Chez les bébés, la glande thyroïde joue un rôle important dans le corps. Elle est responsable du développement mental et physique. Lorsqu'il y a des échecs dans le travail d'un secret, cela nuit à la santé. Le crétinisme peut survenir avec des complications de type complexe.

Parfois, un adolescent peut avoir une thyroïde élargie. Les raisons en sont différentes. Que doivent faire les parents si l’enfant a une hypertrophie de la glande thyroïde, provoquant des symptômes négatifs?

La raison pour laquelle la glande thyroïde est en augmentation, ce à quoi cela peut conduire si le traitement ne commence pas à temps, ainsi que les méthodes de prévention et de traitement - tout cela sera discuté dans l'article.

Thyroïde chez un enfant

Si un enfant a ce secret, qu'il produit une quantité insuffisante d'hormones ou si l'on observe une augmentation de leur concentration, cela peut alors affecter son état général. Parfois, une telle pathologie au début peut survenir sans symptômes graves.

Si vous n'identifiez pas une telle maladie à temps et ne commencez pas son traitement, une personne devra prendre certains médicaments tout au long de sa vie pour maintenir son niveau hormonal.

Les causes principales de l'hypertrophie de la thyroïde chez les adolescents sont:

  1. Mauvaise écologie.
  2. Manque d'iode dans le corps.
  3. Le stress.
  4. Augmentation des niveaux de rayonnement.

Déterminer avec précision la pathologie dans le corps ne peut être dans une clinique avec un examen complet et l'utilisation d'un équipement moderne.

Il est important que les parents comprennent que lorsque les premiers symptômes négatifs apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et non pas l'automédication.

La thyroïde peut produire ces types d'hormones:

Elargissement de la glande thyroïde chez un enfant: causes

Les principales raisons qui peuvent déclencher une hypertrophie de la glande thyroïde chez les enfants sont les suivantes:

  • Apport en iode insuffisant. Il est contenu dans de nombreux aliments et vous devez donc manger correctement et de manière équilibrée.
  • Mauvaise écologie.
  • Mauvaise nutrition pendant la gestation.
  • L'hérédité.

Maladies d'organes

À un jeune âge, vous pouvez rencontrer la manifestation de tels maux due à une perturbation de la thyroïde:

Si la glande thyroïde est agrandie chez un enfant, il est important de ne pas rater le moment du diagnostic et du traitement à un stade précoce de la pathologie. C’est le seul moyen d’éviter la manifestation de pathologies et de complications qui peuvent nuire au développement mental et physique du bébé.

Les médecins disent que même une légère diminution de la quantité d'hormones produites par cet organe à un jeune âge entraînera une perturbation de l'activité cérébrale. En outre, les hormones régulent le métabolisme, vous permettant de convertir les aliments en énergie, ce qui est important pour le travail de tout le corps.

Signes de pathologie

Les parents peuvent déterminer si un enfant a lui-même un organe malade. Pour ce faire, il leur suffit de surveiller en permanence leur enfant. Déterminer la maladie peut être fondée sur les motifs suivants:

  • L'enfant souffre souvent, son immunité est affaiblie et le corps ne peut pas lutter indépendamment contre les infections. S'il y a une quantité insuffisante d'iode dans le corps, cela affecte négativement l'élimination des bactéries.
  • Le travail du myocarde n'est pas rythmique.
  • Gonflement et léthargie.
  • Somnolence et mauvaise concentration.
  • L'enfant grandit mal.
  • L'anémie
  • Constipation
  • La température
  • Mauvais sommeil
  • Irritabilité.
  • Augmentation du volume du cou.

Il est à noter que la glande thyroïde augmente généralement chez les enfants âgés de 3 à 12 ans. La pathologie peut aussi être congénitale. Elle est diagnostiquée immédiatement après la naissance. Mais cela se produit rarement, car une maladie congénitale peut se manifester chez un bébé sur 30 000.

Lorsqu'un enfant élargit la glande thyroïde, différentes pathologies seront observées. Il ne grandira pas et ne gagnera pas le poids requis pour son âge.

Diagnostiquer

Glande thyroïde élargie détectée à temps chez les adolescents permet d'éviter les complications. De plus, le début du traitement à un stade précoce garantit l'élimination rapide de la pathologie.

Le diagnostic commence par l'inspection. Si le médecin révèle des écarts par rapport à la norme, il prescrira des examens supplémentaires. Il s’agit généralement d’un test sanguin permettant de déterminer la quantité d’hormones qu’il contient. Une échographie ou une biopsie peut également être utilisée.

Sur la base des données obtenues, le médecin tire une conclusion, diagnostique et prescrit un traitement. Habituellement, le traitement est effectué à la maison en prenant divers médicaments.

Hypothyroïdie précoce

Cette maladie peut être acquise ou congénitale. Si la pathologie est fixée après la naissance, le bébé ne pourra pas se développer mentalement au bon niveau. Le crétinisme est souvent diagnostiqué chez un tel enfant.

  • Constipation
  • Léthargie
  • Jaunisse
  • Enrouement
  • Température réduite.

Si à la pathologie congénitale commence immédiatement le traitement, alors le pronostic sera positif. Si la maladie commence, le traitement peut durer longtemps. En outre, le bébé peut connaître une crise pouvant entraîner des perturbations du travail du myocarde et des os fragiles.

Tactique thérapeutique

Lors du traitement d'une maladie, une tactique thérapeutique différente peut être attribuée à un enfant. Tout dépend des caractéristiques de l'évolution de la maladie et de l'enfant. Les médicaments sont prescrits dans chaque cas individuellement. Par conséquent, il n'y a pas de traitement standard pour cette maladie.

Lorsque la pathologie passe avec complications, une opération peut être prescrite. Après cela, l'enfant est crédité de prendre des hormones pour rétablir l'équilibre. Pendant toute la durée de la thérapie, il est également important de suivre un régime. Le régime devrait contenir des aliments contenant de l'iode.

Mesures préventives

Si l'enfant appartient au groupe à risque, il doit alors consulter son médecin deux fois par an. Les parents doivent également faire attention au bébé pour déterminer la cause des maladies fréquentes. Il n’est pas nécessaire de prendre beaucoup d’antibiotiques pour le traitement des affections, car cela pourrait entraîner une hypofonction de l’organe.

Il est nécessaire de reconsidérer le régime alimentaire du bébé. Il aura besoin de produits à forte teneur en iode dans la composition. Les aliments doivent être riches en vitamines et en minéraux.

Conclusion

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure qu'une hypertrophie de la thyroïde chez un bébé peut entraîner de graves complications et conséquences si elle ne commence pas à l'heure. Parfois, avec un traitement retardé, on diagnostique un crétinisme chez l'enfant.

Par conséquent, il est important que les parents surveillent en permanence leur bébé et son état de santé. Lorsque les premiers symptômes négatifs apparaissent, vous devez contacter immédiatement la clinique et ne pas vous soigner.

Si l'enfant mange bien, il y a toutes les chances pour qu'il ne tombe pas malade d'une telle maladie s'il n'est pas du type inné. Connaissant ces moments, tout le monde peut en tirer des conclusions et, si nécessaire, prendre la bonne décision.

Thyroïde élargie chez les enfants

La glande thyroïde est l'organe le plus important du corps humain. Elle est responsable des hormones et contrôle les processus métaboliques de toutes les substances. La moindre défaillance du système endocrinien entraîne diverses maladies pathologiques.

La violation du fond hormonal se retrouve non seulement dans la population adulte, mais également chez les enfants. Les hormones jouent un rôle important dans le développement d'un jeune corps. Par conséquent, le diagnostic précoce des troubles hormonaux est extrêmement important pour un enfant de tout âge.

Causes de l'élargissement de la thyroïde

Les hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde sont responsables de la croissance et de la maturation des organes de tous les enfants. À l'adolescence, un trouble métabolique peut avoir un impact négatif sur l'ensemble du mode de vie.

L'élargissement de la glande thyroïde chez les enfants est l'une des pathologies endocriniennes les plus courantes. Le manque d’iode chez l’enfant est la principale cause de dysfonctionnement organique. Ce micro-élément commence à entrer dans le corps à partir du moment où le bébé est dans l'utérus. Les premières années de la vie sont les plus importantes pour l’enfant, car pendant cette période, l’organisme se développe activement.

Les principales raisons de l’augmentation de la thyroïde sont les suivantes:

  • Insuffisance du contrôle de la carence en iode dans les zones où la teneur en cet élément dans l’eau et les produits est considérablement réduite;
  • La mauvaise situation environnementale des grandes villes industrielles;
  • Prédisposition héréditaire;
  • Mauvaise alimentation d'une femme enceinte, ainsi qu'une mauvaise ration pour bébé.

La manifestation congénitale de l'hypothyroïdie est un phénomène assez rare, qui n'a rien à voir avec le sexe du bébé. Si la manifestation d'un dysfonctionnement hormonal est insignifiante, un tel diagnostic ne nécessite pas de traitement médical. Le problème le plus grave de ce type se situe entre 3 et 12 ans. Selon les statistiques, l'élargissement de la glande thyroïde est plus fréquent chez les filles à partir de 10 ans et les médecins y prêtent une attention accrue en termes d'examen endocrinologique.

Les symptômes les plus évidents de la maladie

Le développement de la maladie grave est associé à une diminution de la production des hormones nécessaires. Et la thyroïde peut être passive lorsque la production d'hormones ralentit et que l'hypothyroïdie commence à se développer ou, au contraire, active, caractérisée par une hyperthyroïdie. Le stade initial de la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme visible, mais au cours du développement de la maladie, les changements deviennent plus prononcés:

  • La taille de la glande thyroïde augmente;
  • L'inquiétude augmente, l'inquiétude sans cause apparaît;
  • La taille de certains organes internes diffère également de la norme;
  • Il y a une forte transpiration;
  • Les nourrissons réagissent très brusquement aux lumières vives et aux sons forts.
  • Au niveau du système cardiovasculaire, le rythme cardiaque et l'essoufflement sont rapides;
  • Chez les enfants, l'appétit diminue, le sommeil est perturbé.
  • Il y a des envies fréquentes d'aller aux toilettes;
  • À l'adolescence, les problèmes de poids peuvent commencer;
  • Pendant la puberté, les filles peuvent avoir des problèmes de cycle menstruel.

Selon le degré de la maladie, les symptômes se manifestent de différentes manières. Au moindre soupçon d'infection de la glande thyroïde chez l'enfant, les parents doivent immédiatement consulter un médecin pour procéder à l'examen nécessaire.

Les stades de développement de la maladie de Grave sont divisés en six stades. Les plus dangereux sont les trois derniers niveaux. Un goitre élargi menace la vie de l'enfant, puisque l'organe hypertrophié serre l'œsophage et le larynx. Il est non seulement difficile pour un enfant de prononcer des mots, mais aussi de manger et de respirer.

La conséquence la plus terrible des médecins est la probabilité de formation de nodules dans la glande, qui peuvent ensuite se transformer en une tumeur maligne.

Formation d'un goitre chez un adolescent

Une caractéristique du développement du corps de l’enfant est qu’il grandit et se développe constamment. Naturellement, une bonne formation des organes internes nécessite beaucoup de vitamines et d’oligo-éléments. L'iode stimule la production d'hormones et participe directement au travail de la glande thyroïde. Une concentration insuffisante de ce micro-élément entraîne l'apparition d'un goitre chez l'enfant, qui se caractérise par une augmentation apparente de la thyroïde.

En médecine, cet état pathologique a plusieurs variétés:

  • Goitre sans perturber le fonctionnement normal du système endocrinien;
  • Glande thyroïde élargie accompagnée d'hypothyroïdie et de thyrotoxicose.
  • L'apparition du goitre est le premier symptôme du développement de la maladie de Grave et de troubles hormonaux chez les adolescents.
  • Le degré d'élargissement de la thyroïde présente des différences d'âge en termes de volume. Par exemple, pour un enfant de 5 à 6 ans, la taille n’est pas supérieure à 5,4 cm (garçons) et 4,9 cm.
  • (filles). Avec le début de l'adolescence, ces chiffres changent à la hausse.

Actuellement, le goitre est considéré comme une maladie endémique caractéristique de certaines régions où la teneur en iode de l’eau et de la nourriture est insuffisante. Le pourcentage le plus élevé de la maladie chez les adolescents se trouve dans les régions du nord de notre pays. Parallèlement à ce phénomène, diverses mesures préventives sont en cours parmi la population d’enfants afin de maintenir le niveau approprié de cet oligo-élément dans le corps de l’enfant.

Différents types de goitre

Une glande thyroïde élargie chez les enfants et les adolescents est subdivisée en médecine en plusieurs variétés:

  • euthyroïde;
  • endémique;
  • toxique diffuse.

Dans l'étiologie de la maladie est également présent une chose telle que le goitre congénital. Ce phénomène est observé chez un bébé sur 5 000 nouveau-nés. La pathologie est une combinaison de goitre diffus et d'hypothyroïdie. Dans ce cas, les filles sont soumises à un contrôle particulier. Dans la plupart des cas, cette pathologie est irrégulière et est due à plusieurs raisons:

  • nutrition maternelle pendant la grossesse;
  • effets toxiques sur le fœtus;
  • sous-développement du système hypophysaire de l'enfant;
  • conséquences des maladies infectieuses.

La glande thyroïde de l'enfant peut être agrandie en raison de la formation de nœuds. Un tel phénomène en médecine s'appelle un goitre nodulaire diffus. En présence du deuxième degré de cette maladie, cette pathologie est un grave défaut esthétique.

Diagnostic de la maladie

Une clarification rapide de la cause de la maladie permet d'éviter de nombreuses conséquences négatives. En outre, le traitement initié à un stade précoce du développement d'un trouble hormonal donne un résultat plus efficace.

Le diagnostic du travail de la glande thyroïde commence par un examen visuel du patient. Les observations quotidiennes des parents sur le comportement de l'enfant apportent également une aide précieuse pour l'établissement du diagnostic. Lorsque des anomalies sont détectées, l’endocrinologue prescrit des tests de laboratoire pour déterminer le niveau d’hormones dans le sang et le contenu en iode de l’organisme. Pour un contrôle supplémentaire, une échographie de l'organe peut être prescrite par un médecin. Dans certains cas, faire une biopsie.

Selon les résultats de la recherche, le médecin établit le diagnostic et la cause possible ayant affecté la défaillance du système endocrinien.

Tactique de traitement

Dans le traitement des troubles de la glande thyroïde chez les enfants, diverses tactiques médicales sont utilisées. Le médecin choisit les médicaments pour chaque enfant individuellement. Il est donc inutile de parler d’un ensemble classique de médicaments.

Aux cinquième et sixième stades de la maladie, le problème est le plus souvent résolu à l'aide d'une intervention chirurgicale, après quoi un traitement hormonal restaurateur à long terme est prescrit.

Lors du diagnostic de l'hyperthyroïdie, l'endocrinologue prescrit des médicaments qui suppriment la production excessive d'hormones.

Quel que soit le degré de gravité du problème, tout traitement doit être effectué dans le cadre d'une consommation alimentaire, avec l'inclusion dans le régime de produits contenant de l'iode.

Prévention et traitement de l'élargissement de la thyroïde chez les enfants

Une hypertrophie de la thyroïde chez les enfants est beaucoup moins fréquente que chez les adultes. Malheureusement, les troubles de cet organe chez l'enfant sont beaucoup plus dangereux, car un manque ou un excès d'hormones thyroïdiennes synthétisées par la glande entraînent des retards de développement. Bien entendu, un diagnostic opportun et des mesures thérapeutiques pourraient bien prévenir de telles conséquences.

Chez les enfants, la glande thyroïde participe à la formation et à la croissance du squelette, soutient le travail du cerveau, régule le métabolisme et normalise le poids. Tout cela est fourni par les hormones thyroïdiennes, qui comprennent la thyroxine et la triiodothyronine.

Caractéristiques du développement du goitre dans l'enfance

Par rapport aux adultes, le corps des enfants a constamment besoin de substances différentes: vitamines, minéraux, acides aminés. Le besoin en iode à cet âge est très élevé, car il stimule la synthèse des hormones thyroïdiennes. Si un enfant manque de cet élément pendant longtemps, le goitre se forme progressivement, c’est-à-dire que la glande augmente.

Le goitre peut être, comme pour la fonction préservée du corps, et avec une production altérée d'hormones thyroïdiennes. Avec la production réduite de ces substances, la forme hypothyroïdienne du goitre se développe, avec une production accrue de thyrotoxicose. Une augmentation du tissu thyroïdien peut survenir en raison du développement de la maladie de Graves ou de processus inflammatoires. Beaucoup moins souvent, cet organe est agrandi en raison d'une maladie maligne ou de l'apparition de tumeurs.

Le goitre est classé en degrés. Chez l’enfant, les plages normales de volume thyroïdien dépendent du nombre d’années et du sexe. Ainsi, chez un enfant de six ans, l'indicateur est considéré comme le taux de 5,4 cm cubes chez les garçons et de 4,8 cm cubes chez les filles. La valeur augmente à mesure que vous grandissez. Le goitre est une pathologie endémique, et la maladie est plus fréquente dans les régions présentant une carence en iode. C'est pourquoi il est nécessaire de procéder à la prévention de ce phénomène chez les enfants.

Types d'élargissement de la glande thyroïde

Le goitre chez les enfants est divisé en les formes suivantes:

  • endémique;
  • euthyroïde;
  • toxique diffuse.

Dans certains cas, une hypertrophie de la thyroïde chez un enfant peut être le résultat d'une thyroïdite, elle-même subdivisée en formes aiguës, subaiguës et chroniques. Plus rarement, le goitre congénital est diagnostiqué chez les enfants. La détection de la pathologie survient à un âge précoce et on constate plus souvent une augmentation de cet organe chez les filles. Les causes de la maladie sont:

  • mauvaise nutrition pendant la grossesse;
  • infections pendant la gestation;
  • l'action de substances nocives;
  • thyroïde élargie chez les femmes enceintes;
  • pathologie de l'hypophyse ou de l'hypothalamus chez un enfant;

Une glande élargie peut également se produire en raison de la présence de nodules en elle. Cette pathologie s'appelle "goitre nodulaire diffus".

En médecine, sur recommandation de l’OMS, le goitre est divisé en degrés. Ainsi, 0 degré est attribué au goitre, ce qui n’est ni palpable ni visible de l’extérieur. Grade 1 - le fer est déjà palpé. Grade 2 - facilement visible et palpable.

Goitre euthyroïdien

La forme la plus fréquente d’agrandissement de la thyroïde est l’euthyroïdienne, dans laquelle les tests aux hormones thyroïdiennes ne dérogent pas des valeurs normales. Cette condition est considérée comme moins dangereuse pour l'enfant. L'augmentation des niveaux de thyroxine et de triiodothyronine a un effet plus négatif, car un excès de ces hormones provoque un empoisonnement. Dans le cas du développement de l'état euthyroïdien, une telle intoxication ne se produit pas.

La cause la plus fréquente de goitre euthyroïdien chez les enfants est la carence en iode. Les filles sont les plus exposées à une augmentation du tissu thyroïdien, en raison de changements hormonaux au cours de la puberté. Les autres facteurs contribuant au développement du goitre comprennent les foyers d'infection, le stress, les prédispositions génétiques.

Outre l'augmentation de la thyroïde, les enfants présentent des symptômes tels que compression de l'œsophage, problèmes de déglutition, essoufflement. La compression se produit déjà à un degré extrême de croissance des tissus de l'organe.

Signes de goitre toxique chez les enfants

Si la glande thyroïde d'un enfant travaille trop intensément, toutes les réactions et tous les processus du corps augmentent, ce qui entraîne une violation du métabolisme. La perte de poids se produit lors de la synthèse de quantités excessives d'hormones thyroïdiennes chez l'enfant. Le retard de croissance, l'hyperthermie, la transpiration, la nervosité, les nausées, l'augmentation de la diurèse sont également observés. Extérieurement, la maladie se manifeste par une saillie des globes oculaires. Les enfants ont également un appétit accru, des diarrhées fréquentes et de la soif.

Le goitre toxique peut également se produire en raison du processus inflammatoire. Cette maladie s'appelle la maladie de Hashimoto, plus fréquente chez les enfants de plus de quatre ans. Chez les enfants âgés de deux ou trois ans, cette maladie est extrêmement rare. C'est une conséquence d'une dégradation immunitaire du corps, dans laquelle il commence à produire des anticorps qui endommagent la glande elle-même. Et s’il existe d’abord des signes de thyrotoxicose, le processus pathologique à l’avenir entraînera une atrophie des tissus de l’organe et une diminution de ses fonctions.

Mesures de diagnostic

Goitre congénital chez le nouveau-né souvent détecté dans les premières semaines. À l'heure actuelle, l'étude des fonctions de la glande concerne tous les bébés hospitalisés. Avec des mesures médicales prises rapidement, il est possible de rétablir complètement le déficit en hormones thyroïdiennes et d'éviter des conséquences possibles telles que le retard de développement et le crétinisme.

Chez les enfants de deux ans et plus lors de l'examen, l'examen, la palpation de la thyroïde. Le spécialiste interroge également les parents et l'enfant. En cas de suspicion de développement d'un goitre, le médecin vous prescrit un test sanguin pour détecter les hormones thyroïdiennes. Aussi pour le diagnostic de la thyréotropine indicateur important. Cette hormone est synthétisée par l'hypophyse et est directement liée au récepteur thyroïdien.

Souvent, le médecin prescrit un test sanguin et des anticorps anti-glandes, ainsi que des ultrasons. Si les tissus de la glande thyroïde sont détectés à l'aide de noeuds ultrasonores, le spécialiste recommande de subir une biopsie à l'aiguille fine, nécessaire pour établir la nature des formations et désigner d'autres mesures thérapeutiques.

Traitement du goitre chez les enfants

Lorsque la fonction thyroïdienne est réduite, des médicaments hormonaux contenant un analogue de la thyroxine sont prescrits. La dose est choisie en fonction du nombre d’années de l’enfant et de la surface corporelle. Habituellement, de petites doses sont d'abord prescrites, puis les hormones sont à nouveau testées.

Lorsque le goitre euthyroïdien chez un enfant ne fait généralement pas l'objet d'un traitement par la thyroxine de synthèse, des médicaments contenant de l'iode sont prescrits («Iodomarine»). Le traitement doit être supervisé par un spécialiste. En outre, l’endocrinologue peut recommander l’amélioration de la nutrition avec des aliments contenant beaucoup d’iode et d’autres substances importantes. Il est utile que les enfants utilisent du chou marin, du poisson et des fruits de mer, des légumes, des fruits et du miel. Il est souhaitable de supprimer les pâtisseries, les viandes grasses, les sucreries de l'alimentation - tout cela contribue à inhiber la production d'hormones thyroïdiennes.

Si l’hyperthyroïdie est diagnostiquée chez l’enfant, le médecin peut vous prescrire des médicaments réduisant la synthèse de la thyroxine et de la triiodothyronine. Ils sont également prescrits en fonction de l'âge de l'enfant. Dans la thyrotoxicose, au contraire, les produits alimentaires contenant de l'iode doivent être exclus, de même que l'apport calorique accru, car le métabolisme de cette maladie est très élevé et l'enfant souffre généralement d'un manque de poids.

Le traitement d'une maladie de la glande thyroïde doit obligatoirement être effectué, car même une légère augmentation de cet organe entraîne des problèmes psycho-émotionnels et un retard de croissance. Les enfants atteints d'hypothyroïdie sont souvent retirés, ont des problèmes de communication, n'étudient pas bien. La mémoire et l'attention souffrent aussi. Les mesures de guérison prises en temps voulu éliminent tous ces problèmes.

Une thérapie inappropriée ou son absence chez les nouveau-nés atteints de goitre congénital conduit au crétinisme, qui se manifeste par une petite taille, une tête élargie, des membres courts, un retard mental et une faible immunité. La thérapie chez ces enfants n’est que bénéfique et un peu plus facile à ressentir. Plus tôt on détecte une augmentation de la glande chez les bébés, plus grandes sont les chances d'éviter un retard de développement.

Prévention du goitre chez les enfants

La prévention des anomalies thyroïdiennes doit être envisagée pendant la grossesse, car toute anomalie de cet organe chez la mère peut entraîner un développement anormal de la glande thyroïde chez le fœtus. Pendant la grossesse, il est nécessaire d’éviter et de traiter toutes les maladies infectieuses sous contrôle médical à temps. De même, dans les premières semaines, il est souhaitable de passer par un endocrinologue et, si la thyroïde est hypertrophiée, vous devez prendre des préparations de thyroxine et d'iode, dont les doses sont strictement prescrites par un spécialiste.

La maladie de cet organe chez les enfants peut être prévenue par un régime alimentaire de qualité contenant de l'iode. Une bonne prévention consiste à utiliser du sel iodé. À tout âge, les enfants doivent marcher plus longtemps à l’air frais, tout en évitant les rayons directs du soleil. Il est également souhaitable d'éviter l'utilisation incontrôlée de médicaments à action antibactérienne. Tous les enfants montrent une activité physique modérée. Il est nécessaire de se souvenir du régime de l'eau. Un bébé de trois ans devrait boire entre 1 et 1,5 litre d’eau pure. Plus jeune, le taux est calculé au taux de 50 ml pour 1 kg de poids de bébé. Un manque de liquide entraîne divers désordres dans le corps, notamment une maladie de la thyroïde.

Hyperthyroïdie chez les enfants

En endocrinologie pédiatrique, les maladies de la glande thyroïde sont extrêmement courantes. Dans certaines régions de notre pays, l’incidence est assez élevée. Le danger de ces pathologies est qu'elles peuvent conduire à l'apparition des symptômes cliniques les plus défavorables chez un bébé. Notre article parlera de l'hyperthyroïdie chez l'enfant.

Qu'est ce que c'est

L'hyperthyroïdie n'est pas une maladie, mais une pathologie. Diverses maladies de la thyroïde peuvent entraîner son apparition. L'augmentation du nombre d'hormones thyroïdiennes périphériques - T3 et T4, accompagnée d'une diminution de la TSH (hormone hypophysaire), indique la présence d'une thyréotoxicose dans le corps. Cette condition pathologique est souvent enregistrée chez les enfants et les adultes. Les garçons souffrent aussi souvent que les filles.

Le tissu thyroïdien sain est constitué de nombreuses cellules thyrocytaires. Ces puissantes stations énergétiques produisent des hormones spécifiques qui ont un effet systémique prononcé sur tout le corps. Les thyrocytes sont regroupés dans des structures anatomiques spéciales - les follicules. Entre les follicules adjacents se trouvent des zones de tissu conjonctif dans lesquelles se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins, réalisant le trophisme de la glande thyroïde.

Normalement, les hormones thyroïdiennes périphériques ont un effet significatif sur le fonctionnement de nombreux organes internes. Ils ont une incidence sur le nombre de battements de coeur par minute, aident à maintenir la pression artérielle dans les limites de l'âge, participent au métabolisme, affectent l'humeur et l'activité nerveuse. Avec l’âge, la quantité d’hormones périphériques varie quelque peu. Cela est dû aux caractéristiques physiologiques du corps humain.

En raison de la croissance et du développement actifs de l'enfant, le niveau d'hormones périphériques est assez élevé.

Raisons

Diverses conditions pathologiques entraînent le développement d'une production accrue d'hormones thyroïdiennes périphériques chez le bébé. Aujourd'hui, les maladies de la thyroïde en endocrinologie pédiatrique sont largement mises en avant. Leur traitement est assez long et peut même parfois durer plusieurs années.

Le développement d'une augmentation des taux sanguins de T3 et de T4 chez un enfant est favorisé par:

  • Goitre toxique diffus ou maladie de Graves. Cette condition est caractérisée par un grossissement prononcé de la glande thyroïde. L'hérédité joue un rôle actif dans le développement de la maladie. La maladie survient avec l'apparition de troubles systémiques métaboliques prononcés. L'élargissement diffus de la glande thyroïde contribue à l'augmentation des taux sanguins d'hormones périphériques.
  • Goitre nodulaire. Cette maladie se caractérise par l'apparition de zones denses dans le tissu sain de la glande thyroïde. Le plus souvent, cette pathologie est associée à une carence en iode dans l’alimentation du bébé. La maladie est endémique, c’est-à-dire qu’elle se rencontre dans des régions très éloignées de la mer. Les premiers signes de la maladie peuvent se développer chez les enfants âgés de 6 à 7 ans.
  • Formes congénitales Cette pathologie se forme dans la période du développement intra-utérin. Cela se produit généralement lors d'une grossesse compliquée chez une femme qui souffre de goitre toxique diffus. Selon les statistiques, 25% des bébés nés après ont des signes de thyréotoxicose clinique ou infraclinique.
  • Blessures au cou. Les lésions traumatiques des vertèbres cervicales contribuent aux dommages mécaniques du tissu de la glande thyroïde, ce qui contribue à l'apparition ultérieure d'une thyrotoxicose chez l'enfant.
  • Tumeurs de la glande thyroïde. La croissance de tumeurs bénignes ou malignes contribue à la perturbation de l'organe endocrinien, qui s'accompagne de l'apparition chez l'enfant de signes cliniques de thyréotoxicose.

La pathologie la plus commune qui provoque une thyréotoxicose chez un enfant est le goitre toxique diffus. Cette pathologie entraîne une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Il peut être insignifiant ou paraître assez brillant.

Les endocrinologues sécrètent plusieurs degrés d'élargissement de la glande thyroïde:

  • 0 degré. Il se caractérise par l'absence de tout signe clinique et visible de goitre.
  • 1 degré. Les dimensions du goitre dépassent la phalange distale du pouce du bébé examiné. Lorsque l'inspection visuelle par un élargissement local de la glande thyroïde n'est pas observée. Les éléments de goitre sont détectés chez le bébé uniquement lors de la palpation.
  • 2 degrés. L'inspection visuelle et le goitre de palpation sont très bien définis.

Les symptômes

Le travail altéré de la glande thyroïde entraîne simultanément l'apparition de divers signes cliniques chez un enfant malade. Leur gravité peut être différente. Avec le cours actif de l'hyperthyroïdie et un excès important d'hormones périphériques T3 et T4, les symptômes indésirables de la maladie sont exprimés de manière significative.

Dans certains cas, l'hyperthyroïdie est cliniquement pratiquement inexistante. Cela indique la présence d'une variante subclinique du cours. Dans ce cas, détecter des violations de la glande thyroïde n’est possible que lorsqu’on effectue des tests de laboratoire et détermine les hormones périphériques.

Glande thyroïde élargie chez un enfant de 6 ans

La glande thyroïde est un organe sans lequel le développement normal d'un enfant est impossible. Les hormones produites par celle-ci affectent la formation des capacités mentales, le travail des intestins, le coeur, la formation du sang, le maintien de l’immunité, la température et le poids appropriés du corps.

Les fonctions respiratoires et reproductives futures, le sommeil et la formation du squelette dépendent également du fonctionnement de cet organe. Si un enfant, quel que soit son âge, a une hypertrophie de la glande thyroïde, cela entraîne de sérieux changements dans son état de santé. Le fer est composé du lobe droit, toujours légèrement plus grand que le gauche, et de l'isthme. Situé en face du larynx. Chez les enfants, se trouve directement sur le cartilage thyroïdien. L'organe appartient au système endocrinien humain.

Pourquoi la glande thyroïde grossit

Une glande thyroïde élargie (glande thyroïde) est un changement de taille, de masse et de volume. Parmi les maladies endocriniennes des enfants, le dysfonctionnement de la thyroïde occupe la première place. La principale raison est un apport insuffisant en iode dans le corps de l’enfant pendant la grossesse et après la naissance. Les plus dangereux sont la période de développement intra-utérin et les premières années de la vie d’un enfant. La prévention de la carence en iode est classée dans la catégorie des tâches incombant à l'État - 60% du territoire de la Russie en souffrent.

Les raisons de la croissance de la glande thyroïde sont les suivantes:

Carence en iode - la thyroïde augmente pour produire plus d'hormones Manque de prévention systématique de la carence en iode dans les régions à problèmes Faible situation environnementale - les enfants des villes industrielles souffrent énormément Hérédité Mauvaise alimentation de l'enfant et stress

Chez les filles, la glande thyroïde augmente plus souvent que chez les garçons.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde et sa masse

Toute croissance de la glande thyroïde est appelée goitre. Au cours de l'examen et de l'évaluation visuelle de la glande, l'endocrinologue conclut à propos du degré de croissance:

0 - le changement de taille pendant la palpation n'est pas détecté, la glande est en bonne santé I - il n'y a pas de changement visuel, mais la palpation est diagnostiquée avec une augmentation II - une glande thyroïde élargie est visible visuellement lorsque la tête est inclinée vers l'arrière III - le changement de taille est visible lorsque la tête n'est pas surélevée et V - la glande est très forte élargi et change les contours du cou

Masse normale de la glande thyroïde chez des enfants d'âges différents

La glande thyroïde la plus active devient chez les enfants de 5 à 7 ans et pendant la puberté, car elle représente un stress important pour un adolescent. Pendant cette période, la glande thyroïde augmente particulièrement chez les filles.

Symptômes communs de l'élargissement de la glande thyroïde

Il y a plusieurs maladies de la glande thyroïde dans lesquelles elle augmente. Chacun d'eux a ses propres signes. Dans le même temps, un certain nombre de symptômes communs sont signalés, indiquant des dysfonctionnements dans le corps de l'enfant:

Troubles de la digestion: constipation, flatulences, augmentation du péristaltisme, diarrhée. Troubles du sommeil: l’enfant ne dort pas beaucoup et s’irrite. Le sommeil peut prendre trop de temps (jusqu'à 12 heures) avec une léthargie constante. Fluctuations de poids - étant donné que la glande thyroïde régule les processus métaboliques, l'enfant peut perdre du poids ou aller mieux. sont à la traîne dans leurs études, il peut être difficile pour eux de se concentrer sur la réalisation de travaux

Les signes d'augmentation de la glande thyroïde ne sont pas immédiatement reconnus et sont souvent attribués à d'autres maladies. Si un enfant a remarqué des changements, il est nécessaire de consulter un endocrinologue dès que possible.

Maladies thyroïdiennes de l'enfant

Une augmentation de la glande thyroïde chez un enfant est due à une diminution ou à une augmentation de la production d'hormones, à des maladies infectieuses, à des blessures et à la présence de tumeurs. Maladies de la glande thyroïde chez les enfants - hypothyroïdie, hyperthyroïdie, thyroïdite, Basedo-maladie, ganglions et tumeurs.

L'hypothyroïdie

Manifeste une faible production d'hormones dans les glandes. En cas de carence en iode, la glande thyroïde est augmentée pour compenser cette carence. L'hypothyroïdie primaire est associée à des troubles de la glande elle-même. Cela arrive congénital et acquis. Si un enfant est né avec une fonction thyroïdienne réduite, le crétinisme lui est diagnostiqué. La maladie touche 4 000 bébés, alors que les filles y sont plus susceptibles 2 fois plus souvent que les garçons. L'hypothyroïdie secondaire est due à des anomalies de l'hypophyse ou de l'hypothalamus.

Un enfant de tout âge devient pleurnichard, inactif, gonflé, somnolent, déprimé. Il y a une augmentation de poids, il y a des constipations, la peau devient pâle, les cheveux deviennent mats et commencent à se casser. Les enfants de moins de 6 ans perdent l’intérêt pour les jeux. Il est difficile d’apprendre des choses simples. Les écoliers atteints d’hypothyroïdie ont du retard dans leurs études, le sport, ils sont ralentis, ils ne communiquent pas bien, ils ont une mauvaise mémoire. La puberté vient plus tard, les adolescentes ont des problèmes avec le cycle menstruel.

L'hyperthyroïdie

Il y a une libération accrue d'hormones. La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants de 3 à 12 ans. L'hyperthyroïdie congénitale n'est présente que chez un enfant sur 30 000, sans dépendance de genre. La maladie survient pendant la grossesse si la future mère est atteinte d’une maladie gériatrique.

Chez le nouveau-né, l'hyperthyroïdie se manifeste initialement par une réduction de poids et de taille. Parfois, les bébés naissent prématurément. Le bébé est très mobile, excité, il a souvent la diarrhée, il transpire abondamment, il ne prend pas de poids correctement. Après un certain temps, les hormones maternelles sont indépendamment éliminées du corps de l’enfant. C’est pourquoi ces signes se manifestent le plus clairement au cours des premières semaines de la vie du bébé.

Chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire atteints d'hyperthyroïdie, il se produit un métabolisme accéléré, une activité accrue, une transpiration. L'humeur et le poids sont très instables, le sommeil est mauvais, la pression est augmentée. L'enfant ne dort pas beaucoup, alors avec le temps, l'épuisement nerveux et une fatigue accrue apparaissent. À la puberté, les filles perdent leur cycle menstruel. Peut-être le développement de la thyrotoxicose - l'intoxication hormonale.

Thyroïdite

Processus inflammatoires de la glande thyroïde, causés par des infections bactériennes et virales, des parasites, des lésions, un empoisonnement, des défaillances auto-immunes - la thyroïdite de Hashimoto. Cette maladie peut commencer en raison d'une amygdalite chronique. Habituellement trouvé chez les adolescents et dans 60% des cas causés par une prédisposition génétique. Les filles sont malades 5 fois plus souvent. Le corps commence à produire des anticorps contre les cellules thyroïdiennes. L'hyperthyroïdie est d'abord diagnostiquée, puis l'hypothyroïdie.

Le premier symptôme de la maladie est une diminution du rendement scolaire et un arrêt de la croissance physique. Les symptômes restants sont caractéristiques d'hyper et d'hypofonction de la glande thyroïde.

Maladie de Basedow

S'applique également aux maladies auto-immunes. Risque de chute chez les adolescents de 10 à 15 ans et les filles sont malades 8 fois plus souvent. Il y a des sautes d'humeur, de la fatigue, de l'irritabilité. Avec le temps, les yeux gonflés et le goitre grossissent, provoquent des problèmes cardiaques.

Nœuds et tumeurs

Une glande thyroïde élargie peut contenir des zones de structure ou de densité différentes. Leur nature est bénigne et maligne. Le symptôme peut être une difficulté à avaler et la soi-disant «boule dans la gorge». Toutes les tumeurs sont sous contrôle constant.

Diagnostic et traitement

Plus l'hypertrophie de la thyroïde est détectée tôt, plus son traitement sera efficace. Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires, la maladie peut avoir des conséquences graves.

Le diagnostic des modifications de la glande thyroïde consiste à examiner l’enfant par un endocrinologue, à recueillir des informations et à traiter les plaintes des parents et à palper la glande. Tests assignés pour les niveaux d'hormone (TSH), la quantité d'iode dans le sang, une échographie, une IRM, si nécessaire, une biopsie. Des données généralisées permettent de déterminer la cause des modifications de la forme, de la masse et du volume de la glande thyroïde, ainsi que le degré d'augmentation. Pour les nouveau-nés, l’hypothyroïdie est identifiée à l’hôpital de maternité, car le niveau de développement de l’enfant dépend de la rapidité avec laquelle l’hypofonction hormonale est détectée. En reconnaissant la maladie avant l'âge de 1 mois, l'enfant peut se développer normalement.

Priorité dans le traitement donné aux médicaments contenant de l'iode. La posologie et le schéma posologique ne sont déterminés que par un médecin sur la base des informations recueillies et des tests effectués. Les méthodes suivantes sont utilisées:

Hypothyroïdie - on prescrit des médicaments qui élèvent le niveau d'hormones au niveau requis. Hyperthyroïdie - on prescrit des médicaments qui inhibent l'activité de la glande thyroïde. L’hyperfonction congénitale de la glande thyroïde due à la maladie de la future mère pendant la grossesse n’est pas traitée. Les hormones maternelles quittent tout simplement le corps du nouveau-né ou son activité est supprimée par un traitement temporaire. La maladie de Basedow - une forme bénigne est traitée à la maison, un enfant modéré et sévère étant hospitalisé.

Commenté par notre spécialiste

La glande thyroïde est un organe sans le fonctionnement normal duquel le développement complet d'un enfant de tout âge est impossible. Démence, retard du développement, performances médiocres, problèmes de cœur, d'os et d'accouchement futur, nervosité, excès de poids - il s'agit d'une maladie de la thyroïde. Cela est dû à de nombreuses raisons, mais la principale est le manque d’iode.

Pour identifier les problèmes, vous devez surveiller attentivement le comportement de l'enfant et rendre visite à l'endocrinologue chaque année. Plus les écarts sont révélés tôt, plus le traitement sera efficace. Auto-traitement et retard dans la visite chez le médecin - la plus grande erreur des parents.

La prévention de la carence en iode est obligatoire. Outre les produits contenant de l'iode - fruits de mer, lait, viande, sarrasin, légumes, œufs et légumes verts - le fonctionnement normal de la glande thyroïde est assuré par des complexes de vitamines contenant de l'iode. Seul un médecin peut les prescrire!

La glande thyroïde est l'organe le plus important du corps humain. Elle est responsable des hormones et contrôle les processus métaboliques de toutes les substances. La moindre défaillance du système endocrinien entraîne diverses maladies pathologiques.

La violation du fond hormonal se retrouve non seulement dans la population adulte, mais également chez les enfants. Les hormones jouent un rôle important dans le développement d'un jeune corps. Par conséquent, le diagnostic précoce des troubles hormonaux est extrêmement important pour un enfant de tout âge.

Causes de l'élargissement de la thyroïde

Les hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde sont responsables de la croissance et de la maturation des organes de tous les enfants. À l'adolescence, un trouble métabolique peut avoir un impact négatif sur l'ensemble du mode de vie.

L'élargissement de la glande thyroïde chez les enfants est l'une des pathologies endocriniennes les plus courantes. Le manque d’iode chez l’enfant est la principale cause de dysfonctionnement organique. Ce micro-élément commence à entrer dans le corps à partir du moment où le bébé est dans l'utérus. Les premières années de la vie sont les plus importantes pour l’enfant, car pendant cette période, l’organisme se développe activement.

Les principales raisons de l’augmentation de la thyroïde sont les suivantes:

Insuffisance du contrôle de la carence en iode dans les zones où la teneur en cet élément dans l’eau et les produits est considérablement réduite; La mauvaise situation environnementale des grandes villes industrielles; Prédisposition héréditaire; Mauvaise alimentation d'une femme enceinte, ainsi qu'une mauvaise ration pour bébé.

La manifestation congénitale de l'hypothyroïdie est un phénomène assez rare, qui n'a rien à voir avec le sexe du bébé. Si la manifestation d'un dysfonctionnement hormonal est insignifiante, un tel diagnostic ne nécessite pas de traitement médical. Le problème le plus grave de ce type se situe entre 3 et 12 ans. Selon les statistiques, l'élargissement de la glande thyroïde est plus fréquent chez les filles à partir de 10 ans et les médecins y prêtent une attention accrue en termes d'examen endocrinologique.

Les symptômes les plus évidents de la maladie

Le développement de la maladie grave est associé à une diminution de la production des hormones nécessaires. Et la thyroïde peut être passive lorsque la production d'hormones ralentit et que l'hypothyroïdie commence à se développer ou, au contraire, active, caractérisée par une hyperthyroïdie. Le stade initial de la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme visible, mais au cours du développement de la maladie, les changements deviennent plus prononcés:

La taille de la glande thyroïde augmente; L'inquiétude augmente, l'inquiétude sans cause apparaît; La taille de certains organes internes diffère également de la norme; Il y a une forte transpiration; Les nourrissons réagissent très brusquement aux lumières vives et aux sons forts. Au niveau du système cardiovasculaire, le rythme cardiaque et l'essoufflement sont rapides; Chez les enfants, l'appétit diminue, le sommeil est perturbé. Il y a des envies fréquentes d'aller aux toilettes; À l'adolescence, les problèmes de poids peuvent commencer; Pendant la puberté, les filles peuvent avoir des problèmes de cycle menstruel.

Selon le degré de la maladie, les symptômes se manifestent de différentes manières. Au moindre soupçon d'infection de la glande thyroïde chez l'enfant, les parents doivent immédiatement consulter un médecin pour procéder à l'examen nécessaire.

Les stades de développement de la maladie de Grave sont divisés en six stades. Les plus dangereux sont les trois derniers niveaux. Un goitre élargi menace la vie de l'enfant, puisque l'organe hypertrophié serre l'œsophage et le larynx. Il est non seulement difficile pour un enfant de prononcer des mots, mais aussi de manger et de respirer.

La conséquence la plus terrible des médecins est la probabilité de formation de nodules dans la glande, qui peuvent ensuite se transformer en une tumeur maligne.

Formation d'un goitre chez un adolescent

Une caractéristique du développement du corps de l’enfant est qu’il grandit et se développe constamment. Naturellement, une bonne formation des organes internes nécessite beaucoup de vitamines et d’oligo-éléments. L'iode stimule la production d'hormones et participe directement au travail de la glande thyroïde. Une concentration insuffisante de ce micro-élément entraîne l'apparition d'un goitre chez l'enfant, qui se caractérise par une augmentation apparente de la thyroïde.

En médecine, cet état pathologique a plusieurs variétés:

Goitre sans perturber le fonctionnement normal du système endocrinien; Glande thyroïde élargie accompagnée d'hypothyroïdie et de thyrotoxicose. L'apparition du goitre est le premier symptôme du développement de la maladie de Grave et de troubles hormonaux chez les adolescents. Le degré d'élargissement de la thyroïde présente des différences d'âge en termes de volume. Par exemple, pour un enfant de 5 à 6 ans, la taille n’est pas supérieure à 5,4 cm (garçons) et 4,9 cm (filles). Avec le début de l'adolescence, ces chiffres changent à la hausse.

Actuellement, le goitre est considéré comme une maladie endémique caractéristique de certaines régions où la teneur en iode de l’eau et de la nourriture est insuffisante. Le pourcentage le plus élevé de la maladie chez les adolescents se trouve dans les régions du nord de notre pays. Parallèlement à ce phénomène, diverses mesures préventives sont en cours parmi la population d’enfants afin de maintenir le niveau approprié de cet oligo-élément dans le corps de l’enfant.

Différents types de goitre

Une glande thyroïde élargie chez les enfants et les adolescents est subdivisée en médecine en plusieurs variétés:

euthyroïde; endémique; toxique diffuse.

Dans l'étiologie de la maladie est également présent une chose telle que le goitre congénital. Ce phénomène est observé chez un bébé sur 5 000 nouveau-nés. La pathologie est une combinaison de goitre diffus et d'hypothyroïdie. Dans ce cas, les filles sont soumises à un contrôle particulier. Dans la plupart des cas, cette pathologie est irrégulière et est due à plusieurs raisons:

nutrition maternelle pendant la grossesse; effets toxiques sur le fœtus; sous-développement du système hypophysaire de l'enfant; conséquences des maladies infectieuses.

La glande thyroïde de l'enfant peut être agrandie en raison de la formation de nœuds. Un tel phénomène en médecine s'appelle un goitre nodulaire diffus. En présence du deuxième degré de cette maladie, cette pathologie est un grave défaut esthétique.

Diagnostic de la maladie

Une clarification rapide de la cause de la maladie permet d'éviter de nombreuses conséquences négatives. En outre, le traitement initié à un stade précoce du développement d'un trouble hormonal donne un résultat plus efficace.

Le diagnostic du travail de la glande thyroïde commence par un examen visuel du patient. Les observations quotidiennes des parents sur le comportement de l'enfant apportent également une aide précieuse pour l'établissement du diagnostic. Lorsque des anomalies sont détectées, l’endocrinologue prescrit des tests de laboratoire pour déterminer le niveau d’hormones dans le sang et le contenu en iode de l’organisme. Pour un contrôle supplémentaire, une échographie de l'organe peut être prescrite par un médecin. Dans certains cas, faire une biopsie.

Selon les résultats de la recherche, le médecin établit le diagnostic et la cause possible ayant affecté la défaillance du système endocrinien.

Tactique de traitement

Dans le traitement des troubles de la glande thyroïde chez les enfants, diverses tactiques médicales sont utilisées. Le médecin choisit les médicaments pour chaque enfant individuellement. Il est donc inutile de parler d’un ensemble classique de médicaments.

Aux cinquième et sixième stades de la maladie, le problème est le plus souvent résolu à l'aide d'une intervention chirurgicale, après quoi un traitement hormonal restaurateur à long terme est prescrit.

Lors du diagnostic de l'hyperthyroïdie, l'endocrinologue prescrit des médicaments qui suppriment la production excessive d'hormones.

Quel que soit le degré de gravité du problème, tout traitement doit être effectué dans le cadre d'une consommation alimentaire, avec l'inclusion dans le régime de produits contenant de l'iode.

Un enfant de 7 ans a une glande thyroïde élargie.

La glande thyroïde est un organe sans lequel le développement normal d'un enfant est impossible. Les hormones produites par celle-ci affectent la formation des capacités mentales, le travail des intestins, le coeur, la formation du sang, le maintien de l’immunité, la température et le poids appropriés du corps.

Les fonctions respiratoires et reproductives futures, le sommeil et la formation du squelette dépendent également du fonctionnement de cet organe. Si un enfant, quel que soit son âge, a une hypertrophie de la glande thyroïde, cela entraîne de sérieux changements dans son état de santé. Le fer est composé du lobe droit, toujours légèrement plus grand que le gauche, et de l'isthme. Situé en face du larynx. Chez les enfants, se trouve directement sur le cartilage thyroïdien. L'organe appartient au système endocrinien humain.

Pourquoi la glande thyroïde grossit

Une glande thyroïde élargie (glande thyroïde) est un changement de taille, de masse et de volume. Parmi les maladies endocriniennes des enfants, le dysfonctionnement de la thyroïde occupe la première place. La principale raison est un apport insuffisant en iode dans le corps de l’enfant pendant la grossesse et après la naissance. Les plus dangereux sont la période de développement intra-utérin et les premières années de la vie d’un enfant. La prévention de la carence en iode est classée dans la catégorie des tâches incombant à l'État - 60% du territoire de la Russie en souffrent.

Les raisons de la croissance de la glande thyroïde sont les suivantes:

  1. Carence en iode - la glande thyroïde est agrandie pour produire plus d'hormones
  2. Absence de prévention systématique de la carence en iode dans les régions à problèmes
  3. Mauvaise situation environnementale - les enfants des villes industrielles souffrent énormément
  4. L'hérédité
  5. Malnutrition et stress

Chez les filles, la glande thyroïde augmente plus souvent que chez les garçons.

Le degré d'élargissement de la glande thyroïde et sa masse

Toute croissance de la glande thyroïde est appelée goitre. Au cours de l'examen et de l'évaluation visuelle de la glande, l'endocrinologue conclut à propos du degré de croissance:

  • 0 - le changement de taille à la palpation n'est pas détecté, la glande est en bonne santé
  • I - il n'y a pas encore de changement visuel, mais une augmentation est diagnostiquée lors de la palpation.
  • II - la glande thyroïde élargie est visible visuellement avec la tête rejetée en arrière
  • III - le changement de taille peut être vu avec la tête déroulée
  • IV et V - la glande est considérablement élargie et modifie les contours du cou

Masse normale de la glande thyroïde chez des enfants d'âges différents

La glande thyroïde la plus active devient chez les enfants de 5 à 7 ans et pendant la puberté, car elle représente un stress important pour un adolescent. Pendant cette période, la glande thyroïde augmente particulièrement chez les filles.

Symptômes communs de l'élargissement de la glande thyroïde

Il y a plusieurs maladies de la glande thyroïde dans lesquelles elle augmente. Chacun d'eux a ses propres signes. Dans le même temps, un certain nombre de symptômes communs sont signalés, indiquant des dysfonctionnements dans le corps de l'enfant:

  • La température corporelle devient élevée ou basse.
  • Échecs de la digestion - constipation, flatulence, péristaltisme accru, diarrhée
  • Troubles du sommeil - l'enfant dort peu, devient irrité. Le sommeil peut prendre trop de temps (jusqu'à 12 heures) avec une persistance persistante
  • Les fluctuations de poids - puisque la glande thyroïde régule les processus métaboliques, l'enfant peut perdre du poids ou aller mieux
  • Essoufflement
  • Croissance perceptible de la glande thyroïde à un stade avancé
  • Les enfants d'âge scolaire sont à la traîne, il peut être difficile pour eux de se concentrer pour terminer leurs devoirs

Les signes d'augmentation de la glande thyroïde ne sont pas immédiatement reconnus et sont souvent attribués à d'autres maladies. Si un enfant a remarqué des changements, il est nécessaire de consulter un endocrinologue dès que possible.

Maladies thyroïdiennes de l'enfant

Une augmentation de la glande thyroïde chez un enfant est due à une diminution ou à une augmentation de la production d'hormones, à des maladies infectieuses, à des blessures et à la présence de tumeurs. Maladies de la glande thyroïde chez les enfants - hypothyroïdie, hyperthyroïdie, thyroïdite, Basedo-maladie, ganglions et tumeurs.

L'hypothyroïdie

Manifeste une faible production d'hormones dans les glandes. En cas de carence en iode, la glande thyroïde est augmentée pour compenser cette carence. L'hypothyroïdie primaire est associée à des troubles de la glande elle-même. Cela arrive congénital et acquis. Si un enfant est né avec une fonction thyroïdienne réduite, le crétinisme lui est diagnostiqué. La maladie touche 4 000 bébés, alors que les filles y sont plus susceptibles 2 fois plus souvent que les garçons. L'hypothyroïdie secondaire est due à des anomalies de l'hypophyse ou de l'hypothalamus.

Un enfant de tout âge devient pleurnichard, inactif, gonflé, somnolent, déprimé. Il y a une augmentation de poids, il y a des constipations, la peau devient pâle, les cheveux deviennent mats et commencent à se casser. Les enfants de moins de 6 ans perdent l’intérêt pour les jeux. Il est difficile d’apprendre des choses simples. Les écoliers atteints d’hypothyroïdie ont du retard dans leurs études, le sport, ils sont ralentis, ils ne communiquent pas bien, ils ont une mauvaise mémoire. La puberté vient plus tard, les adolescentes ont des problèmes avec le cycle menstruel.

L'hyperthyroïdie

Il y a une libération accrue d'hormones. La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants de 3 à 12 ans. L'hyperthyroïdie congénitale n'est présente que chez un enfant sur 30 000, sans dépendance de genre. La maladie survient pendant la grossesse si la future mère est atteinte d’une maladie gériatrique.

Chez le nouveau-né, l'hyperthyroïdie se manifeste initialement par une réduction de poids et de taille. Parfois, les bébés naissent prématurément. Le bébé est très mobile, excité, il a souvent la diarrhée, il transpire abondamment, il ne prend pas de poids correctement. Après un certain temps, les hormones maternelles sont indépendamment éliminées du corps de l’enfant. C’est pourquoi ces signes se manifestent le plus clairement au cours des premières semaines de la vie du bébé.

Chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire atteints d'hyperthyroïdie, il se produit un métabolisme accéléré, une activité accrue, une transpiration. L'humeur et le poids sont très instables, le sommeil est mauvais, la pression est augmentée. L'enfant ne dort pas beaucoup, alors avec le temps, l'épuisement nerveux et une fatigue accrue apparaissent. À la puberté, les filles perdent leur cycle menstruel. Peut-être le développement de la thyrotoxicose - l'intoxication hormonale.

Thyroïdite

Processus inflammatoires de la glande thyroïde, causés par des infections bactériennes et virales, des parasites, des lésions, un empoisonnement, des défaillances auto-immunes - la thyroïdite de Hashimoto. Cette maladie peut commencer en raison d'une amygdalite chronique. Habituellement trouvé chez les adolescents et dans 60% des cas causés par une prédisposition génétique. Les filles sont malades 5 fois plus souvent. Le corps commence à produire des anticorps contre les cellules thyroïdiennes. L'hyperthyroïdie est d'abord diagnostiquée, puis l'hypothyroïdie.

Le premier symptôme de la maladie est une diminution du rendement scolaire et un arrêt de la croissance physique. Les symptômes restants sont caractéristiques d'hyper et d'hypofonction de la glande thyroïde.

Maladie de Basedow

S'applique également aux maladies auto-immunes. Risque de chute chez les adolescents de 10 à 15 ans et les filles sont malades 8 fois plus souvent. Il y a des sautes d'humeur, de la fatigue, de l'irritabilité. Avec le temps, les yeux gonflés et le goitre grossissent, provoquent des problèmes cardiaques.

Nœuds et tumeurs

Une glande thyroïde élargie peut contenir des zones de structure ou de densité différentes. Leur nature est bénigne et maligne. Le symptôme peut être une difficulté à avaler et la soi-disant «boule dans la gorge». Toutes les tumeurs sont sous contrôle constant.

Diagnostic et traitement

Plus l'hypertrophie de la thyroïde est détectée tôt, plus son traitement sera efficace. Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires, la maladie peut avoir des conséquences graves.

Le diagnostic des modifications de la glande thyroïde consiste à examiner l’enfant par un endocrinologue, à recueillir des informations et à traiter les plaintes des parents et à palper la glande. Tests assignés pour les niveaux d'hormone (TSH), la quantité d'iode dans le sang, une échographie, une IRM, si nécessaire, une biopsie. Des données généralisées permettent de déterminer la cause des modifications de la forme, de la masse et du volume de la glande thyroïde, ainsi que le degré d'augmentation. Pour les nouveau-nés, l’hypothyroïdie est identifiée à l’hôpital de maternité, car le niveau de développement de l’enfant dépend de la rapidité avec laquelle l’hypofonction hormonale est détectée. En reconnaissant la maladie avant l'âge de 1 mois, l'enfant peut se développer normalement.

Priorité dans le traitement donné aux médicaments contenant de l'iode. La posologie et le schéma posologique ne sont déterminés que par un médecin sur la base des informations recueillies et des tests effectués. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Hypothyroïdie - médicaments prescrits qui élèvent le niveau d'hormones au niveau requis
  • Hyperthyroïdie - médicaments prescrits qui suppriment l'activité de la glande thyroïde. L’hyperfonction congénitale de la glande thyroïde due à la maladie de la future mère pendant la grossesse n’est pas traitée. Les hormones maternelles quittent simplement le corps du nouveau-né ou leur activité est supprimée par des médicaments temporaires.
  • Maladie de Basedow - une forme bénigne est traitée à la maison, avec un enfant modéré et grave est hospitalisé.
  • Avec une forte augmentation de la thyroïde, il est possible d'en enlever une partie.

Commenté par notre spécialiste

La glande thyroïde est un organe sans le fonctionnement normal duquel le développement complet d'un enfant de tout âge est impossible. Démence, retard du développement, performances médiocres, problèmes de cœur, d'os et d'accouchement futur, nervosité, excès de poids - il s'agit d'une maladie de la thyroïde. Cela est dû à de nombreuses raisons, mais la principale est le manque d’iode.

Pour identifier les problèmes, vous devez surveiller attentivement le comportement de l'enfant et rendre visite à l'endocrinologue chaque année. Plus les écarts sont révélés tôt, plus le traitement sera efficace. Auto-traitement et retard dans la visite chez le médecin - la plus grande erreur des parents.

La prévention de la carence en iode est obligatoire. Outre les produits contenant de l'iode - fruits de mer, lait, viande, sarrasin, légumes, œufs et légumes verts - le fonctionnement normal de la glande thyroïde est assuré par des complexes de vitamines contenant de l'iode. Seul un médecin peut les prescrire!

Staline Shmonko, homme, 7 ans

Il y a un an, un goitre diffus non toxique a été diagnostiqué chez un enfant de 6,5 ans. Une échographie de la glande thyroïde a montré des dimensions de 6,1 cm3 à un taux normal à cet âge de 4 cm3. L'écho est normal, la structure est homogène, il n'y a pas de formations supplémentaires. Le poids de l'enfant était de 26 kg et sa taille de 123 cm L'iodomarine était déchargée à 200 mg une fois par jour pendant six mois. Ils ont passé des tests d'hormones: TSH-1,4 (jusqu'à 6,7), T4 St. 15,8 au taux de 22,7. Un an plus tard (un enfant de 7,5 ans), une échographie a été réalisée: une augmentation de 9,2 cm3 de la glande (à une vitesse pouvant aller jusqu'à 4,45) avec de légers changements diffus. Poids 27,5 kg, la taille d'un enfant est de 135 cm Uzodi a suggéré des effets toxiques sur la glande thyroïde. Comment le traiter? Est-ce que l'iodomarine suffit? Effrayer une augmentation de deux fois la norme! Une croissance rapide peut-elle affecter une telle augmentation ou cet élargissement de la glande affecte-t-il une croissance rapide? Des modifications légères non spécifiques du myocarde ventriculaire sont également apparues sur l'ECG. Cela pourrait-il être dû à des problèmes de thyroïde? Les symptômes de l’endocrinologie sont une mauvaise mémoire, des pleurs, des peurs (de l’obscurité, du vélo). Merci pour votre attention

La glande thyroïde est l'organe le plus important du corps humain. Elle est responsable des hormones et contrôle les processus métaboliques de toutes les substances. La moindre défaillance du système endocrinien entraîne diverses maladies pathologiques.

La violation du fond hormonal se retrouve non seulement dans la population adulte, mais également chez les enfants. Les hormones jouent un rôle important dans le développement d'un jeune corps. Par conséquent, le diagnostic précoce des troubles hormonaux est extrêmement important pour un enfant de tout âge.

Causes de l'élargissement de la thyroïde

Les hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde sont responsables de la croissance et de la maturation des organes de tous les enfants. À l'adolescence, un trouble métabolique peut avoir un impact négatif sur l'ensemble du mode de vie.

L'élargissement de la glande thyroïde chez les enfants est l'une des pathologies endocriniennes les plus courantes. Le manque d’iode chez l’enfant est la principale cause de dysfonctionnement organique. Ce micro-élément commence à entrer dans le corps à partir du moment où le bébé est dans l'utérus. Les premières années de la vie sont les plus importantes pour l’enfant, car pendant cette période, l’organisme se développe activement.

Les principales raisons de l’augmentation de la thyroïde sont les suivantes:

  • Insuffisance du contrôle de la carence en iode dans les zones où la teneur en cet élément dans l’eau et les produits est considérablement réduite;
  • La mauvaise situation environnementale des grandes villes industrielles;
  • Prédisposition héréditaire;
  • Mauvaise alimentation d'une femme enceinte, ainsi qu'une mauvaise ration pour bébé.

La manifestation congénitale de l'hypothyroïdie est un phénomène assez rare, qui n'a rien à voir avec le sexe du bébé. Si la manifestation d'un dysfonctionnement hormonal est insignifiante, un tel diagnostic ne nécessite pas de traitement médical. Le problème le plus grave de ce type se situe entre 3 et 12 ans. Selon les statistiques, l'élargissement de la glande thyroïde est plus fréquent chez les filles à partir de 10 ans et les médecins y prêtent une attention accrue en termes d'examen endocrinologique.

Les symptômes les plus évidents de la maladie

Le développement de la maladie grave est associé à une diminution de la production des hormones nécessaires. Et la thyroïde peut être passive lorsque la production d'hormones ralentit et que l'hypothyroïdie commence à se développer ou, au contraire, active, caractérisée par une hyperthyroïdie. Le stade initial de la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme visible, mais au cours du développement de la maladie, les changements deviennent plus prononcés:

  • La taille de la glande thyroïde augmente;
  • L'inquiétude augmente, l'inquiétude sans cause apparaît;
  • La taille de certains organes internes diffère également de la norme;
  • Il y a une forte transpiration;
  • Les nourrissons réagissent très brusquement aux lumières vives et aux sons forts.
  • Au niveau du système cardiovasculaire, le rythme cardiaque et l'essoufflement sont rapides;
  • Chez les enfants, l'appétit diminue, le sommeil est perturbé.
  • Il y a des envies fréquentes d'aller aux toilettes;
  • À l'adolescence, les problèmes de poids peuvent commencer;
  • Pendant la puberté, les filles peuvent avoir des problèmes de cycle menstruel.

Selon le degré de la maladie, les symptômes se manifestent de différentes manières. Au moindre soupçon d'infection de la glande thyroïde chez l'enfant, les parents doivent immédiatement consulter un médecin pour procéder à l'examen nécessaire.

Les stades de développement de la maladie de Grave sont divisés en six stades. Les plus dangereux sont les trois derniers niveaux. Un goitre élargi menace la vie de l'enfant, puisque l'organe hypertrophié serre l'œsophage et le larynx. Il est non seulement difficile pour un enfant de prononcer des mots, mais aussi de manger et de respirer.

La conséquence la plus terrible des médecins est la probabilité de formation de nodules dans la glande, qui peuvent ensuite se transformer en une tumeur maligne.

Formation d'un goitre chez un adolescent

Une caractéristique du développement du corps de l’enfant est qu’il grandit et se développe constamment. Naturellement, une bonne formation des organes internes nécessite beaucoup de vitamines et d’oligo-éléments. L'iode stimule la production d'hormones et participe directement au travail de la glande thyroïde. Une concentration insuffisante de ce micro-élément entraîne l'apparition d'un goitre chez l'enfant, qui se caractérise par une augmentation apparente de la thyroïde.

En médecine, cet état pathologique a plusieurs variétés:

  • Goitre sans perturber le fonctionnement normal du système endocrinien;
  • Glande thyroïde élargie accompagnée d'hypothyroïdie et de thyrotoxicose.
  • L'apparition du goitre est le premier symptôme du développement de la maladie de Grave et de troubles hormonaux chez les adolescents.
  • Le degré d'élargissement de la thyroïde présente des différences d'âge en termes de volume. Par exemple, pour un enfant de 5 à 6 ans, la taille n’est pas supérieure à 5,4 cm (garçons) et 4,9 cm.
  • (filles). Avec le début de l'adolescence, ces chiffres changent à la hausse.

Actuellement, le goitre est considéré comme une maladie endémique caractéristique de certaines régions où la teneur en iode de l’eau et de la nourriture est insuffisante. Le pourcentage le plus élevé de la maladie chez les adolescents se trouve dans les régions du nord de notre pays. Parallèlement à ce phénomène, diverses mesures préventives sont en cours parmi la population d’enfants afin de maintenir le niveau approprié de cet oligo-élément dans le corps de l’enfant.

Différents types de goitre

Une glande thyroïde élargie chez les enfants et les adolescents est subdivisée en médecine en plusieurs variétés:

  • euthyroïde;
  • endémique;
  • toxique diffuse.

Dans l'étiologie de la maladie est également présent une chose telle que le goitre congénital. Ce phénomène est observé chez un bébé sur 5 000 nouveau-nés. La pathologie est une combinaison de goitre diffus et d'hypothyroïdie. Dans ce cas, les filles sont soumises à un contrôle particulier. Dans la plupart des cas, cette pathologie est irrégulière et est due à plusieurs raisons:

  • nutrition maternelle pendant la grossesse;
  • effets toxiques sur le fœtus;
  • sous-développement du système hypophysaire de l'enfant;
  • conséquences des maladies infectieuses.

La glande thyroïde de l'enfant peut être agrandie en raison de la formation de nœuds. Un tel phénomène en médecine s'appelle un goitre nodulaire diffus. En présence du deuxième degré de cette maladie, cette pathologie est un grave défaut esthétique.

Diagnostic de la maladie

Une clarification rapide de la cause de la maladie permet d'éviter de nombreuses conséquences négatives. En outre, le traitement initié à un stade précoce du développement d'un trouble hormonal donne un résultat plus efficace.

Le diagnostic du travail de la glande thyroïde commence par un examen visuel du patient. Les observations quotidiennes des parents sur le comportement de l'enfant apportent également une aide précieuse pour l'établissement du diagnostic. Lorsque des anomalies sont détectées, l’endocrinologue prescrit des tests de laboratoire pour déterminer le niveau d’hormones dans le sang et le contenu en iode de l’organisme. Pour un contrôle supplémentaire, une échographie de l'organe peut être prescrite par un médecin. Dans certains cas, faire une biopsie.

Selon les résultats de la recherche, le médecin établit le diagnostic et la cause possible ayant affecté la défaillance du système endocrinien.

Tactique de traitement

Dans le traitement des troubles de la glande thyroïde chez les enfants, diverses tactiques médicales sont utilisées. Le médecin choisit les médicaments pour chaque enfant individuellement. Il est donc inutile de parler d’un ensemble classique de médicaments.

Aux cinquième et sixième stades de la maladie, le problème est le plus souvent résolu à l'aide d'une intervention chirurgicale, après quoi un traitement hormonal restaurateur à long terme est prescrit.

Lors du diagnostic de l'hyperthyroïdie, l'endocrinologue prescrit des médicaments qui suppriment la production excessive d'hormones.

Quel que soit le degré de gravité du problème, tout traitement doit être effectué dans le cadre d'une consommation alimentaire, avec l'inclusion dans le régime de produits contenant de l'iode.

En endocrinologie pédiatrique, les maladies de la glande thyroïde sont extrêmement courantes. Dans certaines régions de notre pays, l’incidence est assez élevée. Le danger de ces pathologies est qu'elles peuvent conduire à l'apparition des symptômes cliniques les plus défavorables chez un bébé. Notre article parlera de l'hyperthyroïdie chez l'enfant.

L'hyperthyroïdie n'est pas une maladie, mais une pathologie. Diverses maladies de la thyroïde peuvent entraîner son apparition. L'augmentation du nombre d'hormones thyroïdiennes périphériques - T3 et T4, accompagnée d'une diminution de la TSH (hormone hypophysaire), indique la présence d'une thyréotoxicose dans le corps. Cette condition pathologique est souvent enregistrée chez les enfants et les adultes. Les garçons souffrent aussi souvent que les filles.

Le tissu thyroïdien sain est constitué de nombreuses cellules thyrocytaires. Ces puissantes stations énergétiques produisent des hormones spécifiques qui ont un effet systémique prononcé sur tout le corps. Les thyrocytes sont regroupés dans des structures anatomiques spéciales - les follicules. Entre les follicules adjacents se trouvent des zones de tissu conjonctif dans lesquelles se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins, réalisant le trophisme de la glande thyroïde.

Normalement, les hormones thyroïdiennes périphériques ont un effet significatif sur le fonctionnement de nombreux organes internes. Ils ont une incidence sur le nombre de battements de coeur par minute, aident à maintenir la pression artérielle dans les limites de l'âge, participent au métabolisme, affectent l'humeur et l'activité nerveuse. Avec l’âge, la quantité d’hormones périphériques varie quelque peu. Cela est dû aux caractéristiques physiologiques du corps humain.

En raison de la croissance et du développement actifs de l'enfant, le niveau d'hormones périphériques est assez élevé.

Diverses conditions pathologiques entraînent le développement d'une production accrue d'hormones thyroïdiennes périphériques chez le bébé. Aujourd'hui, les maladies de la thyroïde en endocrinologie pédiatrique sont largement mises en avant. Leur traitement est assez long et peut même parfois durer plusieurs années.

Le développement d'une augmentation des taux sanguins de T3 et de T4 chez un enfant est favorisé par:

  • Goitre toxique diffus ou maladie de Graves. Cette condition est caractérisée par un grossissement prononcé de la glande thyroïde. L'hérédité joue un rôle actif dans le développement de la maladie. La maladie survient avec l'apparition de troubles systémiques métaboliques prononcés. L'élargissement diffus de la glande thyroïde contribue à l'augmentation des taux sanguins d'hormones périphériques.
  • Goitre nodulaire. Cette maladie se caractérise par l'apparition de zones denses dans le tissu sain de la glande thyroïde. Le plus souvent, cette pathologie est associée à une carence en iode dans l’alimentation du bébé. La maladie est endémique, c’est-à-dire qu’elle se rencontre dans des régions très éloignées de la mer. Les premiers signes de la maladie peuvent se développer chez les enfants âgés de 6 à 7 ans.
  • Formes congénitales Cette pathologie se forme dans la période du développement intra-utérin. Cela se produit généralement lors d'une grossesse compliquée chez une femme qui souffre de goitre toxique diffus. Selon les statistiques, 25% des bébés nés après ont des signes de thyréotoxicose clinique ou infraclinique.
  • Blessures au cou. Les lésions traumatiques des vertèbres cervicales contribuent aux dommages mécaniques du tissu de la glande thyroïde, ce qui contribue à l'apparition ultérieure d'une thyrotoxicose chez l'enfant.
  • Tumeurs de la glande thyroïde. La croissance de tumeurs bénignes ou malignes contribue à la perturbation de l'organe endocrinien, qui s'accompagne de l'apparition chez l'enfant de signes cliniques de thyréotoxicose.

La pathologie la plus commune qui provoque une thyréotoxicose chez un enfant est le goitre toxique diffus. Cette pathologie entraîne une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Il peut être insignifiant ou paraître assez brillant.

Les endocrinologues sécrètent plusieurs degrés d'élargissement de la glande thyroïde:

  • 0 degré. Il se caractérise par l'absence de tout signe clinique et visible de goitre.
  • 1 degré. Les dimensions du goitre dépassent la phalange distale du pouce du bébé examiné. Lorsque l'inspection visuelle par un élargissement local de la glande thyroïde n'est pas observée. Les éléments de goitre sont détectés chez le bébé uniquement lors de la palpation.
  • 2 degrés. L'inspection visuelle et le goitre de palpation sont très bien définis.

Le travail altéré de la glande thyroïde entraîne simultanément l'apparition de divers signes cliniques chez un enfant malade. Leur gravité peut être différente. Avec le cours actif de l'hyperthyroïdie et un excès important d'hormones périphériques T3 et T4, les symptômes indésirables de la maladie sont exprimés de manière significative.

Dans certains cas, l'hyperthyroïdie est cliniquement pratiquement inexistante. Cela indique la présence d'une variante subclinique du cours. Dans ce cas, détecter des violations de la glande thyroïde n’est possible que lorsqu’on effectue des tests de laboratoire et détermine les hormones périphériques.

Lorsqu'un enfant présente de nombreux symptômes indésirables, les médecins parlent de la présence d'une forme clinique d'hyperthyroïdie.

Parmi les signes cliniques les plus communs de la maladie sont les suivants:

  • Pouls rapide ou fonction cardiaque irrégulière. Cela se manifeste souvent par l'apparition d'un pouls excessivement accéléré après des états physiques ou psycho-émotionnels mineurs. Avec un cycle d'hyperthyroïdie prononcé, la fréquence cardiaque augmente également dans un état de repos complet.
  • La pression artérielle saute. La pression systolique (supérieure) est généralement augmentée. Diastolique (inférieur) reste dans la plupart des cas dans les limites de la normale. Ces conditions caractéristiques de l'hyperthyroïdie contribuent également à une augmentation de la pression différentielle.
  • Changements de comportement. L'enfant devient trop agressif, facilement excitable. Même un peu de critique peut contribuer à une réponse houleuse. En règle générale, ces sautes d’humeur sont plus prononcées chez les adolescents. Certains enfants ont de véritables éclats de colère.
  • Tremblement des membres. C'est un signe classique d'hyperthyroïdie clinique prononcée. Il est détecté lors de l'examen clinique par un médecin de toute spécialité. Le tremblement des mains est généralement contrôlé lorsque le bébé tire les deux mains vers l'avant avec les yeux fermés. D'habitude, la poignée de main est fine, sans balayage.
  • Symptômes oculaires. Manifesté sous forme d'exophtalmie (une petite saillie des globes oculaires), ouverture trop grande des yeux, rare clignotement, divers troubles de la convergence (capacité de se concentrer sur des objets) et autres signes spécifiques. Le médecin vérifie la présence de ces symptômes chez l'enfant lors de l'examen clinique. Les ophtalmologistes pédiatriques pour enfants, mais aussi les pédiatres locaux, ont les compétences nécessaires pour déterminer ces signes cliniques chez les bébés.
  • Perturbation du sommeil Ce symptôme se manifeste chez les bébés d'âges différents. Habituellement, il se manifeste bien chez les enfants âgés de 3 à 7 ans. Le bébé est très difficile à dormir, il se réveille souvent au milieu de la nuit. L'enfant est souvent perturbé par les brouilles nocturnes qui le font se lever plusieurs fois pendant la nuit.
  • Amélioration de l'humeur pathologique. Dans certains cas, un enfant présentant des signes de thyrotoxicose éprouvera des éclairs spontanés de grande joie, voire d’euphorie. Habituellement, ces épisodes sont de courte durée et peuvent être remplacés par un comportement agressif prononcé. L'ambiance du bébé est alignée après la nomination de médicaments spéciaux.
  • Ondulation prononcée dans les vaisseaux du cou. Ce symptôme est associé à des changements hémodynamiques. L'augmentation de la pression différentielle entraîne un fort apport sanguin dans les vaisseaux sanguins principaux et périphériques. Habituellement, ce symptôme est clairement visible sur les vaisseaux du cou.
  • Troubles du tractus gastro-intestinal. Dans une plus grande mesure chez les bébés, ce symptôme se manifeste par l'apparition de diarrhées fréquentes. Un enfant peut aller aux toilettes plusieurs fois par jour. Les diarrhées à long terme entraînent divers troubles des processus métaboliques et nuisent au travail de tout le système digestif.
  • Augmentation de l'appétit. Un enfant souffrant d'hyperthyroïdie veut constamment manger. Même si l'enfant a bien mangé au déjeuner ou au dîner, après quelques heures, il a de nouveau très faim. Le bébé a un sentiment constant de "faim de loup". Dans ce cas, le bébé ne gagne pas du tout de kilos en trop, mais au contraire, il perd du poids.

Si l'on soupçonne que l'enfant présente des signes d'hyperthyroïdie, il faut lui montrer son médecin. Si possible, consultez un endocrinologue pédiatre. Ce médecin sera en mesure de réaliser tout le complexe nécessaire de mesures diagnostiques qui aideront à établir le diagnostic correct.

Il est facile d'installer l'hyperthyroïdie. Un examen clinique complet est effectué pour identifier les formes cliniques, y compris la palpation obligatoire de la glande thyroïde, ainsi que l'auscultation du cœur pour détecter les anomalies cardiaques. Après l'examen, le médecin prescrit une série de tests de laboratoire, nécessaires pour confirmer le diagnostic préétabli. Celles-ci incluent la détermination des hormones périphériques de la thyroïde T3 et T4, ainsi que la mesure quantitative de l'hormone TSH dans le sang.

Dans l'hyperthyroïdie, les teneurs en T3 et T4 dépassent la norme d'âge et le niveau de TSH en arrière diminue.

Pour établir la forme clinique de la maladie, le médecin peut également prescrire des tests permettant d'identifier des anticorps spécifiques du tissu thyroïdien. Habituellement, cette analyse est informative pour établir les pathologies auto-immunes de cet organe endocrinien.

Pour identifier les troubles fonctionnels, les médecins utilisent également des méthodes de diagnostic supplémentaires. Ils incluent nécessairement une électrocardiographie du cœur. Un électrocardiogramme peut détecter toute perturbation du rythme cardiaque qui se manifeste par une tachycardie sinusale ou par diverses formes d'arythmie. Pour identifier les complications associées, le bébé peut être référé à un neurologue et à un ophtalmologiste pour consultation.

Le traitement de l'hyperthyroïdie vise principalement à normaliser les taux élevés d'hormones thyroïdiennes périphériques. À cette fin, divers médicaments ayant un effet thérapeutique sur les thyrocytes sont utilisés.

Le choix du schéma thérapeutique incombe au médecin et est strictement adapté à la glande thyroïde sous-jacente de l’enfant, ce qui a entraîné le développement de l’hyperthyroïdie.

Pour normaliser les taux sanguins élevés d'hormones périphériques sont utilisés:

  • Médicaments antithyroïdiens. Ils aident à faire face à l'hyperthyroïdie clinique. Peut être nommé pour une longue réception. Ces médicaments ont des effets indésirables prononcés et ne sont donc généralement pas prescrits tout au long de la vie. Pendant le traitement, le contenu des leucocytes dans le test de sang total est contrôlé régulièrement.
  • Iode radioactif. Il est utilisé avec l'inefficacité d'un traitement conservateur précoce. La mise en œuvre de cette technique n’est possible que dans des départements spécialisés destinés à la radiothérapie. Pour normaliser la maladie et éliminer les signes cliniques d'hyperthyroïdie, un traitement par des préparations à base d'iode radioactif est prescrit. L'efficacité de la méthode est assez élevée, cependant, dans certains cas, la récurrence de la maladie est possible.
  • Bêta-bloquants. Ces médicaments réduisent le rythme cardiaque et rétablissent une performance cardiaque normale. Ils sont prescrits pour l'hyperthyroïdie clinique marquée et sont utilisés pour l'administration du cours. Si vous vous sentez mieux, les médicaments sont annulés.
  • Normalisation du régime de jour. Tous les bébés présentant des signes cliniques d'hyperthyroïdie doivent éviter tout stress physique et psycho-émotionnel fort. Des charges excessives à l’école peuvent entraîner une détérioration du bien-être de l’enfant et la persistance à long terme de signes d’hyperthyroïdie.

Sur l'hyperthyroïdie chez les enfants, voir la vidéo suivante.

La glande thyroïde est l’un des organes importants du corps humain. Elle produit des hormones qui contrôlent le métabolisme de tout l’organisme. Tout dysfonctionnement de cet organe entraîne diverses maladies et affections pathologiques du corps, dont certaines peuvent provoquer des maladies graves, voire la mort dans les cas graves.

Causes d'une augmentation de la thyroïde chez un enfant

De nombreuses raisons peuvent déclencher une hypertrophie de la glande thyroïde chez un enfant.

Une hypertrophie de la thyroïde est dangereuse pour tout le monde, mais elle présente un risque particulièrement élevé pour les enfants. Cette glande produit des hormones qui affectent la formation du squelette et la croissance globale du corps, mais le plus important sans elles, le développement normal du cerveau et la formation de l'intelligence sont impossibles. Les enfants n'ayant pas reçu de diagnostic de problèmes de glande thyroïde au moment de leur naissance (ou dans les prochains jours) étaient voués au retard mental et au développement physique.

Auparavant, lorsque le rôle des hormones thyroïdiennes était inconnu, ces cas étaient les principales causes de retard mental et de malformations chez les enfants. Surtout souvent, ces enfants sont apparus dans des zones où il y a un manque persistant d'iode dans l'eau et sur la terre. Le crétinisme chez les nouveau-nés à cause de l'hypothyroïdie congénitale était très courant et les filles en souffraient dix fois plus que les garçons.

L'hyperthyroïdie congénitale est extrêmement rare et n'a aucun lien avec le sexe du nourrisson. Il ne nécessite généralement pas de traitement spécial, mais uniquement dans les cas où ses manifestations sont mineures. Plus dangereux est la condition chez les enfants entre 3 et 12 ans. Le goitre (maladie de Basedow) se développe le plus souvent chez les filles âgées de 10 à 15 ans.

De nos jours, tous les enfants à la naissance sont examinés et s’ils soupçonnent la présence de défauts, la thyroïde est immédiatement envoyée pour des tests.

Un traitement opportun peut prévenir tout impact négatif sur la santé et l'intelligence du bébé. Les parents peuvent accidentellement remarquer que la thyroïde est élargie, car jusqu'à un certain temps, la maladie ne se manifeste pas ou si l'enfant est trop petit pour se rendre compte que quelque chose de pas tout à fait normal lui arrive. Si vous remarquez des symptômes, en particulier si vous remarquez une hypertrophie de la glande, une visite urgente chez l’endocrinologue est nécessaire.

Plus d'informations sur la maladie thyroïdienne peuvent être trouvées dans la vidéo:

La glande thyroïde peut se développer pour de nombreuses raisons. Ce sont les conditions ou maladies suivantes:

  • Situation environnementale négative.
  • Tendance héréditaire aux maladies de cet organe.
  • Maladies auto-immunes.
  • Manque d'iode dans l'eau et dans les aliments.
  • Manque de sélénium dans les aliments consommés.
  • Alimentation inadéquate, inadéquate ou déséquilibrée.
  • Infections chroniques graves.
  • Les chocs nerveux les plus puissants pouvant entraîner des troubles métaboliques et la défaillance de nombreux organes, y compris la glande thyroïde.
  • La présence d'un kyste des canaux de la glande thyroïde.

Outre ces raisons, les hormones de l'hypophyse et de l'hypothalamus jouent un rôle très important dans le fonctionnement normal de cet organe important. Ces parties du cerveau contrôlent de nombreux processus dans le corps humain, de sorte que la moindre perturbation de leur travail normal provoque inévitablement des perturbations dans le travail de la glande thyroïde.

Des problèmes de fonctionnement normal du corps peuvent également apparaître lors de la prise de certains médicaments, notamment hormonaux. Il existe parfois une anomalie congénitale dans les cas où la mère du nourrisson souffrait de divers handicaps ou si la maladie se transmettait dans la famille de génération en génération.

Symptômes de pathologie et complications possibles

Il convient de noter que les signes d'élargissement de la thyroïde n'apparaissent pas immédiatement.

L’hypothyroïdie se développe alors que la glande elle-même peut diminuer. Si, toutefois, la glande thyroïde est hypertrophiée chez un enfant, alors cette affection indique le plus souvent la présence d'hyperthyroïdie, c'est-à-dire un fonctionnement trop actif d'un organe qui commence à produire trop d'hormones.

Dans les premiers stades de la maladie peut passer inaperçu, mais les symptômes suivants apparaissent:

  • Une augmentation de la taille de la glande thyroïde.
  • Anxiété, réactivité, hyperexcitabilité.
  • Les bébés réagissent durement aux sons inattendus ou aux lumières vives.
  • Certains organes internes (rate, foie et ganglions lymphatiques) sont hypertrophiés.
  • Tendance à transpirer.
  • Palpitations cardiaques et respiration.
  • Tabouret trop fréquent.
  • Les paupières (exophtalmie) et d'autres problèmes de vision, tels que la vision double, la douleur dans les globes oculaires, la contraction des paupières.
  • Perturbation du sommeil
  • Faible appétit.
  • Agression excessive, irritabilité et sautes d'humeur.
  • Changements dans le poids de l'enfant - plénitude ou maigreur.
  • Besoin fréquent d'uriner la nuit.
  • Problèmes avec le cycle menstruel chez les filles, début tardif des règles.

Les symptômes individuels et leur groupe entier peuvent être notés. Cela dépend en grande partie du degré du trouble et du stade de la maladie. Si la glande thyroïde est agrandie chez un enfant, il s’agit en tout cas d’une raison de consulter immédiatement le médecin et de commencer l’examen.

Les stades de l'élargissement de la thyroïde comportent six niveaux, les trois derniers sont dangereux pour la santé et nécessitent le traitement le plus rapide.

La dernière étape est un goitre, qui menace physiquement la vie de l'enfant. Une masse énorme de tissu serre le larynx et l'œsophage. Cela affecte la voix de l'enfant, il ne peut pas avaler, il est difficile de respirer.

Mais la chose la plus dangereuse dans cette maladie sont les nodules qui peuvent être dans la glande envahie. Il existe un certain risque de tumeurs malignes, qui ont tendance à former des métastases. Par conséquent, un diagnostic précoce et un traitement correct de l'augmentation de cet organe sont très importants pour la santé et même la vie de l'enfant.

Diagnostics

Échographie - une méthode efficace pour étudier l'état de la glande thyroïde

Lorsque la glande thyroïde est élargie chez un enfant, l'examen est effectué de manière exhaustive. Il comprend un test sanguin pour les hormones, qui est nécessaire pour passer l'estomac vide. Ce test vous permet de déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes afin de comprendre le niveau actuel de la maladie.

L'échographie est une étape importante de l'enquête. Cette méthode de diagnostic vous permet d’évaluer l’état des tissus de la glande et d’éliminer la présence de conditions dangereuses, notamment le goitre nodulaire, qui peut également masquer une tumeur maligne - cancer de la thyroïde.

Des méthodes de recherche telles que l'imagerie par résonance magnétique et la tomographie par ordinateur peuvent également être utilisées.

Dans les cas où, sur la base des données obtenues, il est impossible d'obtenir des informations précises sur la bénignité ou la malignité de l'éducation existante, une procédure appelée biopsie par aspiration à l'aiguille fine est réalisée. Il vous permet d'obtenir un échantillon de tissu suspect, qui est immédiatement envoyé pour un examen histologique et cytologique.

Méthode de traitement

Le traitement dépend du stade de la pathologie et est prescrit par un médecin.

Faire face aux manifestations de l'hyperthyroïdie de plusieurs manières. Avec une forte augmentation du corps, la formation de différents types de goitre ou le développement d'un cancer, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale. Vous devez comprendre qu'il s'agit d'une mesure extrême, car cet organe et les hormones qu'il produit sont extrêmement importants pour la croissance, le développement et la santé de l'enfant. C’est pourquoi la chirurgie n’est utilisée que dans une situation désespérée.

Le fait que l’hypothyroïdie puisse se développer au cours d’une chirurgie de la thyroïde est un facteur de complication. Cela est dû à l'utilisation d'un traitement hormonal substitutif. En outre, une intervention chirurgicale sur une zone aussi complexe peut entraîner une perturbation des cordes vocales ou des glandes parathyroïdes.

Pour le traitement, on peut prescrire des préparations hormonales qui inhibent la glande qui est trop active et contribuent à la normalisation du taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang du bébé. Il existe également des médicaments qui affectent l’hypophyse et l’hypothalamus, qui sont les organes directeurs. Cela contribue à l'effet médiatisé sur la glande thyroïde et réduit son fonctionnement.

Parfois, une autre méthode permettant de désactiver une glande thyroïde trop active est utilisée - avec l'aide de l'iode radioactif.

Cette substance est capable de détruire les tissus qui ne fonctionnent pas correctement, mais il est extrêmement difficile de travailler avec elle - il est nécessaire de calculer avec précision le dosage de l'agent, ce qui est extrêmement difficile à faire. En outre, à la suite d’une telle exposition, l’hypothyroïdie se développe souvent et l’enfant est transféré à vie à un traitement hormonal substitutif.

Étant donné qu’un élargissement de la glande thyroïde constitue une menace immédiate pour la santé, voire la vie de l’enfant, la prévention de cette maladie dangereuse et la détection rapide de ce problème revêtent une grande importance. Les parents doivent porter une attention particulière à la santé de l'enfant, réaliser des enquêtes régulières et inspecter de manière indépendante leur bébé, en réaction à tout changement d'apparence, de comportement ou de bien-être. Ces simples gestes peuvent sauver un enfant de diverses maladies plus ou moins dangereuses, notamment l’agrandissement extrêmement risqué de la glande thyroïde.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones