La grossesse est une période particulière dans la vie d’une femme lorsque sa santé peut avoir une incidence sérieuse sur le bien-être et le développement du fœtus. Et ici, l'un des indicateurs importants déterminés aux premiers stades est le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH, thyrotropine). Si la TSH est élevée pendant la grossesse, cela peut causer une anxiété et une agitation supplémentaires.

L'hormone stimulante de la thyroïde joue un rôle particulier dans l'organisme. Il se forme dans l’hypophyse et contrôle l’activité de la thyroïde en stimulant la production de ses hormones: la triiodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4), participant au métabolisme, aux systèmes sexuel, cardiovasculaire et autres systèmes du corps.

Norma TTG

Pendant la grossesse, le taux de thyréotropine n’est pas le même: il varie des valeurs minimales pendant les premières semaines au maximum à la fin du dernier trimestre. En moyenne, le taux de TSH varie de 0,2 à 4 µMU / ml. Dans la plupart des laboratoires, les normes peuvent différer légèrement les unes des autres: ceci est dû à l'utilisation de diverses méthodes et réactifs pour l'analyse.

Parfois, il y a une diminution de la TSH tout au long de la grossesse, ce qui peut également être une variante de la norme. En outre, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde fluctue au cours de la journée: il est élevé pendant la nuit et le matin et diminue le soir. Quand ils sont éveillés la nuit, les rythmes biologiques dans la formation des hormones changent. Également dans différentes régions de la planète, il existe de légères différences dans le niveau de TSH parmi la population.

Si une femme avant la grossesse souffrait déjà d'une maladie de la thyroïde, la dynamique des modifications du taux de TSH dans le sang est importante: existe-t-il une tendance à la diminuer ou à l'augmenter?

Symptômes de TSH élevée

Des niveaux élevés de TSH pendant la grossesse peuvent être accompagnés des symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • fatigue accrue;
  • diminution de l'activité physique;
  • attention distraite;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • épaississement du cou.

Cependant, tous ces symptômes se manifestent eux-mêmes à un stade précoce, de sorte qu'une femme peut accepter un tel état de santé comme un phénomène tout à fait normal.

Cependant, il existe un certain nombre d'autres signes, remarquant que la femme doit apparaître chez le médecin:

  • prise de poids excessive (plus de 6 kg au cours des 3 premiers mois);
  • signes sévères de l’hypothyroïdie - faiblesse grave, somnolence, ralentissement des processus mentaux, troubles de la mémoire.

Pour savoir avec certitude si TSH est élevée ou non au début de la grossesse, les experts recommandent de procéder à une analyse au plus tard à 6-8 semaines de gestation.

Raisons

Dans le corps, la thyrotropine stimule la formation de T3 et t4, qui régulent le métabolisme au niveau cellulaire. Lorsque les taux de thyroxine et de triiodothyronine augmentent, la concentration de TSH diminue respectivement et, à leurs valeurs minimales, il existe une augmentation maximale de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. Par conséquent, si le taux de TSH est élevé pendant la grossesse, cela signifie qu’il existe à présent un déficit en hormones thyroïdiennes.

Physiologique

Immédiatement après la conception, la hCG (gonadotrophine chorionique) commence à être synthétisée dans le corps d'une femme enceinte. Il provoque un stress accru de la glande thyroïde, produisant de la thyroxine et de la triiodothyronine pour lui-même et pour le fœtus. Ceci, à son tour, réduit le niveau de thyrotropine dans le sang.

Cependant, au deuxième trimestre, à partir de 18 semaines, la glande thyroïde commence à fonctionner de manière indépendante chez le fœtus et le besoin en hormones thyroïdiennes maternelles diminue. Pour cette raison, la glande thyroïde d'une femme enceinte commence à les synthétiser en petites quantités, ramenant progressivement son activité au niveau physiologique normal, et la TSH augmente donc avec le temps.

Autres raisons

Parmi les autres raisons de l’augmentation de la TSH pendant la grossesse figurent:

  • l'hypothyroïdie;
  • la dépression;
  • augmentation du stress psycho-émotionnel, stress;
  • exercice excessif;
  • diverses maladies chroniques entraînant une suppression complète ou partielle de la fonction thyroïdienne;
  • fumer;
  • tumeurs hypophysaires;
  • prendre certains médicaments, y compris l'iode;
  • état après des blessures et des chirurgies;
  • intoxication par des sels de métaux lourds, etc.

Si le niveau de TSH est élevé, l'analyse doit être répétée au bout de quelques jours: un bon repos et un environnement calme suffisent parfois pour que cet indicateur se normalise. Cependant, si et lorsque le réexamen de TSH reste élevé, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic plus approfondi.

Est-ce dangereux?

Les effets d'une TSH élevée pendant la grossesse sont particulièrement perceptibles aux premiers stades, car c'est pendant cette période que se produisent la ponte et la formation de tous les principaux systèmes et organes du bébé.

Lorsque l'hormone TSH est augmentée de plus de 2 fois pendant la grossesse, on peut observer:

Une TSH fortement élevée au cours du deuxième trimestre de la grossesse peut entraîner un décollement prématuré du placenta.

Quel médecin contacter avec TSH élevé?

Si le taux d'hormone TSH est élevé pendant la grossesse, vous devez contacter votre gynécologue-obstétricien et, si nécessaire, des spécialistes restreints: un endocrinologue, un gynécologue-endocrinologue.

Diagnostics

Pour savoir si la TSH est élevée ou non pendant la grossesse, vous devez effectuer un test sanguin pour la thyrotropine.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • Pendant deux jours, exclure l’utilisation de préparations à base d’iode ou de médicaments contenant des stéroïdes, des hormones thyroïdiennes.
  • Évitez la surcharge physique et psycho-émotionnelle pendant la journée.
  • Pendant 2-3 heures la veille de l’étude, ne prenez aucun autre liquide que de l’eau pure non gazeuse.

Dans les cas où la TSH est élevée, un examen plus approfondi doit être effectué pendant la grossesse pour déterminer la cause de cette affection.

À cette fin, le médecin traitant prescrit d'autres méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments, par exemple:

  • Échographie de la glande thyroïde;
  • IRM du cerveau;
  • profil complet des hormones responsables de la fonction thyroïdienne - T libre, commun3, T4, anticorps anti-thyroperoxydase (TPO), thyréoglobuline, anti-récepteurs de la TSH.

Traitement

Si l'augmentation de la TSH s'est avérée insignifiante pendant la grossesse, le médecin ne prescrira probablement pas de traitement médicamenteux. Dans ce cas, il suffira de surveiller périodiquement le niveau de l'hormone et d'éviter une augmentation du stress et de l'effort physique.

Lorsque la TSH est légèrement élevée, mais qu'il y a un déficit en thyroxine, ou pendant la grossesse, le titre en anticorps anti-TPO est augmenté, le bruit de fond hormonal est alors obligatoirement corrigé.

Un traitement plus grave nécessite une condition lorsque la TSH augmente de 7 fois ou plus par rapport à la norme. Ceci est fait par l’endocrinologue, qui décrit en détail le schéma posologique de la L-thyroxine, l’iodomarine, avec une TSH élevée pendant la grossesse.

Il convient de rappeler qu'un certain nombre de médicaments peuvent provoquer une augmentation du taux de TSH:

  • la prednisone et d'autres hormones stéroïdes;
  • les β-bloquants;
  • neuroleptiques et certains autres médicaments.

Par conséquent, si une femme enceinte prend ces médicaments, l’endocrinologue ajuste la dose ou l’annule complètement.

La L-thyroxine et ses analogues sont généralement pris pendant une longue période, y compris après l'accouchement. Le traitement commence par de petites doses, qui augmentent progressivement jusqu'à ce que le niveau T soit normalisé.3 et t4. Une ingestion incontrôlée de L-thyroxine peut provoquer le cancer. Par conséquent, l'auto-traitement à des niveaux élevés de TSH est interdit.

L'iodomarine est souvent prescrit aux femmes enceintes en tant qu'agent prophylactique en cas de possible déficit en iode, exacerbé lors de l'accouchement. L'absence de cet élément entraîne un retard dans le développement mental du fœtus. Par conséquent, il est recommandé de prendre Jodomarin pendant la grossesse. La posologie standard est de 200 mg par jour.

Aux valeurs élevées de TSH, le médicament peut réduire son niveau en cas de déficit en iode, mais dans d’autres situations, il est inefficace. Par conséquent, vous devez toujours consulter un endocrinologue au sujet de la posologie et de la possibilité d'une administration ultérieure d'iodomarine, ainsi que d'autres médicaments contenant de l'iode avec une TSH élevée. En savoir plus sur la prise d'iodomarina pendant la grossesse →

Des niveaux élevés d'hormone stimulant la thyroïde - ceci n'est pas une phrase. De nombreuses femmes ont donné naissance à des enfants en parfaite santé grâce à un traitement rapide et à des mesures préventives simples. Il est nécessaire d'augmenter l'apport en aliments riches en iode, de traiter en temps utile les maladies de la thyroïde existantes, d'administrer strictement de l'iodomarine et d'autres médicaments contenant de l'iode, si prescrit par un médecin, de marcher quotidiennement, de respirer l'air frais, de contrôler le stress et d'éviter une surcharge psycho-émotionnelle et physique.

Auteur: Margarita Zamorskaya, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Je vais devenir mère - FIV, planification, grossesse, accouchement et après l'accouchement

Rubriques

Le taux de TSH pendant la grossesse en 1, 2, 3 trimestres: quels devraient être les indicateurs et comment passer correctement l'analyse pour contrôler

La santé endocrinienne de la femme joue un rôle important non seulement dans la conception d'un enfant, mais aussi dans son transport. L’une des principales hormones qui affecte le système de reproduction de la femme est l’hormone stimulant la thyroïde. La future mère a besoin de savoir quel est le taux de TSH pendant la grossesse au cours des premier, deuxième et troisième trimestres, lorsqu'il est nécessaire de faire un don de sang pour des tests, pourquoi et pourquoi le taux de TSH augmente ou diminue à différents moments de la grossesse.

Le contenu

  1. TSH et son effet sur le développement de la grossesse
  2. Analyse de la TSH pendant la grossesse: calendrier, préparation et indications
  3. Taux basés sur le trimestre
  4. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au cours du premier trimestre
  5. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au deuxième trimestre
  6. L'effet de la concentration d'hormones dans le sang au troisième trimestre
  7. Faible niveau de TSH
  8. TSH élevé pendant la grossesse
  9. Réglage du niveau TTG
  10. Anticorps anti-thyroglobuline
  11. La relation entre le début de la grossesse et la TSH

TSH et son effet sur le développement de la grossesse

La synthèse de l'hormone stimulant la thyroïde a lieu dans l'hypophyse antérieure. Après l'avoir fait commence à remplir sa fonction principale - contrôler le travail de la glande thyroïde. C'est pourquoi on parle souvent d'hormone thyroïdienne, mais ce n'est pas le cas. Le fer lui-même synthétise deux hormones majeures - T3 et T4.

Très souvent, en violation de la production de TSH, il se produit un dysfonctionnement du corps, qui affecte la concentration d'hormones spécifiques. Ceci est très dangereux pendant la grossesse car les T3 et T4 remplissent des fonctions importantes:

  • en raison de leur activité, le corps jaune est stimulé, ce qui contribue à préserver l'embryon au stade initial de développement;
  • au début du premier trimestre, les hormones thyroïdiennes stimulent le développement sain du cerveau au niveau cellulaire;
  • participer au contrôle de l'éducation et du développement de tous les organes du fœtus.

Lors de la grossesse, le corps de la femme commence à produire de l'hormone chorionique, qui affecte la glande thyroïde. Étant donné que la glande thyroïde et l'hypophyse se lient avec une rétroaction négative, la concentration de TSH augmente ou diminue.

Test correct pour la TSH pendant la grossesse: calendrier, préparation et indications

La meilleure option serait de procéder à l’analyse au stade de la planification de la grossesse. Une telle approche permettra de diagnostiquer les troubles et de mettre en place un traitement correctif dans le temps, sans nuire à la santé du fœtus. Si la femme n'a pas réussi l'analyse quand la planification était prévue ou si la grossesse était imprévue, l'obstétricien-gynécologue vous prescrira une analyse à la première visite (le meilleur moment pour l'accouchement est de 6 à 8 semaines de gestation).

Le sang au niveau de TSH devrait être donné le matin et l'estomac vide. Un jour avant l'accouchement, une femme devrait éliminer les efforts physiques et la consommation de nicotine, le cas échéant.

Lors de la prise de médicaments régulant le travail de la glande thyroïde, une consultation supplémentaire avec un endocrinologue est nécessaire avant l'accouchement. Dans la plupart des cas, il n'est pas recommandé de prendre un comprimé le jour de l'accouchement.

Une perturbation du niveau de TSH peut nécessiter un don de sang régulier pour le contrôle. Dans ce cas, l'analyse doit être prise à peu près au même moment. À quelle fréquence vous devez faire une analyse - votre médecin décide. La plage de changement peut varier de 10 jours à un mois en fonction du traitement exécuté. Le délai d'obtention du résultat dépend de l'équipement de laboratoire.

Indicateurs de TSH normale en fonction du trimestre

Les modifications du niveau de TSH pendant la grossesse sont la norme. Cela est dû au développement du fœtus. Ainsi, au cours du premier trimestre, l’embryon n’a pas encore sa propre glande thyroïde. L’enfant tire donc les hormones nécessaires du corps de la mère. En raison d'un tel saut au tout début de la grossesse, le niveau de TSH chez une femme diminue fortement et les T3 et T4 augmentent. Le deuxième trimestre s'accompagne d'un équilibrage progressif de toutes les hormones endocriniennes. Et seulement au troisième trimestre, une femme a une concentration normale de TSH, T3 et T4.

Norme TSH pour les femmes enceintes

Chaque corps de la fille pendant la grossesse dirige ses activités sur le port de l'enfant. Cela s'applique également au système endocrinien.

En attendant un enfant, il est difficile de surveiller les hormones qui subissent des changements. La détermination de l'index hormonal TSH est obligatoire. L'hormone de stimulation de la thyroïde fournit plus d'informations sur l'état du corps de la femme pendant la grossesse.

La TSH est une hormone produite par la glande pituitaire. Le travail principal de la TSH est de réguler le processus de travail de la glande thyroïde. Les endocrinologues et les gynécologues savent que cette hormone joue un rôle important dans le processus de grossesse. Il produit de la triiodothyronine et de la thyroxine, des hormones de croissance responsables du métabolisme.

Elle affecte également le flux de travail de systèmes tels que sexuel, digestif et cardiovasculaire. Cette hormone permet de comprendre à quel point le développement des enfants est bien.

Production d'hormones

La TSH a un impact sur le processus de production d'autres hormones qui affectent les principaux systèmes du corps de la femme.

Il affecte également l'état psychologique général et l'humeur. Une fois que la conception a eu lieu, l'embryon commence à sécréter l'hormone hCG, affectant ainsi la glande thyroïde de la future mère. Par conséquent, TSH est activé.

Le fœtus n'a pas la capacité de créer des hormones de la glande, il les prend donc dans le sang maternel. Dans le corps de la femme pendant la grossesse, une quantité énorme de thyroxine est libérée et les niveaux d'hormone stimulant la thyroïde diminuent. Au cours du développement, lorsque l'embryon devient un fœtus, une thyroïde personnelle y apparaît, la TSH commence à atteindre le niveau standard chez la mère. A cause de quoi son niveau n'est pas constant pendant toute la grossesse.

Cependant, les normes sont soumises à certaines limites et, en cas de divergences par rapport à la frontière, cela indique des dysfonctionnements dans le corps de la femme enceinte et un risque pour le développement normal de l’enfant.

Le rôle de la TSH dans le corps

Les hormones thyroïdiennes ont un effet puissant sur tout le corps, car elles régulent le métabolisme.

  • S'il y a un excès de TSH dans le corps, une thyrotoxicose se développe, ce qui affecte les troubles du sommeil, conduit à une excitation nerveuse, à une perte de poids, à une augmentation de la température corporelle et à l'appétit.
  • En cas de pénurie de TSH, le métabolisme diminue, il y a excès de liquide dans le corps, apathie, somnolence et immunité réduite. Parfois, les filles à cause de cela peuvent avoir un problème avec la conception d'un enfant.
  • L’hypothyroïdie est un grave danger, c’est-à-dire une pénurie de cette hormone, qui peut toucher à la fois la mère et l’enfant. Si la mère a un tel diagnostic, son enfant souffrira à l'avenir de maladies thyroïdiennes congénitales.
  • Les nourrissons dont l’hypothyroïdie est diagnostiquée peuvent par la suite subir un grave retard dans absolument tous les types de développement. Cela ne peut être corrigé que s’il est suffisamment tard pour mettre en place un traitement de substitution par la L-thyroxine. Si cela n'est pas fait, un enfant de cinq ans ressemblera à un enfant d'un an.

Impact sur la grossesse

La TSH affecte fortement le corps pendant la grossesse, car elle présente un danger pour le fœtus. Son niveau indique l'état de la glande thyroïde chez la mère.

Lors de la planification de la grossesse avec l'accouchement habituel de l'hormone, on ne peut voir qu'un certain écart par rapport à la norme. Si vous effectuez une telle analyse pendant la grossesse, vous recevrez des informations indiquant s'il existe un processus de travail intense de la glande ou son déficit invisible.

Un taux élevé de TSH peut survenir si une femme enceinte a un taux adéquat de thyroxine, mais cela aura toujours un effet négatif sur le fœtus en raison de son influence sur le développement du système endocrinien et sur la formation au cours des premières semaines.

Une femme devrait penser à l'état de son propre système endocrinien tout en planifiant la naissance d'un enfant. Toutefois, il convient de garder à l’esprit que la TSH n’affecte pas l’apparition de la grossesse, mais elle est prise en compte en conjonction avec d’autres tests. Il est spécial pour la prévention des troubles du développement de l'enfant.

La TSH diminue au cours du premier trimestre, puis augmente. Un niveau d'hormone est nécessaire lorsque:

  • la fille a un déséquilibre hormonal
  • la fille a la glande thyroïde
  • lors d'un examen général en raison d'infertilité.

L'analyse n'est pas attribuée aux femmes en bonne santé.

Niveau normal

Une production suffisante de thyroxine et de triiodothyronine a un effet suppressif sur la TSH, ce qui conduit au fait que le niveau de cette hormone diminue dans le sang d'une fille pendant la grossesse.

Le niveau standard de l'hormone se situe dans la gamme de sa concentration de 0,4 à 4,0 mU / l, mais pendant la grossesse, le taux d'hormones est observé selon un tableau spécifique.

Il existe également une hormone moyenne comprise entre 0,2 et 3,5 mU / l.

Il convient de noter que les trimestres ont les limites suivantes:

  • 1 terme - 0,1-0,4;
  • 2 trimestres - 0,3-2,8;
  • 3 trimestres - 0.4-3.5.

Chez certaines femmes enceintes, le niveau de l'hormone reste inchangé.

Causes de fluctuation

Un enfant n’a sa propre thyroïde qu’à la dixième semaine, mais elle ne commence à fonctionner pleinement qu’à la quinzième semaine. Après cette semaine, le corps de l'enfant sera capable de produire indépendamment de la TSH.

Jusqu'à 10 semaines, l'enfant n'a pas besoin de cette hormone et il ne reçoit que le T4 de la mère. En conséquence, le niveau de TSH dans le corps d'une fille enceinte augmente, ce qui entraîne une violation de sa concentration. En conséquence, au début de la grossesse, la mère commence à décliner.

Après 10 semaines, le système endocrinien des enfants est ajusté. Au deuxième trimestre, la fonctionnalité du système du corps de la femme est complètement ajustée, l'enfant commence à se procurer l'hormone nécessaire et la TSH de la mère se normalise.

Niveau élevé

L’augmentation du taux de TSH au premier trimestre est particulièrement dangereuse. Cela suggère que la thyroïde est cassée. Dans ce cas, le médecin prescrit la thyroxine, une hormone synthétique.

Des taux élevés de TSH peuvent indiquer:

  • sur le dysfonctionnement de la glande surrénale;
  • à propos de la prééclampsie;
  • tumeurs hypophysaires.

Vous devez comprendre que vous devez ajuster ce niveau. Sinon, et pour cette raison, le fœtus ne recevra pas les hormones nécessaires et une fausse couche peut survenir à un stade précoce, ou il peut exister des pathologies du cerveau après la naissance.

Pour comprendre que le niveau de TSH est élevé, il est possible sur certains points:

  • troubles du sommeil;
  • épaississement ou gonflement du cou;
  • pâleur malsaine;
  • fatigue
  • inattention;
  • diminution de la température;
  • considérablement augmenté le poids ou diminué l'appétit.

Si de tels signes existent, il est nécessaire de passer des tests.

Traitement avec TSH élevé

Si le taux de TSH pendant la grossesse augmente, cela peut entraîner un danger et non une pathologie. Il faut comprendre qu'il existe une menace avec une légère augmentation de la norme.

Une intervention n'est pas nécessaire si l'hormone ne dépasse pas la barre des 4 mU / l, mais en même temps, la T4 libre a un indicateur normal.

Une correction est nécessaire dans le cas de:

  • si T4 est produit en quantités insuffisantes;
  • si la quantité de titre en anticorps anti-TPO est augmentée.

Pour ajuster les hormones d'une femme enceinte, une hormone d'origine synthétique, des préparations d'iode, est prescrite. Les hormones synthétiques devront être consommées pendant tous les trimestres de la grossesse, mais le médecin choisit la posologie. En outre, le médecin peut annuler le médicament avant, mais le niveau de TSH sera vérifié tous les trimestres.

TSH bas

TSH est une menace importante, proche de zéro.

  • faible taux peut être pendant les grossesses multiples;
  • un indicateur zéro indique qu'une surcharge nerveuse, une hyperthyroïdie, un trouble de l'hypophyse et une tumeur bénigne de la glande sont possibles.

En outre, le faible taux peut aggraver l'état pendant la grossesse, il peut avoir un effet négatif sur le système nerveux du bébé. Un médecin enceinte prescrit une consommation obligatoire de médicaments responsables de la suppression des hormones thyroïdiennes T3 et T4.

Il y a des signes par lesquels on peut aussi comprendre que TSH est en dessous du niveau:

  • mal de tête persistant;
  • hypertension artérielle;
  • poignée de main;
  • le rythme cardiaque sera plus rapide;
  • la température corporelle sera toujours aux niveaux 37 et plus;
  • perte de poids, manque de prise de poids adéquate;
  • déséquilibre et nervosité.

Ne vous engagez pas dans l'auto-traitement. En outre, chaque fille devrait savoir que lors de la planification d'une grossesse doit être vérifié pour les hormones et suivez toutes les recommandations du médecin.

TSH pendant la grossesse: la dynamique des changements et des valeurs normales

Au cours de la grossesse, les antécédents hormonaux de la femme sont sujets à modification, et c'est durant cette période que les perturbations endocriniennes sont particulièrement dangereuses, car elles peuvent nuire à l'enfant. S'attendant à se reconstituer dans la famille, la future mère doit prendre soin de sa propre santé. Pour évaluer l'état de la glande thyroïde, le taux de TSH pendant la grossesse est utilisé, ce qui diffère des indicateurs standard.

Hormone stimulant la thyroïde, sa fonction et la fréquence sanguine

Une TSH est un régulateur de la fonction thyroïdienne produite par l'hypophyse. Il affecte la libération des hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3). Avec une diminution de leur concentration dans le sang, le contenu en TSH augmente et le processus inverse fonctionne également.

Ce complexe d'hormones régule dans le corps:

  • métabolisme énergétique;
  • synthèse de protéines;
  • le travail du coeur et du système nerveux;
  • la stabilité du cycle menstruel;
  • apport en iode dans les tissus de la glande thyroïde.

Le taux de thyréotropine dans le sang varie au cours de la vie. Les taux les plus élevés sont typiques pour la petite enfance - de 0,7 à 11 µM / ml, diminuant progressivement chez les enfants et les adolescents. Chez l'adulte, les nombres normaux vont de 0,3 à 4,2 µIU / ml.

Niveau et normes pour TSH pendant la grossesse

Immédiatement après la conception, l’embryon résultant libère de la gonadotrophine chorionique ou hCG dans le sang de la mère. Ce facteur affecte la fonction des glandes endocrines chez les femmes enceintes. Le fœtus n'est pas capable de synthétiser ses propres hormones thyroïdiennes en raison de l'immaturité de son système endocrinien et il utilise pour son développement celles qui peuvent être obtenues à partir du sang de la mère. Au cours du premier trimestre, la glande thyroïde d'une femme enceinte produit plus de thyroxine que dans un état sain, et le taux de TSH diminue sensiblement.

Avec le développement ultérieur de l'embryon et la formation de son propre système endocrinien dans son corps, la production de ses propres hormones commence. La thyroxine dans le sang de la mère au deuxième trimestre diminue progressivement et la thyrotropine, respectivement, augmente.

Bien que l'état du système endocrinien chez la femme qui porte un enfant soit soumis à de fréquentes fluctuations, le taux de l'hormone TSH pendant la grossesse a des limites claires, au-delà desquelles peut signaler une pathologie. Le tableau présente des données sur les indices limites de la thyréotropine pour les trimestres:

Chez les femmes enceintes de jumeaux ou de triplés, l’effet de l’hCG est si important que la présence de TSH dans le sang a tendance à être nulle. Dans le même temps, le T4 libre augmente considérablement pour répondre aux besoins de développement de plusieurs embryons à la fois.

Les indices de thyréotropine dans le sang de la mère changent individuellement dans chaque cas, il n’est donc pas nécessaire de suivre leur niveau strictement par semaines. Un corps en bonne santé est capable de s'autoréguler et stabilise progressivement les déviations.

Qu'est-ce que les déviations indiquent?

Réduire le niveau de TSH au premier trimestre est considéré comme la norme physiologique. Si la santé de la mère et du fœtus ne posent pas de problèmes, la thyrotropine dans le sang augmente naturellement après un certain temps.

Si le 2e trimestre est arrivé et que la TSH reste basse, cela indique une thyréotoxicose en développement chez la femme enceinte. C'est une condition dangereuse, dont les conséquences peuvent être:

  • décollement placentaire;
  • prééclampsie;
  • retard de croissance fœtale;
  • la menace de fausse couche;
  • malformations.

L'augmentation du taux de thyréotropine pendant la grossesse entraîne une diminution simultanée des taux de T3 et de T4, ce qui entraîne une détérioration du métabolisme et du développement du fœtus. Une telle condition peut survenir dans le contexte de la carence en iode. Un fœtus qui se développe dans de telles conditions peut subir des modifications irréversibles du système nerveux.

Un taux légèrement élevé de thyréotropine n'est pas une indication d'interruption de grossesse, contrairement à la croyance populaire. Le médecin peut recommander un avortement avec des valeurs de TSH trop élevées et des taux de T3 et de T4 extrêmement faibles au premier trimestre, mais il est nécessaire de procéder à partir de l'état général de la femme, et pas seulement des niveaux hormonaux.

Quand donner du sang pour la TSH?

Il est recommandé aux femmes enceintes d’effectuer une analyse de la thyrotropine sur une période de 6 à 8 semaines. Auparavant, les perturbations hormonales peuvent être négligées et plus tard, elles peuvent déjà entraîner des changements irréversibles.

Un contrôle supplémentaire du niveau d'hormones thyroïdiennes et de la TSH a lieu 1 fois par trimestre, mais il est attribué par un obstétricien-gynécologue. Il est nécessaire de contrôler simultanément le contenu en thyrotropine et en thyroxine libre.

Niveau de T4 pendant la grossesse

Le développement du fœtus dans l'utérus affecte également la performance des hormones thyroïdiennes. Les taux de T4 et de T3 dépendent du contenu régulé de TSH dans le sang, mais les médecins accordent une attention particulière à la thyroxine. Cette hormone reflète la fonction réelle de la glande thyroïde.

Une approche différente est appliquée aux limites des taux de T4 et de TSH pendant la grossesse. Si la thyrotropine peut varier d'un nombre faible à un nombre plus élevé, la thyroxine doit rester dans la plage des paramètres physiologiques - 11,5-22 pmol / l.

Seule la T4 libre, c'est-à-dire la fraction active, est déterminée. Cette hormone est nécessaire au développement du cerveau et du système nerveux périphérique du fœtus. Il peut être légèrement augmenté au premier trimestre de la grossesse, en raison de la croissance active de l'embryon. Abaisser le niveau de thyroxine au-dessous de la normale est considéré comme dangereux pour la santé du fœtus et nécessite une action immédiate.

Une augmentation du T4 peut entraîner:

  • teneur élevée en bilirubine sérique;
  • l'obésité;
  • thyroïdite.

Que considérer lors de la planification d'une grossesse?

Il est conseillé de passer des tests de taux d'hormone thyroïdienne et de TSH avant la grossesse. La pathologie de la glande thyroïde avec une augmentation ou une diminution de la production de T3 et de T4 peut rester cachée jusqu'au début de la conception. La restructuration de la sphère hormonale qui a débuté au cours des premières semaines de grossesse met en évidence toutes ces violations.

Une situation distincte chez les femmes atteintes d'hypothyroïdie diagnostiquée. Lorsqu'elles planifient une grossesse, elles reçoivent des doses supplémentaires de thyroxine, calculées en fonction de leur état normal. Après la conception, les besoins de l'organisme changent, la TSH diminue et T4 augmente pour compenser les substances nécessaires au fœtus. Par conséquent, la posologie de thyroxine doit être ajustée immédiatement après la détection de la grossesse.

Les niveaux hormonaux réagissent bien à la correction. Ainsi, une femme qui attend un enfant ne devrait pas éprouver une grande crainte et un sentiment de panique, car l'un des indicateurs s'est avéré être en dehors de la norme.

Étant donné que vous lisez actuellement cet article, on peut en conclure que cette maladie ne vous donne toujours pas le repos.

Vous avez probablement aussi visité l'idée d'une intervention chirurgicale. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépendent votre bien-être et votre santé. Et l'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre.

Mais voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause et non l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Irina Savenkova sur la manière dont elle a guéri la thyroïde.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones