Des problèmes de fonctionnement de la glande thyroïde provoquent une dégénérescence des tissus et la formation de nœuds. Dans de tels cas, même si le niveau d'hormones est normal, les endocrinologues diagnostiquent certains problèmes qui nécessitent la désignation d'un ensemble d'examens pour établir un diagnostic précis et le traitement ultérieur. Cela est particulièrement vrai pour les nœuds de plus en plus nombreux qui peuvent renaître en oncologie.

Chez la population, un élargissement de la glande thyroïde est appelé un goitre, bien que sous ce nom de nombreuses maladies soient cachées.

Le goitre, nodulaire et diffus peuvent se développer sans causer de déséquilibre hormonal, mais cela n'exclut pas le développement de l'oncologie de la glande thyroïde.

Le goitre nodulaire peut avoir plusieurs nœuds et est une augmentation inégale dans une certaine zone de la glande. Le goitre nodulaire se développe en présence de maladies telles que l'oncologie de la glande thyroïde, l'adénome et d'autres troubles graves.

Goitre diffus toxique - une maladie auto-immune de nature génétique qui survient le plus souvent chez les femmes de moins de 50 ans.

Ce qui peut provoquer l'apparition de nœuds sur la glande thyroïde:

  • carence en iode dans les aliments, le sol et l’eau;
  • l'hérédité;
  • mauvaises habitudes
  • certains médicaments;
  • infections virales et bactériennes.

Production hormonale normale, comment identifier le goitre

La croissance du noeud ne s'accompagne pas toujours d'une augmentation ou d'une diminution du niveau des hormones. Lorsque le taux hormonal et l'absence de manifestations externes, il peut y avoir de tels signes de goitre:

  • sensation de pression dans le cou;
  • difficulté à avaler;
  • sécheresse de la gorge, chatouilles;
  • toux persistante;
  • bronchite chronique.

Comment diagnostique-t-on la maladie thyroïdienne?

Chez les patients avec des nœuds sur la glande thyroïde, le plus souvent, ne causent pas de problèmes, principalement une apparence esthétiquement peu attrayante. Un gros goitre peut provoquer une compression et un étouffement. L'endocrinologue commence l'examen de ces patients par une enquête, puis effectue une palpation des ganglions.

Ces signes peuvent indiquer une oncologie:

  • augmenter les ganglions lymphatiques;
  • cordes vocales paralysées;
  • douleur dans la région des nœuds.

Quels sont les éléments pris en compte lors de l’examen des patients présentant des problèmes de thyroïde:

  • l'âge des enfants;
  • greffe de moelle osseuse sous irradiation;
  • noeud à croissance rapide;
  • histoire de l'oncologie avec des parents;
  • vivant dans la zone radioactive.

À la palpation, l’endocrinologue peut révéler des nœuds d’au moins un centimètre; des sceaux plus petits sont visibles à l’échographie. La décision de prendre en compte les petits nœuds dépend des facteurs de risque ci-dessus.

Études de laboratoire sur les troubles endocriniens

Tout d'abord, le patient est testé pour déterminer le niveau d'hormone TSH. Avec de petits noeuds thyroïdiens, le niveau de TSH est généralement normal. Cette situation est souvent observée chez les patients âgés de plus de 50 ans. Durant cette période, l'activité de la glande diminue légèrement. Chez les jeunes, un faible taux d'hormone TSH indique une possible thyrotoxicose. Abaisser le niveau de TSH peut provoquer une tumeur folliculaire de la glande thyroïde. Si un cancer est suspecté, la scintigraphie est utilisée pour le diagnostic. Le nœud affecté est la source du problème et est appelé chaud.

Des niveaux élevés de TSH indiquent une diminution de la fonction thyroïdienne et le développement de l'hypothyroïdie.

L'hormone T3 sv contrôle le processus de métabolisme de l'oxygène dans le corps; si T3 est normal, cela indique l'absence de troubles graves de la glande thyroïde.

La T4 est responsable du métabolisme des protéines, un niveau élevé de l'hormone parle de processus métaboliques accélérés, un chiffre bas permet de diagnostiquer le métabolisme accéléré et des maladies telles que le goitre toxique, la thyroïdite et d'autres.

L'analyse des anticorps anti-thyroglobuline est prescrite aux patients présentant un trouble auto-immunitaire présumé, un goitre toxique diffus de la glande thyroïde ou un cancer folliculaire. Une tumeur de la glande produit une protéine contenant de l'iode (thyroglobuline). Normalement, la thyroglobuline est produite uniquement par la glande thyroïde. Après résection de la glande, le taux de thyroglobuline doit être égal à zéro, la teneur en protéines de l'analyse indiquant une récidive du cancer.

Quelles conclusions l’endocrinologue peut-il tirer des tests de laboratoire?

  • Le niveau de l'hormone TSH est inférieur à la normale, avec un taux élevé de T4 et de T3, de sorte qu'une hyperthyroïdie se manifeste. Les titres d'anticorps sont normaux.
  • Si la TSH est élevée, si les taux de T3 et de T4 sont inférieurs à la normale, il est possible de diagnostiquer une hypothyroïdie primitive, un problème thyroïdien affectant des personnes de tout âge. Les niveaux d'anticorps sont normaux.
  • Une diminution générale de la TSH, de la T4 et de la T3 suggère une hypothyroïdie secondaire associée à un dysfonctionnement de la glande pituitaire. Alors que les anticorps sont normaux.
  • Un taux élevé d'anticorps est caractéristique de la thyroïdite auto-immune.

À quel point les nodules thyroïdiens sont-ils dangereux?

Les ganglions colloïdaux bénins de la glande ne sont pas dangereux, ils ne se développeront pas en oncologie et ne nécessiteront pas d'intervention chirurgicale. Si la présence d'un nœud sur la glande thyroïde n'exerce aucune pression sur l'œsophage ni ne gêne la respiration, le patient n'a besoin que d'un examen de suivi et d'une échographie périodique.

Si un syndrome de compression apparaît ou si une thyréotoxicose est diagnostiquée, un traitement avec certains médicaments, de l'iode radioactif, est réalisé, dans les cas graves, une intervention chirurgicale.

Les ganglions tumoraux nécessitent un traitement urgent, car ils peuvent être fatals.

Prévention de la maladie thyroïdienne

Les endocrinologues avertissent que, pour maintenir le taux hormonal et le système endocrinien, il est nécessaire de suivre des règles simples dans votre vie:

  • Attention à la qualité de vie. Le manque de sommeil et l'hypothermie entraînent une baisse de l'immunité, ce qui nuit à la santé de la glande thyroïde.
  • Mangez bien. S'il n'y a pas assez d'iode dans le sol ou dans l'eau, il faut en prendre de plus. Ils contribueront à combler la carence en iode avec de la nourriture, surtout du chou marin, du poisson de mer. Incluez dans votre régime alimentaire des légumes frais, des herbes, du miel, de la rose sauvage et du thé vert.
  • Un bilan annuel chez l’endocrinologue aide à réduire le risque de maladie de la thyroïde.

Goitre nodulaire

Le goitre nodulaire est un groupe de maladies de la glande thyroïde, apparaissant avec le développement de nodules volumineux d'origines et de morphologies variées. Le goitre nodulaire peut être accompagné d'un défaut cosmétique visible dans le cou, d'une sensation de compression du cou et de symptômes de thyréotoxicose. Le diagnostic du goitre nodulaire repose sur la palpation, l'échographie de la thyroïde, des indicateurs d'hormones thyroïdiennes, la biopsie par ponction à l'aiguille fine, la scintigraphie, les rayons X de l'œsophage, un scanner ou une IRM. Le traitement du goitre nodulaire peut inclure un traitement suppressif avec des médicaments à base d’hormones thyroïdiennes, un traitement à l’iode radioactif, une hémithyroïdectomie ou une thyroïdectomie.

Goitre nodulaire

Le terme "goitre nodulaire" en endocrinologie fait référence aux formations volumétriques de la glande thyroïde, associées à diverses formes nosologiques. Des signes de goitre nodulaire sont détectés dans 40 à 50% de la population; chez la femme, le goitre nodulaire apparaît 2 à 4 fois plus souvent et est souvent associé à un myome utérin. En règle générale, à l’aide de la palpation, les nœuds dont le diamètre est supérieur à 1 cm sont détectés; dans plus de la moitié des cas, les noeuds ne sont pas palpables et ne sont détectés que lors d'une échographie de la glande thyroïde. Un goitre multinodulaire est dit si deux masses nodales ou plus se trouvent dans la glande thyroïde.

L'importance d'identifier et de surveiller les patients atteints de goitre nodulaire est due à la nécessité d'exclure le cancer de la thyroïde, ainsi que de déterminer le risque de développement d'une autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde et de la thyréotoxicose, de prévenir l'apparition d'un défaut esthétique et du syndrome de compression.

Causes du goitre nodulaire

Les causes du développement des nodules thyroïdiens ne sont pas complètement connues. Ainsi, l'apparition d'adénomes toxiques de la glande thyroïde est associée à une mutation du gène du récepteur de la TSH et à des sous-unités a des protéines G qui inhibent l'activité de l'adénylate cyclase. Des mutations héréditaires et somatiques sont également observées dans les cancers médullaires de la thyroïde.

L'étiologie d'un goitre proliférant colloïdal nodulaire n'est pas claire: il est souvent considéré comme une transformation de la glande thyroïde liée à l'âge. En outre, la carence en iode prédispose à la survenue d'un goitre colloïdal. Dans les régions à carence en iode, il existe de nombreux cas de goitre multinodulaire présentant des symptômes de thyrotoxicose.

Les facteurs de risque contribuant au développement du goitre nodulaire comprennent les troubles génétiques (syndrome de Klinefelter, syndrome de Down), les effets environnementaux nocifs (radiations, substances toxiques), les carences en micronutriments, les médicaments, le tabagisme, le stress, les infections bactériennes chroniques et virales, en particulier amygdalite.

Classification du goitre nodulaire (types et degrés)

Compte tenu de leur nature et de leur origine, on distingue les types suivants de goitre nodulaire: prolifération de colloïdes euthyroïdiens, goitre nodulaire diffus (mixte), nodules tumoraux bénins et malins (adénome thyroïdien folliculaire, cancer de la glande thyroïde). Environ 85 à 90% de la glande thyroïde est représentée par un goitre proliférant colloïdal nodulaire; 5-8% - adénomes bénins; 2-5% - cancer de la thyroïde. Parmi les tumeurs malignes de la glande thyroïde, on trouve des cancers folliculaire, papillaire, médullaire et des formes indifférenciées (cancer anaplasique de la thyroïde).

En outre, dans la glande thyroïde, il est possible que des pseudonokles (infiltrats inflammatoires et autres modifications nodulaires) se forment en cas de thyroïdite subaiguë et de thyroïdite auto-immune chronique, ainsi que de nombreuses autres maladies de la glande. Souvent, les kystes de la glande thyroïde sont détectés avec les nœuds.

En fonction du nombre de nodules, on distingue un nœud solitaire (unique) de la glande thyroïde, un goitre multinodulaire et un goitre nodulaire congoler, qui est une formation tridimensionnelle constituée de plusieurs nœuds soudés ensemble.

Actuellement, la classification du goitre nodulaire proposée par OV est utilisée en pratique clinique. Nikolayev, ainsi que la classification adoptée par l'OMS. Par O.V. Les degrés suivants de goitre nodulaire se distinguent de Nikolaev:

  • 0 - la glande thyroïde n'est pas déterminée visuellement et par palpation
  • 1 - la glande thyroïde n'est pas visible, mais est déterminée par la palpation
  • 2 - la glande thyroïde est déterminée visuellement en avalant
  • 3 - en raison du goitre visible augmente le contour du cou
  • 4 - le goitre visible déforme la configuration du cou
  • 5 - la glande thyroïde élargie provoque la compression des organes adjacents.

Selon la classification de l’OMS, on distingue les degrés de goitre nodulaire:

  • 0 - pas de données pour le goitre
  • 1 - la taille d’un ou des deux lobes de la glande thyroïde est supérieure à la taille de la phalange distale du patient. Le goitre est déterminé par la palpation, mais n'est pas visible.
  • 2 - Le goitre est déterminé par la palpation et visible à l'oeil.

Symptômes de goitre nodulaire

Dans la plupart des cas, le goitre nodulaire ne présente aucune manifestation clinique. Les gros nodules se présentent comme un défaut cosmétique visible dans le cou - un épaississement notable de sa surface antérieure. Dans un goitre nodulaire, l'élargissement de la glande thyroïde se produit principalement de manière asymétrique.

À mesure que les nœuds se développent, ils commencent à comprimer les organes adjacents (œsophage, trachée, nerfs et vaisseaux sanguins), ce qui s'accompagne de l'apparition de symptômes mécaniques du goitre nodulaire. La compression du larynx et de la trachée se manifeste par la sensation d'une «boule» dans la gorge, un enrouement constant, des difficultés respiratoires croissantes, une toux sèche prolongée et des crises d'essoufflement. La compression de l'œsophage entraîne une difficulté à avaler. Les signes de compression des vaisseaux sanguins peuvent être des vertiges, un bruit dans la tête, le développement du syndrome de la veine cave supérieure. La douleur dans la zone du site peut être associée à une augmentation rapide de sa taille, à des processus inflammatoires ou à une hémorragie.

Habituellement, dans le cas d'un goitre nodulaire, la fonction de la glande thyroïde n'est pas perturbée. Cependant, des déviations vers l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie peuvent survenir. Avec l'hypofonction de la glande thyroïde, il y a une tendance à la bronchite, à la pneumonie, au SRAS; douleur au coeur, hypotension; somnolence, dépression; troubles gastro-intestinaux (nausée, perte d’appétit, flatulence). Caractérisé par une peau sèche, une perte de cheveux, une diminution de la température corporelle. Dans le contexte de l'hypothyroïdie, les enfants peuvent connaître un retard de croissance et un développement mental; chez les femmes, troubles menstruels, avortements spontanés, stérilité; chez les hommes, diminution de la libido et de la puissance.

Les symptômes de la thyrotoxicose avec goitre nodulaire sont les suivants: état subfébrile prolongé, mains tremblantes, insomnie, irritabilité, sensation de faim constante, perte de poids, tachycardie, exophtalmie, etc.

Diagnostic du goitre nodulaire

Le diagnostic principal du goitre nodulaire est réalisé par un endocrinologue par palpation de la glande thyroïde. Pour confirmer et clarifier la nature de la formation nodulaire, l'étape suivante consiste généralement à effectuer une échographie de la glande thyroïde. La présence de goitre nodulaire palpable, dont les dimensions dépassent 1 cm selon les ultrasons, sert d'indication pour une biopsie par aspiration à l'aiguille fine. La biopsie des ganglions par ponction permet de vérifier le diagnostic morphologique (cytologique), de distinguer les nodules bénins du cancer de la thyroïde.

Afin d'évaluer l'activité fonctionnelle du goitre nodulaire, le niveau d'hormones thyroïdiennes (TSH, T4 St., T3 St.) est déterminé. L'étude du niveau de thyroglobuline et d'anticorps anti-thyroïdiens à goitre nodulaire est inappropriée. Pour identifier l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, un scannage radioisotopique (scintigraphie) de la glande thyroïde avec 99mTc est effectué.

La radiographie pulmonaire et le baryum de l'œsophage avec baryum révèlent la compression de la trachée et de l'œsophage chez les patients atteints de goitre nodulaire. La tomographie est utilisée pour déterminer la taille de la glande thyroïde, ses contours, sa structure et ses ganglions lymphatiques élargis.

Traitement du goitre nodulaire

Le traitement du goitre nodulaire est abordé différemment. On pense que le traitement spécial du goitre prolifératif colloïdal nodulaire n'est pas requis. Si le goitre nodulaire ne viole pas la fonction de la glande thyroïde, est de petite taille, ne présente pas de risque de compression ni de problème esthétique, le patient est alors soumis à une surveillance active de la part d'un endocrinologue. Une tactique plus active apparaît si le goitre nodulaire détecte une tendance à progresser rapidement.

En cas de goitre nodulaire, un traitement médical (suppressif) avec des hormones thyroïdiennes, un traitement à l'iode radioactif et un traitement chirurgical peuvent être appliqués. Le traitement suppressif aux hormones thyroïdiennes (L-T4) vise à supprimer la sécrétion de TSH, ce qui peut entraîner une diminution de la taille des nodules et du volume de la glande thyroïde dans un goitre diffus.

Un traitement chirurgical du goitre nodulaire est nécessaire en cas de survenue d'un syndrome de compression, d'un défaut cosmétique visible, de la détection d'un goitre toxique ou d'une néoplasie. La quantité de résection pour le goitre nodulaire peut aller de l'énucléation du nodule thyroïdien à l'hémithyroïdectomie, à la résection de la thyroïde sous-totale et à la thyroïdectomie.

Le traitement à l'iode radioactif (131I) est considéré comme une alternative au traitement chirurgical et s'effectue selon les mêmes indications. Une sélection adéquate de la dose permet de réduire le goitre nodulaire à 30-80% de son volume. Les méthodes de destruction mini-invasive des nodules thyroïdiens (ablation à l'éthanol, etc.) sont utilisées moins fréquemment et nécessitent un complément d'étude.

Pronostic et prévention du goitre nodulaire

Avec le goitre euthyroïdien colloïdal nodulaire, le pronostic est favorable: le risque de développer un syndrome de compression et une transformation maligne est très faible. Avec l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde, le pronostic est déterminé par l'adéquation de la correction de l'hyperthyroïdie. Les tumeurs malignes de la glande thyroïde ont les pires pronostics.

Afin de prévenir le développement d'un goitre nodulaire endémique, une prophylaxie massive à l'iode (consommation de sel iodé) et une prophylaxie individuelle à l'iode chez les personnes à risque (enfants, adolescents, femmes enceintes et mères allaitantes) sont administrées, lesquelles consistent à prendre de l'iodure de potassium en fonction de l'âge.

Comment diagnostiquer et traiter le goitre nodulaire?

Goitre nodulaire - la formation de la glande thyroïde, ayant une capsule, est déterminée lors d’un examen objectif ou de la détection accidentelle d’une formation nodulaire d’un diamètre supérieur à 1 cm.

Classification

Goitre nodulaire colloïdal, adénome folliculaire, thyroïdite auto-immune avec formation de faux ganglions, kystes solitaires, cancer de la glande thyroïde.

Critères cliniques

Les plaintes ne sont pas spécifiques. Pour les gros nodules, des plaintes de compression des organes du cou se produisent. Ceux-ci comprennent: des problèmes d'ingestion de nourriture, une défaillance respiratoire, une parésie de l'appareil ligamentaire vocal.

La cause de la maladie

Trouver longtemps dans une région carencée en iode. En relation avec la carence en iode, le tissu thyroïdien est exposé à des facteurs stimulants qui assurent la production d’hormones thyroïdiennes en quantités suffisantes lors de la déficience du substrat. Il en résulte la formation d'un goitre diffus. Cette maladie implique une augmentation du volume de la glande et une hétérogénéité de la structure. Certaines cellules de la thyroïde sont plus susceptibles à une carence en iode. Ils commencent juste à grandir et à se transformer en formations nodales.

L'examen du patient comprend le recueil des plaintes, l'anamnèse, un examen objectif, une échographie de la glande thyroïde, une biopsie par ponction selon les indications.

Anamnèse Indiquez dans quelle région vit le patient, en cas de déficit en iode, combien de temps? Quelles sont les pathologies de la glande thyroïde étaient des parents des lignées 1 et 2. Demandez au patient: la voix n'a-t-elle pas changé récemment, comment mange-t-elle des aliments (gratuits ou bouffés)? Y a-t-il des symptômes d'hyperfonctionnement des glandes?

Inspection objective: inspection du contour du cou, modifié ou non. La glande thyroïde est palpée et sa structure, sa mobilité, sa taille sont décrites.

L'étude du statut hormonal. Déterminez la concentration d'hormone stimulant la thyroïde. Si la TSH est élevée, la thyroxine libre est également étudiée. Dans les cas où la thyréostimuline est réduite, la T3 est également prise.

L'échographie est indiquée dans les plaintes du patient concernant une maladie de la glande, selon les résultats d'un examen palpatoire, données du statut hormonal.

Etude scintigraphique, s’il existe des signes d’autonomie fonctionnelle du site de la glande.

La biopsie par aspiration à l'aiguille fine est utilisée pour distinguer les ganglions colloïdaux simples, les ganglions cancéreux et précancéreux.

Une radiographie thoracique avec un œsophage contrasté permet de déterminer si la grande glande thyroïde serre la trachée et l'œsophage.

Traitement de goitre

Il n'y a pas de traitement spécifique. Au stade du goitre diffus, les préparations à base d’iode sont recommandées pour prévenir la formation de nœuds. Les formations nodulaires de la glande thyroïde peuvent faire l’objet d’une observation et lors de la formation d’une énorme glande - traitement chirurgical (élimination d’une partie de la glande thyroïde ou élimination complète de la glande).

Symptomatologie et traitement du goitre nodulaire

Les changements nodulaires dans la glande thyroïde sont très fréquents. Ils sont parfois diagnostiqués chez des personnes qui ne sont même pas au courant. Que sont les changements structurels et comment apparaissent-ils?

Qu'est-ce qu'une maladie?

Sous le nom commun de goitre nodulaire, plusieurs types de modifications structurelles de la glande thyroïde sont combinés. Habituellement, ces tumeurs ou ganglions sont plus denses, certains ont une capsule, ils sont faciles à taper à la palpation ou diagnostiqués par ultrasons. Les tailles des nœuds sont très différentes: du plus petit au plus grand. Les modifications ganglionnaires structurelles bénignes de la glande thyroïde ont un autre nom: goitre struma ou goitre nodulaire non toxique, cette forme de la maladie se transforme rarement en tumeur oncologique.

Les causes du goitre nodulaire peuvent être dues à divers processus auto-immuns. Un tel mécanisme de développement dans une variété de thyroïdite ou goitre (Hashimoto), qui se caractérise par la production d’anticorps contre la glande thyroïde par son propre organisme. Certaines espèces, telles que le goitre toxique diffus ou l'adénome thyroïdien, peuvent éventuellement dégénérer en cancer.

Classification des espèces

Les variétés sont classées en fonction de plusieurs caractéristiques, en fonction du nombre de nœuds:

  • goitre nodal solitaire ou à noeud unique - caractérisé par la présence d'un seul gros joint;
  • multisite - deux nœuds ou plus;
  • goitre diffus - se caractérise par un élargissement général de la glande thyroïde et une répartition relativement uniforme des nœuds dans celle-ci;
  • conglomérat nodal - plusieurs tumeurs se développent ensemble dans l'épaisseur de la glande thyroïde;
  • colloïdal ou kysto-colloïdal - la glande grossit en raison de la formation de petites vésicules ou de follicules remplis de liquide.

Selon la manière dont l’échec hormonal a provoqué le développement du goitre (dans le contexte de l’hypothyroïdie (avec une production réduite d’hormones)), l’hyperthyroïdie (avec augmentation) et l’euthyroïdie (hormones normales) sont classés:

  • goitre toxique avec augmentation de la production d'hormones, avec un fort pourcentage de transformation en forme oncologique;
  • goitre ou folliculaire euthyroïdien non toxique, avec maintien de la fonction hormonale de la glande thyroïde, avec un faible pourcentage de dégénérescence cellulaire en cancer;
  • goitre nodulaire hypothyroïdien, avec production réduite d’hormones.

La classification du degré de développement du goitre nodulaire, adoptée par les normes internationales, comprend plusieurs variétés de manifestations cliniques. À la façon dont le fer ressemble, vous pouvez déterminer le stade de développement:

  • à zéro (0), les modifications de la glande thyroïde sont minimes, elles ne sont pas palpables et ne sont pas détectées visuellement;
  • au premier (1) degré, la glande thyroïde n'est pas agrandie visuellement, mais à la palpation, les modifications de la structure sont déterminées;
  • au deuxième (2) degré, il est possible de déterminer l’augmentation de l’organe lorsqu’on essaie d’avaler;
  • au troisième (3) degré, la taille de la glande augmente, le goitre peut être diagnostiqué visuellement;
  • au quatrième degré (4), le goitre atteint une taille telle qu'il déforme le cou;
  • dans le cinquième (5) goitre nodulaire de la glande thyroïde commence à serrer les organes adjacents, ce qui rend difficile la respiration et l'avalement.

Selon la classification simplifiée, le médecin peut délivrer 3 degrés de la maladie: 0 stade sans goitre, goitre nodulaire 1 degré avec une augmentation de la taille de la glande jusqu'à la taille de la phalange distale du pouce, un goitre nodulaire 2 degrés est clairement visible et est déterminée par la palpation.

Causes de

Les causes de la maladie peuvent être les facteurs suivants:

  • l'impact de l'écologie défavorable;
  • l'hypodynamie;
  • sexe et âge;
  • manque d'iode et d'autres oligo-éléments dans les aliments;
  • prédisposition génétique et maladies génétiques;
  • rayonnement ionisant;
  • caractéristiques du terrain (endémiques);
  • utilisation de médicaments: certaines pilules provoquent un échec hormonal;
  • affaiblissement des défenses immunitaires du corps, y compris après diverses maladies infectieuses;
  • stress nerveux

Toutes ces causes peuvent être des conditions préalables à l’échec des hormones produites par la glande thyroïde et conduire à la formation de changements structurels. Par exemple, le goitre eutrioïde se développe sans déséquilibre dans la production d'hormones contre les carences en iode et en micronutriments dans les aliments, les chocs nerveux, le tabagisme et d'autres influences externes qui déclenchent les processus internes responsables de l'hyperplasie des tissus glandulaires.

L'âge et le sexe du patient jouent un rôle majeur dans l'évolution de la maladie: les changements structurels de la glande thyroïde chez les femmes sont diagnostiqués plus souvent que chez les hommes.

Symptomatologie

Les symptômes du goitre nodulaire peuvent presque ne pas se manifester, en particulier dans les cas où des changements structurels se produisent sur un fond hormonal normal. Comment pouvez-vous diagnostiquer une maladie dans ce cas? Le premier signe est un élargissement visuel de la glande thyroïde ou la présence de bosses évidentes. Avec l'augmentation des nœuds, les symptômes suivants peuvent être observés:

  • essoufflement, qui est aggravé par l'inclinaison ou la rotation de la tête;
  • difficulté à avaler;
  • malaise chatouiller;
  • toux
  • diminution de l'immunité, qui s'accompagne de rhumes fréquents, bronchite.

Le goitre nodulaire toxique, avec une production accrue d'hormones, s'accompagne des symptômes suivants:

  • états fébriles accompagnés de variations de la température corporelle;
  • symptômes de tachycardie;
  • surexcitation nerveuse, tremblement des membres;
  • perte soudaine de poids et d'appétit;
  • transpiration excessive;
  • troubles de la menstruation;
  • avec un cours prolongé de la maladie, la saillie des yeux est possible;
  • selles bouleversées (généralement la diarrhée).

Goitre nodulaire à production réduite de substances hormonales:

  • la bradycardie;
  • frissons causés par une diminution de la température corporelle;
  • l'hypotension;
  • les poches, les poches;
  • troubles du sommeil, léthargie générale, dépression, troubles de la mémoire, performances et activité cérébrale;
  • gain de poids;
  • violation de cycle.

Le traitement et les symptômes du goitre nodulaire de la glande thyroïde sont directement liés les uns aux autres: la production de substances hormonales détermine le degré d’intervention - du traitement médicamenteux traditionnel à la chirurgie.

Diagnostics

Il est possible de diagnostiquer la maladie en utilisant des ultrasons, l'étude détermine la présence de changements structurels et le nombre de nœuds ou de kystes, ainsi qu'une augmentation de l'organe.

Les autres méthodes de diagnostic supplémentaires sont:

  • TAPB (biopsie de ponction avec une aiguille fine), qui est prescrit pour l'examen cytologique des changements structurels;
  • le patient doit être examiné pour le niveau d'hormones (TSH, T3 et T4), d'hormone parathyroïdienne (PTH) et d'anticorps auto-immuns aux hormones thyroïdiennes (ATPO, ATH);
  • scintigraphie, radiographie, méthode de balayage radioisotope;
  • CT et IRM.

Les méthodes permettent de clarifier la nature des modifications morphologiques de la glande thyroïde et de déterminer comment traiter le goitre nodulaire.

Traitement

Comment traiter un goitre de la glande thyroïde dépend de nombreux facteurs. La méthode traditionnelle fournit les options suivantes:

  • observation de l'endocrinologue pour le niveau hormonal et l'état de la glande thyroïde lors de la nomination de préparations de thyroxine. En outre, des suppléments d'iode, des vitamines et des immunomodulateurs peuvent être prescrits;
  • L'exérèse chirurgicale de la glande ou de sa partie est prescrite par le résultat d'une biopsie, lorsque le médecin traitant est sûr que la formation est maligne. Le patient qui s'est débarrassé de la glande prendra des préparations hormonales jusqu'à la fin de sa vie. L'opération est une indication pour éliminer la pression sur les organes et les tissus voisins, ainsi que pour éliminer les défauts cosmétiques.
  • Le traitement du goitre à l'iode radioactif est envisagé lorsque la chirurgie présente des contre-indications. Avec leur aide, on obtient le développement inverse: la préparation, qui est toxique pour le néoplasme, est transportée par le sang, atteignant les nœuds et est exposée au rayonnement. Cette méthode permet de réduire le volume de la tumeur jusqu'à 80%.

Comment se débarrasser du goitre, s'il est déjà apparu? Dans les cas où il est petit, ne grandit pas, ne provoque pas de troubles hormonaux et de dysfonctionnement de la glande thyroïde, ne viole pas la proportion du cou, il est déconseillé de le traiter avec des médicaments, afin de ne pas provoquer le développement d'une croissance rapide.

Traitement sans chirurgie

Le traitement du goitre nodulaire, qui ne nécessite pas de prescription de médicaments et le traitement traditionnel, peut être ajusté à l'aide de recettes populaires. Ce sont d'excellents remèdes qui ne perturbent pas l'équilibre hormonal, agissent avec douceur et sans agressivité, ce qui est très important pour le traitement du goitre nodulaire de la thyroïde. En appliquant toutes les méthodes populaires, vous devez d’abord consulter votre médecin.

Recettes et méthodes de traitement du goitre nodulaire par des remèdes populaires:

  • Compressez la recette: écrasez les noix vertes fraîches (2 morceaux), versez de l'eau bouillante (200 ml) et laissez reposer pendant environ une heure. L'agent est humidifié avec des chiffons de coton, en le mettant sous le papier de compression sur le cou, aucun réchauffement supplémentaire n'est nécessaire, il est préférable de renforcer le papier avec un mouchoir fin ou un large bandage. Compresse imposer à 1 - 2, augmentant progressivement le temps à 5 - 6 heures;
  • recette de la pommade: racine devyasila livre dans un mortier (100 gr), versez l'huile intérieure fondue ou toute huile végétale (300 gr.), le mélange est étiré dans un bain-marie pendant environ 3-4 heures. La pommade refroidie est utilisée pour la nuit, sous un papier compressé;
  • Une option éprouvée pour le traitement du goitre nodulaire de la glande thyroïde avec des remèdes populaires est la recette pour infusion avec un cocklebur. Dormish ou goitre (2 parties) mélangé à une racine de pissenlit (1 partie), à ​​des feuilles d'ortie (3 parties), à l'herbe des ajoncs (1 partie) et à des graines de mordovnik (1 partie). 2 cuillères à soupe cuillères du mélange versez 450 ml d'eau bouillante, maintenez pendant 10 minutes dans un bain-marie. Boire, divisé en quatre parties, après refroidissement;
  • traitement de goitre toxique, une recette pour bouillon avec goitre: goitre, trèfle blanc - 1 partie, panaché, panache, aubépine - 2 parties, points noirs, champ de menthe poivrée, agape - 2 parties. À 1 cuillère à soupe. une cuillerée de matières premières - 200 ml d’eau bouillante; la décoction est infusée pendant 15 minutes au bain-marie et 30 avant filtration. Ensuite, prenez un tiers de verre, trois fois par jour, en apportant le volume initial avec de l’eau bouillie;
  • infusion de recette pour le traitement du goitre multinodulaire à la maison: prenez l'infusion de gants d'argent, en insistant pour une cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillante pendant 2 heures. Buvez un quart de tasse 4 fois par jour, un cours de 2 mois.

Traitement du goitre toxique avec utilisation d'hormones, sous la surveillance d'un endocrinologue et surveillance constante des ultrasons.

Les remèdes populaires sont un excellent traitement pour le goitre avec de petits changements nodulaires, l’essentiel est qu’il n’y ait pas d’intolérance individuelle aux herbes. Traiter le goitre de la glande thyroïde avec des remèdes populaires est plus long, mais plus sûr: tout médicament contient une quantité minimale d'ingrédients actifs et élimine complètement un déséquilibre marqué des substances hormonales, comme lors de la prescription d'un traitement hormonal substitutif.

Pronostic et prévention

Avec le goitre nodulaire, le pronostic détermine le fonctionnement de la glande thyroïde: avec une production hormonale normale, il est très favorable, le risque de développer un cancer est minime. Avec les changements de fond hormonal, les prévisions déterminent la nomination réussie de fonds pour correction. Le risque de développement en oncologie dans ce cas augmente.

Comment guérir le goitre, s'il est déjà apparu? Un goitre non toxique peut être guéri, il n'est pas mortel et ne dégénère pas souvent en oncologie. La prévention et le traitement de la maladie consistent en l’addition d’additifs alimentaires et d’agents contenant la quantité nécessaire d’iode, ainsi que l’inclusion dans l’alimentation de produits à teneur en iode: algues, fruits de mer, poisson, myrtille, kaki, figues, foie de morue.

Goitre nodulaire de la glande thyroïde: symptômes et traitement

Le goitre nodulaire n'est pas une pathologie distincte, mais un terme collectif qui inclut diverses formations focales de la glande thyroïde, limitées à partir de son tissu inchangé par la capsule. En règle générale, les nœuds sont déterminés par palpation et / ou visibles lors d'une échographie ou de toute autre méthode de visualisation. Chaque maladie, accompagnée de la formation de nœuds dans la glande thyroïde, se caractérise par sa structure morphologique particulière.

Vous découvrirez les causes et les symptômes de cette maladie, ainsi que les principes de son diagnostic et de son traitement, dans notre article.

Classification

Le syndrome du goitre nodulaire accompagne généralement ces maladies:

  • adénome folliculaire de la glande thyroïde;
  • goitre colloïdal nodulaire;
  • thyroïdite auto-immune (sa forme hypertrophique caractérisée par la formation de faux ganglions);
  • kyste thyroïdien;
  • tumeurs malignes de cet organe.

Le nombre de lésions focales dans la thyroïde peut varier considérablement et leurs relations, pour ainsi dire, avec les tissus environnants diffèrent également. En fonction de ces caractéristiques, il y a:

  • noeud solitaire (la formation de la glande thyroïde est unique et limitée à la capsule);
  • goitre multinodulaire (beaucoup de nœuds, chacun d'eux est enfermé dans une capsule et est séparé des autres);
  • goitre nodulaire congloméré (plusieurs formations sont définies dans la glande thyroïde, chacune d'entre elles est limitée à la capsule, mais elles ne sont pas situées séparément les unes des autres, mais sont soudées ensemble - elles forment des conglomérats);
  • goitre mixte (la glande thyroïde est élargie de façon diffuse, on y trouve 1 ou plusieurs nœuds).

Selon les résultats obtenus lors de la palpation (sondage) de la glande thyroïde, il existe 3 degrés de goitre:

  • 0 - la taille de la glande thyroïde est dans les limites normales; il n'y a pas de goitre;
  • I - une ou les deux parties de la glande thyroïde sont élargies; ceci est déterminé par la palpation, mais visuellement dans la position normale (à plat) du cou, il est imperceptible;
  • II - l'élargissement de la glande thyroïde est perceptible à l'œil nu, même avec la localisation physiologique du cou; La palpation est déterminée par l'augmentation d'une ou des deux parties du corps.

Les causes et le mécanisme du développement de la pathologie

Les facteurs causaux de diverses maladies conduisant à l'apparition de nœuds dans la glande thyroïde sont également différents.

  • Le goitre colloïdal nodulaire se développe dans presque 100% des cas dans le contexte d’un déficit du régime alimentaire humain en iode;
  • les kystes de la glande thyroïde se forment à la suite de petites hémorragies, d'hyperplasie folliculaire ou de dystrophie des ganglions formés dans le goitre colloïdal nodulaire;
  • adénome folliculaire se produit en raison de la sécrétion accrue de TSH, ainsi que en violation des fonctions du système nerveux autonome;
  • la cause de la thyroïdite auto-immune est une prédisposition génétique à cette pathologie en combinaison avec l'exposition à l'organisme de facteurs environnementaux défavorables;
  • le cancer de la thyroïde survient pour des raisons encore inconnues; on croit que le risque de son développement augmente avec les mutations de certains gènes, ainsi que par suite de l'exposition à cet organe du rayonnement.

Si la glande thyroïde manque d'iode, elle est influencée par un certain nombre de facteurs stimulants qui sont essentiels à la synthèse de la quantité requise d'hormones de cet organe dans le contexte d'une déficience de la substance-substrat (le même iode). Ces processus entraînent soit un grossissement diffus de la glande thyroïde, soit la croissance de groupes individuels de ses cellules, à partir desquels se forment en fait les nœuds.

La pathogenèse des tumeurs bénignes et malignes de la glande thyroïde est assez compliquée et n'est pas encore complètement comprise. On sait que sous l’influence de certains facteurs néfastes (en particulier les radiations), les cellules individuelles de cet organe commencent à se diviser activement et de manière incontrôlable; leur nombre augmente donc et une tumeur apparaît. Certaines substances qui favorisent la croissance cellulaire (en particulier l'hormone stimulante de la thyroïde) et des mutations de certains gènes participent également à ces processus.

Symptômes de goitre nodulaire

Le tableau clinique de cette pathologie ne se caractérise pas par des symptômes vifs et de nombreux signes caractéristiques. Souvent, les patients aux premiers stades de la maladie ne se plaignent pas du tout. Par la suite, les nœuds en croissance peuvent comprimer les organes entourant la glande thyroïde - l'œsophage, la trachée, provoquant les manifestations cliniques correspondantes:

  • difficulté à avaler;
  • insuffisance respiratoire, essoufflement;
  • changement de timbre vocal jusqu'à sa perte (conséquence de la parésie des cordes vocales).

Le fait de lever les mains du patient au-dessus de sa propre tête peut être accompagné de bleus et de poches du visage, de vertiges marqués, voire même d'évanouissements. Ce symptôme s'appelait le nom de l'auteur "symptôme de Pemberton".

Si un vaisseau est déchiré dans la région du nœud et que survient une hémorragie, cela entraîne l’apparition d’une douleur intense et soudaine dans la région de la lésion.

Principes de diagnostic

Si un médecin (généralement, un endocrinologue s'occupe de cette pathologie) découvre un ou plusieurs nœuds de la glande thyroïde, il devra identifier la cause qui a provoqué cette affection. La recherche de diagnostic comprend toujours 4 points:

  • recueil de plaintes et d'anamnèse;
  • examen objectif de la glande thyroïde;
  • méthodes de recherche en laboratoire;
  • diagnostics instrumentaux.

Considérez chacune d’elles plus en détail.

  1. Au stade de la collecte des plaintes et de l'anamnèse, des informations sur le lieu de résidence du patient dans la zone de carence en iode, sur les effets des radiations radioactives sur son corps peu de temps avant le développement de la pathologie actuelle, le moment auquel se manifestent les premiers symptômes de la maladie, la présence d'une maladie thyroïdienne chez le patient ou ses proches est d'une grande importance..
  2. En examinant le patient, le médecin peut détecter un élargissement de la glande thyroïde ou de son nœud individuel (il peut devenir perceptible "à l'œil" dans la position du patient avec la tête rejetée en arrière). La palpation de la glande permettra d’évaluer la taille et la structure de l’organe, de détecter un ou plusieurs néoplasmes focaux, de déterminer approximativement leur emplacement, leur taille, leur densité, leur douleur et leurs relations avec les tissus environnants. Déjà, seules ces caractéristiques peuvent aider un spécialiste à établir un diagnostic préliminaire. En plus de la glande thyroïde elle-même, le médecin palpera nécessairement les ganglions lymphatiques régionaux (cervicaux).
  3. Le diagnostic de laboratoire repose principalement sur la détermination du taux de thyréostimuline dans le sang. Si sa concentration est réduite, le sang est repris pour analyse, mais le contenu en thyroxine libre et en triiodothyronine libre est déterminé en même temps. L'augmentation de ces indicateurs suggère que la fonction de la glande thyroïde est également accrue, c'est-à-dire qu'il y a une thyréotoxicose. En cas de suspicion de cancer de la thyroïde, il sera recommandé au patient de faire un test sanguin pour déterminer le niveau de calcitonine qu'elle contient et certains marqueurs histochimiques.
  4. Des méthodes de diagnostic instrumentales au patient peuvent être recommandées:
  • Échographie de la glande thyroïde (réalisée en cas de suspicion de l'une de ses pathologies, permet d'évaluer la taille, la structure du corps, de détecter des tumeurs et de décrire en détail leurs caractéristiques);
  • scintigraphie de cet organe au technétium radioactif (méthode de recherche très sensible; mise en oeuvre avec confirmation en laboratoire de la thyréotoxicose pour identifier la nosologie qui l'a provoquée, lorsque le goitre se propage au-delà du sternum, en cas de détection de tissu thyroïdien à la place atypique pour lui ou métastase du néoplasme malin de cet organe) ;
  • une biopsie des nodules thyroïdiens par aspiration à l'aiguille fine, ou prochainement TAB (la méthode de recherche la plus précise pour déterminer de manière fiable la structure morphologique des ganglions, et donc pour vérifier la pathologie) est réalisée si le patient a des nodules thyroïdiens plus grands que 10 mm (dans une telle situation, la taille des formations n'a pas d'importance), ainsi qu'une augmentation du site de plus de 5 mm lors de l'examen de la dynamique);
  • radiographie thoracique avec contraste préliminaire de l'œsophage (l'étude est réalisée si le patient a un goitre large ou une multitude de ganglions présentant des symptômes de compression des organes du cou (oesophage et trachée));
  • La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique (ils sont effectués dans des situations de diagnostic difficiles et lorsque l'on soupçonne un cancer de la thyroïde).

Principes de traitement

La tactique du traitement dépend de la maladie qui a conduit au goitre nodulaire.

En cas de goitre colloïdal, les options de traitement suivantes sont possibles:

  • observation dynamique;
  • traitement avec des médicaments contenant de l'iode;
  • intervention chirurgicale;
  • radiothérapie à l'iode radioactif.

Dans le cas de la thyroïdite auto-immune, une surveillance du patient peut être recommandée dans le traitement dynamique ou le traitement de substitution par les hormones thyroïdiennes (en cas d’hypothyroïdie).

Le cancer de la thyroïde nécessite une intervention chirurgicale - retrait de la glande thyroïde en association avec une radiothérapie ultérieure à l'iode radioactive et la prise de préparations de L-thyroxine.

Le traitement de l'adénome folliculaire consiste à l'enlever et à un examen histologique urgent du matériel obtenu lors d'une intervention chirurgicale.

L'observation dynamique sans aucune mesure thérapeutique peut être recommandée chez les patients âgés (60 ans et plus) atteints d'un goitre de degré I, provoqués par un goitre colloïdal nodulaire, mais dans des conditions de fonctionnement normal de la glande thyroïde. Elle consiste à étudier le niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang et la taille des formations dans la glande thyroïde.

Conclusion

Le goitre nodulaire est un syndrome dont le signe principal est la formation de lésions focales dans la glande thyroïde, enfermées dans une capsule de tissu conjonctif. Il n'apparaît pas indépendamment, mais dans le contexte d'autres maladies de cet organe, généralement accompagnées d'une thyréotoxicose.

Les premiers stades de la pathologie ne s'accompagnent d'aucun symptôme désagréable pour le patient; ils passent inaperçus jusqu'à ce que les ganglions se développent à un point tel qu'ils commencent à exercer une pression sur les organes voisins. Ensuite, une personne se plaint de difficultés à avaler, à respirer ou d'un changement de ton de la voix.

Pour établir le diagnostic correct aidera le test sanguin au niveau de la TSH et de la thyroxine, échographie de la glande thyroïde. D'autres méthodes de diagnostic sont utilisées moins fréquemment - en fonction des indications.

Le traitement peut inclure la prise de médicaments contenant de l'iode, la chirurgie, l'exposition à l'iode radioactif. Dans certains cas, aucune mesure thérapeutique n'est requise - le patient est surveillé au fil du temps.

Les patients qui ont retrouvé les symptômes caractéristiques de cette pathologie ne doivent pas être dérangés de consulter un médecin - certaines des maladies qui en sont la cause peuvent même être dangereuses pour la vie. Sois attentif à ta santé!

Quel médecin contacter

Lorsque vous vous plaignez d'une violation de la déglutition ou de la respiration, rappelez-vous de la possibilité d'élargir la glande thyroïde et consultez un endocrinologue à temps. La pathologie peut être détectée lors de l'examen chez le médecin ORL. De plus, vous devrez peut-être consulter un oncologue ou un rhumatologue (dans le cadre d'un processus auto-immunitaire).

La première chaîne de télévision municipale à Odessa, des thérapeutes et endocrinologues et chirurgiens endocrinologues parlent du goitre nodulaire:

Pourquoi un nœud apparaît-il dans la glande thyroïde si les hormones sont normales?

De nos jours, les gens sont de plus en plus confrontés à diverses pathologies du système endocrinien. Il arrive souvent que les lectures d'hormones soient normales et que des problèmes dans ce domaine soient présents.

Parmi ce type de pathologie, la maladie thyroïdienne est fréquente - une augmentation des ganglions glandulaires, qui peut être l’un des signes du cancer.

Comment détecter un goitre si la production d'hormones est normale?

La glande thyroïde est un organe du système endocrinien dont la fonction principale est la production d'hormones. Il est situé sur le devant du cou légèrement au-dessus du sternum, ressemble à un papillon. En savoir plus sur l'emplacement de la glande thyroïde ici.

Chez les gens ordinaires, une augmentation de la glande thyroïde, un changement de sa taille est appelé un goitre. Cette pathologie peut se développer sans perturbation hormonale. Cependant, l'oncologie peut être présente.

Les types courants de goitre sont:

  • Le goitre nodulaire, le nom parle de lui-même, dans la structure du tissu thyroïdien, des nœuds sont formés, ce qui représente une augmentation des sections individuelles de la glande thyroïde; changement dans la taille de la glande thyroïde est inégale.
  • Le goitre diffus, une augmentation de tissu est observée de manière uniforme et uniforme, sans la présence de nœuds, est commun chez les personnes présentant une carence en iode.
  • Le goitre kystique est un grossissement inégal des tissus, ainsi que dans le cas d'un nodulaire, mais le changement dans les tissus se produit par le biais de formations colloïdales au sein de la structure thyroïdienne, qui sont des zones remplies d'un fluide visqueux.

Prenons un cas particulier de goitre nodulaire diffus. Une telle maladie ne peut être détectée que par ultrasons. Souvent, une personne découvre cette pathologie par hasard lorsqu'elle examine d'autres organes.

Se produit souvent lorsque les symptômes du goitre se remarquent:

  • La formation de gonflement dans le cou.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devriez sans hésiter consulter un médecin. Au fil du temps, les symptômes de la pathologie commencent à apparaître de manière intensive.

Symptômes sans perturber la production d'hormones:

  • L'apparition d'attaques de toux sèche associée à une irritation de la trachée due à une augmentation du tissu thyroïdien.
  • Sensation inconfortable à l'avant du cou (sensation de «col»).
  • L'apparition d'essoufflement et d'étouffement lorsque vous tournez le cou.
  • Gêne en avalant.
  • Changement visible en goitre.
  • Transformation de la voix.

Symptômes apparaissant avec une production d'hormones réduite:

  • Température corporelle basse observée (hypothermie), associée à une diminution du taux de métabolisme.
  • Problèmes cardiaques, hypotension artérielle, diminution de la fréquence cardiaque et arythmie.
  • L'apparition d'œdème.
  • Insomnie nocturne et vice versa, somnolence durant le jour.
  • L'obésité.
  • La dépression
  • La détérioration de la mémoire, l'activité cérébrale, l'apparition d'inhibition.
  • Violation de la structure des ongles, élasticité de la peau.
  • Perte de cheveux
  • Aucune envie de sexe.
  • Violation du cycle menstruel.
  • Complication de l'intestin.

Symptômes dépassant les hormones contenant de l'iode:

  • Augmentation de la température corporelle (hyperthermie).
  • Tachycardie, indépendamment de l'effort physique.
  • La manifestation de l'agressivité et de l'irritabilité.
  • Perte de poids avec augmentation de l'appétit.
  • Transpiration
  • Pincer les yeux vers l'avant (maladie de Basedow).
  • Diarrhée, troubles intestinaux, douleurs abdominales.

Les problèmes de thyroïde et de déficience hormonale de la TSH, de la T3 et de la T4 peuvent avoir des conséquences graves, telles qu'un coma hypothyroïdien ou une crise thyréotoxique souvent fatales. Mais l'endocrinologue Alexander Ametov assure qu'il est facile de guérir la glande thyroïde, même à la maison, il suffit de boire. Lire plus »

Que peut causer des noeuds?

La raison pour laquelle les nœuds apparaissent sur la glande thyroïde:

  1. Carence en iode dans les aliments, le sol et l’eau;
  2. Prédisposition génétique;
  3. Mauvais mode de vie;
  4. L'usage de drogues;
  5. La présence d'infections, virales et bactériennes.

En cas de dérégulation, des anticorps sont produits qui détruisent les tissus de la glande thyroïde (sous forme de corps étranger).

Comment diagnostique-t-on la maladie thyroïdienne?

La taille de la glande thyroïde chez un homme en bonne santé est de 25 ml et celle d'une femme d'environ 18 ml. Détails sur la taille normale de la glande thyroïde chez les femmes, nous avons écrit ici.

  • Les premiers symptômes de cette maladie sont déterminés par la méthode de palpation (palpation de l'endroit sur le cou où se trouve la glande thyroïde).
  • Le moyen principal de déterminer le diagnostic d’un patient est l’échographie (US), la tomodensitométrie, le balayage aux radionucléides et la biopsie par ponction.
  • Des diagnostics fiables sont des tests de laboratoire. Lors du don de sang, il est nécessaire d'indiquer quels médicaments sont utilisés, car beaucoup affectent les résultats du test.

À l'aide de telles études, il est possible de déterminer plus précisément la forme et le volume de la glande thyroïde, de détecter la formation de néoplasmes et d'autres données.

Thyrotropine (hypophyse - TSH)

Ce type d'étude est attribué aux patients en présence de nœuds. Les indications normales de TSH chez l’adulte sont de 0,3 à 4,0 miel / l, chez les enfants de 5 à 14 ans, 0,4 à 5,0 miel / l.

  • Par conséquent, si le taux de TSH est inférieur à 0,3 miel / l, une grande quantité d’hormones contenant de l’iode est produite, une stimulation à la thyrotropine n’est pas nécessaire. Le plus souvent observé chez les femmes enceintes, assis sur des régimes stricts soumis à un stress.
  • Si le niveau de TSH est supérieur à 6 miel / l, le fonctionnement normal de la glande est abaissé, son travail est soutenu par la TSH. Cela se trouve chez ceux qui ont des tumeurs cancéreuses.

En savoir plus sur l'analyse de l'hormone TSH: la norme pour les femmes par âge et pendant la grossesse, à lire ici.

Triiodothyronine (T3)

  • Niveau normal: - T3 total 1,2-2,8 nmol / l; - T3 gratuit 2,5-5,8 pmol / l.
  • Une augmentation de la concentration en T3 indique la présence d'un goitre nodulaire (un goitre est un follicule élargi qui produit une hormone).
  • Une concentration réduite de T3 suggère la présence d'un kyste, d'un adénome ou d'une tumeur maligne.

Thyroxine (T4)

Lectures normales: T4 total 64-142 nmol / l; T4 libre 11-25 nmol / l.

De telles études sont également effectuées avec un faible niveau de TSH, et si la concentration de TSH est élevée, alors les valeurs de T4 libre sont déterminées.

La réponse à la question: que signifie TTG au-dessous de la normale? - trouve ici.

Calcitonine

  • Chez une femme en bonne santé, les lectures de calcitonine vont de 0 à 28 pg / ml,
  • chez les hommes –0–20 pg / ml.

Les taux excessifs indiquent la présence d'une tumeur maligne (cancer de la thyroïde).

À quel point les nœuds de la glande thyroïde sont-ils dangereux?

Si une glande thyroïde est trouvée chez un patient, il est nécessaire de déterminer la cause de sa formation, car elle peut indiquer de nombreuses maladies.

Lorsqu'une telle pathologie (nœud) est trouvée chez un patient, une question très importante se pose à un spécialiste: «Quelle est la nature du nœud chez un patient?

Il existe les types de nœuds suivants:

  1. Goitre nodulaire diffus;
  2. Éducation maligne;
  3. Goitre multinodulaire;
  4. Adénome folliculaire;
  5. Vrai kyste;
  6. Goitre nodulaire conglomère;
  7. Goitre nodulaire endémique.

Un seul nœud indique:

  • Tumeur maligne;
  • Adénome sous-développé;
  • Adénome dégénératif bénin (tumeur);
  • Goitre colloïde;
  • Ciste dont le corps contient du liquide.

À son tour, l'éducation dans la glande thyroïde est également divisée en types:

Prévention de la maladie thyroïdienne

Avec la prévention de telles maladies, vous devez mener une vie saine. Par conséquent, vous devriez suivre la nourriture, faire du sport (jogging, natation, ski, etc.), créer un environnement sans stress. Si, dans la région où le patient vit peu de produits contenant de l'iode, utilisez davantage de sel iodé.

Produits qu'il est également recommandé d'utiliser:

  • Algues et algues
  • Noix (sauf les cacahuètes).
  • Au miel
  • Thé vert
  • Rose Musquée et autres.

Il est nécessaire de limiter, voire d’éliminer complètement de votre régime alimentaire des produits tels que:

  • Soupes en poudre.
  • Restauration rapide
  • Moutarde
  • Diverses marinades.
  • Alcool
  • Produits contenant du sucre.

Rappelez-vous que l'apparition de la maladie peut être prévenue:

  • Si vous vous souciez de votre santé,
  • Soigneusement traiter votre corps.
  • N'oubliez pas que vous devez périodiquement passer un examen médical pour avoir le temps d'arrêter la maladie.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones