L'étude du niveau d'hormone TSH (TSH) aide à évaluer l'état de la glande thyroïde et est incluse dans la liste des tests obligatoires pendant la grossesse, car il est possible de juger du niveau de T3 et de T4 à l'aide de son indicateur.

La thyréostimuline (TSH) est produite dans les appendices du cerveau. Son volume est synthétisé dans le lobe antérieur de l'hypophyse, une petite partie de l'épiphyse. Sa tâche principale consiste à agir sur les récepteurs superficiels de la glande thyroïde et à stimuler ainsi la production des hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine).

T3 et T4 sont des hormones de la glande thyroïde, qui régulent le métabolisme de base au niveau cellulaire dans tous les organes humains. Cependant, pendant la grossesse, ils assument des fonctions supplémentaires:

  • au moment de la conception - stimuler le corps jaune des ovaires, affectant ainsi la préservation et le développement de l'embryon aux stades précoces;
  • au premier trimestre - accélérer le développement des cellules cérébrales fœtales;
  • tout au long de la grossesse, ils contrôlent la formation rapide et le développement normal de tous les organes.

Valeurs TSH

Le taux de TSH est compris entre 0,4 et 4 µMU / ml. Pendant la grossesse, ces chiffres doivent être compris entre 0,24 et 2,4 (2,5) µIU / ml.

Les fluctuations de la sécrétion au cours de la journée sont caractéristiques de la thyréotropine: le niveau maximal est observé de 2 à 4 heures du matin et de 6 à 8 heures du matin, les valeurs minimales sont indiquées en soirée de 17h00 à 18h00.

L'une des tâches de la future mère et de son médecin accompagnant est de maintenir le niveau de TSH dans les limites spécifiées, car ce sont ces indicateurs qui sont considérés comme sûrs et, dans une large mesure, protègent le futur nourrisson des pathologies du développement intra-utérin.

L'influence réciproque de TSH et T3, T4

Pourquoi dois-je surveiller la TSH? Il est important de comprendre que les hormones thyroïdiennes ne répondent pas immédiatement à une augmentation de la concentration de TSH. Cela prend 2-3 semaines pour le faire. Cependant, une augmentation du niveau de T3 et de T4 affecte presque immédiatement la TSH et sa production est temporairement arrêtée. Dès que le corps utilise les hormones thyroïdiennes développées, leur niveau abaissé déclenchera à nouveau le mécanisme de la sécrétion de TSH dans la glande pituitaire.

Dans cette chaîne, le rôle principal est attribué à TSH. Si ses indicateurs ne sont pas maintenus à un certain niveau, un mouvement particulier en T3 et en T4 apparaîtra. Normalement, ces «balançoires ne balancent pas beaucoup» et s'autorégulent. Cependant, dans les maladies de l'hypophyse ou de la thyroïde, cette réglementation est violée.

Pendant la grossesse, il se produit un changement physiologiquement nécessaire du fond hormonal dans le corps de la femme enceinte, ce qui peut être attribué à la cause d'une défaillance du circuit de la glande pituitaire (TSH) - la glande thyroïde (T3, T4). La méthode des UVA pour déterminer le niveau de TSH permet au médecin, si nécessaire, de maintenir la concentration de T3 et de T4 avec des médicaments à un niveau de sécurité approprié.

Fécondation de l'œuf et du taux de thyrotropine

Est-il possible de tomber enceinte avec une TSH élevée?

L’augmentation de la valeur de TSH n’indique pas seulement les maladies de l’hypophyse et de la thyroïde. Son niveau augmente temporairement après:

  • stress sévère;
  • microinfarctus asymptomatique;
  • traumatisme thoracique.

Il fluctue dans les maladies rénales ou hépatiques chroniques, certaines maladies mentales. La perturbation prolongée du rythme normal de la sécrétion de thyrotropine peut également être mise en cause par une perturbation prolongée des habitudes de sommeil.

Si un taux élevé de TSH n'a pas eu le temps d'affecter le développement complet de l'ovule et son ovulation, le début de la grossesse est alors tout à fait possible.

Immédiatement après le début de la division de l'œuf fécondé, la gonadotrophine chorionique (hCG) commence à être sécrétée, ce qui entraîne un fonctionnement accru de la glande thyroïde - 1,5 ou 2 fois plus que la norme. De ce fait, la synthèse fortement accrue de T3 et de T4 abaisse très rapidement le taux de TSH.

Prévenir la survenue d'une grossesse n'est pas un indicateur de la TSH, mais des maladies qui inhibent la fonction fertile et provoquent la stérilité:

  • hypothyroïdie manifeste - TSH élevé + T4 bas;
  • hyperprolactinémie - élévation des taux de prolactine (une autre hormone hypophysaire).

L'hypothyroïdie infraclinique (TSH élevée, T3 et T4 normales) n'est pas un obstacle à la grossesse.

Cependant, il convient de rappeler que même en l'absence de maladies, une élévation prolongée de la TSH entraînera une diminution des taux de T3 et de T4, ce qui affectera négativement les processus métaboliques et la fonction ovarienne: la maturation des follicules avec des ovules et le développement du corps jaune seront ralentis, ce qui créera des problèmes de conception.

Valeurs de la grossesse et de la TSH

Afin d'éviter des conséquences désagréables, lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé aux femmes ayant des problèmes de thyroïde ou des expériences défavorables de grossesses précédentes:

  • faire une échographie de la glande thyroïde;
  • réussir l'analyse et normaliser la TSH avant la conception;
  • revérifier son niveau à 10 semaines.

Premier trimestre

Le plus souvent, chez les femmes enceintes en bonne santé au cours du premier trimestre de la grossesse, le taux de TSH diminue par rapport au taux normal. Idéalement, elle ne devrait pas dépasser 2,4 à 2,5 µUI / ml - on devrait être guidé par des valeurs moyennes de 1,5 à 1,8 µUI / ml. Dans les grossesses multiples, même les valeurs les plus basses proches de «0» sont considérées comme normales.

Deuxième et troisième trimestres

À la 18e semaine de grossesse, la glande thyroïde commence à fonctionner chez le fœtus, qui était fournie auparavant par les hormones de la mère. Par conséquent, un type de mécanisme de protection du fœtus contre l'intoxication hormonale est activé:

  • le corps jaune, qui induisait auparavant la progestérone, est absorbé et cette fonction est assumée par le placenta développé;
  • le niveau de sécrétion d'œstrogènes augmente, ce qui entraîne une formation accrue de protéines porteuses et la quantité de T3 et de T4 libres dans le sang diminue;
  • Une diminution progressive de l'hCG contribue à une diminution progressive des taux de T3 et de T4 et au transfert de la glande thyroïde d'un mode amélioré à un mode normal.

Tous ces événements interdépendants contribuent à l'augmentation physiologique du taux de TSH dans les limites spécifiées pour les femmes enceintes. De plus, jusqu'à la naissance, les indicateurs fluctueront individuellement, mais ne devront pas dépasser les limites spécifiées. Seules les femmes observant la clinique prénatale ou le gynécologue-endocrinologue observateurs compétents peuvent, à leur discrétion et selon leur témoignage, prescrire le nombre et le moment de l'analyse ELISA du contenu des T3 et T4 sans thyrotropine.

Complications d'une TSH anormale pendant la grossesse

Le travail affaibli de la glande thyroïde et une forte diminution de la TSH, presque à zéro, signalent le développement de l'hypothyroïdie chez une femme enceinte, ce qui menace avec les conséquences suivantes:

  • avortements précoces spontanés;
  • décollement placentaire;
  • inhibition de la croissance et des malformations du fœtus;
  • l'hypothyroïdie congénitale chez le bébé, ce qui conduit à un développement mental et physique altéré.

La TSH élevée pendant la grossesse n’est pas moins dangereuse que la basse. La future mère risque de développer une thyrotoxicose et, par conséquent, une toxicose tardive (gestose) pouvant entraîner un avortement artificiel. Un taux élevé d'hormone TSH provoque le développement de malformations du système nerveux, de malformations ou provoque la mort du fœtus. Par conséquent, lorsqu'il est impossible de normaliser l'augmentation de valeur avec l'aide d'un traitement médicamenteux (L-thyroxine), ils ont recours à l'ablation d'une partie de la glande thyroïde. La résection est réalisée entre 12 et 26 semaines de grossesse.

Aujourd'hui, lorsqu'il est rare de trouver une jeune femme en bonne santé pouvant facilement tomber enceinte, il convient de prendre au sérieux la santé de son enfant à naître et de ne devenir enceinte qu'après une planification minutieuse. Avant de concevoir, la consultation de l'endocrinologue est nécessaire. En passant les tests, il faut aborder le problème avec le maximum de responsabilité. Cela permettra non seulement d'économiser des nerfs, mais également de l'argent. L'indicateur idéal d'hormone stimulant la thyroïde pendant la grossesse est de 1,5 µIU / ml.

Qu'est-ce qui menace d'augmenter la TSH pendant la grossesse?

La grossesse est une période particulière dans la vie d’une femme lorsque sa santé peut avoir une incidence sérieuse sur le bien-être et le développement du fœtus. Et ici, l'un des indicateurs importants déterminés aux premiers stades est le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH, thyrotropine). Si la TSH est élevée pendant la grossesse, cela peut causer une anxiété et une agitation supplémentaires.

L'hormone stimulante de la thyroïde joue un rôle particulier dans l'organisme. Il se forme dans l’hypophyse et contrôle l’activité de la thyroïde en stimulant la production de ses hormones: la triiodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4), participant au métabolisme, aux systèmes sexuel, cardiovasculaire et autres systèmes du corps.

Norma TTG

Pendant la grossesse, le taux de thyréotropine n’est pas le même: il varie des valeurs minimales pendant les premières semaines au maximum à la fin du dernier trimestre. En moyenne, le taux de TSH varie de 0,2 à 4 µMU / ml. Dans la plupart des laboratoires, les normes peuvent différer légèrement les unes des autres: ceci est dû à l'utilisation de diverses méthodes et réactifs pour l'analyse.

Parfois, il y a une diminution de la TSH tout au long de la grossesse, ce qui peut également être une variante de la norme. En outre, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde fluctue au cours de la journée: il est élevé pendant la nuit et le matin et diminue le soir. Quand ils sont éveillés la nuit, les rythmes biologiques dans la formation des hormones changent. Également dans différentes régions de la planète, il existe de légères différences dans le niveau de TSH parmi la population.

Si une femme avant la grossesse souffrait déjà d'une maladie de la thyroïde, la dynamique des modifications du taux de TSH dans le sang est importante: existe-t-il une tendance à la diminuer ou à l'augmenter?

Symptômes de TSH élevée

Des niveaux élevés de TSH pendant la grossesse peuvent être accompagnés des symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • fatigue accrue;
  • diminution de l'activité physique;
  • attention distraite;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • épaississement du cou.

Cependant, tous ces symptômes se manifestent eux-mêmes à un stade précoce, de sorte qu'une femme peut accepter un tel état de santé comme un phénomène tout à fait normal.

Cependant, il existe un certain nombre d'autres signes, remarquant que la femme doit apparaître chez le médecin:

  • prise de poids excessive (plus de 6 kg au cours des 3 premiers mois);
  • signes sévères de l’hypothyroïdie - faiblesse grave, somnolence, ralentissement des processus mentaux, troubles de la mémoire.

Pour savoir avec certitude si TSH est élevée ou non au début de la grossesse, les experts recommandent de procéder à une analyse au plus tard à 6-8 semaines de gestation.

Raisons

Dans le corps, la thyrotropine stimule la formation de T3 et t4, qui régulent le métabolisme au niveau cellulaire. Lorsque les taux de thyroxine et de triiodothyronine augmentent, la concentration de TSH diminue respectivement et, à leurs valeurs minimales, il existe une augmentation maximale de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. Par conséquent, si le taux de TSH est élevé pendant la grossesse, cela signifie qu’il existe à présent un déficit en hormones thyroïdiennes.

Physiologique

Immédiatement après la conception, la hCG (gonadotrophine chorionique) commence à être synthétisée dans le corps d'une femme enceinte. Il provoque un stress accru de la glande thyroïde, produisant de la thyroxine et de la triiodothyronine pour lui-même et pour le fœtus. Ceci, à son tour, réduit le niveau de thyrotropine dans le sang.

Cependant, au deuxième trimestre, à partir de 18 semaines, la glande thyroïde commence à fonctionner de manière indépendante chez le fœtus et le besoin en hormones thyroïdiennes maternelles diminue. Pour cette raison, la glande thyroïde d'une femme enceinte commence à les synthétiser en petites quantités, ramenant progressivement son activité au niveau physiologique normal, et la TSH augmente donc avec le temps.

Autres raisons

Parmi les autres raisons de l’augmentation de la TSH pendant la grossesse figurent:

  • l'hypothyroïdie;
  • la dépression;
  • augmentation du stress psycho-émotionnel, stress;
  • exercice excessif;
  • diverses maladies chroniques entraînant une suppression complète ou partielle de la fonction thyroïdienne;
  • fumer;
  • tumeurs hypophysaires;
  • prendre certains médicaments, y compris l'iode;
  • état après des blessures et des chirurgies;
  • intoxication par des sels de métaux lourds, etc.

Si le niveau de TSH est élevé, l'analyse doit être répétée au bout de quelques jours: un bon repos et un environnement calme suffisent parfois pour que cet indicateur se normalise. Cependant, si et lorsque le réexamen de TSH reste élevé, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic plus approfondi.

Est-ce dangereux?

Les effets d'une TSH élevée pendant la grossesse sont particulièrement perceptibles aux premiers stades, car c'est pendant cette période que se produisent la ponte et la formation de tous les principaux systèmes et organes du bébé.

Lorsque l'hormone TSH est augmentée de plus de 2 fois pendant la grossesse, on peut observer:

Une TSH fortement élevée au cours du deuxième trimestre de la grossesse peut entraîner un décollement prématuré du placenta.

Quel médecin contacter avec TSH élevé?

Si le taux d'hormone TSH est élevé pendant la grossesse, vous devez contacter votre gynécologue-obstétricien et, si nécessaire, des spécialistes restreints: un endocrinologue, un gynécologue-endocrinologue.

Diagnostics

Pour savoir si la TSH est élevée ou non pendant la grossesse, vous devez effectuer un test sanguin pour la thyrotropine.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • Pendant deux jours, exclure l’utilisation de préparations à base d’iode ou de médicaments contenant des stéroïdes, des hormones thyroïdiennes.
  • Évitez la surcharge physique et psycho-émotionnelle pendant la journée.
  • Pendant 2-3 heures la veille de l’étude, ne prenez aucun autre liquide que de l’eau pure non gazeuse.

Dans les cas où la TSH est élevée, un examen plus approfondi doit être effectué pendant la grossesse pour déterminer la cause de cette affection.

À cette fin, le médecin traitant prescrit d'autres méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments, par exemple:

  • Échographie de la glande thyroïde;
  • IRM du cerveau;
  • profil complet des hormones responsables de la fonction thyroïdienne - T libre, commun3, T4, anticorps anti-thyroperoxydase (TPO), thyréoglobuline, anti-récepteurs de la TSH.

Traitement

Si l'augmentation de la TSH s'est avérée insignifiante pendant la grossesse, le médecin ne prescrira probablement pas de traitement médicamenteux. Dans ce cas, il suffira de surveiller périodiquement le niveau de l'hormone et d'éviter une augmentation du stress et de l'effort physique.

Lorsque la TSH est légèrement élevée, mais qu'il y a un déficit en thyroxine, ou pendant la grossesse, le titre en anticorps anti-TPO est augmenté, le bruit de fond hormonal est alors obligatoirement corrigé.

Un traitement plus grave nécessite une condition lorsque la TSH augmente de 7 fois ou plus par rapport à la norme. Ceci est fait par l’endocrinologue, qui décrit en détail le schéma posologique de la L-thyroxine, l’iodomarine, avec une TSH élevée pendant la grossesse.

Il convient de rappeler qu'un certain nombre de médicaments peuvent provoquer une augmentation du taux de TSH:

  • la prednisone et d'autres hormones stéroïdes;
  • les β-bloquants;
  • neuroleptiques et certains autres médicaments.

Par conséquent, si une femme enceinte prend ces médicaments, l’endocrinologue ajuste la dose ou l’annule complètement.

La L-thyroxine et ses analogues sont généralement pris pendant une longue période, y compris après l'accouchement. Le traitement commence par de petites doses, qui augmentent progressivement jusqu'à ce que le niveau T soit normalisé.3 et t4. Une ingestion incontrôlée de L-thyroxine peut provoquer le cancer. Par conséquent, l'auto-traitement à des niveaux élevés de TSH est interdit.

L'iodomarine est souvent prescrit aux femmes enceintes en tant qu'agent prophylactique en cas de possible déficit en iode, exacerbé lors de l'accouchement. L'absence de cet élément entraîne un retard dans le développement mental du fœtus. Par conséquent, il est recommandé de prendre Jodomarin pendant la grossesse. La posologie standard est de 200 mg par jour.

Aux valeurs élevées de TSH, le médicament peut réduire son niveau en cas de déficit en iode, mais dans d’autres situations, il est inefficace. Par conséquent, vous devez toujours consulter un endocrinologue au sujet de la posologie et de la possibilité d'une administration ultérieure d'iodomarine, ainsi que d'autres médicaments contenant de l'iode avec une TSH élevée. En savoir plus sur la prise d'iodomarina pendant la grossesse →

Des niveaux élevés d'hormone stimulant la thyroïde - ceci n'est pas une phrase. De nombreuses femmes ont donné naissance à des enfants en parfaite santé grâce à un traitement rapide et à des mesures préventives simples. Il est nécessaire d'augmenter l'apport en aliments riches en iode, de traiter en temps utile les maladies de la thyroïde existantes, d'administrer strictement de l'iodomarine et d'autres médicaments contenant de l'iode, si prescrit par un médecin, de marcher quotidiennement, de respirer l'air frais, de contrôler le stress et d'éviter une surcharge psycho-émotionnelle et physique.

Auteur: Margarita Zamorskaya, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Taux de TSH pendant la grossesse, causes de la diminution ou de l'augmentation de l'hormone

La TSH ou thyrotropine, une hormone stimulant la thyroïde, est un produit de l'hypophyse antérieure qui régule la fonction de la glande thyroïde. Dans ce dernier, il y a ses récepteurs, avec l'aide de ceux-ci, une haute thyrotropine stimule le développement de la glande thyroïde et l'activation de ses hormones.

L'essence du problème

La glande thyroïde détermine complètement tous les types de métabolisme dans le corps, le travail du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal, du système nerveux central, de la reproduction. La thyrotropine et les hormones thyroïdiennes ont des réactions (oscillations). Depuis le début de la grossesse chez une femme, le travail de tout l'organisme change et les glandes endocrines ne font pas exception. Les valeurs des indicateurs hormonaux commencent à bondir, ce qui est la norme.

Pour ce qui est de la TSH, le médecin a une vue d’ensemble du déroulement de la gestation. Lors de son inscription à l'écran LCD, le gynécologue dirigera une femme vers la TSH pendant la grossesse. Si vous avez déjà des problèmes de thyroïde lors de précédentes naissances, vous devez passer le test lors de la planification de la grossesse et en garder le contrôle pendant les 10 premières semaines de la période.

Donc, les femmes, avant de devenir enceinte, vous devez passer un examen complet. Le fait est que lorsqu'une grossesse survient, c'est l'hormone stimulant la thyroïde qui reflète l'état de la glande thyroïde. La TSH est perturbée par des pathologies du foie et des reins, des troubles mentaux et un manque de sommeil constant.

Comment l'hormone thyréotrope se comporte pendant la gestation

Dans la période de gestation de la glande thyroïde chez le fœtus avant la 10ème semaine n'est pas encore et il n'a pas besoin de l'hormone TSH; Le fer à repasser fonctionne donc pour deux. Il existe un tableau spécial d'études immunologiques sur le groupe thyroïdien, disponible pour tout endocrinologue. L’hormone supérieure TSH varie entre 2 et 2,5 μIU / L. De plus, cela devrait être à la fois pendant la planification et au moment de la conception.

La limite inférieure de la TSH doit être d'au moins 0,5 µUI / L - ceci est normal. Les chiffres ci-dessous sont une pathologie. Il n'est pas nécessaire de déterminer la TSH par semaine, il suffit de déterminer par trimestre.

  • 1 trimestre - 0,1-0,4 mU / l ou mUI / l;
  • 2 trimestres - 0,3-2,8 mU / l;
  • 3 trimestres - 0,4-3,5 mU / l.

Taux de TSH pendant la grossesse: pendant la grossesse, il varie de 0,2 à 3,5 mIU / L. Dans différents pays, ces normes diffèrent.

Dans la Communauté d’États indépendants, les taux de TSH pendant la grossesse par trimestre sont les suivants: un taux de 0,4 à 2,5 mUI / l au premier trimestre et de 0,4 à 4,0 mUI / l aux 2 et 3 trimestres est adopté. Certains experts indiquent que le taux maximum peut être de 3 mUI / L. Dans les autres régions pour les femmes enceintes - les normes sont différentes. Par exemple, en Amérique, ils sont plus bas.

Manifestations symptomatiques de carence en thyrotropine

En dessous de la norme, cela signifie près de 0. T4 augmente. Symptômes:

  • la tachycardie apparaît avec une augmentation du débit cardiaque;
  • AH supérieur à 160 mm Hg;
  • céphalgie aiguë;
  • la température devient constamment de basse qualité;
  • augmentation de l'appétit et sensation de faim constante dans le contexte de perte de poids.

Le fond émotionnel de la femme enceinte change: la femme devient irritable, déséquilibrée, elle peut avoir des convulsions, des tremblements des extrémités.

Causes de la réduction de la thyrotropine

Une faible TSH pendant la grossesse peut survenir:

  • avec le jeûne et les régimes durs;
  • le stress;
  • Syndrome de Sheehan (atrophie des cellules de l'hypophyse après l'accouchement);
  • auto-médication pour l'hyperthyroïdie;
  • absence de fonction hypophysaire;
  • formations et nœuds de la thyroïde, affectant la production d'hormones;
  • avec une carence en iode.

Si l’état ne se prête pas à un traitement conservateur par thyréostatique, on a même recours à la résection thyroïdienne chez la femme enceinte.

Thyrotropine et conception

Le travail de la glande thyroïde pendant la planification de la grossesse devrait être prépondérant. Son échec ne peut pas donner naissance et porter des fruits. L'effet de la TSH sur la conception chez une fille est tel que, lorsque le médecin constate une anovulation sur l'échographie pelvienne et que le corps lutéal est sous-développé, il vous renvoie toujours à l'analyse de la TSH.

En général, une élévation de la TSH peut affecter négativement les ovaires et inhibe le développement du corps jaune. Si la TSH élevée indiquée n'a pas eu le temps d'agir sur l'ovulation, la conception se produit.

Comment TSH affecte la conception? La TSH en général a généralement peu d’effet sur la fécondation, la conception étant affectée par des maladies qui causent la stérilité. Ceux-ci incluent une hypothyroïdie manifeste (la TSH doit être élevée et la T4 réduite); hyperprolactinémie - augmentation de la prolactine. Si la TSH est élevée pendant la grossesse mais que les hormones thyroïdiennes restent dans l'azote, la grossesse est normale.

Comportement de la TSH pendant la grossesse

1 trimestre - lorsqu'un zygote apparaît dans le corps, de l'hCG est produite - gonadotrophine chorionique. Il stimule le travail de la glande thyroïde, sous son influence, il travaille déjà plus fort que son taux habituel et augmente de 50%. Le sang accumule beaucoup de thyroxine. Ses hormones sautent brusquement et TSH chute au premier trimestre de la grossesse.

À partir de la semaine 10, la hCG commence à diminuer progressivement et diminue plusieurs fois au début du deuxième trimestre. Ceci conduit à une augmentation de TSH et de T4 libre, mais dans les limites normales. Les œstrogènes commencent à croître, les hormones libres diminuent.

Au début du deuxième trimestre et jusqu'à la naissance, l'augmentation de la TSH pendant la grossesse, accompagnée de la présence d'hormones associées, augmente, mais pas plus que la norme. Par conséquent, la pathologie n'est pas prise en compte.

Si, à la fin du premier trimestre, la valeur de TSH est basse et n’a pas augmenté, c’est déjà un signe de thyréotoxicose. Une diminution peut entraîner un décollement placentaire. Même avec le début de l'accouchement, plus tard, il peut avoir des défauts et des anomalies.

Premier trimestre

Hormone thyroïdienne précoce pendant la grossesse: chez une mère potentielle en bonne santé au cours des 12 premières semaines de grossesse, elle est toujours réduite. Idéalement, la norme TSH ne dépasse pas 2,4-2,5 µIU / ml - les chiffres doivent être en moyenne: 1,5 - 1,8 µIU / ml.

La TSH n'entre pas par le placenta, mais ses hormones thyroïdiennes sont fournies. Avec ces chiffres, le TSH-T4 libre pendant la grossesse sera juste dans la fourchette qui permettra au fœtus de se développer normalement.

Dans les grossesses multiples, la TSH est inférieure à la normale, proche de 0. 10 à 12 par semaine - la TSH est la plus basse. Il est supprimé par hCG. Ensuite, il peut augmenter.

2 et 3 trimestres

Norme TSH au cours du deuxième trimestre de la grossesse: au cours de la grossesse, le taux de thyrotropine augmente déjà normalement au cours du trimestre. À partir de la 18e semaine de grossesse, le fœtus a sa propre thyroïde active et, au deuxième trimestre, il commence à produire de la TSH à partir de la 15e semaine de gestation. Maintenant, la fonction de protection du fœtus contre l’intoxication par les hormones maternelles est déclenchée: le corps jaune est complètement réduit et seul le placenta fonctionne.

Deuxième trimestre de la grossesse: les œstrogènes croissent, ils augmentent la synthèse des transporteurs de protéines qui lient les T3 et T4 libres et en réduisent leur nombre. L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) au troisième trimestre chez la femme enceinte se rapproche du taux normal de la norme thyroïdienne, car la réduction de l'hCG aide également à traduire la glande thyroïde en un rythme normal. Tout cela conduit à une augmentation maintenant au troisième trimestre de la grossesse.

Les valeurs fluctueront, mais dans les limites normales. L'endocrinologue contrôle ce processus.

Un taux élevé de TSH pendant la grossesse peut entraîner une hypothyroïdie et des complications: fausses couches, décollement du bébé et malformation fœtale.

L'effet de la TSH sur le fœtus et la grossesse est tel que le développement de l'hypothyroïdie congénitale, le crétinisme n'est pas exclu. Mais ceci n'est en théorie pas garanti. Cela ne se manifestera que dans l'hormone thyrotrope au-delà.

TSH devrait être plus de 7. Ensuite, un traitement est nécessaire. Les causes les plus courantes d’augmentation de TSH:

  • c'est un adénome hypophysaire;
  • dysfonctionnement surrénalien;
  • prééclampsie;
  • somatique lourde;
  • cholécystectomie;
  • prendre des neuroleptiques;
  • carence en iode;
  • des doses excessives de médicaments à base d'iode; maladie rénale;
  • hémodialyse;
  • l'hypothyroïdie;
  • intoxication au plomb.

Le traitement devient nécessaire si le taux de TSH chez la femme enceinte est supérieur à 7 unités - de l'Eutirox ou de la L-thyroxine est prescrit.

Manifestations symptomatiques de TSH élevé

Si les niveaux de TSH sont 2,5 fois plus élevés que la normale, ceci est particulièrement dangereux au cours des 12 premières semaines.

Manifestations et symptômes:

  • réactions lentes;
  • la léthargie;
  • distraction;
  • irritabilité;
  • malformations du cou;
  • réduction de l'appétit jusqu'à son absence complète;
  • symptômes de nausée persistante associés à une prise de poids continue;
  • constipation persistante;
  • la température est inférieure à la normale;
  • il y a aussi des symptômes de changements cutanés: il est sec et pâle;
  • les cheveux tombent
  • ongles cassants;
  • sur le corps et le visage, une tendance à l'œdème;
  • l'apparition de fatigue et de faiblesse le matin;
  • somnolence diurne et insomnie la nuit.

De nombreux signes peuvent ressembler à une toxicose précoce, il est donc préférable de demander conseil à un médecin. Mais le plus souvent, les symptômes n’attirent pas l’attention, car l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl se fait encore sentir dans la CEI et une carence chronique en iode est constatée.

TSH élevé - ne devrait pas causer de panique, car il est facile de le réparer de manière conservatrice. Mais TSH élevé parle de l'apparition du goitre ou de la thyroïdite. La décision concernant l'analyse est prise par un médecin. Si la thyroïdectomie a été réalisée avant la conception, des hormones sont prises tout au long de la grossesse.

Quelles conditions une thyroïde peut-elle avoir?

  1. Euteriosis - le travail de la glande est normal.
  2. Thyrotoxicose - il n’ya pas seulement une diminution de la TSH, mais aussi un excès d’hormones thyroïdiennes et une intoxication par celles-ci. Ceci est une maladie basée.
  3. L'hyperthyroïdie est un excès d'hormones sans intoxication.
  4. Hypothyroïdie - absence de T3 et T4 pendant la grossesse.

Tests

Cela devrait être fait avec une certaine préparation. Pour identifier le travail de la glande thyroïde, le sang sur la TSH chez la femme: La TSH pendant la grossesse est déterminée plusieurs jours de suite, en même temps.

Pendant 2-3 jours, alcool et tabac exclus. Pendant la grossesse, comment bien analyser l’analyse: il abandonne à terme de 6 à 8 semaines. Il élimine la réception de tout médicament, en particulier des hormones. Tous les chargements sont également exclus.

Le test de TSH (test) pendant la grossesse est donné l'estomac vide, le matin, à 9 heures. Souvent, un médecin peut vous envoyer pour analyse même sans symptômes.

Principes de traitement

Sans clinique, le THS n'est pas prescrit. Si le taux de TSH pendant la grossesse n'augmente que jusqu'à 4 mU / L et que la T4 est normale, le traitement n'est pas nécessaire. Il est prescrit seulement à une diminution de T4. Le traitement est effectué avec de la thyroxine. Le traitement conservateur ajuste bien le statut des hormones.

Il convient de noter qu’au cours de la période post-partum, il est impossible d’annuler soi-même la thyroxine. Mais discuter du dosage de la thyroxine avec HB, si la TSH augmente après la naissance, cela a du sens.

En normalisant le fond hormonal, il est possible d'annuler complètement le traitement par Eutirox si la TSH après l'accouchement avant la mesure était élevée. Parfois, il suffit de corriger les iodures sans hormones. Une surdose d'iode peut augmenter la thyrotropine. Le traitement ne doit pas être prescrit par un gynécologue, mais par un endocrinologue.

Quel cours, quelle posologie et quel régime de traitement est toujours uniquement individuel. L'automédication ne peut être engagée. Les normes de la TSH pendant la grossesse peuvent être soutenues par une nutrition appropriée: augmenter les protéines, réduire les graisses et les glucides simples, le sel. C'est toujours utile. Plus de légumes rouges, verts, pommes, kaki, porridge, algues, c.-à-d. un tel régime pour réduire la carence en iode. Un sommeil complet, de l'air frais et une activité physique modérée sont également requis.

TSH élevé pendant la grossesse - à quel point est-il dangereux?

Pendant la grossesse, l'état de santé de la mère et du fœtus peut en dire long.

L’une des analyses les plus importantes, obligatoire au premier trimestre, est l’analyse sur la TSH.

Une abréviation signifie une hormone stimulant la thyroïde produite activement par la glande thyroïde. Assez souvent, chez les femmes enceintes, la TSH est élevée. Ce phénomène peut être à la fois normal et pathologique.

TSH normale pendant la grossesse

Elle est produite par la glande pituitaire et est étroitement liée aux hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4) - qui sont formées exclusivement sous l’influence de la TSH.

Cependant, lorsque les hormones atteignent un certain seuil, elles commencent à supprimer la production de TSH. Le processus inverse commence. Pour le fonctionnement normal de tous les systèmes du corps, un équilibre optimal des hormones susmentionnées est nécessaire.

Le compagnon constant de la grossesse est la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Son contenu dans le sang commence à croître rapidement presque dès les premières heures après la conception. Puisque l'embryon n'est pas capable de synthétiser de manière indépendante les hormones T3 et T4, il les reçoit de la mère. Sous l'influence de l'hCG, la glande thyroïde commence à libérer activement ces hormones, ce qui entraîne une diminution de l'indice de TSH.

Ces processus sont particulièrement actifs au cours du premier trimestre. En outre, à mesure que le niveau de hCG augmente, l’indice TSH commence à augmenter légèrement. Pour chaque terme est caractérisé par son indicateur de l'hormone.

Au premier trimestre, 0,4 à 2,5 mUI / l est considéré comme normal, tandis que pour les trimestres suivants, le taux est légèrement plus élevé et s'élève à 0,4 à 4,0 mUI / l. Les données fournies sont valables pour la Russie. En Europe et en Amérique, les médecins utilisent d’autres indicateurs quelque peu différents des nôtres.

Lors des analyses et du déchiffrement de leurs résultats, il est nécessaire de prendre en compte le fait que chaque laboratoire peut avoir ses propres normes. Ils indiquent généralement dans les notes.

TSH élevé pendant la grossesse

La TSH est élevée pendant la grossesse - qu'est-ce que cela signifie? Bien que la TSH soit considérée comme la norme pendant la grossesse, une légère augmentation peut être observée dans certains cas. Ceci est dû à plusieurs raisons:

  1. Une femme peut avoir une perturbation de la glande thyroïde avant la grossesse. Dans ce cas, des écarts possibles par rapport à la norme pour tous les indicateurs hormonaux.
  2. Les hormones sont liées. Certains organes sont responsables du développement de leur forme spécifique. En cas de perturbation du travail de certains systèmes de l'organisme, des modifications du fond hormonal peuvent entraîner une augmentation du taux de TSH. Ainsi, une augmentation de la thyréostimuline peut dépendre non seulement des hormones T3 et T4, mais également d'autres indicateurs.
  3. Le fond hormonal est étroitement lié à l'état mental d'une femme. Une augmentation du niveau de TSH peut être observée sous un stress émotionnel élevé.

Ainsi, l'écart de cette hormone par rapport à la norme n'est pas toujours une cause de panique. Cependant, il faut prendre soin d'éliminer les effets indésirables sur le fœtus.

Une femme enceinte doit toujours consulter un endocrinologue. Vous devez également passer des tests supplémentaires et être attentif à tout changement du bien-être.

Symptômes d'anxiété de TSH accrue

Quel est le degré de dangerosité de la TSH pendant la grossesse? Le fonctionnement normal de la glande thyroïde de la mère est très important pour le développement de l'enfant, en particulier au cours du premier trimestre.

C’est pendant cette période que tous les systèmes de base du corps du bébé sont posés.

À cet égard, l’analyse de la TSH est l’une des premières en cours de grossesse. Cela laisse le temps de commencer le traitement nécessaire.

Une augmentation significative de l'indice hormonal peut indiquer des changements dangereux dans le corps de la mère et le risque d'anomalies congénitales chez le fœtus. Le motif d'alarme est l'excès de taux de TSH de 2,5 à 3 fois. Le plus souvent, cela indique un affaiblissement de la fonction de la glande thyroïde (hypothyroïdie). Après des tests supplémentaires, une femme enceinte se voit généralement prescrire un traitement sous forme d'hormones synthétiques. Dans le cas où le fond hormonal n'est pas normalisé dans le temps, un taux élevé de TSH pendant la grossesse peut entraîner des problèmes de développement mental et mental de l'enfant.

En outre, l’écart de l’hormone par rapport à la norme peut indiquer les problèmes de santé suivants pour la mère:

  • prééclampsie;
  • dysfonctionnement surrénalien;
  • tumeur hypophysaire;
  • cholécystectomie.

Si le niveau de TSH au cours de la grossesse est augmenté plusieurs fois, des études appropriées doivent être menées pour identifier la cause des écarts par rapport à la norme.

Il est conseillé de faire des tests d'hormones à toutes les femmes enceintes. TSH bas pendant la grossesse: causes des déviations de la norme et que faire avec de tels indicateurs?

Quel indicateur de TSH dans le sang constitue la norme et que va-t-on apprendre à augmenter ou à diminuer de cette valeur dans cette rubrique.

Planifier une grossesse est une étape importante de la vie d’une femme. À ce stade, il est important de passer des tests de base pour surveiller l'état du corps. Une analyse importante est le don de sang pour le TTT. Ce lien http://gormonexpert.ru/zhelezy-vnutrennej-sekrecii/shhitovidnaya-zheleza/ttg-pri-planirovanii-beremennosti.html vous donnera des informations sur les valeurs normales de l'hormone lors de la planification de la grossesse et vous indiquera la marche à suivre si vous en avez. déviation de la norme.

Symptômes de TSH élevée

Le niveau de TSH affecte le fonctionnement de nombreux systèmes corporels. La modification de ses indicateurs affecte le bien-être général des femmes enceintes. Certains symptômes d'augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde sont assez difficiles à distinguer des manifestations précoces de la grossesse aux stades précoces.

  • la faiblesse;
  • légère sensation de malaise;
  • forte fatigue;
  • activité physique réduite;
  • pensée lente;
  • abaissement de la température corporelle;
  • l'apathie;
  • distraction de l'attention;
  • perte d'appétit.

Tous ces phénomènes peuvent être observés chez les femmes dans les premiers stades en raison d'un changement général du fond hormonal. C’est pourquoi de nombreuses femmes enceintes ne sont souvent pas informées de l’écart du niveau de TSH avant de passer les tests.

Cependant, certains signes distinctifs indiquent une augmentation des niveaux de l'hormone. Ils peuvent être observés avec un écart significatif de la TSH par rapport à la norme. C'est dans ces cas qu'il y a des risques pour la mère et le fœtus.

Une femme enceinte a un léger joint dans le cou. Cela semble dû à une augmentation du volume de la glande thyroïde. De tels changements sont dus au fait que l'organisme ne fait pas face à la production normale d'hormones T3 et T4. De plus, en raison d'un changement général du contexte hormonal, une femme enceinte semble avoir un gain de poids significatif. Au premier trimestre, une femme ne devrait gagner que quelques kilogrammes. Si le gain de poids est supérieur à 6 kilogrammes, il s'agit d'un signal plutôt alarmant.

Si un ou plusieurs des symptômes décrits se retrouvent chez une femme enceinte, ainsi que des taux élevés de TSH, des études supplémentaires sont menées et le traitement nécessaire est prescrit.

L’augmentation de la TSH est assez courante chez les femmes enceintes. Cela peut être à la fois normal et pathologique. Diagnostiquer correctement en fonction de l'analyse des données et attribuer le traitement approprié ne peut que le médecin traitant.

Pendant la grossesse, la restructuration de tout le système hormonal de la femme, y compris le système endocrinien. Par conséquent, il est important de surveiller la performance des hormones thyroïdiennes. Norme TSH pendant la grossesse sur les trimestres et les symptômes de déviations - l'article suivant est consacré à cela.

Quelles sont les raisons de l'augmentation des hormones thyroïdiennes, considérez ce matériau.

TSH augmenté pendant la grossesse.

Les filles, je suis désespéré! À l'âge de 9 à 10 semaines B, mon TTG était de 9 et à 15-16 semaines de 6,6. Et jusqu'à 17 semaines, je n'ai pris aucune pilule pour normaliser le travail de la thyroïde! Yodomarin bien boire à partir de 10 semaines. Et je bois de la L-teroxin depuis la semaine 17. Jusqu'à ce que B n'a jamais remis TTG harmonique!

Les filles, de qui il a été promu et vous venez d'arriver au même endroit quand tout a été formé chez le bébé, parce que cette hormone est importante depuis le début de B! Ou peut-être avec des amis, quel genre de bébé est né! Après tout, l’hypothyroïdie est l’hypothyroïdie et l’enfant peut présenter des anomalies.

S'il vous plaît, n'écrivez pas simplement «qu'est-ce que le TTG?» Ou que tout allait bien pour vous! Ecrire qui fait face ou sait à ce sujet.

La première fois que j'ai entendu cela n'a pas été trouvé.

Jusqu'à ce que B soit aussi le TTG (selon les médecins, il a été soulevé), j'ai vu de la yodmarine, mais cela ne me convenait pas, à cause de cela, le TTG est devenu encore plus. Il ne s’est donc pas approché de moi et je ne bois pas de yodmarine à l’heure B (mais je dis aux médecins que je bois, parce que G ne peut pas expliquer que oui, ils répètent tous Yodamarin d’une seule voix);

Et au moment de la B TSH n'est pas augmenté? Je pense, peut-être qu'il s'est levé à cause de B!

Je ne sais pas Je ne l'ai pas donné à temps B

Merci pour la réponse! Après 10 jours de prise de L-thyroxine, 50, j'ai passé la TSH... et elle n'a pas diminué, même légèrement plus haut

Je suis paniqué... le sol de la grossesse n'a rien fait! L'endocrinologue a augmenté la dose à 100 par jour!

Oui, je lisais au sujet de cette hypothyroïdie et je me suis rendu compte que les blagues sont de côté! Et comment l'avez-vous manifesté? La glande thyroïde peut-elle être agrandie ou avoir des problèmes respiratoires?

Je souffre de thyroïdite auto-immune et d'hypothyroïdie. Mon pouls était élevé et je me sentais mal (léthargie, apathie, fatigue rapide), j'avais des hormones, passé une échographie et allais directement chez le médecin.

MERCI DE RÉPONSE!

J'ai l'hypothyroïdie et chronique. C'est prendre toujours mon hormone. Avant la grossesse, il était dans ma norme et à 5-6 semaines, la même chose est normale. Mais je le construis maintenant à la semaine 16 et il est passé à 10 de ma part. Mon médecin a augmenté ma dose et généré du sang sur la TSH seulement après 2 mois, car il s’agit d’un processus très lent. Alors ne paniquez pas, essayez de passer au moins un mois plus tard

Merci beaucoup En 3 semaines je suis tombé de 5 à 1

Oui, bébé est en bonne santé, il se développe comme tout le monde! Ne vous inquiétez pas, je m'inquiète aussi beaucoup à cause de cela... seulement de l'hormone thyroïdienne. J'ai commencé à le boire presque au milieu de B.

Adeline, bonjour! J'ai lu tous les commentaires sur le sujet que vous avez créé - et je me suis calmé un peu. J'ai une TSH: 3,3 (à un taux de laboratoire de 0,23 à 3,4) et T4sv: 32,0 (10,0 à 35,0). Mais plus à cela AT à TPO - plus de 500,0 U / ml (2010). Au cours du premier trimestre, le gynécologue a examiné les résultats et a déclaré: rien ne doit être fait - tout est normal. Je me suis calmé. Et maintenant, j'ai lu que le taux de TSH dans un trimestre à 2,5 devrait être (((Contrarié... Grossesse planifiée.). Depuis 9 ans, je fais don d’hormones thyroïdiennes - tout était toujours normal. Aujourd’hui, 15 semaines. Avec ces résultats, je n’ai pas consulté l’endocrinologue, comme l’a rassuré le gynécologue. J’ai pris feimbion 1 + iodomarin 100 pendant 12 semaines. Au total, l’iode 250 s'est avéré. Et lisez vos commentaires ici, et je pense, peut-être que tout n’est pas si effrayant Je le vois. Skrining1 normal. Merci)))

Adeline, et vous avez à la TPO normal? C'est aussi important)

Adeline, dites-moi s'il vous plaît, l'augmentation de TSH n'a pas affecté le développement du bébé?

Heureusement, non, cela n'a pas affecté!

Je suis également intéressé par cette question maintenant 10, mais le médecin refuse d’augmenter la dose d’euthyrox; maintenant, j’ai peur pour l’enfant.

et j'ai été immédiatement élevé de 50 à 100, le TNG était supérieur à 5, en 4 semaines, il est tombé à 0,6. Et vous gynécologue a refusé de le réduire ou un endocrinologue? besoin urgent de consulter un autre médecin, 10 beaucoup

J'étais chez l'endocrinologue et l'endogynécologue

Ttg élevé pendant la grossesse

Bonjour tout le monde! Les filles, dites-moi qui est tombé sur ça! J'ai 10 semaines de grossesse, je me suis inscrit à l'écran LCD, j'ai passé les tests, tout est normal à l'exception de TSH - 7.71, avec un taux normal pouvant aller jusqu'à 2,5. Avant la grossesse, rien ne l’ennuyait, n’a pas abandonné les tests. Le gynécologue a agité sa main et a dit, ce n'est rien, même au troisième trimestre. Mais j’ai décidé d’aller chez un endocrinologue, le médecin m’a ordonné de reprendre les tests et, en cas d’indication élevée de TSH, de boire de l’eutirox ou de la l-thyroxine avant d’accoucher et après, en fonction de la dynamique. La question est de savoir qui a bu comme.

Bonjour à nouveau et encore pour la santé pendant la grossesse)) Au début de mes visites aux cliniques, le gynécologue m'a envoyé faire une analyse sur la TSH. C'était exactement 6 semaines de grossesse et on m'a dit que je venais trop tôt, mais la providence elle-même a été envoyée.

Bonjour les filles. J'ai une question après le transfert cryogénique de 2 embryons et j'ai obtenu un résultat positif. Mais j’ai eu des problèmes avec la thyroïde, j’ai passé la TSH et le résultat était de 4.062, avec une norme de 0.350-3.500. Je ne sais pas quoi faire, je devrai encore attendre la rencontre avec le médecin. Pensez-vous que cela menace ma grossesse?

Les hormones remises (le 18 juillet) se sont avérées être 5,11 tonnes à un taux de 4. L’endocrinologue a prescrit 50 mg d’eutirox chaque jour pendant un mois et demi après le test (j’accepte le 19.08). Allez-y début octobre! Êtes-vous intéressé à devenir enceinte pendant cette période? Si vite ??

Les filles, quelqu'un a augmenté TSH sur le fond de la grossesse et ce qui vous a été prescrit? Il y a quelqu'un qui a donné naissance à une TSH élevée, inquiet pour la santé du bébé.

Natalia-mysikapa est maintenant une fille et qui a affronté la TSH surélevée? J'en ai 3,5, et la norme pour les femmes enceintes est de 2,5.. Les médecins que j'ai visités ont des opinions absolument diamétralement opposées. À MONIIAG, on m'a dit que nous ne laisserions pas la fille l'empoisonner, laisser boire la jodomarine. À Pervogradskaya, l'énokrinologiste lui a serré la tête et lui a prescrit de toute urgence l'hormone eltiroxin, responsable des anomalies congénitales, et la jodomarine n'affecte que le T4. Un autre médecin a déclaré qu’ils n’avaient pas besoin de boire autre chose que du jodomarina… et que deux autres spécialistes avaient été priés de le laisser tel quel. Est intéressant.

Les filles, dites-moi, qui de vous a obtenu pour B avec une TSH élevée. J’ai un niveau de TTG 16 en ce moment, je le sais beaucoup, alors j’ajuste la dose et tout en veillant à la sécurité avec mon mari, mais je voulais tout de même savoir si quelqu'un pourrait faire un miracle. )))?

Au début de la grossesse, j’ai passé la TSH 3,9 avec la norme de laboratoire à 4. T4 et AT à TPO étaient normaux, le médecin a déclaré qu’il n’y avait rien à faire. Maintenant, je suis observé dans un autre endroit. J'ai déjà retesté la TSH 4,7, le reste est normal, le thérapeute de l'écran LCD en effraie les terribles conséquences, a nommé une dose de charge de thyroxine. J'irai chez l'endocrinologue dimanche. Partagez vos histoires de quelqu'un qui ressemble à une grossesse qui se déroule sur le fond d'une TSH élevée. Les enfants sont-ils nés en bonne santé?

Les filles, qui est enceinte de TSH élevé? Peut-être que la première grossesse a eu lieu avec des hormones thyroïdiennes élevées. Mon TTG fluctue autour de 4-3, j'ai lu des histoires d'horreur sur Internet. Quelqu'un peut-il avoir des exemples et comment cela a affecté les enfants?

Filles, cette question ne me donne pas la paix (((j’ai tout lu sur Internet, je suis maintenant très inquiète. La situation est telle que j’ai eu TSH au premier trimestre de ma grossesse dans la zone 4. J’accepte l’eutirox, mais les médecins ont prescrit trop peu la dose de 25 mg, De plus, parallèlement, on m'a prescrit de prendre de l'iodomarine sur le fond duquel j'ai commencé à faire pousser du TTG et à développer une inflammation de la glande thyroïde ((Les filles qui portaient des bébés avec une TSH élevée, quelles sont les conséquences pour les enfants après la naissance et ce qui a été montré).

En mars, je suis passé en revue tous les spécialistes. L'endocrinologue, après avoir examiné ma thyroïde, a ordonné de passer l'hormone TSH. Sur l'écran LCD, ils ont dit qu'ils pourraient le prendre gratuitement, mais avec des coupons, qui sont émis une fois par mois. Signé seulement en mai, j'ai réussi. Dit augmenté de 3,7 à un taux de 3,0 à 14 semaines. Ils m'ont envoyé à nouveau chez l'endocrinologue, qui m'a chargé de boire de la l-thyroxine et de la reprendre dans un mois. Bien que le taux pour les femmes non enceintes atteigne 4,0, certains indicateurs sont disponibles pendant la grossesse. L'hormone affecte le mental.

Les filles, j'ai une grossesse de 29 semaines et le pire de l'accouchement. Pendant tout ce temps, tout a été épuisé, des pensées terribles sont ensuite émises, puis une nouvelle vague s’est produite (((j’ai été enceinte d’une tg élevée) (il était environ 4,5), il n’a pas été possible de la réduire immédiatement car les endocrinologues ont prescrit une petite dose et presque tout le premier trimestre Les médecins racontent toutes sortes d’histoires d’horreur, quelle horreur (((les filles qui ont vécu des situations similaires ne passent pas, s'il vous plaît).

Bonjour les filles! Le gynécologue m'a assigné des tests de TSH et de T4 (la prolactine était légèrement surélevée, a diminué, nous voulons tomber enceinte, mais cela ne fonctionne pas pendant plusieurs mois, il y a eu une grossesse précoce), résultats: TSH 6,45 (0,5-4,01) et T4 0, 75 (0,8-2,0). Le gynécologue a déclaré qu'une élévation de la TSH pouvait affecter l'ovulation. Il a donc décidé de suivre la folliculométrie et de décider ensuite de la prescription à suivre, car l'endocrinologue n'a révélé aucun symptôme et n'a pas décidé de prescrire un médicament abaissant la TSH. Mais aujourd'hui, j'ai repris dans une autre clinique du TTG et le résultat m'a surpris.

Jusqu'à présent, je n'ai pas consulté un endocrinologue à propos de mon score élevé. S'il vous plaît dites-moi qui sait exactement combien de TSH devrait être chez les femmes enceintes?

Bonjour les filles mignonnes! S'il vous plaît écrivez qui a fait face à des niveaux élevés d'hormone TSH. A donné du sang à 7-8 semaines de grossesse, après demain il y aura 11 semaines, hier sont venus les résultats de la biochimie. la progestérone est normale, la testostérone est surestimée, mais surtout - l'hormone TSH = 6,66. À un taux de 0,1-0,4 mU / l au premier trimestre. Immédiatement ils ont été référés à un endocrinologue, ils ont été prescrits pour boire de la L-thyroxin 50 et un mois plus tard pour une deuxième dose avec de nouveaux tests sanguins pour la TSH et la T4. Ce matin a commencé le cours. Très en colère. Sur Internet, beaucoup de choses terribles.

Probablement pas dans cette communauté, mais je ne sais pas où écrire. Avez-vous des personnes comme moi qui ont déjà appris pendant la grossesse que vous souffriez d’hypothyroïdie? En général, j'ai relu (j'ai lu la femme enceinte pour la première fois, mais le médecin m'a rassuré et m'a dit de ne plus lire) et maintenant je comprends pourquoi il n'y a pas eu d'accouchement et que la toxicose était insupportable, un taux de cholestérol élevé, etc., maintenant je comprenais le lien. Pourquoi cette hormone importante n'est pas transmise au tout début. Encore plus enragée qu'elle soit venue pendant la phase de planification.

Mes filles, bonsoir. Il y a quelques jours, j'ai appris que j'étais enceinte), l'enfant était le bienvenu. J'ai un garçon d'un an, qui a pris toute sa grossesse et même avant de boire de l'eutirox, car avant la grossesse, la Tg était élevée, mais je l'ai normalisée et j'ai vu toute la grossesse. maintenant que j’ai appris que j’étais enceinte, nous avons couru pour prendre ttg et il en a élevé 8,8 décemment, a immédiatement commencé à boire une dose de 75 mg d’équipement qui avait été utilisée auparavant. Cela signifiait à quel point il était dangereux pour le bébé. Les filles pouvaient le découvrir, tout était normal..

Les filles, j'ai une grossesse de 29 semaines et le pire de l'accouchement. Pendant tout ce temps, tout a été épuisé, des pensées terribles sont ensuite émises, puis une nouvelle vague s’est produite (((j’ai été enceinte d’une tg élevée) (il était environ 4,5), il n’a pas été possible de la réduire immédiatement car les endocrinologues ont prescrit une petite dose et presque tout le premier trimestre Les médecins racontent toutes sortes d’histoires d’horreur, quelle horreur (((les filles qui ont vécu des situations similaires ne passent pas, s'il vous plaît).

La question est due au fait qu'après une grossesse ratée, on m'a diagnostiqué une tg élevée de 4,6. Le médecin a prescrit de prendre de la thyroxine à une dose de 25 à 75; en conséquence, lors de la dernière capitulation, le TNG est devenu 0,26! Le médecin m'a demandé de cesser de prendre la thyroxine pendant trois semaines, puis de me l'envoyer.

Filles qui prennent de l'eutirox / l-thyroxine lors de la planification et de la grossesse, comment s'est comporté le niveau de ce médicament et comment la posologie a-t-elle été réglée avec le médecin? Je bois eutiroks 25, tg il y a 2 semaines était 1.97. Maintenant, j'ai appris sur la grossesse et ttg est devenu 2,5 (en 2 semaines). Un endocrinologue dit de ne pas changer le dosage et de le reprendre dans un mois. Un autre médecin, il est nécessaire d'augmenter immédiatement l'euthyrox, et de ne pas attendre une augmentation de TTH. Qui était-ce?

les filles avec TSH élevé ont prescrit L thyroxine 50 μR.. Je ne veux pas boire.. Il y a 12 ans, j’avais subi une opération de la thyroïde, je coupais la thyroxine à moitié pendant 5 ans, bien sûr, avec une dose plus élevée.. Je suis l’hormone thyroïdienne une fois par an. remis avant la grossesse tout était normal.. mais maintenant.. en général, qui boit de la thyroxine, n'est-il pas nocif si tous la même hormone.

Aujourd'hui, exactement 7 semaines de grossesse. Il n’ya pas de toxicose en soi, ou jusqu’à présent, non, mais la faiblesse ne nous permet pas de vivre une vie normale, je me lasse de marcher en une demi-heure, même si j’ai toujours été une personne active, j'ai fait du sport et je me suis précipitée partout. Quand cette fatigue universelle passera-t-elle? Je me demande si cela peut être associé à une TSH élevée (3,30)?

Hier était sur une inspection de routine. Poids-63 kg, une augmentation depuis le début de la grossesse est déjà 6 kg. Pression 120/70 Hémoglobine -120 On a demandé à mon mari de faire une fluorographie. Je ne bois pas de vitamines, je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais je pense qu’en été, je dois manger des vitamines vivantes. Mais en termes d’endocrinologie, tout n’est pas très bon. La TSH a augmenté (3,39) avec une normale à 3 pour les femmes enceintes au deuxième trimestre. Et t4 libre est légèrement inférieur à la normale. Remis à Burdenko. L'endocrinologue a prescrit de la l-thyroxine à raison de 50 mg par jour à jeun. Analyse de Peresdam.

Quand ils ont commencé à découvrir la cause de l'infertilité. Il s'est avéré que j'ai l'hypothyroïdie, TSH est hors échelle. Et maintenant, pendant deux ans, je prends de la L-thyroxin. D'abord 50 mg., Puis augmenté le dosage à 100 mg. Testé régulièrement et l'indicateur est toujours au milieu de la norme. En octobre, j'ai un retard M. Le 10.10.2014, j'ai donné du sang sur 7 790 TSH, avec un taux de 0,440 à 3,630. Suite sous la coupe.

Je vais partager avec vous, les filles, avec ce que j'ai affronté. Maintenant la deuxième grossesse, 6-7 semaines. TTG est faible, T3 Free est un peu au-dessus de la norme. Le médecin endocrinologue a déclaré qu'il y avait un risque de fausse couche. Explique cela par le fait que l'augmentation de la circulation sanguine. Nous devons boire le médicament, propitsil. Mais ils ont décidé de ne pas commencer avec le médecin avant 10 à 11 semaines, car il y a un développement actif du cerveau et tout ce qui est important. Et le médicament est le médicament, et personne avec 100% de certitude ne dira qu’il n’ya pas d’influence négative. Au cours de la première grossesse, la TSH a également diminué.

Le thérapeute m'a dit avec un TTH élevé que, dans son cas, j'avais peut-être une anxiété accrue, des palpitations. C'était au début de la grossesse. Répéter l'analyse était normal. Et juste au début de la grossesse était "pofigizm". Et maintenant (16 semaines) - ce n'est pas. Je suis devenu très instable émotionnellement, sans défense. Je sens physiquement que je commence à trembler et à paniquer du moindre stress. Et parfois même sans raison. Je ressens les changements physiquement. La maîtrise de soi n'aide pas. Signé chez le médecin - avant le plan.

TSH 0,04 - diminué (0,40-3,77), T4 - 1,63 augmenté (1,00-1,60). Je vais aller chez l’endocrinologue lundi et essayer d’entrer sans enregistrer (enregistrer un mois à l’avance). Il y a un mois et demi, un endocrinologue qui m'a prescrit l'eutirox à 50 µg m'a dit d'augmenter la dose d'eutirox de 25 µg lorsque j'ai appris que j'étais enceinte. Aujourd'hui, 12 dpp hCG 364. Est-ce que je fais ce qu'il faut en augmentant la dose d'Eutirox avec un TSH bas et un T4 augmenté?

Les filles, quelqu'un prescrit cardio au deuxième trimestre de la grossesse? J'ai tous les bons tests, dit le médecin, seule la TSH est basse. Dans l'anamnèse, la vérité était ST en hiver, ils ne cherchaient pas la raison, ils disaient que la sélection naturelle était faite. J'ai lu les instructions d'utilisation de l'appareil pendant la grossesse et j'ai peur de boire quelque chose, mais on me l'a prescrit jusqu'à la semaine 28, soit 1 comprimé 1 fois par jour. L'utilisation de fortes doses de salicylates au cours du premier trimestre de la grossesse est associée à une incidence accrue de défauts de développement du fœtus. Dans le deuxième trimestre de la grossesse.

À la première réception, lorsqu'elle a rejoint le protocole sur les cryo, Re s'est plainte de bouffées de chaleur et la sueur coulait à flots. Protocole Fresh était en Juin. Assigné une série de tests. Le cortisol a été augmenté de 30,5 (la norme à 19), la prolactine 42,0 (la norme 6-30). Le médecin a augmenté la dose d'euthyrox.

Les filles, je pense qu'il est très important d'écrire ceci. Tout le monde ne le sait pas, et mes connaissances me l'ont déjà raconté à cause d'un dysfonctionnement de la thyroïde (((Un endocrinologue m'a déjà dit cela il y a longtemps. Je l'ai consultée juste pour un rendez-vous de routine pour contrôler les hormones et les ultrasons.). tout va bien, il y a une légère hétérogénéité de la glande thyroïde. Et je veux aussi vous dire: quand vous apprenez que vous êtes enceinte, vous devez d'abord prendre l'hormone TSH! N'oubliez pas ceci! "Je m'en souviens bien. Une fois par an.

Bonjour, BBshki! Prends-moi dans tes rangs, je prépare ma première grossesse. Je veux partager avec vous mon historique de planification et poser des questions qui me concernent. Planification active d'un an, c'est-à-dire démarrée en mai 2016. Avant de planifier en novembre 2015, elle a subi un examen standard par G. et un endocrinologue. Selon les résultats de l'enquête, des cytomégalovirus et des ureaplasma parvum ont été trouvés dans les limites de la normale, mais ils ont également décidé de les traiter. Après le traitement, l'analyse du cytomégalovirus est devenue négative, le taux d'ureaplasma a diminué et un contrôle d'activité a été donné.

Bonjour à tous! Filles ayant des problèmes de thyroïde Au cours du premier trimestre de votre grossesse, combien de fois avez-vous subi un test de dépistage des hormones thyroïdiennes et dans quelle mesure avez-vous augmenté la dose de ce médicament et avec quelles analyses?

Les filles, bonjour) Je voudrais demander qui a eu une TSH élevée au stade de la grossesse? Le fait est que mon gynécologue a demandé à consulter un endocrinologue, qui envoie à son tour t3, t4 et ttg pour un accouchement, puis éventuellement augmenté légèrement (3, 32).Le gynécologue explique donc qu'en raison de la hausse de la tg, je ne peux probablement pas tomber enceinte (car j'ai réussi tous les tests + mon mari) et que l'endocrinologue ressemble à un imbécile, tout en prescrivant l'eutirox 25 ml. et après 2 mois pour répéter le TTG. De là des questions se sont posées: -Qui a rencontré cette situation? -Comment faire confiance? (Je vais chez le gynécologue pour 4x.

Entré les analyses d'aujourd'hui de hCG, glucose et TSH. Tout est super! Il y a deux semaines, le TTG était plus que trois, et maintenant un peu plus d'un. J'ai augmenté la dose de 1,25 à 1,5 et ma TSH a chuté de manière si abrupte. La vérité est que lorsque la TSH a été élevée, j'ai vu Berlin-Chemie, et maintenant je suis retourné à Eutiroks. Même ces pilules bon marché sont-elles fausses? Je ne comprends rien. mais l’essentiel est que les tests soient normaux. Le glucose a également diminué en raison de l'alimentation. Eh, je ne verrai pas de fraises ou de framboises cette année. Mais

Les filles, bonjour tout le monde! Aujourd'hui, j'ai fait don d'hormones et le soir, avec des résultats agréables, les résultats sont arrivés. En général, toutes les valeurs des paramètres moyens du nom (fuuf, expiré), SAUF! Prolactine - un indicateur de 46.06 avec les normes des laboratoires 6.00-29.90. Eh bien, la TSH est de 2,45 avec des taux de laboratoire de 0,40 à 3,77. Cela semble être bon, mais j'ai lu que lors de la planification d'une grossesse, TSH devrait se situer dans la plage de 1,5-2, pas plus. La prolactine peut-elle affecter la TSH? Que dire de la prolactine accrue? Cela ne semble pas être catastrophique, mais quand même. Comme quelqu'un.

les filles, avant ont vu la thyroxine 25 mg, réduit de 2,5 à 0,5 tg. Puis le médecin a annulé la thyroxine. Cela a pris 4 mois, je reprends le TTG et le résultat de 4,16. Demain je recommencerai thyroxin. Mais la grossesse est-elle possible avec un tel test? Quelqu'un at-il été enceinte de ces indicateurs bien ou avec des taux encore plus élevés?

Chez les filles, un taux élevé de TSH a été détecté à un T4 normal, nous planifions une grossesse pour près de deux ans, le reste des tests étant normaux. Cela pourrait-il affecter la non-survenue d'une grossesse? Quelqu'un peut-il tomber sur ça?

Planifier une grossesse En mai, j'ai fait don d'hormones. La TSH et la prolactine étaient élevées. Après avoir pris un endocrinologue et passé des tests, on m'a diagnostiqué un AIT et une hypothyroïdie, qui lui avait prescrit de la l-thyroxine pour réduire la TSH, sans toutefois parler de la prolactine élevée. Maintenant, j'ai refait ces analyses et j'applique les résultats. En mai, la TSH était à 13,4 µMU / ml, la prolactine à 30,8 ng / ml. Comment réduire la prolactine? Combien devrait-il être lors du plagiat?

Salut tout le monde! J'ai 21 ans. J'ai un dysfonctionnement hormonal lié à TSH-4,8 Anti TPO 524.3; le médecin endocrinologue a prescrit à Selmevit et à Yodomarin de prendre qui. Ils ont pris qui? Je voudrais connaître le retour d'information. Et est-il vraiment utile de planifier une grossesse avec une hormone élevée. :-(

Bonne journée! Pourriez-vous me dire pzhl, si quelqu'un face à l'ajustement des niveaux élevés de TSH pendant la grossesse. Avant la grossesse, la TSH était de 1,9 - normale. À 5 semaines de grossesse, mon taux de TSH était de 3,06, légèrement au-dessus de la normale. T4 gratuit est normal. Le médecin a prescrit de la l-thyroxine à 50 µg pendant 2 mois sous le contrôle de la TSH. Après 11 jours de prise du niveau de TSH, il est devenu 1,18, mais le médecin a dit de continuer à prendre la thyroxine, le terme n’est pas indiqué. Pour le moment, je prends de la thyroxine depuis 45 jours et je n’effectue plus de contrôle. K.

Bonjour, j’ai décidé de commencer à tenir un journal de ma grossesse au stade de la planification, deux ans exactement, malheureusement rien ne s’est passé. Nous en sommes à la troisième visite chez le gynécologue après un délai de 7 jours, le 7 janvier 2016. J’ai passé les tests de hCG, de toxaplasmose, d’herpès et de La rubéole, ainsi que le gynécologue envoyé chez l’endocrinologue, et à la fin, j’ai également passé les tests T3, T4 et TTG. Les analyses et les frottis étaient bons, mais j’ai confondu l’hCG (6,62 me / l), en plus de l’ensemble des taux élevés de TSH. Je ne suis pas allé chez le gynécologue avant le rendez-vous, mais le 13 janvier 2016, le médecin m'a prescrit Elevit.

Les filles, l'aide. Après de nombreux tests, il est apparu que j'avais augmenté la prolactine 4 fois et que je l'avais fait plus de 100 fois (après le retrait de l'appendicite, un échec hormonal a été obtenu). Depuis décembre 2014, je suis sous la surveillance d'un endocrinologue. Hier, j'ai reçu les résultats des tests pour les hormones: prolactine 2,4 à un taux de 1,9-25,2, sans T4 12,9 à un taux de 9-22, TSH à 2,74 à un taux de 0,4 à 4,0. Les filles, je m'intéresse à l'hormone TSH, elle a suffisamment diminué pour permettre une grossesse ou devrait être réduite, qui sait?

Les filles, l'aide. Après de nombreux tests, il est apparu que j'avais augmenté la prolactine 4 fois et que je l'avais fait plus de 100 fois (après le retrait de l'appendicite, un échec hormonal a été obtenu). Depuis décembre 2014, je suis sous la surveillance d'un endocrinologue. Hier, j'ai reçu les résultats des tests pour les hormones: prolactine 2,4 à un taux de 1,9-25,2, sans T4 12,9 à un taux de 9-22, TSH à 2,74 à un taux de 0,4 à 4,0. Les filles, je m'intéresse à l'hormone TSH, elle a suffisamment diminué pour permettre une grossesse ou devrait être réduite, qui sait?

J'ai l'hypothyroïdie. La TSH pendant 1,5 mois a réduit la thyroxine à 1,48 μIU / ml. En mai, la prolactine était à 30,8 ng / ml (norme de laboratoire 6-29,9) à 4 dz; elle a maintenant été réévaluée à 30,2 à 3 dz. Lors de la prise initiale, l’endocrinologue n’a rien dit à propos de l’augmentation de la prolactine, ce qui m’a permis de conclure qu’en réduisant la TSH, la prolactine reviendrait à la normale. Mais cela fait 1,5 mois, mais cela n’a pas diminué. Aujourd'hui, je suis allé voir un autre endocrinologue dans l'espoir de me prescrire quelque chose pour le réduire. Et ainsi pour moi.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones