Les ganglions thyroïdiens sont des formations focales de la glande thyroïde de toute taille, comportant une capsule, déterminées par palpation ou par imagerie. Kystes thyroïdiens - formations nodulaires de la glande thyroïde avec une cavité remplie de liquide. Les nœuds et les kystes de la glande thyroïde peuvent durer longtemps, sans aucun symptôme, puis divers désagréments dans la gorge apparaissent et le nœud devient perceptible lorsque vous regardez le cou. Les sites hormonaux actifs de la glande thyroïde entraînent le développement d'une hyperthyroïdie. L'algorithme de diagnostic des nœuds ou kystes suspectés comprend l'imagerie par ultrasons de la glande thyroïde, la biopsie par ponction de la formation et les études hormonales.

Noeuds thyroïdiens et kystes

Les ganglions thyroïdiens sont des formations focales de la glande thyroïde de toute taille, comportant une capsule, déterminées par palpation ou par imagerie. Kystes thyroïdiens - formations nodulaires de la glande thyroïde avec une cavité remplie de liquide. Les glandes thyroïdiennes et les kystes peuvent être asymptomatiques pendant longtemps, avec une augmentation de leur taille, ils provoquent un syndrome de compression des structures adjacentes du cou: perturbation de la glande thyroïde, asphyxie, enrouement, déglutition perturbée, mal de gorge, sensations douloureuses. Les complications les plus dangereuses des kystes sont l'inflammation et la suppuration, des nœuds - dégénérescence maligne.

10% de la population mondiale a diverses formations focales de la glande thyroïde. Des formations nodulaires de formes morphologiques variées peuvent se développer dans la glande thyroïde, alors que la plupart d'entre elles sont de nature bénigne (goitre colloïdal nodulaire, adénome thyroïdien, kyste thyroïdien).

Les nœuds sont la pathologie la plus courante de la glande thyroïde, 4 à 8 fois plus fréquente chez la femme. La fréquence et le nombre de nœuds dans la glande thyroïde augmentent avec l'âge. La formation de nœuds dans la glande thyroïde est la prédisposition héréditaire à leur développement, une carence en iode dans les aliments et l’eau, des effets toxiques sur la glande des vernis et des peintures, des solvants, de l’essence, des phénols, du plomb, de la radiothérapie et de la radiothérapie.

Les nœuds dans la glande thyroïde peuvent être simples (solitaires) et multiples; toxique autonome (hormones produisant excessivement) ou calme, non toxique. Il existe des nœuds bénins et malins de la glande thyroïde. Les kystes constituent de 3 à 5% de toutes les formations de la glande thyroïde.

Macroscopiquement, la glande thyroïde est constituée de pseudo-lobes, formés de follicules (vésicules, acini) et entourés d'un réseau capillaire. À l'intérieur des follicules sont tapissées de cellules thyroïdiennes et remplies d'une substance protéique - un colloïde contenant les protohormones de la glande thyroïde. La violation de l'écoulement du contenu du follicule entraîne l'accumulation de liquide en excès et une augmentation de sa taille, c'est-à-dire la formation d'un kyste thyroïdien.

Les kystes thyroïdiens peuvent être formés à la suite de microchromosomes, de dystrophie ou d'hyperplasie des follicules glandulaires. En règle générale, les kystes thyroïdiens n'affectent pas sa fonction; un dysfonctionnement survient lorsque le kyste se développe dans le contexte d'autres maladies de la thyroïde. L'évolution d'un kyste est principalement bénigne, un kyste malin extrêmement rare de la glande thyroïde, atteignant généralement une taille importante. Cliniquement, les kystes de la glande thyroïde se comportent différemment: ils sont parfois observés au fil des années sans dynamique négative, parfois ils grossissent rapidement ou disparaissent spontanément.

Stades de développement des nodules thyroïdiens

Les processus de développement des ganglions thyroïdiens se distinguent par leur phasage séquentiel, déterminé par le degré d'échogénicité de ces ultrasons:

  • noeud homogène iséchoïque. La densité du contenu interne du noeud correspond aux tissus environnants de la glande thyroïde. Au stade de l'inéchogénicité, il y a augmentation de la circulation sanguine et expansion du réseau de vaisseaux entourant le noeud.
  • noeud hétérogène isoéchogène:
  1. avec des modifications mineures des tissus
  2. avec des changements marqués dans les tissus
  3. avec inclusions hypoéchogènes (zones de dégénérescence kystique)

Des noeuds hétérogènes isoéchogènes se forment lorsque les cellules thyroïdiennes et les follicules s’épuisent et meurent.

  • noeud hypo - ou anéchoïque. Elle se caractérise par la destruction complète du tissu du noeud, le remplissage de la cavité avec du liquide et des cellules détruites, ce qui entraîne la formation d'un kyste de la glande thyroïde.
  • le stade de résorption du contenu du kyste de la glande thyroïde;
  • stade de cicatrisation du kyste de la glande thyroïde.

Le processus de transformation en phase des nodules thyroïdiens est long; sa vitesse dépend de la taille du site, du travail du système immunitaire, de l'état des mécanismes compensatoires et adaptatifs de la thyroïde et de la glande et de l'organisme dans son ensemble. Pour accélérer le processus de cicatrisation, le kyste de la glande thyroïde a parfois recours à sa sclérotisation.

Symptômes de nodules thyroïdiens

Les ganglions thyroïdiens et les kystes se développent pendant longtemps de manière asymptomatique, sans provoquer de sensations subjectives chez les patients. Ils sont généralement indolores et petits, ne causent pas de pression ou d'inconfort dans le cou. Les petits nœuds et les kystes de la glande thyroïde sont souvent détectés lors d'un examen de routine ou d'un examen pour d'autres maladies. Palpables, ils sont définis comme des nodules lisses et densément élastiques, faciles à sentir sous la peau. Par rapport aux nœuds, le reste du tissu thyroïdien a une consistance normale.

L'approche indépendante du patient vis-à-vis de l'endocrinologue s'explique généralement par le moment où le nœud devient visible à l'œil nu et déforme le cou. À ce stade, la taille du nœud ou du kyste de la glande thyroïde dépasse déjà 3 cm de diamètre et ne peut pas être traitée de manière conservatrice. Alors que la taille de la formation nodulaire et la compression des structures du cou anatomiquement proches augmentent, des troubles caractéristiques apparaissent: sensation de "nodule" et de mal de gorge, trouble des fonctions de déglutition et de respiration, enrouement ou perte de voix, douleur à la nuque. Les kystes thyroïdiens de grande taille peuvent comprimer les vaisseaux sanguins. Avec les nodules malins, les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis.

Les sites toxiques autonomes en raison de leur hyperactivité conduisent au développement de l'hyperthyroïdie et de ses symptômes: tachycardie, palpitations, bouffées de chaleur dans le corps, agitation, labilité émotionnelle, exophtalmie. Un seul noeud (solitaire), situé dans le tissu thyroïdien normal, est plus suspect d'une tumeur maligne que l'un des multiples noeuds, servant souvent de manifestation d'un goitre nodulaire diffus. Les ganglions malins sont caractérisés par une croissance rapide, ont une texture solide, souvent accompagnée d'une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux. Cependant, au début, il est très difficile de reconnaître la bonne qualité du noeud par des signes extérieurs.

Complications des kystes et des nodules thyroïdiens

Les kystes thyroïdiens peuvent être sujets à l'inflammation et à la suppuration. Cela provoque une douleur vive au cou, de la fièvre, des symptômes d'intoxication, une augmentation et une inflammation des ganglions lymphatiques régionaux. Les nodules et les kystes thyroïdiens de grande taille peuvent exercer une pression sur les organes et vaisseaux du cou situés à proximité. Les nodules thyroïdiens peuvent dégénérer en tumeurs malignes.

Diagnostic des nodules thyroïdiens

Avec la détermination par palpation de la formation nodulaire de la glande thyroïde, son diagnostic différentiel est poursuivi. Lors de l'examen échographique de la glande thyroïde, la présence de la formation est confirmée, sa taille et sa structure (goitre, adénome, kyste thyroïdien, etc.) sont déterminées. Pour déterminer la structure cyto-morphologique du nœud (bénigne ou maligne), une biopsie de ponction à l'aiguille fine est réalisée. Au cours de l'étude, la composition cellulaire du nœud est prise avec une aiguille et une seringue et envoyée pour un examen cyto-histologique.

En utilisant la méthode de ponction, vous pouvez également obtenir le contenu d'un kyste de la glande thyroïde. En règle générale, le contenu d'un kyste (à évolution bénigne ou maligne) est hémorragique, de couleur brun rougeâtre, contient du sang ancien et détruit les éléments cellulaires de la glande thyroïde. Les kystes congénitaux de la glande thyroïde contiennent un liquide transparent légèrement jaunâtre. Quand un abcès de la glande thyroïde survient pendant la ponction, du pus est obtenu.

À l'aide d'une biopsie à l'aiguille fine d'un kyste de la glande thyroïde, il est possible non seulement d'obtenir du matériel de recherche et de déterminer les signes de suppuration ou de malignité de la masse abdominale, mais également de réaliser une aspiration complète du liquide accumulé, ainsi que d'introduire des médicaments sclérosants. Après la vidange, environ la moitié des kystes de la thyroïde disparaissent et cessent d’accumuler du contenu.

Afin d'évaluer le dysfonctionnement de la glande thyroïde, le niveau d'hormones thyroïdiennes (TSH, T4, T3) est déterminé. Lorsque la scintigraphie scanne la glande thyroïde avec de l'iode I-123, des isotopes radioactifs I-131 ou du technétium Tc-99, la nature du site, son activité hormonale et l'état du tissu thyroïdien environnant sont déterminés.

Selon la capacité d'accumulation d'iode radioactif, la formation et les tissus environnants des nœuds sont divisés en:

  • "Réchauffer" - nœuds qui absorbent la même quantité d'iode radioactif que le tissu de la glande extra-nodulaire (nœuds en fonctionnement);
  • "À chaud" - ganglions qui accumulent une plus grande quantité d'iode radioactif que les tissus environnants inchangés de la glande thyroïde (ganglions fonctionnant de manière autonome);
  • «À froid» - nœuds qui ne accumulent pas d'iode radioactif; La substance de diagnostic est distribuée dans le tissu inchangé de la glande thyroïde. Le cancer de la thyroïde fait partie des nœuds «froids». Cependant, seuls 10% des nœuds «froids» sont malins.

En cas de taille importante des nœuds et des kystes de la glande thyroïde, ou en raison de leur nature maligne, une tomodensitométrie est réalisée. Avec des symptômes de compression des structures du cou, on effectue une laryngoscopie (pour examiner les cordes vocales et le larynx) et une bronchoscopie (pour examiner la trachée). Les techniques de radiographie des nodules et des kystes thyroïdiens reposent sur la pneumographie de la thyroïde (pour clarifier la germination des tissus environnants), l'angiographie (pour détecter les violations du réseau vasculaire), la radiographie de l'œsophage avec du baryum et la radiographie de la trachée (pour déterminer la germination ou la compression de la tumeur).

Traitement des kystes et des nodules thyroïdiens

Les nœuds et les kystes de la glande thyroïde d'un diamètre inférieur à 1 cm sont soumis à une observation dynamique et perforés en cas d'augmentation de leur taille. Le traitement des kystes de la glande thyroïde commence par la vidange de leur ponction. Les kystes bénins de la glande thyroïde sans signes d’inflammation en cas de rechute peuvent être à nouveau percés. Parfois, des sclérosants (notamment l’alcool éthylique) sont introduits dans la cavité du kyste après sa vidange pour mieux coller aux parois. Si le kyste de la glande thyroïde accumule rapidement le contenu et atteint sa taille initiale en une semaine, il est préférable de l'enlever rapidement.

Les ganglions thyroïdiens et les kystes de petite taille, qui ne sont pas accompagnés d'une perturbation du bien-être du patient, sont traités de façon conservatrice, en utilisant les mêmes produits pharmaceutiques que ceux utilisés pour traiter le goitre diffus non toxique: les préparations d'hormones thyroïdiennes et l'iode. Le processus de traitement aux hormones thyroïdiennes est contrôlé en examinant le niveau de TSH (toutes les 3 à 4 semaines) et en échographie de la glande thyroïde (1 fois sur 3 mois).

Le traitement avec des préparations contenant de l'iode est effectué sous contrôle des ultrasons et de la présence dans le sang d'anticorps dirigés contre le tissu thyroïdien (1 mois après le début du traitement). L'étude des anticorps est nécessaire pour exclure la thyroïdite auto-immune, se développant parfois en nœud et aggravée au cours d'un traitement par des préparations d'iode. Lors de la détermination d'un titre élevé d'anticorps dans le sang, les préparations d'iode sont annulées.

S'il y a des signes de processus inflammatoire dans le kyste de la glande thyroïde, déterminez l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques et incluez un traitement anti-inflammatoire avec des médicaments antibactériens.

Les indications pour l'ablation chirurgicale d'un kyste bénin de la glande thyroïde sont sa grande taille, la compression des organes du cou, la récurrence rapide de l'accumulation de liquide après la vidange de la ponction. Le plus souvent, en présence d'un kyste thyroïdien, une hémistrumectomie (hémithyroïdectomie) est réalisée - retrait du lobe thyroïdien. La fonction de la glande thyroïde après une telle opération n’est généralement pas altérée. S'il existe des noeuds bénins dans les deux lobes de la glande thyroïde, une strumectomie bilatérale sous-totale bilatérale est utilisée - résection de la plus grande partie de la glande thyroïde.

Une indication absolue de la suppression rapide de l'éducation nodale est sa malignité. Au cours de l'opération, une détermination histopathologique urgente de la malignité du noeud et de sa forme est réalisée. Lors de la confirmation de la présence d'une tumeur maligne dans la glande thyroïde, il est parfois nécessaire de l'éliminer complètement (strumectomie totale), ainsi que du tissu adipeux et des ganglions lymphatiques environnants.

Après une strumectomie totale, une hypofonction sévère de la glande thyroïde se développe, ce qui impose au patient de recevoir des hormones thyroïdiennes au cours de la période postopératoire. Comme la glande thyroïde est retirée en même temps que les glandes parathyroïdes, des préparations à base de calcium sont également prescrites. Une complication fréquente après une chirurgie de la thyroïde est une violation des fonctions des cordes vocales.

Prévision et prévention des nodules thyroïdiens

Le pronostic pour les nodules thyroïdiens est déterminé par leur forme histologique. Avec une structure bénigne des noeuds et des kystes de la glande thyroïde, une guérison complète est probable. Les kystes thyroïdiens peuvent se reproduire. Les tumeurs thyroïdiennes bénignes en l'absence de dépistage métastatique peuvent être guéries chez 70 à 80% des patients. Le pire pronostic pour les néoplasmes malins, la germination d'organes adjacents et donnant des métastases à distance.

La prévention de la formation de ganglions et de kystes de la glande thyroïde implique un apport quotidien en iode dans les limites de la norme physiologique d'âge, une quantité suffisante de vitamines, la prévention de l'ensoleillement, des radiations et de la physiothérapie dans la région du cou. Après la guérison d'un kyste thyroïdien, il est nécessaire d'effectuer une échographie de contrôle une fois par an. Les patients présentant de petits nodules et des kystes de la glande thyroïde doivent être enregistrés et soumis à une observation dynamique chez l’endocrinologue.

Traitement nodulaire du kyste

Les formations nodulaires et kystiques de la glande thyroïde sont les maladies les plus courantes de cet organe. Quelle est la nature de ces néoplasmes? Quelles méthodes et techniques de diagnostic et de traitement sont utilisées dans la médecine moderne?

Les nœuds et les kystes de la thyroïde sont des modifications de la structure de cet organe, qui peuvent être transférées les unes aux autres au cours de leur évolution. Un des nœuds de la glande thyroïde en endocrinologie est la formation d’une structure parenchymateuse, qui a sa propre capsule qui la sépare des tissus sains de l’organe. Un kyste est un néoplasme qui comporte non seulement une capsule, mais également une cavité remplie de colloïde (un liquide spécial contenant une grande quantité d'hormones produites par les cellules d'un organe).

Dans les deux cas, les modifications pathologiques de la glande peuvent être asymptomatiques pendant assez longtemps. Dans ce cas, ils n'apparaissent qu'au cours d'une inspection de routine, y compris une échographie des organes situés à l'avant du cou.

Si les ganglions thyroïdiens ont une taille considérable, ils affectent des organes et des tissus situés à proximité. Les patients peuvent donc se plaindre d'étouffement, de modification du timbre vocal, de divers troubles de la déglutition, d'une sensation de corps étranger dans la gorge et de douleurs.

Les raisons qui provoquent des changements pathologiques dans le tissu thyroïdien peuvent être différentes: prédisposition génétique, apport insuffisant en iode avec de l'eau et de la nourriture, effets toxiques de substances utilisées dans l'industrie et l'agriculture.

À un stade précoce du développement du processus pathologique, il est pratiquement impossible d'identifier certains symptômes spécifiques inhérents uniquement aux nœuds de la glande thyroïde. Tant que ces tumeurs restent petites, elles ne se manifestent pas cliniquement et le patient ne se plaint pas. Dans ce cas, les nodules thyroïdiens deviennent une découverte accidentelle lors d'un examen de routine ou d'un examen.

Au stade où le nœud atteint une taille de 5 mm ou plus, il peut également se manifester par la palpation. Cependant, pour des soins médicaux qualifiés, le patient ne se tourne principalement qu'au moment où le nœud devient clairement visible - la tumeur modifie les contours visibles du cou et est visualisée (le plus souvent par des étrangers). Dans la plupart des cas, ces modifications n'apparaissent que lorsque la taille du ou des nœuds dépasse 3 cm, ce qui réduit considérablement la possibilité de prescrire un traitement conservateur.

Si l'examen nous a permis d'exclure les tumeurs malignes, il est trop tôt pour dire que les modifications ganglionnaires et kystiques sont absolument sans danger pour le patient. Même avec le développement favorable de la maladie, une inflammation et une suppuration peuvent se produire - ces affections se traduisent par une douleur intense, des symptômes d'intoxication systémique, une forte fièvre et une augmentation des ganglions lymphatiques. Dans le cas où le kyste suppurera et atteindra une taille plus grande, il pourra comprimer les organes et les tissus environnants.

La première et la plus importante méthode de diagnostic des tumeurs nodulaires et kystiques reste une étude échographique: l’échographie de la thyroïde. S'il n'y a qu'un seul noeud dans la glande thyroïde, l'étape suivante du diagnostic est la biopsie à l'aiguille à la ponction. Pour mener à bien cette étude, une fine aiguille est insérée dans la formation de cavité sous le contrôle d'un capteur à ultrasons, à travers lequel le contenu du noeud est aspiré. Le fluide résultant est envoyé pour un examen cytologique et histologique.

Pour évaluer la fonctionnalité de la glande thyroïde et du système endocrinien du corps, on prescrit au patient des tests de laboratoire au cours desquels le niveau d'hormones produites par les cellules épithéliales de l'organe (thyroxine, tyrosine et hormone thyrotrope) est déterminé.

La tactique utilisée pour traiter un patient présentant des modifications nodales et kystiques identifiées de l'organe dépend du nombre de formations pathologiques, de leur taille, de l'âge du patient et de l'état général de son corps.

Dans le cas où il existe plusieurs nœuds dont la taille ne dépasse pas 1 cm, le patient est soumis à une observation dynamique - les manipulations médicales et les médicaments ne sont pas représentés dans ce cas. Si un seul petit nœud est trouvé, le patient peut également être laissé sous la surveillance d'un médecin, mais tous les trois mois, une deuxième consultation avec un endocrinologue et des tests de laboratoire sont présentés.

La tactique du traitement du kyste dépend de sa taille et de la dynamique du processus. Après les avoir remplies de solutions sclérosantes, les petits kystes peuvent être traités de manière conservatrice, et l’endocrinologue dans cette situation se limite à prescrire des préparations d’iode et d’hormones thyroïdiennes.

Si, à la suite d'une ponction, on détecte une inflammation purulente de la glande thyroïde, des antibiotiques et un traitement de désintoxication deviennent un élément indispensable du traitement.

Parfois, un traitement chirurgical peut être indiqué au patient. Dans un processus bénin, une résection partielle du tissu de la glande thyroïde est réalisée (le plus souvent limitée à la résection de sa partie), qui ne viole pas le statut hormonal du patient.

Dans le cas où le médecin détermine que le noeud de la glande thyroïde est malin, une strumectomie totale est effectuée, c'est-à-dire l'ablation de la totalité de la glande thyroïde, suivie de la nomination d'un traitement hormonal substitutif. De plus, des suppléments de calcium sont nécessairement prescrits, car avec une résection totale, les glandes parathyroïdes sont inévitablement enlevées.

Nœuds thyroïdiens et kystes. Goitre nodulaire

Noeuds thyroïdiens. Goitre

Lors de l'examen de la glande thyroïde dans son corps, il est parfois possible de détecter différentes «tailles» d'îlots de tissus différents des tissus de glandes normales. Ce sont les nœuds de la glande thyroïde. Les nœuds sont constitués de grappes de cellules qui ne devraient pas être présentes dans une glande saine. Le risque est principalement dû au fait que les cellules des nœuds échappent facilement à tout contrôle du système immunitaire, se multiplient de manière incontrôlable et peuvent former des tumeurs bénignes et même malignes (cancéreuses).

Lorsque la glande thyroïde est détectée, le médecin peut établir un diagnostic de goitre nodulaire.

Quelques raisons pour la formation de nodules thyroïdiens:

  • Carence en iode ou excès;
  • L'impact des substances nocives sur la glande thyroïde;
  • L'action de l'infection oncogène;
  • Exposition prolongée aux hormones du stress;
  • Thyroïdite;
  • Prédisposition héréditaire.

Kystes thyroïdiens

Les kystes thyroïdiens sont des cavités dans le corps de la glande qui contiennent du liquide. La formation de kystes sur le site des parties mortes de la glande thyroïde et des nœuds effondrés est possible. Les kystes eux-mêmes ne sont pas dangereux. Le danger peut être dans la maladie qui a provoqué la formation de kystes. Ces maladies comprennent le goitre nodulaire, la thyroïdite, les infections, les hémorragies dans les tissus des glandes et les processus oncologiques. Si des kystes sont détectés, nous vous conseillerons un petit examen qui vous évitera de mauvaises surprises.

Établir un diagnostic. Que disent les tests sanguins

Pour voir les nœuds et les kystes de la glande thyroïde peut être assez facilement en utilisant des ultrasons (ultrasons). Habituellement, ils diffèrent des tissus sains par leur densité et sont clairement visibles sur l'écran d'un échographe. Notre clinique propose une offre spéciale rentable et pratique pour la recherche sur la glande thyroïde.

Dans les cas plus subtils et complexes, nous recommandons la tomographie ou la scintigraphie thyroïdienne. La scintigraphie est importante lors de la recherche de tumeurs bénignes et malignes.

Si le noeud détecté a une taille importante, une croissance rapide ou d’autres signes suspects, nous pouvons vous recommander une biopsie par ponction. Une biopsie est l'aspiration d'un petit fragment d'une partie suspecte de la glande thyroïde pour une investigation plus poussée. Il est nécessaire de s’assurer que le site est sécurisé et qu’il n’ya aucun signe de restructuration du cancer.

Des analyses de sang aident à évaluer le fonctionnement de la glande (augmentation ou diminution de la production d'hormones) et la présence / absence d'inflammation (thyroïdite).

Que disent les tests sanguins

Hypothyroïdie primaire. La fonction de la glande thyroïde est réduite en raison des irrégularités de la glande elle-même.

Faible ou normal

Faible ou normal

Hypothyroïdie secondaire. La fonction de la glande thyroïde est réduite en raison de la faiblesse de la glande pituitaire.

L'hyperthyroïdie. La fonction de la glande thyroïde est accrue.

Thyroïdite auto-immune ou subaiguë. La glande thyroïde est enflammée.

Peut-être une combinaison de thyroïdite avec hypo ou hyperthyroïdie.

Comment pouvons-nous vous aider? Traitement et contrôle

Les nodules thyroïdiens nécessitent un traitement et un contrôle systématiques. C'est exactement le cas lorsqu'il est beaucoup plus facile de prévenir les problèmes que de les résoudre.

Les principaux objectifs du traitement:

1. arrêter l'émergence de nouveaux nœuds et la croissance de nœuds existants;

2. éviter la restructuration oncologique des nœuds;

3. Maintenir la santé de la glande thyroïde.

Nous ferons tout notre possible pour éviter la nécessité d'une opération. Dans le même temps, vous devez comprendre qu'en présence de signes de restructuration oncologique des ganglions, nous recommanderons un traitement chirurgical dans votre meilleur intérêt.

Votre médecin peut recommander un petit examen pour déterminer les raisons de la formation de nœuds et, si possible, les éliminer. Ceci est généralement une combinaison de deux ou plusieurs raisons:

1. L’agression de l’immunité contre les glandes (thyroïdite auto-immune) et la mort de ses tissus avec la formation de ganglions et de kystes. S'il est possible de réduire l'activité de la thyroïdite, la formation de nœuds diminue.

2. Stress chronique, épuisement nerveux et manque de sommeil. Les tissus de toutes les glandes, y compris la thyroïde, souffrent d'une exposition excessive aux hormones du stress. Parfois, il suffit de suivre un traitement de rééducation du système nerveux et l’état de la glande thyroïde s’est nettement amélioré.

3. Infection chronique et immunité altérée. La souffrance la plus probable de la glande thyroïde dans les processus inflammatoires chroniques se produisant dans son voisinage immédiat. On parle d'amygdalite et de pharyngite chroniques (inflammation infectieuse chronique de la muqueuse pharyngée). Il arrive que le processus de lavage des amygdales améliore la situation avec la glande thyroïde.

4. Les troubles métaboliques peuvent entraîner une augmentation de la charge de la glande thyroïde et de ses lésions. Avec les capacités d'un laboratoire moderne, sans aucune difficulté, il est possible d'estimer le contenu de diverses hormones dans le sang et l'urine et de sélectionner un traitement ciblé.

5. Déficit d'immunité antitumorale. Il est facile d'identifier dans l'étude de l'immunogramme. Le déroulement du traitement dans cette situation est basé sur les résultats de l’immunogramme.

Nous effectuons généralement des contrôles de routine (voir offre spéciale échographie + analyses + endocrinologue) 1 fois sur 6 à 12 mois. Tâches de l'examen de contrôle:

1. clarifier l'apparence des nœuds nouveaux et existants;

2. évaluer le risque de restructuration des nœuds oncologiques;

3. Évaluez la performance de la glande thyroïde.

Comment contacter la clinique?

Vous aurez besoin de consulter un médecin endocrinologue. Profitez d'une offre spéciale économique.

Le numéro de téléphone de notre clinique est le +7 (495) 649-68-68.

Le consultant de la clinique vous choisira un jour et une heure convenables pour la visite chez le médecin.

La clinique est ouverte 7 jours sur 7 de 9h00 à 21h00.

Nos coordonnées sont ici.

Si vous n'avez pas la possibilité de vous rendre à la clinique pour une deuxième consultation, vous pouvez obtenir une consultation sur Skype avec le médecin au même prix.

Si des études ont déjà été réalisées, assurez-vous de prendre leurs résultats pour une consultation. Si les études n'ont pas été effectuées, nous les recommandons et les exécutons en fonction des résultats de l'inspection, ce qui évitera des recherches inutiles et vous fera économiser de l'argent.

Traitement nodulaire du kyste

Symptomatologie et traitement du goitre nodulaire

Goitre nodulaire se réfère aux pathologies de la glande thyroïde. Cette maladie touche 45% de la population mondiale. Chaque jour, le nombre de personnes souffrant de douleurs dans la région cervicale, de faiblesses, de nausées, de perte de poids, d’apathie et de maladies irréversibles des systèmes cardiovasculaire et reproductif augmente des centaines voire des milliers de fois.

Table des matières:

Plusieurs années peuvent éliminer un fort mal de tête avec des analgésiques, traiter l'infertilité et prendre du poids, mais ne jamais savoir que la cause véritable de tous les maux est le goitre de la glande thyroïde.

La formation de noeuds sur l'organe principal du système endocrinien est caractéristique de la moitié plus féminine de la population que de l'homme. Cela est dû aux changements cycliques constants du fond hormonal de la femme - le cycle menstruel, la grossesse, la ménopause. D'un point de vue médical, un goitre nodulaire est un groupe de processus pathologiques survenant dans le corps humain.

Un nœud est formé à partir du matériau de construction de la glande - follicules remplis d’une masse colloïdale. Sous l'influence de facteurs externes ou internes, le follicule s'enflamme et grossit, formant un goitre nodulaire. Si les inflammations sont multiples, la maladie s'appelle un goitre multinodulaire.

Facteurs influant sur la survenue de la maladie

Les processus pathologiques se produisant dans le corps, sous l’influence des facteurs déterminants, se transforment en un néoplasme de la glande thyroïde - le goitre nodulaire. Si nous considérons séparément les pathologies pouvant provoquer l'apparition de nœuds, alors ceci est:

  • Le processus inflammatoire qui a affecté l'infection de la masse colloïdale de la glande folliculaire. Le follicule, de diamètre croissant, conduit à la formation d'une glande thyroïde.
  • Éducation bénigne - adénome ou en termes simples - une tumeur du tissu glandulaire du système endocrinien. La tumeur est formée sous l'influence de cellules glandulaires génétiquement modifiées, qui commencent à se dilater et se recouvrent d'un tissu conjonctif. Les causes de telles cellules sont généralement héréditaires.
  • Cancer de la thyroïde, qui entraîne la destruction des cellules saines des glandes et la formation d'une tumeur maligne à leur place. En raison de cet effet négatif, un goitre multinodulaire de la glande thyroïde apparaît. Dans ce cas, on ne peut généralement pas se passer d’une opération. À ce stade, le traitement médicamenteux n’est pas efficace.
  • Une tumeur maligne de la partie antérieure du cerveau - l'hypophyse, qui affecte la production accrue d'hormone stimulant la thyroïde. Sous l'influence de cette substance, la fonctionnalité de la glande thyroïde augmente plusieurs fois, ce qui conduit à la formation d'un goitre nodulaire.

Les causes du goitre nodulaire sont enracinées dans les maladies auto-immunes, la formation de kystes, ainsi que dans la tuberculose de la glande thyroïde. Les facteurs disponibles dans ce cas sont notamment une carence en iode dans le corps, une stagnation de la lymphe, des facteurs génétiques, un dysfonctionnement du système nerveux central, une situation écologique défavorable.

Des processus pathologiques irréversibles peuvent être déclenchés par des troubles névralgiques, des lésions mécaniques du crâne, une défaillance hormonale et un dysfonctionnement immunitaire. Toutes ces raisons sont des activateurs particuliers d'une réaction irréversible visant à la destruction des cellules thyroïdiennes et à la progression du processus inflammatoire.

Manifestations externes de la maladie

Les symptômes du goitre nodulaire peuvent apparaître quelques mois et même quelques années après la date d'apparition de la maladie. À l'extérieur, le goitre ne sera visible que lorsqu'il atteindra 2 centimètres de diamètre. La personne commencera à ressentir une gêne en mangeant, en toussant ou même à la suite d'un changement de position du cou.

Le patient peut indépendamment palper (palper) le goitre nodulaire dans le cou. Pour ce faire, rejetez le cou et marchez doucement avec vos doigts. Au toucher, vous pouvez sentir les petits phoques, c’est-à-dire les nœuds de la glande thyroïde. Il suffit de boire une gorgée de salive et vous verrez comment les nœuds font saillie au-dessus de la pomme d'Adam (la pomme d'Adam).

Les symptômes externes du goitre nodulaire à 3 degrés sont exprimés par un changement disproportionné du diamètre du cou. Cela provoque une gêne pour une personne même au repos. Une grosse tumeur peut interférer avec le sommeil du patient, manger de la nourriture et même rester debout. Il n'est pas possible de guérir un tel goitre avec un médicament ou sans intervention chirurgicale.

Les principaux symptômes du goitre nodulaire thyroïdien sont exprimés en:

  • Troubles du système cardiovasculaire, angine de poitrine et même infarctus du myocarde.
  • Une forte augmentation ou diminution de la température corporelle jusqu'aux valeurs limites;
  • Insuffisance rénale;
  • Dysfonctionnement de la vessie et du tractus gastro-intestinal;
  • La survenue de réflexe nauséeux et de nausée après chaque repas.

En outre, les symptômes se manifestent en violation des habitudes de sommeil, insomnie, augmentation ou diminution du poids, apparition de dépression, dessiccation de la peau, perte de cheveux, troubles menstruels chez la femme, diminution de la libido chez l'homme.

Les causes du goitre nodulaire peuvent être en violation de la culture de la nutrition, l'épuisement du corps et en conséquence - une carence en iode. Le manque d'iode dans le corps se manifeste sous la forme:

  • L'apparition de frissons et de fièvre;
  • Troubles du rythme cardiaque;
  • Anorexie - insuffisance pondérale;
  • Tremblement des membres;
  • Exophtalmie - saillie des globes oculaires.

Le goitre multinodulaire se caractérise par des manifestations externes telles que sensation de mal de gorge, chatouillement, toux, essoufflement, douleur en tournant la tête et inconfort en avalant des aliments.

Traitement de la maladie

Le traitement du goitre nodulaire dépend des causes de la maladie ainsi que des symptômes accompagnant le diagnostic. Il est nécessaire de prendre en compte la catégorie d'âge du patient, son sexe ainsi que la présence de pathologies pouvant gêner la mise en œuvre d'un type de traitement particulier.

Comment traiter le goitre nodulaire? Quel est le moyen le plus efficace? À ce jour, il existe trois méthodes principales de traitement du goitre ganglionnaire ou multinodulaire: le traitement par médicament, la radiothérapie et le recours à la chirurgie.

Traitement de la toxicomanie

La direction du traitement avec l'utilisation de médicaments est choisie en fonction des symptômes actuellement diagnostiqués chez le patient. En outre, le traitement du goitre nodulaire avec des médicaments est prescrit uniquement après avoir reçu les résultats des analyses du patient afin de déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes.

Si un patient souffre d'hypothyroïdie (production excessive d'hormones), on lui prescrit des antithyroïdiens. Leur action vise à réduire la synthèse des hormones, ainsi que le niveau d'iode dans la glande thyroïde.

L'hypothyroïdie ne peut être guérie complètement. En règle générale, l'hormonothérapie est prescrite au patient pour une longue période. Pour le traitement utilisant des médicaments tels que le mercazole et le propylthioracile. La posologie du médicament est prescrite par un endocrinologue en fonction du tableau clinique de la maladie.

Si un diagnostic de déficience en hormones de stimulation de la thyroïde T3 et T4 est diagnostiqué chez un patient, il est recommandé de prescrire un médicament avec les médicaments suivants: lévoiroxine, thyrotome.

Pour augmenter la concentration d'iode dans le corps du patient, il est nécessaire de boire un traitement médicamenteux au choix - iodure de potassium 200, iodotyrox, iodomarine.

Intervention chirurgicale

Les indications chirurgicales peuvent être: tumeur maligne des tissus glandulaires, augmentation du goitre jusqu'à 3 centimètres ou plus, adénome hypophysaire ou glandulaire, goitre toxique multinodulaire.

Les opérations d'élimination totale ou partielle des zones de la glande thyroïde sont interdites en présence de maladies infectieuses aiguës ou chroniques, de troubles du système cardiovasculaire, ainsi que d'insuffisance rénale. Il réduit également les chances de guérir le goitre chez les personnes de plus de 75 ans.

Avant l'opération, on prescrit au patient une préparation médicamenteuse d'une durée de 3 mois. En outre, on montre au patient un régime protéiné et une immunothérapie. Après cette période, le patient doit passer un test sanguin de biochimie et de détermination du niveau d'hormones. Vous devrez faire une échographie de la glande thyroïde et un ECG.

Vous devez savoir qu'après une intervention chirurgicale à la glande thyroïde, le corps interrompt la synthèse de l'hormone calcitonine. Par conséquent, on montre au patient un traitement hormonal supplémentaire avec des médicaments contenant du calcium. Ne soignez pas vous-même la maladie thyroïdienne. Le goitre nodulaire n'est pas traité à la maison. Comme le montre la pratique médicale, un traitement mal choisi ne peut guérir, mais estropier!

Et s'il existe une maladie chronique affectant la gorge, cela peut conduire à la formation de goitre?

Irina, bien sûr que c'est possible! Toute maladie respiratoire chronique peut provoquer une maladie de la thyroïde.

Si vous présentez des symptômes de maladie, contactez votre médecin. La copie de documents à partir du site est autorisée uniquement si un lien indexé actif vers notre site est installé.

Traitement du goitre nodulaire

Causes du goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est un ensemble de modifications physiologiques de la glande thyroïde, consistant en néoplasmes, qui sont détectées par palpation ou examen au moyen de méthodes de visualisation. Différentes caractéristiques morphologiques sont inhérentes à ces tumeurs, à la suite de quoi elles sont classées:

  • goitre colloïdal nodulaire - une maladie thyroïdienne non tumorale qui se développe dans le contexte d'une déficience chronique en iode dans le corps;
  • adénome folliculaire - une tumeur bénigne qui se produit dans la structure de la glande thyroïde, a dans la plupart des cas une forme arrondie et une capsule fibreuse prononcée, qui distingue les tissus sains et tumoraux;
  • forme hypertrophique de l'AIT avec la formation de faux nœuds qui se développe sur le fond de la thyroïdite auto-immune;
  • Kyste solitaire - formation nodulaire de la glande thyroïde avec une cavité remplie de liquide;
  • Le cancer de la thyroïde est une tumeur maligne qui se développe à partir de cellules thyroïdiennes.

En fonction du nombre de formations focales et de leur relation avec les tissus environnants, elles diffèrent également:

  • nœud solitaire - la seule formation encapsulée dans la glande thyroïde;
  • goitre multinodulaire - multiples formations nodulaires encapsulées dans la glande thyroïde, non soudées l'une à l'autre;
  • goitre nodulaire congloméré - plusieurs formations encapsulées dans la glande thyroïde, soudées les unes aux autres et formant un conglomérat;
  • goitre nodulaire diffus (mixte) - noeuds (noeud) sur le fond d'un élargissement diffus de la glande thyroïde.

Le goitre nodulaire peut être classé selon les degrés suivants:

  • degré 0 - pas de goitre (le volume de chaque lobe de la glande ne dépasse pas la taille de la phalange distale du pouce du sujet);
  • Grade I - le goitre peut être palpé, mais il n'est pas visible à la position normale du cou. Cette catégorie de goitre comprend les nodules qui ne conduisent pas à un élargissement de la glande thyroïde;
  • degré II - le goitre est clairement visible lorsque le cou est normal.

Les symptômes du goitre nodulaire sont souvent absents ou les patients se plaignent de la gravité variable du syndrome de compression lors de la compression de la trachée et de l'œsophage dans les cas où le goitre nodulaire est situé derrière le sternum et lorsque les nœuds sont de taille considérable, il y a violation du système respiratoire, paralysie de la corde vocale. Lever les bras au-dessus de votre tête se transforme souvent en cyanose, gonflement du visage, vertiges et parfois même évanouissements. Le développement spontané de la douleur dans la glande thyroïde est généralement associé à une hémorragie dans la formation nodulaire.

La cause du goitre nodulaire réside généralement dans la carence en iode. Un kyste thyroïdien est une cavité dans un tissu glandulaire rempli de liquide kystique. Allouer de faux et vrais kystes. Le vrai kyste se distingue du faux par la présence d'une muqueuse d'épithélium folliculaire. Les kystes thyroïdiens peuvent être causés par de petites hémorragies, une dystrophie des ganglions colloïdaux, une hyperplasie de simples follicules. L'origine de la thyroïdite auto-immune, sous la forme hypertrophique pour laquelle la formation de faux nœuds est possible, s'explique généralement par des facteurs héréditaires qui se réalisent sous l'influence néfaste de l'environnement extérieur.

Dans les conditions de carence en iode, la glande thyroïde est exposée à un complexe de facteurs stimulants, ce qui permet de produire une quantité suffisante d'hormones thyroïdiennes avec une déficience du substrat principal pour leur synthèse. En conséquence, chez les individus les plus prédisposés, la glande thyroïde grossit et au premier stade un goitre euthyroïdien diffus se forme. Les cellules individuelles de la glande sont plus sensibles à ces effets stimulants, grâce à quoi elles bénéficient d'une croissance préférentielle. Ainsi, au deuxième stade, le goitre euthyroïdien nodulaire et multinodulaire est formé. Les tumeurs thyroïdiennes (bénignes et oncologiques) n'appartenant pas aux étapes d'un processus unique, leur apparition peut être due à la présence de cellules à fort potentiel de croissance qui forment des foyers localement dominants. Les facteurs de croissance endogènes (TSH, IGF-1), les mutations ras-oncogènes (H-ras, K-ras, N-ras), l'oncogène RTS / RET participent au développement des tumeurs thyroïdiennes.

Lors de la collecte de l'anamnèse, un endocrinologue clarifiera certainement les informations suivantes: région de résidence (en ce qui concerne la probabilité d'une carence en iode), la présence d'une maladie thyroïdienne chez des proches (en ce qui concerne la susceptibilité génétique, en particulier l'oncologie), la durée du goitre et sa croissance, l'effet précédent des radiations ionisantes. L'attention est attirée sur un changement de voix, une gêne lors de la consommation d'aliments et de liquides et des symptômes de thyréotoxicose.

Le diagnostic du goitre nodulaire commence par l'examen du cou du patient, où des changements peuvent ne pas être observés, mais la formation nodulaire dans la glande thyroïde peut être vue avec la tête rejetée en arrière. À la palpation, il n'est pas toujours possible de distinguer un goitre diffus, nodulaire ou multinodulaire, mais la consistance de la glande thyroïde, sa taille, sa mobilité lors de la déglutition et les douleurs peuvent être caractérisées.

Quand une seule formation nodulaire ou plusieurs nœuds sont détectés, leur douleur, leur consistance, leur luxation par rapport aux tissus environnants et la propagation du goitre dans le sternum sont évaluées. Avec de gros nœuds (plus de 5 cm de diamètre), une déformation du cou peut survenir, un gonflement des veines du cou se produit rarement, uniquement avec des tailles de nœuds très importantes. Des signes de pincement dans le cas d'un goitre latéral de grande taille apparaissent généralement lorsque les bras sont levés au-dessus de la tête, avec rougeur du visage, vertiges ou évanouissements. Assurez-vous de tenir la palpation des ganglions lymphatiques cervicaux, estimation du déplacement de la trachée. Dans le cadre des diagnostics de laboratoire, la concentration de TSH dans le sang, le taux de calcitonine et les marqueurs histochimiques sont évalués. L'indication pour l'échographie est la suspicion de toute pathologie de la glande apparue sur la base des plaintes des patients, des résultats de la palpation et / ou des tests de laboratoire. Les indications pour la scintigraphie sont une diminution de la concentration de TSH dans le sang, une suspicion d'autonomie fonctionnelle de la glande, une dissémination latérale du goitre, la détection de tissu de la glande ectopique et des métastases d'un cancer de la thyroïde hautement différencié.

Pour le diagnostic de l'autonomie fonctionnelle compensée de la glande thyroïde, une scintigraphie suppressive est utilisée (dans le contexte de la suppression de la sécrétion de TSH par des préparations d'hormones thyroïdiennes). La lévothyroxine est prescrite à une dose de 200 µg / jour pendant 10 jours. Si 10 minutes après l'administration du produit radiopharmaceutique, sa saisie dépasse 3%, cela indique l'autonomie fonctionnelle de la glande et le risque de développement d'une thyréotoxicose. Une autre méthode de diagnostic pour le goitre nodulaire est la TAB - une méthode de diagnostic morphologique (cytologique) directe, avec laquelle vous pouvez effectuer une étude différentielle des maladies se manifestant par le goitre nodulaire et exclure la pathologie maligne.

Indications d'utilisation:

Un examen radiologique du thorax avec œsophage contrasté est indiqué lorsque le patient présente un goitre nodulaire (multinodulaire) de grande taille et / ou accompagné de symptômes de compression de la trachée et de l'œsophage. L'IRM et la tomodensitométrie des organes cervicaux sont réalisées dans les cas de goitre rétinien et dans les formes courantes de cancer de la thyroïde.

Comment traiter le goitre nodulaire?

Le traitement du goitre nodulaire est déterminé par son type.

En cas de goitre proliférant colloïdal, l'observation, la thérapie à l'iode, le traitement chirurgical, la radiothérapie avec un isotope radioactif de l'iode sont indiqués. Dans la thyroïdite auto-immune - observation et traitement de substitution. Dans le cancer de la thyroïde, la thyroïdectomie est associée à la radiothérapie à l'iode radioactif et à la thérapie suppressive de lévothyroxine. Pour adénome folliculaire, traitement chirurgical avec un examen histologique urgent.

Dans le traitement du goitre nodulaire, on privilégie souvent l'observation dynamique et la tactique du goitre proliférant colloïdal nodal (multinodulaire) de petite taille sans altérer la fonction thyroïdienne. L'observation comprend une évaluation annuelle du fonctionnement de l'organe pour déterminer la concentration de TSH dans le sang et une évaluation de la taille des nodules sur la base des résultats de l'échographie.

En l'absence d'augmentation de la taille des nodules, les tabulations répétées ne sont pas montrées. En règle générale, on observe une croissance lente et progressive dans la plupart des cas de goitre proliférant colloïdal, ce qui n'indique pas la malignité de la formation nodulaire.

Le traitement suppressif est indiqué avec des préparations d'hormones thyroïdiennes chez les patients subissant une thyroïdectomie pour cancer de la thyroïde. L'objectif est de réduire les valeurs de TSH à des valeurs inférieures à 0,5 UI / L (doses de lévothyroxynamkg / (kg × jours)). La thérapie à l'iode n'a pas une efficacité convaincante dans le syndrome du goitre nodulaire, mais l'iodure de potassium est efficace dans le goitre colloïde diffus.

Les indications du traitement chirurgical du goitre nodulaire sont les signes de compression des organes environnants et / ou de défaut esthétique, ainsi que l'autonomie fonctionnelle décompensée de la glande thyroïde (goitre toxique) ou un risque élevé de décompensation.

La radiothérapie ou la radiothérapie est prescrite dans les mêmes cas qu'une intervention chirurgicale. Une seule administration d'une dose adéquate d'un isotope radioactif de l'iode entraîne une réduction du goitre de 30 à 80% de son volume initial. La thérapie à l'iode avec un isotope radioactif est considérée comme la méthode de choix pour l'autonomie fonctionnelle compensée et décompensée de la glande thyroïde.

À quelles maladies peut-on associer

  • Adénome thyroïdien
  • Thyroïdite auto-immune
  • Kyste thyroïde
  • Thyrotoxicose
  • Cancer de la thyroïde

Traitement du goitre nodulaire à la maison

Le traitement du goitre nodulaire à la maison consiste à corriger votre régime alimentaire - vous devez saturer le menu avec certains produits. Pour éliminer la carence en iode (c'est souvent lui qui cause le goitre), il est recommandé d'utiliser du sel iodé et des produits contenant de l'iode - fruits de mer, chou marin, œufs, kiwi, feijoa, pain de seigle, myrtille noire, etc. Dans le régime alimentaire devrait être une quantité suffisante de produits contenant des fibres alimentaires - céréales, pain de grains, haricots, betteraves, citrouille, fruits. Il est nécessaire de limiter la consommation de produits dits strumogennyh - chou, navet, rutabaga, certaines variétés de maïs. Ces produits interfèrent avec l'absorption de l'iode et inhibent quelque peu la fonction de la glande thyroïde.

Vivre dans une région qui ne présente pas une carence en iode peut également avoir un effet positif sur l'état de santé - il peut s'agir du traitement en bord de mer ou en sanatorium. Sur recommandation du médecin traitant à la maison, vous pouvez suivre des cours de compléments alimentaires qui promettent un effet positif pour la thyroïde.

Cependant, il est nécessaire de comprendre que les mesures énumérées en elles-mêmes peuvent constituer la prophylaxie d’un goitre nodulaire et qu’elles ne peuvent pas guérir complètement la maladie. par conséquent, il est nécessaire de suivre un traitement spécifique sous le contrôle d'un spécialiste, l'endocrinologue.

Quel genre de médicaments pour traiter le goitre nodulaire?

Traitement du goitre nodulaire par des méthodes populaires

Le traitement du goitre nodulaire avec les méthodes traditionnelles peut être concomitant avec les principales méthodes traditionnelles, mais lorsqu'il est utilisé exclusivement, elles donnent rarement un résultat positif.

Il existe des méthodes traditionnelles de traitement du goitre nodulaire avec une solution d'iode, elles maculent les surfaces cutanées et même s'infiltrent à l'intérieur. Toutefois, ces recommandations doivent être traitées avec prudence, car les solutions pharmaceutiques d'iode ne sont pas destinées à une administration par voie orale, et des formes complètement différentes de cet élément chimique sont utilisées dans le traitement de la glande thyroïde.

Traitement du goitre nodulaire pendant la grossesse

La présence d'un goitre nodulaire chez une patiente, à propos de laquelle elle suit déjà un traitement, ne constitue généralement pas une contre-indication à la planification d'une grossesse, mais il existe des exceptions. Les principes de traitement du goitre nodulaire pendant la grossesse, à l'exception d'un certain nombre de caractéristiques, ne diffèrent pas de manière significative des approches standard utilisées par les endocrinologues.

L'avantage est donné à trois options de traitement: monothérapie avec des préparations d'iode, monothérapie avec des préparations de L-thyroxine, traitement d'association avec des préparations d'iode et L-thyroxine. La première option de traitement est considérée comme la plus optimale, car dans la très grande majorité des cas, chez les jeunes femmes, une monothérapie par iode a souvent un effet thérapeutique suffisant. En outre, la monothérapie à l'iode en parallèle résout le deuxième problème, à savoir qu'elle fournit une prophylaxie individuelle à l'iode. La deuxième place en termes de fréquence d'utilisation est prise en association avec des préparations d'iode et de L-thyroxine. Il est approprié lorsqu'une femme a reçu un tel traitement avant la grossesse et qu'il n'est pas recommandé de le transférer uniquement à un traitement à l'iode. Avec le fonctionnement normal de la glande thyroïde et sa légère augmentation, tous les spécialistes ne reconnaissent pas le traitement suppressif par la L-thyroxine pour la première fois pendant la grossesse, bien qu’il soit sans danger pour la mère et le fœtus, et est donc parfois utilisé.

Avec prudence, les préparations iodées sont prescrites pour la thyroïdite auto-immune, mais ne peuvent pas être utilisées pour la tuberculose, la diathèse hémorragique, la dermatite herpétiforme de Dühring et d’autres maladies plutôt rares. Méfiez-vous de leur ¬ maladie rénale, pyodermite chronique, urticaire.

Pour déterminer la stratégie de traitement, le médecin part du fait que pendant la grossesse, il n’est pas nécessaire de procéder à une régression spectaculaire du goitre, car pendant 9 mois et en dehors de la grossesse, il est difficile d’obtenir des changements significatifs.

Quels médecins contacter si vous avez un goitre nodulaire

Traitement d'autres maladies avec une lettre

Les informations sont uniquement destinées à des fins éducatives. Ne pas se soigner soi-même; Pour toute question relative à la définition de la maladie et aux méthodes de traitement, contactez votre médecin. EUROLAB n'est pas responsable des conséquences causées par l'utilisation des informations postées sur le portail.

Sujets d'actualité

  • Traitement des hémorroïdes Important!
  • Traitement de la prostatite Important!

Derniers articles

Astuces astrologue

Consultations en ligne de médecins

Consultation de l'endocrinologue

Consultation sur les maladies infectieuses

Consultation de l'endocrinologue

Autres services:

Nous sommes dans les réseaux sociaux:

Nos partenaires:

Lors de l'utilisation de matériaux du site, un lien vers le site est requis.

La marque de commerce et la marque EUROLAB ™ sont des marques déposées. Tous droits réservés.

Goitre nodulaire

Le goitre est un élargissement de la glande thyroïde. Dans le cas où les nodules sont situés dans la glande thyroïde, ils parlent d'un goitre nodulaire. Le goitre nodulaire est la pathologie la plus courante de la glande thyroïde. Il concerne 5% de la population. Selon les estimations des experts, si vous prenez en compte les formes latentes du goitre nodulaire, parfois détectées accidentellement lors d'une enquête, vous pouvez doubler ce chiffre en toute sécurité. Les femmes sont soumises à un goitre nodulaire quatre fois plus que les hommes.

Le goitre nodulaire est un groupe de maladies liées par un symptôme commun - la présence de nœuds dans la glande thyroïde. Le fait est que le tissu thyroïdien est formé d'une multitude de follicules, chaque follicule est une boule cellulaire microscopique contenant à l'intérieur de la substance sous une forme colloïdale. La glande thyroïde est un follicule élargi - un seul, plusieurs (goitre multinodulaire), plusieurs follicules élargis soudés ensemble, un kyste folliculaire ou une tumeur d'origine folliculaire (adénome, y compris malin).

Causes du goitre nodulaire

Les causes du goitre nodulaire sont encore inconnues. On pense qu'il est important de vivre dans des zones à teneur réduite en iode dans l'eau (goitre endémique), mais les statistiques médicales suggèrent que des nodules thyroïdiens se forment chez les personnes vivant dans des zones à teneur normale en iode. Par conséquent, si une faible teneur en iode n'est pas la seule cause du goitre nodulaire.

L'augmentation des follicules et la formation de kystes se produisent en réponse à des modifications du corps, qui augmentent la charge sur la glande thyroïde. Cela se produit dans diverses maladies, prédisposition héréditaire, ainsi que l'influence de certains facteurs environnementaux, en particulier le stress. Certains experts considèrent ces formes comme le goitre nodulaire proliférant colloïdal comme un changement de la glande thyroïde lié à l’âge.

Types de goitre nodulaire

Selon l'origine, la composition et la cause du goitre nodulaire, on distingue les types suivants:

  • Goitre nodulaire endémique;
  • Noeud solitaire (un seul noeud de la glande thyroïde);
  • Goitre multinodulaire (nombreux nodules thyroïdiens);
  • Goitre nodulaire congloméré (conglomérat de nœuds soudés ensemble);
  • Goitre diffus-nodulaire (ganglions formés dans une glande thyroïde élargie);
  • Véritable kyste de la glande thyroïde;
  • Adénome folliculaire de la glande thyroïde (tumeur bénigne);
  • Tumeur maligne de la glande thyroïde.

Degrés de goitre nodulaire

En fonction de la taille de la glande thyroïde, déterminez le degré de goitre nodulaire. Auparavant, une classification des degrés de goitre nodulaire en fonction de l'OV était adoptée. Nikolaev, en 1994, l’Organisation mondiale de la santé a proposé une nouvelle classification. Cependant, dans la pratique clinique actuelle, on utilise à la fois la classification de Nikolaev et la classification de l'OMS. Nous allons donc donner les deux.

Degrés de goitre nodulaire (et de goitre en général) à Nikolaev:

    • 0 degré - la glande thyroïde n'est ni visible ni palpable;
    • 1 degré - la glande thyroïde n'est pas visible, mais est palpée;
    • Grade 2 - la glande thyroïde est visible lors de la déglutition;
    • Grade 3 - la glande thyroïde élargit le contour du cou, le rendant épais;
  • Grade 4 - un goitre clair qui ne respecte pas la configuration du cou;
  • 5 degrés - la glande thyroïde atteint une taille énorme et serre les organes adjacents.

Le degré de goitre nodulaire (et le goitre en général), tel que défini par l'OMS:

  • 0 degré - pas de goitre
  • Étape 1 - la taille des actions (ou d'un lobe) plus grande que la phalange distale du pouce du patient. Le goitre est palpable, mais pas visible.
  • Grade 2 - le goitre est palpable, visible à l'oeil.

Symptômes de goitre nodulaire

En règle générale, les symptômes du goitre nodulaire sont absents. Ceci est plus pertinent pour la forme la plus courante, le goitre prolifératif colloïdal nodulaire, ainsi que pour le kyste de la glande thyroïde. Dans ce cas, les seuls symptômes du goitre nodulaire sont les formations elles-mêmes, les nœuds et les kystes. En règle générale, rien ne gêne le patient. Si les nœuds atteignent une taille significative, il peut y avoir des plaintes concernant un défaut esthétique ou une sensation de compression du cou.

Si nous parlons d'un goitre nodulaire diffus, alors les symptômes d'un goitre nodulaire coïncident avec les symptômes de la thyrotoxicose: nervosité, perte de poids avec une prise alimentaire accrue, tachycardie, etc.

En général, on peut dire que dans tous les cas, à l'exception du goitre nodulaire prolifératif colloïdal et des kystes thyroïdiens folliculaires, les symptômes du goitre nodulaire correspondent aux symptômes de la maladie sous-jacente à l'origine de la formation de nodules.

Diagnostic du goitre nodulaire

Le diagnostic de goitre nodulaire est établi à partir des données d'une étude de la glande thyroïde. Les méthodes suivantes sont utilisées pour cela:

  • Un test sanguin pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes;
  • Biopsie par ponction à l'aiguille fine de la glande thyroïde (TPB);
  • Balayage radio-isotopique de la glande thyroïde;
  • La tomographie par ordinateur (TDM) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM) de la glande thyroïde sont les méthodes d’examen les plus coûteuses, mais aussi les plus informatives.

Traitement du goitre nodulaire

Le traitement du goitre nodulaire est effectué en fonction de la raison qui a provoqué l'apparition de nœuds dans la glande thyroïde. La plupart des experts estiment que le traitement du goitre nodulaire sous la forme d'un goitre prolifératif colloïdal nodulaire n'est pas nécessaire. Dans ce cas, il est recommandé de surveiller de manière dynamique la glande thyroïde et le traitement n'est prescrit que lorsque les ganglions montrent une tendance à se développer rapidement.

Le traitement du goitre nodulaire peut être médical et chirurgical, le choix de la méthode est effectué par le médecin traitant. La pharmacothérapie consiste à utiliser des médicaments qui suppriment la production excessive d’hormones thyroïdiennes. L’une des méthodes efficaces de traitement du goitre nodulaire est l’introduction dans la glande thyroïde de médicaments contenant de l’iode radioactif, ce qui contribue à réduire, voire à éliminer les ganglions, et à restaurer la taille normale de la glande.

Le traitement chirurgical du goitre nodulaire consiste à enlever les ganglions et, s'il existe des indications particulières, par exemple une tumeur maligne, à retirer un lobe ou la totalité de la glande thyroïde.

Traitement des remèdes populaires de goitre nodulaire

Avant de commencer à traiter un goitre nodulaire avec des remèdes populaires, vous devez absolument consulter un endocrinologue, car, sous certaines formes, le traitement ne peut être que chirurgical et vous pouvez perdre un temps précieux en vous auto-guérissant.

Le traitement du goitre nodulaire avec des remèdes populaires est un excellent moyen de rester en bonne santé dans l'intervalle qui sépare la prise de médicaments ou, dans le cas d'une forme proliférative colloïdale de la maladie, lorsqu'un traitement médicamenteux n'est pas nécessaire.

En général, le traitement du goitre nodulaire par les remèdes populaires vise à corriger le contenu en iode des aliments. Une bonne façon de faire est dans les recettes ci-dessous:

1. Prendre 1 kg de baies d’aigrette noire fraîches, mélanger avec 1 kg de sucre et bien broyer. Prenez le mélange 3 fois par jour pendant 1-2 c.

2. Chaque jour, mangez des algues ou prenez une cuillerée à thé de poudre.

Vidéos YouTube liées à l'article:

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Selon des études, les femmes qui boivent quelques verres de bière ou de vin par semaine ont un risque accru de développer un cancer du sein.

James Harrison, un résident australien âgé de 74 ans, est devenu un donneur de sang environ 1 000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australie a sauvé environ deux millions d'enfants.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

Le poids du cerveau humain représente environ 2% de la masse corporelle totale, mais consomme environ 20% de l'oxygène pénétrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement susceptible aux dommages causés par un manque d'oxygène.

Selon une étude de l'OMS, une conversation quotidienne d'une demi-heure sur un téléphone mobile augmente de 40% la probabilité de développer une tumeur au cerveau.

Le médicament bien connu "Viagra" a été développé à l'origine pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Dans un effort pour sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Par exemple, un certain Charles Jensen de 1954 à 1994. a survécu à plus de 900 opérations d’élimination du néoplasme.

Aux États-Unis, les médicaments contre les allergies dépensent plus de 500 millions de dollars par an. Croyez-vous toujours qu’un moyen de vaincre enfin l’allergie sera trouvé?

Au cours de la vie, une personne moyenne ne produit pas moins de deux grandes piscines de salive.

Selon de nombreux scientifiques, les complexes de vitamines sont pratiquement inutiles pour l'homme.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de la tête au moment de l'émergence d'une pensée intéressante n'est pas si éloignée de la vérité.

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'opérer un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit abandonner ses mauvaises habitudes et peut-être n'aura-t-elle pas besoin d'une intervention chirurgicale.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais échange en même temps près de 300 types de bactéries.

La vésicule biliaire dans le corps humain est étroitement liée à l'état d'autres organes. En présence des moindres irrégularités, soutenues par un mode de vie incorrect, c'est à peu près tout.

Goitre nodulaire de la glande thyroïde: symptômes et traitement

Le goitre nodulaire n'est pas une pathologie distincte, mais un terme collectif qui inclut diverses formations focales de la glande thyroïde, limitées à partir de son tissu inchangé par la capsule. En règle générale, les nœuds sont déterminés par palpation et / ou visibles lors d'une échographie ou de toute autre méthode de visualisation. Chaque maladie, accompagnée de la formation de nœuds dans la glande thyroïde, se caractérise par sa structure morphologique particulière.

Vous découvrirez les causes et les symptômes de cette maladie, ainsi que les principes de son diagnostic et de son traitement, dans notre article.

Classification

Le syndrome du goitre nodulaire accompagne généralement ces maladies:

  • adénome folliculaire de la glande thyroïde;
  • goitre colloïdal nodulaire;
  • thyroïdite auto-immune (sa forme hypertrophique caractérisée par la formation de faux ganglions);
  • kyste thyroïdien;
  • tumeurs malignes de cet organe.

Le nombre de lésions focales dans la thyroïde peut varier considérablement et leurs relations, pour ainsi dire, avec les tissus environnants diffèrent également. En fonction de ces caractéristiques, il y a:

  • noeud solitaire (la formation de la glande thyroïde est unique et limitée à la capsule);
  • goitre multinodulaire (beaucoup de nœuds, chacun d'eux est enfermé dans une capsule et est séparé des autres);
  • goitre nodulaire congloméré (plusieurs formations sont définies dans la glande thyroïde, chacune d'entre elles est limitée à la capsule, mais elles ne sont pas situées séparément les unes des autres, mais sont soudées ensemble - elles forment des conglomérats);
  • goitre mixte (la glande thyroïde est élargie de façon diffuse, on y trouve 1 ou plusieurs nœuds).

Selon les résultats obtenus lors de la palpation (sondage) de la glande thyroïde, il existe 3 degrés de goitre:

  • 0 - la taille de la glande thyroïde est dans les limites normales; il n'y a pas de goitre;
  • I - une ou les deux parties de la glande thyroïde sont élargies; ceci est déterminé par la palpation, mais visuellement dans la position normale (à plat) du cou, il est imperceptible;
  • II - l'élargissement de la glande thyroïde est perceptible à l'œil nu, même avec la localisation physiologique du cou; La palpation est déterminée par l'augmentation d'une ou des deux parties du corps.

Les causes et le mécanisme du développement de la pathologie

Les facteurs causaux de diverses maladies conduisant à l'apparition de nœuds dans la glande thyroïde sont également différents.

  • Le goitre colloïdal nodulaire se développe dans presque 100% des cas dans le contexte d’un déficit du régime alimentaire humain en iode;
  • les kystes de la glande thyroïde se forment à la suite de petites hémorragies, d'hyperplasie folliculaire ou de dystrophie des ganglions formés dans le goitre colloïdal nodulaire;
  • adénome folliculaire se produit en raison de la sécrétion accrue de TSH, ainsi que en violation des fonctions du système nerveux autonome;
  • la cause de la thyroïdite auto-immune est une prédisposition génétique à cette pathologie en combinaison avec l'exposition à l'organisme de facteurs environnementaux défavorables;
  • le cancer de la thyroïde survient pour des raisons encore inconnues; on croit que le risque de son développement augmente avec les mutations de certains gènes, ainsi que par suite de l'exposition à cet organe du rayonnement.

Si la glande thyroïde manque d'iode, elle est influencée par un certain nombre de facteurs stimulants qui sont essentiels à la synthèse de la quantité requise d'hormones de cet organe dans le contexte d'une déficience de la substance-substrat (le même iode). Ces processus entraînent soit un grossissement diffus de la glande thyroïde, soit la croissance de groupes individuels de ses cellules, à partir desquels se forment en fait les nœuds.

La pathogenèse des tumeurs bénignes et malignes de la glande thyroïde est assez compliquée et n'est pas encore complètement comprise. On sait que sous l’influence de certains facteurs néfastes (en particulier les radiations), les cellules individuelles de cet organe commencent à se diviser activement et de manière incontrôlable; leur nombre augmente donc et une tumeur apparaît. Certaines substances qui favorisent la croissance cellulaire (en particulier l'hormone stimulante de la thyroïde) et des mutations de certains gènes participent également à ces processus.

Symptômes de goitre nodulaire

Le tableau clinique de cette pathologie ne se caractérise pas par des symptômes vifs et de nombreux signes caractéristiques. Souvent, les patients aux premiers stades de la maladie ne se plaignent pas du tout. Par la suite, les nœuds en croissance peuvent comprimer les organes entourant la glande thyroïde - l'œsophage, la trachée, provoquant les manifestations cliniques correspondantes:

  • difficulté à avaler;
  • insuffisance respiratoire, essoufflement;
  • changement de timbre vocal jusqu'à sa perte (conséquence de la parésie des cordes vocales).

Le fait de lever les mains du patient au-dessus de sa propre tête peut être accompagné de bleus et de poches du visage, de vertiges marqués, voire même d'évanouissements. Ce symptôme s'appelait le nom de l'auteur "symptôme de Pemberton".

Si un vaisseau est déchiré dans la région du nœud et que survient une hémorragie, cela entraîne l’apparition d’une douleur intense et soudaine dans la région de la lésion.

Principes de diagnostic

Si un médecin (généralement, un endocrinologue s'occupe de cette pathologie) découvre un ou plusieurs nœuds de la glande thyroïde, il devra identifier la cause qui a provoqué cette affection. La recherche de diagnostic comprend toujours 4 points:

  • recueil de plaintes et d'anamnèse;
  • examen objectif de la glande thyroïde;
  • méthodes de recherche en laboratoire;
  • diagnostics instrumentaux.

Considérez chacune d’elles plus en détail.

  1. Au stade de la collecte des plaintes et de l'anamnèse, des informations sur le lieu de résidence du patient dans la zone de carence en iode, sur les effets des radiations radioactives sur son corps peu de temps avant le développement de la pathologie actuelle, le moment auquel se manifestent les premiers symptômes de la maladie, la présence d'une maladie thyroïdienne chez le patient ou ses proches est d'une grande importance..
  2. En examinant le patient, le médecin peut détecter un élargissement de la glande thyroïde ou de son nœud individuel (il peut devenir perceptible "à l'œil" dans la position du patient avec la tête rejetée en arrière). La palpation de la glande permettra d’évaluer la taille et la structure de l’organe, de détecter un ou plusieurs néoplasmes focaux, de déterminer approximativement leur emplacement, leur taille, leur densité, leur douleur et leurs relations avec les tissus environnants. Déjà, seules ces caractéristiques peuvent aider un spécialiste à établir un diagnostic préliminaire. En plus de la glande thyroïde elle-même, le médecin palpera nécessairement les ganglions lymphatiques régionaux (cervicaux).
  3. Le diagnostic de laboratoire repose principalement sur la détermination du taux de thyréostimuline dans le sang. Si sa concentration est réduite, le sang est repris pour analyse, mais le contenu en thyroxine libre et en triiodothyronine libre est déterminé en même temps. L'augmentation de ces indicateurs suggère que la fonction de la glande thyroïde est également accrue, c'est-à-dire qu'il y a une thyréotoxicose. En cas de suspicion de cancer de la thyroïde, il sera recommandé au patient de faire un test sanguin pour déterminer le niveau de calcitonine qu'elle contient et certains marqueurs histochimiques.
  4. Des méthodes de diagnostic instrumentales au patient peuvent être recommandées:
  • Échographie de la glande thyroïde (réalisée en cas de suspicion de l'une de ses pathologies, permet d'évaluer la taille, la structure du corps, de détecter des tumeurs et de décrire en détail leurs caractéristiques);
  • scintigraphie de cet organe au technétium radioactif (méthode de recherche très sensible; mise en oeuvre avec confirmation en laboratoire de la thyréotoxicose pour identifier la nosologie qui l'a provoquée, lorsque le goitre se propage au-delà du sternum, en cas de détection de tissu thyroïdien à la place atypique pour lui ou métastase du néoplasme malin de cet organe) ;
  • une biopsie des nodules thyroïdiens par aspiration à l'aiguille fine, ou prochainement TAB (la méthode de recherche la plus précise pour déterminer de manière fiable la structure morphologique des ganglions, et donc pour vérifier la pathologie) est réalisée si le patient a des nodules thyroïdiens plus grands que 10 mm (dans une telle situation, la taille des formations n'a pas d'importance), ainsi qu'une augmentation du site de plus de 5 mm lors de l'examen de la dynamique);
  • radiographie thoracique avec contraste préliminaire de l'œsophage (l'étude est réalisée si le patient a un goitre large ou une multitude de ganglions présentant des symptômes de compression des organes du cou (oesophage et trachée));
  • La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique (ils sont effectués dans des situations de diagnostic difficiles et lorsque l'on soupçonne un cancer de la thyroïde).

Principes de traitement

La tactique du traitement dépend de la maladie qui a conduit au goitre nodulaire.

En cas de goitre colloïdal, les options de traitement suivantes sont possibles:

  • observation dynamique;
  • traitement avec des médicaments contenant de l'iode;
  • intervention chirurgicale;
  • radiothérapie à l'iode radioactif.

Dans le cas de la thyroïdite auto-immune, une surveillance du patient peut être recommandée dans le traitement dynamique ou le traitement de substitution par les hormones thyroïdiennes (en cas d’hypothyroïdie).

Le cancer de la thyroïde nécessite une intervention chirurgicale - retrait de la glande thyroïde en association avec une radiothérapie ultérieure à l'iode radioactive et la prise de préparations de L-thyroxine.

Le traitement de l'adénome folliculaire consiste à l'enlever et à un examen histologique urgent du matériel obtenu lors d'une intervention chirurgicale.

L'observation dynamique sans aucune mesure thérapeutique peut être recommandée chez les patients âgés (60 ans et plus) atteints d'un goitre de degré I, provoqués par un goitre colloïdal nodulaire, mais dans des conditions de fonctionnement normal de la glande thyroïde. Elle consiste à étudier le niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang et la taille des formations dans la glande thyroïde.

Conclusion

Le goitre nodulaire est un syndrome dont le signe principal est la formation de lésions focales dans la glande thyroïde, enfermées dans une capsule de tissu conjonctif. Il n'apparaît pas indépendamment, mais dans le contexte d'autres maladies de cet organe, généralement accompagnées d'une thyréotoxicose.

Les premiers stades de la pathologie ne s'accompagnent d'aucun symptôme désagréable pour le patient; ils passent inaperçus jusqu'à ce que les ganglions se développent à un point tel qu'ils commencent à exercer une pression sur les organes voisins. Ensuite, une personne se plaint de difficultés à avaler, à respirer ou d'un changement de ton de la voix.

Pour établir le diagnostic correct aidera le test sanguin au niveau de la TSH et de la thyroxine, échographie de la glande thyroïde. D'autres méthodes de diagnostic sont utilisées moins fréquemment - en fonction des indications.

Le traitement peut inclure la prise de médicaments contenant de l'iode, la chirurgie, l'exposition à l'iode radioactif. Dans certains cas, aucune mesure thérapeutique n'est requise - le patient est surveillé au fil du temps.

Les patients qui ont retrouvé les symptômes caractéristiques de cette pathologie ne doivent pas être dérangés de consulter un médecin - certaines des maladies qui en sont la cause peuvent même être dangereuses pour la vie. Sois attentif à ta santé!

Quel médecin contacter

Lorsque vous vous plaignez d'une violation de la déglutition ou de la respiration, rappelez-vous de la possibilité d'élargir la glande thyroïde et consultez un endocrinologue à temps. La pathologie peut être détectée lors de l'examen chez le médecin ORL. De plus, vous devrez peut-être consulter un oncologue ou un rhumatologue (dans le cadre d'un processus auto-immunitaire).

La première chaîne de télévision municipale à Odessa, des thérapeutes et endocrinologues et chirurgiens endocrinologues parlent du goitre nodulaire:

EktbTV, MD, endocrinologue, parle du goitre nodal:

Voir les articles populaires

Répondre Pas répondre

Aidez les enfants

Informations utiles

Contactez les experts

Service d'enregistrement téléphonique pour spécialistes à Moscou:

Les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Ne pas se soigner soi-même. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin.

Adresse éditoriale:, Moscou, 3ème rue Frunzenskaya, 26

Noeuds thyroïdiens et kystes

Les ganglions thyroïdiens sont des formations focales de la glande thyroïde de toute taille, comportant une capsule, déterminées par palpation ou par imagerie. Kystes thyroïdiens - formations nodulaires de la glande thyroïde avec une cavité remplie de liquide. Les nœuds et les kystes de la glande thyroïde peuvent durer longtemps, sans aucun symptôme, puis divers désagréments dans la gorge apparaissent et le nœud devient perceptible lorsque vous regardez le cou. Les sites hormonaux actifs de la glande thyroïde entraînent le développement d'une hyperthyroïdie. L'algorithme de diagnostic des nœuds ou kystes suspectés comprend l'imagerie par ultrasons de la glande thyroïde, la biopsie par ponction de la formation et les études hormonales.

Noeuds thyroïdiens et kystes

Les ganglions thyroïdiens sont des formations focales de la glande thyroïde de toute taille, comportant une capsule, déterminées par palpation ou par imagerie. Kystes thyroïdiens - formations nodulaires de la glande thyroïde avec une cavité remplie de liquide. Les glandes thyroïdiennes et les kystes peuvent être asymptomatiques pendant longtemps, avec une augmentation de leur taille, ils provoquent un syndrome de compression des structures adjacentes du cou: perturbation de la glande thyroïde, asphyxie, enrouement, déglutition perturbée, mal de gorge, sensations douloureuses. Les complications les plus dangereuses des kystes sont l'inflammation et la suppuration, des nœuds - dégénérescence maligne.

10% de la population mondiale a diverses formations focales de la glande thyroïde. Des formations nodulaires de formes morphologiques variées peuvent se développer dans la glande thyroïde, alors que la plupart d'entre elles sont de nature bénigne (goitre colloïdal nodulaire, adénome thyroïdien, kyste thyroïdien).

Les nœuds sont la pathologie la plus courante de la glande thyroïde, 4 à 8 fois plus fréquente chez la femme. La fréquence et le nombre de nœuds dans la glande thyroïde augmentent avec l'âge. La formation de nœuds dans la glande thyroïde est la prédisposition héréditaire à leur développement, une carence en iode dans les aliments et l’eau, des effets toxiques sur la glande des vernis et des peintures, des solvants, de l’essence, des phénols, du plomb, de la radiothérapie et de la radiothérapie.

Macroscopiquement, la glande thyroïde est constituée de pseudo-lobes, formés de follicules (vésicules, acini) et entourés d'un réseau capillaire. À l'intérieur des follicules sont tapissées de cellules thyroïdiennes et remplies d'une substance protéique - un colloïde contenant les protohormones de la glande thyroïde. La violation de l'écoulement du contenu du follicule entraîne l'accumulation de liquide en excès et une augmentation de sa taille, c'est-à-dire la formation d'un kyste thyroïdien.

Les kystes thyroïdiens peuvent être formés à la suite de microchromosomes, de dystrophie ou d'hyperplasie des follicules glandulaires. En règle générale, les kystes thyroïdiens n'affectent pas sa fonction; un dysfonctionnement survient lorsque le kyste se développe dans le contexte d'autres maladies de la thyroïde. L'évolution d'un kyste est principalement bénigne, un kyste malin extrêmement rare de la glande thyroïde, atteignant généralement une taille importante.

Cliniquement, les kystes de la glande thyroïde se comportent différemment: ils sont parfois observés au fil des années sans dynamique négative, parfois ils grossissent rapidement ou disparaissent spontanément.

Stades de développement des nodules thyroïdiens

Les processus de développement des ganglions thyroïdiens se distinguent par leur phasage séquentiel, déterminé par le degré d'échogénicité de ces ultrasons:

  • noeud homogène iséchoïque. La densité du contenu interne du noeud correspond aux tissus environnants de la glande thyroïde. Au stade de l'inéchogénicité, il y a augmentation de la circulation sanguine et expansion du réseau de vaisseaux entourant le noeud.
  • noeud hétérogène isoéchogène:
  1. avec des modifications mineures des tissus
  2. avec des changements marqués dans les tissus
  3. avec inclusions hypoéchogènes (zones de dégénérescence kystique)

Des noeuds hétérogènes isoéchogènes se forment lorsque les cellules thyroïdiennes et les follicules s’épuisent et meurent.

  • noeud hypo - ou anéchoïque. Elle se caractérise par la destruction complète du tissu du noeud, le remplissage de la cavité avec du liquide et des cellules détruites, ce qui entraîne la formation d'un kyste de la glande thyroïde.
  • le stade de résorption du contenu du kyste de la glande thyroïde;
  • stade de cicatrisation du kyste de la glande thyroïde.

Le processus de transformation en phase des nodules thyroïdiens est long; sa vitesse dépend de la taille du site, du travail du système immunitaire, de l'état des mécanismes compensatoires et adaptatifs de la thyroïde et de la glande et de l'organisme dans son ensemble. Pour accélérer le processus de cicatrisation, le kyste de la glande thyroïde a parfois recours à sa sclérotisation.

Symptômes de nodules thyroïdiens

Les ganglions thyroïdiens et les kystes se développent pendant longtemps de manière asymptomatique, sans provoquer de sensations subjectives chez les patients. Ils sont généralement indolores et petits, ne causent pas de pression ou d'inconfort dans le cou. Les petits nœuds et les kystes de la glande thyroïde sont souvent détectés lors d'un examen de routine ou d'un examen pour d'autres maladies. Palpables, ils sont définis comme des nodules lisses et densément élastiques, faciles à sentir sous la peau. Par rapport aux nœuds, le reste du tissu thyroïdien a une consistance normale.

L'approche indépendante du patient vis-à-vis de l'endocrinologue s'explique généralement par le moment où le nœud devient visible à l'œil nu et déforme le cou. À ce stade, la taille du nœud ou du kyste de la glande thyroïde dépasse déjà 3 cm de diamètre et ne peut pas être traitée de manière conservatrice.

Alors que la taille de la formation nodulaire et la compression des structures du cou anatomiquement proches augmentent, des troubles caractéristiques apparaissent: sensation de "nodule" et de mal de gorge, trouble des fonctions de déglutition et de respiration, enrouement ou perte de voix, douleur à la nuque. Les kystes thyroïdiens de grande taille peuvent comprimer les vaisseaux sanguins. Avec les nodules malins, les ganglions lymphatiques cervicaux sont élargis.

Les sites toxiques autonomes en raison de leur hyperactivité conduisent au développement de l'hyperthyroïdie et de ses symptômes: tachycardie, palpitations, bouffées de chaleur dans le corps, agitation, labilité émotionnelle, exophtalmie.

Un seul noeud (solitaire), situé dans le tissu thyroïdien normal, est plus suspect d'une tumeur maligne que l'un des multiples noeuds, servant souvent de manifestation d'un goitre nodulaire diffus. Les ganglions malins sont caractérisés par une croissance rapide, ont une texture solide, souvent accompagnée d'une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux. Cependant, au début, il est très difficile de reconnaître la bonne qualité du noeud par des signes extérieurs.

Complications des kystes et des nodules thyroïdiens

Les kystes thyroïdiens peuvent être sujets à l'inflammation et à la suppuration. Cela provoque une douleur vive au cou, de la fièvre, des symptômes d'intoxication, une augmentation et une inflammation des ganglions lymphatiques régionaux.

Les nodules et les kystes thyroïdiens de grande taille peuvent exercer une pression sur les organes et vaisseaux du cou situés à proximité. Les nodules thyroïdiens peuvent dégénérer en tumeurs malignes.

Diagnostic des nodules thyroïdiens

Avec la détermination par palpation de la formation nodulaire de la glande thyroïde, son diagnostic différentiel est poursuivi. Lors de l'examen échographique de la glande thyroïde, la présence de la formation est confirmée, sa taille et sa structure (goitre, adénome, kyste thyroïdien, etc.) sont déterminées.

Pour déterminer la structure cyto-morphologique du nœud (bénigne ou maligne), une biopsie de ponction à l'aiguille fine est réalisée. Au cours de l'étude, la composition cellulaire du nœud est prise avec une aiguille et une seringue et envoyée pour un examen cyto-histologique.

En utilisant la méthode de ponction, vous pouvez également obtenir le contenu d'un kyste de la glande thyroïde. En règle générale, le contenu d'un kyste (à évolution bénigne ou maligne) est hémorragique, de couleur brun rougeâtre, contient du sang ancien et détruit les éléments cellulaires de la glande thyroïde. Les kystes congénitaux de la glande thyroïde contiennent un liquide transparent légèrement jaunâtre. Quand un abcès de la glande thyroïde survient pendant la ponction, du pus est obtenu.

Afin d'évaluer le dysfonctionnement de la glande thyroïde, le niveau d'hormones thyroïdiennes (TSH, T4, T3) est déterminé. Lorsque la scintigraphie scanne la glande thyroïde avec de l'iode I-123, des isotopes radioactifs I-131 ou du technétium Tc-99, la nature du site, son activité hormonale et l'état du tissu thyroïdien environnant sont déterminés.

Selon la capacité d'accumulation d'iode radioactif, la formation et les tissus environnants des nœuds sont divisés en:

  • "Réchauffer" - nœuds qui absorbent la même quantité d'iode radioactif que le tissu de la glande extra-nodulaire (nœuds en fonctionnement);
  • "À chaud" - ganglions qui accumulent une plus grande quantité d'iode radioactif que les tissus environnants inchangés de la glande thyroïde (ganglions fonctionnant de manière autonome);
  • «À froid» - nœuds qui ne accumulent pas d'iode radioactif; La substance de diagnostic est distribuée dans le tissu inchangé de la glande thyroïde. Le cancer de la thyroïde fait partie des nœuds «froids». Cependant, seuls 10% des nœuds «froids» sont malins.

En cas de taille importante des nœuds et des kystes de la glande thyroïde, ou en raison de leur nature maligne, une tomodensitométrie est réalisée. Avec des symptômes de compression des structures du cou, on effectue une laryngoscopie (pour examiner les cordes vocales et le larynx) et une bronchoscopie (pour examiner la trachée). Les techniques de radiographie des nodules et des kystes thyroïdiens reposent sur la pneumographie de la thyroïde (pour clarifier la germination des tissus environnants), l'angiographie (pour détecter les violations du réseau vasculaire), la radiographie de l'œsophage avec du baryum et la radiographie de la trachée (pour déterminer la germination ou la compression de la tumeur).

Traitement des kystes et des nodules thyroïdiens

Les nœuds et les kystes de la glande thyroïde d'un diamètre inférieur à 1 cm sont soumis à une observation dynamique et perforés en cas d'augmentation de leur taille. Le traitement des kystes de la glande thyroïde commence par la vidange de leur ponction. Les kystes bénins de la glande thyroïde sans signes d’inflammation en cas de rechute peuvent être à nouveau percés. Parfois, des sclérosants (notamment l’alcool éthylique) sont introduits dans la cavité du kyste après sa vidange pour mieux coller aux parois. Si le kyste de la glande thyroïde accumule rapidement le contenu et atteint sa taille initiale en une semaine, il est préférable de l'enlever rapidement.

Les ganglions thyroïdiens et les kystes de petite taille, qui ne sont pas accompagnés d'une perturbation du bien-être du patient, sont traités de façon conservatrice, en utilisant les mêmes produits pharmaceutiques que ceux utilisés pour traiter le goitre diffus non toxique: les préparations d'hormones thyroïdiennes et l'iode. Le processus de traitement aux hormones thyroïdiennes est contrôlé en examinant le niveau de TSH (toutes les 3 à 4 semaines) et en échographie de la glande thyroïde (1 fois sur 3 mois).

Le traitement avec des préparations contenant de l'iode est effectué sous contrôle des ultrasons et de la présence dans le sang d'anticorps dirigés contre le tissu thyroïdien (1 mois après le début du traitement). L'étude des anticorps est nécessaire pour exclure la thyroïdite auto-immune, se développant parfois en nœud et aggravée au cours d'un traitement par des préparations d'iode. Lors de la détermination d'un titre élevé d'anticorps dans le sang, les préparations d'iode sont annulées.

S'il y a des signes de processus inflammatoire dans le kyste de la glande thyroïde, déterminez l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques et incluez un traitement anti-inflammatoire avec des médicaments antibactériens.

Les indications pour l'ablation chirurgicale d'un kyste bénin de la glande thyroïde sont sa grande taille, la compression des organes du cou, la récurrence rapide de l'accumulation de liquide après la vidange de la ponction. Le plus souvent, en présence d'un kyste thyroïdien, une hémistrumectomie (hémithyroïdectomie) est réalisée - retrait du lobe thyroïdien. La fonction de la glande thyroïde après une telle opération n’est généralement pas altérée. S'il existe des nœuds bénins dans les deux lobes de la glande thyroïde, on utilise une strumectomie bilatérale sous-totale bilatérale - résection de la plus grande partie de la glande thyroïde.

Une indication absolue de la suppression rapide de l'éducation nodale est sa malignité. Au cours de l'opération, une détermination histopathologique urgente de la malignité du noeud et de sa forme est réalisée. Lors de la confirmation de la présence d'une tumeur maligne dans la glande thyroïde, il est parfois nécessaire de l'éliminer complètement (strumectomie totale), ainsi que du tissu adipeux et des ganglions lymphatiques environnants.

Après une strumectomie totale, une hypofonction sévère de la glande thyroïde se développe, ce qui impose au patient de recevoir des hormones thyroïdiennes au cours de la période postopératoire. Comme la glande thyroïde est retirée en même temps que les glandes parathyroïdes, des préparations à base de calcium sont également prescrites. Une complication fréquente après une chirurgie de la thyroïde est une violation des fonctions des cordes vocales.

Prévision et prévention des nodules thyroïdiens

Le pronostic pour les nodules thyroïdiens est déterminé par leur forme histologique. Avec une structure bénigne des noeuds et des kystes de la glande thyroïde, une guérison complète est probable. Les kystes thyroïdiens peuvent se reproduire. Les tumeurs thyroïdiennes bénignes en l'absence de dépistage métastatique peuvent être guéries chez 70 à 80% des patients. Le pire pronostic pour les néoplasmes malins, la germination d'organes adjacents et donnant des métastases à distance.

La prévention de la formation de ganglions et de kystes de la glande thyroïde implique un apport quotidien en iode dans les limites de la norme physiologique d'âge, une quantité suffisante de vitamines, la prévention de l'ensoleillement, des radiations et de la physiothérapie dans la région du cou. Après la guérison d'un kyste thyroïdien, il est nécessaire d'effectuer une échographie de contrôle une fois par an. Les patients présentant de petits nodules et des kystes de la glande thyroïde doivent être enregistrés et soumis à une observation dynamique chez l’endocrinologue.

Ganglions thyroïdiens et kystes - traitement à Moscou

Manuel des maladies

Maladies endocriniennes

Dernières nouvelles

  • © 2018 beauté et médecine

destiné à la référence seulement

et ne remplace pas les soins médicaux qualifiés.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones