L'hypothyroïdie est un trouble fonctionnel dans le travail de la glande thyroïde, causé par une absence prolongée de production de ses hormones spécifiques (thyroïde) ou par un affaiblissement de leur effet biologique sur l'organisme dans son ensemble.

L'hypothyroïdie est un trouble fonctionnel dans le travail de la glande thyroïde causé par une absence prolongée de production de ses hormones.

Description de la maladie

Les maladies de la glande thyroïde peuvent ne pas se manifester avant des années, la maladie se présente sous une forme latente, avec un état de santé tout à fait normal et en l'absence de symptômes prononcés. Les manifestations mineures sont généralement attribuées à la fatigue banale, à la dépression et à la grossesse.

Le danger est qu'avec le temps, le manque d'hormones thyroïdiennes commence à affecter à la fois les performances de tous les systèmes biologiques du corps et le fonctionnement des différents organes.

La fonction biologique des hormones thyroïdiennes est d’ajuster et de réguler le métabolisme énergétique dans les cellules du corps. Ceci, à son tour, conduit à une diminution de l'apport d'oxygène aux tissus. Des perturbations surviennent lors de la synthèse de diverses enzymes dans les cellules, ce qui affecte leur fonctionnement normal.

Dans certains cas, si des mesures ponctuelles ne sont pas prises à temps, l’hypothyroïdie thyroïdienne prend des formes chroniques, un œdème - un myxoedème. Cela se produit à cause de l'accumulation dans les tissus conjonctifs de substances spécifiques qui retiennent les liquides.

Causes de la pathologie

Il existe de nombreuses conditions préalables à l’émergence d’une maladie similaire de la thyroïde (hypothyroïdie). Cela peut être une teneur insuffisante en iode dans l'eau, la nourriture, l'air ou son excès. La mauvaise écologie, les stress constants, la quantité insuffisante de protéines absorbées par l'organisme jouent leur rôle.

L'excès de contenu dans le régime alimentaire humain d'origine végétale peut être utile à certains, car cet excès entraîne également une augmentation de la glande thyroïde. La cause peut être d'autres oligo-éléments: cobalt, manganèse, sélénium. Pour rétablir une fonction thyroïdienne normale, il est nécessaire d’ajuster leur consommation dans le corps. Un rayonnement ultraviolet excessif peut également déclencher ce dysfonctionnement. Diverses maladies infectieuses de la région nasopharyngée et de la cavité buccale.

Les raisons médicales possibles de prendre toutes sortes de médicaments utilisés en cardiologie, gynécologie, psychiatrie et autres branches de la médecine. Les effets négatifs sur la glande thyroïde produisent de l'alcool et de la nicotine. Il est établi depuis longtemps que les fumeurs et les alcooliques sont plusieurs fois plus susceptibles de souffrir d'une maladie similaire. Les substances contenues dans les produits du tabac endommagent les thyrocytes - cellules thyroïdiennes. L'alcool affecte également le fonctionnement du foie, sur lequel la santé de la glande thyroïde dépend de l'activité correcte. Tout est interconnecté.

Les causes de l'hypothyroïdie peuvent être une teneur insuffisante en iode dans l'eau, la nourriture, l'air ou son excès.

L’hypofonction de la glande thyroïde (déficit hormonal) peut être causée par une contamination lymphatique générale, qui n’est plus en mesure de faire face au drainage thyroïdien. Le sang contient tellement de produits de désintoxication toxiques que l’organe cesse de fonctionner normalement, refusant d’exécuter les commandes de la glande pituitaire.

L'état de la lymphe et du sang dépend du travail des filtres biologiques du corps, en premier lieu du foie. La qualité de la purification du sang de cet organe vital dépend de la qualité de fonctionnement des autres organes. L'état du tube digestif, notamment de l'intestin et de sa section épaisse, est également important.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie dangereuse?

Les troubles de la glande thyroïde entraînent les conséquences les plus graves. L'anémie (anémie) se développe généralement dans le contexte de l'hypothyroïdie. Ceci est dû à une absorption insuffisante de fer par la membrane muqueuse du tube digestif. Les perturbations fonctionnelles du système nerveux peuvent entraîner des migraines systématiques, des douleurs dans les bras et les jambes. Chez la femme, des irrégularités dans le cycle menstruel se produisent, chez l’homme, la puissance diminue. Il y a une augmentation des dépôts de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, en particulier du cœur, ce qui entraîne l'apparition d'une «angine de poitrine».

L'atrophie du muscle cardiaque n'est pas exclue, ce qui entraîne une insuffisance cardiaque. Le tube digestif ne souffre pas moins, d’une diminution de l’appétit, des ballonnements et de la constipation. Le foie grossit. Le système nerveux central et périphérique (hypothyroïdie périphérique) peut être gravement touché, il affecte les mouvements, les expressions du visage, l'activité intellectuelle, conduit à une diminution des réflexes. Tout cela se traduit par une altération de la mémoire et un handicap mental. Mais le type de comportement idiopathique n’est prononcé que si la maladie est congénitale ou s’est manifestée dès la petite enfance.

Pour les personnes atteintes d'hypothyroïdie de gravité modérée, les comportements émotionnels extrêmes sont caractéristiques: de l'indifférence, de la bonté contre nature aux manifestations d'agression et de colère déraisonnables. Le coma hypothyroïdien déclenché par une médication non contrôlée, la grippe, des infections respiratoires aiguës, en particulier s’il existe déjà une hypothyroïdie médicale prononcée, peut être la complication la plus dangereuse.

La respiration nasale obstruée dans l'hypothyroïdie conduit souvent à des rhumes, à des maladies infectieuses.

Un certain nombre de maladies infantiles graves peuvent être directement associées à une diminution de la fonction thyroïdienne: mortalité périnatale élevée, diverses anomalies congénitales, crétinisme neurologique et myxédémateux, troubles neuromoteurs, hypothyroïdie congénitale et néonatale et goitre néonatal. Le crétinisme neurologique est caractérisé par un retard mental, une mutuelle mutuelle et un strabisme. Le myxoedème est connu pour le nanisme et le retard de développement.

Symptômes de pathologie

En cas d'hypothyroïdie grave, on observe un gonflement du visage et des extrémités, la peau devient sèche et prend une teinte jaune pâle. Sur les coudes et les talons deviennent calleuses. Les ongles et les cheveux deviennent fragiles. La voix est faible et enrouée en raison de perturbations des cordes vocales. La température corporelle est basse, la pression artérielle n’est pas normale non plus, pas plus que la fréquence cardiaque.

Il y a souvent de l'acné qui guérit mal sur le visage et le dos. Respiration nasale difficile, qui mène souvent au rhume, maladies infectieuses.

En outre, il peut y avoir un refroidissement constant, dont les causes résident dans la réduction du métabolisme. Le système nerveux en souffre, ce qui entraîne une détérioration de la mémoire et une concentration de l'attention, une diminution de l'activité mentale, un intérêt pour la vie. Il y a une faiblesse constante, une performance faible, l'insomnie. La dyspepsie du tractus gastro-intestinal se développe: nausée, flatulence, constipation. Fonction sexuelle réduite.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de l'hypothyroïdie le divise en trois types principaux:

  1. L'hypothyroïdie primaire est causée par des anomalies congénitales, des processus inflammatoires, des chirurgies infructueuses, une carence en iode dans le corps.
  2. Hypothyroïdie secondaire: elle comprend les effets d’infections, de tumeurs, de lésions entraînant des lésions de l’hypophyse.
  3. L'hypothyroïdie tertiaire se développe en relation avec des troubles de l'hypothalamus.

Ultrasons de la glande thyroïde dans le diagnostic de la maladie pour déterminer les changements de taille et de structure.

Ce n'est pas une classification complète, distinguer entre l'hypothyroïdie périphérique, latente et manifeste. La principale méthode de diagnostic de l'hypothyroïdie est l'analyse sanguine hormonale. Une échographie thyroïdienne peut être utile en termes de dimensionnement et de changements structurels; examen radio-isotopique, examen aux rayons X et tomodensitométrie permettent de déterminer la présence de compression du goitre à proximité d'organes, métastases d'un cancer de la thyroïde.

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement médicamenteux vise principalement à corriger les fonctions de la glande thyroïde. L'usage d'antithyroïdiens est pratiqué: propylthiouracile et méthimazole. Ces substances sont utilisées pour améliorer la synthèse des hormones thyroïdiennes. Principalement utilisé pour obtenir l'effet le plus rapide. En outre, le traitement peut consister en la nomination de médicaments de substitution hormonale (thyroxine, réocomb, thyrotome). Le traitement commence par la dose minimale, afin de ne pas nuire au coeur.

Le traitement chirurgical a lieu en présence de tumeurs malignes, de ganglions et de kystes, dont la taille augmente rapidement. Ce sont les ganglions prolifératifs chéloïdes, le goitre thyrotoxique, le goitre endémique géant, le goitre rétrosternal. Il faut garder à l'esprit que l'utilisation de tout médicament contenant de l'iode pour la première fois après une chirurgie est interdite.

Dans l'hypothyroïdie chirurgicale, lorsque la glande thyroïde a été retirée de manière incorrecte, un traitement hormonal à vie est prescrit.

Le traitement le plus efficace de ces dernières années est à juste titre considéré comme le traitement à l'iode radioactif. La dose n’est pas suffisante dans tous les cas; par conséquent, un traitement répété est souvent prescrit. L'iode pénètre dans le corps par le biais de capsules ou d'une solution aqueuse.

L'iode radioactif peut endommager les cellules saines, entraînant dans certains cas le développement d'un cancer. Le traitement n'est donc recommandé que dans les cas où le patient présente des contre-indications à d'autres médicaments.

Bêta-bloquants - ces médicaments ralentissent considérablement les palpitations cardiaques et suppriment la nervosité excessive associée à la maladie. Assigné avec d'autres types de traitement. Ceux-ci incluent l'aténolol, le nadolol, le métoprolol, etc.

Régime spécial

Le régime alimentaire est fait en tenant compte du fait que l'hypothyroïdie perturbe les processus métaboliques, le corps commence à accumuler des dépôts graisseux et du cholestérol, ainsi que des fluides, ce qui conduit à un gonflement. Le régime recommandé devrait comprendre des aliments faibles en calories et riches en vitamines B et C, ainsi que divers macro et micronutriments. Un tel régime améliore la fonction thyroïdienne et les processus métaboliques. En cas d'anémie, des substances contenant du fer et des vitamines B12 sont également prescrites. On les trouve abondamment dans les pommes et les produits carnés.

Le régime doit être composé d'aliments faciles à digérer, riches en vitamines B et C, ainsi que de divers macro et micro-éléments.

Remèdes populaires

  1. Aronia Ce produit contient une énorme quantité d'iode. 1 kg de cendres de montagne 1 kg de sucre. Prendre 1 cuillère à café de mélange 3 fois par jour. Remède tibétain prouvé contre la sclérose en plaques et le goitre.
  2. Il est recommandé de manger autant de pommes, kakis, citrons et oranges que possible. Ils sont riches en iode et en vitamine C.
  3. La laminaire (varech) empêche le développement de la maladie thyroïdienne.
  4. Le jus de Motherwort. Jus frais prendre 40 gouttes à 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'eau 3 fois par jour.
  5. Décoction de muguet en fleurs mai. Prend 15 g de fleurs de lys et versé un verre d'eau bouillante. Prendre 2 cuillères à café 3 fois par jour. Vous pouvez prendre la teinture: inflorescences de 15 g remplies de 100 ml d’alcool pur. Accepté selon le premier schéma.

HYPOTHYROIDISME - Causes, symptômes et traitements de personnes

Hypothyroïdie comment et quoi traiter correctement sans nuire à la glande thyroïde!

Comment guérir l'hypothyroïdie

Elena Malysheva. Hypothyroïdie - symptômes et traitement

Hypothyroïdie thyroïdienne

Environ le tiers de la population de notre planète a identifié une maladie de la thyroïde. Les troubles dans le travail du corps sont presque asymptomatiques et conduisent souvent à des affections négligées - c’est là qu’ils représentent un danger sérieux. L’hypothyroïdie est l’une des plus courantes et des plus progressives. L'hypothyroïdie est un syndrome résultant d'une production insuffisante d'hormones thyroïdiennes. Examinons plus en détail les types, les étapes, les causes et les principales méthodes de traitement.

Types et stades de la maladie

Comment l'hypothyroïdie, qu'est-ce que c'est, quels sont les types? Avec une maladie à genèse auto-immune, ils sont nés (congénitaux) ou apparaissent dans le processus de la vie humaine (acquise). Selon le degré de dommage, l'hypothyroïdie de la thyroïde est divisée en primaire, secondaire. Selon leur degré de complexité, ils distinguent: latent, manifeste, compliqué.

Selon l'étiologie

Il existe une hypothyroïdie congénitale et acquise de la glande thyroïde. Dans le premier cas, la maladie se manifeste à la naissance d'une personne par des maladies de la glande thyroïde, des lésions ou un sous-développement de l'organe au cours du développement prénatal, une prédisposition génétique. Affecté par la malnutrition pendant la grossesse, manque d'iode. L'hypothyroïdie thyroïdienne acquise apparaît et se développe au cours de la vie d'une personne. La maladie est due à des lésions à la nuque, à des processus inflammatoires, à un manque de vitamines et d'iode, à des médicaments, à la suite du retrait de la glande thyroïde.

Selon le degré de dommage

Le dysfonctionnement thyroïdien hypothyroïdien a une pathogenèse différente selon le degré de dommage. La maladie est diagnostiquée dans le monde entier, mais elle est presque toujours détectée très tard. Il y a 2 étapes d'hypothyroïdie. Ils diffèrent par la sévérité des changements dans la structure de la glande thyroïde, la capacité du corps à remplir ses fonctions. L'hypothyroïdie primaire de la thyroïde est due à des modifications de la structure et à une réduction de la masse du tissu glandulaire de la glande thyroïde. En conséquence, le corps cesse de synthétiser les hormones T3, T4. Symptômes de l'hypothyroïdie thyroïdienne primitive:

  • gonflement du visage, des membres;
  • température corporelle réduite;
  • suppression de l'appétit;
  • peau jaune, perte de cheveux;
  • enrouement;
  • une augmentation de la taille de la glande thyroïde;
  • surpoids;
  • maux de gorge, difficulté à avaler.

L'hypothyroïdie secondaire est associée à une diminution de la fonction thyroïdienne. L’organe est anatomiquement sain mais ne produit pas de thyroxine. Cela est dû à la perte des fonctions de l'hypophyse, l'hypothalamus. Les symptômes de la glande thyroïde sont absents. Signes d'hypothyroïdie secondaire de la glande thyroïde:

  • gonflement du corps, du visage;
  • problèmes de respiration nasale;
  • troubles du sommeil, perte de mémoire;
  • dysfonctionnement des reins;
  • difficulté à avaler, goût réduit;
  • basse température corporelle;
  • retard de croissance, développement chez les enfants.

Par gravité

L'hypothyroïdie de la glande thyroïde peut progresser. Plus il se développe tôt, plus il provoque des complications. Sans traitement approprié de l'hypothyroïdie chez les enfants, le développement du système nerveux central est compromis et le développement physique et mental est retardé. Dans la population active sans traitement approprié, le myxoedème se forme. Selon la gravité de l'hypothyroïdie, la glande thyroïde est divisée en types suivants:

  1. Latente (subclinique). Symptomatique barbouillé, la glande thyroïde a une taille normale. Les tests sanguins de laboratoire montrent des niveaux élevés de TSH et une quantité normale de T4.
  2. Hypothyroïdie manifeste de la glande thyroïde. Caractérisé par une diminution des niveaux d'hormones thyroïdiennes et une augmentation de la TSH. Il est divisé en compensé et décompensé. Dans le premier cas, les indicateurs se situent dans la plage normale en raison de la prise correcte et opportune des pilules. En seconde normale, les indicateurs ne peuvent pas être atteints même avec un traitement.
  3. Compliqué. Cette forme d'hypothyroïdie se produit si la maladie n'est pas traitée. Les complications sont caractéristiques: crétinisme, retards de développement (chez les enfants), insuffisance cardiaque.

Les causes

Le développement d'une maladie thyroïdienne grave telle que l'hypothyroïdie a de nombreuses raisons. Si nous parlons de la forme primaire de la maladie, tous les processus menant à la maladie sont localisés directement dans l'organe lui-même. La glande thyroïde présente des anomalies congénitales ou le volume des tissus fonctionnels est réduit. L’hypothyroïdie thyroïdienne est causée par une diminution du taux d’hormones thyroïdiennes dans les formes primaire et secondaire.

Hypothyroïdie primaire

Les causes sont congénitales et acquises. Les principaux sont:

  • hypoplasie (aplasie) de la glande thyroïde dès la naissance;
  • prise de certains médicaments, traitement avec des médicaments contenant de l'iode radioactif;
  • manque de sélénium, d'iode;
  • maladie thyroïdienne congénitale, inflammation, thyroïdite auto-immune;
  • chirurgies pour l'ablation complète (partielle) de la glande thyroïde;
  • complications postopératoires;
  • la présence de goitre endémique, le cancer.

Secondaire

La maladie est due à une diminution de l'activité de l'hypophyse. Causes de l'hypothyroïdie secondaire:

  • retrait de la glande pituitaire;
  • blessures, hémorragies, tumeurs, inflammation de l'hypothalamus / hypophyse;
  • troubles circulatoires dans les artères cérébrales;
  • maladies auto-immunes causant des dommages à l'hypophyse;
  • médicaments, affectant la glande pituitaire.

Symptômes et symptômes

Souvent, les signes et symptômes de l'hypothyroïdie de la thyroïde sont interprétés comme les manifestations cliniques d'autres pathologies. Les patients, observés depuis longtemps par un cardiologue, un nutritionniste, un thérapeute, un psychologue, reçoivent des diagnostics incorrects et sont traités sans succès. Les symptômes de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde se développent imperceptiblement, lentement (aucun changement n'est observé dans la photo des patients présentant un degré léger). pour cette raison, les gens ne sont pas pressés d'aller aux cliniques.

Chez les adultes

Nous énumérons les signes et symptômes courants de l'hypothyroïdie thyroïdienne typiques de l'adulte. Le degré de gravité dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, de la forme, du type de maladie, de l'âge et du sexe. Donc, les symptômes:

  1. Du côté du système nerveux: somnolence constante, manque d'énergie vitale, altération de la mémoire, incapacité à se concentrer.
  2. Au niveau du tube digestif: tendance à la constipation, augmentation de l'appétit, dyskinésie biliaire;
  3. Au niveau du système cardiovasculaire: essoufflement, ralentissement du pouls, augmentation de la pression (sanguine et diastolique), gonflement le soir.
  4. Du côté du système reproducteur: la libido est significativement réduite. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé, la naissance d'un enfant pose problème, chez les hommes, la fonction érectile est altérée.
  5. L'augmentation de la taille de la glande thyroïde (à peine perceptible dans la phase initiale, prononcée à la suivante).
  6. Changement de voix ou absence de changement.
  7. Peau sèche.
  8. Basse température corporelle (36.0-36.1).
  9. Crampes musculaires.

Chez les enfants

Les enfants reçoivent un diagnostic différentiel dans les 2-3 premiers mois suivant la naissance. Les enfants atteints d'hypothyroïdie naissent avec un poids plus important. Caractérisé par une peau jaune, gonflement, somnolence, pouls lent. Chez certains nouveau-nés, la plaie ombilicale est mal resserrée. Pauvre intestin, il y a léthargie. Les enfants plus âgés se plaignent de mauvaise mémoire, de fatigue. Il devrait être alerté si l'enfant montre une agressivité excessive ou une léthargie.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic d'hypothyroïdie de la glande thyroïde est posé après avoir contacté un endocrinologue. Le médecin doit soumettre le patient à un test sanguin pour déterminer le niveau de TRG, TSH et le niveau d'hormones thyroïdiennes. En outre, un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer le niveau de cholestérol et d'autres lipides. La taille et la structure de la glande thyroïde sont déterminées par ultrasons. Dans certains cas, une biopsie supplémentaire de l'organe, une IRM du cerveau et une scintigraphie isotopique de la thyroïde sont prescrites.

Comment traiter l'hypothyroïdie thyroïdienne

Le pronostic n'est favorable qu'avec une référence opportune à un spécialiste et un diagnostic correct. L'homéopathie est prescrite pour le traitement, les préparations hormonales et les médicaments contenant de l'iode. De bons progrès sont réalisés si le médicament est associé à un régime alimentaire, des remèdes populaires, des sports. Dans le diagnostic de l'hypothyroïdie, les symptômes et le traitement chez les femmes, les hommes à certains moments sont similaires aux symptômes et au traitement du goitre.

Thérapie de remplacement

Le patient reçoit des médicaments, ce qui compense le manque d'hormones. En règle générale, le thyrotome est prescrit: lévothyroxine, eutiroxe, iodithyrox. La thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie thyroïdienne dure toute la vie. Commencez avec de petites doses de médicaments, en les augmentant progressivement. Commencez par compenser le manque d'hormones dans le corps, puis maintenez une dose acceptable. Le critère principal pour cela est le bien-être du patient.

Régime thérapeutique

La nutrition dans l'hypothyroïdie de la glande thyroïde est recommandée par un régime alimentaire équilibré, pauvre en énergie. Les médecins conseillent vivement aux patients de réduire la quantité de matières grasses et de glucides dans les aliments afin d’exclure les produits contenant une grande quantité de sel. En cas d'hypothyroïdie, il est conseillé de consommer des aliments stimulant la production de suc gastrique et ayant des propriétés "affaiblissantes" (ils contribuent à la perte de poids). Contre-indiqué:

  • produits laitiers à base de viande grasse;
  • produits contenant du soja;
  • cuisson au four;
  • sucre, miel, confiture;
  • produits raffinés (riz, sucre, farine blanche).
  • toutes les baies et les fruits;
  • bouillon cuit sur les os;
  • les verts;
  • poisson, fruits de mer;
  • fruits secs;
  • produits laitiers fermentés pour la cuisine du jour (lait aigre, fromage cottage).

Remèdes populaires

La consommation de jus (légumes), diverses préparations à base de plantes a un effet bénéfique sur la glande thyroïde. Ils ne remplacent pas le traitement principal par des médicaments hormonaux, mais créent des conditions favorables au fonctionnement du corps, atténuent les manifestations de l'hypothyroïdie, renforcent l'effet des médicaments. Les remèdes populaires sont variés et ne conviennent pas au traitement de chaque personne. Voici quelques méthodes:

  1. Traitement de l'hypothyroïdie concombre. Vous devez manger au moins 1 kilogramme de légumes-racines par jour. Ils contiennent de l'iode, qui est bien absorbé par le corps. Les réactions et les impressions d’une telle «thérapie» ne sont que positives.
  2. Traitement des herbes d'hypothyroïdie. Une des nombreuses options possibles: prendre une quantité égale de boutons de bouleau, de millepertuis, de racine d’élecampane et de baies de rowan. Préparez tous les composants avec 1 litre d’eau bouillie, maintenez un feu doux et maintenez une demi-journée. Le mélange d'herbes résultant à boire trois fois par jour avant les repas.

Complications possibles et conséquences de la maladie

Sans traitement de l'hypothyroïdie, la glande thyroïde a nécessairement des conséquences et des complications. Diminution de la capacité mentale, dysfonctionnements du cœur, hypotension constante, immunité. Les processus infectieux et les maladies chroniques sur le fond de l'hypothyroïdie thyroïdienne durent plus longtemps que d'habitude. Si la quantité d'hormones thyroïdiennes chute à un niveau critique, un coma hypothyroïdien survient.

Prévention des maladies

Pour prévenir l’hypothyroïdie de la thyroïde, il est important de consulter l’endocrinologue chaque année et de ne pas négliger les moindres changements au niveau des organes. Il est nécessaire de tempérer votre corps, adhérer à une nutrition adéquate, si nécessaire, prendre des médicaments contenant de l'iode. Il est très important d'améliorer le système immunitaire afin d'éviter les situations stressantes pouvant être dangereuses pour le corps.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Causes et traitement de l'hypothyroïdie thyroïdienne

L'hypothyroïdie est une maladie qui se développe dans un contexte de déficit en hormone thyroïdienne. Dans ce cas, la glande thyroïde en quantité insuffisante produit de la thyroxine et de la triiodothyronine, ce qui ralentit les processus métaboliques du corps. La pathologie a un impact négatif sur presque tous les organes internes. Dans le cas d’une forme sévère de déficit hormonal, le coma de myxedema peut survenir, pouvant être fatal au patient.

Pourquoi l'hypothyroïdie se produit-elle?

Les principales causes de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde:

  • réaction auto-immune du corps;
  • anomalies congénitales de la glande thyroïde;
  • traitement à l'iode radioactif;
  • atrophie de la glande thyroïde après une thyroïdite;
  • maladies virales;
  • tumeurs oncologiques de la glande thyroïde;
  • utilisation à long terme de la thyréostatique;
  • chirurgie de la thyroïde reportée;
  • carence sévère en iode;
  • les maladies, les lésions de l'hypophyse du cerveau.

Dans certains cas, il n'est pas possible d'établir la cause de la maladie (forme idiopathique). Un pourcentage important de patients souffre d'hypothyroïdie de nature iatrogène, provoquée par un trouble de fond psycho-émotionnel, une auto-suggestion d'une personne. Cette maladie est difficile à traiter, est irréversible.

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie, quelles sont les formes de la maladie? Le plus souvent, on diagnostique une maladie primaire acquise, qui est une complication de la thyroïdite atrophique auto-immune chronique. La maladie affecte principalement les femmes de plus de 50 ans.

L'hypothyroïdie secondaire se développe en raison d'une déficience de l'hypophyse (TSH), une hormone stimulant la thyroïde. Cette forme est très rare, elle peut être provoquée par des tumeurs de l'hypophyse, des lésions cérébrales traumatiques et des interventions chirurgicales sur le cerveau.

L'hypothyroïdie tissulaire de la glande thyroïde se développe lorsque la sensibilité des récepteurs des tissus périphériques aux hormones thyroïdiennes (thyroxine, triiodothyronine) diminue. Autrement dit, les hormones sont produites par la glande avec un volume suffisant, mais elles ne peuvent pas pénétrer dans les cellules des organes internes.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Qu'est-ce que c'est - l'hypothyroïdie de la glande thyroïde, comment se manifeste la maladie? La gravité des symptômes dépend de la gravité, de la forme de la pathologie et de l'âge du patient. Au stade initial de la maladie a une image floue, une personne est souvent traitée pour d'autres maladies.

Des signes évidents d'hypothyroïdie de la glande thyroïde peuvent être observés avec un déficit prolongé en hormones thyroïdiennes. Ces symptômes incluent:

  • gonflement du visage;
  • peau jaune;
  • violation des expressions du visage (masque facial);
  • augmentation de la perte de cheveux;
  • assèchement de la peau, des muqueuses;
  • glossite - la langue est œdémateuse, couverte de fleurs, des marques de dents sont visibles sur les surfaces latérales;
  • enrouement;
  • déficience auditive;
  • diminution des capacités intellectuelles, de la mémoire;
  • dépression, léthargie, somnolence.

Le séchage des muqueuses de la bouche et de la cavité nasale rend la respiration difficile, la parole du patient, sa langue s'emmêlant, il est difficile de prononcer les mots clairement. Développent souvent des stomatites, des glossites, des chéilites. Sur les muqueuses apparaissent des ulcères douloureux, une plaque, une odeur désagréable de la bouche.

Troubles du système

En cas d'hypothyroïdie, il y a violation des processus métaboliques. La plupart des patients prennent donc du poids en excès, leurs membres gèlent constamment et leur température corporelle baisse.

La maladie entraîne une aggravation du péristaltisme intestinal, une constipation survient, l’appétit diminue. Une dyskinésie biliaire peut augmenter avec la taille du foie.

L'hypothyroïdie affecte particulièrement fortement la fonction des organes de l'appareil reproducteur. Chez les femmes, le cycle menstruel est perturbé, la libido est réduite, un cancer polykystique des ovaires et une infertilité se développent. Les femmes enceintes peuvent subir une fausse couche ou les enfants nés avec des anomalies congénitales. Chez les hommes, dans le contexte d'un déséquilibre hormonal, un adénome de la prostate se forme.

L'hypothyroïdie a un effet négatif sur le système circulatoire, la fonction cardiaque. Une hypertension artérielle, une bradycardie, une athérosclérose vasculaire et une anémie se développent. L'agrégation plaquettaire diminue, la fragilité capillaire augmente, ce qui ralentit la coagulation du sang. La concentration en lipoprotéines de basse densité augmente dans le plasma sanguin, des plaques de cholestérol se forment sur les parois des artères.

Du système nerveux, il y a l'apathie, la somnolence, la léthargie, une tendance à la dépression, les attaques de panique. Les patients perdant leurs capacités intellectuelles acquises, il leur est difficile de concentrer leur attention, de mémoriser de nouvelles informations. Les réflexes moteurs sont ralentis, des douleurs musculaires, une paresthésie, une polyneuropathie des extrémités apparaissent.

Classification de l'hypothyroïdie thyroïdienne

La maladie se divise en deux types de tissu: primaire et secondaire, congénital et acquis. Selon la gravité de l'hypothyroïdie sont classés:

  • Le stade latent ou subclinique est caractérisé par une augmentation du taux sanguin d'hormone stimulant la thyroïde (TSH), tandis que la concentration de thyroxine et de triiodothyronine (T3, T4) reste dans les limites de la normale. Les symptômes de la maladie sont absents ou très légers.
  • L'hypothyroïdie se manifeste par un faible taux de T4 et une TSH élevée. Il existe des signes caractéristiques de déficit en hormone thyroïdienne.
  • L'hypothyroïdie compensée est le stade auquel il a été possible, après traitement, de normaliser l'équilibre hormonal. Les symptômes passent ou se manifestent faiblement.
  • La forme décompensée est difficile à traiter, la maladie progresse.
  • Au stade compliqué se développent des troubles graves du système cardiovasculaire, nerveux, du cerveau. Un œdème de myxoedème apparaît, conduisant à un coma hypothyroïdien.

Études cliniques

Pour déterminer le diagnostic, il est nécessaire de faire un test sanguin pour le niveau de TSH, T4 libre, AT à TPO (anticorps anti-thyroperoxydase). L'augmentation de la concentration d'hormone thyrotrope avec la valeur normale de la thyroxine en pool indique la présence d'une hypothyroïdie latente. Si T4 est faible, il s'agit d'une forme manifeste de la maladie. Les femmes analysent les 5 à 7 jours du cycle menstruel. Il est préférable de visiter le laboratoire le matin. Le jour de l'étude ne peut pas prendre des médicaments contenant de l'iode, la thyroxine.

Outre les résultats de l'analyse, il est nécessaire d'établir la cause de la maladie primaire. Cela peut affecter le schéma thérapeutique. Dans l'hypothyroïdie centrale, le taux de thyréostimuline et la thyroxine diminuent. Ces patients ne sont pas enclins à prendre du poids en excès, mais au contraire - peuvent être épuisés. La maladie se distingue des manifestations auto-immunes d'insuffisance surrénalienne, de thyroïdite et de diabète de type 1.

Traitement conservateur

Le traitement de l'hypothyroïdie infraclinique est effectué à la discrétion du médecin. Dans certains cas, la prise de médicaments n'est pas nécessaire et la maladie peut disparaître d'elle-même sans prescription de médicaments hormonaux. En cas de déséquilibre hormonal persistant, les symptômes graves de la maladie, les analogues de synthèse de la thyroxine, la L-thyroxine, sont indiqués. Le traitement est effectué sous contrôle constant du taux de thyrotropine, T4, les tests étant répétés tous les 2 à 4 mois.

Si, selon les résultats d'études de laboratoire, la TSH est élevée et que des anticorps anti-TPO sont détectés, le risque de développer une hypothyroïdie manifeste augmente plusieurs fois. Dans de tels cas, l’administration obligatoire de thyroxine est indiquée, quel que soit le degré d’augmentation de la thyrothropine.

Selon le même schéma, on effectue un traitement hormonal substitutif de l'hypothyroïdie transitoire centrale. En cas d'insuffisance surrénalienne, la pathologie est d'abord compensée par des glucocorticoïdes, puis la thyroxine est prescrite. La thyréotoxicose, l'infarctus du myocarde, l'insuffisance surrénalienne et l'intolérance individuelle au médicament sont des contre-indications à l'administration d'analogues de la thyroxine.

Évaluation du traitement effectué, sur la base des résultats d'un test sanguin, dans 2-3 mois. Si la TSH est normale, il est recommandé de répéter l’étude après 6 mois. Ensuite, l'état du patient est surveillé annuellement. Pour déformer les résultats des tests peuvent recevoir des médicaments contenant de l'œstrogène. Ces agents ralentissent l'absorption de la thyroxine dans l'intestin. L'augmentation de la posologie peut être nécessaire chez les personnes âgées ayant des antécédents de maladies du système digestif.

Réflexologie informatique

Le traitement informatisé aide à normaliser le niveau d'hormones thyroïdiennes sans traitement de remplacement. Cette méthode innovante implique des effets thermiques sur les points biologiquement actifs du corps, en réponse à la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Identifier avec précision de tels points aide un système informatique spécial.

La réflexothérapie vise à réduire les signes et les symptômes de l'hypothyroïdie de la glande thyroïde, le traitement rétablit l'équilibre de la thyroxine, la thyrotropine dans le sang, sans effets secondaires. Les patients parviennent à réduire le dosage des médicaments pris, à refuser une intervention chirurgicale, à normaliser le métabolisme.

La réflexologie informatique peut-elle complètement guérir l'hypothyroïdie? La maladie nécessite un long traitement, le schéma thérapeutique est sélectionné par un spécialiste qualifié du centre médical. Seule une forme subclinique bénigne de la maladie peut complètement disparaître. Dans d'autres cas, l'état du patient s'améliore considérablement.

L'hypothyroïdie est une maladie thyroïdienne grave qui affecte le travail de la plupart des organes et des systèmes du corps. Il est nécessaire de traiter la pathologie chez l’endocrinologue, un spécialiste choisit le dosage nécessaire de thyroxine. Périodiquement, une analyse de contrôle est effectuée pour déterminer l'efficacité du traitement. Les autres méthodes de traitement ne doivent être utilisées qu'avec l'autorisation du médecin traitant et en l'absence de contre-indications.

Hypothyroïdie - symptômes, causes, types et traitement de l'hypothyroïdie

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons considérer l'hypothyroïdie, ainsi que ses symptômes, ses causes, ses types, son diagnostic, son traitement et sa prévention. Donc

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie?

L'hypothyroïdie est une affection pathologique du corps due à un manque chronique d'hormones thyroïdiennes (hormones thyroïdiennes).

L’hypothyroïdie est principalement due (dans 99% des cas) à l’hypofonction (production insuffisante) d’hormones thyroïdiennes - triiodothyronine, thyroxine et calcitonine - c’est le cas dans l’hypothyroïdie primaire. La cause de l'hypofonction elle-même est généralement la thyroïdite - une maladie inflammatoire de la glande thyroïde. Une autre cause d'hypothyroïdie, mais la plus rare, est un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse, impliqué dans la régulation de la production d'hormones thyroïdiennes. Il existe d'autres facteurs / maladies de la thyroïde qui contribuent au manque d'hormones, mais nous en reparlerons plus tard dans l'article.

L'hypothyroïdie étant une maladie grave du système endocrinien, ses conséquences sont très complexes. Par exemple, l'hypofonction extrême de la glande thyroïde chez l'adulte est le myxoedème (gonflement muqueux de la peau) et le crétinisme chez l'enfant. En outre, le corps décompose les processus métaboliques - métabolisme énergétique, protéique et minéral, la synthèse des hormones sexuelles, le développement normal, la structure et le fonctionnement du cerveau, des systèmes cardiovasculaire, digestif et musculo-squelettique. Lorsqu'une dose requise d'hormones manquantes est absorbée par le corps, les symptômes disparaissent généralement. Toutefois, cela doit être fait à temps.

Statistiques sur les maladies

L'hypothyroïdie chez les femmes, surtout après 60 ans, survient généralement le plus souvent - 19 femmes sur 1000, alors que chez les hommes, ce chiffre n'est que de 1 sur 1000. Ces problèmes de thyroïde s'observent également chez les personnes vivant dans des régions éloignées de la mer. Si nous parlons de statistiques globales, alors les médecins disent que la population totale avec un manque d'hormones thyroïdiennes est d'environ 2%.

La trahison de la pathologie réside dans la difficulté de la diagnostiquer de manière autonome. Ainsi, l'apparition de la maladie peut survenir avec une simple manifestation de fatigue chronique.

Pour la première fois, l’hypothyroïdie a été déclenchée et décrite en 1873.

Hypothyroïdie - CIM

ICD-10: E03.9;
CIM-9: 244.9.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Les premiers signes d'hypothyroïdie sont:

  • Faiblesse générale, fatigue;
  • L'apparition sur la peau de boursouflures denses de tissus mous;
  • Hypotension (pression artérielle basse);
  • La bradycardie;
  • Trouble mental;
  • Trouble de la fonction sexuelle.

Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie:

  • Faiblesse générale, léthargie, fatigue, somnolence ou insomnie;
  • Gonflement de la peau, parfois du rhinopharynx muqueux et de l'oreille moyenne;
  • Dépression de l'activité mentale, altération de la mémoire et de l'attention;
  • Dysfonctionnement gastro-intestinal - nausée, constipation, distension abdominale, gastrite, manque d'appétit;
  • Un ensemble de livres supplémentaires, l'obésité;
  • Les échecs menstruels chez les femmes, jusqu’à l’absence complète de menstruations;
  • Dysfonctionnement sexuel et réduction du désir sexuel chez les hommes;
  • Blanchissement de la peau avec jaunissement léger, xérose cutanée (xérodermie);
  • Perte de cheveux accrue, ainsi que leur sécheresse et leur fragilité;
  • Amincissement de la plaque à ongles, délaminage et fragilité accrue des ongles;
  • Forte tolérance au froid et à la chaleur;
  • Basse température corporelle (hypothermie);
  • Douleur musculaire, parfois accompagnée de crampes;
  • Raideur, engourdissement des membres;
  • Douleur thoracique, bradycardie, cardiomégalie, hypotension;
  • État dépressif;
  • Dysfonctionnement surrénalien;
  • Taux d'hémoglobine réduit dans le sang;
  • Carence en fer, anémie macrocytaire et mégaloblastique, carence en vitamine B12;
  • Diminution des propriétés protectrices du corps (système immunitaire).

Symptômes spécifiques:

  • Jaunissement du cuir chevelu;
  • Oppression de la fonction auditive;
  • Oppression de la fonction visuelle;
  • L'oppression de la voix fonctionne, comme si la langue vacillait, une voix enrouée;
  • Galactorrhée;
  • Des frissons;
  • Syndrome du canal carpien;
  • Le développement de la dyskinésie biliaire;
  • Vomissements.

Complication de l'hypothyroïdie

Parmi les complications de l'hypothyroïdie peuvent être identifiés:

  • La croissance excessive de la glande thyroïde;
  • Cancer de la thyroïde;
  • Formation d'adénome secondaire;
  • La formation de la selle turque "vide";
  • Modifications de la structure des glandes mammaires, galactorrhée constante;
  • En raison d'un dysfonctionnement ovarien - infertilité;
  • Naissance d'un enfant présentant un trouble dans le développement et le fonctionnement du système nerveux;
  • Perte de conscience;
  • Coma hypothyroïdien (myxoedème) dont la mortalité peut atteindre 80%;
  • Fatal.

Causes de l'hypothyroïdie

La cause la plus fréquente d'hypothyroïdie est la présence d'une thyroïdite auto-immune chronique, qui est une maladie inflammatoire de la thyroïde, sur fond de dysfonctionnement du système immunitaire.

Les autres causes d'hypothyroïdie comprennent:

  • Prédisposition héréditaire;
  • Anomalie congénitale de la glande thyroïde - augmentation ou diminution de sa taille;
  • Traitement chirurgical transféré de la glande thyroïde;
  • Carence aiguë en iode dans le corps pendant une longue période;
  • Traitement du goitre avec l'utilisation d'iode radioactif (iode 131);
  • Rayonnement ionisant de la thyroïde;
  • Présence de tumeurs;
  • Effets pathologiques sur le corps de certains médicaments (lévodopa, parlodel, préparations de sérotonine et autres);
  • La présence d'infection dans le corps - tuberculose, actinomycose et autres;
  • Blessure à l'hypophyse ou à l'hypothalamus;
  • Une hémorragie;
  • Nécrose;
  • Violations des reins et du foie par transformation d'enzymes;

Types d'hypothyroïdie

La classification de l'hypothyroïdie comprend les types suivants...

Selon l'étiologie:

Hypothyroïdie primaire (thyroïde). Le facteur déterminant qui conduit à une déficience dans le corps en hormones thyroïdiennes est la défaillance de la glande thyroïde. Considérez sa sous-espèce:

  • Hypothyroïdie congénitale, principalement due à un développement retardé de la glande thyroïde, ainsi qu’à la transformation des enzymes impliquées dans la production d’hormones par la glande.
  • L’hypothyroïdie acquise en raison de divers facteurs de dysfonctionnement de la glande thyroïde comprend les opérations, les radiations, les blessures, diverses tumeurs, la présence de maladies infectieuses, les processus auto-immuns, la carence aiguë en iode, etc.
  • Hypothyroïdie idiopathique - la cause exacte de l'hypothyroïdie ne peut être établie.

Hypothyroïdie secondaire (hypophysaire). La maladie est causée par l’échec de la production d’hormones thyroïdiennes en raison de troubles de l’hypophyse (fer, situé dans la région du cerveau). Les facteurs qui y conduisent sont généralement l'athérosclérose vasculaire, les lésions ischémiques et les maladies inflammatoires du cerveau, les processus auto-immuns, les tumeurs et l'effet d'empoisonnement sur la glande pituitaire de certains médicaments. Si nous parlons du tableau clinique de l'hypothyroïdie secondaire, alors, contrairement au premier, c'est plus difficile parce que il s'accompagne de lésions d'autres organes, notamment les ovaires, les glandes surrénales, les systèmes cardiovasculaire et autres.

Hypothyroïdie tertiaire (hypothalamique). L'échec est associé à une hypothalamus altérée, qui est généralement causée par des facteurs tels que blessures, tumeurs, processus ischémiques et maladies infectieuses inflammatoires (méningo-encéphalite, etc.) dans le cerveau, ainsi que par des effets sur le corps de certains médicaments, tels que la sérotonine..

Hypothyroïdie tissulaire (transport, périphérique). Les violations sont généralement liées à la transformation des hormones et à leur distribution dans tout le corps. Cela est souvent facilité par des facteurs tels que - les processus auto-immuns, les perturbations de la structure des récepteurs dans les tissus corporels, les troubles métaboliques et les enzymopathies du foie et des reins, impliqués dans la conversion de la thyroxine en triiodothyronine.

L'hypothyroïdie primaire est également classée par gravité:

Hypothyroïdie latente (subclinique) - caractérisée par des taux élevés d'hormones stimulant la thyroïde (TSH) dans le contexte des taux normaux de thyroxine (T4).

Manifeste - caractérisé par une augmentation du taux de hormones stimulant la thyroïde (TSH) et de faibles taux de thyroxine (T4), avec des manifestations cliniques évidentes (symptômes). Peut être:

Hypothyroïdie compliquée (grave) - accompagne des complications telles que le crétinisme, le dysfonctionnement cardiaque, l'adénome hypophysaire secondaire et autres, jusqu'au coma de myxoedème et la mort.

Diagnostic d'hypothyroïdie

Le diagnostic de l'hypothyroïdie comprend les méthodes d'examen suivantes:

En outre peut être affecté:

  • Scintigraphie thyroïdienne;
  • Biopsie à l'aiguille.

Le diagnostic d'hypothyroïdie ne peut être établi que par un endocrinologue.

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement de l'hypothyroïdie comprend généralement, en fonction du diagnostic, les points suivants:

1. thérapie étiotropique;
2. thérapie de remplacement;
3. traitement symptomatique;
4. régime alimentaire.

C'est important! Les médicaments et leurs dosages sont choisis par l’endocrinologue en fonction du type de maladie, de sa gravité, de ses manifestations cliniques, de ses maladies concomitantes et de l’âge du patient.

1. Thérapie Etiotropique

La thérapie étiotropique implique le traitement des maladies primaires et associées qui ont conduit à l'hypothyroïdie. Il peut s’agir d’une thyroïdite qui, dans la plupart des cas, est la cause de l’hypothyroïdie, du goitre endémique et d’autres maladies inflammatoires de la glande thyroïde, de la glande pituitaire ou de l’hypothalamus.

Si la cause de l'hypothyroïdie est due à une quantité insuffisante d'iode dans le corps, on prescrit au patient des médicaments à base d'iode - "Bétadine", "Iodure".

En outre peut être nommé - sel iodé, algues.

2. Thérapie de remplacement

La thérapie de remplacement implique la prise de médicaments hormonaux, qui sont des substituts aux hormones naturelles de la thyroïde. En général, ces médicaments sont bien tolérés, mais leur utilisation peut être dans certains cas et à vie.

Parmi les médicaments qui remplacent les hormones, on peut distinguer: "Bagotiroks", "Levothyroxine" (L-T4), "Eutiroks".

3. Traitement symptomatique

Pour améliorer l'évolution de la maladie et la qualité de vie du patient, il est prescrit un traitement symptomatique visant à enrayer les symptômes de l'hypothyroïdie et à maintenir le fonctionnement normal d'autres organes dont l'activité peut être inhibée au cours de cette maladie.

Le traitement symptomatique de l'hypothyroïdie peut inclure l'utilisation des médicaments suivants:

Cardioprotecteurs - destinés à normaliser le rythme cardiaque, la tension artérielle et d’autres domaines qui améliorent le fonctionnement du système cardiovasculaire: «ATP», «Mildronat», «Preduktal», «Trimétazidine».

Glycosides cardiaques - utilisés dans l'insuffisance cardiaque: "Digoxine", "Korglikon", "Strofantin"

Les médicaments nootropes et les neuroprotecteurs sont prescrits pour normaliser les processus métaboliques dans le système nerveux et le cerveau:

Les médicaments à base d'hormones sexuelles féminines visent à normaliser le flux de menstruation et d'ovulation.

Complexes de vitamines et de minéraux contribuant à l'amélioration de l'activité de tous les organes et systèmes: Aevit, Milgam, complexes multivitaminés (Hexavit, Undevit).

4. Régime pour l'hypothyroïdie

Le régime alimentaire contre l'hypothyroïdie repose sur l'exclusion des aliments riches en cholestérol et en acides gras saturés. De plus, il est nécessaire de minimiser la consommation de glucides «rapides», difficiles à digérer et d'augmenter la sécrétion dans l'estomac des produits.

La cuisson à la vapeur est préférable, cet aliment sera facile pour l'estomac, avec une perte minimale de vitamines. Les produits peuvent également être cuits. La quantité d'aliments protéinés devrait être augmentée.

Lorsque la constipation doit améliorer la quantité de fibres dans les aliments.

Comme sel, il est préférable d'utiliser la version iodée.

Il est préférable d’exclure l’utilisation du beurre ou de l’huile de tournesol dans la cuisine ou au moins de la minimiser.

La quantité d'eau par jour doit être limitée à 1,5 litre, sinon le gonflement peut augmenter. En tant que boisson, l'utilisation d'eau minérale, particulièrement enrichie en iode, a un effet bénéfique sur le corps.

Que pouvez-vous manger avec l'hypothyroïdie?

Viande et poisson: bœuf, veau, poulet, poisson de mer (saumon, hareng, maquereau), foie de morue, œufs.

Kashi: sarrasin, millet.

Produits laitiers: lait, fromage cottage, fromage, kéfir, yaourt naturel.

Produits à base de légumes: chou marin, chou, betteraves, pommes de terre, carottes, tomates, concombres, aubergines, courgettes, poivrons bulgares, épinards, ail, oignons, ainsi que pommes, groseilles, cerises, raisins, kakis, mandarines, mandarines, kiwi, bananes, dattes et les noix.

Dessert: Au lieu de bonbons, il est recommandé d'utiliser des fruits secs, vous pouvez manger de la gelée.

Une journée par semaine, il est souhaitable de faire une journée de jeûne afin de se concentrer sur l'utilisation de fruits et de légumes frais.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec l'hypothyroïdie?

La nutrition pour l'hypothyroïdie exclut les produits tels que - viandes épicées, grasses, frites, fumées, fast food (fast food), marinades, sauces et cornichons, pâtisseries, jus contenant du sucre, riz poli, boissons alcoolisées, farine de blé et de maïs.

Il est souhaitable de minimiser et d'éviter l'utilisation de thé et de café forts.

Bien sûr, fumer est inacceptable.

Traitement des remèdes populaires pour l'hypothyroïdie

C'est important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour le traitement de l'hypothyroïdie. Assurez-vous de consulter votre médecin!

Laminaire (chou marin). La laminaire contient une grande quantité d'iode et d'autres oligo-éléments qui contribuent à la normalisation de la glande thyroïde. Il est possible de manger du chou marin sous une forme naturelle, en association avec d'autres produits alimentaires, et sous forme de poudre, qui est souvent vendue en pharmacie. La quantité de varech consommée à des fins médicales devrait être de 2 à 3 fois par jour. Pour la préparation de la poudre, vous devez dissoudre une demi-cuillère à thé de la poudre dans un verre d'eau, puis la boire pendant le repas.

La contre-indication à l'utilisation de varech est la grossesse, la tendance aux saignements, une inflammation des reins, la présence d'hémorroïdes ou de tuberculose, des troubles du système nerveux.

Iode au vinaigre. Ajoutez 1 cuillère à thé de vinaigre de cidre de pomme et 1 goutte de solution d'iode à 5% (pesant moins de 65 kg), ou 2-3 gouttes (pesant plus de 65 kg) dans un verre d'eau. Il est nécessaire de boire des moyens pendant les repas, 2 à 3 fois par jour, 2 fois par semaine.

L'iode Le manque d'iode dans le corps peut également être reconstitué en essuyant la surface du corps avec une solution d'iode, par exemple, sous la forme d'une grille. L'iode est remarquablement absorbé par les tissus supérieurs du corps.

Anis, noix et ail. Ajoutez les ingrédients suivants dans le récipient - 50 g de fruits anisés moulus et 300 g de cerneaux de noix hachées, du gruau de 100 g d’ail cuit et moulu et 1 kg de miel. Bien mélanger le tout et prendre 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, 20 minutes avant les repas, mélanger avant chaque réception.

Décoction à base d'Eleutherococcus. Faites une collection des ingrédients suivants - 3 parties de feuilles d'ortie, 2 parties de l'herbe d'un cocklebur et 1 partie de la racine d'Eleutherococcus, racine de pissenlit, graines de carotte et herbe drow grass. Bien mélanger le tout et 1,5 c. cuillère collection verser 500 ml d'eau, puis mettre l'outil sur le feu, porter à ébullition et laisser refroidir. Ensuite, le bouillon doit être filtré, ajoutez environ 80 gouttes de perfusion provenant de cloisons en noyer. Buvez le bouillon à 100 ml à la fois, 4 fois par jour, 30 minutes avant les repas. Pour renforcer l'effet positif, vous pouvez également utiliser de l'eau avec de la poudre de varech, dont nous avons considéré la recette dans la première recette populaire.

Concombre. Certains guérisseurs folkloriques recommandent de consommer 500-1000 grammes de concombres frais par jour, en été. Concombre frais non seulement reconstitue la quantité nécessaire d'iode dans le corps, mais aussi d'autres nutriments - vitamines et micro-éléments.

Prévention de l'hypothyroïdie

La prévention de l'hypothyroïdie comprend le respect des mesures préventives suivantes:

  • Essayez de manger des aliments riches en vitamines et en oligo-éléments, sans oublier les produits contenant de l'iode;
  • Ne laissez pas la glande thyroïde et le cerveau s’éloigner pour ne pas devenir chroniques;
  • Ne pas utiliser sans contrôle, sans l'avis d'un médecin, des médicaments;
  • Cesser de fumer, ce qui provoque souvent non seulement des tumeurs de la thyroïde, mais aussi toute la gorge.
  • En période automne-hiver-printemps, prenez un complexe de vitamines et de minéraux supplémentaire.

Vous Pouvez, Comme Pro Hormones