil, augmentation de l'excitabilité, baisse des performances. En outre, la maladie se caractérise par une transpiration excessive, des tremblements des mains, des paupières, la langue et des maux de tête. La tachycardie est l’un des signes constants de thyrotoxicose.

Même avec un appétit accru, les enfants maigrissent sous leurs yeux. Ils souffrent souvent de diarrhée, de troubles dyspeptiques. Les symptômes oculaires sont présents, mais ils ne sont pas aussi prononcés que chez les adultes. L'une des manifestations distinctives du syndrome chez les enfants est l'excès des taux de croissance réels. Chez la plupart des bébés, la glande thyroïde est élargie de manière diffuse.

Vidéo sur les symptômes du goitre toxique diffus

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Thyroïdite de la glande thyroïde

Thyroïdite de la glande thyroïde, ce que c'est

En parlant de thyroïdite, vous devez comprendre ce que signifie toute la variété de processus inflammatoires se produisant dans cet organe. Ces processus ont une pathogenèse différente et se développent de différentes manières.

Parmi les maladies du système endocrinien, la thyroïdite représente un tiers des cas.

La maladie est visiblement plus jeune et les personnes âgées commencent à partager la paume. Les femmes tombent plus souvent malades, mais la maladie est plus grave chez les hommes.

Type de thyroïdite et causes

Manifestation de la maladie

Thyroïdite aiguë

L'étape initiale du processus est caractérisée par la condensation de la thyroïde, puis un abcès se forme.

Les cellules (thyrocytes) dans la zone enflammée inhibent la production d'hormones, mais si l'inflammation n'affecte pas l'organe entier, l'équilibre hormonal général ne sera pas affecté.

Comme tous les processus inflammatoires, tout commencera ici avec un saut de température allant jusqu'à 40 degrés, non sans frissons ni tachycardie.

Douleur mal tolérée dans la glande, irradiant vers la partie occipitale du crâne, mâchoire inférieure.

A cause du malade malade, il est difficile de tousser, d'avaler de la nourriture. Le malaise général augmente, la douleur se propage aux articulations et aux muscles. Mal de tête

En raison de la douleur, il n'est pas possible de palper clairement la glande thyroïde, mais il est possible de déterminer l'étanchéité de la zone élargie.

Si elle est douce, fusion purulente et abcès ont lieu. La peau ici est hyperémique, chaude au toucher. Il y a une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux douloureux à la palpation.

Un danger peut menacer l'œsophage, la trachée, le médiastin, où du pus risque d'être projeté à travers les passages fistuleux résultants.

Le développement d'un état septique n'est pas exclu. La migration du pus dans le tissu cérébral, l'espace péricardique est assez probable.

L'absence de traitement rapide entraînera la perte complète de ses fonctions par le corps.

Diagnostics

Les tests de laboratoire sur le sang aident à diagnostiquer la thyroïdite aiguë ainsi que les manifestations cliniques.

Il y aura une augmentation du nombre de neutrophiles leucocytaires, une sédimentation accélérée des érythrocytes (ESR). Les hormones thyroïdiennes plasmatiques sont dans les limites de la normale.

Traitement

Les patients sont hospitalisés en cas de thyroïdite aiguë dans le service de chirurgie, car la chirurgie est possible.

Des antibiotiques seront prescrits immédiatement. S'il n'est pas possible de déterminer rapidement la sensibilité de l'agent pathogène à ceux-ci, appliquez un médicament à large spectre.

Le complexe de traitement fournit des antihistaminiques tels que le tavegil, la suprastine.

Compte tenu des pertes d’eau importantes dues à la température et à l’essoufflement aux fins de désintoxication, la consommation et l’administration de liquides par voie intraveineuse sont présentées en grands volumes.

L'abcès formé est ouvert, libéré du pus, le drainage est laissé dans la cavité pour permettre une décharge spontanée du contenu inflammatoire.

Les patients guérissent habituellement entre un mois et demi et deux mois après le traitement intensif. Avec un traitement adéquat, on observe rarement une inhibition de la production d'hormones par la glande.

Mesures préventives

La tâche consistant à prévenir la maladie associée à la thyroïdite aiguë est assez difficile, car personne n’est immunisé contre les maladies infectieuses virales.

Si vous suspectez un problème de dents, d’oreille ou de gorge, contactez un spécialiste en temps opportun. Les vitamines aident à maintenir l'immunité au niveau approprié.

Thyroïdite subaiguë de la glande thyroïde

Ce type de maladie est causée par une infection virale qui détruit les cellules de la glande.

Les personnes âgées tombent rarement malades, le plus grand nombre de cas survient chez les femmes âgées de 20 à 50 ans. Les hommes tombent beaucoup moins souvent malades.

Les symptômes ressemblent à bien des égards à ceux du cours aigu de la maladie - hyperthermie (bien que la température puisse aussi être sous-fébrile), douleur à la nuque, difficulté à avaler, etc. Le fer augmente de taille.

Diagnostics

Comme dans le traitement de fond, il y a une augmentation de la VS, mais la formule pour les leucocytes ne sera pas modifiée.

Les hormones thyroïdiennes plasmatiques augmentent, ce qui reviendra à la normale dans quelques semaines. Jusqu'à ce moment, il y a une image de thyrotoxicose.

Ensuite, progressivement, la douleur dans la glande thyroïde diminuera, la production d'hormones se normalisera et la vitesse de sédimentation des érythrocytes reviendra à des niveaux normaux. Mais la possibilité de rechute demeure.

Traitement

La prérogative dans le traitement appartient aux hormones glucocorticoïdes, qui ont une action anti-inflammatoire, soulagent la douleur, l'intoxication et suppriment la formation d'anticorps dans la glande.

La prednisone principalement utilisée, la dexaméthasone.

La durée du traitement est individuelle, elle dépend de la normalisation de l'ESR, de l'élimination du syndrome douloureux.

Après l'annulation progressive des hormones (et qu'il est nécessaire d'annuler afin de ne pas supprimer la fonction des glandes surrénales), celles-ci sont transférées vers un traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont l'indométacine est devenue plus courante.

Mais ils ne sont utilisés que pour les formes bénignes de la maladie.

Thyroïdite chronique auto-immune de la thyroïde (thyroïdite de Hashimoto)

Comme indiqué ci-dessus, ce type de maladie se caractérise par la défaite de ses propres thyrocytes de la glande avec ses propres anticorps.

Procède toujours dans le contexte d'une immunité réduite. Elle se caractérise par un parcours asymptomatique sur une longue période.

Il est supposé que la maladie est héréditaire, mais des facteurs supplémentaires sont nécessaires à sa manifestation - un processus infectieux chronique dans les amygdales, les dents atteintes de carie, les maladies respiratoires et autres.

Les fans de médicaments prophylactiques non justifiés à base d'iode risquent également de développer une thyroïdite auto-immune.

Sous l'influence de l'un de ces facteurs, des anticorps se forment qui cessent de reconnaître l'agent étranger et commencent à attaquer les cellules apparentées, en l'occurrence les thyrocytes.

Les hormones, les thyrocytes détruits qui pénètrent dans le sang, commencent à favoriser la production d’anticorps.

Le cercle vicieux s'est formé et fermé en raison du principe de reconnaissance violé - «le vôtre - les autres».

Les cellules endommagées de la glande thyroïde sont maintenant incapables de synthétiser des hormones, dont le niveau dans le plasma commence à baisser - c'est ainsi que se développe l'hypothyroïdie.

Sur la base des signes de la maladie, les caractéristiques de son développement de la thyroïdite auto-immune se divisent en deux formes: atrophique et hypertrophique.

La plupart des gens ont une version atrophique de la maladie. Dans cette catégorie, la maladie se manifeste par une hypothyroïdie - une fonction organique réduite.

En hypertrophie, la glande thyroïde est toujours agrandie. Il existe une version diffuse de la maladie lorsque la glande est agrandie uniformément et nodulaire - le nom parle de lui-même.

Mais il existe des cas de combinaison de lésions nodulaires et diffuses.

Dans la forme hypertrophique, la toxicose est possible, mais le fer fonctionne plus souvent normalement ou avec une diminution de la fonction.

Parmi les complications de la variante nodale de l'hypertrophie, la principale est la dégénérescence en tumeur cancéreuse. Cependant, le traitement opportun offre un pronostic favorable.

Symptômes de la thyroïde thyroïde

La taille normale de la glande thyroïde masculine est de 25 cu. voir femelle - 18 cu. Un organe élargi ne parle pas encore pour la maladie, mais il peut poser des problèmes lorsque et si sa fonction est altérée.

  1. Zéro - ici la taille est normale
  2. La première est que l’augmentation n’est pas perceptible à l’œil; le cou est bombé lors de la déglutition.
  3. Les déformations du second cou ne sont pas encore terminées, mais la thyroïde est clairement palpable lorsque les deux lobes avalés sont visualisés.
  4. La troisième déformation du cou est visible
  5. Quatrième - les deux lobes et le fer dilaté sont entièrement visibles
  6. Cinquièmement, les problèmes de compression de la trachée et de l'œsophage commencent ici. Discours difficile, respiration, déglutition

Le lobe droit est quelque peu élargi et normal, sa croissance est possible avec une inflammation ou la formation d'un kyste.

L'augmentation de la taille du lobe gauche est due au goitre diffus, à l'oncologie ou encore aux kystes.

La consultation d'un endocrinologue, qui dirigera le patient vers une échographie, un don de sang pour hormones, est clairement indiquée ici.

Avec les kystes de petite taille, aucun traitement particulier n’est effectué, mais seulement une observation et une répétition périodique des tests. Une bonne éducation nécessite des piqûres.

Avec une diminution de la fonction des glandes, un traitement hormonal substitutif est effectué. L-Tyrosine principalement utilisée et ses dérivés, dont l'action ne diffère pas de l'action des hormones de la glande.

Opérer extrêmement rarement. Les raisons en sont les suivantes: complexité de l’intervention due au grand nombre de vaisseaux sanguins, complications postopératoires sous forme de paralysie des cordes vocales ou de lésions des glandes parathyroïdes.

En outre, même avec une opération réussie, le patient devra toujours prendre des médicaments à base d'hormones pour la vie.

Il existe une méthode d'utilisation de l'iode radioactif pour la destruction du tissu glandulaire. La difficulté est qu’il est difficile de choisir la bonne dose de médicament, ce qui explique pourquoi l’hypothyroïdie se développe après un tel traitement.

Quand examiner la glande thyroïde

Il est nécessaire de faire appel à un endocrinologue si l'on commence à remarquer des symptômes inhabituels en soi-même ou si, pendant une longue période, on essaie sans succès de guérir une maladie cardiaque ou une autre maladie.

Prendre du poids rapidement. Les muscles s'affaiblissent et la nuit, de plus en plus de crampes aux jambes tordues.

Vous vous inquiétez des vaisseaux sanguins, de l'inconfort du cou, des tissus pâteux. Vous travaillez inlassablement rapidement et ne sentez pas un regain de force après un long repos.

Oui, et ne peut vraiment pas me détendre, même la nuit - difficile de s’endormir, sommeil médiocre.

L’irritabilité, le manque de concentration sur le travail effectué, l’absentéisme, la dépression, une activité sexuelle réduite sont également mentionnés - c’est le moment de vérifier la glande thyroïde, il est tout à fait possible que le corps ait besoin de reconstitution en iode.

Ne croyez tout simplement pas qu'en commençant à le prendre vous-même, résolvez le problème - de nombreux troubles de la glande nécessitent un traitement spécial.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones