Pendant la grossesse, la glande thyroïde joue un rôle important dans le développement d'un enfant en bonne santé. Elle est responsable de la formation normale du système nerveux central, du cerveau et d'autres organes. Toute déviation peut entraîner des anomalies fœtales et même une fausse couche. Par conséquent, il est nécessaire de surveiller le fonctionnement de la glande tout au long des 9 mois.

Maladies de la glande thyroïde pendant la grossesse

Pendant la grossesse, toutes les fonctions du corps changent, y compris le travail de la glande thyroïde. Dans ce contexte, différentes pathologies peuvent survenir. Un problème commun au port d'un enfant est le goitre toxique diffus, accompagné d'une hyperplasie et d'un hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Une glande thyroïde élargie est traitée avec un médicament.

L'hypothyroïdie est moins courante. La maladie est souvent à la base de l’interruption de la grossesse, car elle provoque des pathologies du développement du fœtus ou cause la mort périnatale.

Les hormones

Les hormones de la glande affectent le développement du cerveau chez le fœtus. Dépasser ou réduire le niveau de ces substances conduit au développement de pathologies chez l'enfant. Dommages au système nerveux et au cerveau.

Dans des situations particulièrement difficiles, une grossesse peut se terminer par une fausse couche. Par conséquent, il est important de surveiller le niveau d'hormones dans le sang, en maintenant des valeurs normales.

En outre, les hormones sont une source d'iode, nécessaire à l'enfant. Une quantité suffisante de la substance assure le développement normal du fœtus, de tous ses organes et tissus.

Comment la glande thyroïde affecte-t-elle la grossesse

Pendant la grossesse, la glande thyroïde change de fonction et augmente l'activité de 10 à 15%. Il y a une augmentation physiologique de sa taille. Dans le même temps, la production d'hormones augmente de 30 à 50%.

Chez le fœtus, la formation de l'organe thyroïdien se produit entre 12 et 17 semaines. À partir de maintenant, la glande de l'enfant produit des hormones de manière indépendante. Cependant, leur nombre n'est pas suffisant pour un développement normal. De plus, l'iode entre par les hormones de la mère. Par conséquent, il est important de surveiller le fonctionnement de la glande thyroïde chez les femmes.

Le fonctionnement normal des organes affecte la santé de l'enfant et de la mère. Tous les processus de croissance et de maturation des cellules chez un nourrisson sont réalisés avec la participation des hormones T3 et T4. Et la dose quotidienne nécessaire d'iode pendant la grossesse est augmentée de 150 à 200-250 mg. L’hypothyroïdie se développe avec une quantité insuffisante de substance dans le corps, ce qui nuit à la santé de la mère et de l’enfant.

Dans le même temps, une activité glandulaire accrue entraîne également des problèmes. L’hyperthyroïdie peut provoquer une maladie de Basedow ou Graves et des anomalies du développement du cerveau apparaissent chez l’enfant. Avec cette maladie, un traitement immédiat est nécessaire jusqu’à la chirurgie.

Toute déviation de la glande pendant la grossesse entraîne des complications et un dysfonctionnement. Par conséquent, l’endocrinologue doit prendre les mesures correctives appropriées.

Les symptômes

  • voix rauque, augmentation du diamètre du cou, sensation de nodule dans la gorge, essoufflement;
  • faiblesse générale, fatigue, maux de tête fréquents;
  • hypotension artérielle, fréquence cardiaque diminuée, frissons;
  • épuisement nerveux, somnolence, apathie, dépression;
  • sécheresse, desquamation de la peau, gonflement, ongles cassants, cheveux fragiles.

Symptômes de l'hyperthyroïdie pendant la grossesse:

  • perte de poids, perte d'appétit;
  • transpiration accrue, peau chaude, sensation de chaleur, fièvre;
  • augmentation de la fréquence cardiaque, dysfonctionnement cardiaque, accélération du rythme cardiaque, hypertension artérielle;
  • faiblesse générale, fatigue, mains tremblantes;
  • irritabilité, sentiment constant de peur, d'anxiété, de nervosité;
  • perte de cheveux.

Symptômes de thyrotoxicose (goitre toxique diffus):

  • vomissements;
  • transpiration excessive, sensation de chaleur;
  • pouls rapide, battement de coeur;
  • dépression, nervosité;
  • glande thyroïde élargie.

Diagnostics

Les symptômes de maladies du système endocrinien sont similaires aux signes généraux de la grossesse aux stades précoces. Ceci est une faiblesse, des vomissements, une perte de cheveux, des palpitations cardiaques. Cependant, il est recommandé d'effectuer une série de tests pour diagnostiquer la pathologie. Lorsque vous portez un enfant, passez les tests pour le niveau:

  • hormone stimulant la thyroïde;
  • hormone thyroïdienne;
  • anticorps contre le fer.

Également effectué une échographie de l'organe endocrinien, biopsie par ponction. Il est important de se rappeler que pendant la grossesse, les niveaux normaux d'hormones diffèrent de ceux d'une femme standard.

En outre, d'autres études, telles que la scintigraphie d'organes, peuvent être prescrites.

Traitement

Pour identifier les maladies de la glande, recourir à des méthodes de traitement conservatrices. L'hormonothérapie et les médicaments contenant de l'iode les plus couramment prescrits. Ce traitement assure le développement normal du fœtus.

Lorsque l'hypothyroïdie est prescrit un traitement hormonal. Pendant la grossesse, il est recommandé à la femme de prendre de la L-thyroxine (lévothyroxine). La posologie est déterminée pour chaque patient individuellement, en tenant compte du degré de difficulté, des écarts, du poids et du trimestre.

Le traitement de l'hyperthyroïdie est effectué à l'aide de médicaments thyréostatiques. Les médicaments sont divisés en 2 types: les dérivés d'imidazole ou le propylthiouracile. Le second médicament est prescrit pendant la grossesse, car il a moins d’impact sur le développement du fœtus.

Pour chaque patient, la dose du médicament est déterminée individuellement. Il doit maintenir le niveau de l'hormone T4 à la limite supérieure ou légèrement au-dessus de sa valeur. Avec l’augmentation des doses de propylthiouracile, la substance pénètre dans le placenta, ce qui a un effet négatif sur la formation de l’organe thyroïdien chez l’enfant.

En cas de pathologie, le médecin doit tenir compte des particularités de la grossesse, surveiller l’état de la patiente et programmer à temps les études appropriées.

En cas d'intolérance à la thyréostatique, la femme subit une intervention chirurgicale pour enlever partiellement ou complètement la glande thyroïde. L'intervention chirurgicale n'est possible qu'à partir du deuxième trimestre.

Prévention

Le principal événement pour la prévention de la maladie thyroïdienne est la préparation à la grossesse. Lors de la planification de la conception d'un enfant, il est d'abord nécessaire de réussir un examen, même en l'absence de déviations. Lorsque la moindre perturbation est révélée, une échographie de la glande thyroïde est effectuée et une gamme étendue de tests hormonaux est soumise.

Si les pathologies sont confirmées, le traitement est effectué. Pour cela, des hormones synthétiques sont utilisées. Les médicaments sont prescrits par un médecin. Une femme avant la grossesse doit suivre strictement le traitement prescrit.

Pendant l'accouchement, des préparations d'iode sont prescrites. En outre, le régime alimentaire devrait comprendre des aliments enrichis avec cette substance: chou marin, fruits de mer et poisson de mer.

La prévention prévient l'apparition d'irrégularités dans la glande, ce qui évite de nombreux problèmes de développement du fœtus.

Puis-je tomber enceinte avec une maladie de la thyroïde?

Dans la plupart des cas, la pathologie d’un organe peut nuire à la capacité d’une femme de porter un enfant en bonne santé. Et avec l'hyperthyroïdie, les fausses couches se produisent souvent. Par conséquent, vous pouvez planifier une grossesse après un traitement approprié. Dans ce cas, la conception de l'enfant et son développement ultérieur doivent être effectués sous la surveillance constante d'un endocrinologue.

En cas de maladie compliquée, une thérapie à long terme (jusqu'à 12-18 mois) ou un retrait de la glande est nécessaire. Dans ce cas, le niveau d'hormones est maintenu artificiellement par la prise de médicaments.

Conception et hypothyroïdie

La perturbation de la glande thyroïde affecte directement le système de reproduction féminin. Très souvent, la production insuffisante d'hormones thyroïdiennes, responsables du bon fonctionnement des organes de reproduction et du développement du fœtus, est responsable de l'infertilité. Selon les statistiques, les femmes souffrent beaucoup plus souvent de cette maladie que les hommes, de sorte que la question de savoir s’il est possible de tomber enceinte avec une hypothyroïdie ne perd pas sa pertinence.

Quelle est la probabilité de grossesse

Une défaillance hormonale due à une maladie endocrinienne ne peut être considérée comme sans danger, en particulier si une femme envisage de concevoir un enfant. Un manque d'hormones thyroïdiennes affecte négativement la fertilité d'une femme. Lors du diagnostic d'hypothyroïdie subclinique et manifeste, une violation du cycle menstruel et une infertilité peuvent souvent être observées.

Une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde s'accompagne d'une augmentation de la prolactine, dont l'excès inhibe à son tour la maturation des ovocytes dans les ovaires. En conséquence, le processus d'ovulation pendant le cycle menstruel ne se produit pas, ce qui signifie qu'une femme ne peut pas tomber enceinte à temps.

Le déséquilibre hormonal affecte également la formation de l'endomètre, le tonus des trompes et la sécrétion cervicale. Dans de telles conditions défavorables, un ovule mature sera assez difficile à exécuter et à fixer à la paroi utérine.

Au stade initial de l'hypothyroïdie, la plupart des femmes présentent les symptômes suivants:

  • Écoulement sanglant intermenstruel;
  • Saignements cycliques irréguliers;
  • Trop abondant ou, au contraire, peu de flux menstruel.

Le développement adéquat des tissus de l'endomètre est dû au travail coordonné des ovaires, des hormones de l'hypophyse et du corps jaune. Lorsque des troubles hormonaux dans l'interaction des systèmes échouent et que l'absence d'ovulation rend le fonctionnement du corps jaune sans signification.

L'hypothyroïdie thyroïdienne affecte également négativement les glandes mammaires. Pendant la période d’exacerbation, une femme peut observer un écoulement des mamelons de consistance et d’intensité variées. L'apparition de colostrum en dehors de la grossesse est considérée comme le signe qu'une femme doit immédiatement consulter un médecin.

En quête d'une réponse à la question de savoir s'il est possible de tomber enceinte d'une hypothyroïdie de la glande thyroïde, vous devez tout d'abord consulter un médecin et commencer un traitement efficace des troubles hormonaux.

Planification de la grossesse pour l'hypothyroïdie

La grossesse et l'hypothyroïdie sont des concepts incompatibles. Quoi qu’il en soit, un tel diagnostic n’arrête pas beaucoup de femmes. Lors de la planification d'une grossesse pendant l'hypothyroïdie, l'examen de la glande thyroïde doit être inclus dans la liste des mesures thérapeutiques obligatoires.

Très souvent, une femme ne soupçonne même pas qu'un dysfonctionnement du système endocrinien s'est produit dans son corps. Par conséquent, à titre préventif, avant de commencer à concevoir un enfant, les médecins recommandent de procéder à un examen complet de la glande thyroïde et de passer les analyses hormonales nécessaires.

Les résultats de l'examen aideront l'endocrinologue à évaluer le degré de la maladie, à la suite duquel le traitement nécessaire sera prescrit.

Complications possibles de la grossesse

Si, par la volonté de la nature, la conception est survenue lors du diagnostic d'un trouble hormonal de la glande thyroïde, une femme devrait alors être soumise à un contrôle particulier pendant toute la période de sa grossesse.

Cette précaution est due au fait que les femmes enceintes atteintes d'hypothyroïdie peuvent avoir diverses complications. Le déséquilibre hormonal conduit souvent aux événements négatifs suivants:

  • Interruption de grossesse à un stade précoce;
  • Le développement de diverses pathologies chez l'enfant;
  • Retarder le début de l'activité professionnelle;
  • Mort fœtale du bébé;
  • Gel de la grossesse;
  • L'apparition du diabète gestationnel.

Les avortements spontanés systématiques sont également un symptôme alarmant indiquant une défaillance du système endocrinien. Une fausse couche peut même être causée par un stade bénin d'hypothyroïdie infraclinique.

Si la grossesse est préservée, la future mère peut s'attendre à une autre complication désagréable à la fin du trimestre. Avec un tel diagnostic, la femme peut retarder le début du travail. Rendre jusqu'à 42 semaines est dangereux non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé. Un bébé peut avoir diverses blessures à la naissance et des troubles du système nerveux. Pour une femme, une telle naissance est une rupture dangereuse du col.

Niveau de TSH requis pour concevoir un enfant

Pour que la conception puisse avoir lieu dans les délais prévus, il est nécessaire d’évaluer le niveau de TSH de manière opportune. Le diagnostic dans l'annulation des contraceptifs hormonaux est particulièrement important. Lorsque les hormones stimulant la thyroïde sont retrouvées dans la plage normale, les médecins n’ont aucune objection à ce que leur grossesse soit planifiée. Si le niveau de TSH est significativement supérieur à la norme, ces indicateurs doivent alors être ajustés par une méthode médicale. Une fois que le fond hormonal s'est stabilisé, vous pouvez commencer à concevoir.

Les femmes ayant reçu un diagnostic d'hypothyroïdie avant le début de la grossesse doivent surveiller leur niveau hormonal pendant toute la période de la naissance de l'enfant. En général, l’endocrinologue recommande d’augmenter de 50% la dose de thyroxine prise. Ce dosage de l'hormone aidera, au début de la grossesse, à maintenir le taux de TSH dans la plage normale.

Le contrôle du niveau d'hormone stimulant la thyroïde doit être poursuivi après l'accouchement. Une jeune mère est obligée de faire un test d'hormones une fois tous les 2-3 mois. Un tel contrôle aidera à prévenir rapidement une éventuelle récurrence de la maladie.

Dans certains cas, après la grossesse, la glande thyroïde fonctionne indépendamment. Ce phénomène est associé aux caractéristiques individuelles de l'organisme.

Mesures préventives qui augmentent les chances de grossesse

Afin d'augmenter les risques de grossesse en violation du contexte hormonal, il est nécessaire de prendre des mesures préventives visant à prévenir les effets négatifs de l'hypothyroïdie sur les organes et les systèmes internes.

Les médecins endocrinologues ont recommandé un certain nombre d’activités pouvant réduire le risque de conséquences négatives lors de la planification de la grossesse:

  • Il est recommandé à la future mère de consommer des produits et des médicaments contenant de l’iode quotidiennement. La posologie de ce microélément doit être de 200 mg par jour.
  • Une femme devrait examiner régulièrement la glande thyroïde et réussir les tests nécessaires.
  • Le traitement doit être prescrit par un technicien qualifié. L'auto-traitement dans une telle situation est complètement exclu.
  • L'hormonothérapie substitutive doit être réalisée sur la base d'un régime alimentaire spécial reposant sur les principes d'une alimentation saine.

En plus des recommandations ci-dessus, il est utile d'observer le régime quotidien, l'exercice, les entraînements psychologiques et la communication avec la nature.

Prévision des conséquences

Pour le traitement réussi des troubles de la glande thyroïde est extrêmement important de déterminer la maladie à un stade précoce. Une maladie négligée peut nuire au fonctionnement de tous les organes et systèmes de l'organisme. Violation du fond hormonal augmente le risque d'athérosclérose, il est également possible l'apparition de tumeurs malignes, le diabète, la maladie mentale. Les formes sévères de la maladie nécessitent une thérapie assez longue.

Grâce aux recherches modernes en endocrinologie, on peut affirmer qu'avec une approche opportune et compétente du problème, le patient a toutes les chances d'obtenir un pronostic favorable pour son rétablissement.

Avec l'hypothyroïdie congénitale, la situation est plus compliquée. Cette maladie nécessite une surveillance plus attentive. Le traitement des patients chroniques devrait commencer au cours de la première année de vie.

Comment la thyroïde affecte-t-elle la conception?

La glande thyroïde, entre autres hormones, produit également de la triiodothyronine et de la thyroxine. Ces hormones affectent le fonctionnement des ovaires. Avec un déficit ou un excès de ces hormones, le cycle menstruel et le processus d'ovulation sont perturbés. Naturellement, cela affecte négativement la maturation de l'œuf et sa préparation à la fécondation. La fonction de reproduction dépend non seulement des hormones thyroïdiennes et des hormones féminines, mais également de l’ensemble du fond hormonal. De plus, ces antécédents peuvent nuire à la santé du fœtus et à la grossesse, si la conception survient. Par conséquent, une grossesse doit être planifiée, y compris pour lutter pour la normalisation des niveaux hormonaux.

La glande thyroïde produit des hormones spéciales, TSH, T3, T3sv, T4, T4sv et d’autres nécessaires à la vie humaine. Il stimule la synthèse du métabolisme et affecte le cycle menstruel de la femme. Si une femme a des problèmes de glande thyroïde (hypothyroïdie ou thyrotoxicose), son cycle menstruel est perturbé en cas de stress émotionnel et physique. Par conséquent, la probabilité de conception est très faible. En cas de conception, la probabilité de fausse couche ou de saignement utérin est élevée. Si une femme atteinte d'une thyroïde malade est capable de porter un enfant et de donner naissance à un enfant, il existe un risque élevé que l'enfant né ait de graves problèmes de santé. Si un homme a des maladies de la glande thyroïde, sa progéniture, sous l'influence de processus inflammatoires, aura également de telles maladies de la glande thyroïde. Ainsi, la glande thyroïde a un impact majeur sur la conception d'un enfant.

La glande thyroïde est considérée comme l'une des glandes les plus importantes du corps. Si vous avez une thyroïde élargie, cela signifie qu'elle ne s'acquitte pas de ses tâches et ne produit pas assez d'hormones. Un manque d'hormones thyroïdiennes entraîne, par conséquent, une modification du niveau des autres hormones, et tout d'abord des hormones sexuelles. La conception est affectée par les hormones œstrogène, prolactine et progestérone. Si les hormones thyroïdiennes sont augmentées / diminuées - ceci conduit le plus souvent à une augmentation du niveau de prolactine, et cette hormone bloque à son tour le début de la conception.

J'ai lu toutes les réponses et j'ai décidé d'écrire. Tous ceux qui ont écrit qu'en raison de problèmes liés à la glande thyroïde, il est impossible de concevoir et que la gestation d'une grossesse est fondamentalement répréhensible. En fait, près de 40% de la population relativement en bonne santé souffre de problèmes de la thyroïde. Sous l'influence de facteurs néfastes tels que l'écologie, les mauvaises habitudes, le stress, le travail de la glande thyroïde subit des perturbations que vous ne pouvez même pas deviner et où vous vivez en paix pendant des années. En règle générale, cela se découvre lors d’un examen approfondi d’un autre problème. Le fond hormonal peut être ajusté avec des préparations médicales, que vous devrez probablement prendre tout le temps. J'ai l'hypothyroïdie elle-même, que j'ai découverte par hasard à 23 ans, avant d'être examinée pour la planification de la grossesse. Dans ce cas, aucun échec dans les cycles n'était pas. J'ai juste fait attention au fait que mon cou est devenu plus épais, la fossette fermée, j'ai commencé à regarder à travers les photos. Elle a elle-même passé une échographie et s'est adressée à un endocrinologue, tandis que d'autres problèmes hormonaux autres que la TSH et la T4 n'ont pas été retrouvés libres. Recevoir des hormones eutiroksa corrigées. J'ai deux filles de 11 et 1,5 ans. Leur conception, leur développement et leur santé n'ont posé aucun problème. Les problèmes de glande thyroïde ne sont donc pas une raison pour mettre fin à la naissance d'enfants.

Comment la glande thyroïde affecte la conception et la grossesse + conseils pour éviter les maladies de la thyroïde

La glande thyroïde est appelée le centre principal pour la synthèse des hormones. Il affecte le travail de tous les systèmes du corps, y compris sexuel.

L'organe est sujet aux anomalies et vulnérable aux maladies. Les troubles de la glande thyroïde entraînent souvent des problèmes de fécondation et de procréation, et ont également un effet négatif sur le développement du bébé dans le ventre de la mère.

Comment la glande thyroïde affecte la conception et la grossesse

Les hormones thyroïdiennes affectent les processus métaboliques et les organes du tractus gastro-intestinal, ainsi que les systèmes nerveux, cardiovasculaire et urogénital. Lorsque l'arrière-plan endocrinien change, le cycle mensuel est perdu. Cela conduit à une maturation perturbée des œufs.

Sans ovulation, la grossesse est impossible: la stérilité survient. Avec des anomalies de la thyroïde, la conception survient dans de rares cas. Si cela se produit, la gestation est interrompue au début.

Une forte teneur en gonadotrophine chorionique active la production de thyrotrophine par l'hypophyse. Cela conduit à une production accrue de T3 et T4 libres. Le fer augmente en volume et son travail est altéré.

La formation excessive d'hormones thyroïdiennes conduit à des ovaires polykystiques, une mastopathie fibrokystique. Cette condition réduit considérablement la capacité de concevoir un enfant.

Quand une femme devient enceinte, le médecin traitant surveille les indicateurs hormonaux de la glande thyroïde. Avec des déviations de leur contenu dans la future mère, les conséquences sont développées: toxicose précoce, prééclampsie, hypoxie chronique de l'enfant à l'intérieur de l'utérus, discoordination du travail.

Les substances constituent les systèmes cardiovasculaire, nerveux, nerveux central et sexuel de l'enfant. La pathologie provoque des anomalies mentales et physiques dans le développement des miettes.

Taux d'hormones thyroïdiennes:

Caractéristiques de la thyroïde pendant la grossesse

Dès le début, l'organe endocrinien commence à fonctionner de manière vigoureuse. Normalement, la production de substances augmente de 30 à 50% lorsque tous les organes sont mis en place et formés. Les hormones thyroïdiennes femelles assurent l’embryogenèse.

La gonadotrophine chorionique humaine est le plus puissant stimulateur des glandes. La HCG est synthétisée par le placenta et présente des propriétés similaires à celles de la TSH. La substance se forme fortement chez la mère dès les premières semaines de grossesse. Par conséquent, la concentration d'hormone stimulant la thyroïde diminue.

Si une femme attend des jumeaux ou des triplés, la gonadotrophine chorionique humaine devient si importante que la production de TSH est supprimée. À 10-12 semaines, le contenu en hCG diminue et la quantité d'hormone stimulant la thyroïde augmente. Au premier trimestre, les indices TSH sont abaissés et il ne s'agit pas d'une déviation.

Augmentation de la production d'œstrogènes - stimulation supplémentaire de la glande thyroïde. Ils provoquent la formation de TSH dans le foie. La globuline se lie aux hormones thyroïdiennes, les rendant inactives.

Les femmes enceintes ont des fractions totales T3 et T4 élevées. Les médecins prescrivent des recherches spécifiquement sur les formes libres de substances.

Au début de la période de gestation, la circulation rénale augmente. L'iode est éliminé de l'urine, ce qui provoque la production de substances par la glande thyroïde.

Si l'organe fonctionne normalement, les concentrations de T3 et de T4 augmentent. L'hypothyroxinémie ne menace pas les conséquences pour les femmes non enceintes. Cependant, lorsqu’on porte un enfant, l’état de santé est lourd de danger pour le fœtus et la future mère.

Maladies possibles de la glande thyroïde

Les déviations dans le travail du corps et de la grossesse sont étroitement liées. Certaines anomalies de la thyroïde se forment en raison de changements hormonaux dans le corps et des effets néfastes de facteurs externes.

Considérez les principales maladies de la glande thyroïde.

Hypofonction thyroïdienne

Violation assez fréquente. Elle se caractérise par une teneur insuffisante en iode dans le corps, suivie d'une déficience en hormones.

La condition survient parfois même avant la grossesse. Assurez-vous de passer un examen complet lors de la planification d'un enfant.

Quelles plaintes apparaissent:

  • fatigue accrue;
  • augmentation significative du poids;
  • perturbation de l'appétit;
  • peau sèche;
  • ongles et cheveux cassants;
  • gonflement principalement dans le visage et les jambes;
  • essoufflement;
  • enrouement.

Si des symptômes sont détectés, le médecin effectue des diagnostics supplémentaires. Si le diagnostic est confirmé, vous devrez suivre un traitement.

Pour remplir les niveaux de T3 et T4, le médecin effectue un traitement de remplacement. Elle est pratiquée en période de procréation, car l'hypothyroïdie augmente le risque de fausse couche, d'accouchement prématuré et de mort intra-utérine du bébé. Une baisse importante des taux d'hormones thyroïdiennes entraîne un retard mental, une surdité, un strabisme.

Dans la vidéo suivante, l’endocrinologue répond en détail aux questions relatives à l’hypothyroïdie:

Hyperfonctionnement thyroïdien

Les niveaux T3 et T4 sont trop élevés. La condition est de nature physiologique pour répondre aux besoins du fœtus. Dans un certain nombre de situations, les médecins reconnaissent le travail excessif de l'organe comme une déviation.

Le goitre nodulaire est la manifestation la plus fréquente d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. La maladie s'accompagne de la formation de gros nœuds. La principale différence entre l'hyperthyroïdie et la thyrotoxicose est une augmentation du volume corporel.

La grossesse en pathologie n'est pas exclue. Pour éviter des effets nocifs sur les miettes, le médecin procède à la correction des taux de T3 et de T4 dans le sang.

La période entière de procréation est strictement contrôlée par l'endocrinologue. Ne vous inquiétez pas: chez les futures mères, l’opération n’est généralement pas pratiquée, même si le nœud dépasse 4 cm. L’opération est indiquée lorsque la formation serre la trachée, perturbant la respiration.

Quels symptômes devraient vous alerter:

  1. Fatigue accrue.
  2. Perte de poids soudaine.
  3. Augmentation de la température corporelle.
  4. Irritabilité et peur gratuite.
  5. L'insomnie.
  6. Augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle.
  7. Tremblement des mains et faiblesse musculaire.
  8. L'expansion de la fissure palpébrale.
  9. Hyperplasie de la glande.

Les conséquences de l'hyperthyroïdie sont les suivantes: dangereuse gestose tardive, naissance prématurée, développement anormal du fœtus, faible poids à la naissance de l'enfant. Si la maladie est détectée à temps, la probabilité de naissance d'un bébé en bonne santé est élevée.

Euthyroïdie

Il s'agit d'une affection limite caractérisée par la prolifération du tissu thyroïdien sous la forme d'une augmentation diffuse ou de ganglions à teneur normale en hormones thyroïdiennes. La violation est considérée comme temporaire. Habituellement, sur le fond de l'euthyroïdisme, des changements majeurs se produisent, accompagnés d'hypo ou d'hyperfonctionnement endocrinien.

Les principales manifestations de la pathologie:

  • l'insomnie;
  • douleur au cou de nature oppressante;
  • sensation de coma dans la gorge avec difficulté à avaler;
  • stress émotionnel;
  • une augmentation visible de la taille de la thyroïde;
  • fatigue

Pour vaincre la maladie, le médecin prescrit des préparations à base d'iode. Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice et l'apparition de gros nœuds ou de kystes, une intervention chirurgicale est réalisée avec une biopsie.

Cancer de la thyroïde

Une tumeur maligne n'est pas considérée comme une indication d'avortement. À l’avenir, les mères ont le plus souvent rencontré un adénocarcinome papillaire.

Les femmes sont testées pour la fonction tumorale et la biopsie. La ponction est particulièrement importante lorsque la taille est supérieure à 2 cm.

Les directives cliniques stipulent qu'une opération d'élimination du néoplasme est effectuée au cours du deuxième trimestre. Si une tumeur est détectée au 3ème trimestre, le traitement est retardé jusqu'à l'accouchement. Les formes de cancer à croissance rapide sont éliminées quelle que soit la période de gestation. Après résection, il faudra prendre des doses suppressives d'hormone thyroïdienne.

Thyroïdite auto-immune chronique

Cette maladie est due à la formation d'anticorps dirigés contre ses propres cellules. Le système immunitaire détruit la glande thyroïde. La pathologie est héritée des parents ou causée par des mutations.

La thyroïdite auto-immune affecte négativement le corps de la future mère. Si la femme ne reçoit pas de traitement, une fausse couche ou une naissance prématurée se produit.

Les principales manifestations de l'AIT:

  1. Hypoplasie de la glande thyroïde.
  2. Détection lors de la palpation des phoques sans douleur.
  3. Légère perte de poids.
  4. Tachycardie
  5. Irritabilité accrue.
  6. Euthyroïdie.

Pour diagnostiquer une maladie, il est nécessaire de procéder à une analyse des anticorps anti-thyroglobuline et thyroperoxydase. Lorsque des immunoglobulines sont détectées pour les deux substances, les médecins considèrent que cela est un mauvais signe. La thyroïdite auto-immune s'est déjà développée dans le corps, ou apparaîtra sous peu.

Pour supprimer l'inflammation chronique du corps, un traitement de substitution est prescrit. Il compense le déficit en hormones thyroïdiennes et prévient l'hypothyroïdie.

Grossesse après l'ablation chirurgicale de la glande

En l'absence d'organe, les modifications affecteront les processus métaboliques et affecteront le système nerveux central et le système reproducteur de la femme.

Puis-je tomber enceinte après la résection complète de l'organe? Oui c'est possible. Cependant, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les prescriptions du médecin.

Perturbations possibles dans le retrait de la glande:

  1. Hypocalcémie. La condition est accompagnée d'un manque aigu de calcium dans le sang. La faible concentration de l'élément chimique menace le fonctionnement défectueux du cœur, la minéralisation osseuse réduite et l'atonie musculaire. En raison de l’absence de substance, le développement fœtal du fœtus est également compromis.
  2. Fausse couche de l'enfant. Chez les femmes ayant une glande lointaine, les hormones changent considérablement, ce qui augmente le risque d'avortement spontané. Pour faire face à la pathologie, des traitements de substitution sont nécessaires.
  3. Le développement d'anomalies chromosomiques chez le bébé. Lorsque de l'iode radioactif est utilisé lors de la résection de la glande, le code ADN d'origine est violé. Ceci est lourd avec la naissance d'un enfant avec des anomalies génétiques.

Est-il possible de faire une échographie de la thyroïde enceinte

Toute recherche au cours de la "situation intéressante" doit être justifiée. Habituellement assigné à ces procédures, sans quoi il ne peut pas faire.

Le diagnostic échographique de la glande thyroïde est effectué uniquement lorsque cela est indiqué. La procédure est simple, ne nécessite pas de formation particulière.

Quels sont les symptômes de l'échographie?

  • somnolence constante;
  • irritabilité et agressivité déraisonnable;
  • fluctuations de poids importantes;
  • l'apparition d'attaques d'asthme;
  • détermination des phoques ou des néoplasmes dans la glande thyroïde lors de l'examen de palpation.

Les violations antérieures sont révélées, moins les manifestations de la maladie affectent le déroulement de la grossesse et le fœtus. Si votre médecin recommande une étude, n’ayez pas peur de la subir. Le diagnostic par ultrasons ne fera pas de mal au bébé.

Comment éviter les maladies de la thyroïde - mesures préventives

Afin de prévenir d'éventuelles pathologies, la future mère doit restaurer le système endocrinien. Il est souhaitable de normaliser la fonction de la glande même avant la grossesse - au stade de la planification. Passer un examen médical complet pour écarter toute pathologie.

La prévention complexe comprend la prise de médicaments contenant de l'iode. Ils devront boire dès les premières semaines de gestation jusqu'à l'accouchement. Un apport supplémentaire en iode réduit le risque de goitre et rétablit la production d'hormones.

Ajoutez du sel iodé et du pain à votre alimentation.

Remplacez l’eau du robinet par une eau minérale spéciale contenant les oligo-éléments nécessaires.

Le menu devrait également contenir du poisson de mer, du varech, du calmar, des moules, des crevettes, de la viande maigre et du lait. Évitez les aliments gras, frits et épicés, les boissons alcoolisées, le café et la restauration rapide.

Une règle de prévention importante est le maintien du poids normal. Ne permettez pas l'embonpoint. Cela affecte négativement la glande: pendant la période de gestation, cela fonctionne fort.

Essayez de ne pas rester longtemps au soleil et ne visitez en aucun cas le solarium. Il est conseillé de se promener matin et soir.

Conclusion

La thyroïde et la grossesse sont étroitement liés. En période de procréation, l'organe endocrinien assure à la fois le développement complet du fœtus et la santé de la future mère. Les hormones thyroïdiennes contribuent au fonctionnement normal du système nerveux central, cardiovasculaire et musculo-squelettique du bébé.

Pendant toute la grossesse, le médecin traitant supervise le fonctionnement de la glande thyroïde. Pour toute anomalie, il effectue des tests sanguins pour les hormones et des diagnostics par ultrasons. Pendant le traitement, ils peuvent prescrire des médicaments contenant de l'iode, un traitement de substitution ou même une intervention chirurgicale.

La glande thyroïde affecte-t-elle la conception d'un enfant?

HelgaSkan »Mardi 16 oct. 2007 16h34

anvarvar »mar. 16 oct. 2007 22:57

HelgaSkan »mer. 17 oct. 2007 9:23

Olgushka »mer. 17 oct. 2007 9:34

Leleka »mer. 17 oct. 2007 9:43

HelgaSkan »mer. 17 oct. 2007 10:54

Leleka »mer. 17 oct. 2007 11:45

anvarvar »mer. 17 oct. 2007 21:06

HelgaSkan »Jeu. 18 oct. 2007 9h31

Leleka ”jeu. 18 oct. 2007 11:14

HelgaSkan »Jeu. 18 oct. 2007 11:22

Leleka »jeu. 18 oct. 2007 12:34

HelgaSkan »Jeu. 18 oct. 2007 13h34

Leleka »jeu. 18 oct. 2007 14:07

Asya »jeu. 18 oct. 2007 14h12

Comment la glande thyroïde affecte-t-elle la conception d'un enfant?

De nombreux couples qui sont prêts à devenir des parents heureux, il sera utile d'apprendre comment la glande thyroïde affecte la conception d'un enfant. Cela aidera peut-être à trouver rapidement la cause des problèmes et à les résoudre!

La glande thyroïde a un impact direct sur la possibilité de conception.

Comment la thyroïde affecte-t-elle la conception d'un enfant?

Les statistiques indiquent que la plupart des grossesses sont une surprise imprévue pour les futures mères et pères, qui n’ont pas encore eu le temps de se préparer à la naissance de leur joie. Mais cela se passe dans l'autre sens, quand une cigogne attendue avec un enfant est en retard, parce qu'un couple qui veut concevoir un enfant pendant une longue période ne parvient pas à le faire. Et plus longtemps, plus l'anxiété, les doutes sur leur santé et la peur d'être dans le nombre de 6% de couples stériles qui ne sont pas physiquement autorisés à avoir leur propre enfant surmonté. Et la crainte que l'absence d'un enfant puisse détruire le mariage.

Et puis les gens vont chez le médecin. Premièrement, pour les consultations, après quoi ils appliquent la méthode recommandée, choisissent les jours en fonction du calendrier, suivent un régime, mesurent la température, choisissent une pose. Si rien ne se passe pendant une longue période, ils subissent un examen approfondi et, si nécessaire, un traitement. Les femmes - chez le gynécologue, les hommes - chez l'andrologue et l'urologue. Ils sont testés, des examens par ultrasons et laparoscopie sont effectués, et diverses procédures sont effectuées.

Schéma de la glande thyroïde.

En désespoir de cause, certains se tournent même vers des guérisseurs et des "guérisseurs", ils se rendent dans des "lieux saints". Et seuls quelques-uns savent qu'avec ce problème, vous devez tout d'abord consulter un endocrinologue. Et il est très souhaitable de le faire avant que cela se produise!

En effet, l’endocrinologue a la compétence de découvrir des pathologies telles que la violation ou l’absence complète du cycle menstruel, l’absence d’ovulation, le sous-développement des organes de la reproduction et, dans certains cas, l’impuissance masculine. Tout cela est dû à des dysfonctionnements hormonaux qui peuvent causer des problèmes non seulement de conception, mais également pendant la grossesse.

Fonctions thyroïdiennes

Notre corps est conçu de manière à ce que les hormones jouent le rôle de régulateurs chimiques des fonctions, des processus et du développement. Cela est particulièrement vrai pour le système reproducteur, complètement dépendant des hormones. À partir de l'âge d'un homme, ils contrôlent le développement de ses organes génitaux tout en lui donnant des traits féminins ou masculins et se terminent par les tempêtes hormonales du syndrome ménopausique, qui, comme l'ont appris des scientifiques, non seulement des femmes, mais aussi des hommes.

Normes des hormones thyroïdiennes.

Les principaux centres de production d'hormones: l'hypophyse, les glandes surrénales et la glande thyroïde. Ce dernier est non seulement le principal «producteur» des hormones les plus importantes, y compris les hormones sexuelles, mais aussi le plus faible, prédisposé aux dysfonctionnements et vulnérable aux maladies. Par exemple, il suffit de manquer d'iode, de s'empoisonner par les nitrates ou simplement de subir un stress intense pour que la glande thyroïde connaisse une grave défaillance. Ce qui affectera tout le corps, mais principalement le système reproducteur.

Maladies des glandes

Goitre endémique pouvant être causé par une carence en iode et des oligo-éléments. Même au stade bénin, cette maladie crée des problèmes pour les adolescentes, ce qui ralentit la puberté. Ils ont leurs règles plus tard que leurs pairs, plus tard, la poitrine se développe plus lentement (glandes mammaires). Mais le goitre endémique est également dangereux pour les jeunes femmes, car il peut perturber la régularité de leur cycle menstruel. En outre, il peut évoluer en tumeurs dangereuses.

Le goitre endémique est dangereux pour les femmes car il peut perturber la régularité de leur cycle menstruel.

L'hypothyroïdie est plus insidieuse à cause de son invisibilité: une personne ne semble pas avoir de problème de glande thyroïde, mais elle ne produit pas assez d'hormones. Cette maladie est dangereuse pour les adolescents qui commencent juste leur puberté, car elle peut entraîner un sous-développement des organes du système reproducteur.

Chez l'adulte, il peut ralentir le développement des ovules et la maturation du sperme, la préparation de l'utérus pendant la grossesse, la formation de fibres nerveuses dans l'embryon, la production de lait maternel et de nombreux autres problèmes.

L'hyperthyroïdie est son contraire, mais un excès d'hormones, leur libération spontanée de grains, nuit également à l'organisme. Il est capable de bouleverser complètement le cycle féminin en introduisant le chaos dans son emploi du temps.

L'hyperthyroïdie peut complètement bouleverser le cycle féminin, entraînant le chaos dans son horaire.

La menstruation anormalement longue (plusieurs semaines) épuise le corps et est remplacée par une ménopause aussi anormalement longue. Mais à la fin, il est provoqué par des pathologistes des organes internes et mène à la stérilité. En outre, l'hyperthyroïdie est dangereuse pour les femmes enceintes car elle affecte négativement le développement du fœtus.

La thyroïdite auto-immune est une maladie chronique très insidieuse de la glande. Cela peut provoquer le rejet de sperme, en écartant la possibilité même de concevoir un enfant. Il est extrêmement dangereux pour les femmes des trois premiers mois de la grossesse car il augmente considérablement le risque de fausse couche. Enfin, cela peut conduire à une hypothyroïdie de la glande thyroïde.

Ainsi, la glande thyroïde est peut-être la partie la plus importante du système reproducteur.

Comment les maladies de la thyroïde affectent-elles la conception et la grossesse?

La glande thyroïde a un impact énorme sur le système de reproduction d'une femme. Les violations de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes peuvent entraîner des problèmes de conception et de portage d'un enfant et nuire au développement fœtal du fœtus.

Comment la glande thyroïde affecte-t-elle la conception

Puis-je tomber enceinte avec une maladie de la thyroïde, comment cela affecte-t-il la conception d'un enfant? Les hormones thyroïdiennes sont responsables des processus métaboliques dans le corps, du travail des systèmes cardiovasculaire, digestif, nerveux et urogénital. Si l'équilibre hormonal est perturbé, le cycle menstruel échoue, le follicule des ovaires mûrit.

Le manque d'ovulation mène à la stérilité. Par conséquent, la grossesse dans les maladies de la glande thyroïde se produit très rarement. Si la conception se produit, alors dans la plupart des cas, un avortement spontané se produit dans les premiers stades. On observe une grande influence de la glande thyroïde sur la conception dans la thyroïdite auto-immune. Par conséquent, il est recommandé aux femmes de subir une échographie et un dépistage néonatal au stade de la planification familiale. Des médicaments efficaces contre cette maladie n’ont pas encore été mis au point.

La thyrotoxicose (production excessive d'hormones thyroïdiennes) est souvent accompagnée d'ovaires polykystiques, de mastopathies fibrokystiques. Cela réduit considérablement les chances de conception.

Comment la glande thyroïde change pendant la grossesse

Une augmentation de la thyroïde pendant la grossesse résulte d'une sécrétion accrue d'hormones thyroïdiennes, provoquée par une concentration élevée d'hCG dans le sang. La gonadotrophine chorionique humaine stimule la production de thyrotropine dans l'hypophyse, ce qui peut augmenter la production de T4 et de T3 libres.

La thyroxine et la triiodothyronine sont impliquées dans la formation du système nerveux, cardiovasculaire, de la reproduction et du cerveau d'un enfant. Par conséquent, toute perturbation dans le travail de l'organe endocrinien de la mère peut entraîner un retard dans le développement physique et intellectuel du futur bébé.

La formation de la glande thyroïde de l'embryon commence à la 5e semaine du développement intra-utérin et se termine à 3 mois. Jusque-là, l'enfant fournit à la mère des hormones, de l'iode de fer, qui commencent à produire de la thyroxine 2 fois plus que d'habitude. Cela conduit à une augmentation du volume des tissus de la glande. Cette condition n'est pas considérée comme une pathologie et passe après l'accouchement.

Hypothyroïdie chez la femme enceinte

La thyroïde et la grossesse sont liés. L’hypothyroïdie se développe, la thyroxine et la triiodothyronine sont produites en quantités insuffisantes. La cause de la pathologie est le plus souvent une carence aiguë en iode. Des anomalies congénitales, des tumeurs, une inflammation de la glande thyroïde peuvent également affecter l’organe.

Lorsque l'hypothyroïdie peut survenir à un stade précoce de l'avortement, lors d'une fausse couche, de la décoloration du fœtus, il est difficile pour une femme d'accoucher, des complications surviennent après l'accouchement. Les enfants naissent avec une hypothyroïdie congénitale, une violation du développement mental et physique.

L'hypothyroïdie aggrave le bien-être d'une femme qui s'inquiète de ce qui suit:

  • faiblesse générale, fatigue;
  • palpitations cardiaques, tachycardie, baisse de la pression artérielle;
  • violation de la chaise;
  • frilosité, baisse de la température corporelle;
  • migraine, douleurs articulaires et musculaires;
  • gonflement du corps;
  • des convulsions;
  • perte de cheveux, ongles cassants;
  • peau sèche, muqueuses;
  • irritabilité, sautes d'humeur fréquentes.

L'hypothyroïdie pendant la grossesse est assez rare, car les femmes souffrant de cette maladie depuis longtemps ne peuvent pas concevoir un enfant en raison de menstruations irrégulières et du manque d'ovulation.

Thyrotoxicose pendant la grossesse

Une telle maladie de la thyroïde chez la femme enceinte se développe avec une sécrétion accrue d'hormones thyroïdiennes. Presque tous les cas de pathologie associés à un goitre toxique diffus. C'est une maladie de nature auto-immune, qui s'accompagne de la production d'anticorps qui stimulent la production accrue de thyroxine et de triiodothyronine, une diminution du taux d'hormone stimulant la thyroïde, entraînant une croissance diffuse des tissus.

La pathologie auto-immune de la glande thyroïde et la grossesse peuvent être causées par une thyroïdite, un adénome toxique, une administration prolongée de thyroxine, une maladie trophique gestationnelle.

Les principaux symptômes de la thyrotoxicose comprennent:

  • nervosité, irritabilité;
  • transpiration, intolérance à la chaleur;
  • élargissement de la glande thyroïde;
  • réduction de poids;
  • diarrhée fréquente;
  • les yeux saillants;
  • toxicose sévère, vomissements indomptables.

La thyrotoxicose est dans certains cas une indication de l'avortement. Avec l’aide de la thyréostatique, il est parfois possible de stabiliser l’état de la femme et de préserver le fœtus. Mais sans traitement en temps voulu, une fausse couche ou la naissance d'un enfant se produit avec des défauts de développement, des malformations et des maladies de la glande thyroïde. Pendant l'accouchement, une femme peut développer une crise thyréotoxique.

La complexité de la thérapie réside dans le fait que les thyrostatiques pénètrent dans la barrière placentaire et peuvent provoquer une hypothyroïdie et le développement d'un goitre chez un enfant. Par conséquent, le traitement est prescrit strictement individuellement. Dans certains cas, une résection partielle de la glande thyroïde est réalisée pour induire une hypothyroïdie.

Thyroïdite

La thyroïdite auto-immune (TAI) et la grossesse sont diagnostiquées chez les femmes dont le système immunitaire est altéré. Le corps commence à produire des anticorps contre les cellules thyroïdiennes en bonne santé. Le principal symptôme de la pathologie est une augmentation du volume de la glande, mais cela ne se produit pas toujours. Les manifestations cliniques restantes sont non spécifiques et similaires à d'autres formes de maladies endocriniennes. Il existe une légère thyrotoxicose, accompagnée de vomissements, d'une perte de poids, d'irritabilité et de tachycardie.

Un critère important est le degré de perturbation des hormones thyroïdiennes et la présence éventuelle d'anticorps pathologiques à la thyroperoxydase (AT et TPO) dans le sang.

Les causes de la thyroïdite auto-immune incluent la prédisposition congénitale, une offre excédentaire en iode et des maladies infectieuses d'origine virale. Les processus auto-immuns perturbent la stimulation supplémentaire de la glande thyroïde, nécessaire au développement normal du fœtus au cours du premier trimestre. La pathologie peut provoquer une hypothyroïdie, une fausse couche de l'enfant.

Les anticorps peuvent pénétrer librement dans la barrière placentaire et entraver la formation de la glande thyroïde chez le futur bébé, entraînant une insuffisance placentaire. Cela conduit à l'interruption ou à la disparition de la grossesse.

Méthodes de traitement de l'AIT chez les femmes enceintes

Chez les patients présentant une maladie thyroïdienne d'étiologie auto-immune, un traitement hormonal substitutif par des analogues de la thyroxine est prescrit. Le traitement est effectué sous contrôle constant du taux d'hormones thyroïdiennes. Les médicaments sont pris jusqu'au deuxième trimestre, après quoi la glande thyroïde de l’enfant se forme. Dans certains cas, le traitement est effectué jusqu'à la naissance.

Une intervention chirurgicale est indiquée avec une augmentation significative de la glande thyroïde pendant la grossesse, une compression du larynx, une altération de la parole et une difficulté à avaler des aliments.

Goitre nodulaire

Si la glande thyroïde est agrandie et que la grossesse se déroule sans incident, cela est considéré comme normal. Mais dans certains cas, des phoques de différentes tailles se retrouvent dans les tissus des glandes. Ceci est un goitre nodulaire. La maladie est confirmée si les nœuds ont un diamètre supérieur à 1 cm. Environ 5% des femmes souffrent de cette maladie.

Dans la plupart des cas, le goitre pendant la grossesse ne perturbe pas la glande et ne nuit pas au bien-être de la future mère. Les exceptions sont les sites oncologiques de nature maligne, les kystes.

La grossesse et le goitre nodulaire ne sont pas une condition dangereuse pour une femme. Chez 80% des patients, on trouve des phoques bénins qui ne perturbent pas le fonctionnement de l'organe endocrinien et n'empêchent pas de donner naissance à un enfant en bonne santé.

Traitement de goitre

Si un goitre est diagnostiqué chez une femme, la décision de prendre un traitement est prise. Les méthodes de traitement sont sélectionnées individuellement pour chaque patient, en tenant compte de la gravité et de la cause de la maladie.

Pour déterminer l'étiologie du néoplasme, une biopsie du noeud par aspiration à l'aiguille fine et une échographie de la glande thyroïde pendant la grossesse sont réalisées. Sur la base des résultats du test, un schéma thérapeutique supplémentaire est déterminé. Si des cellules cancéreuses sont détectées, la chirurgie est retardée pour la période postpartum. Une intervention chirurgicale urgente n’est pratiquée que si le goitre pendant la grossesse serre la trachée. Le meilleur moment pour le traitement est le deuxième trimestre.

Dans d'autres cas, la monothérapie est prescrite avec de l'iode, de la L-thyroxine ou une combinaison de ceux-ci.

Est-il possible de tomber enceinte sans thyroïde?

La grossesse après le retrait de la glande thyroïde est possible. Après l'opération, les femmes prennent des médicaments qui remplacent les hormones thyroïdiennes. Après la chirurgie, il faut au moins un an de rééducation pour rétablir le fonctionnement normal du corps. Ensuite, vous pouvez planifier une grossesse.

Si l'absence de la glande thyroïde est causée par une tumeur maligne. Après la chirurgie, une chimiothérapie est effectuée, accompagnant le traitement. Le corps de la femme s'affaiblit et la conception ne se produit que dans des cas isolés.

La grossesse sans glande thyroïde doit survenir sous la surveillance d'un médecin et sous le contrôle constant du taux d'hormones dans le sang. Le gynécologue et l’endocrinologue prescrivent le dosage nécessaire de médicaments et surveillent le développement fœtal du fœtus.

Diagnostic de la glande thyroïde pendant la grossesse

Au stade de la planification familiale, les femmes subissent un examen complet. L'échographie diagnostique de la glande thyroïde pendant la grossesse est indiquée pour les maladies déjà existantes de cet organe, la présence d'une pathologie dans l'histoire du plus proche parent et l'existence de symptômes caractéristiques d'indisposition.

Selon les résultats de l'échographie, vous pouvez estimer le volume, la structure de l'organe, la présence de nœuds, le processus inflammatoire. Normalement, la glande thyroïde est légèrement élargie, mais ne doit pas dépasser 18 cm³ pour un poids corporel compris entre 50 et 60 kg. À la révélation des consolidations on montre la réalisation de la biopsie de ponction. Cette analyse aide à déterminer la nature du site.

Les hormones thyroïdiennes pendant la grossesse doivent respecter les limites suivantes:

  • TSH au premier trimestre - 0,1 à 0,4 UI / ml;
  • Le taux de TSH au deuxième trimestre est de 0,3 à 2,6 UI / ml;
  • Au troisième trimestre, le taux de TSH peut augmenter pour atteindre 0,4 à 3,5 UI / ml;
  • La présence de AT à TPO parle de thyroïdite auto-immune.

Les déviations mineures par rapport à la norme ne constituent pas un symptôme alarmant, car le corps de chaque femme est individuel. Le motif de préoccupation est considéré comme un excès ou une réduction significative des limites des indicateurs.

Des tests d'hormones thyroïdiennes sont administrés aux femmes présentant des signes de perturbation du système endocrinien, s'il y a des antécédents de maladies diagnostiquées et un traitement à long terme de l'infertilité.

Les femmes atteintes d'une maladie de la thyroïde ont peu de chance de concevoir un enfant, ont un risque accru d'avortement en début de grossesse et ont des difficultés pendant la gestation et l'accouchement. La violation du fond hormonal affecte le développement intra-utérin du fœtus et peut provoquer des anomalies congénitales.

Thyroïde et infertilité

La glande thyroïde est une glande endocrine. Il libère ses produits (hormones) dans le sang. Ce fer est situé sur la face antérieure du cou, au-dessus du cartilage thyroïdien du larynx, d'où son surnom. La glande thyroïde a pour principale fonction de produire des hormones thyroïdiennes, la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (TK), qui assurent le fonctionnement normal de la quasi-totalité des organes et des systèmes fonctionnels du corps. Par conséquent, les médecins y prêtent une attention particulière.

Les cellules thyroïdiennes sont les seules dans notre corps à pouvoir extraire l'iode obtenu à partir d'aliments et en créer des hormones aussi importantes. La perturbation de la glande thyroïde peut entraîner le développement d'enfants handicapés mentaux. Les maladies thyroïdiennes sont étroitement liées à la possibilité pour une femme de devenir enceinte et d'avoir un enfant en bonne santé, et pour les hommes - de devenir père. Le rôle principal est joué par les hormones et la spécificité des processus dans le corps qui sont déclenchés quand il est perturbé.

Toute femme qui envisage d'avoir un enfant, qu'elle soupçonne ou non une infertilité, devrait examiner la glande thyroïde, il en va de même pour les hommes. Après tout, le problème est que les violations dans le travail de cet organe ne sont pas toujours perceptibles, mais elles se manifestent de manière non spécifique, comme dans de nombreuses autres maladies.

Comment le travail de la glande thyroïde affecte-t-il la possibilité de conception?

La glande thyroïde produit des hormones thyroïdiennes, dont l'iode. Les hormones thyroïdiennes sont vitales pour la croissance et le développement normaux du corps. Ils interagissent aussi activement avec les hormones sexuelles. Pour que le système de reproduction des hommes et des femmes fonctionne normalement, il est nécessaire que la glande thyroïde ne subisse aucun dysfonctionnement. S'il produit trop d'hormones (thyrotoxicose) ou trop peu (hypothyroïdisme), cela affectera la capacité de concevoir, à la fois chez l'homme et la femme.

Hormones thyroïdiennes et infertilité masculine

Le déséquilibre hormonal dans le corps masculin affecte la quantité de sperme produite et la qualité du sperme. Les changements dans le corps peuvent être différents selon le diagnostic. Si la glande thyroïde produit une quantité excessive d'hormones, qui pénètrent ensuite dans le sang, la thyrotoxicose est provoquée soit par une augmentation de la teneur en iode de l'aliment, soit par des nodules ou une inflammation de la glande thyroïde. Ses symptômes sont caractérisés par: une irritabilité accrue, une accélération du rythme cardiaque, une perte de poids, une intolérance aux températures élevées, une faiblesse musculaire, une transpiration excessive et un tremblement des mains. Si un membre de votre famille a une maladie de la thyroïde et que vous avez remarqué plusieurs des symptômes ci-dessus, consultez un endocrinologue.

Le manque d'iode dans le corps est également un problème et provoque des dysfonctionnements de la glande thyroïde. Cette maladie s'appelle l'hypothyroïdie. Lorsque le métabolisme de l'hypothyroïdie ralentit, la libido diminue, la libido commence, la dysfonction érectile commence. Les spermatozoïdes deviennent inactifs, ce qui peut entraîner une infertilité. Si vous êtes fatigué rapidement, si vous vous concentrez lourdement, si vous avez froid, si vous avez froid, si vous avez mal aux articulations, si vous prenez du poids, si vous mangez de la constipation et si votre peau est sèche, il est judicieux de vérifier votre glande thyroïde.

Hormones thyroïdiennes et infertilité féminine

Les hormones féminines (œstrogène et progestérone) interagissent constamment avec les hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde. Lorsque cela se produit, le processus normal de formation et de maturation de l'œuf.

S'il y a des écarts dans la production d'hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose ou hypothyroïdie), des troubles de l'ovulation et des menstruations irrégulières peuvent commencer, conduisant à l'incapacité de concevoir un enfant ou une fausse couche et une naissance prématurée. En cas d'augmentation de la production d'hormones dans la thyroïde, celles-ci pénètrent dans le sang et une thyréotoxicose se développe. La cause la plus fréquente de thyrotoxicose chez les femmes en âge de procréer est la maladie de Graves. Quand il produit des anticorps qui se lient aux cellules de la glande thyroïde et le forcent à produire activement des hormones. Cela réduit le risque de conception. Une perte de poids nette peut également empêcher une grossesse. Chez les femmes atteintes d'hypothyroïdie, la durée du cycle menstruel est augmentée. Parfois, il peut même être absent ou irrégulier. Dans le même temps, le niveau de prolactine, une hormone qui inhibe l'ovulation, augmente. Le risque de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) augmente et ces kystes empêchent la grossesse. Les symptômes de thyréotoxicose et d'hypothyroïdie sont les mêmes chez les deux sexes.

Traitement des maladies de la glande thyroïde.

Lorsque la thyréotoxicose utilisait traditionnellement trois méthodes principales de traitement:

  1. Thérapie avec des médicaments thyréostatiques qui suppriment la fonction de la glande thyroïde, sans lui nuire.
  2. Thérapie à l'iode radioactif, dans laquelle les cellules de la glande thyroïde sont détruites, la production d'hormones s'arrête.
  3. Chirurgie pour enlever la glande thyroïde.

Habituellement, après l'application des deux dernières techniques, un traitement par lévothyroxine est prescrit pour prévenir l'effet miroir et ne pas provoquer d'hypothyroïdie. Une femme ne peut tomber enceinte que 6 mois après le traitement et un homme ne peut essayer de concevoir que 4 mois après le début du traitement. Avec le bon traitement, le cycle menstruel est rétabli chez la femme, la qualité du sperme et la fonction sexuelle chez l'homme s'améliorent. Si la déficience en iode est la principale cause du dysfonctionnement de la thyroïde, il faudra alors prendre des médicaments contenant de l'iode.

Pour le traitement de l'hypothyroïdie, deux méthodes sont utilisées qui peuvent augmenter le niveau d'hormones thyroïdiennes à la normale:

  1. Remplacement des hormones thyroïdiennes manquantes par un traitement hormonal substitutif;
  2. Restauration de la fonction thyroïdienne à l'aide d'une réflexothérapie par ordinateur.

Malheureusement, l'hormonothérapie a un certain nombre d'effets secondaires: stress sur le système cardiovasculaire (hypertension, angine de poitrine, rythme cardiaque altéré); violation du cycle menstruel; la migraine; réactions allergiques. La prise de lévroteroxine à fortes doses (150-175 mg) rend difficile la grossesse et provoque des fausses couches.

La thérapie réflexe informatique aide à restaurer les processus auto-immuns de la glande thyroïde. Le traitement consiste à appliquer un courant continu ultra-faible au système de points biologiquement actifs, directement connectés au cerveau par le système nerveux autonome humain. Il s'agit d'une méthode complexe de traitement de l'hypothyroïdie sans utilisation de médicaments hormonaux. Le volume des tissus de travail de la glande thyroïde est restauré. Elle commence à produire la bonne quantité d'hormones du corps. L'hormonothérapie est complètement annulée.

Sur la base de ce qui précède, nous pouvons conclure qu'il est impossible de négliger les tests d'hormone thyroïdienne pour l'infertilité. Vous avez une chance de réduire considérablement le temps et l'argent en guérissant la cause, si cela se trouve dans cette situation et si vous pouvez la soigner, et devenir les parents d'un bébé en bonne santé.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones