La glande thyroïde est un organe du système endocrinien, qui stocke l'iode et produit des hormones contenant de l'iode qui sont impliquées dans presque tous les processus métaboliques et qui affectent la croissance des cellules du corps. Les troubles dans le travail de cet organisme conduisent au développement de diverses maladies, dont l’un est un goitre toxique diffus, également connu sous le nom de maladie à Grammé. Qu'est-ce que la maladie de Basedow, quelles sont les causes qui ont conduit à son développement et quelles méthodes de traitement permettent de s'en débarrasser?

Description générale de la maladie

Comme Wikipedia l'indique, la maladie de Bazedov est une maladie auto-immune qui se développe à la suite d'une augmentation de l'activité de la glande thyroïde. Elle commence à produire des hormones thyroïdiennes à un rythme accéléré, ce qui entraîne une intoxication du corps (thyrotoxicose).

L'activité accrue de la glande thyroïde entraîne la croissance de son tissu diffus, caractérisé par une augmentation significative de l'organe (goitre), ainsi que l'excitation du système nerveux et le renforcement des processus métaboliques généraux entraînant des modifications de tous les organes et systèmes du corps humain.

La maladie de Bazedovoy se produit dans 1 des 100 représentants de l'humanité, ce qui la rend assez commune. Dans le même temps, chez les femmes, la maladie de Basedow se développe beaucoup plus souvent que chez les hommes. Et ses principaux symptômes commencent à apparaître à l’âge de 30 à 50 ans. Cependant, les enfants et les adolescents peuvent également souffrir de cette maladie.

Causes de la maladie

Les causes de la maladie de base ne sont pas entièrement comprises par les spécialistes. À leur avis, le facteur fondamental est l'hérédité, transmise de diverses manières.

La maladie survient en raison de la fonction erronée du système immunitaire, qui commence à un rythme accéléré pour produire des anticorps qui détruisent leurs propres cellules. Dans ce cas, il est prouvé que le système immunitaire des personnes atteintes de la maladie de Grave produit une protéine anormale qui induit l’activité de la glande thyroïde.

Il y a d'autres facteurs menant au développement de cette maladie.

  • Sexe féminin Les médecins ont noté que la maladie était le plus souvent transmise par une génération à des membres féminins de la famille. C'est-à-dire que si grand-mère a souffert de la maladie de Grave, elle est donnée à sa petite-fille.
  • Maladies inflammatoires et virales fréquentes entraînant des perturbations du système immunitaire. Les médicaments utilisés pour les traiter ont un impact significatif sur le développement de la maladie.
  • Autres maladies associées à une altération de la fonction des systèmes immunitaire et endocrinien, notamment le diabète, le vitiligo, l'hypoparathyroïdie.
  • Violation du foie et des glandes surrénales.

Il a également été noté que la maladie se développait très souvent chez les personnes ayant subi des chocs neuropsychiques. Son développement est influencé par diverses infections, par exemple la tuberculose, qui provoque des lésions toxiques de la glande thyroïde.

Symptômes de la maladie

Une manifestation externe caractéristique de la maladie de Graves est une exophtalmie. C'est le premier signe de la progression de la maladie. Cette caractéristique peut être vu dans la photo de certaines personnalités célèbres. Ils montrent clairement un épaississement du cou, qui est à l'origine de la prolifération de la glande thyroïde.

Les hormones produites par la glande thyroïde remplissent de nombreuses fonctions physiologiques importantes.

Pour cette raison, les symptômes de la maladie grave se manifestent par divers signes.

  • Au niveau du système cardiovasculaire, on observe des violations de la fréquence cardiaque, ainsi que leur rythme et leur consistance (arythmie), une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie), ainsi qu'une augmentation persistante de la pression artérielle. En raison de la violation de la circulation sanguine, le cœur subit une surcharge importante entraînant l'apparition de patients souffrant de dyspnée et de douleurs thoraciques.
  • Manifestations endocriniennes exprimées dans des processus métaboliques améliorés. Ce facteur conduit au fait qu'une personne malade perd rapidement du poids, malgré son appétit accru et son régime alimentaire habituel. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé et, dans certains cas, la menstruation cesse complètement.
  • Manifestations dermatologiques associées à une transpiration accrue, à des modifications de la structure des plaques à ongles et à leur destruction ultérieure. Ces personnes ont des capillaires dilatés, ce qui conduit à un rougissement de la peau. Et 5% des cas développent un œdème de la peau et des tissus sous-cutanés.
  • Problèmes neurologiques associés aux mains tremblantes, en particulier dans une position étendue. Les personnes souffrent de faiblesse générale et de fatigue, de maux de tête, d'anxiété et d'anxiété. À la suite de la maladie, le sommeil est perturbé et les réflexes tendineux augmentent.
  • Perturbation du système digestif. L'augmentation du métabolisme a pour conséquence que les aliments consommés n'ont pas le temps de se digérer ni de s'assimiler, ce qui entraîne l'apparition d'une diarrhée. Très rarement, la maladie peut être accompagnée de nausées et de vomissements.
  • Dysfonctionnement des organes visuels. Une des caractéristiques de cette maladie est la «maladie de la thyroïde des yeux», qui se traduit par la montée de la paupière supérieure et la descente de la paupière inférieure. Dans certains cas, les paupières ne peuvent pas se fermer lors de la fermeture des yeux. Dans les cas avancés, les personnes atteintes de la maladie de Grave ne peuvent pas cligner des yeux. De ce fait, la membrane muqueuse des yeux est très sèche. Les personnes malades ont des défauts du champ visuel et la pression intra-oculaire augmente. En conséquence, l'acuité visuelle diminue progressivement, conduisant à la cécité.
  • Manifestations dentaires exprimant plusieurs caries.
  • La crise thyréotoxique est la condition la plus dangereuse résultant d’un cours compliqué de la maladie.

Stade de la maladie

Maladie de Basedow - une maladie qui se produit en plusieurs étapes.

  • La première étape peut se développer pendant des décennies. Il se caractérise par un léger degré de dommage et n'altère pratiquement pas la qualité de vie du patient. Ses seules manifestations sont une légère augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 100 battements par minute, ainsi qu'un déficit de masse corporelle ne dépassant pas 10%.
  • Le deuxième stade est caractérisé par un degré de gravité modéré, caractérisé par une hypertension artérielle persistante accompagnée d'une augmentation de la fréquence cardiaque supérieure à 100 battements par minute. Dans le même temps, le manque de poids augmente à 20%.
  • La troisième étape est la plus difficile, car dans ce cas, presque tous les systèmes corporels sont affectés. Le cœur de ces patients est soumis à une pression énorme et diminue donc à un rythme de plus de 120 battements par minute. En conséquence, une personne, même au repos complet, absorbe 80% plus d'oxygène qu'une personne en bonne santé de constitution similaire. Les patients maigrissent énormément, ce qui entraîne un déficit pondéral supérieur à 20%.

Les symptômes suivants peuvent indiquer une légère violation des fonctions de la glande thyroïde:

  • rougeur et larmoiement des yeux;
  • yeux brillants;
  • distorsion de la perception visuelle, exprimée par une scission d'objets;
  • la peur de la lumière et le sentiment que du sable a été versé dans les yeux;
  • gonflement des deux jambes avec des changements dystrophiques graves, accompagnés de démangeaisons.

Si le goitre est gros ou trop bas, il se produit un pincement des vaisseaux, de l'œsophage et de la trachée. Les signes suivants indiquent ce facteur:

  • toux et suffocation;
  • poches et assombrissement de la peau;
  • difficulté à avaler des aliments solides.

Dors mal - alors lis! Flaccidité, irritation, fatigue - symptômes familiers? Les scientifiques ont prouvé qu'il s'agissait d'un mauvais rêve. Lire la suite »»

Diagnostic de la maladie

L'endocrinologue peut reconnaître la maladie de Baseow dès l'examen initial du patient. Pour confirmer le diagnostic, le médecin prescrit un ensemble de mesures de diagnostic:

  • test sanguin pour les hormones, qui incluent TSH, T3 et T4;
  • études immunologiques au cours desquelles la présence d'anticorps dirigés contre le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde est déterminée;
  • échographie de la glande thyroïde;
  • dans de rares cas, un scan de la glande thyroïde est effectué.

Les diagnostics, y compris les ultrasons, montrent des changements dans la structure de la glande thyroïde. En présence de violations, ce corps s'assombrit et acquiert une hétérogénéité. Également dans les tissus de la glande thyroïde, le flux sanguin a considérablement augmenté.

Le diagnostic, dans lequel le balayage de la glande thyroïde est effectué, permet de déterminer sa capacité à capter l'iode. Cette méthode est utilisée en cas de suspicion de thyroïdite auto-immune. En cas de maladie de Graves, l'absorption d'iode par la glande est améliorée et, dans la thyroïdite, au contraire, elle est réduite.

Événements médicaux

Lorsqu'il choisit une méthode de traitement de la maladie grave, le médecin se concentre sur le sexe, l'âge et les caractéristiques physiques du patient. Le désir des femmes d’avoir des enfants est également à souligner. S'il n'en a pas besoin, elle peut être affectée à n'importe quelle option de traitement.

Il existe trois méthodes de traitement:

  • conservateur;
  • chirurgical;
  • radiothérapie à l'iode radioactif.

Le plus populaire est la méthode conservatrice ou médicale. Il implique la nomination de malades des médicaments cytotoxiques qui empêchent la croissance ultérieure du tissu diffus de la glande thyroïde.

Ce traitement peut réduire le rythme cardiaque, augmenter le poids corporel, éliminer les tremblements de la main et la transpiration anormale, ainsi que normaliser la pression artérielle. En plus des médicaments cytostatiques, les patients âgés de ½ à 2 ans devront prendre d’autres médicaments hormonaux, ainsi que des médicaments qui éliminent les autres manifestations de la maladie.

Solution chirurgicale et traitement à l'iode radioactif

L'intervention chirurgicale consiste à enlever une partie de la glande thyroïde, ce qui entraîne une diminution de son activité. Dans ce cas, l'intervention chirurgicale n'est appliquée que si le patient a des réactions allergiques aux médicaments hormonaux ou si le traitement médicamenteux n'a pas donné les résultats souhaités.

L'une des méthodes les plus récentes de traitement des maladies de la glande thyroïde est le traitement à l'iode radioactif, au cours duquel du iode radioactif est injecté dans le corps du patient. Accumulant dans le corps, cette substance détruit les cellules thyroïdiennes malades et en bonne santé, ce qui réduit considérablement son activité.

Caractéristiques du traitement des femmes enceintes

Le traitement des femmes enceintes est compliqué par l'influence probable des médicaments sur le fœtus. Avec la maladie existante, il est conseillé aux femmes de se protéger jusqu'à la fin d'un traitement complet.

Si la grossesse est venue, elle est préservée, en continuant le traitement avec l'utilisation de médicaments à la dose minimale, évitant ainsi une carence en hormones thyroïdiennes chez le fœtus.

Après avoir accouché, une femme peut allaiter son bébé et continuer à être soignée. Dans ce cas, l’enfant devrait faire l’objet d’une surveillance par le pédiatre qui contrôle l’état de sa glande thyroïde.

Après un traitement adéquat, la qualité de vie des patients s’améliore considérablement. Les seules exceptions sont les patients ayant subi une intervention chirurgicale pour enlever une partie de la glande thyroïde. Dans ce cas, l'hypothyroïdie peut se développer.

Prévenir la récurrence de la maladie à l’avenir facilite l’adaptation du mode de vie et de la nutrition. Il n'est pas recommandé à ces personnes d'être exposées à la lumière directe du soleil, y compris les bains de soleil et le bronzage. Ils sont contre-indiqués dans l’utilisation de médicaments et de produits contenant de l’iode, y compris du sel iodé.

Pourquoi une maladie de bazedov se développe-t-elle? Causes et méthodes de traitement

Qu'est-ce qui mène à la maladie gériatrique? Pourquoi cette maladie est-elle dangereuse, pourquoi devrait-elle être remarquée à un stade précoce? Principaux symptômes de la pathologie.

La maladie de Basedow, dont les symptômes et les causes seront discutés dans cet article, est définie par Wikipedia comme une maladie auto-immune provoquée par la production excessive d'hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde. Bien que la plupart des gens connaissent cette violation sous ce nom, il s’appelle en fait un goitre toxique diffus et pour une bonne raison.

Le fait est qu’en raison de l’activité accrue de la thyroïde, le métabolisme tissulaire commence, ce qui entraîne une augmentation de la taille de cet organe, formant ainsi le goitre. Ce processus s'accompagne d'une synthèse excessive de thyroxine et d'autres manifestations diverses pouvant affecter l'ensemble du corps humain.

La maladie de Basedow (goitre toxique diffus, maladie de Graves) se caractérise par une augmentation de la production d'hormones, une augmentation de la glande thyroïde et s'accompagne d'un développement de toxicose.

Pourquoi la maladie se développe-t-elle?

Selon les statistiques, les symptômes de la maladie de Grave se développent le plus souvent entre trente et quarante ans. Un groupe à risque particulier comprend les personnes qui ont déjà eu des problèmes avec le système endocrinien de la famille. De plus, d'autres facteurs prédisposent potentiellement une personne au développement de cette pathologie.

Ces facteurs incluent:

  • L'hérédité
  • La présence d'infections chroniques
  • Maux de gorge chroniques,
  • L'hypoparathyroïdie,
  • La maladie d'Addison,
  • Vitiligo,
  • Diabète sucré
  • L'obésité est supérieure au deuxième degré
  • Utilisation d'iode radioactif,
  • Infections virales.

En général, les causes de la maladie de Grave, comme la plupart des autres maladies auto-immunes, restent inexpliquées. La particularité de telles pathologies est qu’à cause d’elles, le corps commence à percevoir les cellules saines normales comme des objets étrangers. Il essaie de se défendre contre eux en produisant des agents spéciaux, mais finit par se détruire.

La maladie à base de maladie se caractérise par la production d'une protéine spéciale appelée "stimulateur thyroïdien à action prolongée".

Parfois, la maladie de Basedow survient avec un choc mental extrême. Dans ce cas, seule la forme aiguë peut se développer. Si une personne souffre d’une forme chronique, ou si elle est déjà tombée malade, mais qu’elle n’a pas encore présenté de symptômes, des pathologies comme le rhumatisme, la grippe, l’angine aiguë et la chorée peuvent la provoquer (ou l’aggraver).

Il convient également de noter que certaines maladies peuvent ainsi affecter la glande thyroïde et que la maladie de Basedow se développe alors très rapidement. Le plus souvent, cela se produit dans le contexte de dommages toxiques causés à cet organe par la tuberculose.

Le goitre diffus se caractérise par le fait que les lymphocytes commencent à produire une forme anormale de protéine, qui a un effet stimulant sur la glande thyroïde. Cette protéine s'appelle un "stimulateur thyroïdien à action prolongée"

Caractéristiques de l'apparition et de l'effet de la maladie

Bien que le déséquilibre hormonal apparaisse dans n'importe quel organisme, il a été prouvé que l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est beaucoup plus fréquent chez les femmes. Il est difficile de dire exactement ce qui a provoqué un tel impact. Théoriquement, le corps d’une femme est plus susceptible aux perturbations hormonales que le corps d’un homme. Cela est dû à la capacité de porter des enfants et à la période climatique.

Cependant, de grands volumes de l'hormone thyroxine, tout comme sa carence, ont un effet négatif sur de nombreux systèmes organiques. Parmi eux se trouvent:

  • Système cardiovasculaire. La prolifération du myocarde entraîne divers effets irréversibles, tels que la réduction de la taille des tissus mous et l’ischémie.
  • Du foie En raison de la charge accrue, le processus de renaissance grasse commence.
  • La peau. Les patients développent un gonflement causé par des problèmes de courant de drainage lymphatique. Il est également possible que des foyers de nécrose se développent, pouvant par la suite devenir la cause de maladies telles que la septicémie et la gangrène.

La maladie thyroïdienne de Basedow a trois degrés de gravité. Lorsqu'un patient est léger, il n'y a généralement aucun symptôme spécifique. Ceci est possible en l'absence de prédisposition génétique.

L'apparition d'un degré modéré est immédiatement affectée par un certain nombre de facteurs, à la suite desquels l'évolution de la maladie devient plus grave. Dans ce cas, il y a déjà des symptômes vifs. Enfin, le degré grave de la maladie de Basedow (maladie de Basedow) se caractérise par le développement de nombreux processus irréversibles liés qui affectent le plus désagréablement le corps.

Souvent, les gens discutent sur le forum du crétinisme et du goitre toxique diffus. En fait, ces maladies sont opposées. Le crétinisme se développe lorsque la glande thyroïde produit une quantité insuffisante d'hormone, alors que la maladie de Bazedov apparaît uniquement en raison d'une production excessive.

La cause de la maladie de Graves réside dans le mauvais fonctionnement du système immunitaire humain, qui commence à produire des anticorps spécifiques, des anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH, dirigés contre la glande thyroïde du patient.

Comment est la maladie de Basedow?

Les symptômes de la maladie de Graves se développent lentement et progressivement. Premièrement, la pathologie provoque des changements d'humeur soudains et déraisonnables. Au fil du temps, ils ajouteront les signes suivants de maladie grave:

  • Difficulté à dormir
  • Augmentation de l'agitation,
  • Secouant les mains ou les pieds
  • Les attaques de palpitations.

Beaucoup dans un effort pour savoir quels sont les symptômes de cette pathologie, faites attention au changement de poids. En règle générale, les malades perdent beaucoup de poids, mais la situation opposée est possible. Aux stades avancés de la maladie, les caractéristiques suivantes apparaissent:

  • Décoloration de la peau, elles deviennent plus sombres.
  • Le développement d'un œdème dense dans les jambes.
  • L'augmentation de la taille de la glande thyroïde, son sceau. Le goitre qui apparaît ne provoque pas de douleur.

L'hormone thyroxine affectera peu à peu tous les organes du corps humain, ce qui entraînera l'apparition de plus en plus de nouveaux symptômes. Par exemple, familier à de nombreuses photos de la maladie de Bazedovoy, dans laquelle les patients ont des yeux proéminents. Un tel gonflement biologique s'appelle l'exophtalmie. Pour cette condition est caractérisée par la brillance des yeux, leur large divulgation et le gonflement des paupières.

Les symptômes du goitre toxique diffus (maladie grave) sont si spécifiques que les patients posent souvent eux-mêmes un diagnostic, même avant de consulter leur médecin. Chaleur, transpiration, palpitations cardiaques, souvent - interruptions dans le travail du cœur, irritabilité associée à la fatigue, perte de poids

Autres manifestations de la maladie grave

Le problème posé par la maladie liée à l'irrigation sanguine des yeux affecte ensuite fortement le nerf optique. Il peut également causer une conjonctivite et, en l'absence de traitement à long terme, peut également conduire à la cécité.

Si la maladie a affecté le système nerveux central, l'anxiété, les maux de tête et les vertiges seront ajoutés à la liste des symptômes. Avec l'effet sur le système gastro-intestinal chez les patients souffrant de diarrhée commence, nausée avec vomissements occasionnels. Bien que le diabète soit en soi un facteur conduisant à des problèmes de thyroïde, il peut également résulter de leur développement.

Les problèmes avec une glande affectent le reste, par exemple - le sexe. Pour les hommes, les effets de la maladie de Grave peuvent être exprimés en impuissance, tandis que pour les femmes, ils se manifesteront d'abord par un cycle menstruel irrégulier, puis peuvent entraîner une infertilité.

C'est intéressant. La personne la plus célèbre qui a souffert de la maladie de Grave est Nadezhda Krupskaya. Dans ses récentes photos, il est facile de remarquer les symptômes de cette maladie.

Myxedema - un symptôme auquel les médecins font généralement attention lorsqu'ils sont examinés. Ce n'est pas toujours manifesté. Statistiquement, le myxoedème est observé dans dix pour cent des cas de cette pathologie, alors qu'il est localisé sur les jambes.

Un symptôme spécifique de la maladie est considéré comme une modification de la zone oculaire: un lustre prononcé des yeux, un clignotement rare, un symptôme de Dalrymple (yeux grands ouverts). En baissant les yeux, une bande blanche apparaît au-dessus de la pupille.

Diagnostic de la maladie

La pathogenèse de la maladie de Grave rend sa détection précoce très difficile. Cela se produit généralement par hasard lorsque l'on examine un patient pour une autre maladie. Au début du développement, le problème ne peut être identifié qu'en laboratoire.

Cependant, progressivement, la personne commence à présenter des symptômes vifs, très caractéristiques de la maladie de Grave. A ce stade, le diagnostic est déjà complètement facile. Cependant, le patient devra toujours passer un test sanguin pour les hormones. Le plus souvent, le diagnostic est considéré comme confirmé si les résultats indiquent que le nombre de T3 dépasse le nombre de T4.

Faites attention. Parfois, malgré le T3 élevé, le contenu en thyroxine chez l'homme ne dépasse pas la norme, mais il reste en même temps malade.

Pour clarifier le diagnostic, les médecins font attention au nombre de TSH (produite par l'hypophyse). Si ce n'est pas trop grand, alors cela indique le développement de la maladie de Grave. Si le taux est élevé, il peut alors être associé à une hyperthyroïdie hypophysaire. En plus des hormones, des anticorps spéciaux peuvent être trouvés dans le sang du patient, qui sont des marqueurs des problèmes de thyroïde.

Des problèmes dans le processus de diagnostic surviennent parfois lorsque le patient souffre simultanément de plusieurs maladies chroniques. En outre, l'examen rend difficile toute interférence avec le travail d'un système d'organe particulier, par exemple, uniquement du tractus gastro-intestinal. Dans de telles situations, un diagnostic à long terme est nécessaire en prenant en compte tous les symptômes existants.

Une échographie de la glande thyroïde est nécessaire si l’endocrinologue n’effectue pas lui-même une échographie. Dans les cas où une échographie de la glande thyroïde est effectuée directement lors de la consultation d'un endocrinologue, un test sanguin suffit pour un examen.

Comment résoudre le problème?

Le traitement de la maladie grave est accompli de plusieurs manières. Quel que soit le stade, un traitement médicamenteux sera prescrit au patient. Les médicaments clés dans cet effet seront les médicaments cytotoxiques. Dans de rares cas, en tenant compte des particularités du développement de la pathologie, des agents contenant de l'iode sont prescrits.

Selon l'état d'épuisement de la maladie par le corps, des anabolisants et des stéroïdes sont prescrits aux patients. Cependant, dans les cas les plus graves, seule la chirurgie peut avoir un effet significatif. Les opérations sont abordées en premier lieu si le goitre a tellement grossi qu’il exerce une pression sur l’œsophage ou la trachée.

Autres indications pour un traitement chirurgical:

  • L'omission de la glande thyroïde dans le sternum.
  • Fibrillation auriculaire (complication possible).
  • L'absence d'effet de l'utilisation de la pharmacothérapie.

Les remèdes populaires occupent une place particulière dans les tentatives de vaincre la maladie de Basedow. Sur les forums, vous pouvez trouver une variété de recettes différentes, censées aider à améliorer la situation. Si vous voulez les utiliser, vous devez vous rappeler deux choses. Premièrement, même de telles méthodes nécessitent un avis médical. Deuxièmement, les remèdes populaires à eux seuls ne permettront pas de se débarrasser de la maladie, bien qu'ils puissent aider avec la thérapie de base.

  • Infusion de thym. Une cuillère à soupe d'herbes brasser dans un verre d'eau bouillante. Le bouillon doit insister pendant vingt minutes. Il faut prendre du thym trois fois par jour.
  • Collection à base de plantes. Pour lutter contre la maladie de Graves, on peut combiner des feuilles de mélèze, des racines de valériane et des feuilles de menthe poivrée dans des proportions approximativement égales. Deux cuillères à soupe de fruits d'aubépine sont ajoutés à ce mélange. Tous les composants sont mélangés. Il est nécessaire de prendre une cuillère à soupe de la collection résultante et de verser de l’eau bouillante dessus pendant une demi-heure, puis de la filtrer.

La cueillette d'herbe ci-dessus doit être consommée dans un demi-verre deux fois par jour, avant les repas. Ils en boivent dans un mois, après quoi il est nécessaire de faire une pause de 7 à 10 jours. Si nécessaire, répétez le cours.

Maladie de Basedow

L'inflammation de la glande thyroïde est une maladie basale dont la cause principale est l'apparition d'anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH dans le corps.

La maladie se développe sur le fond de "rupture" de la protection immunitaire des lymphocytes. On commence à produire des anticorps contre les cellules de la glande thyroïde. Les lymphocytes ne combattent pas contre les virus et les bactéries, mais contre l’organe.

Causes de la maladie grave

Malheureusement, toutes les causes possibles de la maladie grave n’ont pas encore été étudiées. Le plus souvent, les jeunes de 20 à 40 ans souffrent d’agressivité auto-immune, tandis que les femmes dépassent souvent la maladie plus souvent que les hommes.

Les principales causes de maladie grave incluent:

  • infections virales antérieures;
  • le stress;
  • troubles hormonaux;
  • lésion cérébrale traumatique.

La prédisposition à la maladie grave, selon les scientifiques, est génétiquement héritée. Plus précisément, la maladie elle-même ne se transmet pas «de père en fils», mais s’il existe des êtres humains souffrant du goitre toxique, les proches ont un risque accru de survenue de la maladie.

La maladie de Basedow est une maladie auto-immune catalysée par un mauvais fonctionnement du système immunitaire. Malheureusement, plus souvent que d’autres, les personnes qui ont des pathologistes auto-immuns contractent également la maladie de Basedow.

Diverses infections, lésions du crâne et stress métaboliques peuvent également déclencher la maladie.

Le mécanisme du développement de la maladie de Grave

Le mécanisme de développement de la maladie de Graves est la production d'anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH, ce récepteur est situé à la surface des thyrocytes - les cellules qui constituent la glande thyroïde. Les anticorps stimulent le récepteur de la TSH en raison de la production excessive d'hormones thyroïdiennes. Lorsque les récepteurs sont activés, la production d'hormones thyroïdiennes, de thyroxine et de triiodothyronine est stimulée.

Les hormones thyroïdiennes sont sécrétées dans le sang en quantité importante par la glande thyroïde, ce qui bloque la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde dans l'hypophyse et stimule une augmentation du nombre de cellules thyroïdiennes. La croissance incontrôlée du tissu thyroïdien commence, ce qui conduit à la croissance de la glande thyroïde - goitre, chez 80% des patients, l'œil commence à être endommagé - ophtalmopathie endocrinienne.

Symptômes de la maladie grave

Classiquement, tous les symptômes de la maladie de Graves sont divisés en trois groupes:

  • cardiologique (formes légères, modérées et graves).
  • neurologique;
  • symptômes oculaires.

Selon le système des organes, les symptômes de la maladie grave peuvent être représentés comme suit:

  • Système nerveux Une personne atteinte de maladie grave devient irritable, agitée, agitée. La maladie se caractérise par des contractions involontaires, des peurs gratuites, de l'insomnie et des problèmes de concentration.
  • Système cardiovasculaire. Un symptôme typique de la maladie de Graves est une augmentation de la pression artérielle, une fibrillation auriculaire. Le cœur bat plus souvent, des douleurs thoraciques caractéristiques se développent, une maladie ischémique se développe, des glycosaminoglycanes (mucopolysaccharides avec aminosugars à l'hexosamine) se déposent dans les valves de l'organe, ce qui conduit au prolapsus de la valve mitrale du coeur.
  • Les organes respiratoires dans la maladie grave ne souffrent pas beaucoup. En règle générale, la respiration des patients est légèrement accélérée.
  • Le système reproducteur. Un symptôme caractéristique de la maladie de Graves est la perturbation du système reproducteur. Chez les femmes, le cycle menstruel est perdu, chez les hommes, la puissance diminue. La maladie entraîne souvent des formes d'infertilité sévères et modérées.
  • Le système digestif. En cas de maladie grave, l’acidité du suc gastrique diminue, le péristaltisme intestinal s’accélère et la personne souffre de diarrhée. En outre, les produits de désintégration de la TSH affectent négativement le foie, le patient développe une hépatopathie thyréotoxique.
  • Les yeux Les patients atteints d'une maladie grave se distinguent par leurs yeux. Les yeux grands ouverts et clignotants rarement donnent beaucoup d'inconfort esthétique et physique. Les patients souffrent de rezu, de brûlures aux yeux, d'inflammation de la sclérotique. Lorsque les formes avancées de la maladie développent une névrite optique. Dans la plupart des cas, il y a également un décalage dans les paupières supérieures ou inférieures, visible lorsque le patient regarde vers le haut ou le bas.
  • Système osseux. La maladie à base, due à l'effet catabolique de la thyrotoxine, peut catalyser l'ostéoporose.
  • Dans les conditions de la maladie de base, les ongles deviennent amincis, mous et cassants.
  • Cheveux Pour la maladie est caractérisée par des zones de perte de cheveux et même la perte totale. Dans la plupart des cas, les patients souffrent également de perte de sourcils, de poils dans l'aine et de l'aisselle.
  • Peau Les vaisseaux élargis entraînent une augmentation de l'humidité et une hyperpigmentation de la peau.

Une thyrotoxicose légère est diagnostiquée avec une perte de poids modérée, des symptômes neurogènes et psychogènes faibles et une augmentation de la fréquence cardiaque. Le degré moyen est associé à de fortes variations de l'activité du système nerveux. Les patients se plaignent d'une sensation constante de chaleur, ils ne tolèrent pas l'effort physique.

Une forme sévère de thyrotoxicose est diagnostiquée si le patient perd plus de 10% du poids corporel, si son pouls est supérieur à 120 battements par minute et si les changements de son état mental sont mal contrôlés.

En raison de l'élargissement de la glande thyroïde, vous pouvez ressentir une sensation de pression, un manque d'air. En règle générale, ces symptômes se développent progressivement.

Diagnostic de la maladie grave

L'endocrinologue peut se méfier de la maladie lors de l'examen initial, mais pour confirmer le diagnostic, des examens supplémentaires sont prescrits:

  • tests hormonaux - TSH, svT4, svT3;
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • études immunologiques - sur le récepteur de la TSH;
  • balayage radio-isotopique - scintigraphie de la glande thyroïde.

Traitement de la maladie grave

Il existe trois traitements possibles pour la maladie de Grave: conservateur, chirurgical et radiologique.

Selon la tradition établie, en Russie, lorsqu'ils découvrent une maladie grave du patient, ils commencent à être traités avec des médicaments. La durée moyenne de traitement ne dépasse pas 2 ans. En Europe et aux États-Unis, le traitement de première intention est le plus souvent l'iode radioactif. Dans notre pays, il y a une pénurie catastrophique de centres de traitement à l'iode radioactif, c'est pourquoi les patients sont le plus souvent traités avec des médicaments ou envoyés en chirurgie. Le traitement médicamenteux est utilisé avec une petite quantité de tissu thyroïdien. Assigné à un groupe de thyrostatiques, tels que le tyrosol ou le mercazolil. Ces médicaments inhibent l'activité excessive de la glande thyroïde.

Le programme de traitement comprend également:

  • Glucocorticoïdes (par exemple, cortisol) - médicaments hormonaux;
  • Médicaments anti-inflammatoires pour réduire la gravité de la maladie grave;
  • Immunomodulateurs pour supprimer la synthèse active d’autoanticorps;
  • Les β-bloquants sont prescrits pour réduire la charge sur le cœur du patient, abaisser la tension artérielle et calmer le patient.

Avec l'inefficacité de la pharmacothérapie, un traitement chirurgical est proposé au patient. Le traitement chirurgical implique l'ablation complète de la glande thyroïde. Il est important de noter que la chirurgie de la glande thyroïde doit être réalisée uniquement dans un centre spécialisé avec un chirurgien-endocrinologue.

Prévision de cause grave

Avec un traitement en temps opportun, le pronostic de la maladie de Grave est favorable. Dans les formes graves de thyrotoxicose, les malformations cardiaques, les arythmies et autres modifications irréversibles négligées de la région du cœur sont défavorables.

Les récidives de maladies graves se produisent rarement, généralement chez 5 à 40% des enfants. Le traitement le plus difficile est observé en cas d'ophtalmopathie, qui s'est déjà développée chez le patient, car cette maladie peut s'aggraver lorsque les symptômes sont soulagés. Heureusement, les maladies oculaires liées aux maladies graves deviennent de moins en moins courantes.

Les médecins considèrent que les principales complications de la maladie grave sont:

  • troubles endocriniens - cycles menstruels irréguliers, hypercalcimie, développement antérieur à la puberté ou son retard;
  • maladie des yeux - dans environ 3% des cas, une ophtalmopathie sévère est observée chez les patients. Un cours thérapeutique spécial est prescrit.
  • Augmentation de la fragilité osseuse due à l'hyperthyroïdie. Pendant le traitement, la masse osseuse est corrigée.

Où se tourner?

Il ne fait aucun doute que la maladie de Basedow est une maladie désagréable: le patient ne se sent pas bien, il se «change cosmétiquement», de nombreux patients s'affolent, soupçonnent des symptômes inquiétants. Mais ne vous inquiétez pas tellement, il est important de diagnostiquer la maladie à temps et de prescrire un traitement approprié. Niv ne doit en aucun cas se tourner vers la médecine traditionnelle, trouver un endocrinologue expérimenté et suivre toutes les instructions du médecin.

À Saint-Pétersbourg, Gatchina, Luga, Vyborg, Roshchino et Svetlogorsk reçoivent l’accueil d’un candidat en sciences médicales, l’endocrinologue Viktor Alekseevich Makaryin. Vous pouvez contacter un spécialiste en personne ou programmer une consultation en ligne via Skype. Si nécessaire, les patients peuvent s'inscrire pour une échographie, une biopsie de la glande thyroïde.

Nous vous souhaitons une bonne santé et, si nécessaire, nous attendons une consultation!

Record pour consultation

Inscrivez-vous à une consultation pour résoudre le problème des nodules thyroïdiens en contactant un employé du Centre d'endocrinologie régional du Nord-Ouest:

Makarin Victor Alekseevich, chirurgien endocrinologue, candidat en sciences médicales, membre de l'Association européenne des chirurgiens endocriniens.

Téléphone de contact +7 (812) 408 32 34

Les consultations sur la résolution des problèmes liés à l’examen et au retrait des nodules thyroïdiens incluent:

- Saint-Pétersbourg, quai Fontanka 154, téléphone pour enregistrement (812) 676-25-25

- St. Petersburg, 14, Prosveshcheniya Ave., téléphone pour l'enregistrement (812) 600-42-00

- Gatchina, st. Gorky, 3, téléphone pour l'enregistrement 8-81371-3-95-75

- Svetogorsk, st. Sports 31, téléphone pour l'enregistrement 8-81378-4-44-18

- Luga, st. Uritskogo D. 77-3 téléphone pour l'écriture 8-81372-4-30-92

A quel point la maladie de Basedow est-elle dangereuse?

La maladie de Basedow est une maladie mortelle de la glande thyroïde. Dans cet article, vous trouverez la réponse à la question "Qu'est-ce qu'une maladie de Basedow?". Bonne journée, cher lecteur. Je m'appelle Dilyara Lebedeva, je suis l'auteur du blog où vous êtes maintenant - «Les hormones sont normales!». Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur moi et sur le blog, je vous invite à visiter la page «À propos de l'auteur». Et maintenant je vais continuer mon histoire.

La maladie porte le nom du scientifique allemand Basedov, qui avait identifié les principaux symptômes et les causes de son développement dès 1840. Dans les pays qui sont un peu à l’écart de l’influence de la médecine allemande, la maladie est appelée maladie de Graves du nom d’un médecin anglais. C'est une forme de thyrotoxicose, très répandue en médecine. En plus de cette maladie, la thyrotoxicose est causée par d'autres maladies de la thyroïde, que vous pouvez découvrir en lisant l'article «TSH diminué: qu'est-ce que cela signifie et comment le traiter?

Avec cette condition, une quantité excessive d'hormones thyroïdiennes est produite dans le corps. Les femmes plus que les hommes sont susceptibles au développement de cette maladie de la thyroïde. Les statistiques montrent que les troubles hormonaux de cette nature se développent le plus souvent chez les jeunes et les moins jeunes.

Pourquoi la maladie de Basedow?

La maladie de Basedow est une maladie auto-immune causée par un dysfonctionnement du système immunitaire humain. Les principales raisons de cet état du corps incluent:

  1. Prédisposition héréditaire.
  2. Long cours de maladies infectieuses.

Un goitre toxique diffus se produit assez souvent à la suite de complications après une angine de poitrine chronique. De plus, ce dysfonctionnement de la thyroïde peut être déclenché par certaines maladies auto-immunes. L'utilisation à long terme non contrôlée de médicaments contenant de l'iode, ainsi que des situations stressantes prolongées peuvent être à l'origine de la maladie.

Principaux symptômes de la maladie grave

L'évolution de la maladie dans les premiers stades de son développement est presque imperceptible pour le patient - il se sent très fatigué, se fatigue rapidement, augmente la faiblesse et la transpiration. Souvent, cette condition est toujours accompagnée d'un mauvais sommeil et de sautes d'humeur soudaines. Les troubles du sommeil se manifestent par une difficulté prolongée à s'endormir, une courte durée de sommeil, des réveils fréquents.

Au fil du temps, le rythme cardiaque commence à augmenter, parfois le patient ressent le tremblement des jambes, des bras, puis de tout le corps. Dans la plupart des cas, avec le développement de la maladie basale, les patients maigrissent de manière spectaculaire. Seuls les patients atteints de cette maladie peuvent parfois en gagner.

Graduellement, la peau du corps du patient peut prendre une teinte sombre et un gonflement se produit dans la région des jambes.

L'inévitable devient une violation du métabolisme des glucides, qui devient souvent la cause du diabète. La glande thyroïde dans cette maladie augmente rapidement et s'épaissit, mais il n'y a pas de douleur. Avec une hypertrophie de la thyroïde, le patient peut se sentir essoufflé.

La fonctionnalité accrue de la glande thyroïde et la production d'une quantité excessive de l'hormone ont des effets négatifs sur l'activité de tous les organes internes du corps humain. Observé de tels changements:

  1. Le rythme cardiaque augmente, la pression artérielle augmente, des troubles du rythme cardiaque se produisent, une douleur cardiaque est observée.
  2. Les yeux sont élargis, les paupières gonflées, l'irrigation sanguine du globe oculaire se détériore, ce qui peut provoquer une inflammation du nerf optique et la manifestation d'une conjonctivite. Au fil du temps, la vision peut se détériorer considérablement et souvent, cet état des organes de la vision conduit à la cécité absolue.
  3. L'activité du système nerveux central change également: on observe une insomnie, des maux de tête, des vertiges et une sensation d'anxiété inexpliquée.
  4. L’activité des organes de l’appareil digestif se dégrade - présence de nausées, anomalies du fonctionnement du foie, diarrhée.
  5. Une perturbation de l'activité du système reproducteur se produit - chez les hommes, l'impuissance se développe, chez les femmes - le cycle menstruel est perturbé, ce qui devient souvent la cause de l'infertilité.

Une vulnérabilité et une sensibilité accrues accompagnent constamment les patients présentant un goitre toxique diffus. Ils sont en larmes, irritables, intolérants à la lumière, au son et au toucher.

Étendue de la maladie

Selon la nature de l'évolution de la maladie en médecine, il est habituel de distinguer trois degrés - léger, modéré et grave.

Avec une légère forme de maladie de bazedovoy, l'état du patient est satisfaisant La fréquence cardiaque ne dépasse pas 100 battements par minute. Poids légèrement réduit.

Le degré moyen de la maladie est accompagné d'une fréquence cardiaque de plus de 100 battements, le poids commence à diminuer de 20% par rapport au poids initial, une augmentation de la pression artérielle est observée.

Une forme grave de la maladie s'accompagne d'une augmentation du rythme cardiaque - plus de 120 battements, le poids est également considérablement réduit - plus de 20% et d'autres organes internes du corps sont touchés.

Comment identifier la maladie de Basedow?

Le diagnostic de la maladie de Graves est basé sur les données du tableau clinique. Les spécialistes peuvent identifier la maladie en sondant la glande thyroïde, en utilisant des ultrasons, ainsi que dans l'étude de la quantité d'hormones produites par la glande thyroïde.

Quelles hormones vous devez prendre dans cette maladie, vous pouvez apprendre de l'article "Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes"

L'une des méthodes de diagnostic de la maladie de Graves dans les cas controversés est le balayage par radio-isotope, qui permet de déterminer le tissu fonctionnellement actif, la présence et la taille des néoplasmes ganglionnaires.

Méthodes de traitement efficaces

Actuellement, il n’existe pas de traitement spécifique pour le goitre toxique diffus. Il est habituel de distinguer plusieurs méthodes qui sont utilisées en fonction de la forme de la maladie, ainsi que de la taille de la glande dilatée.

Les principales méthodes de traitement comprennent:

  1. Traitement de la toxicomanie.
  2. Rayonnement iode.
  3. Intervention chirurgicale.

Méthode de drogue

Lors de la première étape, les spécialistes attribuent l’un des médicaments thyréostatiques existants. Pour une proportion significative de patients, ce traitement suffit à éliminer tous les symptômes. Malheureusement, il arrive souvent que des cas de sevrage de tels médicaments reviennent. Ici, l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde devient inévitable. Il conviendra également d'utiliser une méthode dans laquelle les cellules de la glande thyroïde sont détruites par l'iode radioactif.

Le traitement médicamenteux est indiqué chez les enfants et les adultes de moins de 25 ans. Leur action vise à inhiber la fonction de la glande thyroïde. L'utilisation de tels médicaments est prescrite pour réduire les manifestations des principaux symptômes chez les patients de tout âge, ainsi qu'avant une opération planifiée visant à enlever une partie de la glande thyroïde. Ces médicaments comprennent le mercazole, le tyrosol et le propitsil. La dose est prescrite en fonction de la sévérité de la thyrotoxicose.

Les autres médicaments qui ont pour effet de réduire la fréquence cardiaque comprennent les bêta-bloquants. Ces substances peuvent bloquer l’effet des excès d’hormones thyroïdiennes sur le cœur et d’autres organes du corps du patient, mais elles n’ont aucun effet sur la glande thyroïde elle-même.

Traitement à l'iode radioactif

L'iode radioactif est généralement administré sous forme de gélule. La dose requise est déterminée en fonction de la taille du goitre diffus. Pour ce faire, des experts effectuent un test sur "l'absorption par la glande thyroïde" du médicament. Absorbé par l'organisme, l'iode s'accumule au fil du temps et entraîne la mort d'un excès de cellules glandulaires. Un tel traitement aboutit rapidement à des résultats positifs. Après plusieurs interventions, le patient ne ressent plus les symptômes de la maladie de Graves. Parfois, les médecins utilisent de l'iode radioactif pour supprimer complètement le fonctionnement de la glande thyroïde.

Bien que le traitement utilisant de l'iode radioactif pendant une courte période donne des résultats efficaces, il doit néanmoins être utilisé avec inquiétude pour les enfants et les jeunes, car les radiations peuvent nuire aux activités de nombreux systèmes de l'organisme.

Traitement chirurgical

La thyroïdectomie en tant que type d'opération est recommandée chez les patients de moins de 20 ans, lorsqu'une rechute de la maladie est observée lors de la prise d'un médicament. En outre, une intervention chirurgicale devient inévitable dans les situations où le goitre atteint une taille dans laquelle la gorge du patient est gravement comprimée, le processus de respiration et d'avalement de nourriture devient difficile.

Les experts disent qu’à la suite d’une thyroïdectomie et d’un traitement à l’iode radioactif, il reste une petite partie de la glande thyroïde, ce qui ne permet pas à cet organe vital de fonctionner pleinement. Par conséquent, après un tel traitement, un traitement substitutif avec des préparations de thyroxine est prescrit.

Prévention

Après le traitement d'une maladie transmissible par gravité, ainsi que dans un but de prophylaxie, les médecins recommandent à leurs patients de respecter un certain mode de vie, ce qui permettra d'éviter la récurrence de la maladie. Tout d'abord, il est important de respecter le régime d'hygiène recommandé. En outre, vous devez éviter toute situation stressante, en particulier il est nécessaire de prendre en compte les filles et les femmes traversant la période de la première menstruation ou de la ménopause. Ils sont strictement contre-indiqués sulfure d'hydrogène ou bronzer, bains de mer.

En ce qui concerne les limitations et les interdictions de cette maladie, j’ai décrit en détail dans l’article «Ce qui ne peut être fait en cas de maladie de Graves». Assurez-vous de le lire, il y a beaucoup de conseils utiles.

Il est nécessaire d'éviter la surcharge physique et émotionnelle. Il est utile, au cours de cette période de la vie, d’adhérer à un régime alimentaire composé principalement de glucides, ce qui aidera à restaurer la fonction du foie et les muscles, à renforcer les muscles squelettiques.

Le régime quotidien devrait contenir des aliments contenant une grande quantité de vitamines, en particulier de thiamine et de sels de potassium. Il est nécessaire d'utiliser soigneusement les aliments sources d'iode. Afin d'éviter le développement de la maladie, il est nécessaire de procéder à un examen régulier de la glande thyroïde, ainsi que d'éviter le stress et de traiter rapidement les maladies infectieuses.

Causes, symptômes et traitement de la maladie grave

La maladie de Basedow fait référence à la pathologie du système endocrinien dans laquelle la glande thyroïde est affectée par une augmentation de la production de ses hormones. Cette maladie est aussi appelée goitre toxique diffus. Le développement prédominant chez les femmes est en moyenne 8 fois plus fréquent que chez les hommes. Les principales manifestations de cette pathologie sont les symptômes d’une augmentation excessive des hormones thyroxine et triiodothyronine - thyrotoxicose.

On trouve de tels noms dans diverses publications médicales - maladie de Graves, Flayani ou Perry. Ces noms de médecins qui ont décrit les symptômes à différents moments s'appellent également goitre toxique diffus.

Le mécanisme du développement de la maladie du gobble

La glande thyroïde est un organe non-barrière. Cela signifie que depuis sa création dans la période de développement fœtal, il est séparé du système immunitaire par une barrière spéciale. En cas de détérioration de cette barrière, le système immunitaire identifie les tissus et les cellules de la glande thyroïde comme des corps étrangers et commence à produire des anticorps contre elles. Cela conduit à leurs dommages, la mort partielle et le développement de l'inflammation. Lorsque le goitre est toxique, le tissu thyroïdien à l’attaque du système immunitaire réagit par une prolifération (augmentation en nombre) et une activité fonctionnelle accrue des cellules glandulaires, ce qui entraîne une hyperfonction de la glande dans son ensemble et une augmentation du taux d’hormones thyroïdiennes dans le corps, responsables du métabolisme principal et de les effets. Dans ce cas, les changements morphologiques de la glande sont caractérisés par son augmentation uniforme (processus diffus) ou par le développement de foyers.

Causes (étiologie)

Le développement d’un processus auto-immun avec une lésion, une inflammation et un hyperfonctionnement de la glande thyroïde conduit à deux facteurs principaux: l’activité accrue du système immunitaire avec une production excessive d’anticorps dirigés contre les propres tissus de l’organisme et la violation de la barrière barrière de la glande thyroïde, ainsi que la capacité des cellules du système immunitaire à accéder à ses cellules. Une immunité accrue est un facteur héréditaire. Les gènes défectueux responsables de l’état fonctionnel du système immunitaire et entraînant une augmentation de son activité sont hérités des parents aux enfants. Plusieurs facteurs conduisent à la violation de l’intégrité de la barrière thyroïdienne:

  • Processus infectieux chronique dans les tissus de la glande - provoque une inflammation à long terme, endommage les cellules et la barrière.
  • Dommages mécaniques à la glande thyroïde - après des interventions chirurgicales effectuées sur elle, des blessures reçues, le risque de développer la maladie de Graves devient beaucoup plus élevé.
  • L'impact de facteurs externes indésirables - toxines (divers poisons), rayonnements ionisants (rayonnements), insolation excessive (exposition prolongée au soleil), provoque des lésions de la barrière thyroïdienne.
  • Le stress transféré, traumatisme mental - provoque une dérégulation de l'activité fonctionnelle de la glande et des dommages à sa barrière.
  • Déséquilibre hormonal - modification du niveau d'autres hormones (principalement les œstrogènes et la progestérone).

Le facteur causatif le plus important est la prédisposition héréditaire. Les dommages causés à la barrière thyroïdienne accélèrent le développement de la maladie de goitre.

Les gènes responsables de la régulation de l'activité du système immunitaire en relation avec la glande thyroïde sont localisés dans le chromosome sexuel X (le génotype féminin contient deux chromosomes X). C’est ce qui pourrait expliquer l’incidence plus élevée des maladies gériatriques chez les femmes.

Symptômes de la maladie grave

Le goitre toxique survient le plus souvent chez les femmes de 20 à 40 ans. Il se caractérise par deux groupes de symptômes - les changements locaux (locaux) et les symptômes d'augmentation du niveau de ses hormones. Les signes locaux de pathologie incluent:

  • L'élargissement de la glande thyroïde est la principale caractéristique indiquant le développement de la maladie du goitre. La glande est située sur la face antérieure du cou, dans la région de la paroi antérieure du larynx et sur la partie supérieure du cou: à mesure qu’elle augmente, l’enflure devient visible et peut même parfois être visible.
  • La peau de la région élargie de la glande est chaude au toucher, enflée, peut présenter une couleur rouge (hyperémie), signe d'un processus inflammatoire.

Les manifestations de l'augmentation des niveaux de thyroxine et de triiodothyronine, notamment:

  • L'exophtalmie (puchite) est un symptôme caractéristique de la maladie du goitre, dont le développement est associé à une hypertrophie (augmentation de volume) des tissus autour du globe oculaire. Dans le même temps, une douleur oculaire et une augmentation de la pression intra-oculaire peuvent se rejoindre.
  • Des changements de la part de la psyché - anxiété, instabilité émotionnelle (sautes d'humeur), irritabilité, manque de sommeil, agitation, caractéristiques du tempérament colérique apparaissent.
  • Dysfonctionnement végétatif - modification de l'activité fonctionnelle de la partie végétative du système nerveux, qui se manifeste par une transpiration accrue, des nausées et des vomissements périodiques.
  • Perte de poids au cours d'un régime alimentaire normal - indique une augmentation du métabolisme au cours de laquelle les graisses «brûlent» rapidement. Ces troubles se caractérisent également par l’inhibition de la synthèse de diverses structures protéiques, ce qui entraîne la chute des cheveux, une fragilité accrue et une fragilité des ongles.
  • Les modifications du travail du cœur et des vaisseaux sanguins se manifestent par une arythmie (perturbation du rythme des contractions cardiaques), une tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) et une augmentation de la pression artérielle systémique.

Cette maladie de la thyroïde peut entraîner une complication terrible: une crise thyréotoxique. Il se caractérise par une augmentation nette et significative du taux d'hormones. Le plus souvent, il peut être provoqué par des opérations effectuées au cours de maladies telles que le goitre nodulaire ou l'adénome thyroïdien.

Parfois, les premières manifestations de la maladie de Graves ne peuvent être qu'un trouble du sommeil et une perte de poids. Par conséquent, en cas de tels symptômes, il n'est pas souhaitable de retarder une visite chez le médecin endocrinologue.

Diagnostics

L’apparition de symptômes caractéristiques constitue la base d’un examen plus approfondi visant à déterminer la gravité des modifications structurelles de la glande thyroïde et le degré d’augmentation du niveau de ses hormones. Pour cela, les études suivantes sont réalisées:

  • Le test des hormones thyroxine et triiodothyronine est une détermination quantitative en laboratoire des hormones indiquant leur concentration dans le sang.
  • Détermination du niveau d'anticorps dirigés contre l'enzyme peroxydase (présente dans les cellules de la glande thyroïde) - leur augmentation est un indicateur de la présence d'un processus auto-immun dans l'organisme.
  • Échographie de la glande thyroïde - est effectuée pour visualiser ses changements structurels et déterminer leur nature.
  • Biopsie - vie en prenant un morceau de tissu thyroïdien pour un examen histologique ultérieur.

Toutes ces études nous permettent de déterminer la gravité du processus pathologique et de prescrire le traitement adéquat approprié.

Traitement

Une fois le diagnostic de maladie basilarique établi, le traitement peut être effectué en utilisant plusieurs approches thérapeutiques de base, notamment:

  • Traitement médicamenteux - des médicaments antithyroïdiens sont utilisés pour bloquer la synthèse de la thyroxine et de la triiodothyronine au stade de l'adhérence aux atomes d'iode de l'hormone. L'acceptation de tels médicaments (mercazole) est longue, suivi périodique par un laboratoire - détermination du niveau d'hormones.
  • La radiothérapie à l'iode est une méthode moderne de traitement dans laquelle un isotope radioactif de l'iode est introduit dans le corps (isotope I 131), qui s'accumule dans la glande thyroïde, irradie localement uniquement ses tissus et entraîne la mort des cellules en excès. Ce traitement est également utilisé dans les processus tumoraux.
  • Traitement chirurgical - élimination partielle du tissu thyroïdien, ce qui réduit son activité fonctionnelle et le niveau d'hormones. L'opération est réalisée avec une augmentation prononcée du niveau d'hormones ou de l'absence d'effet du traitement médicamenteux.

La radiothérapie et la radiothérapie et les traitements chirurgicaux ne sont possibles que dans un hôpital médical spécialisé sous la surveillance constante de médecins.

Chacune de ces méthodes de traitement de la maladie grave a ses propres caractéristiques. Le plus radical est l'ablation chirurgicale. Mais l'opération elle-même est très dangereuse et peut entraîner le développement d'une crise thyréotoxique.

Sur la façon de traiter la glande thyroïde, la rapidité du début des mesures thérapeutiques dépend du pronostic ultérieur. Fondamentalement, il est favorable, la maladie est transférée à un état contrôlé. Dans le traitement chirurgical de l'absence possible de rechutes à long terme. Pour la prévention de la pathologie, il est important d’éviter d’exposer le corps à des facteurs provoquants.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones