Les maladies de la thyroïde parmi les pathologies du système endocrinien en termes d'incidence sont en deuxième place après le diabète.

Le goitre toxique diffus de grade 2 est une maladie thyroïdienne non maligne, une maladie auto-immune dans laquelle, pour une raison ou une autre, le mécanisme de production d'anticorps est perturbé. Leur libération est améliorée, ce qui endommage la glande thyroïde.

Pour cette raison, il accélère la production d'hormones thyroïdiennes. En conséquence, il y a un empoisonnement du corps, la soi-disant thyrotoxicose sur le fond du goitre toxique diffus 2 degrés. Vient ensuite la défaillance de tous les organes. Systèmes cardiovasculaires et nerveux particulièrement touchés. Quelle est la cause de cette maladie, que signifie son deuxième degré, comment procède-t-elle et comment est-elle traitée?

Causes et symptômes de la maladie

Les raisons de l'échec du système immunitaire, lorsque, au lieu de lutter contre des substances étrangères (virus, bactéries, tumeurs, etc.) qu'il engage avec sa propre glande thyroïde, ne sont pas connues de manière fiable. Souvent, cette pathologie est de nature héréditaire. Il peut également s'agir d'une surdose de préparations d'iode, d'une maladie infectieuse, d'un traumatisme subi, d'une irradiation accrue, etc.

Lors de la classification d'une maladie en fonction de son degré de gravité, celle-ci est orientée selon les indicateurs suivants:

  • la taille de la glande thyroïde;
  • gravité des lésions d'autres organes;
  • présence de symptômes concomitants.

Donc, avec 2 degrés de DTZ, il y a un tel tableau clinique:

  • Perte de poids significative avec un appétit stable. Parfois, l'appétit est même augmenté et le poids est perdu.
  • Tachycardie, même au repos, le rythme cardiaque dépasse 100 battements par minute.
  • Sautes d'humeur dramatiques, nervosité, agressivité, larmoiement.
  • Perturbation du sommeil
  • Frissons dans les doigts, faiblesse musculaire, perte de masse musculaire.
  • Sensation constante de chaleur. La température en soirée augmente un peu tous les jours. Le plus souvent, cela est observé chez les personnes âgées.
  • Yeux gonflés, remarquables.
  • Densité osseuse réduite - ostéopénie.
  • Ongles cassants et perte de cheveux.
  • L'incapacité à fermer complètement les paupières, à cause de la conjonctivite et de la douleur dans les yeux.
  • Une hypertrophie de la thyroïde est perceptible à la fois par les yeux et par la déglutition. Et chez DTZ, cette augmentation est égale.

DTZ 2 degrés: une histoire de cas

Un des modèles typiques de goitre toxique par diffusion:

  1. Plaintes du patient X: transpiration, essoufflement en marchant, sentiment constant d'anxiété, chaleur. La perte de poids au cours des 3 mois précédents était de 13 kg.
  2. À l'examen révélé: la glande thyroïde est visible visuellement, douce, indolore; il y a un beau tremblement constant des doigts des mains étendues; la fréquence cardiaque des deux mains est de 120, la fréquence cardiaque est de 120, la pression est de 120/60.
  3. Les résultats des tests sanguins pour les hormones: T4 - 48 pmol / l à un taux de 11,0-25,0; TSH 0,001 μED / ml à un débit de 0,2-0,4.
  4. Les résultats de l'échographie: le volume de la glande thyroïde est de 26,52 cm3, les contours sont uniformes, nets et il n'y a pas de nœuds. Diagnostic: DTZ 2 degrés.

Traitement traditionnel de la maladie

DTZ de 2 degrés nécessite une correction pharmacologique obligatoire. Pour cela, des médicaments thyréostatiques sont utilisés: mercazole, méthylthiouracile, propylthiouracile. En outre, la correction des troubles du travail d'autres organes est nécessaire - médicaments antihypertenseurs, sédatifs et œdèmes - glucosides. La thérapie à l'iode radioactif est également utilisée pour détruire les cellules thyroïdiennes touchées.

Cette dernière méthode présente des contre-indications significatives pour les patients souffrant d’ulcère peptique, de tuberculose ou de troubles mentaux.

Il ne peut pas être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement.

Des immunosuppresseurs sont également souvent prescrits: prednisolone, hydrocortisone.

Les anti-T sont également ajoutés aux femmes enceintes et les doses de médicaments de base sont considérablement réduites. Si la période de gestation est courte, l'avortement est recommandé.

Les médicaments et les méthodes de traitement du DTZ 2 sont choisis en fonction de la gravité de la maladie. La durée minimale de traitement est de six mois et en cas d'échec du traitement conservateur, d'autres méthodes sont utilisées.

Le goitre toxique diffus est difficile à traiter. Comment traiter un goitre toxique diffus, parlez-en à l'endocrinologue. Traitement médicamenteux le plus couramment utilisé, mais parfois, vous ne pouvez pas vous passer de la chirurgie.

Qu'est-ce que la maladie de Basedow et comment y faire face? Vous apprendrez en lisant ces informations.

Le goitre toxique diffus chez les enfants peut être fatal, mais une détection précoce de la maladie et un traitement approprié rendent le pronostic favorable. Ici http://gormonexpert.ru/zhelezy-vnutrennej-sekrecii/shhitovidnaya-zheleza/zob/diffuznyj-toksicheskij-zob-u-detej.html tout sur les caractéristiques de l'évolution et du traitement de cette maladie chez l'enfant.

Médecine traditionnelle dans la lutte contre le goitre diffus

La médecine traditionnelle est utilisée dans le traitement du DTZ 2 en tant qu’adjuvant.

Il est préparé comme suit:

  • Les matières premières pharmaceutiques sont écrasées.
  • Une cuillère à soupe d'herbe est versée avec un verre d'eau bouillante et infusé dans un récipient recouvert d'un couvercle.
  • La perfusion qui en résulte doit être bue pendant la journée.

L’infusion issue de la collection de telles herbes possède des propriétés fortifiantes et toniques: racine de valériane, d’actrice, de menthe poivrée et de fruits d’aubépine.

Pour la préparation de cet outil, vous avez besoin d’une cuillère à soupe de chaque composant, en les insistant dans un verre d’eau bouillante pendant une demi-heure. Il faut l'accepter à la nourriture, deux fois par jour dans un mois.

Un effet de cloison en noyer sur la glande thyroïde agit effectivement sur la base de la proportion: un verre de matière première par demi-litre de vodka. Cet outil est vieilli dans un endroit sombre pendant 2 semaines. La perfusion est prise deux fois par jour, 15 gouttes pendant 10 jours.

Un remède spécifique pour le traitement de la glande thyroïde est une teinture d'écorce de cerisier, mais toujours rétréci. Et cela ne devrait pas être avec des raids de pourriture, champignons, etc. Il est souhaitable que l'écorce soit sèche et il ne s'est pas écoulé plus de 7 ans depuis son séchage.

La recette de ce remède:

  • Il nécessite les ingrédients suivants: un litre d'écorce et un litre de vodka.
  • L'écorce est remplie de vodka et la canette est fermée avec un couvercle en capron.
  • Infusion vieillie pendant 3 semaines dans un endroit sombre. Et chaque jour 2 fois secoué.
  • L'outil est pris dans une cuillère à soupe une demi-heure avant les repas trois fois par jour.

La guérison consiste en une bouillie de 3 verres: miel, noyaux de sarrasin et de noix. Les grains et les noix sont moulus en farine et mélangés avec du miel chauffé au bain de vapeur. Il est recommandé de le manger en deux doses tous les trois jours pendant deux mois.

De nombreux médicaments de la pharmacie nationale sont efficaces pour ne traiter que le stade initial de DTZ. Au stade 2 de la maladie, ils sont utilisés avec des médicaments correcteurs sous la supervision d'un endocrinologue.

Le symptôme le plus important de la maladie de Graves est la sclérose en plaques ou l'exophtalmie. La chirurgie du goitre à toxicité diffuse est indiquée pour une forme négligée de la maladie et constitue le seul moyen de stabiliser l’état du patient.

Comment reconnaître la maladie de Graves dans le temps, lisez ce fil. Les principaux symptômes qui devraient alerter.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical des pathologies de la thyroïde n’est pratiqué qu’après que les méthodes de traitement conservateur à long terme n’ont pas donné de résultats.

C'est souvent le seul moyen de sauver le patient.

La décision concernant l'opération est prise après un examen approfondi du patient. Après tout, cela affecte le travail de tous les organes, pas seulement la glande thyroïde.

Et même un spécialiste expérimenté ne peut prédire toutes les conséquences de l'opération et le déroulement de la période postopératoire. Et éviter les complications après une chirurgie de la thyroïde n'est pas toujours possible.

En chirurgie moderne, ces types de chirurgie thyroïdienne sont courants:

  1. Thyroïdectomie - retrait complet de la glande. Il est utilisé pour le cancer et le goitre multinodulaire. Ils ont également des ganglions lymphatiques et des tissus adipeux à l'endroit où ils se trouvaient.
  2. Résection de la glande thyroïde - élimination d'une partie du tissu thyroïdien. Il est rarement utilisé dans des cas particuliers.
  3. L'hémithyroïdectomie, qui consiste à retirer un lobe thyroïdien séparé, est indiquée en cas de goitre toxique et de tumeurs folliculaires.
  4. Isoler la résection de la glande thyroïde. Pratiqué avec un goitre nodulaire.

L'excision partielle de la glande thyroïde en chirurgie endocrinienne moderne n'est pas applicable. Au fil du temps, le tissu cicatriciel se forme sur la glande au site chirurgical. On sait que les maladies tumorales sont souvent accompagnées de rechutes. Et rien ne garantit qu'une seconde opération ne sera pas nécessaire. Et en présence de changements cicatriciels, une telle opération est dangereuse avec de graves complications possibles. Par conséquent, soit le fer entier est enlevé, soit toute sa fraction.

La méthode la plus progressive est la vidéo assistée.

Dans ce cas, des incisions mineures sont faites sur la glande thyroïde, à travers lesquelles toutes les manipulations nécessaires sont effectuées.

La guérison est rapide, le risque de complications postopératoires est minime.

Mais en raison du coût élevé de cette méthode n'a pas encore reçu une distribution significative.

Conclusion

DTZ 2 degrés - une pathologie grave de la glande thyroïde avec une violation des systèmes cardiovasculaire et nerveux, des dysfonctionnements possibles des reins, du tractus gastro-intestinal et autres. Les patients dans cet état ont besoin d'un traitement médical à long terme. Dans certains cas, même une intervention chirurgicale est nécessaire.

Gravité de la thyréotoxicose

Au cours de la thyréotoxicose, il existe trois degrés de sévérité, indépendamment de la taille de la glande thyroïde:

1 sévérité de thyrotoxicose

Thyrotoxicose légère - l'irritabilité n'a pas augmenté de façon clinique. La perte de poids ne dépasse généralement pas 5 kg et le pouls ne dépasse pas 100 par minute.

C'est la forme légère de thyrotoxicose qui, lorsqu'elle est examinée par un patient avant un test sanguin en laboratoire pour détecter des hormones, doit être différenciée, en particulier chez les femmes des groupes préclimactéroïde et climactéroïde, avec une neurasthénie caractéristique de cette période. Un certain nombre de signes cliniques distinguent ces deux pathologies:

  • poids corporel (poids) - la neurasthénie est stable, mais elle peut augmenter en raison de l’ajustement hormonal du corps de la femme; avec la thyrotoxicose, le poids corporel diminue dans le contexte d’une bonne nutrition;
  • transpiration - avec la neurasthénie, transpiration locale (locale) (paumes, aisselles), et avec la thyréotoxicose, les patients constatent qu'ils sont chauds même dans une pièce fraîche et que la peau de tout le corps est humide;
  • rythme cardiaque - on note une tachycardie transitoire et temporaire (rythme cardiaque rapide) pour la neurasthénie et pour la thyréotoxicose, la tachycardie est permanente (pouls supérieur à 80 par minute);
  • une sensation d'étouffement transitoire, symptôme d'un «coma dans la gorge», en particulier de stress émotionnel, n'est caractéristique que de la neurasthénie. Seul un gros goitre peut serrer les organes du cou, créant un inconfort constant;
  • exophtalmie - les femmes peuvent avoir de grands yeux avec des éléments de splénologie, en tant que facteur héréditaire, mais il n'y aura pas de "symptômes oculaires" - l'apparition d'une bande blanche entre la paupière et l'iris lorsque les yeux bougent de haut en bas.

2 sévérité de la thyréotoxicose

La sévérité modérée de la thyrotoxicose - les manifestations cliniques deviennent claires: la perte de poids peut aller jusqu'à 10 kg avec un bon appétit. Le pouls est régulièrement accéléré - 100-120 par minute. L'exophtalmie apparaît à partir du deuxième degré chez les patients. En raison de la tachycardie persistante, des modifications du myocarde se manifestent.

3 sévérité de thyrotoxicose

Thyrotoxicose sévère - a des symptômes prononcés. Les patients ont constaté une perte de poids avec la couche de graisse sous-cutanée qui a presque disparu.

En raison d'une tachycardie persistante (pouls supérieur à 120-140 par minute), des troubles du rythme cardiaque se produisent (tachyarythmie, modifications du myocarde - "cœur thyréotoxique"), des signes d'insuffisance cardiaque apparaissent. Il y a une augmentation persistante de la pression artérielle. Exophtalmie prononcée.

"La sévérité de la thyréotoxicose" et d'autres articles de la section Maladies de la glande thyroïde

Thyrotoxicose artificielle (E05.4)

Version: Handbook of Diseases MedElement

Informations générales

Brève description

Classification


I. Gravité de la thyrotoxicose


Il est évident pour tout clinicien que, sur la base de tels critères, il est assez difficile de déterminer la gravité de la thyréotoxicose chez un patient particulier. Par exemple, quelle est la gravité de la thyrotoxicose si la fréquence cardiaque est de 100 battements par minute, si le patient a perdu 15 kg et si sa capacité de travail a été perdue. Une autre option de classification, bien que non sans défauts, semble plus spécifique.


Ii. Gravité de la thyréotoxicose

Étiologie et pathogenèse

Facteurs et groupes à risque

Tableau clinique

Symptômes actuels

Diagnostics

Diagnostic de laboratoire

Diagnostic différentiel


La thyréotoxicose médicale se différencie du syndrome de la thyréotoxicose dans les maladies suivantes:


2. Goitre toxique multinodulaire: hétérogénéité du motif scintigraphique.


3. Noeuds chauds autonomes: point chaud sur l'image numérisée.

Des complications

Traitement

Prévisions

Traitement en Turquie

Les meilleurs cliniques et médecins en Turquie!

Clinique ACIBADEM (Ajibadem) en Turquie. Soutien complet aux patients: transfert, hébergement, services de traduction.

Représentation en République du Kazakhstan: + 7 778 638 22 00

Traitement en Turquie

ACIBADEM: Les meilleurs cliniques et médecins en Turquie!

Le réseau de cliniques ACIBADEM (Ajibadem) regroupe 21 cliniques dans 4 pays du monde. L'équipement le plus moderne et les dernières méthodes de traitement. Nous fournissons une assistance complète aux patients du Kazakhstan: transfert, hébergement, traduction de documents, services de traduction.

Représentation en République du Kazakhstan: Almaty, Kabanbai Batyr 96, +7 778 638 22 00

Degrés de thyrotoxicose

Comme beaucoup d'autres maladies, la thyréotoxicose a plusieurs degrés de développement, qui compliquent chacun l'activité du corps et affichent des indicateurs de santé normaux. Si vous ne traitez pas la maladie à un stade précoce, elle peut devenir plus grave.

Thyrotoxicose: stades

Au total, la maladie se divise en trois phases principales, qui diffèrent par la gravité de son évolution. Conditionnelle allouer un stade doux, qui comprend une thyrotoxicose du premier degré, du milieu - le second et du lourd - du troisième. En outre, il existe une classification en fonction du degré d'élargissement de la glande thyroïde. En cas de maladie, il peut dépasser de manière significative la taille de la norme et même agir de manière à ce qu'il soit visible visuellement sans dispositifs spéciaux.

La thyréotoxicose du 1er degré, à son stade le plus facile, est caractérisée par le nombre minimal de symptômes qui se manifestent chez une personne. En gros, l’excitabilité nerveuse du patient augmente. Les performances diminuent progressivement à mesure que la fatigue apparaît. Il y a une légère perte de poids. Dans certains cas, une tachycardie apparaît. Chaque personne a tout cela à des degrés divers et beaucoup n'y attachent aucune importance, car l'intensité des symptômes est faible. Si vous ne prenez pas de décisions à temps, la maladie passera à la deuxième étape.

Une thyrotoxicose de 2 degrés est considérée comme modérée. Ici, l'excitabilité nerveuse est plus prononcée, ce qui est perceptible à la fois pour le patient et pour les personnes qui l'entourent. Les performances diminuent d'autant plus que la fatigue ne permet pas de supporter le stress physique et mental. La perte de poids représente jusqu'à 20% de la masse totale, ce qui menace d'autres complications. L'augmentation du rythme cardiaque atteint 120 battements par minute. Naturellement, le traitement à ce niveau est plus difficile. De nombreux patients se demandent si la toxicité thyroïdienne de grade 2 peut être guérie. Les experts disent que la probabilité de se débarrasser de la maladie est très élevée, même en ne prenant en compte qu'un traitement médical. Seule une rechute peut être un problème, mais cela dépend en grande partie du mode de vie futur du patient.

La thyrotoxicose de grade 3 est la forme la plus grave de la maladie. Voici des symptômes très prononcés qui altèrent considérablement la qualité de la vie humaine. Sans aide extérieure, il est parfois difficile au patient d’accomplir les actions les plus ordinaires, notamment de marcher dans la rue. L'irritabilité nerveuse est à un niveau très élevé. Le taux de parole élevé augmente, l'attention devient diffuse et le patient passe rapidement de l'un à l'autre. Les phrases deviennent incohérentes et la manière de communiquer change. Il y a une perte complète de performance en raison de la forte influence sur le système cardiovasculaire. Augmente la pression artérielle et le métabolisme, de sorte que le patient devient toujours chaud, même sans effort physique supplémentaire. Même marcher devient très fatiguant. Tout cela entraîne une perte de masse importante, qui peut représenter environ 50% de son poids antérieur. La tachycardie apparaît beaucoup plus souvent et atteint 120 battements par minute. La sévérité élevée de la thyrotoxicose est caractérisée par l'apparition de complications. Ces complications incluent:

  • Les psychoses;
  • Dommages au foie;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Fibrillation auriculaire.

La classification de la thyréotoxicose en fonction de la gravité devrait tenir compte de la gravité de celle-ci dans les manifestations cliniques. Les manifestations cliniques individuelles et l'état dans son ensemble sont pris en compte. La solution dépend en grande partie de la capacité des patients à travailler. En effet, il existe encore de nombreuses manifestations associées à l’état cosmétique du corps. À chaque stade, des problèmes avec les cheveux, la peau, les ongles, etc. peuvent survenir. Ces manifestations sont également individuelles, mais une thyrotoxicose légère sera toujours moins perceptible pour ces raisons que grave, sans oublier le fait que d'autres problèmes peuvent entraîner une aggravation de la maladie.

Bien entendu, la séparation est conditionnelle, mais c'est cette convention qui vous permet de choisir le traitement souhaité en fonction des besoins du corps. Ici, les analyses de sang et l’échographie sont nécessaires pour déterminer le problème et les complications de la maladie.

En plus du fait qu'elle provoque une thyréotoxicose modérée et d'autres classes, la maladie peut également être classée en fonction du degré d'élargissement de la glande thyroïde, car c'est avec elle que la maladie pose le plus de problèmes. Il y a 6 principaux degrés de redimensionnement:

  • 0 - la glande thyroïde ne se distingue pas visuellement, ses dimensions correspondent à l'état normal et elle n'est pas palpable;
  • 1 - ici l'isthme de la glande aux dimensions augmentées est déjà palpé et les lobes latéraux sont palpables (mais visuellement, la glande thyroïde ne se distingue pas du cou);
  • 2 - la glande thyroïde est simplement palpable et une augmentation peut être perceptible lors de mouvements de déglutition à l'œil nu;
  • 3 - en augmentant la taille de la glande thyroïde chez un patient, un cou épais devient, mais la configuration de cette partie du corps elle-même ne change pas;
  • 4 - le goitre devient prononcé, ce qui entraîne des changements dramatiques dans la configuration du cou et des sensations de gêne éventuelles;
  • 5 - le goitre devient très gros, ce qui entraîne l'apparition de fortes modifications dans la configuration du cou

La thyrotoxicose goitre de grade 2 peut ne pas être très visible si la maladie est détectée à temps. Des augmentations significatives du cou, lorsque sa configuration change, sont inhérentes à un degré grave de la maladie, lorsque presque tous les symptômes apparaissent le plus clairement et que la performance est minimale. La phase facile se caractérise par le fait que la glande thyroïde ne change pratiquement pas de taille et que son augmentation est minimale, ce que tous les patients ne peuvent pas détecter indépendamment.

Thyrotoxicose - symptômes et traitement, conséquences de la maladie

Qu'est ce que c'est Thyrotoxicose est un terme collectif désignant les pathologies endocriniennes causées par une activité fonctionnelle excessive de la glande thyroïde (thyroïde). Une augmentation de la sécrétion hormonale (hormones thyroïdiennes) par l'organe endocrinien entraîne de graves dysfonctionnements et divers processus pathologiques dans le corps.

Elle se caractérise par le développement de processus destructeurs dans les tissus de la thyroïde sous la forme de nodules multiples ou goitre toxique diffus.

Les raisons de l'apparition de conditions pathologiques, appelées thyrotoxicose en médecine, peuvent être multiples. Par exemple:

  • Conditionnalité génétique aux pathologies endocriniennes (par exemple, la maladie du goitre). Une augmentation de la glande thyroïde caractéristique de cette pathologie provoque une hypersécrétion constante dans le corps des hormones (TSH) et leur accumulation. Chez plus de 80% des patients, ce fait est la principale raison de la formation d'une thyrotoxicose à goitre diffus.
  • Parfois, des processus inflammatoires dans la glande thyroïde peuvent se développer en raison d'infections virales, ce qui conduit également à une thyréotoxicose.
  • Le développement de multiples nodules dans la glande thyroïde donne une impulsion au manque d'oligo-éléments d'iode dans le corps. Ce qui, à son tour, est la cause d'une stimulation encore plus grande de la sécrétion hormonale.
  • La thyrotoxicose artificielle (iatrogène) provoque l'administration inappropriée de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes. Et la forme toxique de la pathologie provoque le développement d'un adénome toxique, habituellement manifesté chez les personnes âgées.
  • La relation étroite entre les systèmes endocrinien et immunitaire conduit au développement d'une forme auto-immune. Simultanément, des anticorps auto-immuns contre les récepteurs de la TSH sont produits dans le système immunitaire humain. Souvent, une sécrétion hormonale excessive, associée à des dysfonctionnements de la thyroïde, contribue au dysfonctionnement du pancréas. Dans le processus inverse, l'hypothyroïdie est diagnostiquée.

La manifestation de la thyréotoxicose de la glande thyroïde, qu'est-ce que c'est et qu'est-ce qui le cause? Le processus pathologique est favorisé par une augmentation du niveau des hormones de la glande accumulées dans l'organisme - T3 (triiodothyronines) et T4 (thyroxines), qui affectent directement les fonctions de la glande thyroïde. Leur excès provoque une dissimulation oxydative dans le corps, provoquant des troubles de tous les processus métaboliques - dans le système de divers organes et le système nerveux central.

Les femmes sont plus susceptibles d'avoir une thyrotoxicose que les hommes (près de 10 fois). Cela est dû à la violation la plus fréquente de la connexion fonctionnelle du système hypothalamo-hypophysaire avec le système endocrinien féminin, ce qui provoque une synthèse hormonale accrue dans la glande thyroïde.

Transition rapide sur la page

Classification et degré de développement

Selon la gravité des manifestations cliniques, il existe trois degrés de thyrotoxicose:

1) Lumière - ce degré est appelé thyrotoxicose subclinique. Aucun signe évident d'hyperfonctionnement thyroïdien. La fréquence cardiaque peut varier de 80 à 120 battements / min. Il n'y a pas de signes évidents de fibrillation auriculaire, pas de perte de poids soudaine. Il peut y avoir de légers signes de tremblement manuel et une légère diminution des performances.

2) Moyen (2ème degré de maladie, manifeste), se manifestant par des signes plus visibles: le niveau de fréquence cardiaque augmente à 120 battements / min. Les indicateurs de pression artérielle augmentent, il est typique de perdre du poids jusqu’à 10 kg. La tachycardie est légère et les performances diminuent.

3) degré compliqué (grave) - les indicateurs de fréquence cardiaque dépassent 120 battements / min. Il existe des signes de fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire), de psychose, de processus dystrophiques au niveau des organes parenchymateux et de perte de poids brutale. La capacité de travailler est complètement perdue.

Symptômes de thyréotoxicose chez les femmes et les hommes

Les premiers symptômes caractéristiques de la thyrotoxicose sont les suivants: myopathie (lésion du muscle dystrophique), provoquée par des troubles métaboliques (énergie et général), souvent prise par de nombreux patients, en raison du surmenage. Troubles marqués dans le système gastro-intestinal. Manifestations de douleur à l'estomac, vomissements et tendance à la diarrhée.

En raison d'une violation des fonctions des glandes surrénales, il existe des signes d'une diminution de la tension dans les parois vasculaires, provoquant la manifestation des symptômes, déterminée par le médecin autrichien Jellinekoy, causée par la manifestation d'une pigmentation de la peau des paupières et de la zone oculaire environnante.

Les modifications des processus métaboliques entraînent une augmentation de la dégradation des protéines et des graisses, entraînant une progression de la perte de poids et un appétit absolu.

Les symptômes de la thyréotoxicose chez la femme se manifestent en violation des fonctions sexuelles et des cycles menstruels, parfois jusqu’à l’absence complète de fonctions menstruelles, de pathologies du développement de l’utérus et des ovaires et de modifications atrophiques du thorax. Ce sont ces violations qui deviennent la principale cause d'infertilité.

Il existe des signes de déséquilibre électrolytique, qui se manifestent par des mictions fréquentes, une hyperhidrose et une soif intense. Les principaux signes de thyrotoxicose se manifestent par des troubles et des troubles de l’activité vasculaire, nerveuse et cardiaque.

Des signes d'instabilité du CNS et du SNS se manifestent:

  • excitation émotionnelle et mentale;
  • anxiété et changements d'humeur fréquents;
  • nervosité et sensibilité excessive;
  • Le symptôme de Marie (tremblement corporel);
  • hyperémie tachetée dans la poitrine et le cou;
  • condition sous-fébrile persistante;
  • détérioration de la structure de la racine des cheveux et des plaques à ongles;
  • impulsion instable et accélérée.

L'insuffisance surrénale provoque des fluctuations de la pression artérielle. En cas d'évolution compliquée de la maladie, il existe des processus stagnants dans les tissus pulmonaires qui provoquent des symptômes asthmatiques, des troubles prononcés du myocarde, conduisant à des processus de décompensation cardiaque et accompagnés de signes de tachycardie, de fibrillation auriculaire, d'hépatomégalie (foie élargi) et d'oedème.

Les signes les plus prononcés de la maladie sont observés dans la thyrotoxicose auto-immune. En conséquence, la sécrétion hypophysaire accrue de SE (substance exophtalmique) chez certains patients se développe rapidement sous les yeux et la cellulose rétrobulbaire gonfle.

photo des symptômes de thyrotoxicose chez les femmes

Le remplacement par du tissu fibreux fibreux provoque la formation d'une ophtalmopathie complexe avec la manifestation de divers traits caractéristiques:

  • Symptômes du delimplme - avec une fissure palpébrale étendue et l'apparition d'une bande blanche entre l'iris et la paupière.
  • Signe Stelvaga, montrant un rare clignement des yeux, en raison d’une violation de la sensibilité de la cornée oculaire.
  • Symptômes de Moebius - incapacité à garder les yeux dans une position réduite.
  • Les symptômes de Graefe sont dus au retard de la paupière lorsqu’on baisse le regard et qu'on tourne le globe oculaire vers le bas.

Lorsque l'hypersécrétion d'hormones stimulant la thyroïde se produit avec une lésion prédominante du cerveau thalamique (monticule visuelle), le développement d'une exophtalmie maligne se développe. On note des manifestations unilatérales ou bilatérales, principalement dans l'âge moyen du patient.

Manifesté par une forte saillie des globes oculaires avec une sortie possible des orbites. Les éléments suivants sont notés:

  • syndrome de douleur aiguë dans la région des orbites oculaires;
  • signes de diplopie (vision double);
  • troubles du mouvement des yeux;
  • inflammation de la conjonctive et de la cornée, avec ses ulcérations et désintégrations possibles;
  • dommages aux nerfs optiques et leur possible atrophie.

Traitement de la thyréotoxicose - médicaments et méthodes

Les techniques de traitement de la thyréotoxicose sont dues à l’utilisation de méthodes conservatrices, notamment la thérapie à l’iode radioactif et le traitement chirurgical.

Dans le traitement conservateur utilisant des médicaments qui ont la propriété écrasante de la sécrétion d’hormones thyroïdiennes. Nommé conformément aux sondages. La posologie et la durée du traitement sont individuelles et corrigées au cours du traitement thérapeutique. Le groupe principal est:

  1. Antithyroïdiens et thyréostatiques compensant l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Utilisé pour retarder le traitement par la thérapie à l'iode. Il s'agit de médicaments et d'analogues du mercazolil, du tyrozol, du tiamazol, du propitsil ou de l'espa-carba, qui, associés à un traitement symptomatique, aident à normaliser les processus corporels.
  2. En tant que traitement symptomatique, des médicaments sont prescrits, dont le principal ingrédient est «Propranolol», «Aténolol» et «Métoprolol». Ce sont «Anaprilin», «Propranobène» et autres, «Atenolol Nycomed», «Betacard», etc. «Vasacardin», Betalok », etc.

La thérapie est longue - au moins un an et demi, avec un contrôle constant des niveaux hormonaux. Parfois assigné comme une phase préparatoire à une intervention chirurgicale.

Le traitement chirurgical de la thyrotoxicose consiste essentiellement en une résection partielle ou sous-totale de la glande thyroïde. Nommé en cas d'échec ou d'échec d'un traitement conservateur. Lorsque la taille de la glande thyroïde provoque un dysfonctionnement de la respiration et de la déglutition, ou une compression des plexus nerveux ou vasculaires dans le cou.

  • Le résultat de cette intervention est le développement d'un état d'hypothyroïdie. Le manque d'hormones est compensé par la prise de médicaments hormonaux.

Le traitement par l'iode est utilisé dans les processus compliqués sévères dus à des pathologies cardiaques, au développement d'un goitre multinodulaire, d'un adénome ou d'une intolérance aux médicaments antithyroïdiens. L'iode radioactif, qui brûle la glande thyroïde trop active, est produit sous forme de capsule et de solution. Selon la dose utilisée, l'ablation de la thyroïde peut être partielle ou locale.

Chez la plupart des patients (jusqu'à 80%), une guérison est obtenue après la première procédure. La réadmission est fixée en cas de persistance des symptômes pendant six mois. Depuis un demi-siècle déjà, cette méthode est considérée comme la plus efficace dans le traitement de la thyrotoxicose.

Le pronostic de la thyréotoxicose est favorable, car la maladie répond bien au traitement thérapeutique. Afin d'éviter un nouveau cycle de développement de l'hyperfonctionnement thyroïdien, un suivi régulier de l'endocrinologue est nécessaire, à la fois pendant la période de traitement conservateur et après le traitement thérapeutique.

Thyrotoxicose de la glande thyroïde

La thyréotoxicose de la glande thyroïde est un syndrome dans lequel la sécrétion de la glande thyroïde augmente constamment. Il en résulte une intoxication persistante aux hormones thyroïdiennes, entraînant une perturbation des systèmes cardiovasculaire, digestif, nerveux et autre.

La glande thyroïde est la plus grande glande du système endocrinien du corps et affecte la thermorégulation, le métabolisme et l'absorption du calcium dans le corps. En cas d'hyperfonctionnement prolongé dans l'organisme, le métabolisme augmente considérablement, ce qui entraîne une perte de poids, une soif insatiable, des troubles de la miction et une diarrhée.

Types de thyréotoxicose

Thyrotoxicose (hyperthyroïdie) est divisé en trois degrés en fonction de la gravité de la maladie:

  • Étape facile - basée sur l'hyperthyroïdie sans symptômes cliniques évidents. Ce type a pour nom thyrotoxicosis manifeste.
  • La thyrotoxicose de stade intermédiaire ou de stade 2 se caractérise déjà par des manifestations plus perceptibles, telles qu'une légère perte de poids (5 à 10 kg), une tachycardie légère et une capacité de travail réduite. Cette étape est également appelée thyrotoxicose infraclinique. Le traitement dans ce cas est choisi principalement médical, parce que les symptômes sont mineurs, mais ils sont déjà perceptibles. Il repose sur une production réduite de TSH avec des hormones thyroïdiennes normales dans le sang. Fondamentalement, il est basé sur la réduction de la fonction de la glande pituitaire.
  • Le stade sévère est dû à un dysfonctionnement de l'hypothalamus et la clinique pour thyrotoxicose est clairement exprimée (manifestation de la plupart des symptômes). On peut également noter de graves violations de toute une gamme de systèmes, une perte de poids brutale pouvant atteindre 50% de la masse totale, des attaques périodiques de tachycardie (à partir de 140 battements par minute), une pression élevée constante et une performance presque complètement réduite. Des sauts notables dans les hormones T4 et T3. La thyréotoxicose à ce stade peut être irradiée.

Voici un exemple de développement de la thyrotoxicose: photo. Vous pouvez également vous familiariser avec cette maladie dans divers sites médicaux où l’on discute activement de la thyrotoxicose. Le forum est destiné aux personnes confrontées à cette maladie. Vous y trouverez également des articles sur les examens de la thyrotoxicose, dans lesquels les gens parlent de différentes méthodes de traitement.

Thyrotoxicose: Causes

Le syndrome de thyrotoxicose est causé par un excès d'hormones thyroïdiennes, résultant des maladies passées suivantes: thyrotoxicose avec goitre diffus et goitre toxique multinodulaire. La thyrotoxicose dans de tels cas est le symptôme d'une maladie plus grave. Dans des cas plus rares, une thyrotoxicose a été observée après des maladies virales graves (thyroïdite subaiguë). Ce dernier à un stade avancé peut provoquer une atrophie de la glande thyroïde.

Le goitre toxique diffus (thyrotoxicose) ou la maladie de Baser-Graves est une maladie auto-immune systémique héréditaire. La base de la manifestation de cette maladie est la production d’anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH. La thyréotoxicose est dans ce cas une conséquence de la maladie. Il est statistiquement établi que les femmes tolèrent la thyrotoxicose auto-immune 5 à 10 fois plus souvent que les hommes. De plus, la thyréotoxicose chez l'homme est différente de celle chez la femme.

Le goitre toxique multinodulaire est une maladie qui repose sur un manque d'iode consommé avec de la nourriture. Si pendant longtemps le corps a été privé de la réserve d’iode, il en résulte une hyperfonctionnement de la glande thyroïde afin de la compenser dans le corps. Dans ce cas, des nœuds supplémentaires se forment dans la glande thyroïde, ce qui contribue à une synthèse accrue des hormones thyroïdiennes. En conséquence, la maladie est diagnostiquée - thyrotoxicose.

Une thyréotoxicose médicale peut survenir dans certains cas. Elle est causée par des médicaments hormonaux qui provoquent une hyperfonction de la glande thyroïde.

Pathogenèse au cours de la thyréotoxicose

  • En raison de l'augmentation du métabolisme cellulaire dans le corps, la teneur en oxygène augmente, ce qui conduit à une violation de la thermorégulation;
  • L'hypersensibilité à diverses situations stressantes, perçues par le système nerveux sympathique, est le plus souvent observée lors du diagnostic d'une thyréotoxicose infraclinique;
  • En augmentant la conversion des androgènes en œstrogènes, ce qui entraîne une augmentation du rapport proportionnel entre eux, la fonction sexuelle est réduite. Ceci est particulièrement visible pour la libido des hommes;
  • Insuffisance surrénale due à une diminution du cortisol dans le corps;
  • Développement de diverses maladies auto-immunes auxquelles une thyréotoxicose est transmise. L'opération dans ce cas est le traitement le plus efficace;
  • Chez les hommes, la manifestation du génotype féminin (changements physiques et émotionnels).

Thyrotoxicose: symptômes

Identifiez les signes suivants de thyréotoxicose:

  1. La maladie de la thyrotoxicose entraîne différents changements dermatologiques: les cheveux deviennent plus fins, la peau est plus chaude et plus humide, le système circulatoire est visible, ce qui apparaît à travers une fine couche de peau, les plaques des ongles ne sont pas enrichies en calcium, se décomposent et s’exfolient en permanence à partir du lit des ongles. Les changements corporels liés à l'âge sont lents.
  2. Symptômes oculaires avec thyréotoxicose: la fente de l'œil augmente, il y a une saillie du globe oculaire, un gonflement des paupières, qui se caractérise par un assombrissement de la couleur et un gonflement.
  3. Augmentation de la pression artérielle, la tachycardie, qui a provoqué une insuffisance cardiaque;
  4. Troubles du système respiratoire: essoufflement apparaît, diminue la quantité maximale d'air que les poumons peuvent collecter.
  5. Fatigue physique constante, perte de poids, masse osseuse réduite. De plus, il existe parfois des tremblements arbitraires dans les membres, dus à une accumulation importante de potassium dans les os. Il affecte toujours l'appareil vestibulaire, à la suite de quoi l'activité motrice diminue;
  6. Au cours des deux premières étapes, l’appétit augmente, ce qui ne conduit pas à une augmentation de la masse musculaire et de la masse grasse, mais à sa perte. Il peut aussi y avoir des nausées, des vomissements, de la diarrhée;
  7. Réaction plus prononcée au stress, atteignant parfois les attaques de panique, l'irritabilité, la nervosité, l'insomnie, l'augmentation des capacités mentales, la parole accélérée;
  8. Chez les femmes, il y a violation du cycle menstruel, ce qui peut entraîner une aménorrhée. Chez les hommes, il existe une augmentation des glandes mammaires, une perte de puissance complète ou partielle. Peut conduire à l'infertilité féminine et masculine;
  9. Mictions fréquentes;

10. Les changements dans le sang ne sont observés que dans le laboratoire.

Thyrotoxicose: diagnostic

Lorsqu'un patient se présente à la clinique avec les problèmes susmentionnés, l'endocrinologue lui prescrit tout d'abord des tests de thyréotoxicose. Au cours de l'examen, le patient est examiné à l'extérieur pour détecter la présence de modifications physiques de la glande thyroïde. Le diagnostic est fait à la conclusion des indicateurs suivants:

  • Selon une enquête du patient sur sa santé;
  • En termes de contenu des hormones T3 et T4 dans le sang du patient;
  • Selon la conclusion de l'échographie et de l'ECG. Une échographie est nécessaire pour identifier les anomalies physiques (formation de nœuds) qui ne sont pas visibles de l'extérieur. L'électrocardiographie est prescrite en raison du fait que le symptôme le plus fréquent apparaissant en premier lieu est un trouble du rythme cardiaque. Si l'échographie et l'ECG ont montré des modifications évidentes, le médecin peut alors demander à un scanner de déterminer l'emplacement exact des nodules;
  • La thyrotoxicose induite par le cordarone est une méthode moderne de diagnostic d’une maladie aux stades 1 et 2 du développement. Il est examiné lors d'une échographie.
  • Le patient a-t-il déjà reçu un traitement pour la glande thyroïde? Si tel est le cas, il est nécessaire de fournir tous les extraits du diagnostic précédent, quels médicaments ont été prescrits pendant le traitement, les chirurgies, etc.
  • Diagnostiquer d'autres systèmes si nécessaire.

Un diagnostic complet de thyrotoxicose n'est possible qu'après un examen approfondi. Dans le cas contraire, d'autres systèmes du corps sont examinés en vue de l'identification de pathologies. Il convient de noter que la thyrotoxicose a des conséquences. Ceux-ci incluent une atrophie de la glande thyroïde, un cancer et d'autres tumeurs malignes. Les complications de la thyréotoxicose sont principalement observées chez les patients âgés.

Thyrotoxicose: traitement

Thyrotoxicose - le traitement implique plusieurs méthodes, en fonction de l’ampleur des dégâts causés à cette maladie.

  • Traitement de la toxicomanie;
  • Intervention chirurgicale;
  • Traitement à l'iode radioactif;
  • Médecine traditionnelle.

Diet pour ariotoksikoze

Il convient de noter que le régime alimentaire et la consommation de grandes quantités d’eau jouent un rôle important dans la manière de traiter la thyrotoxicose. Les aliments suivants doivent être inclus dans la nutrition pour la thyrotoxicose:

  • Différents types de chou (chou de Bruxelles, mer, couleur et autres);
  • Épinards, radis, radis, navet;
  • Produits de soja;
  • Fraises, pêches;
  • Raifort, moutarde, wasabi.

À partir du régime de viande, vous pouvez manger presque toute la viande à la vapeur ou à l'étouffée. Du poisson il est nécessaire de donner la préférence aux produits de poisson de rivière. Ils ne contiennent pas d'iode. Tous les autres produits à base de poisson au moment du traitement doivent être différés jusqu'au rétablissement. Il faut comprendre que la thyrotoxicose ne peut être guérie avec un seul régime alimentaire, mais si vous suivez un régime alimentaire sain comprenant du goitre, vous pouvez contribuer à une récupération plus rapide.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la thyréotoxicose à l'aide de médicaments vise à supprimer l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Ceux-ci comprennent les médicaments antithyroïdiens pour la thyrotoxicose, qui réduisent la quantité d'hormones accumulées dans la glande elle-même.

Intervention chirurgicale

Ce type de traitement est utilisé dans le cas de la formation de goitres, maladies auto-immunes. Ici, par intervention chirurgicale, on supprime la totalité de la glande thyroïde ou sa partie contenant des tumeurs malignes. En règle générale, après le retrait d'une partie de la glande, sa fonction est normalisée et le patient n'a pas besoin de stimulation supplémentaire avec des hormones. Si plus de 70% de la glande thyroïde est retirée, une hypothyroïdie peut se développer (manque d'hormones produites), ce qui conduit à un traitement hormonal.

Traitement à l'iode radioactif

Le traitement de la thyréotoxicose à l'iode radioactif implique l'utilisation d'une capsule ou d'une solution aqueuse contenant cet élément. Une telle capsule ou solution est prise une fois. L'action de l'iode radioactif vise la destruction progressive des cellules thyroïdiennes, qui produisent ou accumulent trop d'hormones thyroïdiennes. L'iode dans la thyréotoxicose est l'un des traitements les plus efficaces pour obtenir une rémission de la maladie.

Thyrotoxicose: traitement des remèdes populaires

Non épargnée par la médecine traditionnelle et la thyrotoxicose. Le traitement folklorique implique l'utilisation d'infusions de potentille blanche, d'églantier, de coquilles de noix et d'aubépine. Ces plantes ont pour but de maintenir le corps en soulageant des symptômes tels que la tachycardie, la miction constante, l'hypertension artérielle, etc. Il est également important de comprendre que tous les traitements supplémentaires doivent être convenus avec votre médecin.

A la question "Peut-on guérir la thyrotoxicose?" Tous les médecins diront non. Hélas, ça l'est. En règle générale, il n’ya pas de guérison complète de la thyrotoxicose. Par conséquent, les médecins demandent une rémission, puis le patient est obligé de subir un examen à temps afin de ne pas avoir de rechute de thyréotoxicose.

Expertise médico-sociale

Se connecter avec uID

Catalogue d'articles

Types de contre-indications et conditions de travail.

Thyrotoxicose de grade I, travail physique et mental sévère avec
stress neuropsychiatrique important, effets indésirables
conditions microclimatiques et météorologiques, exposition à des
substances, vibrations, travail en hauteur, avec la tension de vue, travail de nuit,
fréquents voyages d'affaires.
Lorsque le degré de thyrotoxicose II - physique modéré et modéré
stresser le travail mental, travailler avec le rythme prescrit, conduire
professions, emplois exigeant une bonne coordination des mouvements, longue
focaliser ou changer rapidement d’attention, fixer le regard, faire
solutions sous pression du temps.
En cas de thyréotoxicose du degré III - les patients sont handicapés en temps normal
conditions de production.

Détails sur les symptômes, le traitement et la prévention de la thyrotoxicose

Quelle est l'efficacité du traitement de la thyrotoxicose et quelle est la probabilité d'un rétablissement complet sans récidive?

Qu'est-ce que l'ophtalmopathie, si la thyréotoxicose pendant la grossesse et après l'accouchement va s'aggraver?

Ces questions inquiètent la plupart des patients confrontés à un tel diagnostic.

Causes de développement et étymologie

La thyréotoxicose de la glande thyroïde ou l'hyperthyroïdie est un état pathologique du corps avec formation excessive des hormones thyroxine T4 et triiodothyronine T3.

Pour la qualité et la quantité d'hormones répond à la glande pituitaire, sécrète une hormone stimulant la thyroïde. C'est la TSH qui produit la T4 et la T3 en stimulant les cellules thyroïdiennes.

La thyréotoxicose se développe en cas de perturbation du fonctionnement sain du corps, dans lequel l'hypophyse abaisse le niveau d'hormone stimulant la thyroïde, ce qui modifie la quantité de thyroxine et de triiodothyronine.

Les manifestations cliniques de l'hyperthyroïdie dépendent du degré d'hormones thyroïdiennes en excès.

La thyréotoxicose a deux causes principales:

  1. Maladies qui entraînent la destruction du tissu thyroïdien, libérant des hormones qui pénètrent dans le sang.
  2. Maladies pour lesquelles la production d'hormones thyroïdiennes dépasse le taux autorisé.

La première option peut inclure les facteurs suivants dans le développement de la maladie:

  • thyrotoxicose induite par la cordarone ou thyrotoxicose induite par l'amiodarone;
  • thyréotoxicose iatrogène
  • thyroïdite destructive.

La définition générale dans laquelle le syndrome est provoqué par le surdosage de drogue s'appelle la drogue de thyrotoxicose.

La thyrotoxicose induite par l'amiodarone est due à un excès d'amidarone, qui fait partie de la préparation contenant de l'iode "Cordarone".

La thyroïdite destructive est divisée en plusieurs types:

Les maladies avec une production excessive d'hormones thyroïdiennes comprennent les types suivants:

  1. Goitre toxique diffus, dans lequel il existe une augmentation diffuse de la thyroïde.
  2. Adénome toxique et goitre toxique multinodulaire, dans lequel des hormones thyroïdiennes sont activement produites dans les nœuds.
  3. Tireotropinome - tumeurs de l'hypophyse ou des ovaires, accompagnées d'une production pathologique d'hormone TSH.

La cause la plus fréquente de thyrotoxicose auto-immune (85% des cas) est le goitre toxique diffus. Une complication de ce type est le développement de l'ophtalmopathie endocrinienne.

L'ophtalmopathie se développe à la suite d'une déficience du système immunitaire, dans laquelle les globules blancs sont produits sous forme d'anticorps qui se lient à la glande thyroïde et la poussent à augmenter la production d'hormones.

Ce sont ces anticorps qui affectent les cellules des orbites, ce qui conduit à une ophtalmopathie.

Types et symptômes

Les affections sont plus sensibles chez les femmes de 20 à 50 ans et moins courantes chez les hommes.

Thyrotoxicose gestationnelle distincte, qui se produit uniquement pendant la grossesse à la suite de sauts hormonaux dans le corps de la femme.

Compte tenu du niveau hormonal et de la gravité du syndrome, on distingue trois formes:

  1. Thyrotoxicose infraclinique (grade 1) - symptômes bénins avec une légère diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde tout en maintenant une triiodothyronine et une thyroxine normales.
  2. La thyrotoxicose modérée (degré 2) ou manifeste est une augmentation des symptômes résultant d'une augmentation des niveaux de thyroxine et de triiodothyronine tout en réduisant la quantité d'hormone stimulant la thyroïde.
  3. Sévère (grade 3) avec goitre toxique diffus.

Les symptômes de la thyrotoxicose dépendent de la gravité de la maladie. La thyrotolyse subclinique est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • l'insomnie;
  • la migraine;
  • anxiété;
  • agitation;
  • irritabilité;
  • névrose.

En grade 2, les symptômes suivants s’ajoutent aux modifications du système nerveux:

  • essoufflement;
  • la tachycardie;
  • une forte diminution ou augmentation de poids.

En grade 3, avec une thyréotoxicose grave, les symptômes généraux sont significativement renforcés comme suit:

  • épuisement du corps;
  • signes d'intoxication;
  • perturbation du fonctionnement des organes vitaux;
  • la paralysie musculaire thyrotoxique n'est pas exclue.

Dans certains cas, le taux de glucose sanguin augmente, ce qui conduit au développement d'un diabète thyroïdien.

Le syndrome de thyrotoxicose peut indiquer un certain nombre de symptômes:

  • tremblement des mains et gonflement des tissus mous;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • faiblesse musculaire;
  • l'ostéoporose;
  • perte de cheveux et cheveux gris précoces;
  • hyperhidrose.

Dans la région urogénitale, le syndrome provoque un certain nombre de troubles chez les femmes et les hommes:

  • violation du cycle menstruel;
  • fausse couche du fœtus;
  • diminution de la puissance ou de la libido;
  • augmentation de la miction;
  • le développement de la gynécomastie chez les hommes.

En plus de l'ophtalmopathie, possible violation des organes de la vision sous forme d'exophtalmie.

Les symptômes oculaires de thyrotoxicose de ce type sont des protrusions de globes oculaires.

En règle générale, la pathologie concerne les deux yeux, mais il existe des manifestations asymétriques. Accompagnant la manifestation de l'exophtalmie signes supplémentaires:

  • œdème des paupières;
  • vision réduite;
  • vision floue;
  • duplication d'images;
  • rezi;
  • se déchirer;
  • rare clignotant.

Une conjonctivite ou une kératite peuvent se produire en réduisant le nombre de clignements.

Traitement de la toxicomanie

La thyréotoxicose infraclinique permet de diagnostiquer au moyen d’analyses de laboratoire permettant de déterminer le contenu de TSH dans le sang et le taux d’hormones thyroïdiennes.

Les méthodes de recherche suivantes permettent d’établir la forme et les causes de la thyréotoxicose:

  • Échographie;
  • biopsie thyroïdienne;
  • la scintigraphie;
  • détection d'anticorps;
  • tomographie par ordinateur.

Selon la gravité de la maladie, un traitement conservateur ou chirurgical est appliqué.

La méthode conservatrice vise à réduire la production d'hormones thyroïdiennes par le biais de médicaments.

Les médicaments utilisés pour traiter la thyrotoxicose auto-immune et subclinique sont répartis comme suit:

  1. Les bêta-bloquants non sélectifs sont utilisés comme agents auxiliaires affectant le système cardiovasculaire et bloquant les hormones thyroïdiennes.
  2. Les iodures sont principalement utilisés pour se préparer à la chirurgie.
  3. Préparations pour l'hormonothérapie substitutive.
  4. Préparations à base de lévothyroxine sodique pour améliorer la qualité de la vie et éviter les effets de la thyréotoxicose.

Les bêta-bloquants suppriment les signes de thyrotoxicose, par conséquent, le diagnostic au moment de leur administration est difficile.

Cette série comprend les médicaments suivants:

Le plus souvent reçu "Propranolol"

Le médicament est pris par voie orale 2 à 3 fois par jour. La posologie dépend du diagnostic et varie de 20 mg à 160 mg. La dose quotidienne maximale est de 320 mg (dans les cas graves - 640 mg).

La posologie est réduite en réduisant les manifestations symptomatiques et est annulée lorsque l’euthyroïdisme est atteint.

En cas de crise thyréotoxique, le médicament est administré par voie intraveineuse à une dose de 1 mg. Sous le contrôle de l'électroencéphalogramme, en cas d'efficacité insuffisante, la dose est augmentée à 10 mg.

"Propranolol" a un certain nombre de contre-indications:

  • grossesse et allaitement après l'accouchement;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • maladies respiratoires;
  • diabète sucré;
  • le psoriasis;
  • pathologie du foie et des reins.

Pour les enfants et les patients âgés, le médicament est prescrit avec prudence.

En prenant "Propranolol", certains effets secondaires sont possibles:

  1. Trouble du système nerveux (insomnie, migraine).
  2. Violation des organes de la vision (yeux secs, kératoconjonctivite).
  3. Perturbation du fonctionnement du système cardiovasculaire (arythmie, angiospasme).
  4. Trouble gastro-intestinal (flatulences, vomissements).
  5. Réaction allergique avec manifestations cutanées (urticaire, alopécie).
  6. Perturbation du système respiratoire (rhinite, bronchospasme);

Peut-être une diminution du désir sexuel et des modifications significatives des paramètres de laboratoire (thrombocytopénie, activité des enzymes hépatiques).

Pour le traitement de la thyrotoxicose auto-immune et du goitre, ainsi que pour la préparation de l'opération, on a utilisé avec succès des médicaments antithyroïdiens, notamment des iodures.

Ces médicaments peuvent inclure les médicaments suivants:

"L'iodure de potassium" est administré sous forme de solution ou de comprimés. Le médicament contrôle le processus de production d'hormones thyroïdiennes.

Il est pris par voie orale à raison de 0,04 g tous les 7 jours, imbibé de gelée ou de lait pour éviter les irritations du tractus gastro-intestinal.

Lorsque la réception diffuse du goitre est effectuée conformément au schéma:

  1. La posologie initiale est de 0,04 g trois fois par jour.
  2. Augmentez ensuite la dose de 0,125 g en une ou deux doses.
  3. La durée du cours est de trois semaines, après - 10 jours de pause.

"Iodure de potassium" contient un certain nombre de contre-indications d'utilisation:

  • la grossesse
  • manifestations allergiques de la peau et du pus;
  • maladie rénale;
  • la tuberculose;
  • hypersensibilité à l'iode.

Dans des cas particuliers, enfants et femmes après l'accouchement, la posologie est ajustée aux indicateurs de laboratoire.

Les effets secondaires de "Iodure de potassium" sont les variations suivantes des écarts:

  • réactions allergiques;
  • la tachycardie;
  • troubles du sommeil;
  • l'hyperhidrose;
  • dérange le tube digestif.

Les processus destructifs de la glande thyroïde, dans lesquels les cellules se décomposent et une quantité excessive de gomones thyroïdiennes sont éliminés dans le sang, sont traités en prenant des hormones glucocorticostéroïdes.

Ces médicaments incluent "Prednisolone".

Le médicament est pris 30 minutes avant un repas, lavé avec de l'eau.

Les patients avec le stade initial de la maladie à prendre "Prednisolone" sont recommandés dans ces dosages:

  • âge jusqu'à 55 ans sans troubles CVS - 1,6 à 1,8 µg / kg de poids;
  • âge supérieur à 55 ans et patients atteints de pathologies cardiovasculaires - 0,0 µg / kg;
  • patients pesant moins de 30 kg - calcul de la posologie selon la formule "poids idéal";

Un ajustement à la hausse est recommandé tous les deux mois jusqu'à ce que la thyrotropine se normalise dans le sang.

Parmi les contre-indications à la prise de prednisolone figure la liste de facteurs suivante:

  • intolérance aux composants;
  • maladies du tractus gastro-intestinal et insuffisance rénale-hépatique fonctionnelle;
  • maladies parasitaires ou infectieuses;
  • hyperlipidémie et hypoalbuminémie;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • maladies du système endocrinien;
  • virus d'immunodéficience et la période de vaccination.

Le médicament doit être prescrit avec prudence aux femmes enceintes et aux femmes après l'accouchement pendant l'allaitement.

Parmi les effets secondaires, souvent causés par la rétention de sodium et les liquides organiques, figurent les symptômes suivants:

  • des troubles du système osseux;
  • dysfonctionnements du tube digestif;
  • manifestations cutanées;
  • effet négatif sur le nerf optique;
  • troubles du système nerveux (psychose aiguë);
  • dysfonctionnement cardiovasculaire (CHF, thrombose);
  • dysfonctionnement endocrinien (diabète, obésité).

Les effets secondaires comprennent le «syndrome de sevrage», qui entraîne des signes de malaise général ou une exacerbation de la maladie actuelle.

Dans les cas extrêmes, une crise hypoadrénale peut survenir, entraînant la mort sans l'administration en temps voulu du médicament.

Afin d'éviter le "syndrome de sevrage", la dose doit être réduite lentement.

L'utilisation de préparations de lévothyroxine sodique portant les noms suivants contribue à assurer aux patients une qualité de vie complète:

Le traitement médicamenteux est effectué sous le contrôle des données d'analyse sanguine biochimique et clinique.

Pour déterminer avec précision le dosage du médicament et, si nécessaire, son ajustement, il est nécessaire de vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes et la quantité de TSH dans le sang une fois par trimestre.

Autres traitements

Outre le traitement médicamenteux, il en existe plusieurs autres.

L'utilisation combinée pour tous les groupes de patients, y compris les femmes après l'accouchement et pendant la grossesse, fournit le meilleur résultat.

Régime alimentaire

Pour lutter contre la maladie devrait changer de mode de vie et ajuster le régime alimentaire.

Le menu du patient doit inclure les composants suivants:

Exclus ou limité dans la consommation d'aliments contenant des composants de l'action stimulante:

  • café et chocolat;
  • thé fort;
  • les épices;
  • épicé et fumé.

Les repas doivent être équilibrés, dans lesquels la quantité de glucides et de graisses ne dépasse pas le taux quotidien.

Médecine populaire

Avec l'approbation du médecin et en combinaison avec d'autres méthodes, seule la thyréotoxicose infraclinique peut être traitée avec la médecine traditionnelle.

Les recettes à base d'ingrédients naturels sont particulièrement populaires:

  • les betteraves;
  • la valériane;
  • aubépine;
  • Rowan;
  • potentille blanche;
  • Calotte baïkalienne.

Les betteraves sont consommées crues à jeun, 100 à 150 g par jour. Après l'accouchement doit être utilisé avec prudence, car le légume peut provoquer des flatulences.

La recette la plus efficace pour cette pathologie, en tant que thyrotoxicose infraclinique, est considérée comme une décoction de potenchatka blanc, qui est préparée de la manière suivante:

  1. Recueillir la potentille au stade initial de la floraison et sécher.
  2. 10 g du mélange versez 250 ml d’eau bouillante.
  3. Insister sur le mélange brassé dans un thermos pendant 12 heures.
  4. Prendre trois fois par jour, 100 ml en 30 minutes. avant les repas.

La dose de perfusion doit d'abord être augmentée progressivement jusqu'à 250 ml à la fois, puis réduite lentement. La durée d'admission est de 10 mois.

Iode radioactif

Cette technique peut être qualifiée de traitement à l'iode radioactif.

L'élément du médicament, pénétrant dans le corps avec une seule dose (moins souvent - répété), affecte les cellules de la glande thyroïde, entraînant leur mort.

Après un traitement à l'iode radioactif, un traitement hormonal substitutif est nécessaire.

En raison de l'irréversibilité du processus de mort cellulaire sous l'influence de radiations, cette méthode peut être attribuée à la chirurgie. Cependant, le traitement à l'iode radioactif par rapport à l'opération présente les avantages suivants:

  • pas besoin de préparer la thyréostatique;
  • en sécurité
  • opération moins chère;
  • hospitalisation à court terme;
  • Il n'y a pas de restrictions d'âge et de maladies associées.

L'utilisation d'iode radioactif est contre-indiquée pour les femmes enceintes et pendant l'allaitement.

Méthode chirurgicale

En cas d'impossibilité de traitement à l'iode radioactif, une opération avec préparation préalable de thyréostatique est recommandée (Mercazolil, Tyrosol).

La méthode chirurgicale est réduite à une résection partielle ou sous-totale de la glande thyroïde.

Après élimination totale, l'hypothyroïdie est due à une chute brutale du taux d'hormones thyroïdiennes.

Ces patients se voient prescrire un apport continu d'hormones synthétiques.

Complications possibles et pronostic

La complication la plus grave de la maladie est la crise thyréotoxique. Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer une complication:

  • opération;
  • le stress;
  • maladies infectieuses;
  • traitement médicamenteux inapproprié ou son absence.

En cas de crise, un certain nombre de symptômes apparaissent:

  • pression supérieure à 200 mm
  • fièvre avec des températures allant jusqu'à 400 ° C;
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • troubles dyspeptiques (vomissements, diarrhée);
  • tachycardie plus de 180 battements par minute.

Des soins médicaux non payés entraînent la mort du patient. Les pathologies suivantes peuvent être attribuées à des complications moins dangereuses:

  • la probabilité d'anomalies fœtales chez les femmes enceintes;
  • fibrillation auriculaire;
  • lésion du système nerveux central;
  • hypertension artérielle;
  • cardiopathie ischémique;
  • psychose thyréotoxique (rarement).

Avec une détection rapide et un traitement de qualité de la thyréotoxicose, le pronostic est favorable.

Il est nécessaire de prendre en compte le facteur héréditaire et, à titre préventif, d’être examiné régulièrement en présence d’une maladie de la thyroïde chez des personnes apparentées au sang.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones