L'hormone stimulant la thyroïde est élevée - qu'est-ce que cela signifie, les causes, le traitement - c'est le sujet de notre conversation sur la santé aujourd'hui sur le site alter-zdrav.ru.

L'hormone TSH, qui établit les normes corporelles dans le sang

Notre corps est un système complexe constitué de divers organes. Le travail harmonieux du corps est assuré par une régulation nerveuse et humorale. Le système endocrinien est constitué de glandes endocrines. Une des hormones qui contrôlent le fonctionnement de la glande thyroïde est l'hormone stimulant la thyroïde.

Ce métabolite contrôle le fonctionnement de la glande thyroïde et la biosynthèse des hormones T3 et T4 par celle-ci.
L'hormone stimulant la thyroïde elle-même est produite par les cellules de l'hypophyse antérieure et contrôle la production de sécrétions thyroïdiennes, de thyroxine et de triiodothyronine.

Ces métabolites sont responsables du métabolisme correct, de la biosynthèse des protéines, de la croissance et du développement. Le niveau de cette hormone est directement proportionnel à l'âge de l'organisme.

Contenu de la TSH dans le sang de patients d'âges différents

Groupe d'age
Les normes
Nouveau-nés
0,6–12 microns UI / L.
Les bébés
0,5 à 10 µU UI / L.
Enfants 5 ans
0,4–7 µU UI / L.
Enfants 15 ans
0,3 à 5,1 µU UI / L.
Patients adultes
0,2-4,2 micron UI / L.
Femmes enceintes
0,34-3,0 microns UI / L.

L'hormone stimulant la thyroïde est responsable de la pénétration de l'iode du sang dans les cellules de la glande thyroïde et active la biosynthèse de l'ADN, des protéines et des lipides. La régulation de la production de TSH est assurée par le système nerveux central et des zones spéciales de l'hypothalamus.

Avec une diminution du taux de TSH, des modifications irréversibles du tissu thyroïdien et une augmentation de sa taille (goitre) se produisent.

Causes d'une augmentation de la thyréostimuline

Tout dans notre corps est interconnecté et soumis aux lois internes. Le système endocrinien contrôle les fonctions du corps en produisant des hormones. Les hormones sont synthétisées en quantités négligeables, mais contrôlent le processus métabolique.

En bonne santé, une personne ne rencontre pas de déficit ni d’excès de formation d’hormones. Que faire si le test sanguin détecte une augmentation du taux de TSH? Il y a une raison pour tout.

Une augmentation du taux de TSH dans le sang peut être due à de tels écarts:

  • Conditions pathologiques de l'hypophyse.
  • Maladies de la glande thyroïde.
  • Biosynthèse non contrôlée d'hormones.
  • Ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.
  • Maladies des glandes surrénales.
  • Toxicose du dernier trimestre de la grossesse.
  • Intoxication au plomb.
  • Glut iode.
  • Maladies génétiques.

Dans le cas d'un témoignage surestimé de TSH selon un test sanguin, il n'y a aucune raison de déclencher immédiatement l'alarme. Ce n'est pas une garantie que vous souffrez d'hypothyroïdie. Des niveaux élevés de TSH pourraient déclencher des médicaments.

Pour découvrir la véritable raison de l'augmentation du taux de TSH dans le sang, il est nécessaire de subir un nouvel examen après avoir exclu les médicaments. La radiothérapie et la surcharge physique peuvent fausser les résultats.

Symptômes de l'hypothyroïdie avec TSH élevée

L'hypothyroïdie est cachée, dans laquelle le niveau de TSH est supérieur à la normale et les hormones T3 et T4 sont normales et prononcées lorsque la TSH est élevée et que le niveau d'hormones T3 et T4 est réduit.

Que signifie un taux élevé d'hormone stimulant la thyroïde et quels sont les symptômes?

Perturbation de la glande, son hypofonction conduit à une augmentation du taux de TSH dans le sang. L'état général du corps ne change pas, le niveau des autres hormones reste normal.

Les premiers stades d'augmentation des taux de TSH ne s'accompagnent pas de symptômes. En cas d'anomalie prolongée, le corps signale un dysfonctionnement. Les appels inquiétants peuvent provenir de divers systèmes organiques.

  • Système nerveux: distraction, faiblesse générale, diminution des performances et altération de la mémoire;
  • Système cardiovasculaire: rythme cardiaque lent, pression artérielle basse;
  • Système digestif: manque d'appétit, constipation, foie hypertrophié;
  • Système reproducteur: perturbations du cycle menstruel chez la femme, stérilité.

L'apparence d'une personne change. Les cheveux tombent, la peau se décolle, un gonflement apparaît. Malgré le manque d'appétit, le poids du patient augmente, l'obésité se développe, ce qui ne peut pas être corrigé.

TSH élevé chez les enfants

Pour les enfants d'âges différents, le taux de TSH varie.

Pour les enfants de trois mois, le taux de TSH est compris entre 0,6 et 10 mUI / l. Taux d'hormone TSH chez les enfants de moins de 14 ans 0,4-5 mUI / l. Chez les enfants, le niveau de cette hormone fluctue et l'analyse est effectuée plusieurs fois.

Indications pour prélever du sang d'un enfant pour analyse de la TSH:

  • Développement mental tardif;
  • Membres froids à la température générale normale;
  • Diminution de l'activité;
  • Inhibition
  • Des niveaux élevés de l'hormone TSH peuvent être le résultat de maladies des glandes surrénales et de maladies mentales.

Si les parents sont atteints d'hypothyroïdie, effectuez un examen intra-utérin du fœtus. À une TSH supérieure à 100 mUI / L, le résultat est positif. Il y a un risque d'avoir un enfant malade.

TSH élevé chez les femmes, caractéristiques de la grossesse

Pour le corps féminin, une TSH de 0,4 à 4 µMU / ml est considérée comme la norme.

Une augmentation des taux hormonaux de TSH chez les femmes peut être un signe de développement d'une tumeur au sein. Lorsqu'elles atteignent l'âge de 50 ans, il est conseillé aux femmes de vérifier le niveau de TSH de manière planifiée, car à cet âge, le risque d'hypothyroïdie augmente de 12%.

Pendant la gestation, le taux de TSH chez les femmes est de 0,3 à 2,6 mU / l. Selon la durée de la grossesse, la concentration de l'hormone dans le sang peut varier.

Le premier trimestre est caractérisé par le plus bas niveau d'hormone TSH. Chez certaines femmes, ce niveau reste tout au long de la grossesse. Avec les grossesses multiples (jumeaux, triplés), la concentration de cette hormone dans le sang diminue jusqu'à zéro.

La faible concentration de l'hormone TSH dans le sang est une conséquence de l'intensification de la thyroïde. L’augmentation du niveau des hormones libres T3 et T4 est due à l’action de la gonadotrophine chorionique - une hormone des femmes enceintes. Il existe une relation inversement proportionnelle entre le contenu de TSH et les hormones libres T3 et T4.

Si cette dépendance n'est pas respectée, la vie du fœtus est menacée. Si, au cours du premier trimestre, le taux de TSH est élevé, un traitement médicamenteux est prescrit. En règle générale, il s’agit de préparations à base de lévothyroxine sodique, qui normalise les processus métaboliques et le développement approprié des tissus.

En plus de l'étude des hormones, les anticorps sont testés sur T3 et T4. Pendant la grossesse, ils peuvent pénétrer la barrière placentaire dans l’embryon, provoquant des modifications pathologiques de celle-ci. Il existe trois groupes d'anticorps anti-TSH.

Les anticorps bloquant les récepteurs des hormones stimulant la thyroïde (ils augmentent la T3 et la T4), les anticorps bloquant le travail actif de la thyroïde (diminuant la sensibilité à la TSH) et les anticorps entraînant une augmentation prolongée des taux de T3 et de T4.

Les femmes enceintes sont tenues d’accorder une attention particulière à l’état du système endocrinien, de subir des tests de routine et de suivre les instructions du médecin.

Pour déterminer le contenu de TSH chez les femmes enceintes, le sang est prélevé dans une veine. Avant de passer des tests, il est nécessaire d’éliminer les efforts physiques, de refuser de prendre des médicaments hormonaux. Deux jours avant l'analyse, excluez l'alcool et les cigarettes.

Traitement, comment normaliser la TSH élevée

La correction de l'hormone TSH est effectuée uniquement par un médecin après avoir établi les causes de la violation. Dans la plupart des cas, le traitement est individuel.

Avec une augmentation spasmodique, provoquée par une inflammation de la glande thyroïde, un cancer des glandes mammaires, un traitement complexe à long terme est nécessaire. Si les néoplasmes sont petits, vous pouvez éviter une intervention chirurgicale.

Les médicaments contenant de l'iode éliminent une légère augmentation de la TSH due à une carence en iode. Après six mois de prise de médicaments contenant de l'iode, ils réexaminent la glande thyroïde et donnent du sang pour analyse de la TSH.

L'hypothyroïdie est traitée avec des médicaments à base d'hormones. Le médecin prescrit un schéma thérapeutique.
De nombreuses personnes, connaissant les avantages des produits contenant de l'iode, achètent du sel iodé.

En même temps, ils oublient que lors du traitement thermique des aliments pendant la cuisson ou la friture, l'iodure de potassium se décompose. Un tel sel n'aura pas d'effet positif sur la fonction thyroïdienne. Utilisation efficace du sel avec l'iodate de potassium (KIO3).

Auparavant, l’hypothyroïdie était traitée avec des médicaments dérivés de matières premières d’origine animale (concentré séché homogénéisé de la thyroïde d’animaux). Actuellement utilisé des médicaments synthétisés chimiquement. De tels médicaments sont toujours très actifs.

Après un traitement et la restauration de la TSH et des hormones libres, il est nécessaire de subir un examen annuel planifié.

Comment passer une analyse de TSH: le but, la préparation et la procédure d'analyse

Très souvent, les patients dans la nomination des médecins sont confrontés à une procédure telle que TSH. Un test sanguin pour les hormones est prescrit par un médecin qui, lors de l'inspection visuelle d'un patient, constate un dysfonctionnement du système endocrinien. Un test sanguin de TSH peut déterminer la quantité d’une hormone dans le sang d’une personne.

TSH - la valeur de l'hormone

Le rôle et les fonctions de la thyréostimuline

TSH est l'abréviation d'hormone stimulant la thyroïde, produite par l'hypophyse. Avec son aide, la glande thyroïde est stimulée pour la sécrétion d'hormones thyroïdiennes.

La formation de l'hormone stimulant la thyroïde est réalisée par l'hypophyse. C'est une glande située dans le cerveau. La TSH affecte la glande thyroïde et contribue au fait qu'elle produit les hormones T4 et T3.

Avec l'aide de ces hormones, une performance complète de tels systèmes est fournie:

Avec la performance normale de ces hormones, un métabolisme complet est fourni dans le corps humain. En outre, ces hormones sont impliquées dans la mise en œuvre de divers processus mentaux.

Lorsque les hormones T3 et T4 atteignent une certaine limite, la production de TSH est inhibée.

Si la production de ces hormones est réduite, cela entraîne une augmentation de la concentration de thyrotrophine. Selon ce schéma, les hormones T3 et T4 et TSH interconnectées se régulent. C’est pourquoi, très souvent, l’analyse de la TSH est associée à une analyse permettant de déterminer la quantité d’hormones T3 et T4. Grâce aux résultats obtenus, les endocrinologues et les thérapeutes ont la possibilité d’en savoir plus sur les antécédents hormonaux du patient et d’établir certaines maladies.

Affectation à l'analyse

Indications pour l'étude du niveau de TSH

L'analyse des patients peut être assignée dans divers cas. Le plus souvent, la nomination d'un médecin est prise en compte dans le développement de maladies telles que:

  • Déprimé
  • Diminution de la libido
  • Impuissance
  • L'alopécie, qui se caractérise par une perte de cheveux sans raison apparente
  • Myopathie, etc.

Très souvent, le but de l'analyse de la TSH est de traiter diverses maladies, car il peut être utilisé pour évaluer l'état de la glande thyroïde. Les indications pour la procédure sont l'arythmie cardiaque, l'infertilité féminine, l'élargissement de la glande thyroïde, etc. Dans certains cas, la température corporelle du patient chute en dessous de 35 degrés et dure plusieurs jours. Pour établir les causes de l'apparition d'une pathologie, le patient est affecté à l'analyse de la TSH.

Le but de l'analyse peut être fait non seulement pour le diagnostic, mais également pour surveiller le traitement des processus pathologiques.

Si un patient présente des symptômes d'hyperthyroïdie, caractérisés par un excès d'hormones thyroïdiennes et d'iode, il doit alors passer une analyse de la TSH. Sa nomination a également été faite avec un manque d'iode et d'hormones - l'hypothyroïdie.

L'analyse peut être administrée non seulement à des patients adultes, mais également à de jeunes enfants. Il est prescrit aux nouveau-nés si la glande thyroïde est altérée. C'est souvent nécessaire si les enfants diagnostiquent un retard de développement mental et sexuel. Il existe de nombreuses maladies dans lesquelles les patients sont affectés à l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde. Dans la plupart des cas, ils sont associés au travail de la glande thyroïde.

Préparation et procédure

Préparation correcte - résultat fiable de l'étude

Pour assurer la fiabilité des résultats, le patient doit compléter correctement la phase préparatoire:

  • Tout d'abord, il doit arrêter de fumer.
  • Une personne avant la procédure est strictement interdite de boire de l'alcool.
  • Même si vous êtes un sportif, il est nécessaire d’abandonner les efforts physiques excessifs.
  • Afin d’assurer les résultats corrects de l’analyse de l’hormone stimulante de la thyroïde, il est nécessaire de renoncer quelques jours avant à l’utilisation d’aliments gras et épicés.
  • Le patient doit éviter les chocs nerveux et les situations stressantes. Cela est dû au fait que l'état psycho-émotionnel d'une personne affecte également les résultats.
  • Si les patients reçoivent des médicaments hormonaux ou des médicaments utilisés pour supprimer les hormones, ils doivent être abandonnés 14 jours avant le test. Le refus de médicaments ne doit être fait que sur avis du médecin traitant. Sinon, les médicaments devraient continuer.
  • Avant de passer le test, le patient doit prendre les complexes de vitamines et les médicaments contenant de l’iode aussi soigneusement que possible. Cela est dû à l'influence de l'iode sur la santé de la glande thyroïde, ce qui entraîne une distorsion des résultats d'analyse.
  • Avant l'analyse, il est strictement interdit au patient de prendre son petit-déjeuner. Il est préférable de boire de l'eau sans gaz et de passer à l'analyse. Dans certains cas, vous pouvez prendre le petit déjeuner n'est pas des aliments lourds.
  • Après un repas, le test ne doit pas être administré avant 3 heures.

Faire un test sanguin pour la thyréostimuline aujourd'hui, il est possible à la fois dans la clinique du budget et dans un hôpital rémunéré. La concentration maximale de TSH étant observée le matin, un test sanguin est nécessaire pendant cette période.

Une préparation adéquate pour l'analyse de la TSH peut non seulement garantir la fiabilité des résultats, mais également aider le médecin à diagnostiquer correctement, ce qui est très important pour tous les patients.

Analyse de décodage

TSH normale et causes de rejet

Les résultats de l'analyse intéressent de nombreux patients, mais ils ne comprennent pas de quoi certains chiffres parlent. Chaque groupe d'âge de patients a son propre taux de TSH:

  • Chez les nouveau-nés, l'hormone stimulante de la thyroïde devrait être de 0,6 à 10 unités. pour un litre de sang.
  • Si l'enfant a entre 2,5 mois et 2 ans, il devrait avoir une TSH de 4 à 7 unités.
  • Les enfants âgés de 2 à 5 ans ont normalement entre 4 et 6 unités d’hormone stimulant la thyroïde,
  • Enfants de plus de 14 ans et patients adultes - 0,4 à 4 unités.

Tous ces indicateurs sont la norme. Si, à la suite des tests, vous voyez d'autres numéros, cela indique la présence de violations à traiter.

Lors du test d'hormone stimulant la thyroïde, les écarts peuvent être à la fois plus petits et plus grands. Cela indique une diminution ou une augmentation du niveau de TSH dans le corps humain. Si le niveau d'hormone stimulant la thyroïde est élevé, cela peut indiquer que la vésicule biliaire du patient a été retirée. Chez l’homme, les tumeurs hypophysaires présentent exactement le même tableau clinique. Une augmentation de la TSH peut indiquer une pathologie de la glande thyroïde, caractérisée par une diminution de la quantité d'hormones produites.

Vidéo utile - Test sanguin pour TSH.

Si la glande pituitaire est insensible aux hormones thyroïdiennes au niveau génétique, cela sera affiché comme une augmentation du niveau de TSH. En outre, cette pathologie peut être liée à la consommation en grandes quantités de produits contenant de l'iode dans les aliments. Une diminution du niveau de TSH peut être observée chez les femmes pendant la grossesse avec le développement de la gestose. Le même tableau clinique est observé avec une fonction surrénalienne insuffisante, une thyroïdite de Hashimoto aiguë et subaiguë.

À des niveaux élevés de TSH, il est possible de juger de la faible activité de la glande thyroïde. La cause de cet état pathologique est dans la plupart des cas des maladies somatiques. Dans les troubles mentaux du patient, un tableau clinique similaire peut être observé. Les nombres élevés montrent les résultats de l'analyse si le patient a un adénome hypophysaire, qui est une tumeur bénigne. Si une personne est empoisonnée par le plomb, elle présente un syndrome d'intoxication, qui apparaît sur les résultats de l'analyse.

Avec l'augmentation des niveaux de TSH, il n'est pas toujours possible de juger de la présence d'une maladie grave.

Très souvent, une augmentation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde est observée chez les femmes enceintes. Si le patient prend certains médicaments, cela peut entraîner une augmentation du taux de TSH. Après une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde, de telles anomalies peuvent également être observées. Une augmentation ou une diminution du taux de TSH n'indique pas toujours que le patient est en train de subir des processus pathologiques. Très souvent, de tels résultats d’analyse peuvent être une conséquence du mode de vie d’une personne.

Traitement de pathologie

Façons de normaliser le niveau de TSH

À un niveau élevé de TSH, il est strictement interdit de traiter avec des médicaments hormonaux. Auparavant, les animaux étaient utilisés pour traiter un état pathologique. À ce jour, cette méthode de traitement est remplacée par des drogues synthétiques. Ils sont caractérisés par la pureté et une activité constante.

Au début du traitement, on prescrit de la thyroxine à un patient en petite quantité. La dose du médicament est constamment augmentée jusqu'à ce que le taux de TSH soit rétabli. La définition d'un médicament destiné au traitement d'un taux élevé de TSH est effectuée par un médecin, ce qui s'explique par la quantité différente de thyroxine dans le corps des patients.

Les patients chez lesquels on a diagnostiqué une augmentation du taux de TSH après un traitement, sont surveillés en permanence par un médecin.

C'est pourquoi ils doivent subir un examen médical chaque année. Un faible niveau de TSH n'est pris en compte que si sa valeur est 0,01. À la réception de tels résultats, le système cardiovasculaire est testé. En l'absence de processus pathologiques dans ce système, les niveaux d'hormone T3 et T4 sont contrôlés. Il permet d’exclure la maladie de Graves et le goitre nodulaire.

En cas de goitre nodulaire, une radiothérapie à l'iode radioactif est prescrite au patient. Si le cas du patient est extrêmement grave, le traitement de la maladie est effectué à l'aide d'une intervention chirurgicale. Le traitement de la maladie de Graves se fait avec des B-bloquants. Avec leur aide, non seulement diminue la gravité des symptômes, mais améliore également la qualité de vie du patient.

Le traitement d'un faible niveau de TSH est effectué à l'aide de diverses méthodes, car il n'existe actuellement aucune méthode de traitement hautement efficace pouvant être utilisée pour corriger la pathologie. Le niveau de TSH est un indicateur très important par lequel les maladies sont établies et leur traitement rationnel est prescrit. Pour obtenir les bons résultats, le patient doit soigneusement préparer l'analyse en suivant toutes les instructions du médecin. Malgré le fait qu'il existe des normes permettant de déterminer le niveau de TSH, il est nécessaire de confier cette procédure à des spécialistes.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Comment tester TSH

L'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) joue un rôle important dans le fonctionnement de l'organisme entier, responsable du bon fonctionnement de la glande thyroïde et stimule la production d'autres hormones. Il est si important que les experts le qualifient même de test décisif du fond hormonal du corps. Qu'est-ce qu'une hormone stimulant la thyroïde et comment se faire tester pour la TSH?

Quelle est l'hormone stimulant la thyroïde?

Cette hormone a également des noms tels que thyrotropine et thyrotropine. Il est produit par le lobe moyen de l'hypophyse et ses récepteurs sont situés à la surface de l'épithélium de la glande thyroïde. Dans le cas de l'exposition de la thyréotropine aux récepteurs de la thyroïde, la production de l'hormone thyroxine est significativement améliorée. En outre, il contribue à augmenter la consommation d'iode par les cellules de la glande thyroïde. En outre, la TSH est impliquée dans la biosynthèse d'hormones telles que la triiodothyronine et la thyroxine, qui sont simplement nécessaires à la croissance du corps.

La concentration de thyrotropine dans le sérum peut varier au cours de la journée. Il atteint son niveau le plus élevé à 2-3 heures du matin et à 5-8 heures du matin, il diminue légèrement. À son tour, la teneur minimale en PTT dans le sang a lieu entre 17 et 19 heures.

Au cas où une personne ne dormirait pas la nuit, elle aurait une perturbation du rythme normal de sécrétion de cette hormone.

Il est important de noter que la concentration de thyréotropine dans le sang augmente légèrement avec l’âge, tandis que sa libération la nuit diminue. Dans le corps des femmes enceintes, son contenu est réduit.

Un test sanguin pour l'hormone TSH patient peut être prescrit dans de tels cas:

  • évaluer l'état de la glande thyroïde;
  • dans le diagnostic des troubles de la glande thyroïde chez les nouveau-nés;
  • en cas de diagnostic d'infertilité féminine;
  • surveiller le traitement des anomalies de la thyroïde;
  • avec une augmentation de la thyroïde;
  • en cas de symptômes d'hyperthyroïdie (excès d'iode et d'hormones thyroïdiennes et d'iode);
  • s'il y a des signes d'hypothyroïdie (déficit en iode et hormone thyroïdienne);
  • en cas de retard du développement mental et sexuel chez les enfants;
  • avec hypothermie idiopathique (abaissement de la température corporelle générale en dessous de 35 ° C);
  • dans les arythmies cardiaques;
  • avec myopathie (maladie musculaire);
  • avec alopécie (perte de cheveux diffuse);
  • avec dépression
  • avec impuissance et diminution de la libido.

Comment passer l'analyse sur la TSH correctement?

Un diagnostic précis de nombreuses maladies implique le bon déroulement de la procédure de recherche. 24 heures avant le test de TSH, une personne doit éliminer le tabagisme, l'alcool, le stress émotionnel et l'effort physique.

Pour 2-3 heures avant l'analyse n'est pas souhaitable de manger. Seule l'utilisation d'eau pure non gazeuse est autorisée. Il est également important, après avoir consulté un médecin, 2 jours avant de subir le test de TSH, d’exclure les hormones stéroïdiennes et thyroïdiennes.

Des conseils individuels sur la manière de passer correctement l'analyse sur la TSH, chaque personne peut s'adresser à un spécialiste - endocrinologue. Comme les normes de la thyrotropine diffèrent selon les normes, seul le médecin traitant peut procéder au décodage du test sanguin pour l'hormone TSH. Le spécialiste tiendra compte des caractéristiques individuelles de la santé de chaque patient.

Taux sériques anormaux d'hormone stimulant la thyroïde

La thyrotropine est la première à réagir aux modifications du fonctionnement de la thyroïde, même lorsque les symptômes de la maladie ne se sont pas encore manifestés.

Une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde est observée lorsque:

  • pathologies mentales et somatiques graves;
  • insuffisance surrénale;
  • processus tumoraux, en particulier les tumeurs hypophysaires;
  • adénome hypophysaire (thyrotropinome);
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • toxicose tardive sévère (gestose) chez la femme enceinte;
  • production non régulée du syndrome de la thyréostimuline;
  • thyroïdite de Hashimoto;
  • hypothyroïdie primaire et secondaire;
  • thyroïdite subaiguë;
  • cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire);
  • hémodialyse;
  • prendre un certain nombre de médicaments (p. ex. neuroleptiques, prednisolone, iodures, bêta-bloquants);
  • intoxication au plomb.

Un test sanguin pour l'hormone TSH peut indiquer une teneur réduite de cette hormone dans:

  • Maladie du plombier;
  • tumeur bénigne de la glande thyroïde;
  • fonction hypophysaire réduite;
  • goitre toxique;
  • hyperthyroïdie enceinte;
  • traumatisme à la glande pituitaire;
  • la cachexie (épuisement sévère du corps);
  • quantité excessive d'hormones thyroïdiennes due à l'automédication avec des médicaments hormonaux;
  • Syndrome de Sheehan (chez une femme après l'accouchement, dans lequel meurent les cellules de l'hypophyse);
  • stress psychologique;
  • régimes, jeûne.

Analyse de la TSH pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes doivent surveiller de près leurs hormones et le fonctionnement du système endocrinien. Il est particulièrement important de faire attention à cela avant la 10e semaine de grossesse, car pendant cette période, la glande thyroïde du bébé ne peut pas travailler de manière autonome et l’enfant est totalement dépendant des hormones de la mère. Par conséquent, en cas de moindre soupçon de dysfonctionnement du système endocrinien, le médecin traitant vous recommande de passer le test de TSH pendant la grossesse. Selon les experts, la concentration d'hormone stimulant la thyroïde peut varier tout au long de la grossesse. C'est souvent différent à chaque trimestre.

En règle générale, chez les femmes enceintes, la teneur en thyrotropine sérique est légèrement réduite. Mais dans le cas de grossesses multiples, son niveau baisse de manière significative. La suppression de la TSH dans le sang peut être accompagnée de vomissements fréquents.

Un écart significatif de la concentration de thyréotropine dans le sang par rapport aux valeurs normales nécessite la réalisation d'études supplémentaires sur la femme enceinte - échographie et aspiration d'une biopsie à l'aiguille fine de la thyroïde. Avec une augmentation significative de la TSH, en particulier au cours des 10 premières semaines de grossesse, un spécialiste peut vous prescrire un traitement avec le médicament L-thyroxine.

Analyse de la TSH: de quoi s'agit-il, indications, norme et interprétation

TSH est l'abréviation de hormone stimulant la thyroïde, une hormone hypophysaire qui stimule l'activité de la glande thyroïde. C'est l'un des principaux sons du corps humain et il est responsable du fonctionnement complet d'un organe très important - la glande thyroïde. Une hormone est produite dans le cerveau dans l'hypophyse. La substance est un stimulateur de la sécrétion thyroïdienne de thyroxine et de triidyronine, des hormones responsables du fonctionnement complet des principaux systèmes du corps, ainsi que du bon métabolisme des graisses. Pour cette raison, une violation de la production de ces hormones menace la santé de conséquences graves.

Afin de détecter les anomalies, un test sanguin de TSH est présenté. Un tel examen a souvent lieu chez les femmes qui sont 10 fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de troubles de l'hypophyse et de la thyroïde. Dans la très grande majorité des cas, le sang pour la détermination des hormones TSH est administré simultanément au sang pour la détection des hormones thyroïdiennes. L'endocrinologue s'occupe du décodage du test sanguin TSH. Selon ses résultats, il prescrit un traitement au patient avec l'utilisation de certains médicaments. En règle générale, avec un traitement bien choisi, il est possible de normaliser l’état du patient dans un court laps de temps.

Quelles sont les actions de TSH sur le corps?

En plus de réguler le travail de la thyroïde, l'hormone affecte également l'ensemble du corps. La substance est nécessaire pour les processus suivants:

  • production complète de protéines;
  • maintenir un échange de chaleur adéquat;
  • activation des processus métaboliques;
  • synthèse d'acides nucléiques de haute qualité;
  • synthèse de phospholipides de haute qualité;
  • bonne formation de globules rouges;
  • métabolisme correct du glucose;
  • bonne absorption de l'iode par les cellules de la thyroïde;
  • stimulation de l'adénylate cyclase.

De plus, sans l'action de l'hormone stimulant la thyroïde, une activité musculaire à part entière, une pensée à part entière, une oxygénation des tissus et une maturation de l'œuf sont impossibles.

Hormone normale dans le sang par âge

Lors d'une analyse biochimique du sang, les anomalies de la TSH sont déterminées sur la base des normes généralement reconnues. En fonction de l'âge, le taux d'hormones change comme suit:

Parfois, dans différents laboratoires, dans l’analyse de la même personne, il peut y avoir une différence de 0,2, considérée comme la norme. En règle générale, cette déviation est associée aux réactifs, qui sont utilisés pour étudier le sang pour la thyréostimuline.

Quelles maladies peuvent augmenter l'hormone

Les raisons de l'augmentation des hormones sont nombreuses. Une analyse de sang pour la TSH peut être élevée dans les cas suivants:

  • retrait de la glande thyroïde;
  • traitement des maladies de la glande thyroïde à l'aide d'iode radioactif;
  • maladies auto-immunes dans lesquelles la destruction des cellules de la thyroïde par les cellules du corps, en prenant des tissus sains à des fins pathologiques;
  • lésion traumatique de la glande thyroïde;
  • carence en iode particulièrement sévère;
  • cancers touchant la glande thyroïde;
  • insuffisance des glandes surrénales;
  • fonction hypothalamus excessive;
  • tumeurs bénignes de l'hypophyse;
  • altération de la sensibilité des tissus corporels aux hormones sécrétées par la glande thyroïde;
  • infections virales graves;
  • stress sévère;
  • surcharge physique grave;
  • prendre un certain nombre de drogues.

Dans le cas où une personne se voit prescrire un traitement avec des médicaments pouvant perturber le niveau d'hormones, il est recommandé de faire régulièrement un test d'hormones TSH. Cela permettra une détection rapide des violations et le nécessaire ajustement de l'état.

Symptômes de TSH élevée

Le fait que les niveaux hormonaux soient élevés est indiqué par un certain nombre de signes. Pour réussir l'analyse de TSH est nécessaire dans les cas suivants, quand observé:

  • gain de poids;
  • gonflement des lèvres, des paupières, de la langue et des membres;
  • frissons fréquents;
  • faiblesse musculaire générale;
  • états dépressifs;
  • insomnie fréquente;
  • troubles de la mémoire;
  • pouls lent en dessous de 55 battements par minute;
  • augmentation des ongles cassants;
  • perte de cheveux excessive;
  • pâleur excessive de la peau;
  • une tendance à la constipation;
  • douleur particulière et rareté de la menstruation;
  • perte de désir sexuel;
  • la mastopathie

Ce symptôme est une indication directe pour la visite chez le médecin, qui donnera des indications pour un test sanguin pour la TSH. Tous les symptômes à la fois n'apparaissent que si le niveau d'hormones est très perturbé. En cas d'infraction non violente, seule une partie des signes apparaît avec une intensité insignifiante. Malgré le fait qu’en ce moment, l’État ne cause pas un fort inconfort, il ne faut pas l’ignorer.

Il n’est pas difficile de deviner qu’en augmentant la synthèse de TSH, l’hypophyse essaie de «forcer» T3 et T4 à produire, ce qui n’est clairement pas suffisant. Par conséquent, tout d’abord, un taux élevé de TSH évoque une diminution de la fonction thyroïdienne - hypothyroïdie ou myxoedème.

Causes de TSH bas

Les causes de faibles hormones peuvent être différentes. La pathologie est beaucoup moins fréquente que la précédente, mais elle ne doit pas être oubliée. Le plus souvent, une TSH réduite est observée avec une augmentation significative du taux d'hormones thyroïdiennes. Dans ce cas, un test sanguin est effectué sur la glande thyroïde TSH thyroïde et de nombreuses autres hormones. La pathologie est le plus souvent causée par les facteurs suivants:

  • maladie basilaire et hyperthyroïdie (thyrotoxicose);
  • tumeurs de la glande thyroïde;
  • tumeurs cérébrales;
  • métastases cancéreuses à l'hypophyse;
  • lésions cérébrales traumatiques;
  • inflammations cérébrales;
  • conditions traumatiques dans lesquelles il y a une douleur aiguë;
  • maladies accompagnées de douleurs aiguës;
  • prendre un certain nombre de drogues.

Il n’est pas rare qu’un déficit en TSH soit provoqué par des médicaments - analogues des hormones thyroïdiennes. Pour cette raison, il est souvent demandé au patient de subir une analyse de sang visant à détecter la présence d'hormones TSH au cours de la période de traitement.

Symptômes de faible TSH

Il est également nécessaire de passer un test de dépistage de la TSH présentant les symptômes de son niveau réduit. Les principaux sont:

  • perte de poids;
  • formation de goitre;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à un maximum de 37,5;
  • augmentation de l'appétit;
  • chaise fréquente;
  • la tachycardie;
  • insuffisance cardiaque;
  • augmentation de la fragilité osseuse;
  • troubles neurasthéniques dans le travail de la psyché;
  • attaques de panique;
  • faiblesse musculaire grave;
  • pas clignotant fréquemment;
  • yeux grands ouverts;
  • sensation de corps étranger dans les yeux, puzygazie;
  • sécheresse accrue de la membrane muqueuse de l'œil;
  • sécheresse cutanée accrue.

Tous ces symptômes parlent d'hyperthyroïdie. Un excès d'hormones thyroïdiennes conduit au fait qu'il n'est pas nécessaire de le stimuler et que la sécrétion de TSH cesse simplement. Ces symptômes sont une indication pour un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes et la TSH (TSH). Il n’est pas nécessaire de refuser les tests sanguins pour les hormones dans un tel état, car cela risque de faire oublier le début du développement d’une pathologie grave sous une forme grave, dont le traitement sera extrêmement difficile et compliqué. Le besoin d'analyse doit toujours être déterminé par le médecin et non par le patient.

Indications pour l'analyse sur TSH

Biochimie - Test sanguin pour les hormones TSH prescrites pour de nombreuses raisons. La nécessité de faire un test sanguin survient dans les cas suivants:

  • la suspicion de la présence d'hypothyroïdie avec un cours caché;
  • l'aménorrhée;
  • infertilité féminine à l'état normal des organes génitaux;
  • calvitie;
  • dépression fréquente;
  • détérioration des muscles (en particulier des muscles des membres);
  • une diminution significative de la température corporelle sans raison apparente;
  • retard dans le développement sexuel;
  • retard mental;
  • diminution de la libido;
  • l'impuissance;
  • arythmie en l'absence de pathologie du muscle cardiaque;
  • fatigue

Dans le cas où le médecin a des soupçons sur la nécessité d'un traitement hormonal, il prescrit un test de TSH. Après avoir examiné les résultats des tests, le spécialiste choisit le traitement optimal pour le patient.

Préparation à l'analyse

Sachant ce qu'est la TSH, il est très important de bien se préparer à un test de dépistage de TSH. Comme le contexte hormonal dans le corps humain est influencé par de très nombreux facteurs, il sera impossible de comprendre le résultat de l’étude si les recommandations ne sont pas suivies. Les résultats de l'analyse sont interprétés sur la base du fait que la patiente s'est conformée à certaines recommandations avant le prélèvement de sang de la veille. Comment passer une analyse, informe le médecin, lui donnant une référence. Si cela n'est pas fait, vous pouvez obtenir des informations sur le don de sang pour l'analyse de la TSH auprès de l'infirmière qui collecte le matériel.

En premier lieu, le taux d'hormone dans le sang est affecté par la consommation d'aliments. Par conséquent, lorsqu'ils se préparent à subir un test hormonal, ils doivent abandonner l'utilisation des aliments pendant au moins 12 heures. De plus, pour que le test indique correctement la TSH, 5 jours avant, les produits qui nuisent au système hormonal sont exclus, et excluent donc les aliments gras, l’alcool, la limonade et le fast-food. Sinon, les valeurs indiquant le résultat de l'analyse de TSH ne correspondront pas à l'image réelle et devront être testées à nouveau sur TSH.

Pour les amateurs de cigarettes, la question de savoir combien de temps il est impossible de fumer avant de donner du sang pour l'hormone TSH est pertinente. Dans l’idéal, bien sûr, renoncez à la mauvaise habitude quelques jours avant de prendre le matériel, mais si cela n’est pas possible, 4 heures avant la procédure, qui se déroulera sans cigarette, suffiront.

Lorsque l'analyse est terminée, le liquide n'est soumis à aucune restriction, sauf si la personne ne boit que de l'eau pure non gazeuse. Vous pouvez le boire dans n'importe quel volume et même immédiatement avant le test sanguin. Au cas où le désir de manger avant la procédure s'avère irrésistible, il est permis de boire une tasse de thé vert chaud et faible. En de telles quantités, cela ne changera pas l'image du sang, mais éliminera le désagréable sentiment de faim. Cette boisson, mais déjà bien brassée, est recommandée après prélèvement sanguin au cas où il y aurait ensuite faiblesse et vertiges.

Lorsqu'une personne se prépare pour une analyse cinq jours avant, il est nécessaire d'abandonner les médicaments autant que possible, car ils peuvent perturber le tableau, ce qui signifie des résultats peu fiables et, partant, une erreur de traitement. S'il est impossible de refuser un médicament, il existe toujours un moyen de passer correctement l'analyse de la TSH. Dans une telle situation, les règles relatives à la réalisation d'analyses biochimiques établissent la nécessité d'informer le médecin en charge du prélèvement sanguin, quels moyens et dans quel volume ont été utilisés et combien de temps avant l'analyse, ce qui signifie que le résultat sera déterminé en tenant compte de l'erreur éventuelle sur une table spécifique. Le plus souvent, cela s'applique aux adultes qui prennent des médicaments qui sauvent des vies.

Une attention particulière est accordée à la prise de matériel d'analyse par des femmes. Ils s'intéressent souvent à la question de savoir comment donner du sang pendant le cycle menstruel. Cette condition n'affecte pas l'index TSH, ce qui permet une analyse.

L'analyse est donnée le matin, lorsque le niveau hormonal n'est pas encore modifié par l'effort physique et le stress, entre 8 h et 12 h. Le sang est prélevé dans une veine. Après la procédure, vous pouvez manger tout de suite.

En sachant comment passer correctement l'analyse, vous pouvez obtenir le résultat le plus précis possible, ce qui donnera au médecin toutes les données nécessaires pour une thérapie compétente.

TSH: que dira le test sanguin?

Souvent, parmi les nombreux rendez-vous du médecin traitant, le patient doit voir une référence pour une analyse de TSH. Après avoir quitté le cabinet médical et vu l'expression «test sanguin de TSH» sur un morceau de papier, le patient est perplexe. Qu'est ce que le TTG? Quand un médecin prescrit-il un test sanguin aux hormones? Comment s'y préparer? Que devez-vous savoir sur le décodage des résultats? Et si les hormones ne sont pas normales?

Qu'est ce que le TTG?

L'abréviation TSH est définie comme suit: hormone stimulant la thyroïde, ou thyrotropine. Cette hormone est formée par la glande pituitaire - une glande située dans le cerveau. L'hormone stimulant la thyroïde affecte la glande thyroïde et contribue au développement de ses hormones: T3 et T4. Ces hormones sont responsables de l'activité de nombreux systèmes du corps: cardiovasculaire, sexuel, du tube digestif, de nombreuses fonctions mentales, d'un bon métabolisme chez l'homme. Si le niveau de T3 et de T4 dans le corps atteint une certaine limite, la production de TSH est suppressive. Inversement, lorsque la production de T3 et de T4 diminue, la concentration de thyrotropine augmente. Il existe donc une régulation interconnectée de TSH et de T4, T3 dans le corps. C'est pourquoi, parallèlement à un test sanguin de recherche de TSH, le patient subit souvent un test d'hormone T3 et T4. Les résultats aideront le thérapeute ou l'endocrinologue à brosser un tableau plus complet du fond hormonal du corps.

Qu'est-ce que AT TPO?

Ne pas avoir peur et cette combinaison complexe de lettres. Ce sont des anticorps anti-thyroperoxydase. Cette analyse est souvent prescrite en parallèle avec la TSH. Qu'est ce que c'est Les cellules thyroïdiennes produisent normalement l'enzyme thyroperoxydase. Il participe à la formation de T3 et T4. Si tout est en ordre dans le corps, c'est exactement ce qui se passe. Mais toute violation de l’immunité donne à penser que l’enzyme thyropéroxydase commence à être perçue comme une hostilité de l’organisme. Des anticorps lui sont produits. Ainsi, le décodage du sang ne sera pas complet sans la prise en compte des indicateurs AT TPO, T3 T4.

Pour quelles maladies la recherche est-elle nécessaire?

Une analyse sanguine du contenu de la thyréotropine fournira au médecin des informations précieuses sur l’état de la glande thyroïde. En règle générale, un médecin envoie un test sanguin pour détecter les hormones lorsque l'on soupçonne les maladies suivantes:

  • l'hypothyroïdie est une maladie qui se développe lorsque la glande thyroïde produit une quantité insuffisante d'hormones;
  • infertilité;
  • diminution de la libido, impuissance;
  • retard du développement mental et sexuel, si l'enfant est envoyé pour analyse;
  • le goitre est un élargissement de la glande thyroïde dû à plusieurs causes;
  • la dépression;
  • alopécie - perte de cheveux progressive;
  • l'arythmie cardiaque;
  • hyperprolactinémie - augmentation du contenu de l'hormone prolactine dans le sang.

Un patient peut être référé pour un test sanguin de recherche de TSH et dans d'autres situations: par exemple, dans le cas d'une hypothyroïdie identifiée précédemment, il est souhaitable de réaliser un test sanguin de recherche de TSH au moins 2 fois par an. Le patient devra réussir cette analyse même si le médecin veut savoir quelle était l'efficacité du traitement hormonal précédemment prescrit.

Comment se préparer à l'analyse?

Pour que ces études soient fiables, le patient doit s'abstenir de fumer, de boire de l'alcool et de faire des exercices difficiles la veille. Il ne faut pas attendre un jour ou deux avant le test sanguin pour se pencher sur les aliments gras et épicés. Il est préférable d’essayer d’être en équilibre émotionnel à ce stade, car même un peu de stress peut affecter les résultats.

Si le patient prend déjà des pilules hormonales ou, au contraire, des médicaments qui inhibent la production d'hormones, le médecin vous conseillera d'interrompre leur utilisation dans les 2 semaines précédant l'analyse. Si le médecin traitant n'a pas jugé nécessaire de le mettre en garde, cela signifie que les hormones doivent être prises conformément au calendrier habituel.

Faites attention avant de prendre des analyses de sang avec des complexes de vitamines et des préparations d'iode. Le fait est que l'iode a un impact direct sur le travail de la glande thyroïde et que, de ce fait, les résultats de l'étude peuvent être faussés.

Le sang à analyser se rend l'estomac vide jusqu'à 10h Pour l'analyse, du sang veineux est prélevé.

Où donner du sang et combien de temps attendre les résultats?

Un test sanguin pour les hormones est fait aujourd'hui à la fois dans les cliniques de santé publique et dans les hôpitaux rémunérés. Si le médecin de district dirige l'analyse, il est préférable de le faire dans la même clinique, car la prestation de services rémunérés dans ce cas ne donnera aucun avantage, sauf les termes. Dans les cliniques payantes, l'analyse est déjà prête le lendemain, dans les hôpitaux publics, la période d'analyse du sang aux hormones dure jusqu'à une semaine.

Transcription TTG

Bien entendu, de nombreux patients aimeraient savoir ce que signifient les résultats du test sanguin de recherche de la TSH. Déchiffrer les résultats. Quelle est la norme pour le déchiffrement du test sanguin TSH.

Le taux d'hormone stimulant la thyroïde est différent pour chaque groupe d'âge de patients. Ainsi, pour les nouveau-nés, le taux de TSH est de 0,6 à 10 unités par litre, pour les enfants de 2,5 mois à 2 ans, le taux de 4 à 7 unités, pour les enfants de 2 à 5 ans, le niveau de TSH est de 4 - 6 unités, pour les enfants de plus de 14 ans et les adultes, le taux normal de TSH est compris entre 0,4 et 4 unités.

Normes de laboratoire TSH

Une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde suggère que la glande thyroïde n'est pas aussi active qu'elle devrait l'être dans son état normal. Mais il ne vaut pas toujours la peine de blâmer uniquement la glande thyroïde. Le niveau de TSH se propage dans d'autres maladies:

  • somatique (signifie littéralement maladies corporelles) et troubles mentaux;
  • adénome (tumeur bénigne) de l'hypophyse;
  • vésicule biliaire à distance;
  • intoxication au plomb;
  • des anomalies dans les glandes surrénales.

Un niveau élevé de TSH ne signifie pas toujours une pathologie grave. Ainsi, une augmentation de la concentration de cette hormone est souvent observée chez les femmes enceintes, chez les personnes prenant constamment certains médicaments et chez les patients des centres d'hémodialyse. En outre, l'augmentation de la teneur en hormone stimulant la thyroïde sera chez les patients qui ont subi une opération de la glande thyroïde. Par conséquent, le décodage des résultats de l'analyse doit tenir compte de ces circonstances.

Un faible taux de TSH indique une activité élevée de la glande thyroïde. Un médecin qualifié examinera la description de la TSH avec deux autres hormones: T3 et T4. Voici les options possibles. Si TSH et T3 et T4 sont tous deux abaissés, il y a lieu de suspecter le développement d'une hypothyroïdie chez le patient. Si la TSH est abaissée et que les deux autres hormones sont élevées, cela signifie que le patient est atteint d'une maladie telle que l'hyperthyroïdie. Dans les deux cas, AT TPO devrait être normal.

Un faible taux de TSH au taux de deux autres hormones peut indiquer les maladies suivantes:

  • maladie mentale grave;
  • goitre toxique;
  • processus négatifs dans la glande pituitaire.

Ni les niveaux élevés ni les niveaux réduits de TSH dans le sang ne doivent effrayer le patient. Il convient de rappeler que la norme absolue en termes d'hormones ne se trouve que dans quelques-uns. Dans tous les cas, le décodage le plus fiable des analyses de sang ne peut être effectué que par le médecin traitant. Il déterminera ce qui est normal dans l'analyse et ce qui n'est pas la norme, tout en tenant compte globalement de nombreux facteurs: la présence d'autres maladies, l'âge, la maladie thyroïdienne présente ou passée, symptômes qui dérangent le patient. Si le diagnostic est posé par l'endocrinologue, il portera une attention particulière à la glande thyroïde du patient: il palpera cet organe. La norme pour elle - la taille habituelle et le manque de phoques.

Étant donné que les hormones dans le corps humain jouent un rôle très important, vous ne devez pas essayer de poser vous-même un diagnostic. De plus, vous ne pouvez pas prescrire un traitement.

Seul un spécialiste qualifié peut développer un système de traitement adéquat pour toutes les anomalies associées à la TSH.

Comment prendre et que montre le test sanguin pour la TSH?

Un test sanguin pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) revêt une grande importance pour le diagnostic des maladies de la thyroïde. Il est donc désigné par l’endocrinologue pour la plupart des plaintes. Les symptômes externes des anomalies de la thyroïde sont des yeux excessivement brillants, des mains tremblantes et une perte de poids rapide avec un bon appétit. Les personnes présentant des manifestations similaires doivent réfléchir à leur santé et consulter un spécialiste.

Quand un test sanguin pour la TSH est-il administré?

La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, est l'une des hormones les plus importantes pour le fonctionnement du corps humain. La fonction principale de TSH est la régulation de l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones T3 - triiodothyronine et T4 - thyroxine. T3 et T4, à leur tour, affectent le fonctionnement des organes de l'appareil reproducteur et du tractus gastro-intestinal, les processus mentaux, le système cardiovasculaire et bien plus encore. L'hormone elle-même est produite dans la glande pituitaire. Cependant, comme nous l'avons déjà dit, elle affecte la glande thyroïde et est donc prescrite pour le diagnostic de ses maladies, ainsi que pour l'infertilité, température corporelle régulièrement réduite à 35 ° C, dépression, impuissance, retard du développement sexuel et mental. les enfants. En règle générale, la TSH est associée aux tests triiodothyronine et thyroxine. Les valeurs hormonales sont mesurées en USI / ml ou en miel / L. Dans le formulaire d'analyse, il est parfois appelé non pas TSH, mais TSH (du nom latin «hormone stimulante de la thyroïde»).

Il n’ya rien de difficile dans le processus de dépistage de la TSH, mais de nombreux facteurs peuvent influer sur son résultat. Il est donc nécessaire de consulter au préalable votre médecin pour savoir comment se préparer pour l’examen.

Préparation et analyse des taux d'hormones stimulant la thyroïde

Un test sanguin de TSH est effectué le matin à jeun. La veille du don de sang, il est nécessaire de s'abstenir de tout effort physique, de boire de l'alcool et de fumer. En outre, au cours du mois précédant la procédure, les préparations hormonales doivent être abandonnées et quelques jours avant l’étude (médicaments contenant de l’iode). Les experts vous conseillent également de vous asseoir tranquillement pendant 20 à 30 minutes juste avant l'analyse. Par conséquent, si vous êtes en retard, que vous êtes à la clinique, essoufflé et en sueur, il est préférable d’attendre un peu dans le couloir et de reprendre votre souffle - pour la précision de l’analyse. Et puis passez directement au don de sang.

Le matériau provient de la veine cubitale de la main droite ou gauche. La fréquence de la procédure dépend de la complexité de la maladie et est déterminée par le médecin traitant. Dans la pratique mondiale, il est recommandé de tester chaque année la TSH chez les femmes après 50 ans, car elles risquent de développer des maladies de la thyroïde. Les femmes en âge de procréer peuvent donner du sang n'importe quel jour du cycle menstruel. Les normes d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse étant différentes pour les personnes de sexe et d'âge différents, seul un spécialiste doit être chargé de déchiffrer le résultat.

Interprétation des résultats de recherche

Les taux normaux de TSH dans le sang dépendent du sexe, de l'âge du patient et de la méthode de laboratoire. Par conséquent, lors du déchiffrement du résultat de l'analyse, l'endocrinologue prend en compte les valeurs indiquées dans l'en-tête de laboratoire ou central.

La concentration de l'hormone est particulièrement importante dans le diagnostic de la thyrotoxicose, dans la différenciation de la vraie thyrotoxicose chez un enfant, dans le contrôle de l'utilisation de médicaments contenant du T3, dans la détection de pathologies intra-utérines et dans d'autres cas.

La «zone grise inférieure» est une situation où le niveau de TSH est compris entre 0,1 et 0,4 mU / L. Dans ce cas, une étude supplémentaire est désignée - une analyse sanguine du niveau des hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). La «zone grise supérieure» correspond aux indices de 5 à 10 mU / l et, dans de tels cas, il est nécessaire de passer le test TRG (utilisation de l'hormone de libération de la thyrotropine).

Taux de contenu TSH

Les normes du niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse dépendent, comme nous l'avons dit, du sexe, de l'âge et de la méthode d'analyse. Par conséquent, s'il est nécessaire de donner du sang avec une certaine fréquence, il est préférable de le faire dans la même clinique.

Les normes généralement acceptées pour les taux de TSH dans le sang sont les suivantes:

  • chez les nouveau-nés - de 1,1 à 17 mU / l;
  • chez les nourrissons âgés de 2,5 mois - de 0,6 à 10 mU / l;
  • enfants 2,5-14 mois - de 0,4 à 7 mU / l;
  • enfants de 14 mois à 15 ans: de 0,4 à 6 mU / l;
  • pour les hommes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • pour les femmes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez les femmes enceintes - de 0,2 à 3,5 mU / l.

Pendant la grossesse, le test de TSH est pris plusieurs fois, car il s’agit d’une méthode indispensable pour identifier les maladies pouvant nuire gravement à la santé de la mère et de l’enfant. Un contrôle particulièrement prudent doit être exercé au cours du premier trimestre, lorsque les organes et systèmes vitaux du futur organisme sont mis en place. Étant donné que la glande thyroïde du fœtus ne fonctionne pas encore à ce moment-là, le contexte hormonal de la mère devient la clé d'un avenir en santé pour son enfant.

Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës, l'observance à long terme d'un régime hypocalorique et d'autres indicateurs.

TTG augmenté: qu'est-ce que cela signifie?

L'augmentation de la concentration de l'hormone dans le sang (hypothyroïdie) est indiquée par la peau sèche, l'intolérance au froid, la perte de cheveux, une fatigue accrue et des troubles menstruels chez la femme.

La raison des indicateurs surestimés peut être:

  • inflammation de la glande thyroïde;
  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance surrénale primaire;
  • intoxication au plomb;
  • trouble mental;
  • chirurgie récente - ablation de la vésicule biliaire ou hémodialyse.

Niveaux d'hormones abaissés

La diminution du niveau de TSH (hyperthyroïdie) se produit dans le contexte d’une concentration élevée d’hormones thyroïdiennes. Indicateurs de faibles taux d'hormone TSH dans le sang: rythme cardiaque rapide, nervosité, tremblements des mains, selles molles, perte de poids dans le contexte d'un bon appétit.

Les causes de l'hyperthyroïdie peuvent être:

  • goitre toxique diffus;
  • goitre à dose unique ou polino;
  • Thyroïdite de Hashimoto au stade thyrotoxicose (inflammation de la thyroïde causée par des causes auto-immunes);
  • traumatisme à la glande pituitaire;
  • maladie mentale;
  • prendre de la lévothyroxine (non contrôlée).

Habituellement, pour confirmer le diagnostic, le médecin envoie ensuite le patient à un nouvel examen.

Prix ​​du test sanguin pour TSH

Le coût de l'analyse sur le TSH dépend de l'emplacement de la procédure, des qualifications des spécialistes ainsi que des réactifs utilisés dans l'étude. Par exemple, l'un des centres médicaux de Naberezhnye Chelny propose un service pour 200 roubles. Le test sanguin pour TSH à Kazan est un peu plus coûteux. Le prix moyen dans la capitale du Tatarstan est de 250 roubles. À Saint-Pétersbourg, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse sera détecté pour 450 roubles. Le test sanguin le plus coûteux pour TSH coûtera à Moscou. Le coût dans la capitale varie de 500 à 2000 roubles. Le prix dépend du niveau de service et de l'état technique des laboratoires, ainsi que de l'emplacement des cliniques. Au centre de la ville, le service sera certainement plus coûteux que dans les zones résidentielles.

Où puis-je faire un don de sang pour l'analyse des taux d'hormones thyroïdiennes?

Le sang pour l'analyse du niveau d'hormones thyroïdiennes peut être prélevé loin de chaque clinique. Les réactifs coûteux nécessaires à l'étude ne permettent pas à toutes les cliniques municipales d'effectuer cette procédure. Cependant, dans chaque ville de Russie, il existe un laboratoire ou un bureau de représentation d'un grand centre médical où le niveau d'hormones thyroïdiennes spécifiques sera déterminé rapidement et à un prix abordable.

L'un de ces centres est le laboratoire indépendant "INVITRO" qui, en vingt ans d'existence, a gagné la confiance de millions de personnes. Les bureaux de laboratoire sont situés dans de nombreuses villes de Russie, ainsi qu'au Kazakhstan et en Biélorussie. Les visiteurs du laboratoire seront ravis du service qualifié, de la commodité et du confort pendant le prélèvement du sang et lors de l'obtention du résultat - au bureau, par courrier ou au bureau privé. Et le prix surprendra tout client: à Moscou un test sanguin pour TSH coûte 510, à Nijni Novgorod - 320 et à Volgograd - 300 roubles.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones